François MULET - Itinéraires Techniques et Gestion des Matières Organiques

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (5 oct. 2018) - François Mulet - Durée : 186 minutes
Icone categorie objectif.png Sol et fertilisation

Thumbnail youtube qUeRX yVnpw.jpg


Itinéraires Techniques et Gestion des Matières Organiques, par François MULET.


Dans cette vidéo :

  • 0:26 - Pourquoi un travail du sol ?
  • 46:00 - Sol mort = pollution
  • 1:00:00 - Ver de terre, carbone et azote
  • 1:57:00 - La dégradation des sols
  • 2:30:00 - La faim d'azote
  • 3:01:00 - Méthode Fukuoka et itinéraires techniques


Voir aussi l'article complet sur :


Annexes

Transcriptions

dans une première partie cet après midi

je vais vous présenter toutes les
expériences et les expériences les
expériences de terrain et tout ce qu'on
en a compris sur la gestion de la
matière organique donc l'art et la
manière dans votre ferme de gérer les
matières organiques
on va les acheter on a les épandre on va
voir où est ce qu'on les trouve comment

Afficher la suite

légères etc etc

ça va déjà nous prendre un petit peu de
temps donc je vais m'appesantir un peu
là dessus parce que c'est très important
comme je vous l'expliquais si vous
voulez redémarrer des sols si vous
voulez gérer des paillages etc etc
il va falloir comprendre ce que c'est
que ces matières organiques et le
problème c'est que dans la littérature
agricole classique vous avez peu de
choses sur les matières organiques
fraîches notamment puisqu'on vous
explique qu'il faut tout composter pour
qui est une maladie et puis parce que
c'est mieux c'est plus assimilable par
les plantes etc etc
donc moi je vais vous a mené une
expertise sur les matières organiques
fraîches et donc voilà c'est pour ça que
je parle particulièrement de ça parce
que c'est qu'on trouve ça très peu
ailleurs
et ensuite on va faire un peu plus
linéaire technique j'ai hélas ces
itinéraires techniques encore une fois
c'est ce que j'ai fait chez moi ce qu'on
a vu dans le réseau à droite à gauche et
donc c'est pas du tout complet c'est des
fois un petit peu en bazar je vais
surtout un moment donné sur plein de
diapos vous mettre l'accent sur des clés
de compréhension
essentiel sur la construction des
itinéraires et donc c'est encore un peu
fouillis mais je pense que vous en aurez
pour votre temps vous allez apprendre
pas mal de choses donc maintenant on va
passer sur la gestion des mots plus en
détail les approvisionnements le coût
etc
les machines règle numéro 1 la meilleure
des matières organiques c'est celle qui
est pas cher puisque votre objectif
final c'est quand même de gagner
l'argent donc si vous cherchez à faire
des mélanges très alambiquées avec pile
poil ce qu'il faut de gazon quel poste
qu'il faut de brf et cetera et cetera ça
risque d'être compliqué de trouver
toutes les ressources
le meilleur moyen c'est en entrée
d'avoir des trucs pas cher donc ça veut
dire que prioritairement il faut
utiliser ce qu'on a de phr et si ça fait
des affaires d'azoté ben on va s'adapter
à la fin d'un autre on va modifier
l'itinéraire technique parce que la
matière ganic pas cher qu'on a trouvé et
nous fait des fins d'azoté je sais pas
imaginer vous avez que du brf par
exemple vous avez rien d'autre et bien
faire apprendre à faire avec
parce que vous l'avez pas cher et donc
globalement toutes les matières
organiques vont fonctionner pour peut
caser un c'est sur un à s'élever avons
fonctionné à redémarrer au sol à nourrir
vos sols mais ce qu'il va faire vraiment
la différence dans la rentabilité des
itinéraires et ben c'est le coût de
votre matière organique en intro donc
alors une petite digression sur le brf
et les broyats de déchetterie fut qu'en
fait nous on va pas rester sur la
recette strict du bf
toute la recette initiale du bf qui
avaient été définis par gc br c'était
des branches de feu u20 important de
résidus maximum moins de 7 cm de
diamètre c'est une recette qui a été
breveté il avait breveté ça pour que
tout le monde puisse utiliser cette
recette sans qu'une multinationale
mettre la main dessus face à leurs
arguments
l'ofas les branches de moins de 7 cm de
diamètre alors c'était des histoires de
ces suresnes de polymérisation du bois
je vous passe les détails il faut que je
brf soit coupé l'hiver sans les feuilles
enfin ces branches
il faut qu'il soit épandu aussitôt
qu'ils sèchent pas qu'ils commencent pas
à chauffer en tas il faut l'intégrer sur
5 cm et j'ai oublié mais il préconisait
des tonnages entre 100 et 150 tonnes ha
et donc ça en france il ya six sept ans
tout le monde s'est amusé à essayer
d'appliquer cette recette au mot
le problème c'est que c'est un faisable
dans la pratique par contre ça marche
très bien en fait c'étaient des
chercheurs qui nous ont pondu ça c'était
bien mignon sauf que dans la pratique
l'hiver on à défaut d'autre chose à
faire et quand et si on a des branches
qui ont été coupées les ut qui font un
peu plus de 7 cm qu'il ya 30% de
résineux et parent et puis qu'ils ont
été coupées avec les feuilles qu'est-ce
qu'on en fait on va pas les brûler voilà
dire que nous dans la pratique en fait
on avait plein de ressources qui ne
rentraient pas dans le cahier des
charges du brf on a dit mais on va
parler brûlé on va c'est complètement
débile
on va essayer de les utiliser et en fait
on s'est rendu compte que la règle étant
la meilleure des matières organiques
c'est celle qui est pas cher on s'est
rendu compte la matière iniquité pas
cher c'était souvent pas du tout des
matières organiques qui rentrait dans le
dans le cahier des charges du brf donc
bas par la force des choses ce qu'on a
fait c'est qu'on a tous mis en tas
quand on a eu le temps on a fait venir
un gros broyeur il a tout broyer on l'a
utilisé on a regardé temps a dit tiens
ça marche et ça marche à peu près comme
du brf pas exactement pareil mais à peu
près
et là on s'est dit mais en fait tu as un
truc qu'on n'a pas compris on a réouvert
les publications du bey du gcr et puis
on s'est rendu compte qu'à aucun moment
donné il disait que faire le brf
autrement ça ne marcherait pas c'est
juste il disait que ça c'était la
meilleure recette qui faisait le
meilleur brf avec le mieux le plus
d'activités et de champignons les
meilleurs humus et tout le bazar mais
ils ont jamais dit que d autres mélange
de bois ça marcherait pas
en fait ils ont besoin et ça faisait des
petits carrés d'un mètre carré ils
mettaient leur brf de plein d'essence
différente broyat des tailles
différentes et puis mesurer l'activité
biologique les champignons savoir
mesurer tout ça et ils ont dit ça c'est
meilleur brf et ils ont breveté ça mais
le reste marche très bien aussi qu'il
est en fait vous si vous aussi vous avez
30 % d'activité biologique en moins
parce que votre père et fils est moins
bien fait vous allez strictement rien ça
vous passe complètement au dessus de la
tête ses délires mais bon ça c'est des
trucs de scientifiques
le problème c'est que ça nous a fait
perdre pas mal de temps parce qu'on a
pas mal de gens qui ont à tout prix
voulu utiliser la recette moi y compris
d'ailleurs pendant deux ans je me suis
acharné essayé de faire dans les règles
de l'art puis moment j'en ai eu ras la
casquette j'ai fait un gros tarés puis
j'ai tout mis et j'ai tout broyer j'ai
tout utilisé je suis moi ça fait à peu
près pareil donc ça marche aussi donc de
manière générale si votre vos tas de
branches broyées cd mélenchon ya un peu
de tout si vous n'êtes pas 100% d'un
régime spécial à la con il ya une sève à
la con qui risque de poser des problèmes
si vos branches broyées c'est du mélange
même s'il ya de la feuille morte même si
un peu de gaz en dedans même si du fonds
mondial le laurier ça se décompose mal
oui peut-être mais quand il est mélangé
avec le reste on a rien à faire ça se
voit pas
grosso modo si vous avez des trucs qui
sont mélangés ça marche toujours faut se
méfier si vous avez ce n'est pas que de
la sueur par exemple vous risquez
d'avoir des effets un peu étonnant si
vous avez un produit qui va être 100%
des corses de résineux 100% de l'éguille
de pain récupérer là si vous la dengue
gratuitement
cherchez pas l'idée c'est quand même que
vous avez de matières organiques un peu
original vous l'a récupéré ou la stocker
et ensuite vous réfléchissez à quoi vous
servir faut quand même imaginer qu'à
chaque fois qu'on vous met par exemple
une benne de feuilles voilée il ya 500
kilos de feuilles de sur votre terrain
ça représente un stère de bois qu en
terme d'énergie et donc c'est un stère
de bois ça vaut 40 euros kwh et donc on
vient de vous amener un stère de bois de
chauffage donc temps de kilowattheures
plus de là
plus du machin plus de la nourriture
faveur ça vaut de l'or pour la matière
unique ça vaut vraiment de l'or donc si
vous file une matière organique un peu
original vous fait pas la fine bouche
vous la mettez dans un coin et puis vous
commencez à regarder ce que vous pouvez
en faire
donc vous voulez talent et un peu vous
regardez vous plantez un truc de danse a
l'air de le faire vous en mettez un peu
plus un peu moins vous trouver autre
chose pour le mélanger avec etc etc mais
vous crachez pas sur les matières
organiques
quelle que soit leur nature c'est
quelque chose qui vaut de l'or moi j'ai
un arrangement avec ma commune
eux ça leur coûte moins cher de l'année
chez moi de la mener en plateforme est
bien quand c'est la bonne saison là je
les vois ils sont une équipe de 10 qui
défile avec les camionnettes il m'amène
des branches des feuilles des branches
des feuilles puis à chaque camion chez
que j'attende unités d'azoté temps de
tonnes de carbone et tuent tout ça ça
défile et légal me ramène ma fortune
quoi c'est ça vaut vraiment de l'or
plutôt que de m'embêter moi faire
découvert qu'ils vont produire 20 tonnes
de matière sèche mains d'alain j'ai
trois camions qui passent mener des
feuilles ça y est je les aimais 20
tonnes de matière sèche aux essais
gratuits parce que les gars ils s'en
débarrassent ok donc grosso modo les
matières organiques ligneuse issus du
bois et tout ça c'est une grosse grosse
ressource
il y en a pas de mauvais si c'est
relativement bien mélanger si
différentes sortes pour la conserver il
ya eu des débats rallonge
il faut l'étaler sur le sol pour pas
qu'ils chauffent et pour qui compostent
moins vite etc
il faut l'enfermer dans une bâche
d'ensilage pour qu'ils fassent de la
choucroute là qu'ils fassent de l'alto
fermentation enfin entendu tout un tas
de trucs en fait le plus simple et plus
efficace et vous fait un énorme état il
va chauffer il va commencer à composter
mais comme il va chauffer fort en fait
il va sécher et donc il va à peine fait
avoir un cinquième de son processus de
compostage il va sécher et comme il sera
celle qui sera inerte et ensuite vous
pourrez venir le prendre au fur et à
mesure et l'utiliser dans votre dans
votre jardin
donc moi j'ai fait ça il ya deux ans
j'en ai fait un tas de 600 tonnes en bas
ça chauffe et fort la première semaine
et puis ça s'est arrêté parce que
il était entièrement desséché ça peut
peut-être prendre feu oui je sais pas
par quel processus
morgan a trouvé une publication sur
l'auto machin je sais pas quoi du béret
du du compost ouais on est en train
d'étudier le phénomène mais bon ça reste
quelque chose de relativement marginal
comme j'ai mon producteur de plans qui a
plein de petits plans mode là que les
plans par mal géré mais où les a pas
revendu il en avait fait un très très
gros tas c'est la tourbe son truc son
substrat il avait un tas de temps mais
dans mais un beau jour on a été chercher
des plantes est en train de renaître un
truc parce que d'un seul coup pourtant
c'est très très stable à tourbes mais ça
s'est mis à chauffer la réaction de
compostage s'est mis en route fâchez pas
puis ça s'est mis à cramer et on a
trouvé en morgan a trouvé une
publication là dessus la dent le boulou
dans le muretain le bouquin sur le
compost
on est en train de regarder d'où ça
vient exactement à priori c'est une
combine chimiques un peu spécial donc
bonne manière de conserver le bfc d'en
faire un très gros tas icher ophélie
sèche et c'est très pratique parce que
ça prend pas beaucoup de place vous avez
un gros tas et sip le dessus il a
composté en surface et c'est pas très
grave
ce que vous avez qu'une petite partie du
volume qui va composter donc c'est le
plus rapide et plus efficace donc
quelques données techniques le brf ou le
broyat c'est un matériau danse
si vous en faites un juge de 155 cm ça
va représenter 150 tonnes ha à peu près
150 tonnes ha c'est trop pour nourrir
des vers de terre
si même vu est installé sur prairie ou
vers de terre ils ont l'habitude de
manger 20 30 tonnes de ce 6e là de
matière organique tout à coup vous en
mettez 150 tonnes sur la tronche ils
vont pas être capable d'aller manger
d'accord si demain on vous dit ça tu
dois manger dix fois plus que d'habitude
fernand ça pense pas savons pas je peux
pas alors c'est pas forcément grave en
soi c'est juste pour vous faire prendre
conscience que la nutrition c'est 20 30
tonnes s'est pas de sens donc utilisé en
muls 5,5 cm de brf vous aller nourrir au
ver de terre ça c'est certain mais
globalement vous allez peut-être utilisé
beaucoup de matières organiques pour pas
grand chose alors
vous en auriez mis que 20 tonnes de
bérets flavin temps de béré flammes vous
auriez pu en étalée sur plus d'hectares
c'est juste pour vous faire prendre
conscience de ça san pau soit
particulièrement de problème pour votre
sol de mettre 5 cm de berlin font
surface
en fait il va être intégré en deux trois
ans au lieu d'être intégrés en une année
a connu une année ne s'impose pas partie
du problème mais c'est vous faire pour
vous faire prendre conscience des
dimensions
c'est par contre relativement efficace
pour faire remonter rapidement le taux
de matière organique du sol
parce que vos champignons vers de terre
remonte plein de terre par dessus le brf
ils n'ont pas le temps de le manger mais
comme il remonte de la terre ça en fuite
ou et votre brf s'enfuit dans le sol les
champignons qu'il décompose etc
si vous en mettez vraiment beaucoup sur
des salons pas très bon état ça a
tendance à faire des fins dyson qui dure
en permanence avec mon frangin il nous
est arrivé une petite blague comme ça on
avait mis du brf à l'automne en fin
d'été on avait bâché par dessus durant
tout l'hiver les champignons et les vers
de terre avait remonté de la terre
remonter la terre remontée de la terre
sur le brf et au printemps bat comme il
était enterré le brf bas il nous a fait
une énorme faim des autres pendant trois
mois voilà parce qu'en fait on avait
déjà pas mal de vers de terre et met le
sol avait pas non plus un taux de
matières organiques tels qu'il n'y avait
pas de tendre la zone disponible donc
globalement ça a tendance à pas trop mal
marché mais faites attention quand même
où vous restez sur un gros gros apport
de matière organique globalement
utiliser les broyats et le brf sa
demande à machinisme lourd donc ça veut
dire si vous le faites chez vous
évidemment
enfin même en banque la forme ça qu'on
nécessite un machiniste lourd mais donc
tous les gens qui veulent s'installer
sans mécanisation etc
je vous déconseille de
de faire ça chez vous phare des
tracteurs des broyeurs vous faire venir
des machines faut des télescopiques pour
tous détracteurs fourche le plus la
technique la plus simple c'est de se
faire livrer du moyen et d'avoir un
petit tracteur fourche ou hippie de les
pendre ou même à la boîte ça peut se
faire si vous avez par des traits
antilles en face dans les ressources
qu'on a identifié une relativement
faciles d'accès disponibles un peu
partout on a les collectivités donc la
mairie df la sncf des fois ils broient
des longueurs etc et savent pas quoi en
faire
donc des fois si vous avez l'edf qui est
en train de faire un gros chantier
d'élagage sur des forêts ou quoi que ce
soit vous pouvez toujours aller les voir
savoir à ce qu'ils font leurs branches
de plus en plus si les bras sur place
mais il ya encore des fois on les voit
ils font des énormes tas et en fait on
peut passer derrière les broyer c'est
des fois un petit un petit peu au
bonheur au petit bonheur la chance
mais vous pouvez aussi prendre la peine
d'aller voir en amont les responsables
et puis leur demander de récupérer tout
ça
puis après des fois on est des
opportunités bas il faut une nouvelle
route ils élargissent une route ils
abattent 10 mètres de large dans une
forêt il reste toutes les branches
personne n'a prévu ce qu'on veut en
faire de plus en plus on fait de la
plaquette mais ce n'est pas toujours le
cas des fois ça parle à ben quoi donc là
des fois on a des opportunités
intéressantes
et puis les professionnels de l'espace
vert ça c'est souvent une ressource
intéressante où même les communes qui
tourne la pelouse et qui élaguent parce
qu'ils doivent payer pour les mettre en
plateforme de compostage
ils sont obligés de les mettre en
plateforme de compostage d'après la
réalimentation et ils doivent payer
quand ils font quand il dépose un plate
forme donc pour eux ça sera intéressant
de venir les déposer chez vous si vous
avez réservé un coin pour stocker seul
donc là il faut aller voir tous les
gamètes une petite annonce vous
débrouiller les rencontrer et puis leur
dire ah bah si tu fais un chantier de
tonton d'élagage dans mon coin battue
vient déposer sa la ferme
donc moi je suis moi j'ai une quinzaine
de professionnels qui viennent déposer
régulièrement leur bazar
et puis la mairie qui m'amène tout ce
qui fait que j'en ai des volumes
astronomiques
j'en ai vraiment beaucoup et puis les
plateformes de compostage
c'est plus rapide le simple peut plus
simple plus efficace vous n'êtes pas
obligé d'avoir un gros tas de branches
et vous vous allez à la plateforme il
vous montre ça des prix globalement qui
défient toute concurrence
parce qu'en fait il faut bien comprendre
qu'aujourd'hui personne n'a compris la
valeur de la matière organique d'accord
donc les mecs ils ont des plates formes
énorme
encore une fois c'est une aberration
économique ce truc donc à la fin on a un
produit qui est difficilement minéralise
à bhl qui la culture m dans le champ il
mouline tout ça ça minéralise un peu se
fait pousser leurs plantes puis en fait
quand il compare le prix du compost avec
la logistique l'épandage et tout ça et
puis qui regardent l'ammonitrate liquide
ou les tous les engrais liquide azotés
bas ils se rendent compte que le combat
c'est vachement un chien à gérer alors
qu'un peu d'engrais azotés c'est
vachement plus simple ils n'ont pas
s'embêter avec tout un tas de logistique
et donc en gros les plates formes elles
ont été subventionnés à fabrique
beaucoup beaucoup de compost et elles
ont bien souvent beaucoup de mal à le
vendre et c'est pour ça qu'ils font
payer les professionnels pour le dépôt
10 ont du mal à y aller et à la fin ils
sont obligés de vendre le président
aimerait vendre le produit plus cher
mais j'y arrive pas parce que personne
n'en veut en fait et donc les gens
acceptent d'en acheter quand c'est 10
euros la tonne que si vous en prenez des
tonnages au dessus de 100 tonnes c'est à
peu près le prix que vous allez la voir
les 10 euros la tonne des fois avec le
transport des fois faut leur ajouter je
peux te tue la convient de bien
avec le transport ce jour là tu en voilà
et à combien de kilomètres de là donc le
gall charge sans camions il hambourg
combien de tonnes le smig 30 tonnes et
vous lui faites 40 km et au final ils
vont vivre ça disons la tonne faut
imaginer qu'à autant d'énergie que d'un
master 2 bac
donc vous avez stères de bois 10 euros
livré à la maison khl et aussi non non
composté donc on peut ce thème c'est
possible aussi
après ça dépend des oui je sais les
enfants dans des endroits aussi mais en
gros ça les arrange encore plus parce
qu'on me salis libère de l'espace tout
de suite et puis l'on passe en berne
elle compose tenais là dessus c'est
vraiment pas cher il faut un prix là
dessus la c1 euros la tonne hors
transports donc moi j'ai 5 52 la tonne
de transport donc ça arrive à 6 euros le
broyat frais chez toi ou pour en faire
une tonne vous garantis que c'est pas la
peine de se fatiguer à le faire la
noirceur foot ou pas y céder mélange des
fois ya beaucoup de gars le thuya c'est
pas le pied les résineux y en a plein de
sortes
il y en a des très embêtant c'est les
coincer les terpènes c'est des molécules
un peu un peu chiante mais globalement
si on n'a jamais vu de blocage de sol
avec ça ça peut faire traîner les fans
azote
mais globalement si on joue monte aux
joues entre après des itinéraires si
vous respecter quelques règles de
sécurité
donc quand vous faites un intrant massif
il faut toujours s'attendre un petit peu
ce que ça risque de pas super bien
marché et qu'il faille attendre six mois
avant de mettre en culture et de
préparer un petit un petit munch de
gazon quoi que ce soit si ça minéralise
pas tout à fait comme vous voulez si
vous faites que des intrants de broyage
ci après parce que c'est très difficile
quand tu as le broyat qui arrive à la
ferme de savoir c'est quoi la part de
fermentiscibles et la part de pain
fermenté sim donc quand et halte et 150
tonnes de machin si tu peux rajouter
quatre bennes de gazon dedans c'est pas
mal un peu près sûr que ça va
minéralisée un peu plus vite après donc
la plateforme quelque part c'est simple
c'est efficace dans la plupart des cas
moi je vois des collègues ils broient un
peu de branches alors ils ont un petit à
la gros comme ça et puis mise à acheter
un broyeur est tous unis dans laisse
tomber sa tiff où le feu puis tu as
acheté du broyat la plate forme ça sert
à rien on s'emmerdait avec ça c'est du
temps perdu complètement
la peine 10 euros la tonne ses livres et
ses affaires n'y a plus qu'à il ya quand
même un inconvénient c'est les erreurs
de tri
oui par le plastoc et tout ça va ça faut
trier après tout à son de ma voix la
poussée ou sinon tous des années comme
common à ces deux dernières années où il
fait chaud hot a aussi tout ce qui est
plaquettes ou qui ne valent plus rien et
là par exemple j'en ai eu à 20 euros la
tonne des plaquettes forestières qui
normalement sont à 60 euros la tonne
parce qu'elles ont appris un peu l'eau
voilà ils ont pas le temps de les vendre
ça a commencé à tourner voilà ça ça
passe plus dans leur machine et puis ça
coûte cher à stocker donc faut saisir
les opportunités mais aujourd'hui encore
il ya des grosses opportunités de
récupération matières organiques mais il
faut comprendre ces filières qui envoie
ou qui fait quoi machin donc pris des
prix corrects 10 30 euros la tonne
pourquoi corac débat parce que vous
savez et vous avec ça vous allez pouvoir
remettre un hectare de sol en vie si
vous en mettez 100 tonnes à nous-mêmes à
30 euros au bout de trois mille euros
mais vous avez remonter votre tonnes de
matière organique de 1 point plus vous
avez stabiliser votre sol etc
pour peu que vous ayez remis un peu de
paille dedans enfin vous avez redémarrer
un seul pour d'eau totale à l'est plus
tout le travail et ses 5000 euros ce qui
n'est pas non plus une somme folle
par contre là vous avez fait un intrant
vraiment conséquences sur votre sol qui
commence à faire du boulot et moins vous
l'avez cher va mieux vous vous portez là
on a réussi sur un projet deux hectares
noémie 300 tonnes ha ça nous a coûté
donc si centaine au total ça nous a
coûté 7000 euros parce que la plateforme
était pas trop loin le broyat était pas
donner donner mais on sait bien des
vernets au total ont eu pour 7000 euros
donc à l'épandeur voilà oui nathan ya
tant de temps va voir ça donc si vous
d'en stocker beaucoup chez vous bah faut
prévoir quand même une plate forme parce
que les camions en recul phares ainsi
par exemple vous avez des mecs des
espaces verts qui viennent chez vous
déposez machin à chaque fois ils vont
rouler dans l'herbe ça va faire des
ornières et cetera et cetera
et puis vous vous retrouvez avec un
sacré chantier dégueulasse j'en ai un
beau la ferme comme ça donc au bout d'un
moment il faut investir dans une plate
forme de compostage sur la ferme ou
plate forme de stockage et donc ça
complexifier encore un peu toute la
démarche et c'est pour ça que aller
l'acheter directement la plateforme en
fait pour vous c'est vraiment le plus
simple c'est il vous livre une fois vous
ai parlé et puis on n'en parle plus
si vous avez des apports réguliers sur
la ferme etc il faut le gérer sur la
ferme dont vous à plusieurs technologies
de broyage le broyeur à couteaux alors
ça c'était ma machine c'était une
ensileuse maïs herbe avec un moteur
auxiliaire de 100 110 chevaux 6
cylindres en ligne que j'ai bricolé ce
c'est costaud les ensileuses on peut y
mettre des branches et au début je
voulais faire du broyage dans les règles
de l'art donc pendant de frais deux ans
avec mon frère on s'amusait à broyer des
branches là dedans je vous garantis que
c'est du sport et puis bah des broyeurs
très classique qu'on peut mettre
derrière une voiture parce que dit un
moteur auxiliaire ou des broyeurs aussi
tout à fait classique mais l'action
surprise de force ont un tracteur un peu
costaud devant le problème c'est que
vous chargez à la main alors si en plus
votre tas de branches il est un peu gros
et puis tout en mêlée l'un dans l'autre
je vous garantis qu'à la fin de la
journée vous êtes rincer et en plus on
en bossant allait vraiment comme un
sauvage vous en faites dans le sahara
cubes par jour c'est à dire 7 6 tonnes
cette tenue il vous en faut 100 150 pour
faire votre trou bon je les fais pendant
deux hivers de suite avec mon frère et
puis après on a laissé tomber
on s'est dit bon la recette du gc br ça
suffit on va faire autre chose et en
plus vos deux broyeurs il va me coûter
entre 5 et 10 mille euros vous vous
allez avoir des ressources de branches
relativement limitée et c'est ce qui
fait qu'au final pour vous c'est
difficile à rentabiliser une machine
comme ça quoi alors soit vous l'achetez
d'occase vous l'achetez à plusieurs
si vous avez une très très grosse ferme
avec quatorze employés et puis je ne
sais pas à 25 km de linéaires de haies
ça peut valoir le coup d'acheter cette
machine mais si vous avez un petit truc
avec un peu de lait par ci par là
franchement vous embêtez pas là et vous
taillez vous laisser les branches par
terre et vous allez acheter du broyat la
plateforme donc ça c'est quelque chose
je vous dis ces dernières années en
france j'ai toute une émulation sur les
bérets en a beaucoup qui l'ont sont
lancés avec des machines comme ça pour
essayer de vendre du brf à la fin ils
étaient obligés de vendre leur béret 40
euros le mètre cube alors qu'on avait
dépassé les 100 euros la tonne de brf
quand il comptait la main d'oeuvre
l'amortissement et c'est donc c'est
absolument pas rentable donc cette
technologie là elle est bien
marginalement est en fait elle est
surtout bien pour les élagueurs les gars
qui font l'espace vert pour réduire le
volume de transport des branches c'est à
dire qu'ils vont faire un chantier
d'élagage
ils ont le broyeur que celui-là en bas à
droite avec accrochée au du cul du
camion il met sa dedans le copo il va
directement dans le camion
il le met une défauts et leurs projets
directement au pied de l'arbre est comme
ça ils se débarrassent de leurs branches
ils ont parlé transporter ils n'ont pas
à payer en plateforme le dépôt donc ça
ça sert aux élagueurs pour pour bosser
mais globalement c'est pas une technique
qui est bien pour vous si vous avez un
voisin élagueurs caen l1 et vous
empruntez c'est pas un problème mais
voilà ça c'est difficile de rentabiliser
sa et acheter ça donc le même en un peu
plus gros les gros broyeur à couteaux ça
sert surtout à faire de la plaquette de
chauffage alors c'est beaucoup plus
productif vous prenez des troncs
d'arbres vous faut rester là dedans
alors là on est largement au dessus de 7
cm et ça mouline
il faut 300 chevaux pour tirer le machin
ça fait un bruit du diable et ça vous
envoie des mètres cubes et des mètres
cubes et des mètres cubes et des mètres
cubes
ça sera très difficile pour vous de
l'acheter - vous voyez c'est vouziers 50
hectares de forêt et que vous fabriquez
vous même votre drf est effectivement en
tous les cas vous avez intérêt d'avoir
beaucoup beaucoup de volume de branche
pour le rentabiliser de vouloir remettre
en état beaucoup beaucoup d'hectares de
marais chasse à l'ubs
l'avantagé de ces machines non on s'en
fout un peu c'est que ces
énergétiquement efficaces et des calculs
de fait sa dépense pas beaucoup
d'énergie pour découvrir les compos le
gros souci c'est que c'est peu tolérant
et corps en corps étranger et que sabour
si vous mettez comme c'est des couteaux
tranchants des couteaux à un bout de
ferraille qui se fout là dedans votre
couteau il est vrai chez les couples eu
beaucoup et donc vous devez changer le
jeu de couteau donc généralement qu'on
stocke des branches à la ferme on a
toujours un moment un vieux piquer un
bout de bois et enfin par un bout de
bois juste un piquet en ferrari ou un
caillou un machin et ça vous fait sauter
toutes les danses du machin et ça vous
coûte une fortune
donc ce genre de chantier on le voit en
bas à droite ça sert vraiment quand vous
avez des têtes de sapins ou que vous
avez des beaux arbres dans une haie qui
sont tous tombés parce que le gars est
là vous lui par terre ça et vous
prenez les armes les uns après les
autres et vous le mettez dans la machine
mais encore une fois faux pas qui est
trop de fils de fer dans le fil de fer
ça va encore un barbelé non ça va pas
trop ferment mais si vous avez un bout
de ferraille dans l'autre dans un autre
combat remet ça à faire un peu mal aux
autres donc cette technologie là aussi
un gros défaut c'est cabourg
c'est à dire que si vous broyer delà du
bois ça va passer si vous commencez à
mettre de la feuille et du gazon de
danse avoir tendance à bourg et la
goulotte et tout ça donc si vous avez un
mélange de matières organiques bois feu
gazon ça va très mal le broyer ça va
bourrer j'en ai fait l'expérience sur
mon terrain on a mis quasiment une heure
à des bourgs et la machine parce que
c'était bien pour être dense et
compressé dure comme du béton on a eu un
peu de mal à débrayer machine et le gars
est rentré chez lui parce que ça faisait
pas le beau
par contre si à un moment donné je sais
pas imaginer vous avez un voisin qui a
une immense qui veut mettre par terre
avec des gros arbre est qu'il vous dire
je sais pas pour faire j'ai pas envie de
m'embêter albucher et cetera
c'est cette machine là qu'il vous faudra
y en a aucune autre qui est capable de
broyer des gros arbres et ça se trouve
c'est pas aujourd'hui ça se trouve pas
mal pour faire la plaquette de chauffage
et cetera donc en location en entreprise
ça peut se trouver en entreprise ou en
location nom personnel vous savez mon
entreprise ça se trouve
voilà un peu pour cette machine est
fictif
alors ça ça va nous intéresser beaucoup
plus c'est à dire que dans la pratique
on fait pas du brf dans les règles de
l'art on fait des gros tas avec tout
dedans et potentiellement il ya un mec
qui vous a mis un hublot de machine à
laver un piquet de ferraille ou les
trucs dans le delta
et quand vous allez chargé avec votre
gros chargeurs tout ça dans le broyeur
il ya bien un moment où il ya un machin
qui va passer et donc ça c'est des gros
pour ailleurs un marteau en fait vous
avez des énormes rotor comme ça avec des
mascottes qui font cinq kilos ça tombe
très vite vous avez un moteur de 1000
chevaux dedans ça c'est chez moi ça
c'est ses prix chez moi à droite
j'ai fait venir c'est à machala avec le
chargeur est le cas il en met des des
brassées de quatre mètres cubes et puis
ça fait un bruit du diable et on en a
craché peut-être six antennes dans la
journée ou un truc comme ça qu'a donc ça
débite épais comme ça de bf sur un mètre
cinquante de large que ça prend c'est
assez violent
et ça c'est du matériel qui est utilisé
en plateforme pour broyer une plate
forme il ancrage plus de 1000 milles
tonnes par jour avec cette machine
lancée il ya deux chargeurs qui
remplissent le machin donc pareil c'est
des machines qui veulent des sommes
folles à la toux l'attelage vous en avez
pour 350 millions un truc comme ça et
que avec le semi remorque avec le camion
par contre ça va à une vitesse folle
donc plutôt que de charger vos petites
branches dans le broyeur ya un moment
donné vous faites venir ça puis c'est
beaucoup moins fatigant mais ça avance
vous avez des modèles un peu plus petit
mais qui sont pas donnés pour autant et
vous avez modèle à l'américaine ou
lassés des broyeurs l'on voit en fait
cette espèce de grosse vis qui tourne
donc
et ça sert à broyer les palettes les
machins mais ça donne à peu près le même
résultat
c'est des gros broyeur lent qui passent
les uns dans les autres et ça c'est bien
si vous voulez vous pouvez broyer des
souches avec ça on peut tout broyer bon
mais pareil il faut des volumes un peu
foufou de mais bon sait jamais un jour
vous récupérez 2000 tonnes de souche bon
mais ça peut être intéressant
on vous fait venir sa fausse si demain
quelqu'un te donne 2007 en dessous je
réfléchissais parler sérieusement faut
imaginer la quantité de freaky de filles
en fait deux types faut réfléchir à ça
sérieusement que parce qu'en fait tu
remets en en est à tes deux hectares a
juste avec la soul broyer la machine tu
alors là celui-là du prado 1500 euros la
journée
il consomme 500 litres de fuel par
contre à 600 tonnes de bérac à la fin
donc tu fais le calcul
tu vois le gars est ma broyer tout pour
les 4 euros la tonne quoi sachant que la
matière voir et écouter on l'a amené
quoi les demandes fils de milton de
souche battu fait venir ça ça coûte
peut-être 4000 5000 euros seulement
voilà ta ta matière unique vous faire
les calculs mais une des broyeurs lent
il en existe des plus petits qu'eux mais
qui font le même boulot et en plaçant
deux
deux déchetteries s'est parlé on peut
avoir aussi de la soul je croyais que
souvent ils s'en servent pour les en
sous couche et pour les compostage
surtout de
deux poubelles de sadr années mais ils
savent pas comment faire parce que
personne n'en veut ils veulent pas le
mettre dans le compost est trop riche en
carbone donc séparé savoure rien moi je
l'achète à 1 euros la tonne émana tous
et du carbone donc des champignons donc
de l'énergie non tout risque alors ça
vous fera pas la meilleure activité
biologique du monde sauf qu'à 1 euros la
tonne après c'est relativement stable
moi j'ai besoin de remonter mais chemin
de stabiliser les chemins je l'utilisé
pour les chemins d'ailleurs tu fais des
trucs mais il faut essayer d'être un peu
opportuniste est donc l'outil d'épandage
de base c'est l'épandeur bon ça c'est le
mien c'est un peu une archéologie aussi
si vous faites intervenir une entreprise
d'épandage ils vont venir avec des trucs
énormes et ils vous on vous en dépendre
15 tonnes à chaque coup et puis pareil
ça coûte pas très cher
donc ça c'est un épandeur comme ça c'est
intéressant d'avoir sur la fin parce que
vous pouvez à la fois faire le gazon le
fumier tout peut tout faire mais je
voulais faire un un chantier d'épandage
de vous embêter 300 tonnes que ça vient
de la déchetterie il faut faire appel à
une entreprise qui vous foncent à une
vitesse pas possible ils s'affairent ils
viennent ils ont épandu vous l'avez
point de vue ils sont partis que et donc
vous embêter pareil tout ça mais avoir
un petit panda sur la ferme d'eure le
problème des derniers broyat c'est
qu'ils peuvent être très grossier et tu
peux avoir un bourrage sur les fondeurs
et les entreprises c'est pas sûr qu'ils
acceptent mois ils ont refusé à défendre
d'accord pour papa risque et de la
lumière mais ça dépend des gens
des bancs des matières mais si vous
pouvez faire appel à une entreprise ils
savent très bien faire ça par contre des
fois c'est un peu des sauvages
ils roulent n'importe où ils en foutent
n'importe où il faudra y vais un peu le
chantier voila voila donc voilà pour
tout ce qui est des rêves broyat est oui
si vous utilisez un épandeur ça apple
seul outil qui peut dépendre du brf
malgré tout il faut des zones de
retournement assez importante au bout
des planches et compagnie pour pouvoir
utiliser ce matériel donc généralement
ce qui se passe c'est qu'on a une
parcelle de sol mort on vient on n'est
pas partout le brf
on travaille le sol avec des outils de
travail du sol quelconque herse rotative
mon faut faire gaffe quai pour trop de
groupes books à bourg des chômeurs et
des chômeurs c'est mieux ça c'est le
multi le plus le plus solide pour
intégrer des bff au passé 4 5 août des
chômeurs comme pour réussir à intégrer
votre votre brf au sol et puis une fois
que vous avez fait tout ça là vous
dessiner vos planches permanente si vous
faites des planches permanent vous
dessiner vos chemins etc etc
ah non tu manges tu mélanges tout
mélange compte aussitôt la même journée
tu t'en même pas toute la journée tu
tournes en étant bachand et tu regardes
que ce soit bien mélanger donc la paille
j'associe un matériau avec des
ressources assez facilement disponibles
donc là un paillage de 5 cm qui va vous
faire un bon effet munch est un bon
effet désherbage et rétention de l'eau
ça fait plus que 21 hectares ce qui nous
intéresse pas mal vu que ba 21 ha c'est
à peu près la nutrition dont on a besoin
pour nourrir le sol donc c'est un bon
compromis couvert biomasse les
ressources passé les vendeurs de pas ils
peuvent vous la vendre mais aussi pour
beaucoup ils ont les pas des ballots
compris un peu la flotte qu une ficelle
péter ou je sais pas quoi où ils en ont
stocké dehors et quand ils en stock d'or
il ya toujours des débats l'onid c'est
ballot là ils peuvent rien d'en faire
officiellement il n'y parlera les brûler
donc moi comme ça je m'en suis fait
livrer une centaine de tonnes gratuite
sur la ferme parce que le gars il savait
pas comment faire
donc ça peut se trouver ça peut se
trouver il faut avoir des fautes dans
une région céréalière pour trouver très
facilement
après vous avez un truc qui ressemble
pas mal à la paille c'est le fumier de
santé qu'istres les centres équestres
des fois en beaucoup de fumier en fait
ils savent pas trop quoi en faire ça
c'est très courant parce qu'en fait ils
n'ont pas une vraie activité agricole à
côté et vivement ils veulent pas
remettre le fumier dans les prairies
parce qu'il ya des paies parasites chez
paco un machin et donc ils veulent pas
remettre leur fumier dans les prairies
donc ils veulent se débarrasser du finit
donc on a des collègues qui tourne
qu'avec ce à quoi ils achètent du fumier
du fumier du fumier du fumier rire c'est
toi qui relance oui c'est mieux oui mais
oui c'est bien souvent ça qu'on pose toi
même assez mal oui ma foi les chercher
faut l'étendre quoi bon me scie après si
tu fais comme tu peux un temps faire un
gros tas il vend si la moitié et puis tu
les tice quand tu peux quand même c'est
mieux l'utiliser frais c'est sûr parce
qu'après il ya de l'année robin dans
c'est pas le top
bon mais après ça sera oxygène ses
parents et puis comme il ya beaucoup de
matières carbonées dedans quand tu as le
remettre dans son sol tout ça ça va
retravailler les champignons vont
revenir et ça va le faire mais c'est
vrai que c'est mieux l'utiliser
rapidement donc pas eu de deuxième
catégorie vendeurs de paille
voilà donc c'est une très bonne
nutrition des vers de terre des
champignons c'est un coefficient
d'unification qui est bas et donc à la
fin vous avez peu du mousseux stable
avec de la paille et 15%
donc il faut pas trop utile compter sur
la paille pour remonter au taux de
matière organique durablement en grande
quantité c'est une disponibilité à
moitié et moyen termes si vous avez un
seul à peu près en bon état que vous
mettez un paillage de 5 cm au bout de
huit mois il est décomposé quoi si c'est
des paillages de brf
ça va prendre plus tôt de trois ans
voilà les le prix bas comme je dis ça
peut être gratuit si vous faites livrer
dans un moment ça peut monter à 100
euros la tonne quoi là encore je vous
invite à réfléchir que 100 euros la
tonne ça peut paraître beaucoup mais
sans toi la tonne ça va être livré au
bout de la faire vous avez plus qu elle
prendre si vous en mettez 21 ha ça fait
2000 euros et pour 2000 euros vous avez
tout à fait fini tout votre fertilité un
matériel qui matériaux qui vous fait
désherbage et qui vous garde l'eau oui
pour une année pour un hectare mais ça
fait ou fait une charge de 2000 euros
qui remplit ces trois postes là oui à
une pailleuse un truc il faut rajouter
ça mais en terme de matériaux même à 100
euros la tonne en fait vous êtes encore
sur un système rentable jeudi rabon
hectares de maraîchage fait au moins
cinquante mille euros t-il à faire et si
tout votre charge fertilité notion de
l'engrais à 2000 euros l'hectare j'en ai
déjà vu chez les maraîchers a besoin du
granulé du machin plus du calcium plus
duché pas quoi des machins j'ai souvent
vu des chiffres montrent efforts donc
avec 2000 euros vous avez un matériau
qui vous fait
l'engrais le désherbage et sa moustache
de l'eau donc en fait fait bien le
calcul même à ce prix là c'est
intéressant parce que derrière vous
sortez un vrai chiffre d'affaires bon
mais normalement on peut se débrouiller
un peu moins cher
alors attention aux grains de blé vous
mettez un paillage bas si vous le faites
notamment au printemps vous avez les
grains de blé qui se précipitent de
germer et puis de poussée et donc là on
n'en pas je vous montrais le matériel
après mon fait ce qu'on appelle un fan a
joué un rôle vaches de paillage c'est
que dès que ça a commencé à charbon a
germé vous remets votre bail il n'y a
pas encore la culture dedans vous remets
votre bail en fait vous arracher tous
les germes de blé beamer un seul passage
ça suffit
le stockage beaubois s'est juste aux
cages de pages de paille très classique
quand avec une bâche ou son hangar
attention oui quand vous avez une
pailleuse notamment une des roues
l'espagne özil pour avec les rebelles
s'ils votent pas ne pas y aller coller
par les champignons l'extérieur vous
galérez un peu à la ligne était donc
c'est pour ça qu'il faut ici canola
stocker pas trop mal parce qu'une un bal
au collet c'est un peu pénible
le foin c'est un peu la même chose on en
trouve un peu partout il suffit qu'ils
aient des prairies un peu d'élevage au
niveau tonnage c'est tout à fait aussi
intéressants les vendeurs bomba a les
vendeurs de foie un vendeur de paille et
le foin de deuxième catégorie ça existe
aussi beaucoup dégâts ils ont fait du x
en prairies et puis il a commencé à
prendre l'eau machin et il est pas bon
et savent pas quoi faire
et puis vous pouvez aussi assez
facilement faire votre propre point le
matériel de fenaison ça coûte pas très
cher
bon j'ai des collègues qui s'amusent à
faire sa bonne nutrition des champignons
c'est pareil ça se passe bien
coefficient d'initiation est aussi très
bas le sait sur un des plus bas et la
dégradation encore plus rapide qu'à sur
un sol bien vivants les paillages de
foin ça disparaît très vite donc c'est à
savoir dans votre culture ça va ça va
disparaître très vite et le prix bas
encore une fois c'est entre le gratuit
100 euros la tonne
peut-être que le foin des fois c'est
plus de 100 euros la tonne encore nice
quand même plus cher qu'elle a pas lieu
cette année
oui il y en a beaucoup donc on peut être
monté à 200 ça commence à faire un petit
peu cher donc le foin c'est quand même
le paillage de luxe il ya un
inconvénient au point que c'est des
fibres qui sont quand même plus longue
grève est plus chiante à la maîtrise et
à des bateliers bref les chasses débris
et puis tout ça voilà donc stockage
c'est pareil et balou imite que les par
les champignons donc la paille et le
foin
donc vous avez des conditionnements
assez différent des petits balle au bond
tout le monde connaissait ce qui est
intéressant c'est que vous pouvez en
faire dans des petites serres et ses
terrasses en mécanisation tout ça ça
peut dépendre la main les petits bals au
la paille est pas très dense donc c'est
très facile à émietter le problème si
vous voulez vous même faire des petits
boulots pour en avoir un petit stock
pour payet à droite à gauche c'est que
vous allez avoir une petite botteleuse
qui va prendre la paille sur sa de large
et lendemain de la moissonneuse que vous
allez acheter dans le champ il va faire
deux mètres de large ce qu'on peut
acheter la paille aux paysans aucune
voix sonne au score
c'est pareil avec moi j'avais acheté un
round valeur pour faire des rounds balle
mon round alors il prenait un mètre
vingt de payet puis les andains que dans
les champs et il est presque deux mètres
alors là c'est un peu compliqué et
généralement pas donc il fallait que je
re tasse maison d'un été un fan heures
fin c'était un peu le bazar donc les
nouvelles moissonneuses ont tendance à
faire des andains de paille absolument
énorme et l'ancien matériel un peu du
mal à avaler nous sommes néanmoins bon
ça se trouve leur une balle c'est un
compromis très intéressant parce que
pouvaient dérouler à la main et en même
temps vous pouvez mettre dans une
pailleuse elle déroulée à la main en
fait vous devez vous poussez le truc
et puis après à la fourche vous voulez y
était mais en fait vous avez déjà
réparti la matière sur une surface assez
grande et donc c'est un compromis comme
très intéressant pour payet sous serre
pour même pour faire des parcelles assez
importante
leroux balle c'est pas mal et vous
n'êtes pas haute densité donc votre pas
y aller pas complètement comprimé dure
comme du béton
ok ah bah ça ça dépend de la taille de
torun belle tu fais un rapport 21
hectares et puis tu regardes le poids
d'un ballot tu regardes après ça te fait
qu'après tout surtout tu regardes dans
la pratique comment ça fait parce que
dans la pratique on en met toujours soit
un peu plus ou un peu moins soit parce
qu'elle est un peu plus tassé - tafer il
y en a plus ou moins épais en fait c'est
ce que je vous donne c'est vraiment des
chiffres indicatifs dans la pratique
vous allez voir les vallées où il passe
par du tout le même poids en fait vous
allez en dépendre et puis je vous dis
qu'il faut remettre 20 tonnes ça fait 5
cm mais la vôtre elle est un peu plus
tard c'est donc en fait vous allez
monter à 35 cents voix c'est ça peut
quand même être assez variable tout ça
faut vous regardez sur le terrain ce qui
se passe vraiment parce que une paille
qui a été comprimée un peu plus ou moins
fortement valais les bras ils sont tous
écrasés elle est plus dense que c'est
obligatoire si elle a été hachée plus ou
moins menu facile et les bruns sont
raccourcis elle est aussi beaucoup plus
dense alors si les bras sans long ça te
fait une paye beaucoup plus foisonnante
donc ça c'est variable quand même
puis donc alors ce qui est intéressant
avec le round balle c'est que vous avez
tout un tas de modèles de pailleuse
d'occasions qu'ils veulent quand même
pas très cher de tout modèle celui porté
porté mois sa machine c'est une des
rouleaux sérieuses comme ça c'est ce qui
est moins chère est à 45 chevaux
j'arrive à dérouler des balles de 235 kg
car on n'a jamais assez 245 avec des
contrepoids l'avant et plus de ça me
fait le boulot il faut installer un peu
d'hydraulique sur le tracteur mais ça se
fait très bien et la mécanisation de
l'épandage c'est quand même assez
intéressant si on bosse bien on peut
quasiment faire un demi hectare par jour
quoi et c'est quand même intéressant ça
va assez vite il faut imaginer vous avez
un matériau qui coûte pas très cher avec
des machines qui coûtent pas non plus
des sommes folles et une demi-journée
vous en avez
le payer la moitié de la ferme mais en
deux jours moi j'ai un nectar com est
donc en gros en trois jours on a fait le
boulot que quand ça marche bien parce
que s'il ya du genre machin aurait
toujours des petits problèmes car s'est
jamais si simple que ça mais vous avez
cas d'un matériau qui est facile à
épandre qui veut pas très cher et qui
vous nourrit vos sols qui vous fait
votre désherbage encore une fois et qui
vous garde dans l'eau donc on est quand
même sur des trucs efficaces si tout est
mis en place et que c'est un excellent
donc la balle haute densité c'est aussi
une bonne option
parce que là chez les vendeurs de paille
ça on en trouve beaucoup plus facilement
de seconde catégorie
c'est facile à trouver alors là par
contre il faut des gros chargeurs etc
mais ça peut s'emprunter et puis à la
main il faut un peu oublié à la main
parce qu'en fait la paille est très
compressé ça fait des blocs très dur à
la main c'est ready c'est assez
difficile le laisser paraître
ça peut se faire mais c'est quand même
vraiment pénible donc soit des payeuses
soit ça peut se faire à l'épandeur avec
un épandeur qui va bien on ralentit la
vitesse du tablier de toujours un
réglage quoi et c'est toi qui me parlait
de ça oui que c'était mieux dehors des
épandeurs qui avancent de manière
continue plutôt que par à-coups sinon ça
vous et des plaques de paille qui
sortent de l'épandeur après celle du
détail technique mais ça se fait donc
cette arrivée ok ok donc la paille la
feuille l'herbe
donc comme on commence à en gérer des
volumes importants il faut aussi essayer
de mécaniser l'épandage c'est aussi
mécanisée avec les vendeurs les
épandeurs l'intéressé quand même que ça
coûte pas très cher et qui en a pas mal
sur le marché de l'occasion aujourd'hui
tous les éleveurs ils ont des épandeurs
énorme et les vieux et voulait vendre
1000 à 2000 euros de 8 mètres cubes la
10 mètres cubes c'est pas mal tout ça en
stockant ta faut toujours essayer de
l'utiliser le plus rapidement possible
parce que dès que la matière organique
elle est la rente avec de l'eau bas et
commence à composter vous perdez de la
matière c'est aussi simple que ça voilà
le prix alors là et tout cas ça dépend
complètement de vos ressources et encore
une fois le moins cher c'est le mur
le compost le fameux bon poste
ressources plateforme autoproduction
l'autoproduction c'est possible mais
faire du compost souvent le veut sans
grain pour faire des semis ou des choses
comme ça faire du compost sans grain
c'est assez compliqué parce qu'il faut
leur donner il faut être sûr qu'ils
aient pas de plantes qui envoient leurs
graines de mauvaises herbes dessus etc
et donc c'est quand même bien dans une
plate forme de compostage à la ferme
pour faire du compost
alors si vous en faites 200 litres c'est
bien mais si vous voulez commencer à en
faire beaucoup il faut une plate forme
moi j'ai essayé sans plateforme à la fin
le terrain c'est verdun comme les
ornières partout au monde oublié donc le
plus simple c'est d'acheter mais après
il faut connaître d'autres matériaux
quoi il est fait que des branches il
minimalise comme il peut suivant ce
qu'il y avait dedans à l'origine il est
plutôt ses champs et donc après il faut
apprendre à l'utiliser
donc on est à peu près sur la même
densité que le brf
c'était un peu plus lourde ailleurs le
compost ne nourrit pas l'activité
biologique du sol
par contre il permet de remonter la
matière organique du sol
la minéralisation est variable non non
vous avez différents types de compost
que vous pouvez acheter en discernant
déchetterie donc des trucs avec des
souches des trucs criblé des trucs pas
criblé des trucs plus ou moins bien tri
avec du plastique ou sans plastique tout
ça ça veut vous de voir et puis
d'organiser la sphère trouver des
compromis
le prix bas pareil les fois c'est
gratuit ou alors un euro la tonne plus
ce transport fin des prix complètement
débile parce que le gars il en a trop il
sait pas quoi en faire
et des fois ça peut monter à 30 euros la
tonne si vous êtes sur des petits
volumes petit volume c'est moins de 50
ans autour de 50 tonnes c'est un petit
volume pour eux et ils vont faire payer
ça va sécher le stockage on tasse pas
très compliqué et l'épandage bas
épandeurs et on a une technologie qui
arrivait dans le réseau c'est la
sableuse qui s'est répandu du sable
d'ailleurs se presser sur le stade dans
le long du chemin
voilà alors pour la sableuse il faut du
compost crible et l'intérêt c'est que
vous pouvez faire d'élite semences d'une
épaisseur de 3 4 cm sapho fait un truc
très régulier et ça vous faire matériel
beaucoup plus léger vous pouvez rentrer
avec un petit tracteur sous serre quoi
ça vous allait transporter les 200 300
litres de compost cela allait pas très
grosse cote et oui charge à la main
brissonnet parce que si on charge
directement sa compacte tout voici les
îles l'île le fait sécher son compost
aussi au jeu pour garder il était il est
sous bâche je vais pas prendre l'eau oui
brice c'est sous ce probablement ce
match et ce qui fait qu'il est
relativement sec
si on s'il est trop humide ça passe pas
seulement vraiment un matériel très sec
pas complète un peu de mise au point
donc stockés soit un regard c'est pas
plus mal une bonne base
ben beh camion donc stockage en tâter un
bachelier me sens mieux et donc épandeur
sableuse à sa bleue c'est assez
intéressant effectivement pour répondre
d'une manière très uniforme le compost
sur l'épandeur ce qu'on peut faire c'est
mettre des déflecteurs sur les côtés
pour que ça en foutent pas partout sur
les planches d'un côté mais que ça se
concentre sur votre planche mais c'est
parfois difficile d'avoir une belle
couche bien uniforme donc le compass ne
stabilise pas les sols et le compost de
déchetterie est souvent ces chants donc
quand vous faites des semis dedans il
faut surveiller particulièrement
l'irrigation
l'arrosage parce qu'il ya des cons poste
où il ya plus de paille et d'herbes
dedans qui sont beaucoup plus collants
et qui ont mieux garder l'eau donc le
fumier on va résoudre le débat s'est
simplement c'est de l'appareil plus
d'herbe qui a été un peu mâchonner
et on en trouve plein dans les centres
et caisse d élevage diverses fossard que
le fumier de poule par exemple est
beaucoup plus riche en azote
généralement que le fumier centac est
bon mais ça après vous voyez est vite
fait ah oui dans un résumé de la matière
organique bon me sens à un tableau
résumé donc si la paille et le foin
on peut faire les tâches manuelles mais
c'est bien d'avoir un épandeur ou une
pailleuse ça va quand même beaucoup plus
vite et c'est bien de faire des appels
les entreprises de travaux agricoles
notamment pour l'épandage si vous n'en
avez beaucoup à faire
le compost ça c'est un sableuse à
l'épandeur ou la remorque vous levez
votre mort depuis vous êtes allés à la
main si vous n'êtes pas trop équipée
c'est bien dans un tracteur fourche ça
se fait à la pelle ou sinon si vous avez
une des seals ça peut faire le boulot
beh oui en fait là on a mis bas âge
parce que la matière organique souvent
ça sert à faire du multi et on précis
mettre des muses plastique c'est pas de
matière organique mais c'est du
plastique
donc ça peut se faire à la main où ça
peut se faire à la dérouleuse la
plastifieuse c'est un peu bêta mais ça
fait un petit rappel dans la
construction désignèrent technique on a
mené une réflexion nous depuis le début
de notre travail sur trois points
principaux pour faire baisser les postes
de charges et faire en sorte que le
maraîchage seulement soit rentable voire
très rentable et que vous gagnez de
l'argent voire beaucoup d'argent en fait
c'est très simple on a travaillé avec le
conseiller technique de notre chambre
qui était fort sympathique qui venaient
nous voir qu'ils regardent et notre
bilan économique et qui nous montrait le
bilan économique d'autres entreprises
et puis on a juste déterminer les
principaux postes de charges et on s'est
dit tiens comment on peut réduire ces
postes de charges à zéro ou vraiment à
pas grand chose
ça paraissait une idée farfelue si
c'était possible de réduire ces postes
de charges à 0 pas grand chose il ya
probablement des gens qui l'aurait fait
avant nous et bien il semblerait que
personne n'y avait vraiment réfléchi
parce que c'est pas comme ça qu'on fait
bon c'est un peu ça la raison c'était
qu'il ya des charges c'est comme ça et
qu'on pouvait pas faire autrement nous
on a dit oui on va essayer de faire
autrement quand même donc les trois
principaux postes de charges
ça dépendra peut défaire mais grosso
modo on les retrouve toujours dans le
même ordre c'est le désherbage barça
c'est un poste de charges soit il est
mécanisé en grande partie mais il reste
toujours du désherbage manuel qui coûte
une véritable fortune en termes de temps
de travail etc
et en plus c'est pas vraiment un travail
passionnant c'est à dire que quand vous
passez une journée en formation vous
ressortez dans un état certes un état
physique et psychologique quand vous
faites une journée de désherbage à
quatre pattes dans la chaleur ou dans le
froid à désherber vous ressortez dans un
autre état physique et psychologique de
votre journée c'est pas tout à fait la
même chose donc le coup il n'est pas que
sur le moment nombre d'heures de travail
il est aussi que le coup le bonhomme il
un peu fatigué donc le désherbage c'est
vraiment un coût énorme et c'est quelque
chose de très chiant faire de très
pénible et au niveau mécanique c'est
aussi fort complexe il faut plein de
petites bineuse des machins des trucs et
globaux globalement en termes de
surveillance de ce travail c'est
vraiment ce qui coûte le plus cher dans
les itinéraires la fertilité coûte
globalement assez cher aussi parce que
la non l'infertilité jacques lui le
travail du sol qui est là pour
minéralisée rome
récré la porosité airs permettre au sol
d'être fertile plus tous les granulés
les engrais en bouchons les machins les
fumiers les trucs les bidules qui
doivent être renouvelés quasi tous les
ans sur la plupart des fermes
maraîchères si on veut des rendements
qui ressemblent à des rendements pour la
simple et bonne raison que vous en
mettez une année l'année d'après sa
tendance à minéralisées à le camp
la nappe phréatique est grosso modo
c'est pas rare de voir sur des fermes
des coudes fertilisation qui sont de
l'ordre de grandeur des gros intrants
massif en matière organique que je vous
ai montré c'est loin d'être si on prend
le travail du sol plus les intrants en
plus tout le temps qu'on y passe plus
ceci cela on se rend compte qu'on est
facilement à des coûts de 5000 euros
l'hectare
c'est à dire l'équivalent de beaucoup
beaucoup de matière unique donc la
fertilité s'impose de charge très
important et l'irrigation qui est
souvent un coût un peu négligés parce
qu'on a fait un forage on a amorti on
pense plus au prix d'irrigation mais le
jour où on s'installe et qu'on va faire
un forage plus un bassin attention la
note ça sonne sévèrement encore que ça
dépend si l'on est profonde ou pas et
surtout ce qui est très très long dans
l'irrigation c'est non seulement tout le
plastique mais c'est la gestion
l'irrigation surveiller les fuites des
bouchers à lui ouvrir les vannes penser
à l'ouvrir pensée arrosé penser à fermer
allait regarder si c'est humide peu
humide et cetera et cetera ça prend un
temps complètement dingue en fait qui
vous occupe qui vous ont mis billy's
énormément de capacités cérébrales
c'est beaucoup beaucoup de surveillance
cos et dès qu'il ya un coût 2 sec
ah là là vous avez déjà beaucoup de
travail il va falloir remettre toute
irrigation routes etc etc donc
l'irrigation c'est quelque chose qui est
souvent mal quantifié en termes de coûts
parce que c'est très dispersé il ya
d'abord un investissement de base plus
tout un entretien régulier une
surveillance permanente et en dernier
lieu bas on a les maladies et les
ravageurs qui ont fortement tendance des
fois du rhin ayant des maladies enfin
des cultures et là à ce moment là tout
bénéfice sur la culture a disparu et
donc nous notre idée ça a été de prendre
point par point et de voir si dans le
modèle qu'on proposait on allait pouvoir
réduire ses poses de désherbage ça ces
postes de charge de manière importante
dans l'objectif de travailler moins pour
gagner plus tout simplement dont
concernant le désherbage via une règle
qui nous a paru assez rapidement c'était
travailler en préventif plutôt qu'en
curatif c'est beaucoup plus simple
d'empêcher une graine de germer plutôt
que de la d'arracher la détruire ça
revenait c'était tout à fait d'auto
logique avec l'idée d'empêcher la levée
de dormance en fait c'est à dire que
votre grain elle est en dormance en sol
il ya quelque chose qui la fait germer
et la question c'était de comprendre
quoi et comment ça fonctionnait pourquoi
quand vous avez passé un coup de cultura
tôt dans votre planche ou d'un couple où
vous avez tourisme a germé alors que
avant le passage de culte qui tire à
taussat ne permet pas de la même manière
c'était ça la question la question elle
est très simple à résoudre c'est qu'en
fait la graine aller dans le sol elle en
dormance est alors son rôle c'est quoi
c'est que c'est un capital génétique
dans le sol et s'il ya un bouleversement
de l'environnement il ya tout un tas de
trucs qui vont se mettre à germer et ce
qu'a germé au bon moment va prendre le
dessus sur tout le reste et puis ça va
recréer de la végétation
plutôt que d'avoir des sols nus qui vont
s'éroder et donc en gros on a compris
globalement les graines étant en
dormance dans le sol elle attend des
cadets stress de nature complètement
variés diverse qu'on n'a même pas essayé
de comprendre tellement c'est compliqué
enfin si on a essayé on s'est rendu
compte que c'était très compliqué et
qu'on laissait un peu tombé mais en gros
ça déstresse donc votre vote ghana et
dans le sol il s'assèche légèrement
hills humidifie légèrement il réchauffe
il refroidit il ya un peu plus d'azad
d'un coup un peu moins d'azoté mais tout
ça c'est des fluctuations qui sont
relativement lente
vous n'avez pas des pics et surtout vous
avez pas tous les facteurs qui bouge à
200 à l'heure comme ça des vitesses pas
possible par contre si à un moment donné
vous faites un coup de travail du sol
alors là c'est pas un pic c'est tous les
paramètres je suis chaud qui naviguent
dans tous les sens le ph leur et dunks
le la zot la chaleur l'humidité enfin
tout ce que je vous ai mis la lumière
tout absolument tout est bouleversé dans
tous les sens et là bas toutes les
graines fait une bonne partie des
graines et donc qu'une envie c'est de
germer et en plus globalement dans vos
pratiques vous faites germer des plantes
qui sont particulièrement sensibles au
stress que vous générez au sol qui font
qu'ils poussent qu'ils refont des
graines et qu'ils rechargent le stock de
graines parce que vous
jamais arracher toutes les graines et
donc au bout de quelques années de
pratique en fait vous accumulez un stock
de graines de graines qui adore vos
pratiques pour germer dedans et donc en
fait ça se mord la queue vous vous en
sortez jamais et donc la stratégie ça
touche tout simplement était de
stabiliser les facteurs de lever de
dormance qui sont multiples diverses et
variées et le seul bon moyen très
efficace de stabiliser les facteurs de
lever de dormans c'est de mettre un
isolant la surface du sol c'est-à-dire
un match donc un paillage de 5 cm permet
d'éliminer la levée de dormance de
quasiment toutes les graines en tout cas
95,8 chez vos clients pour cent mais
beaucoup est plus vive est épais - vous
allez avoir de lever de dormance plus
tout un tas d'autres phénomènes où vous
allez générer une légère fin d'un temps
surface et ça ça va empêcher les nitro
fils de germer plus les champignons qui
ont tendance à bouffer des graines plus
tout un tas de trucs
ce qui fait qu'au final le meilleur de
tous les moyens de se débarrasser des
levés de dormans sébacées d'avoir un
paillage en surface ou une bâche
plastique ça rien peu probable donc
l'outil les simples ses couverts vie
vancouver mort et ensuite aucun travail
du sol c'est dire si vous menez votre
sol et vous mettez un paillage dessus
vous allez quand même avoir tout un tas
de trucs qui arrive à sortir
par contre si vous touchez pas aux seuls
que vous payez il ya pas grand chose qui
sort à part le blé cadre d'un bail le
chardon mais là c'est pas une levée de
dormance c'est qu'il est déjà dans ton
seul sait qu'un autre débat on va y
venir et donc ça c'est très très très
important c'est aucun travail du sol
vous bouleverser une motte de terre la
plus petite motte de terre que vous
imaginez ya moins 10 graines de donc
aider vous allez rire mais votre truc
pouf potentiellement une qui va germer
donc c'est vraiment très très peu de
travail du sol il faut lui minimisé donc
c'est pour ça que nous vraiment on
essaie d'en faire quasi okaka observer
les gens qui reprennent
c'est un commencement oui si tu arrêtes
de le travail est globalement moins
stocks des raids mais il y en a moins
mais il en reste et on a un gars dans
mon coin poussé il s'appelle joseph
poussé il s'est amusé à des shows mais
depuis bientôt vingt ans je crois tous
les deux mois et des chaumes une
parcelle pour il ya plein de trucs qui
germe
il détruit sarah germe salir détruits et
tous les cinq ans où j'ai vu combien
d'années il fait une analyse du stock de
graines de mauvaises herbes et non son
truc et s'est rendu compte qu'en fait tu
pouvais en l'espace de trois quatre ans
on détruira les la moitié du stock de
graines je vais plus exactement les
chiffres mecs comme ça et puis à la fin
il te reste au bout de 28 ans reste
toujours un quart qu il ya toujours des
trucs qui gère mon temps finit jamais en
fait tu peux pas déstocker ton stock de
rennes en fait si tu peux c'est que tu
arrêtes de trail console parce que tes
graines à son dans ton sol peuvent
germer c'est tout et trinquette en mer
depuis donc le simple fait d'arrêter de
travailler le sol
vous supprimez 99 % du stock de gbagbo
il ya plus que ce qui se passe dans les
deux premiers centimètres ou ce que le
ver de terre va voir monter un coup de
temps en temps dans sa tuerie qu il peut
très bien voir une graine parce qu'il a
mal digéré mais en gros le meilleur
moyen de déstocker c'est d'arrêter de
travailler vous laisser toutes les
graines dans le sol et vous avez résolu
le problème et après vous gérez plus que
ce qui en surface que est le bon moyen
de gérer si en surface c'est un bon
bulls a fait le boulot
voilà voilà donc ça c'est une culture
assez typique où là il n'y a pas de
vivaces on est d'accord je paye je mets
un chou avec une planteuse bim et puis
j'ai un chénopode là une touffe de blé
la machette
mais savoir à zéro désherbant
oui ma faim d'azoté la 6e c'est du munch
et du paillage de surface ou ma faim
d'azoté dans les premiers centimètres
mais mon choix je les plantes et à
travers le paillage et racines sont
développées dessous c'est un peu le la
même distance d'interaction que je vous
avais montré quand je mélangeais la
terre avec les matières organiques la
dent mais pau voyez que les champignons
ils sont capables de parcourir les 5 mm
un centimètre dans la matière minérale
morte pour stabiliser mais pas plus quoi
est en fait en surface à peu près ce que
ça vous fait si vous mettez le paillage
qui en surface un horizon assez clair
entre la matière minérale et le munch en
décomposition et donc le champignon il
va pomper la zot dans un centimètre de
surface mais c'est tout
et donc vous le vôtre donc vous avez un
seul qui est stratifié
si tu veux oui c'est pas les mêmes
phénomènes dessous qu'au dessus voilà
donc une culture typiques ou bâle a pas
de désherbage on est bien content donc
la csu 40 à que je dire vous débrouiller
pour faire un paillage l'a probablement
qu'il ya un relevage de paillage avec un
fan heures on a repiqué de dans les
choux apprendre à regarder pousser non
c'est pas de la paix bio c'est très dur
de trouver de la paille bio je n'ai pas
mis dans la fiche sur paille mais c'est
très dur très de la paix bio ça ne pose
pas de problème à ma connaissance donc
problème
paf la gemmi la paille au printemps j'ai
tout mon blé car je remets dedans
donc est ce que c'est un problème grave
le blessé une année c'est une bisannuel
va pas nous emmerder plus que ça si par
exemple je suis mais une bâche après sur
la tronche
elle va crever et là j'ai semé et planté
une salade bas la salade et va pousser
plus vite que le blé ne vous inquiétez
pas on va bien poussé donc ça va pas du
tout gêné ma culture de salade et puis à
la fin de ma culture je mets un coup de
bâches et puis c'est pas très grave
j'aurais pu avant la salade passer un
fan heures pour arracher tous les germes
de blé mais des fois vous savez l'emploi
du temps et les faits commis les faits
on a une planche ils feront la débâche
on la paille on plante les salades
dedans parce que le vendeur de plan il
vous a appelés les plans viennent juste
d'arriver on n'a pas eu le temps bon
bain mais la paille en mêlée les salades
de dampier du blé qui gère bon on s'en
fout à la fin de la salade
quand vous l'avez vendu vous bâché
pendant trois semaines dessus vous des
bâches et c'est fini on n'en parle plus
c'est pas très grave
globalement si vous payez l'hiver
globalement les grains de blé ont
tendance à pourrir et a beaucoup moins
cher mais exception qui confirme la
règle de cette année
oui on n'a pas eu à une période où
c'était particulièrement doux et ça a
commencé à germer et donc là on a une
parcelle d'alcon à payet cet hiver qui a
pas mal de grains de blé les limaces en
train de déboucher à fond mais sa part
d'être suffisant donc voilà et puis
après si vous êtes en conventionnel et
ben ça vous embête vraiment vous mettez
un antigraminées là-dessus faible dose
c'est de la pousse sapad gênant ça se
fait très bien donc le concept de
relevage de paillage donc l'idée c'est
que vous avez autre paillage soit vous
l'avez mis sur un couvert couché par
exemple tourné en une couche assez
épaisses de paille un gros cinq
centimètres vous avez couché un couvert
avant on était à pailles dessus vous
avez toujours une plante ou deux qui va
repasser qui va réussir à faire une
nouvelle feuille à retraverser et des
grains de blé peut-être qui ont germé
dedans à ce moment là on fait ce qu'on
appelle c'est moi qui ai inventé ce mot
là le relevage de paillage vous passé
soit un fan heures à foin soit un
bailleur qui va prendre l'appareil
arraché tout le monde les feuillages de
tout le monde et remettre tout le monde
à londres dans le noir sous la paille et
à ce moment là les quelques plantes qui
avait eu des velléités de retraverser
avons ré essayer de refaire une tige
le problème c'est que nous avons fatigué
et en fait globalement nous on a réussi
à détruire tous nos couvert avec des
paillages qui faisait un petit 10 cm et
puis deux trois passages de broyeurs à
quinze jours d'intervalle dire que vous
passez un coup de chaleur ça rend fou
tout le monde sa et cider sortir voir
passer un coup pouf tata trois fois vous
détruisez absolument tout sauf gelé pas
mis ses mains sauf chardon remake sorti
chiendent liseron ça c'est ce que j'ai
chez moi il y en a quelques autres un
peu teigneuse quoi parce qu'en fait
elles ont des réserves énergétiques
telles que c'est pas l'heure détruisant
le feuillage 4,5 fois que vous arrivez à
les épuiser ses plantes là c'est
beaucoup plus ténu que ça on pourrait
rallonger un peu la liste je pense avec
les graminées à grelots là les machins
de 3 saloperies un peu un peu teigneuse
ils vont rester un peu mais globalement
vous allez quand même détruire la
quasi-totalité des annuelles et des
bisannuelles et une bonne partie des
vivaces un trèfle blanc par exemple ne
va pas survivre à deux ou trois paillage
successifs relevage de paillage il va
pas aimer ça
pour réussir à prendre votre bail est
alors projeté derrière correctement
d'une manière bien et aller il faut que
votre engin fasse un courant d'air en
fait nos débuts on utilise un fan heures
à foin et servait tendance à faire des
gros tas de paille et après on a utilisé
un broyeur avec un coup de dé couteaux
cuillère ça fait un courant d'air assez
important et sari talent bien la paille
derrière et donc au début on était
obligés de revenir un peu à la fourche
est allé et maintenant avec le broyeur
ça se fait tout seul donc un broyeur à
coups de cuillère je montre une photo
après c'est pour moi aujourd'hui l'outil
idéal même si un fan heures ça fait à
peu près le boulot quand même parce
qu'en fait ça sert à deux choses le
broyeur outre les broyer vos vos
couverts vous pouvez parier des cultures
boyer votre courboyer tout ce que vous
voulez pour ça vous avancer lentement et
vous faites tourner rapidement le
broyeur et si vous avancez rapidement
mais vous faites tourner doucement le
rotor en fait vous ramassez la paille et
vouloir projeté derrière et ça la broye
un petit peu mais pas beaucoup pas ça
vous couper un peu les bras mais
globalement vous garder quand même un
bon paillage tacatac est ce que j'ai une
photo ouais donc à droite c'était le fan
heures afin d'utiliser au début alors
j'avais mis un rouleau derrière pour
faire un rouleau de niveau et ça c'est
un braillard nicolas comme j'ai pareil
j'ai remis un brin rouleau derrière pour
pouvoir broyer régler pile poil la
hauteur et donc c'est des couteaux
cuillère cdd couteau qui sont pas
tranchants comme les couteaux on y est
donc ça vient prendre la paille si vous
le faites tourner doucement et salars
projette derrière salade et chic est un
peu au passage mais c'est passé et cet
outil peut vous permettre si par exemple
vous a mis un paillage assez épais que
vous voulez passer avec une planteuse et
que votre chasse débris merdouille un
peu si vous broyer un peu votre pareil
vous réduisez la taille des bruns et là
tous les outils vous allez voir passer
dedans en fait vont beaucoup moins
bourré en fait c'est la longueur des
bruns qui fait le foisonnement et les
bourrages dans les outils que si vous
passez une planteuse normal ou quelque
chose comme ça donc si vous brosse si
vous réduisez suffisamment la taille de
vos brun à 3,4 centimes aide vous pouvez
quasiment utiliser des plantes
traditionnelles s'inquiète bourrache
parce que vous avez un truc vraiment
émietté et donc pour ça faut pas c'est
peut-être deux fois le bourg ailleurs
que ça et me est vraiment bien ça
consomme de l'énergie quand même hein ça
se fait pas comme ça
ap ap c'est un peu compliqué car c'est
un peu compliqué non c'est qu'il faut le
faire et puis ça va consommer pas mal
d'énergie mais après vous pouvez passer
avec une machine quasiment standard
ap ap ap donc avec des couteaux cuillère
et n'a plus cher modèle donc le mulching
peut être apportée en paillage etc
mais ça c'est notre collègue aurélien
bretagne qui avait fait un très joli
coup car du talent n'est pas sûr du sol
vivant seules vivant il dans son nid
terrain et encore du travail du sol du
travail de surface mais là nous affaire
très jolie couvert végétal et il est
venu semer avec un semoir tout il à
coudre ou couchés sont couverts avec un
rouleau faca dont on va voir la photo là
rouleau comme ça ça permet de rouler les
couverts et de d'en bas il est venu ce
mec ce mois un séminaire là tout à fait
classique alors on voit qu'il ya un
certain bouleversement quand même du sol
mais globalement ils avaient un niveau
d'endettement qui était tout à fait
raisonnable et ça a permis à sa culture
de se développer et il a eu un très bon
roman à la fin de l'année sa parcelle
était un peu en herbe et est donc
l'huile encore dans d'itinéraires où il
travaille en surface et donc après il
est revenu finir désherber avec ses
outils de travail de surface
leroux l'ofac a donc quand vous roulez
sur votre couvert là ça se voit pas très
bien non ça se voit pas très bien mais
disons que si vous avez eu sur le
rouleau il vous avez des barrettes en
fait et c'est barrett et viennent rouler
le couvert et viennent n'ont pas coupé
mais cisaillé un petit peu les tiges est
ce qui fait que votre couvert quand il
roulait il peut pas se relever quoi
parce que toutes les tubes tous les
tubes vous les avez écrasé aplatit et en
plus ça blesse la plante est salée puis
énormément et pour beaucoup de plantes
en fait ça les épuise plus que si vous
les aviez broyer parce que les plantes
quand vous les broyer pour faire font
des tiges là en fait tu voulais rouler
au sol elles sont blessés et essaye de
cicatriser et donc à dépense beaucoup
d'énergie à faire ça alors c'est un peu
plus efficace mais avec un rouleau
classique ça marche aussi pas trop mais
bon après c'est à vous de tester en
fonction du matériel que vous avez est
ce que ça peut valoir le coup d'investir
dans un rouleau comme ça ou pas mais
c'est quand même une certaine efficacité
c'est pas pour rien que ça a été inventé
donc ça c'est l'atelier paysans qui
développe salle en bretagne oui les
plans sont disponibles de cette machine
et en plus celui là il fonctionne soit
plat soit sur des buts des planches
permanente c'est de la très haute
technologie
on va pas forcément beaucoup parlé
découvert aujourd'hui mais ce qui est
important de dire dans la destruction du
couvert il ya une règle à retenir c'est
que s'ils voulaient détruire une plante
il faut qu'elle soit au stade floraison
voûte de la plupart des plantes se
développent elles ont d'abord un stade
végétatif ou à fond des feuilles des
faits des feuilles elles font du panneau
solaire pour faire du sucre et pousse et
au bout d'un moment elles arrêtent de
faire de la végétation et décident de
rapatrier tous les nutriments dans les
graines quoi et comment ils ont
enclenché ce stade physiologique en fait
si vous la blesser elles vont pas
retourner au stade végétatif
donc pour les annuelles ou lévisienne
les vivas elles ont justement cette
capacité dossier du stade floraison au
stade végétatif mais pour les années
mais les bisannuelles en fait une fois
qu'elles ont enclenché leur stade
floraison que vous les blessés que
voulait rouler en fait elles vont
parfaire la végétation quoi et en fait
tout simplement elles vont mourir
ça marche très très bien sûr les
crucifères les trèfles annuel
les graminées qui sont floraison humble
et qui est en floraison que vous roulez
en fait il survit pas
alors qu'un blé que vous broyer il va
refaire une petite tige un petit et pie
4 5 grains il va galérer
bon il va pas faire grand chose ne va
pas vous embêter beaucoup mais il va
réessayer de refaire un petit épique
il va essayer de refaire de la floraison
donc la règle c'est au stade floraison
assez avancé pour mc qui ont fait des
mélanges de couler de couverts des fois
aux intérêts qui sont aux floraisons et
d'autres qu'on pas commencé donc il faut
laisser se débrouiller à faire des
mélanges de couverts où tout le monde a
ri en floraison en même temps donc ça
après c'est à vous de faire le boulot de
faire des essais et caetera et de
partager avec nous pour qu'on puisse
voir ce qui est intéressant d'être fait
paf paf paf donc ça c'est mon rouleau
faca à moi je m'en sers très peu parce
que je fais très peu de gouvernements en
fait c'est un tass avant pour faire du
smic j'ai acheté un éleveur c'est un
truc qu'on met à l'avant pour répartir
la main à la main
j'achète charge du tracteur sur le sol
donc en fait il ya un troisième point
l'avant du tracteur avec un troisième
point hydraulique est en fait vous
reparti et une masse une partie de la
masse du tracteur sur le sol corse et
des rouleaux cage est en fait vous avez
déjà rouleau faca hélicoïdal j'achetais
sert de s'emballe donc s'appelle ça
s'appelle un tas savant chercher ça
c'est là marc bonnel signer vieux tu as
avant bonne elle est en plus l'intérêt
c'est que ça un médecin de l'arche est à
dire très exactement la largeur de mes
planches
et ça valait rien du tout c'est déjà
tout fait il faut mettre un peu de poids
dessus de la ville un peu trop léger ou
l'ofac a il faut le charger un petit peu
à l'atelier paysans ils ont une forte
tendance à mettre la ferraille qui pèse
n'y a pas forcément besoin de remettre
du contrepoids mais ça s'est un peu plus
léger bien qu' il faudra ajouter 200 kg
dessus à peu près pour que ça donc ça
roule le couvert voilà voilà
alors si vous n'avez pas réussi à gérer
votre désherbage en préventif après il
reste le curatif
là on est un peu embêté parce qu'une
fois que vous avez autre paillage et que
vous avez des trucs a poussé dedans et
vous a déjà mis la culture dedans si la
mauvaise herbe commencent à prendre le
dessus sur votre plante sur votre
culture vous avez des problèmes pour
vous en débarrasser de cette planche
cette plante parce que la plupart des
outils de désherbage traditionnels sont
des outils de gratouille âge et là on va
pas pouvoir gratouiller parce qu'on a
des paillages et donc ça va bourrer là
dedans ça va pas le faire donc tout ce
qui est bineuse pas de doit rouler
désherbage désherbants et tout ça
globalement il ya peu de show peu de
chances que ça marche mais il faut
essayer mais a vraiment peu de chances
que ça donc le meilleur outil ça va
rester aux mains un bon outil qui est
relativement efficace et néanmoins
garder culture danse ses débuts pouvoir
un peu d'énervement vous fait un passage
de désherbage si vos cultures sont
suffisamment dense en fait elles vont
prendre le dessus et après vous avez pu
avoir de nouvelles mauvaises herbes qui
gère en tout cas si elles germent et
vont très mal se développer la densité
des cultures c'est important en bio on a
tendance à vouloir étendre les cultures
pour parfaire un espace et les cultures
pouvoir bean et entre dans un entre deux
comme là de toute façon on pouvait pas
bi n'est ce pas la peine vous resserrez
tout le monde et avec un peu de chance à
beaucoup mieux se passer parce que vos
cultures et tendances des cavs ont
commencé à se développer en fait celles
qui vont concurrencer les mauvaises
herbes
donc le phare changer de stratégie au
lieu d'aller défier devoir de
l'espacement est en flammes a essayé de
resserrer et en plus ça tombe bien vous
avez des sols très fertile parce que
vous avez fait des amendements à 300
tonnes ha pour les redémarrer
il va falloir les amortir et les
utiliser leur potentiel donc semis sous
couvert vivant ou couché l'intérêt soit
le couvert vivant s'il est vraiment bien
fait très poussant il a un effet curatif
sur les mauvaises herbes quoi qu'on peut
réussir à détruire un bon paquet de
mauvaises teigneuse avec découverte très
vivant très très costaud
vous avez des plantes notamment tout ce
qui y pousse très haut le maïs le seigle
le sexe est très très très agressif le
sorgho quand vous arrivez à faire
pousser correctement à zaragoza étouffe
vraiment ou le tournesol ça pousse assez
bien des trucs qui pousse très vite un
couvert de phacélie très dense aussi ça
peut quand même réussir à détruire
certains dentistes et donc vous avez un
certain nombre de plantes comme ça qui
sont quand même très agressive notamment
bon alors le sorgho et le maïs ont fait
vont être de faire une grosse
concurrence à la lumière parce qu'ils
ont tendance à faire beaucoup de
feuilles et peu de systèmes racinaires
alors par contre ça il faut des sols
très fertile pour les faire pousser
d'une manière importante le seigle par
exemple c'est très agressif aux niveaux
racinaire et au niveau foliaire aussi ça
pousse très haut que j'ai fait un essai
ce qui est cette année un tout petit
essai mais j'en suis plutôt content
quand j'ai vraiment un développement
énorme et le sexe est quand même assez
intéressant est alors au curatif
un outil très efficace et les bâchage
long c'est à dire en fait soit vous
mettez une bâche si vous faites rien
dedans soit vous faites une métier une
bâche et vous venez implanter une
culture de donc donc probablement ses
conseillers de faire des cultures à fort
espacement donc au minimum un chou
quelque chose comme ça où une cour joue
là vous espace est encore plus les
planques
mais après je dirais même sur une
prairie vous mettez une base d'ensilage
vous attendez un mois vous venir piquer
des fêtes des trous venir piquer des
salades de d'en bas vous allez avoir du
chiendent et qui va repartir un peu dans
chaque trou mais en fait votre culture
elle va faire son travail que parce que
là bas je vais avoir tellement calme et
la prairie que votre salade habits très
bien se développer donc là ça va être
une gestion curative qui va d'ailleurs
va pas vraiment désherber puisque votre
chien dray va ressortir par chaque trou
mais vous allez avoir fait une culture
voilà donc ça vous de calculer sa
rentabilité la bâche et tout ça oui oui
c'est ça mais c'est six mois dans ces
six mois tu le sucre on l'a vu sur les
cinq six mois et tu arrives à te fais
ton chien alors cinq six mois période de
pousse entre pas l'hiver période où il
fait chaud et humide et là tu ton chien
de sang apporte rien on est d'accord il
faut mettre à bouffer dessous alors pour
le coup tu peux mettre un peu ce que tu
veux tu as plus de problématiques de
faire un bulls donc tu peux mettre un
mélange de feuilles de compose de tout
ce que tu veux tu vas réussir à nourrir
à peu près tout le monde
oui mais la première année ça va nourrir
oui c'est durant la phase de
décomposition de
destruction de prairies effectivement tu
vois plein à bouffer pourtant vers de
terre est par contre une fois que tu des
bâches balladur mais même au débat
charge tueur mais tu remets un paillage
ou alors si tu veux refaire une culture
sur bâche derrière tu retires tabac tue
m'a bouffé et tu remets ta page par
dessus ses dents ça va être une
contrainte de nos dernières techniques
encore une fois je vous dis vous avez
une fertilité du sol qui as est
résiliente si vous sur une culture vous
mettez pas bouffer ça va quand même se
faire faute au sol il va pas mourir en
deux semaines vous inquiétez pas si vous
avez 5 % de matière organique dans le
sol c'est pas pour rien d'accord c'est
qu'il a bouffé dedans ya du stock et
donc bâche plastique un petit topo sur
les blacks plastique
alors je vous le dis tout de suite non
les bâches plastiques non toxique pas
les sols in n'étouffe pas les sols il
n'empêche pas les sols de respirer et
cetera et cetera et cetera ça se passe
très bien on a des très bons résultats
avec les matchs plastique
j'ai même essayé de détaler des bâches
plastiques de 350 m² pour voir si ça
allait faire de l'anaérobie oui quoi que
ce soit j'ai trop rien vu ça veut pas
dire qu'il s'est rien passé
mais après je suis revenue mettre des
trucs dedans ça pousse et c'est pas
impossible que j'ai tué quelques vers de
terre quand même au passage mais dans
les mois qui ont suivi j'ai eu
l'impression où les vers de terre avait
une activité biologique tout à fait
normal
donc en fait le truc c'est que votre sol
il respire pas comme une vache cas couru
que si vous voulez c'est une respiration
que l'on vous à une circulation d'air
mais qui part non plus énorme
et donc quand vous avez bâché votre
planche qui fermait de 50 de large
vous avez toujours un courant d'air
dessous qui va venir faire circuler un
peu d'air donc faut pas s'affoler les
bâches ça elle ne trouve pas ça un
toxique pas les seuls surtout que nous
on marchait seule vivant on va pas
enterrer les vaches on pouvait mais on
va éviter parce que dès qu'on va
enterrer les bâches ont armé de la terre
et on va faire germer plein de
saloperies
donc nous on voit plutôt travailler avec
des crochets ou du les stages en plus ça
sera beaucoup plus facile pour ressortir
vos bâches et donc quand vous enterrez
vos bases sur des grandes longueurs
effectivement il ya très peu d'air qui
circulent mais par contre quand vous
travaillez du les stages ou décrocher en
fait vous avez toujours la circulation
d'air et au cou toi qui est bien
suffisante alors surtout sur la bâtisse
et vous avez encore aucun problème donc
la base d'ensilage ça c'est une des
premières balles qu'on a
comment utiliser ça revient à peu près à
30 centimes du mètre carré
donc là pour le coup vous quand même
imaginer que si vous faites une culture
dedans vous avez un désherbage total
enfin vous faites votre culture vous
avez aucun problème de gestion
l'enherbement vous régler tous les
problèmes de désherbage et qu'au final
si vous arrivez à faire je vous fais une
usine belge avait fait des trous à 32
dans essayé de l'utiliser trois quatre
ans de suite pour faire des sales et
vous revient à 0,1 euro 10 centimes du
mètre carré
donc c'est quand même pas cher sur un
mètre carré vous allez faire une neuve
salade un truc comme ça vous allez faire
une petite dizaine d'euros et ça ça vous
a coûté 10 centimes seulement vous
n'avez aucune gestion de l'enherbement
d'accord tu foutais autres bâches donc
pose d'appareils soit on met du lest
alors les l'est et vous voyez les
petites briques de construction là des
maisons en briques faut remettre une
tous les deux m si vous êtes des
planches permanente avec des passes pied
ce qui est bien c'est que draps une
bâche d'une suffisamment dans la largeur
pour qu'elles recouvrent tout le papier
comme ça vous êtes la flotte qui tombe
dans le pass pied et là ça tient super
bien la bâche
donc en fait vous mettez votre page vous
mettez des briques pour ce qui
s'envolent pas au premier coup de vent
puis dès qu'il pleut pouf
les bastiais se remplissent de dos et
lorsqu'il est intéressant c'est que même
quand vous avez un petit trou
généralement vous avez toujours des
dépôts de terre et de matières chimiques
qui va boucher les trous ça c'est
formidable s'est auto réparant la bâche
sedan sillage les trous se bouche avec
toute la terre qui circulent
parce que vous allez marcher dessus de
la terre c'est assez formidable s'est
auto réparateur la bachelot qui
m'accusent à des petits trous vous avez
quand même des flaques d'eau si vous
avez fait une déchirure comme ça dans sa
marche pas mais voilà donc la base
d'ensilage nous on s'en sert alors ça
s'achète très très facilement vous allez
à la coopérative agricole où les
éleveurs s'ils servent sa pour faire en
tardant si là je vous en ai toujours des
longueurs de lui mais de 10 m de 12
mètres de 14 mètres c'est l'écart et 350
m² vous faites vos petits calculs et
vous avez intérêt à ce qu'elle soit un
peu plus large que votre planche
toujours pour pouvoir bien la lester que
l'eau face des belles flat dedans et que
ça tienne bien la pêche
oui peuvent parfaire avec de l'ensilage
avec eux voilà donc ça peut même se
récupérer la mission oui bon des fois ça
je l'aï un peu faut avoir envie faut que
tu l'état un peu dans un coin tu la
laisses pour l'aérer un petit peu parce
que ça quand ça a tendance à côté et du
jus dans sillage d'un voilà voilà donc
nous ça nous sert beaucoup et c'est très
pratique pour faire du désherbage
d'hiver c'est à dire vous avez une
culture où l'avait ramassée l'été
l'automne vous mettez votre badge bim ça
occulte tout le monde ça détruit tout le
monde ça évite la base d'ensilage que le
sol se recharge en eau or nous on est en
planches permanente par exemple et donc
toute l'eau qui tombe et tombe dans les
passes pied votre salies se dessèche pas
parce que l'eau s'évapore pas vu que
c'est une bâche étanche et donc en gros
à garde son os mais se détrompe toi et
tous louaient s'infiltre par les passes
pied et donc ça évite d'avoir des sols
trop surchargé en haut ça permet que les
vers de terre
gentiment tout l'hiver ben ça réchauffe
un petit peu et globalement quand on
arrive au printemps avec une bâche comme
ça en fait
balla but elle n'est pas engagée en noël
et bien réchauffé et ça démarre très
fort de donc pour tyr la bâche on est un
paillage on est une culture font se
démerdent après pour la suite et ça fait
quand même du très bon boulot et c'est
assez bon pour l'activité biologique
alors ça laisse pas passer l'eau c'est
bien l'hiver ça permet de réchauffer par
contre pour l'été c'est pas bien parce
qu'on a envie que avoir de la de l'eau
sur nos cultures donc l'été on conseille
plutôt après bon c'est des compromis en
suivant ce qu'on a on conseille plutôt
là bas la bastille c'est noir pour que
ça chauffe ça ça dépend des cultures que
voulait fermer notamment si vous faire
tout ce qui est courge cucurbitacées
tomates aubergines oignons poivrons en
extérieur il faut vous réchauffer au sol
on y reviendra après donc une bâche
noire ça chauffe plus il faut essayer de
l'apprendre un grammage acpg pas marqué
130 grammes au mètre carré ça fait des
bâches assez lourde à gérer mais par
contre c'est très résistant et ça laisse
vraiment quasi passer aucune mauvaise
herbe faut faire attention au tissage
des tissages des tissages assez lâches
et puis des tissages assez dense il faut
prendre les tissages les plus denses
possible parce qu'en fait c'est ça qui
empêche
les mauvaises herbes de passer à traire
la vache que du 130 grammes noir ça fait
bien le boulot savoie en euros du mètre
carré
donc c'est plus cher mais ça durant
vingt ans donc au final ça coûte moitié
moins cher que la bague son sillage
ça c'est un investissement vous pouvez y
aller c'est increvable
on a démarré chez ils en ont depuis 30
ans ils utilisent toujours si vous
faites des trous dedans c'est bien de le
faire avec un truc métallique chauffant
comme ça ça ça fait fondre le plastique
et sahil s'effiloche beaucoup moins col
de tissage s'effiloche beaucoup c'est un
peu chiant à faire mais ça marche bien
wii wiiware
les croix c'est vrai que c'est mieux
quand vous faites des ronds à
l'emporte-pièce là si vous avez du vent
ça a tendance à cisailler vos plans que
parce que tout le plastique un peu cramé
ça fait une sig
alors que nous effectivement on a pris
une lame chauffante ont fait une croix
comme ça on met le plan les languettes
se referme
mais en fait il est juste au milieu là
et ça il ya moins mauvaises herbes
ça se fait mieux à le thé où la tension
d'ailleurs dans le débat des gains et un
y ça pourrait être pas mal peut-être f1
eu qu'à un simple utile mais une
languette on veut on peut faire tout
l'alphabet vitesse mais c'est vrai que
le luron c'est un peu comme en fait en
extérieur c'est un peu con donc pareil
le lest crochet désherbage d'hiver ça
marche aussi
sauf que ça laisse passer l'eau ne faut
pas vous à l'art des parcelles très
humide après moi je les fais là après
des sur des courants chauds c'était bien
moi ça active quand même l'activité
biologique parce que ça chauffe quand
même donc pour tout ce qui est culture
de printemps tout ça c'est très bien ça
vraiment ça permet d'activer le truc
pour les cultures d'été c'est très bien
la courge notamment ça laisse passer
l'eau donc en extérieur vous en
réclament de l'eau par contre ce
réchauffement est le seul l'hiver du
fait que ça allait se passer beaucoup
d'eau
non non idéal cultures d'été bla bla bla
bla donc ça c'était xavier dubray klein
conseiller technique qui nous avaient
lui qui travaille couramment avec sega
avec ça nous qui placent tiffy et puis
ils utilisent de la perforation grosse
pour planter de la salade
donc c'est des rouleaux performeur ou de
la micro perforations pour que l'eau
circule et reste de la vente dans la
planche
donc c'est le truc qui existent ça se
fait ça n'a rien d'extraordinaire
et puis de deux exemples de lestage le
crochet ou lassés de lui c'était du sac
du sac toile tissée la du sac
je peux quand même ça remplit avec de la
terre décines n'en sait même pas déçu au
succès du sac à patates classique et
puis l'ami de la terre dedans et puis
donc ça c'est un itinéraire désherbage
tortoise total qui est très simple et
que vous pouvez mettre en oeuvre dès la
première année sur l'autre prairies vous
arrivez vous foutez de la bâche poupaud
de la bastille et 130 grammes vous avez
votre prairies qui va pousser sous le
la bâche donc là il faut mettre
décrocher quand même pas mal pour que ça
s'envole comme votre prairies et va
pousser pousser pousser puis en fait ça
va très vite s'épuiser
elle n'est pas encore morte mais va
s'épuiser a pu faire de nouvelles
feuilles ça ça va se passer fin avril
début mai par exemple est la suivant les
régions bas me mets fins mais vous allez
pouvoir planter vos courge dans la bâche
donc fait des trous dans le beh vous
plantez vos courges et là globalement
vous allez avoir détruit une très très
grosse partie de votre prairie ici c'est
pas tout la prairie et vous allez faire
une pour une production dès la première
année
alors si vous n'êtes pas trop de bol
vous avez un peu de chiens qu'elle est
avec ailleurs sortir dans les trous donc
l'année d'après il faudra trouver un
moyen de résoudre les derniers petits
charland qui vous en prie la dette ont
fait vous pouvez refaire exactement le
même itinéraire
c'était là pour le coup retiré les
vaches mais tabou fait remettre les
vaches mais de déplacer les trous de 50
cm est comme ça ça va faire le boulot et
là dessus je vous garantis que
directement si votre prairie est l'époux
cendres comme ça on va connaître la
fertilité des sols tiens je vais pas
encore dit c'est assez sa signature une
prairie et cas pouces comme ça c'est pas
bon si elle pousse comme ça savoir jeudi
à pouce comme ça c'est au mois de
de juin juillet quand les en floraison
tout pousse si elle a poussé très bas
c'est pas bon si elle a poussé là c'est
pas bon si elle a poussé là c'est pas
terrible
si elle a poussé là ça commence à être
pas mal et si elle a poussé là vous êtes
chez moi en normandie c'est bien ça
pousse la bâche a le plus tard le plus
tard j'en sais rien j'ai pressé mais
probablement que tu peux la mettre assez
tard parce que probablement que tu peux
le mettre à cet art non tu t'en fous tu
mets par dessus ça où tu peux mais tu la
broye mais tu l'as bram en fait de ce
dès que tu mets la balle si tu veux en
fait elle est respire respire
bénédicte peux vous expliquer qui
s'appelle le point de compensation c'est
à dire qu'il respire beaucoup puis elle
essaye de faire la photosynthèse mais en
une plante en permanence a fait la
photosynthèse et respire sauf que là
elle fait que respirait fait plus de
photosynthèse et donc elle produit plus
de carbone a fait que en consommer et
donc s vite de son carbone de sa matière
sèche et est en fête et crève très très
vite mais je ne suis pas sûr qu'au
printemps
elle s'enrichit sans sucre comme ça tant
que ça je ne sais pas frères gardé
pendant son stade de floraison en fait
au mois d'avril doit commencer à perdre
si réserve que je la mets au mois de
février par exemple mars comme ça mais
plutôt tu vas là m durant l'hiver plus
avec efficace que mais t'es sûr que mars
avril tu avoir une grosse poussée
dessous la prairie avait essayé de
sortir surtout comme elle chauffe ça
chauffe le sol elle démarre plus vite
que la prairie d'à côté que sanity
nairas c'est génial et en plus le fait
est que si vous essayez de faire de la
courge sur paille
dans les régions un peu froide en fait
vous avez des mauvais rendements parce
que au sol restent trop froid avec
toutes les variétés qu'on a actuellement
qu est donc dès qu'on a eu des malades
et isner sur bâche en fait on a doublé
les rendements quasiment enfin on a
doublé les rendrons tout simplement on
est arrivé à des niveaux de rendement
conventionnel ce système est donc ça
c'est des bâchages divers donc leur nom
au printemps mais c'est pareil
c'est débâchage que je fais l'hiver pour
désherber et puis donc là en ce moment
il ya pas mal de bâches surtout toute la
ferme c'est pas une obligation mais
c'est comme ça que ça peut être utilisé
et après on débâche au fur à mesure et
on revend repas ils ont fait d'autres
itinéraires donc désherbage en résumé
outil préventif c'est le plus important
c'est là vraiment vous allez gagner la
bataille quand vous investissez donne
tout dans le préventif donc en gros le
paillage et le plastique que tu cherches
un plastique et outils curatif bâchage
l'ont donc en six mois vous détruisez à
peu près tout bien que lisons je suis
pas sûr qu'on arrive à le détruire
j'aimerais bien essayer sur des gros
liseron bien teigneux bien grave parce
que ça donne un relevage des paillages
broyage arrivez à vous débarrasser de la
plupart des annuelles et une bonne
partie des vivaces alors les fins
d'azoté ça j'en ai pas parlé pour
détruire une prairie par exemple mais
j'en parlerai bourse mais on peut dire
tout de suite pour détruire une prairie
vous prenez votre prairie home et et 5
cm de bérets vous l'intégrer dans les
cinq premiers centimètres
vous remettez par exemple un paillage
dessus un bâchage par dessus mais vous
allez avoir une faim d'azoté de trois
quatre mois cinq mois souvent dans votre
horizon supérieur donc toutes les vivas
d'autres prairies vouloir avait secoué
les racines avec votre outil travail du
sol
vous avez une fin des notes de plusieurs
mois derrière rien qui survit à part
deux trois matches hyper teigneux je
crois que j'avais une sorte de remake ce
qui avait un petit peu réussi à survivre
sur un essai mais c'était vraiment tout
donc la fin d'azoté en surface dans les
5 cm
là où il ya tout l'horizon des racines
de votre prairie ça tu absolument tout
neuf
en fait ça je les fais jeu c'était pas
prévu mais j'ai intégré dubé rêve dans
une prairie je me suis rendu compte que
ça te fait absolument tout
redoutable pour vous de vous abîmer un
peu votre sol mais comme vous re a
injecté 100 tonnes de brf dedans ça se
restructure très bien tout de suite et
après ça pousse nickel donc si vous êtes
allergiques du plastique vous pouvez
utiliser la fin des soldes pour détruire
votre prêt et puis après vous avez le
désherbant total beaucoup de griffo ça
reste quand même si vous voulez le truc
qui perturbe le moins le solde qui coûte
le moins cher qu est très rapide un coup
de l'ifo un paillage et vous mettez en
culture assez redoutable désherbage
thermique vapeur leur forme en train de
on a des cogitations énorme sur comment
on pourrait utiliser ces horribles
outils que son désherbant thermique et
vapeur pour réussir en faire quelque
chose de correct
bah désherbage thermique par exemple on
peut faire des faux semis si on fait sur
du compost au fait tu as mis sur compost
vous semez vos carottes vous pouvez
utiliser le désherbeur thermique
classique manque sur paillage j'ai
essayé faut arroser avant évidemment
mais ça marche
vous vous faites l'aspersion avant et
puis vous faites un du désherbage
thermique ça marche on était sur un semi
de carottes aussi désherbage vapeur
peut-être que ça pourrait servir
notamment celui de la vapeur localisés
en europe du crâne mais ça vaut cher ces
cochonneries ça vous assez cher mais
peut-être un désherbage vapeur sur un
paillage où il ya du blé qui germe de
dent quand je t'oublie mettez un coup de
vapeur sur la tronche je ne sais pas
mais il ya des gars qu'on s'assure leur
faire donc elles sont juste que ça vaut
peut-être il vaut mieux le revendre et
puis acheter de la matière organique
mais si vous l'avez parce que tu es bon
peut-être essayer d'en faire des trucs
et donc attention attention attention
vous votre problème parce que vous êtes
maraîchers vous avez toujours des
problèmes avec les annuelles des vous
commencé à utiliser des plastiques et
des paillages d'isabelle vous en foutez
complètement en moins de faire vraiment
des grosses bêtises le problème c'est
les vivas tac tac tac le travail du sol
ça détruit les vivas vous vous
travaillez plus vous êtes seul vous
pouvez avoir des développements de
vivaces et notamment des bestioles comme
les chardons parce que des problèmes de
compaction des choses se sont mal
passées tatatata et donc vous pouvez
avoir des invasions de vivaces et cela
en fait vous aurez du mal à vous en
débarrasser
donc il faut être très vigilant les
premières années si vous partez d'un
seul à peu près propre de pas les
laisser s'installer si vous avez une
touffe de chardons par ci par là
vous arrêtez tout vous mettez une grande
bâche plastique dessus pour être sûr
qu'il va pas se développer
même si en plein milieu de la culture
vous en foutez vous des chardons quand
vous êtes au démarrage vous les laissez
surtout pas se développer
avoue que tu peux lui a arraché les
feuilles ça sert à rien il s'en fout
complètement
alors faut que tu retournes tout ton
terrain et puis en plus il va toujours
rester un boom
jamais donc le plus simple c'est que tu
m'invites plastique bible alors si c'est
sur 3000 mètres carrés c'est un peu
chiant et souvent quand même malgré tout
si vous avez du chardon qui se développe
fortement
c'est parce que vous avez un petit
problème de compaction de souffle mais
des fois vous pouvez ne plus avoir les
preuves de compaction mais comme vos
légumes ne sont pas concurrentielles le
chardon pousse quand même mais si vous
êtes sur une prairie où il ya du chardon
c'est que vous avez des petits soucis
quand même de compaction pas ce que ça
veut dire que la graminée arrive
beaucoup c'est moins vite que le chardon
alors que normalement la graminée elle
éclate au chardon en termes de
croissance et de et de pouce quoi donc
votre problème ça va être les vivaces et
donc il va falloir les gérer avec des
itinéraires de bâchage long du
désherbage des fins d'azoté ou ou du
relevage de paillage et cetera mais le
chardon savard restait un des trucs les
pulsions le chardon les couverts sont
très efficaces sur le chardon pour le le
fatiguer beaucoup et après si vous êtes
courageux vous avez plein de bouffeurs
vous venir arracher tous les matins le
les tiges de chardons vous finissez par
les épuiser ça se fait aussi monter une
mission est ouverte à tous les matins
tard acheter sur un moment donné dans
une démarche de changement de pratique
vous avez besoin de vous libérer du
temps vous libérer un peu votre cerveau
pour réussir à revenir vous former à
travailler à observer et à mettre en
place des expérimentations
c'est une règle assez générale pour
apprendre quelque chose ça coûte
toujours
donc c'est mieux quand ça coûte sur deux
mètres carrés que son camp ça coûte sur
2000 mètres carrés
quand vous faites un essai pour valider
quelque chose faite sur une petite
surface observer ce qui se passe mais
tout ça prend du temps c'est à dire qu'à
un moment donné vous voulez faire un
petit essai brf dans un coin avec un peu
de gazon il faut aller chercher la
ressource il faut la trouver folle à
mélanger il faut le machin donc des fois
faire un pauvre et c'est sûr grand comme
une table ça vous prend trois heures de
boulot
est ce à ce problème c'est que ces
essais là vous allez devoir les faire
parce qu'il va falloir re validé tous
vos itinéraires etc
donc vous avez besoin de vous libérer du
temps dans un premier temps et le poste
de désherbage c'est vraiment vraiment ce
qu'il faut essayer d'éliminer au maximum
donc souvent et bruges en compte des
réticences à utiliser les bâches et
compagnie moi je vous invite plutôt à
essayer d'utiliser sa copieusement fait
vous voulez pas pour la plupart d'entre
vous utilisez des armes chimiques
c'est en grande partie l'outil plastique
qui va vous permettre les premières
années de vous libérer du temps et de
pouvoir mettre en oeuvre après tout les
essais qui vont vous permettre si la
bâche plastique vous aimez pas trop bas
vous passer de cette fameuse bâche
plastique mais à un moment donné il faut
être un petit peu réaliste sur ce qu'on
veut faire
déjà des fois des gens qui viennent me
voir dans le réseau est alors qu'ils
veulent pas utiliser le brf parce que
des fois ya des bouts de plastique
dedans ils veulent pas utiliser la
paille conventionnels ils veulent pas
utiliser le plastique qui veulent
politiser sa ne pas utiliser ça et puis
je leur dis bah c'est ça que tu vas rien
faire nous faut des bouffeurs voilà ça
c'est très bien c'est un modèle
économique très intéressant et les gens
en plus les bouffeurs sont contents les
accueils n'en faut essayer d'être
sérieux un moment donné on a besoin de
faire des compromis pour s'en sortir
je vous invite dans les premiers temps à
faire quelques compromis parce que c'est
ça qui va vous libérer du temps et c'est
ça qui va nous permettre de progresser
justement par la suite pour avoir des
itinéraires les plus cohérent possible
et le plus intéressant
juste pour vous donner un ordre d'idée
bon aujourd'hui eu beaucoup de travail
de fait mais il faut voir quand même que
nous sommes à prier des années des
années pour décortiquer toutes ces
problématiques et réussir à avancer quoi
mais vous est offert que vous vous
réapproprier toutes ces techniques
alors on met des vies en des vidéos en
ligne etc mais néanmoins les ressources
sont assez faibles et il ya encore
beaucoup vous l'avez compris beaucoup de
points on n'est pas très certain de ce
qu'on fait et on n'a pas non plus validé
tous nos itinéraires 400 fois donc on
risque d'avoir des petites surprises
il faut systématiquement revalider les
itinéraires machin des fois c'est
compliqué vous n'avez pas le temps il
faut mettre en culture
donc il faut aussi apprendre à prendre
des risques et à quantifier ce risque
c'est bien vous changer de pratique sur
tout votre ferme voilà combien ça coûte
etc etc
on y reviendra un peu par la suite mais
il va falloir apprendre toute cette
démarche est là dedans la gestion
l'enherbement c'est vraiment ce qui va
vous permettre de vous libérer du temps
et de gagner du temps et du cerveau
disponible
et en plus quand même un peu débile
comme boulot d'aller désherber à la main
des trucs alors il restera toujours un
petit peu mais la question c'est que si
vous arrivez à le réduire à 10 % de la
charge initiale
voilà je dire si vous passez au
printemps une demi journée par semaine à
halle et désherber finir de nettoyer des
machins voilà c'est tout à fait le
deuxième truc deuxième poste très
important pour gagner d'argent et ça se
passe bien mais c'est d'avoir une bonne
fertilité une bonne auto fertilité pour
que ça pousse très fort
plus vous allez avoir du rendement au
mètre carré bah plus vous allez diluer
le les charges de mise en culture c'est
aussi simple que ça un mètre carré de
d'intrants massif ça coûte un peu cher
un mètre carré de base ça coûte un peu
cher un mètre carré de désherbage ça
coûte un peu cher
si vous doublez votre production sur ce
mètre carré vous comprenez bien que
votre marge à la fin et n'a plus rien à
voir
elle a plus que doublé je dis bien à la
plus que doublé
donc vous avez compris j'espère tout
l'été mais la thématique des intrants
massif pour réussir à remettre
rapidement août les sols est en fête bat
le reste de l'auto fertilité il est
assez simple m'ont d'ailleurs pour le
coup c'est pas vraiment d'auto fertilité
vu qu'on apporte des matières organiques
en tout cas on utilise tout le processus
de fertilité naturelle et d'activités
biologique du sol
la technique est la règle elle est assez
simple c'est maintenir la nutrition du
sol environ 20 tonnes de matière sèche
par hectare et par an matière carbonée
ça ils intérêt de cette matière sèche
c'est que si elle protège le climat la
protège du climat du chaud du froid et
l'érosion de l'eau vous avez je n'ai
jamais des sols nus dans la nature soit
il ya toujours un couvert vivant ou un
paillage comme en forêt où vous avez à
la fois le vivant au dessus mais
toujours une une couche de feuilles
l'hiver pour protéger donc cette
fertilité du sol est un peut être
assurée par plusieurs outils la matière
organique morte
laplante morte donc des mules ch paille
berrefane en un an des couverts végétaux
vivants là je vous dis on a toujours un
problème c'est que pendant qu'on fait
une culture de légumes sauf si on
maîtrise
parce qu'on a beaucoup travaillé le
couvert permanent pendant qu'on fait une
culture de légumes ont produit pas de
biomasse donc globalement sur notre
année on a une perte de production de
biomasse une gaspillage de photosynthèse
qui va falloir compenser d'une manière
ou d'une autre mais néanmoins les
couverts végétaux peuvent être des bons
outils transitoire si on est du genre de
grosses surfaces qu'on n'a pas trouvé
les intrants pour empêcher les sols de
ce compact et est néanmoins produire un
petit peu de biomasse on arrive à faire
des producteurs y avec vancouver ont
culture un coup vers une culture
globalement on n'a pas des productions
extraordinaire mais on a des choses tout
à fait aussi rentable que dans des
itinéraires maraîchage traditionnel le
couvert permanent du travail beaucoup
tandis trail beaucoup cette année on va
y travailler beaucoup
on a quelques petits résultats
intéressants déjà là dessus et quelque
chose de une fin en itinérance
intéressant pour maintenir la fertilité
c'est d'utiliser des muses diverses et
variées et de bâches et par dessus avec
de la bâche plastique alors ce qui est
intéressant avec la base c'est que vous
pouvez mettre des intrants matière ganic
d'une nature diverse
si vous avez un reste de tas de feuilles
un peu de brf un peu de ceci vous pouvez
mélanger tous à épandre ça ça vous fera
pas forcément un nul suffisamment épais
pour protéger le sol et pour gérer les
mauvaises herbes mais comme vous mettez
la balle par-dessus et basse et votre
badge qui va compléter le la protection
de votre seul coup donc voilà alors une
question qui s'est posée c'est la
régularité de la nutrition si une année
je mets du brf le lendemain de la paille
et puis le nain et que je change
d'intrants et que j'en mets tous les ans
à dix dates différentes que je remets un
peu pendant l'année que pendant
imaginons tous moi j'en ai pas est-ce
que c'est grave on sait pas trop mais
globalement on voit que ça pousse quand
même relativement bien qu'il y ait une
régularité de la nutrition pas alors
c'est un peu paradoxal est
contradictoire avec ce que nous a
montrée marcel c'est à dire que quand le
verre de terme en gir l'arc de la zone
très rapidement flux continu donc on
peut imaginer qu'il ya plus de 1000
chansons surface en train de se
décomposer le ver de terre vapeur largué
d'azoté on peut imaginer ça en fait ça
se passe pas tout à fait pareil parce
qu'on n'observe plus ou moins dans la
pratique
s'il ya plus de mule chabou fait en
surface le ver de terre il va retourner
mangé tous ses stocks maintien tuerie
kull est en fait il lui il meurt pas il
continue de vivre ils continuent d'avoir
un métabolisme et donc ils continuent
d'être largué de la zot et probablement
que le ver de terre dans le sol il a
quand même des réserves des ressources
des stocks qui sont relativement
importants si les années précédentes
il ya une bonne nutrition c'est des
choses très difficiles à quantifier donc
pour l'instant c'est un peu des vues de
l'esprit mais globalement on voit que
même si on a eu un bâchage de douze 12
mois sur un sol bien vivant on débâche
former la paille ont replanté aussitôt
ça pousse koala néanmoins on peut
imaginer que plus on va avoir une
régularité correct dans la nutrition
mieux ça va se passer
le problème que vous allez à voir avec
vos sols c'est plus vous devez mettre à
bouffer plus les vers de terre on se
développer et donc ils pluies vont
manger vite vos paillage et donc au
début il n'y a pas beaucoup de vers de
terre votre paillage de paille de blé il
va mettre douze mois 18 mois à se
décomposer
dès la deuxième année ça allait plus
vite la troisième année ça va aller plus
vite et puis après ben en fait en huit
mois votre paillage il est bouffé et
vous vous dites il faut que je remette
parce que sinon je commence par des
cochonneries qui germent point de sexy
vous en remettez il se développe de plus
en plus et donc là un moment donné il ya
un compromis à trouver entre la
nutrition et puis des fois la famille un
peu pour quelque à icade sa population
donc l'auto fertilité voilà globalement
ça se passe bien et la règle c'est il
faut foot à peu près 20 tonnes de
matière sèche par hectare et par an si
vous en mettez 35 marchés si vous en
mettez disent probablement que ça
suffira largement pour faire pousser une
salade après si vouloir des très forts
rendements pommes de terre betteraves et
caetera et va falloir peut-être pousser
un peu la machine
néanmoins on voit que ça répond assez
vite
voyez l'histoire du ver de terre on voit
que ça répond vite si vous voulez avoir
une très forte fertilité pour faire
pousser plein de gros sous vous mettez
un munch pas gazon il y aura plein plein
d autres disponibles et ça va pousser
très fort donc je voulais tout ça je
vous laisse expérimenté vous faites une
planche de chou bas dans un coin vous
essayez de changer le paillage dit pour
voir la réaction des plantes en fonction
de tout ça il faut que vous appreniez
observés çà et à quantifier tout vos
matières organiques fertilité donc
irrigation al-hariri gassion on a des
résultats très intéressants à ce niveau
là l'idée générale c'est donc avec un
bon sol ça pousse tout seul vous
regardez les prairies on n'arrose pas
les prairies et pourtant on arrive à des
productions de biomasse très importante
on voit qu'en une année sèche souvent
quand même l'été ça cale je vous pointe
du doigt tout de suite une
caractéristique de vos cultures de
légumes c'est que vous avez une surface
foliaire beaucoup plus faible qu'une
prairie
parce qu'une production de biomasse
beaucoup plus faible et donc à réserves
utiles équivalente vous allez vont
pouvoir faire beaucoup beaucoup de
légumes en fait si vous produisez en
légumes autant de biomasse que la
prairie je vous dis pas les rendements
vous allez avoir ça va faire mal
donc en fait globalement culture de
légumes si on a une réserve utile normal
de sols vivants
vous avez de l'eau en quantité très
importante de disponible d'accord et
plus vous avez autant de matière
organique élevée
plus vous avez des vers de terre et
cetera et cetera plus vous avez un sol
profond plus vous avez de l'eau
disponible donc une année comme cette
année avec nos sols de plutôt bonne
fraction minérale en normandie on a eu
quatre mois et demi sans eau on a quasi
rien aux roses et en extérieur et on a
eu des très très bon rendement et les
cultures non pas du tout peiné sauf
quelques unes qui sont un peu feignant
de parler chercher la flotte
je les 1000 dons cultures sensibles
poireau sellerie ça a priori c'est des
cultures originaire de zone très humide
donc là encore c'est des choses qu'il
faut qu'on confirme est on en train
d'essayer de travailler avec des gens
qui s'y connaissent un peu là dedans on
n'a pas le temps de tout faire si vous
avez un peu d' expertise là dedans ou du
tord à donner parce que ça vous
intéresse on a des ressources
bibliographiques qui mériterait d'être
épluché élus et tout ce qui est plantes
ni trop file donc les canaux briacé
enfin les amarantes assez maintenant
épinards betterave blette chénopode
d'amarante tatin ça c'est un petit peu
feignant pour se développer dans les
sols secs
parce que ça a besoin des autres sous
forme de nitrate et donc d'une
minéralisation très actif mais néanmoins
ça ne crève pas de soif si vous n'en a
pas ce problème là juste arrête un peu
de pousser et les crucifères ça fait
partie des plantes qui peine un petit
peu les premières mais bon vous pouvez
assurer très largement un rendement bien
tout à fait correcte de ce qui se fait
en conventionnel néanmoins avec des sols
quand elle peut sécher mais s'ils sont
bien vivants ça pousse quand même fort
le truc c'est que vous n'arrivez pas à
faire exploser les rendements donc sous
serre récupération d'eau les repiquages
d'été quand vous faites du repiquage
l'été vous êtes bien obligés d'arroser
vos choux et tout ça parce qu'il faut le
temps qui s'enracine un peu surtout si
vos sols sont ces champs là on est un
peu obligé remède
et puis bon les cultures sensibles c'est
encore c à vous sur le terrain de
repérer vos plans de voir à quelle
vitesse et pousser puis de remettre un
petit peu d'eau si besoin un come back
sa peine mais globalement on a une
irrigation qui est beaucoup beaucoup
moins importante qu'en extérieur quand
vous arrosez des sols nus un vous
gaspillez 90 % de la flotte
c'est clair et net et donc cette eau
écoute toute la mise en oeuvre écoute ce
qui fait qu'en fait la plupart des
cultures en extérieur avec un bon
paillage un sol en bon état on n'a juste
pas à irriguer un petit arrosage au smi
sli a besoin un repiquage d'été on est
un petit coup d'eau et après ça enraciné
ça démarre après on arrose quasiment
rien donc nous on a un système
d'irrigation qui est très simple on a
des gouttes à gouttes
un peu d'aspersion mais en fait très
souvent on a pas de surveillance à faire
parce qu'on arrose pas que ça pousse
et cette haine et cette année quatre
mois et demi sans eau c'était vraiment
une année test - globalement à toute
assez bien pousser et surtout on a eu
des rendements assez important donc les
bons outils enfin les outils qui font
qu'on arrive à avoir une bonne
performance au niveau de l'irrigation
c'est avant tout la couverture du sol
c'est un isolant donc ça pose aussi des
problèmes si sa garde les sols froids
mais en tout cas ça garde très bientôt
la réserve utile de votre sol elle est
liée à votre taux de matière organique
ça c'est très important ça c'est des
données qu'on trouve dans toutes les
littératures de sol travaillé mais un
facteur très important pour que la
plante puissent accéder à de l'eau c'est
vos galeries d'art de terre puisqu'en
fait grosso modo marcel nous explique
plus vous avez un sol profond m'a plu
voguer vers de terreau vaut en
profondeur et en fait on n'a jamais vu
des seuls qui se dessèchent sur 5 m de
fonctionner et donc si vous avez des
galeries qui descend très profondément
galères à cinémania les coûts et donc on
voit l'été qu'en fait les soldes ça
sèche en surface pique les racines en
fait à descendre dans le fond et qu'elle
trouve quand même de l'eau les vers de
terre leurs activités espace concentrer
plus en profondeur mais ils vont
continuer de sécréter de la zone de
pisser sur les racines etc et vos
plantes elles vont continuer à pousser
et donc en fait les galeries de vers de
terre ont un impact très important sur
l'accessibilité de l'eau pour les
plantes
c'est particulièrement important les
micros porosité tout ça c'est un petit
peu compliqué l'irrigation d'un point
bas c'est relativement important pour
tout ce qui a été pré cités se pose une
grosse question dans le développement
découvert permanent c'est à dire que la
réserve utile en haut risque d'être un
facteur limitant
si on a un couvert permanent et comme
une culture dedans est ce que le couvert
permanent on va pas pomper beaucoup de
flotte et empêcher le la culture
légumière de se développer
au début on pensait que c'était une
évidence aujourd'hui on en est plus
aussi sûr vu qu'on a vu que malgré
quatre mois et demi sans eau les trucs
qui sont quand même poussé on s'est dit
qu'il y avait quand même de la réserve
peut-être que dans un couvert permanent
il faudra faire un peu plus d'irrigation
d'appoint
c'est après à nous de faire la balance
dans l'itinéraire est ce que le couvert
permanent est quand même intéressant
parce qu'il génère la fertilité il est
facile à gérer avec des kits d petite
tondeuse ou des choses sont faites à
développer mais le dans le développement
de la technique du couvert permanent
l'eau peut être un facteur limitant mais
peut-être pas comme ça alors maladies et
ravageurs
ça c'est un sujet des plus délicats dans
le sens où les résultats sont pas
constants un petit peu aléatoires
néanmoins globalement tout ce qui est
ravageur du sol taupin machin nanas ont
quasi complètement disparu c'est à dire
le fait de les avoir gardés une
biodiversité dans votre sol une
nutrition correcte et que tout ce petit
monde de bosses les ravageurs du sol en
ont quasiment plus aucun impact sur les
cultures
on a dû tout pas un plein dimanche pour
les cultures en fait de temps en temps
dans les équilibres écologiques on a un
accident comme un sol vivant
vous avez une bestiole qui a proliféré
cette année là vous savez pas pourquoi
c'est peut-être lié à l'entrée vous avez
mis l'année d'avant parce que vous avez
mis un brf une feuille et puis la
bestiole elle a voulu prendre là dedans
parce que c'était bien et au printemps
d'après bouvot série tsala les autres
c'est très rare mais ça arrive ça arrive
donc là un moment donné c'est les aléas
de la nature
globalement ça a l'air d'être un peu
plus fréquent au début quand les sols se
remette en route et puis après ça a
l'air d'être moins fréquent quand au sol
il tourne en routine quoi mais
globalement voilà les ravageurs du sol
on en a assez peu et notamment le taupin
n'est pas un problème il n'ya pas érodé
gamme et il y en a quand même peu le
taupin probablement qu'ils mangent pas
que des racines vivant tu vois le
problème du taux plein c'est que vous
prenez une pub notamment on me dit ah
prêtre eric en mai en culture des
prairies a dû taupin oui la prairie
bourré de taupins alors comment on met
en culture les prairies on l'abordé
chaumont machine mon truc qu'on détruit
pas le seul de la seule bestioles qui a
survécu là dedans c'est le taupin c'est
une machine de guerre ce truc vu la
carapace est super dur donc c'est la
seule bestioles qui a su varier sur les
q vous avez détruit toute la matière
organique et vous venez d'un petit
plants de salades minable qu'est ce que
font tous les taupins bandits vienne et
vous bouffe votre salade quoi c'est
aussi simple que ça parce que lui il est
très costaud il a survécu
si dans votre sol ou à une grosse
biodiversité tout un tas de trucs à
bouffer en fait le taupin
il va manger un petit peu de vos légumes
et il a aussi plein d'autres trucs à
manger et donc il vous embête très peu
et donc on n'a pas de ravages de taupins
ni sur les saladiers tout ça le truc
encore une fois c'est vrai que rien
n'indique que dans certains sols ça se
passera pas un peu différent donc mais
globalement on a dans tous les gars qui
font ça on a assez peu de ravages de
taupins enfin il n'y a pas de problème à
ma connaissance graves qui ont été
identifiées globalement forte diminution
des ravageurs du sol donc après dans les
ravageurs au dessus les mouche de la
carotte la mouche du poireau les
bestioles qui viennent bouffer les choux
et compagnie on n'a pas forcément une
baisse de pression énorme on a des fois
beaucoup de chauny sur les choux
beaucoup de trucs des pucerons ça arrive
et puis n'ayant pas travaillé en sol
mort je ne j'ai du mal à faire des
équivalents savoir si j'en ai plus ou si
j'en ai moins globalement quand je fais
des visites de fermes avec des collègues
en traditionnel ils ont tendance à
connaître le nom d'une panoplie
impressionnante d'insectes et de
maladies que moi je ne connais pas parce
que je ne les ai pas donc je me dis que
si leur vocabulaire sur les maladies est
beaucoup plus développé que le mien
c'est probablement qu'ils en ont plus
c'est un peu de la sociologie vite fait
mais globalement ça ne résiste pas tout
à fait faux et je vois les techniciens
qui connaissent un nombre de baladi
incalculable parce qu'ils en voient de
toutes les sortes toutes les formes mais
normalement on en a moins et donc pour
les insectes séparé globalement on a la
pression donc sur la carotte on est
quand même des filets sur les poires on
met des filets mais des fois c'est
étonnant les filets ce bar pendant 2 3
mois on n'a pas le temps de permettre la
bonne bouche bée donc on n'a pas une
régularité dans les résultats et on n'a
pas de certitudes sur le résultat donc
ça c'est encore des trucs qu'il faut
surveiller non c'est pas n'importe quoi
oui oui non il faut respecter les règles
classiques oui d'accord faut respecter
les règles classiques quand le
technicien il dit à des vols de mouche
de la carotte tu fais pas le malin tu
mets ton voile de carottes et puis il
tombe trophy la carotte pareil pour les
poireaux 12 ans et tu peux toujours
laissé un bout de planche quand même
pour vérifier que si ça c'est si tu
l'avais mis ou pas me est ce que ça
aurait été utile c'est important
d'accumuler des expérimentations dans le
temps et des petits tests pour voir s'il
ya vraiment des améliorations pas que le
problème c'est qu'à trop protéger les
cultures tu sais pas si elles sont
résistantes
je sais plus donc moment donné faut
toujours garder une bande de test donc
les filets de protection tout à fait
classique là les fils et fils bio machin
là on a les mêmes problèmes que les
autres les filets sont résistants pas
résistants et c'est donc c'est les mêmes
stratégies la limace reste un problème
parce que la limace le breuil qui a fool
kaboul tout le temps et la lima salem
pas trop les paillages que c'est pas
très bon pour elle c'est un peu dur dur
c'est pas trop cinquième manche
néanmoins il semblerait qu'elles
puissent manger les champignons et tout
ça sur la paille en décomposition
mais elle adore les petits plants de
salades et les petits plans de cours ça
il n'y a pas de débat est vachement
préféré ça la paille pour y donc vous
plantez un plan de courge limaces qui
arrive donc je vous montrais tout à
l'heure l'itinéraire courge où on
mettait de la bâche sur la prairie quand
vous ouvrez la bâche et que vous mettez
votre plan de court je vous mettais une
grosse poignée de faire un nom au pied
du pied de coin parce que là vous êtes
tout les limaces qui se défonce et donc
on a un très bon outil sellert au
phosphate de fer le ferra molle le sluc
une nouvelle formulation 6 hp c'est
formidable il faut bien imaginer que
dans le développement de nos techniques
si on n'avait pas eu ce luxe on aurait
été mal c'est à dire qu'il ya quasiment
les trois quarts des les itinéraires
techniques qui serait complètement
inutilisable parce qu'il y aurait pas
l'anti limaces au passage ça c'est une
des explications qui fait que nous on a
réussi à développer des itinéraires et
que les gens qui ont essayé avant n'ont
pas réussi non plus parce qu'ils ont
essayé plein de trucs qu'il y avait la
limace au passage et nous on a un
produit bon moi je veux étudier toute la
littérature là dessus d'ailleurs il y en
a pas tant que ça parce que toute la
littérature qui a été fait a dit beau
c'est un très bon produit donc s'est pas
amusé à chercher beaucoup plus loin dans
le sens où si vous avez un piaf qui
mangent une limace qui a été intoxiqué
par raffarin toxiques et will intoxiqués
par leur taux phosphate orthophosphates
non toxique pas le piaf que les
vétérinaires l'association française des
vétérinaires a fait une grande
déclaration disant que c'est un produit
formidable parce que la plupart des
intoxications des animaux domestiques
étaient dues aux anti limaces et que
celui là leur taux phosphate de fer ne
tue pas les nos petits animaux
domestiques chiens et chats et compagnie
ça leur fils un peu la chiasse mais
c'est tout et donc ça se passe très bien
et donc c'est un produit qui a un impact
environnemental très faible
donc c'est un bon produit et grâce à lui
on arrive quand même à gérer c'est
facilement y mas donc un petit peu
d'anti limaces en préventif on vous
semez de la salade sur les courges la
fois y aller parce qu'attention les
limaces adore les courges s'attendent de
culture comme ça après dans la gestion
de la limace bon une fois que vos plans
sont un peu développé la limace
globalement aujourd'hui on voit qu'une
bonne stratégie pour s'en débarrasser
c'est nourrir l'animal
en fait on vous parle des ravageurs des
carabes des oiseaux des machins tout ça
le problème c'est qu'en fait si vous
avez un rat valeur c'est que vous avez
de la limace d'accord et si vous faites
un semis de carottes et que vos limaces
même s'il ya des ravageurs ils ont
bouffé la moitié des carottes sépare
donc ça marche pas pour vous autres
derrière une fonctionne pas donc oui
avoir des ravageurs pour équilibrer la
population c'est indispensable
un moment donné d'avoir ça dans votre
système ils voulaient faut il faut les
ravageurs enfin les déprédateurs de la
limace mais le problème c'est que si
vous avez prédateurs vous avez limaces
et donc la seule bonne stratégie qui
nous semblent développables sur le temps
long c'est de lui amener à bouffer et
comment avec des plantes auxiliaire en
fait on n'a pas trop le choix
en tête on pourrait lui donner des
granulés à manger ça marche mais ça
serait pas tout à fait le même coup mais
pas peut-être lui donner de la bouffe
soit je sais pas ce que ça mange de
l'ensilage de l'herbe de la farine ou de
l'air pourri peut-être que ça marche
très très bien forestier ces choses
qu'on n'a pas fait mais sur un
itinéraire salade mettre un peu de gaz
ont pourri ça se trouve elle adore ça
elle va le manger par le problème c'est
que ça des régimes alimentaires
spécifiques ça va pas manger de la
paille pour iphone là et du gaz ont
pourri mais pas trop pourri un peu
pourri ça tu as travaillé mais c'est
néanmoins on le voit en grandes cultures
parce que ça s'est développé en grandes
cultures une très bonne stratégie
nourrir la limace qu notamment quand
vous faites des couverts végétaux fait
un couvert vous le roulé vous re se
mettre dedans du blé par exemple eh bien
en fait la limace préfère bien mieux
manger le couvert végétal qui en train
de pourrir que votre blé qui est en
train de germer et donc en fait ça se
passe très bien et donc l'idée ça peut
être dans votre vos rangs de je ne sais
pas quoi aller se met à couvert que vous
arriverez à détruire après coup juste
par un petit roulage un terran ou je ne
sais pas quoi il faut identifier des
plantes qui sont embêtantes pour la
limace et qui sont très facile à
détruire ça c'est assez peu développée
pour l'instant mais néanmoins on a
compris dans tout ce qui se fait en
observant tout ce qui se fait
c'était la seule stratégie à long terme
qui allait fonctionner quoi nourrir la
bestiole qui tout en équilibrant les
ravageurs autour mais le ravageur seul
en fait va pas vous permettre de
sécuriser vos semis parce qu'à mon avis
il va rester des limaces et ça va
bouffer les limaces et ça va bouffer la
culture d'accord donc les kills
l'équilibré biologique c'est bien mais
c'est dans beaucoup de situations pas
suffisant et donc la seule stratégie qui
nous semble intéressante à long terme
peut-être qu'on 3 d'autres raisonnement
mais pour l'instant est celle là c'est
la nourrir voilà et donc les maladies
j'en viens au premier point les maladies
globalement tous cas maladies
cryptogamiques on en a beaucoup beaucoup
moins globalement beaucoup beaucoup
moins
en fait toutes ces maladies sont très
souvent due à un déséquilibre de la
plante elle manque d'azoté manque de
bouffer la soif et stress est le ph est
pas bon le raid hawks est pas bon et des
trucs qui partent en cacahuètes dans le
sol et donc à ton malade est donc
globalement sur les plantes potagères
même avec des sols très très riches en
azote on a des reliquats 200 unités
c'est énorme qui est donc dans un sol
normal toute la zone franc solutions
dans l'eau vos plantes elle exposerait
par tous les bouts bas nous on fait ça
se passe bien épouser et ça gonfle et
faire ça gonfle ça pousse très fort et
on a très peu de maladies
je dis pas qu'on en a pas on en a très
peu et comme on en a souvent ils
arrivent tard l'an dernier sur le
céleri-rave par exemple tout le monde
avait sais plus le nom de la maladie
truc qui fait que révéler fail est en
fait nous on a eu un mois et demi après
tout le monde sauf que ce mois et demi
c'est le mois et demi d'été où les
céleris ils ont fait leur taille et on
l'a eu à la fin il s'est développé
doucement et sa part du tout empêché le
sérail de se développer on a une très
bonne culture est donc globalement
toutes les maladies cryptogamiques on en
a beaucoup beaucoup moins il ya quelques
cultures ils en restent là et qui fait
un peu de la rouille parce que notre
aillent tous les ans fait de la rouille
mais néanmoins d'un oeil très beau très
productif ça se passe bien donc on a
quand même beaucoup beaucoup moins de
problème et si vous en avez n'hésitez
pas envoyez des petites photos vous nous
expliquer ce que vous avez fait les cinq
dernières années en détail l'itinéraire
cultural qu'on sache un petit peu ce
qu'ils sont et ce qu'ils en aient quoi
on n'a pas forcément besoin d'avoir des
analyses de sols très pointu vient de
nous si on a
l'itinéraire cultural les intrants la
balance destruction construction qui
aiment les cinq dernières années déjà ça
nous donne une bonne idée de ce qui
s'est passé dans le sol et après si on a
la maladie on peut comprendre assez
facilement ce qui se passe car voilà
donc les maladies globalement beaucoup
moins des ravageurs il y en a encore et
la limace je vous dis il ya des
réflexions à mener mais on a un outil de
secours
on peut s'en débarrasser assez
facilement mais ça ça fait partie des
choses qui font gagner pas mal d'argent
quand même parce qu'on a peu de culture
qui sont complètement ravagée par les
maladies la limace reste le gros
problème parce qu'au début on a la main
un peu légère sur la lentille limaces
dans faut essayer d'être un peu
systématique en fait au début si on veut
assurer les cultures et puis ensuite
toujours laissé des bandes de test pour
voir si c'était nécessaire ou pas faut
toujours le bout de planche pas mettre
le truc pas mettre le filet pas mettre
le le faire à mol pour voir si ça se
passe bien ou pas voilà à vous de tester
ces choses là
et puis si vous voulez prendre des
risques n'hésitez pas sauf que ça
laissera peut-être de vous coûter cher
donc un point important qu'un obstacle
important au développement des
itinéraires c'est le fait qu'on a des
sols froids dont je vous disais vite
fait hier la plupart de nos cultures
elles ont été sélectionnées dans des
sols réchauffer parce que travailler une
grosse partie du travail de sélection
des plantes potagères et se fait dans le
sud
vrai sochaux est globalement les
semenciers surtout en maraîchage sont un
peu moins fin techniquement sur les
températures dans les cultures
on a globalement beaucoup de cultures
qui ont besoin de chaleur et de sol
chaud pour se développer et dont
beaucoup de stratégies cultural on vous
explique qu'il faut travailler faire des
buts des machins pour réchauffer les
sols et nous tout d'un coup on a des
sols qu'on arrête de travailler
donc il ya moins de circulation d'air
ils sont soumises souvent plus humide et
on se retrouve avec des sols plus froid
en plus de parts sur ses sols en ami
découvert des mules ce donc ça empêche
le réchauffement et on a vraiment des
différences de températures importantes
donc on n'a pas des chiffres précis à
vous donner mais globalement les baisses
de température sont importantes et ça
pose problème sur un certain nombre de
couverts de culture donc notamment tout
ce qui est culture primeur pommes de
terre sous serre qui sont pas voir comme
culture primeur je fais peu sous serre
choix ça ça va supporter les seuls pas
trop chaud mais ça a poussé plus
lentement quand même oui peut-être bien
la carotte ça peut peiner dans will à 40
ça va pousser plus lentement ça n'avait
fait la carotte primaire sa patrouille
et un peu ça touche relativement bien
c'est quand même un sol froid donc chose
est il que globalement il faut faire
attention si dans votre chiffre
d'affaires vous avez un gros chiffre
d'affaires sur la culture primeur sous
serre notamment éviter le paillage de
paille de blé
essayez plutôt des cultures sur bâches
ou des cultures sur l'it compost votre
sol va beaucoup plus se réchauffer et il
faut valider tout ça donc fait très
attention sur la culture de primeurs on
n'a pas un retour d'expérience
extraordinaire mais on voit que tout de
suite si on met des bâches ou du compost
ça se passe mieux et cultures d'été
courge aubergines poivrons tomates on a
globalement aussi une petite pénalité à
cause des sols froids sur la tomate ça
se passe pas trop mal même avec des sols
payet on a dix kilomètres carrés mais on
va essayer cette année de faire un peu
plus d'essai sous bâche pour voir si on
n'arrive pas à gagner quelques
kilomètres carrés quand même ce qui est
sûr c'est que poivrons aubergines sous
serre salaire de penne avec des
paillages et tous les collègues qui
utilise ça sur bâche ça se passe mieux
et courges extérieur c'est pareil de la
bâche plastique ont doublé les
rendements donc tout ça est à tester
mais sur ces cultures là c'est clair et
net si vous voulez du rendement pour
course sur paille
alors si vous êtes dans le sud de la
france à se passer différemment encore
une fois mais ici dans cette région là
les sols froids c'est quand même un
problème donc les outils pour réchauffer
les sols faire des buts des billons
débute permanente que vous faites de la
butte permanente
on peut imaginer des itinéraires
courjault vous faites tout sur but
permanente puis tous les ans venir pitié
de la courge avec des bâches ou très
bien se passer
le compost et la bâche j'en vois pas
beaucoup d'eau on a éliminé
effectivement l'outil travail du sol
pourrait chauffer les sols je vous
explique pas pourquoi
on va commencer à parler plus en détails
de tenir bien précis donc on m'a posé la
question tout à leur mise en culture des
prairies bon je vous ai déjà raconté un
peu tous les itinéraires désherbage
chimique c'est très efficace bâchage
l'ont donc six mois période poussant la
base d'ensilage ou de la bâche
tisser alors je vais pas me j'attire
votre attention sur la bastille ces deux
en fait permettre de matières organiques
sous la bastille c'est quand vous faites
votre désherbage de prairies surtout si
vous mettez votre bâche l'hiver en fait
on a eu un petit déboires lâché un
collègue
on avait eu une la matière organique
sous une bâche est en fait comme la
bâche garde très bien l'eau toute la
matière organique et s'est mis à se
décomposer en même temps et que la bâche
elle a appuyé dessus ça fait une couche
de matière organique en décomposition
qu'à composter de manière très homogène
et plein plein de champignons dedans et
ça fait une espèce de couches étanche de
champignons quand vous marchez dessus ça
faisait floc floc et en fait c'était
vraiment étanche et en fait tout le tout
le sol est parti en année en bio ce qu
il sait pas compact et il n'a pas perdu
sa structure sap a tué les vers de terre
mais ils étaient tout bleus il puait la
vasque en fait quand on a détaché au
printemps sarr sécher et ça a poussé sa
serre oxydé ça s'est bien passé
non un peu stressé quand même mais
probablement que c'est pas très bon pour
le sol non plus donc on a réussi à faire
la culture dans un certain nombre de
situations saison humide froid et peu de
ventilation en fait les matières
organiques et peuvent faire des couches
étrangement on a vu le cas avec des gros
gros match de brf aussi où là on avait
les couches étanche qui se crée à la
surface du sol donc les excès de
matières organiques peuvent un peu
étanches et les sols par moments
après si vous êtes en périodes plus
chaudes avril mai juin pouvait mettre de
la matière organique sous une bâche
tisser ce n'est pas un problème parce
que là on fait un tabac est humide mais
pas tant que ça les vaut sol ils vont
commencer à se ré essuyé met donc
l'hiver ça pose un petit peu problème
mais par contre si vous mettez votre
bâche tissé sur la prairie globalement
ça fait une masse de matière organique
moins important ça se passe très bien
donc bâchage long six mois en période
poussant tu es encore une fois c'est les
problèmes de couches est en jeu ça n'a
lieu que sur les bâtisses et les bâches
d'ensilage
ne laissons pas passer l'eau il ya moins
de flotte de soukous bon mais tout ça
c'est un peu à tester et valider donc je
vous disais intégré 100 tonnes de
betteraves dans les cinq premiers
centimètres de votre prairies en la
travaillant en remettant un paillage ou
un bâchage par dessus vous faites une
fin des notes de plusieurs mois ça tue
la prairie et ensuite j'ai plus qu'à
planter dedans on a des essais de
couverts agressifs qu'ils sont
ont été mis en place on a un institut
technique la normandie qui travaille pas
mal là dessus quoi semer à quel moment
dans une prairie pour tuer la prairie en
fait on a des stratégies qu'on garde
très bien marché avec des plantes qui
pousserait au genre des selles ou des
choses comme ça et donc là on aura
beaucoup plus de résultats d'ici un an
ou deux parce qu'on est en train de
rentrer en contact avec des gens qu'on
quelques années d'expérience là dessus
et on devrait vous amener des restes des
idées très intéressantes pour réussir à
détruire une prairie avec des couverts
donc ça peut être quand même assez
rigolo parce que ça pourrait coûter
moins cher qu'une bâche beaucoup moins
de manutention il suffirait de ce mets
peut-être même à la volée faute
recouvert de dents par contre il faudra
attendre au moins une pousse de couverts
si ça se passe très bien pour détruire
votre prairies ces travaux là en fait
sont faits pour commencer à réfléchir à
partir d'une prairie comment je peux se
met de la céréale sans avoir à détruire
du tout la prairie en fait il ya des
stratégies qui peuvent se faire mais
pour l'instant on n'en parle pas trop
mais si ça vous intéresse de développer
ça parce que vous avez des ressources de
grain tout ça vous y connaissez un peu
et vous voulez mener des essais on
travaille là dessus donc un truc un
itinéraire un petit peu plus complexe
mais qui pourrait être intéressant pour
comprimer un peu le la mise en culture
c'est de faire un bâchage
qui va juste des folies et la culture
c'est à dire là une bâche vous prenez
moi je sais pas une bâtisse et centre ou
que vous mettez votre bâches et vous
n'avez pas envie de percer votre page
parce que vous voulez utiliser sept
bases tous les ans pour des folies et
votre prairie pour tirer cette bâche et
là vous reprenez une bâche plus fin et
c'est vous la mettez vous faites vous
trouvez-vous repiquait de dans votre
prairie quand déjà là était défoliés une
bonne foi pendant 2 3 mois et repart
mais vraiment doucement sur le problème
de l'itinéraire courge courge que je
vous montrais tout à l'heure c'est que
vous versez votre bas chaque fois donc
l'année d'après si vous voulez qu'il ya
des folies correctement faut venir
boucher chaque trou avec une grosse
tuile pour empêcher que la prairie et
cousins troupe d'accord ou alors il faut
de déplacer la bâche bien compliqué mais
ça peut se faire
vous mettez la bâche il ya un peu de
prairies qui pousse vouloir déplacer et
puis vous replanter votre courage de
dans les combines à mettre au point donc
voilà ça c'est chez votre collègue
vincent dans l'orne
on met de la bâche quoi ta grecque donc
c'est les essais qu'on a fait chez lui
qui nous ont dit qu'il fallait six mois
période pour centre pour tuer un chien
non et ça marche le seul truc qu'on
n'est pas encore sûr c'est le liseron
est-ce que ça que tu sais tu pas un truc
intéressant enfin important à savoir
sexy vous par exemple là vous auriez une
grosse tâche de chardon à moitié dans
l'herbe à moitié sous la bâche
si vous faites que la bâche et sa tuera
pas le chardon vous allez retirer votre
badge tout le chardon qui à l'extérieur
va nourrir le chardon qui est sous la
bâche donc le moyen de résoudre ça c'est
avant de mettre là bas je vous mettais
un coup de sous sol sur le banc vous
couper tous les réseaux vous mettez la
bâche et là il va crever parce qu'en
fait c'est le chardon l'extérieur qui va
nourrir le charbon sous la bâche les
artistes à être la même 1 le chiendent
oui oui ça peut être le même débat mais
le chiendent en fait il nourrit un peu
moins loin series on sur un mètre mais
pas plus quoi alors que le chardon ça
peut être sur vingt quinze mecs mais non
ça va très très loin un char dont je
sais pas s'il a déjà vu vous mettez un
run balle sur une touche de chardons
vous revenez quatre mois après le
charbon il a traversé le rond de malades
c'est tout les chardons à l'extérieur
qu'on nourrit la pousse ça traverse
alors une balle d'un médecin voire même
un mètre cinquante
non c'est très très costaud s'est fait
pousser des plantes qui une plante qui
est là pour des compacts et votre sol
donc c'était très très coriace mais la
solution s'ils voulaient faire un
désherbage total vous passez un soc qui
va couper tous les rhizomes dans le sol
et là vous le défaut lié il marque ok
c'est clair cette affaire
bref passage chez moi un petit schéma
assez le détail qui tue hui parce que
après tu des bâches et puis tu vois
toutes les petites pousses jaune de chat
de chars dont la sur cinq planches que
je les fais cette année d'ailleurs sur
un truc on n'a pas pu lui pris le temps
de sous sol et depuis bon comme c'était
que sur trois planches on voulait on
voulait confirmer que ça se passait bien
comme ça et c'est effectivement le
chardon n'est pas moi il va repartir
très vite donc là c'était tout ce qui
était désherbage de prairies bâchage et
c'est maintenant les outils
d'implantation demotte
comment on va faire pour planter
nautique mode de salades notre petit
mode de chou et c'est globalement la
réflexion qu'on a eu c'est que la
plupart des outils d'implantation
c'était des outils en ligne
on y goûte on travaille en ligne fin des
beaux labour bien en ligne des bosses
mis bien en ligne d'un drap
le problème c'est que dans la nature
s'est jamais comme ça et comme nom
commence à travailler des débris
végétaux etc
on a commencé à réfléchir plus comme la
nature c'est à dire comment je vais
venir injecté soient mes plans soient
mes graines dans le sol et donc on
explore cette voie de travail mais le
problème c'est que c'est pas tout à fait
au point les outils des fois coûte cher
donc il va aussi falloir utiliser les
outils anciens en ligne mais on va
jongler en permanence avec ces deux
techniques lac soit je travaillais en
ligne soit je travaille en injectant par
dessus mais couverts etc
mais mes plans donc sur de la paille et
du foin ou de la bâche on a un outil
identifié qui est sûr le commerce qui
est pas cher enfin pas cher sic et cher
mais qui fonctionne très bien
c'est la plante aux à godet est ce que
j'ai ça c'est la plante aux abonnés donc
vous avez un carrousel 2d vous avez un
mec sur la sur la machine
il m'aidait des modes doux pelouse et
chaque bd cd double bogey qui s'enfonce
dans le sol qui ouvre qui lâche la motte
et vous avez de route à ce qui viendra
passer derrière donc avec ça vous pouvez
semer dans un couvert de brf dans un
couvert permanent dans un couvercle ou
venir ou les quais mort dans la paille
voilà dans de la paille il faut se
chassent débris là si vous voulez le
développer vous me contacter parce qu'en
fait il ya quelques spécificités
techniques notamment il faudra allonger
un peu les dents il faut qu'ils soient
mobiles il faut qu'il soit pile poil à
la bonne
l'auteur faut pas que ça bourg dessous
mais globalement si vous avez le dessin
en gros il faut rallonger les dents
parce que sinon en fait vous avez quand
même le paillage qui vient des fois
bourg est un peu sous le moteur donc
pour que ça oui non parce qu'en fait tu
vas rend vachement de mal à mettre ta
pas ils sont enfouis à des plans sous la
paille donc tu vas devoir revenir sortir
chaque poireau alors là sur les ports
autant sors pas si c'est un shooter 60
cm va peut-être d'en sortir
mais si tu mets ça de paille tu vas
gagner avec donc en fait le problème
c'est qu'on est obligé de me racheter
après alors on a une réflexion
aujourd'hui c'est d'utiliser de la
paille une pailleuse broyeuse proche
d'eux au sabre une pailleuse il prend la
paille et qui la mouline fin et comme si
on a des notions d'animation projette
des plus petits brins sur la culture
peut-être que les petits brins vont
faire en sorte que les feuilles se
retrouvent pas enfui sur la paille le
problème c'est qu'on n'a pas encore
essayé donc on sait pas si ça marche et
c'est aussi un outil qui pourrait
permettre de re palier des cultures en
cours de encore de culture
elles ont déjà un bon développement
remet une petite couche de paille
peut-être ça peut bien se passer mais
peut-être pas sur toutes les plantes on
sait pas donc pailleuse broyeuse proche
d'eux je sais pas comment ça s'appelle
exactement en fait ce qui nous intéresse
c'est le nom sur le bon coin c'est
comment l'église appelle ça oui
peut-être une des filles ou heureusement
avec le mot clé des fibreuse allons-y
pour des finances c'est ça qui nous
intéresse parce que c'est là qu'on les
achète
un élément alors il faut prendre il faut
prendre une costaude pas les roulements
en téflon les tôles molle et puis les
trucs à deux balles donc classer 4500
euros avec un élément ça économise le
dos et les factures de d'ostéopathe
baisse beaucoup et ben ouais mais ça
marche c'est juste ça marche quand tu as
réussi à bien gérer tes débris en fait
l'idée c'est quand même que si c'est un
outil qu'est tolérants aux débris que
c'est à dire que si vous avez trois
brins de paille ça s'enfonce sabour pas
machin ça écarte la paille ça y va le
problème c'est que dès que vous avez une
épaisseur de paille un peu trop
importante
le godet il enfonce la paille dans le
fond et au moment de s'ouvrir il faut
qu'ils déchirent les brins de paille
parce que brenda il est comprimé entre
le godet et la terre il ya tout le poids
de la plante aux dessus et la faux qui
déchire la taille pour s'ouvrir et vous
tordez tout là dedans ça marche pas mais
néanmoins si ces quelques brins de
paille ça se passe bien parce que c'est
quand même assez costaud comme machine
est donc un moment donné l'idée de ce
chat ce débris c'est juste de retirer le
trop-plein de paille l'excès de paille
pour que le godet arrive à s'enfoncer
qu'il est juste un ou deux brins de
paille à déchire ex ça rentre bien dans
le fond si vous plantez sur couvert que
vous venez de rouler rouler tout
doucement parce qu'en fait vous avez
tout le système racinaire qui a une
structure bien seul donc si vous plantez
dans des systèmes racinaires il faut
vraiment rouler doucement le godet le
temps de s'ouvrir doucement déchirait
doucement rigoler le système racinaire
centaure toute la ferraille
donc il faut rouler doucement doucement
il faut des vitesses rampantes aller
tout doucement mais ça se fait si vous
essayez d'aller comme un bourrin le
godet il va s'enfoncer la machine va se
soulever et au bout de 25 ans vous allez
dans tout le nord ça va pas le faire et
en plus ça va sauter ça faire sauter les
chaînes et tout ça c'est à peu près dans
du foin alors il faut se méfier dans le
foin parce que ça risque de pas mal de
sang bobines et dans le
dans le chas débris donc un coup de
broyeurs dans le foin faut raccourcir
les brins à 15/20 cm pas plus quoi après
c'est à vous de juger mais effectivement
la longueur du moins du prince a fait le
foisonnement et ça fait les bourrages et
les embobiner donc poissonneuses
ça c'est damien qui nous a inventé ça
découvert ça c'est sûr paillage mais en
fait vous avez cette machine ça sert à
faire des trous notamment pour le
poireau d'après vous venez mettre vos
plans on peut changer la forme des
points pour faire des plus ou moins gros
trous bon pour l'instant il n'y a pas eu
des développements extraordinaires là
dessus mais on peut imaginer que ça peut
faire pas mal de trucs ça marche très
bien sûr compost ça pourrait marcher sur
couvert permanent et ça peut servir pour
al yom
les bulbes la petite meute la racine une
mini-moto patate
oui ça fait le boulot l'idée de sas et
que donc
ça vient pas mettre la mode dans le trou
mais après vous êtes le cul sur un siège
vous venez à la main ce qu'elles ont
dans l'implantation c'est de descartes
et le paillage à rien de faire le truc
d'accord et ensuite mettre la motte et
rappuyer ce n'est pas le plus longues et
donc si à un moment donné vous avez un
appareil vous avez trouvé la bonne forme
de dents pour réussir à faire un trou
dans ben vous n'avez plus qu'à mettre
votre machin en fait vous avez même par
tasse et ses traits londres passé il
vaut mieux revenir mettre un petit coup
d'irrigation derrière si vous avez un
peu enfoncé un peu en force votre plan
dans le trou un petit coup d'irrigation
derrière on n'en parle plus ça se passe
très bien les poireaux notamment autour
du temps mes potes mais le poireau un
coup de flotte et oui en faux faut y
aller mais si vous avez de l'aspersion
c'est plus facile de d'aspergés que de
venir appuyer chaque core os donc
donc ça c'est pas forcément très facile
à trouver d'occasion
non il ya deux roues qui le font il ya
des routes à ce alors la planta godet le
truc je voulais c'est que normalement
c'est fait pour du sol bien moulinet et
quand la plante au travail dans les sols
moulinet vous avez bien les cas des cinq
phases de vote mode carrés qui sont en
contact avec le sol avec des sols
vivants en fait généralement vous avez
que la face du fonds est une une ou deux
faces des côtes et qui sont en contact
avec le sol et vous avez souvent de face
qui sont pas en contact avec le sol mais
en fait trois face ça suffit parce que
quand vous avez abla pas et qui revient
que très peu bouleversé et qui est
dessus ça sèche pas quoi donc les
repiquages d'été vous êtes obligés
d'arroser mais nous tous qui est
repiquage de printemps on a toujours une
petite drache les sols sont humides
ça se passe très bien si votre sol est
humide en fait très rapidement les
poireaux dans le type de sol qu'on a en
fait le développement racinaire des
plans extrêmement rapide que ça fait dès
les premiers jours dès le premier jour
vous avez deux centimètres de racine qui
se refonde abbas à la presse
oui parce que tu peut planter de toute
façon les sols vivants si tu veux sont
jamais engagés de flotte ils sont
humides mais c'est tout donc tu passes
avec ta plante es tu ou ccc miss sauf
sauf un niveau d'eau qui peut être bon
voilà le problème c'est le trop sec
c'est pas le trou d'eau le niveau de
l'aisne à huy basse il dit cité dans un
marécage à ce moment là il faut
commencer à agir que non on fait pas du
maraîchage dans les marigots il faut un
peu de drainer gibéryen mais normalement
si tu veux dans le dans un sol vivant il
n'y a pas des nappes d'eau à 10 cm tu
plantes n'importe quoi
notre problème c'est quand c'est un peu
trop sec qui font venir mettre un peu
d'eau mais on n'a pas du tout les
problèmes de ressuyage qu'on a au
maraîchage traditionnelles giboulées sa
large il eu trop lourd là machin ne
savent pas ce que c'est chez en fait on
s'en fout parce que comme on travaille
pas les seuls si tu veux c'est juste un
godet qui s'enfonce donc tu vas pas
abîmer trop ton sol tu vois c'est tu
mets ta mode ça se démerdent faut faire
confiance aux racines si à bouffer dans
le sol et vont aller chercher est
inquiète pas si souvent tu as des
problèmes de racisme ans et ya pas
bouffer et après tu par des problèmes de
lissage et tu sais quoi mais mais
globalement ça se passe bien parce que
tu as une forte porosité dans ton sera
le cas aussi
ok donc ça c'est tout ce qui est travail
en injection way vient là dessus c'est
quand même plutôt prévu que l'état
sableux et vaut mieux que les terrains
soient bien trempé de nuit sinon ça tire
sur la gueule d'accord sont des machines
un peu robuste comme le chat ce débris
là que je vous présente alors gelé conçu
après une très longue cogitations
plusieurs années où j'ai essayé tous les
chasses débris possibles et imaginables
pour essayer de planter des trucs dans
la paille le truc c'est que quasi tous
les chasses débris qu'on a sur le marché
sont pas trois adaptés alors je peux pas
vous expliquer toute ma cogitations ça a
duré longtemps il ya beaucoup de détails
mais j'ai aussi beaucoup beaucoup de
choses des chasses des brillants nettoie
les trucs qui couplent h1n1 des traînées
des chaînes des bidules enfin j'ai
essayé plein plein plein plein de choses
à un moment donné ça m'est venu à
l'évidence que soit on réduisait les
bruns au maximum en les broyant très fin
vers ce moment là il y avait plus de
problème de foisonnement et de bourrage
soit il fallait un outil animé qui
chasse la paille mais on en est c'est
très dur à découper ses
à paille tout ce qui échappe débris en
étoile en fait pro a puis dans le sol et
ça bouleverse le sol ça fait germer des
trucs donc un moment donné il fallait un
outil il faut comprendre que nous on est
en bio beaucoup de technique que vous
allez voir en semis direct
conventionnelle faut pas oublier qu'il
ya un petit coup de gingins après pour
nettoyer quoi
d'accord nous on va avoir une exigence
dans le nom bouleversement du sol qui va
falloir monter plus haut qu il faut pas
toucher les sols des vous touchez les
seuls s'agit donc vous si vraiment vous
voulez sortir du chantier désherbage il
faut toucher le moins possible le moins
possible au sol donc tout ce qui est
technologique strip-till ça peut avoir
son utilité mais méfiez vous encore tout
ce qui est travail du sol sur la ligne
avec des chasses débris en étoile des
machins alors ça peut réchauffer les
sols ça peut permettre de faire des
semis mais attention vous risquez
d'avoir des problèmes de germination que
la le les copains dans le finistère il
était parti sur un strip till et puis au
final il en tirait est quasiment tous
les éléments qui gratouille ils ont tort
ils ont juste garder un son couvreur
enfin disent qu'un son couvreur et il
met les graines là dedans et ne preniez
touche plus je dis pas que il faut se
méfier de tous les outils qui vont
gratouillant surface ça peut vous faire
germer des choses
tout ça est à re tester nos petits pics
mans au strip till c'était un truc
développé par les conventionnels ou par
dessus il revenait désherber sur la
ligne de travail du sol et donc nous on
peut pas trop enfin si vous êtes
labellisés bio ou peut pas jouer à ça et
en plus bon bah on voit que
techniquement on peut trouver des moyens
très peu touché le sol et ne pas avoir
besoin de faire de désherbage d'appoint
et donc se chassent débris là pourrait
probablement être adaptée je n'ai pas
encore fait personne n'a encore fait sur
des plantes aux traditionnels qui ouvre
des sillons dans le sol pour mettre du
leur assigne ou des choses comme ça donc
sur une super préfère ou un bazar comme
ça probablement qui va fort à la
renforcer un peu la super préfère ou
travailler un peu le souk pour que ça ou
vraiment large et que ça ça coupe bien
parce que dans les sols vivants sont
plus fermes
c'est pas de la semoule donc ça rende
pas comme ça dedans mais se chassent
débris là peut être adapté à la plupart
des outils en ligne traditionnels donc
tout ça est attestée mais ça c'est un
modèle de chasse d'evry qui fonctionne
pas mal il faut il faut
il faut une prise continue en
hydraulique il faut un débit continu en
hydraulique sur le tracteur ça y'a pas
forcément sur les vieilles machines mais
ça s'adapte avec des distributeurs
après vous avez les modèles manuel c'est
lé cas n'a planté vous mettez les mots
tant au bon c'est pas super courant mais
ça peut éviter de se faire trop mal au
dos ça peut être pas mal c'est un peu
con avec cette machine c'est que c'est
bien d'être deux il y en a un qui plante
y en a un qui met la motte et qui plante
un qui met la motte et c'est donc pour
des petites plantations sous serre ou
dendérah coin ça peut être utile
voilà c'est souvent des canes forestière
pour planter du plant d'arbre en forêt
quoi vous avez quelques marques dans le
matériel forestier vous trouvez ça c'est
très robuste s'est désuni tout terrain
c'est très robuste alors ça c'est des
modèles de callas mais dont celle là
vous pouvez la trouver dans le commerce
c'est terratec qui fabrique ça
donc semer la graine pour le coup pas de
la mode donc en bas à droite ça c'est de
la can à semis direct traditionnels
fabriqués en amérique du sud s'appelle
un tico tico
si vous en voulez je connais quelqu'un
qui peut vous en revendre quelques
modèles séoul richard ailleurs la
société caudines il en avait commandé un
petit stock d'amérique du sud du dernier
en reste et quelques-uns dernière du
brésil les trucs fait main ça permet de
semer je dirais de la grosse gagne quoi
une féveroles ou un machin dans un
couvent hertz a fait le boulot il faut
dans un paillage de cinq centimètres ça
marche pas quand il ya trop de paniers
mais dans un couvert végétal ça va faire
votre boulot vous plantez vous vous
enfoncez le truc vous resserrez les deux
cô té pou fé ça fait tomber une graine
dans le trou et puis après vous marchez
dessus puis ça c'est ma langue tu peux
mettre via des modèles où il ya deux
cases on peut mettre dedans donc ça ces
choses existent
le problème c'est que c'est très peu
courant dans le commerce comme dont on
sait que ça existe mais alors cela
fonctionne pour l'appareil pour du poids
de la féverole la fève du buhl de toute
petite bille ça passerait et voilà
maintenant ce modèle là il a un peu
couillon par rapport à l'oti petit caux
non j'ai pas essayé
c'est que t'as pas de réservoir là
dessus en fait il faut mettre des trucs
1 1 alors que l'outil petit qu ils
étaient fabriqués pour à réservoir et
puis tu es pas obligé dans l'état grec
en haut là c'est un truc qui vient de
thaïlande
c'est totalement introuvable aussi mais
il y avait une université qui avait
développé un plan de r&d pour fabriquer
des cannes à planter il en effet trois
quatre modèles des cas d'asthme est
plutôt bas et fait trois quatre modèles
avec un réservoir de graines et tout ça
avait l'air d'être opérationnel le
problème c'est qu'ils parlent
thaïlandais alors moi elle est commandée
en thaïlande des trucs donc c'est
compliqué c'est totalement introuvable
on sait que ça existe que c'est à dire
qu'en fait il ya un jour on sort un peu
les doigts on va réussir à fabriquer les
choses qui font le boulot mais encore
c'est pour les graines d'une
relativement grosse taille on s'aime pas
de la carotte est excellent la carotte
tout de suite on a un problème de
licques semences il faut qu'on soit
beaucoup plus précis dans l'implantation
des règles alors de nous le problème
c'est qu'on n'a pas beaucoup de légumes
à grosses graines dire que nous on fait
pas beaucoup de maïs de la fève on en
fait mais pas tant et c'est alors qu'il
ya des pays ils ont beaucoup plus de
culture avec de la grosse graine et sa
saveur est très très utile alors ça
c'est aussi dans là je vous montre des
trucs qui sont pas achetable mais en
fait c'est pour vous dire que peut-être
dans un futur proche parent ça c'est des
trucs chinois
ca c c'est comme la can a planté sauf
que c'est une roue que les brosses roue
multicolore c'est des trucs chinois on a
voulu en commander mais le problème
c'est qu'il faut en commander au moins
une dizaine ou une vingtaine pour que
cela soit rentable de commander le truc
parce que sinon la roue et vous fini par
nous coûter de 1500 euros ça fait un peu
cher mais il y en a plein en chine j'ai
vu des photos il y en avait des hangars
avec 10000 dedans donc là plein en chine
si on veut on peut en acheter
est ce que les chinois qui lance
l'industrie là bas ils ont des très très
gros programme de semis direct c'est des
budgets de recherche spatiale ainsi
roulé ça se compte en dizaines de
milliards de dollars 3 forestation
développement de ce marasme et directe
tout ça ils y vont fort et donc la
saison
c'est aussi plus tôt pour les grosses
graines ça va s'arrêter à un millimètre
ennemi direct
oui c'est ça oui tu as les graines dans
le réservoir et bloup bloup sas défilent
tu as et puis tu peux régler suivante à
rouler les distances de semis tout ça et
ça c'était les ancêtres de ces modèles
là tout ça c'est des trucs qui ont plus
ou moins été développé en partenariat
avec la fao qui avait aussi des pros des
programmes de semis direct ils ont un
sur leur site internet life là où il
dans une espèce d'annuaires de toutes
les technologies à semis direct ça va de
la roue comme ça au semoir de 45 mètres
de large si vous voulez vous avez avant
tout dû gigantisme du gigantisme
absurde de la petite roulette titre
qu'un as mais y'a pas encore le bâton
fouisseurs mais presque ils ont fait un
catalogue avec tout ce qu'on pouvait
trouver le truc c'est que c'est très
difficile à obtenir parce que ça l'autre
bout du monde
ils parlent pas la même langue
et puis il faut le faire venir vous
pouvez y aller en voyage elle démonte et
le mètre de là on ira en chine on pourra
acheter ça on a rentré ça dans la valise
et puis la ramener comme file en chine
mais ça si demain on est 20 à vouloir en
acheter une pour essayer ça coûte 200
300 ballons peut commander truc c'est
qu'il faut acheter un mètre carré dans
un bateau et puis ça coûte cher
donc il faut au moins aura pas mal de
matériel de sucre sale coup de riz qu'on
avait voulu acheter ça et puis moi comme
personne on avait lancé un appel mais
pendant qu'on avait répondu donc on a
laissé tomber
bon mais c'est des choses qui sont
envisageables tant qu'outil
d'implantation grosso modo aujourd'hui
ce qu'on a c'est planteuse à godet
poinçonneuse alia les chaussures
plantoir ce qu'on en a la photo non pas
par la monte en pis c'est un collègue
qui a fabriqué des chaussures avec deux
plantoir dessous puis comme ça il lui
fait les prêts trou et puis il met les
patates dans les troupes lasserre je
vous conseille de démarrer sous serre
c'est là que c'est plus simple
pourquoi vous n'avez pas de pluviométrie
dont vous n'avez pas de perte de
porosité
c'est là que vous aurez moins de
problèmes de compaction des sols
d'accord donc ça se passe toujours
beaucoup mieux sous serre vous avez
moins de problèmes de limaces etc etc
globalement ça se passe bien sous serre
et en plus vous avez un chiffre
d'affaires au mètre carré qui est plus
important sous serre donc vous pouvez
plus facilement rentabilisé vos seins
trop massif pour redémarrer au sol non
goutte-à-goutte aspersion tu mouilles
ton paillage et après tu as un
magnifique radiateur à humidité dont tu
arrives pas de débarrasser le but de
l'aspersion peut-être servir pour la
gestion des acariens l'été pour
humidifier un peu toute la sphère j'ai
jamais essayé je sais pas alors ça a
tendance il faut laisser ray faut
s'arrêter goutte à goutte est
globalement on a des cônes de dispersion
qui sont plus faibles parce qu'on en sol
vivant en gros lot à la flotte et trouve
les garrigues vers de terre quoi mais
encore une fois donc on a des zones un
peu sèche entre les gouttes à gouttes
mais en fait on n'a pas de problème de
développement racinaire parce que les
racines dans fait s enfonçait long
volume de sol beaucoup plus importants
explorer parce que galerie de vers de
terre porosité et cetera et c'est donc
globalement on voit que les sols il
sèche par endroits mais on n'a pas de
problèmes de production et sa puce quoi
et en fait les vers de terre ils vont se
concentrer là où il ya de l'eau et puis
oui ça pourrit moins vite fait par
contre l'hiver souvent à céret les mid
et comme il fait plus chaud et se met à
courir très vite l'hiver sont grosso
modo cela pourrit un peu moins vite mais
l'hiver ça se met à courir plus vite
parce qu'il fait plus chaud alors que
dehors elle va courir lentement parce
qu'il fait froid donc irrigation goutte
à goutte serré on peut peut-être même
descendre à 20 cm sur 20 cm mais après
c'est un peu chiant parce qu'on se
retrouve avec une armada de goutte à
goutte
donc là en fait les l'irrigation c'est
un petit peu compliqué à gérer on n'a
pas trouvé le bon mode pratique efficace
pour que nos sols restent bien humide
comme on voudrait qu on sait pas trop
mais globalement au goutte-à-goutte ça
marche et l'aspersion si vous faites de
l'aspersion il faut remettre beaucoup
d'eau d'un coup pour que ça traverse le
paillage mais si vous faites des
aspersions régulière en fait tout ce que
vous faites c'est mouiller votre panier
après vous allez l'humidité puis que ça
va en faire
donc c'est un peu compliqué donc le
l'implantation ça se fait avec dernière
tout à fait classique repiquage de mode
semi machin on peut récupérer l'eau
nanin porosité stable parce qu'il n'y a
pas d'eau donc je disais attention aux
primeurs on a des serres plus froide
donc notamment les gelées tardives sous
serre ils arrivent plus tard au début on
était surpris parce qu'on avait des
gelées tardives en mai sous la serre on
comprenait pas alors que les collègues
l'avaient pas c'est le sol de votre
serre qui fait l'inertie thermique etc
empêche les gelées sous serre sauf que
vous avez mis un paillage donc vous
empêcher le sol de se réchauffer et vous
l'empêchez d'or largué de la chaleur la
nuit donc en fait c'est le sol qui fait
l'inertie thermique de serre comme vous
avez empêcher ce phénomène là vous
risquez d'avoir des gelées tardives plus
importante peut-être qu'ici je sais pas
si vous en avez de la gelée tardive en
mai oui voilà
et donc vous normalement vous devriez
être beaucoup plus sensible avec des
desserts à seul payet tout cas nous on
en a dans notre coin et c'est pour ça
qu'on a investi dans une double paroi
gonflable avec des ouvrants automatique
plus de l'inertie avec des bidons de
flotte dedans donc on sait pas qu'elle
est qu'est-ce qui jouent vraiment mais
en gros on a fait tout ça et on a réussi
a pu avoir de gelée tardive à partir là
de mars ça se passe beaucoup mieux mais
on se méfie quand même parce que on a
quand même un gros facteur d'inertie
quel sol qui ne fonctionne plus donc un
itinéraire assez simple de patates ans
alors ça c'est la patate primeurs mais
le truc c'est que c'est fait en bretagne
attention ça tout le monde peut pas
faire ça là bas il gèle pas et un climat
très doux l'hiver
donc en gros bas ils ont bâché durant
l'hiver tout à crever saadé faut lier ça
détruit les trucs on pose les patates on
passe par dessus on récolte donc ça ça
marche là-bas mais attention si vous
êtes dans des zones plus froides de
sarah vachement de mal à sortir et vos
primeur et risque d'être un peu longue à
sortir donc vous pouvez peut-être faire
cet itinéraire avec 5 cm de compost par
dessus ou de la paille et de la bâche
bafa et c'est ça le plan toi la
chaussure plantoir bon c'est là qu'on
décide et non mais c'est pratique ça
marche
bon il faut nommer fait rien il fait
c'est ruine mais les patates dans les
trous puis ça se dit merde on enfin
parce qu'on n'en fera pas 5 hectares
comme ça qu'en mai sur le principe de la
poinçonneuse c'est simple donc si on
était un peu demerdach en mécanique on
pourrait fabriquer une poinçonneuse qui
met la patate dans le trou puis on n'en
parle plus avis on devrait réussir à
faire des choses comme ça en synchro dix
ans après les bazars bon mais là
faudrait un un bon mécano puis un peu de
temps et un peu de pognon pour faire ça
mais bon oui oui ça marche aussi
d'après tu as plus de prendre de
verdissement des compromis
là on a mis ce petit commentaire qui a
pas grand chose à faire là mais c'est
pas grave c'est qu'en fait ce collègue
la bri en fait l'île en train de mettre
en route son système et il a que du
fumier de centre équestre pour
redémarrer ses sols et donc au début on
s'est posé la question est ce qu'il faut
le mettre en surface en profondeur d'un
engin je dis mes boots et pour
compliquer et en prend 20 cm tulle
intègre et puis je pense que ça va mieux
marché et sur un petit bout de planche
qui l'intègre pas pour le résultat a été
clair là où s'était intégré on avait un
magnifique solde est compacté et
beaucoup d'activités fongiques et
stabilisation là où il a mis qu'en
surface de sousse assez compact et ça a
fait des briques et ça n'a surtout pas
du tout poussé parce qu'on est parti où
on a perdu notre porosité mécanique en
un an c'est la bretagne sapent le essais
des sols argileux qui fondent rapidement
et donc lui le problème c'est
qu'aujourd'hui il n'a pas tout
l'outillage pour m'aider inédite et r
son travail du sol il n'aime pas trop
mettre des bâches plastiques qui veut
pas trop et par contre il a beaucoup
beaucoup de fumier l'élevage de centre
équestre à disposition donc pour
l'instant la ces deux dernières années
ce qu'il a fait c'est que l'hiver deux
années de suite il a réintégré 20 cm de
fumier danse au sol alors c'est du
fumier pailleux donc ça fait quand même
une fin d'année qui dure deux mois mais
comme il fait ça l'hiver en fait il s'en
fout au printemps ça démarre bien et
comme on a une fin d'année
globalement on n'a pas de perte de ne
par lessivage
si vous voulez tant que vous avez une
sphère des autres ça veut dire que tous
les autres et l'immobiliser sous forme
organique même si c'est des champignons
etc c'est assez fragile et en fait vous
avez pas de lessivage encore une fois
c'est des questions je disais de
structures carbonée quand votre azote il
est piégé dans des structures carbonée
vous avez peu de lessivage
alors est-ce que c'est peu ou pas ou pas
du tout ça c'est des choses qui va
falloir qu'on creuse un petit peu mais
globalement on peut imaginer que si vous
avez une phase haute
vous avez peu lessivage est donc pour
l'instant ce qui fait c'est qu'ils
retravaillent tous les hivers et remet
la paille dedans quoi ça peut être une
technique le temps que vous fassiez vos
transition donc tous les ans ils re
stabilise son sol avec des apports de
paille et or il a des très très beau sol
tous les printemps ça est vraiment une
bonne tête donc la pomme de terre
aujourd'hui on est en train de
travailler avec notamment des des
collègues légumiers qui se mettent aux
semis direct et ils ont ce problème
c'est que dans leur itinéraire ils ont
eu deux cultures qui pose beaucoup de
problèmes
c'est la pomme de terre et la betterave
parce que beaucoup de travail du sol et
pas de production de biomasse donc comme
ils peuvent pas se permettre les
intrants qui nous ont fait ils doivent
produire la biomasse in situ et donc ils
sont embêtés avec leur production
d'oeufs avec laure culture betteraves
patate dans l'itinéraire parce que dont
je vous dis beaucoup de travail du sol
faible production de biomasse donc ça en
fait ça détruit tout le travail qu'ils
font semis direct dans le sur leurs
céréales quoi donc ils sont venus voir
on a commencé à travailler ensemble et
ils m'ont dit bats toi qu'est-ce que
dans ton réseau vous avez réussi à faire
gib.a nous pas compliqué on balance les
patates on met de la paille par dessus
des fois marche plus ou moins bien on
est en train d'un peu de peaufiner deux
trois trucs puis m'ont dit oui bon t'es
bien rigolo avec tmh 1 mais nous on veut
des rendements à 51 hectares et puis on
veut de la patate super calibre et sans
maladie pour une verte rien du tout ils
font pas de la vente directe
donc si vous les 6 amène des lots avec
des patates qui vont pas lusine ils se
les gardent quand ils vont pas se manger
150 tonnes de patates
donc en fait nous la plupart on en vente
directe donc on a une exigence de
qualité comme pomme de terre qui est
beaucoup plus faible
un trou de limaces dans la patate tout
le monde s'en fout notre client lambda
il mange ça sans souci ils ont un niveau
de qualité qui influe 7 des fois un peu
délirante oui il faut pas qu'ils aient
le moins le champignon machin truc muche
les champignons de sur la patate ça tue
personne mais c'est pas grave c'est
comme ça dans le cahier des charges et
donc on a commencé à travailler un petit
peu plus sérieux pour essayer de
résoudre le problème et je leur ai dit
bon ok je vais vous faire un itinéraire
vous
vous me donnez un certain nombre de vos
patates industriels je vais faire mon
itinéraire classique et on va juste
regarder ce qui a regardé et on va
commencer à raisonner à pousser un peu
plus leur raisonnement donc en fait ce
qu'on a fait là il ya quinze variétés
sur sept essais dont un certain nombre
de pommes de terre industrielle qui
servent à faire je sais pas trop quoi
d'ailleurs mais ça a pas l'air très
mangeable en tout cas pas dans les
critères de gustatif de nos clients nos
clients sont pas exigeants sur l'aspect
mais sur le gustatif ça c'est clair le
retour il est direct oui ou la patate à
colle à papier peint ou je ne sais pas
ce que ça fait mais c'est pas très bon
il faut voir la gueule des trucs et donc
on a planté tout les patates et on a
observé et j'ai discuté avec eux de ce
qu'ils avaient besoin et c'est heureux
et vous comprenez bien qu'ils vont pas
payer 50 hectares de pommes de terre ça
va pas le faire parce qu'il leur
faudrait des volumes de paille
absolument délirant donc leur problème
c'est qu'ils ont un risque de
verdissement des pommes de terre si l'on
puisse pas la pomme de terre en
profondeur et en fait on a commencé à
observer que j'avais des pommes de terre
dont les tubercules pouces en profondeur
et d'autres qui provoque une poussée
plus hauteur donc sur les quinze
variétés que j'avais j'ai observé celles
qui poussent et dans le fond est celle
qui poussait au dessus et celle qui
poussait à l'endroit a dans le même
horizon que la pomme de terre mère on
s'est rendu compte que j'avais à peu
près à l'est une variété sur disque
qu'elle est suffisamment poussées en
profondeur pour qu'ils puissent
l'utiliser en injectant juste la patate
on va dire à 4,5 cm dans le sol qui est
ensuite les pommes de terre vont pas se
développer sur le dessus elles vont se
développer dans le seul donc en gros là
je me suis dit bah c'est simple il faut
lui faire du tri variétale c'est tout et
ça va résoudre le problème ensuite on a
eu on a vu que certaines variétés
supporter un peu mieux les sols froids
que d'autres n'y avait pas une
variabilité énorme et mais envoyer que
certains avaient les feuillages qui se
développer plus vite que d'autres parce
que globalement toutes les pommes de
terre plus doucement parce que les sols
sont froids mais globalement la patate
amiens et sol chaud donc la patate se
développe plus doucement mais certaines
sont apprécie mieux le sol froid alors
plus tu as tout ce que je vous raconte
en fait à la fin que technicien quand je
lui ai fait mon exposé il m'a dit oui en
fait tout ce que tu as dit c'est vrai
regarde j'ai les fiches avec toutes les
caractéristiques des patates ça
ressemble à ça il nous a dit oui tous
les chiffres on les a et c'est ce que tu
dis c'est à peu près ça c'est ce que tu
avais observer c'est à peu près dans les
ploucs bon en fait ils le savent tous à
mai
il n'avait jamais pensé que ça pouvait
être utile alors que ces marchés des
films achetés sur la fiche technique
en fait il s'en servait pour d'autres
choses quand même et dont il ya des
pommes de terre qui supportent un peu
mieux les sols froids et donc il va
falloir aussi trier les pommes de terre
qui supporte un peu mieux les sols
froids mais on a eu un petit souci c'est
qu'on s'est rendu compte qu'il ya des
pommes de terre industrielle qui n'était
pas identifié par l'activité biologique
du sol comme étant des pommes de terre
mais comme de la matière organique morte
on va dire en eau et venait bouffer les
patates
comme si c'était un truc pourri moi je
caricature le propos mais en gros c'est
ça c'est qu'on voit qu'il ya des pommes
de terre qui arrivent à se défendre de
toute l'activité biologique du sol donc
tous les champignons des composants les
collemboles les acariens les limaces et
tout le bazar et vous avez d'autres
variétés vous les mettez dans le sol
alors là tout le monde vient se goinfrer
les bouffer non mais là deux planches
côte à côte un juste la variété c'est
par là même eu un dîner tout propres et
l'autre c'est un gruyère est donc là
encore on a vu qu'il suffisait de faire
du tri variétale et ça faisait boulot
donc je leur ai présenté ce travail et
puis je relis bas c'est très simple en
fait -alors unis veulent faire de la
patate il faut qu'ils enfoncent la
patate un peu dans le sol qui a poussé
en profondeur et puis qu'ils les patates
qu'ils soient pas trop à pétanque pour
les limaces pour toute activité
biologique du sol et qui supporte à peu
près les seuls froid pour pousser
correctement non réponse a été oui tiens
c'est pas content on truque c'est ça
qu'on va faire donc globalement c'est
dans ce sens là que va s'orienter le
travail aura peut-être d'autres
réflexions sur les couverts végétaux
convoi intégré par dessus en faire des
trucs mais voilà l'axé de travail
principal en gros c'est que vous devez
essayer des variétés de pommes de terre
et voir celle qui se comportent mieux
parce qu'en fait on a une grosse
variabilité de réponse sur ce genre
d'outil nerfs technique donc il faut
trouver plein de variétés tout ce qui
traîne et puis les essayer c'est aussi
simple que ça il ya une variabilité de
réponse donc vous allez trouver vos
variété dans votre climat dans votre
contexte et ensuite ça a laissé des
producteurs de patates officiellement
vont vous dire qu'il faut pas le faire
mais officieusement ils m'ont dit au
bout du champ oui oui tu as raison c'est
ça qu'il faut faire
vous devez faire votre plan voilà votre
plants de pommes de terre
parce qu'en fait officiellement tout ce
qui est pire génétique tout ça ça
n'existe pas mais en fait tout le monde
sait que ça existe et vos de pommes de
terre va s'adapter
son système immunitaire va s'adapter au
sol etc des producteurs des techniciens
de patates qui m'ont dit qu'ils m'ont
dit oui non ça marche on ne sait pas ce
qu'ils font des trucs et donc c'est ça
qu'il faut faire vous devez faire votre
plan et probablement que les premières
années vous aurez des virus et des
maladies dans votre paume patates et
probablement dans les années qui suivent
ça va disparaître
donc si vous voulez quand même une
production d'une bonne qualité vous
achetez du plan tous les ans mais vous
vous gardez des cultivars que vous
reproduisez et vous observez si vous
avez une bonne adaptation et
un assainissement des cultivars d'accord
donc il faut en acheter pouvoir assurer
la production si besoin mais il faut de
lancer ce travail d'expérimentation de
reproduire notre propre plan dans un
coin de la parcelle pour avoir une
chance au bout de quelques années
d'adaptation que la patate s'adapte en
fait tout son environnement
microbiologiques et tout ça que c'est
d'une complexité abominable bon après
voilà on a des débats mais ça faut
essayer ça va dépendre des contextes si
on m'en balance la patate à la volée est
ce que ça marche toujours
est-ce qu'il faut lui offrir un peu et
ce qu'il faut là ta c est ce qu il faut
la recouvrir un peu avec du compost
bah ça je vous laisse vous débrouiller
avec vos matériaux votre contexte votre
sol à vous de valider vos itinéraires
globalement ça marche pas trop mal mais
globalement les rendements sont pas
monstrueux si donc on a des rendements
bio assez bon allez on est autour de 25
30 tonnes et l'arrière lee byrne est
évidemment
g mais oui non peut avoir des très bons
résultats
voilà sur trois variétés industriels
j'ai faim sur une surface qu'on allait
mesurer
on a pété les 70 tonnes dieu mais bon on
se dit des trucs des pâtes à tort que
nature il ya des variétés contrer très
mal répondu tu as trois patates
rachitique nul donc on a une très très
grosse variabilité de la la réponse
donc il faut tester tout ça alors
itinera petite graine la tension
beaucoup de cohabitation en fait j'ai
directement pensé à ça ça c'est ce qui
marche ce mythe karotz midp à nesmy
donné lieu à toutes les petites graines
qui nous emmerdent ça c'est sûr ça
marche vous mettez un lead compost et
vous utilisez vos diebra vous poussez
salade dans un peu d'irrigation n'en
parle plus vous n'avez pas de désherbage
sa couche très bien vous pouvez prendre
du compost et composter ou du semis
composter ça va faire le boulot si vous
validez un peu en fonction des cultures
les nitro fils
il faut par il faut qu'ils sortent
plutôt bien composter les mois ni trop
fils ça marche mais en gros ça c'est le
plus simple plus efficace si vous avez
une logistique de d'épandage de compost
est débrayable est en fait voilà c'est
extrêmement rapide pas de mauvaises
herbes et des super résultat et vous
remontez vos taux de matière organique
d'une manière un peu importante alors
nous avec mon frère on a essayé autre
chose pendant des années parce que nous
on voulait à tout prix de la paille est
donc en fait ont découpé avec une
débroussailleuse la paille ont retiré la
paille sur la ligne de semis et soit en
mélange et du compost avec les graines
on venait épandre le compost dans la
ligne de semis soit on mettait la graine
et on mettait du compost par dessus ou
se remettait une petite couche de
compost la graine et une petite couche
de compost s'est régalé c'est
extrêmement choquant sauf qu'encore une
fois quand on a eut fait ça alors pour
faire deux planches de une planche de 70
mètres il vous faut deux heures à deux
sauf que quand vous l'avez fait comme on
a des rendements
tiens la navette et combien sur le pané
on était 62 tonnes ha le
commercialisable commerce et des très
beaux paniers prestation de notre nectar
donc 6 kg d'eau au m² vous êtes à 12
euros du mètre carré même plus que ça en
gérance de 50 globalement même vous
embêter de deux heures à faire ça à deux
c'est rentable et surtout que là on est
sur des itinéraires où il se signala la
cdu du radis noir du navet je sais pas
vous avez juste un petit éclaircissage à
faire parce que c'est pas du semi de
précisions mais voilà vous avez juste un
éclaircissage après pas de désherbage
vous gardez votre fertilité vous avez
pas d'arrosage sap ou super fort donc
nous on a encore regard destinera là sur
les carottes parce que c'est encore
rentable depuis panne et aussi on fait
comme ça ça n'a pas trouvé autrement
mais bon c'est un peu l'archéologie du
semis direct quand même faudrait trouver
un peu mieux donc dépendre un bon 5 cm
de compost et se met dedans c'est
beaucoup plus rapide et efficace mais si
vous n'avez pas toute la manutention de
compost ou quoi ça ça fonctionne oui non
parce qu'en fait si tu veux tu ouvres ta
paille
donc tu retires ton mutsch et là tu as
des risques de germination des graines
mais en fait tu remet une petite couche
de compost qui refait un muscle et sa
remise holtz a refait un stabilisant non
non juste hussein dans ton post parce
que les cinq centimètres de compost
pareil ça fait un isolant ça fait un nul
c'est de la matière carbonée donc t'as
pas de nitro fils qui germent etc etc
en fait la lumière c'est assez rapide si
vous voulez dès que vous mettez votre
seul à nu en 24-48 heures vous avez déjà
les graines qui se mettent à germer et
c'est très rapide parce que ça c'est des
débats rallonge les paramètres de lever
de dormance des graines c'est
abominablement compliqué d'ailleurs il
ya très peu de littérature dessus en
fait on trouve des concepts dans
certains bouquins des gens qui ont
essayé de creuser mais c'est vraiment
très compliqué donc la règle c'est
beaucoup de matières carbonées on isole
et ça marche très bien
la couche de compost que tu m'aimes
3 cm 4 cm tu peux en mettre 5 si tu veux
c'est un peu chiant pour faire une
planche comme ça il faut 200 litres de
compost que tu mélanges à la main ou qui
met la grève on se garde bien mais voilà
le truc c'est quand on a développé qu'on
a encore s'élancer voilà il nous fallait
des itinéraires techniques quand bien
même il serait laborieux
il fallait qu'on arrive à être désigné
un art technique sans travail du sol
mais donc on a développé ce truc ça j'ai
essayé de le mécanisée bon j'ai un proto
de chasse débris là qui me semble assez
prometteur mais ça fait deux ans qu'il
est prometteur donc chaque fois que je
modifie ya déjà un truc qui déconne je
pense que j'y suis bientôt arriver mais
comme je suis en train de vous faire des
formations j'ai pas le temps dire
travailler donc ça c'est tout ce qui est
technologique semis direct grandes
cultures qui peut servir pour semer nom
du couvert végétal qui a été roulée au
stade floraison qui a été rude dopé ou
cas et et aucun défaut lié avec
une bâche si vous avez un couvert
végétal vous le roulé vous mettez une
bâche dessus il des folies immer si ces
deux-là noël ou la bizanet et là dedans
après vous pouvez utiliser tout ce panel
de technologies que vous trouvez en
semis direct les disques ouvreur d'un
analogue
une fois le deal du problème de disque
ouvreur sais que c'est pas capable de
couper un paillage de paille dur de
paille de blé de cinq centimètres ça
marche pas c'est trop dur par contre si
c'est du verre 6 et du couvert vert kaki
a juste été roulée ou tous les bruns
sont dans le bon sens puisque votre
planche vous roulez tous les bradant
même sens vous pouvez passer un disque
entre tous a qu'à voir même en fait un
socle très fin ça peut passer
d'accord parce que toutes les filles
sont dans le même sens et donc ça va se
faufiler entre tous il y en a une
technologie assez compliqué il ya un
truc qui a été assez prometteur quelques
années c'est le système développé par
cemagref
alors voyez c'est un disque qui est
légèrement incliné avec un cône qui
permet de régler la profondeur alors
c'était intéressant s'il ya pas besoin
de mettre de poids dessus du fait que le
cône était incliné il cherchait toujours
à s'enfoncer dans le sol et donc on
avait un cône qui a empêché que ça
s'enfonce trop c'est assez prometteur ce
que c'était économie énergétiquement
très économe en puissance était assez
économique le problème c'est qu'en fait
vous ouvriez votre sillon sur le côté on
mettait la graine dans le sillon mais en
fait ils arrivaient par sortir tout
droit mais oui mais ça fait la graine
conversion la met dedans elle sort tout
droit et comme lanvin sion sur le côté
on est injectée la gagne sur le côté
elle n'arrivait pas à sortir donc ce
truc là si vous entendez parler ça
marche pas super tip top
et en fait il ya une boîte dans le sud
qu'il s'appelle ou 11 ans parce que je
fais de la veille technologique sur tout
ça je suis abonné tous les machins
voyant tout ce qui se fait or 11 ans qui
a modifié le système alors ils
l'incliner mais pas trop et donc ça
marche à peu près et donc aujourd'hui on
a des semoirs à semis directs français
monsieur qui marche relativement bien et
qui sont très économiques en énergie
donc tout ça ça peut passer sur de la
prairie sur découvert permanent sur du
couvert végétal
rouler mais ça marchera pas dans des
gros paillage donc une piste de
réflexion très important très
intéressante c'est le semis à la volée
puisque en fait à un moment donné on a
commencé à avoir marre de se prendre la
tête avec tous ces outils ouvrir chasse
débris machin alain et on a commencé à
se dire bon les avants de s'embêter avec
ça de vouloir à tout prix tout sécurisé
on va faire pleins d'essayer de semer à
la volée et puis déjà toutes les
cultures qui vont marcher à la volée on
va plus s'embêter avec des semoirs et
des machins et en fait j'ai vraiment le
truc qui marche donc un itinéraire qui
marche bien sûr les crucifères et tout
ce qui est grosse veine si vous avez
votre paillage pas trop épais pour le
coup que vous avez relevé que votre
plancher les profs de souris tout ça
vous avez réduit un peu la longueur des
brins vous balancez vos graines vous
passez un coup de broyeurs et c'est tout
il faut que votre paillage soit pas trop
épais cirque on est dans moins de 5 cm
on est autour de trois centimètres d'un
boîtier vous balancez vos graines et en
fait ce qui se passe c'est qu'il faut
mettre beaucoup plus de grain
ça c'est à vous de valides et de le truc
parce que vous avez une partie des
graines qui germent pas parce qu'elles
se retrouvent pas bien positionnés au
bon endroit
donc vous mettez à les x 2 x 3 de
graines d'accord vaut mieux être en
mettre un peu plus avoir besoin
d'éclaircir après parce qu'il y en a
trop
que d'en mettre pas assez et puis
partent de la place après c'est vous qui
gérez votre schmilblick ment aux
balances et plein de graines la graine
ce pas non plus que ça coûte
vous passez un coup de bras year est
donc globalement
cette année on a fait des essais sur
crucifères ça marche bien on a fait des
essais sur la grosse graine ça marche
bien donc bon encore une fois validée
dans vos conditions avec votre
température de sol ça va pas marcher à
tout et saison donc fort et tester tout
ça là pour l'instant on a fait quelques
essais etc ont marché en a quelques-uns
qui ont pas trop bien marché mais des
fois c'est parce qu'il avait trop de
paille
donc c'est le problème des 4o de paille
souilah petites graines de radis elle
arrive pas à traverser cinq centimètres
de paille qui sont collés par les
champignons que ça marche pas donc il ne
faut pas trop épais où vous pouvez faire
aussi c'est signé un là là on l'avait
fait sur de l'oignon cette année donc on
vous montre la l'itinéraire oignons
après à la fin des oignons il nous
restait une petite couche de paille de 3
cm
c'était assez propre on avait une
mauvaise herbe tous les mètres carrés
dont condé lui retirer sa j'ai balancé
plein de graines de match
j'ai passé un coup de broyeurs et j'ai
eu trois planches de match magnifique
rien alors que d'habitude il
fallait des pailles et mettre la main
remettre du compost des machins
locmiquel ça marche avec le christ y
faire les grosses graines lamache tout
ce qui va être grain un petit peu grosse
alors pas grosse grosse mais si vous
voulez ça ça assez mal marché avec la
carotte parce que c'est vraiment
faiblard en termes de réserves
nutritives
l'inconvénient de cet itinéraire c'est
globalement vous n'avez pas beaucoup
épais de paille et donc vous avez quand
même pas mal de germination deux ans
donc après c'est à vous de gérer ça
comment le désert betc alors c'est bien
pour les cultures courtes les cultures
courte
radi du navet c'est pas très long du
radis noir si vous commencez si de semer
des trucs un peu plus longs en panne et
c'est un assez gros ça pourrait le faire
mais c'est ainsi que de développement
très long donc là ou là vous allez à une
concurrence mauvaises herbes
avec votre plante qui est un peu trop
compliqué il va falloir venir tout
désherber donc c'est bien pour les
cultures courte parce qu'en fait vous
avez votre plante qui pousse les
mauvaises herbes qui poussent une fois
que vous avez récolté votre truc vous
mettez un coup de bâches et puis c'est
bon programme destiné à aussi c'est que
si par exemple vous avez une levée de
rumex là vous arrêtez tout de suite que
parce que le remake ce même s'ils votent
eux n'avaient imec deux mois a poussé le
rumex il est déjà gros comme mon petit
doigt et puis là vous êtes foutus après
ces trois mois de bâchage quatre mois de
bâchage pour le détruire donc le remake
c'est pas bon faut faire attention quand
ça s'est mis dans l'itinéraire c'est de
la saloperie après vous êtes toute la
technologie d enrobage de graines
comprenez les graines ou les enrobés
dans de la terre et de l'argile donc ça
s'est fait au cas machin il ya un mec en
france il a une boîte je sais plus
comment ça s'appelle on n'a pas encore
travaillé avec lui mais qui est
spécialisée dans l'enrobage des graines
l'idée c'est de coller le lit de semence
autour de la graine est comme ça quand
vous le semer à la volée en fait à la
première pluie ou un premier league à
sion l'enrobage se charge en eau et même
si après il fait sec pendant deux jours
la graine à la le temps de germer et de
s'enraciner ça ça va plus c'est utile si
vous voulez qu'on va faire du couvert
végétal qu'on va détruire au stade de
floraison avancer on va balancer la
graine on va rouler sa dessus et ça va
germer à travers le
le couvert tout ça il ya plein de trucs
à calais c'est des pistes de réflexion
il ya quelques essais qui ont fonctionné
tout ça mais il faut retravailler tout
ça et c'est pas mal de boulot l'enrobage
des graines c'est un peu chiant c'est la
technique faire ça avec des bétonnières
des machins pas tous travailler mais je
sais qu'en grandes cultures en tout cas
il travaille pas mal là dessus parce que
ben y voit le potentiel de pouvoir semer
à la volée il ya déjà des gens qui le
font si ça vous intéresse vous regardez
une conférence de quelqu'un qui
s'appelle lucien séguy est-ce que j'ai
eus y s'a chercheurs du cirad qui
bossent au brésil qui est un des plus
grands spécialistes au monde du semi
directe et lui voue sème des cultures
sur 40 mètres de large avec un épandeur
anglais donc il en fait 300 hectares par
jour
au fait il bon c'est des trucs
complètement délirant ce qui fait mais
il ya un gros gros gros potentiel
économique sur les semis à la volée et
donc il fait ça et en le problème c'est
qu'ils nous donnent pas tous ses petits
secrets de travail pour sécuriser le smi
c'est un peu dommage mais bon on voit
qu'il ya un gros potentiel parce que
vous imaginez votre votre paillage la
cie vous semez à la volée enfin c'est
hyper rentable même si vous êtes obligé
de faire deux mois de bâchage après pour
désherber gagner énormément de temps
donc voilà le semis à la volée ça c'est
un gros potentiel nous qu'on se pose
encore beaucoup de questions tout n'est
pas fait notamment pour la carotte est
donc bah il existe tout un tas de trémie
de semis ça sert seulement en bas à
gauche à semoy regrettera dit ça c'est
une un truc qui se trouve chez les
salariés qui font du semis direct c'est
en fait quand vous mentionnez votre blé
c'est une couple de mois ce matin il ya
deux petits se voir de chaque côté de la
coupe
vous mettez des coûts la graine de vos
couverts végétaux lorsque la petite
graine on peut pas semer de la féverole
ou des machins parce que sinon
tous les 200 mètres forés recharger en
grain donc c'est pour semer de la
phacélie ou de l'après schiefer ou de la
moutarde ou des choses comme ça du
trèfle donc vous faucher toute la paille
elle est dans la mouise bad en train
d'être moulinet vous balancer la graine
et ensuite la paille avec le broyeur
vous la relique vouloir balancer par
dessus les grilles et et ça marche bien
et donc ça ça permet pendant la moisson
de semer en même temps même passage et
si vous mettez que de la petite graine
là dedans vous mettez des réseaux sur
votre sur votre distributeur en fait ça
me fait très bien voilà je sais plus qui
si tu fais ça ça doit être des
distributeurs et bras après vous pouvez
faire avec d2b des machins alors je ne
sais pas comment ils ont résolu le
problème pour semer soula mois se bat on
je mens tu en as pas en dessous je sais
plus qui s'est bricolé aulas et des
pistes de réflexion qui sont développés
le semis à la volée si les maîtriser
c'est quand même là où on a un excellent
excellent performance économique dans
l'implantation de la culture les oignons
les oignons c'est intéressant alors
c'est du repiquage
si vous voulez fut semé vos oignons vous
alertera retomber dans les mêmes
problèmes que le cemi de la g de
carottes kwassa germe lentement c'est à
moitié quand il suffit que ça a un petit
problème ça pousse tout doucement et
c'est compliqué de semer de la graine de
l'oignon dans des paillages etc
donc si vous voulez semé de l'oignon
cédant du compost voilà pas grand chose
d'autre à vous proposer
par contre leur pillage de bulles des
choses intéressantes à faire donc nous y
est l'hiver on paye nos deux planches
pendant tout l'hiver les vers de terre
ibos s'ils mangent tous les résidus de
paille au mois de février au mois de
mars on débâche on a des sols tout
propre grumeleux et quelques résidus de
paye là on vient on plante les bulbes et
on parle par dessus alors comme c'est du
paillage divers il ya peu de blé qui les
germes de dents et il ya un fait tout à
fait heureux sur cet itinéraire c'est
que la limace n'aime pas là les hommes
mais elle aime bien le blé et les biens
les mauvaises herbes
donc en fait on est surtout pas d'anti
limaces sur les itinéraires yom
c'est la ligne à ce qui vous nettoie
tout est donc là vous avez encore un
itinéraire 0 désherbage qui est assez
intéressant sauf cet hiver parce que
tout le blé a germé parce qu'il faisait
bon
mais on attend de voir la limace à la
l'air d'en bouffer pas mal et donc on
pose les bulbes le cul dans la terre et
on passe par dessus et c'est tout ce
qu'on fait et là vous pouvez pas y est
assez épais un bon 5 cm parce qu'en fait
les bulbes on s'en rend pas compte mais
c'est quand même une graine énorme il ya
beaucoup de réserves nutritives et sait
capable de traverser des paillages une
grosse épaisseur
donc on a fait ça pendant cinq ans en
début on sent mon métier les bulbes à
20,20 après on est descendu à 10 20 et
maintenant on va descendre à 10 10 en
termes de densité notamment sur les
oignons parce qu'en fait on peut
densifier on peut densifier ça pousse ça
pousse sur les oignons on a des
rendements complètement débile là sur un
essai on était à 8 kilomètres carrés
quoi ça fait vraiment à tapis d'oignons
et on peut encore monter l'échalote
contre est très bien aussi
là ils s'arrêteront moins bien on était
sûrs du rose de lautrec
donc là on va essayer cette année on
fait varier d autres six ou sept
nouvelles variétés
oui je sais pas trop
ça résume bien
oui les bonnes têtes elles sont comme ça
mais c'est pas monstrueux dont un peu
malade enfin mais ça il est là sauf
qu'on a une tête tous les 20 cm mon
impression qui dessèche le sol aussi il
était bon c'est pas top donc là on va
essayer plein de nouvelles variétés on
va voir si ça se passe mieux toujours
est il que oignons échalotes
ça se passe très bien il ya du tri
variétale affaires en fait non à des
meilleurs résultats sur des variétés
population centurion situeront de base
vraiment l'oignon de base le jaune tout
venant de base ça fonctionne très bien
les rouges ça marche pas trop mal lâche
plus ont ils s'appellent on a essayé des
trucs hybrides f1 superbe destroy médias
au rhône mansat pas trop bien marché
donc je vous invite à essayer quand même
mais parce qu'une variété fait pas
l'autre un même en f1 même en tout le
reste mais globalement nous c'est que
les variétés population qu'on est les
meilleurs résultats cependant n'a pas
essayé 10000 un dossier de cinq noms
mais probablement que ça marche
protester faut tester les variétés c'est
le truc donc très bon rendement est en
fait ben alla sur un projet on m'a
demandé de faire beaucoup beaucoup
d'oignons mais y'avait pas de se voir
n'y avait rien et pas de matériel
électoral je dis bon récit à la baule et
donc l'an dernier j'ai fait des essais
de semis à la volée donc j'avais ma
planche tenu que j'avais des bâches et
j'ai balancé les bulbes au public j'ai
mis de la partie puis j'ai regardé de
voir ce que ça donnait donc ail échalote
ça s'est très bien passé
donc il faut mettre un peu plus de
semences parce qu'en fait je vous en
avais des fois qu'on vraiment la tête de
traviole il n'arrive pas à se retourner
et puis a poussé faut mettre un peu plus
de semences
c'est moins régulier mais vu la rapidité
d'implantation parce que m bull par bull
mom à ceux qui l'ont déjà fait ça parce
que c'est c'est très chiant ça fait mal
au dos et donc en fait va semer à la
volée on gagne énormément de temps et
donc même si on a un rendement un peu
moins d'un compère un peu de semences
moi ça me va sauf que là on est sûr
désigné avec très peu de désherbage
mais après par exemple sur l'ognon vous
avez intérêt à densifier parce que sinon
vous avez des oignons énorme sur des
sols vivants comme ça ça ça pousse à
fond plat et donc vous avez des oignons
qui dépasse les 500 grammes et ça s'est
compliqué avant donc il faut vraiment
densifier à fond pour avoir des oignons
suffisamment petit pour les ventes à fin
vous avez un abonnement mètres carrés
qui est énorme
l'échalote vous pouvez densifier pas mal
ça supporte bien les semis à la volée de
ce que j'en ai vu encore une fois il
faudra confirmer un peu l'ont fait on
refait des essais cette année l'aïe ça
supporte bien le semis à la volée
l'oignon sap a super bien marché mais le
problème c'est que j'ai fait ça l'an
dernier fin avril et c'était une saison
très sèche et donc on voyait que les
racines avaient du mal à se développer
des débits parce que déjà le paillage
avait séché mais peut-être que l'oignon
et quand même sensible donc là cette
année on va faire des essais on resserre
à la volée mais plutôt aux normes et de
la paille par dessus on lance m à la
volée on remet un petit peu de compost
dessus pour être sûr que le cul de
l'oignon est en contact avec la matière
humide et on remet de la paille dessus
donc si on va faire oignons payet
oignons 2 cm de compost plus paye et on
va voir su comment tout ça se démerdent
probablement qu'il va falloir du bulbe i
avec un peu de calibre quand même profil
un peu de réserve pour réussir à sortir
de la paille qu'on est sur l'itinéraire
on va mettre du compost on va mettre
l'appareil un peu plus légères parce que
ça peut être la peine de s'énerver si on
arrive à maîtriser le semis à la volée
je vous dis pas la rentabilité de la
faire quand vous sortez du même si on
sort que cinq kilomètres carrés ça va
commencer par m ça va commencer de table
voilà voilà donc ça donne ça ça c'était
quand ça c'était l'été cette année
donc en fait je sais plus les variétés
enfin oui il y en a c'est pour il faut
voir la taille des bagarres c'est des
gros match ça se servir en fait c'est le
taux de sucre qui fait on tient
d'ailleurs tant qu'on y pense je peux tu
me fais penser ceci est un réfractomètre
brics 0 35%
donc c'est un espèce de futures comme ça
c'est très très bête à utiliser ça
permet de mesurer le taux des sucres
dans les jus de veau légumes d'accord
donc vous prenez votre légumes
alors si c'est une tomate vous mettez
une goutte de jus ensuite vous regardez
dans le bouzin et puis ça va ça vous dit
combien il y en a 6 et du radis noir ou
du chou du machin vous prenez un
pressage le prèsident de base on était
un petit peu un bout de légumes dedans
vous pressez ça fait trois gouttes de
jus vous mettez là dessus et ça vous
donne un taux de sucre qui a dans le jus
de veau de légumes
ça vous donne pas le taux de sucre du
légume vraiment parce que votre manière
d'extraire ça vous dit pas tout ce qui
est dans les légumes mais ça vous donne
une bonne idée du taux de sucre de vote
légumes est en fait clairement nous l'a
vu s'il légumes lait sucré les clients y
trouveront et en plus ils se conservent
mieux parce qu'en fait le sucre stockées
par la plante
c'est ce qu'elle va consommer durant
tout l'hiver pour se conserver en fait
d'accord après il peut vous pouvez
peut-être des légumes avec des taux de
sucre élevé mais d'autres déséquilibres
qui font que ça se conserve pas mais
nous globalement conservation ça se
passe très bien
et là on a des oignons avec 10 et 11 %
de sucre dedans donc c'est assez élevé
se sont tout de suite au goût et moi
avec ce petit chose je conte je regarde
mes taux de sucre et du taux de sucre
des collègues donc là je me suis amusé
occasionnellement à faire ça sur les
cultures et les cultures des collègues
sur les carottes par exemple j'avais pas
une différence énorme avec les collègues
mais par contre sur la tomate j'avais
toujours trois ou quatre pour cent et
plus de sucres en plus que hélas au bout
il n'y a pas photo sur le marché ça se
voit tout de suite
alors des fois c'est le sol des fois
c'est variétale des fois c'est l'année
qu'admin me sens beaucoup de soleil vous
avez plus de sucre qu'une année où il a
de racheter toute l'année comme ça c'est
certain
donc cet outil-là peut vous permettre de
corréler tout un tas de trucs
cette année mes oignons sont mal
conservé ce que j'ai pas manqué de
soleil cette année est ce que j'avais
pas trop trop d'ozone dans mes sol parce
que j'avais bu
avec du compost et j'avais mis
énormément de gazon voilà donc cet outil
là vous permet de voir beaucoup beaucoup
de choses et ça coûte 40 mal donc c'est
très intéressant réfractomètre brics d
ax berry x il faut 1 0 35% parce que vos
ça va me permets permettre de mesurer
entre 0 35%
si vous voulez avoir un petit peu de
précision ce qu'il ya des 0 90% mais ça
c'est pour les confitures et l'egypte
plus concentré vous prenez 1 0 35% ça
vaut vraiment pas cher c'est intéressant
pour comprendre l'évolution de la
physiologie de vos plans durant toute
l'année
en début d'année sont pas très sucré et
fonde la photosynthèse le taux de sucre
augmente etc
je vous invite à observer sur sur de la
prairie par exemple l'évolution du taux
de sucre dans toutes ses phases de
floraison tout ça vous allez commencer à
comprendre beaucoup de choses que donc
tout ce qui est soumis à la rachis
poireau du poireau racines nues
compagnie bon bah faut faire un trou il
faut mettre le truc donc alors la
plancha godet ça marche pas se mit à
l'arraché ça marche pas parce que sa fin
ça ouvre un gros trou dans le sol et
vous avez votre pauvre plan qui se
retrouve au milieu il va tomber à droite
à gauche ça marche pas mais donc tout ce
qui est poinçonneuse
ça va marcher que vous faites un trou
bien fin vous mettez votre truc de
devant et puis bah faut voir la taille
du trou que si tu fais un trop gros
comme ça pour mettre un tout petit truc
minable peut-être que là il va falloir
leur appuyer un peu et puis si tu as
réussi à faire un trou plus fin va
peut-être crs démerder que si tu fais un
trou plus profond il enfonce un peu plus
profondément et ça va se dessécher moins
vite que les racines je te dis ça
repousse vite quand même c'est les
premiers jours ça fait plusieurs
centimètres quand même faire des plus
longs
ah oui oui pour les fut long mais pas
pour la reprise mais donc pour la paix
alors les flux longwy effectivement
semer les poireaux très dense là le truc
c'est que vous avez un dessèchement du
solde était donc si vous voulez faire la
grosse densité de poireaux foire aux
échos faut arroser parce que le poireau
explorer mal la réserve utile du sol
donc les vivas on a aussi désigné un
très intéressant sur vivaces donc
bâchage permanent rhubarbe artichauts et
c'est sûr l'artichaut attention des fois
il ya du rongeur sous la bâche mais la
rhubarbe on a des résultats complètement
débile avec ça ça pousse donc prenez la
bâtisse et vous fait d'être ou vous
mettez vos plans de rhubarbe l'hiver
vous retirer là bas je vous mettais à
bouffer vous remettez la bonne bouffe et
vous faites ça pas con sur l'artichaut
on pourrait mais comme ça les chats il
peut devenir chronique télé les rongeurs
c'est très malin ça me plaît bien dans
ton histoire
oui j'oubliais univers ça va parce en
herbes et épices à 100 m tu t'en fous
parce que tu va remettre la vache c'est
pas con du tout tiens on va faire ça sur
mon sens on s'est fait pas mal d
artichaut c'est une très bonne idée donc
rectification l'itinéraire on retire la
bâche libraires pour que les chars et
viennent bouffer les pêcheurs et quand
ça commence à pousser à 100 rb au
printemps vous remettez votre bâches
il faut le faire avant que la rhubarbe
commencent à sortir le seul petit
problème quand vous remettez là bas je
vous la remettez jamais vraiment au
niveau du
du pied de la rhubarbe et donc bah faut
revenir remettre un petit peu là bas
chaque pied parce que sinon les feuilles
à pouces sous la bâche et puis ça s'est
passé donc je me moque pas non plus très
long pour faire un petit passage alors
sur la rhubarbe si vous voulez vous
lancer dans le jus de rhubarbe le machin
de rhubarbe confiture de rhubarbe 1
le vin de rhubarbe en marche est vivant
vous allez gagner de l'argent ça pousse
comme un débile grave ça plus
incroyablement plus vous y mettez occupe
lui sa poule c'est pas compliqué
l'artichaut c'est un peu pareil et si en
plus on a une technique pour se
débarrasser des rongeurs leader c'est
nickel voilà ça peut se faire sur
paillage aussi sans trop de problèmes
c'est pas des soldes c'est pas des
plantes qui ont besoin d'un sol très
chaud non juste besoin de salles très
fertile donc moi ce que je trouve
intéressant avec le bâchage permanence
et qu'aucun problème des mauvaises
herbes
donc on peut très bien bravo rhubarbe la
bâche et payet une bâche et une année
pas bâché l'autre année bon faut que les
plantations soient faites
pile poil pour que vous retrouviez votre
ou parce que sinon ça va pas aller si
les trous sont pas survivre à ça le fait
pas voilà donc sous pie ça marche aussi
tous les hivers vous remettez de la
paille vous conviendrez les classards
banque a pressé la gestion du basque
quand est-ce que vous avez des
cochonneries commence à pousser comment
vous en démerder je vais vous faire une
petite aparté sur l'agroforesterie
puisqu'on a eu un certain nombre de
retour et c'est souvent un sujet qui à
la mode sur l'agroforesterie
je vous invite à vous méfier un petit
peu d'un certain nombre
d'expérimentations qui ont été faites et
dont on a beaucoup parlé mais dont on
n'a pas parlé des résultats en fait j'ai
beaucoup d'expérimentations qui ont été
tentées à grand bruit
et puis on n'a pas parlé des résultats
bizarrement en fait je vous laisse
imaginer qu'entre un arbre une salade
c'est l'arbre qui gagne c'est simple à
comprendre
il vient sur la concurrence sur l'eau
ils gagnent sur la conférence sur la
fertilité et gagne surtout
en fait on avait fait un essai je vous
explique très simplement
on avait une parcelle avec un petit noyé
au milieu un petit jeu assez conséquente
et on avait construit trois serres
autour parce qu'on voulait pas détruire
un voulait pas couper notre noyer pin
auxerre ça se calait bien vous allez
bonne longueur mais tsr autour la
première année tout le monde a bien
poussé tout le monde était content
sachant que ces desserts on avait fait
des gros intrants des paillages de
l'irrigation tatatata donc sa poussée
deuxième année sur le bord des cernes a
eu des tomates qui moi c'est un peu
jonas et puis une troisième année sur
trois mètres toutes les tomates étaient
jaunes puis vinci ou là le noyer
peut-être bien qu'il en restait système
racinaire on a sous sol et les racines
tout est revenu dans l'ordre
bon mais donc là on a commencé à
comprendre qu'au niveau concurrence
allait pas du tout le faire et puis en
fait tous les ans il repoussé toutes ses
racines nous emmerder
on croyait mis un coup de tronçonneuse
au noyer et ça faisait quatre ans qu'il
était remplacé en fait les quatre
derniers cerne les quatre années
précédentes ils étaient trois fois plus
gros que les anciens voilà c'est aussi
simple que ça ces nouveaux tarbes en
fait ils développent toutes ses racines
il pompe toute la fertilité il est plus
fort que la tomate il est plus fort que
la salade est plus fort que tout le
monde donc c'est pas impossible de faire
du légume en agroforesterie sauf que ça
va pousser à peu près au printemps à peu
près à l'automne c'est-à-dire que quand
il ya de l'eau dans les sols
mais c'est tout l'été nous l'a vu sur la
rhubarbe par exemple on faisait souvent
la rhubarbe dans des endroits où il ya
un peu de concurrence avec les arbres on
avait une récolte de printemps une
récolte d'automne
à partir du moment où le 8 août seuls
sans concurrence avec les armes ça a
produit toute l'année un truc de malade
enfin on a multiplié le rendement
persiste donc faire de l'agroforesterie
avec du légume surtout les nôtres qui
sont des légumes super sélectionné super
feignants vous pouvez faire une série de
salade au printemps
entre des arbres voilà ça vous allez
avoir votre salade mais tout ce qui est
culture dit hey vous oublié parce que
l'été la minéralisation elle est un peu
plus faible et la concurrence à la
flotte c'est fatal pour les plantes donc
faut quand même se méfier de toute la
littérature que vous pouvez lire là
dessus parce que je vous dis a beaucoup
d'expérience dont on a beaucoup parlé et
beaucoup d'expérience dont on n'a pas
parlé ensuite parce qu'en fait tu savais
rien donné d'intéressant vous avez aussi
beaucoup d'expérimentations en
agroforesterie qui seront sur sa le
travail est d'accord donc auquel cas les
racines sont travaillés et donc les
racines sont pas directement concurrence
une des solutions qui fonctionnent pour
réussir à avoir des lignes d'arbres
relativement resserré et faire du légume
entre les deux c'est tous les ans de
sous sol et les racines des arbres est
tout simplement il faut empêcher les
racines des arbres est en concurrence
avec la racine des légumes et un moment
donné vous avez une concurrence trop
importante au niveau foliaire il reste
plus assez de civaux densifier troarn au
niveau fonnière vous à une concurrence à
la lumière qui est trop importante et
donc il faut laisser suffisamment de
lumière pour les légumes ce à peu près
toutes les recommandations je peux vous
donner c'est l'arbre le plus fort donc
il faut empêcher la concurrence
racinaire et que les légumes soient
patrons wallons mais encore que là il ya
des choses qui va falloir travailler
dans le futur je sais pas quand est ce
qu'un jour on arrivera à faire ça c'est
qu'en fait la plupart des légumes sont
pas des plantes de pleine lumière
globalement elles ont trop de lumière
elles sont pas capables d'utiliser toute
la lumière et donc elle arrive
relativement bien pousse à l'ombre et
donc en fait même dans des systèmes
relativement ombragé on peut faire des
légumes qui ont peut-être se développer
un peu plus doucement mais peut-être
d'une manière un peu plus ou moins
rapides et peut-être plus équilibrée
c'est pas trop tout cas il ya quelques
expériences qui m'ont laissé montré que
notamment le jardin des fraternités
ouvrière la diffusion des espèces de foi
et fruitières ils ont sorti un
chou-fleur 12 kg

Partager sur :