Triple Performance

Couvert végétal

De Wiki Triple Performance
Couvert végétal (féverole)


Un couvert végétal désigne un ensemble de végétaux recouvrant le sol de manière permanente ou temporaire.


Les couverts végétaux, un intrant stratégique pour l’agriculture de demain

Les couverts végétaux sont devenus obligatoires avec la dernière PAC et pour la protection des eaux. De plus en plus d’agriculteurs les voient comme des outils agronomiques efficaces, et de moins en moins comme une simple contrainte réglementaire.

Les couverts végétaux favorisent une activité biologique et une mobilisation d’éléments nutritifs redistribués à la culture suivante selon la qualité et le type de couvert. Le choix de couverts doit tenir compte des contraintes propres de l’exploitation (climat, matériel…etc) mais surtout des objectifs visés à terme.

Graminées Crucifères Légumineuses
Graminees.jpg
Cruciferes.jpg
Legumineuses.jpg
  • Structure du sol
  • Recyclage éléments minéraux = valorise très bien les effluents d'élevage
  • C/N élevé
  • Avide en azote
  • Lève rapidement
  • Accepte des conditions de semis médiocres
  • Fixe de l'azote
  • Rôle crucial dans l'apport d'azote
  • Incontournable en culture fourragère relais

La diversité des couverts végétaux et de leur fonction incite les agriculteurs souhaitant les utiliser massivement à se former et à tester plusieurs modalités les premières années pour trouver les meilleurs couverts dans leurs localités.


Exemple-varietes-couverts-vegetaux.jpg Couvert-vegetal.jpg


Couvert permanent

En France, cette dénomination désigne un couvert végétal ayant comme fonction principale la protection des sols contre l'érosion, la protection (zone-tampon) des cours d'eau, de nappes, aquifères ou de zones humides vulnérables.

Il ne s'agit pas de culture,mais d'un couvert pérenne composé d'herbacées ou de ligneux ou d'un mélange des deux.


Couvert intermédiaire

Il s'agit de cultures présentes entre deux cultures principales et dont tout ou partie est restitué au sol. On parle aussi de plante d’inter-culture ou d'engrais vert.

Leur fonction est de réduire l’érosion des sols, de réduire le lessivage des nitrates, de lutter contre l'envahissement des adventices. Leur enfouissement partiel ou total enrichit le sol en matière organique, et en azote s'il s'agit d'une espèce de la famille des fabacées, permettant ainsi des économies de produit fertilisant.

On peut citer :

  • les cultures intermédiaires piège à nitrates ainsi nommées car elles piègent les nitrates restant à l'issue de la culture de vente précédente et limitent la pollution de l'eau potable. Dans l'Union européenne, leur utilisation dans les systèmes de culture s’est accrue depuis la mise en application de la directive Nitrates. En France, la couverture hivernale des sols en inter-culture est devenue obligatoire en 2012 pour toutes les parcelles situées en zone vulnérable, une mesure qui concerne 55 % des surfaces agricoles françaises[1].
  • les cultures intermédiaires à vocation énergétique (CIVE). La biomasse obtenue peut être séchée et brûlée ou utilisée pour produire du méthane.

Les couverts intermédiaires génèrent un intérêt croissant pour leur potentiel d'atténuation du réchauffement climatique, du fait de leur capacité :

  • à fixer du CO2 atmosphérique et à accroître le stockage de carbone dans les sols (de 5 à 7 ‰ par an) [2]
  • à engendrer un forçage radiatif négatif (refroidissement) du fait de l'augmentation de l'albédo et de la diminution du rayonnement infrarouge du sol
  • à augmenter l'évapotranspiration et à réduire ainsi les flux de chaleur sensible[3].
  • à permettre la pratique du semis direct, sans intervention mécanique de travail du sol, ni labour, ni hersage, et à réduire ainsi la consommation de carburants et les émissions de CO2 associées[4].

Cette pratique est encouragée par l’initiative internationale "4 pour 1000", lancée par la France lors de la COP 21, qui vise à augmenter le taux de carbone des sols de 4 ‰ par an (soit 0,4 %). Si cet objectif était atteint, l’augmentation de la concentration de gaz carbonique dans l’atmosphère pourrait être stoppée[5]


Choix du couvert

Pour faire le bon choix d’un couvert végétal, il faut tenir compte de certains critères :

  • la rotation des cultures sur la parcelle
  • le type de culture
  • la date de semis (précoce ou tardif)
  • le mode de destruction
  • le coût
  • la fourniture d'azote
  • l'impact positif sur les pollinisateurs
  • la réglementation
  • la PAC

De manière générale, il faut éviter de choisir un couvert de la même famille que la culture qui va suivre afin d’éviter l’accroissement des risques maladies ou parasitaires. Par exemple, en inter-culture courte, il est déconseillé de semer une avoine avant un blé ou, en inter-culture longue, un niger avant un tournesol. Il faut également tenir compte des cultures présentes dans la rotation afin d’éviter d’augmenter le risque à moyen terme : avant un maïs, dans une rotation où un pois est présent, mieux vaut ne pas choisir un couvert sensible à l’Aphanomyces (couvert de pois, lentille, luzerne et gesse par exemple) ; avant un maïs dans une rotation avec retour fréquent du colza, il faudra éviter d’implanter des crucifères (couvert de moutarde, radis…) qui peuvent augmenter le risque hernie sur le colza à venir.

Compte tenu de la fréquence de jaunisse nanisante de l’orge dans certaines régions, limiter la proportion de graminées dans les couverts et/ou détruire le couvert en hiver, dans une période défavorable au vol des pucerons. De même, le piétin-échaudage est de plus en plus fréquent. C’est une des raisons qui doit inciter à privilégier le semis d’un couvert plutôt que de laisser les repousses de céréales à paille qui entretiennent le champignon.


Eléments à prendre en compte pour le choix du couvert (ARVALIS, Terres Inovia, UNILET, ITB)[6] :


Eléments à prendre en compte pour le choix du couvert
Choix couvert vegetal legende.jpg


Des OAD (outils d'aide à la décision) peuvent aider à faire le bon choix comme celui proposé par Arvalis.


Liste non exhaustive des principales espèces utilisables en inter-culture

Familles Espèces Destruction par le gel Système racinaire
Légumineuses Fenugrec -7 °C mixte
Féverole de printemps -5 °C pivotant
Féverole d'hiver -10 °C pivotant
Gesse -10 °C fasciculé
Lentille fourragère -7 °C mixte
Lotier corniculé -10 °C mixte
Lupin DND mixte
Luzerne DND pivotant
Mélilot DND fasciculé
Minette DND fasciculé
Pois protéagneux de printemps DND pivotant
Pois protéagineux d'hiver DND pivotant
Pois fourrager de printemps -2 °C pivotant
Pois fourrager d'hiver -10 °C pivotant
Sainfoin -10 °C pivotant
Soja DND mixte
Trèfle blanc DND mixte
Trèfle d'Alexandrie -5 °C mixte
Trèfle incarnat -10 °C pivotant
Trèfle violet DND fasciculé
Trèfle de perse -10 °C mixte
Vesce de printemps 0 °C fasciculé
Vesce d'hiver -7 °C fasciculé
Repousses de légumineuses DND mixte
Graminées Avoine de printemps 0 °C fasciculé
Avoine d'hiver -13 °C fasciculé
Avoine diploïde du Brésil -4 °C fasciculé
Moha -1 °C fasciculé
Millet DND fasciculé
Ray-grass d'italie DND fasciculé
Seigle ND fasciculé
Sorgho -1 °C mixte
repousses de céréales DND mixte
Crucifères Cameline -10 °C pivotant
Colza fourrager d'hiver DND pivotant
Colza d'hiver DND mixte
repousses colza DND pivotant
Moutarde brune DND pivotant
Moutarde blanche/jaune "classique" DND mixte
Moutarde blanche/jaune "nématodes" DND mixte
Navette fourragère d'hiver -13 °C pivotant
Radis fourrager -13 °C pivotant
Composées Nyger -1 °C pivotant
Tournesol -3 °C pivotant
Hydrophyllacée Phacélie -6 °C mixte
Polygonacées Sarrasin -2 °C mixte
Linacées Lin de printemps -10 °C mixte
Lin d'hiver -13 °C mixte

DND=Donnée Non Disponible.


Pour creuser un peu plus le sujet, vous pouvez consulter les fiches couverts d'Arvalis

Liens externes

Exemples de méteils en couvert végétal

Espèce Dose (kg/ha) Commentaires
Moutarde 2 Pour semis d'automne
Phacélie 2
Pois 20
Vesce 12
Tournesol 6 Semis précoce entre deux céréales à paille
Radis 2
Phacélie 2
Pois 15
Vesce 10
Radis 3 Semis précoce entre deux céréales à paille
Lin 7
Phacélie 2
Pois 15
Vesce 10
Avoine 25 Pour semis octobre-nov, bon redémarrage de printemps
Phacélie 2
Féverole 50
Pois 20
Vesce 15
Féverole 30 Pour fixation azote max. pour booster les cultures de printemps
Vesce 10
Pois 15
Trèfle d'Alexandrie 3
Lentille 5
Sorgho 3 Biomax pour orientation fourrage d'été à forte production, après moisson précoce
Radis 2
Moha 5
Avoine rude 10
Pois 10
Vesce 5
Fenugrec
Tournesol 3 Le concept poussé à fond !
10 à 12 espèces pour occuper toutes les strates de lavégétation
On attend plus de 10T de MS150 à 250 kg d'azote organique recyclés / ha
Phacélie 2
Radis 1
Colza 3
Avoine rude 4
Lin 3
Nyger 6
Pois 5
Vesce 2
Trèfle incarnat 15
Féverole

Coût d'un couvert végétal

Préparation :

  • Labour : 42 €/ha
  • Roulage : 12 €/ha
  • Déchaumage : 16 €/ha

Semis :

  • Semis (semoir céréale) : 21 €/ha
  • Semis combiné : 39 €/ha
  • Semis à la volée : 10 €/ha
  • Semis (semoir TCS) : 32 €/ha

Destruction :

  • Broyage : 28 €/ha
  • Passage pulvérisateur + glyphosate : 20 €/ha

Exemple d'itinéraire technique :

  • 2 déchaumages + semoir céréales + broyage = 81 €/ha
  • Semis direct + broyage = 52 €/ha


Annexes

Cette culture est évoquée dans les exemples de mise en œuvre suivants :

Voir les cultures suivantes :

Sources

  1. Couverts végétaux https://www.terre-net.fr/couverts-vegetaux/t216
  2. Understanding and Enhancing Soil Biological Health: The Solution for Reversing Soil Degradation, pages=988–1027 http://www.mdpi.com/2071-1050/7/1/988
  3. Potentiel d’atténuation des changements climatiques par les couverts intermédiaires, pages=43-58 https://www6.inra.fr/ciag/content/download/6305/46333/file/Vol62-4-Ceschia.pdf
  4. Addition of Cover Crops Enhances No-Till Potential for Improving Soil Physical Properties https://acsess.onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.2136/sssaj2010.0430
  5. Bienvenue sur le site de l'Initiative "4 pour 1000" https://www.4p1000.org/fr
  6. Quelques éléments clés pour réussir son couvert https://www.arvalis-infos.fr/quelques-elements-cles-pour-reussir-son-couvert-@/view-27884-arvarticle.html