Triple Performance

Strip-till

De Wiki Triple Performance
Icone categorie Machines.png Matériels et machines agricoles
Pluribus field wiki.jpg


Le “strip-till”, littéralement “labour en bandes” en anglais, est une technique qui va permettre de travailler le sol uniquement à l’emplacement des futures lignes de semis. Elle ne peut donc s’appliquer qu’aux cultures en ligne et avec un écartement important (45-80cm) telles que le maïs, le tournesol, la betterave, le colza ou le soja. La bande est travaillée sur une largeur de 10 à 25 cm, sur une profondeur de 5 à 30 cm. Cette technique est pour ceux qui veulent moins travailler leur sol sans pour autant bouleverser leur système en passant au semis direct. Mais elle nécessite un certain savoir-faire et une adaptation des outils et des interventions aux conditions de sols et de climat.


On peut distinguer le strip-till en décomposé (le travail de la ligne de semis est réalisé plus ou moins longtemps avant le semis) et le strip-till en combiné (le travail du sol est réalisé simultanément au semis). Des distinctions peuvent également être faites entre les outils employés, selon leur profondeur de travail, et selon qu'ils bouleversent ou non les horizons.


Le strip-till est mis en oeuvre sur culture implantée. Elle est généralisable à tous les types de sols et à tous les contextes climatiques.


Quels sont ses avantages?

  • Strip-tiller permet de conserver les avantages du semis direct et du labour: non perturbation de la vie biologique du sol, conservation de l’humidité, réduction des levées d'adventices, favorise le démarrage de la culture suivante par la création d’un lit de semence fin ce qui assure bon développement racinaire, réchauffement plus rapide du lit de semences.
  • L’inter-rang quant à lui reste couvert des résidus de la culture précédente ce qui va permettre de limiter la battance et l’érosion. La portance et le maintien de l’eau dans le sol sont ainsi favorisés.
  • La technique peut également permettre d’apporter une fertilisation localisée sur le rang et donc une économie d’engrais.
  • Diminution du temps de travail, économie de carburant.

Le strip-till permet donc de profiter des intérêts du semis direct, tout en gardant la sécurité d’un travail conventionnel.


Quels sont ses inconvénients?

  • Intervenir sur un sol friable et ressuyé pour éviter tout blocage des pièces travaillantes par une terre collante.


  • Strip-tiller et semer en même temps est souvent incompatible car les bonnes conditions pour l’un et l’autre sont rarement réunies au même moment. Des semis tardifs pourront être faits en même temps.


Quand strip-tiller?

Tout dépend du type de sol et de l’objectif.

  • Pour des sols lourds (> 20 % d’argile) le travail se fera en automne et en hiver.
  • Pour des sols légers le travail se fera au printemps à un intervalle de deux semaines à quelques jours avant le semis.

Un strip-tillage grossier à l’automne permettra à la terre d’évoluer d’elle même au gré des périodes de gel/dégel ou d’humectation/dessiccation au cours de l’hiver.

Pour un travail de reprise de sol au printemps, l’objectif est d’émietter la terre sur la bande travaillée. Les chasses-débris sont enlevés afin de maintenir la terre sur la zone de travail et l’outil va être équipé d’éléments capables de travailler superficiellement à des vitesses assez élevées (10-12 km/h).

Pour un travail profond au printemps, l’outil va être équipé de chasses-débris plus ou moins agressifs selon la quantité de résidus végétaux qu’il va falloir enlever de la ligne de semis. Une dent va travailler en profondeur pour fissurer et émietter alors qu’un équipement de rappui va soit maintenir de l’humidité si les conditions sont sèches, soit laisser quelques mottes en surface pour réchauffer le sol si les conditions sont plutôt humides.


Outils travail du sol.jpg


Source: Arvalis Cetiom (http://gestion.terre-net.fr/ulf/TNM_Biblio/fiche_93318/arvalis_cetiom_infos_restructurer_un_sol_tasse.pdf)


Pour en savoir plus

  • Strip-Till : travailler moins pour gagner plus
    Ludovic Vimond Réussir grandes cultures n°246, p50-57, Article de presse, 2011 article


Le strip-till végétal

Le strip-till végétal est une variante du strip-till qui consiste à implanter un couvert végétal favorable à la future culture sur la bande de semis et d’implanter une couverture d’inter-rang plus orientée sol et limitation du salissement.

Sur la future ligne de semis, une variété ayant un système racinaire de type pivot, donc structurant (féverole, radis chinois) est implantée. Les légumineuses ont l’avantage supplémentaire d’apporter de l’azote sur le rang. Sur l’inter-rang, une espèce couvrante, économique ou ayant un effet allélopathique est semée pour éviter le développement des adventices.

La mise en œuvre de cette technique génère toutefois des contraintes importantes, car bien que des équipements existent pour optimiser les passages, les deux types de couvert sont généralement semés séparément, ce qui augmente le temps de travail et le coût d’implantation.


Pour en savoir plus: https://www.perspectives-agricoles.com/file/galleryelement/pj/3f/31/34/6a/434_735534805847385594.pdf


Témoignage d'une auto-construction de strip-till

Exemple de l'exploitation agricole de M. et Mme Roy sur la commune de Béon (Yonne) :

L'objectif est de réussir l'implantation du colza tout en simplifiant le travail du sol et en limitant les passages d'engins agricoles dans la rotation colza-blé-escourgeon. Pour cela, M. Roy a construit son propre semoir combiné strip-till. Avec un seul outil, il réalise 6 passages en 1 seul :

  • le travail du sol,
  • le semis,
  • l'épandage de l'anti-limaces dans la ligne de semis et en surface,
  • la fertilisation sur la ligne de semis,
  • le désherbage sur le rang

Ouvrir la fiche témoignage

Sources

Annexes


 

Ce sujet est évoqué dans les exemples de mise en oeuvre suivant :