Triple Performance

Matière organique du sol

De Wiki Triple Performance
Icone categorie Pratiques.png Pratique agro-écologique
Cycle de minéralisation

Qu’est-ce que la matière organique?

Le terme matière organique du sol regroupe l’ensemble des constituants organiques morts ou vivants, d’origine végétale, animale ou microbienne, transformés ou non, présents dans le sol. Elle représente en général 1 à 10 % de la masse des sols.


Elle se répartit en trois groupes :

  • Les Matières Organiques Vivantes (MOV), animale, végétale, fongique et microbienne, englobent la totalité de la biomasse en activité (racines, vers de terres, microflore du sol…)
  • Les débris d’origine végétale (résidus végétaux, exsudats), animale (déjections, cadavres), fongique et microbienne (cadavres, exsudats) appelés «Matières Organiques fraîches ». Associés aux composés organiques intermédiaires issus de l’activité de la biomasse microbienne, appelés produits transitoires (évolution de la matière organique fraîche), elles composent les MO facilement décomposables.
  • Les composés organiques stabilisés: « Matière Organique stable », les matières humiques ou humus, provenant de l’évolution des matières précédentes. La partie humus représente 70 à 90 % du total.


Composition des matières organiques[1]


Composante essentielle de l’agriculture de conservation, l’augmentation du taux de matière organique des sols est une pratique agroécologique dont les résultats se voient sur le long terme.

Quelles sont les techniques pour augmenter le taux de matière organique dans le sol?

  • En laissant les résidus de la précédente récolte sur la parcelle après sa récolte.
  • En mettant en place un couvert végétal d’interculture.
  • Par un apport de déjections animales par le pâturage ou un épandage de fumier, lisier, compost ou autre amendement carboné.
  • En faisant un apport de bois raméal fragmenté (BRF) [2]
  • En accélérant la dégradation de la biomasse en l’enfouissant dans le sol via un travail du sol comme le labour qui va répartir la matière organique de manière homogène sur toute la hauteur de terre travaillée. A contrario un semis direct sous couvert végétal va favoriser une accumulation de la matière organique à la surface du sol.
  • En évitant les cultures consommatrices d’humus.
  • En évitant le travail du sol, le déchaumage et de tassement du sol.

Vidéo intéressante sur le sujet:

Intérêts de cette méthode

  • A court terme: elle favorise la nutrition minérale des végétaux par la minéralisation de la biomasse.
  • A long terme: elle améliore la structure, la porosité et la fertilité chimique du sol.


Inconvénients de la méthode

  • L’apport de matière organique dans le sol dans un but de structuration, provoque à court terme un problème de fertilité: la faim d’azote, que l’on retrouve essentiellement au printemps.


Sources

  1. Les produits organiques utilisables en agriculture en Languedoc-Roussillon - Tome 1 - Chapitre 2 : Les matières organiques du sol - https://occitanie.chambre-agriculture.fr/fileadmin/user_upload/National/FAL_commun/publications/Occitanie/GuidePO_Tome1_chapitre_2.pdf
  2. Le « bois raméal fragmenté » Un outil pour doper les sols en matières organiques (https://transgal.projet-agroforesterie.net/pdf/TCSBRF.pdf)