Triple Performance

Erosion des sols

De Wiki Triple Performance
Icone categorie Pratiques.png Pratique agro-écologique


Définition

Aléa d'érosion des sols par petites régions agricoles

L’érosion caractérise le départ de sol sous l’action mécanique de l’eau de pluie qui emporte les couches superficielles. Elle fait intervenir deux processus de dégradation des sols : la battance qui réduit l'infiltration de l’eau et l’érodibilité qui reflète la sensibilité d’un sol à l’arrachement et au transport des particules sous l’action de la pluie et du ruissellement. L’érosion peut provoquer à long terme une dégradation irréversible des sols. Elle est souvent renforcée par l’action de l’homme. Elle pose un vrai problème pour les agriculteurs : outre le creusement de ravines et l'affaissement du terrain, elle provoque également la disparition des éléments fertiles contenus dans les sols, la dégradation de la qualité des eaux et le déplacement de sédiments qui forment les coulées boueuses.

Comment faire pour limiter l'érosion des sols?

Prendre des actions au niveau agronomique

  • Implanter les cultures perpendiculairement au sens de la pente va réduire l’intensité du ruissellement. Les lignes de culture vont jouer un rôle de barrière physique à l’écoulement de l’eau.
  • Eviter le tassement du sol qui va limiter l’infiltration de l’eau et augmenter le ruissellement. Pour cela il faut travailler le sol ou utiliser un matériel adapté.
  • Après un travail du sol, celui-ci ne doit pas être lisse, mais au contraire motteux et rugueux de manière à limiter le ruissellement.
  • Éviter le labour qui laisse le sol à nu à la merci de l’action mécanique de la pluie.
  • Recouvrir le sol avec un paillage afin d’offrir une barrière physique à l’action de la pluie et éviter “l’effet splash”. Ce paillage peut être naturel (résidus végétaux en surface de la culture précédente) ou artificiel (apport de paille).
  • Mettre en place des intercultures. Elles vont éviter d’avoir un sol nu entre deux cultures. Elles peuvent jouer un rôle bénéfique pour le sol comme par exemple piéger les nitrates, avoir un effet structurant sur le sol mais également un effet fertilisant et limiter la pression des adventices.
  • Bien penser sa rotation des cultures aura un impact sur la résistance du sol au ruissellement.


Créer des freins au ruissellement

  • Les mares et retenues collinaires retiennent l’eau et les sédiments. Elles constituent une réserve d’eau qui pourra être utilisée ultérieurement.
  • Les talus vont freiner le ruissellement et favoriser l’infiltration.
  • Les haies grâce à leurs racines vont favoriser l’infiltration et l’absorption de l’eau.
  • Briser les chemins de ruissellement avec des routes en travers de la pente.
  • Mettre en place des bandes enherbées d’au moins 30 cm de large au niveau du talweg.
  • Les fossés ou les drains vont canaliser l’eau et permettre de l’évacuer de la parcelle.


Sources