Couverts végétaux en viticulture

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher

Vigne blanche de Diplotaxis erucoides 1.jpg Quel couvert végétal choisir, intégration de paillages, géochanvre, ...

Couverts végétaux en viticultureQuel couvert végétal choisir, intégration de paillages, géochanvre, ...Vigne blanche de Diplotaxis erucoides 1.jpg

En viticulture, la mise en place de couverts végétaux présente des intérêts et fonctions différents selon que ceux-ci soient implantés dans l'inter-rang ou bien sur le cavaillon. Cette page présente les grands principes et enjeux de cet ensemble de pratiques, et comporte des liens vers des articles plus détaillés pour certaines techniques abordées.

Couverts et paillages sur le rang

Les couverts végétaux et paillages sur le cavaillon ont pour objectif principal de contrôler le développement des adventices sans recours au désherbage chimique. Cependant, leur mise en place offre également des bénéfices pour la structure du sol : ils permettent en effet de limiter le ruissellement, de réduire l'évaporation de surface et d'amoindrir le risque de compaction lié aux passages d'outils[1].


Couverts végétaux

L'entretien d'un couvert végétal sur le cavaillon, qu'il soit semé ou spontané, est également appelé "Enherbement total".

Le maintien d'un enherbement spontané est considéré comme l'alternative la plus facile à mettre en œuvre, mais sa maîtrise peut être plus longue à atteindre et la concurrence avec la vigne plus difficile à piloter.[2]

Il est important de noter que la gestion d'un couvert sous le rang nécessite généralement un outillage spécifique, comme par exemple l'utilisation de tondeuses inter-cep.


Choix des espèces

Dans le cas d'un couvert semé sous le rang, on opte généralement pour des espèces présentant les caractéristiques suivantes[3][4]:

  • Peu concurrentielles en eau ou nutrition azotée selon les régions, pour ne pas nuire au développement de la vigne.
  • Faible hauteur de pousse, pour conserver une bonne aération au niveau des grappes et limiter au maximum l'entretien.
  • Capacité d'implantation rapide et fort pouvoir de recouvrement pour "étouffer" durablement les adventices.


Quelques exemples d'espèces répondant à ces critères, et qui furent utilisées en expérimentation :

Fétuque rouge gazonnante (Festuca rubra), brome des toits (Bromus tectorum), orge des rats (Hordeum murinum), épervière piloselle (Pilosella officinarum) [5]. Ou encore fétuque ovine (Festuca ovina), koelerie (Koeleria macrantha), dactyle (Dactylis glomerata), pâturin des prés (Poa pratensis), lotier (Lotus corniculatus) ainsi que certaines variétés de trèfles[2].


Semis

Le semis a généralement lieu en automne et nécessite le passage d'outils en surface pour préparer un lit de semence. L'absence sur le marché, de semoirs dédiés à cette pratique est un obstacle non négligeable. Dans son "guide pratique de l'enherbement sous le rang", L'IFV préconise un semis à la volée via un épandeur d'engrais localisé[2].


Paillages

À la manière de ce qui peut se faire en arboriculture, il est possible d'appliquer des paillages sous le rang. Ils sont une alternative au désherbage mécanique et à l'enherbement pour la réduction de l'usage d'herbicides, mais peuvent aussi être considérés comme un apport de matière organique.


Différents types de paillages

On distingue deux types de paillages :

  • le paillis de couvert organique (mulch),
  • le paillage avec toile biodégradable.

Les pailles utilisées proviennent souvent de poacées (blé ou parfois miscanthus) ou de chanvre (chènevotte) , et pour certaines parcelles difficiles d'accès et d'entretien on observe parfois des paillages à base de laine.

Certaines expérimentations soulignent également l'intérêt de ces paillages comme alternative au désherbage mécanique sur les jeunes vignes[6], et notamment ceux à base de plaquettes ou d'écorces de feuillus (Bois Raméal Fragmenté)[7].


Couverts végétaux en inter-rang

En ce qui concerne l'inter-rang, les couverts implantés ont généralement une fonction d'engrais verts. L'objectif est alors de semer un couvert qui se développera à partir de l'automne, où les besoins en azote de la vigne sont faibles, pour le détruire et le restituer sous forme de matière organique au printemps, lorsque la vigne absorbe plus d'azote[8]. Ce qui permet donc de capter l'azote non mobilisé lors du pic de minéralisation automnal, évitant ainsi son lessivage.

Retours d'expériences sur la mise en place et le suivi d'engrais verts en inter-rang :


Selon sa composition, un couvert peut fournir divers autres bénéfices et services éco-systémiques, tels que[9]:

  • Support de biodiversité pour les auxiliaires et pollinisateurs, la microfaune du sol, et source de nourriture hivernale pour le gibier.
  • Capture et stockage dans le sol de carbone atmosphérique.
  • Contrôle des adventices.
  • Structuration et stabilisation du sol, via les systèmes racinaires des espèces introduites.


Les fiches techniques implanter des couverts, et Détruire les engrais verts en vigne listent en détail les différentes informations à connaître sur les couverts d'inter-rang.


Articles dans cette thématique

Portraits de ferme et retours d’expérience

Guides pratiques

Vidéos



Références

  1. Göblyös et al. (2011) Comparison of three soil management methods in the Tokaj wine region, Mitteilungen Klosterneuburg: 187-195
  2. 2,0 2,1 et 2,2 IFV sud-ouest, Mini-guide pratique de l'enherbement sous le rang en viticulture, 2019. https://www.vignevin-occitanie.com/wp-content/uploads/2019/09/Mini-guide-Enherbement.pdf
  3. Association technique viticole du Maine-et-Loire, Les plantes couvres sols à l'essai, Biofil n°110 Mars/Avril 2017. https://abiodoc.docressources.fr/doc_num.php?explnum_id=2914
  4. Chambre d'agriculture d'Indre-et-Loire, vidéo "Couverts et paille en vigne pour la lutte contre les adventices", 2021. https://www.youtube.com/watch?v=o6X-6tasDHQ
  5. Delpuech, IFV Pôle méditerrannée, L’enherbement sous le rang : une nouvelle alternative  au  désherbage chimique de la ligne des ceps ? 2014. https://www.vignevin.com/wp-content/uploads/2019/03/AE41_EnherbementRang.pdf
  6. GONTIER, GAVIGLIO. Mise en œuvre de paillages sous le rang comme solution de lutte contre les adventices en viticulture. IFV Pôle Sud-Ouest 2014. https://www.vignevin-occitanie.com/wp-content/uploads/2018/10/3-paillage-sous-rang.pdf
  7. Muller et al. Vers une viticulture plus économe en intrants  ? Quelques résultats agronomiques du dispositif DEPHY en Alsace. LES Lettres AB Mag  Bio en grand Est - #13 - déc. 2018. https://hal.inrae.fr/hal-02622702
  8. FIBL présentation sur "les couverts végétaux temporaires en viticulture", 2020.https://www.youtube.com/watch?v=wR_OOFGbDcc
  9. Chambre d'agriculture de Charente martitime, vidéo "Tout savoir sur les engrais verts en viticulture", 2018https://www.youtube.com/watch?v=jpaM0FbuzH4
En crowdfunding sur
Partager sur :