Couverts végétaux conditions méditerranéennes - Mathieu Marguerie

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (29 oct. 2021) - Mathieu Marguerie - Durée : 104 minutes
Icone categorie objectif.png Sol et fertilisation

Thumbnail youtube KIZ71Dir4UE.jpg

état des couvert en juillet 2020.


Annexes

Transcriptions

est ce que ce n'est pas grâce à ver de

terre production que vous avez réussi
votre dernier itinéraires techniques
nous avons besoin de votre aide
financière pour réaliser ces vidéos
merci de nous soutenir en faisant un don
sur le lien tipi
bonjour à tous on va commencer ce
ceux de ce1 et je n'ai aucun écran là on
va commencer ce webinaire qu'on vous a

Afficher la suite

préparé que sarah vous voyez aussi sur

votre votre écran donc sur les couverts
végétaux en condition méditerranéenne
qui est le fruit de résultats de
différents projets qu'on va vous
présenter donc je rappelle juste les les
consignes pour
que ça se déroule à peu près comme il
faut donc j'ai coupé vos micros pour pas
qu'ils aient de bruit d'interférences et
c'est parce que dès qu'on est un peu
nombreux comme c'est le cas aujourd'hui
là où il ya beaucoup d'interférences et
on s'entend pas bien les uns les autres
et après bien sûr vous pouvez on va
réactiver les micros quand on sera dans
une phase plutôt une discussion et en
attendant ce qu'on vous propose de faire
c'est de poser vos questions dans le
tchat vous avez un chat qui est dédié à
ça et puis on va les prendre au fur et à
mesure vous pouvez les poser au fil de
au fil de l'eau j'allais dire et puis
donc c'est des questions de
compréhension
des questions un peu plus facile et puis
on va les prendre au frais la mesure-clé
à la fin pour avoir aussi quand même une
discussion pour voir
où on va rouvrir les micros la voilà
donc on va commencer donc moi je vais
juste surveillé de temps en temps il ya
des nouvelles personnes qui nous
rejoindre parce que j'ai la main dessus
l'objectif de ce soir c'était de faire
un petit point rapide et d'actualité sur
les semis des couverts végétaux parce
que pour ceux que ça intéresse ça va
arriver assez rapidement en fait et donc
avec des données des résultats
sur les
sûr évidemment
dans nos conditions en condition
méditerranée donc on à prayssas choisir
et s'organiser pour les semis d'été et
d'automne donc c'est une collaboration
attribue au 04 que je représente et avec
la chambre d'agriculture pour entrer
dans
le
jeu de passes les diapos
donc simplement pour vous dire
avec qui nous fait grâce à qui nous
faisons cela donc ces deux projets en
fait c'est un projet financé par
l'europe sa peine couverts végétaux sans
herbicides dans les filières pas mes
grandes cultures en condition
méditerranéenne qu'on mène avec beaucoup
de partenaires dont la chambre
d'agriculture
arvalis le criez pas pour la partie
plantes aromatiques les lycées agricoles
l'inra les harraga dont l'objectif était
de
d'atterrir des références justement sur
les comment se comportent les couverts
végétaux dans nos conditions sud est là
bien particulière et qu'est ce qu'on
peut en attendre comme service et
comment on arrive à réguler ses couverts
végétaux à les détruire sans utiliser de
berli site donc de manière plutôt
mécanique ou thématiques donc ça c'est
un projet financé par l'europe et
ensuite on a un deuxième projet mais que
je vais sera pas présentée
plus tôt financées par le conseil
départemental savoir si tu veux dire un
mot
bonsoir à tous si vous attendez pas
parce qu'on utilisait le même ordinateur
donc c'est bon en fait c'est des
programmes qui sont plus ou moins tous
les ans
qui sont cofinancés par le conseil
départemental et régional de
développement de l'école
est en fait l'idée là c'était de
travailler vraiment sûr améliorer les
intercultures
bénéfices et les meuniers principalement
en fait c'est les personnes qui en
général sont dans une boîte à sion avec
céréales et après qui sont des
intercultures longue jusqu'au printemps
est là pour après planter des melons et
en fait j'ai mis deux lots nier mais ça
peut être ça fait souvent des courges
tour ne soit le ca est en fait l'idée
c'était que jusqu'à présent il faisait
des couverts végétaux un peu par
obligation et là on a
vraiment qui tirent parti de cette
sphère végétaux donc voilà qu'ils en
voient maintenant les bénéfices
harmonique
merci ça va
c'est bon j'ai accepté des nouveaux
participants qui nous ont rejoint
alors le programme de leur avenir on
s'est donné une heure on sait pas si on
va tenir le timing mais après c'est le
tennis envie de dire on va parler du
choix des couverts végétaux qu'elle
couverts végétaux on peut choisir en
condition provençal selon les objectifs
parce qu'il ya différents objectifs à
mettre en place des couverts végétaux on
va parler des dates des densités des
modes de se mit à parler des bénéfices
attendus de ces couverts végétaux et on
va parler aussi pratique c'est à dire où
est ce qu'on peut s'approvisionner en
couverts végétaux et puis après on vous
laissera la parole aussi pour une partie
plutôt partage d'expériences pour réagir
sur ce qu'on a dit amendé contredire n'y
a pas deux on n'est pas la bible donc
voilà
alors pour commencer
les couverts pour quoi faire
alors au delà de la rime
les objectifs des couverts végétaux dont
ils sont multiples en fait et je vais
laisser ça voulait de présenter
donc du coup le couvert végétal dans un
premier temps c'est l'érosion des sols
comme on parle à travers la photo est
que dès que les zones où il ya des
hommes nus rapidement et qui il pleut un
peu un peu pendant le temps dans
l'automne comme il s'est passé cet
automne et rapidement on a des problèmes
d'érosion
après ça permet aussi donc non seulement
de dire les hommes mais aussi d'éviter
des pays bas c'est à dire que s'il reste
un peu dans sonntag au sol suite à votre
céréales ou d'autres éléments si vous
mettez un couvert végétal ça m'a permis
à l'internet de capter tous ces éléments
et de ne pas les perdre
après si vous détruisez les couverts
végétaux
ça permet aussi d'enrichir en matière
organique mais également en azote et en
tous ces éléments que que les couverts
ont capté pendant l'hiver si vous
détruisez au mois de février ou mars
tous ces événements pourraient être
disponibles à la culture suivante ou
alors ça fera de la matière organique
pour les années à venir quoi
ça permet aussi d'avoir une continuité
de toujours en permanence un couvert
végétal sur son sol et donc du coup
c'est vraiment bénéfique pour la ligne
bienne du sol et ont voulu rappeler que
la vie me corinne cm qui dégradent
votre union matières organiques en
éléments minéraux qui sont les éléments
qui sont capables par les plans et donc
du coup c'est important d'avoir cette
ouverture permanente pour éviter que
cette limite combien elle est alliée à
un moment des causses femmes des
possibles de
l'écosphère
et ça permet aussi tout ce qui est
gestion des adventices c'est à dire que
quand on a le couvert végétal et bien il
yad'autres d'autres les autres espèces
en fait
voilà c'est tout cette mise en bouche
d'envoyer des mines de multiples
effet découvert judo et de multiples
objectifs précis là chacun dans les gens
qui mettent en place des couverts
végétaux en fait c'est à chacun de 20
chacun a des objectifs aussi différents
fonds système en fonction de ses
contraintes en fonction de ses attentes
et c'est
juste quand même parler de l'érosion
parce que c'est un phénomène qui nous
qui nous concerne de plus en plus en
provence avec les gros épisodes de
pluies méditerranéennes qu'on a au haut
niveau
alors cette année c'était
particulièrement fort mais quand on
regarde les évolutions fréquentiel des
climats c'est des choses qui depuis en
gros la fin des années 80 sont de plus
en plus fréquentes
donc voilà c'est pour essayer d'éviter
ça parce que quand on a ça c'est de la
terre fertile qui sont vains donc c'est
notre capital de production qui s'en va
des données
intéressante locale et puis un peu plus
nationale sache et c'est chez un
producteur la clé dans la salle qui se
dernière le micro qui se reconnaîtra
c'est un couvert végétal qu'on a qui a
été implantée à forcalquier donc c'est
d'une photo de cette année alors vous
avez un mélange de couverts annuel et
puis de luzerne avec des repousses de
luzerne mais voyez que la densité du
couvert végétal et pas très important à
mener sur 0.7 tonnes de matière sèche à
l'hectare mais c'est sur un sol sableux
donc fragile sensibles à l'érosion bien
enfants donc là bon ça que la photo est
un peu trompeur parce qu'on a
l'impression que c'est c'est plat mais
c'est un terrain bien d'entendre ça
continue sur la gauche et donc ce 017
tonnes de matière sèche à l'hectare et
basse a largement suffi pour pas qu'ils
aient d'érosion avec les grosses pluies
qu'on a eue le 1er décembre et le 19
décembre on a eu 100 mm de pluie dans la
journée donc il vous suffit de pas
forcément une grosse biomasse
si vous voulez lutter contre l'érosion
et c'est ça ça confirme ce qu'il y à
droite l'action des recherches de l'inra
de toulouse où vous avez en fait là la
quantité de résidus que vous avez sur le
sol donc ça peut être des résidus ça
peut être de la matière vivante donc ça
peut être vous pouvez acheter des plants
sont contentes par hectare le
ruissellement pourcentage des
précipitations dans plaque a été mesurée
et l'érosion donc vous voyez très bien
ici voyez ma souris voyez très bien ici
que
quand vous avez pas du tout de résidus
ou pas du tout cohérent végétal vous
avez une érosion qui est considérable
disent contents supérieur a dit un
hectare dont cd compilation de l'analyse
un conte son été fait et que il suffit
d'être entre 0.5 et une tonne de matière
sèche à l'hectare pour réduire
significativement l'érosion et
évidemment on en a plus on réduit les
raisons mais il suffit pas de gros
niveau de
développement de vos couverts végétaux
pour pour lutter contre les retrouvons
donc ça s'est juste dit en passant parce
que c'est des choses qui nous qui nous
concerne beaucoup avec notre climat
non là je connais pas les
là c'est vraiment on est sur des
indicateurs de résultats
à les quantités de semis de ça
non mais l'agriculteur pourra répondre
on vous dira faisait pas en fait
il y avait du radis un petit peu y avait
de la vèze je croyais l'avoir on voulait
revenir à la quantité
alors maintenant une fois qu'on a fait à
ses caisses une fois ces constatations
passé que vous connaissez déjà
qu'est-ce qu'on choisit en condition
méditerranéenne un climat particulier
donc des grands couvert très haut comme
on voit dans les livres on arrive
parfaitement à les faire en condition
méditerranéenne pas forcément l'objectif
d'ailleurs et du coup il ya vraiment à
réfléchir comme partout d'ailleurs en
france bien réfléchir sur le choix des
espèces qu'on va implanter en temps
couverts végétaux pour que ça nous
apporte des services
bon globalement vous avez plusieurs
familles de
plantes que vous pouvez mettre des
couverts végétaux vous avez des grammy
nerfs vous avez des exemples ici lavoine
le seigle le mot à la vanne de printemps
l'avantagent des graminées en couverts
végétaux c'est que
ça fait des va couvrir relativement
rapidement le sol puis ça passe par une
phase de tallage comme une céréale
classique ça à un système radiculaire
fascicule est donc ça va bien affiné le
la terre en superficie à sur les 15 20
premiers centimètres donc c'est
intéressant pour ça c'est plutôt riche
en carbone donc ça te met un peu de
temps à se décomposer sens on n'était
pas prêt et puis par contre ces bombes à
la graminée dans des rotations sierra
l'air c'est sûr qu'on voit déjà souvent
ça ne diversifie pas forcément les
espèces qui vont être présente dans
notre rotation
deuxième
famille qu'on peut avoir c'est les
crucifères donc là c'est les moutardes
on faisait plein de types de moutarde
vous avez la moutarde blanc vous allez
de la moutarde à dc comme sarah vous
parlais tout à l'heure vous avez les
radis
vous avez le radis fourrager ici vous
avez le radis chinois qui est ici on
rentrera dans le détail de différents
types de radis après vous avez la
navette le gros avantage il ya deux gros
avantages de crucifères
d'une idée excellente compagnie tu rates
donc ça va vous récupérez les reliquats
quand il y en a les reliquats d'azoté et
des sols et de deux ça fait des stades
rose est comme un colza en fait si vous
voulez donc ça couvre rapidement le sol
c'est en termes de couverture du sol et
de couverture rapide du sol les
crucifères sont des choses assez
intéressantes
et puis après vous avez évidemment les
légumineuses donc vous avez des tbh roll
on va revenir un petit peu sur les
broches vous avez des ves vous avez des
traites vous avez des pois fourragers
le principal intérêt des légumineuses
évidemment c'est qu'elles vont pouvoir
vous enrichir votre système en azote via
la fixation symbiotique donc ça c'est
très intéressant pour
pour les systèmes
dans des systèmes on veut ramener de la
zone naturelle entre guillemets
intéressant pour des systèmes des
systèmes huit ans en azote
si on sait la compilation tout ça donc
ça reprend ce que j'ai déjà dit hein
donc les graminées
qualité structurants du sol c'est des
choses qui produisent la biomasse acura
s'est rapidement salle par contre on en
retrouve souvent déjà dans les rotations
céréalière les crucifères qui
s'implantent rapide qui sont peut-être à
nitrates et qui souvent quand les
conditions sont là c'est à dire qu'il ya
des la zone dans le sol produisent de la
biomasse attention aux déceptions qui
peut y avoir un crucifères
parce que des fois quand vous avez alors
ça va arriver plus en dur qu'on a des
systèmes qui sont carencées en azote
quand vous n'avez pas beaucoup d'azoté
au moment de vous implanter votre
couverts végétaux peuvent vous allez
avoir des radios des moutardes qui vont
pas très bien fonctionné qui vont avoir
des biomasses assez décevante donc faut
vraiment voilà ça marche quand on a de
la zot à pied j'ai donc ça va très bien
marché
dans beaucoup de production
conventionnelle on a des volutes à
d'azoté un peu importants en bio ça va
marcher quand on est derrière des
légumineuses quand on a des reliquats
d'azoté ou quand on est dans des
systèmes aussi polyculture élevage ou la
fertilisation un peu plus intense et
évidemment attention rotation avec comme
ça parce que le colza est déjà une fois
ci les légumineuses donc l'implantation
des légumineuses est un peu lente donc
ça doit faire attention à ça c'est à
dire que ça va ouvrir dès le départ et
donc on va voir que s'ils voulaient
tirer que votre couvert végétal vous
voulez gagner la bataille contre les
mauvaises herbes il faut que le couvert
végétal sera en vente dès le départ donc
bon l'implantation par contre ça nous
amène de la zad dans le système
évidemment si vous avez des rotations
déjà avec beaucoup de légumineuses dans
le système faut être méfiant
et puis après vous avez d'autres espèces
aussi de niger la phacélie le tournesol
qui sont d'autres familles qui vont vous
amener de la diversité fer oxydé effet
eu des effets un peu conduire par
rapport à tout ce qu'on ne peut avoir
l'habitude de boire
voilà en gros les grandes familles
comment on fait les choix sur les
grandes familles
pour les couverts végétaux entrer dans
le détail maintenant mais
ça va tu me dises y ait des questions
alors la question qu'on se pose quand on
sème des couverts végétaux en
en provence c'est quand est ce qu'on va
laisser mais parce que ça vous a pas
échappé qu'on a un climat assez
chaotique compliqué et irrégulier dit
autrement un couvert végétal ce cem
idéalement faut semer notre couvert
végétal plus tôt c'est à dire que e il
faut le sommet quand quand on a de la
chaleur et puis quand on a bu l'eau
c'est mieux donc si vous êtes un système
avec irrigation vous pouvez semer
découvert des états végétaux dès le mois
d'août
alors pas forcément trop tôt non plus
parce que des fois ça se fait derrière
dans des systèmes
sur des régions un peu plus
septentrionale où ils s'aiment
directement après la trêve de la
moissonneuse ici c'est pas une pratique
qui se fait trop parce qu'il fait quand
même très sec après la moisson et les
laits l'humidité résiduelle des chômeurs
pas franchement trop compter dessus puis
après se met à faire chaud comme comme
en ce moment voire très chaud et des
fois très sec donc c'est pas des
conditions optimales pour semer un
couvert végétal vous prenez le risque
que ça l'aide d'un petit peu puis après
son sacre sur pied si c'est une une
graine faudra beaucoup de réserve
donc souvent voilà même en système à
l'irrigation
généralement les producteurs sauf anne
exceptionnelles climat climatiquement
pluvieuse en été comme on aime via deux
en 2018 il s'affole pas avant le 15
ce qui est bien du coup parce que du
coup vous avez semé des couverts
végétaux nique vous avez l'irrigation ou
de la pluie parce que vous pouvez aussi
profiter de manière opportune des puits
et vous allez avoir un pouce rapide de
votre couvert leurs étapes vous allez
rater jour longue de la chaleur de la
pluie c'est parfait par contre si vous
êtes au sec
c'est pas pareil parce que évidemment
vous n'avez pas forcément toutes ces
conditions qui vont être réunies pour
semer votre couvert végétal donc souvent
ce qui se passe au sexe et que l'on va
attendre un peu et on va attendre
positionner le couvert plus tôt en
septembre à l'occasion des pluies qu'on
à 1,76 si on a des prix en septembre là
aussi ça dépend beaucoup des années et
quand on regarde les analystes
fréquentiel des climats
septembre est un mois globalement sec il
faut pas se met trop tard vous voyez ici
là sur la
sur la poupe parce que si vous
soumettrai tard si vous avez encore des
octobre afin de couvrir très peu
développés avant l'hiver parce que même
si ce n'est pas forcément très en
octobre les nuits sont fraîches n'a pas
découvert a ralenti les les jours sont
raccourcis donc la découverte d'un corps
à l'acte en fait la date de semis du
coup vers les créneaux qu'on a ça va
être août septembre
octobre
alors évidemment ça dépend quand est ce
que vous détruisez le couvert derrière
mais si vous mettez une culture de
printemps plus ou moins très tôt donc
une culture plutôt divers comme un pois
chiche bon ben voilà
par contre vous avez une culture très
tardive parce que vous êtes en système
d'irrigation vous passez sur d'une chose
à des choses comme ça on voulait être
temps de faire la biomasse mais en
général si vous avez légation vous
pouvez ne pas vous interdire de semer
plutôt retrouvé de la route et donc
voilà sommé de votre part et après il ya
d'autres créneaux de semis de colère je
sais que certains producteurs le font
plutôt sur le printemps alors c'est
beaucoup plus rare comme celui de credo
parce que souvent au printemps les
salles seront occupés et parce que du
coup on a des pluies mais je la sonde et
moi j'aime souvent pluvieux mais après
c'est une autre histoire donc voilà en
un climat il faut avoir et sera composé
entre le sec le show et les températures
basses voire les gelées dans certains
endroits de la la provence évidemment
quand vous êtes au bord de la mer c'est
pas pareil que quand vous êtes dans les
0,4 ou dans les hautes-alpes
alors quand on est en rotation
céréalière de manière de mettre
découvert soit entre du
céréales d'hiver donc entre la moisson
en juillet et leurs semis en octobre ou
novembre vont globalement ça marche dans
beaucoup d'endroits ici dans nos climats
c'est globalement compliqué voire très
compliqué sauf anne exceptionnel on a
beaucoup depuis tout l'été mais ça ça
n'arrive pas souvent donc on a des
retours sur investissements qui sont
très aléatoires voire même très très bas
sans irrigation mais dans la situation
on peut faire soit parce qu'on arrose
soit parce que on y croit soit parce que
le l'année est excité et pluvieux voilà
il faut vraiment privilégié des espèces
qui sont plutôt peu exigeantes en eau
dont deux types sorgho nous desservons
qu'il faut semer
avant avancer vraiment des plantes
adaptées à des climats très chaud et
c'est
qu'il faut semer avant compte avant 5 10
août les saints row ou des crucifères
qui vont pousser rapidement etc il faut
aller plutôt vers des espèces à cycle
court et à prix modérés
cette densité de semences ou semences de
ferme étant donné le très risqué à semer
dans ces conditions-là
intercultures et après sinon donc ça va
quand même ça c'est un exemple qui
montre que cette année ça a marché c'est
ce qu'on a fait à aix-en-provence donc
au lycée agricole de valeurs avec
lesquelles on travaille beaucoup un
semis de moutarde ici sur la gauche fin
août ou début septembre et pas par l'osé
du tout donc cette année voilà vu le
deuil qu'elle peut plus en septembre il
tient presque fait pas le dessin des
mois d'octobre novembre et saïx
quasiment 5 tonnes de matière sèche en
biomasse avec cette notable à côté c'est
d'autres ouverts vous voyez pas parce
que les fleurs blanches que vous voyez
contrairement à ce que vous pouvez
penser ce n'est pas ouvert c'est de la
fausse roquette qui est une fortis mais
il ya un couvert de fou crois que
c'était de la gs waxman et c'était des
espèces beaucoup moins adapté sur des
cycles très court et dans les conditions
de semis là début décembre on avait cinq
tonnes de matière sèche dans une année
0,5 de notre taille et notre requête car
l'occupation pas forcément mauvais en
soi mais l'objet d'investissements ont
couvert la objectivement s'était pas
c'était pas la peine puisque il s'est
fait tout seul
et ensuite on peut mettre en place un
couvert avant une culture de printemps
donc là on va se donner beaucoup plus de
temps c'est à dire qu'on va mettre en
place ouvert fin d'été début d'automne
pareil tu parles se met trop tard non
plus parce qu'après il a peiné l'hiver
un développement et on va le détruire
avant notre culture de printemps
donc deux pas de janvier pour un prêt de
six mois ça fait vraiment tôt sinon mars
avril en fonction de leur forme et
derrière ça c'est des considérations qui
sont possibles et répétable d'une année
sur l'autre c'est à dire que ça marche à
peu près tous les ans
voilà sauf qu'il faut trouver effectifs
président s'avère l'optimum entre la
date de semis jeu semto de le faire de
la pleau masse mais j'ai pas d'eau je
sers pas trop tôt parce que si je suis
sur un terrain salle avec beaucoup de
mauvaises herbes à sichem dans des
conditions assez sale mon couvert va pas
forcément poussé d'encre au pagne que
travailler un peu le sol que je fasse
des stratégies de déstockage ou faux
semis avant mais bon globalement une
fois que mon rêve c'est détails
techniques qui font ils vont être très
différent d'une année sur l'autre c'est
quand même des
couverts qui qui marche à peu près et
puis on peut faire des mélanges de
l'espèce s'en va le présenter après
donc si je vous donne des résultats
localement voilà un graphique
prenez pas peur il n'est pas très très
dur à lire c'est des résultats de trois
ans des scènes qu'on a fait sur une
plateforme à gréoux les bains chez un
agriculteur d'artichauts et en bio ou en
conversion bio l'époque mais maintenant
qu'il est en bio vous avez une grosse
partie découvrir qu'on a testé pendant
trois ans y'a pas toi moi ce que j'ai
pas fini des peluches des données que
vous en avez une grosse partie vous avez
la biomasse en ordonner la biomasse en
irrigué alors qui est pas donnée en
valeur absolue parce qu'on peut pas
donner les choses en valeur absolue
parce que ça varie beaucoup d'une année
à l'autre c'est le climat- refait les la
performance des couverts végétaux
beaucoup et une année à l'autre c'est
très différent mais vous avez en
pourcentage de la biomasse moyenne de
chaque année et vous avez là en fonction
du tableau massin sec donc pour chaque
point vous avez les performances en
irrigué versus les performances ans est
alors au delà des valeurs absolues qui
sont pas les plus intéressantes à
regarder qu'on va regarder plus tard
ce qu'on voit
c'est plusieurs groupes alors une
pression d'abord c'est que quand les
points sont sur cette ligne
cette droite là ça veut dire que la
biomasse en irrigué est équivalente à la
biomasse en secte quand je parle
d'irrigation
j'ai plusieurs années j'ai une année
2010 est on a beaucoup arrosé les
couverts parce que 2017 a été très sec
jusqu'au 20 novembre sécheresse
historique et j'ai une année 2018 on les
a modérément arrosé puisque ses plus
vieux et j'ai une année 2010 9 ou les a
très peu arrosée donc à chaque fois
s'est découvert implanté l'été entre le
le 20 août et le 2 septembre et détruit
au printemps avant de mettre en place de
prêts dans un avis merci déjà restitué
et donc
ce qu'on voit c'est que vous avez vous
avez découvertes sont pas très adapté
leurs conditions méditerranéenne la
lentille alimentaires qu'on a testé
ce qu'on peut l'attester lagesse on va
revenir un petit peu là dessus donc ça
c'est ont fait peu de biomasse et en sec
et un délégué
ça c'est des mélanges retraite voilà
parce qu'elle est raide c'est des
petites graines c'est toujours difficile
à implanter vous avez découvert qu'ils
sont adaptés en bleu là qui marche très
bien quand il ya de l'eau
mais qui marche beaucoup moins bien
qu'il n'ya pas d'os et de la féverole
événement vous avez découvert ici en
verre qui sont performants sec et en
irrigué c'est du seigle alors ce n'est
pas étonnant le sexe est une graminée
donc si on peut le comparer un peu un
blessé c'est plus adapté ses radis
chinois dont on parlait tout à l'heure
moyennant qui a un stock d'azad dans le
sol c'est de la veille ce qui marche ici
plutôt bien la baisse par nikos on va
revenir dessus et puis vous avez
découvert la patate rouge du milieu
performances moyennes qui sont tolérants
à l'absence d'irrigation c'est à dire
qu'ils sont pas trop perturber s'il n'y
a pas d'eau et puis qui vont faire des
potentiels de rendement en termes de
biomasse et potentiellement donc ça ça
vous donne un petit peu l'éventail de ce
qui se fait en deux ce qui peut se faire
en condition méditerranéenne avec des
années très différente
d'une année sur
si on détaille un petit peu ça
maintenant on va vous passez en revue
quelques couverts qu'on a mis en place
avec samara dans cette plateforme leers
alors leers donc on va regarder les
légumineuses les graminées et quelques
critères
alors évidemment je vous aurais déjà
pouvoir accessibles les piles vous aurez
l'enregistrement de la conférence vous
les regardez un peu les données en est à
leers c'est une légumineuse de la
famille des vestes et c'est une
légumineuse qui est endémique
inquiéterait adapté on va dire au coin
là où sur le calcaire enfin ces chants
et d utiliser historiquement en fourrage
en alimentation animale par les éleveurs
et qui maintenant retrouve une seconde
jeunesse dans les couverts végétaux donc
c'est une légumineuse avec les amantes
afrique c'est rustique s'adapte en
calcaire c'est pas gélif donc cas pas
aux températures qu'on a traversé ces
trois dernières année on est sur des
potentiels de biomasse à ses moyens
c'est à dire que vous n'allez pas faire
quatre tonnes de matière sèche à
l'hectare il ya beaucoup mieux dans la
famille des vestes pour faire de la
biomasse mais ces voix là mais essayez
par contre c'est assez stable vous avez
différence entre l'irrigué de sexe assez
stable on est sur des potentiels de deux
tonnes de matériel par contre attention
c'est quand même sensible à la
concurrence et que les adventices a
comme tout les légumineuses parce que
les l'église mettre du temps à
s'installer donc si vous installez votre
ouverts dans des conditions un peu sale
ça va être compliqué
mais tout être plus sensibles que
d'autres légumineuses et notamment donc
là que vous avez aussi les prix de la
semence à l'hectare les quantités de
semences les prix sont indicatifs
évidemment la densité de semences et d
une densité de sang pur ans on verra
après enfin ça va vous parler des
mélanges donc des choses se gère
différemment
et après dans la même famille vous avez
des baisses donc vous avez on va
regarder deux types de baisse la veste
grise barbie cause qui est une veste
d'hiver donc est capable de passer
l'hiver on qui va geler à des
températures vraiment très très bas on a
un pas forcément dans nos régions en
tout cas pas dans la moitié la moitié
sud de la région donc c'est une
légumineuse que j'évite ce cas des
potentiels importants de biomasse c'est
à dire qu'on peut offrir jusqu'à 3,4
tonnes de matière sèche à l'hectare ce
qui pour nos climats et pas mal du tout
et qu'un bon pouvoir couvrant face est
intéressant c'est à dire que ça va pas
mal bouché les trous donc vous êtes lice
mardi cause et vous avez une autre veine
ce qu'est la baisse mariana c'est un peu
la même chose sauf que c'est une veste
de printemps l'autre la barbie causé des
types et hiver donc avec le printemps
elle elle va jolie donc en fonction de
ce que vous voulez faire
parce que ça peut être un objectif la
destruction par le gène encore discuté
après la baisse de printemps mariana
elle est long mais elle va moins passer
l'hiver lequel va faire l'essentiel de
son cycle avant l'hiver même la totalité
de son site avant l'hiver alors que la
barbie peau ça va être capable d'avoir
une reprise de biomasse au printemps
donc s'applique pas vraiment de ce que
vous souhaitez
les féveroles on a un peu parlé tout à
l'heure pour toujours une légumineuse
gélives ou pas sa famille ne corrige un
peu parce qu'il ya des féveroles gélives
pas plus tôt on est plutôt sur des hauts
potentiels de biomasse à dire qu'on peut
facilement atteindre 3,4
de matière sèche à l'hectare par contre
on y reviendra tout à l'heure c'est pas
parce que vous faites beaucoup de
biomasse avec une folle que vous allez
ne pas avoir de mauvaises herbes parce
que voyez cd port érigé comme ça donc
dès que vous avez un petit peu forcément
la qualité du smi n est pas
nécessairement contente si mal dès que
vous avez détrousser les mauvaises
herbes qui vont s'y mettre alors que la
baisse des bellrays comme ça il ya
beaucoup de moins de mauvaises herbes
parce que les les portes cette année là
donc ça va mieux occuper l'espace existe
deux types de baisse irena au vésuve la
différence c'est que la veille où c'est
une vraie sa petite graine
donc vous allez semer en gros deux fois
moins denses dépasser 200 kg à 100 kg de
par hectare de semences de densité de
celui dont vous allez faire des
économies évidemment en termes de en
termes de coût de la semence
la geste on en va pas trop en parler ça
paraît que c'est une légumineuse mais
potentiellement intéressantes mais très
peu couvrante donc c'est pas eux
c'est pas voilà ça va vite se salir
les radis on en a parlé tout à l'heure
donc différents types de radis le radis
chinois structure à tort
nous rejoint le radis chinois structure
a tort
qui lui est un radis
ces deux types de ladite structure à
tort vous fourrage et iris le structure
à tort lui la racine qui vola de qu'il a
bien performé une salle en profondeur
irie qu'il va faire plutôt eu une boule
un peu plus superficielle après ça
dépend si vos objectifs mais qui font
beaucoup de biomasse dans le sol et qui
font aussi beaucoup de biomasse aérienne
donc ça c'est des choses très
intéressantes les radis ont des compacts
et pour soutirer un seul et pour faire
de la biomasse encore une fois c'est une
crue cythère ça occupe rapidement le sol
on sera bien venir boucher les trous en
général sous un radis même une fois
qu'il a gelé parce qu'attention cg leaf
des fois c'est propre et si vous avez un
radis bien réussi ça pleurait c'était
propre pendant 2-3 noir derrière leurs
habits donc ça aussi c'est intéressant
par contre
ça marche si vous avez des reliquats
azotés dans votre sol attention je redis
ce que j'ai dit et attention si vous le
mettez en mélange parce que comme ça ça
prend de la place on peut avoir tendance
remarque les densités de semis du
mélange a complètement étouffé les
plantes ou les couverts avec qui
s'étaient associés
voilà la moutarde aussi on en a déjà un
petit peu parlé c'est le même principe
c'est une crucifères
c'est performant et puis sarah nous
parlera booster la motarde d'ac dc qui
est une mi temps avec des gros potentiel
de biomasse
voilà
juste pour vous dire que qu'est ce que
c'est qu'un prouver réussi comment au
juste si notre couvrir les réussi
au-delà du sport à découvert alors ça
dépend de vos objectifs on a tout à
l'heure si vous voulez lutter contre
l'érosion
il vous suffit de moins d'une tonne de
matière sèche à l'hectare ça marche si
par contre vous voulez gérer les
mauvaises herbes à voir vous apporter de
la zot à votre système etc vous falloir
plus de biomasse à l'hectare et
généralement on dit que 1 prouvait
réussissez c'est un couvert visuellement
qui arrive aux genoux alors
évidemment mais ces trois tonnes de
matière sèche à l'hectare pourquoi trois
tonnes parce que vous le voyez ici
on a mesuré sur nos plateformes des
scènes la biomasse des adventices en
fonction de la biomasse des couverts
végétaux
et vous voyez que globalement donc c'est
il ya des très forts dommages sur des
adventices ou découvert contre un peu
poussé mais vous voyez que sinon
globalement il nous faut globalement
entre deux tonnes et demie et trois
tonnes de matière sèche à l'hectare ont
vraiment réussir à calmer les couverts
végétaux à calmer les adventices pas
donc c'est pour ça qu'on dit qu en
généralement nouveau à dire 3 tonnes en
irrigué de ton ennemi en sec pour avoir
vraiment un couvert réussite qui va
limiter
l'enherbement de manière assez
considérable et ce qui compte beaucoup
c'est la biomasse vous allez faire avant
l'hiver parce que si vous ne faites pas
beaucoup biomasse avant l'hiver l'épousé
de la biomasse
après au printemps quand ça reprend ça
va se salir et c est ça va pas être
donc ça ça vous donne des ordres de
grandeur c'est pas évident forcément de
faire trois tonnes de matière sèche à
l'hectare en fout du système si on n'a
pas beaucoup de la zone c'est pas
évident donc en bio par exemple c'est
pas évident s'il fait sec c'est pas
évident s'il va donc c'est pas
et voilà pour pour ça
et après donc là vous voyez qu'on a
testé découvert en pure oud et je
passerai des questions ça va pas
ce que je vais un peu vite mais on a
testé découvert en plus ou découvert en
mélange alors la question qu'on peut se
poser c'est est-ce quel intérêt on a à
faire un mélange est est ce que un
mélange les plus performantes une
culture en pur avec un couvert en plus
donc on a regardé ça aussi dans les
résultats de des scènes alors déjà
l'intérêt du mélange c'est dire que vous
allez associés plusieurs espèces
plusieurs dans votre votre couvert
végétal le premier intéresse évidemment
de ne pas mettre tous ses oeufs dans le
même panier
si vous mettez qu'une espèce et que
cette espèce la marche pas pour x
raisons un mauvais choix pas d'azoté un
climat qui va pas à une semence qui est
défectueuse bah évidemment vous allez
vous retrouver ne va pas fonctionner
vous allez avoir plus de deux
contraintes que davantage avoir mis un
couvert végétal par contre l'intérêt du
si vous mettez un mélange ou minimiser
ce risque vous allez aussi alterner les
familles favoriser la biodiversité dans
votre parcelle vous allez avoir
différents systèmes d'enracinement vous
avez vu il ya des niveaux il ya des
enseignements superficiel et c'est donc
en termes de structuration du sol c'est
très intéressant l'occupation de
l'espace aussi c'est à dire vous allez
pouvoir associer des couverts végétaux
qui sont au courant mais qui vont faire
la biomasse de type débrouille avec des
couverts végétaux qui sont très
couvrants comme des vestes qui des fois
qu'on peut être un peu moins de viande
dont vous allez combiner les avantages
et les inconvénients de couverts pour
avoir que des avantages
et puis autre avantage quand même pas
des moindres vous allez pouvoir diluer
aussi les espèces dont le coût de la
semence est important quand vous allez
consulter votre mélange évidemment des
allées pas mettre là toutes les espèces
à la même densité que c est un pur mais
vous allez diviser la densité de
semences en pur de chaque espèce par le
nombre d'espèces qui va y avoir dans
votre mélange donc tout ça est très bien
tout ça est
théorique sur le papier mais attention à
la qualité de la composition du mélange
parce que vous pouvez vite vous
retrouvez avec un mélange
qui va être moins performant que un
couvert végétal tout seul en pur on va
l'illustré pardo graphiques
qui sont des résultats de cette année de
notre plateforme à gréoux les bains dans
un contexte avec beaucoup de forte
présence en mauvaises herbes beaucoup
beaucoup de regrets parce que les serres
et et je pense mais trop tôt et vous
voyez si vous avez la biomasse en bleu
on va regarder les chiffres enfin bleu
c'est avec les négations et rouge c'est
sans irrigation mais ça veut pas dire
grand chose cette année parce que
aller vers la halle au top on va
regarder on va se contenter de regarder
ce qui est en bleu vous voyez que vous
avez si les biomasses des espèces en
curant donc c'est très variable et vous
avez ici les espèces en mélange et dans
les mélanges retrouver des espèces en
pur
globalement ce qu'on voit c'est que les
mélanges ne sont pas forcément plus
performant que la biomasse découvert en
pur si je prends
ces brevets par exemple vous voyez en
mélange bon on est un peu plus d'une
tonne ha alors que la féverole seul on
est à 2 tonnes et demi hectare où
l'avait seul à peu près pareil donc
ce qui peut se passer si vous
sélectionnez mal les espèces de votre
mélange sais que vous allez associés une
espèce très performante il va très bien
marché c'est vous qui êtes beaucoup de
biomasse avec une espèce moyennement
performant ou peu performante et le
mélange sera quelque chose de
moyennement performant donc ça c'est ce
qui se passe si les les espèces n'ont
pas vu 10 seulement choisit donc il faut
vraiment essayé d'associer des espèces
qui vont potentiellement le mieux marché
selon on voit dans votre secteur et
selon vos conditions de semis
et c'est d'autant plus vrai que la
période d'intercultures est courte si
vous se met à un couvert végétal qui va
être mis en place et en idées détruit en
octobre
c'est encore plus vrai parce que du coup
il faut que se courir mais stable pousse
vite occupent l'espace rapidement alors
sinon on a effectivement s'y implanter
votre gouverne en fin d'été qui
détruisent au printemps film en voulez
un peu plus de temps pour l'implantation
attention au choix des espèces dans les
mélanges et contrairement aussi à ce
qu'on pourrait croire si le mélange
d'époques si mal c'est ce qui lui vaut
ce graphique vous pouvez
vous pouvez avoir par exemple en pur
donc là vous avez la biomasse des
adventices ici en cône de matraque sèche
par hectare en fonction de différents
couverts différents couverts qu'on a
implanté que vous voyez ici voyez-vous
mal avec barbie cosson fait une peu plus
d une tonne de atlantis rien à propos
cette année la féverole on en fait
beaucoup donc là je vais lui ce que j'ai
dit tout à l'heure c'est que la féverole
fait beaucoup de biomasse en elle-même
mais laisse passer la lumière donc
l'espace et les mauvaises herbes
poussent pas parce que des boucles
biomasse en féverole vous allez avoir
peu d'adventices
donc bon des adventices moyenne est vrai
que le mélange des deux féveroles + ves
eh bien vous avez plus d'adventices
qu'une veste seul enfin que seulement la
baisse pourquoi parce que vous diminuer
la densité de semis de votre veste par
rapport à l'instrument pur de la baisse
vous mettez de la féverole à la place et
la féverole ouvre globalement peu
couvrante n'envoyer que en fait ce qui
va être le plus intéressant pour lutter
contre les mauvaises herbes c'est
d'avoir une couverture rapide du sol
donc c'est de choisir des crucifères
mélange ils vont très vite courir le sol
ou dans votre nouvelle ou des graminées
si vous pouvez pas mettre de crise hier
parce que la zot mais voilà c'est
vraiment
plus que de dire tiens j'y mette plein
d'espèces etc c'est vraiment le choix
des espèces que vous allez mettre dans
votre mélange qui va être efficace pour
lutter ou pas contre les mauvaises
herbes ça c'est vraiment
important et ses résultats le montrent
et l'inra a montré aussi à peu près la
même chose récemment
voilà et je vais laisser la parole à
sarah qui va vous
qui va continuer donc n'hésitez pas si
vous avez des question de laisser la
parole à sarah qui va continuer de vous
de vous expliquer aussi des peut se
faire en terme de mes lentilles
alors du coup nous ce qu'on a fait donc
cédé et sécurité sega deux ans donc en
2018 2019
c'est ce que je vous disais au début en
fait c'est des producteurs qui ont
l'habitude de faire des découvertes mais
qui utilise de manière on va dire
habituel en général la moutarde et
aux intérêts futurs donc du coup on a
mis en place une plateforme avec
6 mélange différents donc du coup je
rejoins de 2,2 mathieu de faire vraiment
un des mélanges et en fait vous verrez
que dans leur jeu donc je vais détailler
un peu plus mais déjà on a évité de
mettre la moutarde parce que c'est vrai
que l avantage de lever à six mains
d'être pas trop cher mais par contre
elle a l'inconvénient d'avoir un cycle
court et quand vous le disais tout à
l'heure en fait où on travaille plutôt
sur des intercultures longue c'est à
dire 2 août amar sabri devoir
destruction implantation de nouvelles
cultures en mai
donc du coup la moteur ne vous abstenez
pas forcément et c'est quelque chose qui
est largement maîtrisé et vous verrez
que dans mes mélanges on a essayé de ne
pas mettre trop de
céréales parce que en fait d'appareils
pour rejoindre ce que disait mathieu
sait que valve a fait réagir avait
c'était le précédent et donc du coup on
a estimé qu'il n'y avait pas forcément
de besoin d'apports de carbone mais par
contre dans quasiment tous les mélanges
on avoue ne plus y faire parce qu'on est
sur des systèmes où il ya globalement
pas mal de reliquats azotés et donc
comme l'acoustique le super capte pas
mal d'adeptes disponible qui est là et
bien du coup on a fait le choix d'en
mettre dans quasiment tous les mélanges
donc alors il ya juste une petite
lecture à avoir ce sera peut être pour
plus tard pour vous
tout ce qui est mis un bleu toutes les
espèces mises en bleu c'est des espèces
dites génibre normalement assez
rapidement vers -5 normalement c'est
céline et
après les espèces modernes c'est des
espèces qui sont moyennement génie alors
en fait ça c'est en fonction de variétés
aussi de la vidéo en fait quand on lit
un peu de la documentation sur la
culture il ya plein de choses qui sont
dites est par contre tout ce qui est en
rouge normalement c'est sensé bien
résister au froid et après donc les
espèces qui sont soulignés c'est celle
qui sont normalement si plomb donc c'est
pour ça qu'il ya pas mal d'espèces
signer ou en cycle intermédiaire donc
c'est à dire toutes les espèces qui sont
pas souligner parce que on était sûr de
m c'est ainsi que l'on on a quand même
mis de sarrasin qui est ainsi que le
court parce que c'est une nouvelle
famille c'est une famille qui est pas du
tout utilisé dans nos rotations donc du
coup on se dit que c'était peut-être
intéressant quand même de le mettre
alors le mélange un lentilles
alimentaire fait voir le pois fourragers
l'idée c'était de mettre uniquement de
la légumineuse donc j'essaye au maximum
de faire de l'apport de la moralité
sachant que
ça pour la lentille quand même
relativement bien le sol donc donc
c'était un peu des bruits et doit qui
prouve pas forcément le sol et la
lentille en contrepartie qui vaut pas
mal
le mélange deux c'est ce qu'on appelle
notre mélange témoins c'est ce qui est
pratique et globalement dans la région
qui coûte relativement plus cher parce
qu'il ya souvent des semences qu'ils
sont trouvé puisque ça permet tait de
comparer par rapport aux pratiques
actuelles
alors après les troisièmes et langues
leers donc c'est ce dont parlait mathieu
la petite qui revient à la mode et le
radis fourrager donc là crucifères
l'atmosphère qui est censé absorber la
zone disponibles et après leers qui
prend le relais enfin qui dit ça
permettra l'air de capter un maximum
après le mélange 4 donc ges avoir un
radis fourrager vous placez la geste
qu'il a vécue mineurs ce qu'on a ce qui
était dit dans la vidéo c'était que la
geste faisait quand même pas mal de
biomasse et en fait on s'est aperçu
comme disait tout à l'heure
mathieu c'est que finalement dans nos
régions en biblio c'est bien on me dit
que ça fait de la biomasse des
finalement et si c'est pas terrible
et après donc le simple qui elle mélange
dance ny d'épaisses moutarde abyssinie
donc la moutarde amis elle nous a
vraiment l a été en gras des photos on a
été agréablement
super bien installé voire même trop bien
installée donc vous verrez les résultats
plus tard le fémur grec c'était une
légumineuse aussi qu'ils étaient censés
donner des bonis aux basses mais dans le
verra plus tard il ya l'histoire de la
moutarde à petit nid qui a vraiment
gagné beaucoup de terrain et qu'il a
maintenu la close n'avait sont vraiment
réussi à s'installer quoi et après le
dernier mélange baseball lui qui était
censé résister plus au froid mais comme
il a été super prend pas dû vraiment
entre la mer et la messe commune l'eau
sarrazin qui a eu ainsi qu'aux loterie
cours mais en fait c'est une culture
qu'on dit de sols acides et en fait nous
on a été agréablement surpris donc si
vous avez des haltères culture courte
averse est vrai le sarrasin dont la
tribune allemande c'était pas mal la
maintenance est cultivé en bretagne mais
ça peut être aussi par ici quoi
voilà par rapport aux aussi mélange
c'est un vraiment bon actuellement une
grosse réflexion dans le choix des
espèces et dans les quantités c'est à
dire qu'on a triomphé de la bureaux dans
ma vie avec mathieu on avait discuté
avec stéphane et c'est vrai que stéphane
narvaez stéphane jézéquel donc du coup
c'est vraiment on a essayé de travailler
sur à la fois apporter plusieurs
familles et à la fois couverture non
couverture par ces mots
justes pour rappel comme ça date un peu
ça avait là deux ans un rappel de la
un climat en fait ce qui s'est passé
juste
en fait ce qu'on voit sur le schéma là
ça a été semé vers le 20 août et en fait
on s'aperçoit que ça a été semée dans le
frais est ce qu'il n'ya plus il ya bien
plus à juste avant juste avant le semis
je crois qu'il n'ya plus lausanne je
crois que l'acteur a sauvé la plateforme
de bensen et après il ya eu toute une
période 2 sec où on s'est dit ça va être
compliqué et finalement les pluies
d'août ont suffit à peine à garder le
couvert en vie et sans qu'il y ait trop
de disparition du couvert et après à
partir du mois d'octobre
c'est vrai qu'on a eu la chance d'avoir
beaucoup
donc à l'automne 2018 donc ça a été très
favorable
et après l'hiver a été relativement nous
jusque jusqu'au mois de janvier au
moment de la destruction
symbolique voilà donc là vous avez
quelques photos découvert je laisse le
temps
voilà donc vous avez découvert et là en
fait on voit vraiment la moutarde la
fameuse moutarde d'abyssinie et on ça
c'est en fait cédé 5 voilà qui fait un
mètre carré donc c'est vrai qu'on se
rend compte que c'est un prix vraiment
beaucoup beaucoup de volume est
finalement bien la baisse et et le
fenugrec et bien il y en avait pas mal
non on n'a pas réussi trop à faire ce
qu'on voulait c'est à dire un mélange
par contre pour rejoindre ce que disait
ma tout à l'heure comme il ya eu la loi
en fait un goût mais s'il est sous
couvert là on voit vraiment la
plateforme comme il ya eu vraiment un
super couvert il n'y a pas eu d'aventis
ce du tout et on n'a pas du tout besoin
de mairie côté
là on a une photo donc ça c'est des
photos alors au 15 octobre je cherchais
la date donc ça c'est au 15 octobre là
c'est le meilleur jeu que je vous disais
donc fait pour le lentilles et pois donc
le mélange de spécial
légumineuses
et donc
globalement à lui un très bon
développement
et donc à la mi-janvier avant la
conclusion des données avant la
destruction donc l'agriculteur a
souhaité détruire à cette période avant
la destitution a cédé en hâte et des
récoltes à m² donc c'est ce qu'on fait
habituellement c'est ce que mathieu
également on prélève de trois fois en
interne et on fait sécher et après on
envoie au laboratoire pour voir un petit
peu ce qu'il ya dans les couverts
donc il faut bien avoir conscience que
d'autres qui est présent là c'est parce
que c'est vrai que c'est des bonnes et
des valeurs qui sont très très élevé ce
qui est plaisant là c'est ce qu'il ya au
niveau des faits mais c'est pas
forcément ce qu'ils restituent et
la culture suivante ou l'année suivante
c'est vraiment
quelque chose qui est dans la plante on
apporte au sol un moment donné mais ça
sera un apport de matière organique qui
peut être une matière organique stable
donc qui va pas se libérer qui va se
libérer pendant qui va remettre des
dizaines d'années à se libérer ou c'est
une matière organique un peu plus
libre mais qui va
enfin se libérer l'année n mais
peut-être l'année n plusieurs ou l'année
m + 2 en fonction de vraiment de votre
vie microbienne quoi
donc on se rend compte
pour le mélange donc je vous ai remis la
sur le tableau à quoi correspondait à
chaque mais lente
et donc les gars les éléments de chaque
la valeur de chaque élément donc le
mélange un qui est composée principe qui
composait de légumineuses on voit que
comme il n'a pas fait une matière
matières vertes trop importante on voit
par rapport aux autres c'est vrai que il
a un petit peu moins et il apporte un
peu moins d'azoté et humblement on se
rend compte qu'en fait
et un peu moins de potasse et on
s'aperçoit en fait que les crucifères on
commence vraiment à capter beaucoup
beaucoup beaucoup de potasse alors on
dit normalement dans la biblio ça on ne
peut pas le prouver on dit que ça va
capter donc la potasse et de phosphore
en profondeur parce que ça va quand même
des racines serait plus beau dans une
année comme 2018 2019 il ya eu un fort
développement et voit les racines très
importante donc en théorie ça va
chercher dans la roche mère ça fait
remonter la potasse et phosphore de la
roche mère et après quand c'est détruit
deux manières comme vous détruisez votre
couvert c'est normalement dufau soirée
de la potasse qui est plus facilement
disponibles donc c'est vrai que c'est
relativement intéressant surtout pour le
phosphore bloqués dans nos régions
après on voit quand même que
globalement les mélanges et qu'ils ont
capté au moins ou presque 100 unités
d'azoté donc c'est vrai que c'est super
intéressant
sachant que comme c'était tout à l'heure
c'est pas forcément ce qui sera donné à
la culture suivante mais un moment donné
ça sera ça sera forcément libéré et
après il ya le dernier là le petit
dernier c'est vrai qui est moins joli
que les autres mais parce que on a
récolté mi janvier et que le sarrasin
avait complètement disparu donc c'est
vrai que sarrazin il a pris beaucoup de
place il a un peu limité je pense le
développement de la baisse des volumes
et de la navette et donc du coup c'est
vrai qu'il est il sort un peu en berne
et dans les essais moi je pense qu'il
aurait été intéressant dans la suite à
donner à cet essai là ça aurait été
peut-être de garder
l'interculture un peu plus longtemps et
de la détruire que au mois de mars ou
avril
en espérant que en fait ça continue à se
développer et peut-être qu'à ce moment
là que les légumineuses au tap tiers de
plus le dessus par rapport au retard des
eaux que si c'est un général mais bon
voilà ça on n'a pas pris de le
déterminer
après il ya plus
il ya des éléments il ya plus d'élément
il ya décès sur un car ce genre de
choses selon une fiche technique et sur
le site de la chambre donc n'hésitez pas
à consulter on vous m'appelez si vous
souhaitez avoir un peu plus d'éléments
sur
celles à
la main complétistes que dit sarah sur
la date de destruction du couvert nous
on l'a vu aussi sur les essais
si votre objectif vous n'êtes pas trop
pressé d'être ouverte parce que vous
allez mettre en place une culture après
ça vaut le coup de laisser le couvert
parce que entre des serait ce qu'entre
des prélèvements l'hiver et au printemps
sur tout ce qui évidemment n'a pas gelé
ou qui n'a pas fini son cycle des
espèces pour que l'on vous allez pouvoir
vous blé votre matière sèche voire même
des fois si l'hiver dure un petit peu
entre la sortie d'hiver des fois comme
on est mi mars et mi avril où il
commence à faire chaud on a déjà vu des
multiplications de biomasse par deux en
un mois donc ça vaut le coup si vous
n'êtes pas pressé si si vous en avez
besoin et c'est de laisser votre couvert
le plus longtemps possible parce que en
fait ça va être pour le même
investissement de départ la semence la
préparation du sol délégation s'il en
est c'est vous allez avoir des effets
bénéfiques sur tout ce beau monde sera
là en azote et en phosphore machin qui
vont être qu'ils peuvent être multiplié
par 1,5 voire même par deux fois donc
c'est intéressant si bien sûr ça se ça
marche dans votre plan de travail pour
et après
si je détruis tard
vis-à-vis de la culture suivant est
vraisemblablement en trois semaines un
mois
plus ou moins le couvert
concurrents ça dépend du coup oui c'est
vrai ça dépend découvert que vous allez
implanté mais si vous avez beaucoup de
légumineuses ça va aller par contre si
vous avez beaucoup de graminées qui vont
mettre qui ont un rapport carbone sur la
zone plus élevé et on mettre plus de
temps à se décomposer là vous pouvez
avoir un risque de concurrence 5 e st
d'azoté en fait c'est à dire que votre
seul va consommer de la zot pour
détruire le couvert donc si vous avez
derrière une culture exigeante en azote
ddd miley des choses comme ça
là ça peut vous pénalisez
bon et c'est pour ça qu'on a mis des
crucifères la cycles plus longs en fait
par rapport à la moutarde parce que au
niveau de la décomposition elles sont
riches en sucre et c'est plus facile à
la décomposition à la pression avec une
dame se serait plus ou moins arriver
apprennent la décomposition avait plu
alors que si on est encore sauver hre
matières vertes comme vous avez vu la
moutarde alcine est là elle était juste
en grosse oz fois au printemps elle
aurait un peu monté mais ça c'est pas
trop trop développées en détruire la
peau si faire avant pour exemple si on
veut que c'est vraiment un intérêt au
niveau sucré disponibilité rapide pour
passer et la décomposition du nouvel
voilà bon ça c'est juste que le mélange
allons vous redis comment faire un
mélange vous prenez la dose de schmid
une espèce dans le mélange c'est la dose
en plein divisé par le nombre d'espèces
à peu près comme ça qu'il faut il faut
raisonner
dernier pas avant dernier chapitre quels
services attendent découvert donc on a
déjà beaucoup parlé sarah on a déjà
beaucoup parlé sur ça peut restituer en
termes de de gaz hotte et ses shows des
mélanges on peut regarder la chose aussi
sur découvert plus tôt en pur
globalement ici vous avez différents
couverts et vous avez là concentrations
en azote donc en gramme par kilogramme
donc si vous voulez des pur sang il faut
décaler la virgule vers la gauche vrai
que globalement
sur la zone à peu près tous les couverts
tout les légumineuses jeu mais
évidemment c'est que la part mais on est
entre 3 et 3,5 pour cent d'azoté dans la
matière sèche
ça veut dire qu'il ya des variations
milk sont pas énormes dit autrement si
vous voulez apporter de la zot à votre
système il vous faut découvert qu'ils
sont performants en termes de biomasse
ici vous avez là zot stockés dans les
parties aériennes du couvert donc en kg
par hectare communité par hectare en
fonction de la biomasse de votre couvert
voyez que pour les férus de statistiques
là on peut pas faire beaucoup mieux en
terme de corrélation c'est à dire que
plus vous faites de biomasse sur des
légumineuses évidemment vous avez le ceg
qui n'est pas une légumineuse qui donc
moins riches en azote qui en dessous
vous faites de biomasse plus vous
apporter de la zone de votre système ça
c'est les parties aériennes vous voyez
qu'avec une deux avec une veste à 3,25
de matière sèche vous êtes capable
d'apporter 120 unités d'azoté à votre
système
alors votre
votre veste contient 120 unités d'azoté
dans la partie aérienne c'est comme ça
qu'il faut le dire si on rajoute les
racines parce qu'il y en a aussi un peu
dans les racines et nos d'audit et
globalement sur découvert annuel pour
une unité d'azad dans la partie aérienne
on est à 0 2 0 3 unités d'azad dans la
partie le soutien est
là où on va avoir beaucoup plus d'azoté
dans les parties souterraines cd que
vous êtes sur des cultures à cycle long
des musées 1 etc mais bon sens va unités
d'azoté globalement l'inra nous dit que
sur ces 120 unités d'azoté va y avoir la
moitié qui voit disponible pour le sol
donc pour les plantes qui vont occuper
le solde dans l'année qui suit la
l'implantation dans l'année qui suit la
destruction du couvert donc ça vous fait
quand même 60 unités d'azoté à les 70
ans de la partie souterraine ce qui est
loin d'être négligeable dans n'importe
quel système et en particulier dans des
systèmes bio ou des systèmes qui sont
très limitées en azote
voilà et puis ça donc ça on va pas le
détail et mais vous avez un un bilan
global des différentes
différents tests qu'on a fait avec les
couverts végétaux
l'occupent est-ce que ça occupe la
strate inférieur bus du sol pour la
strate supérieure le type d'enracinement
est ce qu'on est sûr d enracinement
superficielle intermédiaire ou un petit
peu plus profond la densité de semis en
pur le coup indicatif de la semence donc
ça c'est très indicatif ans et les prix
que nous en donner les les semenciers
les rapidité de recouvrement est ce que
ça couvre le sol rapidement ou pas donc
on retrouve tout ce qu'on a dit tout à
l'heure est-ce que c'est gélif et à
quelle température à leur attention sur
les informations sur le stade gelid des
couverts végétaux ça dépend beaucoup
du stade auquel sont les couverts
végétaux vous pouvez semer de leers ou
légumineuses ou une baisse qui va être
très peu développés qui va être tapis
sous une autre culture et c'est qu'il va
pouvoir passer l'hiver parce qu'elle est
peu développé sera possible donc ça s'il
faut vraiment le mettre en regard de
votre statut est ce que le couvert
végétal occurrence les adventices
beaucoup pas beaucoup moyennement
l'impact du stress hydrique ça c'est les
résultats goémon traiteur est ce que
dans nos essais le fait d'arroser le
couvert a fait évoluer enfin fait
beaucoup changé la biomasse beaucoup
verve donc il dit autrement est ce que
l'absence d'eau a eu un impact et puis
les biomasses moyenne qu'on a obtenu
donc ça ça vous donne un petit peu le
bilan global des découvertes
bon maintenant qu'on a une idée à peu
près précise de ce qu'on va pouvoir
choisir c'est comment on sème ses
couverts donc sans s'attarder dessus
trop vous avez différentes techniques de
semis des couverts végétaux à la volée
en techniques culturales simplifiées
c'est à dire pas de l'amour ou en semis
direct alors
à la volée un semis de l'avantagé que
c'est pas cher ça va vite par contre
c'est très aléatoire pour des semis dans
des conditions sèches
ça va être parce que voilà c'est un smic
est carrément peu précis et ça va être
adapté plus tôt pour les petites graines
les trèfles qui vont être incapable
d'être en poser comme ça en superficie
mais globalement conditions sèches si on
envisage des semis d'été c'est pas trop
c'est pas trop opérationnel dans la dans
la région sas envisage peut-être plus
haut des semi ouvert au printemps sous
couvert de notre culture existant les
techniques culturales simplifiées donc
perdu non labour
donc sur des
tissus scalpage etc
c'est une bonne idée il faut faire juste
attention à la profondeur
rajouterai bien faut juste faire
attention à la profondeur de travail du
sol
pour pas travailler plus profond que lit
de semence et éviter d'assécher les sols
en fait donc voilà c'est d'avoir une
profondeur du travail du cheval à peu
près constante profondeur de semis à peu
près constante éventuellement de rouler
les couverts pour favoriser la
levée de ces couverts et puis
éventuellement savoir la mine action les
lumas les limaces si vous avez des
problèmes de limaces et puis la dernière
option c'est le semis direct qui se
développe aussi alors l'avantagé vous
travaillez pas le sol donc vous allez
pas favorisé la levée d'adventices en
plus donc ça peut être très bien surtout
si vous semez en condition un petit peu
difficile en conditions un peu à peu
précoce à éviter évidemment s'il servait
déjà sales et si je vous y attends bio
ou là vous n'avez pas avoir de moyens de
désherber autres
en conventionnel là vous avez des moyens
chimiques de désherbage mais évidemment
bio c'est plutôt adapté aux conditions
sèches à parce que vous travaillez pas
de soldes mais si je sais pas insolent
simplement fait attention résidus de
chopin qui peuvent vous pourrez aussi
dans un ensemble
de sous et donc du coup peut-être dans
ce cas là comme moi sonner un peu haut
pour pas avoir avoir moins de résidus de
chaume si vous faites ça derrière
derrière vous
et des angles que nous a passé notre ami
frédéric thomas
c'est juste pour la photo un quid de la
gestion des pailles derrière blé en vous
avez des couverts végétaux avec des
pailles faucher enfin moissonner haute
et en bas des couverts végétaux avec des
paille de blé du coup moi sonepar
voilà donc c'est à dire dit autrement la
vous avez peu de résidus de chaume qui
sont plaquées au sol elle avait beaucoup
de résidus de choses qui sont plaquées
au sol et ben vous voyez la différence
est assez flagrante ici tous les
couverts sont beaucoup plus développés
en particulier le radiant des radis et
bien développée alors que là il est
microscopique tout simplement ici vous
avez vous avez déchaumé et donc vous
avez mis beaucoup de paille qui va sur
le sol de la pac qui va confier beaucoup
d'azoté pour se décomposer donc
évidemment là zot qui va vous restez
dans le sol il va vers la décomposition
de la paille plutôt que d'aller vers
l'alimentation durable donc ça c'est des
cette photo est très parlante mais c'est
des menus
cdc voilà c'est aussi la mise en place
d'un couvert s'anticipe aussi presque
des la moisson en fait c'est à dire
comment vous allez gérer votre moisson
si vous voulez faire imperméable et
c'est des questions qu'il faut se poser
un petit peu tôt
et ensuite sarah va vous parler de la
destruction
fermez la fenêtre
qui font de la musique dehors
donc on va consommer et il va vous
parler de la destruction des couverts
végétaux
alors du coup
en fait ce qui s'est passé c'est qu'on
n'a pas
rencontré
diverses petites et donc on appareils
implantés deux plateformes mais par
contre ce qu'on a fait c'est qu'on a
fait le choix de suivre des agriculteurs
dans leurs pratiques et d'apporter une
petite modalités petite variante dans le
dans leur pratique dans leur mode de
destruction de la culture donc du coup
je vais vous présenter ces résultats là
en fait qu'on a pris c'est que à la base
de données récoltées donc comme ça a été
l'année précédente voulait récolter donc
un mètre carré est envoyé au labour
pouvoir un peu confus mais le comité
passée par là et au moment de la récolte
des intercultures en fait et d'armes été
confirmée mais par contre on a pu
continuer à faire c'est de faire des
suivis de unique adoptée
par contre ce que je voulais préciser
c'est que bart bororo les cases de d il
faut pas forcément
ils sont pas forcément regarder
l'évolution en fait de la zone parce que
là zot revenir de plein d'endroits
différents ça peut être des delà de la
vie microbienne qui meurt un moment
donné parce qu'il fait trop sec trop
humide donc du coup on a zot qui
augmente fortement ça peut être de la
décomposition de notre culture mais ça
peut être il ya beaucoup de raisons pour
qu'il y ait de la zot par contre parce
que nous on voulait comparer c'était
entre eux deux deux modalités exactement
identique c'est à dire que là
vous faites quand il ya qu un seul
facteur qui change on est sûr que ça
bien c'est à dire de qu'on a pratiqué
quoi donc là dans ce premier essai en
fait ce qui s'est passé c'est que
l'agriculteur à semécourt en août un
mélange de baisses à voile et dont il a
laissé se développer pendant tout
l'hiver est en fête au mois d'avril il
ya une partie qui a été et pâtures et
pendant tout le mois d'avril parce que
c'est une grande parcelle et que
l'agriculteur passer son voisin fait des
parcs qui fait avancer progressivement
donc il ya une destruction va dire
progressif de duke ouverte et
l'agriculteur lui il aboyait inhalé ces
deux länder vous allez c'est une bande
qui l'a laissé se développer c'est que
début avril et l'agriculteur a aboyé
donc d'un côté il ya eu pâturages donc
on va dire que ça a été pris par les
parlers brody
et de l'autre côté ça a été
l'ensemble de l'interculture a été
retourné au sol donc on a fait des
reliquats azotés toutes les trois
semaines donc on voit qu'au 11 mars il
ya celui d'arrière dans le sol dans le
royer est battu et globalement en fait
on se rend compte que les médias sont
les mêmes donc ce qui nous rejoue ce qui
rejoint puisque début début avril pour
l'instant et aucune différence dans les
pratiques donc ça rejoint l'idée que ben
on est on est dans le juste quoi il n'y
a pas de différence dans la parcelle est
par contre à partir du 23 avril
on s'aperçoit que la partie pâture et
libère un peu plus non c'est pas
beaucoup mais il ya onze unités de plus
par rapport aux loyers comme s'il y
avait une légère et ça ce recompte hier
denis août mimoun et une légère la
libération de la zot mais en fait par
laquelle d'unité c'est vraiment pas
grand chose au 16 juin donc un an après
on voit que le broyer libère un peu plus
d'azoté que que la partie pâture et on
se dit qu'à sa commande son unité bon
c'est pas grand chose on peut dire que
c'est encore statistiquement c'est
équivalent par contre le 6 juillet donc
en début de mois il ya eu 25 unités
d'écart et surtout là on voit qu'on
était sur 0 30 blessés 0,30 et orange
c'est 30 60 et c'est la somme des deux
est en fait à partir du mois de juillet
en mafieux faire des moluques à que sur
0 30 et on voit qui commence à y avoir
des différences significatives 25 unités
donc du coup la parcelle qui a été
broyée a tendance à nous verrez un peu
plus d'azoté que la parcelle qui a été
pâturer est en fait fin juillet dont il
ya deux jours là on a été à nouveau
faire dévolu cas et on s'aperçoit que il
ya quand même 56 unités d'écart
sachant que les melons lassé des melons
qui sont en place sont en plein
développement et qui capte vraiment
beaucoup beaucoup d'azoté dont 56 unités
d'écart c'est plus que significatif roi
donc on se dit que potentiellement c'est
qu'une première année on voit c'est
vraiment à retrouver mais on se dit que
pour une première année on se dit que le
broyer peut-être a commencé à opérer un
peu plus d'azoté
lors de la campagne enfin lors de la
campagne qui se met à à se confirmer
surtout que mathieu a pas forcément ses
résultats pour l'instant mais vous en
recul en toucher deux mots non non plus
on va presque des questions après s'il y
avait des questions
donc ça c'est juste une photo pour
montrer que quand ses pâtures et ses
factures et c'est vraiment c'est
vraiment voir quoi et là donc
en fait on voit que le couvert a bien
repris malgré donc c'est ce que
ça c'est à 20 le avant deux voyages donc
voir que couvert il était quand même
relativement joly il était presque plus
bon à l'automne en décembre quand je
suis passé il était presque plus beaux
la loisne alors je suis pas s'il ya de
la grosse je me souviens plus si elle
admire aussi à découvert de 46 au teme
on voit que la loi est là un peu calé
juste pour compléter ce qu'il s'arrête
ici que tu montes sur les essais les
genoux un sont suivis et nous on
commence à voir aussi sur saab un suivi
qui confirme un peu ce qui se dit à
droite à gauche et que le fait de faire
pâturer un couvert alors peut-être que
vous allez les animaux et van ryn
exporter une partie vous allez en faire
par rapport à un simple voyage par
contre vous à les accélérer c'est
exactement ce que ça vous allait
accélérer la mise à disposition de la
docte parce que vous allez transformer
via la facture a redécouvert plus ou
moins les lieux peu importe mais de la
matière végétale en blues qui elle va
être facilement disponibles donc ça peut
être intéressant pour donner un coup de
fouet data votre système notamment dans
des systèmes où on a un travail sur le
réduit là on a des pistes sur lesquelles
il entend pas beaucoup de références
qu'on a des pistes explorées sur la
combinaison entre l'élevage le passage
des animaux pour détruire partiellement
couverts et accélérer la fertilité dans
des systèmes avec du travail n'y soient
leurs bénéfices
après la 2e destruction
oui c'est un agriculteur du coup qui a
semé donc alors
vers le 20 août un mélange de gutach de
baisse et a pris la première touchée
normal il a laissé se développer son
agriculture
et après donc sa pratique habituellement
ce qu'il fait lui c'est qu'ils y droit
et en fait ils passent un coup de
l'amour et travail et le sol est
particulière dans cette année m'a dit
qu'il avait pas mal travaillé c'est ce
qu'il a fait sans amour il a fait passer
deux fois la rotative et après il a
encore faim il encore face à des choix
pas eu beaucoup beaucoup de travail du
sol et nous la proposition dont la
proposition que je lui ai fait c'était
de
d'essayer de garder l'interculture un
petit peu plus longtemps pour essayer
qu'elle se redéveloppe et pour éviter en
fait tout ce travail du sol et
donc du coup on a réussi à tenir à ne
pas toucher l'agriculture jusqu'à la
troisième semaine de mars et après il a
juste une fois qu'il a broyé et april à
faire une coupe de déchaumage adam donc
il n'a pas inapte à labourer donc déjà
au niveau du haut niveau du travail du
sol il ya eu beaucoup moins de travail
du sol sur cette partie sachant vos
nuits après derrière il a planté des
melons et et m'a dit honnêtement pour
l'instant il n'a pas vu de différence
d'un point de vue
implantation des melons ça donc c'est
vrai qu'il était quand même relativement
satisfait de 2,7 et c'est là et après
pareil on a fait un suivi de
monica ajouté donc on a commencé au 11
11 mars et donc on voit que vers
logiquement en fait que la bourre
minéralise un petit peu plus et
progressivement le alors que
l'interculture hier quasiment pas
d'azoté j'ai libéré est pareil début
avril un le labour continue un peu à
minéralisée sachant qu'entre temps j'ai
pas eu les pluies mais a vu pas mal de
pluie donc on peut supposer que nous on
a fait tilt à la mais on peut supposer
que ça à minéralisées ça a été décidé tu
as continué libéralisé et qu' on est
avec unité quoi et après au 23 avril
donc là on commence à avoir des gros
écarts c'est à dire que l'on à 67 unités
de la zone qui est présent dans le sol
mais une gare aucune culture en fait
c'est vraiment un sol nu donc à aucune
culture pour récupérer tout c'est alors
que ceux-ci minéralise et
donc au 14
mai là on avait détruites dont on avait
détruit le le couvert est pareil
toujours une plus forte minéralisation
quand il ya eu la boucle que quand la
l'interculture a été mise en place
et après on voit qu'à partir de mi juin
en fait sa une une inversion des courbes
c'est à dire le bon là on va dire que
c'est quitte parce que on se rend compte
que ça que notre unité c'est ce que je
disais tout à l'heure sur ce type de
culture c'est pas c'est pas énorme quand
on voit qu'on y est on sait vraiment n'a
pas parlé on est à des hauteurs de son
unité de gaz c'est vrai que le 10 unités
ça représente pas grand chose par contre
là aussi juillet il ya 1 40 unités qui
sont qui sont en plus haut niveau de
l'interculture et fin juillet il ya une
nouvelle version donc là sa moulinsart a
pas trop d'explications par rapport à ça
c'est peut-être une réflexion une
réflexion à avoir quoi sur sur comment
ça se fait que là est ce que le
l'agriculture a libéré tout ce qu'elle
pouvait libérer à ce moment là donc du
coup le labo continuer à moderniser à
voile à voir les années à venir si on
continue ce type d'essai voir un petit
peu ce que ça donne
je voulais compléter la scène photo donc
de cet essai là donc on voit que la
moutarde elles sont relativement bien
développés mais que déjà au mois de
décembre elle est en bout de cycle pas
là on voit qu'elle est fleuri mais en
fait il y en a c'est la fin de la
floraison pas et contrairement à ce que
j'espérais moi je me suis dit que quand
la moutarde allait disparaître la bête
ça allait prendre le dessus parce que
l'enjeu
est en fait pas du tout où vous l'avez
ça complètement disparu en janvier la
fin on a été faire des prélèvements il y
avait tout de baisse donc voilà
la moutarde a pris le dessus mais rhdp
n'a pas su dit quoi
le dernier essai on a fait dans ses
serres mesdames je
signe ce alors jure
avoir une garde qui a été semé un peu
tardivement donc en troisième semaine de
septembre où l'agriculteur s'est vite
qu'une amende ça fera pas de mal de
choses et je vais juste vous montrer la
photo j'ai quand même intéressant parce
que audi qui n'a comme lui elle se met
plus tard que son collègue parce que
pour rappel sous le colonialisme et
au 20 août lui audi
audi dessin moi la culture la moutarde
est vraiment beaucoup beaucoup plus joli
elle a bien monté leur conviennent en
fait donc c'est vrai que finalement
c'était intéressant cette année deux
semaines plus tard sachant que comme ya
pas vraiment gelé ça c'est bien bien
développer quoi
et après nom pareil on a comparé un peu
les méthodes donc mis ce qu'il a fait
c'est que dans ses habitudes il amour
début février et après ils laissent le
labour en place il touche plus à rien et
a prêté une reprise que mi juin est en
fait là ce qu'on a décidé ensemble c'est
que courant au début février en fait ils
aboient nier il a juste droit y est il
n'a pas labourer et après il n'a pas
travaillé une sol jusque mi juin et il a
repris comme comme à son habitude à un
décompactage
sans faire de l'amour et donc pareil on
a fait le suivi des reliquats azotés et
en fait on se retrouve un petit peu
pareil par rapport à laisser aller ses
précédentes c'est-à-dire que dès le mois
de mars on voit que progressivement le
labour libéralités libère de la zot plus
que la terre culture qui a été juste
broyer donc déjà ça veut dire que juste
le fait de broyer salut perd un peu
moins de de balzac et après au moment de
la plantation donc qui a eu lieu
lui ça a été fait tardivement début
juillet en fait on s'aperçoit que la zot
au haut niveau du couvert il ya plus de
libération d'azov à partir de
juillet donc c'est vrai que là et bien
là l'interculture ça vaut vraiment le
coup de l'avoir moyer et de ne pas avoir
touché son sol en fait on se rend bien
compte que new labour
entraîne la minéralisation de la zone ça
ça colle vraiment avec ses 10 mais là
c'est vraiment avec cet essai c'est
vraiment on s'est vraiment prouvé quoi
et du coup ça permet d'avoir un couvert
même si les boyer tôt
finalement de libérer de la zot au
moment où vraiment on en a besoin pareil
ça serait peut être harmonisés l'année
prochaine pour être sûr que confirme
donc entièrement les résultats
juste pour montrer la photo donc là on
voit vraiment qu'il ya vraiment un sol
nu owen 4 au 24 mars là là où ça a été
juste boyer dont on voit qui est un
petit peu encore de présence de matière
verte
voilà mais c'est juste pour pourvoir
cette minéralisation
rapide quoi de vata
voilà j'en ai fini pour la nes solution
par rapport aux
verra après si vous avez des questions
par rapport à ça
par rapport aux bonnes adresses vous
trouvez découvert et dans toutes les
bonnes adresses du coin c'est à dire à
la tombe de voir quelqu'un il ya des
ménages il ya aussi possibilité de faire
des commandes pareil sur gps sur un peu
sur rhodia et atterrissent
il ya aussi semences de province qui
fait pas mal de mélange qui veut
proposer des choses un peu fait et après
il faut pas hésiter aussi à discuter
avec les agriculteurs qui font leur
propre grain et après qui peuvent
éventuellement vouloir de la graine qui
peut ensuite servir pour ou à vous faire
aussi une part au grain parce que quand
on regarde économiquement comment tient
la chose que ce soit au système de ceux
qui sont vraiment en agriculture de
conservation suite directe ce qui met un
pass découvert la semence vancouver
c'est un coût
économiquement dès qu'on produit une
partie de ces graines alors je dis de
partir parce que toutes les graines sont
pas évidentes à produire dans
l'assolement c'est pas toujours évident
de vous produire et des graines qui sont
difficiles à produire évidemment on
diminue le coût économique de
l'implantation découvert et on diminue
le risque est qu'on évite qu'on prend à
l'antenne ouverte vous allez venir
compris dans nos conditions a planté un
couvert sa toujours une part de une part
de risque
mais la souris alors qu'on a nous à peu
près fini on va regarder s'il ya des
questions
s'est adressé ce que sont pour les
semences bio oui
en terme de réglementation c'est comme
les autres
seulement s'il vous faut des semences
bio ou non crédible qui apporte beaucoup
de régimes dérogatoires en valais est
allé sur dumont traité ou du bio mais
maintenant il avec le développement et
gagne pain à la production de semences
en bio et d'autre part
de la demande des agriculteurs bio il ya
deux possibilités pour les
alors ce que je vous propose de faire
de keynes à ces deux
de poser des questions vous pouvez alors
soit par le chat où c'est possible soit
par le
soin en réactivant vos micros aussi à
leur foi pour poser des questions sur ce
que nous avons dit messadi
soit pour réagir aussi ou faire part de
vos de vos expériences on peut prendre
dix quinze minutes tout le temps qu'il
faudra pour
%
alors tellement dommage tu peux poser ma
question
alors tout d'abord je trouve que cette
expérience est super sympa et j'espère
qu'elle se renouvellera et que tous les
tests que vous avez mis en place etc
vont pouvoir perdurer dans le temps de
donner encore plus de 2 de chiffre je
dirais très précis par rapport à chaque
département parce que rien que dans
notre région les climats sont tellement
différents que les climats et les terres
sont tellement différents est différente
que du coup sa demande je pense un gros
travail des champs deuil
par contre la question elle est tout
heureux mais tu sais que vous venez de
dire que on peut on peut récupérer la
semence de ses couverts mais la question
que je me pose c'est est-ce que
atteindre dans la semaine on n'y perd
pas en productivité que ce soit d'azoté
et d'autre
en fait oui c'est une très bonne
question
à partir du moment où vous récoltez vous
allez notamment des légumineuses vous à
les exporter de la zone hors de la
parcelle parce que vous allez récolter
des grains qui vont être riches en azote
donc effectivement quand vous allez
récolter mais d une féveroles avoue une
veste
vous allez récolter des graines qui vont
être riches en azote
après le le reste vous allez broyé au
sol va être forcément moins riches en
azote
mais en fait il faut pas l'envisager
comme ça faut si vous le faites
envisager le dire je vais faire des
couverts végétaux
devait être cher des trucs et par contre
il ya une petite surface pour lequel
j'allais me des habous je vais aller
jusqu'à dépasser la floraison du couvert
et je vais aller jusqu'à la récolte de
la grecque parce que sinon
donc faut vraiment dédié des surfaces à
ça c'est comme ça on les électeurs ce
qui vous dédié une partie de leur
surface à la production de couverts
végétaux parce que sinon quand vous avez
un couvert végétal en place l'objectif
c'est surtout pas d'aller jusqu'à la
formation de la glâne parce que
l'objectif vous allez avoir du rpt semis
de vote ouverts qui va sans doute vous
aider les années d'après alors ça dépend
des systèmes c'est un lâche parlant d'un
système de commande directe de
où il ya de la route africultures si
vous avez un système permanent m
découverte en les lavant les dents les
arbres on pouvait vous permettre à
l'ennemi d'allah des airs smith à la
bouffe
tombé au sol à vous faire une partie du
couvert de l'année d'après et sinon
l'objectif c'est donc par aller jusqu'à
là ne pas aller jusqu'à là jusqu'à la
graine et donc ne s'arrêter à floraison
floraison une explosion au maximum de
production de biomasse couvert et
notamment en termes de la zotac horizon
il ya deux mois
beaucoup moins dans régis en azote dans
votre système
james key hermes et donc du coup c'est
vrai que par exemple enfin je vois que
dans la première année dans les mélanges
c'est ce que ce que je disais par le
noirmont a créé une tare d'abyssinie et
je sais plus quel légumineuses
heureusement qu'on a pas récolté le
couverture en fait on aurait lu que des
routards on ne se serait retrouvé avec
de la moutarde d'amitié finalement dans
notre dans notre pays et c'est vrai quoi
il vaut mieux peut-être bédié des
surfaces demain quitte à s'arranger
entre
rencontres producteurs quoi matière doit
toucher la moutarde et moi je fais je
pas quoi enfin la baisse médiane mais
wayne on ne peut pas re semaine
interculturelle
merci
il ya d'autres questions ou
ou partage d'expériences aussi ça peut
être ça aussi de ce que vous avez créé
de ce qui a marché de ce qui n'a pas
marché
alors il y avait une question tout à
l'heure je sais pas s'il ya une réponse
sur les densités de semis à la pierre a
répondu sur les densités de semis de
du couvert quand vous a montré qu'il
était celui là
voilà
qui était celui là donc c'était de nous
qu'il y avait un fond de luzerne et là
c'était dans l'oeil
dans le sol on est sur des techniques de
expérimental 1 et 2 de laisser la
luzerne vivent dans des systèmes bio et
de jouer entre guillemets que 7e vivant
pour la couverture du sol une partie de
la nutrition azotée notre système ce qui
se fait déjà beaucoup en en semis direct
sous couvert végétal conventionnelle où
ils ont des systèmes de semis direct
sous couvert vivent ça c'est très
intéressant et donc là on l'a fait en
bio et comme donc c'était une gerbe un
blé qui a été mis en place après avec un
travail des sols on va dire assez
superficielle la luzerne qui est reparti
d'emblée mais qui n'a pas à concurrencer
le blé ou en paille et la luzerne partie
de manière
une fois que le blé a été moissonné la
lgv y en a eu la manière elle a pu faire
un peu ce rôle sera développée mais
comme l'agriculteur dont pierre comme
pierre jugé que c'était un peu faible en
biomasse qu'avec la muse et n y avait
des trous et 1 semis de couvert végétal
annuel dans cette lutte et remet le
couvert végétal annuel s'était de leers
à 25 kg de l'avoine à 30 kg et du radi a
fait voilà
la stratégie c'est à dire que vous
pouvez être très opportuniste en fait
quand vous mettez en place des couverts
végétaux vous prouver
en fonction de ce que vous avez fait
boucher des trous la technique comme ça
il ya plein de de recherche aussi sur
ces techniques qui se met en place la
recherche chez les agriculteurs beaucoup
d'agriculteurs qui teste plein de faim
de choses là-dessus qu'on va d'ailleurs
testé dans un j2ee compter sur ces
questions là
récemment la presse et des techniques
compliqués
sur comment on régule la luzerne et ces
questions de martin brunet bézian pour
la lavande ou le lavandin ou la sauge
quel type de couverts utiliser combattre
les apprentis c'est le ruissellement
est ce que c'est pour
avoir une plantation ou alors c'est sûr
de la terre culture pour la lavande
l'avoir bien c'est un peu deux choses
différentes si on part sur une
agriculture
ça dépend un peu du précédent
ça dépend aussi de l'altitude c'est vrai
que la lavande heures après d'abord
quelques ouvert qu'on a vu là ça peut
fonctionner quoi moi j'aurais tendance à
dire que peut être que rsa watts à peu
c'est que c'est une valeur sûre donc on
peut partir là dessus ça
après le super ça dépend un peu de
lassitude ou on est quoi et après si
c'est sûr de l'interculture parce qu'on
sur de l'internât ont fait pas mal d
c'est sûr sur la bande à mandanda sur
des découvertes sur l'internât si c'est
pour la première année une céréale ça
fonctionne bien l'avoine c'est que ça
fonctionne bien on a essayé le petit
épeautre aussi qu'il faut bien nommer
uniquement sur les 60 cm allez on blague
sur tours en bio ou après on va vraiment
avoir des problèmes de
deux maîtrises de ceux de ceux couverts
l'assureur sur le terrain et après c'est
sûr de la culture plus pérenne de la
couverture qui commencent plus pérenne
on a été ccsud 2009 lautié tu as l'air
de plutôt bien fonctionné en fait on a
pris un mélange de lentilles minette
mortiers et en fait il ya colle au
dessus finalement qu'il ressort mais il
n'a pas l'air du tout de concurrence est
là la rente parce que la cause du ch
culte et c'est ça c2c de faire des
concurrence vis-à-vis de la bande il
faut être très mes clients sur les
mélanges trop de mélange il ya des
choses qui ont été faites avec beaucoup
beaucoup beaucoup de mélanges deux
espèces différentes et en fait ça fait
trop de concurrence par rapport à
l'avant
voilà en gros sur la culture un terrain
on peut en discuter plus longuement ce
qui va vous intéresser montrer quelque
chose ce propos sexistes l'autre même
par exemple est très sûr de la culture
interne en des conseils parce que le
traite a vraiment tendance à gagner quel
que soit les tracés plusieurs traite ça
attentivement a gagné le rang et donc
c'est vraiment
pas très positif comme expérience pas
alors je voulais vous montrer quelque
chose
mais après honnêtement
en interculture entre par exemple une
céréale et une plantation de l'avant de
la banda au mois de décembre
mars à
destituer il n'y a pas grand chose qui a
été qui a été essayé c'est plutôt pour
l'asie d'un dut couvertures de
l'internât plus que de l'interculture et
c'est vrai que ça soit des choses hyper
intéressant c'est à dire être sûr que
l'on puisse détruire le couvert 100 kg
de concurrence avec la lavande et juste
pour finir la difficulté qu'il peut y
avoir c'est soit la valeur des denrées
dans des parcelles sont difficiles et
donc du coup est ce que vraiment la
culture se développe et avoir fait la
semaine non mais c'est très bien ce que
tu as dit juste pour compléter voilà des
essais qu'on fait chez gan tso vert à
saint-just refait surface de valensole
de semis de couverts dans dé l'avant
pourquoi une plateforme ouvert végétaux
qui ne criez pas
avec découvert différents couverts
végétaux dans l'année d'avant donc ça a
été implanté dans des lavandes qui était
de l'année donc d'être importés donc de
la montre combien est implanté en
février
2009 un couvert végétal qui a été
implanté en mars 2019
alors il ya différentes choses mais le
principe qu'on essaye épouse on mesure
les effets sur le sol sur les rendements
de l'avant et c'est
ce qu'on essaye c'est d'avoir des
mélanges de ouvert annuels et
pluriannuels dans l'intérêt de la
lavande donc alors pourquoi ça parce que
l'idée c'est que la vente à des
configurations spatiales quand même
assez partie des impétrants vous avez vu
que c'est compliqué de semer des
couverts végétaux tous les ans chez nous
avec le climat donc quitte à se met à
couvert de l'état si on peut se met à
couvert végétal qui va rester en place
plusieurs années c'est mieux parce que
voilà être
s'il sera déjà implanté l'année d'après
et donc des cours bas on peut par
exemple envisager du sainfoin parce que
le sainfoin on sait que c'est une plante
très bien dans des systèmes
dans des systèmes des conditions
méditerranée sauf que si on implante 1,5
point seule la première année même si on
implante représentant là il va pas faire
beaucoup de biomasse ça risque de salir
exactement comme une parcelle de santé
donc tout ce qu'on a fait c'est que avec
le sainfoin en habit de leers les
risques et la petite légumineuses que
vous avez vu tout à l'heure et c'était
intéressant parce que
leers alors je ne sais pas si cela
serait pas plus adapté
voilà en gros ce qu'on a vu c'est que au
tout début donc le 2 ou 3 mois après la
plantation de 200 couverts il y avait
pas de ses refrains ehlers occuper tous
les trous l'espace est que après l'ère
sahel à elle a périclité un petit peu et
à l'automne suivant donc automne 2010 9
bella y avait déjà une proportion de 5
points et des beaucoup plus équilibré
c'est à dire que le sainfoin s'était
développée et leers
avait bouché les trous du sein par ce
litige personne ne va être au mur après
mois de juillet
les celeron venez donc qu'il y avait une
bonne occupation une bonne
complémentarité de l'espace entre les
recettes hélas aujourd'hui n'est dans
des choses comme ça aujourd'hui c'est
une photo d'eux
sa fiche c'était une photo c'est une
photo de d'avril de cette année donc on
est à un an après l'implantation du land
voyez qu'on voit quasiment que le
sainfoin n'y a plus d'herbe mais on a
réussi à maintenir une couverture
végétale à peu près constante voilà
c'était l'objectif attend on va mesurer
les effets sur le sur le rendement mais
l'âme d'un bleu ont des pratiques c'est
particulière de l'agriculteur qui fait
aussi broyer le couvert végétal pour le
réguler par des brebis dont il a acheté
un propos on va essayer de réguler ou
hergé pas
complété un petit peu ce que dit mathieu
géré essayer de rouvrir mais en fait
compléter ce que dit mathieu c'est que
nous on avait des craintes par rapport à
ce
qui est très bien adapté et en avait on
a vu par en fait il ya une grosse
concurrence avec avec la lavande et on a
fait un essai donc en altitude a mis m
parce que là donc c'est pas tout à lens
on était sur le plateau d'albion et en
fait pour essayer de
calmer un point mais pas trop en fait ce
qu'il a fait l'agriculteur ces deux
moyens entre nîmes et juste une fois et
donc du coup ça lui dit que d'accepter
un peu trop son développement c'est à
dire que il s'est développé développer
mais pas pas trop non plus alors que si
on coupe trop trop régulièrement d'une
part apparemment
pas mal de racines mais en plus ça fait
vraiment plus de confiance
à l'approché
des st louis qui peuvent être
intéressants et c
est ce que vous avez d'autres questions
ou remarques on partage d'expériences
et ben peu de temps après 2-2 2-3 mois
après peut-être il ya d'autres
techniques qu'il ya des agriculteurs qui
implantent ou lavande en script il dans
un couvert déjà développé vous qu'ils
ont à cinq points parce que le ca
combien dans leurs relations étaient là
ils vont aller à implanter les couvert
végétal en strip till dans le sang alors
sa demande du match ils disent dans le
passé deux heures ça demande du
machinisme spéciale adaptée mais ils ont
déjà levé remplace ça se fait que vous
avez des agriculteurs qui font ça sur le
jean patou valensole donc si ça vous
intéresse quand je pourrai vous nous
envoyez un petit mail et puis on peut
vous donner les coordonnées de ces
agriculteurs c'est très intéressant
d'aller d'aller voir ce qu'il fait mais
globalement ce qui se pratique on va
dire c'est souvent
plantation de lavandin et celui à pour
ceux qui sont un peu en altitude et qui
s'aiment et qui plante parlons mois de
février mars souvent c'est plantations
et celui direct de de l'interculture de
la personne de la culture ou alors ce
qui peut se faire aussi parce que c'est
vrai que les semis de printemps tib le
maquereau c'est un peu compliqué si
c'est pas pour lutter contre le
dépérissement il ya encore possibilité
de se met à l'automne c'est-à-dire que
vous permet ou la vendre au mois de mars
et après vous fonctionnez votre votre
culture votre culture un terrain à
l'automne suivant et pareil pour tous
ceux qui pleurent deux mois de novembre
décembre voilà
c'est encore mieux parce que ceux qui
plantent dollars s'ils ont un peu moins
de chance d'avoir réduit alors que ceux
qui plane pour moi de novembre décembre
il est tout à fait possible de se tenir
au printemps mais
est-ce qu'il ya d'autres questions ou
remarques
merci de ne rien marie-france
6e
manifestez-vous s'il est d'aider
dernière
dernière question
sachant que donc ne vous le dit mais ce
diaporama on va vous mettre à
disposition on va on a enregistré la
conférence qu'elle sera aussi visible si
vous voulez la la revoir ou la partager
ou ceux qui n'ont pas pu être là
aujourd'hui
c'est un format qu'on a testé parce que
on sait que le mois de juillet il n'y a
pas trop de assez difficile d'avoir la
disponibilité ça nous a permis de vous
connecter d'un peu partout et puis que
sur la question des couverts peut-être
en conclusion on peut dire ça sur la
question découvert ce qui marche c'est
la réactivité c'est à dire que
ceux qui font les plus beaux coups verts
réussissent le mieux ces systèmes avec
ouverts sont ceux qui sont très réactif
vous avez vous ai compris qu on a vous
savez on a un climat très très compliqué
très aléatoire voilà c'est la réactivité
l'opportunisme il va faire la réussite
du peu la chose donc d'avoir le sac de
semences prêt pour acheter soit soit là
soit produit comme vous l'aimez d'avoir
les sacs de semence pas trop loin pour
en fonction de la météo surtout si vous
ai pas l'irrigation de dire bah tiens
voilà vous avez semé un valet ce mets
mon verbe et des tables où les
agriculteurs qui sont un peu fébriles
habitués de cette technique ligne il
fonctionne de cette manière
voilà et puis évidemment
on en a parlé un peu mais ça pourrait
faire l'objet d'un autre
d'un autre petit point la
complémentarité et quelle vague est
intéressante et après on a parlé là
plutôt découvert en interculture parce
que c'était l'objectif
mais on pourrait parler de plein de
manières de faire des couverts végétaux
commentaires sur le frappent notamment
céréales d'association entre des
couverts végétaux et des cultures et je
raconte est un petit peu partout ces
désagréments des initiales d'école ou
même l'association de culture qui est
aussi que répondre à beaucoup de
services qu'on a on a essayé d plaie
avec des lentilles c'est ce que fait la
coopérative gps des blés avec de l'air
c'est ce que fait
donc il ya du ya pas mal de sang a testé
on commence à acquérir un peu plus
ensemble à la chambre
l'écho cathy le criait pas mais lycée
agricole l'extra mal de références dans
nos dans nos climats si particulier
et donc l'enjeu c'est de continuer à
acquérir ces références là donc si vous
vous souhaitez faire des essais et
essayez vous lancerez dans les couverts
végétaux et vous souhaitez de la pris
pour ça on peut évidemment où la chambre
ou agribio les répondre à vos à vos
préoccupations à vos questions et vous
aider en fonction de ce qu'on a vu
ailleurs en fonction des
expérimentations compte est fait en
fonction de ce que font les agriculteurs
on peut vous aiguiller là dedans on met
le système et après on peut venir suivre
la chose pour acquérir des références
objectifs ces deux opus on va acquérir
de référence d'emploi de conditions
différentes en place de systèmes
différents avec des objectifs différents
des bio n'est pas bio de l'élevage par
delval de l'irrigation agrégation des
systèmes à grande surface des sites un
petite surface
ok on va réussir à créer la référence
dans ce système là on tousse on va
mettre tout ça dans un pot commun pour
tous les agriculteurs et ça va servir à
tout bon donc c'est ça l'objectif aussi
de
200 heures de programmes et tout ce
qu'on vous a montré là où quasiment tout
ce qu'on vous a montré cdd et 7 chez des
agriculteurs qui sont intéressés de
tester d'essayer de comprendre ce qui se
passe parce que ça c'est important aussi
de comprendre pourquoi ça ne rame et de
comprendre aussi pourquoi ça marche ça
marche pas là car c'est très bien ça a
marché on se pose pas la question
pourquoi ça a marché ou pas et donc de
juger un petit peu les des potentialités
des systèmes et surtout de partager tout
ça pour pour que avec sa face avant ces
couples exécutifs du
de tous les programmes un petit peu
comment sur ces questions-là de ces
temps de 2,7 en échange
vous propose vous procurer qu'il ya plus
de questions
merci à mathieu qui a l'initiative de
suivre ces essais ne pas l'aider truilhé
aux deux tiers parti fondé
voilà merci et merci à tous ceux qui ont
oeuvré à la réussite de et c'est donc
pas les il ya au delà des gens qui sont
pas lisibles ce soir il ya tous les
stagiaires sont passés par là qu'ils ont
qui ont ils continuent d'oeuvrer pour ça
et puis tous les partenaires les
instituts techniques
qui a une très bonne synergie sur ces
questions-là localement donc faut en
profiter
à bientôt à luanda dont la revue qu'on
vous souhaite un bon ce mythe ouvert et
puis et puis voilà vous nous raconterez
comment ça se passe et puis si vous
voulez encore une fois plus de
précisions et vous hésitez pas à me
faire un petit mail vous appelez vous
avez nos cordes
voilà merci le clown clôture là
comme ça et qu'il ya bientôt on va re
proposer si ça vous a plu on proposera
des outils webinaire comme ça sur cette
formule 1
bonne soirée

Partager sur :