François Mulet - Écologie des vers de terre & reconstruction de la fertilité des sols

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (2 avr. 2020) - François Mulet - Durée : 207 minutes
Icone categorie objectif.png Sol et fertilisation

Thumbnail youtube NjeQU yyDG4.jpg


Dans cette vidéo, François Mulet nous parle de l'écologie des vers de terre et de la reconstruction de la fertilité des sols.

Son intervention s'articule autour des sujets suivants :

  • 00:22:18 : Les différents lombriciens.
  • 00:32:42 : Le cycle de vie des vers de terre.
  • 00:49:43 : Nature du sol.
  • 00:55:44 : Nutrition et cycle de l'azote des anéciques.
  • 01:47:44 : Stratégie de reconstruction biologique basée sur les vers de terre.
  • 02:20:31 : Remonter le taux de MO du sol.
  • 02:36:31 : Technosol et recontruction des sols par intrant massif.
  • 02:42:05 : Reconstruction progressive par les VDT.
  • 02:49:05 : Auto-fertilité des vergers.
  • 02:59:40 : Utilisation des épigés en MSV.
  • 03:17:48 : Reproduire les vers de terre.


Annexes

Transcriptions

on recommence bonjour à tous et

donc bienvenue à 7
virtuel sur l'écologie des vers de terre
et la reconstruction biologique des sols
dans la série des classes virtuelles
qu'on fait là pendant le confinement
j'avais envie de faire donc une classe
virtuelle spéciale sur l'écologie des
vers de terre et la reconstruction
biologique des sols parce que je me suis

Afficher la suite

rendu compte que c'est un sujet qu'on

n'avait jamais vraiment abordé en
profondeur alors qu'il a toute son
importance
on a souvent parlé de du rôle des que du
rôle des vers de terre dans le foie
commanderie laverde les vers de terre
dans les itinéraires techniques
on a aussi fait des choses très
concentré sur l'écologie elle même mais
je voulais me concentrer sur la
construction biologique des sols parce
qu'aussi on a mis récemment au point par
récemment depuis une dizaine d'années un
certain nombre de techniques de
reconstruction biologique des sols par
les vers de terre et c'est souvent un
gros cinq le grand 1 le grand inconnu le
grand méconnu le ver de terre
on va en parler aussi on nous parle
souvent de mycorhizes on nous parle de
système racinaire on nous parle de
beaucoup de choses et puis au final le
ver de terre on en parle beaucoup mais
on évoque beaucoup en tout cas mais
réellement quel est son rôle et à kehl
le rytme purpan sur les sols qu'est ce
qu'ils mangent réellement et comment ce
qu'ils mangent aide à la reconstruction
des sols je pense que il était quand
même important de refaire un point là
dessus alors il ya déjà eu quand même un
certain nombre de vidéos qui ont été
faites on avait notamment fait en 2015
2014-2015 je ne sais plus avec marcel
bouchez une série vidéo assez complète
qui sont toujours en ligne qu'on avait
posté initialement sur mariage sur un
rush est au bilan et qu'on a riposté sur
verre de thé reproduction donc il ya un
certain nombre d'éléments d'écologie sur
lesquels je vais pas revenir cet
après-midi parce qu'on va pas pouvoir
tours passés en revue et donc je vous
invite à retourner voir ses conférences
ses formations qu'avait fait marcel
bouchez il ya cinq ans maintenant pour
approfondir un petit peu votre
connaissance du travail de marcel
bouchez donc voilà une petite info au
passage tout de même la semaine
prochaine je fais pendant deux jours en
100% digitale donc le 13 14 avril une
formation maraîchage sol vivant
agronomie et dr technique et donc il
reste quelques places pour les vivats et
pour tous ceux qui ont des organismes de
formation fin des fonds de formation
donc si vous voulez vous y inscrire on
passera deux jours à passer en revue
l'agronomie les ittierre technique je
vous présenterai beaucoup de choses
nouvelles notamment surréaliste hier
technique parce que ces deux derniers
hivers gd visité pas mal de faire mieux
beaucoup d'agriculteurs qui nous ont
fait des trucs vraiment chouette
et donc il y aura beaucoup de nouveautés
sur les itinéraires techniques voilà on
va démarrer par le diaporama à longvic
c'est mon dilemme
pas donc je voulais faire d'abord un
premier point sur les plats telles mains
parce qu'en fait je me doute que cet
après midi on va vouloir me parler des
plates helminthes puisque une question
taboue on va beaucoup posé ces derniers
temps quand j'ai fait des conférences
des visites de ferme etc
vous avez sans doute ce entendu parler
de ce fameux plat telle manne qui est un
ver qui soi-disant mangerez les autres
vers de terre alors pour ma part je n'ai
jamais vu de tous les gens que j'ai pu
questionner personne ne m'a jamais vu ou
entendu parler
donc j'ai fait 5 g j'ai été voir marcel
bouchez je lui ai posé la question j'ai
envoyé un mail et il m'a répondu à la
question la question des plats tellement
tu la chose suivante
quant aux plaintes et mains de bouffeurs
de verre leur arrivée catastrophique en
europe et signalis depuis le début du
20e siècle
ça fait quand même là il fait des
ravages nul que tu peux constater
puisque simplement je lui posais la
question de savoir si vraiment il y
avait la présence s'inquiéter de ces
plates nôtres et donc effectivement non
les plats tels mende a priori on s'en
fout un peu
il n'y a pas forcément en vérité
d'invasion du platel menthe
il ya des scientifiques commencent à
étudier les plaintes helminthes et donc
on commence à peu près à savoir ce que
c'est mais il n'y a pas une invasion de
plats telle manne pour savoir s'il y
avait une invasion pentagone il faudrait
l'étudier depuis plusieurs décennies en
détail savoir partout sur le territoire
ou et sur now est ce qu'il y en a pas
l'évolution des espèces or aujourd'hui
on dispose absolument pas des données de
données suffisantes qui pourrait nous
permettre d'affirmer qu'il ya une forme
d' invasion quelconque de platine
on verra bien dans les années futures
mais à ce stade c'est un peu du
catastrophisme écologique pour pas grand
chose
et tout ça pour vous dire que si vous
avez des bonnes pratiques agricoles que
vous nourrissez votre notaire vous aurez
les vers de terre
mais il est fort peu probable que vous
ayez des invasions pas tellement un qui
tue au ver de terre voilà
alors l'écologie des vers de terre
aujourd'hui
vous savez on a un péno notre société
vers de terre production c'est pas pour
rien c'est bien parce que le ver de
terre a une grande importance dans nos
sols mais malheureusement la
documentation à disposition des vers de
terre les publications sur les vers de
terre ne sont pas très nombreuses et
vous le savez si vous êtes sur cette
chaîne nous sommes en grande amitié avec
toute l'équipe de verre de thé
reproduction sommes en grande amitié
avec marcel bouchez pour une bonne
raison c'est que s'est sans doute le
plus grand et colloques des vers de
terre et c'est quand même à peu près lui
le seul à avoir bossé sérieusement sur
le sujet et il faut comprendre un truc
c'est que ce l'oeuvre de marcel bouchez
et tient quand même dans deux gros
ouvrages qui sont au sujet des vers de
terre parce qu'il écrit aussi sur autre
chose il a écrit sur la thermodynamique
des écosystèmes sur la théorie de
l'information il a écrit sur d'autres
sujets dans ces deux ouvrages donc
longue audition de france qui est le la
thèse de marcel et donc c'est un un
ouvrage assez complet sur beaucoup
d'éléments d'écologie des vers de terre
qui date de 1972 et il nous aura fallu à
nous la communauté des développeurs
agricole attendre les années 2010 pour
qu'on découvre le travail et des marcels
pour une raison bien simple c'est que
son travail était sous format papier et
que donc il n'a pas passé l'ère du
digital et donc nous c'est à travers le
livre de marcel des vers de terre et des
hommes qu'on a découvert son travail
travail de synthèse assez maladroit des
propres propos de marcel puisqu'en fait
il a essayé de résumer un peu tout le
travail d'une carrière dans ce livre des
vers de terre et des hommes
c'est grâce à un certain nombre de
personnes dont alain canet notamment
qu'on a réussi à faire sortir ce livre
aux éditions actes sud est qui et qui se
vend très bien et je vous invite à venir
en faire des fiches de lecture et c'est
ça qu'on dise un livre qui contient
quand même beaucoup d'informations quant
à l'ombrie siens de france écologie et
systémique
il est évidemment introuvable
aujourd'hui riz mais vous pouvez le
télécharger sur le site vers de terre
prod point fr parce que vous avez là sur
l'écran
toutes les archives de marcel bouchez
enfin toutes les archives c'était un
bien grand mot mais en tout cas via et
deux ans maintenant avec contacter
marcel et on lui avait demandé si
comment dirais-je s'ils avaient de la
documentation à nous filer s'il y avait
des publications à nous transmettre des
choses intéressantes sur tel ou tel
sujet et puis nous a suggéré que
peut-être ça sera intéressant qu'on
récupère toutes ses archives du
biographique bon pourquoi pas on savait
pas trop comment faire mais on est quand
même allé les chercher à montpellier et
donc elles sont là sous vos yeux elles
sont dans nos bureaux et ont des atouts
scanner toute remise en ligne donc
désormais on a quand même accès à pas
mal d'informations et notamment tout le
travail de marcel bouchez et le travail
de tous ses collègues puisque dans les
400 publications qui a là il y en a à
peu près 250 qui sont marcel et 150
d'autres auteurs ou été coécrite par
marcel avec d'autres auteurs auxquels
sont toutes disponibles sur verre de
terre prod point fr et on les a aussi
douteux claude et sur la pagerie sergei
de marcel bouchez ce qui fait qu'on
espère que l'on les années qui viennent
marcel bouchez soit de nouveau un auteur
extrêmement cité dans les publications
voila voila et
et un grand merci à martin puisque
martin de notre équipe à passer un mois
entier à scanner toutes les publications
je vous laisse imaginer que c'est
beaucoup de boulot et merci à toute
l'équipe d'avoir supporté le bruit du
scanner parce que ça a été un peu
pénible dans le bureau donc voilà alors
aujourd'hui je vais vous parler
d'écologie des vers de terre mais je
vais essayer de résumer en fait les
points essentiels qui nous concerne nous
sur une reconstruction biologique des
sols
je vais pas les essayer de pas me perdre
dans tous les détails d'écologie sachant
que ce n'est toujours pas lu en entier
en intégrale des 400 publications de sa
bouche et je commence à devenir un bon
paquet mais je vais essayer vraiment de
me concentrer sur les quelques aspects
essentiels de l'écologie qui vont de
concernés dans leur reconstruction
biologique des sols alors autres petits
points tant que j'y suis avec l'équipe
là pendant le ces dernières semaines on
a trié toutes les photos d'archivés de
ma richesse seul vivant on a pu
retrouver dans toutes nos bases de
données ont les arranger on les a
redimensionné et donc vous avez un
fichier zip de 2 4 gigas je crois qui
est planqué sur http public quand vers
de terre prod préfère slash banque photo
agriculture du vivant points vip et là
vous avez 2800 photo dit hier technique
de machines de mulhouse de semoirs de
tout ce que vous voulez d'activité
biologique de vers de terre etc vous
pouvez utiliser ces photos les
réutiliser sont en licence creative
commons domaine public la ccl 0 donc
fait sens tu fais tu sens que vous
voulez vous pouvez les revendre les
transformer dire que c'est vous qui les
avez prises profitez-en et d'ailleurs
j'en profite pour passer un petit mot si
vous avez des photos de vos tirs
technique de vos fermes même si c'est
pas mal ronge
même si c'est mal rangée même si c'est
mal ordonnée n'hésitez pas à nous les
envoyer par louis transfert on a mis en
place un plan de bataille pour commencer
sérieusement à ranger nos photos à
l'étrier et les mettre à disposition
tous voilà donc n'hésitez pas à nous
envoyer les photos n'hésitez pas à nous
envoyer des vidéos
mais n'hésitez pas à nous envoyer toutes
sortes d'informations sur notre adresse
contact à ses contacts
contact @ vers de terre prend 2 point fr
et ça prendra peut-être des fois un
petit peu de temps mais on triera tout
ça on rangera tout ça et ça sera utile à
toute la communauté
alors je vais commencer avant de rentrer
vraiment dans le dur de l'écologie par
part quelques petites photos qui à mon
avis sont les photos les plus les photos
très symbolique et des photos très
importante à comprendre alors notamment
celles la bombe à ces cabanes de vers de
terre alors vous voyez celle là elle est
un petit peu spécial parce qu'il ya des
oignons
donc comment cette photo a été prise
en fait avec mon frère daniel on avait
mis au point une technique de semis des
oignons à la volée donc en fait ont
bâché avec de la base d'ensilage pendant
tout l'hiver les parcelles
pendant tout l'hiver les vers de terre
manger les résidus de culture et au
printemps on débâche on s'aime les
oignons à la volée ou se disent oignons
d'assez gros calibre et ensuite on payet
on faisait ça dans la foulée en débat
chez on débâche et on s'en balance et
les oignons avril à la volée et on débat
et en europe et y est là le problème
c'est que les vendeurs est tombé en
panne donc on a des bâches et on a mis
des oignons et tu es pendre et une fois
qu'on allait répandre réparer l'épandeur
et qu'on est revenue une semaine après
voilà à quoi ressemble et nos oignons
ils étaient tous regroupés ils étaient
tous regroupés dans la cabane des vers
de terre
j'aime beaucoup cette photo parce que
elle nous montre vraiment la force du
ver de terre force qui est souvent
méconnue on imagine ça mange un peu de
terre ça bricole un truc l'autre menant
vers des terres c'est vraiment capable
de déplacer des masques importance est
vraiment capable d'avoir une action
mécanique importante sur l'écosystème
c'est quelque chose de voir à qui faut
qu'il faut comprendre qu'il faut sentir
et qu'il faut bien intégrer dans le
développement de notre agriculture alors
si les vers de terre sont capables de
dépasser des oignons il serait
évidemment capable de dépasser des bouts
de brf ils seront capables de faire des
choses comme ça
donc ça marche aussi avec les oignons
rouges jolie photo de ce froid fait les
vers de terre
alors je vous ai mis aussi cette autre
photo qui nous a été transmise par les
collègues de grignoter qu'en belgique on
a fait un concours photos sur concours
photos vers de terre sur la page
facebook de vers de terre production et
ça c'est la plus belle photo qu'on nous
a transmises par cette photo elle et
elle est symbolique de quelque chose
d'un terrain assez intéressant c'est la
symbiose entre le végétal et le ver de
terre
puisqu'en fait il ya encore six ou sept
ans quand on se posait la question de
l'importance du flux de carbone fluide
azote du ver de terre sur la croissance
des plantes
honnêtement temps qu'on n'avait pas
trouvé le travail de marcel on nous
raconte est absolument n'importe quoi et
or notamment les âges les agronomes aux
adducteurs envoyé de temps en temps des
racines dans les caries les vers de
terre et les agronomes s'empresser de
dire oh là là mais si les racines
descendre dans les galeries de vers de
terre c'est parce que le ver de terre
n'est plus dans la galerie l'importance
de cette symbiose dans le cycle du
carbone et d'azoté de la nutrition de la
plante de manière générale est vraiment
symboliser la et c'est vraiment tout le
travail de marcel bouchez qui synthétise
et ici c'est à dire que il ya un flux
important d'éléments de nutrition daz
hot de tout ce que vous voulez
entre la litière le ver de terre est la
racine et c'est ici que ça se passe et
on va le voir donc
vous le savez sans doute peut-être pour
certains déjà ce flux cette symbiose
très court très rapides très efficaces
sans pertes contre le ver de terre est
la racine ça représente probablement
dans beaucoup de situations 70 ou 80% de
la nutrition des plantes et donc elle
est vraiment magnifiquement représenté
ici dans cette très belle photo de
tôt sur l'éclosion des vers de terre un
ver de terre sané comme ça si vous en
avez jamais vus voilà à quoi ressemble
un oeuf de vers de terre ou le verre on
va le voir un petit peu après le cycle
de reproduction des vers de terre
si vous prenez le temps de chercher
dorénavant quand vous regardez dans
votre sol quand vous allez faire un peu
de désherbage au lieu de plantation vous
pouvez assez facilement à l'oeil voir
les autres vers de terre c'est comme ça
que ça se passe
un ver de terre ça n'aide 1,9 on
reparlera un petit peu plus tard du taux
de fécondité des vers de terre alors
vers de terre ça peut aussi être ça
alors ça c'est un ver de terre
australien donc s'est méchamment banes
quand même ça peut faire plus d'un mètre
je suis allé voir au mois de janvier
marcel bouchez on a longuement discuté
je suis allé voir montpellier pour
rencontrer et il m'a dit que des
agriculteurs du landes et du pays basque
il avait déjà envoyé les photos de vers
de terre qui avait à peu près cette
dimension là et donc a priori on a en
france
les vers de terre de ses dimensions là
sauf qu'ils n'ont jamais été identifiés
on trouve assez facilement dès qu'ils
font 40 cm voire 50 cm mais on est à peu
près sûr qu'il ya en france une espèce
qu'à peu près de cette dimension là
alors avis aux amateurs de vers de terre
si jamais un jour vous trouvez une vers
de terre de cette dimension là où vous
voyez une galerie anormalement grosse
n'hésitez pas à nous en faire part à
transmettre les photos à nous dire ou es
ce que vous avez fait ces observations
bon c'est un peu anecdotique mais
néanmoins savoir qu'on a des animaux de
cette taille là dans le sol
ça signifie beaucoup de choses peut par
exemple essayez d'imaginer à quelle
profondeur ce ver de terre est capable
de faire des galeries à mon avis on her
50 mètres tranquille il fait déjà à m on
sait par exemple marcel nous a déjà
expliqué qu'il avait vu des galeries de
d'année situe assez classique des années
sic d'une vingtaine de centimètres des
cendres à plus de 40 mètres de
profondeur donc je vous laisse imaginer
que celui là doit descendre probablement
aussi profond des racines des armes
c'est-à-dire à 150 mètres de profondeur
il en existe des encore plus gros des
méchamment balèze de toutes sortes
c'est aussi pour dire qu'il ya encore
aujourd'hui beaucoup de choses qu'on
ignore sur la vie des sols et notamment
la vie en profondeur des sols beaucoup
beaucoup de choses on va reparler un peu
après notamment aujourd'hui on a très
peu d'infos sur les interactions entre
les mycorhizes et les vers de terre très
peu d'infos sur tout un tas de sujets
comme ça et encore beaucoup de choses à
découvrir dans les années qui viennent
alors et pour cause depuis que marcel a
arrêté son travail il ya quand même plus
grand monde qui a vraiment repris ce
travail d'écologie ce travail de
développement de l'écologie de
comprendre l'écologie du ver de terre
donc aujourd'hui on est quand même un
petit peu arrêté on ce travail là donc
on fait un peu explorées mais c'est pour
vous dire voilà qu'il ya encore vraiment
beaucoup de travail à faire avis aux
jeunes qui sont en master d'âcre
écologie en bts en école d'agro je ne
sais pas quoi
on a fait le boulot on a on a scanné
toutes les publications marcel bouchez
et sont désormais disponibles il ya
malgré tout dans le monde quelques
chercheurs qui continuent de travailler
un petit peu sur certains aspects du ver
de terre
on en reparlera un petit peu après aussi
marcel dans le gros de son oeuvre
je vous l'armée parce que c'est quand
même une grosse heure dans le gros de
son oeuvre il a beaucoup travaillé sur
quoi il a travaillé sur le site de la
zone du ver de terre
il a mis dix ans à mettre au point une
une expérience assez magistrale où il a
pu commencer à mesurer au terrain et
fluide azote du ver de terre des fluides
azote de la litière faire le ver de
terre du ver de terre vers la plante et
vers le sol
on va reparler en plus en détails après
mais il faut comprendre que ce travail
d'écologie ce travail de compréhension
des cycles des vers de terre c'est à peu
près arrêté là et il est encore rempli
de trous remplis d'inconnus au nord par
un petit peu après quand on fera une
synthèse du cycle de l'azoté avec le ver
de terre et notamment marcel a étudié
optique de la zot mais en fait pour les
autres éléments on en sais à rien
le carbone c'est exactement la même
chose il ya des énormes trous dans le
cycle du ver de terre on ne sait pas par
exemple aujourd'hui
sous quelle forme ni la zot lé pas sous
forme de nitrate d'ammonium les sous
forme d'acide aminé les sous forme de
miku protéines on ne sait pas sous
quelle forme en fait la zone de transit
du ver de terre des excréments du ver de
terre et surtout du mucus des vers de
terre vers la plante donc on ne sait pas
sous quelle forme et transit on n'a
qu'une très vague idée d autres flux
d'éléments on a absolument aucune idée
des transitions bactérienne entre les
bactéries qui pourraient vivre en
symbiose avec les vers de terre et qui
pourrait vivre en symbiose avec la
raison ce faire entrer dans les plans de
sentir des plantes et c'est donc là on a
encore une boîte de pandore gigantesque
à découvrir et à ce stade ias a priori
quand même pas grand monde qui s'est mis
au boulot sur ces sujets là il ya eu il
ya un an et demi
premier colloque international sur les
vers de terreaux chine tiens c'est
dommage j'aurais dû mettre quelques
photos ouvert de marcel bouchez avait
été invité en tant que président
d'honneur il ya aujourd'hui une douzaine
de thésards en chine qui reprennent le
travail de marcel bouchez mais pour être
clair on en est quand même là et ça
avance très très vite
donc j'espère que vous en tiendrez pas
rigueur si d'ici quelques années on
revient en disant ah bah en fait on
avait mal compris certains sujets parce
qu'il ya encore vraiment beaucoup de
choses à découvrir
je vais revenir un petit peu plus tard
donc maintenant rentrons un petit peu
dans la morphologie et la diversité des
vers de terre
donc on a en france à peu près 150
espèces de vers de terre
mais on parle bien de 150 espèces de
vers de terre différentes
sachant qu on a à peu près dans une
prairie normal dans une forêt normal
dans un écosystème normale entre si
c'était si c'est cette espèce d x 8 x 5
mais ça tourne autour de ce chiffre là
qui cohabitent dans le même écosystème
donc n'espérez peut-être pas trouvé 50
espèces de vers de terre dans vos
parcelles si vous voulez comptez vous en
trouverez une petite dizaine rarement
plus c'est un équilibre normal
pour la sole et 150 espèces se partagent
le territoire français jours renvoie une
fois de plus
aux ouvrages de marcel bouchez l'ombrie
siens de france et à ces formations il
n'explique un petit peu marcel
l'évolution des espèces en fonction des
différentes ères glaciaires et sait
comment ça évolue bon mais je vais
passer assez vite fait vu que ça va pas
nous amener grand chose de connaître les
150 espèces si on veut réfléchir à la
reconstruction biologique des sols voilà
voilà donc la morphologie extrêmement
simplifiée d'un autre vers de terre il a
une bouche il a des segments qu'on
appelle communément des anneaux déçoit
alors les 60 sont d'importance quand
même si vous êtes maraîchers vous avez
sans doute vu en périodes humides des
fois les vers de terre grimper dessus
par exemple du foot bruxelles
des choses comme ça on ramassera les
choux de bruxelles mais je vais souvent
des épis g c'est grâce à ces soit en
fait que le ver de terre peut grimper et
notamment les plus petits les épis g
c'est grâce au soin qui peuvent grimper
un peu partout
on le voit on le reverra après le clip
est l'homme donc c'est ce qui permet de
produire les oeufs en fait et puis bah
la news et et après ça c'est donc
s es catégories écologique il faut bien
faire la différence je vois encore
aujourd'hui dans des bouquins d'agro bts
école d'un gros et compagnie dire qu'il
ya trois espèces de vers de terre et
piger endogène et si ce ne sont pas des
espèces ce sont des catégories
écologique
ce qui n'a rien à voir alors ce sont des
catégories écologique et aux dires mêmes
de marcel bouchez se sont pas forcément
des super génial catégorie écologique
extrêmement bien fait elles ont été
créées comme ça au fil du temps c'est
marseille qui a créé la catégorie
écologique année sic parce qu'il a par
ses observations bien vu que c'était une
catégorie écologique qui avait une forte
spécificité et les années sic regroupe
aussi un certain nombre d'espèces
spécifique puisque dans une fois de plus
je vous renvoie forcément être en
formation de marcel bouchez les années
figure et ont une mutation très
spécifiques qui les rend un peu plus
performant pour creuser le sol mais vous
avez des pseudos et les sikhs qui ont
des comportements d'année sic tout à
fait semblable donc ce sont bien des
corps est catégorique aux logiques et
donc vous avez des vers de terre qu'il
est très difficile de classer dans l'une
dans l'autre parce que adoptent des
comportements d'une catégorie ou d'une
autre et suivant les types de sol
certains vers de terre qui sont plutôt
des andes aux jets vont se comporter un
peu plus comme des épis g et vice et
versa donc l'idée elle est plutôt de
réfléchir en fait à quoi servent ces
vers de terre quelles sont leurs
différents types de nourriture dans
différents types de comportements et en
quoi ils vont nous être utile pour faire
de l'agriculture où ils vont nous être
utile pour recycler de la matière
organique et faire pousser des plantes
alors reprenons simplement le cycle de
la fertilité et catégorie écologique
qu'est ce que ça veut dire ça veut dire
habitat et nutrition donc qu'est ce que
je mange bien vous en doutez le ver de
terre ça mange de la matière organique
et donc regardons simplement les trois
flux de matière à gagner qui vont de
l'écosystème vivant du végétal vers le
sol et on se doute que mal
c'est sur ces flux de matières
organiques que le ver de terre va se
placer pour se nourrir et faire le cycle
de la fertilité alors en fait une des
grosses sources de matières unique donc
c'est la litière et ça c'est l'année sic
qui prend en charge cette litière
l'année si qu'il va chercher la
différence sur facile à descendre le sol
et c'est là sa principale source de
nourriture alors il ya aussi une source
de nourriture secondaire qui va être les
systèmes racinaires en décomposition
surface il va aller aussi sans nourrir
mais c'est bien ce qu'on voit dans les
photos de cabanes de vers de terre c'est
que l'année 6 son boulot c'est d'avoir
mis en place un mode de vie une galerie
verticale etc qui lui permet de
descendre la litière pour qu elles se
décomposent qu'elle soit l'humidité avec
des micro organismes et qui puisent à
manger les rideaux dépôt c'est un peu
plus compliqué parce qu'en fait les
réseaux dépôt ça sort ça apparaît dans
le sol un peu partout le long des
racines donc là j'ai envie de dire que
c'est un peu tous les vers de terre qui
vont manger les réseaux des pauses
suivant les opportunités
j'imagine que pour certains ça vous est
déjà arrivé de voir notamment des
poireaux l'hiver sur les sols nus où il
y avait que des poireaux vraiment tu les
poireaux végétation présente sur le sol
ça vous est déjà arrivé de voir de
nombreux vers de terre qui fouillaient
dans les racines des poireaux on se
doute qu'en fait ils viennent manger
quelque chose et pourquoi pas les
réseaux dépôt donc à mon avis ce flux de
carbone les réseaux dépôt c'est un flux
qui est très diffus dans le sol est à
peu près toutes les catégories
écologique sans nourrice alors je dis
bien c'est une idée parce qu'on a
vraiment peu voire aucune publication
sur ce sujet spécifique
mais on peut imaginer que c'est la
plupart des catégories écologique qui
s'en nourrissent d'une manière assez
opportuniste après vous avez les
systèmes racinaires et donc les systèmes
racinaires eux ils vont se développer
dans le sol dans tout l'horizon du sol
sipa le mans dans les 40 premiers
centimètres vu que c'est quand même là
que le plus gros du système racinaire se
développent et donc la très probablement
que c'est aussi les années sic et les
andes auger qui s'en nourrissent
puisque c'est eux qui vont vivre dans
cet horizon là alors concernant les îles
figé les épiciers sont peu présents des
écosystèmes en termes de masse en fait
le ils vont être assez rare dans les
écosystèmes
leur rôle c'est de nourrir de se nourrir
et donc de gérer les accumulations
biomasse donc si par exemple vous avez
un fossé avec beaucoup de feuilles et de
l'humidité qui tombe et l'humidité dans
le fond du fossé
vous allez voir apparaître des
populations des piges et de manière
régulière tous les ans qui vont venir
digéré cet excédent de biomasse qui
s'accumulent dans un endroit de
l'écosystème et pij et on en trouve
aussi dans les bouses de vache on en
trouvera dans les écosystèmes partout où
il ya de l'accumulation matière laine et
c'est pour ça que on a commencé à
développer des écosystèmes avec les épis
g puisque dans nos systèmes
on a la possibilité d'accumuler des
matières organiques par endroits de
manière localisée de différentes
manières et les épis jets peuvent s'y
développer pour nourrir les plantes donc
pour faire très
si vous avez envie né voilà je vais pas
passer très longtemps sur ces trois
catégories écologique c'est quelque
chose d'assez connu si vous voulez
essayer de les reconnaître je vous dise
et les catégories écologique et c'est
difficile des classes est
systématiquement une espèce ou une autre
bien que renée qu'ils soient très
représentative comme l'est cette nuit à
fictifs et ida qui est très
représentative des épis g mais
globalement la tendance c'est quoi c'est
que les épiciers sont plus petits sont
plus prolifiques et ils vont manger des
comment dire ils vont avoir une ration
alimentaire qui est beaucoup plus riche
en matière organique que les autres
catégories écologique d'après les
données qu'on trouve chez marcel et dans
la littérature en général un épi g20
plutôt nourris se nourrir d'une une
ration alimentaire qui va être composée
de 60 % de matières munich et 40% de
minéral alors 60 % de matières
organiques et 40% minérale ça correspond
à peu près à ce que vous avez dans un
compost bien mûr 40% de minéral ça peut
paraître un peu beaucoup dans un compost
mais quand vous y réfléchissez en fait
dans les matières unique vous avez quand
même toujours une part assez importante
d'eau minérale en le minéral c'est quoi
c'est ce qui n'est pas du champ ce qui
n'est pas du carbone de l'hydrogène de
logiciels et la za c'est tout le reste
donc on va trouver dans un compost
normal une certaine concentration assez
élevé le minéral puisque dans le
processus de compostage la matière
organique a perdu une grosse partie de
son carbone et le minéral lui est resté
et s'est concentré ces
d'ailleurs que le compost n'est pas un
mauvais aliments dans les pij et bien
que de manière générale en fait ils
soient très souple dans sa ration
alimentaire et il faut pas oublier que
les vers de terre choisissant animaux
les vers de terre c'est pas une bestiole
idiote qui se baladent et qui mange
juste parce qu'à trouver devant des vers
de terre c'est vraiment un animal qui va
choisir avec une assez grande
intelligence quelques parle la
composition de sa ration alimentaire
donc globalement les piges et c'est pas
une biomasse extraordinaire dans les
écosystèmes comme je disais parce que il
faut des accumulations de biomasse qui
restent dans des conditions humides
c'est par contre est prolifique et on va
le voir dans la reconstruction des sols
ça peut être intéressant
1les en 2g donc comme vous le savez
c'est des animaux qui travaille plutôt
horizontalement un peu plus en
profondeur dans le sol il peut y en
avoir d assez gros quand même
et globalement ils vont prendre en
charge plus tôt les systèmes racinaires
pour se nourrir ils ont montré plus en
surface et c'est pour ça qu'en fait on
les connaît un peu moins bien les andes
oge on dans la ration alimentaire un peu
plus de matière organique en moyenne
enfin un peu moins de matières
organiques que les épis j'aimais un peu
plus que les en 2g en moyenne leur
ration alimentaire est plutôt composé de
20 % de matières organiques et de 80% ou
minérales non c'est pas ça c'est 10 % de
matière unique et 90% d'eau minérale ce
sont ceux qui arrivent à vivre avec une
ration alimentaire la plus pauvre en
matières organiques et 10 % de matières
binic et 90% d'eau minérale
nos fameuses hennessy qui représente une
très grosse part de la biomasse qui sont
les plus actifs qui eux ont tendance à
se nourrir avec une ration alimentaire
qui contient à peu près donc 20 % de
matière mais nick et 85 milliards alors
ce qu'il faut bien comprendre c'est que
c'est vraiment la composition de leur
ration qui constituent eux même si dans
l'écosystème vous avez des accumulations
de biomasse etc ou un sol très pauvre en
matières lake par exemple un seul en
pointe d'ironie
le ver de terre va construire sa ration
il va prendre un petit peu de minéral il
va prendre un petit peu d'organique et
il va construire sa ration comme bon me
sens après il faut imaginer que c'est
aussi des chiffres très variable sur le
contexte et c est que faute de grives on
mange du merle s'il n'a pas à
disposition ce qu'il aime vraiment il va
s'adapter
voilà donc petit résumé
chose importante à redire c'est que
c'est quand même l'année les à la
catégorie écologique des années si qui
reconstruit le plus les soldes qui
travaillent le plus à reconstruire les
sols et donc c'est cette année stick son
taux de reproduction son taux de
fécondité et l'importance de son travail
qu'en fait on va majoritairement étudié
aujourd'hui à quel rythme ils
multiplient dans quelles conditions ils
développent etc
c'est donc principalement ça qui nous
intéresse sachant que si dans nos
écosystèmes
on a un développement normal des années
sic vous avez absolument toutes les
chances d'avoir un développement normal
des andes auger les épis j'ai pas
forcément comme claudie ça dépend s'il
ya des accumulations matière organique
dans le système alors l'intérêt
agronomie qu on l'avait classé on classe
traditionnellement de cette manière là
on dit que les effusions un intérêt
agronomique limité oui ça c'est tout à
fait relatif ça dépend si on a réussi à
créer des écosystèmes qui les utilisent
des agroécosystèmes qui n'hésite
et il est donc je vous donnerai dans la
deuxième partie de formation des
exemples là dessus
pour faire très simple et parler un
petit peu du cycle de vie des vers de
terre
voilà comment ça se passe vous avez un
oeuf vous avez un petit qui sort il
devient adulte
il est armé roddick il se reproduit et
en fait c'est le clip est l'homme qui se
détache du ver de terre et qui produit
des oeufs
ça c'est quelque chose qui n'est pas
très connue donc je voulais juste leur
dire c'est que c'est bien comme ça que
se forment les autres vers de terre
c'est par l'émigration dû quitter
l'homme vers l'avant du ver de terre est
généralement en fait il ya qu'un petit
viable par oeuf de vers de terre
bien qu'en fait il peut y avoir
plusieurs petits dans le dans l'oeuf
maîtresse ouvrir avec jacky sort et les
vers de terre sont capables de produire
ça c'est une question importante quelles
sont leurs taux de fécondité
si on parle des années si qu'on va le
revoir après ils sont capables de
produire 10 20 39 par an sachant que
tous ces petits ne sont pas forcément
viable ou vont se faire manger etc
à suivre
et oui fait fait
souligner quand même c'est qu'un un âne
et sikhs vivent quand même une vingtaine
d'années alors sur le plan écologique ça
signifie quelque chose d'assez simple
c'est que le ver de terre va faire dix
vingt ou trente petits par enfin entre
canet-66 vie 20 ans et qu'il est dans un
écosystème sable ça veut dire que durant
ce temps il ya qu'un petit viable qui va
vraiment réussir à se développer
vive le 6 20 ans qui va survivre bon
voilà je suis pour la totalité des oeufs
le racing va produire qu'un petit viable
qui va les remplacer
au bout de vingt ans si effectivement ça
c'est important parce qu'en fait marsan
nous avait donné ces chiffres là ils
nous avaient dit les vers de terre
peuvent vivre 20 ans ce qui veut dire
qu'ils vont faire un petit diable tous
les 20 ans
alors si vous voulez reconstruire vos
sols et retrouver vos populations vers
de terre et que vous devez attendre 20
ans pour avoir un petit vous dites que
vous êtes mal barré sauf que là en fait
marcel nous parler de la reproduction du
maintien de la population des années sic
dans un milieu naturel équilibré où la
population ne varie pas trop à parce
qu'il ya des variations durant l'année
mortalité mais en fait marcel n'avait
jamais étudié et à notre connaissance
aujourd'hui on n'a jamais trouvé
d'études qui parlait du redéveloppement
fin d'études sérieuses je dirais une
bonne thèse bien faire d'études
sérieuses sur leur développement de la
population des vers de terre
quand on part d'un solde dégradé où la
population était très réduite et non pas
quand on travaille sur un écosystème
déjà stable
et donc cette cette donnée à savoir
quelles ambitions pour les villes vingt
ans ça nous a un peu perturbés au début
parce que on s'est dit que si vraiment
il fallait un ordre de grandeur de
plusieurs dizaines d'années reconstruire
l'économie d'un seul repenser car la
population garde et un instable on était
franchement mal barré et puis en fait
dès qu'on a on était quand même il ya
une dizaine d'années de ça quand on a
démarré le maraîchage seul lyon qu'on a
beaucoup avancé sur le développement
d'une solution de manière générale on
était parti avec cette donnée là
plusieurs dizaines d'années pour
reconstruire la population vers de terre
et en fait dès qu'on a commencé à le
mesurer
je vous montrerai des mesures on a fait
il ya quelques années passion et qu'on a
commencé à mesurer en fait on s'est
rendu compte que ça allait beaucoup
beaucoup plus vite sur ça parce que
quand le milieu en fait été appauvrie en
population vers de terre les vers de
terre se multiplier il se multiplier
très bien il y avait de la place pour
tout le monde
la nourriture est en fait retrouvé une
population vers de terre qui va
rencontrer un complexe unique qui va
reconduire le sol c'est beaucoup plus
rapide que ça ça peut même être
extrêmement rapide donc les galeries bon
quoi dire de vraiment intéressant si ce
n'est que c'est bien ce réseau de
galeries qui va nous intéresser
si demain un seul on prend un sale
dégradé et qu'on essaie de reconstruire
son premier problème c'est le manque de
porosité si la compaction holtz et vous
l'avez sans doute déjà vu mille fois
c'est les vidéos et les photos de
suspects est quand un sol pauvre en
matières organiques ce qu'on premier
risque c'est qu'il parte à compaction
est la grande force du ver de terre
c'est dès le premier moment où commence
à reconstruire sa population est lui
foute la paix et a laissé se développer
il va reconstruire ses gardes et
verticale et très vite c'est dans ces
galeries qui en fait va se reconstruire
une grosse grosse part des services
écologiques le transversale je vous
regarde le chiffre jour donne l'ordre de
grandeur c'est le cycle de l'azoté entre
70 et 80% du cycle de la zone passe par
le ver de terre dans un système prêt
real dans un système naturel ce qui veut
dire que dès que la population vers de
terre va se reconstruire des caves à se
développer
le ver de terre va se remettent à
construire des galeries un peu dans tous
les sens et c'est dans six gares et là
qu'on va retrouver la fertilité du sol
donc on va en parler un peu après mais
vous le savez dans le réseau msv on a
pendant pas mal d'années développer des
stratégies d'intrants massif en matière
organique dont qui fonctionne de mieux
en mieux au fur et à mesure qu'on lui
met au point mais on s'est rendu compte
que ces stratégies elle avait un rôle
très intéressant à savoir d'empêcher les
sols de ce compact et parce qu'on les
avait enrichi en matière unique mais au
moins comme c'est malgré tout par
l'activité biologique du ver de terre
que une grosse partie de la fertilité de
la plante de nutrition de la plante se
fait là qu'on l'a comment dire la
conclusion évidente c'est que le ver de
terre est encore plus important en fait
dans le sol que le dos de matière mais
n'y ait qu'un taux de matières
organiques sang vers de terre ça ne sert
à peu près rien ça va avoir du mal à
minéralisée savoir a du mal à pousser et
donc ça ça nous a permis aujourd'hui de
développer d'autres stratégies de
reconstruction des sols de
redéveloppement de l'activité biologique
des sols et la fertilité des sols
surtout sans forcément avoir besoin
d'enrichir dès la première année à 6 %
le taux de matière unique des sols mais
on va y revenir un petit peu après vous
voyez sur une prairie de 12 ans le leem
ans présente garric ce que les vers de
terre peuvent qu on se perd dans un sens
alors catégorie écologique donc ça veut
dire contexte pédoclimatiques et ça
c'est un point très important a bien
noté puisqu'en fait dans nos pratiques
agricoles on va pouvoir faire varier lui
dicter des sols on va pouvoir faire
varier la température des sols d'une
manière relative on va pas pouvoir jouer
sur tous les paramètres nous on va
pouvoir jouer à certaines saisons sur sa
part m il faut bien comprendre que donc
plus on va maintenir des conditions
correctes pour les vers de terre plus
ils vont pouvoir bosser plus ils vont
pouvoir nourrir les plantes qui vont
pouvoir manger de la matière unique et
donc plus on va pouvoir avoir un
potentiel de fertilité important et plus
on va pouvoir faire pousser des plants
donc
allemand un ver de terre ça aime bien
voilà encore une fois on parle d'une
population de vers de terre normale d'un
sol normal naturel
si on commence à travailler sous serre
sous serres chauffées où on change le
contexte pédoclimatiques si on commence
à leon milieu équatorien aux milieux
tropicaux calais où on tombera froide
etc et je suis plus que probable qu'on
n'est des vers de terre plus adaptée à
ces conditions là au mois de décembre si
je suis allé au québec qui allait vers
de terre qui sont très bien adaptés du
québec se passe bien bien qu'ils aient
des nouveaux verres de terre européens
qui arrivent qui arrive en amérique du
nord enfin les nôtres nous vers de terre
européens sont en train de s'installer
en amérique du nord parce que il n'y
avait pas d' année suivre et les
années60 plus efficace donc il faut des
sols humides et sa j'attire votre
attention là dessus notamment parce que
sous serre on a parfois tendance à
laisser les sols se dessécher et faut
être très clair que dès que les seules
commandes 7 sec les vers de terre ne
peuvent plus vivre notamment parce qu'il
respire par la peau
oui ça c'est un truc il faut préciser
c'est que le gardien respire par la boe
n'a pas de pot c'est par l'humidité de
simu cus par l'humidité qui à la surface
de sa pro qui pu respirer et donc dès
que le sol est trop sec en fait il va se
planquer en profondeur pour retrouver
l'humilité et il a besoin d'un seul ni
trop chaud ni trop froid
sinon il se met en chantier sang soo en
dire cause parce que les conditions ne
lui plaisent pas alors ça c'est très
important notamment on va le voir dans
l'utilisation des vers de terre et pigé
si on veut faire utiliser des systèmes
de vermicompost pour faire pousser des
plantes dans ce système là les épis g se
déplace très vite si tout d'un coup on
perd de l'humidité tous les épiciers
vont se barrer et vous allez retrouver
un peu partout et si vous voulez
maintenir des populations des piges et
notamment qui sont des populations
fragiles vous allez devoir maintenir ces
conditions d'humidité de température du
sol d'une manière très stable
typiquement dans les vermicompost qui
vous fait sécher votre vermicompost tous
les vers de terre ont foulé le camp et
mourir ils vont être à la limite un
petit peu tolérant à la chaleur mais
certainement pas au sec
ça c'est vraiment quelque chose qui va
pas du tout du tout leur plaire ils ont
à tout prix besoin d'humidité pour
respirer
voilà voilà
parlons un petit peu de type de matière
organique de ph et textures et ensuite
on attaquera un peu plus rapidement les
stratégies de reconstruction biologique
donc globalement ce qu'il faut
comprendre c'est que les vers de terre
apprend prennent en charge tous les
types de matières une ya pas vraiment de
type de matière organique que les vers
de terre sont incapable de digérer
tôt ou tard ils sont capables de manger
à peu près toutes les lignes tous les
tanins tout ce que vous voulez c'est
important à comprendre parce que vous
avez par exemple certains types de
lénine que les vers de terre ont du mal
à dégrader vous avez certains types de
matières organiques que les micro
organismes ont du mal à dégrader alors
que les verts viennent très très
fortement enfin viennent très bien
compléter si vous voulez l'attirail qu'a
mis en place la nature pour dégrader les
matières organiques
donc chaque catégorie écologique de vers
de terre va choisir un petit peu son
aliment préféré mais globalement tout
peut être pris en charge et notamment la
branche broyer il n'y a pas de souci
là-dessus grosse question qu'on me pose
souvent sur le compost est ce que les
vers de terre mange le compost on a bien
l'impression
j'ai pas fai d'expérience vraiment très
poussé là dessus mais on voit que les
épis g arrive à se nourrir avec du
compost
en tout cas ils ingèrent ils ont l'air
de le digérer
est ce que c'est le meilleur aliment qui
puisqu'ils à voir si je ne pense pas
puisque les vers de terre en fait quand
ils ingèrent la matière les x selon
qu'ils aiment bien se nourrir face qui
les nourrit beaucoup c'est les
micro-organismes qui s'étaient
développés dans cette matière unique et
que les composts chauds notamment ne
contiennent plus beaucoup de matières
ministre bel et bien vivant mais peu
importe il semblerait malgré tout que
les vers de terre soit capable de manger
se compose les compose de déchets verts
et de continuer le processus de
dégradation
maintenant est ce que c'est le meilleur
aliment ou pas a du mal arbitré un peu
la chose mais en tout cas toujours est
il qu'ils sont capables de s'en nourrir
le ph là
thür nous donne ça à peu près comme
valeur de référence les vers de terre se
développe de manière optimale entre 5 et
7 50 points de ph
et il ya quelques espèces assez
tolérante hausse à l'acide
mais la plupart des espèces ont leur
zone optimale entre 5 et 7 et demi alors
je vais vous faire un je voulais faire
une petite précision là dessus quand
même
dylan tu nous mets devant la caméra
[Applaudissements]
alors je voulais faire une petite
précision là dessus puisque il faut bien
comprendre que quand on fait une mesure
de ph on va vous dire vous avez d'un phx
en fait
joueurs de ph que vous faites comment
vous la faites et bien vous la faite en
prenant des échantillons sol un peu
partout en les mélangeant et on les
envoyait en labo le problème c'est qu'en
fait un sol normalement structuré et
c'est ce qu'on voit quand on regarde la
raison de garder un ver de terre
normalement structuré n'a pas le même ph
dans sa litière que dans ces galeries de
vers de terre que dans les réseaux ce
faire des plantes que en profondeur vous
avez aussi un gradient en profondeur
donc le problème c'est que donc quand on
fait une analyse de sol ph ça va nous
donner un ph moyen mais c'est pas pour
autant en fait que le ver de terre ne va
pas réussir à se développer pourquoi
parce que le ver de terre lui qu'est ce
qui fait c'est qu'il passe son temps
enrichit sa grille avec de la matière
organique et à redresser le péage de
saga veille c'est bien l'usagé des
matières organiques qui lui permet de
redresser le péage de sa galerie
ce qui fait qu on arrive quand même en
fait à trouver les vers de terre dans
des sols avec des ph très déco non si on
bouleverse pas trop l'environnement du
ver de terre
alors quand je dit bouleversé pas trop
vous dites ne passe pas je parle du
travail du sol et de toutes les
pratiques de moulinage du seul puisque
en fait si vous commencez à mouliner
votre sol
qu'est ce qui va se passer votre vers de
terre il va se retrouver en contact avec
un sol dont le ph il a été moyenne parce
que le mélange du sol va moyenner le ph
en tout cas au niveau macroscopique et
donc le ver de terre va bien se
retrouver avec un sol avec un ph qui lui
est tout à fait défavorables alors que
si vous lui foutez la paix que vous le
laissez beaussier qu'est ce qu'il va
faire le ver de terre il va on ne
circule chiffres exacts très légèrement
variable et oraux francis assez simple
c'est qu'on se balade entre un péage de
6 500 dans la galerie du ver de terre
c'est-à-dire les conditions absolument
optimum pour que tout racines de plantes
vient de se développer en tout cas dans
les plantes cultivées
c'est un péage tout à fait intéressant
ça c'est un gros problème donc pour les
vers de terre c'est qu'à partir du
moment où vous travaillez le sol vous
allez homogénéiser le virage vous allez
lui effectivement le mettre dans des
conditions qui lui sont très
défavorables
s'il paie rh est pas bon alors que s'ils
voulaient foutez la paix tout va bien se
passer
alors ça je les ai vus mois de
nombreuses reprises alors notamment sur
les plateaux calcaires dans le maritime
en normandie donc d d
et des sols avec des plages très très
heureux on est quasiment atteint
et en fait on voit parfaitement bien et
on voit très bien quand on fait des
profits de sol les galeries qui se
développent le ver de terre qui font
leur boulot mais il fois de plus on est
sur dix seulement ont travaillé dans des
sols comme ça très calcaire si vous
commencez à travailler le sol qu'est ce
qui va se passer vous aller balancer
plein de calcaire plein de vous allez
faire du café tout ça va descendre dans
les racines et là le ver de terre il
peut plus rien gérer là je passe à
sortir de votre bazar et donc ça va
perturber gravement son écologie
donc certes les vers de terre aime bien
avoir un ph optimum mais ce qu'il faut
comprendre c'est qu'ils influent se paie
rh en utilisant la matière est unique et
donc en fait ils sont capables de se
développer dans des sols avec des
virages très défavorable pour peu qu'on
leur foute un peu la paix par exemple
autre exemple dans les landes dans les
landes vous avez sables des landes donc
ça s'il est ce qu'il ya des vers de
terre dans les sables des landes oui il
ya des espèces très spécifique qui
arrive à se débrouiller
sachant que le sable des landes a une
spécificité c'est qu'ils les années sic
n'arrive absolument pas ou très
difficilement à faire des galeries comme
ça parce qu'en fait ils n'arrivent pas à
rigidifier la galerie et donc ça se
casse tout le temps la gueule mais
malgré tout on voit qu'ils arrivent à se
développer
on le voit c'est très simple on va en
parler
peu après mais comment ces cas les vers
de terre et qui se développe très bien
il suffit de mettre de la matière
organique en surface vous attendez et
vous allez voir les vers de terre vous
bougez ils sont par contre le déficit
observé
parce qu'en fait comme il n'arrive pas à
faire de gary stable comme village pas
affaire de tueur hicules stable et bien
en fait sont beaucoup plus difficiles à
observer mais en creusant bien en
cherchant bien on finit par les troupes
donc voila un petit peu les à-peu-près
d'intéressant à dire là dessus sachant
que les vers de terre et notamment les
amis sic ont une influence spécifique
qui leur permet en fait de d'injecter du
calcium et de deux parties et très
activement en fait à la construction du
complexe ar génomique là je vous renvoie
aux travaux de marcel bouchez et à ces
formations une fois de plus
donc qu'est ce qui favorise aussi les
vers de terres basses et des sols
profonds argileux avec une forte réserve
hydrique néanmoins bien une chose tu ne
les vers de terre ont vraiment du mal à
supporter c'est la knoxy l'absence
d'oxygène qui peut très souvent être
favorisée par l'hydro morphy enfin par
l'excès d'eau qui permit à des ignorants
qui donc les vers de terre quelque part
ils ont besoin de sol suffisamment
drainant pour suffisamment dreno oui je
vois dans les commentaires qu'il
faudrait aussi parler du red hot wheels
tout ce que je viens de dire sur le
péage pour être parfaitement appliqué
aux red sox les vers de terre redresse
évidemment tous les paramètres électro
chimique du sol donc le ver de terre il
a besoin d'un sol certes drainant mais
une fois mais malgré tout très humide
parce qu'il a besoin d'eau pour respirer
donc il est dans cet entre-deux en fait
j'ai besoin d'humidité pour respirer
mais c'est dans un sol drainant parce
que j'ai pas envie de vivre ou dans
l'eau sinon je risque de ne pas avoir
assez d'oxygène pour vivre
c'est pour ça qu'ils creusent des
galeries aussi profond qui peut e et qui
creusent des galeries jusqu'en afrique
ou dans les drains par exemple si vous
saint marcel en parler dans ces
formations si vous avez un drame
drainage dans une parcelle et vous avez
un âne et cie qui crée sa garrigue au
dessus l'année si qui va creuser sa
galerie jusqu'au drain il va relier
sagalé laudrin il va pas descendre plus
bas parce qu'en fait ils creusent des
galeries très profondément pour évacuer
les créneaux qui le mettrait en danger
d'un epci
alors sachant que ça peut prendre des
formes ce cette adaptabilité à l'eau
prend des formes quand même assez
diverses les épis j'ai par exemple les
esséniens foetida peuvent quasiment
vivre dans l'eau en permanence où tout
cas dans une matière organique qui
baignent dans l'eau si cet ol et
oxygénée si l'ol et oxygéner les
esséniens festina peuvent vivre
quasiment dans l'eau c'est d'ailleurs
comme ça que certains producteurs d
signaler les reproduisent mais il est
probable que certaines espèces n'aime
pas trop ça
alors autre point important c'est de
comprendre que la population de vers de
terre dans une parcelle dans un
écosystème donné peut varier quand même
assez fortement durant l'année quasiment
du simple au double c'est à dire qu'on a
certes les années sic qui peuvent vivre
assez longtemps mais il ya quand même
des écosystèmes ou le ver de terre ne
vivent pas très longtemps parce que les
conditions soient assez dur dur et on
peut avoir tout au long de l'année
une variation population assez important
et ça c'est un des premiers points
c'est un point important qui nous a qui
nous a permis de commencer à comprendre
qu'en fait le taux de fécondité des vers
de terre était assez élevé jupe d'une
année sur l'autre en fait la quantité la
population vers de terre pouvait se
renouveler une manière assez importante
donc de manière générale c'est assez
simple à comprendre quand les conditions
sont en termes de températures douces et
en termes d'humilité
ces huiles et vers de terre sont bien
ils peuvent se développer
la population a tendance à croître par
contre dès qu'il fait vraiment trop
froid on a une partie des vers de terre
qui gèle donc en premier lieu tous ceux
qui y vivent avant surface au printemps
les conditions sont plutôt bonnes et
donc les populations ont tendance à se
développer
par contre les télés t peut vraiment
faire des très gros dégâts
s'il n'y a pas de réserve d'unité
notamment en profondeur plus vous avez
des sols profonds si vous voulez plus
les vers de terre vont réussir à se
planter en profondeur à trouver de
l'humidité et à survivre
c'est pour ça que dans un lit mon plein
avec de l'argile dessous vous trouverez
toujours des populations de vers de
terre vous arriverez toujours des
populations de vers de terre de quelques
centaines de kilos alors que dans les
sols ces champs on peut parfois trouver
des sols avec des populations très très
très faible parce que la sécheresse
comme je le lis c'est vraiment le truc
les vers de terre n'était ce le plus il
est aussi probable qu'en fait on n'est
des vers de terre très gros dans les
milieux secs
parce que plus les vers de terre sont au
cuisant la capacité d'aller en
profondeur chercheur et l'humidité
pendant les périodes sèches
c'est une hypothèse mais c'est ce qui
justifierait en fait d'avoir des très
gros ver de terre parce qu'en fait ils
peuvent survivre dans des écosystèmes
ses champs
donc la population peut être très
variable durant l'année et ça ça nous
dit donc en fait de toutes ces qualités
peut être assez élevé et que donc on
peut reproduire probablement assez
rapidement nos verres de terre donc
c'est un point important cette question
d'humilité
si le ver de terre
il est dit rires des premiers facteurs
de l'activité des sols on a intérêt nous
en tant qu'agriculteur en fait levé tous
les facteurs limitants du développement
de cette activité biologique pour
notamment maintenir la minéralisation et
maintenir le potentiel de croissance des
plants
alors là d'une manière très schématique
sur ce diapos on a envers la croissance
la plus d'une prairie et on a en grisé
l'intensité de minéralisation de la
matière organique
globalement dans un milieu tempéré donc

typiquement sur une forêt de normandie
normandy
si vous allez au fin fond du finistère
le creux que vous avez au milieu de
croissance de prairies vous l'aurez
beaucoup moins puisque au final dans le
finistère il ya d'humidité quand même un
peu plus l'été donc la prairie continues
tu sais il fait beaucoup plus doux
l'hiver donc la prairie continue tout
c'est beaucoup plus qu'il est le suivant
contexte et banque privée mais très
clairement l'été si on a dû sec
on va handicaper nos populations de vers
de terre et on va globalement très
fortement ralentir la minéralisation
donc ça c'est ce qui peut se passer si
globalement l'été on n'est pas de
d'irrigation ou pas assez on peut avoir
un arrêt complet du l'activité des vers
de terre qui vont se mettre au diapason
et fin du débat n'y a plus rien qui va
coucher ça c'est des choses que j'ai
déjà vu assez couramment sur des
cultures
on avait l'impression que les sols
étaient un peu humide en tout cas pas
dessécher
mais globalement il était probablement
trop sec pour que les l'ombre ici un
puisse continuer de bosser et donc on
avait un arrêt de l'activité biologique
des vers de terre et donc bah évidemment
un arrêt de la croissance des plantes
donc nous ce qu'on peut faire pour
favoriser un peu sa basse et maintenir
l'humidité maintenir l'irrigation est
globalement il est plus que probable
qu'on maintienne l'activité des vers de
terre et qu'on maintienne en fait notre
potentiel de fertilité la croissance
c'est la grande force qu'on a notamment
maraîchage c'est de pouvoir normalement
admet de l'eau alors toutes les
conditions pas c'est pas possible dans
tous les systèmes mais dans la plupart
des systèmes on a intérêt à voir l'eau
notamment pour ça pas de vers de terre
pas de croissance des plantes et donc
pas de rendement
e
la juste que je voulais dire quelque
chose d'autre là dessus je ne me
souviens plus alors si notamment dans
les régions froides dans les régions
froides vous avez tout intérêt à en
bâche et vos sols à mettre des murs au
sol ça va je l' ai déjà mesuré en fait
quand vous avez des sols mutsch est très
épais ou avec des bâches noires
globalement vous empêchez quand même
assez fortement le froid de descendre
dans le sol et donc vous maintenez cette
activité biologique donc le froid c'est
aussi un facteur qui peut limiter
fortement la fertilité
voilà on va commencer à rentrer dans la
nutrition et le cycle de la zone verte
des années sic et des vers de terre en
général donc si vous avez des questions
à ce stade n'hésitez pas posez les sur
le chat youtube et j'essaierai d'y
répondre
n'hésitez pas
des questions pas de questions on va
bien voir
allez-y poser les je répondrais si je
peux suspect répondre donc la ration du
ver de terre de quoi elle est composée
comme je vous dit en fait il choisit ses
éléments c'est pas un animal débiles qui
mangent tous cas devant lui sans
discernement c'est un animal assez
intelligent et si on prend l'année si
globalement et va composer son bol
alimentaire de 50 % de matière organique
est de 50% de ses propres excréments
grosso modo 50 % de matières organiques
fraîche et 50% de ses propres excréments
sachant qu'il rajoute aussi du minéral
et donc dans les 50 % de matières
organiques il ya aussi je pense de temps
en temps une part de minéral où ils se
ce diaporama convient pas tout à fait il
manque un élément c'est que le ver de
terre peut normalement assimilé aussi la
matière organique de la matière minérale
pauvre en matières organiques pour
compléter son bol alimentaire s'y faire
trop de matière émis je sais pas
exactement ce que ça représente mais peu
importe grosso modo ce qu'il ingère
c'est 50% matière unique fraîche et 50%
de ses propres excréments
ça c'est important de le comprendre
alors on a une qui commentaires en ce
qui concerne l'humidité du sol je
rajouterai aussi que sous serre même
hors période de culture il faut penser
arrosé pour nourrir la vie du sol je
suis bien d'accord
c'est exactement ça que je disais mais
on peut le préciser c'est
qu'effectivement s'imagine on vous fait
une culture de printemps et que vous
laissez l'été vos salles sécher si vous
revenez mettre vos culture une culture
j'en sais rien moi mi-août par exemple
il n'est pas impossible que vous ayez
des problèmes de croissance parce que
tous vers de terre sont en dia pause et
vous remettez de lomé le temps que tout
le monde se réveille tout le monde m ça
peut peut-être créer un décalage de
plusieurs semaines et donc en effet
assez importants notamment si vous êtes
dans les phases de reconstruction
biologique de vos sols de maintenir
l'humidité des sols si vous en avez la
possibilité évidemment c'est un coup
si ça n'a pas grand intérêt économique
pour vous ne le faites pas mais très
clairement il faut penser à irriguer le
sol à irriguer d'abord l'activité
biologique du sol avant de penser à
irriguer les cultures c'est avant tout
la vie du sol qui a besoin d'eau et
ensuite on y rit les cultures il faut
bien une ration d'eau pour la vie du sol
et une ration d'eau pour la plante
ce qui n'est pas tout à fait la même
chose vu que la plante et ben tu évoques
transpire donc le gros nara la ration de
la ration alimentaire du ver de terre
c'est 50% de ses propres excréments et
50% en matière unique fraîche et ça
c'est important parce qu'il faut
comprendre que vous avez un espèce de
cycle infini avec le ver de terre nous
en théorie par exemple on mange pas
notre propre merde
bon peut-être qu'en cas extrêmes de
confinement on y arriverait mais pour
l'instant on n'en est pas là et on va
garder des beaux fruits et légumes dans
les rayons des supermarchés de port est
pas là mais le ver de terre lui c'est
vraiment
leur collecte et donc je vous disais si
vous voulez observées les années cycle
notamment fabriqué leur cabane de vers
de terre
il faut y aller la nuit très
discrètement et si vous cherchez sur
youtube vous allez trouver des vidéos
qui ont été faites aux infrarouges qui
montre ça alors ça aussi son importance
si vous faites des visites de fermes que
vous voulez essayer de trouver vos
années sic dans vos parcelles dans le
sens où ça m'est arrivé régulièrement de
faire des visites de faire des
formations et avec le groupe qui on est
et ça faisait déjà 20 minutes qu'on
était sur le même terrain en train de
tapoter du pied sur le sol
je peux vous garantir que si vous êtes
20 mammouth en train de taper sur le sol
pendant une demi heure les vers de terre
ça fait longtemps qu'ils ont foutu le
camp
bien en profondeur et donc si durant
votre visite tout d'un coup ça vous
vient l'idée de mettre un coup de bêche
pour essayer de trouver des années c'est
que vous avez à peu près aucune chance
d'en trouver un parce qu'ils sont déjà
descendus à deux mètres de fond donc si
vous voulez essayer de trouver des
années sic notamment dans leur cabane
bas déplacez vous dans le terrain
mettait un coup de bêche
sortez la terre mais si ça fait vingt
minutes que vous êtes en train de
piétiner par dessus au dessus de la
galerie vous avez un peu près aucune
chance d'en trouver un il a foutu le
camp depuis longtemps même si vous êtes
en pleine période d'activité
voilà bon quelques quelques jolies
photos de deux cabanes alors ce qui est
intéressant de noter là c'est que si par
exemple la sur cette photo on avait mis
cinq 19 cm de paille mal et kaman on les
verrait pas tout simplement
donc les cabanes on les voit quand même
à un moment bien précis c'est quand le
sol il est des nude il ya encore de la
matière organique dessus mais il
commence à y avoir de moins en moins
c'est à ce moment là qu'on voit bien le
travail du ver de terre
oui non je vais dans les commentaires
même si on est pieds nus à mon avis ça
fait quand même du brier le ver de terre
ça le dérange quand même donc les
caravanes on va les voir dans ces
moments où le sol il est recouvert de
matières organiques mais pas trop alors
ça ça va ça va être notamment important
quand on fait les intrants massif ou
qu'on intègre dans les 5 10 premiers
centimètres de la surface du sol de la
matière unique puisque quand vous
intégrez la matière gallineau dans un
sol moi ce que j'ai essayé de faire
notamment quand j'ai mis au point toute
sa technique là bas je regardais dans
mon profil de surface pour voir si je
t'avais les vers de terre
mais en fait j'en voyais très rarement
au moins la première année notamment les
années sic je les voyais très peu parce
qu'en fait ils étaient sous l'horizon où
on avait introduit la matière annick
parce qu'il n'avait pas besoin de
ressortir aller chercher la matière
unique
on lui avait déjà fabriqué une cabane de
vers de terre gênante
c'est ce qu'il faut comprendre qu'en
vous enfouissez en surface du sol de la
matière yannick vous créez une cabane de
vers de terre gérante et donc il se
fatigue plus il va manger la matière
organique sous l'horizon dans lequel
vous avez enfui la matière unique et de
temps en temps il va quand même
ressortir en surface mais de manière
générale il va pas s'embêter parce que
pour lui sortir c'est dangereux
je vous ai remis mais kaman l'oignon
mais ça on a déjà parlé
et puis cette petite illustration qui
nous vient de je sais plus qui
d'ailleurs ça vient de la dap et 32e
puisqu'en fait le ver de terre peut
certes faire des cabanes mais vous avez
aussi notamment au climat sec
un autre phénomène qui est que le ver de
terre va te descendre la matière
organique dans la galerie
pour en gros faire sa cabane faire son
petit compost dans la dans la galère
puisque les conditions notamment de
sécheresse ne sont peut-être pas optimum
en surface pour pouvoir prédit gérer la
matière et donc des fois on peut très
bien ne pas voir de cabanes mais en fait
avoir quand même une activité des vers
de terre qui descend la matière unique
dans le sol alors est-ce que tu recules
ça tombe bien qu'on me pose la question
est ce que beaucoup de tueries qu elle
veut forcément dire beaucoup de vers de
terre
non beaucoup de séries cultes peut voir
à dire plusieurs choses ça peut vouloir
dire effectivement beaucoup de héros
terre mais ça peut aussi vouloir dire
beaucoup de placement du sol tassement
par les animaux tassement par les
tracteurs dans les passes pied en
maraîchage pour fait de la force
permanente
on peut avoir énormément du recul
évidemment si vous avez des difficultés
que vous avez des vers de terre
mais inversement vous pouvez très bien
avoir une très faible présence de
tueries kulm et malgré tout une activité
importante de vers de terre mais qui ne
se verra pas parce que les vers de terre
descend de la matière organique dans le
sol ou parce que le sol n'étant pas
passée il n'y a pas de raison d'aller
ressortir énormément de terre en surface
alors ici sur la photo vous voyez cette
espèce de tueries qu l'immense qui fait
20 cm donc là on peut se douter que
c'est un gros verrou qui nous a fait ça
ça ça correspond probablement pas à une
cabane de vers de terre même si elle
vers de terre dessous mais en tout cas
ça lui sert pas se nourrir il est fort
probable que ça lui sert en fait à
déboucher sa galerie alors à plusieurs
occasions il peut déboucher sa galerie
il peut déboucher sa galerie donc si on
attaquait le sol donc en cas de
placement vous pouvez avoir beaucoup de
tueries tulle je crois que ma langue a
fourché
donc en cas de placement vous pu voir
beaucoup de tueries kull mais vous avez
aussi un phénomène que marcel a décrit à
savoir que les vers de terre en régions
sèches voire même en normandie on sait
ça ça se fait on l'a vu notamment à
l'occasion des inondations 2018 non 2018
on l'a vu à l'occasion ces inondations
parce qu'en fait les vers de terre l'été
ont tendance à bouche et leurs galeries
volontairement pour éviter l'humidité de
sortir de perdre l'humidité de
langalerie et donc qu'ils ont tendance à
boucher les galeries et à un moment faut
bien là débouchés alors pourquoi pendant
les inondations ces problématiques
a man les îles pendant les orages d'été
notamment bas c'est que si tous les gars
là tous les vers de terre ont bouché
alors galerie qu'est ce qui se passe
quand il pleut beaucoup et bien tout
simplement l'eau ne s'infiltre plus donc
cette idée est que les vers de terre
crée énormément une galerie qui permet à
l'eau de s'infiltrer c'est vrai sauf
l'été malheureusement et donc quand vous
avez des très gros orages d'été il faut
comprendre que c'est bien là qu'on a des
gros gros risque d'avaler zon et de et
d'inondations parce que les vers de
terre en bouche et les galeries alors le
principal problème des inondations c'est
qu'un autre deux mots et charrues ça on
est bien d'accord mais malgré tout même
dans des systèmes prairiaux et notamment
nous l'a vu je vous dis à pezens et
confrère ferme des gros orages bande et
où toutes ces serres était sous 10 cm
d'eau alors qu'en temps normal on peut
laisser le robinet allumés lors écoulent
les grilles sans fin donc les vers de
terre bouche les galets l'été et puis
bah candide et bush bah ils font ça
alors ça arrive aussi
j'ai déjà vu ces tueries kull quasiment
aussi importante un peu moins mais
presque autant dans le gers au mois de
février je ferais voiturier lors d'une
formation
on avait tous les dix quinze centimètres
partout dans l'herbe des curricula aussi
importante lorsqu'on voit là dans ces
tueries culte très importante c'est
qu'il y avait un son très pauvre en
matières organiques en fait c'est
vraiment la matière minérale du sol qui
a été ressortie par le ver de terre il
ya peu de matière unique de danse qui ne
signifie en fait que probablement est le
ver de terre ils en train soit creusé sa
galerie dans le fond parce que l'acquis
monde et parce qu'elle s'est coulé ou
qu'il est en train de déboucher sa
galerie pour une raison quelconque
donc il peut bien y avoir plusieurs
raisons pour laquelle les vers de terre
s'activent à sortir de terre
donc globalement la nutrition là on va
rentrer dans un petit peu ce qui nous
intéresse pour nourrir nos plantes donc
le ver de terre comment ça se passe et
comment ça se passe on va dire la
dégradation de la matière à nyc avec le
ver de terre donc le ver de terre il
prend en charge tout type de matière
organique je vous disais ça peut aller
danser sur m6 et suresnes très élevé les
petits morceaux tout ça il met ça dans
un sac la balle est donc ce sont les
champignons et les vers de terre qui
dans un premier temps dégrade la matière
organique dans la cabane le rôle de la
cabane c'est bien de maintenir
l'humidité mais aussi de contaminer la
matière organique avec des micros
organise donc le ver de terre il va
déposer ces tueries kull qui eux mêmes
sont plaints de micro organismes
il va déposer sa sur le match a réuni
pour accélérer la dégradation de la
matière organique
alors si on regarde juste le c'est sûr
elle assure la diapo c'est très
schématique mais ça fonctionne comme ça
si vous mettez un béret faut une paille
très fraîche en surface avec un c / n
103 100 le la matière unique face
dégradée dans la cabane donc sous
l'action des micro-organismes et
d'humidité et saivet reims et suresnes
de 20 30
une fois que la matière est nickel et
prédigéré que le ver de terre va la
prendre en charge
puis évidemment le ver de terre il a pas
dedans on l'a vu dans la représentation
tout à l'heure il est capable néanmoins
de descendre des débris végétaux secs
avec dc surélevé comme une feuille morte
dans sa galerie mais en fait le pré
compostage va se faire dans la galerie
mais ça revient au même
il va pas la manger réellement en tant
qu à la paille très décomposé
donc on a une descente du csu rennes /
autour de 20 30 et ensuite dans ces
cycles de commandes irait de ces cycles
successifs où il va manger et manger
tout le temps ces tueries cultures
mélangées en matière unique plus
fraîches
on va avoir un mélange matière unique
minérale qui va osciller entre 20 30
elles disent
fonction de si les tueries tulle et ont
bien mûri et sont bien décomposé ou
aussi le ver de terre a rajouté de la
matière
on va avoir une oscillation entre 10 et
30 voilà donc d'autres illustrations ça
si vous prenez par exemple une matière
ganic fraîche comme de la paille ça
c'est des essais que j'avais fait chez
moi vous rendre la pareille vous la
mettez à l'humidité à 20 degrés elle va
devenir tout noir comme ça là comme bien
dans le bocal de parfaits et la salle
est bouclée bokolo parfait ça va
beaucoup aider à faire preuve
d'expérience
elle va devenir tout noir comme ça et
avec mécaniquement très fragile va être
mécaniquement très fragile si vous
prenez les brins de paille tournoi et
que vous essayez de tirer dessus ça se
casse et très facilement et donc c'est
dans cet état là que la matière
organique peut être ingérée par le ver
de terre
si elle n'est pas aussi passé décomposé
il pourra pas l'un géré il faut vraiment
qu'elle soit à peu près dans cet état là
alors avec le brf comment ça se passe
c'est un peu différent en fait le brf
notamment si vous avez un morceau de
bois on va dire qu'il fait une dizaine
de centimètres cubes
le ver de terre va le bout de bois il va
pas se comment dire se décomposer
intégralement jusqu'au coeur donc c'est
une dégradation qui va se faire de
l'extérieur du bout de bois vers
l'intérieur et en fait les vers de terre
si le bout de bois s'est retrouvé par
exemple dans la cabane du notaire le ver
de terre il va venir brouter l'extérieur
du web bois il va venir brouter
l'extérieur des bouts de bois au fur et
à mesure que les micro-organismes
décompose le bout de bois par
l'intérieur à l'extérieur par les
fissures qui aboie mais il va évidemment
pas pouvoir ingéré le bout de bois en
entier donc il va venir brouter le bout
de bois alors qu'un brin de paille de
cette dimension là il va vraiment
pouvoir commencer à le manger vraiment
le match sonné le digérer et on est dans
ce cas et ensuite là en bas à droite
vous avez une une photo d'un seul alors
ça je crois que cette photo là je
l'avais pris chez pierre baisse du côté
de toulouse puisqu'il a un seul où on
voit bien les galeries d'année sic
rempli de
de matières organiques ans a cédé socle
sur lequel avait été déposée à mettre de
brf
il ya dizaine d'années et vous avez à la
fin tous les trois centimètres une belle
galerie d'année sic rempli d'une guerre
très noir c'est ce maître de brf qu'avec
qu'il y avait mis pied à l'époque qui
s'est décomposé année après année oui
c'était peut-être même 15 ans après et
donc voilà la matière organique
philippaerts est redescendu par le ver
de terre et finir assez sûre et de
mettre près 10 mais voilà comment se
passe la décomposition
donc si vous faites un intrant massif si
vous vous intégrez de la matière même
s'il est pas massif mais si c'est ce qui
va se passer c'est que votre matière
organique
si l ins et suresnes de 50 100 150 au
démarrage un broyage des déchets verts
c'est généralement autour de 50 parce
que ça déjà légèrement il va s'enfuir
dans le sol et une partie de cette
matière organique va se se commencé à se
dégrader des cieux de descendre assez
sûre est notre pain 30
et c'est là que le ver de terre va le
prendre en charge car évidemment pas
plus vous allez avoir des matières
unique qui se dégradent vite et bien
plus le ver de terre pour aller prendre
en charge vite donc on revient à la
notion d' indice de stabilité biologie
que les paris vont se dégrader plus vite
que les moyens donc pour synthétiser on
a donc dans un premier temps les
champignons saprophytes et les bactéries
qui vont près dégrader la matière
organique en surface donc là c'est des
évidences mais s'il ya des conditions
humides
ça se passe mieux s'il ya des conditions
froides ça se passe moins bien s'il fait
beaucoup trop chaud bien se passer au
classement est ralentie et dans les
conditions typiquement en france de
printemps et d'automne et ben on va
avoir une forte activité dénombrés syrie
qui vont faire des cabanes alors moi je
sais qu'en normandie chez nous c'est de
fin janvier jusqu'à fin avril les
notaires brasse énormément un petit peu
moins dans le dur de l'hiver mais je
sais aussi que si on va plus dans le
climat océanique une période d'activité
un peu plus large donc on a une
prédilection dans la cabane ou dans la
galerie du ver de terre si le ver de
terre a réussi à descendre de la matière
organique dans dans sa galerie plus tôt
et ensuite le ver de terre m'a prédit va
manger la matière organique prédigéré
mais une fois de plus on va avoir des
bactéries les champignons qui rentrent
en jeu dans le système digestif du ver
de terre comme dans l'autre c'est là
aussi des bactéries et des champignons
qui continue la dégradation ce cas mais
non plus le ver de terre dans cette
dégradation cd en gym diverses qui vont
être capables de dégrader des matières
organiques un peu plus compliqué à
dégrader je veux pas rentrer dans le
détail de la chimie organique mais vous
avez tout un tas de molécules assez
complexe a dégradé avec des liaisons
assez forte et là il faut des enzymes
spécifiques des molécules chimiques bien
particulière ans notamment pour les
feuilles d'armes passés les tanins
l'état main il faut des enzymes pour
dégrader les tanins et le ver de terre
est un spécialiste sécrétion de
d'enzymes pour dégrader les tanins et
ensuite dans les tueries kull une fois
que le ver de terre à mélanger la
matière annick avec le minéral dans les
tueries kull là encore vous avez une
autre génération de bactéries et de
champignons qui vont de nouveau en
danger la tuerie culte de nouveau manger
la matière ni dans la tuerie tu es en
fait quand le ver de terre revanche si
tu recules ses propres turpitudes
ce qu'il aime bien rangé ses les
bactéries et les champignons qui se sont
développées dans les tueries que donc le
ver de terre en fait c'est un éleveur de
bactéries et de champignons c'est lui
qui brasse le carbone au sol c'est lui
qui fait circuler le carbone c'est lui
qui pilote tout ça et qui a tendance je
dirais à aider les matières organiques à
se dégrader en les mettant dans des
bonnes conditions en l'enterrant nos
seules alors la question c'est un fumier
de mouton bien mûr est il un bon apport
bah oui et non ça n'est pas forcément
mauvais mais une fois de plus on a
encore aujourd'hui un gros doute sur le
fait que les composts soit vraiment
idéal pour nourrir les vers de terre
vu que dans la littérature il ya un
certain consensus qui apparaît pour dire
que le ce que mange en grande partie les
vers de terre
quand ils ingèrent la meute des mélanges
organise alors quel miracle c'est bien
les bactéries et les champignons qui a
deux dents et donc les composts étant
globalement des matières assez inerte
surtout les compose de déchets verts
mais les compost bien mûr il faut
comprendre qu'elle compost bien mûr
c'est quoi ça la composent
les mécanismes n'arrive plus à trouver
grand chose à manger parce que sinon est
composée continué de se dégrader qui
devrait être compostés donc globalement
plus votre matière à les dégrader -
c'est favorable à la nutrition des vers
de terre
mais on sait que il est capable de
remanger à l'infini ses propres tuerie
culte quel que soit le niveau de
dégradation donc a priori c'est par
mauvaise à pornic
voilà tout ce que je peux en dire
aujourd'hui on n'a pas beaucoup plus
d'infos plus précise sur le sujet
maintenant on va faire un focus donc sur
les qui constituent le gros des travaux
de marcel bouchez et qui a une énorme
utilité pour nous autres agriculteurs à
savoir le cycle de la zot du ver de
terre et que ce site de la zone du ver
de terre passe par le mucus dudit vers
de terre il passe aussi par les
excréments mais dans une moindre mesure
et donc on va essayer de creuser un
petit peu puisque c'est que ce mucus
alors sachant que je suis en train de
travailler avec avec samuel fornerod
notre super stagiaires vers de terre qui
remaster d'abord écologie au magic et
qu'on est en train de continuer
d'éplucher toute la bio qu'on peut
trouver sur les muqueuses des vers de
terre et qu'on trouve pas franchement à
grand chose
donc la conclusion elle est quand même
que vous avez peut-être entre 60 ou 80 %
du sud de la zone sur une situation qui
passe par le métabolisme vers des terres
par le mucus du ver de terre et qu'on
trouve à rien là-dessus et c'est quand
même un peu dommage mais bon dans l'est
dans les études de marcel bouchez dans
tout ce qui a été fait de son vivant on
trouve quand même aujourd'hui
suffisamment de choses pour commencer à
avoir comme pour commencer à développer
des stratégies efficaces
donc comment ça se passe on à la cabane
on a ce que le ver de terre a réussi à
descendre dans sa galerie
on a des racines morte on a des vieilles
pellicules le ver de terre avale tout ça
il l'assimilé comme il assimile de la
matière organique dans sa ration
alimentaire bas ça contient de la
matière organique à côté de toutes
sortes
et le truc qui se passe c'est que le ver
de terre comme je dise il respire par la
peau
si sur sa peau il avait juste de l'eau
ça ce décès serait trop vite et donc en
fait ils mélangent l'eau qui assure sa
peau avec un mucus qui est une nuit
qu'aux protéines et 7 nico protéines en
fait et sèche beaucoup moins vite l'eau
et donc ça lui permet de respirer
donc le premier truc c'est que ce mucus
il lui sert à respirer
il faut que ce soit tout le temps humide
et il a une propriété au sila de
plusieurs propriétés intéressantes
notamment ça permet aux verts de terre
de glisser dans le sol ça
glissez dans le sol parce que j'ose
imaginer comment le ver de terre
notamment et samassa bleus ça doit
gratter un peu et donc salut ps a
plusieurs fonctions ça lui permet de
glisser dans le sol ça lui permet de
respirer et probablement que ça lui
permet aussi d'évacuer de la zot parce
qu'il y aurait peut-être peut-être
peut-être potentiellement une
accumulation d autres qui seraient pas
très favorable aux vers de terre mais ça
c'est j'en sais rien je sais pas si
c'est nécessaire pour le ver de terre de
d'évacuer la zone
je ne sais pas il est probable que s'il
ya trop d'azoté dans les galeries et
repartent sous forme de n2 ça par
exemple quelque chose qu'on ne s'est pas
rassurée car très utile qu'on le sache
à savoir maraîchage ceux vivant si on
n'a pas tout dans des racines en train
d'aller pomper la zone dans le sol
qu'est ce que devient cet azote qui
s'accumulent je vous montrerai des
reliquats juste après est ce qu'ils
repartent sous forme de n2 ou est ce
qu'elle est lessivé aujourd'hui les
jeunes travaillent quelques résultats on
pense pas qu'ils soient lessivé mais vit
clairement aucune étude là dessus donc
c'est pas ce qui se passe on sait que
dans un milieu naturel il ya aucune
perte
aucune rancune mais dans les milieux
comme le maraîchage ou des fois les
soldes vont être une certaine période on
sait pas donc le ver de terre absorbe la
matière ganic contient de l'azoté hilare
sécrète sous forme de mucus un peu
partout dans sa galerie ce qui se passe
donc c'est assez la photo que vous
montrez des des rideaux de racine qui
descendent dans les galeries ce qui se
passe c'est donc le ver de terre va
vivre dans ces manchons de racines et
les racines en flux continu en flux
tendu vont réabsorber la zot en
permanence les racines à 100
en contact direct avec le mucus et
l'absorbant permanence ça repart à la
plante est la plante refabrique de la
litière air fabrique des exsudats
erreurs fabrique des racines alors un
des travaux majeurs café marcel bouchez
c'est de bien comprendre que quand le
ver de terre assimile la zot ils
l'assimilent dans son métabolisme
n'assimile pas juste dans son tube
digestif faut bien comprendre a dit la
différence
le ver de terre à 6000 dans son tube
digestif qui fait rentrer dans son tube
digestif il mange sa ration mais la zot
et le mucus c'est bien de la matière qui
a été assimilée dans l'organisme dans le
métabolisme dans son système sanguin et
danser dans son métabolisme est donc cet
azote ces matières azotées qui vous
tiennent aussi du carbone et on parle
principalement la zone même si elles
sont assimilées dans le métabolisme du
ver de terre et elles sont sécrétées
sous forme de mucus et là marcel a fait
cette observation assez intéressante
c'est qu'en fait un ver de terre ça
renouvelle en 40 jours la totalité de
son la zone
ça veut dire qu'on 40 jours il a
renouvelé tout son adn tous ont tout ce
que vous voulez partout où vous avez de
la zone tous les tissus corporels du ver
de terre locale il peut y avoir là zot
en fait il est à renouveler
et il s'avère que tout repart un moment
ou un autre soit dans le mucus soit dans
les excréments
alors ça repart à 80% dans le mucus et à
20% dans les excréments donc le site de
la zone de la plante qui vient du verbe
et r c'est 80% du mucus et 20% des
excréments en tout cas pour l'année sic
je le rappelle marcel a surtout
concentré son travail sur les années sic
vu que l'année sic c'est une très très
grosse partie de des populations vers de
terre
donc ceci qu est ce qui nous donne il
nous donne en fait un flux tendu une
nutrition journalières la zot
très importantes alors en quantitatif on
va le voir juste après c'est à peu près
600 unités d'azoté par an 586 exactement
pour une population référence d'une
tonne 2 ça veut dire quoi ça veut dire
que dans une prairie aux moyennes je dis
bien moyenne parce que là c'est le
chiffre qu'a prix marcel en référence
c'est vraiment des moyennes nationales
c'est à dire tous les sols notamment qui
sont pas très favorables à l'agriculture
parce que 3,5 soldes trop caillouteux
etc etc
mais marcelo qui l'a bien compris les
populations de référence et les chiffres
de référence moyen donc dans un seul
moyen ce flux la base hot mucus plantes
c'est à peu près 600 unités à 7 par jour
c'était un peu moins de deux unités dans
600 unités par an donc un peu moins de
deux unités par jour deux unités par
jour tous les jours tous les jours tous
les jours d'où l'importance une faute
plus de maintenir l'activité de nos
l'ombrie siens en leur maintenant des
conditions favorables faites chaleur à
l'hiver ça fait pas de mal et pas mal de
flotte et c'est encore mieux et c'est un
flux tendu donc quoi quoi conclure de ça
c'est que le cycle de l'azoté il est là
le cycle de l'azoté il est là et ça on a
vu et revu et moi sur le terrain
le terrain me lardans montraient des
dizaines et des dizaines de fois on va
le voir après c'est bien quand ce flux
d'azoté par les muqueuses et nico
protéines du mucus qui se remet en place
c'est bien quand ça se remet en place
que là les plantes se met au boulot
ah oui effectivement
ont pigé voilà donc une autre photo
encore de ce ce flux jason c'est là que
ça se passe
c'est là que tout se passe c'est bien
quand les racines vivent en décembre
mais vivent en symbiose avec les vers de
terre c'est là que ça se passe le flux
d'azoté transition de donc là ça pose
tous les problèmes agricoles modernes à
savoir que toutes les pratiques
agricoles qui vont empêcher ça
clairement quelle qu'elle soit que ce
soit du travail de sol du surface qui
blues il est capable de vers de terre
que ce soit je ne sais pas quoi on va
parler un petit peu après les facteurs
qui permettent ou par le développement
des populations vers de terre mais
toutes nos pratiques agricoles qui vont
empêcher cette symbiose vers de terre
racines de se refaire ce sont des
pratiques agricoles dans lesquels on
sera toujours toujours dépendante des
1,3 alors avoir ces vers de terre ne
sera pas forcément toujours suffisant
non plus pour se passer d 1,3 ôter la
question c'est si par exemple je
n'allume pas du tout mon seul je fais du
semis direct mais que je n'arrive pas à
produire assez de biomasse par exemple
je fais juste un petit blé avec un
rendement minable parce que j'ai pas mis
assez d'enlever que nos joueurs ou avec
d'autres
il n'y aura pas ce flux d'azoté qui va
se mettre en route alors juste pour
précisions ici je vais pas parler des
bactéries fixatrices d'azoté mais
c'était là que ça se passe aussi
c'est à cet endroit que ça se passe
c'est dans la galerie du ver de terre et
dans la litière qu'il ya les bactéries
fixatrices d'azoté qui fixe énormément
d'azov dans le système aujourd'hui
l'ordre de grandeur c'est que sur ses
600 unités d'azoté qui seront transmis
du ver de terre plantes
il y en a probablement un bon tiers
voire la moitié qui sont fixés dans le
sol grâce aux bactéries fixatrices libre
ou ono does it et de légumineuses
mais c'est pas tout à fait la même chose
le rôle des bactéries fixatrices libre
et majeur dans ce système là donc toutes
mes pratiques agricoles qui vont
empêcher cette symbiose assez fragile et
fort délicate de ce faire eh bien ma foi
ça restera des systèmes agricoles où on
sera dépendant
très dépendant de d1 trompe tout type
alors intrants de matière organique
entre en azote liquide voir
chevelu racinaire de deux galeries
d'année sic qu'elles étaient ouverts
vous voyez la forte densité
il faut savoir que l'année si tu manges
une bonne partie de une partie assez
importante en fait de ses racines parce
que ses racines et plus comme des folles
dans la galerie et vous avez un flux
très très très court là qui n'a jamais
été vraiment quantifier je ne sais pas
je me souviens plus si marcel acier le
quantifier un jour ses publications
mais ainsi ils ont tendance à préférer
un peu fortement et donc le ver de terre
a tendance à manger un bon paquet quand
même quand on est en pleine période de
croissance et vous avez donc un flux
très court le ver de terre mange des
racines elles sont très facilement
digeste et il sécrète la zot aussitôt il
sécrète les éléments pendant la plante
et la plantera fait des racines très
rapidement avec voilà encore une jolie
photo ça c'est des photos qu'on avait
pris avec avec morgane fournier la
première éliminatrices de maraîchage
sauvian et a déjà une petite dizaine
d'années maintenant
c'était quand on faisait nos premiers
essais de reconstruction des sols
c'est à cette époque que j'ai commencé à
comprendre l'immense importance
maraîchage sur vision des vers de terre
et c'est pour ça qu'on est de rentrer en
contact avec marcel partager
donc coûter
vous pouvez les retrouver sur notre
archive qui contient deux mille huit
cents photos là sur public.fr de terre
propre point fr
alors celle là elle est assez
intéressante de photos parce qu'en fait
c'est une galerie dans les six couverts
en deux et le meet you see donc il ya du
mucus qui a été déposé et on voit qu'en
fait le ya pas de racines ou tête le
chevelu racinaire été retirées je me
souviens plus mais ce qu'on voit cela en
blanc en fait c'est des champignons qui
ont commencé à s'attaquer au blocus
alors ça c'est particulier parce qu'on a
tendance à penser que les champignons
aime les matières organiques à forcer
sur m ce qui est une réalité
si vous mettez du béret console vous
avez énormément de pourriture blanche
qu'on l'appelle de manière générale qui
se développe mais on voit qu'en fait
vous avez aussi dans la galerie du ver
de terre des populations de champignons
et bactéries spécifiques pour manger le
mucus et laon blanc vous voyez les
champignons qui se sont attaqués au
mucus et qu'on commence à le mange donc
ça ça pose un certain nombre de
questions qui comme je disais
aujourd'hui pour moi ne sont pas résolus
c'est sous quelle forme
en fait cet azote transit des micros
protéines du vécu du ver de terre vers
la plante est ce que les miqo'tes
protéines peuvent être découpées en
acides aminés plus petit qui a absorbé
directement par la plante ou est-ce
qu'il faut obligatoirement une rue
digestion on va dire une ré oxydation
une rue mignard alisation un peu poussé
par les micro-organismes ça honnêtement
non c'est rien aujourd'hui
moi j'ai tendance à penser que d'un sur
un plan thermodynamique ça serait
beaucoup plus efficace pour l'appelant
d'aller pomper directement les
lipoprotéines vu que tout ce petit monde
ça fait cinq cent millions d'années qui
s'habille en symbiose
ça me paraît très étrange qu'ils aient
pas été capable de mettre son coin pour
fufu à faire puisqu'ils capable de faire
le vivant mais toujours est il qu'on
voit que s'il lui q c'est laissé à
lui-même dans une galerie s'enracine ya
des populations champignons spécifique
qui se développe alors on me pose une
question avez-vous des données sur la
biomasse de l'ombre est ici un milieu
tropical
pour ma part mais on a cherché en très
peu si je peux donner un début de
réponse à ça quelques éléments
c'est plus la production biomasse est
intense plus il ya des chances d'avoir
les populations décomposeurs de sa
profits qui vont manger ça qu'ils vont
manger là matière à nyc
ou plus il ya des chances d'avoir des
grosses populations et donc vous
imaginez le ratio nous au climat tempéré
on est sur des ratios 20 à 40 tonnes de
production de matière sèche par hectare
et par an si vous avez par contre dans
des climats tropicaux des production de
biomasse 200 tonnes de s'en prendre 300
tonnes voire 400 tonnes aujourd'hui on
sait que par exemple nos projets en
mauritanie et roseaux et les typhas qui
pousse sur le bord du fleuve sénégal on
a des production de biomasse qui peuvent
atteindre plus de 250 300 tonnes de
production à l'hectare c'est pas
compliqué à imaginer c'est comme des
pieds de maïs mais qui sont à 5 cm
d'espacé qui font 4 mètres d'eau et donc
plus vous êtes production de biomasse
m'a plu évidemment vous allez avoir une
population d'organismes saprophytes et
donc plus évidemment vous avez des
chances d'avoir des organismes des
composants non comme on a un ratio d'à
peu près 10 de production de biomasse
entre un climat tempéré et un climat
tropical conditions optimum de
production de biomasse humidité
température
on peut simplement imaginer qu'on va
avoir un ratio dans la
taille des écosystèmes dans l'importance
des populations qui constituent ces
écosystèmes qui va aussi varier d'un
facteur 10
c'est un premier ordre de grandeur qu'on
peut donner il faut bien comprendre à
nos climats tempérés nos écosystèmes
produisent quand même de la biomasse que
deux mois trois mois avant le reste du
temps soit il fait trop sec soit il fait
trop froid
regardez juste les arbres les harmonies
lisons les feuilles sorti les arbres à
feuilles caduques et les t il on reçoit
qui produit beaucoup de biomasse etc
rave party soif parce qu'ils ont les
racines ont assigné très profondément
mais avec mais ils produisent pas
beaucoup de biomasse on le sait les
années sèches
les arbres ont des petits ses roues
alors que dans des milieux où il fait
très chaud on peut avoir beaucoup
beaucoup plus de production de masse
donc beaucoup plus d'organismes
décomposeurs mais vous avez aussi un
autre paramètre c'est que vous avez
d'autres micro regagne d'autres
micro-organismes qui qui peuvent
remplacer les vers de terre et notamment
les fourmis les termites
c'est notamment les fourmis les termites
donc effectivement ces fourmis et se
termine je les ai vus en mauritanie les
termes ikea qui ont entre 22 et les
fonds de m dallas absolument monstrueux
et ce qui est assez drôle c'est qu'il
fonctionne exactement de la même manière
dont s'est pas l'objet de la leçon du
jour mais ils font accéder si
effectivement plein de galeries dans le
sol et pour le coup chez les colonies
qui peuvent coloniser des kilomètres et
des kilomètres aux alentours et
concentré leur quartier général dont il
est très très grosse amitié mais vous
avez aussi les vers de terre je sais par
exemple que notre notre camarade
j.martin pelé un projet de production
clémentine au maroc
et quand ils ont installé le projet
qu'ils ont creusé des tranchées tout ça
ils ont pas trouvé un seul foutu vers de
terre et quand ils ont remis des arbres
mis de la végétation remier l'irrigation
les vers de terre sont venus de partout
donc en fait dans les climats chauds et
secs une des hypothèses si vous avez des
infos là dessus moi je suis très preneur
une des hypothèses c'est que vous avez
un espèce des écosystèmes microbiens ou
qui se développe même qu'il a un nom et
que quelqu'un jambes l'a dit mais je
vais oublier certaines espèces
d'écosystèmes microbien de
micro-organismes qui se développe entre
50 cm et 1 mètre de profondeur
où il y aurait l'activité biologique si
quelqu'un a des infos là dessus toi je
suis très preneur parce que justement on
est en train de développer des projets
dans ce système là donc là le mucus
je reviens mahdia peau le mucus ce peut
être peut attirer les champignons
spécifique qui dégrade sa il est
probable aussi notamment que dans le
curriculum vers de terre
guy est un peu de mucus et que ça serve
aux fêtes de comment dirais-je de
starter pour développer les micro
organismes dans la décomposition de la
matière unique dans les curriculum
qantas ont rejeté par vers de terre donc
voilà même là on le voit un petit peu
mieux c'est le les filaments de
champenois le mycélium qui s'est
développée en mangeant de luxe
alors
vieille garrigue vers de terre bama fois
vous avez encore des racines qui peuvent
se développer donc là c'est une galerie
qui a été bouché on voit par un mélange
d'eau minérale et organique plus sombre
mais c'est encore très riche en matière
organique et donc vous avez quand même
des guerriers vers de terre des galeries
les racines de plantes qui arrivent à se
développer pour aller y chercher quand
même quelques restes d'azoté de minéraux
diverses et c'est aussi une zone du sol
assez bien des compacts et qui permet
aux racines de descendre à moindre
effort
alors maintenant prénom ce autre schéma
final pour essayer de comprendre un peu
le site du ver de terre le site de la
zone du ver de terre une fois de plus je
vous le dis c'est qu'on parle du sigle
azote
mais il faut imaginer que là-dessus
d'oise greffe est normalement le cycle
des autres minéraux mais il ya peut-être
des exceptions c'est ça qui est un peu
embêtant aujourd'hui c'est qu'on n'en
sait rien en fait si ce site de la
matière organique
il est on sait qui tu t'es riche en
azote on sait pas si le site du
phosphore par exemple suivent même cycle
on sait pas si une suite de la potasse
sumène ti au nom c'est à rien on
a quelques publie qui nous laisse à
montrer qu'effectivement les tueries qu
elles sont très riches sont là en
l'autre et c'est avec globalement bien
loin globalement content mais des vers
de terre dans un sol tous ya aucune
carence apparente sur unir même dans des
sols extrêmement dégradée je vais déjà
observée à partir du moment où les vers
de terre se mettaient à creuser des
galeries et les racines des légumes se
mettait dedans on a les plantes qui
poussent et sans aucune carence a priori
mais il ya peut-être même des nuances
sur certains oligo éléments qui suivent
pas ce site je ne sais pas donc que vous
avez en balade une autre beau schéma
donc ça c'était notre équipe qui nous
avait fait ça pour les les sept moines
les universités d'été de marciac a
besoin on avait fait tous ces diaporamas
on a en bas la cabane de vers de terre
où il ya marqué matières organiques et
mot est ce que nous dit marcel dont les
grands chiffres donc là les chiefs et
des kilos d'azoté et en azote
c'est que globalement une population de
référence d'une tonne d'une population
moyenne 1 contre en france à l'hectare
de faire de terrain fif siens humide
mais dégorger singer de la matière
organique et du minéral et dans cette
ingestion on à 2300 unités d'azoté
on a dominé 300 unités de donc on peut
faire un petit calcul d'ordre de
grandeur très simple pour imaginer la
quantité de biomasse qu'elle était
ingéré si on à 2030 sony tmz que singer
de la matière on va dire c'est sûr end
enfin on a dix fois plus de carbone à 20
fois plus de carbone donc on a 23 23 50
tonnes de carbone allez si on prend
c'est sur une bande on a 50 tonnes de
carbone les matières organiques
contiennent approximativement carbone
donc on va se retrouver avec 100 tonnes
de matières organiques qui ont été
ingérée sachant que s'ils l'année sic
ingère 100 tonnes de matières munich et
que la matière yannick représente 20% de
sa ration multiplie par 5
ça veut dire que le ver de terre gérer
les 500 tonnes d'un mélange dans l'ombre
hynix durant l'année et que dans ses 500
tonnes de matières mais on va le voir ça
retombe assez exactement sur deux
chiffres après son rally bon ordre de
grandeur c'est 500 tonnes donc de
l'ombre imx cas à gérer le ver de terre
ça contient de 1300 unités sur ses 2300
unité d azote là encore je n'ai pas de
d'idée précise sur la forme de cet azote
à mon avis assez variés la six ans qui
sont assimilés donc dans le métabolisme
dans les tissus dans les tissus du ver
de terre et qui sont renvoyés à la
plante c'est pas six ans et 500 et des
bananes 580 mais on s'en fout et sur les
2300 il y en a mille sept cent qui
sombre déféquer dans les tueries tulle
mais qui n'ont pas pu être ingérée pour
diverses raisons matière gagne pas c'est
qu'ils vont être laissés dans les
tueries kull les micro organismes vont
se développer dans les curriculum fait
fuir la partie gauche du de l'écran moi
je peux mettre nasri et est donc là la
matière organique va de nouveau être
dégradée et par micro organismes une
partie va pouvoir et rien gérer parce
qu'elle va être minéralisées à l'euro
mais son ami npk mais ça c'est parce que
c'est sans doute assez faux c'est un peu
plus compliqué que le npk mais c'est
pour dire qu'on va recouvrir des plantes
et ensuite cette plante var fournir le
manic
mais ça ce cycle il est très restreint
en fait ce cycle d'assimilation par les
plantes directement dans les scieries
qls et je vous disais quelques pourcents
du cycle de l'azoté
c'est pour ça qu'on a d'ailleurs à deux
chiffres à mettre dessus par contre 7,1
soit assimilé la dans le métabolisme
sécréter sous forme de cus et d'urines
20% sur les excréments et 85 us il est
plus ou moins repris en charge par des
micro-organismes vous montrer les photos
de champignons sais pas jusqu'à quel
niveau
et ensuite ça repasse à la plante qu'on
ne sait pas exactement sous quelle forme
donc je dis qu'on ne sait pas exactement
mais on est en train de bosser avec
samuel travailler là dessus
chez des producteurs de tomates on en
train de mesurer tous à quantifier tout
ça c'est tout simple mais j'espère que
d'ici un an ou deux on aura des
informations plus précises là-dessus et
c'est très important parce que si on
comprend sous quelle forme de rente la
zad dans la plante pour 80 anciens du
cycle de la plante
ben je vous laisse imaginer que si on ça
nous donne un levier quand même tout à
fait conséquents pour booster un peu la
croissance des plantes cas de problème
je renvoie là toute la thématique sur
les t de compost oxygéner les purins
divers et variés ou probablement dans
cette et de compost et danser purin on
va se retrouver avec des formes d azote
qui sont assez proches dans le même état
de l'entropie en fait le même niveau de
carbone valmeinier mais c'est sur elles
mêmes indices de stabilité belgique on
va trouver dans ces purin des matières
organiques qui sont à peu près dans les
mêmes tâches milk que ce qu'on va
trouver dans les muqueuses de vers de
terre
même si c'est pas exactement des mêmes
types de protéines d'acides aminés mais
on va avoir les mêmes caractéristiques
chimiques les mêmes dimensions spatiales
et c'est les mêmes indices de stabilité
aux logiques et donc le fait de mieux
comprendre comment la plante assimile le
mucus
c'est quelque chose qui pourrait être
très utile pour nous dans le futur pour
faire des régions notamment pour
utiliser au mieux les matières bénis car
des engrais starter en bio fait retraite
après
et alors donc question et les mycorhizes
dans ce bazar
c'est une question combat qu'on m'a
souvent posé et les mycorhizes là dedans
puisque en fait vous avez sans doute vu
est suivi avec attention les formations
de marc-andré c'est l'os les cours
d'intervention de commerce ou de l'élève
de marc cambresy n'importe qui nous
avait fait découvrir c'est sympa sur
très très intéressant sur la comment
récolter les mycorhizes pour les
multiplier etc et les mycorhizes dans
tout ça quand on suit les travaux sur
l'unique horizon se rend compte qu'en
fait il est probable que les mycorhizes
soit très souvent une extension des
systèmes racinaires et participe pour
beaucoup aussi claude la zone tu es
aussi que les diverses des minéraux et
ben en fait j'en sais rien je n'ai
aucune idée de comment interagissent les
mycorhizes avec les vers de terre je ne
trouve aucune publication sur ce sujet
là la science est parfaitement m elle
est parfaitement m et elle est
doublement m parce que je veux on a
quand même du mal aujourd'hui à trouver
des publications qui nous parle du
quantitatif sur les mycorhizes c'est à
dire qu'il nous dise bas la mycorhize
sait capable de former des chiffres air
x centaine d'unités
donc aucune donnée moi j'en sais
rien si vous en avez je suis preneur je
ne sais pas si pnr des interactions pas
ce que je peux dire c'est que dans ce
système là dans nos systèmes en
maraîchage en tout cas la musique
horizon va dire on n'est pas forcément
absolument nécessaire vu que la plupart
des plantes maraîchères sont réputés
pour être peu ou pas très mycorhizés est
assez fort je ne sais pas s'ils peuvent
donner mais en tout cas très souvent on
sait que dans les sols maraîchers ya
beaucoup moins de mycorhizes ben on voit
le dans les systèmes non maréchat
solution des cours mais de la matière a
dit qu'on allait vers de terre tout d'un
coup de tours tous
alors qu'on se doute que la population
mycorhizes n'est pas extraordinaire
on n'a que des plantes annuelles et des
cycles courts etc les mycorhizes
développer
donc on se doute qu'on a pas des
populations mycorhizes incroyable et
pourtant tout pousse très bien ce qui
nous laisse à penser en tout cas on a
l'impression que ça pousse très bien
peut-être que dans le futur en analysant
notamment les valeurs nutritives de nos
produits faits mais jusque là ça se
présente plutôt pas mal donc dans ce
système en maraîchage comme ça on voit
grosse population de l'ombrie siens
retour de la croissance et de la
fertilité grosse pousse des plantes est
pas forcément une grosse population de
mycorhizes donc elle ne semble pas
absolument nécessaire mais sans doute
que sa présence doit aider je dirais que
dans le cycle là notamment au niveau de
l'absorption de l'assimilation par la
plante en fait rien ne nous dit qu'il
n'ya pas des mycorhizes qui se développe
par moments dans la galerie des terres
clairement dans les photos je vous
montrais tout à l'heure là qu'est ce qui
nous dit ici en fait tout ça c'est que
du chevelu rachinel il ya un certain
nombre de choses là dedans ça ressemble
beaucoup plus à du mycélium que da
racing
j'en sais trop rien faudrait regarder de
plus près peut-être certains experts
pourrait nous éclairer là dessus donc
honnêtement j'en sais trop rien c'est
probablement très complémentaires mais
aujourd'hui on a très peu de données là
dessus alors cet azote ou est-ce qu'on
va le retrouver un système ça c'est des
reliquats d'azoté
pendant qu'on avait fait avec mon frère
parce qu'on avait fait faire à l'époque
c'était là une agence de l'eau qu'ils
avaient payé ça puisque quand on a
démarré le maraîchage selon gira conseil
technique bio l'inquiéter assez sympa et
qui nous était pas mal et il m'avait dit
ben je conçois mon il faut que tu mesure
interdit cas parce que la ferme les
intrants massif que tu fais partout et
sol s'il tan la fuite dans les systèmes
tu vas te faire tu vas te faire attraper
par la patrouille
donc on va faire des reliquaires
entrées/sorties l'hiver d'envoyer sa
date de 2013 2014 et 15 et on va voir un
peu ce qui se passe en termes d azote et
donc ça c'était des parcelles pour vous
le refaire en clair le jour où j'ai
vraiment compris que les gardes étaient
a été absolument essentiel et pour frais
jamais de maraîchage son travail du sol
sans vers de terre c'est parce qu'avec
mon frère on avait essayé de
reconstruire une parcelle d'un hectare
on a essayé de mettre en culture une
parcelle d'un hectare a été créé des
gardes et 25 au labour les prairies de
mon grand-père avait été labouré et les
deux premières années rien à vous les
poussées c'était rien savoir et la
troisième année tout s'est mis à pousser
donc ça c'est des parcelles qu'on avait
remis ont commencé à remettre en vie en
2009 est donc là vous voyez sur les
reliquats d'azoté on est en 2013 2014
donc on a eu ces départs c'est le voyez
l'un d'eux sur 6 3 sur 6 4 sur 6 ses
inserts de parcelles p2c des parcelles
qui ont des histoires un peu différente
mais ce qui est intéressant c'est de
voir que la p2 c'est une vieille
prairies en fait si les librairies
depuis des siècles et que la 2 sur 6 3
sur 6 4 sur 6 ce sont des parcelles
reconstruite depuis donc quatre ou cinq
ans donc les vers de terre survenu et ça
fait quatre ou cinq ans qu'on nourrit à
peu près tout ce petit monde uniquement
avec une bonne ration des intrants assez
massif les premières années mais depuis
2 3 en amical et on voit qu'en fait on a
des reliquats assez homogène partout
qu'ils soient assez variable alors qu'on
voit pas dans ce tableau c'est en fait
est-ce que les parcelles étaient bâchés
et c'était payet est ce qu'il ya une
culture dessus et c'est donc on a des
chiffres assez variable mais on voit par
exemple qu'en sortie d'hiver
donc c'est des reliquaires entrée sortie
d'hiver là vous êtes au mois de novembre
que vous êtes mois de février dans la
salle est rentré sortie d'hiver aucune
variation pas de lessivage pas de pertes
d'azoté et c'est ce qu'il faut bien
comprendre c'est que c'est des
reliquaires entrée sortie d'hiver ils
nous disent pas forcément si j'ai j'en
sais rien moi une la fixation biologique
d'azoté et puis d'évaporation la zone
sous forme des deux qui se sont
contrebalancés nous ce qu'on voit juste
c'est l'azoté minéral disponible à un
instant t
c'est tout on sait pas s'il ya eu des
flux je sais que conrad avait fait un
gros travail là dessus il ya une dizaine
d'années il s'est amusé à mesurer les
reliquats semaine après semaine dans une
parcelle agricole vous voyez les fortes
fluctuations des reliques assez
impressionnant ça serait intéressant
qu'un jour nous refasse une formation là
dessus ça serait intéressant qu'il nous
refasse une formation là dessus parce
qu'en fait jack quand même une forme
variabilité des reliquaires dans les
parcelles suivant qu'il pleuve surkiffé
sexe suivant que les vers de terre se
remettre au boulot etc
toujours est il que ces reliquats sursis
par seul bac s qu'ils nous disent en
gros ils nous disent que des fois on
perd là zot défendre dans guys
l'appareil était là on en a perdu un peu
beaucoup on sait pas pourquoi
ici vous avez un très gros chiffre 489
de reliquat c'est beau hein ça c'est
parce qu'on est un vin trop important de
10 cm de compostelle gazon donc
évidemment et les brides azote et
messieurs c'est qu'on est sous serre à
l'irrigation et au printemps on retrouve
plus que 175 unités de reliquats bah
pourquoi parce que les vers de terre ont
descendu beaucoup de beaucoup d'eau dans
le sol on avait fait un couvert végétal
cet hiver-là donc les religions ont
beaucoup baissé mais pas à l'armement
on n'a pas perdu 300 unités donc ça
c'est en liga qu'on avait fait c'est des
reliquats qui sont très représentatifs
d'une parcelle ont marre et chasse au
lyon où il n'y a que des cultures
maraîchères mais pas forcément beaucoup
couverts végétaux la couverture végétale
en permanence vous reliquat seront
toujours plus bras c'est normal vos
couverts vous pomper les reliquats vos
cultures vont compétir car on voit que
il ya probablement malgré tout une
partie du mucus là une partie de ce
mucus qui est produit ce qui qui va
doucement et sûrement s'accumuler dans
le sol parce que en maraîchage n'a pas
forcément toujours la plante là pour
venir tromper les médias mais la grande
question c'est savoir qu'est ce qu'ils
deviennent ces reliquats est ce que ça
ne pourrait pas tout simplement limiter
la fixation bazzo bazzo par les
bactéries fixatrices libre si on a
beaucoup d'azoté disposition avons fixé
et ce qui est un peu de l'estivage
est-ce que ça repart sous forme de n2 ça
c'est aussi une bonne très bonne
hypothèse en fait toujours le lessivage
parce qu'effectivement dans les sols
d'abord et on observe beaucoup de
lessivage
mais en fait dans les sols vivants on
observe beaucoup beaucoup moins
lessivage voit très souvent pas du tout
et malgré tout des fluctuations
pouliquen alors est-ce que c'est reparti
dans les matières organiques est ce que
sa partie sous forme de n2 et en fait on
sait pas trop ce qu'on voit c'est qu'on
n'a pas des pertes monstrueuse non plus
et que en sortie d'hiver va vous avez de
la zone disponibles dans les partis
voilà à peu près tout ce que je peux
voilà voilà alors maintenant il est
quelle heure ces heures je vous propose
qu'on fasse une petite pause de cinq
minutes et puis après on va reparler un
peu donc déjà on va rentrer vraiment
dans le dur il reste deux heures on est
pile poil dans le tempo
on va parler donc des stratégies de
reconstruction biologiques basés sur les
vers de terre et se poser la question
dont convient au nahd vers de terre dans
nos parcelles à quelle vitesse ils vont
revenir en combien de temps s'ils sont
revenus ils vont reconstruire les sols
et quid quand on fait les intrants
massive qu'est ce qui se passe si on
fait part d'un trop massif comment on
peut s'y prendre comment vont se
comporter
et puis quelques trucs assez marrant
qu'on est en train de développer
aujourd'hui avec les épis g et on se
rend compte qu'ils pourraient nous être
assez utile pour faire de l'agriculture
voie à je vous donne rendez vous dans 5
28 donc on va repartir
après cette petite pause je vais
répondre à quelques-unes de vos
questions là j'ai regardé vos questions
donc qu'est-ce que les années s'y
planquer bien au fond reviendront en
surface avec un test de jus moutarde
alors oui et non là je vous renvoie
quand il faut travaux de marcel bouchez
il lui a fallu pas mal de temps pour
mettre au point son
protocole de mesure de la biomasse
créent-elles des vers de terre
parce que quand vous avez un mandataire
qui est descendu à 300 mètres de
profondeur bien symbiose avec une racine
d'arbre font faute d'une moderne ça le
fait rire et ça se passe tout ça se
passe au dessus donc en fait pour
vraiment remonter tous les vers de terre
on ne peut pas il n'y a pas de méthode
pour le faire donc comme en effet marcel
pour quantifier à peu près correctement
les populations vers de terre en fête
qui la met juriste yann en surface
ensuite il a creusé donc des fausses
d'un mètre sur le met où il a trié
absolument toute la terre pour ressortir
tous les os les vers de terre etc
il a mis des produits comme du formol ou
de la moutarde différence chose dans le
fond ou et après il a fait des
extrapolations statistiques avec
d'autres données mais clairement test de
jus de moutarde
si vous voulez que ça remonte tous les
vers de terre il a faim on met beaucoup
et de toute façon vous ne pourrez pas
tous faut comprendre que tous les tests
que ce toit se soit le test du jeune
motard de nos tests de l'oppb t on va en
parler juste après ce sont des tests qui
permettent de comparer les populations
vers de terre relativement d'un milieu à
l'autre d'une saison à l'autre parcelle
données entre deux parcelles mais c'est
absolument pas en vérité des tests qui
peuvent vous donner des populations de
biomasse fiable de vers de terre même
sinon le test de l'oppb t on vous donne
un protocole à la fin on vous fait faire
une extrapolation pour obtenir une
biomasse de vers de terre
ça reste des approximations quand même
très large donc c'est très utile ça fait
le boulot mais si vous voulez vraiment
connaître tous les vers de terre si vous
le ferez pas d'un iota
alors qu'est-ce qu'on avait d'autres
comme question là là n'y at il pas une
symbiose dans le fait que les racines
pousse dans les galeries les bdt et que
la rhizosphère soit riche en
micro-organismes et que ce soit ce que
les vers de terre aiment consommer donc
est ce que là les vers de terre mange la
rhizosphère des racines quand il mange
des racines
oui évidemment vous fait le réseau ce
faire après est ce que il ya par la
plante
nutrition de la rhizosphère qui se
retransmis aux vers de terre ou vice et
versa ou je ne sais pas dans quel sens
franchement là je crois qu'on est dans
le détail on est dans les pilotes je ne
saurais pas dire est il possible
d'utiliser des engrais verts sur planche
permanent tout en épargnant les vers de
terre et les mycorhizes oui oui
effectivement à partir de midi travail
et pas trop votre sol les vers de terre
savoir fait ni chaud ni froid
ce qu'on se doute aujourd'hui très
clairement c'est que pour maintenir en
vie correctement optimisé en tout cas
l'activité des mycorhizes sept gardés
des plantes vivaces
parce que on garde la dèche mycorhiziens
plus ou moins vivace le problème c'est
qu'aujourd'hui le développement des
filières techniques maraîchage où on
cultive des plantes annuelles dans
découvert vivaces type trèfle luzerne
aux prairies je ne sais quoi c'est pas
encore tout à fait tout à fait au point
n'a pas mal de pistes intéressantes je
désespère pas ça serait d'ailleurs c'est
d'ailleurs je pense globalement une
piste de travail dans les années futures
qu'il faut qu'on développe vraiment
parce que sur ce qui sera plus
intéressant et probablement sur le plan
économique aussi
donc va favoriser les vivas ça sera sans
doute le meilleur moyen de maintenir les
champignons mycorhiziens et si on peut
pas maintenir des vivaces va maintenir
une au maximum la couverture végétale
sachant que quand vous passez d'un radis
à une tomate et on ne vous dit que vous
ayez les mêmes mycorhizes qu'ils
puissent vivre en symbiose avec tout ce
petit monde donc c'est pour ça qu'en
match c'est quand même assez compliqué
d'avoir des forces système mycorhiziens
très présent parce qu on est tout le
temps en train de changer les espèces et
avec des plantes qu'on me cite assez
court par contre le ver de terre lui
s'accommode assez bien de tous les
plants vu que en fait la plante vivante
l'intérêt ce n'est pas comme ça c'est
surtout la planche
tatataaa alors il y avait une question
voilà c'est l'écrit des trucs alors il y
avait une autre question sa gelée perdu
désolé alors bon aller perdu tant pis
vont pouvoir passer un autre
diaporama allons-y donc combien y at-il
de comment estimer la quantité de vers
de terre dans les parcelles bas il ya
une manière bien simple c'est que si
vous savez que ça a été la boillat six
mois vous avez juste plus de vers de
terre un coup de charrue seillier -97%
de retard dans l'horizon travail du sol
à 6-6 mais s'il y avait une question qui
tue une question
je viens de vous avez fait trop de
commentaires j'ai donc moins 97 % de
vers de terre dans l'horizon de travail
du sol cilag la question est porté sur
sur le fait qu'on mesure toujours là
la quantité de matière organique quand
on fait des analyses de sols souvent sur
l'horizon 030 60 au mieux en hausse de
0,90 très clairement à partir du moment
où on va travailler en sol vivant ce
travail qu'on fait et ce travail tous
ces travaux de calcul qu'on fait sur les
ordres de grandeur pour savoir combien
il faut mettre de match doit être
organisé et c'est qu'elle comment
quantifier la ration du sein etc
ces calculs on les fait aussi sur les
horizons 0 30
mais à partir du moment d'aller vers de
terre qui vont descendre la matière
organique en profondeur laisse à la
charge et plein de choses alors ça
clairement moi j'avais vu avec mon frère
dans les parcelles qu'on avait
reconstruite la salle vous je vous ai
montré les reliquats d'azoté puisqu'en
fait c'était quand même y avait des
parcelles on avait quand même sauce est
pas mal en matière organique et j'étais
assez surpris d'avoir un niveau de
matières et lee qui était pas très très
élevés ont tourné autour prime iccat
alors qu'on avait quand même bien
tartiner et je me posais beaucoup de
questions parce que je trouvais que donc
tout les coefficients d'unification
lesquin qu'on nous donnait sur le béret
fellah et semblait dans la pratique être
un peu plus bas que que prévu et puis un
jour j'ai compris en faisant un profil
de sol à deux mètres de profondeur avec
une pelleteuse
tout simplement parce que j'avais des
magnifique galerie l'aîné sic qui nous
descendait de la matière organique là de
deux mètres de profondeur
donc évidemment les mesures d' analyse
de bâtir les nids qu'on avait fait
surprendre cm et ne mesurait pas toute
cette matière organique qui avait été
descendu en profondeur dans le sol donc
effectivement il faut se méfier de ça
dès qu'on va repasser en sol vivant et
dessins un peu profond va y avoir une
migration et notamment quand on est en
phase de reconstruction des sols on va
voir une migration d'une quantité qui à
mon avis non négligeable de matières
organiques en profondeur par les vers de
terre
ce qu'ils vont aussi à les reconstruire
le solent l'heure est donc globalement
on va avoir des bilans qui ont déconné
un peu et dans la pratique il va se
passer quoi je vous dis c'est que vous
allez avoir des taux de matière unique
la surface qui montrent peut-être pas
aussi vite qu est-ce qui aurait pu
laisser prédire les coefficients
d'unification et les coefficients de
minéralisation
parce qu'effectivement on va
reconstruire les sols en profondeur
aussi donc pour revenir nombre de vers
de terre donc si vous la bourre et
vossen vous tuez 97% des vers de terre
dans l'horizon travail du sol alors le
charrue herse rotative trois passages
des chômeurs tu tires à tour auto abs
etc
tout ça c'est du pareil au même vous
allez to fly et quand même imaginer
qu'alain de terre c'est un truc tout qui
n'a pas squelette les micros vissés à
une chose les bactéries c'est la même
chose ils ne supportent absolument pas
le travail du sol
salez tusa les écrans à ça les explose
ça les comprime salé de 10 à les
détruire malgré tout on parle bien donc
d'une destruction de quasiment 100% des
vers de terre dans l'horizon travail du
sol en dessous de l'horizon si je
laboure à 25 cm en dessous qu'est ce qui
se passe pas grand chose sauf que après
on risque d'avoir les galeries qui se
bougent parce qu'on a de la bouillasse
qui coule dans les galeries c'est ce qui
se passe est donc plus nos sols sont
profonds timide typiquement normande il
en est des seuls avec un maître de limon
et 15 mètres argiles à silex dans
lesquelles les vers de terre peuvent se
développer
quand on arrête de travailler les sols
et cours mais un peu à manger aux vers
de terre les vers de terre se développe
très vite parce que on peut imaginer
qu'il ya encore 100 ou 200 kg de vers de
terre qui arrivent à survivre en dessous
de l'horizon travail du sol
c'est pas qu'on peut imaginer c'est
qu'on fait les profils on les voit il y
en a quelques-uns qui survivent sous
l'origine travail du sol ils peuvent
survivre en dessous des horizons travail
du sol de manière générale mois dans
toute ma petite carrière il ya qu une
fois où j'ai vu un seul ou en tout cas
on a mené un échantillon seul dans
lequel j'étais à peu près sûr qu'il ait
pas de vers de terre parce qu'on avait
une accumulation de matières organiques
en surface c'était dans une prairie et
il y avait des feuilles mortes et des
surtout des brindilles d'herbe des
petites feuilles d'herbe qui avait séché
et qui n'avait pas été pris en charge
par les vers de terre c'est un sol
sableux donc on voyait mal les galeries
wima l'activité des vers de terre ne
voyait absolument aucune curricula on
voyait une accumulation de lomas en
surface sur quelques centimètres et
c'était de l'herbe séchée qui ne voulait
pas se dégrader qui avait une espèce de
couleur rousse très très symptomatique
et donc mais sinon dans la plupart des
sièges seul agricole vous fait toujours
les vers de terre reviennent toujours
très vite
donc est-ce que j'ai des vers de terre
si vous travaillez au sol vous avez peur
d'avoir beaucoup ce qui veut dire quoi
ça veut dire que vous n'aurez pas la
première année une population capable de
manger de la matière organique de la
digérer et de mettre en place un flux
d'azoté importante
important c'est que dans les systèmes
malgré tout avec sols profonds où il ya
des gros retour de biomasse alors ça on
le voit notamment je vois données dans
les cultures chez nous leur en normandie
ou à l'efb l'easa quintaux etc
on garde quand même une activité
l'ombrie sienne qui est non négligeable
parce que il ya quand même pas mal de
nourriture donc ils se multiplient plus
vite on en flag beaucoup mais ils
multiplient vite et on emprunte beaucoup
au travail du sol le but c'est de les
nourrir
un bon moyen de savoir si on allait vers
de terre aussi c'est de se poser la
question est ce que mes vers de terre
sont capables de manger la ration du sol
ça veut dire quoi je vais mettre de la
matière organique imaginons au mois de
septembre sur consoles 500e match
organique est de revenir un an après et
de ceux de voir si la paille elle a été
mangée digérer donc si vous voulez
savoir si votre parcelle est riche en
matière organique posée regardez si vous
si acier la bêta seront capables de
manger la ration de la matière organique
mais clairement aujourd'hui j'ai envie
de dire il ya de ce qu'on a compris les
vers de terre il ya plus vraiment besoin
d'aller mesurer les vers de terre pour
savoir si on en a si vous avez trahi et
autres soldes vous avez à peu près tout
flinguer
et si ça fait deux trois ans que vous
travaillez plus votre sol et que vous
avez mis à peu près à manger il ya des
chances pour que la population soit à
peu près revenu autour d'une table c'est
à peu près aussi simple que ça alors la
question la chimie on entend beaucoup
parler
alors ce qui ressort des travaux de
marcel bouchez que ça plaise que ça
déplaise pas à certaines personnes
c'est que la manière dont on utilise
aujourd'hui la chimie d'autant plus si
on utilise les systèmes en semis direct
sous couvert végétal ça n'a quasiment
aucun impact sur la population vers de
terre la population vers de terre ce qui
la dérange énormément c'est le travail
du sol et l'absence de nourriture alors
notamment avec votre fameux glyphosate
ça n'a aucun impact si c'est utiliser
correctement sur les populations vers de
terre
donc si malgré tout vous avez envie de
mesure et de mesurer ces populations
dans le protocole de l'eau pdt qui
propose une méthode assez simplifiée
c'est un dérivé très simplifiée des
travaux de marcel qui permet de
quantifier les vers de terre et de
repérer grosso modo les trois catégories
logique donc je vous invite à aller sur
leur site internet
retrouvez le protocole vous noté en
fonction des endroits où vous faites un
trou de 30 30 sur 30 cm vous prenez
votre échantillon seul de 30 30 30
et puis vous passez ça open feint vous
retirez tous les vers de terre les oeufs
etc aventis et à la fin ça ou de notes
et ça va vous donner une approximation
pas trop absurde de votre quantité de
vers de terre pour faire des études
c'est quand même pas mal
alors question est ce que le grattage
superficielle tue aussi la majorité des
vers de terre bien sûr l'horizon we had
et chômage nous déchaumé à 5 cm si vos
dents sont assez serrés ça va tout
changer
alors non mais ça va tout flinguer
mais sur les horizons 0,5 donc comme sur
les horizons 0,5 alors notamment si vous
êtes l'été les vers de terre sont un peu
des 100 villes dans le sol vous ferez
pas bien normal je ferai pas bien grand
mal néanmoins bras le principe est
simple c'est que là où il ya des vers de
terre si vous leur mettez des outils
traduction tronche ça va pas leur faire
du bien
1 alors ça c'est le premier comptage
qu'on avait fait fin c'est la première
expérience d'un trop massif qu'on avait
faite au château de courances alors
c'était en 2015 je crois un peu comme ça
et c'était arthur buresi qui travaille
aujourd'hui avec et xavier dugoin
développement du match solide on le sud
est de la france qui avait fait ses
comptes âge là et donc on avait fait 1-1
trop massif et donc là ces mesures il
avait été fait
dix-huit mois après puisque les intrants
on les a faits au mois de juin si je ne
m'abuse oui c'est ça donc un peu plus de
18 mois après on a fait des comptages et
on avait comparé donc différents
systèmes donc je chatte au courant si on
avait 7 et conrad qui s'était un peu
occupé de ce site pendant quelques temps
et j'avais été une honte et une
personnes en moi lâche et se levant on
avait des colzas ont la culture de
conservation alors cet été c'était des
parcelles ça faisait à peine un an qu'on
est passé sa roue avec la conservation
c'était tout jeune tout jeunes s'étaient
pas de l'agriculture de conservation
après à 10 ans avec la conservation ça
devait faire une annonce était pas censé
y est les seuls est extrêmement dégradée
ce qui était très intéressant c'est
qu'en nombre de vers de terre donc là
les graphies montent fin février début
avril en nombre de vers de terre
le le nom de vers de terre qu'on trouve
au mètre carré et donc vous voyez que
dans la parcelle msv où on avait fait un
autre au massif un peu moins de deux ans
après on avait retrouvé une onde nombre
de vers de terre avant très important
par rapport aux autres modalités et
notamment par rapport à un bosquet était
juste à côté de la parcelle une petite
petit bois qui étaient là où il y avait
en nombre - de vers de terre
par contre quand on regarde en biomasse
on se rend compte que la différence est
moins importante et qu'en gros dans la
parcelle msv au bout de la peine deux
ans on avait retrouvé à peu près la même
biomasse de vers de terre que dans la
forêt alors pourquoi on a une différence
c'est qu'en fait en nombre de vers de
terre on avait beaucoup beaucoup de
jeunes
les vers de terre est en train de se
multiplier énormément la population est
en train de se reconstruire on est à la
fin de la deuxième année
mais en masse c'est à peu près
équivalent alors il est fort probable
qu'une bonne partie des jeunes
on mourir et que les plus petits vont
devenir adulte alors ce premier essai ça
nous a beaucoup rassuré parce qu'en fait
on pensait que les vers de terre allait
met 10 ou 20 ans à revenir dans nos
parcelles en fait non ils reviennent
beaucoup plus vite envoyé qu'à la peine
au bout de deux ans on avait déjà des
quantités de vers de terre qui était
revenue qui était très similaire à ce
qu'on avait dans les milieux naturels et
donc en regardant dans la biblio en fait
on s'est rendu compte que le calcul
était assez simple les années sic
notamment un taux de fécondité entre 10
et 20 par an plus les vers de terre sont
-notamment les épiciers les épiciers ça
peut aller beaucoup plus vite ça peut
faire un petit par jour c'est en pleine
reproduction et donc en fait ça va assez
vite c'est pas si étonnant que ça si
vous pensez aux limaces par exemple qui
bestioles à peu près de la même taille
et qui a à peu près le même rôle
écologique bon à gros seins bah ça fait
aussi quelques dizaines de parents et
grosse limace et donc on est bien sûr le
même même dimension de l'être vivant
avec des taux de fécondité à peu près
similaire de facteur 10 20 30 ans
donc ça ça nous dit quoi syndic si on a
une population résiduelles en année 1 de
10 à 50 kg si j'ai un facteur 10 qui est
le facteur le le plus faible qu'on ait
trouvé dans le milieu de chiba en année
2 je vais déjà me retrouver avec sao 500
kg au en année 3 je me retrouvais avec
une population complètement régénérer
voilà donc on va se retrouver qu'une
population régénérer et dont les faits
ce petit calcul assez grossier a l'air
de tout à fait fonctionner vu que toutes
les parcelles où on fait des enfants ça
s'est passé comme ça donc l'intérêt si
vous voulez de faire des intrants
matières organiques plus ou moins
importants la première année c'est de
remettre pas mal à bouffer après on y
touche plus il faut trouver les moyens
de mettre en culture les deux premières
années mais très clairement on l'a vu
dans certains systèmes où les
populations résiduelles était encore
assez importante il devait peut-être
rester 100 ou 200 kg de vers de terre
dès la deuxième année en fait ça
commençait déjà très bien poussé hélas
6e année tout le monde est régénéré et
donc là quand vous êtes arrivé en année
3 il suffit de nourrir les vers de terre
pour que votre flux d'azoté se met en
place et que tout se remette à pousser
très correctement et s'il faut bien
comprendre je le redis c'est que cette
multiplication du ver de terre elle est
quand même assez indépendante du taux de
matière organique des sols
le taux de matière émis peut être
important parce qu'il empêche d'avoir
trois romans fille dans les sols il
augmente les réserves utiles etc
mais j'ai vu même dans des sols très
nombreux sols dégradés très dégradé des
populations vers de terre se remette en
place et des légumes permettent à
pousser très très bien alors qu'on avait
encore des taux de matière organique qui
n'est lié aux tombes 2% ce qui n'était
pas a priori très favorable à la culture
des légumes
donc voilà les vers de terre peuvent se
multiplier quand même assez vite dans et
je croyais que j'avais eu notre diapo
moi je les perds du couple ou alors
aller après je ne sais plus ça peut
revenir très vite
donc ça c'est quand même la bonne
nouvelle du jour est globalement dans à
peu près tous les sols on arrive à faire
revenir les vers de terre
alors les exceptions il y en a quand
même à aller de soldes un sol sableux
je n'avais pas futur de terre j'ai vu
dans les landes la cet hiver des sols
complètement noyés d'eau en permanence
l'hiver ont trouvé quelques vers de
terre mais c'était beaucoup des piges et
je n'ai pas vu de nez cite notamment
j'ai pas vu de d'année sic parce que en
fait les années six vont pas supporter
de vivre dans des sols sableux pour eux
et qu'ils sont en marché de flottes
permanence par contre l'année d'avant
j'avais été dans les longues dans des
sols qui avait la même matière miner la
même fraction graal mais qui n'était pas
noyer tous les hivers et ça faisait pas
de porte dans le sol et là on avait a
priori une activité logicielle tout à
fait correct vu que la matière organique
était digérée très rapidement donc on
voyait bien que là qu'entre ces deux
types de sable c'était le fait que le
sol soit noyé en eau en permanence qui
empêche le développement des vers de
terre
en tout cas leur développement correct
et donc ça typiquement cd sol qu'il
faudrait deux rennais pour que les
populations puissent se développer
correctement et je suis cultivé à peu
près correctement c'est ça donc
maintenant qu'on a retrouvée on va dire
qu'on a une bonne idée de la vitesse à
laquelle les vers de terre peuvent se
multiplier à capitaine va retrouver nos
populations
l'autre grande question c'est oui mais
j'ai un sol dégradé donc en combien de
temps je vais pouvoir retrouver mon taux
de matière organique
mon complexe argileux unique et en
combien de temps mais seuls ils vont
mais vers de terre vous réussir à des
personnes alors vous avez une règle très
simple c'est que je suis un ver de terre
je mange tous les jours mon commentaire
quand vous avez compris ça c'est ce qui
c'est ce qui ressort à peu près dans les
ordres de grandeur de tous les travaux
de marcel
c'est assez simple ça veut dire que si
vous avez une population de référence
pour un seul moyen une population de
référence d'à peu près une tonne et ben
ça veut dire que mes vers des terres
lissée sur l'année ils vont venir humer
une tonne par jour donc 365 tonnes de
terre par an
en dix ans ils vont vous remets 3650
tonnes de terre c'est à dire à peu près
la masse de sol sur un horizon 0 30 cm
alors je vous le dis on est encore une
fois sur une population d'une tonne ce
qui est une population pas énorme pour
un salary colle donc on prendrait soin
notamment au maraîchage est plus que
probable qu'on atteigne les
régulièrement des populations trois
quatre ou cinq tonnes ça veut dire que
nos sols vont remanier nos verres de
terre vont remanier le seul non pas en
disant mais plutôt en trois ans quatre
ans cinq ans et donc sur la photo là je
vais parler un petit peu après c'était
un sol assez dégradés sous des pommiers
sur ma ferme parce que les pommiers en
fait ne produisent pas beaucoup de
biomasse et donc les gardes été remis à
grand chose à manger les premiers rires
et donc je me suis mis en tête de renom
rire mais vers de terre pour voir si ça
allait faire du bien mais premier est
donc là vous êtes au bout de deux ans
après deux miches de 20 cm de paille 15
20 cm donc la première année les vers de
terre ont du mal à manger la paille et
là on en fin de deuxième année au voir
un peu partout là le sol qui a été
perforé remaniée l'ombrie mixer on peut
estimer à vue n'est elle est peut-être
que c'est 25% du sol au bout de deux ans
qui a été intégralement remaniée et
mélanger que la matière organique et
donc on voit que ça va quand même assez
vite si on s'y prend correctement
donc c'est important de connaître cet
ordre de grandeur non ça va pas prendre
trois cents ans et ça pose aussi la
question de savoir si vous comptez vos
populations et se développe pas c'est
probablement qu'il ya un problème soit
que vous continuez de travailler les
sols vous n'avez pas mis assez à manger
mais en même temps quand on a compris et
de paramètres travail du sol et
nutrition du sol on a un peu fait le
tour de la question
mais la question de vous dire de l'eau
qui a un excès d'eau les vers de terre
peuvent avoir du mal à se développer et
peut-être des conditions extrêmes
d'acidité ou de soldes basique mais pour
moi c'est pas vraiment les cd4 est donc
le truc c'est que vos verres de terre
ils vont remanier le sol mais si vous
voulez qui remonte le taux de matière
unique et qui reconstruisent en plus le
complexe argile omid parce qu'en fait
c'est quand même les vers de terre qui
joue un rôle majeur dans le dans la
construction du complexe un jury dans le
complexe et ardue mais il faut le dire
c'est que c'est quand même quelque chose
est assez indéfini mais c'est pour ça
qu'on l'a complet appelé complexe c'est
complexe
c'est juste un gloubi boulga de matières
organiques et de minéral avec des
propriétés chimiques assez particulière
mais on s'est quand même quelque chose
d'assez difficilement définissable
néanmoins on voit que quand les seuls
arrive à un taux de matière la nique à
ses intérêts 135% leurs propriétés
change réserves utiles cph redox etc etc
et donc on a intérêt quand même à terme
de reconstruire ce complexe ar génomique
et le ver de terre joue un rôle majeur
dans cette reconstruction
sauf que pour qu'il puisse regrouper
l'unique du complexe ar je me bats il
faut de la matière organique
donc la question c'est combien il va
falloir à lui en donner
pendant combien de temps qu'on vient
tous les ans comment faire pour à terme
réussir à reconstruire nos parcelles
s'il a besoin de reconstruire nos
parcelles
alors une fois de plus on va pas essayer
de définir des chiffres à la jungle près
ce qui ne nous intéresse pas ces
exemples de joueurs ont fait un calcul
très simple je prends l'exemple de la
prairie
en effet là dessus sur des
reconstructions sol la prairie et
suivant les travaux on nous explique que
les prairies arrive à retrouver des taux
de matière organique à peu près correct
au bout de dix ou vingt ans d'un sol
dégradé on met une prairie on attend 10
ou 20 ans et nos prairies retrouve des
taux de matière organique corps avec une
bonne structure une porosité il ya plus
de semaine le labour les vers de terre
sont revenus tout le monde est revenu
excusez moi on me dit que je suis trop
jeune et donc ce qu'on sait c'est qu'il
faut à peu près dix ou vingt ans pour
reconstituer de m car yannick et la
structure permet aux prairies et que
cette prairie a tendance à produire
entre 20 et 50 tonnes de matière sèche
par hectare et par an alors on a
tendance à se redéfinir la ration du sol
autour de valérie 40 tonnes la gemmi 50
parce que ya pas très longtemps je me
suis penché sur le cas des des prairies
dans le finistère et c'est vrai que
comme il fait tout le temps bon et enfin
bon il fait rarement très froid à l'été
il fait tout pour une idée qui a tout
pour ma faute c'est déprimant quand même
tendance à pousser à des niveaux
stratosphériques et bas des taux de
matière unique qui frôlaient les 9% et
tous les autres ça normal d'avant là
aussi de le sol qui des fois peut-être
nous sommes en partie notamment à partir
donc on n'aimerait pas c'est parce que
tu fais des jeunes mais ça coûte double
temps un temps où ça le trafic donc il
va bien falloir quand on part d'un sol
dégradé confère notre massif qu'on
attende au moins la troisième année pour
que ça se fait sérieusement au boulot et
donc tout notre propre au problème c'est
comment on produit les deux les deux
premières années en attendant que les
vers de terre se remettre en route
bon ça c'est pas très compliqué c'est
des méthodes de maraîchage très
classique mais vous mets du fluide poule
où on met des couverts végétaux
alors si un jour vous faites un autre en
un peu costaud comme ça en matière
organique
une plante qui pousse extrêmement bien
dans des intrants massif si le seigle
alors ça va le seigle je ne sais pas
exactement comment ça se fait mais alors
c'est capable je vous montrais je crois
que c'est une photo après je sais pas si
j'ai mis du projet qu'on a fait à
marseille là le talus il avait semé
découvert de seigle en l'espace de
quelques mois ça avait explosé en
végétation c'était vraiment hyper
impressionnant le seigle va très bien
supporter les uns trop massif comme ça
ici la minéralisation est pas encore en
route et donc qu'est ce que ça nous dit
ça nous dit que tous ces chiffres que il
va falloir si on se débrouille bien
trois quatre cinq ans en nourrissant
fortement les vers de terre pour que
tout le seul fois remanié et pour
retrouver je dirais notre réserve utile
insolent équilibré chimiquement et c'est
en tout cas ce qui concerne l'action des
vers de terre donc l'autre question
c'est si je veux reconstruire
biologiquement mon seul sait jusqu'où je
dois remonter mon taux de matière unique
bon ça c'est vraiment une question sur
lesquelles on pourrait disserter pendant
des journées entières
pour faire simple plus vous avez
d'argile plus vous avez intérêt de vous
avez intérêt et plus vous pouvez monter
votre taux de matière organique
pendant longtemps on a visé 5%
parce qu'on vous voyez que les limons où
il sole avec des taux d'argile assez
classique à partir de 5 % si on irrigue
et bien ma foi ça commence et c'est
vraiment pas mal
donc c'est assez honnête c'est assez
correct mais le fait est que j'ai pas
mal de collègues qui ont commencé à
jouer dans des sols non pas 5 à 10 voire
15
et là ça pousse pas même encore beaucoup
beaucoup plus fort mais ça reste une
certitude que ça sert à rien d'avoir
beaucoup beaucoup de matière organique
si vous n'avez pas d'activité biologique
on a pris en charge la dégrader et que
donc mettent énormément de matière
organique ça servira pas à grand chose
si vous avez pas les vers de terre
on peut malgré tout faire des
itinéraires maraîchage où on met de la
matière organique et ou mini rallye
cette matière unique avec des outils
travail du sol
c'est en fait le maraîchage
traditionnels comme le faisait c'est
dans ma famille j'avais des maraîchers
des grands oncles et les arrières grand
temps qu'était match et on me c'est ça
qui faisait il mettait les feuilles et
puis la matière l'unique à l'automne il
travaillait tout ça il retravaille les
stockera temps hélas était tiré les vers
de les bactéries et les champignons qui
viennent boulot de dégradation mais si
vous voulez faire cesser sans travail du
sol
eh bien il faut justement a été trahis
eux seuls et arrêter de travailler les
sols et avoir des vers de terre
donc la minéralisation naturel se
faisant avec les vers de terre il faut
qu'on retrouve d'autres populations
c'est pour ça que même si on montre avec
un intrant massif le sol à 10 ou 15 % de
matière unique tant que les vers de
terre sont parvenus vous laissez pas
évident que ça marche très bien
donc dans les intrants massif la combine
mais qui est vraiment pas facile à faire
parce qu'il faut avoir la bonne matière
au bon moment et tout le matériel qui va
bien c'est de faire les intrants massif
à l'automne et de revenir au printemps
puisque la fin la zone va durer à peu
près tout l'hiver pendant six mois ça va
se passer
vous allez revenir au printemps la fonte
univers revenir à l'automne avec soit
des matières organiques pour l'usb
beaucoup plus bas donc venir faire des
intrants surface avec des mules chossat
où met carrément se désengager comme de
la fiente de poule ou des engrais +
minéraux en fait dans une dans un un
trop massif dans un premier temps vos
matières organiques et vendez sion
descendre jusqu'à 1 c'est sûr est de
20-30 tant qu'elles sont pas pris en
charge par le ver de terre vont rester
dans cet état là et si vous voulez que
ça pousse il faut que vous mettiez les
matières unique avec dc sur elle et des
indices de stabilité déjà très faibles
qui vont minéralisée toute seule comme
une grande
sans les vers de terre c'est le principe
en gros danger c'est de donner à la
plante à manger sans qu'ils aient besoin
d'activités biologique
donc si vous mettez de la dati qui
devait pas besoin d'activités biologie
si vous mettez des matières unique
affaiblie sb donc et à faible c'est sur
aisne autour de 10 15 vous aurez pas
forcément besoin de vers de terre mais
vous aurez quand même besoin de
bactéries et champignons et donc vous
pourrez bosser sans verre de thé par
contre dès que vous allez commencer à
travailler avec des matières organiques
et c'est sur une plus élevé là vous
allez avoir à tout prix besoin des vers
de terre pour dégrader les matières
organiques et nourrir les plans donc
c'est pour ça que beaucoup de gens ont
eu pas mal de déconvenues en faisant des
intrants assez important de branches
broyées et que beaucoup de choses ont
été dites sur le pfc qu'effectivement si
vous y à des prix pas tout à fait de la
bonne manière que vous avez eu un peu de
sécheresse etc
il peut pendant deux ans après votre
intrants il ya vraiment pas grand chose
qui pousse parce que les lombrics ne
sont pas encore revenus les vers de
terre ne sont pas encore revenus pour
activer la minéralisation notamment j'ai
un exemple en tête c'est sûr des des
buts des buts qu'avait fait main mon
copain damien fille et qui a nantes la
ferme de la grande rivière
il avait fait des buts qui était allée
très schématiquement quasiment moitié
brf 4 et r eh ben le problème c'est
qu'ils avaient mis tellement de matière
mais nie que les buts pour chauffer
elles ont séché et le processus
d'unification s'est arrêté le retour de
vers de terre c'est évidemment et c'est
évidemment arrêté et donc à millas et
après il a fait ce qu'il fallait pour
que ça fonctionne mais s'il avait juste
regarder ça but comme ça passé le temps
c'est pas ça aurait pu durer deux ans
deux ans et demi ce sens à tous parce
que le processus d'unification les
ralentis et aider les vers de terre ont
énormément de mal à revenir
donc si on prend un peu plus en détail
les calcule combien je vais devoir
nourrir en mai vers de terre combien ils
vont devoir gérer
donc je vous redonne le chiffre une
population d'une tonne de vers de terre
ça mange entre 20 et 40 tonnes de
matière sèche par hectare et par an
quelque chose dans ce goût là c'est cet
ordre de grandeur
le truc
c'est en a 40 tonnes de matières unique
frêche si on fait le calcul pour savoir
combien il faut rajouter d'humus dans le
sol pour augmenter votre sol sur
important de 1%
donc là on fait le calcul dans un
horizon 0,30 le sol y fait 4000 tonnes
de terre à l'hectare sur l'horizon 0,30
si on veut savoir combien pèses
important une matière organique on
calcule en passant de 4000 tonnes et
donc on prouve 40,1 de matière et donc
il faut car il faut trouver 40 tonnes
d'humus les mettre dans le sol pour
pouvoir augmenter le taux de mbo de
campan sont sauf que ça c'est le must
déjà décomposer donc il faut prendre le
pré fission d'unification primaire
typiquement la 50% sur un brf pour
savoir qu'une réforme est initialement
donc il faut remettre 90 initialement à
chaque fois que je vais vouloir remonter
mon taux de matière organique de 1% que
j'utilise la branche courrier il va
falloir réussir à faire bouffer une
centaine de tonnes de branches broyées
aux vers de terre donc si on a une
population d'une tonne de vers de terre
capable de manger 20 40 tonnes
on comprend que là il va au moins nous
falloir une population de tonnes
si on veut que les 100 tonnes soit mangé
dans la nuit
donc une population quand même au dessus
de ce qu'on trouve en moyenne dans les
milieux naturels mais je vous dis c'est
pas une population extraordinaire pour
prendre sur l'agricole peu près bien
géré si on n'a pas de vers de terre dont
dans le cas des intrants massif barul
intègre en surface alors évidemment dès
que les vers de terre reviennent et il
faut éviter de sortir ce jeudi travail
du sol parce que sinon c'est retour à la
case départ
si on essaye de le faire avec du brf la
chaire fait le même calcul que
précédemment crois que j'ai rajouté la
méditer c'était parti sur un bref avec
60 40 % d'humidité se passe en matière
sèche
c'est ce que j'avais trouvé dans un bear
f2 rasure de et vous enverra des bérets
fera sur deux est donc titré broyer les
40 % d'humidité bas ça nous amène à 130
tonnes de bérets donc 130 tonnes de
beyrède pour remonter important des mots
c'est encore quelque chose d'à peu près
réaliste sauf que si j'essaie de faire
avec de la paille
j'ai un coefficient de médication de 15%
alors ça navigue entre 10 et 25 suivant
les bios suivant vraiment l'état du ça
dépend toujours est-il que comme on a un
coefficient très faible il va nous
rester très peu de l'humus
une fois que la matière organique va
avoir à les dégrader est arrivé assez
sur l'eau dce
donc ça veut dire qu initialement il
nous faut de 160 tonnes de paille
si on lui met 15 % de matières
organiques ça veut dire qu'il faut un
ordre de grandeur de plusieurs centaines
de tonnes de paille pour remonter juste
1 % de matières link et le truc c'est
que enfouir 1 300 tonnes de paille c'est
juste techniquement un peu compliqué
alors c'est faisable c'est faisable vous
mettez l'appareil vous l'a broyé voulant
fuissé etc etc c'est faisable mais c'est
quand même objectivement pas très facile
à faire chez mon ami brice tandis qu'en
bretagne là qui est un des pionniers du
réseau on avait fait quelque chose qui
ressemblait quand même à ça ils ont fui
c'est tous les ans à l'automne quasiment
régulièrement quasiment tous les ans une
quantité il faisait un ou deux passages
d'enfouissement de paille sur 10 9 cm et
quand on réfléchit mais en fait il a
réussi à offrir plusieurs centaines de
paille plusieurs centaines de tonnes de
paille et on a bien vu le le taux de
matière mais ni comment donc oui
effectivement s'il ya intégration
surface sur afin d'azoté je le répète la
fin
en azote elle aura lieu que dans le dans
l'horizon vous avez enfilé matière
munich
la phaser une concurrence entre la
rhizosphère les bactéries de la
rhizosphère les championnats gosses
faire et les bactéries qui décomposent
la matière l'unique donc oui il y aura
une fin la zone et ça durera six mois et
ensuite quand la fin de la zone sera
passé peut-être que ça ne me dérangera
toujours pas et c'est là qu'il faudra
venir mettre des embrouilles alors j'ai
je veux pas rentrer dans le détail sur
la fin la zot ça va nous prendre trop de
temps
j'ai fait une vidéo il ya deux ans là
dessus assez complète aux universités
d'été de marciac
je vous invite à vous y référer il ya
peut-être quelques erreurs qui se sont
glissées dans mais globalement le
raisonnement que je tiens aujourd'hui là
dessus a pas encore trop changé il ya
beaucoup beaucoup de nouvelles données
qui sera paru sur cette question des
bactéries fixatrices libre rien de bien
nouveau sous le soleil
donc ça fait rêver vous à cette vidéo ou
pour avoir un peu plus de détails boxe
mais voilà le point important quand même
c'est de comprendre que la fin des zones
que vous pouvez avoir pendant cinq six
mois parce que vous avez fait un gros
intrants elle peut être poursuivie par
un manque de minéralisation parce qu'on
n'a pas les gars beauté mais c'est quand
même de façon complètement différente
la fin dyson c'est une confiance entre
les micro organismes et le manque de
vers de terre s'invente de
minéralisation mais c'est quand même pas
du tout pas du tout une grosse nuance
alors pour réussir à remettre ces ordres
de grandeur de matière organique du sol
aujourd'hui j'ai envie de vous résumer
les ces ordres de grandeur avec ses
quatre chiffres
parce qu'en fait qu'on a compris ses
quatre chiffres on al houthi pour
piloter à peu près tout enfin pour
piloter en tout cas notre action du sol
l'eau paillage etc et ne pas avoir à se
poser de prod question d'en savoir si ce
que je vais perdre des matières
organiques ou combien il faut que je
remette pas en gagner en gros quand on
regarde les matchs organiques ont à
disposition n'a à peu près des matches
amicaux de densité très différentes
c'est les matières ligneuses berheim
moyens compost j'aurais pu rajouter
feuilles parce que les feuilles c'est
aussi assez dense au final mes tubes de
feuilles ça pèse à peu près le même
poids qu'à mes tubes de moyens et puis
on a comme autre type de match qui à
disposition des matières cellulosiques
qui ont une densité beaucoup plus faible
un mètre cube de pareils ça m'a pesé
cinq fois moins à peu près quand les
tubes de brf
et ce qui est assez marrant c'est que
d'un côté on a des matières qui sont
plus lumineuses et de l'autre les
matières cellulosiques qui ont comme
propriété général d'avoir un coefficient
d'unification qui est aussi assez
différent on va plutôt naviguer autour
de 50 80% avec les matières ligneuses
dont 80% c'est surtout le compost sur le
broyat brf on a quand même plus de cette

+7 50% et sur les matières

cellulosiques on va naviguer autour de
19%
ça veut donc dire que pour une tonne de
matière ligneuse qu'on va mettre
il va nous rester entre autour de 500 kg
d'humus si c'est de la matière ligneuse
alors qu'une tonne de matières
cellulosiques y va plutôt nos rester 100
ou 200 kg du must
donc on comprend bien que les matières
suffisent ricky musique il va falloir
mettre beaucoup plus pour remonter le
taux de matière émis c'est un problème
sans en être un parce que les 80 à 90 %
de la matière cellulosique y ont disparu
pendant le processus d'unification qui
ont été mangés par le ver de terre
ont pas servi à rien ils n'ont pas été
dégradées pour rien qui c'est qui s'en
est occupé
c'est le ver de terre c'est les
bactéries les champignons donc toute
cette matière organique disparaît dans
la litière dans la cabane de vers de
terre puis ensuite dans les multiples et
en gestion du ver de terre
c'est pas une matière organique qui sert
à rien c'est une matière organique qui
sert à nourrir les micro organismes et
qui servent à donc à structurer le sol
et à diffuser les matières organiques
qui elles ne sont pas encore dégradée
donc les 10 20 % de matière organique
qui vont rester les 50 85 baccarini qui
vont rester en humus dans le sol ils ont
pu devenir de nos muscles un seul parce
que il y en a une partie qui a été
dégradée qui a été utilisée par les
micro organismes pour faire migrer pour
diffuser cette matière unique dans le
sol donc rien de bien grave qu'on ait
perdu de la matière unique c'est normal
c'est le carburant de la vie du sol
mais malgré tout le fait d'avoir dû
complexe à la génomique ça ramène
d'autres propriétés au sol et donc c'est
important malgré tout de le reconstruire
doucement mais sûrement ou très loin
d'un seul coup comment donc les grands
chiffres c'est quoi c'est que si vous
essayez de construire votre ration du
sol dont vestiaires technique avec des
matières ligneuses danse en souvent à
des coefficients de musculation élevé en
fait un ou deux centimètres ça suffira
un ou deux centimètres de branges
moyenne ça suffira à faire votre action
annuel bombe était en 2 3 si vous voulez
une 3,4 si vous voulez que ça pousse
vraiment fort mais globalement si dans
un émirat technique une année ou deux
années ou trois années de suite
vous mettez qu'un ou deux centimètres de
bérets votre taux de pâtir nenê qui va
pas bouger
vous allez rester dos tout à fait
correct d'opération du sol avec un ordre
de grandeur d'un ou deux centimètres de
matière ligneuse danse ça va vous
permettre de maintenir votre bonne
matière yannick de pas perdre complexé
atomique
par contre si vous voulez mettre cette
même ration du sol en paille comme c'est
beaucoup plus choisi d'en savoir
présenter 5 10 cm on sait déjà beaucoup
plus important en termes d'épaisseur
alors techniquement quel est l'intérêt
de sa l'intérêt c'est que ça c'est les
deux bronzes it in her technique qui
ressortent de ces ordres de grandeur la
de muse de matières annick section unc
de cm 2 de compost ou de brouillard vous
pouvez facilement mettre une bâche
typiquement une bâtisse et son programme
ou une maj d'ensilage quelque chose
autour sans micro vous pouvez très
facilement faire mettre une bâche troué
et venir planter sa sera pas trop
compliqué de venir planter dans le dans
les trous joués par un trop gros méchas
à ouvrir pour planter ça restera très
pratique vous pourrez continuer de
planter bas typiquement avec une canne à
planter avec un simple plan fort à vous
pourrez venir conter ce serait pas un
débit de chantier qui sera trop diminué
donc l'itinéraire ration du sol avec une
matière ligneuse danse plus beh c'est un
itinéraire très efficace à tous les
niveaux et vous maintenez votre votre
maintien du soleil par contre si vous
travaillez avec des matières
cellulosiques vous allez vous retrouver
avec un match beaucoup plus épais qui
fait un peu plus dur de traverser donc
l'info de traverser c'est plus difficile
de planter dedans alors notamment les
semis dans la paille c'est possible j'ai
vu des trucs en termes de semis dans la
paille vous mettez 5 10 cm de taille
vous broyer ça deux fois trois fois
quatre fois avec un bon brailleurs et
vous jouerez diviser les brins de paille
en tout 5 cm si vous arrivez à les
réduire en 35 en dessous de 5 cm on
arrive sinon se démerde bien à passer à
se voir dedans et la graine à partir du
moment où il ya de l'humidité
même si elle est dans un match qui enfin
danone ça ne gêne pas et va germer et
abba
et elle va se développer par contre
sur un must de cette épaisseur là c'est
que c'est très anti germinatif si votre
sol il est il est pas contaminé a
contaminé sam héros si vous n'avez pas
de mauvaises herbes type chardon remake
soit toutes les sortes de vivaces si
vous n'avez pas de vivaces dans votre
sol un must de cette épaisseur là va
être complètement anti germinatif et
donc vous devriez garder une parcelle à
ses propres toute l'année l'autre impact
majeur de mouches de matières
cellulosiques ep si le refroidissement
du sol
donc ça clairement c'est utile dans le
sud de la france pour les cultures de
printemps d'été c'est utile dans le nord
de la moitié nord de la france
je dirais quasiment que pour les
cultures d'été ou pour les cultures qui
n'ont pas besoin de chaleur la tipp au
lion etc qui arrive à bien se démerder
sens a en tout cas qu'ils vont quand
même le gros de leur phase de croissance
dans une période assez chaude donc sa
tendance quand même fortement refroidir
le sol à empêcher les soldes de ce
requiem parce que vous avez pas d
informations donc si vous avez des
problèmes dont mon fils est quand même
pas l'idéal des fois des groupes iyaz ça
peut accentuer l'hydrographie
en tout cas ça ça permet de maintenir le
taux de matière organique du sol mais si
je veux remonter mon taux de matière
organique
les ordres de grandeur c'est quoi ces 5
cm pour brf maria compost mais 25 cm
pour la paille je vous disais voire un
peu plus en fait là et franchement j'ai
c'est pas des choses que j'ai pu tester
pour mesurer au détail
s'il faut 25 ou 50 cm de paille de toute
façon des ordres de grandeur ce serait
peut-être plus tôt 50
vu qu'on a un coefficient domiciliation
beaucoup plus bas il nous en faudrait
quand même plus beaucoup beaucoup plus
ça serait plutôt 50 centimètres qu'il
faudrait intégrer dans le sol pour
réussir à augmenter le taux de matière
unique de confort sont donc voilà les
chiffres ils sont là maintenant le
problème c'est que ces chiffres en fait
on peut pas trop passer outre
c'est des fois des gens qui m'ont dit
qu'un oui mais où ils voulaient pas
acheter le matériel pour remonter à oui
mais malgré tout j'y peux rien c'est
comme ça si on met pas ses ordres de
grandeurs là rien n'y fera votre taux de
matière mais nie qu'il remontera pas et
si vous mettez pas la ration à noël et
qu'elle n'est pas digéré correctement
par les vers de terre
si la ration annuelle que vous mettez
elle est d'un ordre de grandeur vraiment
trop faible si vous êtes sûrs d'eux ou
cape town mieux de fin à quarante tonnes
ben vous aurez pas un seul qui pousse
tout c'est comme ça
j'y peux rien il faut nourrir les vers
de terre il faut nourrir le sol pour que
ça pousse
alors est-ce qu'on a quelques questions
je pense le sujet
si j'ai une prairie ces choses se
passaient d'un travail du sol
non faut utiliser des bâches plastiques
pas mal de techniques aux coéquipiers du
géant aux chambres mais clairement un
moment donné au maraîchage
en attendant un outil de désherbage
c'est comme ça que ce soit les mains que
ce soit la bâche que ce soit le géo
change que ce chaibi fosad vous faites
votre choix vous êtes pour ou contre
certains mais vous n'avez pas le choix
il vous faut un désherbant et quel qu'il
soit même si c'est un désherbage
localisé par exemple charme
l'implantation de jean sérien de course
sur prairie sur 50 cm de large on est en
couper les racines c'est quand même un
détail des ravages localisé il faut que
vous arriviez à limiter quand même la
concurrence sur l'eau et sur la
fertilité
alors après j'ai vu j'ai commencé à voir
des itinéraires assez intéressant
d'implantation directement sur prairie
sans aucun désherbage au sens sur leur
temps mais par contre avec une très très
bonne gestion de l'irrigation donc des
cultures implantées en strip till dans
la prairie dont vraiment un travail du
sol très localisés et une irrigation au
pied de la culture et une tonte assez
régulière de la prairie pour éviter
qu'elles soient trop concurrentiel et si
on a vraiment une très bonne gestion de
l'irrigation l'éducation est vraiment
bien diriger vers les cultures
on a l'impression que malgré tout le
notre culture on va réussir à prendre le
dessus sur la prairie parce que l à
l'eau et est donc à va s'en sortir
donc ça ça fait partie des pistes de
travail très prometteuse pour réussir à
faire des implantations sur prairie sans
aucun travail du sol est en fête avec
comme outil désherbage plutôt une fauche
qui va limiter le développement de la
prairie j'aime bien cette logique parce
qu en fait au lieu d'aller sur les
plantes qui nous emmerdent on va mettre
de l'eau sur la planche on a envie de
favoriser et on va juste calmer la
prairie qui est la planque qui nous
déplaît un petit peu parce qu'elle
rentre en concurrence donc j'aime bien
cette logique et pensent beaucoup plus
vertueuse au niveau écologique
mais aujourd'hui le problème c'est
comment elle est il lié dans une
plantation show chaque quechua les
canoteurs
mais voilà je vous dis globalement c'est
un truc qu'on observe c'est que si vous
arrivez à faire basculer la concurrence
à l'eau vers votre plante parce que vous
avez irrigué votre plante
vous avez quand même des fortes chances
de vous sentir mieux
enfin vous avez dit
réussir à mettre au point des idées un
technique qui intéresse pourquoi le
diapo non c'est là rien à faire ça c'est
les vieilles qui sont vos supprime donc
un exemple d'un trop massif ça c'est ce
que j'avais fait à marseille dont j'ai
déjà présenté aux rencontres
internationales mais là aujourd'hui on a
un peu plus de recul
puisqu'on a un an de plus de deux
remises en vie du sol est de retour des
vers de terre donc c'est cette année
l'an dernier entre en 2009 donc pour
rappeler le projet qu'on a qu'on avait
développé au talus les dégâts du talus
m'avait appelé parce qu'évidemment
commises étaient confrontés à ce que
vous voyez sur la photo il avait donne
quelques petits conseils pour aller
chercher quelque chose avec ça et
évidemment fallait que ça soit février
donc football il avait accès à tout le
matériel des bâtiments et travaux
publics en juste pour expliquer le
contexte du talus cclat à gauche sous la
barre hier vous avez une autoroute
enterré en fait c'est la hache et de vos
biens et une autoroute enterré et qui
dit autant aux intérêts du chantier
monstrueux et dix terrains vagues nina
déposer du béton et tout un tas de
saloperies l'autoroute est terminée et
donc les gens qui gère l'autoroute
cherche des ces bonnes volontés des
initiatives pour refaire quelque chose
de ces samedi est donc là il y avait
quelques jeunes qui s'étaient installés
et il trouvait le projet très
intéressant sauf que au moment de se
dire on va faire quelque chose un peu
candide et donc ils avaient accès à tout
le catalogue d'engins de bâtiment et
travaux publics des gens qui
s'occupaient de l'autoroute
donc on a fait venir une grosse pelle
ils ont viré tout le béton tout ça dans
ce béton faut imaginer comment elle peut
broyer par exemple ça aurait été une
autre possibilité aura pu faire venir un
très gros broyeur granulats
vous avez quand même un très bon bouquin
je tiens à citer parce qu'une fois n'est
pas coutume on a un bon bouquin qui est
sorti là dessus c'est un bouquin auquel
a participé claire chenu avec d'autres
chercheurs qui s'appelle techno sol et
je ne sais pas quoi aux constructions
des sols et techno sol ou quelque chose
de ce genre de mots technopole dedans et
c'est un bouquin qui passe en revue un
certain nombre d'expériences qui ont été
faites comme ça où ils ont pris des
immeubles ils ont envoyé un petit goût
les ont mis dans le sol
boc a beaucoup d'expérience m'ont été
faites là dessus ça parle
malheureusement pas rester derrière
d'été which was it if qu'on a viré le
béton on a fait venir beaucoup de
branches broyées
alors là le petit souci c'est que moi je
leur avais donné les dosages à l'hectare
et eux ils ont fait sur 3000 mètres
carrés je crois donc forcément ils ont
triplé la pause mais c'est pas très
grave
la danse était tellement importante
qu'on n'a pas pu m'enfuir parce qu'il
n'y ait des chômeurs ni la souffleuse
n'arrivait à offrir tout ça il y avait
quasiment donc on a fait bien un
braillard marco un broyeur à cailloux la
mouline et tout ça très fin ils en ont
fait deux passages
on aurait pu utiliser un raptor wissant
aussi mais on avait un moyen cailloux
sous les braquer le soul tout je vous
invite à les regarder ce que c'est qu'un
instant licence est un outil pour faire
du dessouchage après les coupes à blanc
ou pour donc si un jour vous avez un
terrain en friche avec des arbres assez
important de 10 cm de diamètre voulais
le mettre en culture très rapidement il
faudra utiliser un raptor ou un broyeur
forestier quelque chose d'assez
conséquences se voyant là le moyen
racaille ou sera pas forcément idéal
pour les broyer les arbres et les faire
tomber et c'est des voyants forestiers
sont vraiment conçu pour ça et les
broyeurs forestiers peuvent malgré tout
assez fortement mélanger la matière
organique avec le sol ça descend moins
profond qu'un moyen à cailloux mais ça
peut descendre à 20 30 cm alors là
effectivement bon des vers de terre y en
avait pas la salle rapprocher 2001 ça
c'est donc là on était en juin 2010 8
septembre 2018 qu'ils ont commencé à
implanter et là il s'est passé ce qui se
passe à chaque fois en fait on fin d'un
trop massif c'est que la feinte de passe
et puis en fait ça pousse toujours
parce que les biens de terre sont pas là
et la minéralisation se fait pas donc la
première année était un peu étrange où
il ya quelques trucs qu'on pousse et les
salades était très épaisse
il avait fait des mesquins à des
roquettes qui avaient des feuilles
quasiment d'un millimètre d'épaisseur on
aurait dit du cuir cétacés cran et ça a
pu sauter pâtes et riz
par contre cette année un an après donc
on est oui on n'est pas très très gros
temps après on est on est à peine deux
ans après l'implantation en une wii à
toi j'ai pas une petite armée c'est
plutôt 2017
ça c'était en 2010 est le premier
d'auckland et deux ans après et deux ans
après les vers de terre sont revenues et
tout à coup c'est moi quand j'y suis
allé il ya normalement on avait encore
du mal à trouver des vers de terre et en
fait cette année ils sont venus
puisqu'on était en 2e année de
reproduction des terres et là tout s'est
mis à pousser ils ont fait les choux
magnifique et j'ai pas pu y retourner
cet hiver pour différentes raisons
notamment quelque chose du confinement
ce serait bien retourner ivoire pour
avoir des résultats un peu plus en
détail mais j'ai vu d'une pollution en
cite le talus points comme il ya
beaucoup beaucoup de photos et rien qu'à
la vue des cultures on voit que ça y est
tout s'est remis en marche les vers de
terre sont venus puis mon geek et donc
la haute à l'ubs qu'est ce qu'ils ont
fait c'est qu'ils ont beaucoup ils ont
veillé à fortement maintenir
l'irrigation pour maintenir fortement
l'activité biologique en permanence et
pouvoir produire du légume feuille toute
l'année vu que là c'est un peu leur
spécialité de produire du lait d'une
feuille pour fournir les restos et
essayer de faire du chiffre d'affaires
local donc voilà en 3e année tout s'est
remis en route et on a obtenu de gros
oui c'est ça si l'on fait les intrants
ou adjoints en fait qu'il a fallu
attendre un an et demi
on arrive en 3ème saison en un an et
demi et là on a commencé à voir quelque
chose de très très sympa voilà donc là
c'était un peu sur les intrants massif
maintenant imaginons que on n'est pas à
disposition autant de matières
organiques au coût final on des soldes
je dirais qu'il est parfois risque dix
romans fille vous juge pas ou qu'on est
déjà un taux de matière organique qui
soit passive axa ou quelque chose comme
ça ou que le sol n'est pas été
travaillée depuis quelques années et
qu'on est peut-être potentiellement déjà
une population de vers de terre de
revenus on va pas vouloir faire des
intra massive pour x ou y raison on va
plus pouvoir utiliser nos stratégies
c'est de nourrir beaucoup plus les vers
de terre tous les ans pour faire
remonter le taux de matière organique
année à branne donc le processus
aujourd'hui que j'observe chez tous les
collègues il est toujours le même c'est
que la première année on arrête le
travail du sol et que la première année
au final comme vous n'avez pas beaucoup
de vers de terre
vous avez pas besoin de mettre beaucoup
à manger
en fait il suffit que vous ayez système
racinaire de blé qui reste dans le sol
et ça suffira bien avec un petit peu de
paille et du chaud mais ça suffira bien
pour nourrir les vers de terre n'a pas
vraiment besoin après évidemment réussir
à faire un couvert végétal de
légumineuses quelque chose comme ça qui
va produire beaucoup de biomasse et
faire beaucoup de systèmes racinaires ça
sera d'autant mieux mais globalement
j'ai vu des parcelles se remettant vie
avec quasiment découvert un effet gtalk
inexistant ou farley signifiant donc le
couvert végétal ne va pas avoir un
impact majeur en fait dans cette logique
là on a besoin de centaines de tonnes de
matières organiques pour reconstruire
nos sols un couvert végétal très bien
faits pour produire 10 ou 15 au maximum
enfin qui va totalement changer la donne
surtout qu'il a un coefficient
d'unification à ces faits mais en moins
bon pour faire sauter les semelles de
labo et tout ça reste un outil très très
intéressant sur les semelles de la
bourse et c'est très intéressant de
devoir moi j'avais ça sur des parcelles
six ans après qu'on les a remis en vie
quand vous un profil on voyait encore
les semelles de labour quand on
regardait verticalement par contre quand
on regarde et horizontalement voyez que
les semelles été trouée
tous les trois quatre centimètres par un
trop d'années sic etc les racines des
semblait très bien là dedans donc
fallait observer ces films ans et qu'on
j'aurais dû prendre une photo de sa 7è
syntaxe si vous voulez que votre couvert
végétal plus bien vous avez peut-être
intérêt à faire quelques uns trop en
matière organique
mettez quelques dizaines de tonnes de
compost pour nourrir ça met un peu
d'engrais et s'est fait pousser des fait
pousser une plante c'est très bien ça on
verra des racines ça commencera le
travail des plantes mais néanmoins ça
sera pas agir est significatif pour les
populations vers de terre ni pour le
remonter le taux de matière organique
ça il faut pas le faut pas l'oublier
c'est pas avec un simple couvert végétal
qu'on va remonter la deuxième année par
contre comme je vous l'aï dit on a
beaucoup de jeunes c'est ce que nous a
appris les mesures on échoue au château
de courances on a beaucoup de petits
verres de terre qui demandent à faire qu
abaca bouffer pour se multiplier et donc
la deuxième année là clairement il faut
venir mettre une ration du seul complète
20 40 tonnes sous toutes les formes qui
vous plaît des plantes vivent des portes
mais il faut remettre
débrouillez vous mais il faut qu'il faut
commencer à nourrir la population de
vers de terre si vous voulez qu'elle se
développe correctement et ensuite la
stratégie moi qui me que j'ai vu qui m'a
paru intéressante et ses réalisations
pour l'économique
c'est de dire qu'à partir de la
troisième année on peut commencer à
mettre en culture
alors si vous voulez mettre en culture
la deuxième année oui j'aurais dû
préciser si vous voulez mettre en
culture la deuxième année c'est un peu
mais ce qu'il faut une fois de plus ses
maîtres des anglais ou des matières
organiques avec des indices de stabilité
et biologiques très faible bon je
croyais film et peut pas renvoyer herbe
dont d'herbe chambre de poules compost
avec des phares reliquats d'azoté etc
si vous voulez en année 2 5 pouces il
faut donc mettre des matières organiques
qui pourront être pris en charge soit
c'est déjà la zot minérale team compost
avec des mots rica soit cédée matière
unique avec des usb très faible qui
pourrait en charge par les champignons
et bactéries mais sans l'aide des vers
de terre et on année 3 pour mettre en
culture
ça devient extrêmement simple c'est les
itinéraires techniques sur mu de
branches broyées b rêve moyens compost
excellent état et donc la technique
c'est de trouver des approvisionnements
matière gagner qui vont vous permettre
de mettre 5 cm de branges voyait partout
tous les ans et de semer planter là
dedans et donc l'après vous l'imaginez
signer un ou vous rajoutez une bâche
pour désherber une année sur deux etc
mais vous faites tout votre itinéraire
sur 5 cm de matières l'ethnique l'yeuse
danse et ça ça va représenter un ordre
de grandeur de matières organiques qui
va permettre aux verts de terre de se
multiplier très probablement autour de 3
4 5 6 tonne d'herbe thème la
reconstruction au tir un peu lente fait
attention à une chose c'est que vous
allez avoir des sols ou les plantes on
va avoir un petit peu de mal au fond
c'est la racine surtout si vous avez
peut-être compaction et vous allez
globalement à voir donc en plus une
faible réserve utile donc des chevelus
racinaire rendu hommage à ce faire des
faibles réserves utiles et donc ce qui
va se passer c'est que vous allez devoir
faire très attention à votre irrigation
en fait parce que votre plante elle va
pas être enraciné en profondeur
et elle aura du mal à avoir accès à
l'eau parce que soyons n'aura pu soit
elle aura du mal à s'enraciner donc
veiller tout particulièrement à votre
irrigation ces années là dès que vous
allez réussir comme en année 3 à
remettre en othe petites coupures
dès que vous allez arriver en année 3 à
remettre en route vous allez de moins en
moins avoir de problème de réserves
utiles et vos sols vont devenir de plus
en plus résilient sur la question de
l'eau donc c'est typiquement c'est une
serre on a arrêté de travailler le sol
du jour au lendemain on a mis 5 cm de
branches broyées
on a planté et eux et pour le coup les
seuls comme il était pas trop pourri la
matière organique a été enfoui les
plantes se sont enracinés à travers le
muc se sont nourris dans le sol dessous
et il n'y a pas eu de problème de fans
et autres de prendre de rien du tout ça
très bien pousser ça l'a fait unique
donc ces itinéraires techniques avec
multi marche aussi si vous avez des sols
déjà peu près vivre vous mettez ça par
dessus et puis ça marche très bien et
vous aurez aucun problème de fin des
autres de ceux ci ou de ça alors un
autre exemple de reconstruction
progressive des sols je vais présenter
aux airs y avait mais là je vais la
représentait plutôt sous l'angle du ver
de terre
c'est la question l'auto fertilité des
arbres fruitiers donc pour remettre le
contexte quand j'étais jeune
avec mon père il m'avait fait planter
tout un verger
donc c'est les arbres auront 30 contre
entend aujourd'hui quelque chose comme
ça c'est essentiel des pommiers en
basses tiges
on était censé les tailler en basses
tiges donc l'aller les écartements sont
assez serrés on entre 4 et 3 mètres 4
mètres sur le rang travail sur le rang
et quatre mètres en un terran mais ça
c'est serré et on était censés les
taillant bastille sauf que on n'a jamais
eu le temps de s'en occuper
au final on est parti un peu sur votre
projet et les pommiers ont continué de
pousser et on n'a jamais pris la peine
de les tailler correctement donc ils ont
fait du bois du bois du bois les
branches basses morte et il a fallu les
coupes et donc les pommiers se sont
transformés au pommier hautes tiges
et à la fin ils ont fait une canopée on
peut le voir on voit à peine le ciel sur
la photo les paumes ils ont fait une
canopée et l'été quand il ya des
feuilles boudreau ils ont fait une
canopée donc on a une forêt de pommiers
exactement comme on a une foi et qui
fait une canopée qui laisse pas beaucoup
passer la lumière au sol donc moi quand
j'ai démarré les redémarrer ma carrière
école je me disais ah ça c'est un très
très bon exemple on va faire une forêt
de pommiers c'est génial ça mais toto
fertile on devrait avoir comme pomme et
tout ça je voyais bien que ça se passait
pas du tout comme ça
aux lyonnais de plus en plus fertiles et
d'avoir un bon cycle du carbone les
pommiers est en train de crever les uns
après les autres les branches basses moi
et ça se passait vraiment pas très bien
y avait de moins en moins de pommes et
était petit et donc je me suis dit et un
problème de problème il ya un problème
j'ai tourné ça d années d énormes à tête
jusqu'à ce qu'un jour je fasse ce que je
devais faire c'est observer un petit peu
les choses
ça c'est les pommiers au milieu de la
parcelle noter la texture de les corses
en fait ça c'est les branches qui ont
été coupées donc on voit les bourrelets
de facbook ctge les bons et si
cotisations qui sont quasiment
inexistants certaines branches ont
commencé à se creuser ça commence à
faire pourrir le premier de l'intérieur
et ça c'est des branches ont été coupées
il ya quatre ou cinq ans donc le
problème cicatrisation et 4 ou 5 ans est
vraiment ridicule
et si on regarde à l'automne au sol
voilà ce qu'on voit
le même jour si j'allais dans la forêt
un côté je verrai 10 cm de feuilles
peut-être que 5 mais je ferai pas le
saut en fait je verrai pas les tueries
kull d'honneur de terre parce qu'on
aurait une litière très épaisse au sol
et en fait le problème c'est qu'on a un
certain de tueries kull c'est vrai on
chez nous les turpitudes tiennent assez
bien et résiste assez bien l'eau parce
qu'on est au d'argile à s'élever donc il
faut se méfier de ça aussi
si vous avez de l'argent beaucoup
d'argent il vaut tuerie culé vont pas
fondre à l'eau et donc vous allez avoir
énormément de d'argile qui s'accumulent
énormément de tueries tulle argileuse
qui s'accumulent sur le sol par contre
vous avez des sols sableux - vous verrez
votre véhicule parce qu'ils vont font
très rapidement et en plus la bonne
écurie qu elles sont protégés de la
pluie parce qu'il ya des arbres sur
dessus qui protège de l'impact des goûts
donc on a une bonne couche de tueries
kull mais on est à l'automne et en fait
bas rien à manger sur le sol quelques
vieilles pommes et quelques et quelques
feuilles et donc là clairement en fait
on n'a pas la ration du seul on n'a pas
la ration du sol on est peut-être à 5
tonnes de matière sèche par hectare et
par an c'est c'est vraiment pas beaucoup
sachant qu'on retient les pommes
évidemment les normes en termes de
feuilles c'est vraiment pas vous et là
on commence à comprendre un truc c'est
qu'en fait comme les légumes les arts
dont les a sélectionnés pour investir
faire migrer beaucoup de leurs carbone
dans les fruits et pas forcément dans
leurs organes végétatif ah oui tiens
c'est ça je voulais mettre une photo
d'un diaporama et je l'avais pas fait je
la présenterai dans une une future
formation aux conférences un pommier en
fait si ça fait pas de pommes ça une
morphologie qui ressemble pas du tout à
ce qu'on connaît des pommiers ça
ressemble ça ressemble à un arbre
forestier ça fait des grandes branches
ça ressemble j'en sais rien ça
ressemblerait un pommier qui fait pas de
bonnes mains du pas du tout la même
morphologie
je vous montrerai parce qu'avec mon
frère on se met des pommiers et on
allait y sont très denses et ils sont ça
fait cinq ans qu'on les a semés ils sont
déjà très grand rex 4 m de haut ils
n'ont pas encore commencé à faire des
pauses pour certains ils n'ont pas du
tout du tout la même morphologie qu'un
premier qui fait des pommes et donc on
comprend que la manière dont on a
sélectionné les pommes influe énormément
le développement végétatif de l'arbre et
il a un problème au niveau du carbone
parce qu'ils aient au niveau de la
production de sucre beaucoup de produits
de la photosynthèse beaucoup de sucre
produit par la photosynthèse
migrent dans les pommes et ne sont pas
investis par l'arbre dans son système
racinaire dans ses excuses à dans ses
feuilles et donc denses qui nourrissent
à la fin par contre sur le bord de la
parcelle les paumes ils sont comme ça
donc là les corses n'a plus rien à voir
les bourrelets cicatrisation donc loin
d'avoir ça va très très vite c'est très
joli et alors pourquoi parce que sur le
bord de la parcelle en fait les arbres
ils ont la moitié leur système racinaire
en concurrence avec les autres arbres
est en concurrence avec bandes enherbées
et entre l'herbe et le pommier bas c'est
le premier qui a eu ses pommiers qui
gagne parce qu' il est plus fort que
l'herbe en termes de concurrence allons
notamment et qui se porte bien et leur
côté les racines et beaucoup plus
profondément et donc il a eu notamment
l'été beaucoup plus forte capacité à
continuer de toucher l'été que l'herbe
qui va être racines et donc ce qu'on
comprend en fait dans les systèmes de
vergers prés vergers normand sait que
c'est la prairie qui produit la biomasse
qui produit la fertilité qui produit la
ration du sol qui nourrit tout le monde
et c'est le premier qui lui pique en
faire des pommes est bon le pommier
contribuer un petit peu a ramené de
matières organiques au sol mais c'est
anecdotique
il fit pas sur tout son temps à pic et
de la fertilité dans le sol pour le
mettre dans les pommes pour que non
viennent manger et donc ce que j'ai fait
c'est que je me suis dit ce qui c'est un
simple problème de rations du seul 5 le
problème de carbone peut-être que soumah
forêt de pommiers il suffit que je mette
de la paille je bête de la paille sur
évidemment ce que ça donne donc la
première année j'ai mis 15 cm de paille
ella a été digérée quasiment pas j'avais
une très grosse couche de paille noir
comme je vous ai montré dans le pôle
parfait tout à l'heure j'avais une très
grosse couche de paille noirs qui
étaient sous le muls donc c'était la
paille qui étaient en contact avec le
sol très humide qui a commencé à se
décomposer mais les vers de terre a pris
en charge donc la première année c'est
resté un peu comme ça et là on en fin de
2e année sur cette photo là alors n'est
pas folle folle d'intérêt cette photo
mise à part la descente il faut savoir
que deux ans avant les antilles galères
l'état des masses là ils ont repris du
poil de la bête quelque chose de bien
c'est magnifique
et surtout c'est que là la deuxième
année j'ai remis 15 cm de paille et là
sur la photo ça se voit pas trop bien
mais on commence à voir des modes de
terre qui ressort il reste plus que deux
ou trois centimètres de païou donc la
paille a été très très fun sur 30 cm que
j'ai mis sur deux ans tout a été mangé
ce qui correspond bien une fois de plus
à ce qu'on obtient en termes de
redéveloppement des populations vers de
terre c'est en fin de deuxième année
on a déjà une population quatre f1 qui
est capable de manger beaucoup beaucoup
de matière organique
donc en fin de 2e année ça a donné ça
c'est la photo je vous ai montré tout à
l'heure en fin de deuxième année on
avait déjà ça le très fortement remaniée
par les vers de terre
or voyez là l'année sic car monter des
limandes très probants en matière venus
des profondeurs et ça s'est mis à
repousser en fait les deux années où
j'avais mis de la paille malgré tout dès
la première année les pommiers
probablement en ce que paillage a
maintenu un peu mieux l'eau etc par le
paillage a qu un intérêt notable de
carbone
il permet aussi de maintenir l'humidité
donc pendant deux ans en ces deux années
là bas malgré tout les pommiers ils ont
beaucoup mieux repousse t on a des très
belles pousses là les deux dernières
années et on voit les au pied des arbres
en dessous qui fait j'étais un petit peu
je dirais depuis une dizaine d'années et
toutes les nouvelles pousses sur deux
ans et là ça continue cette année ça
continue et ce qui a été quand même très
très surprenant c'est la production
pomme puisque de mémoire d'homme dans ma
famille on n'avait jamais vu une
production de pommes pareil c'était
juste totalement réussie dans les
feuilles avait complètement changé de
couleur elle était devenu vert bouteille
et quasiment toutes les fleurs de
l'arbre avait noué avait fait les fruits
et donc ça ressemblait s'ils voulaient
des grappes de raisin avec quelques
feuilles des pommiers qui passait entre
les s'était même densité de pommes que
des grappes de raisin c'était juste
absolument incroyable et à la fin de la
saison il y avait trois couche par terre
alors les mauvais esprits mon prédit que
l'année d'après les pommiers allait
mourir et non l'année d'après mes
premiers mots ne sont pas morts cette
année ne sont pas morts sauf que les
l'an dernier en 2019 les fleurs ou gelé
à cause d'une jolie tardy donc j'attends
de voir cette année ce qui va se passer
est-ce qu'on va réussir à retrouver ses
taux de production de pommes sachant que
voilà j'ai on travaille donc pour une
lecture du vivant dans le réseau les
échos mal de gens qui font de la pomme
et globalement tout le monde à peu près
les mêmes résultats si on met de la
bouche d'un métier unique à forcer sur
au premier la production augmente
augmente les taux de sucre augmente tout
moment les maladies ont tendance à
beaucoup beaucoup diminué il reste
quelques problèmes qui sont pas
uniquement liées aussi du carbone mais
globalement la plupart des problèmes
disparaissent
donc voilà un peu les pommes miracle et
donc on se rend compte que c'était bien
qu'un prime de carbone et là maintenant
mon idée c'est de remonter mon taux de
matière organique en mettant tous les
ans une sur ration du sol qui va être à
peu près équivalente à peut-être
l'agencé pas 50 60 tonnes de paille tous
les angles cette année je vais passer
que du bénef pour pouvoir mettre 150
tonnes accélérer la manoeuvre
parce que j'ai déjà une population vers
de terre très développée donc cette
année je vais utiliser de la bande moyer
germés de dix centimètres et on va voir
si les vers de terre vont être capables
disent peut-être pas cette année
peut-être l'an prochain daval et 10 cm
de branches broyées dans l'année pour
nourrir le sol
et puis après je refais peut-être ça une
fois ou deux mais on sera remonté à six
ou sept partants de la tyrannique donc
je pense que les premiers ça ira bien
mais voilà je suis assez curieux et je
trouve cette expérience vraiment très
intéressante parce qu'elle nous montre
la plasticité des végétaux vis-à-vis du
régime carbone et pour leur impose et ça
c'est quand même quelque chose qui est
très peu étudiée aujourd'hui et c'est
quand même bien ce carbone qui commence
à nous expliquer je dirais tous les
phénomènes de légumes géants qu'on peut
observer chez tous les gens qui font de
la permaculture du mariage etc ou de
temps en temps soit des photos de
carotte qui font thank you les choses
comme ça on se rend compte qu'il ya des
flux de carbone du sol vers la plante et
que la plante ne prend pas son carbone
uniquement sous forme de co2 dans
l'atmosphère
je parle là le temps de développer
aujourd'hui mais on est en train de
creuser le sujet de retrouver toutes les
publications historiques qui sont censés
démontrer que les plantes ne semble
certain que par le ministère et on se
rend compte qu'il ya quand même des des
erreurs logiques aux scientifiques assez
fort en ces choses là alors oui question
devient la pallée louis bal apaya vient
d'un céréalier qui souhaite pas garder
ses paille c'est exactement ça moi j'ai
tout laissé rallier qui m'amène la
paille qui me la posent en tas parce
qu'ils veulent pas s'embêter avec si
elle a pris un peu l'eau ou quoi il nous
l'a mais sinon on avait des habitudes il
à boire dans les champs mais quand ils
ont de la paille caprio ou cabinet ils
nous l'avaient sans débat voilà voilà
donc il est 17h27 donc je vais finir sur
un truc assez nouveau et c'est marrant
qu'on est en train de développer donc
avec des producteurs sous serre
c'est l'utilisation des épices
et l'utilisation des épices jean
maraîchage puisque nous on avait suivi
de manière un peu bêtes et disciplinés
ce que nous raconte marcel et il ne
disait que les épis j'ai pendant un
grand rôle dans les écosystèmes naturels
donc on n'avait jamais forcément
infléchie à s'il pouvait nous être très
utile en maraîchage et puis on est
tombés sur des cons des cas concret où
effectivement les piges et pouvait sans
doute s'avérer très efficace et très
utile pour produire beaucoup donc la
première réflexion c'est le vermicompost
et le compost
donc je vous dis on dit souvent que le
compost c'est pas forcément quelque
chose d'agronomie commentry cohérent
puisque dans le processus de compostage
on a perdu en fait toute l'énergie qui
normalement permet à l'activité
biologique de diffuser le carbone dans
le sol de reconstruire le groupe exr je
me fout en fait on se retrouve avec une
matière organique qui est dans un état
qui va pas permettre au micro risque de
la prendre en charge
diffusé dans le sol mais le vernis
compost est ce que c'est beaucoup mieux
bah non en fait c'est la même logique
c'est que là on a bien matière l'unique
frêche on met des vers de terre certes
c'est beaucoup plus des coloris
biologique
sauf que problème c'est qu'on est quand
même en train de cramer nos métiers ni
qu'on n'est pas en train de faire
pousser des plantes
le grand enseignement de marcel bouchez
c'est quand même bien que le cycle de la
fertilité doit se faire en flux continu
en flux tendu contre la matière mais
n'est qu'ils dégradent et l'appelant et
dans le verbe y compas ce qu'est ce
qu'on fait on recommence à séparer les
deux choses le vernis compose d'un côté
et puis on verra et plus tard un jour on
ira mettre vermicompost pied des plans
alors j'avais trouvé ça une fois sur
internet c'est un jardin vermicompost
qui avait été conçue justement de
peut-être que pour être aussi un potager
donc l'idée bayonne quand on y pense sur
le plan agronomique donc là sur ce sur
ce vermicompost en bois les déchets
verts ils se mettent par derrière il ya
des trappes derrière on peut mettre tous
nos déchets végétaux est donc là l'idée
c'est quoi c'est de dire mais j'ai la
matière ni fraîche hachée des vers de
terre
je vais mettre directement et blanc
dedans et avons poussé croyez-moi ça
pousse très très bien et les vers de
terre ne mange pas les plantes etc
donc si vous voulez faire un
vermicompost
vous avez vous des déchets ménagers ou
vous embêtez pas me planter directement
dedans et tout va très bien se passer
a priori ce nom vous n'allez pas tomber
malade à cause des maladies des trucs
peut-être évité les toilettes sèches
dans l'histoire par prudence mais
globalement tout va très bien
et donc ça ça a donné lieu à quoi
quelque chose que j'ai trouvé lâché dès
les producteurs de tomates sol qui ont
entamé des démarches pour retomber au
sol parce qu'il faut bien comprendre la
tomate hors sol assez souvent dans les
bouquins on essaie de nous expliquer que
c'est l'aboutissement d'un
perfectionnement de mick non hors sol
c'est une fuite en avant face aux
maladies et à la mauvaise maladie qui
sont dus à une mauvaise compréhension du
fonctionnement des sols si les gens sont
passés hors sol c'est parce que déjà on
savait faire on a eu à nourrir le
portail d'une paix qu'a laissé aussi
parce qu'on est de plus en plus de
problèmes décennie après décennie avec
les sols parce qu'ils étaient plus en
plus dégradées et donc à la fin on fonce
héros abstenu de mettre les plantes dans
l'est dans les sols non c'est comme on
dit émancipée des sols en stand by
europe unie parce qu'on ne comprenait
rien au sol et on comprenait pas comment
ça fonctionne et est donc aujourd'hui on
est en train de faire machine arrière
j'ai rencontré plusieurs groupes de
producteurs qui sont en train de
repasser de l'hydroponie au sol et les
premiers essais qu'ils ont fait c'est ça
donc ses débuts dans plastique de 60 cm
de large qu'ils ont coupé en deux et
qu'ils ont rempli de tourbe et de
compost dans lequel ils ont mis des
affiches et alors ce modèle en fait ils
se sont inspirés de ce qui se fait en
amérique du nord parce que peu de gens
le savent ça me fait rire des fois quand
je vois les débats en france sur la
serre chauffée leur sens et tout ça il
faut savoir que dans l'organigramme il
nord américain vous avez le droit de je
sais pas si vous avez vraiment le droit
de chauffer les serres été comme hiver
mais vous avez beaucoup plus le droit de
les chauffer je connais pas les nuances
que l'europe et surtout vous allez droit
de faire du hors sol vous avez le droit
de faire du en sol à condition que vous
ayez 68 d'un substrats organiques par
plante ou au mètre linéaire je ne sais
plus est-ce que c'est par plante ou par
mètre linéaire
vous permettre car les jeux c'est plus
fort et je vérifie mais en gros dans
l'organigramme in dans l'américain vous
avez le droit de faire du hors sol et
donc ils se sont inspirés de ça son prix
ses gouttières ils ont suivi à peu près
les même ordre de grandeur en termes de
substrats et ils ont mis leurs tomates
dedans et ils ont mis des épis j'ai donc
d es sénia foetida tout simplement là on
essaye d'autres espèces maintenant on a
les essayer en france ils essayent de
choses ont changé grand chose mais il
devrait essayer ça et aux miracles en
deux ans d'ajustement ils ont réussi à
obtenir les mêmes croissance et les même
rendement qu'en diderot prix on a été
faire des mesures il y avait il ya les
mêmes croissance et les mêmes rendements
sauf que la composition la plante est
pas tout à fait le même
mais il faut voir que ces systèmes là
c'est encore des systèmes qui produisent
énormément de nitrates
on est quand même sur une nutrition
azotée qui n'a pas grand chose à voir
avec corey stoll ça c'était une des
grandes questions que j'ai que j'avais
en allant à ses systèmes laas et savoir
si le fait d'utiliser des décennies avec
du compost on est vraiment se retrouver
avec une nutrition azotée très proche du
sol et aujourd'hui les premières mesures
de son nous montrer qu'on est quand même
quelque chose de très hautes et très
oxydé les feuillages sont très riches en
nitrates
par contre dans les modalités ou à
retourner au sol réellement au sol mais
seuls qui viennent à peine d'être
construit les taux de nitrates ont l'air
de vouloir bosser de baisser fortement
c'est des choses qu'on va confirmer
s'est rapidement dans les années qui
viennent
mais ce que déjà intéressant c'est de se
rendre compte qu'en fait la le cycle de
la fertilité il fonctionne comment d'un
substrat de la tourbe était inerte le
ver de terre peut ingérer il ne dégrade
pas beaucoup et donc ils nourrissent
avec des granulés de matières organiques
les tomates par les vers de terre qui
ensuite nous et c'est tomates et il
arrive à un déroulement donc là quand je
dis des rendements importants si on est
sur des trucs à 70 kilomètres carrés les
trucs sérieux
il ya des variétés qui monte au dessus
de ça et on est évidemment serre
chauffée et on est donc dans des
conditions absolument idéal pour
reproduire les épis j'ai alors les
chiffres sont un peu bizarre je sais pas
si je les ai mis
je n'ai pas mis les chiffres sont un peu
bizarres sur ces systèmes là on est à 50
tonnes de verre de terre à l'hectare au
vif
donc en théorie les leurs de terre
devrait sécréter 30 min d azote s'il se
nourrissaient correctement sauf que 30
minutes des épisodes ça fait vraiment
beaucoup beaucoup trop les voir après
une tomate comme ça elle a besoin d'un
ordre de grandeur entre 1000 et 2000
unités d'azoté à 30 pile donc ce qui se
passe c'est con à 30 tonnes de vers de
terre mais ils n'ont pas l'air de
vraiment sécréter autant de gaz hotte de
mucus que les années figure est donc là
plusieurs questions se pose parce qu'on
n'arrive pas à trouver le bio c'est ce
que les épis g produisent moins de mucus
a priori on a un peu de dope on dirait
bien que théorie pourrait il devrait
pouvoir produire un peu près autant de
m'excuser mais sic et l'autre hypothèse
c'est qu'en fait les vers de terre
ils ont une production de mucus qui va
être très plastique qui peut être très
variable en fait suivant leur nourriture
et comme la objectivement il ya que de
la tourbe à bouffer les granulés quand
bien même on a 50 tonnes de verre de
terre pratique est possible plus juste
il n'ya pas l'azoté nécessaire pour la
fabrication du mucus donc il ne fabrique
pas et qu'ils ne puissent pas donc
fournir un flux de travail d azote vu
qu'ils sont donc là on fait des essais
avec ses producteurs pour amener une
ration complète à ces vers de terre
alors là la ration c'est plus 20 à 40
tonnes avec un écran vous faites pas
trop
donc il faut qu'on arrive à leur faire
bouffer 30 cm de branches broyées par
quelque chose comme ça avoir 40
donc évidemment on va avoir du mal à
faire face on est en train de chercher
un peu des compromis dans tout ça mais
ça devient une réflexion assez
intéressante puisque ça nous permet d'y
voir un peu plus clair dans les ordres
de grandeur sur ses productions mucus
etc et les pij est très intéressant
parce que dans les conditions la journée
ils se multiplient très vite avec un
l'inoculum de quelques dizaines de kilos
en trois quatre mois
vous arrivez à produire 30 tonne de vers
de terre ça va extrêmement vite sachant
que là on est sur des serres on est tout
le temps entre 20 et 30 degrés est
les bacs sont autant oublier humide tout
est surveillé mais c'est déjà j'ai moi
j'ai trouvé ça très intéressant que les
mails des producteurs en sol partir
c'est logique là et redécouvre en fait
la biologie des sols la biologie des
vers de terre et d'ailleurs c'est pour
ça qu'ils m'ont fait venir c'est qu'on
retourne au sol et donc dans un premier
temps je leur ai proposé ça à savoir de
refaire des soldes hors sol
alors pourquoi faire des soldes parce
que comme je vous disais on va être sur
des flux la zone assez costaud et donc
pour éviter tout risque de lessivage etc
on voulait d'abord expérimenté la chose
mesurer les lixiviats et cetera et une
fois qu'on est à peu près sûr que notre
seule vivant hors sol ne va pas perdre
trop d'azoté dans la pratique on se
permettra de retourner au sol mais dans
un premier temps on est quand même sur
des grandeurs des masses la zone qu'on
maîtrise pas et eux et en plus ya
beaucoup d irrigation à ces systèmes
donc il faut qu'on apprenne à contrôler
un peu tout donc là l'idée elle était
très simple c'est est de recréer un
premier substrat de 10 cm avec 90% de
minéral et 10 % de matière organique
c'est la ration à peu près d'un an
dauger ça pourrait contenir assez bien
dany sic et puis de m en surface à un
substrat avec 60% des mots et du minéral
donc quand je disais tout à l'heure au
final on a rajouté de terre végétale
parce que le compost lui-même contient
couramment à peu près 30 ou 40% de m car
minérale donc en fait que ce substrat là
vous pouvez le supérieur le faire
uniquement avec du compost et le ver de
terre va très bien s'en sortir
les seniors en tout cas
mais c'est bien très bien s'en sortir
et puis par dessus on commence à mettre
un bulletin ont bien mieux jeu pour que
les épis g commence à l'intégrer dans
leur substrat que les autres vers de
terre viennent bouffer tout ça
donc l'idée c'est de recréer un seul
hors sol où on fait du hors sol vivant
de recréer le complexe ar jeu l'unique
dans le premier horizons et puis de voir
un peu ce que ça donne alors les années
si qu'on sait pas trop ce qui va leur
arriver là dedans parce que on va
essayer d'en inoculé je vais vous
expliquer après comme on voulait
reproduire et un point important si vous
voulez faire ce genre de choses c'est
vraiment de maintenir l'humidité
l'humidité des bacs très fortement de
faire d irrigation courte mais très
fréquentes pour maintenir le seul
l'humidité sinon vos et pij et ils vont

le camp

ils vont se barrer c'est ce qui s'est
passé là chez un producteur pendant les
fêtes de noël ils ont mal irriguées
reback les vers de terre ont commencé à

le camp partout à grimper le haut

des poteaux et donc vous allez perdre
bon ils seront multiples assez vite mais
voilà donc première idée est donc ça ça
va être aussi une seconde étape pour
essayer de recréer du hors sol un peu
plus vivant et l'autre étape qu'on a
développée avec eux c'est celle là alors
qu'il faut que je vous montre quand même
avant ça je vais mais à faire dans ce
sens là ça c'est les pieds de tomates
qui poussent dans des petits dans le
compost on dessert qu'était en hors sol
et là ce qu'on voit c'est le sol
historique
est ce qu'il faut savoir c'est également
d'installer les systèmes morsano fétide
dames les soeurs et donc le sol est
tellement humide fin tellement humide
tellement dur que les racines n'arrive
pas à s'enfoncer dans le sol et donc
voilà l'enjeu auquel on a affaire
et la prod lassé des sols très
clairement
il n'y a pas de vers de terre ou alors
ils sont vraiment bien cachés mais on
n'a pas vu une seule curricula une selle
kaman de quoi que ce soit parce que ça
fait dix ans les crs combat qu'il n'ya
rien eu à bouffer et on a damé le sol
avec des dameuses avant d'installer tout
ça donc là l'idée pour que ce soit très
économique est ce qu'on a fait ben c'est
ça notre idée c'est de dire qu'on va
d'abord fabriqué un pseudo sol en
andains sur le sol alors on pourrait
faire un plat on pourrait fermer
différentes manières mais lâché
producteurs de tomates ou des légumes
d'été c'est comme ça qu'on s'y prendre
de fer absolue au sol qui va être juste
un nom d'un compost
après on pourrait faire varier les
plaisirs on pourrait s'amuser à mettre
un peu de terre met un peu de ceci met
un peu de belles choses mais en terme de
rapport qualité prix du compost de
déchets verts c'est ce qui va être mieux
celle d ordre de 60 cm sur 20 m 2 cm de
haut
donc 65 10 moyenne et on va les inoculé
en vers de terre et l'idée c'est que les
vers de terre ne vont pas en vigueur par
le bas comme traditionnellement dans un
sol pour manger améliorée mais ils vont
être dans la matière organique et ils
vont descendre dans le salon et sera
implantée dans l'autre sens une autre
idée c'est que donc année après année
j'imagine dans ces contextes là que tout
va aller très vite
donc j'imagine que dans deux ans on aura
déjà d'excellents résultats les vers de
terre vont descendre des compacts et
douce - sol et avec l'appui des autres
formations en faire descendre les gens
de métier donc on va reconstruire le sol
par le dessus et par la ration sans
toucher le moins du monde au sol
voilà l'idée donc ce qui est intéressant
dans cette idée là c'est qu'au final ça
fait des six ont fait descendre
composent comme je vous disais là c'est
un nom d'un compost ou les 60 cm tous
les deux m on se retrouve avec des
ordres de grandeur en masse 250 320
hectares donc c'est des prix tout à fait
raisonnables par des producteurs et dans
ce compost initialement s'il est à peu
près fait on a dix unités d'azoté
minéral par tonnes de compost
ce qui fait qu'on se retrouve avec une
reliquats d'azoté dans le compost entre
1500 et 3000 unités
est ce qui est tout à fait intéressant
puisque en fait c'est le bon ordre de
grandeur pour produire 70 kg de tomates
au mètre carré
c'est de ça que
besoin les tomates pour ces ordres de
grandeur de 1500 unités pour réussir à
produire 70 km
donc en fait on se retrouve avec juste
un an dans un compost avec ac d'azoté
pour produire de la tomate pendant
quasiment un an
alors si ça suffit pas dans l'année où
on viendra mettre un peu de compost 3
granulés ou un peu de ferti irrigation
mais globalement on sait que justin
poser le compass par terre met les
gouttes à gouttes après il ya tous les
systèmes de gestion mais globalement
avec un nom d'un de compost on peut
quasiment produire des tomates moment
c'est drôle icade azote et si on en met
un peu plus qu'on a un petit peu peur
d'avoir trop de fuites dont déjà faut
les mesurer la fuite à notions sur ces
essais là on va mettre des bougies pour
eux tout un tas de systèmes pour mesurer
tout ce qui fuit dans tous les sens moi
ça m'a fallait pas trop vu tous les
résultats qu'on a aujourd'hui j'ai
jamais eu trop de fric des auteurs
vivants mais si vraiment vous trouvez
que vous avez trop d azote dans vos
compost vous pouvez rajouter un peu de
mes rêves dans le mélange ça va absorber
un petit peu d'adeptes
voilà voilà voilà le truc qu'on est en
train de développer et donc dans la
pratique ça donne quoi ça c'est un an
d'un de compost il ya un peu de minéral
qui avait été mis dans sa poche et on a
mis du géo chanvre dessus et il y en a
mis les tomates dedans et là les épis g
sand se multiplier et normalement donc
d'ici au bout de trois quatre mois ils
vont être suffisamment développé pour
commencer vraiment active et une forte
minéralisation est donc là ma grande
question c'est est ce que ça va faire
comme sur les pommiers on a déjà des
premiers résultats qui nous laisse à
penser que ça va pas faire tout à fait
pareil mais gris tomate est vrai c'est
très très fort déjà les premiers
résultats et on a vraiment l'impression
qu'il ya un flux de carbone seule plante
qui va se mettre en route
alors est-ce qu'il sera aussi intense
que sur les premiers ou est-ce que ça va
être autrement on ne sait pas mais voilà
donc les épis g ben voilà ça peut être
utile pour notamment sous serre même
pour un maraîcher cas pas des serres
chauffées de d'essayer de maintenir en
surface j'ai vu sous serre pas mal de
système où les gens ont essayé de
de maintenir un mu de compose de b rêve
de 10 ou 15 cm d'épaisseur et de planter
là dedans parce que ça gère très bien
l'enherbement ça facilite énormément les
semis plantations etc
ça peut être peut-être une bonne idée
je n'ai pas une idée j'ai pas une idée
claire aujourd'hui de toutes les
conséquences que cela peut avoir de
maintenir une population des piges et
deux dents et donc les deux règles pour
maintenir la première règle pour
maintenir la population des piges essaie
de maintenir l'humidité de vaud muls de
maintenir l'humidité de votre substrat
dès que ça va baisser ils vont pas aimer
du tout si votre sol est à peu près
vivent en dessous il est fort probable
que les hippies g arrive à s'y réfugier
en cas de sécheresse
et puis après bas sous serre ils y
trouveront quand même des conditions
assez idéal si ça gêne pas trop ils
survivront et même s'il fait chaud
l'hiver même s'il fait chaud l'été
si les honda sont encore bien humide ici
se plairont vraiment très bien et se
multiplieront énormément et je vous
invite à essayer ça si vous avez un peu
le temps et l'inspiration parce que je
pense que on vous risquent d'avoir des
jolies surprises en termes de croissance
de productivité de matières sèches etc
etc je pense qu'on risque de voir des
trucs assez sympathique puisque barreaux
pour être clair on va mettre des vers de
terre qui ont un métabolisme beaucoup
plus rapides beaucoup plus efficace aux
grands maîtres une beaucoup plus grosse
quantité et donc il est très probable
que s'il ya des sécrétion de mucus s'il
ya des flux de nutrition de la plante
mais ils sont beaucoup plus intense est
donc globalement tout ce qui est planté
un développement déterminé je suis en
train de faire des essais sur la
rhubarbe des plantes apport à déterminer
type type concombres haricots courgettes
je pense lui qu'on jette la money list
se voit bien les missions de trucs je
vous invite à essayer ça et si vous avez
déjà testé ce genre de truc que vous
avez des témoignages là dessus n'hésitez
pas à nous les faire suivre
on sera très intéressé voilà voilà
et donc un dernier petit point bas ça
tombe bien il est 17h45 terminer là
dessus c'est sûr comment reproduire des
vers de terre
on m'a souvent posé la question est ce
que c'est possible de reproduire des
années sic pour les implanter
dans l'absolu rien n'empêcherait de
reproduire des officiers qui sauf que
c'est techniquement un prono compliqué
donc nous on en train de tester un truc
pour reproduire dans un premier temps
les épis g
c'est très simple en fait l'homme n'est
plus chez tous la biblio bois les épis g
c'est très simple vous pouvez vouloir
mettre à peu près n'importe quoi à
manger
le compost de déchets verts ça marche le
brf ça marche le carton ça marche le
tissu coteaux ça marche tout marche le
fumier ça marche etc etc
les règles sont assez simple c'est
oxygénation faut pas que ça parte en
confection il faut que ça reste résumé
et à ces conditions là les vers de terre
ils vont tous bouchés il a sans doute
les types de matières organiques
c'est même pas sans doute on est sûr pas
ce qui est des études côté fait qu'ils
sont plus favorables au taux de
fécondité des vers de terre au vue des
publications expliqué que si c'est sûr
elle était un peu plus élevée autour des
15 20 les vers de terre surmultipliant
un peu plus vite mais même avec des
composts agressé sur aisne de 10 les
vers de terre se multiplient donc les
deux paramètres c'est chaleur humidité
humidité il faut vraiment veiller à ce
que ça ne cesse jamais c'est un des
grands soucis quand vous avez des
vermicompost c'est que dès qu'ils
sèchent les vers de terre foutent le
camp est ouvert tout simplement six
préfaces marque donc reproduire des épis
j'essaie vraiment pas très compliqué il
faut maintenir l'humidité et puis éviter
l'hiver que ça soit trop froid en hiver
on peut pas y faire grand chose
l'idéal dans nos eaux dans les régions
avec des climats
très très européen c'est de faire
d'essayer de reproduire ça d'avril à
octobre
il faut savoir que d'avril à octobre
vous arriverez à produire énormément de
figer la période suffisamment longue
pour les reproduire
énormément voilà donc effectivement rien
d'extraordinaire mais voilà c'est
intéressant c'est qu'on n'a pas vu
particularité de spécificités incroyable
et les épiciers ont vraiment une et une
comment certains ils sont capables de se
nourrir de vraiment de choses très
variées
donc il n'y a pas forcément besoin de
mettre de matières chimiques très
particulière et donc la question c'est
les années sic et les endogène là dedans
bah en fait le principe est assez simple
c'est que votre compost vous mettez pas
une bâche ok vous le laisser sur une
prairie bien vivante et les vers de
terre vont se multiplier là dedans ils
vont remonter dans le tas et le jour
viendrait reprendre votre tard il ya de
fortes chances que vous aviez quand même
des inoculum suffisant en hand au géo
non figé en tout cas dans toutes les
espèces qui étaient présents dans
l'après nommera c'est ça qu'on veut
utiliser pour refaire des inoculum dans
ses systèmes là et dans ces systèmes
or seules vivant sachant que voilà on
sait pas si les années 6,6 se retrouve
des températures de 5 30 degrés s'ils
vont vraiment se plaire ça c'est pas
clair
on verra bien peut-être qu'avec le temps
il va se sélectionner un certain nombre
d'espèces très spécifiques mais voilà on
a de fortes chances en tout cas d'avoir
des e dan et cie d'avoir des jeunes de
voir tout ça maintenant et pour pouvoir
servir d'une vie nocturne on est
vraiment très dégradée au moment où vous
allez inoculé vos sols aux gouttières
vos gbagbo ligne vos jardins dans tout
ce que vous voulez avec ce compost
remplis de vers de terre
vous pouvez pas le faire l'épandeur
carmaux sinon vous allez massacrer un
notaire
il faut faire malheureusement il faut y
aller le plus délicatement possible
j'ai envie de dire quasiment la main
donc aujourd'hui bat pas vraiment de
solution pour inoculer rétablir des
populations dan esstic de manière
massive sur des très grosses surfaces
la seule stratégie qui semble
opérationnel c'est bien de leur foute la
paix de les nourrir et de remettre en
route la fertilité naturelle des sols
voilà voilà donc c'est tout pour
aujourd'hui je vous remercie si vous
avez quelques dernières questions j'en
remercie bien pour votre attention si
vous avez quelques dernières questions
n'hésitez pas
c'est à peu près tout on est dans le
timing et puis bah vers de terre
production reste à votre disposition
pour de nouvelles aventures sur les vers
de terre
donc je regardais quand même s'il y en a
un
quelques questions en suspens à peu tôt
faire la même chose que les premiers
pour les poiriers alors ça c'est une
bonne question parce que avec des vieux
poirier j'ai essayé de le faire sur la
ferme et non les preuves les poiriers ne
réagissent pas comme les pneus les
croyez en tout cas les vieux cultivars
que j'ai sur la ferme ou une physiologie
beaucoup un plastique que les pommiers
vous savez les pommiers chez nous le
dicton c'est un pommier ça mais s'entend
pour pousser ses enfants pour produire
c'est encore pour mourir donc ça veut
bien dire que ça pousse pas très vite
cette affaire là et c'était une grande
question que j'avais c'est est ce que
les poiriers peuvent avoir cette
plasticité qu'elle pommiers se met à
pousser comme des dingos non pas du tout
en tout cas pas sur les cultivars que
j'ai faudrait essayer sur des cultivars
moderne des porte-greffes moderne mais
on sent qu'il se porte mieux clairement
les choses vont mieux mais c'est moins
actif que ça fait pas ça alors les pieds
ne sont ils pas que des racines et avec
beaucoup de vent et de je dis ça parce
que le sol est moins compact moins
denses donc globalement un pommier
poussant un arbre qui pousse ans il est
bien aux racines et oui dans l'absolu
solaristes un peu moins dur mais non ça
ça m'inquiète pas trop cette affaire
merci pour vos remerciements
alors oui alors là c'est la question à
la canée dit que l'arbre est bénéfique
aux légumes en agroforesterie et je sens
les dire le contraire
tout est une question de proportion tout
est une question de dormir entre petite
salade au pied d'un grand tard je suis
désolé mais c'est le temps qu'il est gay
sur quoi en fait ils gagnent sur notre
principalement sur la concurrence à
l'eau il gagne sur un concurrent salon
et l'arbre va chercher sa flotte et on a
beau parler de mycorhizes de symbiose et
lui
et clairement vos légumes seront pas
poussés vous pouvez faire ça dans le
meilleur des survivants et du couvert
par du truc
un moment donné vos légumes on
s'arrêtait de pousser ça se voit
typiquement vous mettez désert dans une
prairie c'est l'inde qui gagnent leur
vie continue et un peu de pousser l'été
puis la prairie s'arrête s'il fait sec
votre légumes il va faire pareil il va
pas gagner la concurrence à l'eau c'est
une question de profondeur de racisme en
bête et méchant peut-être qu'il va
survivre votre légumes peut-être qu'il
va survivre parce qu'il peut y avoir des
échanges résiduelles ce n'est pas toutes
sortes c'est probable qu'ils survivent
si vous avez un sable très vivants avec
des mycorhizes mais clairement s'ils
voulaient qui pousse et qui est du
rendement vous allez deux choses à faire
c'est soit coupée la concurrence
clairement vous couper les racines les
mycorhizes où vous sur favoriser votre
propre plantes en localisant au mieux
une irrigation parce que le premier
facteur à le vestiaire l'irrigation
si un jour vous allez l'occasion d'aller
chez pierre beyssac au t2 de toulouse
c'est pas le seul cas ce système là on
vous en trouverez plein dans les
systèmes parmi culturel et compagnie
mais pierre il a des vieux poirier des
vieux noyer qui seront plein milieu de
ces parcelles et il arrive à faire
pousser des légumes au pied de ces noyer
il n'y a pas de problème particulier
sauf que l'irrigation est l'égérie avoue
mm il ya une irrigation qui est très
bien gérée et les plantes annuelles les
légumes n'ont jamais soif
parce que dès qu'ils ont soif pas
forcément ça s'arrête de pouce et voilà
il est 18 heures merci à toute l'équipe
merci à dylan et puis je le redis si
vous avez des vidéos nous envoyer des
photos à nous envoyer n'hésitez pas on
intégrera ça dans nos bases de données
et puis elle sera accessible à tout le
monde des belles photos de vers de terre
des belles photos de décomposition de
culture des photos de légumes géants
fête sur des tas de vermicompost ce
genre de choses n'hésitez pas à nous
envoyer ça un contact @ vers de terre
prod2 point fr et puis nous bat ça nous
donnera de la matière pour refaire des
futurs vidéo et puis ça ira tout le
réseau voilà merci au camp toile je
voulais je te dire un petit chose pense
à rappeler la formation delà du 13 et 14
avril
peut-être donc semaine prochaine 13 et
14 avril en 100% digitale suzume je fais
une formation agronomie puis 6/3
technique ça sera très complémentaire de
cette petite formation aujourd'hui sur
les vers de terre
donc accessible pour les vivats ou sur
devis ou tous les fonds formation
bonne soirée


Voir aussi


Annexes

Partager sur :