Triple Performance

Pratiquer les techniques culturales sans labour (TCSL)

De Wiki Triple Performance
Cet article est issu de la base GECO[CC BY-NC-SA 3.0]. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo Geco
Icone categorie Pratiques.png Pratique agro-écologique
Champ de pois, culture sans labour ; auteur :Volker Prasuhn ; licence :(CC BY-SA 3.0)

1. Présentation



Caractérisation de la technique

Description de la technique :

Les techniques culturales sans labour (TCSL) impliquent de ne plus recourir au labour entre la récolte et le semis de la culture suivante. On peut distinguer des techniques sans labour avec travail profond (décompactage, sous-solage...) et sans travail profond. Le semis direct fait l'objet d'une autre fiche.



Période de mise en œuvre

Sur culture implantée





Echelle spatiale de mise en œuvre

Parcelle





Application de la technique à...

Neutre

Toutes les cultures :

Généralisation parfois délicate

La mise en œuvre de techniques culturales sans labour peut être délicate pour certaines cultures, sensibles à la compaction notamment.



Neutre

Tous les types de sols :

Généralisation parfois délicate

La mise en œuvre de techniques culturales sans labour peut être facilitée dans les sols dont l'activité structurale favorise la restauration de la porosité (sols argileux).



Positif

Tous les contextes climatiques :

Facilement généralisable





Réglementation



2. Services rendus par la technique



3. Effets sur la durabilité du système de culture



Critères "environnementaux"

Négatif

Effet sur la qualité de l'air :

En diminution

émission GES : VARIABLE

émission de particules : AUGMENTATION



Effet sur la qualité de l'eau :

Variable

N.P. : NEUTRE

pesticides : VARIABLE

turbidite : DIMINUTION



Positif

Effet sur la consommation de ressources fossiles :

En diminution

consommation d'énergie fossile : DIMINUTION



Neutre

Autre :

Pas d'effet (neutre)

Air : L'adoption de TCSL peut entrainer une augmentation des émissions d'ammoniac, en particulier pour la solution azotée, car le maintien des résidus en surface augmente la surface de contact avec l'air. L'adoption de TCSL permet de limiter les dégagements de gaz à effet de serre liés à la consommation de carburant. Elle permet également de favoriser le stockage de carbone dans le sol. Les émissions de protoxyde d'azote dues à la dénitriphication peuvent être accentuées du fait d'un état d'anoxie plus prolongé en sortie d'hiver en non-labour.

Eau : L'adoption de TCSL a peu d'impact sur les transferts d'azote par lessivage et les transferts de phosphore par ruissellement. L'impact sur les transferts de produits phytosanitaire est variable. Les TCSL favorisent l'infiltration de l'eau : elles limitent donc les transfert par ruissellement mais peuvent favoriser les transfert en profondeur par lessivage pendant la période de drainage. L'augmentation du taux de matière organique favorise la rétention par le complexe argilo-humique et la biodégradation par les micro-organismes du sol.

Energie fossile : L'adoption de TCSL implique la substitution au labour d'autres opérations de travail du sol moins consommatrices d'énergie. L'abandon du labour peut cependant impliquer une multiplication des passages en interculture pour gérer l'enherbement dans le cas de rotation peu diversifiées. Dans ce cas, la diminution de la consommation de carburant peut être limitée, voire e.







Critères "agronomiques"

Productivité :

Variable

En fonction des cultures, l'impact des techniques culturales sans labour sur le rendement est variable. L'abandon du labour n'entraine pas de pertes de rendement sur céréales d'hiver par exemple, mais des pertes peuvent être enregistrées pour les cultures sensibles à la compaction notamment.





Fertilité du sol :

Pas d'effet (neutre)

La moindre porosité du sol en surface en l'absence de labour peut conduire à une minéralisation dont le démarrage est retardé au printemps. Ceci peut conduire à anticiper les apports d'azote. Cependant, des essais de longue durée tendent à montrer qu'à long terme, l'écart de minéralisation entre labour et non-labour ne justifie pas de modification de la dose totale apportée.





Positif

Stress hydrique :

En diminution

L'adoption de pratiques culturales sans labour conduit à une augmentation du taux de matière organique en surface et à favoriser la porosité verticale du sol ; la réserve utile est donc favorisée.





Positif

Biodiversité fonctionnelle :

En augmentation

L'adoption de TCSL permet de réduire la pression sur la vie du sol en générale.





Neutre

Autres critères agronomiques :

Variable

Pression adventices : variable

L'abandon du labour ne permet plus d'enfouir les graines d'adventices en profondeur. Combiné à un maintien de façon culturales favorisant la germination de celles-ci, il peut conduire à une augmentation de la pression adventices dans le cas de stocks semenciers importants.

Pression ravageurs : variable

L'abandon du labour peut conduire à une augmentation de la pression des rongeurs. L'impact sur les limaces est variables (pression parfois moindre en labour qu'en non-labour).

Pression maladies : variable

L'absence de labour peut conduire à une augmentation de la pression de certains pathogènes par non enfouissement des résidus (piétin verse, fusariose…). En revanche, la réduction du nombre de passages permet de réduire le risque de transfert d'inoculum d'une parcelle à l'autre via les outils.







Critères "économiques"



Neutre

Charges opérationnelles :

Variable

L'adoption de TCSL peut conduire à une augmentation de la pression adventices dans certains cas, et impliquer des charges herbicides en augmentation. Le maintien des résidus en surface peut également favoriser certains ravageurs et maladies (limaces, fusarioses...). La densité de semis peut également devoir être majorée pour compenser des pertes à la levée.





Neutre

Charges de mécanisation :

Variable

L'adoption de pratiques culturales sans labour permet en général de réduire les charges de mécanisation, par l'abandon du labour, opération consommatrice en énergie. Mais cette diminution peut être faible, voire e dans le cas où l'abandon du labour doit être compensé par une multiplication des passages en interculture pour contenir la pression adventices. Par ailleurs, les TCSL peuvent impliquer l'acquisition de matériel adapté.





Marge :

Variable

L'impact de l'adoption de pratiques culturales sans labour sur la marge est variable, en fonction de l'équilibre entre la réduction plus ou moins importante des charges de mécanisation d'un côté, et de l'autre côté  l'augmentation des charges opérationnelles qui peut résulter de pression adventices et ravageurs potentiellement accrues, ainsi que les baisses de rendement qui peuvent être enregistrées sur certaines cultures.





Positif

Autres critères économiques :

En diminution

Consommation de carburant : Diminution

L'adoption de TCSL implique la substitution au labour d'autres opérations de travail du sol moins consommatrices d'énergie, ce qui se traduit par une diminution de la consommation de carburant de 15 à 30  %. L'abandon du labour peut cependant impliquer une multiplication des passages en interculture pour gérer l'enherbement dans le cas de rotation peu diversifiées. Dans ce cas, la diminution de la consommation de carburant peut être limitée, voire e.







Critères "sociaux"



Positif

Temps de travail :

En diminution

L'adoption de pratiques culturales sans labour présente généralement un impact neutre sur la charge de travail globale ; la diminution du temps consacré au travail du sol passe par plus d'observations. Une meilleure répartition du temps de travail est cependant souvent mise en avant.





Positif

Période de pointe :

En diminution





Négatif

Temps d'observation :

En augmentation







4. Organismes favorisés ou défavorisés



Bioagresseurs favorisés



Bioagresseurs défavorisés



Auxiliaires favorisés



Auxiliaires défavorisés



Accidents climatiques et physiologiques favorisés



Accidents climatiques et physiologiques défavorisés



5. Pour en savoir plus

  • Dans le sillon du non labour
    -Agreste Agreste primeur, n°207,, Article de presse, 2008 lien vers l'article
  • Evaluation des impacts environnementaux des Techniques Culturales Sans Labour (TCSL) en France
    -Labreuche J., Le Souder C., Castillon P., Real B. (Arvalis), Ouvry J.F. (AREAS), Germon J.C. (INRA), De Tourdonnet S. (AgroParisTech) Rapport professionnel, 2007 rapport d'étude
  • Impacts environnementaux des TCSL : des effets positifs sur la qualité de l’air et l’effet de serre
    -Germon J.C. (INRA), Nicolardot B. (AgroSupDijon), Métay A. (SupAgroMontpelier), Labreuche J. (arvalis) Perspectives agricoles n°347, p40-45, Article de presse, 2008 lien vers l'article
  • Impacts environnementaux des TCSL : intégrer les TCSL dans des systèmes de production durables, un défi pour les agronomes
    -Stengel P. (INRA) Perspectives agricoles n°352, p38-44, Article de presse, 2009 lien vers l'article
  • Impacts environnementaux des techniques culturales sans labour : les techniques culturales sans labour concernent un tiers des surfaces françaises
    -Labreuche J. (Arvalis) Perspectives agricoles n°342, p38-43, Article de presse, 2008 article payant
  • Impacts environnementaux des techniques sans labour : les TSL modifient la qualité des sols et la biodiversité
    -De Tourdonnet S. (AgroParisTech) Perspectives agricoles n°344, p36-41, Article de presse, 2008 lien vers l'article
  • Le non-labour en grandes cultures et élevage : évaluations environnementale et économique.
    -Le Garrec L., Revel A. (INRA) Ingénieries n°38, p21-35, Article de presse, 2004 lien vers l'article
  • Se lancer sans se planter dans le non labour
    -Ouvrard N. Réussir grandes cultures n°241, p46, Article de presse, 2010 article
  • Stocker du carbone dans les sols agricoles de France
    -Arrouays D., Balesdent J., Germon J.C., Joyet P.A., Soussana J.F., Stengel P. (INRA) Rapport professionnel, 2002 rapport d'étude
  • TCSL en environnement : cultiver sans labour réduit l’érosion au sein des parcelles
    -Ouvry J.F. (AREAS), Lebissonnais Y. (INRA) Perspectives agricoles n°345, p62-68, Article de presse, 2008 lien vers l'article
  • Transfert d'azote et minéralisation : Peu d'effet du travail du sol
    -Le Souder C. (arvalis) Perspectives agricoles n°348, p20-22, Article de presse, 2008
  • Transfert de phosphore : Le non-labour trouve ses limites
    -Castillon P. (Arvalis) Perspectives agricoles n°348, p24-25, Article de presse, 2008
  • Transferts de produits phytosanitaires : des solutions pour chaque grand type de sol
    -Réal B. (Arvalis) Perspectives agricoles n°348, p20-22, Article de presse, 2008 article

6. Mots clés



Méthode de contrôle des bioagresseurs :



Mode d'action :



Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides :

Annexes

Cette technique est évoquée les exemples de mise en œuvre suivants :

Pratiques complémentaires