Journée Technique Elevage - LVH & PADV - 3/4

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (5 sept. 2019) - - Durée : 151 minutes

Thumbnail youtube FJK6w18perA.jpg

Multistreaming with https://restream.io/

Transcriptions

hier

m
ça
non
mc
m
1
car ici
m
m

Afficher la suite

je suis dans le monde de la bio depuis

maintenant 35 ans et on skie m'anime
c'est trouver les moyens pour pouvoir
ramener l'autonomie au maximum dans les
exploitations
donc je suis toujours à la recherche de
choses innovantes pour
pour pouvoir produire 25 litres de lait
sans intrants donc je vous ai mis une
petite plaquette dans le petit sac vert
voilà qui résume un petit peu ce qu'on
fait et à l'intérieur il ya une petite
plaquette blanche là où il ya quatre
variétés quatre espèces pardon qu on va
essayer cette année dans les méteil ans
il est cédé variété que j'ai été
chercher en espagne de manière à pouvoir
essayer de s'adapter au changement
climatique et les premiers essais qui
ont été fait cette année sont assez
concluant donc la structure de la
nutrition vg seul bond par rapport à la
vache heureuse on est partenaire sur
toute la partie semences aussi bien les
sme en suisse que les semences de
métayer et les semences très grand angle
est très fluide et on enfin voila si
vous voulez a de plus de d'amples
renseignements soit vous m'envoyer un
mail soit vous m'envoyer un sms
téléphone
j'écoute pas toujours mes messages à
temps voilà merci beaucoup dominique
faut ce soit clair noir des partenaires
pour la journée ses partenaires il nous
a aidé un peu faire porter les frais de
la journée vous avez bien compris c'est
que je veux dire il ya des intervenants
il ya des déplacements il ya des choses
dit ça tout ça par contre la vache
heureuse il n'a pas de partenaire avec
la vente
ça c'est bien je pense beaucoup de vous
sont déjà faits constatés pour sa angela
et ça aussi le concept que ça s'emboîte
achat revente
la vache re zfs est juste le conseil
formation n'a rien à voir avec la mode
mais comme nous sommes des innovations
nous suivent toujours des innovations
nous cherchons à autre chose que les
autres nous
on passe toujours évidemment chez votre
mégot sur votre combat côté obligatoire
nous obligez trouver des techniques ont
été partenaires un peu qu'il nous est à
fournir par toute la france comme sa
part d'un petit coin à portland en
normandie seulement séparent tout va
retrouver quelqu'un qui peut amener sa
pas trop cher par tous les uns pour ça
non aprilia après c'est juste un exemple
si vous trouvez moins cher ou aussi bien
chez vous faites chez vous c'est clair
notre est notre intérêt de la chose
c'est juste ce que ça développe vous
arrivez à faire
les semis un moment qu'il faut avec des
variétés plus en plus performantes comme
dominique viens de dire avec ces
nouveaux poids peut-être m'a encore plus
de biomasse plus de volumes plus de
taille plus de feuilles plus des maths
et essayent tout ces variétés en grands
ils sont virés comme ça se couche
jusqu'à la récolte
évidemment si l'on peut récupérer des
variétés peut-être plus anciennes ou des
croisements ou des variétés qu'ils ont
chuté à l'époque
bah oui c'est un grand pôle ou éleveurs
ou pour sa vie qu'il travaille pour le
sol plus de volume possible
bon hu a démarré avec les premières
interventions j'ai pas aussi antoine est
long il entre à finir les dernières
diapos la foire ont donc en attendant
que le premier agriculteur arrive c'est
ça donc l'idée de l'après midi elle est
relativement simple
c'est détonne témoignages d'éleveurs et
des allers retours avec vous questions
réponses n'hésitez pas à revenir sur des
questions de ce matin olivier husson et
là d'accord christine elle est là aussi
1 donc on à catherine aussi des terrines
est requis et là nous mêmes on peut
répondre un certain nombre de questions
donc n'hésitez pas c'est un aller retour
avec la salle à partir d'exemples
concrets
c'est ça l'idée est donc le premier
exemple ces sétois hubert ouais donc
vient ici l'anc hubert j'ai pensé à lui
parce que l'année dernière on a géré un
gros problème et puis c'est pas tout à
fait résolus et puis il va nous va nous
présenter sa ferme et et puis on va
plancher sur un problème très
particulier qu'il a chez lui alors
bonjour à tous
donc moi c'est ib remercier je suis en
gaec avec mon épouse j'ai repris la
suite de mes de mon père et mon épouse a
pris la suite de ma mère donc ça fait ch
installé depuis 1986
donc on à développer l'exploitation
assez conséquemment
voilà bien que quand je suis sortie de
l'école il y avait soixante tracteurs on
a augmenté aussi troupeau de vaches sont
peut-être voir le bâtiment
voilà bon moi je me suis rapproché de la
vache heureux ses suites
l'appli est connu de tous tout le groupe
à l'époque j'étais le premier à
organiser des réunions dans le secteur
ça fait dix ans donc le développement en
exploitation était déjà fait avant tout
ça c'était fait avant donc maintenant on
est plus de 2 dans des caves on était 3
il y avait mon beau-frère mauvaise
entendants dans les réflexions et dans
le dans le travail qu'on a préféré être
plus petit et puis on est seul à décider
de ce qu'on pouvait faire chez nous donc
le la bouffe des vaches ça a changé
depuis que
et depuis que
je suis arrivé dans le groupe de la
bâche et heureuse voilà en ce moment
c'est 27 kg de maïs 14 kg d'ensilage
d'herbe luzerne 4 qui ôte colza et un
kilo et demi de maïs grain pourquoi
c'est comme ça parce que départ j'ai
fait du métal
et comme on est aussi céréaliers on a
des gros soucis de graminées vulpin
notamment les poils qui est donc pour
solutionner les premiers par celle qu'on
pourrait plus désherber et bien on a mis
de la luzerne et puis ça a super bien
marché donc c'est pour ça que on a 80
hectares d'herbes âge et il n'y a que
les vaches laitières qui vont à
l'herbage et les génisses donc ça fait
beaucoup de surface c'est pour ça qu'on
fait pas mal d'ensilage d'herbe mais
qu'on a arrêté le méteil parce que
ensilage d'herbe plus + méteil plus
luzerne ça le faisait pas quoi donc
sinon l'hiver et comme il ya du maïs et
pis ce moment ils apportent elles maïs
est pire en place le maïs grain et puis
la quantité d'ensilage d'herbe augmente
au détriment du maïs ensilage quoi donc
ça fonctionne pas trop mal comme ça mise
à part les problèmes je vais vous
évoquez après donc bâtiment tout simple
logettes payet ac leur café ordinaire
voilà les vaches ils vont à l'herbage
les maïs de stan est tout à fait moyen a
eu peu d'eau démarrage difficile pour un
temps froid mouche du smi corbeau cochon
la totale quoi
la totale enfin il ya pire que chez nous
qu'à va sans le voir se remonter le
moral comme ça hein c'est quand même des
petits maïs cette année c'est comme ça
il ya du pain quand même bon donc les
bâches les avait vus cdo j't'en mais en
phase de croisement
on avait commencé à croiser avec des
montbéliardes et puis les gens de chez
umotest et puis j'aurai bêta ils ont
jamais voulu unir me voir pour faire un
plan d'accouplement et puis on me
proposait leur d'autres comme gérard
avec les gens qu'on pas envie je suis
passé à autre chose par le conseil de
conrad il est venu l'année dernière le
19 novembre pour un les problèmes qu'on
avait a essayé de solutionner et puis il
m'a mis en relation avec une personne
qui s'y présentent qui est un
en élevage simmentals des très belles
bêtes d'air donc on est parti là dessus
pourquoi parce que j'en ai un peu marre
de brader des veaux mâles à 30 euros
puis des vaches de réforme ochtend qui
pèse pol pot grand chose donc quand j'ai
vu les vaches
la personne en question la giraglia là
il ya quelque chose à faire
donc voila comme nous au toit sont la
génétique on en a fait mais on fera
jamais de concours c'est pas notre beau
dessus ponote domaine c'est pas notre
c'est pas notre truc
donc voilà la production on est autour
de 8100 inclus immune 9 points alors un
autre problème nous c'est que on a des
vaches qui qui dépérissent des vaches
qui dépérissent révèle tout va bien des
livres tout partant production 40 kg et
au fil du temps et baisse et maigri et
il ya aucun vétérinaire qui a été
capable de trouver ce qui pouvait y
avoir les nutritionnistes à vendetta lbh
j'en ai croisé quand même une bonne
panoplie
on a fait des copeaux n'a fait analyser
l'eau tout tout est nickel encore en
juillet on a une qui est crevé on l'a
fait autopsiés tout va bien donc
tout va bien tout est normal il n'y a
pas d'anomalie à rien donc s'il ya
quelqu'un d'entre vous qui a eu le même
problème où les intervenants de ce matin
on a une idée sur ce qui peut se passer
chez moi ça m'intéresse
ça m'intéresse très fortement parce
qu'une vache par mois ça fait quand même
12 par an ça fait un peu trop comment ah
ben si ce problème là il n'est pas
nouveau ça fait au moins une douzaine
d'années que c'est comme ça quoi al
bâtiment il a été fait la première
partie dans la première partie
voilà donc cette partie-là été faite en
93
cette partie là c'est mon père qui l'a
fait en 66 donc dans ce bâtiment là mon
père quand j'étais gamin il avait des
vaches à 40 kg avec une ration qui peut
paraître un peu farfelu de nos jours
40 kg de betteraves quand c'était pas 45
de la luzerne points
bonne qualité en général de l'orge est
aplati avec un peu d'avoine et puis du
tourteau d'arracher des durs du tourteau
2 1 pour les toutes nouvelles vêler puis
il avait des vaches qui faisait 40 voire
plus et quand il y avait une vache qu'il
avait marre de voir dans le troupeau
l'aiment et l abattoir à faisait 300 kg
de viande mois pour qu'elles fassent 300
kg de viande surgelée à mettre six mois
l'engraissement et puis si je la mets
pas si - l'engagement est saisie totale
ou aller à un euro cinquante du chillou
donc on n'a pas avancé beaucoup et puis
cette partie le bâtiment là n'a été fait
en quatre ans en 98 tout ça c'est 98
c'est la mise aux normes ce oui oui tous
tout au nom je trouve la photo
voilà là c'est les vaches laitières et
de l'autre côté la part la balle assez
les vaches taille et la botte tout au
bout c'est des jeunes veaux pour
l'instant mais quand tout le monde va
être entré les jeunes veaux ils vont
dans l'autre partie de bâtiment
c'est pas le mont godet à la wii
clôture électrique alors clôtures
électriques eux il n'y en a plus on a
solutionné on a viré toutes les clauses
à y en a que dans les herbages pâturer
mais tout autour du bâtiment d'élevage
ya pas de clôtures itri comment le post
clôture étriqué dans l'atelier carrément
de l'autre côté dans l'est dans ce
bâtiment là donc et paris xi a pas du
tout clôture électrique à de la clôture
électrique par ici et de ce côté là du
pâturage lâché tiens oui alors l'année
dernière justement gros
gros problème parce qu'il anime ilan est
morte combien d'un coup 3 ou 4 juin est
en fait le téléphone sonne conrad tu
viens bon ok on voit comment on y va en
urgence et en fait les vaches elles
meurent les unes après les autres
la troisième la quatrième t'arrives à
est déjà morte et la question c'est
pourquoi tout d'un coup les vaches
meurent encore plus vite que une part
par mois comme d'habitude alors une par
mois c'est la moyenne
voilà une par mois c'est la moyenne et
donc qu'est ce qu'on a fait à ce moment
là on a regardé il ya eu un changement
dans le minéral qui est rentré dans la
ration est donc
le minéral il était plein de minéraux
donc d'oligo sous forme sulfate donc un
saut 4 donc sulfate de fer de cuivre de
manganèse de chez pas quoi de zinc et
autres choses et donc il a suffi de
virer les minéraux à base de sulfate et
de remettre les vieux pour améliorer et
revenir au système ancien nom les vieux
c'est du minéral classique mais avec
moins oxydé moins d'oxydé que ce que ce
qu'on avait le nouveau et donc on s'est
rendu compte que de virer tous les
oligo-éléments oxydé de la ration bas
claque qu'on a repris de la santé mais
on n'a pas solutionné le problème de
fond donc la maintenance est question
est-ce que c'est déjà arrivé chez vous
ah oui tout à fait mais depuis peu je
pense je pense qu'il faudrait déjà faire
un bar à minéral parce qu'elles en ont
peut-être pas besoin moi mon cell il
vient libre service il ya des fois j'en
bouffe plus de 10 kg par semaine
jacques 30 vaches même des fois 2 2
seaux des fois à bouffer rien moi je
pense qu'il faut pas les forcer à
prendre du minéral il faut enfin ça peut
ça peut être une piste
je sais pas d'autres alors j'ai fait pas
le bâtiment se reposer et la part des
ménages
oui belge et hobyo lyonnais qui est
passé et alors moi j'y connais rien en
cédant ces phénomènes la mêlée
géobiologue je pense que c'est un peu
comme les voyants il ya celui qui voit
clair bien celui qui voit rien il m'a
fait planter de piqué il m'a dit ça va
aller mieux j'ai rien vu
bon ça va encore il m'a pas pris trop
cher il y en a d'autres points de 1500
euros avant d'arriver donc cela je ne
veux pas surtout pas monsieur j'ai une
tête noire pour 1500 euros
donc j'ai déjà fait ça ab il m'a dit
qu'il y avait un passage d'eau sous la
stab eu donc c'est eux cette partie là
j'ai fait un forage là il m'a dit là il
ya de l'eau pour mettre dans le ricard
mais pas beaucoup plus
il m'a dit par ici aurait eu plus d'eau
que pas changé le forage de place un
point je les laisse hélas a fourni à
peine la ferme quoi donc
il m'a dit il ya un la dernière la ferme
et yann ligne électrique qui passe il ya
un transfo salesse et une moyenne
tension il ya un transfo qui est sûr en
fixer sur le poteau donc c'est un petit
transfo qui sert à nous alimenter nous
et deux maisons qui sont en contrebas
dans la rue du parc
il m'a dit ouais mais ça c'est une
catastrophe
il y met le neutre à la terre le sait la
terre qui fait le neutron j'y connais
rien électricité et justement il ya un
puits il ya un ancien puits à 10 mètres
de ce fameux poteaux là il m'a dit la
nappe phréatique à doit passer là tôt
elle doit revenir comme ça et c'est
serait-ce poteau qui ramène des courants
c'est pour ça qu'il m'a fait planté un
piquet de faire ici et un dans le
bâtiment là à travers le béton alors la
terre des bâtiments aller jusqu'au bout
de la laiterie qui se trouve ici et
il ya peut-être un problème de ce côté
là donc il a mis des appareils pour
mesurer il a dit qu'elle était pas trop
bonne mais alors moi j'avais une idée là
depuis peu c'était de rebrancher mater
qui est soi-disant pas trop bonne pour
l'envoyer dans la marle
pourquoi au moins là ça va faire un ça
va être la masse non en fait une terre
tu doit l'envoyer vers des arbres en
règle générale ya des armes autour oui
mais pas dans l'eau pas dans l'eau un
non c'est pas une bonne idée ça ah non
non non les vaches et son ratio vaches
taries 15 kg de maïs 3 kg demi de paille
un kilo et demi tourteau de colza 100
grammes d'eau minérale elles ont la
ration vaches taries pendant tout le
tarissement il qu'un jour avant le
vêlage et sont juste 50 à 70 g de
chlorure de magnésium de rajouter et un
petit peu plus de rations parce que si
vous voulez au lieu de mettre une part
comme je vous ai évoqué je mets une par
virgule 3 pour être pile poil non au
niveau énergétique très peu de pigeon de
ce j'ai deux fils qui s'en occupait j'ai
deux fils qui sont chasseurs ils s'en
occupent des adhémar bien en lactation
douce à sa part bien sa vie depuis peu
un mois c'est très variable ça peut être
un mois après comme trois mois après la
production à décroche on voit la vache
qui est pas trop en forme et puis ça
baisse ça baisse veut expulser
ça va en descendant pouvez faire tout ce
que vous voulez 500 euros de feuilletons
tout ce que vous voulez ou la drogue
si vous faites ou le cinéma c'est
l'abeille est en fait les trois vaches
concret dans la semaine ah oui cela ils
ont été beaucoup plus vite que
d'habitude et d'habitude c'est une par
mois pendant combien d'années ça c'est
la moyenne un dvd fois il y en a deux
mêmes moyens depuis dix ans et 12 ans
facile et tous les mois bah oui c'est
comme en été ou en hiver à c'est pareil
c'est pareil
les vaches y en a une bonne partie qui
veulent à deux ans les autres veulent
plus près de 30 mois les vaches qui
crèvent bomba 2e 3e 4e lactation très
rarement première lactation
alors il ya eu des prises de sang lé
dosage tout ça ph urinaire j'ai pu les
chiffres en tête un ph uriner on a
décelé un problème
les vaches taries l'hiver il avait à
boire dans une buvette savez la buvette
normale à niveau constant la kaaba kla
et la personne qui fait notre suivirent
prom a dit patriote et rip
donc on a fait un ph urinaires et
apprendre à changer le bac on a mis à un
baquet à 70 ludo dedans donc bas depuis
qu'on a changé le bac ça va mieux là
donc ça quand même maintenant quand je
vois une buvette comme ça a dit
augmentation
donc on pense que là typiquement d'un
problème d'oxydoréduction dans le rumen
ces hypothèses
comment avant avant j'ai fait le forage
en étaient deux sur un puits qui entre
les deux bâtiments il y avait un puits à
80 mètres de profondeur il suffisait pas
alimenter tous les animaux donc le
forage on leur fait
il ya six sept ans la lah et juste au
niveau des tubulaire des vaches tout est
mis à la terre aussi ou pas non les
logettes attendait voilà les logettes et
son toute cette partie là là toute cette
partie d'abord sur le bâtiment a été
fait en deux fois donc on a 40 mètres
par là puis 40 de l'autre côté tout ce
côté là il est où il a été mis à la
terre elle philipp rosler décent et dans
les vosges
enfin faut peut-être mettre tous
remettent à la terre ça donne
l'impression d'avoir un problème
électrique comme ben justement je vais
essayer de leur faire venir quelqu'un
d'un peu plus communicatif déjà que la
première personne qui est passé qui
m'explique un peu plus parce que
j'aimerais bien comprendre et cas des
compétences pour vraiment voir si c'est
un problème électrique ou pas parce que
bon ça commence à coûter très cher cette
histoire un après le transfo qui est sur
le poteau à l'entrée de l'élevage
faudrait peut-être demain on peut
demander à edf aujourd'hui de revoir la
prise de terrain je sais que ça se fait
aussi c'est possible de le faire des
blasés bah ça il faut négocier avec eux
je pense améliorer la prise de terre ça
ils font un nom mais je sais pas parce
que les problèmes gpo fait le relais si
vous voulez savoir quelle année le
transfo il a été émis et qu'elle a c'est
peut-être marcher dessus je voulais je
voulais vous demander
vous et votre famille vous dormez bien
dans la maison
ça dépend des jours enfin des nuits des
périodes vider la maison d'antan rien et
les périodes c'est un peu plus compliqué
est d'accord sur tout surtout mon épouse
est un peu comme les chats dans connu
une oreille par rapport ce qu'il
faudrait enfin niveau historique
vous avez dit ça fait 12 ans 12 ans via
ce problème là il faudrait arriver à
remonter savoir ce qui a pu changer
assez époque là est-ce que c'est au
niveau bâtiment est ce que ces forages
est ce que il faudrait arriver à cerner
et pour pouvoir déjà écarté ce qui peut
ou pour avoir des suspects des
suspicions pardon et parce que moi pour
moi quelque part cissé a démarré comme
ça du jour au lendemain il faut écarter
tout ce qui est pas bon et puis tout ce
qui est ce qui est nouveau pour gainer
d'une approche qui soit fait comme ça
après la proche de la géobiologie il ya
du monde sur le marché c'est vrai je
suis d'accord avec vous faire venir
quelqu'un qui va demander 1500 euros ça
refroidit mais je pense que dans la
salle il ya suffisamment de personnes
qui ont pu travailler avec des jeux au
bio loeb et il est clair que aujourd'hui
la première chose qu'il faut faire quand
on construit un bâtiment qu'on veut
construire une maison ou ainsi de suite
c'est de faire intervenir à géobiologue
parce qu'il ya des choses que
on ne doit pas faire il ya des bâtiments
qui a des forages qu'on ne peut pas
faire parce qu'il ya des endroits qui
sont soit des croisements de les
croisements tilbury clé
elle a besoin
si on repart oxydes aux réductions il
est clair que plus la vache ingère plus
l'impact sur le raid du rumen va être
important en fait donc des niveaux
d'ingestion qui monte on peut se dire
que peut-être quelque chose qui au
départ était pas très pénalisant à des
niveaux des niveaux d'ingestion qui
reste relativement faible
comme sur la vache tahri préparer l'ag
puis début et que ça prend toute son
ampleur au moment où elle est en plein
pic d'ingestion et qu'elle est
essentielle maintenir sur la durée
donc après j'ai du mal à savoir si c'est
les minéraux ou pas mais c'est pas
improbable ainsi enfin nous ce qu'on a
vu c'est qu'en général les problèmes
certains problèmes arrivent quand on
remonte trop donc quand on oxydes trop
après ce qu'on se disait avec olivier
aussi c'est qu'est-ce qu'il ya pas
d'autres soucis sur la nature des
fourrages au niveau de stockage des
ensilages des choses qui ferait qu'on
aurait quelque chose aussi déjà oxydé
plus oxydé ça je peux pas répondre
et voilà et et que peut-être les
mineiros et ça peut être quelque chose
en plus encore si si on continuer dans
cette dans cette idée d'oxydoréduction
ladd et donc l'autre hypothèse c'est que
nos fourrage sont roxy départ rapport
mais ça je pense que bien leur année il
ça m'intéressait de regarder le red sox
de des fourrages la d ensilage de
olivier comment tu t'y prendre et est-ce
qu'on peut le mesurer
par exemple en bavière les manuels il
sait le faire va très bien on peut se
mesurer l'intérêt je pense du redux et
qu'il ya plein de choses qui sont
souvent on appelle ça multifactorielle
et puis en fait on s'aperçoit que c'est
ça revient très souvent tout à ça et
donc on peut avoir un effet des effets
qui se cumulent deux
d'électricité de poteaux électriques de
failles qui peut passer parce qu'on
disait peut-être de l'ensilage stockées
sur une faille qui fait qu'ils tournent
mal ça peut monter très haut en ré dox
un ensilage maïs qui tourne mal ça
peuvent être montés très haut donc après
les vaches elles vont pouvoir en
supporter jusqu à un certain moment puis
plus elle en a cumulé puis ça déborde au
bout d'un moment quoi donc c'est la
mesure oui ça tombe on peut faire les
mesures ça peut être aussi comment
comment émise le forage à la terre parce
que ça ça peut ça peut jouer fortement
sur leur box de l'eau qu'elles vont
boire donc après ces voix-là cdd plus dé
- et puis ça s'accumule et ça finit par
par dépasser certaines limites
mais pierre emmanuel je pense qu'il
serait
mieux à même d'aller faire le diagnostic
complet parce qu'il a un peu toutes les
cartes à jouer entre la géobiologie ce
qui me dérange dans le sujet c'est que
les primipares cref quoi et à partir des
deuxième troisième quatrième ça veut
dire que c'est des vaches qui passe par
la face tahri tarissement les génisses
asie vont pas la préparation village en
fête le léger nice l1 gère beaucoup
moins que les multipares globalement
donc on revient plus dans l'hypothèse de
christine et moi ça me parait louche
assez logique
le dossier occident réduction au louvre
disons grâce à toi parce que je pense
que c'est multifactoriel je pense que
l'eau est est ce que la question elle
est un petit peu différente
est-ce que avec une recharge
électronique on pouvait tester une
amélioration de la santé des vaches
rapidement c'est à dire remettre des
électrons quelque part oui et les
possibilités avec des antioxydants par
exemple et avec des antioxydants avec de
l'électrolysé de l'eau avec certaines
précautions
il ya déjà des possibilités toujours pas
s'il faut il faut d'abord tester voir
ses devoirs ainsi c'est si c'est bien ça
donc en gros mais on ferait une grosse
cure de vitamine c aux vaches pour voir
les réactions forcément que vitamine c
est un traitement de l'eau c'est un c
anciennement e'caux bulles c'est avec du
co2 pour bloquer une partie
du ph quoi ce qui fait qu'on est à 7 1 7
de là on peut on peut baisser encore
rien jusqu'à mettre un peu plus de co2
comment nous en dureté en dureté on est
à plus de 30 c le rh 2 c'est le peu plus
ph x 2 à dakar
et est ce que la pompe a été mise à la
terre comme il faut aussi pour le forage
donc c'est pas moi qui l'a installé
c'est un professionnel mais c'est une
bonne question
c'est une bonne question
juste pour donner une idée va sur des
fermes des vollandes dessert de tulipes
le fait d'avoir créé un forage il est le
producteur était passé de 300 km² à 200
donc en quelques semaines et c'était
juste parce qu'il avait pas mis le
forage à la terre comme il faut vous
faites comment vous mettre le forage de
la terme sur le tuyau en plastique c'est
la pompe la pompe du forage
je suis pas sûr que j'ai ressorti la
pompe avec eux plusieurs fois parce que
c'est comme tous ces points éternelle
je vois pas je ne vois pas de fil autre
que que le fil d'alimentation y accoler
un plusieurs fils dans le même film et
ya quand même quelque chose se passe
tous vous même vous êtes déjà passé un
peu parce a peut-être moins grave quand
même mais nous commence quelque part en
construire loi grandissent noir on dise
ses plus grandes catastrophes ne sait
plus où c'est un homme est interne à
notre héros va deux fois erreur ça
n'existe pas ça devrait être lié moi
j'espère je vais vous parler à mon sens
ce qui m'arrivait aussi avant faire la
méta et après une mutation combien plus
compliqué je peux vous dire il ya aussi
quelqu'un qui a passé il ya dix ans vous
faites tellement bête aux enrobés
aujourd'hui c'est tellement une pression
sur le sol ça change tout les dents qui
s'était avant un filament faut toujours
se remettre en question toujours fort
mesures est recalculée re re voir les
choses et inter c'est un salutaire ton
bon endroit de toute la ferme gens mais
tu te taire n'importe où un seul il pas
venu il isolé jusqu'à il part au sol
ouais mais bon après je ne sais pas plus
même ceux meilleurs shows pose c'est
quand même un gie mobile au camp soit
quelqu'un qui sait mesurer d'abord
commencer par élimination par le
principal et l'oxydation réduction c'est
sûrement quelque chose derrière à
chercher alors je voulais dire aussi que
la terre on ya travaillé il ya quelques
années on a
une personne qui m'avait dit faut
améliorer la terre donc on a fait passer
un fil de cuivre à l'intérieur du
bâtiment là tout à l'heure vous avez vu
le couloir où les vaches étaient en
train de manger
donc on à rennes y en a fait une
tranchée dans le béton tout ça ça fait
ça ça repose derrière la hisse à aller
dans le jardin là et les autres fils il
faisait le tour par là et il aller dans
le jardin aussi avec un piquet de au
moins trois médecins qu'on doive quatre
mètres de profondeur et julie mettait de
l'oxydé de cuivre une fois tentant pour
sulfate pour augmenter la conductivité
on n'a rien vu du tout d'amélioration
alors de nos jours le fil là on n'en
parle plus parce qu'il ya eu des modifs
de fait il a été quand c'est à plusieurs
endroits donc si on fait quelque chose
surtout refaire du début jusqu'à la fin
problème sur le bâtiment
donc voyez vous un problème c'est
aujourd'hui la question c'est de
rencontrer la bonne personne qui sait ce
qu'il faut faire et correctement parce
que quand vous pouvez le constater dans
ce que je viens de dire on a déjà fait
pas mal de choses il ya apparemment
c'est pas que des bonnes choses et point
est alors j'ai dit que j'allais mettre
le fils de cuivre dans la mare et
d'après certaines personnes n'y a pas
encore une bonne idée donc moi suite à
ces propos je suis intéressé pour que
vous me donniez l'adresse où les
coordonnées de la personne qui va être
capable de me faire un truc bien et que
ça fonctionne voilà
bonjour à vous tous j'ai à coke s
installer dans le morbihan depuis 25 ans
et originaires de pays bas que il ya
beaucoup d'élevages éleveurs aux pays
bas qui ont rencontré le même problème
que toi même nous d'ailleurs
et comment j'ai découvert l'entreprise
op bac qui s'en occupe justement les
courants telluriques est bon nous on a
investi dedans on a demandé un géologue
le bac qui a soumises zoomer sur notre
ferme par le satellite
bon il a vu les choses et ils ont nous
proposer un appareil qu'on a installé
que même sur deux sites
comment et depuis qu'on a installé cet
appareil sus plusieurs collègues avec de
très bons résultats qui ont vécu le même
chose que toi des vaches qui crèvent est
pour rien et eux ils proposent comme on
m'aime pas acheté l'appareil mais le
louer pendant un an
si ça marche pas ils reprennent comment
moi je veux bien mais m'engager
justement que de te mettre en relation
avec eux comment avec le géobiologue on
va découvrir sur ton site par le
satellite qu'est ce qui se passe et il
faut faire un essai et voilà mais de
toute façon j'ai déjà dit à toi que je
viens de voir bientôt
ok c'est parfait merci beaucoup
donc finalement on aura l'occasion de
tester le red box avec le problème
électrique
je te remercie hubert c'était
intéressant parce que je pense que c'est
un cas d'école ça arrive à beaucoup
d'éleveurs il y avait dominique tu
voulais intervenir oui mais je voudrais
intervenir parce que bon j'ai visité
l'élevage au mois de juin c'est ça au
mois de juin et
à l'observation avec la méthode salim
j'ai découvert que les vaches c'était
avec tous les signes de la du parent
fils tom malgré tout les analystes qui
ont pu être négative aussi bien qu'aux
pros autopsie et autres et il faut
savoir aujourd'hui que ce parasite
il est dans tous les élevages quel qu'il
soit il dans tous les élevages et toutes
les perturbations électromagnétiques
le parent fils hommes adorent se
développe et la série flight voilà et le
cycle du parent fils tom aujourd'hui il
a évolué depuis la canicule 2003
c'est-à-dire la canicule 2003 le parent
fils thomas commencer à perforer une
partie de l'intestin et la caillette et
il emmène avec lui le contenu stomacal
du rumen et en emmenant le contenu
stomacal du rumen il emmène tout les
mycotoxines qui sont contenus dans votre
aliment et colonise l'ensemble des
muscles le sens le lait et ça demain le
jour où la laiterie les literies vont
commencer à dire on analyse les les
champignons dans votre lait ya plus à
l'est même en bio impropre propre à la
consommation
ça c'est un gros gros gros problème sur
lequel va falloir qu'on travaille très
vite tu nous fais pas tu nous encourage
pas trop là non mais de toute façon on
est là pour se dire aussi une chance
comme ça parce que un des objectifs
c'est quand même au final de mieux
nourrir les vaches pour avoir des belles
qualités nutritionnelles des produits et
du lait donc imaginer que
effectivement nous mesure ça bon ça veut
dire qu'il y aura plus d'élevage en
france si je peux me permettre
enfin je voudrais quand même être un peu
plus rassurantes sur le parent fils tome
le parent fils tome c'est un parasite
donc du rumen et vous avez pratiqué de
nombreuses autopsie quand il est présent
dans un rhume n on le voit quand on
ouvre le rumen il ya des lésions le
paradis qui est accroché à l'intérieur
de la paroi du rumen est en fait ils
nuit énormément à l'efficacité
alimentaire des rations tout simplement
parce que comme l'essentiel des acides
gras volatiles travers sa paroisse du
rumen quand le parent fisto mais là ils
peuvent pas traverser et donc il ya des
phénomènes inflammatoires qui se met en
place
donc quand on fait une autopsie je veux
bien qu' il n'y ait pas d'expressions
duff permanente donc la copro parfois
peut être négative mais avec présence de
père en fils tom
par contre quand on fait une autopsie qu
on ouvre un rumen cia parents fils tome
on va le voir donc vu le nombre de topsy
que vous avez pratiqué normalement si l
apparent fils tom vous devez forcément
avoir un technicien qui a mis le doigt
de le doigt dessus
au demeurant la part office tôt mais je
partage votre point de vue c'est une
maladie qui évolue à bas bruit et qui
est très pénalisante parce que vous avez
vu ce matin que 70 à 80% de la nutrition
énergétique des vaches provient de
l'absorption des acides gras volatile et
c'est sûr que quand la paroisse du rumen
n'est plus comment dire perméable au
passage les acides gras volatiles pas
forcément l'efficacité alimentaire
lll fond comme la neige au soleil mais
bon voilà je voudrais juste pondéré vos
propos sur le sur le danger et ne pas
créer une psychose sur le parent fils
tom parce que on peut le repérer et on
peut le traiter aussi bien je vous
remercie beaucoup donc
allez une petite dernière intervention
oui tu dernière qui n'a rien à voir avec
tout ce qu'on a pu dire avant simplement
avez vous un golf des fois à côté de
chez vous non mais ça me rassure
simplement non mais c'est tout bête
c'est que moi je veux un voisin qui
étaient dans ce cas là des balles de
golf qui arrivait sur son terrain avec
de la luzerne des prairies ont nancy les
les balles de golf passer dans le dos
l'ensileuse et on retrouvait des bêtes
qui crevait derrière donc voilà un
amaigrissement de certaines bêtes
d'autres choses et au corps étranger
haute savoie la séquence est rangé mais
voilà faut savoir où on va chercher bien
merci beaucoup donc je vous propose de
passer au deuxième exercice c'est à dire
un deuxième témoignage avec anthony coué
qui viennent de
de loire-atlantique et donc tout ce sont
des éleveurs de la vache heureuse avec
qui on travaille donc on a plutôt une
approche stratégique réorganisation de
l'assolement autour de l'autonomie est
ensuite bah en fait les élevages on les
découvre avec leurs problèmes propres et
donc ça ça dépasse un petit peu nos
compétences donc l'idée c'était de voir
si on pouvait mettre l'alimentation en
relation avec la santé des animaux etc
et puis on voit que la marge de
manoeuvre elle est énorme et puis un
moment donné quand il ya ces problèmes
électriques bah écoute
l'udc on pourra débriefer un tout petit
peu tu as l'air très calé là dessus bien
sûr le rh 2 et l'occident réduction et
tout ça il ya dix ans que j'ai fait une
formation là dessus avec c'est avec
laurent baron c'est en vendée chez lance
guellec qui écrit un livre lorsque votre
santé vous appartient et du coup moi
c'était simple on avait en beau le ps en
vertical rh de l'a20 à 42 on tirait un
trait à 22 ou à 21 ou 22 ans pour avoir
la santé parfaite et puis on tirait un
trait je me rappelle plus combien la 28
ou 30 pour avoir la limite 32,3 pour
l'avoir la limite de l'homéostasie et à
partir de là on fait tomber en bas on
avait assez amer en haut à gauche si on
avait
e
fade et puis en fait on avait les
champignons l'avant on avait le sucre en
haut à droite on avait le sucre avec les
maladies de dégénérescence le sucre et
puis voilà et puis après en nombre en
bas à droite mais on avait le
tout tous les micros up
de pus relation quoi voilà et puis à
partir de là et bien en fait je me fais
mon idée à chaque fois que je fais
quelque chose de décision sur
l'exploitation
c'est à dire un fourrage de printemps
qui a poussé durant l'hiver et puis
beaucoup au printemps et bien en fait ce
fourrage là il doit servir maintenant
pour à fourrage d'automne donc par la
loi des contraires en fait en comme
l'autre comme l'automne ou l'hiver est
réducteur et acide et puis par rapport à
le printemps qui évidemment occident et
plus humide enfin voilà et ainsi de
suite donc le fourrage d'été dans sa
lyre 2e 3e coupe tout ça ça doit pas
servir en été c'est de servir absolument
en hiver et ainsi de suite et tout le
tout les tous les jours tout à chaque
décision c'est ce à quoi
en fait c'est une gymnastique mais ça
marche quand je veux dire quand on
mélange des deux fourrage par la loi des
contraires mais en fait c'est les yeux
fermés co ses yeux fermés et lolë ya
plus de problème voilà pour ça quant à
vitres à l'année prochaine quand on
passera au cas d'école vas-y d'anthony
oui bonjour à tous anthony crient donc
on est éleveur en loire atlantique près
d'ancenis quoi entrer ans ni manger donc
nous une url chez avec ma femme et on a
deux autres associés plus sain salariés
et un apprenti
donc je suis installé depuis 96 ma femme
2005 et puis après il ya eu des reprises
successives et
intégration d'associer donc aujourd'hui
la ferme ses 390 hectares dans ses 390
il ya 120 hectares de prairies 110
hectares de maïs du blé 100 ha 45
hectares de triticale ont fait de la
betterave fourragère depuis 2005 aussi
est autrement 125 hectares de méteil
avant maïs et avant betteraves
donc ça c'est là seulement que nous
aurons en 2020 parce que de 2019 c'est
un peu différent faisait des haricots
verts pour d'aucy et vu l'année qu'on
installe et ça devient très compliqué de
faire toutes ces cultures
on a des sécheresses à répétition des
problèmes d'irrigation donc ces cultures
là vont être abandonnées pour 2020 sinon
le cheptel il ya 200 vaches à la traite
l'engraissement de taurillons laitiers
puis taurillon croisement bon on fait
beaucoup de croisement avec du blanc
bleu belge et maintenant on fait aussi
du manque de l'angus donc qu'il ya 1 5
million en laiterie et 400 mille litres
de lait qui partent pour des veaux label
rouge pour la filière bretonne a donc ça
c'est pareil c'est une activité qui va
être arrêtée à la fin de l'année pour
des raisons de contraintes de travail on
a trop de trop de travail et puis c'est
compliqué notre but est de plus en plus
de critères qualité les veaux ils sont
moins en moins la belle qu'ont donc
moins enviable de moins en moins bien
payé quoi donc le lait va être
transférée en laiterie donc ça c'est la
ration des vaches laitières
donc mon je l'appelle un peu ration de
crise en ce moment parce qu'un appui de
maïs donc on a composé une ration avec
ce qu'on a
donc qui a 34 34 kg de méteil il ya 6 kg
2
blé contre est halal et plus 4 kg de
drêches de blé convient d'intégrer
depuis un mois un kilo de blé broyer il
ya trois kilos de fibres donc il ya du
foin de graminées du foin de luzerne et
de la paille 700 grammes de tourteaux de
soja et les minéraux et un peu tanné de
châtaignier suivants le taux du riq
qu'on a dans le lait est un peu de plomb
chez tes est habituellement en ration
d'hiver on rajoute
8 15 kg de maïs ensilage suivant les
périodes et les disponibilités 3 kg de
matière sèche de betteraves qui se
répartissent d'octobre à avril en gros
quoi ça c'est une ration aujourd'hui qui
nous permet de couvrir 27 litres de lait
de 26 à 27 litres de lait aujourd'hui
ouais donc ça c'est une photo qui
s'était passé postale et parce que les
couverts en a rien du tout ça c'était en
2010 est donc on avait réussi des baux
couvert après les blés mais on a cette
année on a même poste mais parce que ce
soit n'y a rien qui pousse voyez ça
c'est un fait les photos de semis direct
un des essais qu'on avait fait avec le
saut mort directe directement dans d un
mélange avoine brésilienne colza et
autres ça c'est des photos des métais y
conte à ensiler au printemps ce qu on a
bien réussi les médailles cette année
les très gros rendement derrière en a
remis des maïs ça donc il ya de tout ou
que c'est irrigué c'est bien donc c'est
pas irriguées c'est une vraie
catastrophe ni rien du tout ça c'est le
soir les méteil donc ça c'est des
mélanges de regragui tallien et trêve de
mikkeli donc c'est une photo que j'ai
pris au mois d'avril le 22 avril cette
année ça et je trouvais ça beau donc je
vais pris en photo c'est on a fait des
supers rendement très ap temps ça
c'était des produits corses quand j'en
ai pas parlé aussi il y en a une partie
de l'année ont fait de l'affouragement
anvers donc ça c'est ce genre de
prairies on les met en un flot rangement
vers quoi donc on a une faucheuse
frontale une auto chargeuse et puis on
ramène du verre donc ça c'est suivant
les périodes de l'année ça va du mois de
mars jusqu'au mois de juin
quand on réussit les colza fourrager en
repart en en a' fourrage mans du mois
d'octobre au mois de novembre
quoi pendant donc ça c'est lé démarrage
des méteil ça devait tout le mois de
mars
février mars donc semer en direct avec
le semoir là dans les cannes de maïs en
voile et canots
alors ça c'est une photo que j'ai prise
au printemps
je trouvais intéressante c'était la
première photo là qu'on peut voir là là
c'est une féveroles et on voit la forme
du disque voilà ce qu'on a le se marre
en question la c1 weaving qu'un disque
incliné il a le la racine de la féverole
effet comme le disque donc c'est un peu
bizarre mais non mais c'est pas qu'une
ferrol c'était tout les féveroles comme
ça si non oui mais j'ai pris une belle
choix mais c'est tout était comme ça
ouais
peut-être que c'est ça aussi mais ça
ressemble quand même beaucoup disent
quoi donc ça c'est les semis de
l'équipement pour les semis de maïs
donc là quand je parlais des maïs
catastrophique qu'a bien à gauche et pas
besoin de se poser la question
à droite enfin au milieu c'est irriguées
à gauche non irriguées et puis à droite
c'est les silos de 6 dans le sillage des
méthodes et là le maïs qui n'a pas été
irrigué il est comment maintenant tu as
eu la pluie un peu ou pas par mm sur le
tout l'été oui mais il a reverdi un peu
mais nancy sébastien comment on va le
mettre dessous et puis on mettra on
mettra les irrigué par dessus après quoi
parce que les irriguer mois pour les ans
il est tout de suite on va faire des
couches voix non il n'y a rien c'est à
chier
et là les deux parcelles avait dû méteil
avant les mets take on pouvait voir tout
à l'heure les deux parcelles en avait
les mêmes et elles ont cédé rang des
métiers qui avait fait 8 9 tonnes
c'était des baumes et elle est là on
voit bien que c'est un problème de
quantité d'eau la photo date de quand le
kent maïs de god les deux baies les deux
ça c'était ça j'ai dû prendre ça
angela m'avait envoyé un message je sais
plus quand pour me demander comment ils
étaient les maïs et je lui avais envoyé
une photo quinze autres c'était au tour
de quinze autour du 15 août
donc voila un petit peu le par rapport
aux méteil oui on a fait à peu près une
125 hectares dans le sillage de méteil
donc c'est ce qui va nous sauver la mise
cette année parce que sinon on était mal
barré quoi et tous les maïs vont être
ainsi les puisqu'habituellement fait du
maïs épi maïs traitées ali plus que
cette année on n'a pas pu le faire on va
pouvoir le faire on va tout temps si les
et on va en a gardé tout le blé par
contre pour faire du blé traité a dit
plus donc c'est ma l'année va nous
coûter plus de 100000 euros quoi pour la
sécheresse quoi donc voila quoi pas
simple alors calée dans le projet là
aujourd'hui par rapport un petit peu à
la situation critique d'une sécheresse
comme ça parce que finalement tu as pas
d'eau depuis le 15 juin toi oui en gros
c'est ça
même avant et puis on n'a quasiment pas
eu d'eau depuis le semis de maïs
le projet c'est que là on va arrêter les
double culture sur la partie non
irriguées ça devient impossible
on sait on peut pas continuer lors des
matches comme ça parce que ça fait quand
même plusieurs années
et puis comme on a repris des surfaces
régulièrement les fermes cela ferme
s'agrandit et à chaque fois on reprend
des terrains qui sont on va dire
bousiller quoi y'a plus rien quoi s'est
il ya plus de matière organique
quand j'entendais parler ce matin de
compactage des sols c'est mauvais pour
les plantes
on est complètement dans quoi les sols
sont toujours compact et on a beau
passer les outils fiscaux orateurs et
compagnie et un an après c'est encore du
béton cccd litres de fuel énorme pour
semer les maïs au printemps c'est celle
et un terrain qui se reprennent tout le
temps quand on est sur des heures gillot
limoneuses sur du schiste alors ici dans
le projet donc du coup tu passes en
assolement culture principale non sur
les parties irrigué on va faire du
contenu
la double culture du coup d'arrêt à dire
par contre sur sur les partis qui vont
pas été irrigué on va faire des
médailles mais je veux associer durée
grata liens et du trèfle violet du
trèfle de perth pour avoir une repousse
d'été pour rire poussera ce qui
repoussera mais au moins j'aurai premier
d'argent quoi ok j'ai en effet cette
année j'en ai un peu je les fais une
parcelle pour essayer il y en a on a
sorti une coupe de foin
non mais je vais l'intégrer mois ouvre à
l'automne leur ai gr italien oui mais au
moins je rapport dépenser de l'argent
derrière un métier derrière méteil la
récolte de méteil moi derrière la
récolte de méteil vous avez un semis
direct il faut semer à un mois 13
d'alexandrie une plante de t1 sorgho à
temps mais j'essayais pas un saint
gobain mr1 mais il aura rien puisque je
peux te vendent aujourd'hui la solution
je viens c'est ce que je fais moi
j'appelle ça la prairie céréalière elle
c'est formidable écoute tu as une
prairie donc ton champ il est en prêt là
je fais plaisir à combattre toucouère
écoute moi bien sûr la prairie l'année
j'ai fait les aisselles au mois d'août
la fin juillet début août on a semé la
menace min-me enchères alliés
donc là j'ai fait que la céréale pour
essayer mais d'habitude c'est
septembre-octobre je sème un mélange est
rayé dans beauf et du coup on à la
prairie plus un mélange céréalier du
coup qu'est ce qui se passe c'est soit
tu fauche soit tu fais pâturer au
printemps soit tu fais battu ray et une
motion soit tu fais pas tu es et tu fous
et après qu'est ce qui se passe si tu
fais pâturer ou rien faire et bottes et
après tant que l'appreil et cette
prairie là il faut savoir une chose
s'est cassé reposer pendant neuf mois et
au mois d'août je peux te jurer que même
si c'est sec m et ça repart c'est la
première à repartir parce que elle a eu
son temps de repos où tu essayes
mais la preuve que c'est sec quand même
parce qu'on a on a des luzerne même les
luzernes depuis le mois de juin n'ont
jamais repoussé jamais rien en luzerne
normalement ça repousse est ce que tu
lui mets un plan de fumure ata luzerne
oui oui ici j'essaye de suivre les
conseils me sens où ça marche pourquoi
en fait cette ferme là elle a un
problème de rations du sol
c'est à dire que on récolte on récolte
on récolte mais c'est ça date pas
d'aujourd'hui 1
ces voix là c'est tendance générale de
la ferme chance il le maïs gens si le
méteil et puis cette année j'en cite
encore le maïs parce que ben finalement
j'ai besoin de la totalité et on
n'arrive jamais à faire le maïs épi
correctement et la ration du sol quand
tu m'en sort ne l'a pas y tue la
récupère aussi
donc voilà donc on fait du fumier et du
lisier
comment oui oui sauf que quand tu as
besoin de nourriture tu commences par
remplir leurs oeufs oui mais ça ferait
il ya du monde il ya 700 bêtes en orient
oui oui mais le fumier ça fait pas la
ration du sol donc ici les deux grandes
pistes c'est on pense que red box du sol
ration du sol carbone dans le sol
humus avec avec le sol globalement et
donc comment à chaque fois
comprend l'agrandissement avec un
associé et c'est le nombre de bêtes y
monte là aussi en fait
est ce qu'à un moment donné il faut pas
s'arrêter on sait pas donc l'idée
c'était quand même d'enlever le
vaulabelle et de le transformer en
vaches laitières puisque les vaches
laitières sont là et ensuite ce qu'il
faut continuer à progresser
ça c'est une autre question combien
d'hectares darricau tu avais interne
haricots verts d'accord donc cela ils
sont irrigables menaçant onirique 100
hectares par an ok est ce que dans
l'avenir pas des problèmes sur la
réduction de l'eau restrictions et c'est
pour l'instant sachant qu'on a quand
même 80 hectares dans une zone de
captage donc ça se complique un peu là
il ya énormément d'eau dans cette zone
on est sur du sable sable et eau
par contre c'est très filtrant faut
arroser tous les 4-5 jours d'où
l'intérêt de créer notre matelas unis
15,1 rapidement voilà d'autres problèmes
coup chose que tu vois qu est-ce qu as
tu peux tomber ali plus
depuis quand tu fais ça c'est la
troisième année qu'on fait ça et alors
avec le recul
mais avec le recul ça nous permet de te
rappeler ce que c'est à le blé ali plus
ces endroits et les céréales comme si on
broyait des céréales pour les cochons et
on le mélange avec un produit allie plus
et enfin rien c'est un complexe de deux
plantes durée et autres produits que je
connais pas tout c'est une formule fermé
et on mélange ça la mélangeuse on met de
l'eau on laisse travailler le tas
pendant un mois et après on distribue
aux vaches
samuel michaud il par là tu pourrais
nous expliquer peut-être un petit peu le
spécialiste et l'afld en profiter
bonjour moi je suis je suis éleveur dans
l'allier et puis il ya une dizaine
d'années j'ai commencé ce projet allie
plus est à peu près 6 7 ans qu'on vend
ce concept
donc en fait l'idée c'est de faire vivre
un milieu dans un tas de céréales
pourquoi un tas de céréales parce que
c'est ce qui c'est ce qui fermente le
plus c'est ce qui est plus
fermentiscibles donc du blé ça nous va
très bien
alors du blé dans une ration classique
c'est plutôt un problème parce que c'est
très acide aux gènes hla l'acidose n'est
plus notre problème donc on peut y aller
donc là en l'occurrence avec des maïs
qui vont pas avoir d'amis dont bas ça
permet de remonter ce niveau d'amidon
très fermentiscibles en plus donc ça
rejoint un petit peu ce qu'on a dit ce
matin puisque à chaque fois qu'on va
amener de l'énergie très fermentiscibles
ça va nous aider pour gérer cette partie
rumen et non pas intestinale et c'est là
dessus qu'on peut miser pour la pour
l'autonomie alimentaire et donc dans la
lie plus bas oui en fait il ya plusieurs
choses donc on va essayer de gérer le la
partie
acidose on va améliorer la valeur
nutritionnelle de la céréale on peut
travailler avec de l'orge du blé des
méteil du maïs grain on fait aussi des
maïs grain humide sans laisser chez donc
on a aussi cet atout de ne pas avoir la
charge de séchage et de conservation
et puis on travaille aussi avec des
oxydes aurait dû dde des antioxydants
fin que des réducteurs
donc tout ça ça rejoint ce qu'on a dit
ce matin voilà et mais bon c'est un peu
complexe donc je veux pas monopoliser le
temps pour parler d'aller plus mais s'il
ya des gens qui sont intéressés on peut
en parler pas pour l'instant parce qu'on
n'a jamais fait la demande
en fait pourquoi pas le bio parce que au
départ on travaille de l'urée puisque
pour nourrir notre milieu vivant il nous
faut bien une source d azote et même si
de lure et on en a plus du tout dans le
mélange puisqu'elle est complètement
transformé et consommée par le milieu
vivant mais mais malgré tout on achète
quand même un produit qui a le statut
d'aliments et et qui est sur les ti cats
ya marqué y aurait donc on n'a jamais
été demandé si on peut passer en bio
pour cette raison là ce qui est dommage
parce qu on répondrait à beaucoup de
problématiques du bio déjà il est plus
facile de produire des céréales que de
la protéine ensuite on bloque la part
d'une partie des mycotoxines
on peut éviter du séchage on rend
l'exploitation complètement autonome
facilement et on monte au niveau
énergétique facilement aussi
puis c'est toujours l'énergie qui nous
empêche de produire souvent la limite
c'est quand même l'énergie est là pour
le coup on peut amener de l'énergie
d'une façon facile et sécurisé merci
samuel lorsqu'il faut savoir c'est que
quand on intègre ça dans les rations on
l'intègre entre vl à 16 % de protéines
voire 18
c'est à dire que la recombinaison de
l'urée avec les enzymes ça vous amène
votre vote resserrer à la vl 18 hockey
donc c'est très très très intéressant
pour reprendre un cap d'autonomie dans
les fermes c'est tout et après comme ton
produits restent fermentescibles mais il
a moins se piquent d'acidose on sait pas
trop où ça joue dans le dos l'occident
réduction mais ce serait peut-être
intéressant que tu amènes ton point de
vue là dessus non là ça risque de le
faire descendre un peu donc c'est ce
qu'on disait du coup on garde de
l'énergie fermenté ici mais sans monter
dans des seuils qui vont être embêtant
sans aller dans le trou j'allais dire
tout en valorisant bien l'énergie qui
sera apporté par l'aliment impeccable
donc solution à réfléchir et donc pour
les agriculteurs bio la question revient
mais moi je les sur le terrain donc on
se posait une question simple est ce
qu'il ne serait pas possible de
l'enlever l'urée et de faire réagir avec
les acides aminés voilà il faut demander
aux concepteurs mais je suis pas sûr que
les enzymes elle soit capable de
l'utiliser l'acide aminé directement
contrairement à l'urée
oui
ces acides aminés pur donc ce sera cher
par rapport à l'aller plus je peux
revenir un petit peu au début a cherché
un peu plus comme ça par rapport à cette
histoire d'acides aminés ou d'autres
sources d'azoté mais finalement quand on
sait le tour du sujet par rapport à
notre système pour alimenter ce milieu
la source la plus propre la zot la plus
écologique la plus naturelle et la plus
économique ça reste encore lui ré faut
savoir qu'on fabrique de l'urée avec la
zone de l'air donc il ya 78 % des votes
dans l'air qu'on respire et on condense
le lier à zot pour fabriquer de
l'ammoniac et on transforme cette
ammoniac enduré et nous ont fait l'un
verse et d'ailleurs les bactéries sont
les le fond dans le sol le fond dans le
rumen on retransforme luret en ammoniac
et l'ammoniac et le nutriment des bacs
donc finalement c'est le cycle de la zot
qu'on utilise
et alors le lure est peut-être une
mauvaise presse parce qu'on l'a utilisé
mal utilisé à une époque mais nous il se
trouve que dans notre système
l'utilisent d'une façon complètement
naturel est utilisable par les bactéries
et non pas directement par la vache tu
voulais
6 et oui parce qu'au début de l'été
quand on a récolté le blé quand la broyé
comme j'avais plus de stock et stocks de
céréales donc j'ai commencé à distribuer
du blé 1 comme ça on va dire nature et
on est monté à 4 kg puis là on commence
à voir les premiers arrivés poèmes de
pâtes
enfin toute la panoplie et dès qu'on est
passé on allait plus on revoit le
cheptel qui repart dans le bon sens
qu'on sait c'est là qu'on voit que si
mais que ça marche quand tout simplement
prêt aujourd'hui avec la ration que tu
as
ce qu'elle tourne bien je dirais par sa
simplicité
oui puisque l'avant fédération beaucoup
plus compliqué on va dire avec beaucoup
plus de produits beaucoup plus de un peu
de tout et puis ça marchait moins bien
les drêches de blé ces deux-là drêches
de blé du commerce matière sèche ou
c'est humide c'est humide ça fait 55 %
de matière sèche
ok c'est verdun drêches de blé de
lisbonne ok et combien de l'esa produit
une ration comme ça aujourd'hui
là aujourd'hui je regardais ce matin on
était à 26 lite entre 26 et 27 suivant
les jours en ce moment pour sym 6,2 mois
de lactation et tu t'en es content oui
travaillant non là on a un coût qui a
100 euros donc ça on roule et les mille
litres
ok donc c'est correct bah c'est la
question que je me pose
mais voilà oui mais justement c'est une
ration test je me dis parce qu'il ya des
fois on veut chercher du beaucoup plus
compliqué et puis on gagne moins
d'argent
là tu travailles vraiment beaucoup plus
avait été avec des produits de chez toi
le méteil ce sera sûrement plus facile
pour toi que faire du maïs des céréales
peut-être aussi
donc est ce que cette ration là avec ses
narrations là tu gagneras pas plus
d'argent que qu'avec l'autre à sion des
dents mais c'est une relation qui nous
fait évoluer on va dire c'est dans les
moments de crise qu'on avance
ben voilà oui c'est sûr c'est clair
c'est comment je vais revenir un petit
peu sûres par rapport aux témoignages de
personnes d'avant par rapport aux vaches
qui crevait est tous là nous on a connu
un peu ces problèmes là aussi de pas un
peu même on va dire beaucoup de
avant on était autour 300 amis de par en
avant qu'en avant il ya deux ans il ya
200 vaches il ya 300 mamie de parents
trouvent sur le manteau on était
toujours à 400 mille cellules environ
300 mille quatre cent mille avec 25 30
pot à la traite tout le temps oui oui
c'est pour ça qu'il y avait des veaux
label ça permet de recycler du lait bon
bah c'est mais malheureusement c'était
c'est à dire mais c'est un peu ça
c'était beau c'était infernal qu'on est
bon ça dure et quand même on a tout
changé
on a tout fait l'exploitation de az
quand même depuis 2002 tous les
bâtiments y ont passé la salle de traite
ya passé deux fois mais jamais rien de
changé et en chaque fois on en a même
monté la désinfection automatique dans
la salle de traite enfin à tous les
coups et il ya deux ans j'ai tapé
bêtement un jour sur internet cellules
dans l'est je suis tombé sur un
géobiologue je les appelais bon il nous
a pris mille cinq cents balles avant de
commencer 10 et la personne sera là mais
il nous a apporté quand même permis de
jour bienvenue au club
avant de commencer a fallu me donnait
1500 mal mais bon c'est comme ça
et donc il est venu et il a trouvé pas
mal de défauts chez nous les prises de
terre enfin il y avait plein de trucs
les transfos des éoliennes qui était à 5
km et on a résolu beaucoup de problèmes
depuis ce temps là qu'on dira que c'est
parfait non mais ça joue sur les 200
vaches aujourd'hui tu as comme une
mammite voilà on est bas la traite
maintenant à part les peaux des vaches
qui vêle puis de trois vaches qui boite
mais n'y a plus rien quoi et on m'a mis
tournée quoi peut-être demain vite par
mois et là on est à moins de 200 milles
cellules bêta va te changer beaucoup de
choses parce que moi je te connais pas
grand temps à dire ça comme ça donc la
ration a changé aussi
oui oui mais il ya plein de choses qui
ont changé donc finalement le plus gros
problème que tu vois actuellement dans
ton débat c'est
mieux manager ton système de culture
pour le sécuriser
maintenant il faut la faune par rapport
à ce qu'on vit par rapport aux
sécheresses et où la maintenance et cinq
ans et on a un projet pour l'année
prochaine d'une méta russie donc on va
falloir réfléchir lui donner à bouffer
aussi quoi ça va avec la prairie
céréalière je la vois venir
non non pas avec la prairie la prairie
ça ira même très bien la prairie on aura
la couverture 60 % du rendement de la
prairie et dans le sol donc c'est
toujours bon et toi tu mets en
production le reste donc c'est plutôt
pas mal
est-ce que vous avez des questions oui
par rapport à ton maïs tu fais du maïs
ensilage est ce que t'as jamais pensé au
maïs épi ans i lay my seppi parce
qu'avec tant que ça de méteil ça
permettrait peut-être d'éviter d'acheter
du des drêches de blé est dors et déjà
une partie de la fibre que tu que tu
m'aides ans dans le maïs et pis que moi
si si les autres années on faisait 50
hectares de maïs et pis on faisait 50 %
de la surface en maïs épi mais sauf que
cette année là le vu les maïs
catastrophique dans les non irriguées on
n'a pas le choix on est obligé tous
passés en ensilage quoi lasser les
autres tous les ans d'habitude on fait
50 hectares mais grimpe maintenant le
faisait plus envahi ces pays on faisait
maïs grain puis on le traitait la lie
plus qu'on mélange avec du blé on
mettait 30% de blé et 70% de maïs grain
oui oui c'était mieux par rapport aux
l'autonomie et protéique parce qu'on
ramène de la zot par l'intermédiaire de
laly plus con c'est la conservation
aussi plus de problème de conservation
put plus de bâchage noms en vrac sous le
soul en gardant à tort mais antoine je
pense que tu as une photo dans le dans
l'ordi d'utada lit plus du tad ali plus
je te l'avais envoyé
oui j'aurais une question à vous poser
pour sécuriser
la situation actuelle enfin c'est
compliqué pour tout le monde mais est ce
que dans votre cas de figure il n'y
aurait pas intérêt à baisser
le cheptel d'être peut-être un peu moins
je veux pas dire performant en tant que
tel mais peut-être moins temps ci pour
avoir une autre approche
au niveau sécurité alimentaire c'est une
question oui ça se défend maintenant je
le poke ça se défend mais oui non mais
une interrogation que je me pose pas ce
que exposé je pense à nous tout ce qu'a
fait m sécheresse idéal on parlait de ce
matin de l'importance de l'eau
l'importance de l'eau demain elle va
être encore plus importante pour nous
tous donc je sais pas peut-être moins
moins compter sur un système où il ya
beaucoup d'animaux mais peut-être revoir
plus la proche justement aussi sécuriser
le le sol vous parliez de riz gras tout
à l'heure m durée gras regrettes amiens
des choses comme ça
moi ça me pose question tout ça parce
que le rire est italien par définition
ça fait du rendement mais c'est une
pompe à flotte
oui mais on a beaucoup de lisier pour le
par rapport à la fémur et par rapport à
la flotte
on dit qu'il ya plus d'eau mais enfin
nous donner en région il ya quand même
pas mal d'eau dans le sous-sol on la
nappe phréatique
elle est à deux mètres de profondeur il
ya une carrière pour pour dire sur la
commune de vritz naquit carrière de
sable qui fait 55 mètres de profondeur
sur 300 hectares et tout est plein d'eau
donc de l'eau par endroits il n'a
peut-être pas mais il ya des endroits il
y en a plein quoi donc il ya peut-être
moyen de l'exploiter aussi quoi
la luzerne oui c'est mais par contre on
a des terrains très acide donc la
luzerne convient marche pas trop trop
bien non plus quand les trèfles marche
mieux oui moi je voulais dans les
terrains sableux ça marche à peu près
mais il faut lui mettre de l'option mais
pas d'eau il n'y a pas de luzerne mois
cette année elle a jamais repoussé l a
jamais repoussé par rapport à la cahc la
ration je veux poser la question je suis
peut-être peut-être beaucoup qui savez
ce que c'est mais pas moi le clocher
était qu'est ce que c'est ça c'est un
complément alimentaire qu'on vient de la
gamme clocher alors comme en entonnant
parlera mieux que moi il connaît très
bien le
le procédé est plongé
c'est
on peut simuler aujourd'hui dans la
corne de biodynamiques un produit
s'était produit informé oxygène aussi
autre chose
le tc pour la santé dont humaine en plus
mais toujours l'oxygène à la base de
tout les produits qui existent dans
cette commune et cette petite quantité
nous parle de 5 grammes par semaine ou
dicamba semaine par animal est ce que ça
joue sur l'oxydé réduction oui c'est sûr
sûr ça va se passer sur ça c'est sûr ça
se joue c'est comme pour le composent à
mettre nairobi
mais derrière aujourd'hui avec l'avancée
de ce qui nous fait dans la bâche et
heureuse avec l'oxydation réduction il
ya des choses il ya une lumière qui
commence à ouvrir la wi fi nalement
m'explique un peu mais après je suis pas
suffisamment expliqué tout l'été on va
poser la question lui à olivier husson
est ce que un projet informe et
biodynamiques qui contient un petit peu
principe actif oxygène ce qui serait
capable de jouer sur l'occident
réduction du rumen enfin je sais pas je
vous pose la question est ce que là est
ce que vous pensez que ça ça peut faire
partie des solutions à venir avec de
l'oxygène
ça va jouer dessus après je pensais pas
que l'oxygène c'est puis on rentre dans
dû beaucoup plus complexes comme ceux
des produits informé c'est pas trop
comment ça marche on peut constater des
effets mais allez expliquer comment ça
marche a priori si c'est avec de
l'oxygène
je sais pas du tout comment c'est fait
mais l'oxygène va oxydé et acidifier
parce que pour vous montrer un peu la
complexité oxygène lavoisier il a donné
ce nom ça vient d'eux oxus génos ça veut
dire qu'ils génèrent de l'acide
c'est juste pour montrer comment c'est
compliqué intrigué mais à partir du
moment où il ya de l'oxygène dedans a
priori il y aura un effet mais si ces
quelques grammes
après on peut déclencher des signaux par
par ces choses là donc ça c'est très
très complexe et on la lie à ya encore
une marche de plus à passer donc toi tu
en es content donc tout ce qui marche on
le garde en règle générale dans les
élevages
on a constaté des baisses de cellules t
condé qu'on l'arrêtait ça monte des cons
granby ce qu'on ok donc ça fait partie
de la de la gamme de produits à vérifier
dans la proche de ce matin donc là aussi
on voit arriver tout un tas de
raisonnement nouveau c'est à dire est ce
qu un produit bio dynamique informé peut
être intéressant puisqu'on va agir sur
quelques grammes par semaine c'est bon
est-ce que vous avez d'autres questions
encore oui non oui une là-bas à temps
j'arrive
bonjour c'est peter aux caisses moi je
fais 55 hectares de méteil et je mélange
tout à la main et je voulais savoir
comment tu t'y prenait pour les 125
hectares situé à la main aussi ou non
j'ai abandonné la bétonnière non
maintenant je prends la mélangeuse je
souhaite je baigne tout dans la
mélangeuse et puis je mélange tout dans
le bol on a deux en un pôle de 22 mètres
cubes et un autre de 12 ils l'ont fait
tout au bol et si tu veux que les
graines tiennent un petit peu mis
ensemble tu peux les graisser avec a
laissé cinq litres d'huile ou 3 litres
d'huile dans le tas mélangeuse en plus
d'accord donc ça ça marche super bien ça
soit des gros débit de chantier comparé
à ce qu'on faisait avant la main parce
que c'est vrai que la question se
poserait bien tu te remercie anthony
d'autres questions et pirro tout je te
laisse le relais à antoine oui on
voulait quand même vous vous présenter
rapidement la vache heureuse qu'on fait
aujourd'hui ce qu'on vous propose
donc on travaille l'accompagnement
technique dans tous ces élevages automne
le projet autonomie alimentaire dans vos
fermes
vous avez tous les détails dans le petit
dépliant là qui est qui et dans les sacs
normalement ou donc on a une grosse
partie de travail qu'on fait à distance
et un abonnement qu'on a appelée lvh
connect en fait c'est l'accès ligne
directe tout le temps avec conrad avec
anton avec moi donc on est disponible au
téléphone sur toutes les questions
techniques sur l'accompagnement sur tout
ce dont il a besoin sur l'élevage sur
les cultures sur les itinéraires
techniques pas 24 24 mais ça pourrait
s'en rapprocher parfois vous avez accès
avec ça aussi à un calculateur de
rations privée en ligne sur le site
internet de la vache heureuse
donc ça c'est un outil où vous pouvez
saisir b les valeurs de vaud fourrage
lors le plus simple c'est de prendre les
analystes quand vous les avez si l'on
prend les tables inra on s'embête pas
trop les étiquettes des aliments et puis
on rentre les fourrages ça permet de
calculer les deux là de manière
théorique les rations en amont quand on
veut faire des changements de silos des
changements de qualité des changements
d'aliments des d'anticiper un petit peu
être pas surtout ne pas faire la ration
juste avec et de pas faire les calculs
de rations une fois que ça fait déjà
quinze jours qu'elle est aux vaches quoi
disons que ça permette d'anticiper des
situations on vous propose également sur
le site la vache heureuse vous avez
accès à toutes les fiches techniques qui
sont faites depuis longtemps par conrad
et par d'autres qui sont régulièrement
réactualisé mise à jour donc sur toutes
les cultures les itinéraires techniques
on a fait un gros dossier prairies et
sécheresse il ya quelques années sur la
fertilisation sur le matériel sur le smi
sur les semences sur les variétés sur la
conservation des fourrages donc ça c'est
disponible s'est mis à jour on vous
propose également les diaporamas toutes
les formations qui sont faites vous avez
accès en tant qu'adhérent la vache
heureuse à ce assez assez fiche là et
puis on vous envoie une news une fois
par mois et le l'idée de la news la
vache heureuse une news par mail c'était
de faire la news de vache heureuse c'est
toutes les infos que vous trouvez pas
dans les lieux habituels
c'était l'objectif donc on essaye de la
compléter avec les fiches techniques du
moment voilà donc ça c'est disponible ça
vous envoyer une fois par mois dans cet
abonnement lvh connect et après on peut
on travaille également et tout ce
travail qu'on fait là d'accompagnement
technique de manière en formation de
groupes et de manière individuelle
dans vos fermes chez vous sur une
journée sur une demi-journée ou là on
vient et l'idée c'est que sur cette
journée ou sur cette demi journée on
prenne le temps un petit peu état des
lieux puis 2 par rapport à votre projet
à votre objectif de construire ce projet
cet objectif que quand on sortent le
soir où enfin après cette ce temps là eh
bien on soit à l'aise sur au minimum les
12 mois qui viennent
que ce soit au niveau des stocks des
assolements des rations de ce qu'il faut
semer des appros de voilà qu'on soit
laisse surtout ça et c'est un petit peu
voilà on remet tout à plat tout le
projet et on reconstruit tous ensemble
donc ça c'est tout ce qu'on vous propose
la vache heureuse aujourd'hui avec les
formations et tout ce travail à distance
sa part à ça nous paraissait important
de leur préciser aussi quand même
tendance dans cette journée qu'on vous
propose c'est qu'on organise on va
passer après à sébastien boni qui nous
vient du 63 qui va se présenter et qui
fait du lait qui part pour faire du
saint nectaire voilà sébastien boni donc
je viens en effet des montagnes du
puy-de-dôme
on est six associés à exploiter 320
hectares de prairies permanentes en
altitude à 1100 mètres d'altitude sur la
commune d'orcival la particularité de
notre association c'est qu'on s'est
regroupé on a regroupé on a regroupé
quatre ferme autour d'un projet de
reprise une ferme qui était une ferme
dominera inra d'orcival donc on a essayé
d'organiser un projet qui permette de
mettre en musique cette idée de se
regrouper autour d'eux
de quatre fermes initial donc le projet
la tourne autour de la fabrication du
saint nectaire fermier puisqu'on a la
chance d'être sur la zone de cet opéra
qui a l'avantagé nous donner à la fois
une valeur ajoutée du produit et une
possibilité de faire des volumes sur ce
produit
si bien qu'aujourd'hui on est 15 à
travailler sur ce projet on pourrait
dire qu'on est à peu près 6 à s'occuper
de la partie prairie vache c'est à dire
d'apporter de l'est jusque dans la cuve
et les autres se décline avec à peu près
trois ans fromagerie 2 à 3 ans cav et
deux à trois entre la commercialisation
la livraison des fromages plus un
travail administratif qui est quand même
comme chacun s'en aperçoit très prenant
aujourd'hui on choisit de
progressivement mettre plus de volume en
marche et c'est à dire quand saint
nectaire fermier on peut aussi vendu ses
lecteurs ce qu'on appelle blanc c'est
injuste fabriquer donc on affine
aujourd'hui dans nos propres caves qu'un
tiers notre production et les autres
deux tiers sont vendus à trois jours de
ressuyage après la fromagerie où je
reparle loupé sanitaire parce que il
impose beaucoup de
d'orientation dans nos choix il un
cahier des charges restrictif qui nous
imposent de tourner au maximum autour de
l'herbe la pâture pas que du foie
l'ensilage et encore tolérer dès lors
qu'ils passent pas un pourcentage de la
ration mais il n'empêche que le client
est de plus en plus demandeurs de vache
qui mangent de l'herbe ou du foie donc
sans que ça soit imposée totalement à
cette heure on est quand même sur cette
tendance
on a également en 200 moutons de race
rustique pour valoriser les coins les
plus pentues et les moins accessibles
voilà ce qui nous fait un volume de lait
de 1 million 5 transformé au niveau du
rationnement des vaches c'est très
simple chez nous puisque on a je disais
que des prix permanente
donc on essaye d'avoir des fourrages de
équilibré ce qui est possible s'il sera
très possible enfin et derrière on
essaye de pas les déséquilibres et donc
on fait également le choix d'utiliser la
technique ali plus parce qu'elle nous
permet d'apporter de l'énergie tout en
restant dans l' équilibre de notre
action et après on joue avec des
correcteurs énergétique ou azotés si
besoin pour équilibrer les fourrages
donc tu as far as une fois gm maïs
permet d' équilibre énergétique là sur
le papier on n'a pas de soja mais on
s'interdit pas un tourteau aussi un
moment donné on a besoin de protéines
tout ça dans une restriction de quantité
d'aliments de 30% de la ration aop saint
nectaire en pâture au maximum parce que
c'est l'obligation parce qu'aussi les
clients et notamment les touristes qui
viennent nous visiter
on cette requête
donc même en 100 mètres d'altitude les
animaux sortent chez nous presque six
mois par an après la partie rajouter sur
la ration qui est basique donne en fait
la logique ainsi on a plus d'herbe
pâturée on rajoute des fourrages récolté
qui sont soit ce qu'ils sont soit de
l'ensilage soit des deuxièmes ou
troisièmes couples qui sont fans est ici
possible sèche ou enrubannée on a pour
cette logique de faciliter l'intention
de partir sur un séchage mais ce séchage
en grange à 11 100 mètres d'altitude
pose des problématiques peut-être plus
que sur des zones plus et chante donc
dans cette volonté d'aller vers le
séchage entre temps je vais peut-être y
venir donc quelques diapos permet de
situer le contexte donc altitude on veut
dire neige je veux dire montagne on veut
dire commercialiser les fromages ça veut
quand même dire qu'il faut aussi
être par exemple sur la route des
fromages sur france passion donc faut
essayer d'être en accord est ce que les
gens veulent donc nos communications
seront bien sûr des animaux qui pâturent
qui qui sont dehors
bon pour faire vite la traite saint
nectaire est une traite qu'on veut
rapide parce qu'on fait d'eux les
aussitôt la traite fini on n'a pas le
droit ni de le refroidir nitot
réchauffer et on veut une traite très
propre parce que c'est un produit au
lait cru et on est très impacté par le
côté sanitaire produits soient bien
vendues soit jetée dont contrées nous à
4 sur l'autre est extérieur 28 - tu
postes ce qui nous permet de traire 28 à
chaleur ce qui n'est pas excessif mais
dans des conditions sanitaires optimales
sans la chaleur j'ai dit j'ai dit
combien savent à chaleur avec 28 vaches
sur l'auto
donc les vaches vont pâturer alors je
vais faire briller encore beaucoup de
monde parce que nous aussi on va aller
vers cette cette machine qui d'ailleurs
s'intègre mal dans le décor mais qui
nous apporte me semble-t-il une
cohérence un équilibre pour nos choix
je m'explique pas ce que je fais exprès
de parler de cohérence d'équilibré en
parlant de méthanisation
on est à 1100 mètres d'altitude les
problèmes énergétiques et thermiques
sont des points importants pour nous et
je crois aussi qu'on a des gros problème
agronomique qui tourne autour d'un
lisier non adaptée est ce qu a besoin
notre sol alors je sais pas si c'est
pour des problèmes d'oxydation de
réduction mais je vois bien que je vais
me
c'est grillé quelques neurones sur les
sujets je vois de toute façon qu'on a
des problème agronomique et il nous
semble que le digestat sera peut-être
plus facile à utiliser si on reste dans
un certain cadre qu'un lisier qui de
toute façon n'est pas optimal pour pour
notre problématique
je vais faire le lien peut-être ça c'est
plus moi je vais faire le lien avec ma
logique technique on a pour faire simple
des terres d'altitude avec des niveaux
de matière organique de 12 à 20 points
et malgré tout décès sur aisne de 6 à 10
dans les meilleures terres je dis bien
si ce donc pour ceux qui ont suivi ça
veut dire qu'on a beaucoup de matière
organique est passé carbone par rapport
aux autres
ce champion mais pas quasiment pas
d'intrants engrais on est en excellent
on n'a plus l'autorisation en plus donc
ça veut dire qu'on doit quand même
malgré notre haut niveau et matériaux
indique peut-être une piste de réflexion
minéralisée très vite voire trop vite
qui nous fabrique du n en quantité non
assimilé par les prix permanente qui ont
pas envie de cette forme de haine et on
travaille en circuit fermé
détoxification du sol par les plantes
indicatrices consommation de ces plantes
indicatrices par les vaches qui les chi
et on le sait mais et on arrive donc à
un circuit fermé où on a un âge haute en
quantité et après les plantes
indicatrices vient ce qui chez nous
devient très compliqué sur notre grosse
données montagne l'invasion des rats
taupiers qui sont peut-être j'en sais
rien mais peut-être vu conséquences de
ce déséquilibre donc derrière les rats
taupiers nous avons un champ comme s'ils
venaient d'être retraité à la saison où
le dégel de s'installe c'est à dire nous
il faut le faire dans l'école de mai à
juillet si au mois de mai on est sur un
champ de patates après récolte de
patates c'est dur de prétendre à une
qualité de rations six mois après donc
dans cette logique d'ensemble
on va essayer de digérer de lisier pour
faire du digestat peut-être de voir
comment le digest digestat peut se
remettre en équilibre et apporter une
alimentation minérale par le digestat
aux plantes tout en essayant
agronomiquement de gérer une
problématique carbone vous comprenez
pourquoi je me suis intéressé la vache
heureuse j'ai moi même failli perdre mes
cheveux dans ces sujets je préfère
conrad eux il est c'est moi qui l'ait
père et a donc je suis très content
d'être dans ces lieux d'échangés
d'amener mes problèmes les soucis qu'ils
sont comment on arrive à pérenniser des
systèmes économiquement très intéressant
dans un avenir où si on continue dans un
schéma où on est déjà à 6 2 c'est sûr
elle est où on fait rien on aura de plus
en plus de difficultés et je pense que
un moment donné le produit s'en
ressentira cas quelles sont les plantes
bio indicatrices que tu as dans des
prairies qui disent qu'il ya un truc qui
dérape on est très compact et donc selon
les pâtures ça va être chardon donc
pâture chardon met terreau foch ça va
être une ex copine et après les rats
taupiers on est en mourant de façon
hautement significative ça pouvait à
alors alors alors alors non danger je
pense parce que tout ce qui est beau tu
lises les choses comme ça mon avis on
doit créer la milieux favorables à un
développement aux pathogènes si on met
du du vivant animal nous nous on a une
petite meta 120 kg qui va consommer
essentiellement le lisier petit lait
quand je parle de cohérence d'ensemble
le lactosérum ont fait 80 % de
lactosérum sur les volumes de lait
lactosérum aujourd'hui c'est un problème
nous il va aller dans la méta avec les
lisiers et un petit peu les fumiers des
moutons donc l'âme est assez 97% des
choses faiblement rentable faiblement
méthanogènes lisier
peut-il est équilibrée par fumier pour
le petit lait c'est une bonne solution
de jours je pense aussi par contre on
est que en chauffe pour l'instant c'est
que deux lors du projet mais je pense
qu'en effet que pour la problématique
transport du petit lait ça peut être une
réponse et la problématique thermique
aujourd'hui une ferme comme nous et en
altitude ces quinze mille 15 mille
litres de fuel par an pour fromagerie
cave bâtiment est problématique séchage
demain j'aimerais chauffer l'eau de
boisson des vaches à 18 degrés pour
essayer d'optimiser la performance
c'est un luxe qu'on peut pas se
permettre si on n'a pas une source
énergétique intéressante donc la méta on
lui demande de venir équilibre un
système on n'est pas dans les méta telle
qu'on voit à la télé où on veut apporter
une rentabilité
voir voir une diversification qui vient
manger le premier métier s'il ya des
cochons que chez nous ça sera pour nos
consommations personnelles ça
du coup le projet tulle organise bien
sûr dit ce qu'on mange donc tant de
projets de l'ue organise au niveau de la
prairie qu'est ce qui va changer par
rapport aux rats taupiers tu vas changer
si on bon là il faut il faut lister des
priorités si la priorité c'est le sait
sur rennes oui il faut remettre du
carbone dans le sol romaine du carbone
je pense qu'il va falloir ça prendra sur
semer des sert à l'intérieur de la prée
permanente donc un champion j'ai été il
ya douze ans je crois qu'on est parti il
va se promener dans votre pays et vous
mettez tout le temps religieux au mois
de février mars à mars qu'on est elle
tout le monde était en train de mettre
le genou nous je mets donc faut venir
voir
mais mais mais mais mais ceux qui ceux
qui n'ont pas les quantités de force
suffisante ont tendance malheureusement
quand en février ça veut dire qu'on a
stocké depuis quatre mois chez nous oui
nous nous la méta va aussi nous offrir
aux grecs
une fausse une fosse pour stocker 2000
cube c'est 5000 la metal à mettre ses
petits avantages donc nous évidemment on
va pas avoir à utiliser du lisier sur
neige déjà s'interdit et et on va avoir
la capacité de stockage
on va stocker les cubes donc on va
essayer d'utiliser le digestat que
lorsqu'il va être demandée par le sol
donc j'imagine à partir de cette saison
et après au printemps c'est à dire
vraiment comme on ferait le coup
d'engrais autrement mais c'est réel dans
la presse ça serait pas mal
alors qu'amélie céréales de la prairie
ça serait pas quelle technique semi
parce que moi moi j'ai essayé et du coup
le pic est surtout temps en sol
ben là en les piquets en bois là chez
vous et ouais y'a bon là il ya les
arbres oui mais il faut des piquets en
bois
il faudra qu'ils en bois et enfin en
fait il en faut il a réussi on veut
accéder à la ferme pour traire il
faudrait une rangée l'a22 pas de pare
neige pour que la congère soit dans le
pré pas la route
il ya deux choses donc là il peut y
avoir que cinq parties de neige et un
mètre cinquante de neige
non non il ya de choses en fait que j'ai
eu moi ça m'a frappé quand j'étais chez
vous il ya deux ans et du coup je voyais
à une vaste prairie à et pas de pitié
rien c'était bourré de rats taupiers le
mec les d'être indépendants sont liés au
mode février mars
les butins et de vouloir faire là dedans
a dit oui alors moi je là dedans chez
vous et avec ça y est c'est rien
évidemment
mais jérémy
ma prairie sert à lire ça c'est sûr juge
la beauté lol et les piquer les piquer
et en faut deux caractères deux piqué
par acteurs de wii 2 m 53 m 2 où vous
réglez vous réglez énormément de
problèmes enfin moi à mon échelle
moi à mon échelle pour les mulots chez
nous là mais ça règle tout en bio mois
en fait il nous faut il nous faut deux
big hectares et on les oiseaux règle
nous venons à bout comme on a beaucoup
de rats taupiers souvent on a beaucoup
de rapaces on a beaucoup de retard sur
notre propriété on peut voir dit renard
tous les soirs et il y aura pas si on a
beaucoup mais mais on a beaucoup de rats
taupiers quand je dis beaucoup c'est
1540 invasion
c'est beaucoup et ça c'est c'est le gros
problème de la montagne hier derrière le
rat taupier le smi est facile mais c'est
avant le rat taupier c'est plus dur qu'à
la prix permanente
oui ramené du carbone mais mais je passe
parce qu'en fait tu as prairies il va
être plus haute après tu comprends bien
que ma céréales que je mets dans la
prairie
c'est pour monter en volume corps donc
en fait il y aura une partie de ta
prairies qui va rester lui à la limite
que tu la vends si tu peux amener la
machine dont je te dis pas mais la
moissonneuse batteuse cantat vient dans
le champ ces coupes pas à 10 cm de
hauteur
là on est à 30 ou 40 de quoi toute façon
on n'a pas le choix parce que en dessous
c'est sévère c'est possible neil hunt à
la paille tu l'as quoi je veux dire moi
je pense que cette solution et une
dernière à tokyo c'est facile de semer
avant grâce aux pieds dans une prairie
permanente
bien en place il faut arriver par contre
à faire prendre ce qu'on va se met
dedans c'est un cycle de 3 4 ans tous
les dix ans enfin on disait j'ai
l'impression que ça peut faire ça fera
deux cycles tous les 12 ans ici les gens
changent pas des modèles mais là il des
marins gratter
quand il y en a pas il ya 120 hectares
rien n'a beaucoup il ya 1800 il ya des
mots de l'année qui démarre parce que
moi j'ai vu ça en février mais c'est
exister exponentielle après c'est ainsi
qu à la sortie de l'hiver c'est des
cycles qui sont sur cinq à dix ans ça
dépend et c'est à la sortie de l'hiver
il ya plus rien c'est comme ça ça fait
terminée il n'y a pas d'herbe parce
qu'on n'a pas vu mais il ya un
agriculteur lille et où philippe
pastoraux qui met tout son lisier à
l'automne ce serait intéressant qui nous
explique pourquoi et comment il fait sa
ba ouai conrad et à faire le rapport moi
je comme il a dit aujourd'hui je mets
tout mon l'isi à l'automne parce que
lille l'aï eu plusieurs témoignages on
parle du trafic et du coup le trafic sa
compacte les sols donc mettre de la vie
biologique dans le sol qui est compacté
vaut mieux commencer par des compacts et
etc c'est un ami québécois qui m'a dit
ça je le dis comment faire pour des cons
pathé guèye dit arrête de compacter
gants
donc il m'a invité au québec je lui ai
dit tu me fais voir des fermes laitières
et ils ont tous des fausses avec un
stockage d'un an et et c'était en 2012
la bonne époque pour investir parce que
faut investir en période de crise et je
me suis dit pourquoi pas moi car et
finalement j'ai monté enfin une fausse
et puis voilà j'ai fait des économies
sur le tracteur mais après le rapport
avec les rats to peer justement le
rapport avec les rats taupiers il est
relativement simple jeu et rejoindre
l'uc free cone au global mansle
hypothèse c'est que c'est un mauvais
état biologique des sols et qu'on est
dans une espèce de compaction
complètement anaérobie est en fait qui
est un petit peu
qui accentué par la mauvaise gestion des
effluents d'élevage sur la ferme si tu
mets ça date pas d'aujourd'hui sadate
laisser généralisée comme quand on se
promène dans ces coins là et donc tous
les épandages de lisier et de fumier
stocker anaérobie dans vos forces et
c'est qu'ils sortent au printemps c'est
ce qu'il ya de pire pour la biologie des
sols
alors que si vous les mettez un automne
et que vous les avez haïr est traité
avec des bactéries ou autre chose
vous avez des vous avez tout l'hiver
avec la biologie des sols pour les
biotransformé et les mettre en place et
du coup souvent la pousse de l'herbe
elle est doublée au printemps quand vous
faites ça donc je sais pas si tu as
constaté ça et donc on pense que les
rats taupiers ils sont d'abord et avant
tout favoriser par une très mauvaise
gestion du sol et là on est dans
l'occident réduction c'est à dire on a
des sols qui fonctionne pas sur ce
critère là alors c'est peut-être que
notre spécialiste sol il pourrait nous
en parler un tout petit peu mais on a on
a ce problème là qui s'est généralisée
dans tous les systèmes d'élevage de
moyenne montagne et c'est devenu une
catastrophe et ça serait ça arrive en
plein à tokyo je vais pas en parler mais
ouais globalement on en parlait un peu
fière mais moi j'ai plutôt tendance à
penser qu'on est dans un milieu qui est
trop réduit qui est compact et guy
s'engorge que la matière organique
n'évolue pas pour ça que tokyo radio
d'état on peut croiser à d'efforts
niveau de l'ue minium et de faire dans
le sol qui après font peut-être mieux
alors voilà l'aluminium se saoulent
billy surtout quand les ph chute pas
l'impression que ce soit tellement
tellement le cas je sais pas mais pour
moi ça ressemble il faudrait mieux là ce
serait les intéressant de mesurer dans
le sol ça ressemble à des sols qui se
qui sont trop réduit qui n'évolue pas le
carbone n'évolue pas là zot n'évolue pas
si on rajoute des lisiers ont fait en
rajoute de la dette pour pour monter à
20 pour descendre à cesser suresnes
aussi bas c'est qu'il ya énormément d
azote si tu parles de tu parlais de 20 %
de matières organiques ça fait 12 ans
gros 12% de carbone ah c'est sûr n2 si
ça veut dire qu'on a deux pour cent
d'azoté dans le sol cessé ces deux fois
plus que dans une plante c'est yahia et
par la méthanisation du risque de faire
partir du carbone surtout j'en ai bien
conscience
mais je pense également que je vais
amener une croissance végétale ça peut
voir ça erland et en équilibre
parce que s'il n'y a pas de croissance
végétale je vois pas oui il va falloir
arriver à faire de la croissance
végétale mais enfin en remettent
d'afrique pour que le carbone pour sa re
structure skill faut savoir aussi j'ai
pas dit c'est que quand on a quand on a
des redhawks vraiment très bas le faire
sur l'ubs y lisent et ça fait souffle au
kilo culés les argiles qui fait que ça
des structures encore plus donc la dcc
encore un cercle vicieux c'est quand on
n'est pas bien structuré 11e temps enfin
dès que ça s'engage sa chute en redbox
ce qui fait que 7 des structures encore
plus donc on est on est sur ce genre du
service web a cassé je sais pas faire
est-ce que j'ai déchets de bois te
fourrer frais une source de carbone
intéressante pour ce type de sol mais
oui parce qu'on va être enfin suis pas
sûr du brf on est sdc suresnes de 200 à
peu près 150 50 selon eux ça va dépendre
de ce qu'on met on peut on peut être à
100 donc ça peut permettre de
rééquilibrer un peu le
moi j'aurais plutôt tendance à prendre
cette approche qu'on va remettre du
carbone qui peut quelque part absorber
cette étape parce qu'il faut à savoir
quelle est la forme de cet azote pour
être à dc sur rennes 2-6 l'umih c'est à
dix les bactéries c'est à 8 pour
descendre à 6 il doit y avoir une forme
spéciale qui est bloquée que enfin qui
n'évolue pas quoi il faut il faudrait
relancer ça après peut-être que là une
oxydation pourrait on est bien on est
bien en phase de six sur des terres que
je constate qu'ils tombent pas ou qui ne
fuit pas qu'ils sont donc bloquées et on
est sur dix sur d'autres termes là en
l'occurrence c'est le domaine de l'inra
où on a cessé sur rennes 2-6 et la
particularité c'est que c'est aussi des
plus hauts en altitude - la ferme
familiale était plus basse donc à des
essais sur aisne de 10 à l'easa 100 m
mais elle est moins et moins en altitude
l'unification
enfin tout est différent quoi le froid
fait que ça évolue moins vite que tout
tout tout est bloqué 1
ça ressemble vraiment à du blocage à
l'époque nos ancêtres essai de
l'écobuage s'était retiré des communaux
il ya autant finir il ya 50 ans quoi
l'inra est arrivé sur des sur des terres
qui étaient des terres pas exploité du
communal donc je pense qu'il ya aussi
problématique de 2
d'exploitation récente ça c'est possible
enfin pour monter enfin pour descendre à
tester sur un aussi bas il ya eu des
apports d'azoté qui ont été tellement
fort parce que c'est pas naturel les
bacs t ça finit par se réguler quoi donc
voilà il ya eu quelque chose qui s'est
passé mais je pense qu'il faut peut-être
apporter vos idées des brf dubois essayé
en bonne quantité pour rétablir un as et
suresnes plus plus plus équilibré
l'autre question c'est est-ce que si on
y mettrait pas de l'oxygène avec du
soufre
ça permettrait de redémarrer après ça va
être les formes priait des moyens peut
enfin c'est toujours le dosage après qui
va faire
puis on passe sur des trucs fort puis ça
devient dur à doser mes mais oui après
sinon on peut essayer de moi j'aurais
tendance et cidre est oxydé dans ces
endroits là contrairement à la plupart
des sols là il faudrait
on n'a pas apporté durée par exemple au
maître hanitra tout il faudra les faire
des mesures s'est rapidement mais ccc
pour moi ça ressemble plus à quelque
chose de trop réduit qui n'évolue pas
parce que tout est bloqué parce que les
bactéries n'ont pas d'oxygène pour les
champignons pas l'oxygène pur pour se
développer et le gros frigo se vident
peut-être plus vite qu'on pense malgré
tout
bloquée je suis bloqué une formation je
sais pas quoi de héros dijon et du coup
le gars qui avait fait la formation
uribe en fait à envoyant trois pierres
bref bref il dit on au sol il est bloqué
il offrirait c'est comme s'il était ton
frigo était plein et puis tu vas pas
sans cette affaire vient en fait t'as
pas la clé mais du coup on avait les
mêmes plantes et effectivement on avait
remake chalon là dedans et en fait ça
poussait pas bon il faut mettre sulfate
de magnésium
je le fais de magnésie donc là qui
signifie pas qu'il désirait que ab oui
m'étais dit que le débloquer mais avery
avait débloqué mais ça fait séduire en
fait d'entendre et un trouver crytek ces
partis après le frigo était plein est ce
qu'il y avait des d'autres questions un
petit peu par rapport à ce cas d'école
puisque là on a exactement l'effet
inverse si on peut suspecter de
l'oxydation dans certains systèmes bella
on pense qu'on en manque réellement le
cas d'altitude les rats taupiers en fait
la con pour moi c'est d'en avoir vu pas
mal
jeudi les rats taupiers ça suit la
compaction des sols
typiquement un est une des causes en
élevage cc mauvais épandages de lisier
et de fumier
en gros tous nos plans d'épandage
administratifs sont à mettre à la
poubelle sony sony va comme ça c'est
juste quand c'est interdit qu'il faut
étendre lisier fumier de bovin à tout
prix et donc on va se rendre compte que
quand on va commencer à travailler sur
le chargeur du sol
ben
qu'on va avoir des vrais soucis de
calage parce que ça ça reste un dossier
en devenir mais quand du coup les
éleveurs ils ont quand même plus de
chances que les autres ils ont des
prairies et donc sur les prairies on a
des délais d'épandage à l'automne très
très long donc ça vaut le coup d'en
profiter
malgré tout puisque la neige aujourd'hui
elle arrive plus chez toi
elles arrivent peut par contre le vent
la met sur la route mais on n'est pas on
n'est pas très embêté maintenant donc tu
perds l'eau il ya peu doux mais cette
année particulièrement cette année on a
très peu d'eau ici là moi quand j'étais
plus jeune il y avait 1 m m 62 ans cette
année en dû prendre m me dise neige
comprise oui non mille 100 mm d'eau par
an mais il est à 1600 d'habitude ça veut
dire que quand il y manque 500 mm il
manque beaucoup d'eau leur univers
oui mais cette année on est réduit puis
puisqu'ils ce qui se passe c'est que
avant elle tombée quand on en a besoin
aaaaaah mais du carbone mais des
céréales mais il faut trouver l'appareil
puisque c'est tout tout rocher en
surface pour battre la céréale au milieu
est classée à la gerbe il faut semer
dans la prairie quand la prairie est au
repos oui c'est ce que j'ai fait cette
année toujours à céret et toute beauté
bill haas a rien faire quoi en fait j
avec le livre ils étaient inégaux donc
je verrai ce que ça ferait la demande
lassé de l'épeautre que j'ai ouï mais
bon il ya de l'avoine il ya un beau nom
mais d'habitude je faisais septembre
mais la la j'ai fait repos d'après repos
de la prairie en fait c'est juillet jay
est là donc j'ai fait fin juillet début
août la juste après le moyen enfin la
pluie et du coût élevé du coup j'ai
regardé là on a troqué de file à
l'épeautre et puis la racine madame
aller
presque 20 cm à moi non mais c'est dans
la prairie c'est de la rigolade dans la
prairie btan à l'image de dents pourra
faire pâturer quoi tu t'occupes pas
d'assez rien en fait tu sèmes et occupe
toi de savoir si c'est une céréale c'est
une prairie moi j'appelle ça une prairie
céréalière et du coup la céréale si elle
est pas au stade de montaison de
séquelles et puis monte la tuerie ce que
rien ne fait pas durer ça comme une
prairie quoi puis après tu t'en occupes
après on a essayé de comme ça on fait
des tees essaie de faire un petit peu
triticale sur une prairie tant qu'on
allait râteau pied c'est très facile et
rentable maman je vais reconnaître qu'on
a ratés au pied ça prend facilement et
on a vu que ça peut être une bonne piste
d'action après maintenant je cherche les
appareils qui me permettront voilà
d'intervenir dans ce genre de prix avant
avant la l'infestation ou quand c'est
déjà résonné non mais on a des cailloux
on la bande la photo laissait pas
vraiment il ya beaucoup de km en surface
c'est à dire si on travaille avec des
appareils à dans cette année oui terre
granitique
ouais 5 cm de terre arable c'est génial
je viens d'acheter un c'est fabuleux
johnson les mecs qu'ils aient pris un
but clair et il avait lu le titre
la chine sera en cuma et les autrichiens
là son survêt l'air il a priori vont ils
gérer sur une tendance à ressemer 5 et
arte 5 kg tous les ans dans les prairies
et il appuie la graine et qu'un rouleau
spéciale après après l'avoir jetée et je
suis allez essayer de voir des choses
qui existent pour voir qu'est ce qui
peut dans les roches ou dans les cas you
lie tisonne manger
moi même déjà vingt ans dans les
cailloux tout ça c'est quand même un peu
difficile ça casse facilement le petit
chaque fois et honnête c'est clair et
l'indien c'était mieux mais les gars du
jury l'intervalle entre deux entre
devant ils trouvaient trop trop
l'abattoir ouais c'est pour ça qu'ils
sont passés au but leur sinon sinon il
ya quand même n'a touché à quelque chose
tout à l'heure nous ne commence à
s'éloigner un peu de tout c'est
important faut trouver c'est très
spécial mais il ya beaucoup de monde qui
passe par l'amour avec les rats taupiers
c'est clair nous devrons ouest ou loire
nous ont pas du tout touché à sa mission
- quand même mais ça ski jean luc qui
vient de dire tout à l'heure les
ensemencer des prairies dans l'herbe en
automne avec le sec qui arrivent plus en
plus surtout les parts chacun il ya des
parcelles ses champs le maïs est en
ligne et elsa où ça mais beaucoup moins
que les autres mais fo frémaux posé la
bonne question ça vaut encore temps
investir pour une hectares récoltée à
5,6 tonnes ou sept
c'est ça la question si nous pouvons
mettre un sérieux dont nous ré que
raconte immature ça veut dire grand
laiteux pâteux avec un trèfle fait en
automne au pied un trafic les mecs par
exemple luisant qui continuent à pousser
comme ce premier en il pousse toujours
même cet été les seuls prairies qui
reste hiver c'était les tref cette année
si tu es passé un peu à la campagne un
peu d'eau hop c'est parti
c'est peut-être une solution est
heureusement c'est en août
moi je les fais dans les dernières
trente hectares non s'il est en octobre
c'était sec oscillant iranienne a refait
la elle est déjà comme ça la recette se
transmet enfin la vie 5 mm c'est tout
elle est déjà ça
mi octobre soit 50 60 cm quand on nous
enlève ça et embrun en jouant si les
huit tonnes pour faire le ministère hier
avec le même semis de récolte et ya
moins rien moins cher que les céréales
un peu de poids pourquoi pas un peu tref
c'est ça qu'il faut faire
peut-être c'est une solution pour
attraper la nourriture fait votre compte
fourrage qui vous avez un stock
il ya peut-être besoin attrapé là on
peut faire un peu de stock et c'est une
dissolution le moins cher est justement
comme philippe il a dit la force va être
vidé la halle à partir de maintenant ou
déjà en août mais maintenons la jusqu'à
les dernières semi marathon oui oui est
ce que il ya d'autres questions d'autre
que ça suscite d'autres débats etc
non ce serait serait dox rumen fourrage
vous pouvez revenir sur des choses qui
sont dites ce matin un nom allait oui
oui moi j'aurai une question parce qu au
fils des années lvh m'a amené beaucoup
et nous on est passé en bio depuis peu
j'avais très peur de la partie protéines
et je me suis aperçu que la partie
protéines c'est pas un problème
le plus gros problème que l'on a c'est
l'énergie est aujourd'hui la question
qui se pose c'est comment arriver à
pouvoir être beaucoup plus autonome par
rapport à cet élément-là l'énergie et
pour nous c'est plus gros problème en
fin de compte la protéine pas ce mois ci
ici plus facile que j'aurais cru mais
bon s'il y en a qu'on dépiste des
techniques on est preneur mais je pense
que c'est problème de beaucoup de bio
puis peut-être pas que des bus qui veut
répondre comment mettre de l'énergie
dans une ration quand on n'a pas de
céréales par la peinture
tu veux répond oui
une des réponses et si on met pas de
céréales il faut aller chercher des
fourrages de qualité avec des niveaux de
cellulose est démis cellulose qui feront
qui seront digestible et qui sans doute
permettront d'avoir des niveaux
d'oxydoréduction et surtout pas de
problème de ph
au niveau du rumen en fête les 25 litres
quand on regarde le travail de florian
florian ce sera intéressante tu donnes
ton avis là-dessus sondés en fait on
arrive à 20 litres quand un cas c'est ce
que font des dégâts
globalement et donc tout se joue sur la
cellulose brut
à un moment donné et alors on l'appelle
ndf adf chez pas coiffure mais des noms
compliqués plus aussi peur en gros seins
et l'idée quand on regarde les prairies
on a on a pas mal d'expérience à la
vache heureuse en gros vous semez une
prairie suisse mélange suisse où un
mélange français en groupe fait mieux
avec le mélange suisse il ya 2 3 litres
de lait tout de suite en productivité
laitière
alors pourquoi parce que par défaut les
ont sélectionnées sur les mélanges les
ont testés par des vaches et les
mélanges qui donnait le plus de lait les
ont gardés et donc il ya bien une
relation entre les mélanges qu'ils font
la cellulose brut qu'ils font ingérer et
la performance qui a derrière donc 2 3
litres de lait sur une ration de base
c'est énorme et en fait on se rend
compte qu'on rame tout le temps là
dedans c'est à dire pourquoi parce que
toutes nos références
c'était l'idée de ce matin elles sont
faites sur maïs soja donc avec de
l'amidon 1 principalement et un moment
donné on va faire un équilibre pays donc
dans l'intestin et le rumen ça reste la
grosse inconnue du système est
aujourd'hui on pense que ouvrir la boîte
de la cellulose c'est la meilleure donc
il faut des bactéries cellules aux tic
qui font des acides gras et il faut -
les autres mais en fait on se rend
compte que ça pourrait marcher
si on regarde bien ton diaporama de ce
matin on peut rentrer énormément de
cellulose brut le problème c'est qu'est
ce que c'est que la cellulose brut est
ce que la cellulose brut du maïs à vous
la cellulose brut de l'herbe ça vaut la
cellulose brut d'un trèfle d'une luzerne
et là en fait on commence à deviner que
même le dactyle qui serait performant il
n'a pas la bonne cellulose brut
globalement où il serait trop oxydé et
donc à un moment donné il va y avoir
quelques petits soucis week-end rate
juste pour compléter ce que tu disais
moi je pense que l'écart qui se fait
entre les prairies multi-espèces suisse
est aussi le niveau de digestibilité
c'est le plus important sur toutes les
analyses de fourrage qu'on a pu faire
sur des fourrages de ce type on est sur
des digestibilité qui prennent 0 10
point de plus par rapport à la moyenne
qu'on peut voir sur des implantations
d'espèce on va dire - digestible très
variable en fonction de commencer
récolté aussi mais j'en ai vu des très
belles à 0,80 0,82 voilà ça sa piste du
lait oui
savez vous faire trois coupes de j'ai vu
deux coupes sur à plus de 0 80 avec un
couteau
je suis d'accord s'il vous en coûte aux
cette année au laser 9e j'ai vu mode et
deuxième coupe qui était moins bonne que
la troisième soit 11e et un jeu soit le
deuxième couplet poussé 111 au un coup
d'eau peuvent la troisième à la poussée
très visibles ainsi un fourrages d'été
moi je vous parle de prairies multi
espèces qui passe qui pousse sur deux
lots divers
donc première coupe au mois de mai en
enrubannage en ensilage deuxième coupe
en point cette année en afrique deux
coupes
les deux coupes à +0 de 80 des mots oui
mais ça peut arriver mais est ce qu'on
sait faire ça fait régulièrement est-ce
qu'on peut baser le système que moi
quand je vois les maïs là et qu'on me
dit que ça c'est des pinces qui sont
moyens je ne vais pas vous montrer les
miens cette année parce que là on est on
est sur des autres niveaux de
catastrophes et rien ils font 40 cm ils
sont jaunes des pieds à la tête
ça vaut même pas le coût de récolter
donc oui oui et je peux vous dire qu'il
vaut mieux basé sur l'herbe sur 20 très
honnêtement de ce qu'on voit aujourd'hui
l'ol va pas tomber l'été elle va plutôt
tombé plus tôt tombé l'hiver donc il
faut plutôt assuré les stocks avant le
21 juin
ça nous avait encouragé à travailler
énormément sur les mettez y les sursemis
et c est en fait qu est-ce qu on se rend
compte avec les méteil on a pioché la
faim dans la prairie céréalière mais en
fait c'est pas c'est plus une prairie
nous on les a sol et se mettaient y
c'est un mélange céréalier riche en
protéagineux pour qu'ils doivent faire
70% de dm au minimum et on se rend
compte qu'on les camps le pas trop mal

Partager sur :