9% de MO aux Jardins du CEP, avec Bernard Lorber (MSV)

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (6 mars 2020) - Bernard Lorber - Durée : 117 minutes
Icone categorie objectif.png Sol et fertilisation

Thumbnail youtube bZtK99pxH40.jpg

Aujourd'hui, on vous propose de suivre une visite de ferme en maraîchage sur sol vivant, avec Bernard Lorber !


SOMMAIRE :


0:00:30 : Introduction et présentation de la 1ère serre.

0:07:30 : Comparaison de différents types de sol.

0:38:10 : Le ravageur.

0:48:10 : 2nd terrain, 9% de MO, état des lieux.

0:54:10 : Choix d'apport de MO.

1:00:30 : Observations d'une motte.

1:03:50 : Occultation & bâchage.

1:10:05 : Planche de poireaux.

1:14:40 : ITK poireaux.

1:19:55 : ITK céléri.

1:23:10 : ITK chou.

1:27:30 : Machines et vente des produits.


Veuillez nous excuser pour les secousses de caméra pendant les 20 premières minutes de la vidéo, cela s’arrange juste après.


Annexes

Transcriptions

donc nous sommes là là au gac de la

pépinière avec cette serbe qui fait
mille mètres carrés 20 sur 50 qui est
donc automatisé dans les ouvrants dans
l'irrigation et un chauffage par
méthanisation ce genre de serre est
relativement fréquent dans le contexte
de méthaniseur parce que ça donne des
points en plus pour les subventions dans
la région pour audi juste pour dire rien

Afficher la suite

à 3 comme ça dessert donc celle ci je

vais pas parler de généralités notre
ferme on en parlera plus tard sur le
terrain principal cette serre si ça fait
la deuxième saison qu on la cultive et
donc on va tout de suite abordé la
question des du sol des amendements et
puis ensuite la question des d'hésiter
garder des techniques de culture pas
hésité entre culturel donc quand nous
sommes arrivés ici en mars de l'année
dernière c'est cette serre étaient vides
depuis deux ans et le précédent cultural
était un sorgho donc un maraîcher était
venue précédemment semer du sorgho en
vue de cultiver puis les jamais revenu
le sorgho à monter donc on a un super
stock de graines de sorgho ici ça on ne
savait pas sur le moment même puisque
c'est pas au mois de mars que tu vois
que tu as du sorgho lanta serre ça soit
un petit peu plus tard et finalement ce
qui peut sembler étrange qui peut gêner
embêtant pas du tout c'est un avantage
c'est que j'ai de l'engrais vert
spontanée voilà alors au départ la terre
était elle avait été à travailler
puisque mon le sorgho a été un moment
donné
couché puis le sol retourner et c'est
une terre relativement relativement
pauvre parce que c'est une terre
apporter ici on est sûr il y avait une
partie sinon qu'ils ont fait un tout un
travail de terrassement pour
rééquilibrer et ils ont rapporté la
terre une terre d des champs avoisinants
qui sont tous des terres agricoles
travailler alors donc au mois de mars tu
te poses la question tu as une terre
caramélisées tapas d'humus il se passe
pas grand chose dedans par un ver de
terre
qu'est ce que tu fais bon la jirs la
réaction immédiate et relativement
rapide et simple on a fait venir une
benne 40 mètres cubes de compost on a
étalé sa avec un épandeur en une
demi-journée cet effet est donc ce qui
nous a quand même fait au moins dix
centimètres de compost et un compose de
déchets verts et dans la foulée donc on
à semer planter
on a une première saison qui était qui
s'est très bien passé simplement on sait
que le compost c'est bien c'est une
solution immédiate c'est une solution à
court terme mais avec ça on ne nourrit
pas le sol donc à l'automne à partir de
11 mois d'octobre novembre
on a commencé à faire des intrants une
opération d'un trop massif donc on a
commandé une benne de brf à st bées rêve
de déchets verts et qu'on a donc répondu
sur trois planchers trois planches à
gauche on va voir là tout à l'heure le
le résultat en terme de
d'une structuration du sol et là dessus
afin d'éviter une éventuellement une
éventuelle fin d'azoté sont à rajouter
la tonte de gazon déjà composté épi du
digestat de la méthanisation
donc une fois que le processus de
méthanisation est finie les restes sont
évacués et sont passés dans un pressoir
la partie liquide ils la prennent pour
les pendre dans les champs et puis la
partie solide il reste de la zone là
dedans est utilisé comme tel et donc on
a répondu ça sur le brf on a malaxé on a
intégré et ce qui fait qu'on n'a pas eu
de fin d'année autant contraire nos
poivrons là ils sont partis au mieux on
les a plantés repiquer au mode de
mois d'avril au mois de juin on avait
déjà des poivrons mois de juin il avait
déjà un mètre de haut alors donc le brf
on était à l'équivalent de 300 tonnes ha
ensuite le la partie azotés on était
presque autant presqu'autant ouais on a
on y revient on a mis la louche aurait
donc en fait là dans ces cas là tu fais
moitié moitié et là tu es sûr que ça va
ça va bien se passer
voilà voilà
ensuite cette partie ici on n'a pas fait
d'amendements directement enfin en
important on a toujours utilisé les
engrais verts donc le sorgho en
l'occurrence les chénopode qu'on a
laissé monter régulièrement à partir du
moment où on fait un arrosage de plein
air ce qui est le cas au printemps
enfin l'hiver le printemps et il suffit
qu'un peu de chaleur vous avez le sorgho
qui sort là mais du feu de dieu donc le
sorgho est un engrais vert qui ont
beaucoup d'eau un d'ailleurs il est
utilisé si vous avez des endroits un peu
hydromorphes ou mettez du sorgho ça va
un peu drainé et puis en même temps ça
au fait de l'engrais vert ça au fait de
la biomasse et donc ont laissé monter y
avait pas grand peine à cela puisque on
était tellement occupée par ailleurs que
en romney avait déjà 6 ans couché et
puis ça ne fait la biomasse ça ne fait
quand même une nourriture du sol qui je
pense ne est loin d'être suffisante mais
c'est toujours un petit quelque chose
d'une ration pour continuer donc on va
continuer notre opération d'intrants
massif à partir de l'hiver prochain donc
on va faire pareil pour les quatre clubs
pour quatre planches suivante es16 tous
les trois ans en fait faire à faire un
cycle tous les trois en revenir avec un
un petit coup de brf
on verra bien une fois qu'on l'aura fait
deux fois on sera voilà ça c'est donc
pour la question de l'amendement du sol
on peut faire on peut prendre un exemple
concret
je vais prendre la fourche qui n'est
plus là à s'il y en a une mais on va se
débrouiller avec ça et voir un petit peu
à quoi ressemble seul ici on n'a pas
fait des opérations entrant massif on en
est à donc un précédent compost et puis
un petit peu de d'engrais verts broyés
et puis on ira voir là bas là on a fait
l'un trop massif et on pourra faire un
signe comparaison de structuration du
sol alors je vais découvrir un petit peu
avec vous un jeu c'est toujours un peu
risqué ça tu peux enlever la griffe
alors il faut les repérer pour pas les
perles parce qu'après on se prend soin
dans les pieds
alors qu'est ce que ça donne bon donc on
retrouve en fait la terre d'origine qui
entre temps quand même on voit quelqu'un
d'un peu de porosité biologique là
dedans c'est pas complètement déconnant
mais bon il ya peu du mur il n'y en a
quasiment pas eu la partie noire cesser
les reliquats de de compost donc c'est
bien on a de la structuration
donc vous avez vu j'ai quand même pu
sortir avec simplement une fourche à
paille une note
donc c'est passé patassé s'est pas
bétonner donc on à la structuration mais
on a on n'a pas du mutisme pas encore et
puis on va les voir au niveau des
poivrons j'en arrache est alors juste
une pourquoi j'ai arraché les poivrons
parce que je les arracher tous demain
donc les poivrons quand je vous disais
son parti du feu de dieu on a eu des
poivrons des gens via des joints et puis
super magnifique et donc j'étais
autorisé avec un grillage à 30 cm et
j'ai zappé de mettre le deuxième
grillage à 60
et puisque on court toujours on a
toujours plein de choses à faire j'ai
zappé et puis un jour je suis arrivée
puis ils s'étaient tous couchés et pour
récupérer ça parce que ça fait des kilos
et fait des dizaines et de dizaines de
kilos pour récupérer ça c'est c'est
quasiment impossible donc j'ai laissé
jeudi tant pis et donc ce qui fait que à
un moment donné ben il ya un manque de
photosynthèse et lorsque les fruits
arrivent vers la maturité la dernière
étape bien en fait il se met à courir
quoi on donnait pas par manque de
d'énergie tout simplement manque de
photosynthèse
donc ceux qui sont encore à peu près de
boue donné encore jusqu'à jusque jusqu'à
la semaine dernière on a tout ramassé
des free correct et puis ceux qui sont
couchés
c'est quasiment fini voilà bon c'est une
petite petite avertissement quand tu
thooris tu vas jusqu'au bout
voilà donc un système de tutorat ge qui
est pas mal mais simplement il faut
mettre la deuxième couche et là ça se
passe bien on verra tout à l'heure en
passant à côté des aubergines pour ce
qu'ils ont peut-être déjà vu ça marche
très très bien mais voilà faut pas
louper le coche
voilà donc là c'est quand même des plans
c'est les plans que j'ai acheté un c'est
pas des plans que j'ai fait moi-même
l'aubergine et poivrons c'est quand même
toujours un petit peu difficile à sortir
et on n'a pas fait les super expérience
en faisant nos plans nous mêmes
voilà on a passé 200 fois évident qu
évidemment la pince va pas sortir si
vite
voilà alors comme ça n'a pas été arrosés
énormément puisque bon le goutte à
goutte c'est bien gentil mais c'est pas
c'est pas une grosse irrigation donc
vous voyez il reste encore quand même
des déchets relativement important de
latran massif donc tout n'est pas
décomposés et encore un peu de travail
donc cet automne va falloir arrosé
falloir beaucoup arrosé en plus de plein
air effectivement parce version pour le
travail de décomposition puisse se faire
et donc là on arrive à quelque chose
déjà on a déjà un petit peu plus de
d'humus là on voit des traces noires la
cscec un ouais c'est très sec
bon je dirais c'est un petit peu au
niveau couleur c'est un peu plus foncé
que de l'autre côté on une structuration
je pense que c'est un peu mieux aussi
mais pour l'instant serait que la
différence n'est pas enfin elle est
visible mais elle n'est pas flagrante
flagrante en fait c'est pas une énorme
différence
en même temps je pense que un intrant
massif avec du brf de déchets verts
n'aura pas le même effet qu'un qu'avec
du brf de bois le bois de forêt peu
importe que ce soit du feu doux mais
dubois taux courts quoi parce que c'est
vrai que c'est quand même déjà beaucoup
plus azotés on a fait une analyse on
était quand même assez haine qui était
déjà relativement bas on est un cn de 15
un rapport carbone azote donc accéder
chez vers l'art ouais voilà l'avantagé
c'est qu'on est au risque de fin des
votes
l'inconvénient c'est que cela apporte
moi ça stockman carbone
voilà donc c'est vrai qu'au niveau
culture les cultures suivantes vont en
profiter et la preuve c'est que ça ça a
super bien marché
maintenant en termes de nutriments du
sol va falloir continuer donc voilà mais
comme disait tout à l'heure vincent faut
faire avec ce qu'on a autour de soi là
en l'occurrence une station de
compostage qui est à à 7,6 et kilomètres
donc c'est vraiment un côté et eux
récupèrent simplement et déchets verts
des déchetteries avoisinantes
donc ils n'ont pas de brf de bois comme
nous on voudrait en même temps que des
rêves de bois si vous si vous achetez
sachets d chez les gars qui font les qui
font le nettoyage de forrest et ses 25
euros le mètre cube à ce que peuvent le
valoriser en faisant le fournissant
l'industrie du poulet et c'est le prix
auquel ils le vendent à lundi ce qui lui
plaît et donc voilà c'est quand même
relativement cher ici les paysagistes
moi je sais que c'est effectivement
voilà ça c'est ce qu'on a fait on verra
ça chez nous on a récupéré un gros tas
de d'un paysagiste effectivement qui a
un broyeur et ça c'est une c'est une
aubaine bunker paysagiste
mais voilà ce sera pas des centaines de
mètres cubes ça sera toujours
relativement modestes comme quantité
tous assurent
voilà ça arrive
tout dépend où on est voilà bien donc là
effectivement il ya du travail encore et
encore du travail pour amender sol même
si bon entre temps on n'a pas à se
plaindre la production est bonne la la
rentabilité là si on peut dire et je
dirais ça ça justifie de faire quelques
kilomètres puisqu'on est à 15 km de
notre site principal ce qui au départ
est un être un petit peu étonnant peut
être problématique en fait un usage les
les moins que ce qu'on pourrait penser
vaut mieux avoir tous sur le même site
c'est évident maintenant il sert comme
ça c'est quand même un billet de 60000
euros
donc on sait qu on n'investira jamais
dans ce genre de serre pouvoir louer ce
à un tarif plancher c'est quand même
beaucoup plus intéressant
donc on a on s'est lancé dans l'aventuré
phocéenne aventure nous on a décidé de
de l'eau ici parce que elle est
automatisée donc on n'a pas besoin de
venir ouvrir fermer irriguer tout ça se
fait automatiquement ce qui est quand
même un gros avantage
on vient quand on a quelque chose à
faire quand il faut semer repiquer
récoltés en dehors de cela on ne vient
pas non qu'il ya souvent je n'y a qu'une
fois par semaine
voilà l'irrigation automatique
c'est un gros avantage non seulement au
niveau pratique mais c'est aussi un
avantage pour la plante
en fait ça sur une régularité de
l'arrosage et je vois la différence
entre entre ici et chez nous où on a une
très belle sert aussi mais qui n'a pas
d'irrigation automatique c'est quand
même moi qui ouvre et ferme les vannes
je suis pas aussi régulier qu'une
horloge et donc la plante reçoit la
flotte de façon un petit peu enfin moins
régulière et c'est les résultats sont
pour certaines plantes ou ce qui est fun
légumes feuilles sont mamans voilà
en consommation d'eau je ne sais pas en
fait il ya un puits sur la ferme donc on
est on est en consommation limitée quoi
comment n'ont aucune idée non non
effectivement c'est vrai que si si il
devait acheter l'eau la question se
poserait mais c'est pas le cas il n'y a
pas de compteur là dessus c'est donc
c'est pas un sujet ici alors le
chauffage c'est un chauffage qu'ils
déclenchent apporte une certaine
température maintenant l'apport du
chauffage ici est toute relative pour
une raison technique c'est que les
aérothermes sont en hauteur donc on m'a
toujours appris que la chaleur monte et
je peux confirmer ça sort de là ça monte
et ça descend pas en bas donc comment
plus à double toile un petit souci je
pense qu'on chauffe plus la normandie
que la serbe
ouais c'est une double paroi mêlée là
elle a un trou quelque part voilà donc
ce qui fait que je n'ai pas vraiment
active
oui pour l'instant pour l'instant il n'y
a pas de
parce que j'ai demandé contrôleurs je
pensais que le je pensais qu
effectivement une serre chauffée devait
être nécessairement sans énergie fossile
et donc la méthanisation a priori ça
devrait être bon il m'a dit non plus et
le chauffer ce que vous voulez y a pas
de problème tout va très bien mme la
marquise voilà tomates bio fuel
ouais voilà oui oui mais bon ça montre
un petit peu l'absurde du système quoi
voilà donc le chauffage alors ça
maintient comme hors gel ça a quand même
un avantage donc autant ce printemps
dans notre serre on à voile et les plans
shoah partie enfin tout le mois de tout
le mois d'avril puisque on a commencéà à
repiquer à partir de fin mars
on les a voilé avec la double paroi on
n'a pas eu de dégâts autant ici on n'a
rien voilée et c'est vrai que ça s'est
bien passé
pardon quelle température il déclenche
lui là où il se déclenche à 15 dès que
ça descend en dessous de 15 il se
déclenche
voilà oui on a volontairement réglé très
haut
sachant qu'il ya une inertie enfin
finalement peu d'inertie donc une grosse
paire de père de chaleur est temps que
ça descende un petit peu il en faut il
faut cracher quelques heures quoi après
il d'autres techniques qu enfin on
pourrait les placer différemment on
pourrait les placer plus sur le côté un
peu plus bas ça pourrait peut-être jouer
mais bon ils sont là c'est pas près de
changer
et puis bon ça marche que ça marche bien
quand même
non non termes de précocité ça change
pas grand chose
c'est surtout le maintien hors gel parce
qu'en termes de précocité par exemple
sur la tomate
on a eu une aux premières tomates dans
notre sert là bas et pas ici donc est
une serre double paroi mais non chauffés
voilà voilà donc par rapport aux visites
inea technique maintenant moi qui est
question donc nous on est parti ici
alors foot donc on va distinguer entre
les planches oh et puis les
légumes-feuilles donc les planches
hausse est relativement simple ici
tournée qui avait là trop massif
on s'est pas posé de question on a bâché
on a repiqué en avant là où il n'y avait
pas d'intrants massif on a bâché 1 à
repiquer en avant donc on sait pas trop
casser la tête
sachant que l'on mettra l'année
prochaine un bon ce qui est aussi c'est
qu'on est à 15 km de chez nous
l'acheminement la matière organique qui
est un petit peu moins simple si on
était chez nous parce que sur notre site
principal on a beaucoup de fumée de
cheval puisqu'on a de zara juste à côté
on pourrait les faire le faire amener
ici mais c'est toujours un billet tant
que c'est pas vraiment nécessaire on va
quand même essayer de
des commise un petit peu sur les charges
opérationnelles la vache plastique sur
les nazis
c'était un petit oui alors la bâche
plastique noir j'utilise beaucoup la
bâche plastique noir il abaisse à une
bâche à fraisiers en début de saison
pour le réchauffement du sol donc
partout je peux la mettre en début de
saison je la mets et c'est vrai que ça
ça ça marche très bien
si on veut gagner la précocité c'est ça
c'est ça qu'il faut prendre
donc ça c'est une bâche qui coûtent pas
cher c'est pas une balle gens si l'aja à
200 à 100 microns chez plus c'est une
bâche à 30 microns 40 microns donc elle
a quand même une certaine
comment dire rigide enfin solidité et 1
elle fait très bien le boulot de
réchauffage de réchauffement pardon du
sol voilà aussi bien exactement
et ça coûte ça coûte rien ça ça coûte
je crois qu'on a 10 centimes le mètre
carré on peut oui effectivement nous la
réutiliser parce qu'en effet on avait
fait je ne sais plus et salades haricots
voilà donc ça ça tient une saison après
une saison bon bon après y'a d'autres on
peut pas on peut passer sur le même type
de bâchant biodégradables donc ça ça va
être le le projet pour l'année qui vient
donc ce n'est pas entièrement enterré ça
ne se dégradera pas voilà il faut
vraiment que ce soit entièrement enterré
et donc le projet qu'on a c'est de
l'utiliser pour occulter la à l'automne
ou au printemps suivant les si on a les
planches donc avec une des rouleuses que
j'ai loué à un collègue d'ailleurs donc
là une des rouleuses intégration directe
et si on prend la balle suffisamment
biodégradables plus d'épaisses à 40
microns ça va tenir l'hiver et au
printemps je mets mon chum et de charles
par dessus et là on a une dégradation
totale qu'on a fait un essai de l'année
dernière dont il ya deux ans de ceux de
cette technique là on étale la bâche
j'étale la bâche sur une prairie que je
n'avais pas eu le temps d'occulter il me
manquait la place pour faire la salade
donc j'ai passé le broyeur la bâche et
là dessus du fumier de cheval
on a repiqué à travers six mois après il
n'y avait plus aucune trace de la bâche
vraiment tout avait disparu sq donc mais
c'est la condition sinequanone faut
vraiment qu'elle soit entièrement prises
dans de la matière organique dans la
terre ou la matière organique
voilà donc un itinéraire culture alger
l'idée relativement simple en termes de
mise en oeuvre
oui juste un truc tout bête hein quand
on mène culture en route
première chose à laquelle il faut penser
c'est comme angers irrigué avant de
faire quoi que ce soit voilà ce que vous
mettez la bâche et puis après hamas
j'aurais dit m
on goûte à goûte bon allez je viens là
bas âge mais goutte à goutte
enfin ces dix truc tout bête hein mais
c'est il ya un ordre précis qu'il faut
qu'il faut respecter sinon vous faites
double travail
oui alors en fait là on a on utilise le
goutte à goutte qui faisait partie
lasserre qui est un goutte-à-goutte à
pipette et donc je suis là il fait qu'il
a le tuyau cours sur la bâche mais sinon
quand on a un goutte-à-goutte gère
classique avec des trous avec une
perforation on le met en dessous après
l'automatisme de l'irrigation c'est
super quand je vous disais sauf quand tu
es un orage et que d'un coup vous avez
des microcoupures ça vous fait sauter le
l'horloge ça des programmes l'horloge et
puis on est arrivé deux jours plus tard
on rentre dans la séance d'hier à quel
rose et ce matin c'est impressionnant et
en fait non c'était pas la rose et c'est
que l'arrosage par dessus a tourné à
arroser tout le monde parce que
l'horloge cd programmé est bon pour les
tomates
quand il fait chaud c'est pas un
problème au contraire ça stimule la
croissance pour les concombres par
contre c'est pas bon du tout parce que
l'effet gouttes l'effet loupe pardon sur
les feuilles savent au kram les fais
quoi donc c'est ce qu'on a eu on avait
une très belle production de concombres
sortait 100 kg par semaine on s'est tous
les maîtres et puis d'un coup on arrive
à quai ce qui se passe donc
effectivement il effet loupe sacrament
et les feuilles et puis ça nous a fait
chuter la production à 10 kg quoi donc
on lance vite une autre production mais
bon c'est déjà un peu tard
voilà ça c'est un petit peu les
inconvénients de de l'automatisme faut
quand même surveiller ça vous être
automatique faut surveiller
l'automatisme voilà pour ce qui est là
la culture la tomate alors
personnellement j'ai choisi de tailler
parce que je
j'ai observé ce un plan que le la mire
le calibre et la production était plus
importante
donc là on a des on a eu des calibres
assez assez important voyez c'est ça ça
donne ça en fait quand vous avez des ils
sont partis un musée des bouquets tous
les trente centimètres qui sont comme ça
j'ai fait le calcul
cette année on est entre 13 et 15 kilos
au mètre carré
si la saison se termine comme comme
actuellement en sachant qu'il ya une
baisse de production à partir la
mi-septembre qu'on intègre ça jusqu'à
fin octobre
là on sort en a sorti jusqu'à présent en
moyenne 120 kg par semaine par ligne
céline 204 de 50 mètres et on a encore
une fois l'équivalent chez nous donc le
jeu je trouvais que la la taille avec ce
ce tutorat géant ne faisant pas monter
trop haut trop de gourmands donc là je
suis sûr sur trois apex habituellement
latex principal et 2 et 2 secondaire on
arrivait à un bon résultat les années
précédentes je faisais ces montées 5,6 à
theix et en fait on n'avait pas les
mêmes rendements parce qu'on s'aperçoit
que plus il y en a en fait plus la
plante s'épuise à produire de la
végétation et et les fruits sont moins
en moins bien calibre enfin calibré sont
moins charnues et sont moins importants
tout cas des plans
oui oui on fait des plans sauf sur une
série cette année on a fait un test de
variétés anciennes greffer la noire de
crimée greffer au final c'est celle qui
nous a fait le plus de misère et
s'attraper une sclérotinia truc
voilà alors que nos plans sont en bonne
santé quoi allez comprendre et on te
vend le plan greffer comme étant plus
solide plus résistants aux maladies
voilà mais en terme de goût aussi c'est
pas c'est pas la même saveur
le plan greffe et je pense les
horticulteurs par définition non prendre
de la lah semences hybrides hybrides et
donc ça ça n'a pas la même saveur en
termes de goût donc c'est pas un bon
plan enfin du moins pour les c'est qu'on
a fait c'est pas c'est pas concluant
voilà donc ensuite on a les plans donc
c'est donc l'autre partie de la saison
l'utilisent en général pour tout ce qui
est primer tout ce qui est
légumes-feuilles voilà et en été en été
en l'utilisent pour les haricots
là on fait une rotation de haricots les
planches ce succès toutes les trois
semaines et ce qui nous permet d'avoir
les premières et qu'on les a vus cette
année
à la mi juin et là on va en avoir
jusqu'à début octobre et donc en faisant
une rotation sur quatre planches on aura
eu 5 5 culture des haricots et ça nous a
permis d'en avoir toutes les semaines et
ça fait partie quand même des légumes à
forte valeur ajoutée
c'est intéressant bon cela dit haricots
faut avoir un bon cogneur une bonne
cueilleuses en général ce féminin que ça
se passe dans l'équipe sinon sinon c'est
pas la peine
bah quelqu'un qui arrive à faire du
qu'est ce qui est fait ma chère et
tendre effet du 7 qui est la leur il
faut le faire donc c'est un champion de
france mais ça faisait peur à oui ça
fait partie du casting 7 kg heures
c'était quoi ça fait deux quêtes comme
celle qui a la balle à ça fait
ça fait une grande caisse ouais une
caisse 40 60
ouais voilà donc le haricot écoute a mis
en avant les haricots bas c'était les
primeurs donc c'était des rotations de
salade de radis de match là c'est
reparti pour la mhd pinard ouais donc on
sy patte à primer c'est dans une autre
sert on a deux petites serres sur un
autre terrain on a fait la patate
primeur et maintenant la patate primeur
en serre c'est bien si vous avez
l'irrigation sur place sinon faut
oublier ça ça demande quand même de
l'eau au moment de la formation des
tubercules et cie a pas d'eau c'est ce
qui nous arrive cette année le calibre
va être aux moyens avec un petit peu
moins de dégâts pour nous qui sommes en
sol vivant parce que là la paille qu'on
est dessus permet quand même de conserve
un peu l'humidité ce qui n'est pas le
cas pour ceux qui sont soutenus
voilà oui oui effectivement alors on a
essayé le repiquage darricau en début de
saison donc on fait du haut fait du smi
en chambre de semis on repique et en
fait je pense que c'est le légume qui ne
supportent pas le repiquage
quand on leur pique même en mode 1 ira
milram hiram alors que quand on le sait
mais il part beaucoup mieux donc on l'a
fait là deux années de repiquage en
début de saison
en dix ans on veut avoir du haricot au
mois de mai et ça ça se plaît pas
vraiment
donc l'année prochaine on fera que du
que du semis direct oui alors là j'ai
fait des bâches des bâches des bâches
haricots en fait c'est celle là
maintenant j'ai mis du chou mais il y
avait il des haricots ici avant et donc
j'ai fait mes trou au chalumeau et donc
j'ai j'ai trois bâches et haricots voilà
et c'est relativement simple se mit à la
main pour cette distance là en fait
c'est vite face est vite fait ça prend
du temps mais c'est ça marche très bien
et un petit peu 6 mai le rongeur en
l'occurrence c'est plutôt un lapin d'un
collant lorsqu'on laisse l'opinion
ouvert il ya un lapin qui ce qui se
goinfrent mais quand l'opinion est fermé
on n'a pas eu de problème de deux mulots
enfin il ya des mulots ici un mais et
non ils ont peu touché aux haricots
ils sont un peu difficiles tant mieux
pour nous voilà après donc on a mis ici
à vis du haricot on a mis une série de
chou histoire d'en avoir rapidement même
si on a déjà dehors
voilà donc là quand je fais une série de
chou je mets toujours de la zot au pied
là j'ai un vieux fumier de cheval des
composés qui a plus de deux ans je mets
ça au pied voyez là le lèche où ils en
rêvaient été repiqués deux semaines ça
va très vite
ça c'est un engrais starter
qui fonctionne très bien à la derrière
il ya du chou chinois au fond on verra
s'ils arrivent à terme s'il ya pas une
chute de température
1 parce que je chinois est très sensible
aux aux modifications température
brutale et peut vite monter ou se
détériorer alors les blettes sous serre
ça c'est très intéressant parce que vous
pouvez en avoir toute l'année donc
l'année dernière on en avait semé on a
commencé à récolter début juillet est la
série de l'année passée on en a récolté
toutes les semaines
jusqu'au mois de juin de cette année
voilà donc j'y ressens c'est un plan il
pousse
il n'y a pas besoin quasiment pas besoin
d'entretenir on récolte on vend sur les
marchés et c'est un simple facile après
c1 c'est un légume faut le vendre en
marche sur le marché parce qu'il n'est
pas très connu et donc faut toujours
donner la notice d'emploi avec donc
expliquer ce qu'on peut en faire
voilà mais comment donc l'année dernière
on a récolté à partir de juillet
jusqu'au moins de début juin de cette
année
et alors c'est un le les cards s'est dit
vivaces donc on aurait pu continuer à
les garder mais après ça se détériore un
petit peu au niveau qualitatif
donc vaut mieux repartir sur une
nouvelle série voilà donc le tutorat je
vous disais de l'aubergine là bas donc
on a un deuxième étage et ça marche très
bien les les plans sont bien maintenues
et il se développe bien faut pas vouloir
en remettre sur deux rangs en
l'occurrence sur des planches de
remettre vingt et un
donc vraiment lui laisser la place
qu'ils puissent faire le maximum de
photosynthèse et là les plans sont son
sein comment non non non en fait si tu
l'aimés si tu mets le filet suffisamment
tôt le plan se débrouille il passe à
travers
donc tu as ta juste installé filets
après d'autres le font aussi en grillage
de coffrage céder les grandes grilles
avec des matches tout l'été les 20 cm je
crois que dany fait ça effectivement
bon c'est un petit peu plus moins souple
à la manipulation
donc là il ya un petit travail de mise
en oeuvre mais bon ce savoir ceux
relativement ça se fait ah oui après on
n'y touche plus et puis le plan peut
monter quoi ils ont quand même une belle
taille là pourquoi ça aussi ça
ben c'est ce que disait commencé à
amorcer les aubergines et peuvent
commencer à chauffer tous quittés
ouais dernier rouge c'est pourquoi il ya
des bêtes qui sont pas montés alors
qu'elles sont passées tout l'été ici
vous c'est peut-être l'effet aération
mais je trouve que c'est une série
perseigne quoi en général mais fois je
pense que ça rejoint ce que disait
vincent c'est une question de toutes
matières organiques
alors c'est vrai qu'on est parti sur une
terre qui semblait pas terrible on a
quand même fait finalement une analyse
de sol un endroit où on n'avait pas mis
de compost et alors je sais pas si la
prise de faim le prélèvement était bien
fait ce qu'on était quand même arrivé à
plus de 4 % de matières organiques et un
thé plus projet 54 d'ailleurs c'est bon
et c'est ça qui explique la chose c'est
c'est toujours pareil à un sol qui est
suffisamment riche fait des légumes sont
suffisamment forts un arrosage régulier
l'aller comment je veux dire à une base
de comparaison pour jouer ça je sais pas
ça fait combien tenté en
pour marie chèche celle ci avait s'en
sortir que la quatrième saison de hockey
et comme la première saison était partie
sur du maraîchage bio classique et ses
co qu'à la fin la première saison qu'on
a découvert maraîchage sur survivants
dont la première saison est un petit peu
naze mais mais c'était le début mais on
voit des collègues sur des mêmes types
de ceux de serre chauffée
avec des problèmes de l'araignée rouge
de mouches blanches toutes les maladies
ce l'eshop tout tout est cédée faible
taux de matière organique
derrière une mauvaise nutrition de la
plante et et ça c'est en relation
directe avec sa capacité à tirer ou pas
les ravageurs et ça c'est sephora vous
envoie près aux travaux john keynes sur
la résistance
aux ravageurs des plantes en fonction de
ce type de nutrition quoi de gros
travaux faits par un américain qui
s'appelle john keynes et qui explique
que ben est une plante en bonne santé à
produire en plus des simples sucre avec
des produits des sucres complexes j'en
suis les protéines et des lipides et
puis c'est là encore d'énergie à
produire des idées des huiles
essentielles des tanins des métabolites
secondaires qui sont autant de chaînes
carbonées plus complexe que n'arrive pas
dire il digéré les ravageurs classique
que l'on a comme les pucerons comme les
mouches comme les chenilles parce que
tout simplement la dea des tanins quand
une plante produit des tanins bon c'est
bien que si leurs produits détonants
c'est parce qu'il sait ça protections
naturelles de la plante elle est capable
aussi de produire des tanins mais que
dans des conditions de maîtrise y ont
donné et c'est dès que les conditions du
sol vivant et donc c'est vrai que c'est
le modèle qui nous permet d'expliquer
pourquoi on tend à avoir des cultures
plutôt très saine et plutôt très
résistantes aux ravageurs qui n'attire
pas les champignons comme le mildiou et
on retrouve on retrouve alors là c'est
pas systématique ya peut-être des années
où ça peut foirer
ouais c'est souvent aussi parce qu'il ya
des problèmes à un moment donné
typiquement dans l'irrigation au départ
au départ typiquement dans le non suivi
son essai un peu le truc sas abandonnait
tout seul ça peu merdé mais c'est ça qui
est intéressant avec le soleil on sait
qu'on gagne sur tous les plans non c'est
justement tu es tu et que le mildiou
justin d1 anecdote le fait de l'arrosage
par dessus pendant plusieurs jours a
quand même abandonné créer une un départ
2010 où il a été mais localisée
cantonnés sur quelques plans en fait on
voit il est parti et puis il n'a pas pu
aller plus loin il a rien fait du tout
non moi j'ai rien fait non non alors on
aurait les moyens de faire parce qu'on a
on a réussi à mettre au point vraiment
quelque chose un produit qui marche très
bien base de lombricompost mais là
c'était même pas nécessaire
et moi j'étais étonné du fait que la
plante arrive à se défendre à ce point
là alors qu'il y avait un départ qui
était vraiment flagrant sur le l'apec
c'était été pris en juin quand la tex
est pris en milieu c'est parti tant que
ces foliaire tu arrives à cantonner une
fois que l'apec ses prix c'est mort et
là bas non y ça résiste et ça s'est
arrêté 1010 où la plante a repris le
dessus et depuis plus de ceux ci
réclament on voit en bio les collègues
classiquement qu'il ya une petite
attaque de pucerons et c'est la fin du
monde c'est nous une attaque de pucerons
c'est la fin pendant trois semaines à
bloc tout clairement et après ça autres
et ça on voit vraiment régulièrement
c'est vraiment impressionnant la vigueur
des plantes et plus on va vers le sol
vivant on voit des collègues qui
n'utilisent plus de filets sur leur
ferme instruments côtés de son fils est
des fois on a des mauvaises surprises on
a des
des chenilles qui arrivent mais des
collègues sur le port ou sur le chou qui
n'utilise jamais de filet et parce que
il n'y a pas d'attaqué et le ravageur
faut bien le voir comme une des des
insectes des champignons qui sont là
pour éliminer ce qui est malade
éliminée ce qui émeut des signes de mort
si vous n'avez pas des signes de mort
ils ont aucune raison de bosser mais il
y en aura toujours partout puisque c'est
leur boulot c'est d'enlever d'aidé à la
démarche du composition de la matière
organique c'est non
dray sur la une
l'immensité de pétrole mais forcément
c'est cette ce travail à des dés de tous
ces ravageurs qui permet de recycler la
météorite dont tout le monde le voit
comme des gros crac éviter une plaie
alors qu'en fait ils sont juste là pour
faire leur boulot à côté
s'ils font leur boulot là où on
n'aimerait pas pris le fond c'est à nous
de se poser des questions pourquoi
et ils viennent à intervenir alors que
la plainte et de leur excellent mois
c'est un gros changement de paradigme
par rapport à l'agriculture c'est à dire
qu on a souvent des gens qui viennent
nous dire bon alors moi j'ai des
solutions de biocontrôle pour mieux
contrôler peut mettre des auxiliaires
ils sont là si s'il vous le volet la
plante et celle de contrôler ça sert à
rien alors ça pourrait peut-être servir
dans certains cas à un moment donné on
est un peu coincé pourquoi pas mais
effectivement on a une attaque assez
massive de deux puits seront verts sur
les aubergines un peu sur les tomates en
début de saison je soupçonne un petit
peu le digestat d'y être pour quelque
chose c'est un soupçon je n'ai aucune
confirmation à ce sujet mais c'est
précisément là on avait amendé
enfin avec le digestat enfin on avait
apporté la zot pour le décomposition et
lors de fêtes ça ne s'était pas
abandonner c'était très chaud et puis on
a mis des auxiliaires on a acheté des
chrysopes elles sont mises à bouffer un
peu les pucerons
mais ce n'était pas suffisant les puis
seront continuées et en donner sans
lâcher ils ont disparu dans c'est pas
comment on sait pas pourquoi
l'appelant les poivrons sont reparties
de plus belle et voilà on a eu cet
exemple là on a eu son site et cette
année une année est pucerons noirs
je pense qu'on a tous eu un julien
massivement j'avais acheté des plans de
melon greffé en disant ils vont être
costauds ils vont résister en dakar ils
sont payés des pucerons noirs malheur
c'était je crois que j'aurais presque pu
arracher les plants heymans était
remplie et puis à un moment donné ont
pris le dessus
j'ai mis le savon noir mais je trouvais
que l'effet du savon noir ont donné
c'est pas suffisant
ça empêche le puceron d'attaquer la
feuille
mais quentin quand il fait son job noir
le jir le travail est fait quoi donc il
ya déjà il ya déjà le niveau de fitte de
photosynthèse est au plus bas et donc
tonton savonnant il fait plus grand
chose quoi et malgré tout la les plantes
ont réussi à s'en sortir et à la fin une
production de melons votre est sucré
mais de melon ça c'est un autre problème
je pense que c'est plus sain question de
choix variétal je pense ici en normandie
si vous faire du melon on a un gros
travail au niveau du choix variétal
affaires cette année avec les nuits 3 de
syfy pas du tout sucrage oui et puis bon
là c'est un petit peu une connerie j'ai
acheté du plan greffe et chez chez clair
de lune donc ces pays de loire et ils
ont des conditions météorologiques
complètement différent par rapport à ici
donc là bas ça marche bien mais chez
nous ça voilà ça marche pas bien
donc faut vraiment trouver des variétés
qui soient adaptées au terroir dans ce
domaine là bien on va filer au saint
martin de bienfaite way la seule chose
que là bas la ja de l'humus en veux tu
en voilà comment le jeu parfait de
d'analyser le phénomène
oui oui oui
ouais enfin l'année non c'était 2018 en
imprimé façon ça change rien je sais ça
ça vient c'est est là quand on est
arrivé oui c'est coup de poker coiffe un
coup de chance
très riz frère est moyennement pâture et
enfin c'est surtout historique et
géographique
c'est ça exactement tout à fait défaut
de l'union je penserai je pense qu'à un
moment donné le d'ailleurs plus d'eau
que maintenant ça faisait sortir de son
lit ski et puis tout le cas maintenant
c'est constant mais ça jamais
inondations par contre alors on a
beaucoup on a beaucoup de sources là
donc on a toute une zone qui n'est pas
cultivé parce qu'elle n'est pas
cultivables trophy gromov trop de trop
de remonter de quoi dommage parce qu'en
un super terre ici et à toutes ces zones
là qui n'est pas cultivables merci jeu
vidéo call it your way ont déjà affiché
différentes choses croit que ça va finir
en parcours de poule
tu faut pas toujours poser des questions
tu fais et puis voilà pourquoi toutes
ces questions est ce que c'est autorisé
non mais c'est pas vrai quand away
non mais ça me rappelle il ya un peu
plus de vingt ans j'ai vécu en allemagne
pendant quelques années et a indiqu
temps d'alain qui dit que derrière dans
chaque allemand est un flic et
aujourd'hui j'ai l'impression qu'en
france on arrive un petit peu ce à quoi
non mais on est devenus très légaliste
très administratif très ce que je peux
parce que c'est autorisé ce que dit ah
c'est un petit peu le prends pas mal à
les yearlings c'est une unique une
attitude générale un peu qui s'installe
et et voilà non non c'est vrai que c'est
loin astérix obélix à des gaulois bon
voilà donc ça fait quatre saisons
compétitive que quatre saisons voilà et
donc nous avons commencé sur un terrain
qui est à 700 mètres d'ici c'était le
premier terrain qu'on nous a mis à
disposition parce que l'accès à la terre
est un peu compliquée dans des zones
aussi vallonné comme le pays d'auge ici
on a très peu de terre à plat donc elles
sont convoitées par les agriculteurs et
sont déjà toutes prises par ailleurs on
n'avait pas l'opportunité de
allez d'acheter une ferme s'implanter
sur des hectares pour la simple raison
qu au moment nous sommes en ciel en
maraîchage le bâtiment s'était cassé la
figure et la revente d'un bien ici
c'était à un niveau au ras des
pâquerettes donc c'était financièrement
inenvisageable donc on a dû faire avec
ce qu'on a
autour de nous ce qui fait qu'on a
commencé sur un terrain de 5000 m² un
petit peu en pente qui n'est pas
inintéressant mais qui au vu du système
que je voulais créer n'était pas
suffisant donc ce qui fait que en plus
du terrain là bas on est arrivé assez
rapidement ici on est déjà sur une
surface un peu plus grande et on
al'avantage d'avoir la rivière à côté
alors sans le savoir au moment nous
sommes implantés
oui on s'est implantée sur un terrain
qui est très très riches comme vous
l'avez donc certains déjà constaté on
est un taux de matière organique
particulièrement élevé de 9 et demi est
une terre on va le voir tout de suite
très riche en humus et ça a été ça s'est
révélé insuffisant
donc en plus de la serre on a trois
autres terrains qui sont dans un rayon
compris entre 1 et 5 km autour dit si on
va dans les prochains temps et
prochaines années deux années on va
essayer de recentrer un petit peu tout
ça sur une grande surface que nous
recherchons ce moment donc cela fait
trois saisons que nous sommes en
maraîchage sol vivant le mon idée était
de créer un système où la relation
surface tente travail rendements étaient
optimales aux hemmes dix ans un petit
peu bateau ce que tu nous racontes là
parce que chaque maraîchers veut faire
ça
voilà mais bon chacun son idée chacun
son système enfin fini par aboutir à
l'élaboration d'un système finances rend
compte que souvent ils sont très
différents donc vous allez voir ici des
choses très différentes par rapport à la
ferme de vincent
je pense que ça reflète des des idées
des perspectives d envie aussi qui sont
propres à chacun tout en étant tous en
sol vivant c'est assez intéressant de
voir que tout en ayant le même point
commun agronomique
on arrive à des réalisations qui sont
quand même assez différentes donc c'est
vrai que je suis parti d'un de l'idée de
mécaniser proportionnellement par
rapport à la surface que je voulais
faire une vraie plutôt une surface
moyenne je dirais pour moi enfin pour
moi surface moyenne c'est pour andré
chasse ses deux hectares et est donc
j'essaye de systématiser mais culture en
fonction du matériel donc et donc gg
tracé mais mes surfaces de culture j'ai
des idées je les ai distribué en
planches permanente qui font tout un
mètre vingt sur 50 m de long il faut que
je puisse passer partout avec le
tracteur pour acheminer la matière
organique pour passer le broyeur pour
passer je pars à la poinçonneuse enfin
les quelques outils que j'ai j'en ai pas
tant que ça mais les quelques outils que
j'ai pour faciliter et accélérer le
travail
et puis surtout réduire la pénibilité
voilà donc arrivé à un âge même si je
suis pas le plus vieux qui a plus ancien
encore dans le réseau mais à un moment
donné où on se dit ce qu'elle aime bien
de ménager le dos du maraîcher alors un
des premiers une des premières mesures
pour moi c'était de passer donc en
planches permanente en planches bio
n'est donc je me suis payé une petite
buteuse et et donc j'ai fait des billons
l'intérêt des billons c'est le drainage
ce qui est intéressant sur un terrain
comme celui ci qui quand même très
hydromorphes en raison de la présence de
sources souterraines
des légumes comme la carotte vont pas
aimer du tout de se retrouver le coller
dans l'eau donc le drainage également le
réchauffage du sol au printemps
c'est ça c'est quand même un des grand
challenge du maraîcher en soule vivant
comment je vais faire en sorte que mon
sol soit chaud au printemps et que mes
légumes partent ce que si vous laissez
une couverture organique dit ouais ok je
travaille la paille du foie je mets ça
dessus et bien vous repiquer va pas se
passer grand chose
votre plan va végéter pendant un mois
vous prenez un mois dans la figure donc
cette question de réchauffement du sur
le printemps est un vraiment à paramètre
à prendre en compte
très important et donc sur un sol bio
n'est le réchauffement se fait un peu
mieux après c'est aussi une possibilité
de de ménager le dos du maraîcher scan
toujours les 20 derniers centimètres qui
sont importants voilà et puis ça permet
d'avoir une visibilité planches de
culture planches de passage etc
donc voilà planches bio n'est planches
permanente et puis la matière organique
alors le choix des matières organiques
se fait toujours en fonction des
possibilités
du coin là en l'occurrence comme je vous
le disais tout à l'heure on a deux aras
qui sont là dans la forêt ne voit pas
d'ici mais sans pas loin du tout et ils
sont très heureux de se débarrasser du
fumier de cheval
donc pour ce qu'est la couverture
organique
pour l'instant je n'ai pas ressenti
vraiment le besoin de faire des engrais
verts même si je je compte je compte
bien m'en donner en faire parce que je
trouve ça très intéressant en termes de
structuration du sol dans la durée
personnellement je crains un petit peu
que le fait de ne ni talent et que des
matières à porter on est quand même en
donner un petit tassement parce que ça
manque de système racinaire dans le sol
il faut bien voir quand légumes quand
vous cultivez du légume sur la plupart
de vos planches de culture vous fait
qu'un légume par année sauf quand vous
faites du chou de façon précoce ou même
gérer une salade qu'est ce que c'est
qu'est-ce que ça comme système racinaire
c'est quand même relativement petit tous
les autres plans salades épinards même
si vous en faites plusieurs dans l'année
c'est des petits systèmes racinaires
c'est pas ça qui va favoriser la
structuration de votre sol donc à terme
je pense que c'est intéressant pour nous
qui sommes en matière à porter de
d'envisager un moment donné de faire de
l'engrais vert et de d'avoir vraiment
pendant six mois de l'année d'avoir une
belle structure racinaire qui va
permettre de la structuration du sol
donc mis à part le fumier de cheval on à
du compost dans leur compost de
champignonnières c'est le tas qui est
juste derrière vous
c'est du fumier de cheval semi composter
utilisé par la championne une aire
d'orbec donc qui produit du champion
dans des caves naturelles dans des
grottes et une fois que la culture est
fait
ils s'en débarrassent et donc on
récupère sa ans je le laisse se compose
t jusqu'au printemps prochain on
récupère sans mois d'août on laisse se
compose et jusqu'au printemps
et ça nous sert aussi d'engrais starter
pour les légumes verts les lignes
feuilles ou alors je laisse aussi le tas
de sens vieux fumier de cheval là qui
compostent ça c'est pratique aussi à
intégrer à mélanger avec du brf
dans le cas d'un trop massif et puis
comme vincent voilà je travaille avec du
pied de l'inf on a une ligne r il pas
loin d'ici qui fait la paille de lin qui
est un produit intéressant fins elana de
l'ain mais qui est quand même
relativement coûteux donc le pied de la
est un peu moins cher et
grâce grâce au réseau de vincent on n'y
a accès et donc ça c'est surtout utilisé
pour les semis pour couvrir après un
semi éviter enfin garder l'humidité donc
et puis minimisé l'enlèvement voilà donc
ça c'est pour les matières organiques
donc pour répondre tout ça en parlera
tout à l'heure on fera un petit tour
rapide au niveau des machines
l'idée c'est de pouvoir étaler tout ça
sans utiliser la brouette enfin tout
toujours en ménageant son dos voilà
alors pour ce qui est de la ici de la
porosité du sol la structuration du sol
on est parti d'un seul qui était déjà
structuré donc le challenge c'est de
d'éviter de déstructurer bon néanmoins
même si on part d'un seul qui a un gros
taux de matière organique
on pourrait se dire qu'on pourrait vivre
là dessus pendant quelques années et
c'est vrai on peut y vivre dessus
pendant quelques années et sa produira
très bien pendant quelques années
cependant même peut-être de longues
années néanmoins afin de ne pas perdre
afin de garder la structuration parce
que c'est pas seulement une question de
taux de matière organique
c'est surtout je pense une question de
structure du sol
il est important de continuer de le
nourrir on a fait à deux reprises le
slate est un le test de la mode que vous
connaissez sans doute et donc on a on a
on a pris un échantillon d'ici un
échantillon du chant bien travaillé du
voisin qui dont la mode s'est effondré
au bout de la première fois c'était un
quart d'heure les deux fois c'était cinq
minutes et est donc la mauricie tient
des heures on sait au bout de six ans on
s'est arrêté c'était pas la peine quoi
d'aller plus loin et pendant 6 heures
elle a pas bougé
on pourrait même ne s'attendre à ce
qu'ils aient eu allez un petit fond quoi
de résine n'ont même pas elle est restée
telle quelle
donc ça veut dire qu'on a vraiment
beaucoup beaucoup d'humus 1 cc l'humus
qui est la colle et qui maintient cette
structuration du sol donc ce qui veut
dire qu'il ya un manger directement pour
les plantes
petit inconvénient c'est quand on sort
la carotte par temps humide
on hamm est en jauge donc on laisse la
terre qui est autour
vint le jour où vous voulez là la
commercialiser va falloir frotter pour
ôter l'humus donc là est fort une bonne
laveuse parce que sinon lié à dernier
j'ai dû frotter chaque carottes
individuellement pour la laver l'humus
et la colle ça colle vraiment et quand
ça sèche
je vous assure que c'est vraiment du
boulot pour la vienne carottes alors
l'avantagent séquelles ce concert
relativement bien mais après en terme de
présentation dans les magasins
on nous demande des cas rod laver donc
on a ce petit inconvénient
face à ce réseau avec une laveuse donc
c'est pas si grave que ça voilà donc on
peut faire un petit à petit on peut
donner un petit coup de fourchette dans
alors est ce qu'il y aura du ver de
terre ou pas est-ce que c'est l'époque
des vers de terre
ben en fait quand est ce que le ver de
terre va en profondeur l'hiver il était
donc quand la température la température
de confort du ver de terre se situe
entre 10 et 15
voilà 13 entre 10 et 15 degrés donc il
s'en va quand il ya pas ça tout
simplement
donc on schématise en disant hiver et et
après ça dépend vraiment des périodes là
je pense qu'on pourrait éventuellement
trouver mais c'est pas gagné
suivant les endroits ici pour l'instant
on n'a pas trop voilà donc on a ouais
c'est bien noir voilà donc une terre qui
se tient bien
c'est travailler alors suivant le cas
c'est travailler en surface par exemple
quand je fais un semis je donne un petit
coup d'oeil sera ta carte ati en surface
effectivement sur les 10 premiers
centimètres ça donne quand même des
carottes qui sont quand même plutôt
droite alors gerbe youn et certaines pas
tout
depuis la première fois pour l'instant
la moitié
na était bio n'est qu'une fois la moitié
des planches l'autre moitié a été bien
mené deux fois
voilà donc c'est une à deux à l'essai
une fois tous les deux ans le bio nages
voilà donc là ça se tient bien et en
même temps ça ça se défait si on veut le
single défaire donc c'est exactement ce
qu'il faut pour une bonne terre oui
printemps humide oui effectivement 2018
on a eu de l'eau de novembre a jusqu'à
la mi-avril en non-stop
donc on s'est payé je crois 500 mm 600
mm sur cinq mois hélas cette année
c'était l'inversé la l'année ce n'est ni
sèche sans donner pour l'instant n'est
donc mois de septembre on est à 360 mm
depuis début d'année sur une année
normalement en moyenne ces 800 ici donc
on n'est même pas la moitié l'a donc
soit ça va être vraiment une année sèche
sans vincent son bras sans payer plein
la figure dans les mois qui viennent
deux options
sachant que la moyenne de 800 est
quasiment atteint quasiment chaque année
voilà on a des perspectives de lui
statistiquement chez nous les plus
actifs ou retraités
ouais d'accord et puis on descend encore
une heure de la normandie
on arrive à 100 sa descente très vite et
on a évidemment n'est plus de à plus
d'un mètre sur la croûte ouais voilà oui
donc travail superficiel oui pour les
pour les semis après oui donc et la
question de l'occultation pour l'instant
ggc d'occulter un maximum j'essaie de
cutting maxime l'hiver fava partir de
l'automne sachant que à chaque fois
qu'on a mis à terre en route on a
rarement eu la possibilité d'occuper
suffisamment de temps en amont ça c'est
toujours limité à trois mois ce qui
n'est pas suffisant pour faire
disparaître un certain nombre de vivaces
donc je suis obligé de fait de refaire
de reprendre derrière de remettre de la
bâche et donc ça c'est certainement un
des côtés pénible de 1 msv ccse bâchage
travail de passage que je voudrais dont
je voudrais réseau la pénibilité avec la
dérouleuse donc il va intégrer la bâche
directement et on n'a pas besoin de
traîner des grandes bâches
ici par exemple le fait de mettre une
grande bâche toute l'eau qui va tomber
du ciel varus les vallées vers le bas et
en fait on s'aperçoit quand on enlève la
bâche que c'est parce très humide en
dessous et donc si derrière par exemple
on met on met une patate
la pataterie faisait souffrir de manque
d'eau c'est un sam est arrivé sur le
terrain j'avais bâché pendant presqu'un
an c'est la seule zone que j'ai pu
cacher longtemps et en bâches d'ensilage
en a enlevé la bâche une amie de la
patate
j'ai zéro patate derrière alors j'ai eu
des belles fans puisque mon salaire
jamais problème la femme puise son
énergie dans le tubercule
mais après lorsqu'il s'agit de faire les
tubercules n'y a pas d'eau si le seul
n'est pas humide il se passe pas grand
chose et donc ça faut faire attention
alors l'idée de bâcher avec la
dérouleuse donc d'une bâche et que la
zone cultivée et non pas le pass pied ça
va avoir l'avantagé aussi de permettre
numé l'humidification de l'ensemble ce
que l'eau qui va reculer va tomber dans
le passé pied et par capillarité ça va
se répandre
voilà donc on évite d'avoir des grandes
zones qu'on maintient oro voilà donc
réduction de la pénibilité du travail
possibilité de garder l'humidité
enfin de capter l'eau de pluie qui a eu
une eau toujours en phase est la
meilleure eau qui existe un seau d'eau
de pluie pour une raison très simple
c'est que il ya 80% d'azoté dans l'air
au passage l'eau et captent quelque
chose de l'azoté qui tombe dans votre
sol c'est ce qui fait la supériorité de
l'eau de pluie sur de l'eau puisée dans
la rivière donc voilà donc captage de
l'eau de pluie réduction des pénibilités
puis en plus derrière on n'est pas en la
matière organique et la bâche disparaît
si on utilise la bâche à me donner
voilà voilà voilà donc malgré le fait
qu'on soit quand même globalement sur un
terrain comment dire qui en partent
hydromorphes on est ici en zone humide
malgré ça il faut quand même arrosé donc
la question de l'irrigation n'est pas
résolu et on a dû installer une
irrigation
donc on a enterré les les conduire vous
voyez ici des sorties depuis
enfin sorti de sa conduite bon là on
utilise donc des grands des sprints
claire qui qui arrose sur 12 mètres de
large
au moins comme on à la rivière à côté
donc ça simplifie quand même beaucoup
les choses mais ça c'est qu'ils sont
très importantes 1 vous voulez installer
un maraîchage faudra se poser la
question une des premières questions à
se poser c'est celle de deux lots voilà
bien on fait un petit tour je sais pas
vous avez
alors oui effectivement on a des zones à
certains certaines zones sont en un peu
plus hydromorphes que d'autres et donc
là on a un phénomène de tassement et on
le voit facilement aux herbes qui
sortent c'est là qu'on va voir les
racine pivotante
mais bon personnellement ça me gêne pas
trop dans la mesure où c'est pas la
planche c'est pas la zone cultivée et
donc c'est pas très embêtant
et puis comme de toute façon il faut
aussi un passage un passage humain donc
le pass pied il sert à tout le monde aux
tracteurs et à l'homme non non non non
je me simplifie la vie je me pose pas de
questions je fais ce qu'il faut et puis
voilà moi j'en fais mieux je me porte
mais voilà comment la largeur oui lui
après c'est vraiment une question de
d'adapter l'ensemble de son matériel à
la largeur de l'entrevoit du tracteur ou
inversement d'adapter l'entrevoit de
tracteurs au matériel déterminant donc
le un médecin il n'est pas tombé par
hasard
enfin ça va devenir un maître 30 cette
année mais mais voilà donc la largeur de
la planche va nécessairement être
déterminé par votre matériel
et là il faut que votre matériel soit
uniforme soit configuré en fonction et à
ce moment là ça pose absolument pas de
problème le basculer de 40
et c'est un peu limite en fait faut que
j'élargisse un petit peu parce que c'est
pas très sympa très confortable je parle
pas du tracteur je parle de l'humain
ouais alors on va faire un petit tour on
va passer dans la serre et puis ensuite
on va regarder un peu le matériel c'est
vrai que vous êtes confortablement assis
[Rires]
bon bon les poireaux c'est des poireaux
mais c'est vrai que sur un sol avec
beaucoup de matières organiques ça donne
des belles bêtes ouais ils sont superbes
ouais ouais au mois de juin alors non
cela ils sont les attentes et un peu
plus tard cela n'est celle effectivement
c'est les premiers on a planté ici
j'arrose faut deux fois par semaine je
me sens obligé je sais pas je fais ça
d'après le un petit peu long comme
angers sur la chose et en fait on dit
non il ya ptet pas tellement besoin
quand je donne un coup de fourche
ouah là on arrache un poireau j'allais
voir que ces cinq ans ou moins alors on
sent une humilité mais c'est pas c'est
pas très mouillée 1 c alors c'est vrai
bon il ya quand même l'humilité parce
que j'ai arrosé
avant-hier soir assez longtemps mais à
vous mais je rappelle dimanche fin
annoncée samedi
quand j'ai accroché arraché du poireau
j'étais vraiment étonné tout était sec
alors c'est bien parce qu'on les a
rapidement nettoyées mais c'était c'est
quand même donc faut de temps en temps
quand même donné un bon coup
donc je donne pas trop mais quand j'en
donne sans fin c'est important quoi que
donner arroser tous les jours ça va
aucun intérêt au mieux arroser deux fois
par semaine mais pendant une demi heure
trois quarts d'heure que l'eau pénètre
vraiment alors que tout à tout arrosage
quotidien mais bref on travaille
toujours que les deux premiers
centimètres
quoi ouais
alors ici on a planté à la main enfin
j'ai une poinçonneuse qui fait les trous
on va la voir effectivement et derrière
on met le poireau à la main donc c'est
le l'ancien l'ancienne technique de
de repiquage du poireau avant que
n'arrivent les lire piqueuse moderne là
où tout s'est en même temps le poinçon
il travaille sur 15 cm voilà et donc il
faut quand même que le sol voyage donne
encore un petit un petit coup avant
effectivement et puis ça laisse il ya
les coupes et qui laisse la marque et
qui évite à la terre de retomber et donc
derrière on voit bien les trous et on
met les poireaux dedans donc là on fait
du 500 à l'heure
enfin pas du 500 kilomètres mais du 500
poiroux à l'heure par personne donc là
cette année à un chantier 17000 poireau
influent deux jours à deux alors ça ça
dépend de l'épaisseur de la matière
organique
ici je n'avais mis que du du pied de
l'un et c'est à ça s'avère insuffisant
on a quand même dû faire un passage de
désherbage bros thérapie c'est une
demi-heure par planche c'est pas non
plus monstrueux à la main ouais mais là
où on nous j'ai payet un truc qui marche
bien c'est je mets mon fumée cheval je
mets ma paille avec les vendeurs et
derrière je passe le broyeur pour
raccourcir la paille
ce qui fait que quand je passe la
poinçonneuse je vois bien les trous
laissés par la poinçonneuse je mets mes
poireaux dedans hélas en termes dernière
veut manger rien et enfin très peu et
sur un autre terrain sur lequel on à
l'autre moitié de la production de
poireaux donc il ya une zone là bas il y
en a ici puis sur un autre terrain
j'avais passé de 2 fut mis à disposition
est à cinq bornes d'ici et donc j'ai
fait une planche fumier de cheval une
planche pied de l'un est aujourd'hui
quand on y va
visuellement les poireaux qui sont sur
les planches paille avec le fumé cheval
100 plus grands sont plus trapu pardon
ils sont plus trapu que ceux où il n'y a
que le pied de l'un c'est impressionnant
de voir la différence à vue d'oeil
on a des fûts beaucoup plus épais alors
que ce sont ceux là mêmes variétés
plantées de même jour ouais je pense que
c'est ça ouais
donc la partie je pense la partie azotés
dans le fumier de cheval ça va être
quand même
donc si vous avez un rat près de chez
vous lâchez-vous quoi voilà donc le
l'itinéraire poireau est relativement
facile relativement simple enfin bon
c'est vrai que ça demande un petit peu
d'outillage
mais avec cet outil âge là on peut faire
des grandes surfaces à peu de frais donc
avec peu de main d'oeuvre
pareil pour la pomme de terre j'en ai
pas ici puisque monétaire et les sur un
sur un terrain à part on à 2000 enfin à
2500 mètres carrés et donc j'ai les
mêmes planches je passe avec une petite
planteuse qu'on va voir tout à l'heure
et derrière la bio neuze ont fait du
bion donc la patate se retrouve à peu
près à entre cinq et dix centimètres
sous terre ce qui est pas très loin ce
qui n'est pas suffisant en soi mais
comme derrière je mets du fumier de
cheval c'est suffisant pour éviter le
verdissement et le résultat est assez
joli donc ça maintient bien l'humidité à
cette année on a fait les patates sur un
terrain sur lequel on n'a pas d'eau
bien qu'on n'ait pas pu arroser on a
quand même des jolies calibre c'est pas
des très gros calibre mais c'est pas mal
c'est nous on plante au mois d'avril
première quinzaine d'avril
début avril 6 mai la fan n'est pas né
n'est pas encore assez assez assez n'est
pas encore sorti en fait on a eu des
jets blanche mais ça n'a pas eu d'effet
en la récolte on a commencé à en faire
un petit peu à la main quant à dériver
le travail que c'est par rapport à la
surface
j'ai donné un coup de fil à un collègue
qui vient d'acheter une arracheuse
d'occasions donc une arracheuse trieuse
donc à la fin du 8e mais la patate dans
le paddock ce et donc je vais aller voir
là cette semaine au rebond la semaine
prochaine on devrait faire chanter
arrachage avec l'arracheuse voilà donc
l'arrachage à la main sur des grandes
surfaces faut une armée quoi la gemmi en
fait sur une planche
vous allez voir la plante osella de rang
donc je des centres sur mon tracteur sur
le 3-points jeu des centres le trois
points
je fais un passage de ce côté là je
reviens de l'autre côté ce qui fait que
j'ai 4 ans sur dans ma planche ils
arrachent
c'est la grande question en fait si on a
une arracheuse assez large c'est une
lame en fait avec l'inde soulever deux
étapes y voilà ça devrait marcher
d'avancé voilà donc ça c'est
l'itinéraire pommes de terre donc la
halle avantages par rapport à al ahly
tient un précédent qui était sous
paillis ou fumier de cheval souffre et
michel on avait souvent des problèmes
pendant deux années des problèmes de
galles superficielles la gale de la peau
et apparemment c'est dû d'après ce que
disait patate y est à une modification
rapide du ph qui est du riz modification
rapide de la température est en fait le
fait que la patate soit pas dans le sol
soit juste ou la paille permet justement
ce anti choc thermique qui va générer 7
7 galles et ce qui n'est pas le cas
lorsque la pâte est et dans le sol voilà
et donc cette année de fait on n'a
aucune galles on a assez ces progrès la
guerre leur plus
de développer des bacs je sais pas quoi
sur taillan niveau poids et sur un peu
un défi mais tout dépend de la place de
l'emplacement aussi la patate
ouais c'est sa patate en surface après
un excès d'azoté sur une peine non
comment ah oui oui après c'est une
question de oui mais tout dépend s'il ya
eu ce choc de température ou pas après
le l'excès d'azoté sur les patates ça
produit des malformations safed et des
tubercules qui sans qu'ils partent un
peu dans tous les sens sans on a eu
aussi un moment donné sur à des endroits
où effectivement il y avait trop de
crottin voilà donc itinéraire la bon feu
nous et ça c'est en début de saison mais
ça sur bâche noire pour aurait chauffé
le sol itinéraire carottes
enfin là ya pas vraiment de carotte
c'est juste un petit un petit roddick à
sinceny de carotte qui n'a pas
fonctionné
donc là on est sur des terres qui sont
quand même assez lourde et la carotte
elle aime à une terre légère sablonneuse
là on est sur des terres lourdes argile
eaux limoneuses est ce qui fait que l a
un petit peu plus de peine à démarrer
donc là on a trouvé finalement le truc
au bout de deux semi raté on a trouvé le
truc en en épandant d'abord la paille de
lin en pré germans la carotte et là on a
semé directement là dedans et ça a
marché
ça a marché tout de suite alors le
sillery culture ô combien un petit peu
difficile et mais représentative de la
richesse d'un sol donc là on évidemment
sans avec zéro fertilisation j'ai pas
mis de de halleux m'échappe céleri les
patates on met du du web du bon on peut
mais non le d'un moment calciques voilà
voilà ne sont quand même pas mal quoi
voilà est donc là cette année j'ai c'est
la toile de chambre
sur quelques cultures alors surtout le
céleri le chou avec l'idée me disant bon
c'est des cultures longue qui s'était
sur six mois de l'année bon le chou
peut-être pas six mois mais face ici
certains chou-fleur certains jouent
divers ces six à huit mois
donc en disant ils ont la toile le champ
on va se dégradera lentement et enfin de
culture je n'aurai plus qu'à passer le
broyeur pour pour coucher tout le monde
est derrière on peut repartir sur autre
chose
de fait lui le fait oui ça ça va le
faire
donc le seul inconvénient c'est le
réchauffement du sol au printemps donc
la toile de chambre et donc c'est une
toile 400 grammes au mètre carré un donc
le jeu aux chambres à deux versions la
400 grammes ou la 700 et 1 même la 400
grammes est déjà une toile relativement
isolante ce qui empêche donc le
réchauffement du sol au printemps ce qui
fait que c'est toi le champ ont pour
l'instant dans l'état des choses on ne
sait pas intéressant de l'utiliser avant
le mois de juin
et même si vous dites oui mais on
pourrait la colorée mettre un truc noir
là dedans
en fait ça changera pas grand chose
parce que c'est pas tellement la couleur
qui fait que la matière ainsi plastic
qui chauffe c'est parce que c'est du
plastique
tu prends la même matière j'suis pas tu
mets de la pierre noire
ça va chauffer en dessous quoi donc
c'est un problème qui n'est en alla
matériau lui-même faut quand même savoir
que c'est utilisé précisément pour
isoler le chambre voilà donc sur des
cultures tardive
ça fait le job et
maintenant faut arriver à l'intégrer
parce que sinon fall a fixé par
intégration parce que si on met des
griffes des griffes faut les chercher
maintenant
donc c'est un problème aussi voilà donc
ces jeux c'est un produit qui est
intéressant mais qui pour l'instant ne
me sens pas encore abouti pour être
utilisé de façon j'ai enfin je vais pas
dire généralisée en fin de de façon plus
intense mais bon à voir
c'est intéressant s'il arrive à tenir le
coup puis c'est intéressant pour des
paillages en 700 grammes paillage long
terme en arbre foresterie des choses
comme ça donc sur le chou les choux ont
malgré tout bien démarré mais c'est
parce que j'ai mis là j'ai commis tient
la technique c'est un petit peu spécial
c'était deux planches qui n'avait pas
été cultivées jusqu'à présent je n'avais
pas eu le temps d'occulter en amont donc
j'ai donné un petit coup de broyeurs un
petit coup de hertz rapide et puis j'ai
pris un le vieux fumier de cheval que
j'ai balancé dessus mais un petit peu et
perd je me suis pris le temps le
tracteur est invité remporte donc
c'était bien épais et j'ai mis le chou
là dedans me disant je suis peut-être
faire en train de faire une grosse
connerie je sais pas ce que ça va donner
un excès d'azoté et les choux son parti
et du feu de dieu
et voilà après enfin de culture avoir
avoir parce que les pommes les choux
fleurs
on a quand même enfin souffert ça va
encore on a connu des ratés 6 il a connu
des ratés
donc je pense que faut quand même
certaines mesures dans la zone qu'on
apporte aux choux si on veut des bons
résultats la fin et puis surtout aussi
c'est super quand on est des grands
shows comme ça des feuilles énorme mais
il faut qu'ils aient la place parce que
si ça arrive pas à faire la
photosynthèse suffisante le chou il va
pas mourir
et donc j'ai ce problème là d'avoir en
fait j'ai eu mes trois shows par trois
rangs par planche en fait enfin de
culture en sang il s'en sert et sa
mangue photosynthèse et ça fait quand
temps en temps quand même des ratés donc
d'où l'intérêt aussi pour moi d'élargir
les planches c'est vraiment donner la
place chou ça puisse vraiment faire un
maximum de photosynthèse
voilà on peut faire un petit tour rapide
au niveau du cabanon à onnens que la
pompe à eau avec le petit système
d'irrigation
ça peut donner des idées donc en fait
bon c'est un extraordinaire c'est une
pompe avec un surpresseur et des départs
de départ de circuits et
voilà c'est là alors j'ai acheté chez
chez des parois motoculture autrement
dit la vaupalière et ça donne
la pression on sent donc lille à la
pompe n'est en route appelée a besoin
lorsqu'il est plein et s'arrête
oui c'est lui qui régule en fait oui au
revoir sa passion là ça va mouiller
étaient protégés 60 centimes de
différence entre les deux pieds de la
serre donc ce qui ce qui fait qu'on a dû
faire des travaux de terrassement pour
amener la terre et que la falloir quand
même amendée de façon abondante avec le
tas de brs situe vrai bref qui dirait à
vous ça c'est du bois de hêtre est donc
là cet automne on va et télé ça dans les
deux les deux trois planches où la terre
a été raclés j'ai compensé pour
l'instant et du compost et donc on va et
télé ça avec du compost bien mûr et donc
ici on s'est retrouvé avec une partie
très pentu ou l'année dernière je
j'essayais de passer le broyeur pencher
sur le tracteur en craignant à chaque
fois de me casser la figure dans la
serre donc je me dis au lieu de passer
du temps à inutilement fin donnait un
coup de broyeurs
il vaudrait mieux utiliser cette zone de
façon efficiente
ce qui fait qu'on a fait un petit
travail on a avec l'appel 2 on a viré la
couche du haut on l'a mise de côté
il m'a fait un plateau on a consolidé
avec un une palissade et on a remis la
couche limoneuses par dessus voilà ça
fait toujours trois planches en plus un
petit boulot mais au final ça rapporte
bien parce que là on a fait l'oignon
dessus c'était une partie nos oignons
puis là j'ai relancé navets radis
voilà une manière de rendre efficiente
du terrain qui n'était pas disposé à ça
voilà alors on va en profiter pour
monter là-haut voir un peu le matériel
alors la partie mécanique
bon j'ai pas faire le vieux machos qui
montre son tracteur ce qui est
intéressant bon la petite chanteuse a pa
ta d'anjou parlait qui est d'un coût
très raisonnable et qui fait le boulot
en en une demi journée on peut faire on
peut faire les même pas quoi les 2000
mètres carrés de bataille qu'on a fait
cette année
à deux personnes voilà donc sans
pénibilité il y en a un qui est derrière
dessus qu'ils vérifient simplement que
les patates sont biens saisis par les
petites cuillères et donc ils sont
ensuite qui tombe dans le tube et puis
vous avez le socle qui ouvre on passe la
bio nous derrière et la patate est
planté donc ça c'est pour à peu de frais
oui ça que c'est 500 euros ce truc là on
peut faire des surfaces déjà très
intéressante lancée du neuf ça mais ça
acheter directement pologne par deux et
voilà donc petit matériel petit
investissement mais qui fait le boulot
et qui réduit de façon conséquente la
main d'oeuvre la pénibilité voilà donc
pour l'oignon j'ai pas de jets pas de
secret deux outils mystère qui pourrait
faciliter le repiquage
je m'étais intéressé à la bécane qui
avait mis au point terratec je sais pas
si certains l'ont vu l'outil de terratec
pour planter l'oignon est en fait dans
la réalité c'est pas aussi simple
sûr que c'est vraiment lourd faut
presque faut être une grosse baraque
pour pousser ce à tel point que le gars
chez qui la vend en occasion enfin que
j'ai contactés ils disaient qu'au final
il accroché derrière le tracteur pour
l'attirer
donc si la revanche c'est que ça ne va
pas être très intéressant après je pense
cette année m'ont personnellement
prendre le le
là bas je trouve la barge près trou et
vous avez vu que j'utilise en lozère
pour la match je pense que ça peut être
intéressant et puis de mettre les
bulbilles dans les trous ça peut éviter
le travail de désherbage je gardais le
le terrain relativement propre pour la
saison puisque c'est quand même une
culture longue l'oignon ici donc la
machine bleue c'est la fameuse
poinçonneuse à poirot voilà certains
l'utilisent aussi pour planter derrière
les mottes
bon personnellement moi c'est pour le
poireau simple suffit donc c'est bon
c'est un outil animé à des quatre points
sont à distance réglable bon orage ou
pas en enlever en rajouter voilà et qui
vous fait les trous ça on au casse j'ai
eu à 1000 euros
ouais donc chez un maraîcher breton qui
aujourd'hui fait vingt hectares
d'artichaut et 20 hectares de chou fleur
voilà et c'est assez intéressant on
arrive chez lui un grand hangar rempli
de machines tracteur 120 ch ou enfin
dernier cri et puis donc la vessie
bécane qui traîne dans un coin en
discutant avec lui c'est intéressant
parce que il m'expliquer sur modèle
j'expliquais ce qu'on faisait que la
femme lisez vous savez je crois que à la
fin du mois il me reste plus qu'à vous
donc
la mécanisation c'est bien après c'est
une question de deux raisons déchets
l'eau et puis il faut garder raison
puisque quand je voyais son tracteur
avec gps montre quand même quoi tu est à
40 hectares ce que tu as vraiment besoin
d'un truc aussi performant voilà donc
ces questions d'échelle faut savoir
rester à l'as on est quoi et donc ça
c'est j'ai eu aucun frais là dessus ça
me permet de faire les poireaux
rapidement sans que ça ça nous pompe
pendant une semaine quoi le broyeur
effectivement pour la paille pour
raccourcir la paille la lui descend sur
15 cm dans sa loi à huy aux cgp à
mesurer mais bon il a écrasé la paille
tu vas y à des coupelles ici ensuite qui
vont marquer et un monsieur largement
suffisant non des fûts voilà non non non
je suis trop jeune trop paresseux pose
non je gens mais avant je passe avec
l'épandeur et puis le broyeur et puis
c'est la poinçonneuse on met dedans
terminé et ça reste comme ça pour la
saison et quand c'est bien payet
vraiment haut niveau et on n'a pas trop
de problèmes on a eu un problème puisque
là c'était que du ici à cet endroit que
la paille de lin du pied de l'âne et ça
c'est pas suffisant
voilà ensuite dernier outil qui est qui
est marrant c'est une sableuse que
j'utilise pour l'épandage de des
matières fine que ce soit le la paille
de lin le compost donc voilà le principe
à sable c'est simplement ce un tambour
qui donc une cuve un tombeau ensuite qui
avec une
du métal gaufré mais qui va être le
sable donc c'est utilisés dans les
équipements sportifs les arts à ces
trucs là mais surtout les équipements
sportifs et est donc là on a détourné un
petit peu de sa faim parce que il faut
passer les matières plus épaisse donc on
a dû éloigner le lac ce du tombeau par
rapport à la cub pour faire passer la
paille de lin pour faire passer à autre
chose manquait un petit travail là
dessus on a changé les roues pour que le
tambour soient plus élevées pour que le
sap is enjamber le billon sont écrasés
quoi que ce soit et puis là j'ai mis
pour l'instant ça c'est un prototype en
bois une espèce d'entonnoir pour que je
verse avec mon godet je le remplis
autres acteurs donc je prends la la
matière au godet jeu la déverse
dedans et puis je me rappelle et
l'attelage est là j'ai mis là le
triangle gh attelage surtout mes outils
ce qui me facilite la chose c'est vite
fait quoi ce qui me permet aussi de
n'avoir qu'un seul tracteur
voilà alors celui-là il était il était
configuré ainsi était basculant il y
avait un terrain et donc au moment où on
a fixé trion l'attelage en enlever parce
que d'une part y servait à rien le vérin
puisque là que c'était beaucoup trop
et deuxièmement il nous gênait pour
fixer le trio la tâche après pour
changement non parce qu'en fait quand tu
charges en rentrant dans le tas du conte
presta matière et après tu as du
bourrage donc il vaut mieux charger par
des versements pour délier la matière et
ce qui fait que ça passe ça passe très
bien aller alors ouais enfin il faut les
deux fêtes
il ya plein de choses qui devraient
marche en théorie et puis en pratique ça
marche pas et on a il est quand même
passé trois fois je suis le ferronnier
d'engins jusqu'à ce qu' ils marchent
jédir nickel quoi que ce soit vraiment
fiable je sais j'ai une porsche g23
plancha payet junior en une demi heure
mais trois planches sans payet quoi
voilà ça c'est une
c'est un attelage pour une remorque
seaway si je veux aller à l'autre sert
et que je vais emmener la matière
organique d'ici je mets la matière dans
la remorque et puis je pars avec ouais
voilà c'est ça ouais donc le haut mais
la côte et de crochet d'attelage tu vas
baryton tracteur mais il sait combien de
chevaux soit 164
non c'est ce qu'il faut c'est ce qu'il
faut pour pour tous à peu près enfin
pour beaucoup de choses disons surtout
pour au niveau charger si on veut
charger la matière sans passer son temps
à faire des allers-retours cij à faire
des allers-retours pour charger un
épandeur ça va pas être rentable quoi
donc là je peux vraiment saisir de la
matière il est là un vrai pont avant ils
assez costaud ce que la puissance soit
toujours aussi avec eux la le format
quoi et donc il faut ce format là pour
roche pour le charger d'une part et puis
même bon là j'ai j'avais un petit et
pendant que vous avez au bout de la
serre là bas qui vient pour repasser
sous serre mais dès que je suis en
planches en extérieur c'est pas
suffisant je n'arrive pas avec un
épandeur à faire une plongée 50 m donc
j'ai trouvé sur le bon coin un épandeur
plus grands la scène là on est dans les
six tonnes et pour tirer 6 tonnes il
faudra 60 chevaux prêts plus ce n'est
pas nécessaire avec 60 on s'en sort tous
les choix en plus ça va coûter de
l'argent pour rien et donc mais là je
pense que le ratio est bon quand j'ai eu
la chance de trouver en occaz c'est
c'est assez rare à trouver un kubota
d'occasions de ce format là oui voilà
donc de l'autre côté vous avez peut-être
vu à l'entrée en en a' le ja l'épandeur
la benne le gouailleur la herse et la
buteuse
mais l'idée c'est qu'avec sa jeu en
étant seul je peux faire l'essentiel du
travail de production et on peut
envisager de faire des plus grandes
surfaces 100/100 harper en disant pas
comment je vais faire quoi là on soit
jeu à réfléchir mais bon notre notre
modèle c'est d'avoir quand même hein
comment dire un salarié enfin une
personne en plus pour l'instant on
travaille en 1/2 avec mon épouse qui s
occupe de la cueillette de la vente de
la des livraisons donc en était c'est
vraiment c'est plus qu'un full time job
c'est ce que la cueillette -selon les
haricots les tomates ou ça c'est
beaucoup et 1 et donc vu le potentiel
qu'on a je pense qu'on pourra grandir
encore un petit peu vu aussi les
possibilités de vente pour agrandir
encore un peu et puis à 100 l'a intégré
une troisième personne et je pense que
là on aura un modèle qui sera cohérent
bah moi je pense qu'on pourrait arriver
à là on peut passer on pourra passer à
deux et demi après faut voir la surface
qu'on va augmenter tout dépend ce que
c'est si celle ci c'est la tomate
évident c'est autre chose que si c'est
de la betterave quoi donc je pense qu'en
tomates on est bien là c'est cet été
depuis la fin juillet on sortait 400 à
500 kg par semaine
donc là il sait bien on va pas aller
plus loin
aller plus loin c'est aussi plus de
travail a entaillé je pense ça va faire
beaucoup
par contre en légumes de plein champ il
ya encore de la marge
et cette marche là on va essayer de
l'exploiter donc ça va être sa 28 du
semis ça va être encore faire plus de
carottes on peut faire plus d'épinards
des choses comme ça
on a encore la marge et une marge
nécessaire d'ailleurs si on veut mettre
une troisième personne sur sur
l'entreprise vrai bon on essaie aussi de
pour rentabiliser justement en plein
temps de d'envisager un autre atelier
qui permettrait à ce moment-là de
comment dire d'être sûr que le plein
temps va être rentable
voilà donc on pense à un atelier poulets
de chair à voir si on va pouvoir le
concrétiser aux portes pour l'instant
c'est à 10d d'études voilà globalement
l'appellation d'un lynchage sur ceux
vivant elle est vraiment différente
entre ce qu'on a vu
mais c'est ce que je disais on a la même
agronomie mais on a des concrétisations
qui sont qui sont très différentes et ça
c'est en fonction de du contexte en
fonction des personnes en fonction
et puis des objectifs qu'on a moi je moi
ça m'amuse la mécanisation je pense que
vincent ça m'emmerde quoi était là et
non et puis l'objectif de vincent c'est
de cesser ses il y arrive c'est moi je
trouve ça super quoi de d'avoir moins
avec moins de moyens de faire un maximum
quoi voilà donc chacun son jeu sa vision
des choses et 50 l'utilisation
c'est très bien je trouve ça bien que
justement il ya des formes différentes
et même pour vous c'est bien parce que
ça vous permet de voir des choses
différentes et de faire après en
fonction de vos aspirations de vos
envies c'est faux mais tu me sens qu'est
ce qui pose la question là c'était quoi
le sens de votre question entre le
système ou pas en fait le point commun
c'est l'apport carbonées sur les
planches voilà mais après je pensais à
la mécanisation et travail du sol ici à
travail du sol là chez toi y'en a pas
après en fait moi mon système
mon système se rapprochent vachement du
tien sauf que j'utilise du bush vaut
pour amender mon sol au lieu de doubs de
la paille de lin de la paille et tout ça
enfin je trouve que c'est assez proche
finalement ton siens de ton système
voilà et voilà c'est juste que ça est
par contre beaucoup plus éloignés fois
j'aurai beaucoup plus de changements
quoique pour arriver aucun est en fait
j'en suis pas sûr parce que c'est moins
de mécanisation
donc en fait les solutions me paraissent
en vue toupin la journée n'a permis de
constater que j'étais peut-être pas si
loin que ça de ce que j'imaginais mois
du marché sur ceux vivant quoi voilà
voilà donc après commercialisation comme
disait vincent bon on est dans des dunes
dans une assise défavorisés donc au
début nous on est parti de rien on
n'avait pas d'âme a pas de on est voilà
on a sorti un champignon de nulle part
quoi et donc il fallait s'y reconnaître
il a on a commencé à vendre au bourg de
rotin pour donner une idée la première
année et puis ensuite on a commencé à
faire des marchés donc aujourd'hui on
fait en fait de marcher on a le
restaurant un restaurant semi
gastronomique qui est ici qui
travaillent beaucoup de légumes et qui
nous prend beaucoup de légumes très
intéressante très rare de trouver un
souhait de trouver des restaurateurs des
cuisiniers qui travaillent le légume
général c'est viande poisson sauce et
puis légumes c'est le parent pauvre
elad en avoir un qui fait vraiment
l'effort de travail et légumes c'est
chouette quoi sinon bon c'est les
magasins c'est biocoop c'est le magasin
producteurs
deux écoles primaires bon ça reste
anecdotique
et puis un autre magasin bio à lisieux
le cabba voilà donc c'est assez
diversifiée et de fait ont géré par
rapport à d'autres confrères qui sont
dans des qui sont proches de ville ou
dans des lieux plus huppés qui peut se
permettre de vendre la ferme point un an
que ce soit guillaume que ce soit côté
marca je crois ils vont eux ils vont
toutes leurs productions la faire ça
c'est le grand luxe de total et non que
non ça qu'on dépense quand même pas mal
d'énergie de temps dans la dans la
livraison dans le fait de dispatcher
lundi dans les différents réseaux
en même temps c'est toujours pareil hein
si vous mettez les au nom dans le même
panier un jour pouvait on associe si
vous avez des différents paniers ça
marche moins bien d'un côté sa marge
nulle autre enfin donc ce qui fait qu'au
final on arrive toujours à écouler la
marchandise
cet été on a eu un petit peu peur avec
en étant devant des les montagnes de
plateau de tomates et vont finalement on
a réussi à écouler en écoulant droite à
gauche à ne pas avoir quasiment
quasiment pas de pertes
voilà donc faut je pense que c'est
pareil tout dépend où vous êtes un
c'est bien de dire ouais chouette je
suis dans un super endroit je peux tout
écouler en temps mieux maintenant les on
sait pas de quoi demain est fait je
trouve que c'est toujours bien d'avoir
des plans b et donc d'avoir un réseau
minimaux diversifiée et aussi le fait
que pas en vendre en magasin c'est bien
parce que bon ils vous prennent quand
ils vous prennent un petit peu le
problème du bio coop je trouve c'est
qu'on est on est cinq six producteurs
pour le même magasin qu'est ce qu'il va
faire lui en face il va il va essayer de
faire passer tout le monde et donc tu
proposes en légumes
nous on lui propose même plus de tomates
variétés anciennes par exemple parce que
il la prend déjà chez les producteurs
donc au liban que la tomate classique
alors que on est peut-être ceux qui en
ont le plus de variétés anciennes
mais bon c'est c'est un petit peu c'est
un petit peu ce problème quand on est
cinq six producteurs sur le même magasin
5,6 maraîchers on passe à tour de rôle
et ce qui fait qu'on ne peut pas prévoir
exactement la production tu fais des
choux fleurs
il ne les prendrait de les prendre à
partie sais pas
[Applaudissements]
oui c'est ça pour l'instant on est tous
encore relativement petit donc ça se
fait finalement ça se fait sans trop de
casse mais si si si chacun grandi après
ça ça risque de fa voilà mon allée les
issues des solutions sur paris mais
c'est bien les magasins mais on vous
vendez quand même 30 % moins cher par
rapport à du marché par rapport à la
vente directe donc on peut pas avoir que
du magasin on vit pas avec ça les 30%
ça va être votre salaire quoi et donc il
faut garder absolument de la vente
directe
sinon on se tire une balle dans le pied
quoi voilà faut les deux voilà voilà
ah oui lombricompost effectivement donc
une solution contre les champignons
cryptogamiques donc mildiou oïdium
rouille
voilà alors ça c'est c'est une une
petite recette alors je parle pas de
bourdes du père l'a pas mais c'est quand
même une petite recette qu'on a élaboré
sur la base d'un travail qu'elles aient
fait j'en aurai lespinasse alors lui il
était chercheur à l'inra il a sorti un
petit bouquin mon jardin au naturel ou
d'expliquer comment sur 100 mètres
carrés il nourrissait quatre personnes
et donc lui les îles et dans le trip
n'en permaculture couverture végétale et
c est abandonné donc il évoque cette
piste il parle du désign foetida le
fameux champignon nettoyeur du sol et en
disant que ça ferait faudra voir avec
ceux lombricompost de a priori on
devrait pour l'utiliser dans la lutte
contre les champignons cryptogamiques et
donc ils aimaient l'idée en donnant une
ligne 2
pratique l'idée c'est de démultiplier
les champignons et bactéries qui sont
dans ce lombricompost ce qu on a
remarqué que quand les ignares foetida
passe quelque part ils nettoient ya plus
de métaux lourds il ya plus de saleté là
dedans et par contre il reste il ya
beaucoup de il ya tous les champignons
que qui ont été créés par l'activité
biologique qui sont là les bactéries
donc il s'agit de l'aider multiplier en
on comprend du lombricompost on rajoute
de l'eau après bon demandez pas des
quantités moi je fais ça la louche et
puis mais en gros alors après on rajoute
du sucre et la farine
donc la farine pour démultiplier
champignons le sud pour des métiers les
bactéries et puis on aère tout ça on met
un but leur d'aquarium pour maximiser
contact avec l'oxygène et on laisse 24
36 48 heures et un moment on va le long
convoi le filtre et le pulvériser ce
moment est très simple en fait ça va
sentir la levure
c'est qu'il ya beaucoup de champignons
là dedans abandonné ça sent la levure
ses traits à 10,13 être amusant comme
phénomène donc la rance et là il ya
vraiment du champignon on le filtre on
vaporise et et c'est c'est presque
infaillible quoi alors qu'est ce qui se
passe réellement serre en trois jours le
le champignon cryptogamiques et nécrosés
il est emprisonné il dessèche et trois
quatre jours après on voit il est né
creuser la feuillée brune la wii à la
pourriture grise et les brunes on avait
parlé d'ailleurs de l'information
mycorhizes avec c'est marc-andré seul os
et puis le désinformateurs alors bon il
n'avait pas étudié vraiment la question
il n'avait pas de réponse précise mais
bon ce qui se dégage est qu'un
globalement c'est que le phénomène qui
se produit c'est que cette
démultiplication de champignons ça fait
ce qui se fait dans la nature c'est le
plus fort qui l'emportent sélection
naturelle ou c'est ce qui se passe dans
la guerre c'est plus fort qu'elle
emporte la de champignons différents qui
arrive sur ce sur ce podium sur ce semi
diu ça le sale emprisonne et une foi qui
l'emprisonnaient il dessèche et humeur
et donc là on a un exemple de lutte
biologique
plus naturel tumeur en fait en balance
des champignons sur en autres
champignons et on sait que les
champignons qui sont dans l'ombre et
compost etc des champignons en organique
et y font le boulot le bon boulot contre
l'écriteau gamiq en gros seins voilà en
résumé le lac sans qui ce qui se réalise
et donc nous la fait l'essai deux fois
sur première année on a failli perdre
nos tomates
parce que j'avais c'est la première
année j'avais mal géré et l'aération
d'acer donc on tâtonnait encore un petit
peu et en fait on pense toujours à
essayer de garder un maximum de chaleur
en fait non matin vous aurez votre serre
vous aérer même s'il fait pas beau
dehors vous à airvault de serre faut que
ça après circulent faut que ça sèche et
on connaît aujourd'hui les conditions de
d'éclosion de 2010 où c'est quand même
très assez précis aujourd'hui c'est
cette heure 1 températures entre 15 et
20 degrés avec enfin voilà les faux faut
relire le truc mais les conditions sont
assez précises mais en gros c'est
vraiment l'humilité qui n'arrive pas à
se dégager et donc quand vous fermez une
serre quand vous essayez de faire fermer
bien l'humanité n'aurait pas dégagé et
sont les conditions étaient optimales
pour le développement du champignon et
donc ça nous a permis de sauver la
culture en première année il ya quatre
ans voilà et puis on a essayé l'année
d'après et volera bon maintenant ça va
on n'a pas eu trop de problèmes et on a
ici aussi sur le home alone de la courge
à un moment où la cour j'ai encore
relativement jeune ou les fruits sont
pas sont à peine formés ou le cisa se
développe la qualité du fruit risque
d'être médiocre et donc on avait traité
de fait ce qu'on avait
on a eu le même bon résultat et des
belles courge derrière voilà à huy le
pulvérisateur wii ou l'atomiseur ce que
vous avez ouais ouais moi c'est
l'atomiseur c'est trop long l'atomiseur
et qu'elle a la capacité de venir vous
pouvez projetée par en dessous sous les
feuilles ce qui est quand même très
intéressant quand vous voulez quand vous
traitez par exemple savants noirs
vous êtes plein de cuisson il se met
souvent sous la feuille les pas dessus
et hop uvc c'est super dur quoi de alors
qu'avec l'atomiseur vous avez une buse
qui a la forme pour justement soufflé
par dessous c'est super efficace et
c'est très rapide parce que sinon dit
qui dit m du savon noir c'est un peu le
c'est un peu le bagne kwassa punissait
punition de la journée non non
l'atomiseur c'est à ces ados et ados
donc ouais tu as lattes as tu pas en
rangs s'était remis qu'en matière
thermique oui émeutes et thermique ouais
ouais ouais
et donc ce qui donne qui permet vraiment
d'avoir la projection quoi qu'on peut
régler tout ça parce que c'est un petit
investissement est quand même pour un
petit billet de 400 euros mais mais vu
la facilité de traitement derrière c'est
franchement c'est intéressant surtout
quand on a des surfaces à faire lors des
rangs et des rangs non je l'achète en
fait on a là on a la chance ici dans le
coin d'avoir des des producteurs de
lombricompost et
lombricomposteur et
ouais donc ça c'est c'est plus simple
voilà voilà
on a fait le tour
qui niveau temps de travail des deux est
comment oui oui on peut dire ça
on travaille toute la semaine on se
donne le dimanche et encore parce que
dimanche après midi ou soir il faut
aller cueillir pour le préparer le
marché de lundi matin oui c'est pas une
bonne idée on a démarché de lundi mais
ça existe et ça marche
alors ça pour l'évêque donc si une
région déjà plus touristique
l'hiver c'est un marché vieux mais sinon
beaucoup de parisiens beaucoup de
touristes donc ça reste quand même un
marché intéressant oui mais sinon oui
oui c'est du entre 50 et 70 des semaines
sinon les périodes libyen ça redescend
un peu oui quand même moins après c'est
tout dépend ce que ce qu'on veut faire
c'est vrai que moi j'aime bien bricoler
donc je passe mon hiver à bricoler à
faire des installations etc
je suis pour voilà j'aime bien si
j'aimais pas je ferai pas
surtout que
oui bon là des communes kabanov le faire
quoi c'est ça tu fais pas en saison
pas le temps ouais sinon on chez nous on
a notre point de vente on a une chambre
froide et elle nous a déjà sauvé pas mal
de légumes la chambre froide avait pas
grande effet sept mètres carrés mais en
sur 7 mètres carrés face à un beau
volume quoi donc on peut mettre déjà pas
mal de choses c'est un investissement
c'est vrai mais fois personnellement je
trouve ça se rentabilise non non non
c'est une autre point de vente c'est la
maison est à 500 m ouais ouais
oui encore un truc mais ça va venir ça
va venir
on va y arriver a regroupé tous à
rassembler les éléments du puzzle
ouais mais bon c'est ça l'avantagé de
dire quand vous êtes jeunes vous partez
de pas grand chose dans le temps vous
pouvez construire petit à petit donc
nous on était déjà établi enfin une
famille enfants donc c'est plus
compliqué on finit par y arriver quand
même et donc là maintenant aussi ce qui
nous manque c'est un vrai bâtiment
agricole là pour stocker les noms en
fait non là on a juste fectivement à la
pièce à côté une petite pièce ici j'ai
un peu de bazar là haut mais l'accès est
épouvantable donc là depuis quelques
jours je me suis jeune je loue un petit
bâtiment industriel dans un petit
bâtiment industriel à côté pour stocker
les palox de patates carottes
enfin tous les légumes racines et puis
mettre le matériel à euros pour l'hiver
quoi voilà donc ça ça va être un une des
prochaines étapes c'est le bâtiment
agricole voilà voilà
ainsi avec plaisir

Partager sur :