Logo MSV Normandie officiel.png

Haricot

De Triple Performance
(Redirigé depuis Catégorie:Haricot)
Aller à :navigation, rechercher
Icone categorie Cultures.png Cultures - Cultures légumières - Phaseolus vulgaris
Zone géo origine : Amérique Centrale / du Sud
Nb jour germination : 5 à 8 jours
T° germination : Optimale de 15 à 25°C



Conservation graines : 2 ans
Rendement : 1,5 kg/m² nain et 4 kg/m² à rame
Densité : haricot nain : En poquet espacement de 3 à 7 graines à 25 x 35 cm, haricot à rames : Espacement de 12 x 100 cm
Auteur :wanko (CC BY 2.0)
Production

Il existe deux type de haricots : les variétés naines, qui n’ont pas besoin d’être tuteurées, et les variétés grimpantes, tuteurées, qui durent plus longtemps et permettent une récolte plus ergonomique.

C’est une culture qui se valorise bien et qui est appréciée des clients. Cependant attention au temps de récolte qui conditionne souvent la rentabilité de cette culture.

Préparation du sol

Le haricot possède un bon système racinaire qui fixe l’azote atmosphérique à partir du stade floraison. En début de saison un bâchage précédant la culture limite la pousse d’adventice.

Haricots nains sur bâche


La culture d’haricot est conduite sur bâche ou sur mulch organique, la paille s’apporte manuellement dans les serres sur une épaisseur de 10 à 30 cm. Soyez vigilant pour les plantations du début de saison car en cas de gel, la paille empêche la chaleur du sol de protéger les plants. Préférez un paillage tardif pour une meilleure reprise des plants.

Implantation

Tuteurage haricots nains et à rames

Pour le semis direct d’haricot nain des rangs espacés de 40 cm sont dégagés dans la paille. Le semis se réalise en poquets de 3 à 7 graines tous les 25 cm. Pour les haricots à rame l’espacement à respecter est de 12 cm sur le rang et d’1 mètre entre les rangs pour faciliter le passage à la cueillette.


Le palissage de la culture nécessite l’aide de ficelles ou de filets, de préférence biodégradables pour laisser les résidus sur place à la fin de la culture. En extérieur des structures en bambous ou fer à béton peuvent également être montées afin d’y tendre des ficelles permettant aux haricots de grimper.

Astuce : Le haricot rame est intéressant pour sa récolte facilitée et sa période longue de récolte tandis que le haricot nain l’est pour sa précocité.

Suivi de culture

Le haricot est une plante à développement rapide et qui est donc assez concurrente face aux adventices. Un désherbage manuel pourra être nécessaire si des adventices venaient à percer le paillage. Dans ce cas, ajoutez de la paille aux endroits à risques. Le haricot est une plante volubile qui s’enroule facilement autour des ficelles verticales, il n’y a pas forcément besoin de tuteurer manuellement.

Irrigation

Haricots en association avec tomates

La levée du semis n’est pas très gourmande en eau, un arrosage avant semis est conseillé si le sol est trop sec. L’irrigation se fait par goutte-à-goutte en évitant un arrosage à l’eau froide. Ensuite, l’irrigation doit être régulière, adaptée à la météo et matinale.


Par météo chaude, un rapide arrosage par aspersion prévient l’apparition de certains ravageurs (acariens rouges) en plus de réduire la température dans la serre (à maîtriser car cela peut favoriser des maladies cryptogamiques).

Les besoins sont plus importants à partir de la floraison. Attention les arrosages en pleine chaleur peuvent faire avorter les fleurs.

Récolte

La récolte manuelle se fait au stade où les grains du haricot sont à peine visibles de l’extérieur. Avant les rendements seront moindres malgré une tendresse de la gousse, après le haricot devient plus filandreux. La récolte est réalisée tous les 2 à 3 jours pour toujours s’assurer le meilleur stade de maturité. Une cueillette efficace conditionne la rentabilité de la culture (5 kg/h au moins). Attention aux gousses humides qui se conservent moins bien.

Stockage

Les haricots ne se conservent pas longtemps, la vente en frais est privilégiée. La conservation dure environ 8 à 10 jours à une température entre 5 et 10 °C et une hygrométrie autour de 95% .

Bioagresseurs

  • Les principaux problèmes sont les maladies fongiques favorisées par une culture trop dense et mal aérée. Veuillez à ne pas excéder dans les arrosages et favoriser une bonne aération de la culture.
  • Les insectes comme les pucerons, les acariens,... peuvent coloniser la culture sans nécessairement poser de gros problèmes.

Variantes possibles de l’ITK

Haricots à rames en extérieur

Il est aussi possible de faire un élevage de plants en motte

qui seront replantés plus tard. Cela permet de gagner en précocité surtout en début de saison quand les températures ne sont pas idéales pour un semis en pleine terre. Cela limite aussi le risque de perte dû aux rongeurs. Le semis est fait en pépinière en plaques alvéolées ou en mottes pour un repiquage au stade deux feuilles, soit environ 1 mois après.


Galerie photos


Sources

Annexes

Partager sur :