Triple Performance

Cultiver des légumineuses / fabacées

De Wiki Triple Performance
Icone categorie Pratiques.png Pratique agro-écologique
Cet article est issu de la base GECO[CC BY-NC-SA 3.0]. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo Geco

1. Présentation

Caractérisation de la technique

Description de la technique :


 


Anne Schneider UNIP A.schneider(at)unip.fr Paris (75)
Nathalie Blosseville UNIP N.blosseville(at)unip.fr Paris (75)
Alexandra Cherifi Exploitation Agri-viticole Auxerre-La Brosse alexandra.cherifi(at)educagri.fr Auxerre (89)
Marc Moraine INRA marc.moraine(at)toulouse.inra.fr Toulouse (31)
Rémy Ballot INRA remy.ballot(at)grignon.inra.fr Grignon (78)

Lutte contre les courriers indésirables : Pour utiliser ces adresses, remplacer (at) par @


Introduire dans la succession culturale des plantes de la famille des légumineuses en tant que cultures de vente ou culture fourragère : des protéagineux, des légumineuses fourragères ou des légumes secs.


Exemple de mise en oeuvre : Introduction de protéagineux dans des rotation à base de céréales à paille et oléagineux


Précision sur la technique :

L'introduction de légumineuses dans la rotation permet simultanément de diversifier les familles botaniques et les périodes de semis.


Période de mise en œuvre Sur culture implantée


Echelle spatiale de mise en œuvre Exploitation


Application de la technique à...

Toutes les cultures : Sans objet


Positif Tous les types de sols : Facilement généralisable


Des nuances sont à prendre en considération en fonction de l'espèce : pois déconseillé sur sol à forte piérosité (problème de récoltabilité), féverole déconseillée sur sol superficiel, lupin déconseillé sur sol à forte teneur en calcaire actif, luzerne déconseillée sur sol acide ou hydromorphe...


Positif Tous les contextes climatiques : Facilement généralisable


Dans le cas de contexte climatiques caractérisés par une disponibilité en eau insuffisante, l'irrigation peut permettre de compenser les déficits hydriques.


Réglementation

Influence POSITIVE


Aide couplée protéagineux (UE)


Aide supplémentaire aux protéagineux (FR)


MAE rotationnelle ou diversité des cultures


MAET liées à des bassins d'alimentation de captage imposant des seuils maximals de dose d'azote et des réduction d'IFT




2. Services rendus par la technique



3. Effets sur la durabilité du système de culture

Critères "environnementaux"

Positif Effet sur la qualité de l'air : En augmentation


acidification : DIMINUTION


émission GES : DIMINUTION


Positif Effet sur la qualité de l'eau : En augmentation


N.P. : DIMINUTION


Positif Effet sur la consommation de ressources fossiles : En diminution


consommation d'énergie fossile : DIMINUTION


Neutre Autre : Pas d'effet (neutre)


Transfert polluant vers eaux (N, P, phyto ...) : Diminution


Produits phytosanitaires (rupture des cycles des maladies et des adventices permettant une économie de pesticides). Pour l'azote, effet plus variable : d'une part moindre consommation d'engrais azotés industriels ou organiques, d'autre part reliquats post-récolte et entrée hiver souvent plus importants juste après pois du fait de la profondeur d'enracinement moindre mais moins important après la culture qui suit le pois (deuxième campagne), d'où un risque de lessivage des nitrates supplémentaire après la culture de pois mais un risque moindre après la culture qui suit le pois. (remarque: les reliquats post récolte ou entrée hiver plus importants ne sont en général pas dus aux résidus de culture: relativement riches en azote mais moins volumineux, les résidus de pois restituent en général une quantité équivalente d'azote que les résidus de céréales ou de colza).


Transfert polluant vers air (N, P, phyto ...) : Diminution


Moins d'acidification et moins de potentiel de formation d'ozone pour les rotations avec légumineuses.


Consommation d'énergie fossile : Diminution


Diminution significative de la consommation d'énergie fossile (engrais azotés absents en culture légumineuses et réduits sur la succession culturale)


Dégagement de GES : Diminution


Diminution significative des GES de la rotation (notamment de N2O avant et en culture): une rotation sur trois ans comportant un pois réduit de 20% les émissions au champ. Explications: très peu d'émissions sur légumineuses (absence d'émission de N2O liée au processus de fixation azotée symbiotique, pas d'engrais azotés donc pas d'émissions associées à ces intrants) et moins d'émission des autres cultures de la rotation avec légumineuses (majoritairement du à la réduction des engrais azotés utilisés).


Biodiversité: augmentation


Diversité des cultures, diversité de la faune et la flore associées


Consommation d'eau: Diminution


Diminution de la consommation en eau dans le cas de protéagineux de printemps par rapport à des cultures d'hiver. L'implantation de légumineuses pluriannuelles (luzerne…) dans des rotations à base de cultures d'hiver peut en revanche entrainer une augmentation de la consommation en eau par des prélévement prolongés.


Critères "agronomiques"

Positif Productivité : En augmentation


L'impact se mesure à l'échelle de la succesion des cultures : le blé de pois a un rendement majoré de 8,4 q en moyenne par rapport à un blé sur blé. Le colza aussi a un rendement majoré après pois. L'effet précédent des légumineuses est peu variable d'un contexte pédo-climatique à un autre.


Positif Fertilité du sol : En augmentation


Les légumineuses par la fixation d'azote contribuent à enrichir le sol en azote et à terme à augmenter le potentiel de minéralisation. Les légumineuses permettent une meilleure efficience de l'azote : l’absorption ET la valorisation de l’engrais apporté en rendement sont toujours supérieures (ou égales) en précédent pois (par rapport aux précédents colza et blé). Certaines légumineuses ont également un effet positif sur la structure du sol notamment via leurs système racinaire pivotant (luzerne, féverole).


Neutre Stress hydrique : Pas d'effet (neutre)


Positif Biodiversité fonctionnelle : En augmentation


Les légumineuses sont des plantes avec des fleurs papillionnacées souvent riches en nectar favorables aux pollinisateurs.


Neutre Autres critères agronomiques : Variable


Pression maladies : variable


L'introduction de légumineuses dans des rotations à dominante de céréales à paille permet de limiter la pression de certaines maladies sur ces cultures (piétin verse, échaudage…). En revanche, une fréquence de retour trop importante de certaines légumineuses peut entrainer une augmentation de la pression d'autres maladies : aphanomyces dans le cas du pois ou de la lentille et de certaines espèces implantées en interculture, sclerotinia dans le cas de rotation comportant également du colza...


Pression adventices : Diminution


Par exemple vulpin sur céréales


Critères "économiques"

Positif Charges opérationnelles : En diminution


Azote (moindre consommation d'engrais azotés par la rotation, permise par la fixation symbiotique et meilleure valorisation de l'azote en rendement par la culture suivante), phytosanitaires (rupture du cycle des maladies et des adventices). Dans le cas de systèmes polyculture-élevage, l'introduction de légumineuses peut permettre de réduire les charges en alimentation animale.


Neutre Charges de mécanisation : Pas d'effet (neutre)


Neutre Marge : Variable


La marge des protéagineux (pois, féverole, soja, lupin) est actuellement moins intéressante que d'autres cultures (blé, colza) mais la marge de la culture assolée qui les suivent est meilleure que la culture non assolée (meilleur rendement et charges réduites), ce qui se révèle aussi vrai sur les autres cultures de la rotation avec protéagineux par rapport à la rotation sans protéagineux. C'est pourquoi sur de plusieurs cas étudiés, en prenant en compte les effets précédents, la marge est maintenue, ou légèrement diminuée, ou bien améliorée si la gestion de la rotation et des itk permet d'accéder à des primes spécifiques (MAET rotationnelle, ou mesures avec seuil de dose azotée ou réduction d'IFT). On gagne systématiquement à inclure un pois entre deux blés.


Critères "sociaux"

Neutre Temps de travail : Variable


La récolte du pois peut impliquer une charge de travail plus importante à la récolte en cas de verse (nettoyage de la moissonneuse, risque de casse…).


Négatif Période de pointe : En augmentation


Calendrier des travaux plus facile à gérer car étalement


Technicité requise : augmentation


Apprentissage nécessaire si nouvelle culture : acquisition de technicité ou compétences spécifiques (semis, récolte) et prise de risque dans la conduite d'une nouvelle culture.


Positif Effet sur la santé de l'agriculteur : En augmentation


Contribution au respect de l'environnement : augmentation


Maintien de la diversité, absence d'engrais azotés sur légumineuses et doses réduites sur les cultures suivantes, diminution des phytosanitaires sur l'ensemble de la rotation


Neutre Temps d'observation : Variable


Certaines espèces de légumineuses impliquent plus d'observations que les céréales à paille mais pas plus que le colza (surveillance des insectes au printemps sur pois, féverole…).




4. Organismes favorisés ou défavorisés

Bioagresseurs favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions


Bioagresseurs défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions


Auxiliaires favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions


Auxiliaires défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions


Accidents climatiques et physiologiques favorisés

Organisme Impact de la technique Précisions


Accidents climatiques et physiologiques défavorisés

Organisme Impact de la technique Précisions




5. Pour en savoir plus

  • Disponibilité en azote issue de l'effet du précédent légumineuse, de culture intermédiaire et d'engrais organique
    -Prieur L. (CREAB), Justes E. (INRA)


AlterAgri n°80, p13-17, Article de presse, 2006

  • Diversifier les rotations céréalières notamment avec du pois et du colza – Données récentes d’expérimentations et d’études.
    -Schneider A (UNIP)., Flénet F., Dumans P (CETIOM)., Bonnin E. (CA 58), De Chezelles E., Jeuffroy M.H. (INRA), Hayer F., Nemecek T. (Agroscope), Carrouée B. (UNIP)


OCL n°17-5, p301-311, Article de revue avec comité, 2010

  • Economie et environnement - L'intérêt du pois se révèle à l'échelle du système de culture
    -Schneider A., Carrouée B. (UNIP)


Perspectives agricoles n°380, p4-7, Article de presse, 2011

  • Environmental impacts of introducing grain legumes into European crop rotations
    -Nemecek T. (Agroscope)


European Journal of Agronomy, n°28, p380-393., Article de revue avec comité, 2008

  • Evaluation with the AlomySys model quantifying the effect of cropping systems on a grass weed
    -Colbach N. (INRA), Schneider A., Ballot R. (UNIP), Vivier C. (CA89)


OCL n°17, p292-300, Article de revue avec comité, 2010

  • Grain legumes for european growers - LINK production survey analysis
    -Pahl H., Funk T. (Technical university of Munich), Krüpl C. (Agricultural university of Vienna)


Grain legumes n°30, p22-24, Article de revue avec comité, 2000

  • Le pois dans la rotation, une culture altruiste
    -Tiers N. (Cultivar), Schneider A., Ballot R. (UNIP)


Cultivar n°633 , p32-34, Article de presse, 2010

  • Prise en compte des effets précédents dans la rentabilité des cultures - Pour gagner plus avec du colza, placez le après un pois !
    -Dumans P., Flenet F., Wagner D. (Cetiom), Bonnin E. (CA58), Schneider A. (UNIP)


Perspectives agricoles n°368, p4-8, Article de presse, 2010

  • Protéagineux - L'intérêt économique des rotations diversifiées
    -Carrouée B. (UNIP)


Perspectives agricoles n°303, p12-15, Article de presse, 2004

  • Protéagineux dans l'assolement - Un effet précédent qui ne se limite pas au gain de rendement
    -Dubois G. (UNIP)


Perspectives agricoles n°336, p64-66, Article de presse, 2007

  • Rentabilité des protéagineux dans la rotation - Quelle valeur économique pour l'effet du précédent ?
    -Schneider A., Ballot R., Carrouée B. (UNIP), Berrodier M. (Arvalis)


Perspectives agricoles n°360, p6-11, Article de presse, 2009

  • Rotations pois/blé : comparaison des bilans azotés
    -Aveline A., Crozat Y. (ESA Angers), Carrouée B. (UNIP), Gillet J.P. (ITCF)


Perspectives Agricoles, n°239, p36-40, Article de presse, 1998

  • UNIP
    -UNIP


Site Internet




6. Mots clés

Méthode de contrôle des bioagresseurs : Contrôle cultural


Mode d'action : Action sur le stock initial


Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides : Reconception


Annexes

Retours d'expériences évoquant cette page

➜ Voir plus de retours d'expériences...

Est complémentaire des leviers