Mise en place d'un atelier céréalier en agriculture de conservation des sols

De Triple Performance
Icone categorie Retours d'expérience.png Exemples de mise en œuvre - Samuel Jacquet
EARL Delimo.jpeg



Présentation de l'EARL Delimo

L'EARL Delimo est une exploitation familiale céréalière gérée par Samuel Jacquet et son père.

  • SAU : 80ha
  • Productions :
  • Exemple de rotation en place : 2 Maïs - 1 Soja - 1 Blé dur - 1 Orge, blé tendre ou pois chiche. La rotation s'effectue sur 6 ou 7 ans environ.
  • Transformation du blé dur en pâtes dans le labo à la ferme et transformation du blé tendre en farine.
  • Sol argilo calcaire, 18% d’argiles, très caillouteux
  • 80% des parcelles sont irrigables soit en intégral soit en enrouleurs (ils en ont 3) par l’eau de la Bourne et/ou des pompes.
  • Adhésion à une CUMA composée d’une dizaine d’exploitations : matériel de semis, de travail du sol, strip-till, matériel pour détruire les couverts.


Matériel utilisé

Le matériel agricole utilisé sur la ferme est soit détenu en copropriété, soit partagé au sein de la CUMA.

Deux outils sont principalement utilisés en agriculture de conservation des sols :


Rouleau faca

  • Le rouleau faca est détenu par la CUMA depuis 2019.
  • Cet outil permet de détruire les couverts sans abîmer les sols (aucun déchaumage ni travail du sol.
  • Le rouleau faca fonctionne très bien sur des couverts hauts et assez imposants.
  • Il écrase et coupe le couvert.
  • Le rouleau faca est d’autant plus efficace lorsqu’il y a du gel juste avant son utilisation. La plante fragilisée par le rouleau faca meure ensuite d’elle-même avec le temps.
  • En 2021, les couverts de la ferme ont été détruits lors du gros coup de gel, le rouleau a été laissé devant quand ils ont passé le strip-till, qui permet de faire la bande de semis, pour continuer à écraser le peu de féverole qui n'avait pas encore été détruite.


Strip-till


Strip-till

Cet outil permet de travailler le sol sur des lignes espacées de 20 cm.

Son inconvénient principal est que cette action fait germer les "mauvaises graines".

Cependant son action est nécessaire pour réchauffer le sol et travailler l'inter-rang.



Motivations

Pour Samuel et son père, l’agroécologie est ce qu’on appelle le semis direct (SD) et les Techniques culturales simplifiées (TCS) en général. Ces pratiques ont été mises en place en 1998 sur la ferme. Depuis 15 ans, l’exploitation est donc en semis direct.

En 1998, le père de Samuel a mis en place des TCS pour gagner du temps et éviter de travailler le sol et petit-à-petit ils ont vu l’intérêt agronomique qu’apportait cette pratique : l'augmentation de la richesse du sol.

Il y a un réel gain à cette pratique : beaucoup de dépenses liées au passage du tracteur et autres matériels sont évitées.


Mise en pratique de l'agriculture de conservation des sols

Itinéraire technique

Voici un exemple d'itinéraire technique de l'orge cultivé à l'EARL Delimo :

  • Précédent blé dur : la paille a été laissée haute, elle a ensuite été broyée puis désherbée pour lutter contre le développement de l'ambroisie (un déchaumage ne suffit pas pour détruire cette plante qui prolifère dans la région).
  • Semis de l'orge : enchaînement de 2 céréales sans couvert d'interculture car pour pouvoir installer un couvert juste après la récolte, il faudrait arroser et à cette période, les parcelles de maïs et de tournesol sont également irrigués. Pour des problèmes matériels et éthiques (c’est compliqué d’expliquer aux gens qu’on va arroser une culture qui ne sert pas directement à l’alimentation même s’il y a un fort intérêt), il n'est donc pas possible d'arroser des couverts végétaux après récolte du blé.
  • Quand il y a une céréale derrière un maïs ou l’inverse, ou un maïs après un soja, il y a un couvert d’interculture :
    • couvert de féverole pure semé dense pour fixer l’azote de l’air
    • mélange (avoine, trèfle, phacélie, vesce, radis) pour couvrir le sol, récupérer l’azote de l’air et décompacter le sol
    • s’il y a des restes d’azote dans le sol suites aux cultures, les couverts permettent de les fixer et éviter le lessivage


En ce qui concerne la culture du maïs :

  • Précédent couvert de féverole : en 2021 la féverole n'était pas belle (environ 25 cm de haut) donc il a été difficile de la détruire avec le rouleau faca.
  • Des essais de semis de maïs sous couverts sont à l'étude mais plusieurs problématiques freinent l'adoption d'un tel mode de culture :
    • le maïs est très demandeur d'eau et d'éléments nutritifs en début de croissance et ne supporte pas bien la concurrence
    • il serait peut-être intéressant de semer le maïs et une fois qu'il a bien poussé, semer un couvert mais il faut avoir le bon matériel agricole et du temps pour mettre en place cette technique.


Gestion des corbeaux

Les parcelles de maïs de l'EARL Delimo font face à une pression importante des corbeaux. Pour gérer les oiseaux, il y a 2 canons qui "pètent" toutes les 5 à 10 min et un effaroucheur. Il y a trois moyens de lutte, ça permet de limiter les dégâts mais au bout d’un moment les corbeaux s’habituent. Le meilleur moyen reste le chasseur.


Bilan

L’agroécologie a pour objectif de diminuer tout le travail du sol et d'obtenir un sol plus riche agronomiquement parlant.

Cependant, les TCS apportent des problématiques inexistantes en agriculture avec labour : certaines années, il est possible de perdre 100% d’une culture à cause d’une vie du sol qui est parfois trop importante. Cela été le cas sur la ferme avec du tournesol totalement détruit par des attaques de myriapodes (les dégâts sont estimés à 5% habituellement mais sont montés à 100% sous divers facteurs).

Économiquement, ce serait plus rentable d’être en bio, car le bio permettrait de vendre plus cher mais Samuel souhaite éviter de travailler le sol, il y croit quand il voit la richesse du sol. Il préfère continuer comme ça, quitte à passer des produits phytosanitaires comme des désherbants que de passer en bio, mais cette décision dépend des objectifs de chacune des fermes.

S’il n’y avait pas autant de cailloux dans les champs, ce serait peut-être déjà plus simple de passer en bio car il y aurait moins d’usure de matériel lors des travaux du sol.


Pour en savoir plus...

N'hésitez pas à consulter cet autre article présentant l'atelier de transformation du blé en pâtes fermières :


Retrouvez toute l'actualité de l'EARL Delimo :

Annexes

Leviers évoqués dans ce système

Matériels évoqués dans ce retour d'expérience

Cultures évoquées