Triple Performance

Blé tendre

De Wiki Triple Performance
Blé tendre


Le blé tendre ou froment (Triticum aestivum) est une espèce de plantes monocotylédones de la famille des Poaceae (graminées), sous-famille des Pooideae.


Domestiquée au Proche-Orient, il y a environ 6 000 ans, cette plante cultivée (ou cultigène), également appelée « froment », est actuellement l'espèce de blé la plus cultivée dans le monde, notamment en France, tant en termes de surface que de tonnage.


Description

Le blé tendre est une plante herbacée annuelle cespiteuse, de taille moyenne, formant au niveau du sol un plateau de tallage, dont les bourgeons axillaires se transforment en tiges feuillées.

  • Les tiges appelées chaumes, sont dressées et longues de 60 à 100 cm. Elles comptent en général cinq à sept nœuds ainsi que trois ou quatre feuilles véritables. La feuille la plus haute, ou feuille-drapeau, sous-tend l'inflorescence. Les entrenœuds sont creux.
  • Les feuilles sont composées d'une gaine glabre ou pubescente en surface, munie d'auricules falciformes, d'une ligule membraneuse de 1 mm de long, et d'un limbe plat, pubescent en surface, de 10 à 60 cm de long sur 10 à 15 mm de large.
  • L'inflorescence est formée d'un épi simple, linéaire ou oblong, bilatéral, de 5 à 18 cm de long.
  • Les épillets fertiles, ovales, comprimés latéralement, de 10 à 15 mm de long sur 9 à 18 mm de large, comprennent de 2 à 4 fleurons fertiles, avec des fleurons réduits à l'apex. Ils sont persistants sur la plante. Les épillets sont sous-tendus par une paire de glumes similaires, ovales, coriaces, de 6 à 11 mm de long, plus courtes que l'épillet. La glume supérieure est aussi longue que la lemme fertile adjacente. Les deux glumes présentent deux carènes et 5 à 9 nervures, divergentes vers l'apex chez la glume supérieure. Elles sont glabres, pubérulentes ou villeuses en surface. Leur extrémité est mutique ou aristée, dans ce cas l'arête peut atteindre 40 mm de long.
  • Les fleurons fertiles sont sous-tendus par deux glumelles (lemme et paléole). La lemme ovale, cartacée, de 12 à 15 mm de long, présente 5 à 9 nervures. L'apex de la lemme est aigu, mutique ou aristé, l'arête pouvant atteindre 150 mm de long. La paléole présente deux nervures et des carènes ailées. Les fleurons apicaux stériles ressemblent aux fleurons fertiles mais sont moins développés. Les fleurons fertiles comptent trois anthères et un ovaire, pubescent à l'apex, avec un appendice charnu sous le point d'insertion du style.
  • Le fruit est un caryopse oblong, de 5 à 7 mm de long, au péricarpe adhérent, sillonné sur le côté du hile, et poilu au sommet. Le hile est linéaire.


Utilisation

Il est très employé pour l'alimentation du bétail, et parfois par les chasseurs pour l'agrainage du gibier. Aussi équilibré en acides aminés que le maïs, il est très appétant et nourrissant pour de nombreuses espèces. Il arrive parfois que dans certains pays, en période de sécheresse, du blé subventionné destiné à l'alimentation humaine soit détourné vers l'alimentation du bétail, quand ce dernier manque de nourriture.


Il est aussi utilisé, et c'était autrefois son premier usage, pour produire la farine panifiable utilisée pour la fabrication du pain, de pâtisseries et autres aliments.


Il sert aussi à la fabrication des bières blanches.


Origine

Le blé tendre Triticum aestivum est une espèce hexaploïde qui résulte d'une double hybridation :

  • le croisement, il y a environ 500 000 ans, de deux Poacées sauvages, Triticum urartu (2n=14) et d'une égilope non encore identifié (2n=14), proche de Aegilops speltoides, a donné l'Amidonnier sauvage Triticum dicoccoides (2n=28), qui par domestication et sélection des premiers agriculteurs a engendré l'Amidonnier domestique Triticum turgidum, le premier blé domestique tétraploïde (2n=28) ; les génomes des deux céréales se sont retrouvés fonctionnels dans le noyau de l'hybride, lequel s'est avéré fertile;
  • le croisement, il y a moins de 10 000 ans, de cet hybride tétraploïde avec une autre égilope, Aegilops tauschii (en), diploïde (2n=14) a engendré un blé hexaploïde, le blé tendre Triticum aestivum (2n=42)

Le blé tendre possède ainsi trois génomes différents dans son noyau. Les deux espèces fondatrices (Triticum et Aegilops) s’étaient dissociées de leur ancêtre commun il y a environ 6,5 Ma.


Appellation

L'expression « blé tendre » s'oppose à celle de « blé dur » qui désigne la céréale méditerranéenne par excellence, prisée pour la confection de semoules et de pâtes. Le blé tendre est, bien avant les temps médiévaux, la céréale de la partie septentrionale de la France, autrefois le blé par excellence dont le broyage des grains donnait la farine blanche et les sons. Les champs céréaliers de la Lorraine en produisaient 900 000 tonnes au début des années 1990.

Il existe aujourd'hui plus de 100 variétés connues.


Noms vernaculaires

Blé, blé tendre, blé ordinaire, blé d'été, blé barbu de printemps, blé pour farine panifiable, froment, touselle ou touzelle.


Répartition géographique

Il est davantage cultivé dans les hautes latitudes (par exemple en France, au Canada ou en Ukraine) mais on le trouve aussi dans certains pays du sud avec des variétés plus résistantes à la sécheresse, par exemple au Maroc, où d'abord cultivé dans les années 1930-1940 pour l'exportation vers l'Europe en guerre, il est ensuite entré dans les habitudes alimentaires et dans l'alimentation animale; il représentait dans les années 2000 près de 70 % de la consommation marocaine de blé (contre 25 % pour le blé dur).


Importance économique

Le blé tendre est la plante de grandes cultures la plus cultivée en France avec une superficie proche de 5 millions d’hectares qui représente plus de 60 % des surfaces de céréales à paille.

La production de blé tendre français s’élevait à près de 37 millions de tonnes en 2017, soit 34 % de plus qu’en 2016. Le stock de report français en blé tendre était, en début de campagne 2017/2018, estimé à 2,944 millions de tonnes (Mt). Ces données sont actualisées mensuellement sur le site de FranceAgriMer.

La France est le deuxième producteur mondial de blé tendre, juste derrière la Russie. Elle devance ainsi l’Australie, l’Allemagne, les Etats-Unis, le Canada et l’Ukraine. Chaque année, la moitié environ de la production française est disponible pour l’exportation. Les principaux clients de la France se répartissent à parts égales entre les pays de l’Union européenne et les pays tiers (principalement la rive sud de la Méditerranée et l’Afrique occidentale et centrale.


Culture

Depuis longtemps cultivé sur des sols labourés pour le contrôle des adventices et de certaines espèces indésirables (escargots, limaces), puis cultivé avec une quantité croissante d'engrais et de pesticides, il fait localement l'objet d'une technique culturale simplifiée (semis direct...) pour mieux protéger ou restaurer les sols qui sont dégradés par les labours répétés (érosion, déstructuration, perte de carbone et de matière organique, lessivage des nutriments, apparition d'une semelle de labour, etc.).


Annexes

Cette culture est évoquée dans les exemples de mise en œuvre suivants :


Voir les cultures suivantes :

Pratiques s'appliquant à ce type de culture

Guides et outils renseignant ce sujet



Sources

Page Wikipedia sur le blé tendre