Gestion de la fertilité en viticulture

De Triple Performance

Vineyard fields France.jpg Comment remonter le taux de matière organique dans le sol, vitiforesterie, etc...

Gestion de la fertilité en viticultureComment remonter le taux de matière organique dans le sol, vitiforesterie, etc...Vineyard fields France.jpg

La santé du sol est un facteur prépondérant dans la conduite de la vigne, cette page dresse la liste de toutes les pratiques qui permettent son amélioration. Pour chaque technique mentionnée, vous trouverez un lien vers un article plus détaillé.


Amendements : engrais verts, paillages, prébiotiques et chaulages

En agriculture, un amendement est un intrant pouvant être de nature minérale (ex : chaux) comme organique (ex : tourbe, fumier, BRF, sarments etc.), dont la fonction principale est d'enrichir la qualité biologique et physique du sol[1]. Ils sont à distinguer des engrais, qui ont pour objectif de servir directement à la croissance des cultures, bien que certains enrichissent également le sol via un apport de matière organique.


Engrais verts et paillages

Toutes les informations relatives à la couverture des sols en viticulture sont accessibles via le portail "Couverts végétaux en viticulture", qui liste des différentes pratiques de couverts et paillages, sous ou entre les rangs.


Prébiotiques

Les Prébiotiques sont des substances alimentaires composées généralement de sucres liés, censés promouvoir de façon sélective la croissance de certaines bactéries. Dès lors, ils peuvent être utilisés en agriculture afin de stimuler l'activité des micro-organismes du sol. Leur action vise spécifiquement les bactéries et champignons impliqués dans la pousse racinaire des cultures implantées, permettant ainsi une amélioration de la structure et activité biologique du sol.

Leur utilisation en production végétale reste peu documentée, seuls certains agro-fournisseurs pionniers proposent des fertilisants dont la formule inclut des prébiotiques.


Chaulage

Le chaulage est le nom donné à la pratique agricole qui consiste à apporter des amendements calciques ou calco-magnésiens à un sol pour corriger un pH trop acide. Un sol cultivé a naturellement tendance à s'acidifier en raison de son activité biologique (et notamment la minéralisation) qui entraîne la production d'acides organiques. Or, cette même activité biologique se trouve réduite lorsque le pH du sol est trop bas, on peut alors "chauler" le sol pour rehausser la valeur de pH en neutralisant les acides organiques en excès.

Par ailleurs, l'apport de calcium a un rôle bénéfique sur la structure du sol ainsi que sur la disponibilité des oligo-éléments pour les plantes. On considère généralement que le pH d'un sol est optimal pour la production agricole lorsque sa valeur avoisine 6,5.

En viticulture il est conseillé d'avoir recours à un chaulage préventif avant la plantation d'une nouvelle parcelle, puis de vérifier régulièrement l'état du pH (tout les 3 à 5 ans) pour effectuer un chaulage d'entretien si nécessaire[2].


Engrais : Organiques et minéraux

Les engrais regroupent l'ensemble des substances organiques et minérales , qui sont apportées sur une parcelle agricole afin de fournir aux cultures les éléments nutritifs qui contribuent à leur croissance. Ces éléments sont le plus souvent l'azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K), les engrais sont classifiés comme Simples, Binaires ou Ternaires selon qu'ils contiennent une seul, deux ou trois des ces éléments nutritifs. On distingue les engrais minéraux (issus de synthèse ou de forages) des engrais organiques dont l'origine est animale ou végétale.


Besoins de la vigne et apports optimaux

Azote

Les besoins azotés de la vigne sont relativement faibles, puisque les grappes sont souvent les seuls exports sur l'intégralité de la campagne et ne contiennent pas une concentration en azote excessivement élevée. On estime que 12 à 30 unités d'azotes sont exportées annuellement par hectare via les vendanges[2]. En conséquence les objectifs de rendements ont une forte influence sur la quantité d'azote a apporter: le Comité Français d'Étude et de Développement de la Fertilisation Raisonnée (COMIFER) estime ces besoins entre 30 et 60Kg N/ha pour des rendements de 6 à 10 T/ha et 60 à 90 kg N/ha pour des rendements de 10 à 25 T/ha[3].

Phosphore

En viticulture, il est rare d'observer des carences en phosphore que ça soit sur le végétal ou dans le sol. Cet élément migre très lentement dans les sols, et un apport n'a que très peu d'effet dans l'immédiat, à l'inverse il s'accompagne d'un risque d'eutrophisation des milieux aquatiques en cas de ruissellement. Il est alors conseillé d'apporter du phosphore uniquement via une fumure de fond, au moment des plantations[4].

Potassium

Le potassium est bien plus mobile dans les sols, et joue un rôle important de maintien du pH dans les cellules végétales. Il peut être apporté en fumure de fond ou d'entretien si les analyses (de sol et du pétiole) indiquent des niveaux faibles.[4]


Différents outils et tests permettant de piloter la fertilisation

Analyser son sol est donc un aspect primordial du pilotage de la fertilisation. En viticulture, les analyses les plus courantes sont les suivantes :[5]

  • Les observations visuelles au niveau du sol, via des fosses pédologiques ou l'usage de tarières.
  • Les observations visuelles au niveau du végétal, pour étudier la vigueur ou traquer d'éventuels symptômes de carences ou toxicité.
  • Les analyses de terres.
  • Les diagnostics foliaires.

D'autres techniques moins répandues existent aussi, c'est notamment le cas de la méthode des plantes bio-indicatrices de Gérard DUCERF sur lequel est basé l'outil d'analyse Soildiag.


Biostimulants

Les biostimulants sont définis par la commission européenne comme l'ensemble des "substances et micro-organismes qui peuvent stimuler les processus naturels afin d’améliorer la consommation des nutriments et l’efficacité des nutriments et la qualité des cultures"[6]. Ils regroupent donc un large gamme de produits sont la nature est différente, pouvant être catégorisés comme engrais (ex: substances de croissance) ou bien comme amendements (ex : activateurs de sol).


Agroforesterie ou Vitiforesterie

Définition

L’agroforesterie est l’association d’arbres et de cultures ou d’animaux sur une même parcelle, en bordure ou en plein champ.

En viticulture, on utilise parfois le terme de Vitiforesterie pour désigner l'ensemble des pratiques de l'agroforesterie applicables dans les systèmes viticoles mécanisés.


Impact sur la fertilité

Les bénéfices des ces pratiques sont nombreux, et concernent en partie la gestion de la fertilité. Le système racinaire des arbres plantés sur un vignoble permettent de remonter l’eau des couches profondes du sol vers la surface et d'augmenter la porosité du sol. De plus, les systèmes agroforestiers permettent généralement la production de Bois raméal fragmenté, qui peut servir de paillage et d'apport organique pour la vigne.


L'ensemble des informations relatives à la vitiforesterie sont regroupées sur le portail "Agroforesterie en viticulture".


Pour aller plus loin


Articles dans cette thématique

Guides pratiques

Vidéos



Références

  1. Poirier & Nuninger, 2012, techniques d'amendements agraires et témoins matériel. Histoire et société rurale 2012/2 (vol. 38) https://www.cairn.info/journal-histoire-et-societes-rurales-2012-2-page-11.htm?contenu=article
  2. 2,0 et 2,1 Chambre d'agriculture des Pyrénées-Orientales, fertilisation d'entretien au sol en viticulture, 2020. https://po.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/fertilisation-dentretien-au-sol-en-viticulture/
  3. COMIFER, Calcul de la fertilisation azotée, fiche culture vigne. 2012. https://comifer.asso.fr/images/pdf/Fiches_cultures/fiche-culture_vigne.pdf
  4. 4,0 et 4,1 IFV, Fertilisation Phosphatée (P), Potassique (K) et Magnésienne de la vigne. https://www.vignevin.com/publications/fiches-pratiques/fertilisation-phosphatee-p-potassique-k-et-magnesienne-de-la-vigne/
  5. IFV, Principes généraux de la fertilisation de la vigne.https://www.vignevin.com/publications/fiches-pratiques/principes-generaux-de-la-fertilisation-de-la-vigne/
  6. Commission européenne, Des engrais sûrs et efficaces sur le marché européen (à partir de 2022). 2020 https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/ALL/?uri=LEGISSUM%3A4406079
Partager sur :