Plantation Vitiforesterie avec Alain CANET

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (24 juin 2019) - Alain Canet - Durée : 145 minutes

Thumbnail youtube v1A5uHKAMY4.jpg

Comment inserer des arbres dans les parcelles viticoles, avec Alain CANET


Transcriptions

ce matin va re 48 court peut-être pour

les nouveaux préciser des choses si
besoin est pour les anciens aussi l'idée
c'est de faire une heure en salle et
puis après comme il ya une demande assez
importante sur la question de la trogne
de l'arbre des tares de sa plantation de
sa gestion de sa création pascal à 3000
s'inscrit aussi quand il ya des arbres
présents là la notion de vaud foresterie

Afficher la suite

planter c'est bien gérer l'existant

c'est tout aussi important la
régénération donc on va faire un petit
tour d'horizon ici même depuis depuis
les ouvertures on voit des trucs comme
ça tombe bien on ira en ira léman de
presse détaillé on commence par les
réglementations si vous voulez que vous
les imprégner bien il y en a dix où je
vous laisse faire
il n'y a pas forcément d'ordre alors il
ya des choses qui ont été faites
d'autres qui seront enfermés alors pour
bien planter un arbre en agroforesterie
qui plus est viticole qu'est ce qu'il
faut pour que ça marche puisque on le
rappellera jamais assez un arbre sur
deux planté dans le monde et la france
n'échappe pas
il pousse mallouhi chrtr en tout cas il
remplit pas les rôles il remplit pas les
rôles qui sont au départ et qui avait
été prévu les connaissances puisque
puisque je rappelle à un arbre ça doit
être bon pour amortir les chocs
climatiques puisque c'est un peu ça
notre job amortir les chocs climatiques
réguler stocker un homme un arbre ça
stock de l'énergie stocks
ça fait des réserves donc sur la
question du climat il ya eu une autre
une autre entrée en matière c'est celle
de la biodiversité puisque ça doit en
produire et un énergique de la diversité
ça doit réguler des flux d'eau de trop a
pas assez quand il ya trop de l'enfance
et judum dans cette verticalité ja
stocks
tatiana pas assez parlé système
d'ascenseur hydraulique j'ai fait
remonter par les courants les champs
mycorhiziens ça doit aussi avoir une
entrée en paysage dans lequel paysage je
suis mais aussi l'entrée un gros nomique
de premier rang puisque l'art créateur
de sol
si je pousse le curseur un peu plus loin
éventuellement créateurs et
amplificateurs le terroir puisque c'est
lui qui altèrent la rejoint celui qui
fait la pompe à nutriments qui remonte
donc tous et tous ces éléments par les
racines feuilles par les granges par des
feuilles
etc etc donc au sol climat biodiversité
paysage productivité il faudra vider la
cité personne ou sauvages c'est la
génomique biologique
je ramène de la vie je ramène des
auxiliaires jeu les héberge les huées
nourries et je perds mais leur
reproduction
et puis il entre et qui nous concerne
tout ce qui est normal et qui est
logique comme l'an dernier parce que
c'est la plus importante c'est la notion
de productivité je prends un peu de
place avec les armes mais comme ça agit
sur tous ces facteurs conjugués croisé
ça doit me rapporter un peu et limitée
s'est accrue ces grands chocs etc et
tous ces problèmes
évidemment donc la productivité c'est
combien j'investis combien jeu mais
qu'est ce que ça me fait pour réduire
ces problèmes
et puis il cerise sur le gâteau mais est
à venir on parle beaucoup de la sortie
de la fertilisation en tout cas la
réduction de quelque nature que ce soit
vers la fertilité rendre dans la notion
de fertilité et éventuellement
d'autonomie et de plus de fertilité donc
d'une fertilité produite in situ donc
l'art est aussi le producteur de la
biomasse dont on peut avoir besoin
le bois broyé le fameux bois broyé celui
qu'on va chercher parfois loin avec une
énergie importante lui on peut peut-être
que produire in situ voilà tous ces
facteurs conjugués ils sont nombreux il
faut que ça fonctionne donc la première
règle pour planter un arbre pour que ça
fonctionne c'est quoi c'est préparer le
terrain évidemment le travail du sol
bon ça c'est fait on y revient ces
licences est-ce que sur le travail du
sol il faut repréciser des choses que
c'est clair pour tout le monde
oui un petit peu quand même un petit peu
donc le travail du sol c'est soft sur un
travail avec une pio logis incroyable
sauf sur une structure invraisemblable
qui n'a pas été démontés perturbé par
les outils de quelque nature que ce soit
ni compact et le gland dans la forêt
tombe sur le sol forestier et pousse
très bien comme ça sauf que incomplète
envie souvent mis à rouler souvent on ya
fait des interventions diverses et
variées donc on conseille vivement sauf
cas contraire
ans avait vivement un travail du sol en
profondeur sans jamais faire de trous et
sans jamais retourné les horizons qui
est donc un décompactage sous sol âge où
une foule tic dans x ou y
un secret aussi éventuellement sauf si
la prairie est vraiment très très bon
état auquel cas vous pourrez rica
étaient tous sens sur lequel on peut
mettre un paillage il ya un certain
nombre de choses qui se font comme ça on
a h sur sol vivant à apprécier au cas
par cas
mais dès qu'on a un risque un risque
d'une semaine de l'amour un risque de
zones de compaction risque de mode avec
une structure qui est plus faite de deux
mille feuilles mais qui sont pas
forcément connectés les uns aux autres
on met dedans ça sera la dernière
on est dans l'indécence certes décembre
juste devant
d'anticiper alors il faut l'anticiper
il faut l'anticiper au maximum parce que
ce sous sol âge ne peut se faire qu'en
conditions sèches juste respecté en
surface la surface et rhume été comme ça
rentre ça un sou sauvage c'est un
éclatement un éclatement c'est en
conditions sèches sinon hop et du visage
c'est pour ça que on déconseille
vivement
sauf cas exceptionnel quand on est dans
du sable plus long de un coup
derrière ça change rien on fait ce qu'on
veut dans les sols et notamment dans les
sols argileux le sous sol à condition de
seiche c'est comme ça qu'on fait du bon
boulot
de toute façon la plantation elle se
fait par étapes donc sous sol âge ça
peut se faire
oui tout et tout est possible insolent
n'ayant pas besoin d'être ni travailler
ni nu à chaque fois que vous lui donnez
une plainte
il va chercher lui à faire une
préparation et un packshot de l'outil il
va mettre une réparation le sol donc si
on me donne une plante qui correspond et
qui va bien et est si mieux que ça on
peut poser les paillages à l'avancé
c'est parfait puisque le paillage sa
fonction et et les multiples missions
utilisent des paillages de type bois
broyé puisque le voir briller paillissé
les deux meilleurs ces deux éléments là
sont aussi la nourriture iphone le sol
va s'occuper à les digérer
il manque le paillage est le vecteur de
la fertilité de socialo donc sous sol
âge et puis on le verra tout à l'heure
ce dont on a absolument besoin c'est de
la terre fine
en surface on a besoin pour planter un
arbre d'un lit de semence
toujours d'après score de la perf' et
certainement pas dans les comptes
même si le prônent l'arrêt du travail du
sol life or m sauf qu'encore une fois
structure impeccable et excellentissime
qui ressemblerait à une un sou noir donc
affinage tout cela j'ai affinage voilà
la première étape l'étape numéro 2 du
plan de qualité
du plan est déclenché c'est quoi un plan
de qualité
du coup ouais donc il l'a ainsi pourvoi
du bois de la vigueur
il n'est pas trop vieux c'est du plan c
du jeune plant qu'on parle bien de
jeunes plants un an
si possible en racines nues et rain est
autour de 30 à 60 cm
ça c'est la norme c'est la règle ça peut
être un peu plus pierre de plus en deux
les essences qui pousse très vite qu'ils
vont développer les 80 cm à l'ailé je ne
plains à racines nues 30 60
avec quelque chose est extrêmement
important dessus il faut lui mettre une
house et un plan c'est toujours dans une
aoc et ça veut dire ce que ça veut dire
là où parle l'identification
géographique et oui le plan l'origine
est extrêmement importante
il nous faut une génétique agroforestier
genetic locale et adaptée dans ce
contexte dit de changement climatique il
faut plutôt souvenirs j'ai quelqu'un de
local dont on est sûr ça c'est fait
partie du travail que l'on a mené
ensemble à ces derniers temps dont on
est sûr qu'il est effectivement récolté
sélectionneur sélectionnés par n'ont
récolté mis en production avec cette
base là c'est pas votre métier priori
mais ça sera le métier de la personne
responsable de la cellule viti
en champagne donc un bon plan au bon
moment dans les bonnes conditions avec
une bonne génétique en troisième
position
il nous faut quoi pour planter un arbre
dans le dock
c'est vrai c'est vrai il nous faudra
malheur il nous faut de la valeur et
nous faut des gestes précis un savoir
faire
la technique de plantation elle est très
important donc il faut des planteurs il
faut des planteurs formés et informés
puisque on pense savoir planter un arbre
mais c'est pas toujours le cas
c'est pareil pour la vie je pense qu'il
ya des similitudes est extrêmement
important mais ce geste là donc on verra
évidemment sur le terrain du collège sa
position le comment on referme
quel type de héros mais pourquoi on
tasse pourquoi on n'arrose pas forcément
à la plantation sa s'improvise pas
implantée à l'art c'est pas les coups de
pioche un coup de pied passe au suivant
six mineurs des fois il meurt pas c'est
pourquoi le problème c'est que parfois
ils meurent pas mais il fait une espèce
de lire ni végète c'est le mot on a
beaucoup beaucoup de cas de figure on ne
sait pas trop quoi faire parce que savez
j'ai tu sais pas mort ça fait un peu de
feuilles
ça ne pousse pas vraiment et ça c'est
très ennuyeux parce que nos objectifs
même désiré
l'introduction d'objectifs et nos
ambitions sont tout autres ça rappellera
d'ailleurs entre parenthèses qu un art
ça doit être poussan et ça doit être il
sent tout de suite
1ere 2e année ça doit pousser pousser ça
peut pas stagner d'ailleurs les
écosystèmes nous le montre bien la
définition d'un sol c'est d'avoir sa
ration annuel et ça d'avoir une plante
pousse entre dans l'année au moins
pendant deux mois un plan que vous
sentez très dynamique
c'est ça qui crée et qui constituent une
seule c'est la dynamique de pouce c'est
pas la dynamique de stagnation
si vous regardez des zones de gazon y
compris en 8,6 entre parenthèses et on
passe quand on tombe tout le temps mais
on a ça de gazon et on a ça principe
alors même se réveille il plantait à m
on n'occupe que 10 % de l'espace sol qui
à notre disposition
parce qu'on édifie les plantes et
qu'elles n'ont pas cru leurs expressions
racinaire correspondante et on le voit
souvent
on a un hectare de sol on a dix mille
pieds et art ou presque et il faut
exprimer et utiliser l'ensemble du sous
sol faire un maximum de photosynthèse
prendre toute l'énergie solaire
mais prendre aussi tout l'espace roh et
sarrière boulot qui est intéressant les
couverts font qu'évidemment partie de la
boucle donc des planteurs formés chacun
d'entre vous aura une équipe chacun un
peu vous qui plante cette année aura une
équipe à former ceux qui savent
ok peut-être mais on vérifie on regarde
ensemble que le geste soit vraiment nui
en oeuvre correctement en quatre il nous
faut quoi après les planteurs alors faut
pas oublier les planteurs c'est la
corvée et donc un coût un bon coup une
bonne grillade à midi la corvée je le
dis haut niveau là mais l'accord mais
c'est quelque chose d'extrêmement
important c'est là qu'on se retrousse
est là qu on dise culte c'est comme ça
que ça se passe et planter un arbre il
ya eu peu de gens qui je vais dire
différemment planté à l'art s'intéresse
tout le monde ça reste un acte fort et
symbolique
il faut pas avoir peur de ça oui ça fait
de la charpente
après ça stocks du carbone et ça permet
nous mettre à l'abri
le gîte le couvert à la maison tu vois
le geste de plantation ça va intéresser
de plus en plus de monde
quand vous planterez à grande échelle il
faudra du monde pour planter mais
derrière il faut cadrer
alors il nous faut croire en quatrième
position alors oui bien sûr ça c'est
primordial
enlevez ici parce que l'effort n'a pas
hiérarchiser la position il jeu mais
maintenant quelque chose qui s'appelle
ça a été fait pour certains d'entre vous
que ça s'appelle un projet c'est la base
de tout il n'y a pas de recette de
cuisine
il n'y a pas de répétition au possible
il ya une liste des cent ce qui est
fermée chez tenté de dire mais une liste
des sens qui après s'adapte à chacun des
terroirs le territoire des îlots des
parcelles est une essence ça se plante
sur un mètre carré c'est à dire que
celles ci ont l'âme est là pour telle ou
telle raison
olam est là parce qu'à un affleurement
calquer on la met l'art parce qu'avec
zones humides
vous avez des ongles des résurgences
d'eau donc chacun dans notre mosaïque
dans notre mosaïque agroforestières
chacun on sera à sa place avec un rôle
bien précis
donc on n'est pas dans le oui mais le
noisetier ça bouge chez moi donc ça ça
n'existe pas oui mais on pouvait
maintenant il ya une quarantaine
d'essence
il y en a vingt majoritaire on travaille
avec cette part est avec cette musique
mais en aucun cas c'est pour ça que je
donne des éléments mais jamais on dira
bon ben c'est plutôt la dentelle au
à quel endroit non ça ça marche pas ça
marche en partie sa marche pas le projet
il se fait avec vous sur le terrain à la
parcelle en fonction des besoins en
fonction des contraintes et de toutes
ces données y compris et surtout cette
conditions pédoclimatiques pasquet les
conditions pédoclimatiques ya le climat
changeant et puis il ya un état du sol
dans lequel on va le prouver votre
solide et du rebond mais vous avez fait
un échange avec un voisin qui a un seul
khoury c'est toujours comme ça bon ça
c'est le bon sens paysan donc comme
c'est pourri chez le voisin
les deux parcelles sauce touche au
départ c'est le même sol mais donne
comme il a travaillé comme un goret
bomba de l'autre côté et on va mettre
des essences un peu différent parce que
parce qu'on va trouver un sol avec un
taux de matière organique est deux fois
plus faible et les zones de compaction
qui sont avérées qui sont difficiles à
récupérer et ce qui s'appelle le chez
nous des mouillères jeu pas comment ça
s'appelle chez vous sur lesquels il va
falloir ajuster les curseurs pour
pouvoir les drainer les reprendre donc
quand on a la gamme d'armes après on va
vraiment un choisir donc le projet
évidemment et puis ce qui est
intéressant et important dans le projet
c'est que c'est une construction qui dit
construction ces ensembles de quoi avez
vous envie de quoi avaient ils besoin
qu'est ce que vous constatez est-ce que
chez vous est-ce que chez vous comme
partout est-ce que chez vous il ya
vraiment plus devant qu'avant d'où il
vient combien de jours par le vent c'est
30 à 40% des problèmes sur la ligne que
tiennent entre au sénat facteurs
déclenchants et aggravant une officine
quand sous-estiment souvent donc c'est
quelque chose qu'il faut regarder de
près
bien sûr c'est absolument c'est pour ça
que je dis bien qu'il faut l'on garde
espoir il faut enlever le côté il faut
enlever le côté stressa en gardant le
côté circulant c'est pour ça que pour ça
qu'on est obligé de faire les
ajustements très fin une orientation
il ya d orientation favorable
il ya des habs et orientation favorable
mais là aussi en fonction de ce que l'on
veut faire en fonction du côté pratique
il faut garder l'ergonomie ou être
l'idée de l'aménagement c'est qu'il faut
que ça passe dans toutes les conditions
à trouver à tous les instants donc ça ça
ne peut se voir que la parcelle
l'idée étant de trouver le juste milieu
pour pas faire le pourquoi pénaliser
développement de la ligne
ça veut dire ce que ça veut dire il faut
amener juste juste un peu donc les
unions d'où l'importance du sujet
suivant qu'on va traiter donc après le
projet qu'est ce qui à l'autre donc le
projet après il ya évidemment une date
il ya une période
on peut attaquer le mu
mettez vous d'accord avec ses racines
veut dire alors en plantant bon couteau
en descendance
alors
alors déjà on est bien d'accord que
quand je marque période they qu'on
plante en hiver
or jaune de jeunes disent pas comment
ouais si possible ajouté catherine si
possible un peu un peu avant mars en
plans dessins ou de janvier février
après il et les années froide où les
scènes ne repartent pas mes dessins de
jean les février en février par d'autres
c'est une un peu on peut ripper un peu
avant que ripper un peu après mais par
contre il faut vraiment s'interdire de
planter des arbres en mai oui mais comme
on plante parfois de la ligne très tard
je préfère le dire c'est
traditionnellement en plantes amies tard
on sépare toujours pourquoi jusque là
bien notre job c'est comme ça la raison
la porte du couvent disent donc la
période décembre février à peu près là
rien ça dépend des régions
ici on dans le grand nord vous savez
combien la luz est importante en
agriculture est d'étudier les armes n'y
échappe pas même certains d'entre nous
fait empêche de dormir ou en tout cas ça
perturbe un petit peu ça modifie le
diamètre des arbres la lune
ça joue quand même sur les marais 1 les
pêcheurs vous le dirai par l'eau douce
en l'occurrence donc ça joue sur
beaucoup de choses
il ya même des agricultures qui sans
qu'ils s'en servent beaucoup en tout
état de cause un arbre qui est pas coupé
à la bonne lutte
il est rapidement vermoulu je schématise
parce que d'autres phénomènes mais donc
il faut garder prudence avec cette
question bien que parfois on fait ce
qu'on peut
il n'empêche c'est oui et si gm pendant
huit jours une canne à une fenêtre de
tir donc c'est comme pour la taille des
trois nouveaux détails quand par exemple
on peut au final sur 20 il n'empêche ça
vous peut être regarder aussi ce qu'on a
d'autres à voir le paillage pourquoi le
paillage du coup souvenez vous
humilité structure pas déchets chemin
entre protection contre les huées du
coup pas de pouce de mauvaisin ça
n'existait pas les beauvaisiens pas le
pouce par deux coups de corne est
indicatrice de réparation des sols comme
le chien noir à lyon où hasard une
plante caveats à l'aide latine en effet
pour commencer à faire le boulot pour
préparer pour les autres par contre ça
attire les campagnols & company noc
peut-être il sera interdit dans les
plantations de mettre de temps en temps
un tuteur encore pour les gus pour pas
que les bus se posent sur les arbres
poussant parce que là les castrais et de
temps en temps de mettre un perchoir
abuse
ça permet de réguler les campagnols et
les youyous et ça permet d'éviter que
les buses qui évidemment déjà dire les
ennemis ne sait pas qu'elle est nominée
c'est juste qu'elles ont besoin d'un
champ important de vision pour pouvoir
gérer le parasite est ce qu'on
considérait à juste titre le problème
qui rappelle pour mémoire que le
paillage il doit impérativement tony 3
pouces
donc ça ça vous donne une très très
bonne indication
les trois premières courses délire celle
de maintenant plus les deux suivantes la
en plantes
cet après midi
et on peut recharger c'est pas gênant au
contraire c'est pas gênant au contraire
par une seule herbe pas une seul air au
pied de l'arbre sur presque un mètre
carré après quand on est souvent on va
regarder ça un peu plus dans le détail
c'est pas aussi simple que ça mais pas
une pousse de quelques herbes que ce
soir les trois premières années
si je veux dégradé le système racinien
de mon arbre
si je veux faire en sorte qu'ils se
développent mal je laisse l'herbe au
pied on le répétera jamais assez large
il n'est pas programmé il sait pas que
c'est dans l'air alors on parle
principalement de la paille du bois
broyé et ou de la paille
la vraie ya d'autres types de brise que
ça c'est jimmy nationale ça peut être un
progrès moi ça peut être même si
possible pour la paille si possible on
paye avec de la paille
donc personne que personne ne veut c'est
à dire celle qui a fait les toits des
chapiteaux celle qui a traîné
celle qui est déjà tu es déjà un peu
humide éventuellement ça a déjà germé
ça a pu germer et plus elle est lui plus
à fait les tampons mieux c'est parce que
ce dont on a besoin c'est vraiment une
zone une zone de protection
et puis et puis une faille qui serait
qui seraient trop belle trop fraîches
étaient trop neuve entre parenthèses
elle aurait tendance à s'envoler un
petit peu indjic cissé bail de litière
type chevaux où on en met beaucoup ri on
souhaite pas forcément maîtres du fumier
au pied de l'arbre que si c'est une
paille qui est si c'est le premier très
très paillot va dire ça comme ça
là y'a pas de problème non non il faut
que ça soit compact et il faut que ça
change
il faut que ce soit des plaques de
paille qui soit dur sera posée qui ne
bougent plus puisque saïto et la
biologie et les vers de terre feront le
reste
le dos et dating guillotiné le top ça
peut être ça les enfants promet en tout
cas là aussi on le verra mais en tout
cas il faut que la paille
il faut que la paille soit lombez il
faut qu'elles soient plombés parce que
il faut qu'il faut pas que la paille
soit
il faut pas que la paille sont un
accélérateur de la croissance de l'herbe
le paillage doc bloquer tout pousse
d'herbe sur le quitte
j'insiste lourdement insiste très
lourdement parce que de l'herbe qui
pousse au play là ça dégrade la capacité
de ce dernier à mettre des racines
correctement et puis entre nous comme
vous arracher une touffe de dactyle ou
de graminées ou de jeunes c'est ok là
vous pourrez déjà c'est du boulot et
puis éventuellement entièrement un peu
fort des fois vous arracher la au début
parce que il est des plantes qui vont
pousser plus vite
il est des plantes annuelles qui vont
pousser plus vite que la remet donc là
la rigueur la rigueur à l'implantation
et la rigueur au paillage elle est
fondamentale le paillage cellules qui
fait aussi qu'on va pas arrosé oui lui
il va garder une super structure il va
garder la fraîcheur
il va infiltrer l'eau de pluie mais il
va résister à toutes les vapes ovation
bien sentie à l'aise 1 10 cm c'est le
est là pour ça que j'aime bien quand il
dit on peut recharger oui oui vous s'il
ya des trous il se peut aussi qu'il ya
des trucs qui s'appelle les sangliers
qui passent des fois
changer la verra après ce comté de weber
dans les vitrines bon le paillage on
rigole pas là du coup je rigole plus on
rigole pas avec le paillage celui qui me
dit ouais j'ai pas le temps je le
mettrai le mois prochain
on travaille pas ensemble on rigole pas
et que le bail arrive parce que comme
vous avez salaire vous mettez un
paillage vous le mettez mal vous faites
un amplificateur et naoufel un
protecteur de l'herbe on les
implantations comme ça si il faut
compter la main d'oeuvre
on l'a dit il faut qu'elles soient
formés pour qu'elle soit là il faut lui
mettre un bon un bon casse croûte à midi
parce que parce que tout le monde est
content tu parles canal mais il faut la
mode ont comparé deux pars du principe
qu'un mètre carré protéger et couverts
c'est bien un mètre carré on a dix 10 15
cm pour vous donner un ordre d'idée
c'est entre 100 et 150 lits de bois
broyé par exemple par ap c'est la
condition de réussite ça veut dire aussi
que on veut un excellent système
racinaire profond puisque lui
l'arbre ce créateur de matière organique
7 alternateur de la roche mère se
perforateur c1 on veut vraiment qu'ils
descendent donc lui va descendre dans
les galeries et les vers de terre et de
descendre va lui donner son mètre carré
il va descendre dedans c'est aussi pour
le mettre en complémentarité avec la vie
avec les couverts végétaux pour tout ça
fonctionne en symbiose
on veut pas qu'ils aillent dans
l'horizon le profil utiliser directement
par les racines de la ville
on veut qu'il aille en dessous faire le
job donc il faut qu'on lui donne ses
chances
delerm haber nantais qui fasse un peu de
ses récoltes voyage suis assis à un
juste un peu d'herbe qui rejette le
paillage opaque des dix centimètres et
avait un problème avec ça sinon ça
beaucoup d'épousés fera taire ça c'est
bon on le laissera ce conflit
si si c'est juste un petit peu d'air
frais repartent quand on la met vraiment
jury de repartir en plus employée pas de
souci après le paillage il faut croire
qu'il faudrait j'ai vu seulement quand
il a dit non non c'est vraiment pas
suffisant c'est vraiment passion plus on
sait pas où un bon tampon de paille
franchement mes cartons jaunes à sa
guise vous mettez de l'appareil
d'internet
mais ce n'est pas nécessaire quoi
d'autre après le voyage du choeur des
jeunes à la protection donc donc comme
ça a été dit je mets aussi ces deux
choses différentes mais complémentaires
la protection études heures plus tard
doit être protégé est ce aussi fier
ouais c'est ça aussi on va le voir vite
mais c'est généreux brevets j'ai dû
s'ennuyer
j'ai du lapin du bien j'ai du lierre je
fais passer ça arrive je fais passer une
fois par an des moutons dans les vies et
ça pourrait arriver de plus en plus donc
là c'est impensable et impossible qu'ils
soient touchés par un animal pendant les
dix premières années
enfin peut être plus jeunes en chiffres
c'est impensable
il ne peut pas être touché je vais faire
des pommes je vais faire du bonheur je
veux faire des treuils pour faire de la
biomasse je vais faire je sais pas quoi
un peu tout ça en tout état de cause je
ne peux pas me permettre d'avoir un
animal qui vient nous sommes dans des
sociétés arboricole on a besoin des
arbres les animaux un peu plus que nous
donc le lièvre il y va tout de suite le
chevreuil aussi l'avis de larmes ça se
passe juste sous les corses
donc il n'est pas possible nick pensable
qu'elle sera touché mon art il est là
pour faire du boulot il est là pour
protéger ma vigne pour protéger amortir
et produire donc le protecteur si c'est
lui qui doit prendre ses fameux coups de
vins qui sont de plus en plus perturbant
c'est que de chausser coup de froid si
l'eau et amortir on a
derrière ce qu'ils soient forts hélas
pour les amortir si c'est juste pour
avoir quelques brindilles est qu'ils se
promènent qui arrive à peine à la
hauteur des lignes parce qu'ils sont
brutes et en permanence dans les chais
vol par exemple on n'y arrivera pas mais
l'idée de l'art qui pousse qui pousse
vraiment bien la première deuxième et
troisième années après les sauver mais
s'il est pénalisée au départ il y
arrivera pas et je peux vous garantir
dans le métier de contrôle des projets
et des expertises sur des projets déjà
planté on voit beaucoup beaucoup défaut
sur ces critères l'art c'est pour ça
qu'on les bat l'oeil on les remet à
l'oeil parce que si vous avez un des
critères qui est pas bon il ya tout qui
s'arrête c'est pas compliqué vous avez
fait tout nickel mais vous n'avez pas
mille bonnart bon endroit chose qu'on
rencontre souvent vous avez tony kaye
mais vous avez économisé 10 centimes
d'euro sur la protection qu'il est pas
la bonne
élevée au premier au premier passage de
huit chevreuil vos trente arbres à
l'hectare ils sont explosés et
récupérables et tous tout ça pour ça ça
vaut pas le coup
pour tout vous dire j'ai la trouille m
chers amis avec rita mais en fonction
des choix que l'on aura fait chez nous
donc en moyenne les tuteurs la moyenne
de moyenne parce que envie tillet les
cas particuliers beaucoup la moyenne
c'est que la protection elle fait 120 un
médecin est le protecteur il fait 150 et
le le piquer le piquet doit aussi tenir
les dix années parce qu'un piquet qui
tombe et qui entraîne avec lui l'armée
la protection ça va donc on verra plus
fait dans le détail
l'idée de la protection c'est que les
climatique
elle laisse passer l'air parce que vous
avez les protections dont je peux pas
donner non mais qui sont des tubes
ça c'est interdit c'est interdit parce
que surchauffe refuge pour tout un tas
de parasites surchauffe
donc ça veut dire que c'est des plans
qui sont pas bien qu'ils sont mal
unifiée et puis un tronc qui
surchauffent y brûle donc ce que quand
il s'en sort l'art il fait tout pour
pousser pour en sortir ça veut dire que
on allait on a les arbres qui poussent
très très vite et qui du coup n'ont pas
une bonne bonne structure pouces télécom
du fil de fer a donc on a une protection
climatique
je l'air pas si les filtres et qui fait
d'admis au moins ça veut dire que le jeu
blanc il n'est pas en plein soleil toute
la journée
il prend le temps de sortir de cette fin
protection là et puis surtout elle a un
diamètre de 20 cm en moyenne
ça veut dire qu'il peut bouger de dans
la piquette ya la protection et la
repousse librement dans cette protection
et la place rouge
c'est qu'il est dans une zone où il ya
de l'air et du vent donc qui va indexer
en conséquence un système racinaire
s'il est retenu s'il est retenu il va
pas s'emmerder à mettre des racines le
vérifier mais l'idée qu'un arbre qui ne
bouge pas bay qui se dit mais je suis en
forêt je suis avec mes congénères où
tout le monde protègent non là je suis
leur forêt je suis hors de la ville au
bord du couloir de vente sur l'axé
principal
donc ça il faut qu'ils l'aient en
permanence dans son dans ses gènes exige
qu'il ya 50 ça c'est très important pour
faire des systèmes racinaires qui
descendent
c'est pour ça qu'on on parle bien
d'armures agroforestier d'une génétique
à l'eau forestier un arbre qui a cinq
générations de plein vent de plein champ
c'est pas le même que celui qui est au
coeur n'a pourtant il s'appelle érables
champêtres tous les décès parc du tout
les mêmes en termes de développement
racinaire et de développement à m
mais mais de toute façon nous on
s'impose à protéger individuellement
chacun parce que le risque est trop
important du fait qu est pas le courant
du fait d'un tiers du fait de
c'est quoi l'idée étant de protéger
chacun parce que dans l'économie du
projet ça vaut le coup ça vaut vraiment
le coup
remplacer un arbre c'est long c'est
coûteux c'est difficile donc et puis sur
ce pas tant sur ce pas de temps c'est
préférable si on plante est que les
hommes écrit nous des prunes liées qui
sont des arbres comme vous le savez avec
de grandes défenses naturelles
là on plante des érables champêtres des
mûriers des charmes des alisiers
descormiers des pommiers et les poiriers
des arbres qui vont faire du bois
d'oeuvre des arbres qui sont fragiles
qui sont à protéger qui coûte cher
l'alizé terminal ça coûte cher etc
puis les protections dit long
il commence à grossir tous les outils
oui la protection dans l'ère ralph est à
présent dans la lignée de la protection
c'est qu'on enlève ça commence à
s'approcher
voilà et en plus ces protections sont
faites pour le temps de partir aussi que
les airs qu'on peut les réutiliser pour
l'airé aggravent un peu les reptiles ont
fait des protections maintenant qu'ils
sont réutilisables
il faut évidemment l'ordre et en neuf
qu'est ce qui vous manque pour que ça
fonctionne sur un suivi très important
très très très important à ne surtout
pas négliger le suivi c'est un minimum
de trois ans c'est un minimum de trois
ans ça veut dire quoi
ça veut dire que vous aurez forcément un
peu de mortalité non c'est pas toujours
pourquoi elle est forcément impliqué
avec à bouger parce que c'est le copain
qui l'a planté pas vous lancer dans le
combat
il a plus le temps de finir vous allez
forcément un chevreuil qui est passée
pourrait s'ennuyer
et puis donc du coup il faut remettre
dans sa tombe bien henri niay quand même
souvent qu'on voit c'est davantage on
voit mais il faut pas négliger cette
fonction-là de suivi ça veut dire aussi
qu'on va commencer à tailler les armes
pour une raison ou pour une autre il y
en a un qui va partir un peu en travers
qui va faire du faux
quand je plante analysiez de nominal
pour faire une bille de pieds il va
falloir la rectifier donc les trois
premières années ça vous permet de
vérifier beaucoup de choses les arbustes
de là on va les tailler encore paul rcp
leur cépage sauber j'imagine on va les
reprendre à zéro pour les faire fourché
on peut accrocher pour les faire partir
j'ai pas le mot pour ça il va me revenir
pour les faire partir sur le 5 6 ou 8
brins pour vraiment avoir une forme
arbustives tout de suite si on plante un
cormier sanguin il va quand même
tendance à partir un peu vers le haut
nous ce qu'on veut le quadrillé cendres
sans rien a priori un luxe dans la
sarthe basse parce qu'on a du vent en
bas parce qu'on a besoin d'abriter les
obtenir vous souvent les deux d'ailleurs
parenthèses donc on va dans ce suivi là
c'est quelque chose qu'on fait ensemble
l'opérateur et le l'agriculteur qu'est
ce qui se passe où on en est
comment ça marche peut y avoir un
problème
il peut ignorer l'autre blanc qui est
pas bon qu'à traîner il a il a n'a pas
été mis en jeu dans du sable
correctement quelqu'un a dit qu'il avait
été nos rites et il est resté une
semaine au soleil fary ça se voit pas et
bizarrement les arbres poussent par les
changes
en tout cas notre métier doux de de
suivi
l'opérateur nous garantissons pendant
trois ans enfin c'est ma structure mais
on garantit pendant trois ans beaucoup
le font ont garanti pendant trois ans
les arbres ont plein de cette année vous
avez 3 ans de garantie mais trois ans de
garantie avec une mortalité à 2 ou 3%
pas plus si y'a plus c'est qu'il ya un
problème majeur
même si elle est gentille à 15% de
mentalité c'est qu'il ya un gros souci
puisque on ces garanties de tous ces
critères la boxe est impossible qu'ils
aient de la mortalité
c'est impossible ça marche pas donc si
on est à 10 %
il faut parfois on n'a pas besoin de
faire une expertise mais il faut
regarder de près ce qui na qui n'a pas
fonctionné
d'où l'importance du dialogue ya des
financements il ya des planteurs et les
opérateurs on regarde ensemble ce que
l'on peut faire dans quelles conditions
et on remplace bon hilarant 15 pas grave
on remplace et le manque de haut niveau
place en classe ensemble et puis du coup
ça permet de discuter ça permet de voir
en termes de suivi les opérations le
suivi ces les trois premières années
strictement obligatoire après ses
lancers vous faites
vie si besoin vous refaites des journées
de formation ou des deux journées
pleines portes pour voir comment on fait
évoluer en fonction des choix mais c'est
capital
c'est parfaitement capitale et puis dans
le suivi au regarde évidemment qui a un
peu d'herbe qui va pousser sur un
paillage qui a bougé mais si on enlève
juste quand elle démarre c'est tellement
plus simple que quand il ya de l'herbe
surtout les pieds systématiquement et
puis c'est déjà une fille un peu sec
donc elle est dure à sortir etc etc
il nous manque une case pour arriver à
10 alors d'un suivi jeu mais entretient
et taille
innocent mais éventuellement comment
font ces gens
ouais j'ai mis 10 juste pourquoi on
n'oublie pas mais après vous vous
recoller vous recoller les morceaux des
buzz
allez vous les mettez dans l'ordre qui
convient donc il faut un financement
c'est le vôtre c'est un financement
extérieur
c'est sûr puisque ça coûte
comme avec le financement c'est un peu
lié
non
jo
l'échangé les héritages
oui ça on va le mettre dans l'eau dans
le projet et on va le mettre en miss tu
sais plus où j'ai envie d'ailleurs la
place voilà la main d'oeuvre la
plantation on va le mettre là un
organisation si vous voulez le rendement
ça c'est un chapeau général le rendement
c'est normal
objectif de collection
4' les arbres fruitiers la trogne les
objectifs de voir parce que eh oui oui
mais évidemment c'est dans le projet
mais cdc il va y avoir essayé connu
c'est l'aspect économique et c'est aussi
l'aspect qu'il faut surtout pas négliger
entre parenthèses c'est le c'est pour ça
que vous faire le parallèle avec les
couverts végétaux au sens large c'est le
côté évolutif c'est le côté évolutif
je suis parti là dessus mais je vois
bien que c'est là dessus qu'il faut que
j'insiste lourdement
finalement j'ai commencé à mettre une
trame d'arbres mais c'est peut-être pas
suffisant c'est l'idée du phasage du
phasage on commence par quelque chose on
commence par planté une ossature de base
et puis après éventuellement on la fait
évoluer
il est il est bien il est bien évident
que on va parler de diversification on
va parler d'optimisation on va parler de
diversité avant la diversification et à
la diversité
je parle d'une parcelle de vigne à 1 sur
1 dans lequel je n'ai qu'une seule
plante avec un bagage génétique très
faible jusqu'à preuve du contraire qui
est source de pas mal de
dysfonctionnements j'ai une monoculture
avec de la génétique et quelques cépages
donc ça c'est contre nature
derrière je fais des couverts végétaux
divers et variés et en parallèle
je commence à structurer avec des armes
dont les essences majoritaire parce
qu'elles ont co est voulue avec la vie
qu'elles sont compatibles que les champs
mycorhiziens vont bien ensemble etc
et puis ça ça empêche pas de
probablement à moyen terme compte tenu
de l'accélération pas forcément du
changement climatique mais des chocs
climatiques ce que ce qu'on voit c'est
l'accélération des chocs du très froide
très chaud des très grands bouts d'os
des très grandes périodes de 5 etc etc
et comment je j'optimise tout ça si
derrière je récolte des fruits tant
mieux je crois pas pour un viticulteur
ce soit le premier maillon de la chaîne
à faire bouger pour modifier l'économie
mais par contre si je produis de plus en
plus de biomasse que je peux la
valoriser là derrière il ya probablement
une économie à faire puisqu'il ya de la
biomasse qui est directement injectés
dans le sol sous forme de système
racinaire et puis celles qu'on peut
valoriser par la taille et la gestion
des armes que l'on va augmenter et de
ceux qui sont déjà pas dans le côté le
côté évolutif en agroforesterie il est
extrêmement important
il n'ya rien n'est figé parce que a
priori les erreurs elles sont déjà un
peu derrière nous il n'empêche que
n'empêche qu'il faut garder prudence et
dans ces notions de d'humanité d'humus
et d'humilité il faut en avoir encore un
petit peu ça veut dire mais peut-être
que si j'en ai mis un peu trop élevé
mais ça ça fait partie du geste j'ai mis
deux arbres qui vont pas bien qui pousse
trop vite qui pose des problèmes avérés
et oui oui nous agroforestier on
s'autorise à tout faire on n'est pas des
contemplateur de la nature même si on
aime beaucoup
lille est ce qu on met la bonne dose de
couverts la bonne dose de gestion la
bonne dose de bon maintenant je sais que
vous allez faire des lignes à deux
mètres et plus haute donc il ya beaucoup
moins de problèmes
c'est acté dans la communauté d'agir
dans la volonté d'agir on va sortir de
l'hérésie la surdensité de la vigne bast
votre tellement de problèmes mais on
s'autorise aussi c'était une blague
c'est le chez nous s'appelle une boutade
que les personnes je vais essayer en
tout état de cause je reviens à mon
métier je ne sors pas de mon cas dans
mon métier je dis bien qu'on va trouver
les ajustements nécessaires et
suffisants pour que le sol est sa ration
quotidienne de matière fraîche pour que
le sol et son expression équivalente au
poids qui est juste à côté puisque le
bois que juste à côté qui est souvent
plus longs il continue de pousser l'été
quand ça quand ça bloque chez nous c'est
un peu ça le souci j'ai des plans de
basse avec une production de matière
sèche par hectare et par an qui est
trois fois supérieur à côté et chez moi
ça me bloque donc je trouve le juste
milieu avec ça mais je dis aussi en tant
quel confort et style que quand y en a
trop ou quand je me suis trompé mais je
rectifie le tir
c'est d'où l'importance des règles qu'on
est en train de faire évoluer mon
plainte avec dédain site est donné avec
des modes de gestion donné mais il faut
que tout ça ce soir
et puis un arbre qui est un arbre
premier ordre prenons un exemple qui
n'est pas au hasard
le peuplier est une plante pionnière qui
dit plantes pionnières 10 plantes
intéressantes pour restructurer les sols
mais si je plante quelque peu oublié
peut-être qu'au bout de 20 ans vont
devenir gênant même en les taillant
beaucoup parlé maîtrise bien mais dans
l'absolu
dans l'absolu quand ils auront fait leur
boulot parents matin il faut s'autoriser
à se dire cela il faut les enlever parce
qu'il devienne un problème où on a
réussi vraiment aller banza iseo
quelques abonnés sans oublier avance de
telles initiatives mais je n'oublie les
plus rebelles
oui
faites attention à ce que vous dites
monsieur je peux vous montrer des
peupliers qui ont 200 en tailles et tous
les deux ans se recueillent à ils sont
en pleine forme d'où l'importance si on
va y aller ou de zozos qui fait aller
vers un corps sain c'est pour ça qu'on
va pas arriver jusque là
voilà on va on va mettre tout sur la
table toutes les essences leur
développement leur gestion pourquoi on
va faire en sorte que en les taillant
dans les utilisant correctement à soient
pas malades parce qu'il ya quelque chose
qui est important malgré tout par
rapport à ce que vous dites c'est que
dans d'autres dans notre offre on a
beaucoup parlé d'arbres têtards comme ça
en parlant d'un vote
c'est clair pour tout le monde la route
et au rail non oui j avais fait alors du
coup je fais le petit le petit rappel
oui d'ailleurs à propos de petit rappel
peut-être pour les anciens ou les
nouveaux
pourquoi ça marche l'agroforesterie en
viticulture posant une question
essentielle pourquoi ça marche
réguler parce qu'on régule merci ça
marche parce que on régule parce qu'on
taille et congères et qu'on pilote en
agroforesterie viticole on gère les
systèmes aériens et on cherche tout le
temps
les systèmes racinaires et on met tout
ça en cohabitation est en symbiose
sinon ça marche pas et et tous les
systèmes agroforestiers le parlement qui
fonctionnent sont régulés donc les
formes premières elles sont simples les
formes première en agroforesterie
viticole c'est ça évidemment
c'est la beauté tard le voilà et été
taillé gérer complètement de piloter et
contrôler je taille tous les ans j'en
mets beaucoup j'en lis beaucoup et je
taille tous les ans la forme que vous
avez en tête c'est celle du sosie
forcément la flamme du solo ziri vers le
lien ancestral je taille tous les dix
ans j'en ai pas beaucoup et j'ai besoin
d'eux
j'ai besoin d'autre parce que j'ai du
degré qui montrent enfin etc etc
j'ai une super expositions et ça tape
trop forte
d'où l'importance de la gestion filles
dans chacune des parcelles impensable de
faire un projet en salle la mode et art
je fais en sorte c'est dommage que noël
soit passé sinon j'aurais commander les
marqueurs je le mette politiquement
correct je dessinais anvers donc je fais
en sorte que le système racinaire le
standard dollars soit verticale est
profond on se sont éventuellement mais
je préfère avant le sous sol âge je
préfère avant le sous sol âge qu'eux ici
j'ai un peu de paillage ici à côté j'ai
et des couverts végétaux très dynamique
et puis ici j'ai un pied de vigne et
c'est bien la puissance absolue et la
quantité de biomasse et la pousse de ce
couvert végétal qui va faire plonger son
système racinaire on les met en
concurrence volontaire et je rappelle
pour mémoire que cette agriculture de
cette viticulture optimisé
elle va faire de la photosynthèse comme
la vie ne pousse pas on va inverser les
sites empêche qu'on va faire la plante
la plus grande possible dans un laps de
temps plus court possible avant le
débourrage pour avoir cette matière
première matière fraîche au sol coucher
rouler étendue
c'est pas le sujet du jour mais cette
plante puissante ici va quand l'arbre un
débours et la corde
mais à épiaison pourparlers le générique
la plante va arriver avec les ans comme
ça on va commencer à découvrir donc la
possibilité de rentrer dans le profil
utilisé par le couvert ça c'est
extrêmement important
c'est bien pour ça qu'on part en
agroforesterie de pilotage absolue
chacune des plantes que je mets en scène
et que je mets en oeuvre y compris les
armes sont pilotés gérer connu comprise
donc le système racinaire de l'arbre il
va passer en dessous ça tombe bien c'est
ici c'est ici que j'ai des éléments
nutritifs
c'est ici que j'ai de l'eau et c'est ici
que j'ai une zone d'exploration
incroyable m'intéresse c'est d'augmenter
en 3d ma zone d'exploration pour la
ville pour le couvert et pour l'art et
de faire en sorte que tout ça ça
cohabitent sa cohabitent parce que sa
sémillante symbiose par les ponts les
champs mycorhiziens comme dans la forêt
et puis cerise sur le gâteau parce que
c'est le cas et ça c'est très très
intéressant par rapport à la question du
chômage
cerise sur le gâteau quand je taille ici
mon arbre têtard
c'est une taille qui est sain donc tout
le monde peut la faire très important
mythique sinon tu tylar teitel bourges
en dentelle truc déjà des gens qui
sortent un dumas la taille et la vie
parfois parle pas ici en champagne avait
dans certaines zones on voit des
aberrations
la vie enfin vous verrez ça avec notre
ami marc soboth arias des spams déjà que
sur la taille de la vigne aurait
beaucoup à dire mais sur la circulation
des flux de sel et à leur gestion
les portes d'entrée vers les scans tout
ce que vous connaissez
en tout état de cause comme goethe imac
rogne je réitère mon système racinaire
donc une racine un peu trop remontantes
ou un peu trop ou un peu trop imposante
je suis sûr de la réitérer en taillant
large donc je remets l'âme à sa juste
place y compris dans son système
racinaire
voilà pourquoi et comment ça marche
deuxième forme générique sur les arbres
c'est ça
ça s'appelle un cormier analysiez
terminal ne visiez c'est un arbre
fruitier de fruitiers pour lequel j'ai
ici je mets 5 m par exemple un écran qui
va sortir mais qui va permettre
évidemment puisque jusqu'à preuve du
contraire ici du coup en rouge c'est la
vigne mais peu importe ici j'ai de la
lumière qui rentre dans tous les sens
parce que j'ai élaboré et taille et mon
arbre qui plus est le feuillage
relativement fluide et stoneham prenons
l'exemple de la ligier terminal sonar je
vais laisser jusqu'au temps de sa
récolte
je ne fais pas la gonfle story c'est pas
des chênes centenaires sur lequel je
vais essayer de faire pousser la mine
parce que jusqu'à preuve du contraire et
vous êtes bien passé quoi ça ça marche
par un c'est pas compatible de ça peut
pas marcher
donc s'il doit voir les chênes
centenaires au coin de la propriété
tant mieux mais ça c'est pas la
grand'anse terry qui pesait pas taillé
ce que je vous dis là ce que je vous dis
là ça marche partout mais le problème de
la vigne c'est que la vigne et le chêne
sont incompatibles document mais c'est
surtout la compatibilité qui par terry
il faut mettre des plantes compagnes
pour les pour les reconnecter ces deux
là donc ce que je vous montre ici encore
et toujours
c'est ici j'ai bien élaboré une bille de
pied l'objet bien taillée larmes pour
que cette billets de la valeur et j'ai
taillé là pour faire rentrer de l'air et
de la lumière
troisième forme générique c'est celle ci
je la dessine pas très bien
volontairement à pour l'essai
repart à votre imagination c'est l'arbre
fruitier
je mets des fruitiers pour des raisons
diverses avaries éventuellement faire un
peu de fruits aussi parce que ce sont
des rosacées et des rosacées dans l'es8
c'est très très bien mais ces arbres là
sont taillés gérer éventuellement je
peux m'autoriser à les conduire en
espagne et je reprends de l'alinéa
linéarité donc de l'espace et je
continue à passer librement et à
utiliser les machines habituelles depuis
une autre forme que tous prennent ici
qu'on a qu'on a bien envisagé
on a déjà bien le traité est une forme
complémentaires c'est celle ci je la
dessine au carré les mâles dessiner mais
c'est pas grave c'est une forme nani
fier sur le rang donc c'est une mini
treuil
c'est une mini-crise j'ai un pied qui
manquent
j'ai besoin de faire les cons
mycorhiziens avec les arbres qui
communiquent entre eux j'ai pas besoin
d'un grand développement je veux
continuer à mécaniser je passe au dessus
et qu'on enjambeur je veux pouvoir
renier cet arbre là parce que je joue de
ce soit 5 et hambourg vous avez à
l'entrée ici une aide au charme qu'on va
aller voir de près ces démunis troy
taillée au carré je rappelle pour
mémoire que le charme c'est une plante
est programmé pour faire 30 ou 40 mètres
de haut lacharme hisser du charme c'est
pas une plan spécifique mais à partir du
moment où on a donné à la plante les
indications nécessaires et suffisantes
pour le dire on va te contenir dans cet
espace là mais cet espace là même si les
faits il est facile à gérer
il permet d'abriter des auxiliaires il
permet la diversité dont on a
cruellement besoin en viti de m d'autres
plantes puisque la définition d'un sol
c'est d'appeler cinq plantes différentes
en même temps le sol pour qu'il vive il
faut 50 différentes heures elles sont
toutes au même endroit ou pas mais il
faut cette diversité de plantes des
plantes puissant et des plantes avec de
la ligne on le voit parfois laissé des
vignes sans les travaillé pendant trois
ans il y pousse des ronces puis des arv
l'appel du sol c'est ça la dynamique de
deux reprises dessein de faire bouffer
des plantes plus grandes que celles qui
y sont déjà et de couvrir courir et ça
ça nous donne de très très bonnes
indications
voilà je répète mais vous le savez le
terme générique de toutes ses formes là
c'est bien une gestion fine et un
pilotage des racines et des pompiers
j'ai besoin de lumière
j'ai une bonne circulation d'air j'ai
besoin de mécanisation
je vais passer de moins en moins dans
ces dispositifs viticole de sols vivants
probablement chevé réduire les intrants
j'ai passé enfin dans cette période dans
cette période dite de transition
je m'adapte après je fais des choix
j'en ai marre en jeu penche sur le
rendre que je
très très jolie femme ça c'est le choix
de chacun jusqu'à jusqu'où je suis
capable de bouger les docteurs de quoi
j'ai besoin mais comment j'avance c'est
vos itinéraires
c'est pour ça qu'on les pauses pause les
formes génériques les principes absolus
et après chacun et certains d'entre vous
ont déjà franchi le cap un chacun
combiné compose en fonction de son
itinéraire
c'est vous qui a inventé le système
agroforestier qui vous convient le mieux
c'est qu'ils s'adaptent qui qui est
transposable applicable et qui vous
correspond moi j'ai envie de ça l'a
complètement et on peut même non
seulement on peut varier en fonction des
mots délicat mais au sein même de la
même parcelle on peut avoir ces
différentes combinaisons la ce et c'est
pour ça que le change
le champ un confort et stick qui s'ouvre
à nous en viticulture est énorme ici
parce que là vous combinez des choses
invraisemblables et vous réguliers à la
parcelle parce que jusqu'à preuve du
contraire
chacune des parcelles dans lesquels on
va être amené à faire des choses c'est
qu'il ya des ajustements à faire sur
cette question des auxiliaires est ce
que oui parce que j'ai oublié de dire
par rapport à la question qui est une
question très importante parce qu'on
parlait le pourriture d'arbres blessés
et sert à l'arbre têtards taillés dans
de bonnes conditions beau moment parler
d'autres personnes il devient très vieux
et vit très bien et il est pas mal
par contre par contre on assume
pleinement
on assume pleinement sa ici là la tête
et la qualité le créer des qualités au
même titre qu'aux grands restaurants des
trieuses à parce que les traits news art
primé dans leur mémoire une génétique
incroyable une biodiversité tout aussi
incroyable donc un trait liard à des
jeunes dont on aura probablement besoin
plus tard dès aujourd'hui ces jeunes et
ces flux circulent la diversité qu'elle
soit animale ou végétale il faut la
connecter la faire circuler
donc ça c'est très important et puis
nous même de recréer les arbres qui
devient on vieux peu encombrant bon
producteur notre qu'ici qui est génial
ça fait le brf bois raméal fragmenté
très très bon activateur et et
améliorateur de la fertilité des sols
parce que les sols qu'on a besoin de
relancer le bois fred royer n'a rien
trouvé de mieux et de loin pas dans
n'importe comment n'importe quelles
conditions
quand on est assez d'accord là dessus on
peut parler de blocage de soldes fin
d'azoté de cache misère
on va mettre du drs sur le sol qui est
complètement pourri il aux morts sur
lequel on a des problèmes avérés on met
du prl dans un itinéraire techniques et
agronomiques bien précise à un moment
particulier parce qu'il va activer et
particules dont on connaît les résultats
en tout cas lui il va en produire dans
l'injection de 40 % de sa masse
racinaire par an ce qui est énorme ici
et dans la récupération et le recyclage
de ces rémanente puisque la branche fine
il faut pas les brûler parce qu'elle est
très riche en nutriments pour ça qu'on a
mis le nord de 7 cm à peu près au dessus
c'est l'énergie ou de la construction ou
tout autre chose en dessous c'est de la
fertilité y compris entre parenthèses
comme ça parce ce tournage des deux
matches comme ça passe par le paillage
le bois broyé il va au paillage et puis
il retourne au chant
en tout cas il est bien dans la boucle
la fertilité et donc la tête la cavité
qui se creuse est très riche en bio
cité c'est là qu'on va trouver des
régulateurs et citons par exemple un
auxiliaire extrêmement important en 8x
appel à chocques chose c'est bien
d'avoir des lignes le village parce que
ça travaille les appareils très
sophistiqués à une chauve souris c'est
mieux que les iphone de dernière
génération vous avez remarqué mais ça se
casse pattes comme vous le laisse tomber
des appareils de village très très
sophistiqué il faut des points de repère
des lignes directrices et donc ces
bestioles qui hébergeait in situ c'est à
dire au coeur de la vie peuvent être
dans le voilà relégué capite passé au
coeur de la vie point relais avec les
lignes de circulation voilà et c'est la
combinaison de l'économie de
l'agroforesterie c'est bien ça je fais
avant tout de l'agronomie
je travaille sur ces facteurs croisés
que sont le sol l'eau la biodiversité le
paysage la productivité et puis je
regarde tout ça et puis j'oublie pas
dire que dans ces temps qui changent
vite et bien
il fallait bien je sais pas mais qui
change vite parce que ça change vite
bien je sais pas absolument
mais a priori il ya une belle histoire
agronomique climatique technique
sociologique a raconté gustatif et
éventuellement ça c'est à l'appréciation
de chacun
si on veut exprimer un terroir le
terroir c'est ça c'est pas juste les
trois centimètres d'engrais de quelque
nature que ce soit que je mets si
j'exprime trois centimètres d'une poudre
de perlimpinpin malgré
on bosse ou d'une bille de bezzaz haute
c'est pas tout à fait pareil
j'exprime une remontée racinaire ici
d'un produit jean je suis pas en train
de cracher dessus je dit juste c'est pas
paris quand j'ai une exploration qui ici
est un minima de 2 m pardon en moyenne
plus cette voix qui sauvera nous qui
s'offrent à nous qui multiplie par 2 par
3 par 5 par les cons mycorhiziens qui
vont chercher dans les interstices
impénétrable par les racines de qui que
ce soit ces éléments nutritifs ce
carbone ces informations et ces taux
dont on a probablement crémant besoins
dans les années qui viennent pour
amortir les chocs des mois sans eau
si j'ai une exploration racinaire par le
micc au risque est multiplié par cinq
mais j'ai le plan physique cinq fois
mieux à la sécheresse en janvier
le
les racines que dans 60 centimes on est
à réserver les camps 66 ce qui est
évidemment pas normal quand on est tous
d'accord là-dessus lui suffit d'arracher
une fois de la vigne dans sa vie pour
voir combien on veut améliorer la
qualité la quantité du chevelu racinaire
et notamment du chevelu fin annuel celui
qui fait le boulot et la collection
mycorhizienne ces plantes ont besoin de
ces connexions l'e2c conduit les ombres
mycorhizienne de données du carbone au
sol de protéger et d'éviter que le
rayonnement solaire le touche et
d'éviter de mettre les outils sur les 3
premiers centimètres régulièrement
ça permet d'avancer l'antique sujet ô
combien à simple et stable
et oui parce qu'il faut pas toucher le
sol soit remis cm ici malheureusement
souvent là qu'on a besoin d'agir pour
réguler le plan d'eau cette agriculture
de lutte contre les plantes
il faut rentrer dans une lecture de fer
avec les plantes et de donner cette
ration pour éviter que les plantes
indésirables soit pour l'ass à être
que les glandes un des rares que les
plantes indésirables soit omniprésente
et difficile à gérer
on met du compost dans les trous jamais
si interdit jusqu'à ce que je sais que
tu peux de la réponse mais on met jamais
de compost on n'est jamais une matière
organique
on met jamais de fausses indications
alarmes ont nourri jamais un arbre un
arbre c'est un producteur n'a va créer
le sol et améliorer le centre sur lequel
on le mec
donc si on me donne une mauvaise
information il va se régaler il va
l'adorer
mais surtout pas il faut que la
comprenne qu'il est ici pour faire le
job
il est ici pour finir de décompacter
finir de remettre de l'ordre
finir de continuer à créer ce fameux
complexe argilo l'unique donc on le
nourrit pâtre on lui donne juste ce dont
il a besoin
le fameux paillage mais comme la tombe
dans le bois dans la forêt sur le must
forestier ce qu'on fait avec de la
paille
kofler et du bois broyé ou équivalentes
c'est juste la même chose
je suis un arbre normalement et
génétiquement je tombe sur un humus
foresti en plantations ont fait ça et la
matière organique n'a rien à faire à
fond des trous dans n'existe pas la
matière organique
frêche j'insiste lourdement sur le
maître organique frêche doit rester en
surface du sol il faut que si on lui
donne pour les choses soient simples
mais on le voit souvent y compris dans
certains manuels sérieux vous faites une
fausse d'un véhicule vous plantez votre
jeune plan là et vous mettez à manger
ici l arrimage à les sortir de là
pendant les 3 4 premières années et
quand il va sortir
ben il va avoir
va lui faire très drôle donc non nous ce
qu'on veut c'est qu'il ait pas à manger
ici qu'on veut c'est qui perfore et qui
descend tout le temps il y avait une
remarque qu'au fond de la salle vendredi
les espèces la commutation de rage
antique jean-claude on devine dulière
démocrite et j'étais lui convient nation
qu'on peut laisser maîtriser ces cons
par l'immobilisation s'installer il ya
des cohabitations qui seront positives
d'autres qui le seront moins si je
prends l'exemple de hyères il est il est
alors le lire ça vient vite c'est tant
mieux parce que dans les vignes vous
aurez lumière dorée de moins en moins de
problème la question toujours pareil
c'est de voir jusqu'où on va laisser
pousser le lierre aujourd'hui le lien il
faut l'entretenir
dudelange double absolument besoin de ce
sont exactement en titre après un lierre
n'est jamais dangereux pour un arbre le
seul le sol lunaire qu'il fasse mourir
les ars et des arbres arbres qui ont
prévu de mourir avant que lire le fasse
mais le lien c'est une plante
extrêmement importante en lui dit
extrêmement important dans ton
sous-estiment la puissance pour les
pollinisateurs dont on a besoin pour
certains régulateurs pour les oiseaux
parce que quand on a des oiseaux en
ville vous savez tous que ça relève de
salibur au delà des chants d'oiseaux qui
est extrêmement bénéfique à la vie et
dans la réduction de lescar enfin les
parents contrôlent aussi par d'autres
systèmes de champignons et le lierre le
lierre est une feuille qui se dégradent
et qui tombe au tiers à peu près au mois
de mars
et c'est un humus de premier ordre le
première qualité pour faire repartir les
plans je pense à dire qu'on va mettre du
lierre partout mais mais dans l'exact
parce que c'est difficile parce qu'on a
plus beaucoup de temps c'est difficile
de reprendre tous les paramètres
mais le lierre par exemple pour la
chauve souris très précieux on est bien
dans une logique on va passer d'une
culture unique de winne a une culture le
6 7 8 blanche qu'on va gérer en
retenir et le lien fait partie intégrale
de cette boucle là je rappelle aussi
qu'une feuille persistance d'une
feuilles persistantes et dans cette
seule persistante là il ya de la
nourriture et à quoi se cacher pour les
auxiliaires différents absolument fille
nationale et je pense qu'il vaut mieux
passer du temps des fois à couper un peu
le lierre que kkr enlever les plantes
indésirables fait en terme de temps dans
la vie mettez le dans la boucle et que
le lire montre sur les arbres plantés
c'est un problème le jour il sera
vraiment envahissant ce qui reste à
prouver
en cinq minutes on régule mais ça fleure
sa feuille sa belle et toute sa
dynamique
rappelons que le lien n'est pas un
parasite des plaintes le lierre n'a pas
là que les crampons il a des racines au
sol le crampon devient une racine qui
touche le sol et uniquement le sol
or les avants du mur c'est pas sa place
sur tous les murs en termes c'est pas le
sujet est donc planté effectivement très
très intéressant quant à la question des
plantes envahissantes
à partir du moment et j'ai insisté
lourdement à partir du moment quand les
viticulteurs m'appelle en dix ans alain
j'ai un problème j'ai des frênes qui
pousse partout dans mes lignes c'est
normal c'est que vos sols ont soif de
plantes géantes et reçoivent de carbone
mais tu es fou jeudi mais on va aller
voir mais j'ai des frênes qui pousse
partout gym et parce que tu es seul ils
sont affamés
si ta vie exprime dufrègne c'est parce
que ton sol est affamé il te crie famine
c'est une épreuve majeure eh oui c'est
comme ça qu'il faut le voir puisque
toute plainte et bio indicatrices donc
les villes dans lesquelles ils poussent
de tous dans tous les sens c'est les
sommes qui n'ont pas leur ration de
carbone annuel quand vous allez donner
des indications en plantant quelques
armes autour et au milieu soyons
comme vous allez donner des contre
indications aux plantes avec des blancs
grant géante que vous avez couché et
rouler pour faire ce voyage vaut
s'offrent au joueur vaut selon beaucoup
moins soir et danser dans ces cas là les
plans de réparation de premier rang que
sont les plantes que vous avez cité
disparue seront naturellement parce que
vous aurez la thermodynamique
déséquilibre de l'écosystème du sol qui
a besoin de ces 6 7 80 dans les plantes
grande
ça c'est quelque chose que vous verrez
vite arrivé mais l'a pour l'instant
effectivement on voit beaucoup de rois
ou c'est ration n'est pas satisfaite
une ration qui n'est pas satisfaite le
sol exprime ce besoin
d'où l'importance de cette agriculture
agro écologiques qui n'est pas punitive
qui est très constructif et qui est très
productive qu'on va optimiser toutes ces
toutes ses ressources y compris les 80%
de la colonne azote qui passe au début
en permanence et qu'on a parfois un peu
de mal à saisir et à capter
ouais
demandez là je voulais qu'on vient ici
parce que on va pas les on va pas les
tailles et entièrement ces petites
chroniques de fresnes la leçon fort
sympathique
je sais pas benoît et la wii elles sont
taillées tous les à peu près trois ans
là il ya eu il ya du joli bois l'a déjà
là il ya du joli bois ouais d'accord
ah oui là il ya des belles pièces donc
je voulais juste qu'on vienne l'avons
portail et pour tailler un petit peu
pour les rééquilibrer mais aussi aussi
et surtout parce que ici vous avez une
forme intéressante
le frêne alors là évidemment il est sur
5 5 pieds 5 pieds mères mais le frêne
qui est un arbre gigantesque qui plus
est les pieds dans l'eau ben vous voyez
ici la régulation récurrentes et
permanente la bête il a un âge certain
il est natif y est il est en place
stabiliser et puis si on regarde bien il
est pas malade il n'est pas stressé bien
qu'il ya eu des grosses de gros scoop
mais vous voyez là l'aller les bourgeons
l'attend sont sortis il est en train de
recouvrir de fermer il est trés poussant
très dynamique est là aussi comme la
ville mais l'arbre qui est très poussant
très dynamique et jamais malade il va
prendre le dessus tout le temps il va
recouvrir il va fermer il va compenser
puis si vous avez le brun la matière
première de la fertilité du sol la forêt
la forêt le produit sa de la racine de
la branche et de la feuille et la forêt
l'arbre qui poussent les arbres se
touchent tous donc l'arbre père de la
branche en permanence et c'est ça qui
fait la matière première de la fertilité
ce qui est intéressant qu'on a démontré
notamment dans les pays d'élevage c'est
que les arbres ils produisent malgré
tout de plus en plus de bois
donc je disais que le modèle est
productif y compris en termes de
biomasse il va en produire de plus en
plus on va garder la biologie on va
garder la stabilité
on va garder l'alternateur de la roche
mère parce que si vous couper l'arbre
pied vous repartez à 0 avec l' arbre
têtard pas de problème de concurrence
pas de problème dhombres pas de problème
de système racinaire
et puis vous le coupez et trois ans
après ben voilà trois ans après vous
avez un brin comme ça ici là vous avez
trois kilos de matière sèche sur le brun
gratuitement puisque l'arbre fait tout
avec rien et ça c'est facile à mettre à
mécaniser pour le récolter pour le
broyer pour l'épandre ça peut même être
entre nous et pendu en direct dans la
parcelle
ici en a besoin le tronc est stabilisé
ça veut dire qu'ils développent pas de
la branche partout les réserves sont
dans la tête donc l'arbre ils
développent des bourgeons sur sa tête
donc ça s'appelle des réitérations ça
c'est un nouvel arbre si joli si joli
zoll ça c'est un arbre un arbre et
intérêts il va créer un canal qu'on voit
pas parce qu'il est très dynamique
il va créer un canal nouveau et c'est
lui qui va réitérer complètement le
système racinaire de l'arbre donc ici
j'ai un arbre qui est toujours jeune qui
est toujours poussant qu est toujours
dynamique sur un tronc stabiliser ça
veut dire que ce tronc là va pas
développer deux branches latérales qu'il
n'y a pas d'autres go vous emmerderait
dans la vigne pour passer alors ici
elles sont vieilles et s'insérer mais
voyez sur cette tronyo là j'ai enlevé
les trois quatre petits brins sur cette
tronyo l'ag 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 g 10
points en coupe c'est simple et rapide
toujours au même endroit
j'ai pas de la brindille que je dois
couper ici un peu là un petit peu ici un
petit peu dans cette direction je fais
de la trogne basse à cinquante
centimètres je la fais à 2 m peu importe
tu passes avec une plateforme avec un
outil je taille toujours au même endroit
7 8 ou 10 points ce qui n'est pas grand
chose et puis vous l'avez ici sur celle
ci ici vous l'avez la cavité donc ça et
oui là la mésange elle va adorer la
grande régulatrice des chenilles et des
verts elle va habiter au milieu de la
vigne elle va aller sous les mousses et
le valais sous les lichens et puis ici
il ya juste le diamètre pour pas être
emmerdé puis quand la trogne aura un peu
poussé ça sera une autre et puis une
autre
jusqu à la chouette on parlait de la
régulation des rongeurs avec les blues
la chouette qui va elle être en bordure
de la lisière personnes nous interdit au
contraire quand il ya des lisières que
tu y as une interface une lisière sur la
vigne elle fait la concurrence mais une
lisière gérer sur la vigne avec des
arbres têtards et la mène elle aussi sa
quantité de biodiversité vous avez des
vieux charme
eh bien on va les retailler et l amènera
ce qu'on n'aura pas tout de suite au
coeur de la vigne parce qu'on va planter
les arbres
maintenant on peut les avoir sur le
pourtour raconte l'histoire benoît là au
moins 70 80 ans je pense d'accord donc
du coup ce qui sert à délimiter la
propriété et puis naturellement ces
jolies donc on a en la taille et avant
elle était beaucoup plus grosse beaucoup
plus haute
les crs ont été obligés de prendre une
remorque agricole c'était un peu le
bazar
du coup on a décidé de la réduire un bon
coup pour sûr beaucoup plus facile de
faire l'amour c'est intéressant et c'est
très inspirant parce qu'on a vu au bord
de la mare dufresne
on a vu du sol on a vu du noisetier
entraîne donc le geste paysans séculaire
mais on leur met comme tu leur précisait
bien césar y tiennent la berge
aussi ils font là c'était le rôle
premier
on les a régulé parce que sinon ils
deviennent trop imposants ils nous
posent des problèmes
et ici on a la démonstration parfaite de
la mini treuil de la mini tron qu'on va
retrouver en vigne mais le charme
il devrait faire 35 mètres de haut
depuis le temps et finalement il ne fait
toujours qu'un mètre 85 et il est
concentré ici qu on danse et on voit
bien la tête de la trogne et les larmes
l'arbre il a fait ses réserves il a
compris remet les branches qui repart ou
le taï et tous les ans probablement un
jeu taillé avec une feuille mars et
sentent d'ailleurs
et puis on a encore une trois nuits
siècle tilleuls voyez tous ces gestes là
de la régulation permanente des armes
finalement ils sont encore habite avec
ici le tilleul qui le supporte très bien
très joli très dynamique très poussant
pareil pour éviter qu'ils soient trop
grands trop et puis ils vont
éventuellement éviter ici on n'a pas de
problème de concurrence avec autre chose
mais éviter que ces arbres champêtres et
ses arbres de plein vent
il s'arrête jamais de pousser alors
certains on va les laisser on va pas
tous les trognes est loin de là mais ici
du coup ils deviennent beaucoup plus
résistant au vent par exemple la la la
mais là on est dans de l'ornement donc
nous ce qu'on veut c'est avoir très peu
d'espacé au sol et une masse au dessus
l'idée d'optimiser la lumière et les
ressources est de les prendre en hauteur
et parfois au dessus de la vigne pour
réguler le temps donc là à nouveau un
sol là ils épient les traits
et très joliment partie sur un brin vous
voyez clairement que cette plante là qui
pousse très vite elle va pas résister au
vent pendant longtemps ces arbres les
sols sont très cassants et si les
paysans les antilles entre oeil c'était
pour ce faire du bois pour faire on
faisait de la litière on faisait
beaucoup de choses mais aussi éviter
qu'ils deviennent gênants et qui tombe
de le réguler de le tailler c'est aussi
faire en sorte qu' il reste toujours en
place donc le modèle est très simple là
il est un tout petit peu trop âgés mais
ça va encore je vais essayer de voir si
j'ai un point de stabilité
oui
oh
voyez une travail c'est facile à tailler
c'est facile à faire
oui oui exactement
je sais exactement ça mais là là je me
suis dit que il ya un talus on peut
venir ici
elle est facile d'accès facile à tailler
sans il ya quand même un peu d'eau en
bas donc accessible bonne taille voyage
et enlever tous les brins propre et net
et là on va la voir au printemps a
explosé alors évidemment il y aura
quelques brins puisqu'il ya de la
lumière
la lumière va arriver sur le tronc donc
il y aura quelques brins qui vont
repousser de part et d'autre en fin de
première année en les nestois ici il ya
eu ce brin sur la tête
et puis après c'est fini on recueillera
toujours là la tête va se créer ce
creuset terminée
quand je vous dis que le sol se nourrit
de branche sa rivale recyclé vite et
bien de feuilles les vers de terre là
sont en action enfin pas aujourd'hui
parce qu'ils ont un peu froid voilà
typiquement un arbre joliment couvert de
lierre dans la lumière du matin le froid
pour écrire une poésie un le frêne le
lierre et la champagne pourrait faire un
point magnifique
en tout état de cause ce que vous voyez
très bien sur cet arbre là et
éventuellement sur les autres c'est que
le lierse arrête toujours avant la 3 4
mètres avant la canopée il a pas assez
d'énergie pas cette force pour prendre
le dessus sur l'arbre on parlait des
cohabitations de lierre qui fait pas
moins réserve là surtout les arbres
vous avez ce phénomène sauf ici ici vous
avez un bockel un bouquet de fresnes qui
en fin de cycle on va dire celui là ça
sera dans cinq ans à peu près on voit
déjà des dépérissements donc là
typiquement cet arbre là je veux
absolument le conserver
il est bien là vous voyez bien et dans
la vigne presque il fait de la
concurrence avérés et lui et surtout
cela si vous voyez bien ils sont en
décembre 2,6 me
c'est à dire que la l'arbre a déjà
programmé sa fin de vie
il a vu que là il n'y arriverait plus à
alimenter correctement sève les
extrémités de par la densité de par son
âge et je peux vous affirmer que c'est
pas le lierre qui est en train de le
faire crever c'est lui qui est en fin de
cycle donc lui en fin de cycle et dit je
réduis la voilure en réduisant la
voilure
il fait cette fameuse de cette fameuse
descente de signes dessèchement de
toutes les extrémités pour repartir plus
bas et bella ce bouquet comme ce binôme
ici alors là ça demande un matériel
spécifique soit c'est un grimpeur
élagueur soient cédés nacelle mais ici
on peut tailler rabaisser l'arbre des
deux tiers à peu près et en rabaissant
l'arbre des deux tiers mais on va
réitérer les racines qui sont ici dans
la vigne et puis on va le permettre de
repartir
c'est à dire qu'on va tout simplement
anticiper sa descente de cible et comme
on va pas le laisser faire tout seul et
qu'on va enlever tout le bois mort tout
le bois sec et toutes ses branches que
vous voyez au sol on va le dynamiser le
réitérer complètement
donc ça c'est un arbre gênant peut
devenir un arbre au bénéfice de la
culture est évidemment vous voyez la
bête
il fait un peu plus d'un mètre carré au
sol donc un peu plus d'un mètre carré au
sol ça veut dire une fois une fois
relancé 500 m² de contacts et de surface
foliaire donc une quantité de feuilles
et une quantité de brf incroyable et
c'est tout l'intérêt des vieux arbres
parce qu'on le voit un ponctué dans la
vigne tout l'intérêt des vieux arbres au
delà de la mémoire
au delà de la génétique au delà de la
biodiversité qui l'héberge
ils ont une capacité à vous fournir de
la branche éternellement gratuitement et
in situ et puis là on règle le problème
parce que celui là comme ceux ci à la
première tempête ils vont tomber
donc encore une fois je suis pas entre à
dire qu'on va tous taillés tout renier
mais ici en lisière voyez le depor vous
avez des frênes ils ont des ports de 15
mètres au dessus de la culture donc
évidemment que ça c'est plus
l'agroforesterie
parce que là on rentre en concurrence
tout arbre doit être taillée
qu'ils soient en en intra parcellaire au
milieu de la parcelle ou en lisière tous
ces arbres là doivent être taillés
réguler si l'on y prendront toujours le
dessus
donc on taille on valorise ici ça coûte
un peu d'argent de monter avec une
nacelle des outils s'équiper mais
derrière il ya quand même quatre stères
de bois plus du bois broyé
donc si on fait le calcul du bois du
bois broyé et de l'arbre projeté dans la
durée c'est à dire lui il va produire
tous les trois ans une grosse quantité
de brf
et comme le brf le bois broyé la matière
organique le compost c'est l'avenir
vous avez déjà vu une forme
d'agriculture qui pourra se passer de
matières organiques
on va s'entretuer pour l'avoir la
matière organique
donc elle va coûter de plus en plus cher
donc elle sera de toute façon de plus en
plus rares sauf que nous on est tout ou
partie parce que là aussi est dans ce
schéma la transition je suis pas en
train de dire autonomie totale et
absolue mais vous pourrez en produire
façon conséquente et du coup le geste
c'est je fais des couverts végétaux
j'ai les systèmes agroforestiers et
j'injecte de la matière organique
produite sur mont terri corps mais les
trois combinés c'est vachement
intéressant plus on fait découvert
qu'ils vont bien plus on a des arbres
plantés autour et dans les vignes qui
fonctionne - on a besoin des apports
extérieurs - on a besoin de cette
matière
je sais plus comment comment il faut
l'appeler mais cette matière
artificielle entre parenthèses parce que
mon système alimente correctement son
sol et la ration est à peu près
équilibrés arbres j'aime pas trop donner
des recettes de cuisine mais quand on
mettra une trentaine d'arbres à
l'hectare où on a des axes où la lumière
entre bien où on plante nord-sud par
exemple il ya vraiment besoin de créer
ce microclimat favorable on taillera
tous les 5 6 ans donc on taillera soit
des brins de 2 cm soit des brins de 4 5
cm
l'idée c'est pas faire des grosses
tailles et des grosses plaies l'idée
l'idée de l' arbre têtard en fonction de
de son essence en fonction de sa
dynamique de pouce de sa position à
l'échelle du bassin versant de la
qualité du sol de sa réserve hydrique
on va tailler entre 2 et 6 7 ans pour
vous donner un ordre d'idée
l'idée c'est de pas faire des grosses
grosses plaies des gros brin s'est
taillé à 6o aussi parce qu en taillant
assez souvent on ré équerre et aussi
parce qu en taillant assez souvent on
injecte ce fameux bois bois broyé et
surtout ses yeux j'apprends qu'il y aura
un broyeur mutualisé enfin peu importe
mais globalement ce qu'on a ce que j'ai
fait sur le fait drôle sur le solo est
pas bien vu mais c'est des brins entre
20 30 et 40 mm plus c'est pas c'est pas
la peine c'est aussi comme ça qu'on a un
bon recouvrement une bonne dynamique de
le plus de larmes ici il est temps de
tailler voyez là il ya du il ya du gros
bois ça va ça ça passe tant les broyeurs
là c'est le moment ça ça a été taillée
je sais pas c'est un petit peu difficile
à dire surtout que l'a envoyée non ça
c'est pas l'an dernier ça ah oui
d'accord
voyez là si la cgt en vignes se branche
dans les vrais tout de suite je le ferai
disparaître
c'est à dire que quand je taille ma
vigne s'il repart
j'enlève les trois ou quatre bourgeons
qui redémarre pour ne garder que la tête
et surtout cette fameuse verticalité moi
ça ça ça risque de m'embêter dans la
vigne il faut que je passe on a on va
pas les céder on va pas laisser des
autoroutes
on va faire en sorte donc çà çà çà au
pied j'enlève je restructure je
restructure la tête ses bras latéraux je
les enlève au sécateur à main et après
c'est terminé ce
à peu près on met pas forcément tous à
blanc ça dépendra aussi du besoin
il ya vraiment des zones corps ont
besoin de garder un peu de 2 millions
brrr mais par contre si on met pas tous
à blanc on taille quand même toujours au
même endroit
c'est pour ça que c'est bien de créer la
trogne à la hauteur ceci dit on l'a vu
ici chez aider l'état et de charme était
combien m ou de plus haut et vous l'avez
rabaisser vous voyez là c'est ce qui est
bien c'est qu'on peut avec ses armes
on peut toujours moduler faire quand on
est trop bas on remonte on est très haut
on redescend si on s'est trompé sur une
trogne d'érable qu'on l'a fait à trois
mètres et puis finalement il faut la
remettre à deux mètres
on l'a recoupé elle repartira système
fourrager on enlève une partie de la
trogne aussi parce qu'on taille en vert
donc ça évite de perturber complètement
là mais c'est pour ça que le système
vous allez vraiment vous l'approprier
vous allez vraiment le vivre après
attention parce que il ya un virus
quand vous avez le virus de la 3 nous a
envoyé partout vous pouvez plus vous en
défaire sa a coté la dentelle ça vous
fait rien quoi est-ce que la dentelle
sur pareil c'est juste la couleur qui
change mais la trogne kapumba est
effectivement vous adapter en fonction
de vos besoins dans les zones dans les
zones un peu un peu humide avec un peu
de remords fille pour réguler pour
retrouver la verticalité
ben là typiquement je suis je suis dans
la vigne il sera pas comme ça mais un
accident un chevreuil fait qu'il sera
peut-être comme ça
d'ailleurs je sais pas si j'aurai pas
besoin de la tronçonneuse thermique mais
enfin bon on verra l électrique on a
abandonné
je vais je vais essayer alors du coup là
le premier le premier geste à faire
évidemment c'est de le doubler
on va pas on va pas garder deux pieds on
n'a pas besoin de ça donc là je vais
travailler et enlevé ça fait les
bras
il faudrait qu'on apprenne à affûter les
outils en champagne parce que voilà donc
je sors ça après je le travaille comme
ça pour lui redonner toute la
verticalité
j'enlève les petits brins que je vais
faire plus finement chaque outil doit
être à sa place
vous le savez ici il ya un bourlens
cicatriciel que je ne touche jamais
c'est lui qui referme la plaie donc lui
en aucun cas je le coupe je coupe juste
orages laisse pas non plus un chic haute
de centimètres qui n'arrivera pas à
recouvrir les puits jeu les labors comme
ça tranquillement
voilà ça va ressembler à ça alors là du
coup vous là une trogne à quelle hauteur
on est chez qu'il a à deux mètres
cinquante de l'impeccable du coup en le
taillant comme ça il va vraiment
reprendre la verticalité voyez voyez le
loto élagage là il est déjà en train
d'enlever des brins il ya de l'espace ce
qu'on fait nous on accélère ça voyez le
bras là il tombe
celui-là aussi donc on continue celui-là
prêt à partir deux mètres cinquante vous
la voulez impeccable en bordure à plat
et bien là ça soit on y est donc ça
tombe bien un so lu ment donc là
toujours pareil la tête est créé elle
est définitive ou pas puisque dans cinq
ans on va le ramener ici il n'y a pas de
raison de par sa position
la tête est créé et c'est là que ça se
passe donc évidemment je suis dans la
vigne je passe souvent il sort en brun
il sort un brin là on les laisse faire
parce que c'est bien que l'arbre trop
niais fasse un peu de photosynthèse
puisqu'il va continuer à aller chercher
le co2 dans l'atmosphère c'est bien
qu'ils fassent un peu de photosynthèse
et puis l'hiver prochain on enlève les
bruns qui sont sur le tronc on laisse
faire la tête et puis là c'est parti on
leur taille en trois quatre ans quelque
chose comme ça là on peut le faire la
trogne ici on peut là vous avez on peut
être beaucoup plus haut
et on peut être mais là il n'y a pas de
la lola volontairement fait voler je
n'avais pas le choix j'ai laissé sur des
départs donc là il ya plein de bourges
on l'attend donc c'est encore mieux
mais je vous garantis on verra tout à
l'heure mais je le coupe ici ça fait une
trogne aussi là on est un mètre à peine
c'est ça marchera s'il ya beaucoup
beaucoup de vent qui en fonction des
contraintes des besoins mais là vous
avez c'est vraiment pour ça que le champ
est énorme
le champ des possibles est énormissime
vous avez toute latitude à faire ce que
vous voulez clairement
mais là vous pouvez effectivement
repartir ici on va chercher on va
chercher une bouture comme ça par
exemple
voilà là du coup je prends du bois de
entre un et deux ans ici comme ça ça si
vous le voulez taillé en biseau petit
peu vous le planter de commerce à fès à
50 vous le planter de 50 éventuellement
vous et des dunes d'un piqué en fer ou
d'une barre à mine vous le planter de 50
et là dans un sol qui dans un sol pardon
qui a correctement alimenté en eau il
faut pas qu'ils aient des formes de
retraite 3 cm l'été mais là vous avez un
arbre ça peut être aussi dans
effectivement là c'est la formule simple
ça peut être aussi dans des dans des cas
de figure on va travailler avec le
peuplier noir dans ses systèmes
agroforestiers vite y tenir un talus
aller un peu plus vite
moi je me souviendrai toujours de ma
jeunesse agro forestières où mon père
avait fait une clôture est vite fait
bien fait pour les vaches avec du avec
du bois vert avec tout ce qu'il avait
récupéré c'est à dire du sol et du
peuplier et deux ans après il y avait
une faible seulement aux magnifiques
le fils avait disparu sous l'eau sur la
clôture
ça c'est pas mal aussi pour faire les
blessés les êtres et c'est donc qu'ils
font les fonds les barrières on coupe le
brun on le met à l'horizontale et
effectivement on peu après dans un souci
de diversité on ne fera jamais que du
sol ou que et puis on ira aussi par
rapport aux boutures on veillera à
prélever quant aux boutures sur les
arbres différents
pour avoir un bagage génétique pour pas
reproduire les schémas du passé pour
avoir des bagages génétique variés on
ira chercher un peu là bas un peu ici
est un peu ailleurs parce que si on
prend uniquement si on prélève toujours
sur la même plante on a un bagage
génétique
là on fait des clones en l'occurrence on
fait des clones là on a des bagage
génétique
même si quand les arbres vieillissants
il s'ouvre un petit peu qu'ils sont qui
sont identiques ce qui est pas en quart
et on le voit aujourd'hui dans certaines
zones sur le frêne avec la callas rose
on l'a vu sur l'homme il ya 30 ans et
puis on l'avait vu il ya quelques
centaines d'années faire gaffe avoir une
génétique large et ouverte toujours
toujours l'idée de cette agroforesterie
je taille la lisière je plante au milieu
je gère sous larron souvenez-vous ronces
berceau du chêne je laisse pousser ici
je mets un filet puis voilà l'âge est un
arbre qui va faire de l'ombre pendant
longtemps aux animaux et puis restauré
les vieux arbres alors celui-là c'est un
arbre agroforestier par définition
puisqu'il ya longtemps qu'ils voient des
vaches de soufa des animaux en tous cas
c'est le prêt le pré verger lui non
taillés il va crever taille et est
repris sur des brins on le voit
d'ailleurs on voit qu'à deux mètres on
voit qu'à deux mètres il ya du bois
jeunes il ya du brun vigoureux si on le
descend plusieurs fois et qu'on remet
tout sur le brun vigoureux la rive à
comprendre ça parce que là il passe une
énergie incroyable a essayé d'alimenter
les bruns qui sont morts ou sénescent si
on enlève tout le bois mort les bois
sénescent et qu'on laisse juste des
circulations de sève
là où il ya du brun jeunes il va
repartir ça veut dire que cet arbre là
en le taillant deux fois dans dix ans on
se rend pas compte il est super
dynamique il est touché les drus il
produit beaucoup de fruits et puis
encore j'insiste il est aussi la
ressource génétique on va dans quelques
années là on se rend pas vraiment compte
mais on va courir après ces variétés au
delà du fait qu'elle soit locale mais
qui sont adaptés qui sont goûteuses
qu'ils sont sympas qui ont tout un tas
d'intérêt y compris l'intérêt personnel
d'avoir pas loin de la parcelle de vigne
un fruit que je vais cueillir comme ça
en passant
rien que ça c'est pas il ya aussi pour
l'oubli ou l'obligent à 3 mai dans
l'agroforesterie d'ailleurs ne croyait
pas que entre vous et moi il ya un
barbelé il ya une frontière c'est
dans cette dans cette notion
d'agroforesterie au sens large
des jeunes des moins jeunes on a besoin
de ces classes là c'est classe d'âge
cette diversité
là bas je suis très content qu en
bordure de vigne il ya du lierre ya du
bois meur il ya des vieux et des jeunes
arbres les classes d'âge la diversité le
bois mort par rapport à toutes et à
toutes ces fonctions y compris de
régénération du sol il ya le produit
commercial par l'ong marketing j'ai fait
un geste fort
j'ai stocker du carbone produit de la
biodiversité atténuer les questions de
changement climatique
et puis ne l'oublions pas enfin je sais
pas si ça vous touche ou pas mais
beaucoup nous le disent y compris chez
des agriculteurs au sens large dont on
n'aurait pas imaginé que c'était une
entrée en matière c'est le plaisir
personnel
j'ai planté g des fruits
je vais dans mes parcelles il ya autre
chose que juste ma culture qu'elle soit
pérenne comme la vigne ou autre peu
importe
et ça c'est pas anodin de retrouver
cette forme ses couleurs ses senteurs
ses odeurs ses fruits c'est tout ce que
vous même principe
en plus il a été facturé abîmées alors
vous le voulez à quelle hauteur suis là
parce que visiblement 2005 à ma hauteur
on à la tronçonneuse la thermique
voilà une de plus alors voilà un arbre
qui supporte très mal le treuillage
c'est le merisier
ici c'est un cerisier il repart du pied
donc cerisier greffe et en variété et
puis là c'est le porte-greffe le sauvage
qui repart souvent du merisier pas que
donc vous avez un arbre qui va finir par
tomber
qui va finir par s'effondrer ne serait
ce que parce que il ya un coût de neige
dansez dansez climat a changé changeant
et perturbant voyez qu'il ya une branche
cassée donc il ya un point de rupture
il ya une cavité à l'intérieur donc ça
c'est bien mais une cavité ici ça c'est
ça c'est parce qu'on va chercher donc
ici on cherche la cavité pour la chauve
souris pour la chouette hulotte pour les
ce1 d'abeilles pas forcément de frelons
et d'abeilles etc mais si on cherche la
cavité il faut faire attention à pas
laisser des charpentières énormissime
parce qu'on a quand même un point de
fragilité cavité c'est bien mais cavité
souvent ça peut rimer avec fragilité au
dessus de nous on a des bras cassés
on a les bruns qui sont ces champs donc
là on parle plus de taille douce en
l'occurrence sur un arbre fruitier il
faut y aller progressivement
mais enlever du bois enlever du bois
mort et puis vous le voyez bien sûr le
sur le brun qui est au dessus du coup au
dessus de moi comme ça c'est plus simple
sur le brun qui au dessus de moi vous
voyez il ya du brun très poussan et du
brun et du bois jeunes qui est plus
clair
donc il est évident que c'est tous ces
bois là qu'on va favoriser ça veut dire
que à terme on enlèvera quelques
centaines de kilos sur le brun centrale
le gros brin centrale si on lui enlève
quelques centaines de kilos parce qu'ici
quand vous avez du vent à 60
kilomètres/heure cd ça se transforme en
tonnes les kilos se transforme vite en
tonnes surtout quand il ya des feuilles
et éventuellement quand il est chargé en
fruits parce qu'il fructifie bien donc
l'idée de le rabaisser de l'alléger et
puis laissez dubois jeunes et du bois
frais du bois presse et intéresse aurait
planté comme prévu 300 arbres donc vous
êtes tous très motivés donc on démarre
avec l'érable champêtre
donc on est dans la norme
prendre 60 il fait il fait des bonds
enfin bon 60 mais ça va bien
trapu chevelu un bon call est bien
développé un arbre force et pas c'est
pas un fil de fer
il est bien bien conformés alors on va
le rafraîchir un petit peu puisque celui
là il va nous faire une trogne à deux
mètres si ma mémoire est bonne donc qui
dit juan ya de m c'est pas la peine
qu'ils aient de la branche basse comme
il y en a un petit peu donc on va faire
un premier infléchissement de plantation
alors on va lui en laissait bien
évidemment parce qu'un arbre il faut que
ça fasse de la photosynthèse
la question qui est posée ces deux tiers
de branche
un tiers de troncs jamais juste juste
une branche au bout pour faire de la
feuille il faut quand même de la branche
donc la règle ces deux tiers de tron un
tiers pardon de troncs deux tiers de
branche très tôt près et puis on va
faire aussi donc super chevelu donc très
bon très bonne génétique très bonnes
origines origine locale jolie chevelu
qu'on va rafraîchir un petit peu il faut
pas avoir peur de rafraîchir parce que
ces racines là quand on va planter
on risque de les mettre en travers de
les coincer de les faire tourner et de
les faire partir plus tôt à
l'horizontale qu'à la verticale
il est bien évident que l'arbre va
pousser sur le jeune chevelu qui va
développer au printemps d'où
l'importance de la perte de plantation
donc le rafraîchissement de la racine à
peu près ça dépend des plans mais
globalement on va enlever un bon tiers
on va enlever un bon tiers on va faire
quelque chose comme ça de propre et
l'équilibré voilà donc là le plan est
prêt à être plantés
donc le travail du sol effet sous sol et
affiner la terre et fines donc ici je
plante sur la ligne ça rentre tout seul
puisque j'ai créé ma structure avec un
outil qui s'appelle la souffleuse donc
le trou bah c'est comme ça deux petits
coups de bêche ça suffit amplement
et ici je vais disposer où je vais
arranger un petit peu je vais poser
l'arbre dans le trou sans contraindre la
racine
donc je vais faire le trou j'aurais et
vous avez des fruitiers ici des
fruitiers greffé en variétés qui font de
mètres de haut donc avec un système
racinaire un peu plus développé au cas
par cas pour l'arbre fruitier vous ferez
un trou en conséquence mais pour le
jeune plant la viorne ici le cornouiller
là pour le jeune blanc ont fait un trou
après rafraîchissement de la racine à la
taille du plan c'est pour ça que la
plantation ça va vite et bien c'est pour
ça qu'on plante 50 arbres par jour et
par personne c'est pour ça qu'on plante
100 mètres de haies par jour et par
personne parce que le trou est fait par
la préparation du sol ce qui est
important à ce stade là on parle de
coller la différence entre la partie
souterraine et la partie aérienne c'est
le col est donc le collet en aucun cas
il doit être complètement enterrée et un
peu comme en aucun cas il doit être
complètement 10 cm au dessus de la
surface il est au niveau du sol
donc il est il est souvent un peu plus
foncée bon on finit par le ont fini par
le voir ont fini par le comprendre
si on regarde ici sur la guerre vous
voyez là ou là donc ça veut dire qu'ici
on est au niveau du sol ça il faut faire
extrêmement attention parce qu à trois
centimètres d'écart le plan est enterré
et va pousser beaucoup moins bien et à 3
cm d'écart dans l'autre sens vous allez
avoir de la racine a l'air ça c'est
impensable
les racines elles sont arraché la
semaine dernière tenue dans du sable est
planté dès que possible et maintenu dans
la remorque dans le sable en permanence
ça veut dire que vous vous êtes les
opérateurs vous êtes les amplificateurs
du mouvement de 7 à gros foresterie
viticole champenoise n'est ce pas mais
derrière vous vous allez avoir vos
équipes vos copains la famille qui à
venir planter
donc chacun d'entre vous devient le chef
du chantier chef de chantier de la
plantation de césar il faut être
extrêmement prudent extrêmement prudent
parce que là aussi les étapes sont
importants donc je reprends mon érables
champêtres celui qui a co évolué avec la
vigne depuis fort longtemps je le mets
en place dans le trou sans le forcer
j'ai le coller au niveau du sol
tranquillement
hélas ici je l'enlève parce que c'est
une note
je vais faire tomber naturellement de la
terre fine au pied du plan et chose qui
est très très importante
c'est aussi pour ça que je mets les
gants après chacun fait ce qu'il veut
mais je mets des gardes parce qu'il faut
appuyer avec les doigts et la wii fait
un peu froid quand vous appuyez avec les
doigts des fois ça éclate donc hélas
tranquillement je viens maître de la
terre fine deuxième couche de terre fine
j'appuyais à nouveau c'est aussi pour ça
qu'on n'a pas besoin d'arroser 7 cette
histoire de coller les racines avec la
terre c'est en appuyant au fur et à
mesure avec les doigts et l'âge avance
tranquillement voyez la terre est belle
elle est fine
elle colle pas trop et je sais un petit
peu juste mais ça vous l'aviez compris
mais là ça se passe plutôt bien je
continue bon je le fais au ralenti en
principe on va un peu plus vite que ça
pour que vous voyez bien le pour que
voyez bien le geste de la terre fine
nickel ressuyé et là mon arbre est
planté le dernier geste en fonction de
l'humidité
c'est toujours et ses impératifs
éventuellement je le tiens un petit peu
et je viens ici finir de coller tout ça
en le tas sans obligatoirement au pied
c'est aussi pour ça qu'on plante pas les
jours de gel parce qu'avec des modes ça
abîme les racines on plante pas un jour
depuis parce que ça colle dans tous les
sens
voyez là ça colle pas
la bon je vais ramener un petit peu de
clair je suis descendu un petit peu bas
donc là il est planté
hop merci je vais mettre un tuteur
à peu près là voyant une protection
merci
les protections il faut les triturer un
petit peu parce que au départ elles sont
lorsqu'on fait pour le haut on les
retourne un petit peu déjà salée tient
mieux faut les travailler un petit peu
la main parce que évidemment pour des
raisons de stockage évidente mais sont à
plat et après il faut qu'elle soit un
petit peu joueur donc là vous aviez déjà
vu ça probablement ou pas la protection
climatique qui fait de l'ombre qui
laisse passer l'air c'est important
parce qu'un arbre comme ça il va pas
aimer avoir de la surchauffe
est ce qu'on a une masse face à une
masse ok c'est bon
donc le piquer la chaussette donc l'
extrême prudence
c'est un moment un peu délicat pour les
arbres de bien de bien le pack ne pas
couper ne pas casser le bourgeon le
bourgeon un pic à halle et puis rentrer
comme ça en douceur dans la chaussette
voilà je sais pas si vous avez une
agrafeuse ou pas puisque pas très grave
on le fera plus tard
là l'idée c'est de protéger l'arbre il a
de la place
il est impeccable il est dedans le
piquet et voyez je les planter au moins
à la hauteur la protection parce que
tout ça il faut que ça tienne longtemps
donc là je vous conseille vivement
d'agrafés au moins trois au moins trois
je vous conseille du monde à graffer
parce que là le moindre le chevreuil il
voulait remonte enfin et c'est extra
donc c'est pas si ces partis aujourd'hui
c'est pas grave mais l'agrafage c'est
quand même très important
et puis arrive la dernière étape tout
aussi important donc j'ai un arbre pied
droit piqué acquis et droits
une protection qui est ouverte là je
l'appli parce que des jarres l'appliance
à lui permet de mieux la tenir ouverte
et ça permet aussi quand l'art va sortir
avec le vent d'éviter d'être abîmés par
le frottement ceux des petits gestes
techniques qui sont dus qui sont des
détails
et puis ici l'étape ultime
alors j'ai pas dis pardon j'ai fait en
sorte ça se voit pas bien mais ça se
devine un petit peu j'ai fait en sorte
de faire une petite cuvette comme ça
quand ce j'ai des abats d'eau un peu
violent cette cuvette va me récupérer
l'eau l'eau voyez ici la mèche je peux
remettre quelques mods pour faire un
petit un petit bassin de rétention
le soler préparer le sol est propre
il n'y a pas de plantes adventices
concurrentes et c'est là que je vais
installer donc
l'idée de la paille c'est très beau
j'espère j'espère pour vous qu'il va
pleuvoir
quand vous avez la possibilité de les
acheter de la paille pas cher et même
quand vous la donne plus elle n'est pas
pourri n'exagérons rien mais plus elle a
pris la flotte plus plus personne en
veut mieux aller pour la compassion
parce qu'on assure qu'elle est opaque et
on est sûr qu'elle ne bougera pas bon ça
veut dire que là il faudra surveiller un
petit peu mais bon
je veux bien d'autres caisses parce que
merci beaucoup
là ça paraît donc c'est bien de
l'apprendre comme ça on tampon moment là
des faits mieux c'est
voilà donc là c'est le minimum c'est le
minimum vital
je vais planter le second en suivant
donc je vais planter un arbuste qu on
protégera pas ça ces protections la
leçon faite pour les arbres dit de haut
jet les autres comme vous le voyez faire
l'an le voit un peu moins sur la viorne
mais ça va c'est le bourrage de l'est
donc c'est de l'art brute de l'arbuste
qui va pousser en cp donc lui on le
protègera pas en tout cas pas de la même
façon
après je sais pas une grosse pression du
lapin ici on voit en culture j'ai
beaucoup de liens ici la limite les
protections mais il faut aussi ça va
être protégés ce sera fait avec d'autres
protections
ça s'est vraiment fait pour les arbres
que l'on va faire monter et après quand
on pour certains que ceux qui planteront
des arbres sous laurent taille est entre
new basse on coupera la protection de
problèmes et pour les fruitiers qui fait
comment alors sur les fruitiers greffé
il faudra vous procurer insu une
protection qui s'appelle sur tron c'est
une protection qui s'enroule et sur
toute la longueur sur le tronc mais dans
tous les cas et surtout pour les
fruitiers ne vous amusez pas à planter
un arbre pas protégés parce qu une
écorce de fruitiers en variétés comme
ils sont là dans la rue mort le
chauffeur il va vous les massacres alors
même même opération presque pour le
cornouiller ici qui va venir à côté pour
faire du bourrage dans l'est
à côté de l'érable qui lui sera un peu
plus haut lui je vais pas beaucoup leur
fraîcheur parce que les racines soit ça
a été a priori ça a été fait déjà ça a
été fait l'arrachage ils ont comme ils
avaient beaucoup quand on voyait sa
racine beaucoup vite et bien ils ont
déjà réfléchi ce n'est pas plus mal
parce que ça évite de transporter de la
racine donc c'est pas c'est pas un
problème donc lui la voyez typiquement
il ya un brin cassé nécrosés ça arrive
dans un lot ce qui est pas un problème
il ya une taille je l'enlève et je
repars sur un brin qui est tout tout
frais tout neuf ici et puis là ça c'est
un arbuste ce qu'on lui ce qu'on lui
demande son boulot lui c'est de remplir
le bas c'est de remplir le vent qui
arrive comme ça en eau
des couloirs de vent donc si on veut
remplir le bas le boulot du cornouiller
c'est de prendre cette place là et c'est
d'être tenus par les arbres de haut j'ai
ici si ma mémoire est bonne il ya un peu
de tilleul un peu d'érable à l'est de la
libye et terminale notamment donc lui
même puisqu'il est très vigoureux
puisqu'il est bien parti on va déjà ça
c'est en principe un travail que l'on
fait en année deux ou trois mais ça
c'est un plan qui a deux ans mais comme
il est très bien mais on le prend on
prend du plomb dans donnons mais quand
il est deux qui va bien on prend et lui
on va commencer à le re cp c'est à dire
que on va travailler les brins ici pour
le diminuer
allez on va dire que c'est une mini
trogne même si c'est pas tout à fait le
cas ici elle est brun sais que je vais
les enlever puisque mais il était comme
il était en pépinière qui se touchent et
tous voilà quelque chose qui a à peu
près homogène et équilibrée et qui lui
va repartir en cp donc lui de 1 2 3 4 5
6 7
brun il va repartir tout de suite cette
fois 2 14
il va en sortir deux latéraux de chaque
côté et donc je du coup j'aurais matoub
basse très épaisse tout de suite donc là
je gagne un petit peu de temps sur les
sur les tailles à venir même même geste
celui de la plantation donc le plant ici
à côté là dessus de la terre est fine la
terre est belle la voyais je me creuse
volontairement devant vous à la main il
n'y a pas un gros trop à faire la
structure est bonne donc là j'ai pas
besoin de m'embêter à la main j'y vais
et je t' as au fur et à mesure tout le
temps tout le temps tout le temps tout
le temps pas de mode et pas de poche
d'air on veut pas du béton on veut juste
refaire une structure normale et
correctement aggloméré
dubai obligatoire sauf mais vous ne
pleurez pas dans des conditions de boue
obligatoire de tasser au pied très très
important de tout le temps cette mode je
l'évacué et laon cornouillers planté
troisième viande est là
et du coup pas tuteur et après dans
certains cas on gardera prudence mais
toute cette histoire là de cet arbre
comme maillon dans la chaîne de
reconstruction des sols si à côté j'ai
un espace qui est bien occupée par un
couvert ou par une ère fois par une
prairie et c'est là où il va rester à sa
place
donc vous voyez ici la viorne je vais je
vais la rabattre un petit peu je vais
l'équilibré donc je vais la rabattre sur
ces yeux là comme ça j'ai quelque chose
qui est très homogène
j'avais un brin qui tirait un peu plus
et puis ben vous voyez là c'est bien
parce que la terre donc on voit que
c'est des plans qui sont produits dans
de la bonne terre c'est une bonne chose
plutôt que d'être produit dans quelque
chose un substrat très riche avec
beaucoup de d'engraissement homogène
équilibré ya pas de racine qui est
tournée mais la voyez il évidemment
c'est très très visible ce brin là je
vais le coupé parce que ce brin là je
suis sur le en travers et je suis
sûr de le faire remonter et comme je
vous l'aï dit mais vous le savez la rive
a poussé sur les radicelles jeunes et
fine sur la plage en a une qui est un
peu tordu là du coup qui parle qui part
à l'horizontale il y en a eu un peu un
peu importante ici qui trait horizontal
donc je vais l'enlever pour favoriser
celles qui sont à côté pour repartir
plutôt en bas que ce soit un arbre ou un
arbuste on veut pas que ça aille dans
l'espace utilisé par la vigne donc il
faut que ça plonge ici je sais pas
combien ça a été sous sol et mais faut
que ça plonge 50 maxime donc le suivant
il est ici au piquet c'est ça des
cantons les faire les composants semble
d'ailleurs les composent dans le projet
et là il ya un projet qu'on respecte il
ya une fiche de plantations on respecte
scrupuleusement l'ordre établi
ça veut dire que dans deux cas il ya des
zones particulières entre le haut de la
vigne le bas il peut y avoir une
différence importante de sol l'idée
c'est d'avoir une règle de base
ici on va faire en sorte par exemple tu
me diras si je dis une bêtise mais ici
on a prévu un alignement de tilleul ce
qu'on va vouloir voir plus tard voilà
c'est des tilleuls de façon régulière de
qu on va respecter après qu'on mette un
arbuste à la place d'un autre
globalement ça change pas grand chose
mais la trame première surtout ici sur
un cheminement surtout sur un alignement
parce que là on sait au souhait de faire
un alignement structurants dans le
paysage ça par contre on va le respecter
mais chacun des projets qui ont été
faits les chacun des projets qui
resteront à faire seront structurées
comme ça on sort ensemble avec vos
besoins vos envies et un projet de
plantation
donc là j'ai la terre qui est impeccable
j'ai toujours un ver de terre par trou
donc d'ailleurs celui-là est un peu
mieux nourris que l'autre il est un peu
plus rougerie donc tout va bien je le
mets dans la paille tout de suite après
je si vous pouvez vous amener un peu de
paille si c'est pas trop compliqué on va
on va pas y est
en règle générale règle générale la
terre que j'utilise pour faire le trou
je la réutilisent pas il vaut mieux
aller chercher c'est un détail mais il
vaut mieux que vous alliez chercher sur
le pourtour la terre fine comme ça en
allant chercher sur le pourtour
vous faites la cuvette et saab et quand
comme vous plantez vous regardez bien
les cuvettes il faut qu'elles seront en
principe je pense qu'il vaut mieux
mettre les cliquer pour les bus mais
teddy est d'au moins deux mètres c'est à
dire pour moins de 60 au départ cette
rencontre sur cela
non non non
la buzelle se pose ça se pose là dessus
la digue
je m'étais break dès que l'arbre va
sortir c'est la bulle se posent elles
valent qu'à ses neuf fois sur dix on va
on va casser large donc si vous pouvez
anticiper et tant mieux parce qu'on a
dit ça permettra de réguler les blues
des problèmes après je le dis ici parce
que je connais pas bien de territoire là
tout de suite si les arbustes sont un
peu touchés qu'ils ont un peu trop
touchée par les lièvres
il faudra les protéger selon la 58e
remettra on mettra une production de
produits il ya des filets des filets la
fin si les lapins mais qui sont beaucoup
moins grand qui font 50 selon lui par
contre créé par ailleurs il est bien
évident que là il fait froid c'est
l'hiver il va neiger demain vous faites
quand même la paille va se tasser donc
là elle va déjà comme si cette île rahan
pas l'hiver elle va perdre la moitié du
volume ce qui est bien et après vous
faites en sorte que l'arbre l'arbuste y
voit le jour faites en sorte qu'ils
voient le jour là il est bien protégé
l'impeccable mais avec cette quantité de
paille là au regard de la qualité du sol
de la vie qui a déjà et de la quantité
de vers de terre
il est pro fort probable qu'il faille
recharger un peu l'idée l'idée c'est
vraiment j'ai 3 pouces celle-ci plus ses
deux suivants jusqu'en juin sans herbe
au pied cette zone là c'est un mètre
carré pour chaque arbre en l'occurrence
il ne doit pas y avoir d herbe dedans
donc opacité totale total concédant un
vraiment dans un rang de vigne
un peu compliqué c'est un peu plus
compliqué on va dans un rang de vigne on
va réduire un peu les doses mais vous
ferez en sorte qu'au pied de l'arbre si
vous voulez on est des paysans si je dis
si je dis aime être caressé que c'est un
peu moins c'est pas grave mais si je dis
à 2000 mètres carrés je vais me
retrouver on se connaît on vous connaît
mais là vous le voyez vous le savez on
peut aller voir des plantations ancien
chez les voisins mais si vous avez de
l'herbe
ici elle va vraiment vraiment pénaliser
votre arbre l'arbre il sait pas tout
c'est avec la grameen et j'ai déjà dit
dix fois mais je sais que c'est au bout
de mon sport à 40
il ne sait pas faire il ne s'est pas
développée sur une plante qui va prenons
je sais pas moi mais une graminée ou
autre mais prenons une folle avoine sa
pompe énormément une folle avoine qui
est au mois de juin ce sera comme ça
donc ça pompe concurrents sur la lumière
concurrence racinaire
et puis quand je vais tirer la folle
avoine ou tout autre j'ai une chance sur
deux de décoller le corps parce que le
plan il y aura juste démarré sans cycle
il aura commencé à mettre de l'art a dit
ciel clean et puis c'est du boulot donc
l'investissement piqué ils sont jolis
locaux en acacia l'investissement
protection l'investissement paillage
c'est un investissement garanti sécurité
quand vous avez de l'herbe partout sur
150 mètres qui va l'enlever quand vous
avez tous les piquets qui sont couchés
qui va les remplacer
quand vous avez 30 % de mortalité ou de
denon mortalité c'est à dire des plans
qui ne pousse pas les plans qui végète
soyons clairs si on fait le tour la
plupart des plantations un peu partout
en france elles sont faites dans de
l'herbe et ça pousse pas il ya une
concurrence effrénée
il ya d'autant plus de concurrence que
vous l'avez peut-être remarqué mais ici
il arrive qu'ils aient les périodes de
trois mois sans pluie voire plus là on
n'est pas encore l'érable il n'est pas
encore en train de donner des
indications à la vigne dans les ponts
mycorhiziens faut déjà qu'ils
s'installent qui se met en place et qui
se mettent en oeuvre donc si on sent
système racinaire pour l'instant il se
réduit à peau de chagrin pour qu'il faut
lui donner toutes les chances nécessaire
et suffisant
pour que ça continue on est toujours
pareil ainsi on plante sans paillage une
plancha a besoin d'un paillage si on
plante sans paillage c'est à dire qu'on
va mettre en place des mécanismes de
lutte mécanique ou chimique en
l'occurrence pour sortir la concurrence
de nous ces techniques de plantation
d'arbres et de haies elles ont été ré ré
amplifié remise au goût du jour
je pense que c'était dans les années ce
coffret je pense pas c'était dans les
années 70 par un certain se faire que ça
donne ça va d'entre vous connaissent
puisque tous ces bouquins était dans les
lycées agricoles soltner en 1974 il a
écrit l'arbre et là les choses étaient
posées et dans l'arbre est là elle
conseillait pas ce que c'était il faut
un temps pour tout il conseillait tous
types de paillage dans un paillage
plastique qu'on a un peu trop utilisé
que certains ont du mal à abandonner
mais aujourd'hui nous nous obligeons à
ce que tous les paillages soit
biodégradables les meilleurs d'entre eux
ils sont là c'est ça elle voit broyer de
loin mais dans le centenaire le paillage
qui étaient parfois du paillage
plastique disait clairement le paillage
ça permet de faire la protection la
régulation le garder l'humilité et ce
paillage était un paillage spécial
vignes donc il ya forcément une époque
on a compté la vie ne soit pas parce que
le paillage - g en 81
10 95 etc j'ai déroulé des dizaines
voire des centaines de km2 paillage
plastique étiqueté spécial ving trois
étoiles 80 microns je m'en souviens des
bobines font 50 kg donc quand on les a
sur l'épaule on on sait qu'en s'envolent
pas tout de suite mais de reprendre et
d'épinés rist commencé sur alors
peut-être que c'était plus pour les
pépiniéristes
je sais que dans dans les pays dans les
pays du sud du sud et du sud-est il y
avait quand même des vignes tentait en
plein sur paillage peut-être pas par ici
mais dans d'autres dans d'autres zones
mais on fait des essais je vois pas en
quoi vous perdriez du temps même s'il en
faut beaucoup
implanté sur paillage et l'idée pour
l'instant avant de mettre directement
sur les rangs je voulais essayer de
faire pour se faire la main de plus tôt
avoir quelque chose d'assez facile c'est
à dire d'avoir des rangs complet donc du
coup la non classé chez mon voisin ici
et c'était donc d'art l'idée d'arracher
une rangée de faire une linéaire complet
et ça ferait un espèce de pot
mycorhiziens entre la rangée qui va être
là qu'on vient de planter le bois en eau
et éventuellement un journal m
juste au-dessus quoi en ligne est donc
là c'est plus une aide de protection de
de voisinage de protection d'accord une
haie qui va monter à après si on est
concret en termes de législation
vis-à-vis du voisin on n'a pas besoin de
monter à plus de deux mètres ce que tu
avais dit oui donc voilà pour l'instant
au quotidien honoraires de m scrat
taille et rogné voilà un gentil un
contenu dans le rang pourquoi quand même
travaillé récolté bad met ainsi un qui
fait 15 m 2 voilà donc une petite eux
est petit mais costaud
voilà on était les auxiliaires d'autres
ici avait rappelé cornouillers aubépines
à lisier fusain vianne églantiers même
chose vous voyez je pense que vous voyez
bien donc lui je vais le des fourches et
là il est franchie je le défend chez
parce qu'il ya aucune raison qu'ils le
soient pour l'instant surtout dans la
protection je vais laisser repartir
normalement et puis là-bas alors là ça
fera presque la moitié je vous dis ça
dépend clairement des plans pensait
avoir des sécateurs bien affûté toujours
toujours toujours le but c'est de couper
pas d'arracher le fameux chevelu voilà
là j'en ai une qui est pas terrible qui
retournent vers l'intérieur qui a pas un
grand cap à une grande boutique est un
peu haute
donc je vais l'enlever
pas demandé à benoît de le planter comme
ça on va on va pouvoir vérifier la laddh
expérimenté à laquelle tu peux mettre
des grands sites choisis
ça va le faire tu dégages un petit peu
la terre est ce que voilà là on voit
stop ne bouge plus là on voit qu'on est
un peu gros on est un peu haut donc je
vais refaire l'autre je vais refaire le
trou parce que ils nous montrent que
quatre centimètres
je commençais c'est du bon terroir tu
sais ici donc là tu y vas tu as ta le
panda roux tient les motos font ouais un
petit peu mais là savoir comme j'ai
recreuser tu installes ton à la fois le
choléra est là c'est à peu près là c'est
bien parce comme je vais faire la
cuvette je mets un centimètre et là la
bonne la voilà la terre fine elle est là
donc si vous vous souvenez qu'est ce
qu'on fait perfide et quant à ce dossier
on tient l'arbre pour qu'ils soient
droit parce que il est il et il est
facile de planter un arbre en travers
enfin comme on peut j'ai fait ce coup
d'après lui remette dedans
allez voyons non ça c'est mon herbe
j'enlève on va arranger un petit peu la
chose là je pense que en basculant salah
maintenant qu'est une petite motte
dessus il ya plus de racines donc c'est
pas grave elle va s'écraser le reste là
tu tu as un peu au pied voilà tkt bien
l'auto écarte un peu si c'est possible
là tu viens tu as est ici pour faire la
cuvette
voilà ainsi que l'on va aller vite leur
adresser voilà c'est qu'un filet le
piquet
pareil à un centimètre plus prévu la
taille là la protection vous la préparez
très bien fait la déformer la voisine
asie moi j'en gardais doit aller
s'asseoir à wayne avec d'autres ça
tienne on y va tout doucement parce que
là sinon on casse tout les bourgeons
donc on y va tout doucement la glisse
comme ça et là on est bon enfin
géographe âge après comment et ça c'est
pas grave que le piqué ne dépasse pas
d'ailleurs je rétablirai que je serais
tenté de dire que le bon curseur c'est
ça il faut en aucun cas que le piqué
dépasse parce que si le pic est dépassé
qui sera pas assez enfoncé donc
visuellement
j'ai une cuvette j'ai un arbre qui est
bien positionné au milieu de la drogue
de la protection et de la paille et
voilà donc la question qui a été posée
la question qui se pose évidemment c'est
la question du projet on est venu ici à
quelques temps ensemble d'ailleurs il y
avait un groupe
pourquoi une est là pourquoi une est ici
pourquoi des arbres là bas au bout à
quelles fins avec quels objectifs
donc tout ça ça a été précisé sur quels
types de sols on est bien dans un
territoire sur un terroir dans un bassin
versant sur un îlot une exposition un
type de sol une qualité de sol une
pluviométrie en avait parlé du vent je
me souviens et c'est une dynamique
devant un
on a bien pris tous ces éléments tous
ces paramètres les paramètres qui sont
tout aussi importants vous les
connaissez c'est quoi le paramètre dans
un chantier de plantation d'ailleurs ici
c'en est la preuve formelle c'est aussi
ce qui s'appelle le voisinage
la cohabitation moi je veux faire de
l'agroforesterie pour telle ou telle
raison
mais je suis dans un parcellaire qui est
parfois là il ya une belle pièce on va
dire il ya quelques routes jusqu'à
preuve du contraire c'est pas toujours
le cas
donc ici tu as fait le choix de plantés
à un mètre du voisin sachant que la
règle nous dit 50 mais tu préfères être
un peu chez toi une haie qui dans un
premier temps parce que les temps vont
changer lui est qu'il ne fera pas plus
de deux mètres de haut et qui sera apte
à y est facilement et notamment rogner
et puis le premier la première route le
premier rang il sera tressée sur le donc
on a choisi un assemblage d'arbres qui
correspond au sol qui correspond aux
objectifs
la question de la biodiversité de la
génétique qui vont pouvoir être gérer
facilement et notamment des arbres des
arbustes
il ya un arbre qui est super plastique
est très intéressant qui pousse très
bien dans ce type de sol dont tu vas
nous rappeler le perche pourrait peut
être dans ces cas là comme si comme au
tour du finistère youlin ça fait sérieux
et tout le monde oui 7,1 mais bien sûr
maintenant on recrée très intéressante
et plastiques et qui a donc cohabiter
avec la vigne dont on a clairement
besoin qui est l'érable champêtre
donc on a mis comme structure de base on
l'a associé ici avec du charme on les a
vus ce matin ça pousse bien
ça gueule ça garde une feuille mars et
ce en toute l'année donc ça fait de la
nourriture la feuille est énormément
beauté ça fait aussi un abri on a mis
aussi
on vient de le planter le cornouiller
sanguin un arbuste qui fleurit et qui
fleurit bien de l'aubépine et puis là on
est un cas particulier alors ça c'est
une petite cachoterie entre voisins on a
mis deux l'alisier terminal qui est
censée monter un peu alors on verra
jeudi parce que là lisier terminale
c'est pas un art rock is nigh géante
rogne donc on va mettre 3,4 à lisier sur
la longueur et puis peut-être que le
voisin trouvera sabots intéressant et
puis si c'est pas le cas on avisera mais
globalement on est bien d'accord que
cette strate puisque analysiez avant
qu'il fasse de l'ombre et qui pénalisent
qui que ce soit on a une marge de
manoeuvre qui est grande c'est un très
bel arbre qui fera des touches de bleu
couleur
ici on a une strate qui va être taillées
et géré par la présence majoritaire des
arbustes puisque ici si je regarde je ne
vais pas nommer pardon il ya aussi dans
cette séquence on parle de séquences il
ya aussi du 3-2 des bois qui lui aussi
et mellifères fructifie beaucoup nourri
des oiseaux le train des bois vous le
connaissez peut-être il a une feuille il
est semi persistant dire qu'une feuille
en cash flow donc ça nous intéresse
aussi sur les sur les couloirs de vent
et pur pour abriter les auxiliaires dont
qui a majoritairement une strate
arbustives et puis on sait pas de quoi
est fait l'avenir
mais s'il ya vraiment de gros gros
couloir de vent qu'il faut faire
remonter s'est tué et que finalement le
voisin trouve ça vient et puis là on
parle du voisin mais ça peut être chez
vous le cas le l'idée de franchir le cap
de planté au milieu des vignes c'est pas
toujours simple on est bien d'accord
c'est l'idée est de faire une première
trame ici et là c'est aussi parce que
c'est faisable
de l'autre côté ça l'est pas jusqu'à
preuve nulle puisque les routes sortir
le lendemain
donc on ne peut pas attaquer à priori en
chevauchant des enjambeurs donc on peut
pas monter on peut pas monter beaucoup
l'érable champêtre
on peut le tenir comme ça comme ça comme
ça où comme ça ça veut dire qu'ici en
ayant cette strate là elle peut rester
comme le charme dans les 2 mètres
réglementaires
et puis si dans dix ans ça vaut le coup
d'en faire monter quelques-uns on pourra
les récupérer les rats
mais l'effet ans plus tard donc dans ce
projet ici comme dans les autres on
garde avec ses essences on parle de
plasticité c'est à dire que l'érable
champêtre il est doublement plastique y
pousse au fond dans la vallée au bord de
l'eau qui poussent ici en haut sur le
coteau et ils poussent au milieu
interface est l'arbre champêtre dans les
d'ailleurs comme son nom l'indiqué c'est
pas un arbre forestier et dans les dents
les trognes il se défend bien on fait
détrôner avec du chêne ont fait les
trois buts rennes avec de l'érable
ducharme dû être châtaignier l'érable
champêtre se défendent très bien donc on
peut faire ce que l'on veut avec il est
extrêmement important qu'ils soient
présents c'est son sol de prédilection
donc lui c'est une assurance une
assurance qualité pour la vigne est une
assurance garantie pour la pérennité du
système agroforestier que l'on va mettre
que l'on veut mettre en place
on lance à on le met doucement ce que
j'aime à dire c'est que voilà c'est une
trame de départ qui évoluera à mon avis
probablement quand les couloirs de vent
sont vraiment avait mais qui permet
encore une fois de garder toute cette
plasticité donc chacun des projets et
chacun des arbres est bien précisé sur
le plan avec la photo satellite aérienne
c'est pas un problème avec les
déclarations diverses et variées chaque
ligne d'armes chacun est et précisé ici
c'est la haine numéro 1 elle est entre
le voisin et les composés de 3 mt râble
de charme de courrier d'aubépine et à
lisier torminal qu'on va répéter un
certain nombre de fois l'idée étant de
répartir les arbres dit de haut jet ce
qui même si ici elle est alliée qui
potentiellement peuvent devenir plus
grand et puis après de faire un
assemblage avec les arbustes on va pas
planter évidemment un cornouillers tous
les 8 mètres 50
parce que ça se verrait sa jurait on va
faire un assemblage homogène et
champêtre ici quelques cornouillers là
quelques trous est née puis à nouveau du
cornouiller ça on en reparlera un peu
plus en détail par contre si je dois
faire un alignement
au milieu de la vigne ou pas d'ailleurs
mais si je dois faire un alignement
d'arbres têtards avec des érables
champêtres
parce que j'ai besoin 1 2 mètre
cinquante de haut d'un bon brise vent là
je vais respecter précisément cette
trame là dans certains cas diffusion
l'objectif est différent la structure
etc si je décide de planter un érable et
un mûrier et chacun tout l'élu m tout ça
s'est précisé sur le plan ici c'est une
haie de l'autre côté ça sera un
alignement d'arbres avec des objectifs
on va dire complémentaire est une
structure que l'on va respecter au
maximum mais il est évident que chacun
des projets doit être fait en fonction
tous ces critères de ces objectifs qui
seraient tentés dire des objectifs du
planteur du propriétaire et des
objectifs
rappelons aussi que ses objectifs de
coût que ça reste pratique ergonomique
et facile
quelque chose qui n'est pas facile en
règle générale ça va pas loin
la réglementation est très simple moins
de deux mètres de haut 50 cm du voisin
plus de deux mètres de haut 2 m du
voisin il ya une autre forme de
réglementation qui est celle de la
mitoyenneté c'est à dire qu'on peut
aussi faire des plantations mitoyenne à
partir du moment où il ya un accord bi
parti s'est pas toujours le cas ça
arrive quand même de plus en plus y
compris en ville en première année
voyage paillage voyage et puis après
entre nous là vous avez typiquement
quelque chose que vous connaissez qui va
se passer c'est que entre la vigne et le
développement de la r il n'y aura pas
beaucoup d'air il y aura il y aura
suffisamment de concurrence est
suffisamment nombre d'où l'importance de
garder la couverture végétale paillage
pendant les trois premières années les
arbres les arbustes surtout là vous avez
vu je les mêmes rct pour qu'ils fassent
de jolis moule et puis après il n'y a
pas grand chose qui pousse
moi je dirai jamais rien quand on plante
une ré on dit toujours que planter une
haie plantée une centaine d'arbres
c'est un jour de boulot par hectare et
par an ça veut tout dire et ça veut rien
dire mais évidemment que de temps en
temps il ya un petit un petit coin on le
paillage aura bougé on viendra passer un
petit coup de dés rocailleuse mais
globalement on va occuper l'espace
notamment par la strate basse pour qu'
il ya très peu d'entretien
là pourquoi peut-être la paille en fait
on était parti se verrait whibley ça a
été compliqué à trouver les pics elle et
c'est un peu compliqué à trouver tout ce
qu'il fallait pour planter donc du coup
j'ai parer au plus rapide c'est à dire
je pouvais trouver la paille facilement
mais sinon lisez c'est peut-être de
remettre du brf est plus lourd et
voilà je sais pas on prend bret dans une
benne et puis on l'un n'empêche pas
l'autre et bien mais là franchement
c'est dans un premier temps la paille
éventrée ce serait d'ailleurs assez pour
en place ont lancé ça la paille elle
tiendra là à cette densité la halde
tiendra la première année on sait déjà
qu'il faudra la recharger si elle est
rechargée en bois broyé
je le répète pour les nouveaux le bois
broyé c'est la meilleure chose que l'on
puisse faire en termes de paillage tous
les résultats le montrent que l'eau du
monde et c'est pas fini
ça se tient bien

Partager sur :