Fertilité des sols, par Mickaël Hedde

De Wiki Triple Performance
Vidéo - Ver de Terre production (7 fév. 2020) - Mickaël Hedde - Durée : 20 minutes

Thumbnail youtube ms4F0annREw.jpg


Intervention tirée de la journée technique

maraîchage & arboriculture : La conservation des sols

et sa biodiversité fonctionnelle

du 23 janvier 2020 à Montpellier.


Transcriptions

donc michael après avoir parlé avoir

porté un regard rapide sur les microbes
dans le sol vous vous êtes un
spécialiste de la faune et comme
beaucoup de choses dans le sol sont
vraiment méconnu bon quand j'ai quand
j'ai regardé votre présentation
malgré ma formation agronomique c'était
plus qu'une révision c'était
véritablement une découverte je crois

Afficher la suite

que vraiment on a un aspect très

intéressant très important de cette
matinée c'est de redécouvrir le sol et
vous allez nous y aider avec le prisme
de la faune
bonjour à tous donc je suis mikael hed
moi je suis un local puisque mon bureau
est juste en face je suis à l'umr échos
et sol et
voilà j'ai quelques connaissances sur la
faune des sols et j'aimerais les
partager avec vous aujourd'hui et en
introduction à d'abord je remercie
marc-andré pour son introduction globale
qui me permet de rappeler aussi que il y
a les bactéries les champignons et pix
ans et anime sans les animaux qui vont
réguler l'activité de ces organismes a
finalement une bactérie son rayon de
déplacement est relativement restreint
donc s'il ya pas d organismes qui vont
venir prendre la bactérie et l'amener
dans d'autres hotspots dans le sol à
bactéries au bout d'un moment avoir
dégradé ce qu'il ya autour d'elle et s
arrête
elle se met en quête sens donc on a
d'autres organismes dans le sol qui vont
agir sur le rôle de ces micro-organismes
et donc à vous voyez a pas de bactéries
ni de champignons mais là on est sûr de
la faune est ce que j'aimerais rappeler
c'est que la faune des sols
globalement les chiffres qui tourne
c'est qu'on est de l'ordre de un quart
de la biodiversité animale sur terre qui
est hébergé dans les sols c'est un ordre
d'idée soit tout leur cycle de vie soit
une partie de leur cycle de vie
et vous avez ici alors joué j'ai pas
vous faire le
ce que je fais quand je suis en cours à
vous interroger savoir si vous
reconnaissez chacun des des animaux
j'espère vous reconnaissez quelques-uns
qui sont très emblématique
ah et puis peut-être que d'autres sont
moins mais que moins connus et je vous
encourage à aller j'ai mis un petit peu
de biblio à la fin des livres des beaux
livres que vous pourrez aller feuilletée
alors cette faune du sol aïe aïe depuis
quelques années il ya un espèce de
renouveau de l'intérêt ou en tout cas
une intérêt croissant sur sur la faune
du sol et vous voyez les dates là 2019
2020
on est dans une phase où on a
suffisamment d'informations pour
commencer à représenter à l'échelle
globale
les hotspots de diversité du sol ici pas
de diversité mais sur des groupes en
particulier en eau
vous avez les vers de terre donc c'est
une carte qui vous avez peut-être vu
passer sur le net qui est sorti sa
distribution mondiale des vers de terre
il y avait un papier quelques temps
auparavant sur
les vers de terre en europe et puis là
en 2020 une carte mondiale des nématodes
donc ça pour vous dire qu'il ya vraiment
une activité croissante sur les
organismes du sol et à une prise de
conscience globale
maintenant une fois qu'on a dit ça si on
va fouiller un petit peu ce qu'il ya
derrière ces cartes là ce sont quelques
points
dans certains endroits où il ya eu des
études scientifiques où il ya eu
quelques quelques relevés et ensuite
c'est de l'extrapolation donc on a
malgré ce qu'on peut voir là on a
toujours et encore besoin d'améliorer
nos connaissances sur ces organismes et
puis je ne vous présenter deux cartes et
juste pour que ça vous représente un
petit peu à ce que c'est on allait vers
de terre donc c'est sur l'arbre de la
vie dans les sols les vers de terre
vous voyez c'est juste une petite
feuille au bout des branches et si on
prend les nématodes c'est un petit peu
plus étendue puisque c'est un groupe
taxonomique plus large et donc on est
capable de produire des cartes mais pour
un groupe
les vers de terre mais qu'est ce qui se
passe si on avait un à intégrer
l'ensemble de ces organismes
qu'est-ce qu'on pourrait voir on verrait
peut-être que là où on a certains
organismes on a peut-être moins d'autres
pourquoi parce que les organismes vivent
non pas tout seul mais comme marc-andré
l'a bien dit en interaction et donc pour
pouvoir mieux comprendre ce qui se passe
dans les salles on a besoin
au delà de la proche taxonomie de savoir
comment les organismes interagissent en
réseau là vous avez un réseau à deux
parcelles agricoles du nord de la france
et on voit très rapidement que elles
sont organisées en niveau trophique vous
avez les détritus les plantes qu'ils
avaient ce qu'ils mangent les détritus
qui vous avez ce qui compte et c'est
dans la théorie normalement on pourra
arriver à cinq niveaux trophiques dans
les faits dans les milieux agricoles on
dépasse rarement 3,3 et demi parce qu'il
ya une limitation de la disponibilité de
l'énergie qui fait qu'on peut pas avoir
des
prédateur comme on pourrait avoir dans
d'autres dans d'autres milieux parce
qu'on manque de carbone quand vous dites
manque d'énergie c'est quoi le alors
parce qu' il peut y avoir du carbone il
n'est pas forcément disponibles parce
que les organismes ont aussi besoin
d'autres nutriments et puis parce qu'il
ya des perturbations régulière qui sont
le fait souvent de pratiques agricoles
alors on pense au labour mais il peut y
avoir d'autres types de perturbations
l'apport de fertilisants minéraux par
exemple va chanter la voix mycorhizienne
dans les organismes qui se nourrissent
sur les ifs mycorhiziens etc
donc on va chanter toute cette partie là
est donc cette faune et bien elle est
liée à un grand nombre de fonctions
biologiques j'ai résumé c'est
volontairement très simplifié mais à la
faune elle et elle a un rôle sur la
structuration du sol avoir un rôle sur
la minéralisation de la matière
organique ou sur la régulation des
pathogènes donc ça ça va impliquer des
effets sur la fertilité physiques
biologiques ou sur l'état sanitaire du
sol est à mettre en lien avec les
problématiques agricoles que vous
rencontrez certainement régulièrement de
gestion de la réserve en eau de de
protection des cultures de durabilité
là où ça devient compliqué c'est que on
a un réseau d'organismes et puis on a un
réseau de fonction et puis on a un
ensemble de problématiques et que l'on
peut pas tirer un trait qui va de l'un à
l'autre
on peut pas dire bah tiens si j'agis sur
les vers de terre ça va être super et on
va avoir à la fin un écosystème plus
durable dans lequel les plantes vont
mieux pousser ça marche pas comme ça
il ya des compromis les choses parce
qu'on a des interactions entre les
organismes parce qu'on a des
interactions entre les pratiques
on a besoin de visualiser l'ensemble de
ces interactions entre organismes et
les choix à faire dans la parcelle donc
ça c'est ce que j'illustre ici voilà on
a des organismes décomposeurs on a des
ingénieurs du sol on a des auxiliaires
on a des bioagresseurs évidemment les
organismes du sol c'est aussi des
bioagresseurs et puis tous ces
organismes interagissent à pour si
possible dans le cadre des des pratiques
agricoles améliorer la régulation
biologique la structure du sol ou le
recyclage des nutriments
ça sort pas très bien sûr un très très
gros écran je suis désolé mais bon vous
aurez reconnu évidemment les vers de
terre
je vais peut-être pas vous faire
l'injure de vous expliquer ce que sont
les vers de terre est figé en 2g année
seach je pars du principe que tout le
monde connaît globalement c'est bien sûr
modestement pour moi se rendent ce grand
je suis preneur alors du coup on a un
certain nombre les vers de terre c'est
environ 200 taxons en france et tous ne
se ressemblent pas et tous n'ont pas le
même impact sur le fonctionnement du sol
vous avez par exemple des épis j'ai des
petits verres de terre qui vivent en
surface à la surface du sol dans les
matchs dans la matière organique de
surface vous avez des vers de terre
qu'on appelle en danger qu'on va trouver
plus dans le sol ah mais qui vont pas
être connecté à la surface ils vont
vivre vraiment dans la matrice de sol et
puis on va avoir les années sic a donc
les gros ver qui font des terriers qui
eux vont être connectés à la surface on
y re consommation ce qui veut dire que
quand on malmène à peu les couches du
sol qu'on passe le haut en bas le base
en haut il ya problème de casting du
coup non alors du coup je vais vous
montrer juste après et c'est vers de
terre ne font pas le même type de
galeries du coup si on agit sur par une
pratique les vers de terre année sic
voyez on perd une porosité un
relativement grossière en connexion avec
la surface on qu'on va jouer tout de
suite sur l'infiltration de l'eau et sur
la circulation des fluides
du coup évidemment le travail du sol a
un impact fort sur les vers de terre on
perturbe leur habitat et vous avez ici
le résultat de
d'une analyse d'une méta-analyse qu'on a
pu réaliser sur les faits du travail du
sol sur la diversité fonctionnelle des
vers de terre
donc je vous passe au calcul de l'indicé
mais plus l'indicé est élevé plus on n'a
des vers de terre qui présentent des
formes d écologie différente et plus
l'indicé est faible plus on n'a des
organismes qui se ressemblent tous et
donc ils vont avoir tous le même rôle et
plus on a donc une intensité du travail
du sol importante plus cette diversité
fonctionnelle diminue on sélectionne des
espèces on sélectionne un comportement
dans les sols et ça on peut le voir
notamment sur les états de surface
si vous prenez l'état de surface d'un
seul qui a été labouré avec inversion et
que vous le comparez un sol non
travaillés et bien vous voyez tout de
suite à la surface des tueries kull des
amas de tueries kull que vous ne pouvez
pas avoir dans le
l'exemple à gauche puisque le travail du
sol va avoir globalement tuer les années
sic donc ces tueries q la surface vont
augmenter la rugosité du sol ils vont
donc diminué à l'aller les flux de dos à
la surface et puis les galeries vont
permettre l'infiltration de l'eau et ça
vous pouvez le voir à gauche
vous avez ici des tueries kull dans le
ça donc ça c'est observe ces sont des
colonnes qui sont pris dans le sol et
qui sont passés dans un scanner médical
et on regarde la porosité dans les
colonnes de sol et donc vous avez la
porosité qui est lié à un ver de terre
année sic et la porosité lier un ver de
terre en auge et vous voyez que c'est
complémentaire
on a besoin des deux pour avoir une
circulation depuis la surface vers le
sol et dans la matrice de sol si on
continue avec les pratiques agricoles la
gestion des litières est très importante
puisque je vais montrer l'habitat
maintenant je montre la nourriture quand
on laisse des litières à la surface du
sol on laisse de la nourriture pour les
organismes
et là on a un exemple d'un travail qui a
été effectué et où on a changé à la
qualité de la matière organique en
surface est à dire qu'on a mis ici de
l'orge comparée à du poids vous voyez
que quand on a du poids à 10 tonnes ha
la surface du sol on va favoriser les
vers de terre en éthique mais on va
défavorisés d'autres organismes
parce que les vers de terre mais si vous
me reprendre la matière qui en surface
l'enfoncer dans le sol
donc ceux qui vivent dans les premiers
centimètres non plus d'habitat n'ont
plus de nourriture
si on regarde les faits de la quantité
ici on passe de poids 5 tonnes ha à pois
10 tonnes ha eh bien on voit que ce sont
pas forcément les mêmes organismes qui
sont impactés dans la mer à la même
magnitude
donc chaque choix de pratiquer va
influencer les organismes et les
interactions entre les organismes
un petit exemple en agroforesterie
il ya eu un travail qui a été fait il
n'ya pas très longtemps pour regarder en
agroforesterie comment se comporter les
vers de terre et vous pouvez voir ici
c'est le nombre de vers de terre par
mètre carré que pas dans tous les cas
mais en tout cas dans certains cas vous
avez la culture
vous avez le
le
vous avez la parcelle ici agro
forestières et vous avez sous les arbres
d'accord donc la culture sent pas une
culture souvent agroforesterie ici une
culture sous agroforesterie hélas le
linéaire d'arbres et on voit que la
présence du linéaire d'arbres
systématiquement on aboutit à des
densités de vers de terre plus
importante
donc quand on a un arbre ni linéaire
d'art on a plus de vers de terre sous
les arbres
mais dans certains cas on a aussi plus
de vers de terre dans la culture c'est à
dire qu'il ya un effet qu'on pourrait
imaginer un effet source
le fait d'avoir des vers de terre sous
le linéaire d'arbres ces vers de terre
vont être capables d'aller ensuite dans
la parcelle agricole
je vais passer sur cet exemple là pour
pas dépassé le temps et puis voilà
demain
alors demain qu'est ce qu'on a besoin on
a besoin de toujours continuer à
comprendre
n'ayez pas l'impression qu'on a tous
compris parce que j'ai passé quelques
exemples
rapidement on en est loin c'est à dire
qu'on est toujours dans des cas d'études
on est souvent dans des cas d'études
ah et puis bon on comprend bien ce qui
se passe dans les systèmes expérimentaux
agroforestier à côté de montpellier
si on allait chez anna gris et puis
qu'on allait regarder ce qui se passe
chez lui peut-être qu'on serait pas du
tout sur la même réponse
donc on a besoin de continuer à
comprendre d'accumuler de la
connaissance
et puis d'être en interaction avec le
monde agricole parce que pour beaucoup
dans le monde agricole
vous n'êtes plus innovant que ce que
nous on pourrait essayer vous êtes plus
réactif et du coup nous voilà sur les
systèmes expérimentaux on va peut-être
sur des systèmes qu'on a figé pour 15
ans et puis regardez au bout de 15 ans
qui au bout de 15 ans et système là sont
plus en connexion avec la réalité du
terrain
je pense qu'aujourd'hui il est important
de proposer des diagnostics qui inclut
les organismes du sol donc pas
uniquement diagnostic agro physico
chimiques mais inclure dedans à du
micro-organisme inclure du ver de terre
du collemboles du nématode parce que
c'est aussi ce qui va faire la fertilité
du sol pourraient avoir un sol qui a de
très bonnes qualités agronomiques à
c'est important de savoir comment ça
fonctionne un point de vue biologique
alors voilà je ça fait écho évidemment à
ce que marc andré a dit tout à l'heure
j'ai la chance d'avoir un fils en
première la première est ce qui n'existe
plus mais avec une forte tendance
scientifique et je suis effaré donc donc
promouvoir la formation au lycée à
promouvoir la formation dans les écoles
d'agro promouvoir la formation dans les
lycées
agricoles partout laly la formation
initiale la formation continue
et puis peut-être quelque chose qui est
un peu plus ce serpent de mer un petit
peu plus compliqué en tout cas pour nous
c'est passé de diagnostic au conseil
maintenant qu'on a fait diagnostic vous
avez 130 vers de terre par mètre carré
dans dans la parcelle à
voilà qu'est ce qu'on peut vous
conseiller qu'est-ce que qu'est ce qu'il
faudrait faire pour soi améliorer ce
statut
soit améliorée parce que vont peut-être
que le nombre de vers de terre par mètre
carré vous indiffère un petit peu par
contre les services rendus des fonctions
associées sont plus importantes donc
comment faire pour maximiser les
fonctions liées à la biodiversité du sol
et donc là on a il ya un projet
d'investissements d'avenir sur 7 sur cet
aspect là sur le conseil le diagnostic
et le conseil agronomique basé sur la
vie du sol voilà et puis si vous avez
envie de voir des des organismes va
prendre un petit peu plus il ya des
guides comme chez delachaux agnès lécher
la salamandre
il ya un livre qui s'adresse aux jeunes
universitaires on va être sûr du bac + 2
bac + 3 licences voilà pour vous donner
une idée du niveau qui est dans ce livre
le sol vivant de gobain et puis la
classe européen de la biodiversité
riessen vous allez retrouver beaucoup
d'illustrations beaucoup de
connaissances un livre magnifique je
fais de la pub c'est un collègue qui a
participé du point de vue scientifique
la planète des collemboles des photos
extraordinaires et de la pub fini avec
une petite pub
voilà vous connaissez tous marcel
bouchez vous savez probablement que
marcel bouchez dans les années 50 60
10 a fait un échantillonnage en france
de tous les vers de terre
on nous on essaye de retourner faire des
scènes promeut le fait de retourner sur
les 1500 points ou marcel bouchez à
travailler et faire un état des lieux
cinq ans à 50 ans après de la dynamique
donc de ces de ces populations non brice
yens pour voir si est ce que le vélo est
en train de tomber
ou est-ce qu'on en est est ce qu'on a
déjà perdu des espèces est ce qu'on a
certaines espèces très très courante
qu'on va banaliser puis des espèces plus
rares qu'on est en train de perdre
voilà donc ça c'est l'objectif si c'est
si ça vous intéresse de participer
n'hésitez pas à me contacter voilà merci
au cou grand merci michael
si on cherchait de la complexité à
sourire à la complexité je crois qu'on
est on n'est pas déçu non
asseyez vous vous restez avec nous pour
la séance de questions finale ou bien
vous reviendrez que vous voulez je crois
qu'effectivement bon ça valait la peine
d'aller ouvrir un petit peu ce qui se
passe dans le sol parce qu'on commence à
se rendre compte que c'est très très
très compliqué