Conseils de maraîchers sol vivant

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Conseils installation MSV.jpg


Voici quelques témoignages d'agriculteurs en Maraîchage Sol Vivant, à qui on a posé en 2017 la question : "et si c'était à refaire ?"...


Ferme de la Mare des Rufaux

"J’organiserais différemment la plantation des fruitiers, de manière à ce que les variétés qui arrivent à maturité en même temps soient dans le même secteur. Cela faciliterait, entre autres, la gestion de la récolte. J’homogénéiserais tout de suite les tailles de planches, passe-pieds, afin de simplifier l’organisation des bâches, filetsSe mettre en réseau, ne pas s’isoler, se documenter et se former sur le terrain."


Ferme du bois de l'Ermitage

"On démarrerait moins rapidement, pour éviter le labour en urgence et les engagements contraignants. Le reste, on le garde. (…) Anticiper les charges même pour un petit projet, se former, se mettre en réseau."


Les Légumes sur l'Aure

"On passerait directement en MSV, sans acheter le roto, on économiserait grâce à une gestion du temps plus facile, sans préparation du sol. La manutention des bâches reste un peu difficile, on choisit ses contraintes... Qu’ils prennent le temps de réfléchir, ne pas s’installer tout seul, cela aide moralement et physiquement d’être associé."


Le Potager des Saveurs

"J’aurais mis directement plus de surface en MSV et les longueurs des planches seraient aussi tout de suite pensées de manière homogène. Je n’aurais pas enterré les bâches de mes serres."


Ferme de l'Alliance

"Je dessinerais mes planches avec des allées plus petites, car n’utilisant pas l’épandeur, je n’ai pas besoin de place pour faire demi-tour. Cela réduirait l’entretien à la tondeuse des allées et donc l’enherbement des vivaces en bord de planches."


Ferme du Château

"Être le plus possible à l’écoute de tout ce que la vie et la nature nous montrent constamment et tenter d’en tenir compte dans nos pratiques. ”


Le Jardin des Peltier

Daniel :

"Moins de diversification en légumes au démarrage. Je garderais le côté d’une installation progressive pour l'augmentation des surfaces, de la clientèle, des investissements.

Ne pas hésiter à amender en MO, s’installer progressivement pour éviter des emprunts trop lourds et avoir le temps de connaître son sol, d’apprendre la culture des légumes, d’adapter son matériel pour gagner en sérénité."


François :

"Je serais plus efficace sur la reconstruction des sols, pour avoir une production sécurisée dès le départ et pouvoir investir au démarrage plus sereinement.

Se former, avoir une bonne expérience en maraîchage avant, si on souhaite investir; s’installer sur des sols vivants (prairie) et tout mettre en œuvre pour réduire les charges d’enherbement."


Ferme de la Sauvagère

"On refairait la même chose, on a eu la possibilité de prendre notre temps pour penser le projet et observer le terrain, peu de choses sont pour le moment à remettre en question. On doit tout de même s’améliorer sur la planification des salades.

Attention aux conseils qui sont donnés trop vite par les personnes, sans que cela soit remis dans son contexte. Quelque chose qui fonctionne quelque part ne fonctionnera pas forcément ailleurs, il n’y a que des cas particuliers. Toujours réfléchir en fonction de sa situation personnelle tant au niveau de son sol que de ses objectifs. ”

Partager sur :