La Milpa : l'association maïs/courges/légumineuses

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (7 déc. 2020) - - Durée : 75 minutes

Thumbnail youtube sMYr-h ZA74.jpg

Comment la mettre en place sur ses parcelles agricoles ?

Pour quels résultats ?


Transcriptions

nous organisons donc

mille pas merci d'être assez nombreux là
vous êtes une centaine nous suivre en
direct sur youtube sur la chaîne vers de
terre production donc moi je suis bien
directeur de verre de la terre
production et on a à coeur de de
découvrir d'aller voir plus loin et des
systèmes innovants et finalement des
fois les innovations

Afficher la suite

j'ai un problème de son excusez moi pour

le son alors donc le le sujet de ce soir
donc la milpa l'idée c'est d'aller
découvrir précisément comment se réalise
la milpa dans les systèmes indien donc
au niveau des amériques et pour ce faire
nous allons donc nous avons invité rémy
et gens qui vont se présenter donc avant
de avant que vous fassiez une petite
présentation rapide de qui vous êtes je
rappelle aussi que bay ont fait ce soir
et et avec le réseau maraîchage
survivants maraîchage sur le vivant qui
met à coeur de diffuser largement toutes
les pratiques liées aux survivants du
travail du sol et dans ce cadre de
travail que pour découvrir sur le chaîne
youtube maraîchage survivants ou sur ou
sur le site maraîchage celle dans point
fr vous verrez les liens en dessous de
la vidéo
eh bien nous organisons cette soirée
donc rémy mais je situe peut expliquer
un peu qui tu es ce que tu as fait et
puis en quoi battu à travailler sur
l'ami pas merci de de présenter encore
merci pour l'invitation jeu
travail sur l'agroécologie dans une
association qui est basé nord de la
loire en france qui s'appelle le style
des as et symbiotique aussi sur des
formations à la transition écologique
sur tout ce qui est bio fertilisation
travail avec il faut faire
micro-organismes les nouveaux
fertilisants et des matières organiques
faire augmenter entre en tête je
travaillais avant en amérique du sud bat
et là que j'ai connu des gens d'ailleurs
on a pas mal on a bossé ensemble sur pas
mal de sujets et en amérique du sud
travailler sur une ferme maraîchère une
école l'école d'abord écologie avec
production maraîchère pendant deux ans
voilà avant de revenir en france et donc
on s'est rencontrés cet été avec toi
rémy et puis tu nous a indiqué que tu
avais travail et donc du côté de
l'équateur et sur le système milpa et
jeu on a tout de suite envie de creuser
cette thématique là et du coup tu nous a
indiqué que j'avais un très bon contact
qui s'appelle jean donc bon soir jean
merci d'être avec nous je vous rassure
loin de chez nous donc si tu peux te
présenter un petit peu eh ben ce soir
j'en suis je suis pas si loin que ça
parce qu exceptionnellement je suis venu
en france mais normalement je viens en
équateur a que juste à côté de kito et
moi je voudrais d'abord commencer par
vous remercier mon invitation et puis de
manière générale perdent de terre à mes
yeux vous remercier pour tout le travail
que vous faites parce que ça nous
apporte énormément nous différents
acteurs du monde agricole et et
félicitations et lâchez rien et comptez
sur nous aussi pour apporter notre
pierre à l'édifice est super content de
pouvoir participer à l'effort collectif
ce soir moi je m'appelle jean rigaud je
suis je vis en équateur du coup depuis
quelques années déjà et je suis
coordinateur d'un projet qui s'appelle
c'est kas qui a deux ans et demi et
c'est un projet de production de
formation et de recherche sur la loi
écologie qui a été lancée par deux ong
une ong locale qui s'appelle c'est ça
une ong française agronomes et
vétérinaires sans frontières est une
université locale l'université andine au
niveau production
nous devons déjà on arrivait sur une
ferme où le sol est et était
complètement défoncée par des années de
l'agriculture conventionnelle et il ya
tout un travail de récupération de la
fertilité con on est toujours en train
de faire et on a un hectare et demi en
msv on a un atelier apiculture
on a des moutons des poules très bientôt
une bio fabrique dans le sens de ce qui
expliquait remi du fertilisant micro
organismes
on a aussi une production de graines et
et de la milpa comme on est là pour en
parler ce soir ok même
merci beaucoup pour ce tour de table de
présentation est donc qu on va te
laisser les gens présente et active et
on partage d'écran pour qu'on puisse
bénéficier ta présentation puis on va on
va te laisser une petite trentaine
d'invités reproduction et puis on
reprendra ces questions à la fin de la
présentation et on se donnera pas
vraiment le temps des chances pour
approfondir ce que tu vas nous présenter
maintenant qu'elle a toi super même
ainsi donc l'idée de cette vidéo c'est
de vous présenter le système il pas
devoir de vous présenter à quel point
c'est intéressant et ses potentiels
puisque nous placer comme des experts
l'idée c'est de vous le présenter de
voir ça qui est intéressé pour après
lancer des essais et que comme il reste
beaucoup de points d'interrogation
qu'ensemble on met en place des
itinéraires techniques qui marche bien
c'est surtout ça l'idée de là l'idée de
la vidéo
donc la milpa qu'est ce que c'est
on appelle ça mille pas vers le mexique
outre chaque round in vers les andes
ça vient de ces parties là du monde du
centre mais aux américains ou lisse
entrant dans les andes
ça va du venezuela jusqu'à l'argentine
fille en passant par collomb
équateur pérou bolivie c'est une
pratique millénaire et on va voir que
c'est super ancré dans ses cultures de
d'amérique des amériques
qu'est ce que ça veut dire enquête choix
ça veut dire maïs âge c'est-à-dire
parcelles de maïs et en à droite et donc
du des langues le du mexique
ça veut dire terre ce n'est mais on voit
déjà qu'avec la traduction
le maïs a une importance toute
particulière
c'est vraiment le coeur de ce système de
culture il ya le haricot qui vient qui
suis juste derrière et la courge
mais c'est vrai que maïs haricots c'est
quand même c'est quand même le coeur de
ce système de culture et de
l'alimentation
c'est la base de l'alimentation de ces
populations-là de ces civilisations mais
maïs haricots courge on les appelle les
trois soeurs c'est vrai que c'est c'est
la base du système il pas et on retrouve
d'autres familles ou même au sein des
mêmes familles par exemple les
légumineuses
on va retrouver parfois des fèves des
haricots du lupin qui sont qui sont
inclus dans ses systèmes de culture mais
aussi des solanacées surtout piment
pommes de terre tomates qui ne pose ya
c'est avec kinois marrante des
tubercules surtout au niveau des andes
où il ya je ne sais pas les traductions
mais là bas ça s'appelle voka mais yoko
et chic à ma mâchoire et cabotin et qui
sont des tubercules à qui avaient
beaucoup d'importance et une autre moins
en moins aujourd'hui dans l'alimentation
des populations en jeans et des plantes
aromatiques et médicinales
donc on voit que c'est un jolie pagaille
quand même organiser mais on peut
résumer ça un potager diversifier leur
version du potager de nos potagers
diversifiée c'est ça le but c'est
alimentation
alimentation de la famille dans la
littérature on peut voir que ça fait
deux hectares et demi maximum qu'on voit
quelque chose qui peut être géré par une
petite communauté et on trouve
énormément de variantes en fonction des
territoires des climats des sols des
coutumes et des habilités et des
producteurs en équateur des
connaissances nous on est à 2600 mètres
d'altitude au niveau de la ferme et
qu'on descend un petit peu que ce soit
vers l'amazonie ou vers la côte
pacifique
la température change énormément et on
trouve tout de suite des cultures très
différentes
il incorpore aussi plus facilement des
espèces pérennes comme banane cacao café
dans ces mille pas donc voilà
basiquement à quoi ça ressemble le maïs
qui sert de twitter
le haricot qui qui grimpe sur le maïs et
la courge qui courent au sol qui
couvrent le sol
là on voit qu'il ya du piment dans
celle-là et qualité je sais pas trop ce
que c'est au niveau culturel au mexique
ils disent c'est l'homme qui a fait le
maïs et c'est le maïs qui a fait l'homme
donc ça montre bien vraiment ce qu
évolution qui existent au niveau de la
culture du maïs et qui parle beaucoup du
maïs mme c'est quasiment
systématiquement associés au mans
oripeaux voir à beaucoup plus de
d'espèces différentes
mais c'est vraiment la base de
l'alimentation de ces civilisations et
c'est la base de leur souveraineté
alimentaire s'esquisser ce système là
qui leur a permis de produire en
quantité la qualité nutritionnelle et
organoleptique si on pense au maïs de
toutes les couleurs à nico de toutes les
couleurs on se doute bien qu'il ya un
nutriment différent là dedans
et on voit et on sait que comme je
l'expliqué avant il ya beaucoup plus
d'espèces que seulement maïs et haricot
donc une alimentation très diversifié et
qui produit énormément de biomasse et
c'est ça c'est ça sûrement les deux
points clés qui ont permis à ce système
de perdurer et qui a permis à ces
civilisations de prospérer grâce à un
système de culture qui non seulement
alimenté lé sol mais aussi qui alimente
l homme et on sait que être du côté de
l'ancien monde comme on l'appelle c'est
pas forcément on a mis en place et les
résultats sur la fertilité des sols on
les connaît ils ont pas ils ont pas été
en a pas on a perdu en fertilité quoi
liens très forts avec la religion la
spiritualité la cosmo vision je vais pas
rentrer dans le détail mais dieu dieu
leur a montré le maïs il prit ébéniste
chaque les semences et chaque étape de
la du site et des cultures il ya des
dieux des déesses du maïs est quelque
chose qui culturellement un très fort le
calme leur calendrier et est organisé en
fonction des dates des systèmes de
culture les fêtes par exemple elle tire
a émis en équateur c'est dans le monde
rural la fête la plus importante de
l'année et ça correspond aux récoltes
alors allons voir les rendements
pourquoi pourquoi ce système de culture
est aussi intéressant on a trouvé
quelques études dont celle de glisse man
1985 qui lui elle démontre que une 1000
pas produit 1,7 fois plus par hectare
une monoculture de maïs c'est à dire
qu'il faudrait se met un hectare avec
1007 de maïs pour avoir le même
rendement que une 1000 pas une étude de
roland et belle hausse et ohsas démontre
dans le même sens 1,6 fois plus de
rendement et ça arrive à 14 9 tonnes par
hectare rendement total tous
cultures confondues dans la polyculture
quelle est la mise pas un peu plus tard
on verra les densités et mais juste au
passage
giessmann nuit pour un maïs il se met
0,8 à ico et 007 courges et est belle il
se met un maïs pour un maïs 0,75
haricots et 0,25 courges et les densités
on va voir que ses clés dans dans la
performance de de ce système de culture
avec l'association maïs haricots aussi
avec des supers résultats même plus plus
important en termes de rendements totaux
1,9 fois plus et au niveau résidus
végétaux il ya ils ont démontré qu'ils
essaient on pouvait produire deux tonnes
de plus par hectare sur une mini pack en
monoculture de maïs au niveau général ça
c'est ça c'est des données qui viennent
de une présentation de francs soit muet
ou que j'ai repris qui disent que voilà
entre les pailles les racines et les
réseaux des positions on arrive
quasiment 20 tonnes de matière sèche par
hectare et par an les fameuses dont on a
besoin pour conserver la fertilité des
sols
donc c'est en ça que ce système est
super intéressant c'est parce que non
seulement il permet d'alimenter l'homme
mais aussi le sol et on sait que dans
nos problématiques de maraîchage c'est
aux dépens aux dépens de d'importer de
la matière organique dans dehors de nos
fermes et l'idée c'est un gros c'est un
gros challenge c'est de réussir de la
produire in situ et l'ami pas dans ce
sens là par des réponses sera ça je vais
pas développer pour le respecter les
temps ce un peu de temps mais aidant
dans leurs dans les études que j'évoque
avant vous mais les liens dans la
bibliographie à la fin il analyse les
rendements par plan par surface et par
rendement total ou peu si vous voulez
voir les détails je vous laisse
je vous laisse tranquillement une
synthèse des différents intérêts surtout
agronomique de la miba
il ya l'aspect conservation de l'agro
biodiversité qui nous intéresse quand
même beaucoup sachant qu'on a perdu en
un siècle plus de 75% de l'agro
biodiversité on sait que c'est un gros
challenge à différents niveaux
ces systèmes 2000 pas c'est l'avantagé
principal c'est sa biodiversité qui lui
donne des capacités de résilience très
importante surtout face au réchauffement
climatique et on sait que ça va être un
d un des problèmes majeurs c'est déjà
compliqué ça va être de plus en plus
compliqué dans les années à venir donc
ça nous intéresse d'avoir des systèmes
résilient par rapport à ça et par
rapport aux ravageurs ou maladie du fait
justement cette diversité
cette diversité est important qu'ils
aient une complémentarité une synergie
entre espèces qui permet par exemple une
utilisation optimisée de l'espace que ce
soit racinaire parce que c'est des
systèmes d'aspiration erquy des
architectures et qui occupent des
espaces dans le sol différents et qui
utilise différemment les nutriments du
sol et au dessus dans la partie aérienne
aussi qu'ils utilisent pas seulement la
partie axe horizontal mais aussi l'axé
vertical donc optimisation de l'énergie
solaire l'utilisation de l'énergie
solaire est beaucoup plus de
séquestration de carbone
en termes de rendement comme on l'a vu
rendement élevé en aliments et en
biomasse est ce qui permet une autonomie
comme je l'évoquais juste avant tout le
tous les avantages d'avoir le sol
couverts grâce à ses trois cultures
otage la biodiversité entretient la
biodiversité des soldes ça limite
l'érosion sa contrôle ça tamponne les
températures limite l'évaporation est sa
limite l'enherbement se met ça ça fait
partie aussi des questions qu'on posera
après à quel point et comment comment
gérer comment j'irais bien se tenir bon
cet engagement c'est quand même un point
qu'est richesse génétique et peut-être
surtout parlé du fait que ces trois
espèces ont ont historiquement depuis
des millénaires quasiment était se met
ensemble
donc elles ont une histoire évolutive en
commun sont habitués à cohabiter
donc ça c'est pas le cas de beaucoup
d'espèces et forcément c'est intéressant
à prendre en compte au niveau génétique
et après il ya plein de questions qui se
posent 906 rap us rémy qui les évoquera
à la fin de la présentation en termes
questions sur la main d'oeuvre
mécanisation écoles valorisation
économique travail du sol etc
comment les amérindiens cultiver
ancestralement ce qu'on peut retrouver
dans la littérature c'est que il y
mélange est de 2 à 30 40 espèces
différentes en termes de préparation du
sol on retrouve souvent le bruit
désherbage manuel superficiel il ya il
parle aussi de travail du sol donc
souvent plutôt pas de but mais voilà que
ce soit brûlis désherbage superficielles
ou enfin il ya toujours revient toujours
quand même un minimum de travail du sol
malgré la légende du semis au bâton
inquiet pas une légende parce que ça
pour les couples c'est comme ça que ça
se passe et encore aujourd'hui si ça
allait les pratiques sont plus
exactement les mêmes c'est s'est
toujours remis au bâton celui plusieurs
variétés par espèce il y avait une
grosse diversité intraspécifique de maïs
et de haricots en particulier est
souvent ils s'aiment 30 espèces
différentes de maïs de haricots
de courge un peu moins et pour avoir
cette résilience si jamais il ya des
variétés qui vaut mieux qu'ils vont
mieux résister à certaines conditions à
des années plus tôt ses choix des années
avec beaucoup de pluie est pour pas pour
pas pour favoriser la capacité
d'adaptation du système
ils ont ils ont cette pratique de semer
une variété différente
ils s'aiment avec la lune avec les
astres il ya une pratique de piller les
tiges pour dans le but de reproduire les
graines et qu'elle se prenne quelques
les grains pourris ce pas donc l'eau
ruisselle il ya cette pratique de deux
puits et les tiges au niveau rotation
n'a pas trop d'infos jachère enfin
dimanche qu' il manque bien il ya un
travail si on veut savoir comment il
faisait avant plus précisément il ya un
travail de biblio affaire
aujourd'hui nous ce qu'on peut voir ce
que moi je peux voir en équateur le
bruit ça existe un jour je teste un peu
plus sur la côte que dans la montagne
que dans les andes et maintenant avec le
tracteur s'est quasiment systématique
labour et et ou des chômeurs et quand
c'est pas tracteur c'est allah ou mais
il ya systématiquement un travail du sol
le maïs quasiment tout le temps il le
sait mais en zone des buts et des buts
au départ et un but âge encore de
culture
les densités sont gérés cdu six à huit
plants de maïs donc 60 à 80 mille plants
de maïs par hectare 45 à 60 mille plants
de haricots par hectare est en cours je
ça varie beaucoup de 0,1 à deux plans
par mètre carré
et bio ou pas bio il ya les deux souvent
sans irrigation
donc on voit quand même que
systématiquement c'est c'est moi en tout
cas je connais pas je connais pas de cas
en équateur mis dans mon entourage ni
dans la biblio 2-0 travail bit seule
donc c'est pour ça que c'est quand même
super intéressant de de bosser là dessus
parce qu'il ya pas mal de choses à faire
nous laisser qu'on a rancourt
à la ferme on le fait sur 1000 mètres
carrés
le précédent c'est avoine baisse alors
c'est pas msv cetc on a on a incorporé
le le couvert précédent au des chômeurs
et ensuite butoir comme vous pouvez le
voir butoir cm se mit au bâton 20 40 cm
sur le rang 60 cm entre les rangs donc
ça fait du six plants au mètre carré
la prochaine fois on densifie rare parce
que il ya moyen de densifier davantage 2
3 graines par trou et après on
sélectionne simone de de deux plantes et
la variété c'est joe klaus est un maïs
comminges tendre et qu' une variété très
locale et donc on a semé salle 12 août
la date c'est pas spécialement stratégie
qu'on n'avait pas vraiment planifié et
sa lettre le dos à ses aînés comme ça et
puis on s'en fout un peu entre
guillemets et des dattes l'avoir parce
qu'il fait plus il fait beau plus ou
moins toute l'année et en algérie
gassion mais l'idée ce serait quand même
de semer entre entre octobre et avril
c'est là où il ya un peu plus de pluie
et et où on aurait du coup plus
quasiment pas ériger voire pas du tout
on a semé les courges en lucky cellule à
la même date et trois semaines après on
a semé les haricots un pied sur deux
pareil sur le prochain nos chaînes
essais on augmentera de pied sur trois
ce qu'on a vu dans la biblio que ils
sont vivants plus prudents sur le sur la
densité du du smi mais on a suivi ces
densité là en fonction d'eux en fonction
de ce qu'ils faisaient des pratiques
vraiment locale donc mais bon on sait
qu'on voit que ça barigoule de graines
par trou et la variété s'appelle canario
le neuf donc un mois après trois
semaines un mois après on a transporté
les courges
pour le coup c'est pas de la variété
locale c'est dur et de curry pourquoi
parce que c'est ce qui se valorise le
mieux fin nous on ce qu'on s'y retrouve
à la fois au niveau agronomique et au
niveau commercial
parce que les variétés on va dire native
gustativement elle n'intéresse pas j'ai
trouvé je les trouve pas bonne et sont
beaucoup plus grosses et plus difficile
à commercialiser donc voila et le
coaching ça se comporte très bien en ce
moment et on part puis tout sur ce type
de deux variétés désherbage à trois
semaines à six semaines niveau
fertilisation on envoyait 10 12 tonnes
de fumier de poule et est l'équivalent
de 10 12 tonnes de fumier de poule et à
l'hectare et on a buté à 9 semaines
l'irrigation aspersion avec un gros un
gros asperseurs et cinq fois
donc voilà ça c'est parce que
normalement les pluies commencent à
pleuvoir en septembre octobre
en équateur mais là c'est les puis
arrivait pas arrivée pas moi je suis
parti fumer en france le 15 novembre et
il pleuvait pas encore il a commencé
tout juste à pleuvoir fin en novembre
c'est pour ça qu'il nous a fallu et riez
et votant contre le biologique bombe en
envoyer des micro-organismes du et du
m18 m5 débris
focal site j'ai pas je vais pas rentrer
dans le détail mais cdc des préparations
qu'on fait à la ferme à base de mems
guise à base de riz sein de lupin de
plantes locales le m5 die de piment
d'oignons gingembre aiguilles
suffocation dessous elle la chaux et les
récoltes sanaa pour arriver janvier
février
donc ça c'est le début on voit les rails
commencent à monter et quand je commence
à se développer sa cia je voyais quinze
jours quelque chose comme ça et les
dernières photos en date est celle là
une bonne couverture le haricot
trop satisfaits ils ont galéré ils ont
galéré à germer ils sont développé
lentement et ils ont galéré aussi à ceux
à s'attacher à grimper sur sur les maïs
donc avoir le changement aussi pour le
prochaine et cesser de faire comme
faisait les anciens de balancer un
maximum de variétés au moins de haricots
peut-être aussi du maïs même si celui-là
il marche bien mais de balancer
différentes variétés de haricots adapter
vos coins elle pour voir lesquels se
comporte le mieux quoi donc voilà et
donc maintenant mes amis je peux passer
la parole
l'idée c'est de voir comment on adapte
sa au msv et dit moi si tu veux que je
passe les slides je viens donc en perte
de potentiel mais la technique parce que
c'est vrai dire nouveau dans le dans la
proche en tous les cas pour nous pour
rejoindre en france
il est pour se lancer sur dué m'élever
cette raison de partir sur un couvert
avec des trucs avec destruction avant la
plantation de la miba
un semis direct de courge pour c'est à
dire en grain directement un mois plus
tôt la course transplantés ce qui
voudrait dire que dans le système de
milles pendant la semmeret en même temps
que le maïs
l'avantagé c'est un meilleur
enracinement et un développement plus
rapide en france avant les périodes de
sécheresse alors l'étape de semis envoya
risée après varie en fonction d'une zone
à l'autre en france en fonction de des
clients et des de la pluviométrie donc
on va se dire que chez nous dans la
loire un démarrage début main ou mi-mai
avec la plantation du du maïs est
décourageant me les suis là ouais ça
sera peut-être pas mal pour une nourrice
flics et voilà on va commencer par ce
alors à vendre avant de semer la ligue
pote tu peux revenir sur celle d'avant
gens avant de semer la milpa l'idée est
d'avoir un may say dans un petit peu
fibreux pour tenir dans la durée jusqu'à
ce que les courges ou totalement la
livre ça prend longtemps la cause
secousses -totalement le terrain donc il
faut avoir un essaye qui si elle dure et
du réduit au sol une fois qu'il a été
roulé ou détruits je pense je sais pas
ce que tu en penses mais bien deux mois
deux mois et demi un par bull même
réponse tout dépend de la de la vitesse
développement de vos courge aussi parce
qu'en fait c'est les courges au sol qui
vont ils vont couvrir le terrain donc
pour ça on a pensé à quelque chose
qu'ils soient riches en singles
c'est le courage et moi c'est le
forestier pour avoir un avoir de la
hauteur et de la biomasse des
légumineuses et la diversité dans le
détail avec en roulage indien semi le
plus tôt possible dans l'automne avant
la limite dany pas septembre octobre
quand le temps le permet bien sûr mais
voilà le plus tôt possible dans le town
avec un apport de fumure si vous pouvez
maintenant contenu mars avril jusqu'à
fin avril pour les zones les plus froids
de balle le roulage subi les seuils
laisser passer quelques semaines avant
de l'implanter la nie pas orc première
dégradation si vous avez la possibilité
d'utiliser après roulage du métayer
organisme et qui de là il faut faire ce
que vous pouvez pour décomposer les
découvert ça peut être aussi si
intéressant et le semis du maïs se faire
désigner 59 c'est l'itinéraire des
partis surtout les mettre avec beran
trois grains tous les 60 cm et en même
temps donc une
le semis des courges en fonction de vos
variétés il va falloir leur licencié en
mai de la défense en cours on sera entre
une courge tous les trois à dix mètres
carrés pour vous donner une idée et
c'est bien au moment de mettre la graine
voilà deux si nous sommes et des courges
en direct de partir sur de graines par
un implantation aux deux ou trois gars
n'est qu'après sélection sur sur ces
deux provinces de la meilleure preuve
est là ont marqué dans cet itinéraire
colombo en fait c'est une variété qui
est beaucoup utilisé en equateur donc
elle a forcément une très bonne qualité
gustative métier très rapide au
démarrage et qui court énormément dont
il va qui va couvrir très rapidement le
sol l'eau dans le choix de la couche on
va dire qu'il y aura le le rapport
qualité gustative pour commercialiser
les courges ou pour la consommation et
la possible pour avoir un démarrage est
rapide et la couverture surface aussi
pour éviter une fois que le couvert et
détruit d'avoir d'avoir dit des
mauvaises herbes qui viennent
s'installer dans la vie pas on va
peut-être passer sur le la slide avec le
planning
l'idée de ce petit planning c'est se
donner l'idée en termes de en berne en
termes de temps de croissance pour les
différentes étapes de la de la
préparation d'un livre
donc le méteil on
scène sur septembre on va dire un
roulage orval rouler en mars et avril
directement ou quelques semaines après
deux ou trois semaines après si mal on
va semer le maïs les cucurbitacées en
graines ou justement augmenter la
capacité racinaire de la cucurbitacée
avoir une meilleure tenue sur sur l'été
c'est aussi possible de les mettre
directement plantules par contre là
faudra les mettre un mois après ce
minimalisme et le haricot accuse
toujours trois semaines après le maïs
arrive toujours
on va vers des itinéraires techniques il
arrive trois semaines après maïs parce
que sinon il prend le dessus sur my et
donc il peut causer problème et il peut
en entraîner la chute du maïs sur sur la
fin d'été donc on le met s'ouvre en
trois semaines après trois semaines
après le maïs
et puis après si vous voulez rajouter
encore de la diversité dans votre mii
pas c'est tout à fait possible
vous pouvez rajouter les du lupin
comestibles alors kobe steel en france
est un peu moins mais qui se consomme
qui se consomme beaucoup en amérique du
sud investira les humains en bordure de
parcelle se faisait beaucoup avant dans
les médias traditionnels
en fait en bande de l'arsel on a deux
rangs de l'upa qui sont se met à un
mètre de distance à mettre paramètres
dont comment tu peux mettre sur l'état
la parcelle et permet de contrôler les
insectes et autres
par les éditions du chili du lupin et
contrôler le lancer des mauvaises herbes
dans l'âme il parle encore à des
émissions du chili au niveau des racines
après on peut rajouter démarrant délit
de féroces de la tomate du piment en
plein de choses on n'a pas expliqué à
quel poste il faut les mettre parce que
forcément ça dépendra de choix des
variétés en partant sur ces dates
on va dire début avril dans une grosse
partie de la france on pourra commencer
à récolter un maïs doux à partir tout 7
novembre dont l'idéal ça très cool
sachant que maintenant soit en juillet
et août sont des mois compliqués
donc voilà au niveau de l'irrigation il
ya des questions à se poser
bien sûr ça dépendra des années ça
dépendra encore des secteurs les
cucurbitacées tout ce qui est court j'en
ai général on arrive sur des maturités
en partant sur ces dates sur octobre
pareil pour les haricots le ton qui
sèche
si vous les rats les ramasser en grains
secs et voilà ce qu'il faut bien se dire
c'est que si vous passez sur des
cultures diversifiées
il aurait imité par leur part le par le
temps beaucoup plus qu'on ne se rende
amérique du sud en afrique par exemple
un viol en arrive même à voir de l'aric
hamas est une sorte de pommes
je sais pas comment tu bascules tous qui
poussent sous la terre qui a une durée
de un cycle culturel qui est beaucoup
plus long donc la limite octobre
novembre
encore une fois ça dépend des régions et
puis derrière on s'était basés sur 6 sur
cet itinéraire technique de repartir sur
un méteil encore une fois protéagineux
pour apporter au maïs par la suite avec
un celui qui est très qui va dépendre de
la vitesse à laquelle les
les courges qui couvre le terrain vont
commencer à fait bien voilà qui pourrait
se faire éventuellement avoir à faire là
dessus mais à la volée avant même la
révolte des courges et des maïs enfin
delà des courses et des haricots secs
l'itinéraire que vous aviez juste en
dessous c'est exactement la même chose
la seule différence et combat sur du
marines et paris paul fédou qui sera
récoltée donc mur à six ou sept mois en
fonction des variétés donc en même temps
que les courges et lord à l'essentiel du
maïs pop corn
il ya différents types de mails
population pop corn ou grands qui
peuvent être intéressants voilà l'idée
d'aborder ses débouchés commerciaux pour
le maïs et on était parti sur cette idée
mais il peut y en avoir plein d'autres
donc on est sur des itinéraires avec
avec antécédents et puis avec une suite
après pour soi repartir un coup vers
divers sur une mini bas ou sur d'autres
cultures pour juste pour apporter aux
des bras une question des questions c
est ce que on peut faire mille pas
mettez ou intercultures diversifiée et
enchaîner enchaîné s'est enchaîné avec
une autre mise et ainsi de suite en
partant sur le principe que là on a vu
de la diversité
que ce soit dans la musique pas ou dans
l'interculture et est un peu comme comme
quoi tu serais vers 10h sur sur les
prairies diversifié ce principe de deux
d'être en monoculture qui n'en est pas
vraiment une
mais mais mais ce serait ça ce serait ça
l'idée de quelque chose qu'il produit à
cette biomasse qui est assez vieux
l'hiver pour que sacoche un peu toutes
les cases et que et qu'on puisse rester
sur plus ou moins en boucle ou moins de
plusieurs plusieurs années sans problème
particulier sur sur ces systèmes
c'est une des questions voilà on va
passer à la salle ait eu vent pour voir
les chasser sur les semences qui peuvent
être utilisées comme darricau alors le
une attaque mais oui tu peux revenir
dessus l'idée c'est bien sûr décevant
population le plus local possible
pas forcément sur sur des haricots du
commerce mais voilà même se faire en
complément avec des haricots qu'on
trouve en jardinerie la plupart bien sûr
sont des semences population qu'il faut
réadapter après son achat zone
et en essayant de travailler sur sur la
semence avec des répétitions année après
année pour améliorer la résidente et
semences dans les milieux mais voilà au
départ actuellement on peut partir sur
différentes options
tout est ouvert il faut bien sûr c'est
des haricots rompant programmé sur maïs
des haricots des haricots grimpants et
puis des courges en termes de courge
voilà on a on a beaucoup de possibilités
aussi il n'y a pas vraiment de ligne sur
l'asthme emparons trop délurée dit avoir
dérapé sur des haricots qui sont trop
importants et qu'ils vont faire verser
les maïs maintenant les hommes ont même
en les ayant semaine après trois
semaines vous d'autres qui vont avoir
plus de difficultés à démarrer
d'où l'intérêt de travailler la potée
semences et le cap le côté sélection sur
le sur le terrain avec avec différentes
variétés toujours à voir si c'est
possible de trois variétés doit rire ou
les premières années même plus pour
faire une sélection année anne parillaud
maïs et l'écho ouais donc voilà c'est
une photo d'une unique en équateur avec
avec le son beau en guise de
cucurbitacées est en vente
encore une fois le sombre au qui est un
gros intérêt parce qu'ils les coureurs
les zones d'ombré maintenant en termes
de défis et de de questionnement il ya
la valorisation économique
en termes de production on a vu que là
on peut voir des fois productivité
encore faut-il savoir comment valoriser
le maïs et breda production le haricot
comment le récolter aussi de manière
simple et pareil pour les pour les cours
qu'il ya beaucoup de beaucoup de
questions aux questions à se poser et de
décès à faire il suivit à faire sur la
valorisation économique de la ville par
le non travail du sol on
on a des plantes en termes de maïs il ya
bien le qui sont réputés pour aimer le
buttage qu'il faudra il faudra prendre
en compte au moment du semis peut-être
avec la profondeur semi sur sur my
trouver les équilibres auxquels et une
résistance à la verse
à la fin un démarrage fort et à beaune
en raffinement
donc ça va être des variables qui
changeront sans doute par rapport à
l'amérique l'amérique du sud qui est
plus orienté du sol et buteur et en
milieu aux fins de saison passée le
risque bien sûr d'emmerdements et de
contrôle de cet enfermement
le semis direct sous couvert de l'anil
pas dans un couvert bétail c'est quelque
chose qui est nouveau donc sur le
couvert enfin leur deuil suite outil de
couverts il ya beaucoup de questions
il y a beaucoup de possibilités qui
s'offrent qui s'offrent à nous réunir
pour lancer ce type de système
le pâturage de la mise en fin de saison
ça peut permettre aux animaux de de
profiter de tir et se manie pop pas
forcément avec des grosses valeurs
nutritives au bétail mais mais ça peut
être aussi une solution aussi pour
reverser la nuit en avion s'est passé
les bêtes
s'ils vont plutôt coucher les maïs que
vraiment vraiment manger en cherchant
autre chose ça peut peut-être permettre
de finir de détruire la miba sans
travail des calicots sans avoir à la
rouler le principe de diversité c'est ce
que j'en ai à dire juste avant mille pas
sur 1000 pas avec des couverts
diversifie et la diversité dans la nuit
pas est-ce que ça paraisse question et
pour la mécanisation de la milpa c'est
pas le
c'est une technique qui est mise dans
les mises en place en vendée il ya des
essais qui sont faits par son frère se
vend du maïs à un mètre cinquante de
distance avec des semoirs et un semis de
haricots ou de couverts qui se fait à
trois semaines après le semis du maïs
après un binage et c'est donc valérie
kiffer st c'est une personne qui est
alors je cherche son nom grouillot tu me
dis ouais je crois que c'est ça c'est
brouillon valérie guyot qui s'est
beaucoup de qui a fait des essais cette
année
je savais bien mais à la fin c'est
valérie avec un y qui a fait des essais
en vendée avec de très bons résultats
sur deux sur une sorte de 1000 pas avec
un maïs mais à la même densité macbook
beaucoup plus et pas des fat man
adhérents un coup vers nive et une
quantité de maïs grain qui était la même
que sur un terrain comme il peut donc
même avec la mécanisation et sur la
demande culturelle ya des choses
intéressantes à faire sans doute avec la
milpa évoluera creuser avec les galeries
pour cette saisie d'une erreur technique
été lancés cette année avec de très bons
résultats si on recherche by humans la
carbon quand il sera aussi dans l'est
dans les sols avec la dégradation cette
biomasse rotation ou pas et on veut
faire les vibrations nie pas l'intérêt
du pâturage les différentes des spect
les différentes espèces qu'on peut
associer en france et leur valorisation
la saisonnalité qui est un des plus
courtes très variable en fonction des
zones en france le précédente culture et
la gestion d'un délabrement voilà et
l'irrigation qui est bien sûr un facteur
clé mille pas même ceux mais on va dire
assez tôt pour qu'elle ait un bon
enracinement mais pas trop tôt pour
qu'elles souffrent dernier frappe c'est
bien que le maïs elle pas trop froid
elle va arriver sur des effectifs sont
secs de plus en plus tôt donc sans
irrigation ya des normes et des normes
et challenge là dessus l'anil pas en
amérique du sud et toujours ce mais avec
la saison des pluies
et voilà après elle finit son ca battu à
la phase de maturité fait sur une saison
sèche mais toute la phase de croissance
13 se fait en saison des pluies
donc on a en travail
enfin il a ignoré une irrigation naturel
qui est présente on n'aura pas en france
sur le
sur le schéma sur l'itinéraire voilà les
bernard guillot super merci beaucoup
pour cette présentation
mais on n'a plus beaucoup sur les sur la
bibliographie sur les environnements sur
ce que c'est historiquement la nuit pas
et que c'est finalement pour associer au
travail du sol j'ai quand même une
question
la primaire c'est que les ans de ces
beaucoup de climat diversifié entre la
côte et jusque dans les hautes montagnes
et quelle est la variation du rendement
de la ville pas en fonction d'un climat
qui sera des plus proches de ceux du
centre de la france est-ce que vous avez
un peu d informations sur la milpa qui
se conduit dans les climats qui sont de
plus proche du nord de la france ou même
du sud de la france et puisque vous
n'aurez qu'à 1 - tropicaux ce serait les
rendements qu on aurait là moi je suis
célèbre le climat qu'on est à côté quito
2020 malgré qu'on soit 2600 ans 2700
mètres d'altitude
c'est un c'est plus ou moins un
printemps permanent un temps été en
fonction des jours donc ça ressemble
quand même beaucoup ça soit là ça
ressemble à tant de chez nous quoi de
10,6 en france
ok donc en fait auriez purement sont
assez intéressants parce qu'on est les
romans de maïs qui sont meilleurs que
que les roulements qu'on a chez nous à
bon compte 9 tonnes et puis on a vu des
rendements à 14 à 16 tonnes
donc ça ceux qui peuvent être alors
qu'htc s-pulse et c'est l'ensemble des
cultures est pas close à isques revenir
dessus
lorsque mon nom parce que d'ailleurs
pour les arrange
juste pour le maïs ils se disent on est
dans les temps une étude dit partez sur
avec des variétés ancestrale native il
partait sur cette folle de moyenne et
dans l'expérience
ce qu'ils avaient fait 9 tonnes et en
tout ça faisait ça faisait ça c'est moi
voilà donc voilà 14,9 c'est là c'est la
somme des trois cultures et 3 6 3 tonnes
c'est ce qu'ils ont créée au niveau de
l'expérience d'accord au niveau des
haricots
ces deux-là rico frais ou face et de
l'haricot vert qui récolté où c'est
plutôt un haricot sec cela vous avait
présenté plus tôt et d'haricots verts
mais j'aurais plutôt tendance à ne pas y
passer tous les tous les jours enfin
deux fois par semaine pour récolter et
faire travailler avec des haricots secs
pour - avoir de problème de piétinement
par exemple du seville la courge
carrément non c'est plutôt des haricots
secs
ces pannes et rico bonjour mon nom c'est
plutôt des haricots secs et après on
peut récolter en frais ou la scission si
on part sur maïs doux à récolter plus
tôt à quatre mois pareil vous récoltez
en frais les haricots ici en tout cas en
équateur ça se commercialisent assez
bien et et après sinon on sait que si on
lui laisse finir son cycle hockey en
termes du coup il sera que le en termes
de rendement quand on reprend leur
manque que de la courge à part entière
ça fait un roman assez faible puisque on
peut atteindre des rendements aller un
rendement moyen s'est 30 40 tonnes
par hectare de courge alors à présent
aussi ses passions parle en matière
sèche ou pas c'est un peu là peut-être
la question et c'est c'est moi dans ce
que j'ai vu c'était pas précisé mais l'a
par exemple si vous voyez la flèche
celui qui est en haut à droite la
graphique est en haut à droite
c'est du coup le rendement par plan et
dans le dans l'expérience qu'ils ont
fait c'est le meilleur rendement c'était
avec les deux autres cultures associées
aux deux autres cultures maïs et haricot
plus élevé plus de rendement que en
monoculture associer son nom de maïs
voir associer seulement aux haricots et
en termes de poids là il parle de web on
sépare plan nous ne savons pas nous
parler beaucoup à cette gran par plan ça
fait pas beaucoup à quatre cents 400 g
par planche est assez étonnant ok c c c
- c'est beaucoup moins qu'en monoculture
la livre cette remarque d'ailleurs dans
l'étude
normalement monoculture ça fait beaucoup
plus ben oui oui oui c'est un peu
étonnante leurs références monoculture
soit à 200 grammes par plan alors qu'on
attendrait plutôt 1,2 kg voire peut-être
quatre voire peut-être en maraîchage
survivants on voit de rendement des x 81
8 kilomètres carrés en fait celui donc
et comme c'est un plan par mètre carré
on est à peu près lui qui vaut par temps
là on est quand même sur deux voudrait
aller voir faudra aller voir de plus
près comment ils ont mené l'étude
peut-être qu'ils ont ce qu'ils ont ils
ont pris des fleurs ils ont pris des
plans faut savoir que tel qu'ils ont
disons pas attendu
ils ont pas attendu la fin du site pour
chaque plan des choix
il ya un billet 1 il ya une information
en prenant compte à ce niveau là pour
interpréter les données hockey en termes
de d'itinéraires technique on n'a pas
beaucoup parlé de la du paillage vous
pourrait rapporter un paillage qui
serait pas forcément judicieux sur vous
êtes autonome mais qui pourrait
peut-être un itinéraire la question bon
après on sait qu'on est capables de
semer dans un paillage du maïs du
haricot si elles sont pas trop épais
puisqu'il faudra les traversées
peut-être aussi envisager des paillages
que sur l'inter rang et pas sur le rang
de manière à ce que le la culture
partent vite en termes de pro pour le
haricot pour le maïs ou pour la courge
donc il ya quelques plâtres d'une
réflexion 6ème année je pense en terme
de dix tignères technique hauteur du
paillage peut-être aussi sur le bâchage
est-ce qu'on peut envisager une 1000 pas
sur bâche qui permettra de garantir
présente la destruction du méthane
auparavant et juste installé la bâche et
par ok d'abord semé donc du coup on aura
compris d'abord semé la courge et ace
puis dans un deuxième temps le haricot
mais par ok ça semble assez bien s'y
prêter finalement mais moi ça me semble
complètement envisageable même plus
facile à mettre en place mais c'est vrai
que dans la réalité des paysans
équatorien ils n'ont pas accès à ça donc
j'essaye vraiment de
j'essaie vraiment d'être dans une
optique où on va pouvoir s'adapter aux
réalités socio économique local où ça va
être impossible pour eux d'accéder à des
quantités de paille et de bâches
plastiques et donc moi au niveau de la
ferme pour essayer un peu on peut mettre
un place mais c'est vrai que si on veut
reproduire ce sera pas vraiment
reproductif donc ça m'intéresse
davantage
de bosser sur sur des itinéraires on
arrive à trouver un 1er costaud et qui
nous permettent l enherbement d'éviter
de travailler le sol et de d'enchaîner
avec la musique ou alors vous êtes 200 à
nous suivre là en direct sur youtube et
il y avait des questions très
pertinentes
je prends là une question autour du
tournesol est ce qu'il ya des systèmes
mais on n'a pas trop parlé du tournesol
en représentation qui pourrait peut-être
davantage le chantage heureusement
remplacer le maïs si on n'a plus envie
de partir sur une récolte de tournesol
et de la vente de tournesol plutôt comme
maïs qui se vend comme relativement
moins bien chez nous alors que les
douanes de tournesol commença de plus en
plus prisés
quels sont vos réflexions par rapport à
ça je ouais ben ali en vue on se serait
un sacrilège
enfin rapport à l'histoire de ne la
milpa comme vous avez pu voir mes mais
aussi on si on fait pas attention à ça
et que l'on se base surtout sur un
aspect technique et commercial s'il ya
des bons débouchés ici au niveau
agronomique je pense que ça pourrait
carrément le faire mais je sais pas la
capacité du tournesol à supporter être
buteur à supporter des haricots
sachez pâte l'unité bâtiment entre le
semis de
de tournesol et de haricots forcément
eux
parce que ça va être le maïs a un
diamètre de pied qui est assez
impressionnant par rapport à un
tournesol et donc il y aura peut-être
plus de sensibilité à la verse donc on
pourra partir sur un haricot et
peut-être des variétés - grimpantes
enfin voilà moins virulente le tournesol
en tous les cas à terme 1 1
il ya une question de john ramon sur la
possibilité d'être certifiés quand on
fait des rotations d'entendre fait quand
on arrête un peu le concept de rotation
et qu'on se valent
on va vers une espèce de deux systèmes
complets cultiver année après année
c'est vrai que c'est des questions
peut-être que tu prendras il répondrait
sur la certification bio de rotation
dans lequel on fait plus de rotations
finalement moi je suis plus porté sur
les fertilisants non sur l'utilisation
de micro organismes liquide la maison
des choses comme ça chez qui a pas de
souci au niveau de la certification
après par rapport aux rotations je
pourrais pas répondre à cette question
mais moi je peux quand même apporter un
élément de réponse dire que si on montre
certificateur qu' il ya une vraie
système complet et très très complet
avec 3 4 5 l espèce on peut tout à fait
expliquer la démarche et ont plus à voir
aussi nos rotations dans le tente on a
vraiment parlé de 1000 pas qu'ils se
soucient très bien avec juste après un
couvert végétal et donc faire une
rotation mais pas couvert végétal min à
couvert végétal avec une diversité
après y'a pas non plus grandes
difficultés à faire tourner la milpa sur
le jardin et pas forcément le mettre
toujours au même endroit
chaque année
on ne voit pas forcément de
l'inconvénient par ross à revenir sur le
bâchage juste ou pour la gestion durant
en effet ça peut être intéressant de de
laisser de la place pour le maïs et les
haricots sur laurent aussi pour le sol
sauf plus vite sur ces zones là le maïs
est cadré sensibles à la chaleur et on
est sur des on est en fait vraiment sur
une période critique pour le semis du
maïs mail devient de plus en plus
compliqué si on veut qu'ils aient d un
enracinement suffisant et donc sur le
dessin tôt d'un problème chaleur on voit
la laisser les sièges le sol choqué de
plus vite ça permettra un démarrage plus
rapide du maïs et ça peut être les après
sur l'été pareil sur les les courges au
final on sait ça serait qu'on voit quand
même des meilleurs rendements pour la
course typiquement sur une bâche sur un
paillage même que si vous un paillage
résidus mais le cheveu bastide un
couvert végétal donc il ya peut-être des
choses vraiment à creuser de ce côté là
dsr à faire sur bâche mais de même que
sur le l'itinérant méteil qui sont quand
même très intéressant alors on a une
question de mathieu jacqmin sur les
variétés je pense qu'on n'a pas beaucoup
parlé des différents types de couverture
des courts mais j'ai vu très peu d'infos
le dessus sur le fait qu'elle ait
courses qui sont très très agressive sur
la couverture végétale d'autres moins
est-ce que vous pouvez vous nous en dire
un peu plus sur le type de courges
alors évidemment ce sera des ricoh
grimpant pour être panda mathieu mais du
maïs plutôt doux pour la valorisation
mais sur le type de cours je pense qu'on
peut approfondir 2
sur les courts je suis utilise en
équateur il y en a pas beaucoup
en tout cas moi parce que j'ai pu
observer tout tourne sur une ou deux
variétés
il ya une paix peau et une maxima sur ce
à quoi ils ont accès parfois sur des
variétés andine
je serai pas répondre sur le pouvoir
mais ça j'imagine que chacun ait réuni
des débuts du pouvoir ouvrant des
courges qui il a semé en fonction de son
expérience et il faut partir sur celle
qui qui conclut le plus et qui ont un
débouché voit les en dire plus ok ça que
c'est intéressant de voir quel pas tant
de variétés de courges et utiliser ok
j'ai dans les andes
mathieu baron pose la question du type
de sol pour démarrer je peux moi aussi
apporter des éléments de réponse mais je
vous laisse la parole
quels types de personnes seraient
favorables en voilà je pense que c'est
un système qui est vraiment la
possibilité de s'adapter à des sols
pauvres
je les bulles moi parce qu'on parle d'un
sol vraiment dégradées et je les ai vu
aussi dans la biblio justement aussi à
travers les différents systèmes
racinaires et qui ont cette possibilité
qui génère cette complémentarité qui
permettent d'exploiter le sol même s'il
ya une résilience à ce niveau là aussi à
une adaptabilité il ya une adaptabilité
à ce niveau là aussi du fait de la
diversité de cultures qui avec un ami ok
bah après votre excellent sur le snu le
sol pour compléter je pense qu'on peut
aussi dire que plus le seul sera fertile
mieux sa chance de pousser d'apporter du
rendement évidemment que sur nos sols
donc travailler aucune raison que ça se
passe mal mais que finalement pour ce
serait peut-être un itinéraire aussi à
démarrer on a parlé quand même un peu de
fumure sur des sols qui serait peut-être
pas très dynamique pour démarrer pour
sécuriser quoi éventuellement farine de
rush pour une meilleure fabrique de rush
et l'automne et puis voilà pour des sols
qui sont vraiment délabré avec
application d'écran réalisée pour la
décomposition du couvert plus rapide
si vous travaillez avec l'option
l'option mais time est déroulé voilà si
les filles et iphone ça se dégrade
rapidement et crèches vite au niveau du
sol sinon ici sur déballage c'est un peu
plus facile
il ya des questions sur les ravageurs
type insectes qui aurait un peu du mal à
circuler dans un milieu très dense elle
et qui pourrait poser des problèmes je
perds personnellement je vois pas trop
quelles sont les insectes qui vont nous
gêner en france mais ce que vous avez
des éléments là dessus sur les ravageurs
et la prévention nous en équateur ce qui
nous embête le plus c'est des verts qui
ont tendance à bouffer la quiche du maïs
et c'est pour ça qu'on a piqué ce que je
disais qu'on avait appliqué à base de
riz sein de l'ue on est allé les
différentes préparations à la fois une
cale kalil l'habitude focale sic et
d'autres qui sont une autre quel kalinka
une autre catalan c'est à mon appel ça a
repoussé et parce que dans la zone où on
est c'est un problème de sévérac qui
gonfle la larve qui vous flux et la
tisch c'est un problème qui se contrôle
quand même c'est bien avec des produits
naturels pour ma part la muba j'ai fait
en france cette année a depuis du dessus
rentrée on a une saison jardinage avec
1000 pas le gros problème c'est le
charmant du charbon du maïs
celui qu'on appelle la toiture mexique
le maïs le grand devient noir bon c'est
très très bon niveau du stif par contre
et c'est le principal problème et c'est
plus lié à la sécheresse au niveau
insectes j'ai pas eu de problèmes
particuliers puis après voilà avec des
extraits fernandez plante ça se contrôle
assez facilement normalement sur des
sols des sols qui répondait qui
permettent d'avoir des plantes un bon
état d'âme dans un bon état nutritionnel
super on va prenantes or quelques
questions n'hésitez pas à alimenter le
chat est une question de 200 / qui me
semble assez pointue sur la composition
bactériennes et fongiques des cultures
mil pas comparer au conventionnel bon on
se rend compte qu'on n'est pas encore
malheureusement de micro-organismes
familles défavorisées sait ce qu'il peut
dire bien appuyé il ya plus de monde et
ils sont évalués à flipper un une maison
qui est il ya une maison ils sont ils
sont plus présents plus à l'aise
une question sauf
est-ce que fauché un méta issa garantie
finalement sa destruction parce que ça
suffit
est ce que ça fait un paillage suffisant
est-ce qu'on peut garantir une bonne
implantation de l'année
mais par
dans et finalement est ce que ça va bien
détruire le couvert c'est peut-être la
question quel rien ça saute et un peu
léger
j'ai pas tout entendu un joueur prenne
de connexion désolé je posais la
question de l'hormone sur l'efficacité
est ce que ça suffirait finalement de
faucher le méteil pour détruire
est ce que c'est un dinar qui va ce qui
va suffire pour bien détruire le bleu le
méteil et avoir un bon niveau de
désherbage d'arrière pour le mille
pattes c'est une bonne couverture du
seul répondre oui je pense que sur un
fauchage on a peut-être plus de rires de
devoir repartir le méteil surtout qu'on
va être en plein de printemps en france
abri gym est donc on a il en a les
plantes qui sont pleines pouces et vont
avoir tendance à remonter encore plus
vite en ancrant alors peut-être plus de
le rouler pour que le méteil s'épuise
s'épuise à essayer de se redresser le
rouler bien arriver ça fera peut-être
plus viable voilà c'est pas gentil hein
puisse après bo et c'est ça l'idée il ya
des sahwa repoussé il fera probablement
si on coupe et l'idée on peut aussi
avoir je pense un match plus homogène
en roulant et et moi j'irai plus par là
à essayer la tester ça fait partie des
des choses affiné mes deux d'emblée je
partirai plus sur wii le méteil et par
rapport à la fin 2000 pas si on sur le
semi on partait plutôt viser plutôt
broyer semer à la volée et broyer après
apporter une certaine homogénéité au
niveau de langue mais drg ouais en
sortie de mêlée ben ok questions sur le
terrain très pentu
charline qui nous parle de terrain très
pentu
est-ce que ce qu'il ya des cultures sur
tera 100 dans les andes ont maintenu pas
ou qu'elles sont l'alcool et les
dispositifs mis en place pour pouvoir
cultiver sur des 40 ans tu bats c'est
particulièrement ça c'est une
caractéristique ils descendent quoi
c'est effectivement ça on est en plein
dans ta haine que et puis on sait que
les paysans ont hérité en tout cas en
équateur suite à la réforme agraire
souvent des pires terre celle qui était
dans les conditions les plus en tue donc
c'est souvent dans ces conditions là que
que ces cultures traditionnelles son
sommet au mexique au mexique pareil
de ce que j'ai pu voir dans la biblio
mont-vidéo quoi c'est ce à quoi ses
dessins s'adapte en tout cas
complètement un assez peu prograf il a
et b
très bien très bien mais je crois qu'on
a fait le tour un peu de des questions
qui ont été posées sur le chat j'étais
pas alors une dernière question la donne
ramener ce concerne bien les haricots au
pied du maïs ou est-ce qu'il faut les
mettre un peu plus loin je pense que
c'est logique la tête aux pieds
et oui c'est ça l'idée est il le plus
près possible des rails en ahl qui le
sait mais en même temps enfin moi je les
lui dans votre carte des conditions le
haricot est pas très vite il la scène en
même temps dans le même trou parfois le
résultat un peu plus aléatoire mais
sinon le plus proche possible du pied on
va dire quelques centimètres bombay
merci beaucoup en tout cas pour ces
échanges
on voit qu'il ya encore beaucoup à faire
pour faire de la mise par un système
sans travail du sol
il ya encore beaucoup d'expérimentation
à venir n'hésitez pas dans la
commentaires il faut que cela il va être
publiée sur youtube à décrire vos
résultats d'expérimentations si et vous
les faites pour l'été prochain
on gardera un oeil sur les différents
commentaires dans le dans les mois à
venir surtout à l'automne prochain en
france et on espère que ce format vous a
plu train et approfondissement sur la
1000 pages merci beaucoup jean rémy de
votre temps de travail que vous avez
réalisé pour bien nous décrire en
profondeur ce système est
et puis je vais vous savez pas si vous
avez un mois a ajouté pour conclure cet
été remerciés encore remercier remercie
l'équipe vers des terres msb et
suggestions peut-être créer je sais pas
si un bon poids de sable ou autre chose
justement pour suivre l'évolution des
essais de chacun et qu'on puisse
échanger sur ces essais là pour
continuer à avancer sur la question ou
avec un groupe à un groupe un peu
spécifique à sac
ok rémy bah ouais merci beaucoup 20 ans
et merci à lattes ouverte de terre pour
pouvoir présenter présenter des lumières
la technique sur la mise pas et pour
conclure moi j'ai retrouvé le nom de la
personne qui pratique c'est ses semis de
maïs en semis direct sous couvert en
vendée mécanisée bien sûr en culture et
c'est valérie brouillon qui fait ça au
terre douce voix la tête bandée elle
garde assez intéressant donc je pense
qu'il ya des il ya des choses à faire en
mai faire on peut whatsapp groupe
pourrait changer
voilà c'est avec ceux qui sont orientés
grandes cultures et ce qu'ils font est
haute et maraîchage va être très
intéressant un méridien zéro suivie
on va essayer très ce groupe d'une
manière ou d'une autre on essaie tout
crée aussi des groupes des chances d'un
en train de travailler dessus avec vers
de terre production on vous tiendra au
courant il très bonne soirée à tous
merci encore merci à tous de nous avoir
suivis en direct vous étiez 200 c'était
vraiment super chouette et bien dans la
prochaine merci beaucoup la prochaine
enfin

Partager sur :