Polyculture - Elevage Atelier, par Konrad Schreiber

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (27 avr. 2021) - Konrad Schreiber - Durée : 27 minutes

Thumbnail youtube BMIr7v-2Bks.jpg

01 octobre 2020 : Atelier avec Konrad Schreiber sur l'autonomie fourragère : discussion autour de l’intérêt des méteils d’été pour garantir l’autonomie fourragère en revenant sur leur place dans la rotation, les techniques d’implantation, leur composition, la gestion du désherbage…

Retrouvez l’intégralité de son intervention dans cette vidéo.


Besoin de plus d’informations ? 🌱 Contactez directement de CDA pour participer à une formation ou bénéficier d’un accompagnement adapté à vos problématiques : https://centre-developpement-agroecol... 🌱 Participez à la prochaine édition de CAP AGROECO : https://capagroeco.fr/​​ 🌱 Mettez en place une stratégie de communication complète pour valoriser votre savoir-faire avec JBK Agricomm : https://jbk-agricomm.fr/


Transcriptions

donc deux gros problème que je vois chez

vous la sécheresse et le sable en gros
c'est ça
donc des sols très fragile et caetera et
puis en fait on commence à comprendre
que c'est ces systèmes la d re match qui
vont qui vont gagner la bataille
alors moi je me suis spécialisé dans les
projets autonomes en protéines lors se
fait de la vache heureuse

Afficher la suite

vous trouvez ça sur internet est en fait

l'idée c'est que jusqu'à 8500 litres
vous avez plus jamais besoin d'acheter
le moindre kilo de protéines tout doit
se faire avec la proche fourragère de la
ferme
donc ça c'est au point ça marche donc ça
marche pour tous les élevages sans
exception vous avez des chèvres des
brebis des moutons de lacaune ou des
vaches ou des vaches allaitantes ou des
taurillons en gros tout ce qui rumine
ses autonome après si vous voulez
produire 15 ml de lait des vaches en 70
litres il vous faudra un complémentaire
si vous voulez mais ça c'est après et on
sait pas trop parce que peut-être que le
dossier de père emmanuel radigue il
faudrait un petit peu l'investît gay
c'est à dire rééquilibrer la bouffe
c'est peut-être pas que équilibré de
l'aema tdp des yens et des puisque
lui parle aussi d'électrons et
d'hydrogène
donc on a beaucoup de rations qui vont
se faire du coup comment on fédération
on prend un kilo de matière sèche et on
va l'adapter aux besoins de l'animal x
sa capacité danger
non donc si l'animal mange trois kilos
c'est un kilo équilibré x 3 6 et 10 c
par dix et six est remplacé par 30
en fait ce qui compte c'est faire ce
premier kilo correctement et après vous
multipliez et donc aptes vous travaillez
sur l'autonomie en protéines avec des
ruminants se rend compte que 100% de la
protéine peut venir des fourrages et
pour que ça devienne des fourrages vous
devez faire des relations équilibrées
entre 14 et 15%
demain matin donc la matière azotée
total le taux de protéines total de
votre kg c'est entre 14 et 15 à 14 ça
marche déjà très très bien et si vous
avez des vaches en haute productivité 15
c'est largement suffisant fédération à
16 17 et 18 de protéines c'est tuer les
vaches sont tout dégommer à la fin et
donc comment on fait ça en fait en gros
on va prendre un fourrage très riche en
protéines et donc ça se fait soit avec
des graminées soit avec des légumineuses
soit avec un mélange des deux et en fait
on préfère des mélanges parce que c'est
des systèmes beaucoup plus autonome
beaucoup moins demandeur de
fertilisation azotée si vous avez que
des graminées vous devez envoyer de la
zot
en gros c'est pas dur une tonne de
matière sèche 30 unités d'azoté
c'est la règle donc si vous tu veux
faire 15 tonnes de graminées de matières
sèches tu envoies 450 unités des autres
et si tu le fais pas tu l'as pas c'est
ça marche comme ça tu peux hélas tu as
15 16 de protéines en gros dans le temps
donc tu vas être autonome avec des
légumineuses bêta pas besoin de la zone
puisque finalement le système va
s'équilibrer et si vous voulez avoir
beaucoup de productions avec un mélange
à base de légumineuses
il faut à tout prix que vos légumineuses
fleurissent parce que c'est quand elles
sont en fleurs qu'elles tombent les
feuilles et qu'elles renouvellent leurs
feuilles et donc ses feuilles là qui
tombe par terre elles vont être dégradée
par la biologie du sol et donné l'assaut
tôt graminées qui accompagne donc
faucher trop tôt des mélanges herbager à
base de trèfle blanc
et de trèfle violet cbc sa productivité
en gros il faudrait signaler toujours en
fleur et nous on nous apprend à faire l'
inverse
toujours à la fleur n'ayez pas peur
mélangez trèfle blanc trèfle violet le
trèfle blanc ne perd jamais jamais de
valeur alimentaire en fleurs ou pas la
grameen et tu t'en moques dans un
mélange comme ça c'est la légumineuse
qui doit commander d'accord c'est à dire
c'est tu vois arriver les fleurs et le
trèfle blanc doit être fleury et c'est
là que justement il aura déjà mis
beaucoup de feuilles par terre et que la
repousse va être très rapide et cie qui
fauche avant la fleur tu as il a oublié
de mettre ses feuilles parce qu'il n'est
pas encore au bond et à l'optimum de son
de sa capacité de croissance
c'est alors le métal c'est différent
parce que justement ça perd peu de
feuilles ces trucs là donc globalement
qu'est-ce qu'on fait donc on a des
mélanges fourrager comme ça en prairies
les luzernes quand vous avez la place
pour des luzerne travailler avec des
luzerne parce que c'est d'excellents
projets d'assolement c'est à dire
actuellement on construit des
assolements à 100% luzerne dans lequel
on est une rotation céréalière et donc
chez les éleveurs on va mettre un bétail
fourrager armes et à grains ou du blé ou
de l'orge dans la luzerne est en fait à
un moment donné tu peux faire car
votation comme ça et c'est luzerne on
les garde à vie c'est à dire on ne les
renouvelle plus faut bien les semer et
les garder à vie dans la luzerne un
petit secret voilà ça c'est une luzerne
ont dû arracher le pied la luzerne elle
a un petit secret quand elle part du
pied en fait c'est une condition de sa
croissance et un bourgeon là d'accord et
tous les ans bourgeons qui commande le
végétal
il monte et quand tu vas le faucher qui
va tuer la plante donc fauchage d'accord
c'est toujours si vous voulez fauché au
donc plus vous fauché au plus vous
préservez la plante longtemps mais un
jour ou l'autre le bourgeon
le coupé est là la luzerne va mourir
donc à ce moment là c'est relativement
simple la luzerne élan pivot situe
d'etion au ras du sol à 2,3 cm de
profondeur
elle va se régénérer de son pivot et
repartir pour un nouveau cycle complet
avec un nouveau brûlot
et donc si vous déchaumé régulièrement
une luzerne vous la tenez à vie au ru
there de ses 350 unités de xiao d'accord
c'est 300 350 de potasse 100-120
phosphore et puis sans 122 souffre des
oligo à bloc il faut envoyer un tout
petit peu donc c'est fertilisation gagné
qu'obligatoire 30 ans de fumier tous les
ans sans problème
50 60 tonnes de lisier sans problème
vous envoyer parce que il demande
tellement de pk et c'est que tu dois lui
envoyer quelque part et si tu le fais
pas avec de l'organique minérale
obligatoire bio comme pas bio et donc
vous allez chercher du pain ten cali et
je sais pas trop quoi le dr hurou ou des
sulfates
le potasse des choses comme ça alors on
a un produit extraordinaire le
compétitif c'est le gypse
pourquoi parce que c'est un produit qui
amène du calcium assimilables avec du
soufre sans jamais cholet donc ça c'est
très favorable aux légumineuses en règle
générale est donc lancée luzerne vous
pouvez tous les ans sur se met en veille
des semis direct des méteil par exemple
pourquoi pas ce que ton champ il est
jamais car est donc cette année je
commence à semer comme ça l'année
prochaine comme ça la troisième année
dans le coin ça me fait des courses ont
tout du long
et en fait quand tu sèmes toujours dans
un autre sens tu vas toucher tous les
pieds qui vont être coupés un jour ou
l'autre
d'accord et donc ils vont se régénérer
tout le temps donc tous les ans sur ce
bilan la luzerne et inde et chine sony
labine plus qu'en se mit à disque par
exemple donc à fait qu'il ait régénère
tout le temps et pour les régénérer
correctement une jeune commence jamais
au même endroit parce que sinon tu
apprends toujours la même trace donc ça
c'est des petites astuces de paysans les
profiter de vos champs il n'a aucun
quart et donc c'est bon je commence à
chaque année dans un autre coin par le
coin par l'autre et au final quand tu as
fait tous les tous les bouts de champ
taq ouvert le champ donc à régénérer la
luzerne et si tu fais ça tous les ans tu
la gardes avis alors là un troisième
plan qu'on utilise c'est un détail
pourquoi pas ce que c'est on se rend
compte que c'est une plante qui a une
très grosse capacité de production on va
de 6 à 12 tonnes de matière sèche et
donc ça pourrait vous sécuriser la
totalité de la proche fourragères
objectif 14% demain matin là dedans et
on aimerait avoir 16 17 18 mais bon déjà
en 14 ans joue parce que finalement ça
va nous permettre une ration autonome 60
à 70% de fourrage riche en protéines
donc à 14 15 % donc c'est 0,5 fois 15
plus une céréale qui fait entre 10 et
12% des maths et donc
du coup tu auras entre 30 et 40% d'une
céréale donc à 12% par exemple pour du
blé qui vient rajouter de la protéine
sur la protéine du fourrage et donc
s'efforcer ration la voulait mener
jusqu'à 9000 litres au 8005 à tous les
coups et vous avez des taux d'amidon qui
restent faibles blobel mans dans la
ration puisque c'est la quantité de
d'amidon que vous contrôlez le mieux est
donc ça fait des vingt ans 22 18 24 %
max d'amidon même ce que vous ayez mis 8
kg de maïs et plie de dahouët en matière
sèche d'accord et donc on a pris un
petit peu a jonglé avec ça je cherche
d'autres fourrage qui soit en ration
complète c'est-à-dire le travail ces
mélanges à base de maïs pour faire un
fourrage unique là alors ça c'est pas
encore au point mais bon je vous
expliquerai ça après donc du coup notre
ration notre kg on le met en place donc
il faut qu'il ait 60 à 70% d'un produit
autour de 15 de protéines si j'ai des
chèvres je dois monter à 16 6 g des
brebis dans monte à 10,7
d'accord on premier luzerne obligatoire
quasi et après dans ce pilot que vous
amenez vous devez amener une fibre donc
une fibre qui est dur voilà ça c'est la
fibre que l'animal a besoin pour ruminer
donc ça il vous en faut 300 400 500
grammes dans une ration pourquoi cette
fibre là et pas de la paille parce que
cette fibre là elle est pleine
d'accord si elle a séché à legear les
lignes y fier et donc comme elle et non
creuser les pleins de boisset dubois
quasi elle va flotter dans le rumen dans
la bouillie du rumen à chaque fois que
l'animal bouge ça fait comme un bateau
et donc ça vient excité tout les
villosités du rumen et donc c'est
efficace tout le temps quand tant que
l'animal de l'apa ruminer cette efficace
et donc si vous avez ça dans un bol
alimentaire et que la vache à manger un
peu tous les jours mais c'est efficace
h24 dans le rumen donc ça fait ça c'est
la première santé de l'animal la
rumination donc on a beaucoup de
déboires avec des pâturages trop tendre
manque ces fibres là donc il faudrait
que les bêtes avant de sortir au
pâturage elle mange un fou avec des
fibres durant ces ou alors un ensilage
comme ça où on essaye de faire des
fibres dur dans cette ensilage là de
façon à ce qu avec quatre kilos
d'ensilage de maïs qui contient de la
fibre sai ça va un petit peu mieux et la
fibre dans le maïs elle vient de deux
plantes par exemple le tournesol
quand il va être coupée à l'ensileuse il
va faire cette fibre là une autre plante
extraordinairement efficace à
l'ensileuse c'est celle là parce que
vous avez une super fille brume inhalent
donc ainsi d'aider chénopode et vous
aurez une meilleure santé de l'animal
amarante même combat et quand on a
enquêté sur le chénopode ça s'appelle un
petit noa d'accord pour un vegan 20 % de
protéines comestibles donc si c'est
comestible pour moi qui peux manger ça
comme de la salade d'accord pourquoi pas
une vache et la marande c'est pareil
et en plus l'amarante les sympas avec
les paysans parce que c'est une plante
qui a les meilleurs acides aminés un
profil acides aminés exceptionnel donc
ce sera très favorable à la santé du
troupeau donc en ciré à un produit comme
ça où il ya tout dedans
aucun problème y'a que le gars qui est
sur la machine qui râlent à d'accord
parce que ça reste un petit peu bourré
au pied donc libre ils ont qu'à nous
arranger les becs
on peut un petit peu donc ils ont qu'à
mettre une scie plus efficaces donc mais
ça les gars de la mécanique
à force de refaire en cl et ça vous êtes
sûr que classe l'année prochaine il vous
a fait le break qu'il a bien donc vous
occupez pas deux donc à un moment donné
ils vont répondre
donc on a commencé à mélanger tous ces
produits là et donc on se fait un bétail
par exemple qui c'est qui fait un tour
en hiver et on va le récolter le plus
tard possible fermer début juin pour
aller chercher de la productivité et
semer thaïs et
de la féverole c'est un tuteur et mater
d'accord qui devient haut comme ça donc
cette féveroles c'est une plante
indéterminée tant que le soleil ne l'a
pas tué elle fait des feuilles et des
fleurs des feuilles et des fleurs et des
feuilles des fleurs dans ce tuteur et
mater vous mettez une liane donc c'est
une baisse ou un pois fourragers qui
s'enroule autour et comment contrôler la
baisse et le poids il faut que le tuteur
monte en même temps que la liane parce
que carla liane arrive au dessus des
plantes elles courent à plat et elle va
tous couchés donc une céréale
elle est à épiaison entre début mai et
nine et donc si la baisse passe dessus
tu vas pas très loin après obligation de
récolter par contre si tu as une
féveroles qui pousse jusqu'à la mi juin
où monte et bien la liane les tenues de
monter parce qu'elle veut battre le
tuteur d'accord et donc elles s'étalent
e - tout en faisant du fourrage et des
feuilles
donc elle vous tiennent de la et mater
dans le mélange puis j'ai ensuite on met
une troisième plainte c'est de la voile
parce que la voile c'est la meilleure
plante fourragère du monde et donc dans
la valeur fourragère la voit nue la voix
noires tétraploïdes preneur puis ensuite
c'est le seigle le triticale l'orge et
le blé le blesser la plante qui vont
rien faire du fourrage avec du blé c'est
juste se tromper de métier quand le
blessé le grand est c'est la paille mais
pas de fourrage
parce que vous donnez du blé en signer à
manger un animal ou profite pas aux
rumeurs pas me fait rien donc
alors si vous voulez leur sauver la peau
ou le fait mais faire par exemple de
l'ensilage de blé immature c-zéro
performance pour un troupeau
donc ça il faut le savoir c'est je sais
pas pourquoi mais j'ai aucune aucun
troupeau qui fait de la performance avec
du blé donc on l'a complètement sorti du
débat c'est pour la mosson et on va
garder
avoir une comme approche principal et
ensuite on a besoin de garnir un petit
peu le pied de ces plantes qui ont
tendance à monter ça se fait avec deux
trèfles et le meilleur trèfle de tous le
trêve de mikkeli pour ça s'écrit michely
parce que moi c'est un trèfle qui tient
les pieds dans l'eau qui supportent
l'hydro mort fille qui va assez vite qui
s'installe bien à l'automne et qui est
très comment dire comment dire
c'est un des premiers en fleurs au
printemps
il a une très bonne odeur il attire
énormément de biodiversité c'est renier
ni faire pour les abeilles et donc à
partir on va dire de début avril il
pourrait être en floraison et il va être
en floraison quasi en moi donc ça marche
bien jusqu'à aller mi mai et après il va
commencer à faire de la graine
donc c'est un très bon trèfle qui
finalement se plaît très très bien dans
les mélanges et donc ça on va commencer
à le faucher mimer fermé voire début
juin et donc plus vous le laissez
pousser plus vous aurez de rendement
troisième étape
qu'est-ce qu'on fait derrière bernard
vrai plan de fumure pour une culture où
on veut aller chercher 8 9 10 11 12
voire plus tonnes de matière sèche c'est
à dire est que l'idée avec la sécheresse
c'est qu'on ait récolté effet le stock
avec cette récolte là et après l'été on
verra bien ce qui va se passer
donc comment on fait sa ba plan de
fumure fumier lisier à l'automne donc
les verts à 40
tonnes de fumier vous hésitez pas les 40
que vous ne lisiez vous envoyer et du
coup on a commencé à imposer alors c'est
moi je dis je vais vous imposer le
traitement des fumiers lisiers
traitement biologique par la
bactériologie les bactéries lactiques
obligatoire pour améliorer la qualité
des leads et des fumées parce que sinon
ils sont trop riches en ammoniaque
ils sont stockés à naïrobi et ils sont
toxiques pour la biologie du sol on va
il faudrait travailler avec pierre
emmanuel radigue mesurer le ph redox
d'un de ces fumiers là aurait des vraies
surprises
et donc ces fumiers qui sont mal gérées
sont riches à l'ammoniac l'ammoniac ça
s'évapore et quand vous l'êtes aller ça
brûle les plantes donc vous perdez la
zot donc c'est quand même couillon et
c'est un très mauvais produit alors que
si vous le traitez avec les bactéries
vous allez fabriquer de l'ammonium et de
l'organique qui est le bon produit pour
le sol sans perte du coup donc vous a
relevé les odeurs vous en avez vous
améliorez la bactériologie global de les
tables l'ambiance vous quand vous
rentrez dans les tables vous puez plus
l'ammoniac et c'est formidable
tu change l'ambiance de l'éleveur est
donc ce travail à faire sur le prêt
demandé fumier des lisiers on devrait le
rendre obligatoire
donc je sais pas comment faire parce que
dès que tu rentres dans une ferme on dit
mais non ça sert à rien voilà parce que
c'est absolument pas vulgariser quand
vous avez des em des bactéries lactiques
des méthodes bio dynamique des purins de
plantes
enfin il ya plein de trucs qui
fonctionne donc lâchez vous et donc dans
ces débats là on avec la fumure
organique dès que vous avez semé on sait
masse et au 15 octobre dernier délai
plus vous semer tôt plus vous avez de
rendement au printemps mais plus vous
semer tôt plus vous vous exposez avoir
des plantes malades
donc on pourra voir les pucerons mais ça
c'est pas très grave pour vos méthodes
dont on s'entend potes mais vous avez
des problèmes principalement de maladies
fongiques c'est de l'entrain de nausées
des aux idiomes qui arrivent et des fois
du botrytis mais très peu
autre annonce généralement et parce que
vous avez des automnes qui pourrait
durer 2 ce temps là jusqu'à noël on a
déjà vu ça à dire pas de froid pas de
show pas trop depuis régulièrement une
petite averse mais de la rose et de la
brume régulièrement et donc ça entre les
l'anthracnose celle entre 12 et 18
degrés maladie donc ça veut dire que
toutes vos protéagineux légumineuses
vont tomber malade et vous allez perdre
donc interdiction de les perdre parce
que vous les avez semé le semis vous
coûte 150 euros minimum l'hectare donc
vous avez investi de l'argent plus la
fumure donc il va falloir protéger les
plantes on les protège à base c'est le
soufre et les oligo la loterie royale
pour la protection des plantes
fumure azotée à d'autres souffrent et au
printemps pour démarrer tout le monde
plus à nouveau protection aller sur la
fin la sphère mars la par là avec oligo
et arrive pour faire booster tout le
monde est là vous allez jusqu'à la
récolte après donc un vrai plan de
fumure et de gestion des plantes pour
les avoir en bon état en bon rendement
jusqu'à la fin et le dernier travail
qu'on mène donc ça sont peu sûres se met
dans les luzernes les trèfles et c'est
le dernier travail qu'on mène csu l'a
donc là vous avez un maïs qui a été semé
mois de juin et juillet la partie la
plus verte du milieu c'est le deuxième
semaine du mois de juillet d'accord
début juillet ça a été arrosée et on
voit que c'est semer avec un soir
céréales en plein donc on a commencé à
faire des mélanges parce que l'idée
c'est d'avoir des mélanges qui nous
montrent à 14,15 de protéines aussi donc
là il manque une légumineuse pour faire
ça on pense que la meilleure
légumineuses ça pourrait être une vesse
leur on cherche le bon type génétique et
puis ce sens il est quand même parce que
la vaysse si elle prend le dessus
ça fait des finaces des kilomètres donc
la lega et déjà irhal pascal vermot pied
après ils râlent parce que ça vient de
plus bien dans les becs et donc ses
mélanges céréaliers
le maïs fourrage ils ont un gros
avantage on pourrait le remettre de la
fibre de haute technologie pour faire
ruminer tournesol mais ça pourrait être
que le podium à rome et donc qui nous
empêcherait de semer du quesnoy et de
l'amarante dans un champ de maïs
question alors le chénopode ils viennent
tout ça il suffit de faire des nitrates
avez vous travaillé un peu pâle vous
avez des nitrates ça pousse donc à la
limite profiter du chénopode donc ça
c'est le premier enseignement chénopode
ses 20% de mater une amarante 24 donc
vous pouvez mettre de la protéine dans
un tas de maïs avec ces deux plantes là
il faudrait qu'elle soit la moitié du
mélange la fibre avec le tournesol le
tournesol très favorables à la
biodiversité
une fleur dans un champ de maïs
exceptionnel pour un écologiste
communique un peu c'est ça et du coup
l'on cherche d'autres plantes qui
pourraient aller avec donc dans le sud
de la france conteste le produit avec
succès qui s'appelle le lab lane
c'est en haricot sédillot xla dioïque de
d'afrique de l'ouest est globalement il
est trop tardif pour vous donc là on
surveille s'ils vont pas nous
sélectionner des plus précoces mais on a
des sojas fourrager ans en manteau comme
ça voilà donc j'ai trouvé ça jeunes
adhérents de la vache heureuse qui est
au maroc qui as a importé des états unis
introuvable en france mais villa au
maroc
donc on est en retard dans le
développement et puis quand il me montre
son sujet mais il fait à peu près cette
taille là donc un soja fourrage et là
dedans vous auriez beau soja donc et un
soja que vous ans il est entier il a
cette fameuse fibre à nouveau parce que
c'est comme une tige dur comme un
haricot un peu et soja que vous en ciné
ça fait 20 % 2e cat et donc on pourrait
avec ce genre de stratégie plus le plan
de fumure adapté souffre et oligo elle
va se met en place terminée et on laisse
un souvenir et plus vous
maîtres de monde plus vous allez avoir
une culture propre
parce qu'en fait ce qu'ils salissent et
les rangs puisque entre deux rangs la
lumière elle touche au seul travail
élevé de dormance salissement créé des
forêts vierges ce sera beaucoup plus
propre alors après on nous dit oui mais
ça va coûter cher la semence
oui mais si elle plus qu'à semer net de
la semence plus de désherbage plus de
bineuse plus de pitau plus de machin pas
gagner énormément d'argent par la suite
moins de passage etc etc je sème jeu
fertilise je récolte est donc ce travail
là il sert à prendre ça c'est à dire que
on va commencer avec des vaches
allaitantes
parce qu'elles ont moins de besoins et
là on peut faire une analyse à peu près
sereinement et donc en fait les premiers
mélange comme ça font 12,2 m as tu es
donc c'est pas mal et tous les paysans
qui ont commencé là j'en ai pas mal dans
le sud ouest
globalement c'est que le gros axe de
bataille maïs lablad entre 10 et 12 2 et
mater tous continuent un gain énorme sur
la santé de l'animal
pourquoi parce que la fiche du la blague
du haricot
c'est cette fibre là donc si vous avez
des questions
je gémis de la blague sur toute la
france déjà j'ai toutes les fiches
techniques en fait sud loire sinon c'est
mort c'est je vois on a arrêté cela
parce que au nord de la loire c'est
vraiment compliqué je dirais c'est une
ligne
niort lyon si tu veux en dessous et
surtout pas ici parce que on est déjà
dans l'altitude et le climat un petit
peu bizarre quoi d'ailleurs mais bon
peut pas dire autre chose donc pour ici
on pense que les verts sont en cours à
jouer mais probablement les amarantes et
le chénopode et donc je cherche de la
semence de ces produits là les suisses
sont de la semence de d'amarante
visiblement donc il faut que j'enquête
un peu donc les suisses étaient un petit
peu moins frileux que nous dans le dans
le débat du développement c'est des
plantes qu'ils essayent assez facilement

Partager sur :