M.BOURDARIAS - Taille Naturelle des Arbres Fruitiers - Biodiversité liée aux Fruitiers - 2/27

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (6 juill. 2018) - Marceau Bourdarias - Durée : 20 minutes

Thumbnail youtube y1nvq3EBv54.jpg

2/27 - M.BOURDARIAS - Taille Naturelle des Arbres Fruitiers - Biodiversité liée aux Fruitiers


Aujourd'hui, une formation par le maître des tailles d'arbres, Marceau BOURDARIAS ! De la théorie à la pratique, vous découvrirez tous les secrets de ses techniques !


Formation réalisée avec Caroline HEBERT/Gaïa 32 : http://www.gaia32.com/


Le site web de Marceau BOURDARIAS : https://marceaubourdarias.fr/


Transcriptions

[Applaudissements]

il ya un préalable à toute formation sur
le vivant notamment en ce qui concerne
les arbres si si y'avait pas d'arbre sur
terre n'y aurait pas de vivre et pas de
sol c'est à dire que tous les sols
fertiles de la planète ont été fabriqués
par les arbres donc sans arbres il n'y a
pas de sols fertiles c'est même dans les
endroits où on voit plus d'arbres les

Afficher la suite

champs immenses pour continuer à

cultiver de manière intensive s'il n'y
avait pas eu des millions d'années
d'arbres dessus il n'y aurait pas de
fertilité sur ses soldats
donc c'est important de comprendre qu on
pourrait plutôt que penser équivalent
pétrole il faudrait imaginer les choses
comme équivalent arbres
c'est un préalable au tout le système de
vis sur sur la planète en fait c'est ça
qui est important de comprendre ce qui
est terrestre aux normes c'est pas un
individu tout seul comme ça qui vit hop
il est là et puis il vit avec ce qu'il
ya autour gentiment non c c'est un arbre
c'est un organisme complexe qui qui est
pas simplement que le végétal que l'on
voit c'est le végétal que l'on voit mais
c'est aussi le lien avec toutes les les
éléments vivants au tour c'est-à-dire
les micro organismes qui sont en
symbiose avec le système racinaire avec
avec les feuilles avec les écorces avec
les lichens avec les champignons et puis
en fait finalement si on dérive b on
comprend que les insectes aussi ils sont
pour quelque chose
ne serait ce que pour la pollinisation
que les toutes les oiseaux que les
mammifères y sont pour quelque chose
donc chaque chaque partie de ceux de
ceux de ce mécanisme la de ce
fonctionnement là qui tourne autour de
l'arbre est absolument indispensable à
l'équilibré
deux des végétaux et notamment des
végétaux ligneux
à partir du moment où on va commencer à
à cultiver ou on va commencer à dériver
vers une culture un peu un peu plus
spécifique
on va créer un déséquilibre en enlevant
une des parties et ce déséquilibre
je peux je pense sans trop de démagogie
le nommer en fait on va pouvoir le
nommer comme maladie le maladie c'est
marrant quand la maladie le maladie et
j'aime assez le dire de cette manière là
parce que finalement j'ai l'impression
que dans l'agriculture on a souvent
tendance à essayer de régler les
problèmes sans avoir cette vision
globale des choses on a du mildiou est
ce qu'on va essayer de régler le
problème lié au mildiou dont on va
directement taper sur le mildiou se dire
qu'on a
mildiou maladie maladie cuivre cuivre en
table sur le mildiou
mais en fait tous les ans à 2012 donc en
règle jamais le problème on est en
permanence en train de corriger pour un
temps pour un moment corriger le
problème
donc c'est à dire qu'on est complètement
toupet de notre capacité à améliorer les
choses
c'est d'autant plus vrai qu'on commence
enfin de plus en plus afin que ont fini
par planter toujours les mêmes végétaux
au même endroit que
on diminue la diversité dans ce cadre là
c'est tout ça c'est assez paradoxal
parce qu'on pourrait penser que je suis
en train de faire une espèce de le
respect de l'hymne à la nature immaculée
qu'il nous faut absolument pas touché
laisser faire et c'est pas mon propos du
tout puisque on s'aperçoit que
l'activité humaine l'activité agricole
et est un stimulant de la diversité est
un stimulant de l'évolution de la
diversité contrairement à ce qu'on
pourrait imaginer ce n'est pas
nécessairement laissant faire
complètement la nature que les choses se
passent au plus rapide
elle se passe mais dans des échelles de
temps beaucoup plus longue et avec une
inertie beaucoup plus importante
alors que nous en tant qu'humain tant
qu'individu on a cette capacité là
intervenir et intervenir en ayant
conscience déséquilibre et en venant et
en apportant notre petite action qui
simule et augmente
cette diversité je dirais que finalement
c'est cela peut-être que l'on appelle le
être jardinier c'est travailler à donner
des impulsions et accompagner cette
diversité
mais tout cela dans un but c'est d'avoir
des cultures scène et des alimentations
une alimentation saine en fait produire
des aliments de qualité
vous allez voir que aulas bon il ya un
petit côté un peu philosophique mais un
plus plus ça va aller plus on va être un
truc assez scientifique en fait
et moi j'aime assez quand la science
comme ça elle est au service de la
conscience
en tout cas c'est le processus qui s'est
passé en moi c'est de 2,2 d'aller faire
ses formations à l'inra pas forcément
super ouvert l'inra sur le côté
spirituel des choses mais en fait le
fait de comprendre les mécanismes du
vivant de la manière dans sa danse est
expliqué et de le relier au vivant
directement en l'appliquant ça permet
justement cette cette confiance sur le
regard est sûre et cette écoute en fait
cette précision des coups tu es donc je
trouve ça c'est vraiment très
intéressant et vous allez voir j'espère
que j'espère vous de vivre et de cette
manière là en tout cas moi ça m'a
beaucoup enrichi et ça a beaucoup ses
connaissances scientifiques ont beaucoup
alimenté ma spiritualité c'est étonnant
mais si je peux aller dans ce
en cela quoi donc finalement je disais
que cet organisme global là qu'ils
étaient l'arbre c'est le cas en fait de
tous les organismes vivants finalement
non sens un peu seul là et bien et
gothique en se disant bas je suis
puissant et l'ultime mans puis semble en
fait finalement on est aussi un
organisme complet et complexe c'est à
dire que sans les levures et les
bactéries dans notre système digestif
nous ne sommes rien en fait nous ne
pouvons pas fonctionner la même chose
sur notre pôle à une shot en fait on
fonctionne un petit peu à l'image de
l'arbre
malgré tout c'est ça c'est à cet aspect
là un peu magique que certaines règles
de fonctionnement du vivant qu'on peut
qu'on peut arriver à temps à transférer
ou à a analysé
de la même manière bon il faut quand
même se méfier on verra de ce côté
anthropomorphique parce qu'il ya
certaines font que certaines fonctions
de l'art notamment cette idée de
cicatrisation à qui est complètement
obsolète on peut pas l'imaginer comme ça
chez les végétaux la cicatrisation ça
existe pas chez les végétaux donc il ya
des choses qu'on ne peut pas transférer
mais malgré tout les arbres sont des
maîtres sur leur manière de fonctionner
sur la manière de
de se développer j en suis on se
focalise un petit peu plus sur l'arbre
et essayer de comprendre un peu quelle
est sa place en fait quelle est sa place
dans le processus du vivant en fait on
va voir que l'arbre il a il a une cause
une connexion optimisée à entre le ce
que je vais appeler ici le catalyseur
tellurique donc la partie du sol et la
partie extérieure du sol qu'on va
appeler catalyseur cosmique donc voila
quand je dis telluriques et cosmiques
l'idée c'est que cosmique il ya autre
chose que autre chose que juste qu'on a
sur terre il ya aussi forcément la lune
est tout ce qu'il ya autour donc tout ce
qui est extérieur à la terre et puis
tellurique tout ce qui est la terre est
aussi liée au magnétisme ça il en
parlait tout à l'heure
donc il ya eu il ya une importance à
important c'est pour ça que j'ai parlé
de catalyseur tellurique et catalyseur
cosmique à ces endroits là toute cette
tous ces éléments là ont revêtu leur
principal qui est le vecteur magique sur
notre planète c'est l'eau en fait voilà
donc lolo c'est de l'eau qui est épuré
de tous ces éléments l'eau de pluie
sait on pourrait l'imaginer comme un peu
ou même l'interpréter comme la molécule
d'eau comme le plus petit aimant qui
soit donc en fait quand elle va tomber
sur le sol cette eau issue de la pluie
elle va être vorace et se charger de
tous les éléments qu'elle va rencontrer
donc
imaginez que c'est un élément donc ca
tombe sur le sol tout ce qui est assidu
milk minéraux elle va se charger et de
venir et devenir intéressante du coup en
se chargeant par les pubs pour les
végétaux elle se charge de notamment de
matières minérales et de matières
organiques cette masse et matières
minérales
ce sont les matières issu de la
décomposition de l'érosion des sols
donc les soldes ça peut peut avoir
plusieurs origines peut y avoir des sols
qui sont d'origine volcanique volcanique
magmatique comme les basaltes ou
effusive donc basalte pouzzolane
effusive comme les les roches les
cendres où les lits scories des choses
comme ça les roches comme ça et puis
elles peuvent avoir aussi des origines
magmatique mais souterraines qui sont
les roches métamorphiques comme le
granit longuenesse quelques schiste et
et donc en s'approchant petit à petit du
sol elle se fragmente et donc j'ai parlé
des roches volcaniques et métamorphiques
mais aussi tout ce qui est roches
sédimentaires donc qui peuvent être à la
base issue de roches volcaniques
d'ailleurs ou de tam orphique comme les
grès qui sont des sables qui ont été
compressés
ou alors tout ce qui est calcaire en
fait toutes les sortes de calcaire qu'on
va pouvoir trouver donc ces roches là
vont se retrouver petit à petit dégradé
et est fragmentée en morceaux donc on va
appeler ça des pierres puis après des
graviers puis des sables et puis re
fragmenté encore des limons et puis
fragmenté fragmenté fragmenté encore
certains matériaux même se comportent
comme des argiles donc ça ce sont des
granulométries de matériaux se sont pas
des matériaux en thrace avec le limon
c'est pas un matériau c'est une
granulométrie c'était une finesse de
matériaux l'argile de la même manière
c'est une finesse de matériaux avec en
plus quelques modifications qui fait que
plus c'est petit plus ben on a une
modification de la manière dont les
choses s'agencer dont les mineiros
agences entre eux qui fait qu'on a des
comportements différents qui fait qu'on
a une sensation de matériaux différents
et ses matériels et matériaux là se
retrouvent plus on est proche du sol
puis se retrouve finalement fin est
aussi en contact avec les les éléments
minéraux végétaux tombée sur le sol et
les végétaux
ces végétaux tombée sur le sol dégradé
par les microorganismes du sol vers de
terre collemboles et puis d'ailleurs
aussi animaux insectes qui qui
consomment ces matières et les fragmente
ces matières la fragmenter forment ce
qu'on appelle luz du sol donc la
connexion entre cet humus du sol donc
ces matières végétales décomposer et
cette matière minérale aussi décomposé
également aussi par d'ailleurs les
bactéries font un travail assez assez
remarquable sur la décomposition des
minéraux forme ce que l'on va appeler le
sol d'enclos en rentrant en contact avec
ça va se charger de tous ces éléments la
découper en petits morceaux de quelques
parrains et elle va se charger et c'est
cette eau là que l'on va appeler sel
brut en fait c'est ça que les les
racines des végétaux vont absorber en
tant que sève brute de l'eau et des sels
minéraux et des acides unique d'accord
cette sève brute va être va monter dans
le végétal dans la partie coeur du
végétal dans le bois par l'effet de
l'évapotranspiration ni on y reviendra
en fait c'est le moteur de la
circulation de la sève brute donc de
l'eau et des sels minéraux
c'est l'évapotranspiration ça c'est une
scène qui est pas vraiment directement
du tri t-il falloir la transformer pour
qu'elle soit nutritifs pour la plante en
fait c'est simplement une sève qui va
circuler dans la plante qui aura
plusieurs rôles on y reviendra aussi
mais qui va circuler dans la plante est
allé jusqu'au niveau du feuillage être
évapotranspiration les stomates un peu
comme les ports de notre peau là il ya
une espèce de transpiration qui régule
la température et qui fait donc il ya
plein de rome et 7 évapotranspiration là
va va de nouveau libéré de l'eau et
finalement garder l'eau va s'évaporer
mais les minéraux et les acides milk
vont rester dans la feuille et
et puis après il ya un échange et un
échange gazeux avec le carbone et
l'oxygène de l'air qui s'opère dans la
feuille plus en plus l'énergie lumineuse
des photons du soleil qui vont ensemble
créé ce que connaissent et tout ce qui
s'appelle la photosynthèse qui va
fabriquer qui va être une enquête par un
processus de nuit zina fabrication
d'énergie puisqu'elle va transformer
cette sève brute en cev dit élaboré qui
va être une sève constitué de sucre
relativement simple qui vont qui vont
être le la substance nutritive de toutes
les parties en croissance de la plante
donc cette sève élaboré va redescendre
dans la plante en direction des parties
qui consomment cette énergie donc
mécaniquement de manière centripète ça
va redescendre dans la plante et nourrir
toutes les parties en croissance
également les fleurs les fruits
tout tout tout l'énergie de la plante
est uniquement représentée par cette
scène élaborée mais cette sève élaboré
même donc continué à descendre dans la
plante donc sur l'extérieur sur la
partie extérieure de la plante elle
redescend sur la partie extérieure à la
même aucun but en mais la partie vivante
alors une censure une partie qui
s'appelle le libère donc elle juste sous
les corses et même je dirais dans les
corses
cette scène élaborée redescend et va
redescendre jusqu'au niveau du système
racinaire et il va même y avoir dans la
majorité des cas et c'est et c'est même
quasiment exclusivement tous les cas la
sève élaboré va sortir un petit peu des
racines sous forme de d'exide à
racinaire c'est à dire que la plante va
sécréter un peu de cervelle à bord et
donc de sucre dans le sol ceci pour
rentrer en contact avec les
microorganismes du sol dont les
champignons qui eux mêmes sont
incapables de fabriquer des sucres donc
en fait les champignons sont absolument
dépendants la plupart des champions dont
les mycorhizes sont absolument
incapables de fabriquer eux mêmes des
sucres et raffole des sucres donc ils
raffolent de ce hub pour décomposer la
matière organique et donc en échange de
ces sucres ils vont des composés
tellement petit la matière organique par
leur capacité
mille fois supérieur un champignon
mycorhizien en moyenne on pense qu'il a
une capacité mille fois supérieur à
absorber l'eau à l'essai
minéraux la sève brute il a une capacité
de 1000 fois supérieur à ce système
racinaire de l'arbre donc imaginez ça
veut dire que l'art tout d'un coup se
retrouve en connexion totale avec le sol
et est donc se retrouve en capacité
d'absorber davantage de diversité deux
minéraux en fait la vitesse de descente
de la cervelle à bord et c'est ça dont
tu me parles baissé entre 0 et en mettre
à l'heure oui c'est quand même assez
rapide et c'est beaucoup plus rapide sur
la sève brute s'est pas gravitaire cetc
c'est un mélange de d'absorption par
consommation et 2 et 2 et 2 et de
différence de potentiel aussi le fait
que la sève soit de moins en moins
sucrés et qu'elles soient plus en plus
sucré en gros ça crée une appel de
d'éléments bon mais ça ça l'est encore
des choses qui enfin sont quand même
aussi mal connu enfin c'est bon voilà
enfin ça c'est moi j'ai appris ces trucs
là à l'inra clermont ferrand mais il
marche un peu sur des oeufs et dix
bombes vol à l'hypothèse bon la sève
labour et la sève brute sans problème
ils connaissent nickel mais là ce avait
élaboré il ya encore il ya encore un pas
longtemps il pensait qu'elle était
descendante quoi et c'est qu'au bout
d'un moment ils sont aperçus que non
elle était capable d'être bon et partout
d'ailleurs la sève j'attire votre
attention sur cette idée là de de
sécheresse la sirc un arbre que vous
arrosez ici va redistribuer delory si ça
c'est quand même assez incroyable c'est
à dire que on pensait qu'il y avait que
une direction mais en fait non il régule
lui aussi parce que pour fonctionner ce
système de tension et d'aspirations il a
besoin d'eux
d'homogénéiser son potentiel hydrique
enfin ca c'est assez étonnant donc vous
pouvez arroser un végétal que d'un côté
vous pouvez être sûr qu'il ira en regard
relarguer de l'autre côté pour
homogénéiser la tension dans tous ses
vaisseaux ça paraît un peu logique
finalement va on verra que cela paraît
logique puisque c'est un système
hydraulique donc c'est un système sous
tension enfin on va faire un peu de
plomberie on va voir ils sont posés sur
les réseaux les corréziens qui disaient
qu'ils n'aiment pas la concurrence donc
l'arbre est connecté à son réseau
mycorhiziens le sourire mais et demi
sourire sans raisonner corréziens qui
les mots non spécifique c'est à dire
c'est qu'une seule ou est ce que la
flandre et son mégot rizières et e
collaboratif entre eux ou pas et les
champignons et ce qui s'annonce rose
entre souvenirs et streller régions
entières que 2 2 même champignons ans
anastomose et mais par contre entre deux
espèces a priori pas
après moi je suis pas un spécialiste
juste lu un livre de jean garbaye là
monsieur de l'inra le par contre par
contre par l'intermédiaire du végétal
oui c'est ça en fait c'est que le
végétal et les champignons les
champignons jouent le rôle
d'intermédiaire entre les végétaux et
les végétaux peuvent jouer le rôle
d'intermédiaire entre les champignons en
fait y'a aucun ya aucun aucune
possibilité aucune n'a aucun intérêt des
champignons à se connecter entre eux
enfin c'est pas par contre s'il ya un
bon enfin oui là ça peut fonctionner
ouais bon mais c'est intéressant fait et
je pense que c'est intéressant de lire
ce livre de jean garbaye la symbiose
mycorhizienne là bas c'est un peu un
buvable mais une fois qu'on l'a vu on
aime bien
non c'est très élaboré non c'est assez
compliqué parce que il ya des sortes de
mycorhizes y en a plein des
comportements y en a plein et c'est
vraiment pas puis c'est encore très mal
connue c'est plein de supputations par
l'entente beaucoup ses idées de
connexion avec la livre de peter weller
bonne là où dernière heure là de
communication entre les arbres et tout
ça c'est des capacités de communication
moi je
je vois beaucoup de gens parce que c'est
bien ça fait germer sétois n'ayant pas
énormément des arbres en ce moment
partout je trouve ça étonnant des faits
il n'y a pas de hasard mais en même
temps bon je suis assez interloqué quand
je me dis mais d'où ça vient en fait
comment ça se fait que tout le monde
lisent tout le monde d'aller voir le
film de peter von allmen et tout le
monde veut lire le livre d'airness de
recherche
je me dis bon bah tant mieux mais ça me
mais qu'est ce qui se cache dessous quoi
bon un bonheur est si vite arrivée faut
faire gaffe
en tout cas je pays
ça me fait penser à la permaculture et
la manière dont tu arrives à la
permaculture et tous les essais qui sont
faits de permaculture sans connaissance
alors c'est bien ça va bon sens mais
aussi à plein de déception et eos il
faut imaginer que tous les arbres ne
peuvent pas communiquer entre eux parce
qu'il ya plein de sol qui sont
complètement détruits en fait et le sol
vivant il y en a peu il y en a presque
plus et donc c'est un peu compliqué pour
les arbres de continuer à communiquer
comme ça c'est un peu comme si on leur
squeezé internet quoi donc c'est pas si
simple que ça et c'est pas parce qu'on a
un arbre dans le jardin qui communique
directement avec notre troisième quoi
c'est pas on s'aperçoit que c'est un bon

Partager sur :