L'art de planter des arbres, avec Alain Canet

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéos - Ver de Terre production (14 avr. 2020) - Alain Canet - Durée : 94 minutes

Thumbnail youtube eE5B5yUlmgs.jpg

Pendant le confinement, Ver de Terre Production propose de diffuser des webinaires avec vos intervenants préférés !


Aujourd'hui, on continue le cycle avec Alain Canet et l'art de planter des arbres !


Avec Arbre & Paysage 32 et Pour une Agriculture du Vivant.


Transcriptions

salut à tous bonsoir chers amis

bienvenue à ce nouveau rendez-vous de
l'agroécologie rendez-vous de fin de
journée salut mars au salut bonsoir
bonsoir tout le monde la voit la journée
a été bonne ouais bonne journée bonne
journée et on est toujours très actif
bon alors on va essayer de l'être ce
soir encore merci d'être aussi nombreux
derrière

Afficher la suite

comment ça s'appelle déjà c'est youtube

là le truc qui nous servent achement
bien et qui est efficace c'est ça comme
d'hab
le rendez-vous des confiné mais c'est le
rendez vous des confiné à nîmes et donc
n'hésitez pas à vos commentaires vos
questions vos suggestions
on a préparé on va rester une bonne
heure ensemble on a préparé quelques
images marceau sera à la palette
graphique bien évidemment on va planter
les arbres on va planter les arbres et
vous le savez on l'a déjà dit on va leur
dire un sur deux il va pas pousser où il
va mal poussé où il va mourir où il va
être remplacé donc ça évidemment c'est
pas tenable alors il faut multiplier par
trois la photosynthèse l'heure il faut
que tout soit réussie il faut
reconquérir les déserts il faut
reconquérir ces territoires des arbres
et remembrer donc du coup il faut que ça
marche et que ça marche bien donc on va
s'y atteler 100% de réussite marceau en
ruines il 100% ou à peu près quoi
90 c'est déjà pas mal 92 93 94
il faut comprendre comment on peut faire
monter le curseur au bon on n'a pas eu
le temps de vous souhaiter de joyeuses
pâques mais on ne doute pas que les
packs confiné au chocolat vous avez vu
nous dans les trognes cette année c'est
l'année de la trogne on a trouvé des
réseaux un peu plus grands il y en avait
même dans les trognes c'est vous dire
c'est vous dire si c'était pâques animé
bon alors du coup on respecte le
protocole à marceau on est en horreur
pendant un mois confiné donc un le
masque hydroalcoolique bon petit coup
c'est quand même une invention
importante
on ne manque pas de ceux de se tenir
vraiment un jour n'oubliez pas que dans
une heure mais comme d'hab on boit
l'apéro
alors on commence avec des arbres tiens
c'est noël la sucent certains vont le
connaître le reconnaître il est
peut-être il est peut-être en ligne et
puis on a des arbres mangeurs de bois
mangeurs de barrières pour démarrer en
fait tous les arbres branches du bois
c'est bien connu les arbres se mange eux
mêmes en fait les armes sont en jeu mais
mme poux sur du bois
bon tout ça va peut-être va peut-être
nous inspirer donc l'art de planter
barre de planté en deux images pour
commencer l'art de plantes essences
plantées
alors je vous le montre tout de suite
parce que je les près de moi regarde
marceau je t'offre un arbre voilà le
geste à ne jamais faire c'est offrir un
arbre quelqu'un surtout jamais offrir un
arbre si vous achetez je sais pas vous
acheter je sais pas quoi vous achetez
des choses
ah bah tiens en cadeau je donne un armé
mais est ce que c'est le bon parce qu'il
a la bonnerie la bonne origine génétique
est ce qu'il est bien conforme et ce qui
va être adapté aux soldes comme dans
lequel on va le mettre
jamais offrir des arbres ça marche pas
ou alors on connaît bien les gens voilà
pourquoi je le monte lui la regarder un
jeune plant bien racines et bien foutu
en 30 60
voilà c'est ça dont on va parler ce soir
on va parler des plantations en
agroforesterie au sens large
planté en ville avec du jeune plant 98%
on va se mettre à 98 % de réussite et
puis on assure le sur l'écran d'un
marceau en train de tailler parce que
bien évidemment
alors là c'est la vigne puisque monsieur
et architecte du vivant mais arboriste
spécialiste de la taille douce mais on
ne présente plus marceau bourdarias
puisque c'est un habitué de fait péter
tous les records chez vers de terre
production bien évidemment on va tailler
on va gérer on va s'occuper
et puis moi modeste votre modeste
serviteur ce soir encore voyez je suis
dans une petite trogne qu'à 1000 1500
ans une petite trogne de chênes verts
tranquille on peut il rentrer un paquet
là on peut on n'a pas le droit mais on
peut y être regroupés aussi pour vous
dire que le très vieil arbre mais lui
dans son bagage génétique il a dû
imprimer beaucoup beaucoup beaucoup de
choses du très chaude eu très froid
enfin tout un tas de trucs dont on va
parler un petit peu pour planter voilà
la collection des livres comme on nous
la demandons la remets mais du coup elle
est imprégnée est imprimé sur sur
l'image des plantations qu'on va
certifier
bien évidemment on va mettre une
décennale et on va certifier ses
plantations
pendant une dizaine d'années puisqu'on
va s'est engagé vous planteurs nous
opérateurs et puis éventuellement un
financeur il peut être privé peut être
public donc il faut qu on certifie tout
ça petit clin d'oeil à l'équipe de
marie-france barrier pour démarrer petit
clin d'oeil à des enfants à des arbres
cette magnifique structure qui est
aujourd'hui en place pour faire planter
un arbre par enfant scolarisé en plus il
paraît qu'il faut que les enfants
retrouvent le chemin
de l'école tient une image pour toi de
la régénération naturelle assistée
on dit que la ronce est le berceau du
chêne alors on va parler de plantation
mais il est bien évident que tout ce
qu'on ne plantera pas baissé du bonus ça
va plus vite c'est probablement des
arbres encore plus adaptés etc etc
on a un petit on va continuer je vois
qu'il ya un problème sur youtube où ça
bloque un peu mais ça on dirait que
sartre et marc rester ouais ça redémarre
c'est un peu le flux d'un petit peu est
un petit peu ralenti mais nous on va
rester puisqu'il ya 3-4 secondes de
démarrage qu'est-ce qu'elle inspire
cette image marceau du coup bas
m'inspire que il ya tellement à
replanter que cette génération là qu'on
pourrait appeler presque spontanée en
fait et qui doit être assistée pourrait
être effective cette génération
spontanée à mon avis et c'est la
meilleure manière de planter des arbres
en fait on peut ne pas planter des
arbres c'est rigolo parce qu'il ya ça me
fait penser au roman de jean giono là
l'homme qui plantait des arbres
il ya ce vieux personnages réels et art
bouffier qui qui est éleveur de brebis
et puis qui est sommé à replanter des
cévennes et puis ils plantent en fait y
planter il ne plante pas en fait ils
s'aiment à aix mdb gland hills mdd
hacker nice and fm qu'il a sélectionnés
qui sélectionne tout l'hiver et qui
replantent au printemps qu'hydro c'est
beau un an et donc c'est étonnant parce
que ce livre là pour l'homme qui
plantait des arbres et en fait c'est
l'homme qui sommet des arbres et c'est
vrai que par le semi en fait on a c'est
à chaque fois qu'on a les meilleurs les
meilleurs résultats
j'ai entendu des gens dire ah c'est
quand même pénible on plante ça pousse
pas en blanc pas ça tous et donc on a du
mal à on a du mal à faire pousser
quelque chose que l'on que l'on souhaite
et en fait la nature elle même est très
bien équipé pour ça et elle elle fait
germer des plantes qui correspond
parfaitement parfaitement à l'endroit
parfaitement aux besoins
du sol et au besoin de du lieu un moment
donné donc c'est vrai que cette idée de
régénération assister ce regard là sur
cette génération qui a assisté à défaut
d'y insister
à mon avis c'est la meilleure des
solutions pour ré arbre est grande et
chère et on plante pas là où on a besoin
du péché il en a besoin du poirier de la
lisier du cormier
enfin j'en passe et des meilleurs mais
bien évidemment ce changement d'échelle
il passera par la régénération naturelle
dont vous voyez un petit cordon de
ronces et puis quelques années après les
chaînes qui sortent et puis et puis j'ai
mis cet alignement de chêne pubescent
j'ai mis cet alignement là comme ça
parce que probablement il n'a pas été
plantés lui non plus il a été géré
entretenu et puis aujourd'hui on est
tous contents de le contempler de faire
avec et de vivre avec et au delà du
cheminement création de paysages fort ça
veut dire aussi en termes de patrimoine
de renouvellement puisque on n'a
peut-être pas assez planté pendant de
nombreuses années et qu'on est dans des
classes d'âge assez élevée qu est ce que
tu qu'est ce qu'on voulait c'est pour
moi c'est un héritage c'est vraiment un
héritage ces vieux arbres là c'est à
dire que je pense que l'agriculture
paysanne et nos parents grands-parents
plantes et entretenez et entonner les
bords de route les forêts pour faire en
sorte de gros et grands arbres en fait
il s'en servira éventuellement faire du
bois de chauffage mais je me rappelle
étant petit de gens qui disaient quand
on coupe une forêt on allait être
beaucoup d'argent on récupère beaucoup
d'argent mais en fait c'était c'était
une activité de l'activité forestière où
l'activité d'entretenir et d'entretenir
des plantes à ce fonds c'était une
activité qui était commune en fait
qu'ils étaient pratiqués régulière et
donc en fait finalement c'est cette
régénération spontanée de chèvre loi
parce que finalement le rythme de
plantation là il n'est pas si pacy
régulier que ça et puis on voit qu'il y
en a qui sont un peu plus reculé que
d'autres donc effectivement c'est
peut-être bien d une ré génération
spontanée qui a été
qui a été sélectionné et c'est c'est bel
et bien l'héritage de nos grands parents
ce genre de paysage là donc à nous deux
a sauté une génération mais je crois que
aujourd'hui on doit pouvoir relancer
s'appelait rien de plus facile
vous voyez c'est systématique en fait on
sous chaque clôture dans les zones
d'élevage sous chaque clôture
c'est des dizaines et des dizaines
d'arbres qui sortent et qui est qui
pousse tous les ans donc pas suffi de
les valoriser les laisser pousser et
revoir la manière dont on a deux parcs
et des animaux par exemple
je
ça c'est étonnant c'est on voit on voit
ce lien entre autres des endroits très
peu inspirés les endroits très très
ouvert et ces chants qui sont cultivés
en totalité la jusqu'en bordure on voit
les il n'y a même pas de derb entre les
champs c'est vraiment connecté les sont
connectés les uns aux autres il ya il ya
un vrai manque de un vrai manque de
végétalisation sur ses sources et sur
ces endroits là ça fait ça génère plein
de problèmes à la
on va s'y employer on va s'y employer
voilà voilà le chantier vous le voyez
les uns les autres
le chantier qui s'ouvre à nous mais
c'est sa c2 des ddd la forêt de la
reconnecter delà de la remettre en prise
avec du végétal avec de l'animal c'est
aussi d'avoir des armes hors forêt c'est
moins taper excusez-moi la formule -
taper sur la sur la forêt produire du
bois produire tout un tas de ressources
donc on va rentrer dans nos paysages
parce que voilà les espaces que l'on à
rééquiper art et art et il ressemble
il ressemble un petit peu à ça c'est à
dire qu'ici il y fait chaud il y fait
froid il ya beaucoup de vent l'eau n'y
reste pas forcément beaucoup et puis je
sais pas il ya du cerf du sanglier des
lapins du chevreuil détracteurs enfin
etc
il peut y avoir des brebis peut y avoir
des vaches qui passe de temps en temps
voilà notre terrain de jeu ce soir il
ressemble à ça il ressemble à ça donc
les territoires en précarité importantes
on va dire on va planter sur les sols
qui sont usés sur lesquels il faut
combiner recomposée et je pense que nous
avons plein de l'agro forestier
convaincu et convaincant connecter ce
soir voilà notre terrain de jeu
si celui là autant vous dire que c'est
un terrain de jeu un petit peu compliqué
en plus à l'est 96 97 % de risques parce
que il faut pas rigoler avec ça on va
planter à densité finale alors peut-être
qu'on va combiner aussi des techniques
du végétal au sens large de ses
techniques et ses pratiques année pour
écologique parce que les deux
fonctionnent très bien ensemble c'est
plus simple de planter dans un sol
équipé pour vu vivant comme celui ci
comme dans le précédent rend bien
évidemment donc planter les arbres des
déserts ben c'est pas simple y compris
sous nos latitudes culte planter des
arbres dans des sols qui sont couverts
qui sont protégés qui sont riches de vie
de microbiote de vers de terre des
champignons de faune et de
micro-organismes
c'est peut-être un peu plus simple en
tout cas ici mais on voit déjà cette
image sa culture de cette image parce
que elle nous elle nous importe ici on
est dans une année dans un smi on n'est
pas dans une plantation des biens dans
un smi
une plante annuelle en aidant un semis
sous paillage et puis ici vous voyez
cette plante annuelle qui s'appelle le
soja on la retrouve quelques mois après
on a toujours le paillage au sol et puis
finalement en forêt on a aussi du
paillage est de la matière organique et
ça c'est quelque chose qui doit
évidemment nous inspirer pour la
plantation toujours couvert toujours
protégé la règle on la répète d'un côté
et 150 jours de soldes nu et puis de
l'autre 20 donc voyez ici j'ai une
couverture végétale avec du sorgho et
puis j'ai un alignement d'arbres
fruitiers à l'intérieur de la parcelle
des armes qui sont protégés alors
viendra sur les techniques et sur les
dix règles de la plantation
on reviendra bien évidemment sur la
protection
ici aussi voyez là on s'amuse un petit
peu puisqu'il faut aller vite il faut
aller bien
si on met du peuplier dans les coteaux
parce que on a trouvé les touches de
peupliers notamment du peuplier noir qui
pousse dans les coteaux il a du coup il
ya un revenu pour l'agriculteur au delà
de la propolis
au delà des vertus de cet arbre là en
mélange dans sa mosaïque et dans sa
maille agroforestières là aussi il faut
que ça marche ça réussisse parce qu'on
n'y est pas tous les jours derrière sur
les parcelles agroforestières on plante
pas un tilleul devant la mairie où un
tilleul au coin du jardin qu'on va
surveiller arrosé chouchouter et c'est
là les arbres allez on les voit une fois
par an une fois par an le reste du temps
regardez ici on retrouve nos vaches
limousines
tiens c'est pas loin de chez toi ça
d'ailleurs marceau d'ici on a bien des
châtaigniers donc on produit des
châtaignes du bois du microclimat et les
animaux n'ont pas mangé les arbres enfin
parce que non comment regarde revient en
amont oui enfin c'est rigolo parce que
des arbres de pâturage sont des arbres
qui n'ont pas de branches basses mais
sinon pas de branches basses c'est pas
parce que nécessairement les a enlevées
c'est parce que les les vaches elles
mangent au feuillage des 7 d'or le
feuillage en fait les vaches on les voit
comme ruminants à manger simplement de
l'herbe alors fait elle adore les
forages
2 2 par les feuillages d'arbres qui
contiennent la ligne adore ça et en fait
tous les arbres dans les prairies sont
tous payés à la même hauteur toutes les
branches basses sont tous taillés à la
même hauteur
donc en fait faut faire attention et
c'est ça qui est pas évident veut dans
les plantations sur les prêts et c'est
qu'il faut extrêmement bien protégé des
arbres en plus si ces deux chevaux ou
des chèvres c'est c'est un vrai un vrai
challenge de protéger les arbres mais
oui là effectivement un arbre en pour
libre normalement il aurait des branches
qui touche le sol en fait on connaît
très peu les formes d'arbres réellement
encore libres en clairière où en plein
soleil
parce que systématiquement il son
entreprise et ou alors c'est des animaux
qui dès les sculpte donc normalement un
arbre libre c'est un arbre qui a les
branches qui touche le sol
les animaux les animaux vont évidemment
ici alors la photo la photo du
chêne-vert bien encore c'est là on est à
nouveau encore si on salue pierre
casanova d'ailleurs mairie 1 comme tu
viennes si bien de le dire tous les
animaux vont de toute façon passer leur
temps à manger nous arborons précieux
donc avant que ça devienne des fourrages
des arbres fourrage et on l'a vu avec
jérôme salut jérôme et je vais répondre
à ton mail
pas de souci je sais que tu es là sur
les arbres fourrager avec la vidéo en
ligne jérôme gouttes
bah oui ils adorent ça donc avant qu'il
soit fourrage et il faut leur donner une
chance il faut leur donner une chance et
il faut pendant dix ans il soit
absolument pas touché alors je refais un
petit tour je refais un petit tour au
maroc parce que on a lu cette semaine
alors du coup avec le changement
climatique etc est ce que toutes les
essences vont bouger et ce qu'il va
falloir tout changer est-ce que je
plante déjà de l'érable de montpellier à
lille est-ce que j'en plante en
angleterre et ben moi je pense qu'il
faut qu'on plante beaucoup qu'on plante
massivement et qu'on laisse pousser
massivement et du coup ça devrait bien
se passer
parce que c'est ça le sujet le sujet
c'est ça et c'est aussi l'adaptation la
capacité des arbres à s'adapter et notre
rôle du coup c'est vise les y aider
puisque pour l'instant on a coupé ses
corridors on a coupé ses connexions
on a coupé ses juxtaposition et on
retrouvera d'ailleurs geneviève michon
sur les frênes fourrage est donc ici le
frêne dix morts on la retrouvera jeudi
matin jeudi matin à 9h pour rien au
monde raté ne pouvait pas rater
geneviève michon eyébé ayissi les frais
me pousse dans des conditions
extrêmement difficiles mais les paysans
ont su les garder les acclimater alors
les soudés entre eux etc etc
parce que quoi quoi de mieux que que la
feuille de fresnes pour faire du
fourrage
donc ça ça doit nous inspirer aussi
quant à nos gestes et quant à nos actes
qu'est-ce qu'on va planter mars au plus
tard ouais c'est pas évident ça veux
savoir savoir si on doit accompagner ce
réchauffement climatique si on doit
planter des arbres méridionaux dans
l'ensemble de la france voire dans le
nord de la france en fait c'est pas la
première fois qu'il ya des
bouleversements climatiques sur sur la
planète et puis quand on regarde les
végétalisation qui avait eu quand on
trouve des restes de charbon de l'issue
de forêt carbonisé on s'aperçoit que les
types de forêts sont patents bouger que
ça et donc je moi je
moi j'aurais tendance à penser que oui
effectivement il faut essayer de planter
des peut-être quelques quelques arbres
un peu plus résistant à la sécheresse un
peu plus résistant à au rayonnement
solaire mais mais il faut continuer à
implanter les espèces autochtones
absolument parce qu'elles sont
nécessaires maintenant et et on a
absolument aucune idée de quel sera
l'impact de ce réchauffement planétaire
global sur des endroits ponctuelles en
fait donc ce serait bien dangereux
d'imaginer que la méditerranée débarque
à clermont ferrand demain matin et de
mettre des arbousiers à clermont ferrand
ce jeu je crois que il faut il faut
continuer a aussi également en même
temps à planter des végétaux autochtones
et accompagner la faune et la flore
lentement dans son évolution en
proposant un glissement progressif en
fait tout changer maintenant est paniqué
a modifié les paysages et à modifier les
les biomes là je pense que ce serait une
erreur
pour l'instant oui et puis on va on va
laisser toucher les centaines de
milliards d'arbres qui nous manque et je
pense que ouais il ya oui c'est sûr en
fait on pense réchauffement climatique
et tout de suite on se dit oui voilà on
va planter des arbres ça va stocker du
carbone mais c'est pas du tout ça le jeu
il faut oublier cette idée là qu'on va
pouvoir faire baisser les émissions
carbone en plantant des arbres en fait
ça va être
c'est un stockage à relativement court
terme à l'échelle de la terre planter
des arbres par contre ce que ça va faire
est ce que ça va faire de manière très
très puissante et modificatrice c'est
qu'un paysage qui est planté un paysage
qui est arboré c'est un paysage où
effectivement la température de surface
des sols la température moyenne dix
minutes traiterait de manière très très
importante donc plus vous avez de
plantation plus vous avez de végétaux
plus vous arrivez à limiter l'impact de
ces l'échauffement climatique là le
l'enjeu de demain c'est vraiment de
végétaliser un maximum de densifier
densifier densifier de manière à pouvoir
augmenter la résilience des paysages
puisqu'en fait c'est bien ça le jeu
c'est augmenter cette capacité des
paysages à s'adapter assez assez assez
radiations solaires et à ce manque d'eau
qui sont qui sont qui sont
problématiques
et donc c'est bien en ayant des plantes
qui et c'est bien les plantes encore une
fois qui grâce à la photosynthèse créer
les sols créé la fertilité des sols
garde l'eau conserver l'eau permettent
permettre aux paysages d'être d'être
fonctionnel encore une fois spéciale
dédicace à ce magnifique roman de jean
giono l'homme qui plantait des arbres où
on voit que un terrain désertique semé
pendant toute la vie d'un homme
redevient fertile et redevient redevient
capable de faire couler les ruisseaux
capable de faire vivre du monde capable
d'être d'être non seulement fertile mais
aussi fécond
ok oui on peut on peut le pose la
question peut soulever des érables on
peut souder les charmes d être des
platanes des chansons des on peut souder
tous les arbres qui ont une écorce que
kiki qui fait du fello de berne vivant
en fait tous tous ceux qui ont une
assise super fellow dermique très proche
de la delà de la de l'extérieur donc si
vous grattez les corses et que vous avez
un peu de vert qui apparaît vous pouvez
soudé l'arbre par exemple sur le chêne
voyez que si vous grattez les cornes ses
bas comme ils cumulent ces écorces et
qu'ils injectent vers l'extérieur
toujours en fait si vous grattez vous
tomber sur du liège donc on ne pouvait
pas sauver du chêne
par contre tous les tous les arbres et
les corses film et qui font des écorces
qui font la photosynthèse ou des écorces
qui sont qui ont un petit peu de vert
dégoût gratter cela se soudent on peut
on peut quand même soudé des chaînes
quand ils sont jeunes ça marche
les jeunes ou alors il faut vraiment que
ce soit coincé on que ça a pas qu'à
faire une blessure oui c'est ça alors je
reviens aux petites images là voilà une
image qu'on a déjà vu pour certains ben
voilà on a planté à densité finale mais
on a aussi laissé pousser au premier
plan dans notre mosaïque on a besoin de
tous ces arbres là pour créer ces micro
climat on en a planté 800 et puis les
autres on les a évidemment laissé
pousser donc la première chose sur
laquelle on va travailler on y reviendra
tout à l'heure la première chose sur
laquelle on va travailler c'est le
projet quel arbre on va planter à quel
endroit
avec quels objectifs quel dialogue
qu'est-ce qu'est ce qu'on veut faire
c'est quoi notre projet je me faire
plaisir je veux fondamentalement par
contre dans notre sujet on va pas on va
pas planter pour la biodiversité
on va pas planter pour l'eau on ne va
pas planter pour le climat ou pour le
sol ou pour le paysage ou pour la
productivité
on va planter pour tout ça on va pas
faire ça n'existe pas des plantations
pour l'abbé diversité que les
plantations pour le carbone fait ça
n'existe pas il est bien évident que
dans notre approche
on va toujours prendre tous ces
paramètres en compte et chacun des
arbres
chacun des modestes jeunes plants que
l'on va mettre en oeuvre un du jeune
plant racines nues 30,60 yad'ailleurs
marceau j'ai pris j'ai pris un curseur
vachement pratique pour mesurer la
taille du plan
voyez c'est juste la hauteur la
bouteille avec le bouchon ouvert voilà
remplace le plan idéal si vous avez des
bouteilles chez vous si vous voyez ce
que c'est que des bouteilles vous en
prenez une comme ça et si ça fait trois
bouteilles le plan eh bien vous le
prenez pas vous l'achetez pas parce que
si vous le mettez en plein champ en
plein vent dans des conditions
difficiles
il ya de fortes chances pour que pour
que ça pour que ça marche pas donc le
projet on y reviendra
ça c'est quelque chose d'extrêmement
important tout le tarn doit être
positionné au mètre carré près puisque
on a beaucoup parlé de la ration du sol
dans ses différents séminaires et dans
ses différents de discussion le projet
ou pourquoi comment avec qui aujourd'hui
avec de la carto de la photo aérienne le
type de sol la nature etc
on va pas rentrer dans les détails on
fera ça sur le terrain des faits sur le
terrain va pas planter des arbres le 12
mai puisqu'il ya bien des périodes
et puis une graine puisque semer des
graines au milieu des chiens on n'y
arrive pas les oiseaux les rongeurs
enfin il ya toute une prédation qui
était trop compliqué à petite échelle on
arrive à grande échelle c'est compliqué
donc ici on est bien dans le végétal
locale on va sélectionner des graines
les préparer les récolter les préparer
et les données à 1 et soeurs c'est à
dire qu'ici s'égrènent alors du fusain
du fusain d'europe un peu d'aubépine
c'est super important l'aubépine et puis
une plante qui fait d'ailleurs la
couverture de plans 2d est champêtre
qu'est lonicera et russes car le
chèvrefeuille détruit c'est c'est
étonnant parce que cette plante n'existe
pas dans le commerce et pourtant elle
est omniprésente sur les plaques
calcaires très exposée au sud
donc il était de notre devoir nous
producteurs de plants et pépiniéristes
de le mettre en oeuvre dans les projets
mais toutes ces plantes là on va aller
les sélectionner les récolter dans des
stations un petit peu difficile
un petit peu séchante un petit peu venté
pour avoir une génétique je fais je fais
rapidement et pour avoir une génétique
qui a déjà imprégné des caractéristiques
de la difficulté puis voilà quoi ça
ressemble
après la préparation mais sa part à la
naissance c'est à dire stratification
élevé de dormans donc tout est
scrupuleusement
identifier et étiqueter et puis ça
revient donc on a des producteurs
naisseurs et puis ça revient sous forme
de jeunes pendant que ça c'est un
travail incroyable important
impressionnant chez nous ça nous occupe
par exemple dans la structure ça nous
occupe quasiment à mi-temps il ya une
personne qui habite en seleccion
récoltes et préparent des grès donc ça
c'est évidemment extrêmement important
l'origine génétique des plans et puis on
va utiliser dans notre schéma un
paillage
l'arbre le gland il tombe dans une
litière forestière il tombe dans un
humus préparé par la ronce etc
alors ici deux images ce qu'il faut
absolument pas faire c'est à droite un
paillage synthétique tisser recouvert de
bois alors ça c'est l'horreur multiplié
par dix si vous voulez des morceaux de
plastique dans les estuaires par les
torrents dans les fleuves et dans l'est
dans les océans
alors ça c'est interdit mais on en
trouve encore beaucoup notamment ville
c'est encore un petit peu la voix d'or
en mai un paillage plastique mais on
sait pas trop mais dubois par dessus
autant autant vous dire le truc à ne pas
faire il faut être très clair avec ça
autant le bois le brf bois raméal
fragmenté c'est le meilleur des manières
en termes de paillage autant mettre du
bois sur du plastique
là on va pas développer mais cette année
rien comprendre et puis de l'autre côté
de la paille très très bon paillage
sauf que là il ya un petit défaut on le
voit déjà c'est qu'il n'a pas assez
c'est pas grave mais on n'a pas assez
et là on va plutôt faire une culture de
riz gras qui va venir pénaliser les
arbres que payet correctement donc on
parlera bien de quantité on parlera bien
de qualité extra marceau une remarque
sur ces images
non mais c'est vrai que ça fait une c
c'est une claque
ces plantations la vegetal urbaines là
qui sont qui sont plantés comme des
mobiliers en fait c'est comme si on
plantait des choses qui doivent rester
complètement figé donc là l'idée ce
serait de faire en sorte que le sol sur
le sol ne bouge pas parce qu'il est pas
d'entretien diminué l'entretien plus
d'entretien donc ça c'est un peu
compliqué mais c'est vrai que à gauche
battue dira pas assez
moi j'aurais tendance à dire
effectivement il y en a pas assez après
il faut faire avec
aussi ce que l'on a et c'est déjà bien
d'avoir mis mais c'est vrai que plus
vous en mettez mieux c'est quoi et vaut
mieux que ce soit discontinue et d'avoir
un peu d'herbe de temps en temps entre
les arbres et d'avoir une grosse grosse
quantité vraiment qui protège le
le système racinaire plutôt que
d'essayer de faire quelque chose de
continue comme ça où on essaierait
d'imaginer ne pas avoir d'entretien
l'entretien il n'est pas il faut pas les
faux pas le concevoir comme ça il faut
pas essayer de ne pas avoir des
entretiens
c'est pas c'est pas un objectif vraiment
à avoir avec le bayer ce qu'on peut dire
ce qu'on peut dire c'est d'une part on
peut recharger au pied des arbres là on
peut en mettre un peu la première année
et puis recharger ce qu'il faut dire
parce que ça c'est une règle absolue
et puisqu'on va rentrer un petit peu
dans les détails on y reviendra tout à
l'heure graphiquement ce qu'on peut dire
pour que ce soit bien clair c'est pas
une herbe au pied larmes pendant trois
ans voilà ça c'est quelque chose qui est
absolument important si on veut un bon
développement racinaire un mètre carré
protégé au pied de l'arbre pas une spl
est donc et ça veut dire aussi qu'un bon
paillage
ça permet de gagner du temps après en
entretien en tout cas ok de là le
meilleur
disons le c'est celui ci le brf le bois
le bois raméal fragmenté la recyclage
des branches tout paillage végétal est
bon en quantité nécessaire et suffisante
on a vu la paille ici le brf il y en a
d'autres mais c'est vrai que quand on
peut en avoir alors il en faut des
volumes puisque on parle de 12 cm on
parle de 120 litres
on parle de 120 litres arbres après il
existe des paillages manufacturés qui se
déroule avec du chant avec de la coco
avec tout un tas de produits avec une
origine végétale et puis il ya cette
longue ligne là pour les gros chantiers
parce que on peu mécanisée donc qu'il
faut il ya des règles mais les règles
première c'est que m 800 m
de boer a broyé en plein champ ça veut
dire cinq semi-remorques
donc c'est compliqué donc ici c'est du
paillage en amidon c'est du paillage en
amidon qui est biodégradable qui est 100
% biodégradables et qui permet de
réaliser des chantiers dans de bonnes
conditions
sans évidemment jamais mettre de
plastique en a assez dans la nature mars
au bain
non l'accord et le bernois où on vous
montre ce qu'il faut faire vous montre
qu'il faut pas faire aussi bien
évidemment ben voilà ce qu'il faut pas
faire poser vite fait un paillage sur un
sol mal travaillé dans de mauvaises
conditions
ben là vous êtes sûr qu'il ya de l'herbe
qui pousse partout et sur la photo de
gauche mais quand vous arracher l'herbe
qui a poussé au pied du plan vous
arracher le paillage vous arracher le
plan qui vous mettez un coup de bambou
c'est pas trop ni pourquoi ni comment
mais traditionnellement mais un bout en
bout et puis sur la gauche c'est pareil
quoi il ya de la paille puis à des
protections lapin qui ressemble plus à
des filets orange dont on est sûr que
ces protections
avec ces petits bouts de bambou seront
toute envolée au bout de six mois donc
prudence prudence quant à usage des
protections que l'on va mettre en oeuvre
et on y reviendra parce que ça c'est ni
fait ni à faire
les systèmes racinaires 1 donne arbres
jeunes plants un an racines nues sauf si
c'est un persistant bien évidemment sur
la gauche ici vous avez un système
racinaire comment on pourrait dire ça te
parle ça parce que tu le vois beaucoup
là j'ai trouvé sur un érable celui là ça
a été livré donc il est bien évident que
nous opérateurs
nous devons refuser ce genre de plantes
ce genre de plan c'est pas à vous
planteurs c'est à nous de les refuser ça
ne doit jamais arriver sur les chantiers
mais ressemble à ça ressemble à une
culture plutôt qu'un smith a en fait
déjà
donc je pense qu'il ya un bassin chimio
nage racinaire en fait il faut toujours
se projeter sur le système racinaire
parce que c'est quelque chose que l'on
met en terre et que l'on ne voit plus
après mais les racines sont comme comme
les trous vous fait-elle grossissant
diamètre tous les ans en fait je
voudrais une couche de bois par dessus
la couche de l'année précédente
donc ça veut dire qu'elles vont grossir
en diamètre et en grossissant diamètre
vont nécessairement se strangulée les
unes les autres et c'est une véritable
catastrophe quoi la plupart du temps ce
sont des arbres qui ont des durées de
vie assez faible qui se déracine qui
attrapent des maladies bas parce qu'ils
ont une difficulté à faire circuler
ne serait-ce que les flux donc si vous
avez un arbre qui est présente à système
racinaire comme celui de gauche ne pas
planter en fait ça sert à rien et vous
n'avez pas grand chose à faire en fait
même si vous commencez à couper les
racines a essayé de de le nettoyer celui
de gauche là il est récupérable
après vous avez celui du centre celui du
centre l'a donc il paraît sympa parce
qu'en fait on a des racines bien
développé le risque que le jeu voit sur
celui du centre c'est qu'il a dû pousser
dans le sol avec une semaine de la
bourdon qui buzzera il ya racinaire très
plat il un système racinaire très plat
et ça c'est pas bien naturel non plus en
fait vous avez tout à l'heure je
voudrais vous dessinerez un gland de
chaîne qui a germé dans l'année en fait
ça fait une racine qui fait deux fois la
taille de la pousse de l'année donc en
fait la racine pivotante c'est c'est la
racine qui est nécessaire pour la
structuration du système racinaire
donc ça c'est quelque chose de
particulier c'est pour ça c'est une des
raisons pour lesquelles on plante les
arbres jeunes en fait c'est qu'on veut
conserver leur architecture racinaire
c'est une des clés du succès conserver
une architecture racinaire
qui permettra de développer des racines
qui seront séparées les unes des autres
et qu'ils pourront grossir
tranquillement ancrée l'arbre qui perd
et qui permettront d'avoir des
circulations de sève et des flux les
plus directes et les plus continue
possible donc l'arbre du milieu et mais
on le met quand même mais mais c'est
quand même pas gagné et et c'est souvent
là liée simplement aux conditions de
culture si vous aussi vous faites germer
et bien un arbre sur de l'herbe de la
terre posé sur du béton si vous avez 10
cm de terre il va faire les racines dans
les dix centimètres qui l'a et et il va
garder cette mémoire là je dirais toute
sa vie après il aura tendance à faire
des racines très traçantes quoi mais
c'est pas forcément favorable pour un
arbre qui doit durer longtemps et qui
doit tenir vente doit de s'autoalimenter
ça va être difficile
le système racinaire de droite alors il
est peut-être un peu plus compliqué à
planter parce qu'on a une verticalité
mais cette verticalité on voit qu'on a
une structure et que les racines partent
avec un rythme précis en fait on a deux
à trois racines qui partent étages et
une au niveau du col et une de haut
niveau du col et puis après 5 cm plus
bas qu'il ya de nouveau on voit un peu
plus ballot pivot qui continuent à
descendre à peu bon le pivot va pas
descendre indéfiniment un pivot ça va se
limite pas aussi à la profondeur
organisons général du sol où la plupart
du temps en fait il faut des nerfs pour
pouvoir descendre donc s'il ya pas de
guerre il descend pas s'il ya de l'air
il descend bon en tout cas il faut lui
donner sa chance
le seul bon système racinaire que je
vois sur cette image c'est celui de
droite et tu as tout tout juste c'était
c'était ça j'étais bien ça donc voilà
donc beaucoup de beaucoup de chance on
nous pose évidemment la question de
savoir quel con
quel pépinière on conseille on n'est pas
là pour conseiller des pépinières c'est
un peu compliqué comme travail par
contre regarder les opérateurs de larmes
de l'agroforesterie autour de chez vous
regardez aussi le nom de code c'est le
végétal locale le label végétales
locales ou là on a des pratiques qui
restent à amplifier qui reste sa
structure et qui sont évidemment
heureusement pas encore dans toutes les
régions ni même tous les départements
mais ç'a commencé et là aussi c'est on
parle souvent d'offre et de demande mais
s'il ya beaucoup de demandes
il y aura de l'offre produire des plants
c'est pas loin c'est ça demande un an on
les récolte et un an après on récolte
des graines
un an après on a des plans qu'est-ce
qu'on ne pose lui dans les questions des
fins de la zot avec le béret n'y a pas
de prime de fin des votes avec vous
voulez en parler de ça il m'en parlait
de ça tout à l'heure avec le dr à
l'automne
ouais la question les s'est posé en
paillage et à l'automne on n'est pas sûr
du semi de carottes ou de je ne sais
quel légume nous et puis attention avec
ce avec cette idée là de faim de fin
base autres là forcément on il faut ça
va mobiliser un peu d'énergie pour
dégrader cette matière là et donc pour
dégrader cette matière là ça va demander
à ce qu' il y ait des organismes qui qui
naissent est qui et qui attaque la
dégradation cette matière mais ces
organismes là ils sont sinéquanone pour
le développement de la cia pas ces
organismes-là l'art va pas pouvoir
développer correctement donc dégradé le
bois est donc donné à manger à des
organismes qui au début dépenser un peu
d'énergie pour revivre et lancer un
processus de fertilité ben ouais en fait
c'est une étape obligée en fait et cette
phase est là on l'a on la regarde dans
les cultures parce qu'en fait on est en
permanence en train de bouger déplacer
et et on a on a une échelle de regard
très très courtes sur la fertilité
alors qu'en fait systématiquement dans
s'aperçoit quand on plante un arbre
qu'on met du brf au pied qu'on laisse le
brf et qu'on ne touche plus à qu'on ne
touche plus au paillage mais en fait
très rapidement ce béret fait dégradé
et puis les micro organismes quand ils
dégradent la matière ils vivent
et quand ils vivent ils respirent et
quand ils respirent et respire de
l'azoté et du coup il met de l'azoté
dans le sol donc en fait quand on met du
bois on finit tôt ou tard par maître de
l'azoté dans le sol en bien plus grande
quantité que si on avait mis tout autre
paillage donne du carbonate au sol puis
chira de la zot ou qui sera de la zone
enfin c'est quelque chose comme ça je me
souviens pas vraiment de là la formule
dont nous poser aussi la question de oui
mais le bois c'est pour faire joli nom
avec bois et plastique donc ça c'est à
bannir est vraiment toussé bailliage
plastique c'est pas y acheter
dire qu'on en voit encore on fait du
contrôle et du suivi ça s'est il faut
absolument refuser ça dans le bois c'est
pas pour faire beau le bois c'est juste
pour faire tous ses larmes
alors c'est vrai que ça peut faire beau
mais avant tout le bois et tu viens de
le dire c'est la ration du sol c'est
nourrir le sol pour pour que l'arbre
pousse dans de bonnes conditions
vous parlez du paillage ou il pas une
herbe sur un mètre carré pendant trois
ans ça c'est pas possible sinon mais le
système racinaire de l'arbre il est
amputé
il est temps de est par contre on a
un mètre carré je vais essayer de mettre
mes mains dans le cadre d'un mètre carré
autour de larmes
et là bien évidemment culture couverts
végétaux prairies et cetera et cetera
sol couverts seul prospère et là les
racines de l'arbre vont littéralement
plonger ça c'est le serre naturel par
les cultures et par les sikhs l'inversé
c'est-à-dire des cultures soit de la
prairie permanente soit des cultures
d'hiver enfin se met à l'automne et ses
facettes extrêmement important les
systèmes racinaires des arbres
agroforestier ne sont pas du tout les
mêmes que les systèmes des arbres
forestiers
donc voila un petit érable est lui aussi
voilà un petit un petit un petit érable
champêtre un jeune plant d'un an dessiné
par l'autre légendaire david david de
l'asthme et voilà à quoi ça ressemble un
jeune plant à la plantation c'est beau
non
merci j'assume je sais que je contemple
en fait c'est vrai qu'il est magnifique
tu leur mets basse est superbe en fait
ce qui est étonnant c'est de cette
pensée que d'abord quand quand la graine
germée elle va d'abord faire système
racinaire
et quand on voit la structure du système
racinaire sur ce plan d'eau un an on
s'aperçoit que il est déjà beaucoup plus
structurée beaucoup plus en contact que
ce que l'on a à l'extérieur et donc ça
c'est très étonnant et et il faut bien
comprendre là que l'énergie c'est
l'énergie contenue dans la graine sous
forme de fonds d'abus dont
principalement d'un million de lipides
aussi qui permet à la plante de d'abord
faire un système racinaire puis ensuite
avec l'énergie de ce système racinaire
elle va réussir à développer petit à
petit cette partie aérienne
et c'est cette partie aérienne qui va
prendre le relais et c'est elle qui va
fournir l'énergie ensuite à l'arbre ce
qui fait que le système racinaire se
développe en premier c'est d'abord
l'énergie qui était contenu dans la
glâne mais après tout le reste de la vie
de l'arbre
ce sera systématiquement les feuilles
qui sont ceux qui seront l'unique
fourniture d'énergie pour la plante
c'est à dire que ce sont les feuilles
qui lui permettent à la plante de
rentrer en contact avec le sol donc si
vous somme est une plante si vous semez
un arbre quand vous ce bel arbre vous
n'avez pas besoin de fertiliser vous
n'avez pas besoin de fertiliser le sol
il va trouver sa propre fertilité dans
le sol donc c'est sûr que bien sûr si on
a un seul coup vers ça fonctionne 100
fois mieux et si on a une graine qui est
adapté à l'espace ça fonctionne 100 fois
mieux mais en fait sous nos latitudes
les sols nus n'existe pas en fait ça
n'existe pas ça existe uniquement pour
des raisons anthropique est donc là on
peut vraiment avoir confiance dans les
capacités de la graine à d'abord faire
un système racinaire qui permet
effectivement à la photosynthèse de
prendre le relais on confond souvent on
confond souvent et on a toujours
tendance à penser à s'occuper du sol et
à penser que c'est en alimentant le sol
en alimentant la plante en mettant des
angles
et à la plante qu'elle va se mettre à
pousser davantage et en fait on crée une
dépendance en fait dans ce regard que
l'on a de la zone qui alimente la
planche en fait on crée une dépendance
de la plante et en créer une bonne
autonomie de la plante dans son système
d'alimentation
on se retrouve à être esclave
complètement de votre plantation et de
notre on est à côté de la plaque
oui jamais jamais d'engrais jamais
terreau jamais de compost même pas
d'arrosage pour planter un arbre la
plantation
on y reviendra l'arbre doit créer créer
le sol sur lequel il est ça me fait ça
me fait penser aux gens qui lisent ab
tiens j'ai les petits chênes à côté de
chez moi je vais les arracher pour les
replanter dans la m et un petit chêne
qui fait 25 cm à une racine d'un mètre
dix
et je peux vous dire que c'est difficile
voilà des arbres plantés il ya quelques
années
voilà les arbres protégés donc
différentes techniques d'un côté pour
des moutons
donc là quatre piquets une veille âge il
est impossible et impensable que
l'animal puisse toucher le tronc de
l'arbre qui plus est quand il est jeune
pendant dix ans pendant dix ans on ne
s'approche pas de l'arbre comme tu le
disais on mange hauteur le canard mange
à sa hauteur le mouton la vache le
cheval mais c'est tout et puis sur la
photo de droite
voyez le bon sens paysan fait qu'on
décale le fil pour que là c'est la vache
ne puisse pas touché le jeune
châtaignier ni en rognant bas donc avec
un avec un système pour écarter alors ça
par contre on veut plus le voir
on veut pas le voir ces arbres en cage
et ses arbres alimenter en eau comme ça
par les tuyaux de drainage sa ccg pas
chez le set c'était chez les hommes
préhistoriques qui faisaient ça non
c'est sa date de la préhistoire c'est
une photo qu'on a coloré c'est un dessin
c'est que c'est quoi ça ça date de quand
ça on va pas y passer du temps juste un
petit commentaire
ça n'a pas beaucoup d'intérêt on est
avec un public d'initiés basim arabe de
l'évolution humaine ça c'est là par la
plantation citadine en fait les arbres
ils sont tellement soumis à voiture au
piétinement qu'on finit par les
encercler dans une cage qui va bientôt
devenir trop petit et puis comme comme
la terre elle est super tellement
compact l'eau ne peut rentrer et bien on
a pensé à trouver une solution magique
en mettant un brin qui va au niveau du
système racinaire pour alimenter la
bombe en même temps je pense que vaut
mieux qu'il ya un arbre là plutôt que
plutôt que padar bon mais mais en fait
il faudrait faire comme les clôtures
pour les vaches en fait il faudrait
décaler encore et laissé davantage
d'espacé à ce système racinaire
bon je pense que ça a tendance à
diminuer on en verra moins en moins
ouais ça diminue allez on continue parce
que la campagne aussi on voit des choses
bizarres
ben voilà voilà
voilà un chantier dont on sait qu'il
marche aura pas bon c'est pas compliqué
des pics et des piquets sous dimensionné
par exemple donc on verra bien je
terminais un piquet tu le veux tu le
veux tout de suite
regarde là c'est un piqué un pic hier je
cliquais de châtaignier avec une section
de sisley ou la bouteille si j'ai perdu
ma bouteille
voyez j'ai toujours jeu mais je mets
toujours décote pour bien mesurer
oui là c'est important donc j'ai pas mis
debout de l'édito vite fait bien fait le
diamètre du pic elle puisqu'elle fait
150 le piquet y fait 150 le piquet il
faut qu'ils tiennent dix ans le lit tôt
là au bout d'un an et demi il est bouffé
il est pur fait par le sol elle tombe il
tombe avec la protection ça c'est un
chantier qui un an après et dès que là
c'est foutu
sauf que là il y en a peut-être 20 ha 20
hectares d'arbres qui vont mal poussé au
travers de la protection qui elle aussi
est sous dimensionné donc d'un autre
projet de plantation on a dit règle
absolue mais le pic est en fait partie
mesdames messieurs le piquet qui est
sous dimensionné
il tombe il entraîna qui va aller
changer quatre s'impliquer
qui va aller planter quatre s'impliquer
qui va financer 400 piquets qui font
défaut et c'est donc tout énorme et tout
est réglé
si une des dix règles or précisera à la
fin on nous le garde pour le sert si une
des dix règle n'est pas respectée alors
là il ya deux gros problèmes
1 s'est planté dans le blé sans paillage
donc autant vous dire que le système
racinaire des arbres il est dégradé de
-50% une concurrence effrénée l'art il
n'est pas compétitif avec les graminées
donc ici il ya deux défauts dans drouin
qui fait ça ne va pas pousser
en voilà un autre toujours pareil du
paillage tisser une petite protection
qui finit dans la rivière et qui
s'envole tout de suite
et puis là vous voyez un érable
probablement plane un érable plane qui
en 2e année fait déjà une descente de
sim très avancé
donc peut-être un arbre qui n'est pas
dans sa station peut-être plante est
trop grand peut-être qu'il a pris un
coup de pulvérisateurs sur la tête ou de
charrue puisqu'elle est passée pas loin
voilà une plantation qui n'a strictement
aucun avenir au narb qui n'arrive pas à
pousser en deuxième année
c'est compliqué et puis sur la gauche
mais ça c'est l'arbre urbain l'arbre du
tu pars laisser pareille voyez il fait à
peine la moitié de la photosynthèse
qu'il est censé réaliser donc planté
trop grand plante est trop grand mais on
va laisser l'éminent spécialiste puisque
je lis en direct sur le chat de youtube
que les explications de mars au son des
mines d'or
c'est assez classique de planter des
plantes et des arbres le plus grand
possible dans les aménagements paysagers
donc c'est toujours ainsi toujours
c'est toujours de combat en fait j'ai
bougé beaucoup d'exemples d'ailleurs de
paysages et les gens ils ont planté des
grands arbres et puis à côté on a planté
des tout petits des tout-petits sion et
qu'elle a true cinq ans plus tard en
fait le scion devient plus grand plus
beau plus dynamique plus résistant que
que la brp lente et grands c'est assez
systématique à penser gagner du temps
c'est vraiment un truc de du 21e siècle
va penser du temps à essayer de gagner
du temps à à planter des arbres qu'en
fait c'est c'est une erreur prenons le
temps de planter correctement en fait
l'arbre il n'est pas là pour les cinq
prochaines années c'est pas juste là
pour les floralies ou pour le grand
concours des jardins il va rester là des
normalement plusieurs centaines d'années
donc qu'on ait le temps de planter
correctement les arbres ce qu'il faut
c'est un investissement durable et de
long terme nécessairement merci le piqué
est là la question et le pic est donc le
piquet si la protection fait tiens je
termine protection aussi est-ce que ça
aussi c'est dormez l'année une
protection parce que pareil on insiste
lourdement mais la protection la voici
lé climatique
on va pas donner la marque elle est
facile à trouver et les climatique elle
fait 240 grammes au mètre carré
si vous protéines si vous prenez une
protection qui fait 510 grammes au mètre
carré mais vous la déchirer comme un
filet à orange le moindre chevreuil qui
passe dessus il vous l'a bouzy dans
l'eure on vient de dire que ça devait
durer dix ans y a personne qui doit
toucher le grand ponte du vivant au bord
d'ariane nous expliquera que tout se
passe juste sous les corses
donc si un lapin qui gratte au ici un
chevreuil s'il ya débroussailleuse on
voit beaucoup de débroussailleuses 1 en
ville ou en vignes on a beaucoup
beaucoup d'impact sur les arbres duo
débroussailleuse parce qu'on s'en
approche propret
d'où l'importance d'ailleurs de mettre
un bon paillage au départ voyez cette
protection les climatique
c'est à dire que c'est pas un tube c'est
peindre un si vous mettez les drains
pour planter les arbres ses coups de
pied au cul parce que c'est comme ça que
ça s'appelle chez nous je parle de faire
le con parce qu'on fait mais là aussi le
réac fiction
lance sur un paillage qu'est-ce qui m'a
dit vianne je dis ce que je veux te sens
tu peux rien faire latter à distance ah
oui tu peux me couper le micro c'est
vrai j'avais pas pensé
la protection les climatiques c'est à
dire qu elle respire elle ne
surchauffent pas elle est aéré à ta
santé marceau elle est aérée et cetera
et cetera
elle permet à l'arbre de bouger puisque
pour qu'il pousse il faut qu'ils
bouchent il faut qu'il ait 6 7 degrés
d'amplitude pour développer correctement
son système racinaire
et puis comme la vie est belle puisque
la vie est belle on a aussi fait
développé depuis quelques années on a
fait développer carrément une protection
alors vous remettra les on vous remettra
les nomenclatures on vous remettra les
articles là on a une protection qui
s'appelle carrément agroforesterie c'est
à dire que celle là elle est
réutilisable
on n'a pas voulu une protection
recyclables on approuve la voulu une
protection réutilisables dire que tous
les dix ans on la remet sur un nouveau
chantier parce qu'elle est faite pour
durer deux siècles lé indémontable
incassable c'est fait avec des
plastiques recyclés et donc du coup ça
traîne pas dans la nature
celle là elle résiste auxerre elle
résiste aux chevreuils
il faut impérativement que les arbres
soient protégés pendant dix ans aucun
bon piqué en châtaignier en acacia sur
une section de 6 7 6 7 8 1 m 50 pour une
protection qui ici à côté de moi fait un
mètre 20 d'eau il ne faut surtout pas
économiser 10 centimes d'euro sur la
protection sur le piquet vous courez à
la catastrophe
et quand on dit qu'un arbre sur deux
voiliers un petit chantier dont on taira
qu'il a fait mais sauf que c'est un
petit chantier voyez quand vous arrivez
sur le chantier déjà que vous êtes vous
n'êtes pas encore descendu de la bagnole
que l'it
ohlala wallah quand les arbres
commencent à être un peu les piquets et
commence à être un peu en travers et que
ça bouge par les protections ont été
recoupées en deux les piquets aussi fin
et ça c'est foutu là on peut avoir un
super projet on peut avoir les bons
arbres la bonne génétique
b il se passera rien il se passera rien
d'intéressant parce que voilà ce qu'on
veut c'est ça ici on a planté à densité
finale et si on regarde bien
après la troisième ligne g unit mais
après j'ai une prairie ici j'ai tous les
arbres j'ai tous les arbres qui sont
poussant alors il ya certainement eu 2
ou 3 % de mortalité mais j'ai tous les
arbres qui sont en place lors d'autres
formes de protection tout à l'heure on
parlait du bois on peut mettre on peut
mettre du bois au bord des routes
bordées fossé au bord des chemins on
peut mettre des fils fait reposer
l'oiseau etc mais ici on met des pierres
et du bois on va faire poser loiseau va
germer ici l'érable au milieu de
l'aubépine et puis une belle vache à la
touche et puis au bout de quelques
années dans le pierrier c'est ce qu'on
fait beaucoup au maroc je vois qu'il ya
des commentaires sur l'arganeraie on le
fait aussi dans la dsa on protège avec
des pierres on protège avec des épines
et puis l'arbre voulu l'arbre désiré
l'arbre agroforestier man être et puis
là une petite protection un petit
cormier qui est protégé avec un petit à
petit chapeau un petit chapeau en osier
mais bon pour faire un chapeau n'osiez
comme ça il faut il faut deux heures
donc toutes les protections sont
possibles loyer de loin mais ici on est
sûr qu'on va pouvoir restaurer donc on
est encore à oui ça c'est elle à corscia
il ya quelque temps on va pouvoir ré ré
arbres et et avoir une nouvelle classe
d'âge parce que fondamentalement ce qui
fait pousser les arbres
c'est ça comment ça s'appelle ce truc là
qu'on voit à chaque fois qu'on parle ça
c'est pour faire plaisir à dylan ça lui
manque
parce que met un peu de paillage un sol
bien préparer de la nourriture terrestre
et du bois de la paille ou une matière
végétale
là on est sûr que les vers de terre vont
être là et on est sûr que les arbres
dont les racines bardon vont s'insérer
logiquement on parlait d'azoté ont parlé
d' éléments nutritifs
voilà ce qu'on veut sous les arbres on
veut cela il suffit de se balader dans
les bois pour voir et puis surtout notre
tuyau d'arrosage
il est ici ça c'est notre tuyau
d'arrosage germes qu'on soit en ville ou
à la campagne on veut être connecté
puisque la racine la racine c'est
sûrement le tube le tuyau et le
champignon
c'est lui qui ouvre le robinet peut-être
qu'il va en dire deux mots tu tues tu
bosses toi sur les champignons pas que
ce qui dégrade le bois de la vigne qui
n'est pas toujours très bien ces
champignons mycorhiziens la laisser
champignons symbiotiques sont capables
de développer un contact avec le sol qui
est extraordinaire quoi là on pense que
ça il ya environ mille fois le contact
entre arbres mycorhizés comme celui ci
par rapport à un armement mycorhizés
enfin on imagine la cdd-17 qui sont
super super fine hervé nous dit même que
sur un arbre de 12 ans ils ont mesuré
des quantités de mycorhizes tels que
s'il mettait des unes à la suite des
autres et on pourrait relier la lune
quoi même plusieurs allers retours ça
semble complètement stratosphérique en
fait mais c'est tellement petit c'est
tellement tellement faim et sacré
tellement de micro porosité tous ceux
chevelu racinaire la de cto semico tous
et toutes ces mycorhizes smx hélium de
mycorhizes que qu'en fait ça permet de
lutter contre la sécheresse quoi les
mycorhizes permettent à la plante da
d'échoppés de l'eau là où plus personne
n'en vois là où vous même vous casserez
des ongles pour creuser quoi c'est un
avantage fantastique d'arriver avant des
mycorhizes mais pour avoir des
mycorhizes faut nécessairement
à voir du carbone en décomposition dans
le sol
c'est à dire que les mycorhizes au bout
d'un moment bas si elles ont rien à
bouffer elles se font la malle ou el
zhar est elle se met en balance les
attentes que l'on remette quelque chose
sur le sol tu me montres koala mais moi
ce soir je trinque au berecz finalement
tu vois puisqu'il ans il en faut pour
tout le monde
il en faut pour les mycorhizes il en
faut pour les vers de terre ressort je
bois du brf j'ai décidé de boire du bfc
c'est la nouvelle nouvelle façon de voir
les choses on nous pose la question mais
l'arbre n'est pas attaché l'arbre n'est
pas attaché puisque l'arbre et dans la
gaine l'arbre et à l'intérieur de la
protection donc on va bien attaché je
vais essayer de l'ouvrir elle est
tellement rude
les gîtes cette protection l'arbre
l'arbre pardon le piquet tient la
protection et l'arbre poussent librement
à l'intérieur
alors on l'a bien dit pour ceux qui nous
rejoignent parce que vous êtes un peu
plus nombreux on plante bien du jeune
plant d'un an en racines nues qu'on
agroforesterie au milieu des champs on
n'est pas en train de planter un arbre
fruitier greffés qui aurait trois ans
pour des raisons x ou y
pour l'instant là dans cet exercice ce
soir on plante du jeune plant d'un an
donc le jeune plant d'un an
même le flic mêmes ouais le piquer le
piqué toute façon on a tendance à
utiliser des piquets en plantations pour
tuteuré en fait c'est c'est quand même
relativement ils vont résider bien sûr
qu'il faut éviter que le système
racinaire bouge et donc là le piqué à ce
rôle là de tenir la gaine qui permet de
tenir l'arbre mais la plupart du temps
quand on si on commençait à tuteuré des
arbres en plein champ comme ça on en
oublierait d'aller enlever les liens des
tuteurs et c'était quasiment une
certitude c'est ce qui se passe dans à
peu près toutes les plantations urbaine
ou en fait dans votre propre jardin vous
pas vous oublier d'aller détachées cet
arbre là qui se retrouve non seulement
il a eu une béquille pour durant toute
sa croissance mais en plus ils se
retrouvent petit à petit à une grossière
en diamètre et à se faire strangulée par
le lien quoi donc là c'est un avantage
fantastique de peut avoir ce lien c'est
dire que l'a7 bienne là va simplement
conduire et éviter que l'arbre
ne tombez ne soit et que le système
racinaire ne soit sollicitée par le vent
et voilà son système racinaire sera bien
mais quand tu disais tu disais tu disais
que cette guerre n'est climatique quand
tu parles de biesme climatique en fait
là l'idée c'est aussi qu' elle laisse
passer la pluie elle laisse passer un
peu de berre est devant et c'est surtout
elles filtrent un peu la lumière donc en
fait elle diminue elle diminue un peu
l'impact des rayons lumineux solaires
sur les feuilles
ça pourrait paraître un désavantage au
niveau photosynthétiques mais en fait
pour un jeune arbre comme ça il vaut
mieux avoir un petit désavantage dans
les moments où ça se passe bien et et
avoir un très gros avantage dans les
moments où il fait très chaud et sec ou
l'évapotranspiration va être très
importante alors que le système
racinaire n'est pas encore en place
n'est pas encore allé chercher en
profondeur de l'eau pour regrouper dans
les zones d'alimentation
donc c'est pour ça que c'est climatique
absolument c'est ce qu'on a trouvé de
mieux c'est ce qui se fait de mieux et
on est vraiment ce soir dans les
plantations à 97 % de réussite
donc c'est aussi et sur des gros gros
volumes puisque c'est des dizaines de
milliers d'arbres qui sont plantés
partout en france dans ces conditions là
et c'est donc voilà on nous pose la
question des campagnols mais ce n'est
pas pour les campagnols m'étais mettez
vous piquer un peu haut pour que le
rapace la buse puisse se poser avant la
pullulation par exemple alors je montre
rapidement on va y passer on va pas y
passer beaucoup de temps mais voilà une
grille d'analysé puis ce qu'on fait
beaucoup de beaucoup de suivi beaucoup
de rapports d expertise
voilà une grille d'analysé qui nous
permet de juger des chantiers alors
évidemment mais il ya du mauvais au
parfait et puis on voit dans la dans la
colonne médiane si le chantier est
viable ou pas et il suffit qu'un critère
soit jugé 1 2 c'est à dire 1 2 c'est de
demeurer médiocre pour que le chantier
soit déclassé parce que la protection
parce que le pic est parce que le
paillage parce que l'origine du plan
parce que sa conformation parce que tous
ces critères qu'on a vu et qu'on va
continuer de voir font défaut donc c'est
extrêmement important
dix règles des règles absolues pour que
ça fonctionne si non
ça s'effondre très vite puisque ce qu'on
veut c'est ça c'est des campagnes qui
reverdissent cd campagne qu'ils soient
productives qui soit diversifiée qui à
la fois ce fameux brs dont on parle tant
mais aussi du bois énergie
on parle beaucoup aujourd'hui de bouali
tiers mais on parle on peut parler de
bois construction le fourrage etc etc
pour que dans cette mosaïque du paysage
on retrouve toute la place pour tous les
arts voilà merci de nous avoir suivis
merci de rester connectés dans boit
l'apéro à 20h30 à peu près si ça vous va
on va voir si les laisser les
commentaires sont là je vais arrêter le
partage et marceau tu vas pouvoir te
préparer même si j'ai peut-être une
petite une petite vidéo à vous montrer
donc le temps que tu te le temps que tu
te prépares on va regarder
au bout de combien de temps la rémy
coryse et où ça c'est une question posée
des questions compliquées on oppose les
autoriser ouais c'est rigolo parce que
on assez variable mais on pense même que
certaines fois il est déjà il ya déjà
des prémices de minorisation qui sont
inhérentes à la graine
donc on sert en fait on sait pas bien on
sait pas bien si là on va arriver avec
son cortège de champignons ou
systématiquement ils profitent ou pas de
quelque chose qu'il ya dans le milieu
donc ce n'est pas si évident que ça de
savoir donc la pluie peut être
mycorhizés assez tôt la question c'est
exactement la même que pour son
développement pour qu'ils soient
mycorhizés et pour que la mycorhize
reste en fait c'est plutôt ça la
question il faut que la mycorhize soient
alimentés et donc ce qui alimente des
mycorhizes la scène élaborée de la
plante donc fabriqué par le stockage est
donc encore une fois par la
photosynthèse
c'est encore une fois les feuilles qui
permettent la minorisation donc il faut
que la plante et une hygiène énergétique
suffisamment intéressante pour que les
mycorhizes puisse se développer et faire
leur boulot d'amélioration d'absorption
lumière alors j'ai une petite vidéo sur
la plantation est ce que est ce que ça
marche dylan le partage d'écran
ouais c'est bon je peux lancer là une
petite vidéo pendant que tu te prépares
donc peut-être certains d'entre vous
l'ont vu c'est une vidéo extrêmement
important regardez et écoutez
plantations très très simple si on n'est
pas ça faut pas que ce soit trop profond
pour couvrir aucune ville rose est bon
là par contre marc lespade a envoyé
loyer payé ça et ça a poussé la west
rock intense a déjà poussé
voilà sans photosynthèse dans le gers et
c'est comme ça qu'ils font ce qu'ils
font le voir on va vraiment passer pour
des passer pour des sais pas quoi mais
bon je trouvais que cette vidéo de
plantation que un copain et la bonne
idée de m'envoyer mais je crois que le
copain ces bâtisses peut mettre ailleurs
je crois que c'est lui qui l'a vous
voyez je me disais qu'il fallait
partager des techniques aussi aussi ou 6
pouces et aussi par faisait vue là les
mycorhizes vous avez combien bien
observer les pour les champs de
corréziens développement allait marceau
à toi le partage d'écran
il nous reste une petite demi-heure pour
revers faire cet exercice ensemble
continuer à faire des remarques faire
des commentaires alors posez pas des
cotillons trop compliqué du style qu'est
ce qu'on fait avec un arbre qui pousse
pas ça c'est vrai que c'est une bonne
question ça c'est sûr que ça peut se
voir ci après sachez qu'un arbre qui
peine qui est un petit peu de
difficultés qu'ils soient jeunes ou un
peu plus âgés des fois de lui mettre un
peu de ce fameux brf au pied ça lui fait
pas de mal
g
ça coûte pas cher et je sais pas si ça
rapporte gros mais ça peut lui redonner
un petit peu de tonus
allez marceau la palette gravats ouais
parce que même si on n'a pas brf on peut
mettre de laine de mouton du broyat de
ronces des branches on peut mettre en
fait toutes sortes de matières
organiques ont fait pas de la paille on
peut dérouler déroulent des boules de
paille des boules de foin on peut on
peut faucher des fougères et les mettre
en fait de toutes les matières
organiques sont bonnes pour protéger nos
sols des radiations solaires
et pour alimenter aussi les
micro-organismes donc connaissent que
vous avez en fait non si vous n'avez pas
de bois broyé c'est pas grave
koné prenez ce que vous pouvez trouver
prenez ce qu'il ya plus facile parce
qu'il ya de plus proche
si vous devez faire faire 500 km à du
bois broyé pour fois trop et c'est quand
même pas pas d'idéal quand même non plus
après le confinement on va voir plein de
cheveux tous donc on mettra des cheveux
aux puces
ça fait ch les chevreuils pendant
quelques semaines c'est que ça dure pas
très longtemps
et oui je vois que ceux qui ont de moi
j'ai bricolé quelques habiles quelques
dessins alors à la cera tu l'as tu me
vois bien on est censé ensemble vous
partagez
les dix règles les dix règles de la
plantation et donc danser direct de la
plantation on a déjà vu qu'il faut
choisir le bon arbre pour le mettre au
bon endroit donc l'adapter à son espace
trouver un arbre adapté à son au sol
adapté au niveau climatique il faut un
arbre qui soit petit qu'ils soient
petits qui est poussée le moins
longtemps possible
on fait de la plantation sinon fait pas
de si on met pas de grain il faut un
arbre qui pousse qui est poussé
simplement un an est donc cet arbre là
qui doit faire deux fois la taille d'une
bouteille le voici et donc on l'a
envoyée
c'est un arbre un enfant on voit quand
même qu'il a fait une pousse avec des
pousses latéral d'une seconde poule dans
l'année donc ça na qui a bien poussé
qu'il ya un chevelu racinaire
relativement développé les racines sont
un petit peu vers le bas et on a cet
arbre là on doit le planter voilà alors
on doit le planter et on doit le planter
et on doit se poser la question de
comment on fait est ce que quand on
plante on fait un trou alors est ce
qu'on doit faire un trou là sur toute la
jamais non jamais c'est bien ça la
question alors comment on va le mettre
ce système racinaire à l'art parce que
c'est bien gentil de ne pas faire de
trous mais moi j'ai toujours appris que
quand on voulait planter on veut plus on
faisait un trop grand et le grain grands
et profonds mieux c'était pour pour la
plante donc la question que je me pose
c'est que si on fait pas de pros on fait
comment et on va figure toi on va sous
sol et on est en plein champ puisqu'on a
de belles ambitions va réaliser de beaux
projets on a de la main d'oeuvre on va
faire une corvée avec l'école avec
marie-france barrier et des enfants des
arbres les pêcheurs les apiculteurs les
chasseurs etc
donc on a planté 800 arbres mais on va
sous sol et on va sous sol et et puis
après on va faire de la terre fidh en
surface alors on n'est pas obligé de
travailler le sol évidemment mais
globalement à les neuf fois sur dix on
planté sur une bordure sur une zone
assez compact et avec une semelle de
labour et c'est donc une fois n'est pas
coutume on préfère travailler le sol et
permettre de reprendre cette verticalité
de permettre à l'enracinement profond de
permet de faire descendre l'eau
puisqu'on va pas arroser à la plantation
mais descendre l'eau l'eau de pluie
on va sous sol et puis après vous avez
vu avec avec mon jeune plant avec mon
jeune plant d'un an et avec le tient un
petit trou un petit trou à la bêche et
hop l'affairé réglée marsillon sur
l'arganier
donc soyez soyez patient salue
d'ailleurs salut salut la corrèze dit un
salut la corrèze on nous parle du maroc
l'algérie fpt je vais pas tous les citer
parce qu'ils sont nombreux ce soir
soyez patient puisque on parlera avec
geneviève michon qui d'ailleurs est en
train d'écrire un livre sur les systèmes
agroforestiers marocain ô combien
passionnant géniaux et c est très très
inspirant avec geneviève peut-être qu'on
a un avis traçant collègue mohamed ali
triki gracile et s'il est dispo on
discutera beaucoup beaucoup de
l'arganeraie ce système agroforestier si
génial sur huit cent mille hectares à
l'est alors néo nazis marceau ouais bon
bah en fait l'idée c'est quand même de
réfléchir ou est-ce que se situe le
système racinaire d'un arbre ou est-ce
qu'il va se développer le système
racinaire d'un arbre est ce qu'il va se
développer en fonction principalement de
sa génétique est ce qu'il ya des arbres
sont des systèmes racinaires pivotant
perforant du sol est ce qu'il ya des
actes qui ont des systèmes racinaires
traçant des âmes qui font des systèmes
racinaires avec des multiples pivot
c'est pas si évident que ça est-ce que
c'est pas si évident que ça que ce soit
la génétique qui pilote en premier le
système de structuration du système
racinaire
en fait on s'aperçoit et ont ça dans
aperçu très très facilement après les
tempêtes notamment la tempête de 99 ou
alors les gros coups de banque il ya eu
en 2003 2011 que énormément de barbe
ceux des racines et quand il des racines
ont un système racinaire sous forme de
plateau est en fait la densité de la
partie minérale la densité du la roche
mère joue un rôle primordial dans la
capacité de développer les racines des
végétaux
donc plutôt que plutôt que se focaliser
uniquement sur la capacité génétique du
système racinaire il faut aussi
réfléchir
effectivement à des compacts et en
profondeur le sol pour permettre une
fissuration des parties minérales du sol
pour permettre au système racinaire de
décembre si vous avez un système minéral
très dense et compact étanche le système
racinaire jamais n'ira fracassé cette
partie minérale le système racinaire va
tout le temps se développer dans la
partie organo minérale winants dessine
nous parce que l'on nous pose la
question sous sol et avec 3 points
d'interrogation mais quatre destine nous
rapidement une lame de sous sol où c'est
possible ça ouais ça doit se faire en
fait une lame de sous sol zale viendrait
ici comme ça et puis en fait là une
espèce de dents en pointe comme ça va
faire circuler comme ça et donc on va
aller non pas mélanger les matières mais
on va aller simplement fissures et
fractures et le dessous est en fait
maître de l'air dans dans la partie dans
la partie organon minérale et donc faire
en sorte que la compaction des sols
soient moins importantes
en fait ça on le fait on n'est pas
obligés de le faire dans tous les sols
il ya des sols qui ont qui n'ont pas
besoin et les sols où il ya
naturellement de l'air dans soldes juste
en profondeur mais là on a vu les
majorités des endroits où on a implanté
donc dans des champs immenses qui ont
été cultivés et labouré pendant des
dizaines d'années on a systématiquement
des horizons de sol minéraux très
compact pour le revendre à un lien entre
un oui marceau donc ont un bon projet de
une bonne préparation du sol parce qu'on
a dit ça on a dit règle a écrit là il
faut pas qu'on rigole suivant plus chez
nous ils nous écoutent nous surveille
noisy mais bois tu dis les règles
moi moi je les mois je l'espère et moi
je le scribe ok pas de problème donc une
bonne préparation du sol
allez donc bon on dire elle dit on fait
pas de trou mais il va quand même
falloir enlever ou alors au moins
ameublir une partie de la terre pour
permettre au oui bien sûr juste un petit
coup de bêche en fait vous voyez dans la
partie en gagnant minérale j'ai pas
besoin de descendre profond en fait j'ai
besoin de juste de descendre
juste ce qu'il faut pour que la partie
racinaire puisse se mettre en place
voyez bon par exemple là j'avais fait un
petit peu de terre je vais la déplacer
et hop hop là ça marche pas tout à fait
comme je veux voilà
et hop je mets la terre à côté du trou
voilà ensuite qu'est ce que je vais
faire alain et ben je vais en profiter
pour planter mon pic et parce que si
j'attends de mettre la représenter mon
pays et je risque d'abîmer l'arbre donc
je vais planter compliqué je vais aller
l'asie est profondément et forcément oui
il va aller se mettre jusque dans la
partie minérale c'est que après que je
vais pouvoir commencer à positionner mon
arbre
magnifique je vais positionné au salut
salut l'argentine
on a à l'argentine qui est la tienne et
alain vidal or voilà là c'est une
question fondamentale est-ce que je pose
mon arbre au fond du trou où est ce que
je pose mon arbre au dessus du trou en
fait vous voyez c'est ce qu'il va
falloir faire attention c'est la zone de
jonction entre les racines et le tronc
qui s'appelle le collet ont souvent on a
on entend dire que le collet c'est une
zone un peu particulière où il ya besoin
d'air bon non faut arrêter avec cette
vision là c'est pas le cas
en fait là où il ya besoin d'air c'est
au niveau du système racinaire donc vous
pouvez dans un sol où il ya de l'air où
il ya beaucoup d r enterré le collet
s'empêchera pas l'arbre de pousser ça va
empêcher l'art de plus c'est
systématiquement quand le sol il est
compact quand il est hydromorphes quand
il est gorgé d'eau
donc il faudra absolument avoir de l'air
au niveau des racines
donc c'est pas systématiquement au
niveau du collet qu'il faut de l'air
c'est au niveau des racines
par contre c'est sûr que le col et il va
falloir le protéger et protéger comme
tout toutes les parties cambiale de
éventuellement de dr ben tu aimes faire
monter ou de monter en température c'est
sûr mais le col et c'est pas une zone où
il se passe quelque chose de particulier
dans la plante
donc voilà je vais positionner mon arbre
comme ça puis remettre ma terre donc si
je remets à la terre je me reprends
cette terre-là et puis je la remets en
place en la contactant légèrement voilà
il faut éviter d'avoir deux compacts et
la terre trop fortement la pluie s'en
chargera et garder un petit peu d'air du
système racinaire
une fois que vous avez fait ça vous avez
fait quand même la majorité du boulot
reste encore à protéger les arbres
protégés de l'arbre et protéger le sol
d'abord donc on va d'abord rajouter un
peu de brf donc que deus ex 2 brf donc
deux pas de paille à jouer en plus
libérée frangins pas trop ce terme parce
que du bois raméal fragmenté
on ne retrouve pas beaucoup donc c'est
souvent du bois broyé convient donc là
si on peut mettre un paillage de 12 cm
une paillage suffisamment épais non pas
pour lutter mais contre forcément
directement la pousse d'autres plantes
mais plutôt pour donner à manger et
protéger le sol et il ya et éviter
l'évapotranspiration aussi lui seul
éviter la perte d'eau dans le sol pour
permettre au système racinaire
développer d'ailleurs je voudrais bien
un truc un peu particulier c'est que
j'ai appris que les champignons
lignivores quand ils dégradent la
lignine des champignons donc ils
consomment les matières ligneuses donc
le dr f sur le sol des composés alumine
il libère une hormone qui s'appelle
l'auxine c'est une hormone qui est
fabriqué par l'arbre l'habituellement et
c'est une hormone qui est l'hormone qui
dès qu'ils débloquent les les processus
de multiplication cellulaire au niveau
des racines
en gros les hawks in stimule la
fabrication de racine ça voudrait dire
que le bois en train de se décomposer
stimule la fabrique un minéral les c'est
bien la terminer râle à sa place des
compacts et la partie minérale le plus
possible que vous pouvez avec votre four
chaud pêche ou autre bêche laisser là au
fond ne l'a recontacté que très peu et
puis après remettez la terre en annick
et minéral pas un organe ou minérale et
organique par dessus en laissant les
horizons bien dans leur position
effectivement si vous avez deux trois
arbres à planter il faut penser à
l'aider compact et un peu la partie
minérale si elle est compacté et vous
pouvez le faire à la main bon forcément
si vous avez des linéaires affaire il ya
rien de mieux que le tracteur pour faire
ça une fois que vous avez fait ça on
peut revendre votre tracteur en fait
mais gardez le gardez le pour garder le
pur pour la plantation
on parlait donc du coup tu disais d'être
à l'image d'une très intéressante parce
que le prêt à l'image c'est un petit peu
le même la même réaction tout à l'heure
que que savoir comment les les
mycorhizes se développe
l'intérêt du prg à l'image n'est pas
tant de belles limiter la plante est en
fait le pré l'image c'est quoi c'est un
mélange que l'on va faire de matières
minérales à base d'argile et de matières
généralement fermentescibles alors ça
peut être soit des purins soit l'idéal
c'est la bouse de vache les dames c'est
la bouche de vache pourquoi donc ce
mélange d'argile bouse de vache c'est un
mélange idéal que l'on va badigeonnez
sur le système racinaire non seulement
pour le protéger de la déshydratation
c'est dire qu'au moment de la plantation
forcément les racines voix à polaire et
quand on plonge le système racines
dans un mélange de boue de vaches et
d'argile tout d'un coup ils se
retrouvent dans un milieu extrêmement
favorable et protecteur ça fait comme un
espèce de manchot autour des racines et
dans la bouse de vache il ya des choses
fantastiques en fait les vaches elles
passent leur temps à brou paix et à
digérer et à digérer plusieurs fois ils
ont plusieurs estomac et elles vont
fabriquer des centaines de micro des
centaines de milles 2 millions de micro
organismes différents et souvent bien la
plante qui vont se retrouver être comme
non seulement des substances très
intéressant pour l'alimentation de la
plante bébé le printemps mais aussi
comme une espèce d'inoculum de la partie
racinaire c'est à dire que tout tout les
spores de champignons que la vache à
manger vont se retrouver être en contact
avec le système racinaire des plantes et
donc le système racinaire sera prêt à
rentrer en communication avec le sol est
prêt à se développer dans les meilleures
conditions
le prêt à l'image c'est peut-être
quelque chose qu'il ne faut pas
économisé c'est très facile à faire vous
prenez une grande poubelle de 80 litres
là vous mettez deux tiers d'argile un
tiers de bouse de vache vous mélangez
vous pouvez y mettre toute sorte de
poudre de perlimpinpin ou pas à
l'intérieur en plus éviter d'avoir des
substances 3 opté pour ne pas brûler les
racines et plongez vos racines dedans
avant la plantation c'est idéal
et ça favorise ça augmente encore le
taux de reprise
bon on est là on a mis cet arbre là le
système racinaire dans une zone assez
favorable et maintenant nous devons
protéger cet arbre est donc c'est là et
c'est maintenant que l'on doit ajouter
de cette gaine à l'égard de sujets qui
était particulier quand astique et on se
retrouve avec cet arbre la protéger
durablement qui se développera un peu
plus tard à l'intérieur de l'intérieur
de cette gamme la victoire c'est bien et
ouais mais tu vois ça c'est dans l'année
c'est le développement de l'année donc
forcément dans l'année il s'est
développé pas mal il ya il a développé
ses bourgeons il ay la fédé nouveau
rameau donc il est plus grand et dans
l'année se développe bien puisqu'on a
fait une belle plantation dans un sol
encore fertiles voyez le feuillage il
est quand même un petit peu à londres
encore il est quand même un peu protégés
même si on a quelques feuilles qui
sortent pas ça un peu à travers la
grille on a un feuillage protégé est qui
et qui limitera l'impact solaire les
premières années alors du coup alors la
question du paillage de le paillage
c'est un mètre carré à peu près 1 mètre
carré 10 12 centimètres sur un mètre
carré on voit aussi à graffer la
protection au piquet puisqu'on a bien
dit qu'il fallait claro bouge pour
développer son système racinaire à etc
on va à graffer parce que sinon mais le
chevreuil il va s'occuper de la
protection et de la faire la faire
valser très vite alors une chose dont on
n'a pas parlé mais il n'y a pas d'ordre
puisque toutes les règles sont
nécessaires
c'est la période 1 évidemment la période
de plantation
elle est très importante alors il est
vrai que sa mère disait qu'il faut les
arroser un petit peu pour coller les
racismes et on voit bien que d'arroser
ses sert à rien finalement alors après
il faut être très très précis dans le
geste de la plantation et que les arbres
poussent naturellement c'est aussi pour
ça qu'on va planter en début dé but en
fin d'automne on va planter en fin
d'automne faire attention parce qu'on
dit que les arbres prennent racine à la
sainte catherine
sauf qu'à la scène catherine maintenant
mais les arbres et les feuilles sont pas
tombés pardon il fait chaud
etc etc donc la sainte catherine on va
la décaler un petit peu et on va en
règle générale pouvoir puisque les plans
sont produits en pleine terre cette
génétiques végétales locales etc
donc on va plutôt planté début décembre
globalement on va planter début décembre
jusqu'à mi mars
ça dépend des régions comptera
évidemment pas les jours de pluie on
plantera pas les jours de gel
mais on préparera à l'automne on
préparait son sous sol rats en
conditions sèches bien évidemment et
notamment dans les sols argileux
on va pas faire de la pâte à modeler
donc on va attendre que le les cinq-six
premiers centimètres sur un peu
respectée au mois de septembre on va
faire le travail du sol à l'automne
poser les paillages et puis planter
tranquillement en décembre allez
l'attention de faut faire très attention
ne jamais planté dans un sol très
minéral qui après argileux qui et qui
fait une pub est un c'est à dire que là
c'est ça c'est extrêmement mauvais pour
le système racinaire de l'arbre d'être
plantés dans une cuvette d'eau quoi donc
c'est pour ça qu'on fait pas trop en
fait c'est pour ça qu'il faut pas faire
de trous si vous faites un trou vous lis
et les parois et vous construisez une
espèce de cuvette qui va rester presque
est en jeu tout l'hiver c'est pour ça
qu'il faut pas faire de troupes
principalement tient savez destiné un
petit gland voyez regarder la gauche
j'ai dessiné un petit gant pour pour
montrer effectivement encore une fois
délicat santé du système
vous voyez pas à signer air de la de
l'arbre en général en fait sur la
manière de se développer
et bien en fait on a on a une zone de
développement racinaire qui est pas
beaucoup plus importante en fait pas
beaucoup plus importante pourquoi parce
qu'en fait bas effectivement le pivot au
départ va structurer d'abord va se
structurer d'avoir très verticalement
dans la zone d'organes ou minérales
qu'après il va se développer et
l'essentiel du système racinaire de
toute façon du végétal les 80 90 pour
son système racinaire végétal restera
dans cette zone en gagnent en général il
n'y aura que quelques petites radis ciel
très fine et hyper efficace pour aller
pomper de l'eau qui descendront dans la
partie minérale
ok très bien d'où l'importance avec ses
techniques de la période de mettre le
bonheur au bon endroit et je vois des
commentaires mais non non on mais si on
met le paillage à l'automne si on plante
début d'hiver et quel que soit l'endroit
quelle que soit la situation quelles que
soient les conditions à partir du moment
où l'arbre qui est adapté à la station
dans lequel on va le mettre avec tout ce
qu'on a vu sur la génétique il n'y a pas
besoin d'arroser ce qui souvent ce qui
fait défaut c'est le paillage il y en a
pas il y en a pas assez
il ya une graminée énormissime qui
pousse au pied de l'arbre parce qu'il a
bougé il est vrai que le paillage de
bois broyé avec des sangliers ça peut
poser des problèmes parce que parce que
dès qu'il ya de la vie et notamment des
vers de terre les sangliers vont arriver
très vite
qu'est ce qui nous manque encore là dans
cette plantation
qu'est ce qu'on n'a pas vu alors on a un
pic et on a une préparation de sol on a
un bon plan
on a un bon projet on a une bonne
technique de plantation évidemment mais
c'est pas encore gagné peut-être falloir
vivre encore suivra effectivement
continuer à désherber la partie la
partie autour de l'arbre a essayé de
donner quelques coups de les quelques
coups de minettes qui limiteront la
concurrence des systèmes herbacée au
pied de vos pieds du végétal sur les
premières années
et puis après il va falloir aussi
accompagner la structuration et dans sa
formation parce que certaines fois les
arbres même planté jeunes comme ça font
quelques petites erreurs structurel
qu'il pourrait qu'ils peuvent avec juste
un coup de sécateur être évités quoi
donc il va falloir effectivement
accompagné l'arbre et lui faire une
petite taille de formation
c'est une histoire de formation c'est
l'accompagnement donc de la
structuration de sa propre architecture
pour l'adapter au milieu
yoann koala absolument alors je vais
essayer de résumer donc le suivi on
n'insistera jamais assez on s'est donné
on a planté 800 arbres ce soir à grande
échelle donc on a mécanisé évidemment on
s'est donné 97 % de réussite et on y
arrive on y arrive assez bien et tout à
chacun est heureux 1 2 2 c'est aussi le
dialogue entre l'opérateur et le
planteur d'expliquer pourquoi telle
protection pourquoi cet éclat pourquoi
ce choix de plans etc
c'est un temps gagné enormissime
fondamentalement donc si on fait un
petit résumé je vais essayer de le faire
il nous faut un bon progrès il nous faut
un bon plan une préparation du sol
adéquat un super paillage une technique
de plantation une protection un piqué
une période une bonne équipe
évidemment la corvée avec le repas à
midi et s'est appuyé l'organisation du
chantier
et puis le suivi je crois que je crois
que j'ai rien oublier de suivi alors la
plupart des opérateurs garantissent
pendant trois ans on a eu une réunion
sur les suites à donner à la question du
des plantations d'agroforesterie en lien
avec le carbone et biodiversité
on réfléchit moi j'ai proposé en tout
cas et réfléchir à proposer une
décennale c'est à dire que les
structures s'engage pendant dix ans avec
avec celui qui plante c'est à dire qu'on
met en place le plan qui va bien avec
les techniques et les fournitures qui
vont bien que pour que dix ans après
camp des arbres vigoureux 5 qui pousse
qui donnent satisfaction et qui
répondent à tous ces objectifs là dans
la sous- sol surtout pas en décembre
juste avant la plantation puisque je
vois une d'une remarque là
potentiellement le sun zfs a beaucoup
trop humide
il est des années sèches mais
globalement le travail du sol ça se fait
plus tôt à l'automne mais même avant
plutôt à l'automne on laisse tout ça se
reposer tranquille en conditions sèches
et puis après on va planter parce que
mettre une souffleuse dans un sol humide
ça va être une catastrophe
absolue donc si vous pouvez
éventuellement la sphère l'année d'avant
de la préparation du sol c'est pas mal
aussi de vraiment efficace de faire la
préparation de sol de l'année d'avant de
poser le paillage l'année d'avant et
vous arrivez le sol y les brumes le
beaucoup plus souple et c'est très
facile de planter les uns prennent
beaucoup mieux il ya moins de manque
d'eau parce qu'en fait le système s'est
mis en place en fait ainsi le brf a
commencé ou là le paillage a commenté à
décomposer à se structurer
c'est c'est ça peut être une bonne chose
de préparer le sol l'année d'avant si
vous n'avez pas les plantations
si vous n'avez pas les arbres tout de
suite
bon et bien voilà on a fait le tour
c'est lors de ces leurres de boire un
coup à jouer au bridge est oublié de
prendre un verre j'espère que vous êtes
tous équipés et j'espère que vous avez
soif
parce que c'est pas parce qu on n'arrose
pas les arbres que nous les rappelons le
les plantes comme on dit les plantes
sont des productrices et nous ne sommes
que de modestes de modèles sans vapeur
sommateurs 1 on me pose la question de
savoir s'il y aura un atelier sur le
suivi mais pourquoi pas on va y
réfléchir le suivi on le fait aussi pas
mal dans les formations on le fait aussi
beaucoup sur le beaucoup sur le terrain
sachez qu'on est en train plus que de
réfléchir on est en train de finaliser
un plan de formation on avait déjà prévu
un petit peu de basculer une partie des
formations en visio là du coup
l'actualité nous y oblige donc dès
demain ou après demain on va commencer à
faire des annonces pour suivre le cycle
de vision on se retrouve pour mémoire
jeudi matin avec geneviève michon non
non je crois que dit une bêtise et
former des marc-andré sellos aussi je ne
déniche un marc-andré s'adossant à vous
regarderez nos programmes parce que je
croyais les connaître par coeur mais je
les connais pas par coeur j'ai rangé ça
et puis après pour aller plus loin
puisque là on commence à préparer un
petit peu les sujets comme vous êtes
très nombreux à nous le demander d'aider
des cycles de formation de trois heures
répétées sur des sujets précis sont à
l'organisation pas mal sur la
viticulture puisque c'est le sujet sur
lequel il ya beaucoup beaucoup de
demandes mais aussi sur l'élevage le
maraîchage les techniques effectivement
de taille de suivi de plantations les
travaux peut-être les travaux en verre
pour la ville marceau ouais ouais ouais
on pourrait prendre et part ça les
travaux ouverts pour la vie il vous avez
bonne grosse dizaine de formations qui
du coup sont annulées et j'espère vous
retrouver avec des formations on
aimerait faire les formats avec pas trop
trop de monde en même temps d'une
seconde personne quand ça arrive c'est
interactif etc liées justement avec le
format de tablette là donc proposer les
choses je vais essayer peut-être d'aller
aussi dans quelques vignobles avec une
autorisation
ça se négocie pour aller faire quelques
petites vidéos et vous montrer quelques
petites vidéos et puis j'ai entendu j'ai
entendu cette volonté-là de d'avoir
quelque chose dans la taille de
formation des arbres ça c'est quelque
chose que je pourrais aussi faire sous
forme de vidéo pourquoi pas ça pourrait
être intéressant en tout cas on y
travaille
c'est ce et c'est du boulot parce que
construire construire des systèmes
pédagogiques qui sont efficaces à
l'écran comme ça c'est pas toujours
évident et bonbons voilà on est dessus
et on va vous proposer des choses sympas
dans les prochaines dans les prochaines
semaines j'espère que vous retrouver
nombreux et venir partager partager
toutes ses connaissances là qui je pense
peuvent
sincèrement vous faire progresser dans
vos pratiques du dialogue
la seconde est encore un mois un mois et
cran après on se retrouvera un petit peu
dans les domaines qu'il y avait une
commentaires b oui bien sûr le couvert
végétal
mais non on n'oublie pas les céréaliers
vous inquiétez pas oui pardon on
n'oublie pas du tout les céréaliers il y
aura des choses aussi pour les
céréaliers
il ya des choses communes oui le suivi
ces on plante pas un arbre qui ont dit
tiens on ira voir dans deux ans si ça a
marché dans trois ans le suivi on
n'insistera jamais assez au delà de la
taille de formation l'un sans oublier un
chevreuil un tracteur un petit défaut on
remet tout en état tout de suite parce
que si on y retourne trop longtemps
après on risque d'avoir de très
mauvaises
très mauvaise surprise donc j'ai regardé
le programme là j'ai enfin trouvé le
programme donc sachez qu on se retrouve
demain à 14 heures avec marc-andré c'est
l'os
demain à 14 heures avec le grand
l'immense c'est l'os et puis jeudi matin
9 heures avec geneviève michon à l'ailé
puisque immense je sais même pas comment
la donne et geneviève c'est grandiose
vendredi matin marcel bouchez avec
françois mulet donc là ça va être quand
même le duo de choc le flou et le marcel
là je pense que on est pas on n'est pas
sorti de l'auberge en est on va pas pour
l'apéro à mille îles à rogner jusqu'à la
fin on y est pas jusqu'à puisque à 14
heures on a le tome 2 on a le tome 2 de
l'arbre et la matière et la manière de
bruno sire bains vendredi après midi
donc autant vous dire un programme
chargé bon ben voilà oui c'est vrai que
c'est interdit de picoler on se rase le
gosier après avoir parlé et nous on ne
peut pas boire d'eau minérale parce que
l'eau minérale sanou lessive et c'est
pas du tout bon et en plus je n'ai pas
la télé et on n'est pas la télé
j'en ai pas à la télé et les bouteilles
on sait pas quoi en faire
et puis c'est important on pense à nos
amis à nos collègues agriculteurs
paysans à nos amis et nos collègues
chercheurs trouveurs technicien
conseiller et puis aussi un petit salut
on a fait venir guillaume manche à dos
du da rold et puis à tous nos copains
nos collègues chefs chef cuistot et qui
met en oeuvre qui met en scène tous ses
produits sur sol vivant
bon allez on en reste là merci dylan
merci vers de terre merci les amis
marceau a bientôt a tenu bon et cria
jours
bonne continuation bonne soirée à vous
et à demain sur cette même chaîne demain
avec marc-andré sellos j'aurai le
plaisir d'animer d'essayer d'animer
j'espère que si tu nous entends tu les
entends forcément ça lui marco et met
une belle cravate mais de toute façon tu
n'as que des belles cravates donc nous
ne risquons rien soyez forts soyez
charge ne changeait rien resté confiné
buvait des coûts bonne soirée à très
vite sur cette même chaîne salua du
schatz à tout ça
ciao ciao

Partager sur :