Des insectes & des trognes !

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (15 mars 2021) - Bruno Meriguet - Durée : 153 minutes
Icone categorie objectif.png Agroforesterie, haies

Thumbnail youtube 6Nolk7f9vpg.jpg

Avec Bruno Meriguet.

Les paysages à trognes constituent des écosystèmes qui accueillent de nombreux organismes et en particulier des insectes. Au-delà de leur diversité, les insectes nous révèlent la complexité des interactions qui se jouent à différentes échelles dans ces milieux.


En partenariat avec Arbre & Paysage 32.


https://trognes.fr


Annexes

Transcriptions

bonjour tout le monde sur youtube merci

de nous suivre pour cette 3ème
conférence de notre cycle sur l'épreuve
vous étiez là avec dominique mansion
avec hervé corée et maintenant on est
ravi de vous proposer cette conférence
sur les insectes et les trognes avec
bruno mais les gays qui donc se
présentera lui-même juste après bruno
munich et qui travaille à loki et qui a

Afficher la suite

beaucoup travaillé avec la et certaines

notamment et les veilleurs de trognes
donc à la fois un scientifique de on va
dire de la boe de terrain et la prime
est particulièrement propice a toujours
des changes
je lui laisse la parole sans plus tarder
et comme d'habitude vous pouvez mettre
vos questions sur le chat si elles sont
pertinentes si c'est le bon moment je
les transmets à l'intervenant et s'ils
n'ont pas de soucis on aura un temps
pour discuter ensuite à la fin et toutes
les questions seront toutes les
questions pertinentes qui sont en
rapport avec le sujet traité sont
évidemment traiter
voilà merci encore d'être ici et bonne
conférence à vous d'être au niveau de
comment comment la crème peut accueillir
les les insectes
bonjour bonjour tout le monde à nouveau
désolé pour ce petit soucis de connexion
qui vous a fait vous perdre pendant un
instant on est là on est de retour pour
va bien c'était juste une petite coupure
et je laisse bruno donc reprendre la
présentation bonjour à toutes et à tous
donc je rappelle bruno mary guerre je
suis entomologiste à l'office pour les
insectes et leur environnement c'est une
association qui veille à essayer de
préserver les insectes dans leur
environnement
c'est une association nationale et moi
je vais vous parler des insectes et les
trognes est peut-être un peu plus des
coléoptères et des trognes je
m'intéresse à ces insectes parce qu'ils
sont liés à tout ce qui est lié aux
vieilles forêts et donc je vous en ai
les découvrir et puis on va on va partir
comme ça c'est loin
on va s'éloigner des insectes revenir
aux trognes et voir qu'il ya quand même
plein de choses qu'il est qui les lie
donc cette troisième conférence dans le
cadre de l'année des trognes la première
c'était avec dominique mansion sur la
découverte des diversités des trognes et
comment on pouvait selon les essences
faire des projets avec denis covès vous
avez regardé un petit peu examiner
d'autres aspects des trognes entre
autres les relations avec les
champignons les relations les
différences entre mille forêts tempérées
on est plutôt avec des essences
pionnière forêts tropicales et donc moi
je vais vous emmener découvrir les
insectes
hélas la matinée là on va d'abord faire
un petit tour de reprendre débat sur les
insectes
parce qu'on va s'apercevoir en fait
qu'il ya des choses qui paraissent
évidentes et qui ont pleins
d'implication très intéressante
et puis on va regarder dans une trogne
ou est ce qu'on peut trouver des
insectes
où sont les lieu d'interaction après on
je vais vous proposer d'aller faire un
petit portrait robot des coléoptères qui
sont liées aux trognes et puis on va
regarder comment dans le temps les
trognes acquièrent ces habitats qui sont
favorables aux insectes
avant de prendre un petit peu de recul
et d'aller voir ce qui se passe au
niveau du paysage
voilà donc d'écouter on c'est parti on
va voir si ça se passe bien je vais
vérifier que j'ai mes repères
mais que ma diapos bien passé et ben
voilà c'est formidable donc un petit
rappel les les insectes
c'est un groupe d'animaux dit à pattes
articulées qui vont avoir comme
caractéristique donc en général tout
petits et pour les différencier des
autres petits animaux à tapas pattes
articulées que sont les crabes les mille
pattes les araignées et cgg habitude de
dire qu'il faut savoir compter jusqu'à
trois puisque on a des animaux qui ont
trois paires de pattes une personnalité
mon curseur voilà que je vais passer en
pointer s'il veut bien il peut pas ton
qui donc trois paires de pattes de
perdre elle est une paire d'antennes
en général quand vous avez un animal qui
est comme ça c'est un insecte
et puis il a aussi un corps en trois
parties une tête au thorax qui portent
tous les appendices moteur et puis
l'abdomen voilà donc ça c'est l'insecte
théorique et on va on va quand on va
parler d'insectes on va parler de ça
alors là de le deuxième élément qui est
important à avoir en tête c'est le cycle
biologique parce que ce cycle biologique
il va avoir des implications en termes
de d'interactions avec les trognes avec
les armées avec leur milieu
alors le la base du cycle biologique
c'est à l'encontre du mâle et la femelle
ici on a un lucane cerf-volant et le
mâle et la femelle vont se retrouver à
partir du mois de juin juillet on dit
les mâles se bat c'est pas toujours
c'est pas toujours fréquents et il va y
avoir un coupe le mans est ce que
j'arrive
voilà un accouplement et la femelle va
aller pondre à partir du mouv à partir
de l'accouplement elle va aller pondre
en général sur un vieux tronc ou à ras
du sol ou dans une souche mortes et donc
elle va déposer des oeufs et elle va
déposer d'ailleurs d'assas moment là en
même temps des spores de champignons qui
ont commencé à travailler avec le bois
et qui vont permettre à l'alarmisme
rires et larmes elle va mettre
excessivement longtemps à réaliser son
cycle biologique
c'est à dire qui elle va rester entre 3
et 5 ans dans le sol en faisant des mute
croissance c'est à dire que tous les
tous les insectes pour grandir il change
de peau on a vu le crap qui me sont les
araignées mulet les coléoptères mu et
donc c'est la larve qui va grandir qui
va faire c'est mu qui va se nourrir du
bois en mélange avec les champignons et
aux goûts de plusieurs années pour le
pôle ricanant c'est pas une généralité
vous lave pas dû lui cannes mais si on
on parle d'autres insectes ils peuvent
le faire leur cycle en allant le lucane
lui il prend son temps et à la fin de la
dernière année à l'automne précédent le
mois de juin où l'adulte a émergé il va
se mettre au coq il va se métamorphoser
ses terres comme le papillon en fait
vous pouvez faire le parler avec le
papillon
il va se mettre en chrysalide c'est très
évident à les emballer dans de la terre
et de la sueur et à partir de là
l'adulte va émerger en mai juin et va
chercher un autre adulte pour
s'accoupler
donc ça c'est le cycle biologique et on
voit déjà la queue le milieu de vie
d'adulte c'est à dire ici à l'extérieur
n'est pas le même que celui de vie de la
larve
et ce n'est pas le même régime
alimentaire le lucane cerf-volant va
relativement peu s'alimenter et il va
aller par exemple chercher ce qu'on
appelait des coulées de sève ou des
choses qui vont être légèrement sucré
mais qui va lui va pas les chercher par
du pollen voit le cycle biologique des
insectes que j'aimerais maintenant vous
ramenez on va on va les voir c'est la
diversité des insectes en france parce
qu'on va pas partir et on n'a pas besoin
de partir très loin et la ramener au
regard de la de la diversité des autres
organismes en france alors là c'est une
liste qui exclut qui compte très très
mal les bactéries et autres micro
organismes
mais on voit que les animaux animalia
c'est quasiment cinquante mille espèces
en france métropolitaine
et si on se regarde ce que représentent
les insectes des insectes ses quarante
mille de ces cinquante mille espèces
donc les insectes c'est une très très
grosse proportion de la richesse
spécifique de la diversité en espèces de
la faune de france mais on est là on a
tendance un petit peu à faire la
confusion richesse spécifique et
biodiversité et on va essayer de
clarifier tout de suite cette notion
avec le fait que la biodiversité ça
correspond à tout ce qui est vivant sur
terre et à ses interactions
on n'est pas juste a dénombré des
espèces mais on est bien dans la
diversité des interactions et la
multiplicité des interactions et ça va
relativement loin puisqu'en fait la
diversité la biodiversité s'intègre la
diversité génétique au sein d'une d'un
organisme ou au sein d'un organe
ça comprend la diversité des espèces
mais on peut imaginer aussi qu'on a une
espèce avec différentes populations
répartis sur un très grand territoire
c'est aussi la diversité des communautés
comment les groupes d'organismes sont
composés on peut imaginer un paysage où
on a dû lucane cerf-volant du
châtaignier et d'autres essences et puis
un paysage où on n'a pas de châtaignier
mais d'autres essences végétales
quelques les chaînes telles que dû être
et c'est donc la composition des
communautés écologiques fait partie
aussi de la biodiversité et après on a
les écosystèmes donc ces grandes
structures
ouah après les bio donc c'est à dire les
grands paysages les types toundra les
paysages de type désert et enfin à
l'échelle de la biosphère
c'était l'ensemble de ces interactions
car même des organismes qui on pourra
considérer comme en présentant deux
milieux marins vont avoir des impacts à
long terme et à grande échelle
afs par rapport à d'autres voilà donc
moi revenir à la notion de
l'un d'insectes alors là les
interactions un exemple d'interaction
tout petit comment ils joly il est pas
mal ça vous le connaissez sûrement pour
certains sont légales on va trouver sur
le sur le chêne et segal en fait elles
sont le résultat d'une d'une piqûre par
une toute petite guêpe et une réaction
du juge duchaine le donc la toute petite
guêpe c'est bio risa pallida donc
vraiment une toute petite bête
et donc quand elles piquent le le cnl le
pic pas juste pour se défendre elle
pique pour pondre un oeuf et l'arbre va
réagir en conséquence
en formant et en développement du tissu
végétal et là on imagine déjà la
complexité de l'interaction pour que
l'arbre et la guêpe réussissent à
obtenir ce résultat là puisqu'on peut
imaginer que très anciennement au moment
du début de l'interaction à l'échelle
des temps géologiques entre les insectes
et les arbres
cette guêpe ou l'ancêtre de cette guêpe
tondait dans les tiges et les larves se
développer et la branche moore et on
peut y voir la libye et dans les
réactions de type galles c6 dodge n on
estime que maintenant l'ailé et gagnez
une co évolution où l'arbre se défend en
développement du tissu mais en évitant
de perdre une branche ou un ensemble de
feuilles
donc voilà donc là c'est bio risa
pallida qui fait ça galles et derrière
ça il faut savoir qu'il ya un insecte
qui est parasites d'égal de bio risa pa
leed
c'est ce petit charançon donc la famille
des cures culioli des turcs ulliot ville
aux us et donc lui est dépendant de la
présence de la gale pour réaliser son
cycle biologique
on imagine bien que dans un paysage ou
bio risa pallida disparaît cette espèce
qui part disparaît et c'est aussi cette
notion d'interaction qui illustre
d'une façon la biodiversité et on va
voir en fait que c'est le la
biodiversité c'est un petit peu une
pierre angulaire de la façon dont on va
examiner les trognes et les interactions
trogne insectes le voilà donc on va
revenir à noosa à nos insectes et ce qui
est intéressant noir donc on a à peu
près 40 mille espèces en france et sur
cette quarante mille espèces
on a quatre très gros groupes qui sont
les coléoptères on va les revoir
coccinelle hannetons lucane cerf-volant
les mouches donc les diptères parce
qu'ils ont deux ailes au lieu de quatre
mais c'est l'exception qui confirme la
règle
les guêpes abeilles et fourmies qu'on va
appeler les hyménoptères qui ont les
ailes marié et puis les papillons qui
s'appelle aussi les lépidoptères avec
des airs qui portent des tuiles des
écailles d'où le nom scientifique
lépidoptères et ses quatre groupes là il
constitue déjà presque plus de 80% des
espèces d'insectes présent france alors
il y en a beaucoup qui sont très petit
il y en a quelques-uns qui sont très
gros qui sont très visibles et puis
après on a effectivement des groupes de
moins grande taille par exemple des
criquets sauterelles ou il ya 200
espèces en france les punaises qui sont
un peu plus gros et qui pose un certain
nombre de soucis en terme de de
phytosanitaires effectivement qui sont
autant vectrices d'un certain nombre de
maladies pour les végétaux bon de toute
façon il ya toujours des réactions
positives et négatives indien voilà et
dans nos insectes donc tous ces insectes
là les quatre groupes sont des insectes
qui ont le même cycle biologique que le
lucane cerf-volant c'est à dire des
oeufs des larves qui ne ressemblent pas
aux adultes et une chrysalide ou une 9
et un adulte qui est très différent dans
les autres groupes qui restent au lait y
en a quelques-uns qui fonctionne pareil
mais ce sont essentiellement des
insectes dont le jeune va ressembler à
l'adulte
sauf qu'il aura pas d'elle on est
l'exemple du criquet ou de la sotra
voilà et donc on va s'intéresser un
petit peu à ces quatre groupes là parce
que ce sont les plus conséquents et ça
nous permet une entrée en matière sur la
notion de là les voir ce qui se passe
dans les troubles
on va passer la vie au point suivante
donc on va aller voir nos nos insectes
des trognes un petit peu en détail
alors là j'ai pris quelques exemples
juste pour remettre un petit peu donc
voilà donc les guêpes abeilles et
fourmies nos hyménoptères donc on va
retrouver par exemple dans les dents les
trognes et dans les vieux armes
cette grosse abeilles qui est une appel
la bei charpentières d'ilocos paviot
l'acea qui est un insecte qui va aller
faire des galeries dans les vieux bois
dans le bois assez dégradé pour y faire
son nid mais c'est également et là on le
voit dans la photo un insecte qui va
butiner donc on pressent déjà qu'on va
avoir des insectes qui vont interagir de
différentes façons avec la trogne et qui
vont interagir avec le milieu qui les
entoure à côté je vous ai mis donc un
papillon avec la chenille est ici il n'y
a pas beaucoup de papillons qui
interagissent directement avec la trogne
en partie la partie vieux bois de la
chronique ce sont essentiellement des
papillons de relativement gros diamètre
qui vont être foreurs degois et qui pose
quelques soucis ici c'est l'art de cossu
gars de bois dont qui est une très
grosse sony et qu'on trouve dans les
vieux arbres clcd de photos côté d'un
vieux sol dans les autres deux groupes
non je vous ai parlé de pia les mouches
alors ici et donc les mouches comprend
mouches moustiques moucheron et c'était
un très gros groupe et on a ici un
insecte donc qu'on appelle ainsi hrw qui
est une mouche qui ressemble à un gay
mais qui n'en est pas une et dont les
larves vont se développer dans l'est
dans les cavités terreau dans les zones
légèrement humide où il ya de la matière
organique en décomposition des matières
organiques végétales en décomposition
et c'est un groupe nous a retrouvé comme
indicateur de la qualité des habitats
forestiers
voilà et adroit le dernier groupe le
coxeur hannetons lutins de cerfs-volants
ici donc les coléoptères avec leurs
caractéristiques ce qui est d'avoir des
premières paires dell qui est durci ce
clairifier renforcer et en dessous une
paire dell qui pour un certain nombre
d'espèces leur permet de voler mesila
l'espèce illustré c'est la petite biche
proche du lucane cerf-volant
donc là on a vu les quatre grands
groupes d'insectes qu'on va et vos pieds
et on va continuer je ne sais plus ce
que je vais vous raconter
voilà oui ça peut effectivement le on
l'a vu avec le brésil au kop par exemple
on a une une des interactions qui sont
diversifiées chez les insectes et on va
très bien avoir des actions vis-à-vis du
bois et vis-à-vis du milieu extérieur
je voulais déjà ni avec le lucane
l'adulte l'avons pas vivre forcément
même endroit et donc il va avoir besoin
d'un milieu d'une certaine complexité
pour toutes les interactions dont il a
besoin pour assurer sa survie et le
cycle des générations alors la
pollinisation c'est le service rendu à
l'homme mais aussi à la nature et aux
autres espèces c'est à dire qu'une
espèce va venir butiner récupérer du
nectar et emporter du pollen qui va les
déposer sur une autre fleur et c7
pollinisation c'est le résultat d'une
très longue évolution plantes insectes
sa date de plusieurs millions d'années
j'ai plus les chiffres en tête où
effectivement la diversité des espèces
s'est mis en place en même temps que la
diversité des plantes à fleurs c'est
vraiment une interaction qui est longue
dans le temps et qui est essentiel pour
un grand nombre d'espèces végétales
on parle vraiment de mutualisme il ya
des espèces de type bourdon abeilles et
j'ai pas assez insisté quand je parle d'
abbey je parle d'abeilles au sens très
large c'est à dire
pas que l'abeille domestique ou les
variétés d'abeilles domestiques mais
bien deux en france de près 300 espèces
ou même plus d'abeilles solitaire qui
vont vivre en petites communautés voire
en par individu isolé et donc il ya
beaucoup de ces espèces qui sont
dépendantes de la présente des plantes à
fleurs en tant que ressource alimentaire
et un serbe d'espèces de plantes à
fleurs qui sont dépendantes des insectes
pollinisateurs pour assurer la
fécondation
c'est pas le cas de toutes les essences
mais c'est le cas d'un grand nombre
on va avoir aussi de notre point de vue
d'humains des interactions qui vont être
de type trois prédateurs et un terme
d'équilibré des tic des écosystèmes
lorsqu'on a une espèce qui se met a
complètement dominé un un écosystème
équivalent eu d'une certaine façon
prélevez faire beaucoup d'égards on
pense aux criquets migrateurs qui ravage
tout sur son passage en termes de
végétaux on pourrait prendre un exemple
de plus récent que certains d'entre eux
ont déjà peut être vu c'est la pyrale du
buis qui est une espèce de papillon qui
est originaire d'asie et qui a été
introduite de proche en proche ou par
transfert de veto dans l'est de l'europe
et qui a gagné quasiment toute la france
en cinq six ans et cette espèce n'ayant
aucun prédateur ni aucun organisme qui
trouvait à son horaire suffisamment
cette espèce a complètement ravagé et
détruit une grande proportion des
populations d'huiles naturelles et dans
la mesure où ils avaient tous manger
derrière il ya eu le déséquilibre et on
retrouve maintenant des populations de
lui qui reprennent un petit peu du poil
de la bête parce que pendant presque un
an ou deux ans la pyrale du buis n'a pas
eu assez à manger ils n'ont pas pu
assurer leur le cycle des générations
donc voilà il ya des dyades et dynamique
et on peut imaginer un écho si un
écosystème en équilibre même si c'était
cet équilibre il est en mouvement il est
dynamique il est jamais fixe plus il ya
d'interaction plus il ya d'attraction
pro prédateur - l'écosystème est remis
en
remis en danger mais voilà qu est-ce qui
a d'autres alors effectivement un
élément que je voulais aborder avec vous
c'est là le fait que dans les stratégies
de reproduction chez les insectes
on est sur une stratégie de reproduction
avec de très nombreux descendants et
donc inévitablement le but c'est que y
ait plusieurs descendants qui arrive à
l'état adulte et qui se reproduit mais
il y a beaucoup de pertes et donc cette
la compétition proie prédateur est la
preuve la prédation par des organismes
de type oiseaux insectivores par exemple
est complètement intégrée dans la
stratégie de reproduction des insectes
de toute façon tous les organismes qui
n'ont pas réussi à se reproduire ont
disparu et donc en termes de d'écologie
on ne constate on ne voit maintenant
devant nous que les espèces qui ont une
stratégie pour lesquelles il ya eu des
résultats de génération en génération
pendant des millions de génération
d'hommes assis nous voilà voilà
il le dernier point là effectivement la
minéralisation de la matière organique
c'est un point très important parce que
les insectes entre autres les insectes
qui vont manger du bois on va revenir
sur les définitions dessus des insectes
qui vont manger du bois ils vont
participer à la transformation de la
matière organique à la fragmentation de
la matière organique en interaction avec
des champignons et des bactéries
et ils vont participer à la fertilité à
la fertilité des sols et à la alors à
leur qualité donc ils vont participer à
permettre de nouvelles interactions sur
les sols qu'ils auront participé
enrichir je sais pas si je suis assez
explicite
voilà donc en gros la multiplicité des
interactions est le support de nouvelles
interactions et donc il ya le milieu va
se constituer va se créer au fur et à
mesure des générations d'interaction
voilà
lou est ce qu on a quelques quelques
questions oui bruno et ben écoute on a
une question n'est pas vraiment une
question émerge de tes réflexions sur
l'âme sur l'évolution et noyé les cycles
entre prédateurs et proies et notamment
une interrogation sur la pyrale du buis
et comme quelqu'un qui ne lui mais c'est
étonnant ça pour une de flinguer en gros
le matériau de sa reproduction de sa
pérennité
donc quelqu'un d'autre répond oui
m'enfin les mains fait pareil et c est
ce que tu pourrais nous parler de très
brièvement de ces mécanismes de proies
prédateurs et qui favorisent ou pas la
survie d'une espèce
pour moi la pyrale du buis est un très
bon exemple de l'espèce qui risque de
disparaître complètement
c'est à dire que cette dynamique de
population y absolument pas d'intention
derrière cette dynamique de population
est elle la réguler elle a alors être
que le terme de régulation et je ne sais
pas c'est là les interactions avec les
autres espèces mises à part ça plante
hôte et son nul et donc ils consomment
vu qu'à beaucoup de descendants ils
consomment tous et il n'y a pas de
ressources pour la génération d'après
donc on peut imaginer que dans un
écosystème de taille relativement
réduite une île où il y aurait la pierre
à l'ubu arriverait elle mange tous les
nuits la génération suivante n'a pas de
ressources pour se reproduire pour
croître et se reproduire et donc la
pyrale disparaît on est sur un mécanisme
typiquement d'espèces qui peut
disparaître spatialement là c'est juste
le fait que la pyrale du buis soit sur
un très grand territoire et que on peut
imaginer que dans certains secteurs
moins consommatrices où il ya des
individus qui vont être moins gourmand
où ce mois se reproduire ou être régulé
qui va permettre un équilibre entre la
ressource et lara le nombre d'individus
de l'espèce etc
c'est intéressant parce qu'on a tendance
à voir ce comportement complètement
prédateurs et au final contre-productif
uniquement pour l'humain avec une espèce
de vision parfois un peu idéalisée de la
nature et ont très bien que la nature
n'est rien d'autre qu'une somme de
hasard et de prédation mai donc tu nous
confirme bien que même une espèce
animale que complètement ce
s'autodétruire c'est pas grave tant en
terme en termes de mécanismes on a un
exemple là pour moi qui est assez
parlant de d'espèces qui peut dés qui
peut détruire sa ressource et c'est ce
que j'essayais d'expliquer au cours de
l'évolution et on n'est pas sur une
intervention sur l'évolution même s'il
ya des questions qui en émergent les
espèces qui auront détruit leur
écosystème et détruit toutes les
ressources dont diamants ont disparu
donc la pyrale du buis alors elle a une
aire de répartition très racistes etc
mais la détruire sa ressource et
éventuellement condamner la population
en question et ça pose toute la question
de comment les espèces trouve un
équilibre entre le nombre d'individus et
le les pressions qui peuvent exister des
predators et le est là et la ressource
voilà je pourrais prendre un autre
exemple d'un d'alors on s'éloigne un
tout petit peu on a des gros coléoptère
qui sont des parasites des abeilles
solitaires qu'on appelle les vélos et
enf le beau et le mélo et sa larve va se
développer au détriment d'une larves
d'abeilles solitaire ou d'un nid
d'abeilles solitaire mais pour que la
larve gagne le le nid de la bei
elle a pas d'elle et l'adulte qui est
sorti ne sait pas où la bei va répondre
donc la stratégie le mécanisme qui
marche c'est l'adulte se nourrit pont
énormément duff entre 4 et 12 1000e
les larves éclosent et monte sur les
plantes à fleurs qui sont juste à côté
et vont essayer de s'accrocher aux
abeilles qui vont venir butiner
donc c'est vraiment du hasard du hasard
mais avec tellement d'individus qu'au
final il ya une large qui inverse et
s'accrocher à une abeille à la bonne
espèces et elle va pouvoir faire son
cycle biologique
si la larve s'accroche un papillon ou à
une autre espèce d'abeille
eh ben elle pourra pas faire son cycle
biologique parce que c'est pas elle peut
pas c'est trop différente ce que ce
qu'elle sait faire avec les ressources
génétiques épigénétiques pieds là donc
voilà les insectes l'essentiel pardon la
stratégie c'est essentiellement de la
quantité de défendons hector qui en est
on sûr peut-être des questions vives
voilà d'accord donc on peut imaginer que
si chaque l'a retrouvé se trouve à une
abeille pour ce pur pour venir dessus et
bien un moment avait consommé l'an sur
consommerait leurs ressources et donc il
ferait disparaître les abeilles
disparaître eux-mêmes donc la mortalité
des jeunes individus fait paradoxalement
presque partie de la survie
la stratégie là c'est ça parce que c'est
très compliqué de trouver une abeille
ont fait beaucoup de descendants et la
pyrale du buis on peut aimer alors s'il
n'y a pas d'intention je répète mais on
peut imaginer que la pyrale du buis
n'ayant pas de prédateurs pour or
pourrait avoir comme stratégie pour
survivre de limiter le nombre de
descendants pour pouvoir s'en sortir et
pouvoir avoir de la ressource pour les
générations suivantes vous m'excusez 30
secondes
je suis dans tout cela et va écouter on
va on va continuer on va aller vers les
salaires moyens dans les deux gros mot
on va parler de sa proximité à nos voilà
alors l'ailé les coléoptères
saproxyliques alors moi j'ai les noms
salaces et les insectes être aussi tous
les organismes saproxyliques
c'est le terme scientifique pour
préciser de quoi on parle et en fait ce
sont des organismes qui pendant une
partie de leur cycle de vie vont
dépendre du bois mort ou mourant il un
problème de placer voilà du moins
émouvant d'arbres moribond debout ou à
terre deux champignons du bois voire
d'autres organismes saproxyliques est ce
cet ensemble d'organismes qui sont liés
en fait au cycle de dégradation du bois
c'est vraiment un groupe fonctionnel
c'est un groupe qui va avoir comme
intérêt quand on va vous qu'on va
l'étudier
deux de ceux de se centrer sur la fin de
vie des arbres
schématiquement c'est un petit peu ça
après les arbres c'est pas des animaux
et donc la fin de vie d'un homme ce
n'est pas tout à fait juste
c'est la fin de vie d'un organe d'un
arbre ça peut être une brindille ça peut
être une branche
ça peut être d'autres éléments de
l'arbre et même s'il ya des lésions sur
le tronc et on vend on va les voir on
s'apercevra que c'est pas la fin de
l'organisme arbres dans les groupes des
saproxyliques on introduit évidemment
les prédateurs une espèce qui serait
prédatrice d'un organisme qui se
développerait au détriment du bois
serait lui-même saproxyliques est un
prédateur qui se nourrir elle d'un
insecte qui se nourrit de champignons du
bois un champion xylophages et bien
serait également un organisme
saproxyliques et donc voilà c'est ce
groupe la con qui va nous guider un
petit peu dans la suite des interactions
qu'on va aller voir voilà et ça c'est
monsieur martin state qui a posé sa qui
a proposé ce en 1989 il est plein de
définition qui ont donné après voilà on
voilà une qui permet d'avancer
alors quand on regarde ici un arbre de
type trogne où il ya quand même quelques
interventions on va distinguer des
cavités qui est
de dire la signature la plus évidente
des lieux d'interaction insectes arbres
mais on va sinon trouver des champignons
ou a trouvé des fissures dans les
écorces on va trouver éventuellement des
choses au niveau du sol
on va trouver des lésions et donc c'est
ça qu'on va aller voir là maintenant on
va aller faire un petit tour de ces
secours appelés ces micro habitats qui
vont qui peuvent en fait être le lieu de
l'interaction insectes premier alors je
suis pas rentré dans le temps dans la
définition de la trogne parce que je
pense que c'est à dire était bien abordé
mais pour moi la drogue c'est un arbre
particulier et à ce titre là c'est un
vieillard à ce titre là ça permet de le
parler d'un vieil arbre et d'une drogue
est tout à fait pertinent alors dans les
premières choses qu'on voit qu'ils sont
qui étaient bloqués sur les seins c'est
ce qu'on appelait les lianes donc ça va
être le lierre le gui et céliane surtout
pour le lierre constitue une ressource
floricoles effectivement c'est très
connu en d'automne c'est quasiment la
dernière plantes à fleurir dans notre
sous nos latitudes et qui par une
ressource très abondante mais c'est
aussi une ressource de type bois ici d
un vieux troncs bien alors qui a été
coupée mais un vieux troncs de guerre et
on va avoir des espèces qui vont se
développer dans ce bois là qui vont
commencer à dégrader et participé déjà à
la minéralisation et qui vont être une
ressource pour tout un tas d'autres
organismes aussi bien des insectivores
que des araignées voir la secteur
français des oiseaux le
voilà dans les autres les autres
éléments qui on peut trouver sur des
trolls ça va être ce qu'on appelait les
lésions des corps sous le bois nu et
danser dans ces milieux là on va voir
apparaître dès qu'un truc on va voir
donc j'en ai parlé tout à l'heure on va
avoir des insectes qui vont venir alors
se nourrir du bois directement c'est la
même c'est le petites bêtes là avec ses
antennes
peut-il inspect ni corps nice va venir
forêt le bois et permettre l'entrée de
champignons qui à leur tour vont
commencer à dégrader le bois et qui vont
alors permettre de la transformation
progressive la minéralisation
progressive de la matière organique
on va avoir donc ces coléoptères là mais
on va retrouver aussi notre xylo coop
qui en tant que l'espèce un peu
emblématique des abeilles solitaires
quand on a du bois exposé au soleil on a
régulièrement des petites abeilles qui
vont trouver des galeries déjà créé
souvent parlé à d'autres insectes mais
des gares et dans lequel elles vont
pouvoir mettre leurs oeufs
la nourriture est fermé pour que la
génération suivante se reproduit donc le
bois est revenu quand il est pas trop
dégrader c'est une ressource sont
incertaines insectes floricoles après
dans ses dents pendant ces lésions des
corps cela on va avoir aussi de l'espace
pour des chauves-souris qui vont
régulièrement venir s'installer et donc
il ya pas que les insectes qui viennent
profiter du des arbres et des lésions
alors on a les champignons les
champignons donc ici on voit la
fructification donc le travail du
champignon dans le bois il se fait de
manière un peu invisible
c'est un organisme qui va commencer à se
manifester
quand l'arbre ralenti un petit peu en
termes de physiologie et il ya une
compétition entre l'arbre et les sens
nyon qui se développe comme ça et on va
avoir un certain nombre de
d'interactions qui vont arriver ensemble
d'espèces alors ici je vous présente des
quelques petits coléoptères mignon il si
ce petit être tetra thomas fougue rome
donc qui se développe dans l'art se
développe elle directement dans le
champignon dia périssent politique on
peut trouver assez facilement alors lui
plutôt plutôt sur les champignons mort
de boulot mais voilà c'est ça ressemble
à une coccinelle mais c'est plus proche
du vers de farine et puis ici 1007 ofag
us donc miss et au fascisme multiples
tatus le nom latin lycée toffa bus veut
dire qu'ils mangent des champignons on a
beaucoup d'espèces parce que la retrouve
sans finance en tout cas la ressource
carpeaux fort fructification de
champignons c'est une ressource qui est
déjà très riche en protéines
contrairement à la ligne et la réflexion
devient qu' on n'a pas parlé on doit en
parler après le les insectes qui se
développe en se nourrissant de bois
fraîchement mort ou secs med en général
plus longtemps à réaliser leur cycle
biologique que des espèces qui vont
s'adorer de champignons par exemple
alors à propos de bois et de et
champignons je me suis dit que je
pouvais aborder à la fois la notion
d'espèce qui posait des problèmes aux
arbres et la notion de culture de son
pignon et la notion de l'interaction de
communauté alors ici on a un petit
coléoptère alors un groupe de petits
coléoptères qui sont des scolytes les
scolytes en très mauvaise réputation
mais tous les scolytes ne sont pas
arrangées dans le même panier bon ici on
a des scolytes du zinc d'ilebo russes
qui ont percé la femelles fondatrices à
percer la galerie ici on a sur le côté
droit on a les corses à percer la
galerie et est venu pondre et faire une
galerie donc profonde
hier vers le bois et dans ces camps
lorsqu'elle est venue elle a apporté
avec elle un champignon un tout petit
sans opinion on appelle des ambrosia et
qu'elle cultive le long de la galerie le
long de la paroi qu'elle a percé et dans
ses galeries en fait elle va cultiver
les champignons et avec lequel ces
larves vont se nourrir est donc là
probablement que tout ça c'est la même
fratrie qui s'est installée avec suite à
une femelle fondatrice donc déjà la
culture de champignons c1
c'est quelque chose que ces coléoptères
pratique à peu près depuis 300 millions
d'années et c'est quelque chose donc on
n'a pas forcément inventé nous en tant
qu'humain et endroit où je me permets de
l'écouté de seconde parce que je ne
m'attendais pas à une info comme ça et
tu parles d'une culture intentionnelle
enfin portugal c'est à dire que c'est
pas que le champignon est arrivé par
hasard est vraiment fait partie de cet
effet de cultiver le champignon
extrêmement galerie bis et de llc
l'homme pour pouvoir faire simple la
femelle qui est né dans un dans un arbre
alors un art moi non aux pieds nés dans
un arbre qui est donc la larve
chrysalide
elle a émergé elle s'est nourrie du
champignon et elle récupère dans une
poche alors je sais plus exactement
elles sont placées donc je vais qu'on
appelle les migrants gira et sensor de
poste qui lui permet de conserver les
champignons et de les emmener avec elle
quand elle va partir quand elle va
quitter l'arbre maternelle elle va voler
et elle va chercher grâce à tous ses
sens en particulier liés aux antennes
c'est les antennes qui sont les organes
de sens olfactif chez les insectes et
elle va chercher un arbre dans une
situation plutôt légèrement stressé
parce que il ya plus de chances que ça
marche et elle va percer les corses et
si l'arbre est pas suffisamment
vigoureux aussi à trop de scolytes qui
s'attaque aux mêmes arbres elle va
réussir à passer là bas pas pouvoir se
défendre et elle va déposer ces sports
de champignons qui vont commencer à se
développer en profitant de la sève qui
circule encore et elle va commencer à la
culture et elle va pondre
voilà alors il n'y a pas d'intention
nalité je reviens dessus mais c'est le
mécanisme qui marche avec ces espèces là
ça permet d'alors les scolytes là que ça
me permet d'aborder la notion de 2,2
xylophages primaire xylophages qui
mangent du bois est quasiment tous nos
coléoptère saproxylique vont manger du
bois mais souvent du bois mort
faut voir fraîchement mort voire dégradé
voire très très dégradé et les
xylophages primaire ce qui s'attaque à
du bois saint ou légèrement stressé ne
constituent pas la majorité des espèces
de coléoptères liées au cycle du bois et
on a quand même quelques-uns qui vont
poser des soucis dont les scolytes là
dans les vergers ce sont les exilés
borus dispard et german us qui pose des
soucis en forêt il ya d'autres espèces
de scolytes et les plus gros dégâts sont
souvent des dégâts liés à des situations
de stress on parle des rats des
problèmes des conifères ans dans les
vosges
c'est un cumul de stress hydrique
d'arriver à maturité des arbres et de
présence de scolytes les scolytes ne
font pas tout si les arbres étaient en
péter le feu il n'y aurait pas de plan
de soucis que ça je pense donc je
reviens à nos petites bêtes et alors oui
pourquoi j'ai mis ce pourquoi je suis à
riom suis arrivé là c'est que donc ça
c'est le grill et bruce hack c'est ainsi
ce qui est une petite bête adorable s'il
en est mais c'est que la dernière
présentation avec aures a présenté un
réseau fabius un champignon endo
mycorhiziens et ça m'a fait réagir parce
que nous avons aussi un réseau fabius
ici et brise au frisbee pustules as-tu
ce donc qui est un prédateur de ces
scolytes
voilà c'est un petit clin d'oeil à la
présentation d'hervé alors qu est ce qu
on a on a maintenant alors je vous
l'avais dit les cavités c'est c'est le
l'hôtel 4 étoiles entre guillemets qu'on
va trouver dans les vieux arbres et dans
les trognes les cavités dominique
mansion le signalait ça se forme assez
rapidement sur les trognes en
particulier dans les bois blancs
mais ça va mettre très longtemps à se
former sur les chaînes et autres vieux
arbres et les cavités ce format entre
guillemets de différentes façons soit
cela va être un accident de type
arrachage de branche comme l'arbre
milieu où comme le hêtre en haut à
droite
soit ça va être une branche qui
cicatrise mal mais on n'aura pas du tout
la même le même faciès
soit ça va être l'activité de piques qui
vont aller taper dans du bois pour faire
leur nid et ses différentes cavités vont
pas forcément avoir les mêmes qualités
les mêmes la même isolation le même
degré d'humidité la même orientation est
donc en fait on parle de cavités mais
ces cavités avec un s c'est un très
grand tu as passé on voir là muet quand
d'une cavité on sait pas quoi en
affaires on sait que c'est un trou dans
le tronc d'un arbre dans lequel il peut
se passer des choses mais on va trouver
des cavités avec du terreau des cavités
avec une toute petite rentrée un très
gros volume de terreau des cavités avec
un très grande entrée et un volume de
terreau du bois mort nous être
différents
il ya vraiment une multiplicité des
configurations possibles de cavités et
plus la cavité va être entre guillemets
ferme et plus on aura un habitat qui
sera tempérée qui sera modulé par
rapport à l'extérieur et on va pouvoir
trouver une certaine richesse des
espèces associées à ces cavités et ses
cavités quand elles vont se creuser
elles vont se développer
c'est le travail à son d'insectes mais
si j'en ai pris
prix 3 j'ai pris 2,2 exemple ici trois
petits coléoptères de la famille des
charançons qui s'appelle déco sont et
donc on allait faire aux trois petits
qu'aux trois espèces différentes qui
vont fragmenter le bois qui vont perforé
le bois ans dans des galeries et qui
vont permettre toujours à d'autres
organismes devenir continue et la
fragmentation et puis à droite on a une
espèce proche des vers de farine avec
une large trait caractéristique donc
qu'on appelle en fil de fer et la terry
forme et ses espèces là vont grignoter
du bois plutôt sec et le transférer
progressivement sur et donc ont
participé à la création de squatter le
terreau dans les qualités
la dégradation au passage du bois nu ou
du bois 100 des corses vers un bois
dégradé qui va être lui-même le support
pour d'autres espèces et donc on peut
arriver à des situations un peu
particulière où on va avoir ici à droite
des arbres qui vont être complètement
creux vraisemblablement que cet arbre la
lésion qui a conduit à la halle
évidement de l'arbre c'est soit la
foudre soit un gel et il va falloir un
certain temps pour que l'arbre c'est
vide entièrement il ya des collègues qui
ont travaillé sur le développement des
cavités le processus de création des
cavités
c'est entre autres à nuces en suède et
donc il a décrit différents types de
cavités faut voir qui est de décrire
dans quel état
dans quel état est l'arbre on a donc des
petites cavités associés éventuellement
à des branches qui sont partis ou au
pied de l'arbre et on va voir
globalement sur des essences longer
vives comme le chêne comme le
châtaignier des évidements complète
cavités et denis covès le rappelait les
vieux arbres en milieu naturel sont des
arbres creux il ya des raisons
mécaniques et des raisons physiologiques
de toute façon les corses et l'écho
et la partie il ya du tour de l'arbre
qui est vraiment vivante qui n'est pas
une masse de cellulose statique et donc
les arbres creux
ça reste l'avenir des vieux arbres et
c'est aussi les habitats pour tout un
tas d'espèces alors ici j'ai illustré
avec ici de petits coléoptères de la
famille les taupins ces petits
coléoptères que les anglais aplec clic
beetle parce que quand on les met sur le
dos elle saute et elle se retourne voilà
ici une grosse c'est one pro tessières
origines aux as qui se développe dans
les cavités haute avec du terreau dans
les dents les chaînes dans les êtres
cunault remus nobilis encore une autre
c'est one dont la larve ressemble à une
larve de hannetons aller c'est one hand
est l'arbre qui ressemble one.com le
lucane cerf-volant mais qui ne sont pas
des larmes de vannes dont ici et la
terre ferrugineux hui ce qui est une
très grosse espèce de taupins qui a
comme caractéristique d'être facilement
reconnaissable et qui est lui prédateurs
de l'art de ses toiles on a donc 7,7
cette complexité
il faut un gros volume de terreau pour
les espèces et derrière le prédateur qui
peut se nourrir de ces espèces et puis
une quatrième une prophétie aqpa ici
voilà quelques espèces qu'on peut
trouver dans les cavités merten une
belle cavité comme ça on va avoir entre
20 et 30 ou 40 espèces d'insectes qui
vont voir se succéder
alors donc comme ses qualités tant qu'on
y est
la première c'est quelqu'un qui nous ont
si tu as des références alors la yarra
nul de milan
si j'ai bien compris sur des mesures au
sein des qualités leur température etc
car ou de l'auteur trop tard pour aller
chercher alors je pense que un us à
travailler mais je sais pas si j'ai pas
beaucoup d'éléments sur les les analyses
des descriptions de cavités c'est assez
court c'est assez complexe
alors de tête comme ça y'a glen dubois
qui a travaillé sur le pique prune
et dans sa thèse il ya peut-être des
choses sur les la description des
cavités et il ya nicolas geeks qui a
fait une thèse sur le petit copain là
qui ressemble à rien à mes qui
légèrement violacées qui s'appelle
lemoniz cus violacé lui ce qui est un
copain spécialiste des cavités basse de
pieds d'arbres et pour lequel il ya eu
aussi des descriptions de deux systèmes
de cavités de qualité de qualité alors
en train on rentre vraiment dans de la
micro écologie en fait c'est l'écologie
de la cavité
il semble que c'était de la nature de la
question qu'on va en stationnaire et la
deuxième question est que le terreau
créer comme ça par cette déclaration je
sais pas ce qui était la meilleure
personne pour répondre mais est-ce que
ça à risque les cernes va à l'arbre les
nutriments produit par sa propre
destruction
quand je lui servir à se nourrir il par
la suite
alors je vais peut-être un peu
présomptueux je répondrais oui sans
doute mais dans le sens où ça m'est
arrivé de voir dans des grosses cavités
ou dans des endroits alors selon les
essences j'ai dans ma plaque du tilleul
et avec du chêne où il ya des schémas
racines qui se développe dans le terreau
et des racines qui appartiennent à
l'arbre donc je pense que le terran fait
de la cavité récupère et décale c'est
des cavités par contre il ya po
d'insectes peut-être qu'il ya une forme
d'exclusion soit parce qu'il ya po
d'insectes les racines peuvent se
développer
soit parce que lumbres repousse les
insectes je sais pas mais en général
quand un acte une forte activité
biologique de type insectes alors il ya
deux choses
qu'en pense à ces cavités là la partie
il n'y a pas de
le bois en contact avec la cavité avec
le terreau directement et du bois mort
donc pour qu'il y ait des racines et des
exploitations directes il faut que en
gros que le terreau arrive à ras du bois
vivant et que là la plante puissent
émettre une réitération sous forme de
racine pour aller prélevé le terreau
pour aller prélever les nutriments un
terreau mais de toute façon quand on
arrive au stade 3 ou 4 des cavités le
les nutriments passe dans le sol pour
autant qu'ils aient un blaireau une une
bête qui sortent le terreau basse a fini
dispersés sur le sol et leurs larves
leur exploit à mon avis assez rapidement
d'accord ce n'est qu'une histoire de
temps en fait voilà alors à propos d'
histoire de temps et de succession ici
en haut on a le schéma qui a été fait
d'ailleurs part nicolas weeks sur son
travail sur le taupin violacé et où il a
décrit la succession du bois en cours de
décomposition et de la formation de la
cavité est donc en route c'est la partie
de bois qui se dégradent donc sous le
travail des insectes mais aussi des
champignons et des micro-organismes et
la formation du terreau qui est la masse
sombre ici et ce qui est intéressant de
se rendre compte c'est que pour un même
micro habitats
on a des espèces qui vont être présentes
a certes dans certaines phases et qui ne
vont plus être présente dans d'autres ou
moins présente dans d'autres et donc il
ya une succession d'espèces au fur et à
mesure de l'évolution du micro habitats
voilà donc le méga pinte s league ainsi
donc va se développer sur les plaques de
bois en cours de caries il est prédateur
de petits charançon des deux co sont
entre autres et il va être moins présent
quand la cavité va être très avancés par
contre limoux discus violacé us lui va
avoir besoin d'une cavité avec du
terreau relativement humide et
il va il va il va avoir besoin que
d'autres espèces effet le travail avant
alors si on voulait résumer un petit peu
cet aspect donc je vais parler de
quelques micro habitats là des qualités
alors j'ai pas que j'ai pas parlé des
cavités avec de l'eau il ya quelques
cavité comme ça dans les dents les dents
les dans les arbres où on va trouver de
l'eau qui se maintient c'est souvent le
cas sur des souches ou des cp alors ça
n'arrive pas trop dans les tarifs pas
trop dans les trognes mais on appelle ça
des tendres au thème c'est en tout cas
le nom est très jolie c'est le lac dans
le dans l'arbre dans dropt m
on va avoir donc ces différentes cavités
on va voir ses lésions d'arbres ces
lésions lésions des corses dans la
trogne on va pas trop avoir de bois mort
dans le houppier puisqu'en général on
considère qu'il est récoltée mais on
voit qu'on a déjà tout un tas de micro
habitats je vous ai parlé des prédateurs
je vais parler d'autre chose
en fait si on regarde la diversité des
interactions là en partant des micro
habitats
on prend les régimes alimentaires
possible à leurs prédateurs je vous en
ai parlé sous le sens
exil of ages qui mangent du bois
fraîchement mort ou pas mycophages donc
qui mangent des champignons
saproxyliques fage c'est typiquement les
larves de ces thuan qui vont se nourrir
de bois déjà dégradée de terreau sa prof
âge ce sont des organismes qui vont se
nourrir d'organismes mots alors que ce
soit des insectes morts ou 20
invertébrés qui est mort dans son lit il
va être décomposé si on multiplie sa
part la diversité des essences possible
laquelle on peut faire des trop mis des
conditions d'ensoleillement des
conditions d'hygrométrie ou d'exposition
à la pluie ou pas eh ben on imagine la
quantité des interactions possibles qui
peut y avoir autour alors d'un arbre et
d'une tron en particulier il faut
imaginer que voilà c'est on est face à
une quelque chose de très complexe en
termes de potentialités d'interaction et
si vous rajoutez là dessus
la diversité des espèces associées qui
peuvent fréquenter dans les quatre plus
gros ordre
d'insectes ans après en france on se
rend compte qu'on a une multiplicité et
une quasi infinité poisse et l'infinité
en termes de combinaisons possibles
alors ici les coléoptères et les
diptères sont les deux plus gros groupes
qu'on va trouver liés aux au micro
habitats et on va trouver des abeilles
j'en ai parlé un petit peu des îles
fourmies gg complètement squeeze et les
fourmis mais certaines fourmis vont
faire d'ennemis dans les troncs ans en
déni de papier mâché
c'est la fourmi l'asus fils jean aux
yeux celle qui sent la citronnelle et
moins chez les papillons
voilà on est vraiment une très grande
diversité d'interaction qui va nous
permettre de pas de d'imaginer ce qui
peut se passer autour d'une tringle
est-ce que lou il ya des questions alors
à pour l'entendre
par contre quand on a un débat en cours
sur le clac c'est assez passionnant pour
pourra peut-être utilisé à la fin avec
l'électronique comme une étude de cas
sur les questions de dédain portio
nalité d'entrepôts centrisme et enfin
toutes les positions comprend quand on
décrit des phénomènes wilbon forcément
avec tout ce qu'on a abordé sa s'est
posé comme question dans le clac je
pense que c'est pas exactement l'objet
de peu et est en train d'en servir de
cobaye ça donne envie d'être discussions
peut-être pas si on pourra enfin il
alors juste à temps et une toute petite
question technique sur le sur les
qualités qu'ils en arrivent et quelqu'un
qui nous montrent ya une direction
préférentiel de développement des
qualités dans les trognes plutôt vers le
haut ou vers le bas ou dans les deux
sens alors ma réponse et on va en en est
on en parlera ma réponse c'est surtout
pas d'uniformité d'accord si c'est un
choix de dans quelle direction fait
émerger des cavités etc
après si c'est comment ça se passe dans
la nature est bien dans la nature ça
dépend parce que les cavités ça va
vraiment dépendre du type d'accident
entre guillemets qui va conduire leurs
créations et donc ya pas il
a pas de règle absolue on a des cavités
qui vont développer sur le tronc on en a
qui vont se développer au sol et si on a
un côté avec un vent froid qui provoque
but d'aider des lésions de deux elle va
ça va être récurrent si on a des lésions
de coups de soleil comme ça peut arriver
sur des jeunes arbres et ben on va avoir
de manière récurrente des lésions la
même direction mais il n'y a pas de
règles il n'y a pas de généralisations
possible à cette échelle là voilà dont
la corde
voilà donc une autre qui vient d'arriver
du coup ce qu on a posé la question des
questions qui arrivait en plus est-ce
que du coup le meilleur lieu pour faire
son compost et une qualité de treuil
ah non non non non très bonne question
excellente question le le terreau de
cavités c'est un terreau de bois issu de
l'interaction entre les insectes les
champignons les bactéries
c'est pas du tout un terreau qui est lié
un compostage de différentes matières
organiques de pain végétal très riche en
eau etc
c'est pas du tout le pour moi c'est pas
du tout le le le même objet on parle de
terreau mais one day on parle de terreau
et pas forcément de compost dans les
cavités
il ya eu des alors après il ya eu des
essais de création artificielle de
cavités où ils ont fait des essais de
mélange mais ça plutôt et aider des
essais avec du bois fragmenté avec des
seins des introductions de champignons
de choses comme ça lily niveau pour
produire du terreau de cavités et
pourtant dominique mansion raconte par
exemple que les pays dont pouvait
laisser terreau qui s'appelle dans
certaines régions le son de trognes pour
faire des semis en trente ans je pense
que du coup c'était en mélange avec
d'autres choses plus quand j'ai répondu
à la question je pense je restais dans
le mécanisme biologique et de
comparaison entre du terreau comment
produire en composteurs et du terreau
qu'on va produit qui va être formée
naturellement dans le dent
dans les cavités le je pense que ça
semble de qualité mais je ne suis pas
sûr que ça soit forcément pertinent de
l'utiliser en termes d'impact sur
l'écosystème arbres à cavités puisque si
on le prélève c'est de la ressource qui
a pas pour larmes c'est la ressource qui
a pas pour le et sachant que c'est en
gros le terreau il est issu de la
dégradation du bois de l'arbre
donc une fois que le tout bois dégradé
s'est terminée en termes de ressources
localement
après dans le terreau on a trop trouve
très fréquemment des malades et des
hausses ou des traces de petits
mammifères qui ceux qui sont morts et
qui sont dégradées qui ont été
incorporés aux terreaux c'est assez
fréquent
voilà mais c'est un c'est presque un
petit peu dommage parce qu'on n'a pas
les mêmes on parle déjà de la tourbe et
des prélèvements de tourbe pour les
cultures on n'a pas la même ressource en
terreau de cavités d'armes que la con à
la ressource entourent ben voilà donc je
pense que c'est pas très pertinent on
peut s'amuser à faire des essais mais si
on a des ressources autres pour faire de
la culture c'est mieux oui et alors on a
on peut créer l'égalité alors la
création de cavités ça reste à mon avis
si vous faites de la trogne vous allez
faire des cavités faut pas essayer de
les faire plus vite que la nature est
l'intérêt c'est qu'une pierre on peut
poser le postulat qu une cavité qui va
se former lentement vers une cavité qui
va durer longtemps
si on accélère le processus on risque
d'avoir des cavités qui aura une durée
de vie relativement courte
la création de cavités la question de la
création de qualité se pose à un moment
particulier qui est et congrès à
bordeaux sera celle de la continuité
temporelle des habitats si on a des
enjeux à avoir des cavités mais que tous
les arbres sont vieux et que les autres
à côté son très jeune et qui n'ont pas
de pays invité est ce qu'on accélère le
processus
ou est ce que on maintient on fait des
cavités artificiel mais on en reparlera
après une dernière question peut-être
anecdotique est pas forcé mais pourquoi
pas et on peut vu qu'on il vaut mieux
pas prélever le terreau et l'enlever
planté dans une trogne c'est exactement
quoi c'est le friture arbres quittera la
péta devant l'arbre man ou est-ce que sa
forme le courtier
je suis pas sûr d'avoir bien compris la
question
donc faut imaginer qu'une qualité qui
est très ouverte voit son terreau partir
relativement vite une cavité qui est
très fermé si vous plantez dedans ça
sert à rien puisque en gros elle sera à
l'ombre et la plante va s'étioler
moi je serais plutôt pour laisser garder
un rythme naturel des choses et le
houleux de la vie qui a lieu dans la
cavité dans le terreau de cavités lui
laisser faire son cycle est arrivé à ce
que l'arbre finissent par péricliter et
on parlera du remplacement des trognes
après mais faire ces plantations dans ce
terreau là c'est c'est un peu dommage
il ya plein de vie qui se passe et
appartements où va passer en mode
culture on n'est plus du tout dans la
même chose ok très bien et bien en plus
de questions qu'il peut enchaîner sur la
partie d'après merkel et on va aller
voir matrone idéal donc on va en dessous
le volet là que je voulais aborder c'est
elle
qu'est ce qu'on va trouver à quoi va
ressembler le portrait robot des
coléoptères qui vont l'être liés aux
trognes vraiment vraiment de très très
près alors il ya un an on a eu la chance
d'avoir un très très gros document qui
est sorti qui s'appelle écolo personnes
publiques de france c'est un ouvrage je
dirais des colloques qui présente les
traits de vie les caractéristiques des
2000
de plus de 2000 espèces de coléoptères
saproxyliques les traduit en termes de
alors j'ai pris mes notes
voilà deux régimes alimentaires de
régime alimentaire au stade larvaire de
préférence écologique en termes de
l'essence s'il bois de feuillus du bois
de conifères les naissances particulière
de choses
est ce que l'espèce se développe dans du
bois de gros diamètre ou dans du bois de
petit diamètre est ce qu'elle préfère
les milieux humides les milieux ombragé
les milieux ensoleillé et c'est donc
plein de choses est ce que l'espèce est
floricoles et donc grâce à ce cette
masse de connaissances
on est en mesure de se poser la question
qu'est ce qu'on va trouver dans une
trogne et donc par élimination on va
dire à une trogne c'est quoi c'est un
arbre feuillu dans notre contexte d'un
gros diamètre puisque les branches elles
sont récupérées ou exploiter assez
rapidement qui ne va pas être un voie
immergée
on va rester dans le domaine non
méridionale donc ça sera un arbre avec
éventuellement des cavités ou pas de
cavités et avec ou sans champignons et
on a quand on filtre ça quand on élimine
les espèces qui ne correspondent pas à
ce type d'habitat là on a à peu près 350
espèces et on va regarder comment ces
350 espèces serait parti d'une part en
terme de régime alimentaire est entre
autres en termes de préférence
écologique
donc c'est une petite analyse que j'ai
fait pour la la rencontre des trognes
tron et agro face à gros faut restaurer
la biodiversité et donc je vous propose
de re partager voilà un petit peu la
répartition écologique des 350 espèces
qui vont bien collé en terme d'écologie
autres revenus ça ne veut pas dire qu'il
y en aura pas d'autre mais c'est celle
là elle vraiment un col très très bien
alors le plus grosse dire c'est très
rigolo c'est que le plus gros le plus
grand groupe sont les prédateurs
c'est à dire qu'on va avoir dans les
espèces
qui vont se développer sur du grosbois
peu de branches est etc
ça va être presque 125 espèces de
prédateurs
on va avoir peu de xylophages c'est des
espèces qui se nourrissent de bois on va
avoir presque autant l'espèce qui sont
sa propre vie leur fâche c'est à dire
qu'ils vont se développer dans du bois
déjà très décomposé et puis les
détritivores les sa prof âge et les miss
et aux phases dont je vous ai déjà parlé
donc les illustrations ce sont les
illustrations des larves
parce que à l'état adulte le régime
alimentaire est pas tout à fait le même
il n'a pas été caractérisée
systématiquement pour tous les
coléoptères saproxyliques de france
d'autant que c'est souvent le stade
larvaire qui fait les réserves pour
permettre à l'adulte de se reproduire
et donc si on illustre le même le même
camembert avec les adultes ça donne ça
m'embête
voilà et donc on va avoir ici et par
exemple les clés rider qui vont se
déplacer sur les troncs qui vont chasser
les scolytes de ce nom et c'est dans du
monde scolytes et d'autres insectes
on va avoir dans l'exil of ages les
longicorne dans les ca profane
naproxcinod fage on va voir les sétois
ni si j'ai mis le rhinocéros et puis les
miss et ofaj ici après il reste un petit
groupe qui sont les parasitoïdes qui
sont des insectes qui vont se développer
au détriment directement d'autres
enseignes mais en plus tôt elle façon
aliens voilà donc ça c'est un petit peu
la façon dont se répartissent les
régimes alimentaires
maintenant je me suis posé la question
de comment le lait les espèces
est-ce qu'elle était liée ou pas de
manière obligatoire ou pas aux cavités
et donc on s'aperçoit que on a un peu
plus d'un tiers des espèces qui sont pas
forcément liés aux cavités mais qu'on va
avoir un tiers des espèces elles
vraiment lié de manière quasiment
obligatoire aux qualités dans ses 350
espèces
on a beaucoup d'espèces qui sont liées
aux cavités et donc je l'avais dit et
c'était pressenti les cavités c'est les
cavités
c'est quelque chose qui est relativement
remarquable en milieu forestier une
cavité les cavités vont pas se
développer de manière récurrente est
importante
il va y en avoir mais ça reste des
événement relativement rare quand on
passe dans un contexte de type trogne on
va augmenter la proportion de cavités
dans les arbres et ses armes en plus ils
vont pas être exploitées et donc on va
avoir vraiment eu une plus value en
termes de d'habitat d'hôtels à insectes
que vous constituez les cavités et puis
on a un tiers des espèces qui sont
occasionnellement présentes mais qui
peuvent se développer dans d'autres
contextes que des qualités
voilà ce qui est intéressant de voir
aussi c'est que 75% des espèces qui vont
se développer dans l'épreuve afin qu'ils
répondent aux critères qu'on s'est fixés
sont des espèces qui sont liées à du
bois carélie c'est à dire du bois qui
est en cours de dégradation donc c'est
le fût de la drogue qui va permettre à
ces espèces de se développer
on a juste 9% d'espèces qui elles vont
être éventuellement liés à du bois
fraîchement mort donc peut-être qu'ils
peuvent arriver moment où il ya des
coupes ou au moment où il ya quand même
des branches qui se fracturent les
choses comme ça et enfin un élément qui
est intéressant c'est que 70 % des
espèces qu'on a retenu au travers des
filtres loin des espèces qui vont avoir
une préférence pour les milieux des
situations des situations exposées au
soleil
et ça ça montre la caractéristique de la
grogne c'est que vu que l'arbre est
régulièrement rajeuni exploiter le tronc
est en situation est liée au fils et
donc il ya vraiment une concordance
entre les préférences des espèces qu'on
va pouvoir trouver et la situation de
type trogne voilà on a seulement 8 % des
espèces qui seront loin des espèces fois
preuve donc on appelle scies à fil ou
ombrophiles et après a gagné des choses
c'est pas bien donc
donc voilà
donc pour conclure sur les coléoptères
voilà ce coléoptère de traits de vie
écologique
on a quand même beaucoup d'espèces qui
sont dépendants de champignons dont à
des espèces qui sont vraiment liées à
des cavités et liés au bois carrier
voilà mais l'exposition au soleil aussi
alors ce qui est intéressant de voir
c'est effectivement c'est des choses que
je n'ai pas montré les graphiques mais
qu'on a des espèces qui vont ateliers à
des mini duke dubois pas forcément sexe
etc sec mais dubois qui va être humide
et qui va permettre à la sonde espèce de
développer on peut imaginer que dans un
arbre on a près du sol des espèces qui
vont être liés près du sol des espèces
qui monte il ya du bois plutôt mille et
qu'on va monter vers le la partie haute
de l'arbre on va se retrouver avec du
bois plutôt sec
j'ai examiné aussi la proportion
d'insectes floricoles à l'état adulte et
on a dans par rapport aux insectes qu'on
peut l'imaginer trouver sur les trucks
seulement 20% d'espèces qui vont être
floricoles c'est floricoles devons cette
politisation comme un parti moi on
fréquente une fleur en général on assure
un petit peu la fonction de
pollinisation
voilà donc pour résumer une trogne
propice aux coléoptère saproxylique
c'est un arbre avec un tronc bien exposé
avec une ou plusieurs cavités et
idéalement des champignons et un peu de
bois dégradé voilà un petit peu le ce
qu'on peut imaginer voilà on a vu notre
troll on a regardé un petit peu comment
elle elle pouvait accueillir les
insectes avant d'aller un peu plus loin
parce que je vais vous emmener un petit
peu on va faire un petit peu de petit
flash back pour regarder comment lier
les micro habitats se met en place dans
les arbres mais ce que ça comme
implication
est-ce que lou tu as des questions non
tu peux continuer et plus bel air alors
c'est parti on va aller on va revenir
alors c'est une image d'un cycle
classique en terme d'exploitation du
bois mais c'est le cycle je vous ai fait
le cycle biologique tout à l'heure du
du lucane cerf-volant là je vous fais le
cycle de l'arbre est alors c'est un
arbre isolé on se réfléchir à peut-être
après la notion de d'arbres dans un
paysage
donc on à l'arbre qui grandit qui fait
sa phase de croissance qui arrive moins
chaînes environ 200 ensuite de laisser
pas une prog un optimum économique avec
une exploitation est en fait après il va
rentrer dans un cycle de vieillissement
qui est le cycle qui nous intéresse nous
en termes d'interactions un insecte
arbres autrement formulé
si on prend la durée de vie théorique
d'un arbre on va avoir d'un jeune plant
on va passer en mode croissance on va
arriver à l'arbre adultes même une forme
de maturité puis un arbre qui va
ralentir et qui va décliner jusqu'à
mourir
cette mort qui est peut être
relativement longue
cette décroissance qui est peut être la
team ang classiquement en phase
d'exploitation
c'est là qu'on va récolter l'arbre est
donc pour nos saproxyliques et c'est là
que c'est très très intéressant c'est la
prog balade l'exploitation de la drogue
ne va pas en dès la disparition du fus
de l'arbre est donc va maintenir un
certain nombre d'interactions possibles
ce qui n'est pas le cas quand on
exploite qu'on exploite 1 a donc il ya
des gens qui sont posés la question qui
a c'est de formaliser donc c'était en
2005
la relation entre la biodiversité et
l'arbre et on imagine que de toute façon
les micro habitats ils vont de se former
au fur et à mesure du temps donc sur un
jeune arbre si vous avez une jeune
trogne on n'a quasiment pas de micro
habitats on a enfin cédé dgeq n'est pas
plus gros que le pouce on est dans une
phase de peu à peu particulière donc si
on schématise lala l'acquisition les
interactions les exigences écologiques
des espèces qui vont interagir avec les
dames
ben ça va ressembler à quelque chose
comme ça c'est à dire que
le cadre du jeune plant on va avoir
éventuellement des interactions mais qui
vont être très limité
ça va être au fur et à mesure de la
croissance quand on va y avoir de
l'élagage naturel des branches qui vont
se retrouver à l'ombre et qui vont
péricliter où les dons des uns des
petits des insectes donc se développer
dans ses branches en train de mourir et
progressivement quand on arrive avec la
maturité de l'arbre on arrive avec le
développement des micro habitats alors
les le terme consacré aussi s'étendre au
micro habitats que vous retrouverez et
puis bah après ça va commencer à
ralentir puis à un moment où quand
l'arbre est mort et qu'il a commencé à
se dégrader
on va avoir une diminution des
interactions mais c'est une diminution
toute relative puisque ça va être le
support d'autres interactions et avant
tout le monde de la croissance d'autres
armes voilà le nom que ce schéma live je
trouve très intéressant parce qu'on peut
le loto le transposer en réfléchissant
un petit peu différemment et alors oui
j'avais oublié ça mais en gros dit les
cv
au delà de l'art maturité qu'on va
trouver les espèces à écologie
remarquable associée à l'homme ça c'est
assez évident on va en avoir quelques
unes quand l'arbre et en début de
maturité mais c'est quand l'arbre se
complexifie avec tous ces micro habitats
que que ça commence à venir vraiment
remarquable par rapport aux situations
qu'on peut rencontrer actuellement
voilà donc je disais ce qui est
intéressant c'est qu'on peut faire en
gardant ce parallèle là si on est sur un
jeune arbre on va être dans une
configuration où les micro habitats
globalement sont absents et donc la
diversité des espèces et donc la
diversité des interactions et donc la
biodiversité locale
elle est limitée par la ressource c'est
à dire ces micro habitats
quand on arrive à maturité
la diversité des espèces elle est liée
non plus à diversité à la ressource des
micro habitats mais bien la capacité
d'une espèce de passer d'un arbre un
autre de passer d'un micro habitats
favorables à un autre micro habitats
on a vu
avec les taupins qu'il y avait une
succession temporelle dans le temps d'un
habitat qui a une plaque de bois qui est
lésé pas se dégrader progressivement et
va devenir défavorable à une espèce qui
va devoir migrer alors migré ça veut
dire s'envolait et s'y est trouvé un
autre habitat qui serait favorable pour
de la ponte est donc là quand les micro
habitats sont présents la limite la
contrainte c'est la capacité pour les
espèces à coloniser un nouveau
territoire
et quand on est dans un réseau d'arbres
vétérans et ben on arrive à une forme
d'optimum qui est que la diversité les
limites et parce qu'il est présent au
niveau régional et ça c'est probablement
les uns des plus gros enjeux en termes
de dunes d'une trame de trognes et d'un
paysage à trois c'est d'arriver à avoir
suffisamment d'arbres pour que on est
des jeunes arbres qui remplace les
arbres qui sont morts mais qu'on ait
aussi des arbres matures et des abcès
naissant et c'est en ça que la trogne
intéressante puisque on a aussi un
processus qui accélère d'une certaine
forme les les marques de ces naissances
ou un certain nombre de micro habitats
soeur qui se promènent voilà est-ce
qu'il ya quelques questions sur la mise
en place
là-dessus où on continue to continue
eh ben c'est parti donc on va embrayer
novembre ayez donc alors le moi je suis
dans une dans ma démarche on est dans la
démarche de la conservation de la
biodiversité et donc on réfléchit
souvent à comment faire pour préserver
telle ou telle espèce
comment faire pour interagir de manière
favorable avec l'environnement et la
démarche que je trouve très intéressante
avec les trognes c'est qu'on croise
différents regards sur un même objet et
la trogne pour moi c'est l'arbre habitat
c'est dire la voix qui va supporter
plein de micro habitats et qui va
permettre un certain espèce de réalisent
leur cycle biologique
mais quand on se projette dans un
territoire où on a des insectes qu'on va
trouver en forêt et des petits îlots
avec des petits boisement et des arbres
habitat qui peut mettre tout à fait des
trognes on a la possibilité de voir que
cet arbre la trogne vraiment est une
forme de clés essentielles à la
préservation et à la notion de
continuité écologique
ici c'est une publication suisse sur
pour illustrer qu'il faut pour assurer
les continuités et la possibilité
d'échangés génétique on en revient à la
notion de biodiversité une population
d'une espèce qui se trouverait isolé
dans un boisement ou dans une forêt qui
n'auraient aucune possibilité d'
échanges avec d'autres populations de la
même espèce dans des forêts à 200 ou 300
400 km alors je parle d' échanges
génétiques donc c'est de génération en
génération de proche en proche finirait
soit par s'effondrer
et parce que elle se trouve plus adapté
aux conditions soit par divergé du point
de vue génétique et évoluer on n'est pas
dans cette temporalité là on est dans
une temporalité humaine où l'homme
intervient très vite dans
l'environnement
donc on va s'y de regarder le paysage à
une échelle humaine et donc là les
enjeux sont quand même identifié qu'il
faut permettre aux espèces
c'est ce qu'on appelle en france les
trames vertes et les trames bleues aux
espèces de pouvoir circuler ou aux
individus de pouvoir circuler pour
pouvoir se reproduire pour pouvoir
assurer une forme de dôme de mélange
génétique et de diversité génétique et
donc dans un paysage les trognes peuvent
constituer un une façon de permettre les
continuités écologiques
alors ici donc un petit paysage à tron
qui de l'yonne où on est sur un chemin
avec très vieille troc de charme pour
illustrer la réflexion qui a été menée
sur comment le paysage
comment faire pour assurer la
fonctionnalité du paysage et dans un
paysage à troll mon point il on peut
imaginer que il est préférable d'avoir
des groupes de trognes relativement
important plutôt que des petits groupes
de trognes d'avoir des petits groupes de
tron plutôt que des trognes espaces et
on peut imaginer aux quatre coins dans
ce sens qu'un exemple il est préférable
d'avoir des chromes espacé quatre coups
un sens plutôt que des drogues et se
passer aux quatre coins de 400
différents et ainsi de suite
en gros le ce schéma-là illustre ce qui
est favorable pour permettre aux espèces
de passer de proche en proche sur la
base de théories qu'on appelle la
théorie des îles qui consiste à imaginer
que nos arbres notre ogre
ce sont des îles et que entre les
trognes la vita pour les espèces il est
pas favorable pour la reproduction
ils peuvent franchir cette distance plus
ou moins selon les espèces
mais l'enjeu il est que de proche en
proche des individus peuvent aller
coloniser à nous
l'habitat sachant que l'on l'a dit on
l'a évoqué la trogne une trogne à un
moment à peut-être utp ne pas être
favorable ne pas porter le micro
habitats pour l'espèce en question est
donc la proximité d'un certain nombre de
drogue ou d'un simple d'arbres habitat
est essentielle pour permettre à la fois
aux espèces de se maintenir dans le
temps de trouver des micro habitats à
proximité et éventuellement aux
individus pour pouvoir trouver des micro
habitats plus lointains et donc échanger
avec d'autres individus de la population
et donc ça ça m'amène à réfléchir à
l'évolution des paysages et aux enjeux
fait à cette spécialité du de la
conservation des trognes et la
conservation des espèces
ici c'est un petit village dans l'yonne
dont j'ai oublié le nom désolé pour la
qualité de la vue aérienne en couleurs
mais c'était pour illustrer l'évolution
du paysage et comment le paysage
alors ici qui a été relativement je
tends voulez mais pas trop a pu évoluer
donc la photo en noir et blanc c'est la
faute aux anciennes et la photo en
couleur c'est la faute aux nouvelles et
on voit que le bleu les arbres qui
étaient sous forme de continuité où il y
avait de nombreux petits arbres y vendra
ses deux étaient complètement fragmenté
et il reste quelques gros arbres mais
quasiment aucun renouvellement ici de
petits arbres sans parler de la
disparition des très nombreuses armes
qui avait dans les parcelles et de la
taille des parcelles qui est passée de
quelque chose de relativement modeste à
des grandes pièces qui sont cultivés en
mono bloc
on a donc là le un aspect de un aspect
de paysager et avec un enjeu très
important
de ce point de vue là
sur le sur la conservation des insectes
qui sont liées aux drogues et candy
conservation c'est aussi là la
fonctionnalité et la biodiversité qui
associé au trône
et c'est là que peut-être on va on va
avancer une fatalité que pour moi qui
étais émergentes s'éclate rome dans un
paysage joue un rôle qui ne peut être
assurée dans un paysage ouvert en tout
cas d'un délit de l'école par aucun
autre arbre si on essaie d'envisager des
arbres équivalent en termes de micro
habitats
on est obligé d'avoir des boisements
voire des très gros boisement qu'on va
laisser murray ou matures et et le la
trogne à ce niveau là jouent un rôle bas
quasiment un panel joue un rôle clé de
voûte mais un rôle essentiel en termes
d'apport de support de biodiversité
voilà je ne sais plus ce que je vais
vous raconter après voilà donc je pense
que c'est un peu évoquée voilà l'étrange
maturité une question il ya cette
histoire de paysages oui oui bon on peut
on va retourner
on nous demande en fait si la laissant
de les arbres des trognes sur un
alignement l'essence de cette grogne
joue beaucoup en fait dans le la
capacité de de dettes niche pour la
biodiversité est ce que si c'est un
alignement défense toute différente ça
va bloquer entre guillemets les passages
d'une trentenaire à l'autre enfin tu
imagines que la question revient à
demander si les naissances alors est-ce
que la réponse est c'est pas faux le on
a des espèces qui voit très spécialistes
on a des espèces qui vont être
généraliste ce qui apparaît dans les
chais les coléoptères et j'ai prêché les
coléoptères c'est le fait que plus le
bois est dégradée plus l'espèce est
généraliste
on a des problèmes de longicorne qui
vont se développer dans une essence
particulière par exemple dans le sol
qu'on ne va pas retrouver dans du chêne
ou dans dû être et puis on a des espèces
qui vont se développer dans du terreau
et qui vont pouvoir se développer
indifféremment dans du terreau de chêne
de hêtre de platanes de voir même de
châtaignier ou dif
donc il n'ya pas de réponse unique c'est
ça dépend des espèces et le le paie la
structure du paysage va va avoir une
influence obligatoirement mais est-ce
que cet influent serait catastrophique
je sais pas il ya une espèce qui
s'appelle le pique prune dont on a
beaucoup parlé parce que ça reste que
l'espèce emblématique des arbres des
vieux arbres à cavités à réseau d'un
bras qualité et/ou des polonais ont
travaillé sur l'essence occuper de
manière préférentielle par cette espèce
et ils en ont conclu que l'essence
préférentiels pour le pique prune est l
essence pour laquelle il y avait le plus
de cavités dans le paysage si c'était
des charmes premiers qui étaient
dominants et bien c'était dans ce
paysage là qu'on allait trouver le nom
dans ces cavités là qu'on a trouvé le
plus de pique prune
si on s était sur des arbres greffés de
type châtaignier ou pommiers et bains où
il ya le plus de qualités c'est là qu'on
va finir par retrouver le pic fruits
donc il ya de la souplesse écologique il
ya de l'adaptabilité en fait d'une forme
de 2,2 winform d'adaptabilité
c'est pas le terme exact mais les
espèces vont exploiter ce qu'elles ont
comme ressource
après est ce qu'il ya une essence
privilégiées je pense que ça dépend si
l' usage de la drogue et c'est là que
c'est bien que pas faire de
l'homogénéité est de dire on va faire on
va faire des trognes un chêne un
châtaignier un sol
un frêne et il faut avoir cet équilibre
entre les quatre noms à l'échelle d'un
paysage celle usages qui va définir le
type de trognes et le type de type de
drogue qui va favoriser améliorer les
interactions la trogne apprennent à être
support de biodiversité
donc pour moi il n'y a pas de il n'y a
pas un type plus qu'un autre et ça
dépend vraiment je prends un exemple de
30 particuliers qui sont les arbres
d'alignement dans les villes
ben cia voilà c'est le platane c'est le
tilleul et ben voilà c'est un support
ça peut favoriser les interactions pour
autant que les choses à manger autour
comme qui est des interactions possibles
parce que les alignements d'arbres les
pieds dans le béton dans ses moyens mais
bon c'est toujours ça de mieux que rien
il faut de questions pas pour le moment
mais il faut qu on va arriver quand même
voilà donc un peu un pas en conclusion
donc c'est un habitat particulier le
lieu de développement de nombreuses
espèces et d'organismes sa politique ou
pas ce que j'ai passé un passé insisté
mais sur les trognes on va trouver tout
ce qui est oiseaux qui vont pouvoir demi
chez nous à trouver les chauves souris
on va trouver
qu'est-ce que j'ai d'autres des petits
mammifères on a des interactions qui
vont pouvoir se multiplier
on a des papillons par exemple qui vont
pouvoir aller dans les trognes juste
pour passer l'hiver passe dans les
cavités pour passer juste la mauvaise
saison dans les cavités ou sous les
écorces
on est vraiment sur un élément qui pour
moi structure la biodiversité en fait
c'est un petit peu l'effet récifs
coralliens le récif émergent émergents
sur lequel vous pouvoir se fixer
d'autres organismes
les micro habitats je pense que je vous
ai assez insister dessus et leur
ancienneté leur maturité
c'est un élément très important voilà un
arbre isolé il peut y avoir énormément
de diversité
ça reste comme un habitat fragile dont
la conservation dans le temps n'est
absolument pas assuré et une fois
acceptant la passe il ya un certain
seuil de 2
eh ben la cavité va se creuser elle va
éventuellement s'ouvrir l'habitat va
changer et on sera plus le support de la
même diversité il ya certaines espèces
qui vont perdre le conte plus pouvoir se
reproduire localement doubs les enjeux
contre deux pour les espèces de
colonisation de dispersion
nous on a une très bonne capacité de
dispersion même à pied il ya des
beaucoup d'insectes c'est quand même
beaucoup plus soit aléatoire soit
compliqué en termes de capacité de
dispersion voilà et puis une trogne et
ben même si on décide de faire une promo
jour d'hui pour qu'elle atteigne sur son
plein développement écologique et son
plein potentiel d'interactions
il faut un certain temps et donc ça nous
place dans une temporalité je dirais
éventuellement transgénérationnel où on
hérite des arbres des générations
précédentes et on fait les uns pour les
générations suivantes
on se rapproche son plein en terme de
treuillage un petit peu dans des
pratiques forestières où les armes sont
pas plantés pour la génération de ceux
qui les récoltent on voit là et puis
effectivement au delà diverses de la
biodiversité c'est toutes les
interactions de minéralisation de cycle
de la matière de colonisation
et puis de d'enrichissement local delà
de la matière organique et les sels
minéraux ça après effectivement cessions
de résidences j'en ai déjà un petit peu
évoqué voilà pour conclure un petit peu
la première partie de l'inter en fin
d'intervention principal
voilà la drogue est belle pour un
référence à la vie est belle voilà
comment celle ci elle un peu souffert
mais c'est pas très grave et c'est une
belle tron
voilà loup qu'un super merci beaucoup
fêté on a eu plein de plans de réaction
en cours d'intervention c'était c'était
génial et à une dernière petite question
avant de repartir sur les grands débats
on va dire
quelqu'un qui nous demandent dans quelle
mesure les usages de brs que remplacer
ou compenser la présence ou l'absence
des trognes termina du tas par exemple
un très bonne question
excellente question il m'a été donné de
faire donc une étude dans un dans un
parc en ile de france un jeune parc qui
avaient été plantés il ya une
quarantaine d'années donc on n'avait
même pas une quarantaine d'années une
trentaine d'années à ce moment là et on
a eu la chance que les gestionnaires et
fait des essais entre laisser les arbres
les arbustes procédé alors élagage
naturel en entrée en compétition et le
le fait qu'il peut il intervienne et qui
broyait qui coupait certaines branches
etc et on s'est aperçu que pour les
coléoptères saproxyliques on n'était
absolument pas dans le cadre de trois
grandes et des petits boisement
relativement dense la richesse
spécifique était plus élevé je ne place
de tête je peux pas la quantifier plus
élevé si on laissait les processus
naturels se faire que si on transformait
tout le bois mort en brf
autrement formulé si on prend du brf
dans le cadre de départ on a un seul
type de d'habitat au micro habitats même
si on a pu y être un peu plus humide
autres un peu moins humide on a on a un
ensemble et on a une seule structure de
bois
si on a un art on va avoir des branches
sèches voir des petites branches s des
grosses branches et troncs et des
branches qui vont être au sol des bons
ce qui vont être ou perchés dans l'arbre
voire du bois humides du bois sec
le brf c'est un type de bois et quand on
est amené à réfléchir aux
recommandations qu'on à vis à vis de
gestionnaires d espaces boisés des
espaces forestiers etc
en fait on dit il faut pas l'enjeu c'est
pas le bois mort célèbre ou à mort si on
est en milieu enfin en milieu forestier
au boisé où on veut garder du web la
drogue c'est un peu particulier en et
son exploitation d'un arbre
c'est un compromis on va dire
mais les bois mort debout ou au sol
petit au grand diamètre diversité des
essences diversité des expositions et
bien d allah on a déjà fait pas mal de
choses donc le brf
je pense que je pense que c'est pas
forcément le super support en disant ça
c'est pas la panacée pour remplacer quoi
que ce soit d'ailleurs la question qui
se pose c'est pourquoi vouloir le
remplacer en place et quoi la trogne ne
s'est pas voilà en effet ça remplace pas
tout je pense que le message a bien
passé on a plus de questions techniques
pour l'instant donc je fais un appel
voilà est passé le moment le moment des
questions et peut-être en attendre aux
quais l'arize jeu j'étais curieuse de
tout avis sur le débat qui a eu lieu sur
le clac après après qu'on ait parler
d'évolution en fête et de et de rapports
entre les espèces je pense que c'est
assez naturel quand on voit un processus
comme ça où il ya une grande intensité
dans les interactions entre plusieurs
décès ont peu parlé de deux cultures
d'interaction fort de dépendance ce
genre de chose par exemple c'est quoi
ton point de vue de scientifiques et de
et de personnes aussi sur la question de
comment regarder le vivant et jugé de
sylla une intentionnalité ou pas on a
bien compris que j'en avais pas je pense
qu'on te demande et y en a une
mais quelles précautions tu prends quand
tu travailles sur ce genre de choses et
c'est alors je pense qu'il me manque une
partie des éléments du débat parce que
je ne sais pas vraiment compris le 100 m
mais qui en fait pendant qu'on m'a parlé
de culture de champignons d'autres ont
raconté sur les fourmis qu'ils aient
aussi de la culture de champignons et
dont il ya eu des actions qu'il est con
pourrait pas parler de culture il
fallait plutôt parler d'interaction à
niveau égal entre guillemets santé
subordination d'une espèce à une autre
c'était un débat dont on entre au pot de
l'anthropomorphisme en fait si tu le
vends non
vont cher d'être humains dont quelque
chose qui n'a pas à être joué avec notre
lunettes
n'empêche que premièrement on est des
humains et c'est super dur de d'enlever
la peau et puis de sortir de ce
complètement ce de ceux des désincarné
on a tendance chez les insectes quand on
parle plantes fleurs par exemple on
parle de co évolution
on parle de mutualisme jeu là je suis un
petit peu sec sur le prolongement de
l'interaction ce qui est ce qui est
important pour moi c'est d'essayer de me
placer comme je sais le faire avec vous
dans l'observation du phénomène
puis après de se dire dans la
temporalité dans la spatialité t il
regarder un petit peu ce qui se passe
et puis effectivement on parle de
culture de champignons
parce qu'il ya vraiment une espèce qui
va en emmener une autre qui va à la
déplacer qui va éventuellement prête à
avoir un avoir une disposition à
disposer les sports etc
bon il faut un mot pour dire ce que les
espèces faune et parler de de pinte de
mutualisme ça dit pas forcément la
dépendance de l'un à l'autre
les champignons sont pas forcément
dépendant du du scolyte en question
alors je me après je m'étais ce pas
assez les lélés le sujet en question
voilà il ya des gens qui sont amusés à
élever le champignon avec ou sans le
scolyte bon il ya plein de choses avec
les scolytes voilà il ya plus haut rang
dans le pré 6 plus on voit tout un tas
de choses nous et pas forcément d'avis
très posé là dessus
ok on
a pas encore de questions qui arrivait
donc je vais peut-être rebondir sur les
débats qui avaient eu avant aussi
notamment produit de la pyrale du buis
quelqu'un qui nous demandait c'était pas
en lien avec les prunes donc j'ai laissé
pour plus tard pourquoi ça n'arrivait
pas avec les crypter leurs ressources
alors je connais pas la question je peux
pas te prie chrome est mieux qu on va
faire
schématiquement le le criquet migrateur
n'est pas migrateurs tout le temps
l'espèce locustes amis gratot ria il ya
d'autres espèces qui a dit y être trois
quatre espèces de tête qui ont qui font
les mêmes mécanismes boire plus peuvent
se développer en faible densité de
population et être présente venir
viendra appelez-ça endémique ponctuels
avec des petites populations dévolu des
densités d'individus relativement faible
et il y à des mécanismes météo
physiologique qui se mettre en oeuvre et
on va passer la dynamique de la
population va changer en une ou deux
générations et on va passer à ces phases
de de pullulation très intense donc il
ya aussi l'oncle donc les espèces va
manger et puis elle se déplace il reste
des individus derrière ceux qui vont pas
pouvoir survivre parce qu'il n'ya pas de
ressources par vont péricliter mais il
ya des jeux qui ont pour éclore
longtemps après et on va retomber en
face d'eux non pullulation donc voila un
petit peu le mec le mécanisme est pas
tout à fait le même
alors que la pyrale du buis elle est
arrivé en quelques années elle à l'aller
les individus se sont reproduits au
maximum de leurs ressources de leur
potentiel ça faisait trois générations
par an le la pyrale du buis le criquet
migrateur en face d'eux migratoires il
ya bien d'autres noms et aux termes que
j'ai mangé c'est aussi des désirs des
générations relativement rapide donc
c'est pas tout à fait le même mécanisme
moi je pense que ça répond très bien la
question n'en n'ayant toujours pas je ne
veux pas été beaucoup trop clair je vais
te demander même si c'est la tarte à la
crème comme comme écrit par le
comprendre de nous parler peut-être du
pique prune luxe et le l'étendard a
manqué peu des coléoptères tout moi
lorsque je regarde ce que j'ai j'ai mis
des choses je regarde ce que faisait
effectivement on peut on peut aller
parler un peu du pique prune
je vais toc toc toc comment je vais
faire je reviens de perles
si je fais ça si je fais ça voilà un
village peut passer donc celle là on va
passer rapidement toc
oui
en profite 30 secondes de publicité sur
la revue insectes qui la revue éditée
par l'opie autour des des insectes sous
tous leurs aspects et c'est plutôt une
revue de curieux qu'une revue
spécialistes on n'est pas dans la revue
d'entomologie même si on traite d'un
sexe voilà alors le pique prune
pourquoi cette espèce là en fait c'est
une espèce qui est gros ce qui est
emblématique qui est exigeante qui est
incapable de se déplacer dans sur des
grandes distances et est donc c'est
vraiment l'espèce qui a cristallisé un
certain nombre de choses parce qu'elle a
été identifié dans les années 70 comme
une espèce à enjeux européens
la cloud la convention de berne où on la
création de l'europe
il ya eu des démarches environnementales
certains d'entre vous connaissent
peut-être qu'on appelle le réseau natura
2000 qui vise à préserver des habitats
et des espèces avec un enjeu européen et
le pic fruits hausse moderna et rémy tas
est une espèce qui a été inscrite sur
cette liste là et ça s'est traduit en
france par la protection de cette espèce
au niveau national protection qui dit
interdiction de destruction des
individus des habitats des larves des
oeufs interdiction de déplacement tout
un tas de choses relativement et
contrairement à beaucoup d'autres
espèces qui étaient protégés
c'était vraiment une espèce qui est
vraiment menacée et c'est pour ça que
est là elle a défrayé un petit peu la
chronique je vous fais un très très
simplement elle arrêter la construction
d'un autoroute
donc parce que les études antérieures à
la construction de l'autoroute avait pas
été bien faite et que la construction de
l'autoroute allaient impacter la
structure des paysages suffisamment pour
que sa menace la population de pique
prune
alors c'est une bête donc qui se
développent comme le lucane cerf-volant
sauf que c'est dans une cavité plus tôt
hot la femelle alors qu'ils allaient
c'est un petit peu crade la femelle va
pondre des oeufs qui vont se développer
en plus en trois ans et donc ça va finir
par une nymphe et c'est une bête qui se
développe dans une grosse cavité au
moins ou union d une trentaine de litres
de terreau c'est pas toutes les qualités
qui font ce volume de théo après on peut
les rencontrer dans les plus petits
volumes
mais en général si on leur compte dans
des plus petits volumes c'est qu'on est
dans des paysages très favorable et mais
sinon c'est plutôt dans des gros volumes
et donc
schématiquement dans des cavités de 150
200 ans sur duchesne dans des cavités
d'au moins 30 ans pour des saules
têtards
donc si jamais on veut faire un paysage
à un pique prune dans un endroit où il
faut au moins trente ans où sera ton
dans 30 ans voilà c'est une espèce qui
est une espèce parapluie dans le sens où
si on préserve le pique prune au vu de
ses exigences écologiques ou préserve
beaucoup beaucoup d'autres espèces en
gros si on préserve le pique prune on
préserve une grande partie de la
fonctionnalité et de la richesse des
interactions d'un d'un d'un d'un habitat
qui de prunes et l' avantage c'est qu'il
est presque facile à identifier à
détecter il est inconfortable en termes
d'espèces en terme de morphologie pour
quelqu'un qui est un petit peu
naturaliste et il est beaucoup plus
facile à trouver que beaucoup d'autres
espèces
ça se passe c'est sa répartition en vain
c'est la répartition du complexe hausse
moderna en europe et donc voilà os
moderne à des mythes havas de la pointe
de l'italie jusqu'en suède
elle est alors ça c'est un cas
particulier c'est la présence de pique
prune avec un point sur l'yonne parce
que on a travaillé sur le pique prune
dans l'yonne
mais voilà c'est l'épée les blés les
territoires où s'étaient connus
en 2000 2015 se passe ça c'est une
espèce aussi qui est en très mauvais
état de conservation c'est à dire que on
estime que c'est une espèce qui est
véritablement menacée à moyenne échéance
sur l'ensemble du territoire
ça je le passe voilà la bête
alors donc cesser une grosse cétoine
donc qui fait une trentaine de
millimètres très trapu et qui va vivre
dans les cavités qui sort quasiment
jamais lassé des photos de bêtes qui ont
été faites en en
après manipulation de spécimens d'autres
choses mais on est en général on les
trouve pas d'hommes pendant les qualifs
pour les trous dans les qualités c'est
même presque lucie fusion donc l'oeuvre
ça ressemble à une petite bille
voilà donc le alors si juste avant le
mal un tiens si on médian au niveau du
thorax
la femelle n'a quasiment pas bon ça
c'est des petits détails de spécialistes
l'accouplement la femelle pendant un
terreau on voit ici un terreau qui est
relativement compact est relativement
avancé et puis on va avoir une larve qui
va grossir se nourrir excrété et c'est
le gros ver blanc donc ce qu'on appelle
les larves de type hannetons voilà ça
c'est comment la reconnaître parce que
c'est pas parce qu'on trouvait un ver
blanc dans un terreau que c'est oubliée
trophée pique prune
donc il ya quelques subtilités et la
larve va grossir et former une coque
dans cette coque alors là que la coque
est excessivement fragile pour nos gros
doigts d'une main et elle
la larme va se métamorphoser après une
fois qu'elle est en sa coque elle en
sort plus sauf à l'état adulte et on va
voir ce qui se passe dedans
donc voilà là on a la cote qui est
fabriqué par la larve et la première
chose que là on va faire une fois
qu'elle aura fini la coque ça va être de
mu et c'est à dire de changer de co et
on va avoir la forme de l'insecte finale
qui apparaît on reconnaît ici les pattes
et ici les ailes qui sont repliés sur le
côté et là on voit bien les segments
d'une l'abdomen de l'insecte voilà la
nympho salut au printemps effectivement
et puis on à l'adulte qui va remuer
changé de planque en une fois entre la
la chrysalide et l'adulte et donc le le
l'animal qui va se pigmente et il lui
faut du temps de maturation de plusieurs
semaines dans sa coque
avant d'arriver à la la couleur qu'on a
vu tout à l'heure et on voit que le
thorax ici c'est pigmentaire avant les
ailes il ya tout un processus et les
dents dans cette étape là il ya beaucoup
d'accidents comme au stade larvaire où
il ya de la prédation dans l'écho qu'il
peut y avoir la prédation et puis il ya
aussi des compétitions qui jouent à tous
les niveaux c'est les champignons par
exemple qui peuvent se développer c'est
et colonisé la chrysalide été tuées
l'individu ça fait partie du jeu ça fait
partie du jeu à tous les niveaux 1 en
termes de richesse et de diversité on
dit le froid va tuer les insectes
l'hiver etc
on s'aperçoit qu'on regarde à une
échelle de paysages un échelle régionale
que les régions les plus riches en
insectes sont celles qui ont des étés
des hivers froids bien marquer et des
étés sont très marqués typiquement les
blés les régions montagnardes pyrénées
alpes une région méditerranéenne un peu
moins sur le cloud le froid mais les
grandes richesses c'est vraiment dans
mon montagnes et les zones qui vont être
tiède en hiver etienne en été du genre à
la bretagne
on une faune qui est beaucoup plus
pauvres de globalement schématiquement
ça veut pas dire qu'ils rien c'est pas
vrai c'est parce que en termes de
comparaison le climat a une influence
sur les compétitions entre insectes et
champignons
par exemple quand les l'hiver est tiède
la crise à vide elle est toujours au
ralenti mais le champignon lui
fonctionne et donc il va venir colonisé
il va être capable de coloniser et de se
développer au détriment d'un siècle que
ça soit une chrysalide ou un insecte on
en vit au ralenti et donc les prédateurs
donc le top un vieux la scène je vous ai
montré tout à l'heure et puis des larves
donc à l'arbre vert fil de fer qu'il à
l'arc du taupin qui est une très grosse
larve décoratives impressionnante lors
ce qui est intéressant dans la biologie
du pique prune
c'est le le mal c'est le mal qui attire
la femelle le mal aimé une odeur qui est
perceptible par l'humain qui est assez
difficile à décrire que les anciens ont
appelé cuir de russie qui est un cuir
qui est année à base de goudron
dessurault de sueur de boulot et ça
ressemble un petit peu un pot pourri
comme un fruit très mûrs en fait et
quand on est dans des dans des
situations peu particulière sur des
cavités on peut détecter la présence de
mal au mois de juin juillet
à cause de l'odeur et j'ai des collègues
dans les cévennes qui ont été trouvés
des arbres à pique prune comme ça en
disant tiens ça c'est l'odeur du pique
prune ou ailleurs un arbre a qualité
pour moi voilà et donc c'est la femelle
qui va se déplacer déjà la salle et on
va prendre de la dimension territoriale
si c'est la femelle qui se déplacent
c'est qu'elle vient d'une cavité elle en
bas on est en général elle a conduit
dans la cavité où elle siècle où elle
est née et s'accouplent dans sa cavité
elle va gagner une autre cavité pour
pondre à nouveau et s'il ya un mal
effectivement havas s'accoupler alors
l'accouplement a lieu dans la journée
mais à l'obscurité et des gens qui se
sont amusés à expérimenter ça et ils ont
réussi à montrer que c'était vraiment à
l'obscurité parce que si on laissait la
lumière ben ça marchait pas voilà donc
ça c'est quelques éléments des
distinctions dont j 25 30 mm voire pas
forcément cette année dessus mais quand
on cherche du pique prune dans un
paysage parce que la question se pose
tient là il ya des arbres à cavités est
ce qu'il ya des pique prune et si oui
quels sont les enjeux
eh ben on va chercher le pique prune les
adultes c'est juin juillet début août
après c'est terminé on va trouver que
des fragments mais ces fragments sont
suffisamment caractéristiques pour
permettre d'identifier et de confirmer
la présence de l'espèce voilà donc il ya
différents types de fragments et voilà
des arbres haptique prude alors jeune a
déjà eu plein d'un bac éviter voilà il
n'y a pas d'arbres particulier le pique
prune se développe dans les arbres qui
présente le plus de qualité dans le
territoire comme je le voulais dit tout
à l'heure
donc à gauche on a des chaînes à droite
on doit avoir des châtaigniers pour
autant qu'ils aient des lésions
alors les châtaigniers c'est la greffe
qui au final finit souvent par provoquer
une des qualités
voilà et on en trouve des fois dans des
cavités basse ici donc là on a des
saules les saules têtards voilà d'aidé
typiquement des arbres à pique prune en
termes d'habitat donc la trogne c'est
vraiment l'arbre l'arbre idéal on a des
fois du pique prune en
en forêt mais c'est moins fréquent que
globalement dans les arbres de type trop
mou dans les arbres où il ya des
interactions avec l'homme on peut
imaginer qu'elle a faim des glaciations
le pique prune avait reculé jusque dans
le temps dans le sud de l'europe et
c'est au travers du redéploiement de la
forêt tempérée que l'espèce a pu
remonter mais surtout au travers de
toutes les interactions que l'homme a eu
avec cette forêt et tout les léguer
délit forêt les fermes qui a eu en
milieu forestier ou de weyer des arbres
je dirais exploité par l'homme sous
forme de têtards l espèce est remonté
jusqu'en jusqu'en ce jusqu'en norvège
donc ça je voulais jouer j'ai déjà parlé
c'est le le pique prune s'efface prix de
préférence c'est 2 et 3 voilà quatre
c'est trop tard c'est la cavité vide et
donc c'est plus fonctionnel pour le pic
prime voilà et notre pique prune à un
record de capacité des dispersions
catastrophique des glaciers vont presque
plus vite que lui
parce que le pique prune en fait il a
une capacité de vol qui est relativement
limité et on estime que c'est entre
c'est que ces quelques centaines de
mètres à tout casser l'élan lors les
aides
ils peuvent voler mais ils vont faire
des vols de courte distance donc
éventuellement de proche en proche
ils peuvent revenir atteindre une
nouvelle qualité mais c'est souvent
cette dispersion
cette capacité à sion qui est un
obstacle à la colonisation la
recolonisation d'un paysage particulier
et donc quand l'arbre devient art il
passe du stade 3 au stade iv c'est
indispensable que le pique prune trouve
des nouveaux arbres sinon l'espèce
localement c'est un et voilà et donc
c'est la fin en fait c'est la fin d'une
d'une lignée et il n'y a pas grand chose
à faire donc schématiquement voilà si on
a un arbre
kit prune et ben on va avoir différentes
zones qui nous permettent nous
d'examiner le paysage et de se dire
voilà ça ça fonctionne comme une méta
population alors la méta population
c'est un groupe d'individus qui peuvent
échanger des gènes et ça comme une
population isolée donc on va analyser le
paysage quand on essaie de comprendre ce
qui se passe au niveau de savalou je
vais pas trop vite je voudrais pas perdu
pas du tout parce qu'une très bien on a
quelques quelqu'un karine mauffrey super
voilà donc je reviens c'est façon
maintenant ce que je vous ai dit tout à
l'heure ce que je veux dire maintenant
c'est la même chose sur un cas
particulier c'est le paysage c'est un
élément qui n'est pas forcément vu comme
indispensable pour la conservation de
cette espèce et la conservation des
interactions mais c'est un élément
indispensable
voilà donc voilà j'ai fini le tour du
pipeau ne l'est pas mais métal et non
plus longuement
mais vu que l'espèce se disperse mal que
l'exigeant en termes d'habitat que l un
cycle biologique compliqué eh ben c'est
un très bon exemple de ces vraiment
c'est l'espèce pas plus par excellence
et quand on dit qu'elle est menacée
je prends l'exemple de l'île de france
il ya une seule population qui est
connue ou une méta population qui est
connu c'est à fontainebleau
toutes les autres stations qu'on connaît
c'est historique ont disparu alors qu'il
y en avait à ivry y en avait dans
différents stands est dans différents
secteurs d'île de france parce qu'on a
modifié le paysage parce qu'on a changé
les pratiques
l'espèce a plus que régresser et
relativement menacée je vais revenir
juste un exemple puisque c'était le cas
la de la question qui se pose est
pourrait que l'on a travaillé c'était
dans l'yonne
je reviens une carte va arriver
schématiquement les points rouges se
sont décidés des villes et les citations
historiques
et les points noirs ce sont des stations
contemporaine de moins de 10 ans voilà
donc on voit que l'espèce c'est l'été on
n'a pas de données de l'espèce sur la
basse vallée de l'yonne
mais par contre là on avait plein de
données
on avait un paysage à tron qui a
complètement évolué et donc les espèces
elle est en régression est on est on est
plutôt dans ce genre de configuration là
en france dans un centre de territoire
que dans des configurations où on voit
que le la ressource et que l'espèce
c'est en voila voila j'ai revenir sur
les références biblio comme ça sénat qui
volent démenotté et puis voilà je suis à
disposition pour les questions tribune
il est super pour ce petit tour du kit
prunes on a deux questions sur le
pique-prune d'autres sur la présentation
avant la première question de curiosité
pourquoi le nom de pique prune
alors ça on n'a pas vraiment
d'explication c'est il a un autre nom
qui s'appelle le barbeau le bardo mais
c'est des noms mais il ya des non-dits
usage des noms vernaculaires qui ont été
reportés de proche en proche et
peut-être que l'espèce elle a été vue
une fois ou deux en train de manger des
prunes ou des choses comme ça ou qu'on
lui attribue à tort le fait de cliquer
les fruits de sentir comme les fruits
mûrs
je ne sais pas on à gg aucune aucune
explication sur ce nom là alors par
contre hausse moderna qu'ils haussent
moderna et rémy tas alors hausse moderna
c'est long deux genres et mita ça veut
dire ermite
donc c'est vraiment l'espèce conte dans
le nom latin très brièvement ses les
noms qui sont été donnée pour désigner
les espèces mais c'est souvent on peut
leur trouver une petite histoire soit
céder dia une personne soit c'est laid
on nadia tiens c'est une bête qui vit
tout seul
reclus dans sa cavité ermite voilà eos
moderna
c'est osmos et l'odeur derma c'est la
peau le cuir et donc c'est qu'il ya
l'odeur du cuir
on revient à cette odeur de cuir de
russie odeur un peu particulière qui
aimait le mal en période de reproduction
c'est super comme comme explication pour
la première pourquoi le tout pour une la
personne qui a posé la question demande
indique que c'était une question posée
pour des prunes du coup c'est la blague
merci pour l'explication du nom la tente
c'était c'est bien de l'avoir sur le pic
oui on nous demande aussi comment le
protéger en fait tout simplement dans
une zone où on sait qu il est et je te
pose les deux questions en même temps ci
est ce que c'est envisageable ou est ce
que ça marche pas du tout de le
transférer dans une autre zone où il
pourrait se développer et de récupérer
des individus ouais ouais on va on va y
aller
la première question comment le protéger
eh ben je dirais comme implanter des
trognes c'est c'est la protection à long
terme c'est avoir des arbres favorable
comment le protéger il ya des travaux
qu'on a qu'on a réalisé piano 2002 ya
des des travaux qui sont réalisés alors
je prendrai les exemples ya les gens en
suisse qui ont travaillé il ya beaucoup
de gens qui ont travaillé sur la
conservation du pipeau ne sait vraiment
l'espèce emblématique est le parc
naturel régional des boucles de seine
normande qui a un programme de
conservation du pique prune
on a réalisé des documents pour le
département de l'yonne un hacker un plan
de conservation du pic twente donc on
peut éventuellement échanges et là
dessus la question c'est pourquoi le
protéger parce que c'est une espèce
emblématique et quand il est présent on
peut estimer que la diversité la
fonctionnalité de l'écosystème liés aux
vieux arbres est en meilleur état de
conservation que s'il n'est pas là est
le corollaire pour répondre à la
question est-ce que c'est pertinent
de le déplacer j'aurais tendance à dire
que s'il n'est pas capable de se
déplacer naturellement est-ce que ça a
du sens de déplacer le pique prune et
pas les espèces qui sont associés c'est
une espèce qui arrive à s'élever
on a réussi à faire des démarches de
sauvegarde de maintien en captivité ca
s'élève relativement bien dans un grosse
poubelle de 200 litres avec des copeaux
de bois un peu de terreau et et les
larves vont fabriquer leur terreau et de
choses comme ça nécessite un peu de
pratique mais ça s'est fait par contre
la question de déplacer l'espèce pour
pour coloniser à nouveau milieu voilà
est-ce que quelqu'un s'en s'apprend et
quels sont les quelles sont les
démarches
alors la question de déplacer le pique
prune pour parce que les arbres étaient
en train d'éclater parce qu'il ya des
choses des conditions un peu
particulières ou parce qu'il ya un arbre
qui avait été abattu non
intentionnellement et qu'il y avait du
pique prune dedans alors là c'est on est
dans des opérations de sauvegarde
toutes ces opérations de sauvegarde de
déplacement sont soumises à dérogations
à la protection des espèces
donc on s'amuse pas ça comme ça voilà si
jamais il y en a qui veulent sauvegarder
il faut prendre attache avec la
direction régionale de l'environnement
dire voilà on est dans telle situation
il ya des arbres où il ya du pique prune
en général vous mettez pique prune dans
un courrier vous allez avoir de la
réaction vous éviterez aussi si vous
voulez protéger un alignement d'arbres
de dire il ya du pic comme j'en suis sûr
sans l'avoir vérifié c'est voilà le
pique prune on le garde pour lui quand
il est vraiment présent et pour avoir
échangé avec des dans des situations
c'était un peu compliqué entre entretien
des arbres préservation de la
biodiversité cetera l'intérêt d'avoir
une espèce protégée en général c'est que
ça oblige à la médiation entre les
différents enjeux y compris les enjeux
de sécurité qu'on allait avec les 3
monts n'a pas trop d'enjeux de sécurité
avec des dents voit plus grand on a des
enjeux de sécurité
voilà le nom
à d le déplacement de pique prune je
pense que c'est pas forcément pertinent
mais je reviens conclusion vous voulez
préserver le pique prune et ben
diversifier les troubles les habitats et
continuer à trier les arbres très bien
une autre question technique
comment la larve s'alimente cantal et
dans sa coque
ah bah quand c'est dans la coque c'est
fini elle s'alimente plus c'est à dire
que si on revient la larve lé claude
l'oeuf
elle reste se nourrir elle va digérer
les minéraux les nutriments et tous les
champignons qui a dans le terreau elle
va grandir dans quel but et elle va
recommencer le vam usa elle va
recommencer
et quand elle a accumulé suffisamment de
réserves en général au bout de trois ans
elle va s'emballer mais c'est vraiment
comme le papillon et le papillon qui se
met dans son cocon tous les papillons
font pas de coke ont tous les
coléoptères font pas de coke
mais là c'est même principe c'est une
forme une enveloppe protectrice et à la
table à cette enveloppe la larve a assez
rapidement mué et 100g pop ou
redeviennent chrysalide et là il ya plus
d'alimentation jusqu'à ce que l'adulte
émerger de la chrysalide et qu'ils
soient sortis de la coque et qu'ils
soient éventuellement aller se nourrir
mais l'adulte dos moderna ne se nourrit
quasiment pas un camp en élevage on leur
met un fruit les choses comme ça pour
qu'ils aient un peu d'eau un peu de
sucre mais l'adulte va vivre sur les
réserves de la larve est le plus gros
danger pour un adulte c'est la
déshydratation en fait il a beaucoup de
il a des ressources sous forme de
graisse et c'est c'est la déshydratation
qui peut le faire mourir plus vite que
ne le ferait l'épuisement de ses
ressources
d'accord une autre question qui est
émergé en fait n est pas venu sur le
pétrole mais avant quand tu passes le
diapo on a aperçu un hôtel à insectes se
posait la question à quelqu'un ne bat ce
que je pensais déjà de ses hôtels à
insectes et qu' il devrait être plutôt
construits de manière à ressembler à des
trognons et enfin je trouve qu'on a vu
ou est-ce que c'est pas forcément
pertinent voilà alors donc là l'hôtel à
insectes c1 alors c'est un formidable
outil de sensibilisation
c est un formidable outil pour découvrir
la diversité entre autres des abeilles
solitaires qui va y avoir dans un dans
un secteur c'est pas les hôtels insectes
qui vont sauver des insectes mais pour
sauver les uns c'est qu'il faut que les
humains soient conscients qu'il y en a à
côté de chez eux et voir la diversité
des espèces qui peuvent venir
s'installer essentiellement d'ailleurs
dans dutronc en aidant dubois percée
dans des moilles dessureault des mois de
petites tiges
c'est génial donc les abeilles
solitaires s'intéressent pas forcément à
l'aspect global du de leur support
si ce n'est qu'aux qualités techniques
c'est à dire le fait d'être bien exposé
vraiment bien exposé sud sud ouest
le fait d'être vraiment au sec il faut
que ça reste sec parce que si c'est mis
des champignons vont se développer
ils vont finir par aller coloniser les
galeries dans lesquelles elles ont mis
leurs ressources et et donc leur zoo et
donc leurs larves donc l'aspect de
l'hôtel à insectes c'est très fin c'est
plus pour nous pour eux cette fois ci à
mon avis
après donc moi c'est vraiment un outil
que je recommande comme outil de
sensibilisation même pour nous c'est à
dire faire un petit hôtel à insectes à
côté à côté de chez nous là c'est
vraiment la bonne période il faut se
pêcher un si vous voulez en faire
c'est maintenant que les abeilles
solitaires vont sortir essentiellement
bien abrités de la pluie bien exposé et
ont donc on est on est habitué à voir
ses hôtels à insectes très attise
horizontale
vous pouvez aussi mettre des tiges
verticales suspendue sur des fils des
tiges de rond cette chose comme ça et
puis il ya plein d'abeilles solitaire
mêlant s'éloigne du bois
qui aime beaucoup les terres battues et
les choses comme ça donc vous pouvez ne
serait-ce qu apprendre à ouvrir les yeux
c'est ça avec les insectes faut des fois
s'arrêter
plutôt que de partir battre la campagne
est là les forêts tropicales
on a plein de choses à découvrir aussi
voilà c'est pour moi c'est un super
outil de pédagogie de découverte
et puis là on fait venir l'insecte à
nous mais on se retrouve dans la même
situation que ce que j'expliquais avec
les jeunes arbres les trois hommes
matures
si dans votre paysage il n'y a aucune
ressource pour les pour les insectes et
ben vous les verrez pas forcément ici
mais si vous avez un paysage d'hiver
diversifiée et bien vous n'avez sûrement
qu'ils vont venir là s'installer dans
les hôtels insectes mais vous ne verrez
qu'une partie de la population
c'est juste que ça permet de les mettre
en évidence et pour illustrer des
phénomènes d'interactions
donc il ya la petite hausse me rousse
qui a qui va démarrer la son activité et
donc elles nichent dans du bois ou dans
des tiges creuses mais elle est ferme
avec de la terre donc elle a besoin de
trouver la tige creuse elle a besoin de
trouver les plantes et elle a besoin de
trouver de la terre humide suffisamment
humide pour pouvoir aller fermer son sa
loge une fois qu'elle a fini de pondre
dedans voilà donc et puis l'hôtel 1,7
vous laisser au moins en place parce que
les squelettes les poutres des abeilles
les larves vont mettre un an avant
d'éclore mais en général il n'y a pas
deux générations par an il ya une seule
génération par an ok là pour un début de
printemps c'est super instant pas la
peine d'aller dans la forêt amazonienne
restons dans nos petits gars dans ok on
m'approche de la fin je lui posais deux
toutes petites questions qui sont je le
pense assez anecdotique mais qu'on a
encore le temps la première c'est qu'il
ya une
alors on nous demandait qu'il y avait
des preuves de réunions donc j'ai
répondu que nous mois par le portugal
mais dans le cas de ces primes là le
principe être ce que tu connaîtrais
d'élan sexe qui est spécialiste des
premiers venus
est ce que ces braconniers non non non
sinon on va retrouver les espèces qui
fréquentent les résineux les choses
comme ça mais là le seul cas un peu
particulier c'est qu'on a alors je vais
pas dire de bêtises donc je vais dire
dans une montagne du sud de la france où
il ya des ifs
on a dû pique prune dans les cavités
leaf mais voilà sa soeur bon on a on a
plein d'autres insectes associé au au
vieux arbres où je résidais etc
on a d'un délit on a beaucoup d'espèces
qui sont liées aux résineux sont tous
remis aux montagnards mais on n'est pas
du tout dans le dans le dans le même
profil de groupe
et puis voilà le
la trogne de résine hausse et par voie
d'huissier parce qu'être plus fréquents
évidemment de plus connaît forcément une
autre question peut-être anecdotique
mais pourquoi pas sur cette fonction sur
une énergie encore donc à ce genre dans
le sac peut-on trouver que tu as une il
répond claqué ben en fait je vais pas
avoir deux en fait le problème de la
vigne si j'ai tout suivi c'est que c'est
comme un tout petit rond et donc quand
les insectes s'attaque aux troncs sacre
un petit peu c'est un peu compliqué donc
sur la vie qu'on a on a tout un tas de
petites espèces qui vont surtout se
développer sur les sarments et puis
malheureusement dans le sud de la france
on a des longicorne sont les vestes
perrus qui eux pourront poser des vrais
soucis parce que les larves sont
relativement grosse et attaque les
racines ou là où le tronc de la vigne
mais en termes d'enjeux d'apport de
structuration d'un paysage je suis pas
sûr que la vigne soit 1 soit
suffisamment une rune ressources
suffisantes pour pâques est trop de
compétition entre l'homme et les
insectes
alors qu'elle fait localement sur le sur
le sur la trogne on a sept
ce volume de bois du fus qui est à
disposition de la biodiversité qui est
où la biodiversité vraiment vassevin
s'installer comme sur un récif et les
branches qui sont la ressource que l'on
peut exploiter très bien
gilbert marcy c'est très clair peut-être
aussi une toute dernière chose on
m'avait parlé brs et quelqu'un nous
préciser avec avec raison que quand on
parle de brf on va pouvoir penser
parfois du croyable mais qu'en fait le
vrai et rex et bien des drames au trait
fin de l'année et épandues juste après
le voyage et mais ce que tu vois une
différence parce que tu nous disais
qu'en fait qu'ils étaient ça ne
remplaçait pas bien sûr on écosystème
complexe parce que c'était face à
l'équipe des bois est ce que le fait que
ce soit un bois très jeune encore vert
serait plus bénéfique du broyat on va
dire non ou pas plus que ça là j'ai pas
de compétences et je maîtrise même pas
suffisamment les aspects techniques de
c2c les différences entre le broyat est
le brf
de toute façon qu'on va avoir c'est
qu'on va voir un milieu fragmenté et qui
va évoluer
je dirais relativement rapidement et les
insectes
en tout cas les coléoptères on n'a pas
beaucoup d'espèces qui font leur cycle
en moins d'un an et donc le milieu va
évoluer très vite et c'est pas sûr
qu'ils soient favorables à beaucoup
d'espèces voilà bon je pense qu'il va
être falloir le cil et a très peu
d'espèces ou à des espèces qui vont
s'intéresser intéressé à dubois déjà
très dégradées d'accord très bien voilà
mais il faut dans le sens que c'est moi
je vous ai parlé des coléoptères
saproxyliques et cetera
la multiplicité des interactions elle se
fait aussi par là je pense je pas su pas
sûr que la trogne ait besoin de brf
pour l'aspect biodiversité insectes mais
après il ya tout un tas de dimension
dans laquelle les interactions peuvent
se développer
j'ai pas de jupes et robes avec les
orties
pourquoi pas de certitudes on a une
dernière question qu'on va prendre qu'il
arrive à l'instant sur le clac
est ce que les institutions chargées de
la protection de la biodiversité
utilisent des jeux aérienne planifier
des mesures de protection dans notre
paysage agricole que tu sais apprécier
précis alors je pense que je ne je ne
sais pas ce que font les institutions
officielles à l'opinion qu'on travaille
nous en partenariat avec souvent des
collectivités pour faire un état des
connaissances pour pouvoir accompagner
les gestionnaires qui va se poser des
questions sur le sur son territoire et
sur ce qu'il veut faire
les surfaces concernées sont
relativement faibles en général si on
tourne dans des études à quelques
centaines d'hectares
c'est c'est souvent un maximum après
c'est des projets plus large et donc on
n'est pas sur des analyses à cette
ampleur-là mais je sais que dans le
cadre du pique prune l'autoroute a28 il
ya eu des analyses de vues aériennes
pour essayer de faire un bilan sur
l'état du territoire et j'imagine que
des collectivités de type région sur des
problématiques de continuité écologique
il ya des gens qui travaillent dessus
comme il ya des gens qui ont travaillé
sur les notions de vieilles forêts on
notera on a utilisé les vieilles cartes
qu'à signer et cartes d'état major pour
essayer d'identifier ce que c'était que
des vieilles forêts
après avoir fait leur consensus sur la
définition ne serait ce que devrait
payer forêt je pense que maintenant on
se refuse pas d'utiliser des fûts
aériennes parce que il y en a tout un
tas de des diversités de qualité ya
beaucoup de choses qui sont vraiment
accessible sur géoportail
c'est vraiment une super ressources de
ce point de vue là donc nous quand on va
faire une étude on commence pas tout à
fait à part regarder la carte ign mais
on regarde très vite la carte ign et
très vite legs les cartes des vieilles
forêts donc je pense que tout projet
prend en compte cette dimension là
spatiale point j'espère
voilà ça le mot de la fin
merci beaucoup s'est invitée et puis
j'espère qu'on pourra continuer à
interagir sur les trognes comme support
de biodiversité puis support de tout un
tas d'interaction sans aucun doute ce
sera évidemment avec l'ailé si tu as une
petite minute les questions là dessus
est-ce que tu as montré le magazine en
fait parce que tu as des conseils de
vidéos de magazines de documentation
pour les néophytes il va se renseigner
un peu sur les enfants on a combien de
temps devant nous là est trop court mais
il ya il ya beaucoup beaucoup de
ressources autour des insectes
alors le problème de bd le problème du
débutant de la question qui est posée
c'est que c'est un voilà comme ça c'est
je peux pas lancer un ou deux titres
j'ai quelques éléments quelques
événements mais quelques éléments mais
pas tant que ça voyez la revue insectes
c'est je pense que pour débuter ce n'est
pas forcément le bon plan il ya beaucoup
d ouvrages qui sont publiées à droite et
à gauche mais c'est vraiment le la
question souvent c'est qu'est ce que
vous cherchez à savoir si ça à connaître
il ya quelques ouvrages qui sont pas mal
6,6 à découvrir la vie des insectes va
peut-être qu'il faut essayer des
ouvrages plus généraliste il ya un très
bel ouvrage qui est sorti qui s'appelle
les insectes en bord de chemin chez
delachaux signé cela qu'ils parlent des
insectes en général et donc ça peut être
pas mal plus pour la culture générale
pour la beauté des images aussi donc là
est la question elle est très très vaste
si c'est pour des enfants il ya d'autres
ouvrages et peut-être que sur le site de
l'opinion a listé un certain nombre de
publications qu'on recommande pour
débuter pour découvrir etc
et puis sinon éventuellement sur des
questions un peu précises on peut je
peux répondre
voilà eh bien on va s'arrêter là on va
pas avoir le choix malheureusement
c'était jade des informations qui vont
servir au public même si beaucoup à vers
d'autres productions pour cette
diffusion et encore mille mercis bono
mérité pour cette super interventions
ont pris plaisir

Partager sur :