Semis-direct & agriculture triplement performante, avec Christian Abadie

De Wiki Triple Performance
Vidéo - Ver de Terre production (10 juill. 2020) - Christian Abadie - Durée : 23 minutes

Thumbnail youtube jexWfAAx9Jc.jpg


Transcriptions

moi je vais vous parler de mes 2

de mon expérience
bon moi je suis dans sur une sur une
ferme de
de polyculture élevage et
où il y avait à l'origine d'un élevage
laitier qui a été abandonnée l'an
dernier mais remplacé par
par un élevage de daims grèce made
de bovins voilà je vais vous présenter

Afficher la suite

la ferme dont il ya une centaine une

centaine d'hectares
avec don pour culture essentiellement en
maïs soja blé mais c'est plutôt mélange
de céréales à paille c'est blé triticale
orge avoine comme mais tout est utilisé
pour l' atelier d'engraissement comme
dans les couverts je privilégie la la
diversité puisque l'an dernier des
mélanges comme ça de plusieurs espèces a
été plus productif comme blé pur voilà
il ya exactement 20 quintaux de plus
alors c est quand même assez assez
surprenant et avec un état sanitaire
bien meilleur en plus voilà alors bien
entendu il ya toujours le sol est
toujours couvert voire des doubles
couvert pour baisse a été rabâchée là
depuis depuis hier matin dans le sol ne
doit jamais être nu toujours ouverts
pour séquestrer un maximum de carbone et
puis bon tous les avantages que que ça
peut entraîner bon voilà ça a été
clairement dit tout ça donc
dans l'engraissement
c'est de l'engraissement de génisses et
de thorium blonde d'aquitaine
là il ya aujourd'hui 400 places cela
dans quelques semaines on sera 500
places et b l'idée c'est de travailler
en complète autonomie pour l'élevage
c'est à dire que même la protéine
maintenant
n'est plus acheter puisqu'on arrive à
avoir une relation équilibrée avec un
traitement de
de céréales et
voilà alors je vais pas vous parler de
ce traitement puisque le concepteur mais
je crois qu'il intervienne demain lui
pour vous en parler ensuite donné
2 u th avait mon frère mon fils revient
également sur la ferme les sols ce sont
des sols très fragile vous allez vous
allez voir ce qu'on appelle des
boulbènes un peu profondes ces délits
montré très bas temps
l'exploitation est un semis direct sous
couvert végétal depuis 2001
il n'y a plus de forge ici denis
d'insecticides depuis pas mal de temps
déjà
même les herbicides sont vraiment revu à
la baisse
voilà et puis l'accompagnement bon voilà
je cite un peu c'est à dire on avait
démarré avec un gros doc
le ciel est gris condra de l'afar voilà
toutes les personnes qui ont pu amener
pas mal de suivi aujourd'hui c'est vrai
que lui celle-ci qui m'apporte pas mal
et j'ai vraiment compris que justement
que par rapport à l'anr de man
le couvert végétal peut nous aider à
contrôler les adventices alors ça c'est
c'est quelque chose que je n'avais pas
vraiment assimilé au départ mais là
maintenant c'est vrai qu'on peut aller
très très loin avec des couverts
végétaux
disons fait le plus correctement
possible pour justement contrôler
les adventices voilà alors un petit
historique rapide moi je me suis
installé en 83 sur une ferme qui était à
3 % des matières organiques
la bourre et une petite vingtaine
d'années après un point et demi de
matières organiques en moins donc là
c'est assez parlant là
j'ai très rapidement compris qu'il
fallait arrêter ce système là en
voilà j'ai eu la chance de rencontrer à
ce moment là
claude bourguignon lucienne série carlos
crovetto voilà tout un tas de
personnages qui voit là quand on les
écoute une journée bon si on comprend
pas je me suis dit c'est pas possible tu
es bête quoi parce qu'il faut il faut
vraiment changer de pratique et
et puis bon
moi j'ai passé de transition je suis
passé directement du labour semis direct
sous couvert alors au début mais les
deux ou trois premières années sans
accompagnement c'est pas simple bon
après ça s'est vite redresser alors bon
je passe vite et en 2013
il ya eu une autre passage très
important c'est le semis du maïs à 40-40
d'écartement ça a permis justement de
en plus d'augmenter le rendement de
contrôler plus facilement l'énervement
donc voilà un plus pour diminuer encore
l'impact de la chimie
il ya eu quelques temps après il ya le
mind de plantation la deux d'une part
celle d'un gros foresterie 2016 dont la
mise en place de l'atelier
d'engraissement on a commencé pour faire
une transition avec l'élevage laitier
voilà et 2018
c'était l'objectif c'était de viser
l'autonomie totale pour l'engraissement
et dont l'arrêt de la production
laitière la question climat vous voyez
on a bon se situe entre petits 900 mm
avec des écarts qui vont de 7 cents à 13
5 euros
voilà bon 706 est bien répartie c'est
génial mais bon le problème c'est la
répartition comme vous savez l'an
dernier on a eu pas mal de pluviométrie
mais les 80% les six premiers mois de
l'année
c'est toujours la répartition qui pose
problème
ça c'est pour illustrer un peu le les
terres c'est boulbènes peu profondes là
notamment mais on voit on a deux sous ce
fameux gré plats dont c'est comme du
béton c'est du caillou aggloméré alors
quand on n'a que trente ou quarante
centimètres de terre dès l'hiver c'est
hydromorphes l'été c'est très sèche en
il ya moins de réserves
bon mais voilà vous faire vêler sur le
combat et c'est c'est pas toujours
évident voilà
alors ensuite je vais vous parler la
dune
d'une parcelle
qui est suivi par un projet qui
s'appelle le projet bagages qui est
financé par l'agencé de l'eau
le bassin adour-garonne et
les travaux sont effectués par par
l'inra arvalis et puis tout un tas de
deux laboratoires qui travaillent dessus
chacun a son rôle
cette haine
ce sont des travaux qui sont effectués
sur trois ans et les résultats
seront restitués en 2020 voire 21
sauf que j'ai réussi quand même parce
qu'on a eu une première journée où ils
ont commencé de nous restituer quelques
résultats j'en ai récupéré 2
voilà c'est notamment concernant le
carbone et
ça rejoint ce que j'ai vu tout à l'heure
voilà au niveau carbone c'est vrai qu'on
peut arriver à à séquestrer des
quantités quand même assez importante
puisque la notamment voilà c'était il ya
deux ans comme ça a été cette parcelle
contrôler elle avait pris devant tonnes
de carbone saison dont ça fait une tonne
25 à l'hectare et par an dont voilà
l'équivalent de 4 tonnes 6 de co2 si on
regarde sur la ferme une centaine
d'hectares bon ça fait un gros 7400
tonnes de co2 séquestré quoi bon ben ça
c'est quand même c'est intéressant
sachant que une tonne et 25 j'ai
tendance à dire en travaillant
moyennement bienne parce que jusqu'à il
ya pas longtemps les couverts étaient
détruits précocément c'est à dire aller
un mois avant le semis notamment au
printemps est là et on passe à côté du
principal quoi c'est à dire que là
maintenant on a donc d'une part des
doubles couverts et découverts sont
toujours on les laisse pousser jusqu'au
jour du smi et ça nous permet d'avoir
des des quantité de biomasse
relativement importante et
et notamment dans deux d'envoyer ce que
j'ai compris aussi et notamment en
regardant un peu les travaux de
christine john las de devoir que ce
fameux carbone liquide qu'on injecte par
les racines dans le sol mais c'est
vraiment primordial d'hommes pour pour b
pour enrichir le sol en carbone et mais
également pour nourrir l'activité
biologique notamment des champignons
mycorhiziens qui a eu un échange
fournissent des nutriments à la plante
dont on voit que c'est quand même un
échange gagnant gagnant dont il faut
vraiment
un maximum de un maximum de biomasse
sens et voilà le second test là que j'ai
récupéré aussi là c'est ça rejoindre un
peu ce que ce qu'on vient de voir là
c'est un test de ruissellement qu'ils
ont fait sur sur une surface de jeu
posté un mètre carré d'ailleurs avec
donc une pluviométrie dont artificielle
bien sûr de 200 mm dans très intense et
on voit que
dans une rame n
e
donc par rapport à ses comparables bien
sûr avec la parcelle du voisin qui est
un système labour on voit que des par
rapport à du semis direct sous couvert
il ya presque cinq fois moins de
ruissellement par contre en perte de
terres là c'est énorme puisque au litre
d'eau on voit sa passe de 12 grammes par
litre en labour à 0,3 en semis direct
dans ça fait quarante fois moins mais
comme il ya moins d'eau aussi qui a été
lessivée ça fait cent quatre-vingt
quatre fois moins de terres perdues sur
dont un mètre carré dans le test
sachant que b ce test analyse uniquement
l'érosion de surface il ne prend pas en
compte dont l'érosion souterraines dont
on boit que c'est quand même
relativement important sachant que là
c'est un test donc effet sur un mètre
carré en réalité l'érosion est beaucoup
plus importante parce que l'ol se
cumulent et dans le bas des parcelles
d'essai carrément des ravines qui
comporte des tonnes et des tonnes de
terre voilà bon ça c'est juste pour
illustrer on peut les
la biomasse produite justement par les
différents systèmes à gauche du
pointillés danse et la production
du maïs que l'on faisait dans notre foi
qui était pratiquement la monoculture
d'un gros 10 tonnes de graines envers
danser les tiges feuilles et un rouge
c'est là le système racinaire
voilà donc un gros ben voilà on voit
qu'on passe d'un groupe de 24 tonnes ha
à 37 tonnes dont on voit qu'on multiplie
par un an et demi en gros la biomasse au
total et je suis convaincu maintenant
parce que les couverts on l'est
on est en train justement de
perfectionner énormément à ses couverts
d'été pour justement arriver à des
tonnages encore plus important à
condition bien sûr qu'il ya un peu d'eau
mais justement on s'en prend aussi à
travailler sur des plantes qui sont
capables d'aller chercher de l'eau en
profondeur parce que
le premier où les deux premiers mois de
sécheresse dans s'aperçoit que l'horizon
de surface les 7 mai dessous il ya
encore de l'eau et quand on sait que
certaines plantes sont capables de
descendre de 1 cm voire un centimètre et
demi par jour sa gelée j'ai pu le
vérifier
60 80 cm 60 jours mais dès que les
plantes sont connectés à lomé après
c'est gagner quoi et là on l'an dernier
on a pu en faire l'expérience quoi
ensuite bombay a bien sûr c'est le
végétal
le
le plus important dans le système bon ça
c'est un peu un exemple de deux couverts
estivale
alors c'est vrai qu'on essaye tout un
tas de plantes bruxelles et
principal utilisé tournesols géants je
vais vous montrer tout à l'heure c'est
une plante qui me plaît énormément parce
que bon elle fait de la biomasse les
très hautes
mais elle a également un système
racinaire hyper puissant et c'est ce
qu'on recherche aussi ensuite les
sorghos radis chinois sarazen soja aussi
pour avoir une légumineuse et puis de
l'amarante voilà alors de l'amarante
c'est pourquoi de l'amarante alors c'est
pas de l'amarante sauvage parce que
justement bien semis direct on
s'aperçoit que la marraine de sauvages
mais il y en a plus et moins jeunes
scène alors ce sont des amarantes
cultiver j'ai trois variétés d'amarante
cultiver c'est une super plantes
il faut savoir qu autrefois b
dans les jardins j'ai appris ça en
lisant le livre de gérard ducerf
d'ailleurs dans tous les jardins il ya
un siècle de saba il y avait des
amarantes que comme consommer que les
gens consommaient et c'est vrai que
c'est une super plantes
voilà je vais je m'aime je vais même
récupéré une amarante de guinée qui qui
est encore plus spectaculaire qui a une
biomasse énorme
voilà le but c'est toujours de
perfectionner le les couverts avec des
systèmes racinaires de plus en plus
performants pour b séquestré un maximum
de carbone
on la sent ces dons
après don vient au mois d'octobre vienne
le semis du couvert pour faire du maïs
alors là voilà c'est
en légumineuses saint principe c'est de
la féverole et puis là maintenant il ya
il ya du siècle il ya du triticale il ya
de l'avoine parce que b voilà pas mal de
faits de rôle pour la zot
mais on commence à jouer aussi sur la
couverture du sol pour pour contrôler et
l'énervement et réduire l'utilisation
des herbicides et là on s'aperçoit que
les graminées elles ont un rôle à jouer
visiblement même pour séquestrer du
carbone quand on lit un peu les travaux
de christine john il semblerait que la
graminée et même plus performante que la
légumineuse mais bon moi je suis pas
biologiste moi je peux pas vous en
parler comme eux le ferai ça s'est donc
ouvert pour faire du soja
c'est à dire la liga
je mets quand même pas mal de féverole
maintenant tout simplement pour les
faits aux autres parce que c'est vrai
que même pour faire du saut gens il
s'aperçoit que quand on a un seul qui
est assez fourni en azote b le soja est
même bien et puis bien entendu
de la céréale aussi pour avoir cette
fameuse couverture
bon là je vais vous montrer donc une
série de photos censées couvert ouvert
estivale ça c'était les premiers que
premier couverte je faisais dans la baie
du tournesol mais là c'était du
tournesol classique avec
essentiellement du cerveau à ce moment
là voilà alors ça c'est ce qu'on peut
faire avec des tournesols géants
qu'est ce que vous faites dans le mail
vous faites un tour de sol vous
embrasser le ton voilà je regarde si
fleury et puis il ya plus une fleur en
cours dont il est là il est à peine tour
début floraison
alors voilà ça c'est ça c'est assez
plaisant parce que la cantonade et
plantes comme ça là on se dit mais
vraiment ça bosse quoi on séquestre 2
minutes
et oui c est bon les homes accéléré
voilà alors censés
le semis du deuxième couvert dans le
premier voilà alors là il n'y a pas deux
il n'ya pas d'utilisation de glyphosate
nous avons obtenu deux minutes de plus
bon ces jeunes et immersive non c'est
pas de ma faute en mai vous avez des
preuves des gens qui vous aiment
bon d'accord allez on va avancer vite ça
cbd amarante voilà alors moi j'aime bien
cette plainte parce que bon j'ai pas mis
là pour parce qu'on n'avait pas le temps
des photos de systèmes racinaires mais
c'est c'est très très puissant
voilà en avant cela c'est toujours
un semi du deuxième couvert dans le
premier voilà alors chaque chaque
culture à son cou vers la mi temps on va
passer d'un couvert d'un pouf pour faire
du maïs c'est à dire un couvert riches
un légumineuses et
alors moi maintenant mais voilà après
avoir essayé pas mal de choses à la
limite c'est le travail simultanés
roulage et se mit à même temps voilà
c'est après avoir essayé pas mal de
choses bon je me suis arrêté sur sa
bombe
voilà pour le moment ça fonctionne bien
alors quand on s'aime mais il faut que
ça lève il faut qu'on récolte
d'autant plus qu'on a un troupeau à
nourrir dont il s'agit pas d'acheter le
grain au voisin il faut le produire
voilà et puis on s'aperçoit que soja ou
maïs mais ça passe bien ça traverse bien
même une feuille de paie vos rôles je
vois ça traverse
voilà alors après c'est vrai qu'il ya
des quelques petites astuces aussi voilà
pour les agriculteurs il faut savoir que
quand on a une couverture comme ça il
faut semer moins profond dans la terre
parce qu'il faut se dire caractère a
traversé plus le végétal donc voilà il
ya des petites astuces on l'a et puis
après b le maïs berry pousse sans
problème
alors alors interne voilà de contrôle
des adventices des on essaye justement
de
voir jusqu'où on peut pousser
la graminée dans les mélanges pour
justement contrôler les attentistes
passé je pense que c'est un peu le
travail des années à venir pour réduire
en plus je vais pas jusqu'à dire
supprimer mais j'ai tendance à dire
souvent utilisé la chimie à roue de
secours c'est à dire voilà comme
vraiment il la faudra c'est quoi me
tombait même su renaître est écolo pour
se soigner
le jour on chope une vraie saloperie il
faudra bien de se soigner quoi on ira en
ira voir le médecin et nous mettra des
antibios bon voilà
mais là c'est pareil en termes de bure
main ce b
voix c'est une variété là que j'aime
bien parce que d'une part elle est
productive et puis elle a un port assez
assez important
un gabarit assez important donc en sort
14 tonnes de grains à l'hectare mais on
peut estimer qu' à 10 12 tonnes de de
cannes qui reste qu'un et feuilles donc
tiges et feuilles qui reste au sol parce
que là le chantier de récolte ses
relances il a aimé on récolte que les
pis voilà la batteuse et équipé le
france il est équipé d'un coeur de
batteuses et on récolte que l'épi d'or
pour avoir bien produit donc pour
l'engraissement dont assez riche voilà
bon alors maintenant on va passer la
sueur
ouverts dont pour faire le soja dont là
c'est plutôt une dominante graminées ça
c'était un des premiers s'étaient même
du triticale voilà que j'avais que
j'avais fait voilà c'est avec du
du seigle seigle féveroles et il ya la
voir aussi mais la boyne on la voit pas
l'était pas il n'était pas encore
vraiment monter il vous reste rien pour
danser comme fini voila voila et puis le
soja blé le soja pays traverse n'y a
aucun souci et la photo peut être la
plus intéressante c'est celle ci
c'est le même couvert c'est le même soja
semé tous en même temps
la seule différence c'est qu'en haut à
droite le couvert a été roulé un mois
avant le semis
ce qui veut dire que quand on roule
avant déjà on produit moins il y avait
peut-être 2 3 4 tonnes de matière sèche
ham wayne et vont changer pas pesé mais
j'en avais beaucoup moins et puis le sol
s'est retrouvé quasi nue car le soja
étaient sommés ce qui fait que les
graminées et des côtes des taux élevés
dont six avaient pas été d hervé je
récoltais pas et la parcelle à l'autre
parcelle à ce stade là elles n'étaient
pas des herbes et encore donc on voit
que avec le végétal
on peut vraiment aller loin pour
contrôler alors bon je vais pas
m'avancer pour dire qu'on est prêt à
supprimer la chimie totalement mais on
peut aller quand même assez loin très
très loin dans cette technique là
christian si vous faites vite j'ai une
question pour vous pardon si vous
souciez vous faites vite j'ai une
question pour d'accord d'accord voilà
bon le renvoi on s'approche
là on est en fin d'été on voit
d'ailleurs les lacets de photos c'était
juste pour montrer des champignons sur
les sur les pailles des champignons
baies qui dégradent tranquillement les
pailles
il ya un savant qui sont là quand même
il ya encore du couvert
le soja dans
à maturité et puis ensuite bon pour
terminer je vais vous montrer juste deux
photos de plantes dès qu'on conteste un
peu celle là bas je crois que vous
l'avez déjà vu pas mal ça c'est celle du
maïs population
brune population brésilienne qui
malheureusement n'est pas productive au
niveau grimpent parce que c'est beaucoup
trop tard dit à mon avis un 10 7 à 800
donc en espagne et peut-être que ça
marcherait bien mais par contre c'est
vrai que ça fait une biomasse
phénoménale et est ensuite bon c'est ce
fameux tournesols géants alors lui par
contre lui je les aime bien parce que
voilà il on voit le il a été se met même
temps que le maïs dans le maïs
d'ailleurs je m'étais amusé à le mettre
dans le maïs et on boit il est
il est une fois et demie plus haut que
le maïs chemin même temps non on voit
que c'est vraiment une sacrée plantes
près voilà et je termine un mot disant
merci
[Applaudissements]
[Applaudissements]