Triple Performance

Combinaison de leviers pour économiser les intrants sur un système Grandes Cultures Breton en AB

De Wiki Triple Performance
Cet article est issu de la base GECO[CC BY-NC-SA 3.0]. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo Geco
A DUPONT  

Cet essai a été mené de 2012 à 2018 sur la station expérimentale de Kerguéhennec (56) dans le cadre du projet "SGC Bretagne". Ce dernier à pour objectifs d'expérimenter et évaluer des Systèmes

« Grandes Cultures » économes en intrants (de l’intégré au biologique) en Bretagne. Cette expérimentation vise à tester la durabilité d’un système de culture sans pérenne produisant des céréales et des protéagineux. La difficulté de la gestion de ces systèmes repose sur la maîtrise de la flore

adventic
e et le maintien de la fertilité du sol.

Leviers mobilisés

Principaux résultats et enseignements

De manière générale, les résultats à l’échelle du système sont plutôt satisfaisants. En AB, la gestion des ravageurs est plus compliquée que celle des maladies car les leviers pour les maîtriser sont moins nombreux (corneilles et mouches des semis en maïs ; bruches et sitones en fèverole). Au niveau des maladies la féverole est une culture "à risque" (sensibilité à la rouille) et assez peu compétitive par rapport aux adventices. Néanmoins, enherbement et maladies sont bien maîtrisés sur toutes les autres cultures du système. L’objectif concernant l’IFT est atteint puisqu’aucun produit de biocontrôle n’a été appliqué. Cependant, concernant les autres indicateurs environnementaux le bilan est plus mitigé : la consommation de carburant est légèrement plus importante et le reliquat début drainage moyen du système est supérieur à l’objectif.

Les performances économiques et sociales sont satisfaisantes. La marge semi nette moyenne est largement supérieure à celle du système de référence, en particulier grâce à la bonne rentabilité des cultures de maïs et des mélanges de céréales protéagineux. Par ailleurs, bien que le nombre de passages soit très hétérogène d’une culture à l’autre, on constate un effet de compensation à l’échelle du système.   

-> PLUS D'INFO DANS LA FICHE SYSTÈME DE CULTURE EXPE

Annexes

Autres leviers utilisés dans ce système

Bioagresseurs concernés par ce retour d'expérience

Cultures évoquées