Réussir ses couverts en Semis direct - Julien SENEZ

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (4 oct. 2021) - Julien Senez - Durée : 56 minutes
Icone categorie objectif.png Sol et fertilisation

Thumbnail youtube g8jI72mRETo.jpg

Vidéo remise en ligne avec l'aimable autorisation de Julien SENEZ

Pour plus d'informations, nous vous recommandons vivement de vous rendre sur son site web : https://www.kiwiagronomy.fr/


Transcriptions

on l'a dépassée pour vous pardonner en

dise on est à 4 tonnes de matière sèche
produite pour le couvert d'été dans un
contexte très compliqué et on avait très
très beau couvert c'était compliqué mais
on a eu des très beaux coups vers moi ce
que je veux dire par là s'est implanté
des couffins réussir découvert il faut
compter avec de plus en plus ses
couverts comme une culture c'est

Afficher la suite

reproduire 3 tonnes entre deux et trois

tonnes ça tout le monde sait faire c'est
passé pas très compliqué monte à 4,5
tonnes de matière sèche
là il faut être très très pointue dans
ce conflit on rêve on laisse rien au
hasard dans l'implantation dans la
fertilisation dans les mélanges d'espèce
on les mélange d'espèces par rapport au
sol tout doit être calculée à l'avance
alors premier truc on aime beaucoup les
matrices menace extrêmement parlant là
pour vous compreniez en fait on a trois
types de couverts on a découvert cours
donc ils sont inférieures à 100 jours on
a découvert l'ont découvert qu on s'est
souvent entre une culture de tonnes que
l'on récolte un blessure blair dix
copains bédard escourgeons on va faire
découvrir cours d'accor
par contre derrière quand vous faites
vous récoltez une culture de tonnes et
vous avez implanter une culture de
printemps par d'amples une orge de
printemps
là on est sûr découvert l'on vous est
supérieur à 100 jours vous êtes un sens
autour de 150 à 200 220 jours et après
il ya certaines cultures par un profane
escourgeons on récolte et on pourra
planter un malaisie derrière là on est
sur des laps de temps on a quasiment
neuf mois bon ça vous fait une belle
grossesse la en neuf mois vous êtes
capable d'enchaîner deux couverts
d'accord l'objectif là quand on rentre
l'impression biomasse et que mon à des
sols qui sont disponibles appartement où
on est supérieur à 80 jours
là on fait découvert et on enchaîne
alors cette patrie cela n'est pas
compliqué en ligne vous avez des dates
par les cultures et du coup les dates de
récolte en colonnes vous avez les date
d'implantation de la culture à venir
d'accord tournant comprend logique si on
prend l'exemple jeu
je récolte pas humble et la deuxième
ligne au 1er août
derrière je vais implanter un pois
d'hiver
j'ai 106 pages et centaine de jours de
disponible donc là je suis en mesure de
réaliser un couvert cours d'accor donc
un couvert de sang jours avec des
caractéristiques précises et derrière je
vais implanter mon poids sous couvert
pourquoi on se dit ça parce qu'en fait
comme on conçoit un couvert ce qui est
extrêmement important
c'est toutes les espèces constituent
deux couverts doivent arriver à maturité
donc en des maturités sait on doit être
limite entre on arrive quasiment au
stade floraison
c'est la limite en fait pousse et c'est
là où l'on développe le maximum de
facilités
dès qu'on passe de ce tacle raison là en
bascule d'environnement et on rentre
dans un cadre beaucoup plus carbonée je
dis pas que c'est pas bien mais un vous
êtes sur un couvert qui va être beaucoup
plus compliqué à détruire et 2
vous allez - restituer d'éléments donc
ça c'est extrêmement important et on va
voir après quand on conçoit le couvert
on va extrêmement regardez par vous
parle souvent du csssrn autour de 20 c
'est un autre du vin c'est quand le
rapport carbone azote et autour de 20
c'est qu'on arrive aux phases au stade
de floraison des espèces et c'est là où
tout devient passé le stade optimal
voilà tout ça c'est la théorie
mais ce qui est sûr c'est que ça marche
dans les 80 % des cas après qu'on
n'avait pas des événements commandé cet
été avec beaucoup beaucoup de deux
périodes estivales des grosses
températures ainsi de suite qu'ils vont
venir m en 13 aux cultures à l'école et
couverts veut monter plus rapidement en
floraison
c'est clair pour vous cette matrice la
voilà donc en vert clair les couverts
d'été par un couvert cours ouverts
intermédiaire s'est couvert long et
ensuite on verra foncé s'est découvert
relais d'accord c'est un couvert du vert
clair sur lequel on met un deuxième
couvert pour faire de la fonction
jusqu'au printemps
on les prend les espèces en fait on les
range par famille pour faire simple je
vous ai mis des principales mais il y en
a beaucoup plus dans les légumineuses
les incontournables
enfin je vous ai mis les incontournables
on à la féverole d'accord féroce ce
qu'on voit c'est qu'on a des reste
inerte qui sont qu'ils sont bien des
biomasses qui sont intéressés entre une
limite pour moi c'est d'ailleurs la
couverture du sol elle est extrêmement
faible ça fait drôle on voit très
rapidement le sol donc si vous faite
d'écouté roland pur vous avez vu sadisme
enfin surtout embêté du segment qui se
met rapidement en place un temps de plus
également un peu long au démarrage
d'après qu'il pense bien sûr là sur la
fin le pois fourragers pour masquer
extra antropov fois j'ai c'est qu'il
pousse en fin de cycle il ya très peu de
temps qui pousserait fin de cycle donc
vous voyez apparaître
il grimpe au dessus vos couverts et
commencent à fleurir aux vraiment quand
vous arrivez à son jour 100 120 jours
voilà là vous commencez à voir le pois
fourragers qu'apparaissent on peut te
produire c'est que c'est pas compliqué
c'est comme l'a fait drôle on est sur
des coups assez faible de brion de
semences et des biomasses correct et
après alavès la baisse c'est la plante
qui rapporte plus à zot dans les
systèmes la baisse c'est phénoménal va
même si on fait des petites vestes pour
vous ça vous avez l'impression que c'est
un peu loupé derrière je préfère que les
cultures galope quoi donc la baisse
c'est vraiment une plante
enfin moi je la découvre de plus en plus
mais c'est une plante qui est vraiment
très très belle très belle et qui vous
ramène beaucoup beaucoup de faire citer
en systèmes bosser c'est
l'incontournable en point c'est
l'incontournable comme l'a fait drôle
comment bon après je suis parent gardera
dessus je l'utilisé beaucoup de respect
un peu de vaise commune
sincèrement je fait souvent les
personnes qui font des méta ils font une
grosse différence entre les espèces
entre les fait rentrer les familles
parce que carrie sont différentes
notamment en fonction du froid
printanier en été savamment entre les
deux tu vois pas la différence par mois
tout cas dans d'autres salons vois pas
la différence
ensuite les crucifères donc les
crucifères il est pour moi le
le radis chinois ch de montauban radis
chinois c'est vraiment une très très
belle plante qui vous ouvrent les sols
voilà grosses racines de ce qu'on voit
pas forcément les nuls on voit bien
qu'on fait des profils ça vous fait tout
ensemble de micro racines blanches
incroyable s'est offert un ça fait comme
une tâche pas une volute autour autour
du rail chinois et c'est vraiment très
très très très beau à voir
le radis fourrager également c'est une
belle plante pousse très vite comme le
radis chinois ça couvre très vite le sol
très intéressant sur début de cycle par
contre pas ce que j'observe c'est que
c'est de plus en plus compliqué avec la
sécheresse de détruire les radis
fourrager panneaux couverts le glyphe au
sort on passe au travers d'objets
rattrape au printemps dans les cultures
d'automne voilà et par votre problème
quand on fait des pois ou des féveroles
concept sous un couvert cours j'évite
d'en mettre
parce que c'est compliqué est ce que si
on si on n'arrive pas à autant dans les
cultures d'automne des blessés ce cochon
on arrive à faire des rattrapages à
moindre coût c'est pas compliqué quand
vous avez ça dans les féveroles divers
que le glyphe au passé au travers c'est
compliqué cela il faut laillé a dit rémy
vous passer à travers ça vous arrive
moi ça m'arrive cette année et ça me
dépasse et déjà c'est un peu compliqué
voilà après la moutarde gens mais
toujours bon à abou dhabi mais pas que
le moteur classique également quand vous
avez bon niveau de faire si vous faites
des bonnes biomasse baron cette biomasse
uniquement aériennes sur les étages
intermédiaires ça fait pas grand chose
d'après la caméline c'est pas sur la
biomasse que vous allez faire des des
flammes mais cet espace nous manquons
qu'on ne te produis dans notre entre nos
fermes l'assaut qu'on s'échange et qu'on
met dans le couvert voilà ensuite dans
les autres il ya la phacélie face à
lille c'est une très belle plante sur le
long terme je pense que cette plante a à
mon avis a le coup de sens devient de
plus en plus cher parce que c'est très
compliqué de produire de la semence de
phacélie camp et grosse période estivale
comme en a eu et la phacélie un boulot
donc si vous êtes plus boutry la
phacélie montrer la grève et il peut
polluer votre terre après ça se produit
beaucoup dumas cette belle plante quand
il ya des conditions normales et ensuite
le tournesol tournesol pour moi c'est
également un incontournable beaucoup
davantage avec les conditions estivales
c'est lui qui produit toujours plus de
biomasse temps découvert dans les
mélanges un racinaire puissant il se
détruit tout seul un petit coup de gel
dès qu'il monte en floraison il tombe
donc je vois que des avantages à cette
plante là qu'est un bon niveau de
restitution et en voilà et après 4 et
les familles les graminées donc là il ya
lavoine dans la voix brésilienne
donc voilà on n'utilisait plus beaucoup
utilisent beaucoup cette année c'est
vraiment très satisfait de l'avoine
grosse couverture lui très active contre
salies ce moment a fait effet allés aux
pratiques faut pas l'oublier
et après il ya le seigle
c'est pareil ça fait des fêtes les
actrices céréales ou fait des très gros
match au sol autant toutes les autres
espèces qu'on a vu précédemment
quand vous coucher c'est des plantes qui
se dégrade très rapidement extrêmement
rapidement en panne ou dans nos sols
vous venez chez nous encore on s'aime on
se mit sous couvert vous venez au 1er
décembre
vous voyez même plus le couvert le
couvert a disparu c'est un semi
classique cela ne plaide c'est comme si
c'est un semi classique
rien de tout a été absorbée par contre
là où vous avez des graminées les
graminées bouffon de la couverture et le
match est beaucoup plus long à se
dégrader
et c'est là où vous arrivez encore à
mieux tenir le le salissement ok en fait
dans nous on est très serré alliés dans
notera seulement sur la ferme du coup je
pense qu on peut beaucoup de blessures
besco lensois se trouvant ainsi de suite
on est typiquement
après les graminées on avait pas d'eau
dans nos mélanges ne vais pas hormis si
on fait des pois ou des féveroles
derrière ok on peut se permet de faire
ça mais là où c'est qu'on va faire du
blé sur blé ou les souvent sur escaut
gens on veut pas de graminées parce
qu'on est amené à faire un don sont
amenés à désherber de couverts pour se
séparer des ressources de blé au
discours lyon qui doit voir précédemment
et du coup si on fait ça on dégage de ce
qu'on a semé pendant ces has a pas
d'intérêt donc c'est pareil pour les
digère le niger c'est que des copains
pour la vente ira mini dégage pas là
c'est
donc il ya deux ans et peut-être
biomasse découvert et on les avait
envoyés en laboratoire pour pourri pour
estimer le
des quantités de restitution par couvert
ok donc là bas c'est mes différentes
poses et biomasse que j'ai compilé
depuis plusieurs années et ce qui nous
donne la solution
en fait ce qui ressort moi je vends et
milan 1 2 4 6 8 mois c'est les huit
espèces que les tout en un est couvert
et ce sont elles qui crachent donc radis
chinois en tête
et pourtant il fait pas de bruit mais
leur a dit moi je préfère quil quand
vous avez beau duo de fer stylisation il
vous fait des très belles biomasse le
tournesol également la féverole passé
lee vs radis fourrager et après les
trêves les traite la seule limite c'est
qu'il faut arriver à les implanter
vraiment très précisément en superficie
quoi donc on se marre à dents et on
allait faire les choses ce mardi c'est
un peu plus compliqué après bon la voix
brésilienne je la revois je la remettrai
parce que là où souvent les couverts et
pèse en hausse de 7,1 fin septembre et
du coup la voix de rihanna elle continue
à pousser en octobre novembre
donc c'est pas forcément révélateur des
biomasses finale et je pense que la mode
brésilienne remonte pour mâles en milieu
au milieu du premier peloton là qu'on a
vu en ce moment après ce qui est très
intéressant c'est le conte à vos
laboratoires c'est le niveau de
restitution par espèce sur les
dimensions et de pékin d'accord donc là
je vous ai mis niveau restitution donc
on voit la lave est celle qui a le c est
qu est le plus gros niveau de
restitution même si on est sur des
niveaux de biomasse inférieur donc c'est
là où vous excellez fait souvent intérêt
radis chinois également la rive en
seconde et la féverole radis après tout
ce qu'il y aura 10 fourrager trèfle
ensuite ça suit mais dans une moindre
mesure moindre mesure
ok on verra ça on verra ça après
couvert cours là j'ai une petite vidéo
on n'est pas extrêmement long voilà un
couvert cours à quoi ressemble-t-il de
chez nous ok donc c'est un couvert quand
vous rentrez dedans non il est pas qu il
ait console six parcours en hauteur dans
le couvercle est bien réussie fait un
mètre
il fait pas de m il fait un mètre
cinquante années 60
par contre qu'il va très marquant c'est
quand vous rentrez en couvert vous allez
voir après mais le succès de potions
biomasse etc ont tous les niveaux du
couvert sont valorisés quand vous vous
associez des espèces entre elles en fait
ce qui est intéressant c'est qu'on
réfléchit beaucoup pour couvrir tous les
étages donc le couvert de la couverture
basse ou c'est les 30 40 premiers
centimètres la couverture intermédiaire
là cinquante 50 80 et après tout ce qui
est supérieur à 1 mètre à un mètre vingt
bons mètres quand vous rentrez le
couvert sincèrement cela vous fait vingt
mètres 8e fonctionner mais cuisine
est-ce que c'est par contre après quand
vous rentrant d'un coup vers une vous ai
travaillé uniquement les étages
supérieurs à vous rentrez vous balader
quoi c'est très très très différents
mais c'était clairement le niveau
biomasse il est vraiment extrêmement
liés à l'exploitation des différents
niveaux
quand vous faites du semis sous couvert
ce qu'il faut bien comprendre ce qui
vous fait la couverture du sol quand
vous semez c'est pas niveau supérieur
c'est pas de niveau intermédiaire ces
niveaux inférieurs du couvert donc
typiquement les espèces type colza type
weis également enfin tout ce qui rompt
étages inférieurs faible faible
couverture eux il en fait il reste il
reste dressé quand vous quand vous
sommet et du coup ils veulent ce qu'ils
ont fait la couverture
après les autres grands espèces
principales et les moutards des radis
fourrager un site 8e se se couche et il
s en fait c'est les grandes rendront
avec des feuilles au dessus ils se
dégradent extrêmement rapidement ils
font peu de couverture du sol la seule
exception que l'on a c'est lavoine ou la
vois tu pas rouler par les graminées e +
ans au même si c'est par les explore les
étages supérieurs
quand il se couche il le libère et
courtrai très bien le sol moi
sincèrement c'est une véritable drogue
je le dis ouvertement quand je suis
toujours très impatient c'est de ce
n'est pas un sommet les couverts mais
surtout de semer sous couvert ou sauvés
sous couvert moi j'ai commencé assez de
la première année où je mets ce coup
versé en 2010 j'ai fait mes premiers
mètres un jour je me reverras toujours
mais j'ai fait des premiers mètres mon
père n'était pas là je sais tout seul
j'ai commencé à rentrer le soir je dois
c'est génial et je vais continuer à
sonner comme ça et du coup j'ai semé
j'avais semaine passée de 20 hectares à
l'époque j'ai fait des erreurs parce que
je ne maîtrisais pas tout ce que vous
oubliez des éléments des éléments
importants
mais quand j'ai fait mais enfin quand
j'ai sorti sur steam par celle là je
dois je ne veux plus que c'est mais
comme cela et ça c'est vous semez vous
êtes dans un autre monde vous êtes au
milieu par des dents au tracteur vous ce
nom ses coûts vers la fin vous avez déjà
enfin beaucoup d'insectes beaucoup de
vies beaucoup d'animaux beaucoup de
faune beaucoup de flore annoncé très
beau mais c'est très très beau et puis
c'est vous avez plus de soucis en fait
vous avez plus de soucis quand je dis
plus de soucis là il a plus cette année
nous on se balade et on s'est promené
avec tos marron s'est promenée parce
qu'on avait la portance voilà donc nos
voisins n'avaient pu assommer donc passé
tout le temps
et sachez que ça change tout donc pu
être plus de stress on a réussi à
implanter en temps et en heure dans des
conditions pas tout ce qu'on a fait ce
qu'on a semé sous couvert on espère en
bonne condition
lost est plus compliqué ces derniers
miles gratuits comme ça où on n'a pas pu
s'appuyer sur des couverts mais dès que
j'avais des gros coups vers vous savez
tout faire vous allez poser pu s'est vu
contraint et forcé vous n'êtes pas de
problème et après les protagonistes
avaient peur concerne les grosses
biomasse comme ça on dit est ce que ça
va se détruire
est-ce que ça va bien se dégrader est ce
que mes plans vont bien passe à travers
est-ce que j'ai pas faire de louper et
puis en fait vous vous apercevez que
n'ont pas tous les problèmes se règlent
au fur et à mesure j'ai envie la
première année où je t'ai pas qu'elle
est surtout après je n'ai jamais eu
d'échec en semis sous couvert mais c'est
important qu'on se le dise quand vous
semez sous couvert et sous fait
attention à la dégradation des pailles
et passe les gars dégradée au pied c'est
le plus important
après tout restant ça roule parce
qu'après il faut s'imaginer que dans les
gros couvert comme ça vous avez beaucoup
de fertilité aidez vous allez la faire
citer aux fesses aux cultures gaz sais
pas
voilà en tout et beaucoup de porosité
également des sols qui sont très aéré
beaucoup moins de maladies faut imaginer
que les gros racinaire cela la biomasse
aérienne non il faut s'imaginer la
biomasse racinaire qui est tout aussi
importante
derrière vous importez vos cultures dans
les terres qui sont aérés les cultures
qui ont fait des profils les pulsions
reprennent les galeries
des racines reprennent les galeries des
vers de terre qui sont implantées et du
coup on s'implante et très rapidement
sur des poches de fertilité qui ont été
développés par les motos par les vers de
terre qui ramène la marchandise qui font
les déjections les tueries q vous avez
la surface au sol vous avez également
dans les sols voulais retrouver dans des
cavités et donc à bien se plonger dans
ces zones dans ces zones là comment le
promu en 1re année ont fait l'éloge aris
express assez intéressant qu'on les
partage pas ce que c'est
c'est ce qui arrive fréquemment j'avais
un couvercle était mal conçu
donc été qui reposait sur deux espèces
beaucoup de motarde un peu de phacélie
mais du coup de qualité déséquilibré qui
m'a vidé mais sol en azote qui a partagé
le sol en azote
j'avais cm à 15 cm a todos en
fertilisation localiser tardivement donc
au 25 octobre une année compliquée très
humide je passais mes sept ans
conditions très limite très très limite
sur des sols avec peu de vie biologique
dans quand tu cumules tout cela ça fait
beaucoup d'erreurs
j'irai pas de débutants mais ça fait
beaucoup d'erreurs cumulé souvent quand
tu fais une erreur de conception de
couverts si tu as tu compenses avec
bonne dose de fertilisation avec tous
les autres éléments bien maîtrisée en
bonne condition
tu vas réussir si par contre tu cumules
les risques tu te prends à une tôle
pantall c'était une heure on a perdu
deux tonnes sur du blé donc là où on est
passé en direct on a 90 quintaux dance
party lanta soixante dix
bon ça fait ça m'avait énervé mais après
j'ai vite compris ce que j'avais fait
une erreur en toile et c'est pour ça
qu'en fait ôter au démarrage de la
première année est très très importante
tous ces trucs là font qu'ils sont bien
calés voilà et c'est une fois que vous
êtes pris dans des rails
c'est pas compliqué et c'est pas et
c'est pas plus compliqué que les options
conventionnelles
je pense même sincèrement c'est même
plus simple c'est vendredi c'est pas je
veux pas opposer les systèmes loin de là
mais je pense qu'on fait aujourd'hui on
attend on a atteint des limites dans nos
systèmes
c'est dire que le climat ne nous permet
plus de faire ce que je faisais avant on
l'a vu cet automne là avec les semis ou
c'était compliqué
le printemps sur la présentation c'est
compliqué également tout devient
compliqué et nous ce qu'on voit c'est
qu'on a on arrive à papa c'est mieux à
faire mieux avoir moins de maladies
quand je saurai quand je rentre de plein
j'ai beaucoup j'ai beaucoup de bonnes
surprises et très peu de mauvaise
surprise
ce que j'avais pas avant parce qu'on a
elle n'ose salissement il est de plus en
plus propres nos tomates organisme agréé
augmente partout tout s'explique
mais du coup ça vous met dans une
dynamique pas totalement différentes et
vous avez moins de travail moins de
pression megan ok couvert cours
allez on va essayer d'accéder à ce n'est
pas le tout d'avoir après couvert cours
logique si c'est pas trop tôt de matière
sèche
voilà c'est l'objectif on peut monter
jusqu'à 4 tonnes de cathodes ennemis son
centre problème est qu'un peu de
technicité les règles clés je vous ai
mises en bas premier point ce qui est
très important c'est de faire le top
serait faire 100% protéagineux mais
quand on fait semblant de protéagineux
on va pas forcément maximiser le taux de
matière sèche
le top c'est des trotteurs 40 % 40 %
c'est un bon deal parce que si votre
couvert vous pilotez mal la zot votre
couvert est capable a suffisamment piot
matière est pour contrebalancer avec les
protéagineux et également en termes de
coût quand d'un coup vers 100%
protéagineux même son auto produit
souvent des à 60,70 euros
du coup vers ce qui fait ce qui est
relativement cher et à l'oeuf est apte à
40% c'est le bon c'est le bon niveau
pour développer de la fertilité 100
mètres trop d'argent sur la table
en remettant l'argent sur la table pour
avoir le juste retour sur investissement
du couvert en nombre de pieds au mètre
carré
ok on parle au nom de km carrés couverts
comme cela on tourne souvent à 66 kg au
mètre carré
et quand vous semez à 70 ans parce que
j'ai vu avant quand j'étais en tcs
superficiel ce moira disque derrière
quand je faisais des comptages gta entre
sourds entre 30 et 35 pieds pour 70
pieds semer et voilà parce que
taux de germination qui sont pas
forcément à 100 % mais pour les trucs
après vous avez des graines qui sont
dans les pailles qui germent mal
phénomène de sécheresse ou est un peu de
morts de faim de des plantes qui est qui
périclite et vous vous êtes sur les taux
dans sap à la semoy radan sur la ferme
est passé on était à 45 kilomètres
carrés donc on a gagné quasiment 50% par
rapport à avant que dépendra l'optima
mais quasiment tout et on voit cette
année quand j'ai semé au soir à danser
de prendre ces jeux femmes ont perdu
sous ios ça va et où je dis tu sais
c'est son on voit qu'on cancer
l'habitude on voit quand ça va ça va pas
et là quand vous montez par adam c'est
un peu vous êtes un champagne les rayons
vous ne voyez même pas vous avez semé
mais vous voyez l'implantation vous
gratter la terre et là vous êtes à deux
centimètres de centimètres et demi la
graine qui est bien positionné dans une
terre extrêmement fine l'humidité juste
leur appui qu il faut alors c'est très
beau à voir et puis après quand vous
voyez tous heure vos dix doigts c'est
nickel il n'y a pas de débat quand on
sait dans le sm'art adam ont été ses
qualités redoutable fédéraux de table ok
pour le couvert pour là je vous ai mis
mon gagnent tout et tout est rangé je
vous ai mis les espèces qui sont qui
sont bien à utiliser pour découvert
cours quand j'ai bien utilisé ces qui
arrivera c'est suresnes à son jour
autour de vent donc ils y arrivent au
stade de floraison
vous voyez on peut pas être utilisée sur
la matrice ans et ça c'est important
et je vous invite à regarder
les mélanges qui sont proposés par les
coopératives et négoces c'est pas mais
souvent il ya des problématiques de
conception intérieure des mélanges où il
regarde pas ces choses là
et pourtant c'est quelque chose qui est
extrêmement important surtout et la
faisant traîner c'est si demain on me
coupe le glyphosate
je prie croire que ça ça sera
fondamental d'emmener le couvert un même
niveau d'homogénéité de floraison ça
sera quelque chose de fondamental que si
vous arrivez à faire ça sincèrement vous
passez avec le couvert vous passez sans
couvercle au soir il ya quasiment rien
qu'israël avait par contre si vous
mettez des espèces dans qui atteignent
floraison à 150 160 jours les espèces
tough se redresse puis elles vont
chercher la floraison et du coup elle
votre compréhension et votre culture
ok voilà donc le rendant couvert pour
moi ce que je vous ai dit c'est que j'ai
supprimé lavoine et le seigle et après
les autres espèces est quasiment la base
de mots couverts cours parce que je suis
amené à faire beaucoup de blessures
blaise compaoré ce cochon et du coup
potentiellement à désarmer couvert quand
on les repousse
masson la typiquement cet été j'ai
désherber tout mais couverts précédent
escourgeons parce que les secours jean
les repousses sont extrêmement
concurrentiel les blés comment dépasser
un certain élan conditions très très
sèche nasa pas il n'a pas travaillé le
sol bon du coup j'hésite beaucoup de
parcelles dont je n'ai pas fait de
désherbage
mais en grande partie souvent je
désherbe 50 et 100% mais couverts multi
espèces et ça permet de gagner quasiment
500 kg de matière sèche à l'hectare
le fait de pas voir de concurrence de
graminées et s'avoue sécurise également
vos systèmes
c'est quand je sème sous couvert j'aime
bien que mon cou vers sa propre je veux
pas de gros rire et gradés vue pain
qu'ils soient au des gros stade où j'ai
toujours un doute si je fais un loupé
dans mon couvert quand je fais ma
destruction je veux pas avoir de regrets
non mais vous devez pas dans ma culture
s'il entre en jeu prête beaucoup
d'attention je préfère désherber sa
couture des stades comme ça on est sur
des programmes ils sont une quinzaine
d'euros
c'est parce qu'ils coûtent le plus cher
et ça sécurise vraiment votre système et
demain ce qui est sûr c'est que demain
on a plus il faut at elle eu le courage
ou la danse très clairement le couvert
m on va être amené à agir et le couvert
comme une culture c'est à dire qu'on
désire voir le couvert on leur mettra à
une même tous les stades au même moment
et on on passera pas quand vous
respecter cela s'est vraiment passé avec
le semoir il reste pas grand-chose du
couvert ce projet une vidéo où j'ai fait
des années passées on a fait des bandes
de
deux semi comme cela sous couvert dans
découvert multi-espèces bien conçu et
équilibrée sans glyphosate sans
destruction on a juste fait des
rattrapages au printemps avec de
l'allier et on a sorti des supers
rendement donc et c'était le blé était
semblable vauban d'à côté sens où j'ai
appliqué du défaut pour détruire
ok ça c'est le mélange avec la vous
retrouver le nom de pied dans le dos à
l'hectare
les doses que j'ai appliqué parce que
souvent en vacances dans un mélange à 11
espèces chaque dose unitaires vous l'a
peut être un onzième de la dose pour
faire simple
à part ça m'arrive de confier certaines
doses parce que c'était des semences à
dispositif ainsi de suite mais voilà les
règles cela pourrait essentiellement ça
est derrière vous avez le coût à
l'hectare
quand vous êtes simplement des semences
achetées
là nous comme on échange d'autres
produits ça ressemble pourtant notre
couvert on est à moitié prix on a 30 35
euros je suis ronde à ces pics business
ce qui est très important c'est quand
vous consommez recouvert il faut
répartir sa famille également
donc on prend du plomb soit ça sauf pas
nous on est réparti sur les trois
familles légumineuses crucifères et
autres et on met pas de graminées parce
qu'on a des graminées qui arrive
derrière donc on contrebalance toujours
avec les couverts la culture qui arrive
derrière
exception faite des légumineuses moi ça
me dépasse ça me dérange dans mon
système
je fais des couverts où je mets beaucoup
de légumineuses devant et j'enchaîne une
légumineuse derrière ça ça pose pas de
problème par contre
parce que des légumes et se détruisent
bien également et ça on fait ça prouve
deux choses je pense pour des notions de
la diversité mais également des notions
de destruction si à un moment où vous
paierez pas dans dans une association
pour un col à typiquement ou mais
j'avais une crucifères est-ce que s'il
apprécie faire ne meurt pas on sait pas
la détruire
ok par contre m une légumineuse dans un
colza sabrosa problème ans à détruire on
arrive même à détruire par exemple des
des féveroles qui reprennent avec la
banda du trèfle associés on a des
programmes pour faire ça on arrive à le
faire
voilà là maintenant on va parler
récession dans les vingt couverts sur un
couvert cours comme cela s'est passé à
une pause et de biomasse de cet automne
au 10 octobre sur un gros couvert ou
goethe à 14,6 de matière sèche ce qui se
passe où il ya un modèle qui s'appelle
le modèle merci sur internet taper le
modèle merci c'est une pincée un modèle
qui a été développée excellent mais qui
est redoutable car extrêmement bien qui
est très précis et que l'on avait validé
en envoyant les pesées biomasse en
laboratoire donc extrêmement fiable et
qui vous pouvez utiliser ce mode est là
pour tester vos couverts et 2 quand vous
faites des pauses et de biomasse ça vous
permet de connaître un vous avez des
idées de ces suresnes en fait vous
rentrez vous rentrez vos dates de semis
vous rentrez vos dates de récolte vous
avez la vision décès sur aisne et si
vous êtes autour de 20 c
si vous êtes normand vous allez arriver
au stade floraison pour ces espèces là
où ça vous permettra de concevoir du
couvert en prévisionnel et au delà de ça
le gros avantage c'est que quand vous
faites des pesées biomasse c'est pas
extrêmement compliqué donc c'est vous
faut imaginer qu'on attendait on
appelait les cercles avec des tuyaux de
plombier là qui font un mètre sur un
mètre
vous avez vous emboîtés les uns aux
autres on s'est fait des salles de la m
on pose de cercle on ramasse les plantes
racines inclus on coupe les racines on
pèse en orange les plantes par famille
on pèse chaque plante et aux rentes
lespwa peser donc déduction vous faites
des racines dans le modèle est ce qui
vous permet de calculer le taux matières
sèches
ça c'est un très bel exercice après au
fur et à mesure plus fait de parcelles
maintenant je cavale de dire qu engendre
un couvert je fais dit m
à franchement à 303 400 kg près c'est un
jeu jusqu'à 2 annoncé le le
la matière sèche je peux enfin capable
de tenir le niveau de restitution j'ai
une bonne idée de ce que conques à vous
sortir une fois qu'on a fait ça
le modèle vous donne au niveau de
restitution quelques mots précis des
rubans pour un pour 86 de matières
sèches produite vous restituer 50 unités
zot 25,8 et assez haut risque et ça et
104 unités de potasse ok donc c'est
quand même dit au niveau de restitution
et après on va voir par rapport aux
besoins aux besoins des cultures
suivantes
mais là quand vous larguer sa en
fertilité dans vos systèmes la fertilité
quand vous détruisez les couverts elle
n'est pas immédiate pour larguer sa dans
le temps donc souvent c'est entre 3 et 6
mois pour larguer cette facilité la dans
le système quand vous détruisez le
couvert mais c'est quand même des hauts
niveaux de restitution quoi est ce qui
explique le fait qu'on envoyait
démarrage vous et moi je tourne sans
figure de fond là depuis plusieurs
années oui mais parce que j'essaie
niveau de restitution de couvercle
produits et jeu viendra alimenter son
système après ce que j'essaie de vous
mettre là c'est le hockey bondissent et
ses unités là mais qu'est ce que ça me
rapporte financièrement ou la presse je
fais des récupérateurs coût des unités
par de l'azoté et pas des différents
éléments pour être capable de le
chiffrer
aujourd'hui quand quand je fais un
couvert comme ça je mets autant 70 euros
sur la table entre la fertilisation et
le coût du couvert plus après le coup du
smi bon j'ai pas de travaux de sol voilà
mais quand en conventionnel quand vous
travaillez sol pour faire simple quand
vous avez un coût de passage aux 35
euros de l'hectare entre le trac
l'attraction madoff le fioul
plus l'usure du matériel entretien vous
êtes à 35 euros de l'hectare
si vous êtes de passage de passage et
demi ce qui sont en moyenne vous êtes 70
ans vous êtes sûr c'est cool à 70 80 90
euros donc tous en fait on met 70 euros
sur la table et après qu'est ce que ça
me ramène en restitution là moi ce que
je vous dis que c'est quand on est à 90
minutes ce qui est très élevé à très
élevé en termes de matières sèches
on est sur un gars à l'hectare de 140
euros
donc en fait on est sur un gamin de 70
euros j'ai pas eu d'intrusion de fonds
apportés et j'ai contrebalancer
documents couverts et la fertilisation
parce pas 140 euros l'an ok après moi je
vais pousser ci ont sillonné osu osu en
termes de matières sèches
ainsi quand on remonte dans l'histoire
qu'est ce qui se passe alors passons peu
s'apaiser sur la déçu et il me semble
qu'il va grave qui est intéressant
derrière
non je n'étais pas là d'après bon ça
c'est pour le couvert cours le couvercle
ou en fait ce qui se passe c'est qu'on
réalise les mélanges on a deux exemples
la jouer mais l'exemple de frédéric rémy
lui qui il lève sa belle comme cela en
fait il fait son mélange dans le godet
évident dans la benne
il met son rodéo vous y relève il fait
deux trois fois comme ça les allers
retours et en fait ils arrivent à avoir
un mélange de graines
homogène sans trop de boulot sans
reprise manuel à l'appel ainsi de suite
nous on est en petit peu différent c'est
con mais
par des trois fermes donc ça nous
proposons des gros volumes on se parle
pas en pilonnant ses parents tonnes de
mélange ont fait un gros mélange au
milieu s'est insurgé n'a pas étonné dans
un bâtiment et après on remue
directement télescopique et après on
charmont chargeant big bag directement
souvent quand on fait des gros mélange
là pour nos trois ferme
c'est une journée deux journées
d'activités quoi pour faire des mélanges
et on les fait pas nos 25 juin tous les
symptômes blanche ont fait on est prêt à
en après il ya les combats ont fait
jamais de mélange au moment de la
moisson pas sinon ça veut dire qu'on a
loupé quelque chose c'est très important
parce que souvent on se met la pression
tout seul
enfin c'est de plus en plus dur
maintenant d'avoir des découverts en
temps et en heure il faut commander en
mars pour voir ses couverts à l'heure en
mai pour être capable de faire ces
mélanges en juin pour être à la baston
la boisson est de plus en plus tôt et
quand vous commencez à ce mets vins nous
ont suivi un mois se bat donc il faut
être fou est au taquet quoi faut que
tous les manchois fait toute la partie
soit les saxos bien des lignes et qui
soit claire aurait plus de questions à
se poser et ça évite le stress lors des
chantiers sa basse et monter des semis
sous couvert
là vous voyez le sol l'or vient semer
c'est le sol en sortie d'accord
d'envoyer un sol vous voyez même pas la
terre donc le sol est totalement
couverts quand on sort nos parcelles et
ça c'est important notamment pour le
salissement parce que ce qu'il faut
savoir c'est notamment sur les ont fait
du blé ou l'escourgeon le blé en fait où
les seconds n'a pas besoin du flash
lumière par contre leurs graves hupin il
faut qu'ils aient le flash lumière c'est
à dire que s'ils n'ont pas l'accès à la
lumière une europe en germination et
entraînements on se repose beaucoup sur
le couvert pour pour permettre pour
empêcher les gravures pain d'avoir accès
à la lumière et donc cela en fait on
souvent je les dix ans m les autres du
15 octobre
on est en train de semer ont détruit
jamais découvert avant on détruit de
toujours de couverts après et souvent
maintenant ont détruit deux couverts on
pousse on mettrait découvert cinq six
jours après le semis d'accord donc de
cinquième open semi on passe on fait du
glee fouras les 1 litre à liffré demi
ont détruit en de couverts ça va mais
également si on a su attirer grave ou
pas qui sont en cours de repousses qui
sont stade de feuilles basses à vous
permet de les laisser sortir de
l'horizon même sur des gros niveau de
biomasse le
la pub relation est extrêmement
pénétrante dans les systèmes là et on
fait notre prélevés en même temps la
prélever marche très bien qu'on est des
gros niveau du hamas n'est pas un souci
voilà on fait rêver et si ça va bien on
a pas de rattrapage à faire
si ça va pas on fait un rattrapage en
poste avait pas de feuilles
non ben voilà donc après au fur et à
mesure en fait le projet se dégrade très
vite en trois semaines trois semaines un
mois en mois et demi le couvert à
quasiment totalement disparu plus vous
avancez plus ça va vite c'est ce concert
des bonnes population vers de terre nous
la peau une belge de terre concept de
claude militaire on est à cet univers de
terre
et sur les trois sur les trois familles
de vers de terre donc là je vous dire
que quand vous leur mettez ça ils vous
appellent tous extrêmement rapidement et
ça sort et ils vous dégagent les pailles
en même temps en fait en étant que le
couvert on va 10 agglomère agglomère le
couvert agglomère les pailles et puis
viennent tirer ce qui est sûr c'est
qu'ils dégagent souvent le couvert avant
les pailles et après des débuts de
couverts ils dégagent les païens et pai
qui restent ok mais là elle c'est en
basse voilà c'est juste une vue à un
mètre au dessus du sol comme ça donc on
voit le manioc de biomasse par voit pas
le seul corps est couvert long on va
accélérer la c1 couvert de cette année
c'était au 15 septembre donc se met aux
sprinteurs à 25 cm d'écartement il était
très très moche au mois d'août ou début
septembre
avec la sécheresse l'extrême ont
souffert en fait il avait levé 10 15 cm
étaient bloqués après on s'est pris de
la pluie au web 8 8 septembre
et là en ce moment tous les jours on
voyait sa croissance tout et qu'on avait
la partie tôt par la fertilité
positionner tout était là un passant a
été régulière et le couvert à exploser
et larmes quand on a payé très beau très
beau très beau couvert et la prochaine
le hamas s'est réalisée sur septembre au
15 octobre
oh
non
à
je vais
bon c'était vidéo rapide voilà l'instant
couverte à mon simple pas compliqué je
les photos de quatre espèces
donc il y avait fait drôle divers on
travaille que la féverole divers lavoine
brésilienne ves les tournesols
donc on va être les trois premières
espèces là j'ai cité elle avait un vrai
talent et arrive à floraison très
tardivement quasiment en novembre et le
seul lavio à l'image là mais seul le
tournesol est monté à floraison beaucoup
plus tôt et lui est sorti beaucoup plus
tôt du mélange en fait ces terres qui a
qu'on arrivait au 15 octobre puis il est
tombé dès qu'on a eu un premier coup de
gel est tombé et voyez personne mais le
j'avais du stock semencier en en
tournesol
c'est une belle plante qui fait belle
structure et du coup je la mets même si
elle n'est pas adaptée aux petits jeux
comme ça c'est que je suis prêt à mettre
des espèces qui meurent avant par an je
suis pas prêt à mettre des espèces qui
meurt après ma date de semis hockey
parce que quand tu goûtes à la féverole
divers suivrait de grosses différences -
la ferraudière on va déjà beaucoup plus
puissante elle te fait le double de
biomasse du tyrol de printemps
en fait un serment même dans les causes
à javené féveroles d'hiver quand tu
sèmes très tô t colza dont celle du
colza aux 400 coups de coude à son
sommet ce qu'il faut comprendre c'est
que les plantes hiver au printemps c'est
le même débat sur les armes n 1
floraison s'ils en mettent tués dans la
floraison il fait drôle de printemps de
féverole d'hiver sont également inscrits
tout aussi sensible donc c'est pas du
vent et par an ce qui est vraiment au
top c'est qu'il fait froid l'hiver elle
est beaucoup plus costaud
elle talent et alors qu'aucune ferrol de
printemps ne table pas et puis non
d'accord tu fais tes peser biomasse tu
comprend vite l'intérêt entre les deux
points et puis après c'est quand on nous
on en produit également on n'a pas de
très peu de bush on a quasiment pas de
brouille chauffe rôles divers alors que
le printemps tout l'inversé
et puis c'est pareil implanter des
droits divers en semis direct sans
caisse très très bien donc ouais ok bon
allez on va aller plus vite sur le ca là
on voit le spectre des espèces pour les
couverts l'on sent un peu plus réduit on
a deux tonnes et ça ça nous permet
d'aborder les cultures de printemps
ok je développe pas plus on fertilise
pareil
le même niveau si on derrière une paille
savent enfin maintenant semis direct
puis on à 68 et est ce qu on fait ce
qu'on fait c'est con mais on met 30
unités en localiser et on mettra ensuite
et en liquide sur les pailles c'est
beaucoup mais je voudrais croire que
quand vous n'êtes pas ces niveaux là si
vous votez et 10 contres ensuite et
c'est une tonne du taux de matière sèche
qui se baladent et cc transit et la
traditionnelle ils sont extrêmement
rentable donc mode est au début je ne
vais pas faire six essais niveau là mais
quand j'ai vu que ça répondait voilà
maintenant on est à sapa et j'aurais
j'aurais jamais monté ce niveau là si
j'avais pas si je me serais pas mais
biomasse mais là quand j'ai vu l'impact
je suis les fertiliser la plus fertile
plus en plus je monte en biomasse et
donc du coup j'y vais pas mais ça
surprend au démarrage des gens disent
c'est pas green ce que vous faites mais
mon produit de la biomasse on
reconstruit des systèmes en renard ont
construit des systèmes où l'on remonte
aux matières ganic temps pour moi c'est
extrêmement encourageant tout ça on
redresse loupé h
donc bon voilà je
après je pense que quand tu commences à
l'âge on est encore bantam nature y est
qu après quand tu commences à être plus
aux matières organiques
quand je vois dans les sols s'arrête
m'ont extrêmement bien dans les sols qui
sont plus riches en maths organique à
envoyer ou recevoir un couvert que t as
le codever qu'on a vu en vidéo la voilà
qui est insolent qui se sert mieux c'est
plus la même chose quand je pense que je
serai amené à baisser et je pense que de
laon proches dans ma tâche est toujours
en transition et il agit en transition
sont en semis direct le cuir cette année
quoi avant je dépense mais des actes de
pure mais c'est encore plus plaisant
c'est plus compliqué pas plus compliqué
il ya plus de choses à maîtriser couvert
relais
en fait le couvert relais je crois comme
il y en ait un peu c'était un non
aboutissement ce qui se passait c'est
qu'avant enquête on faisait découvert
long on les a emmenés jusqu'aux et je
vaux 15 9 ans et aucun droit on se
retrouve avec un couvercle est en train
de mourir
et si tu l'as a envie en fait ce qui se
passe c'est que tu as dû salissement qui
se remet dedans parce que le gouverneur
automatiquement la nature n'aime pas le
vide et a dû salissement qui se remet
des structures qui se referme et
sincèrement qu'en gt tour de peilz
n'était pas satisfait du tout cela est
du coup ce qu'on veut c'est qu'on me
cheickh ouvert je pense qu'on n'avait
rien compris à l'époque
enfin c'est pas méchant mais on n'avait
rien compris et du recul on a et on a
perdu du temps et un moment j'étais très
je voyais ces terres que je préparais là
pour le printemps à venir et à côté de
ça je voyais la dynamique dans mes
parcelles de semis sous couvert de blé
goudé ce courant qui naissaient dans
beaucoup vert il ya une dynamique en
terme de fertilité en termes de nombre
de vers de terre qui avait rien à voir
et je suis dit roman par samba paru
évident il faut que j'enchaîne un
deuxième couvert dans mon couvert et que
je fais la même chose parce qu'il faut
je faucherai sur cet article
et puis quand j'ai fait déposer dur est
quasiment fait c'est vrai si j'enchaîne
je manque à produire plus de biomasse
j'ai encore enrichir plus les systèmes
et puis quand j'ai fait c'est la
première année qu'on a craché des
manises derrière où j'ai vu que les maïs
appartement hausse mais où il se mettait
à pousser ça ne s'arrêtait jamais et qui
avait une fertilité de folie vous il
faut qu'on enchaîne là dedans il faut
qu'on rentre là dedans et en fait quand
vous rentrez là dedans en plus vous
semez un couvert mais à un moment on
parle à cette année vous faites un tour
de plaine j'ai semé un peu comme les
colzas je soigne extrêmement et quand
vous soyez nommément vous est propre
tout vous dites ok ça c'est une culture
s'est plaint couvert anglais cette année
j'ai semé un peu plus de féverole parce
que je savais que l'une des faits
relevant qu'elle serait mieux les
conditions extrêmes qu'on a eues par
rapport à des blés que je sais moi
conditions limites et jeudi au pire si
ça ça va pas ça sera couvert ce sera un
double couvert j'entends et lis et à
tous les to me fait drôle franchement
c'était sont extrêmement belle
extrêmement ok c'est le
les conditions de limites et juste pour
moi c'est mes plus belles ferrol que
j'ai semé depuis je vais disputer direct
donc voilà donc là vous avez la photo en
bas et en haut on lève le couvert n'est
pas très bien équilibrée c'était mes
premières années passent il ya ça
remonte à cinq ans et je hais je sème
sous couvert vous voyez après la cd
photos qui sont ou la chaux au 15
octobre en train de semer et là où vous
voyez les rentrées rôle qui commencent à
apparaître dans le couvert et là on est
au 25 25 novembre
oui ça va vite le couvert disparaît très
vite en derrière et là aujourd'hui vous
faites un tour du plaid vous sentez sous
vos pieds ça croustille un peu mais le
couvert quasiment totalement disparu là
c'est la lumière est tout juste
on va voir tout juste les rangs la c1
donc c'est le couvert le couvercle long
qu'on a vu tout à l'heure
la deuxième vidéo là c'est les féveroles
qui sort de ceux couverts et c'était de
la semaine passée donc j'aimerais ça va
bien voir ce que l'on voit on voit bien
les rangs
là on voit vraiment une super régularité
l'implantation voit les belles lignes
bien dégagé je pile au moment d'opter au
mètre carré dont quatre entre 35 et 38
kg au mètre carré
bon c'est bien bien réguliers la halle
couverte dégrade progressivement
il va laisser la place à la donc là on a
réalisé va juste réaliser un round up
patrie servat jean sicotte parce qu'on
avait réalisé trois aides et semblait
sur ciron intéressant et on a juste fait
un querbes là on vient de passer pour le
pour le caire pour nous séparer des
petits gravitent est en train de
reprendre
voilà et là on voit par place comme ça
beaucoup de champignons intéressant de
voir les seuls qui évolue comme cela on
a semé sous couvert on a juste un glyphe
os d'apple et des abats gentili cote
et là on a juste un kern pour les calmer
a créé une vingtaine d'euros plus de
coups de griffe au lard et demi on est à
5 6 euros
semences de ferme montre été bon non on
fertilise pas les fêtes a fait brûler
les ailes et autosuffisante en azote sur
les stades très précoces
c'est pas le cas du poids le poids est
assez différent donc ça me chante pas de
fertiliser les pois par an ça me change
de fatigue et les féveroles ok j'avais
un petit peu de salissement je n'ai pas
désarmé mots couverts est ce que c'était
l'avoine ainsi de suite donc ouvert at a
fait un gros rôle c'était une parcelle
ou pas si je bascule en maïs c'est que
je suis chaud donc j'ai fait trois
années de blé sur blé là dedans et donc
là j'ai déjà décidé basculement est ce
que j'arrivais au séisme ans j'arrivais
au bout donc j'avais déjà vu du
salissement lavoine j'avais semé double
dose on jeta 45 lots pour la vaudoise in
situ très élevé elle a fait une grosse
grosse couverture et j'ai eu l'occasion
pas de regret devant et derrière quand
j'ai fait ce qui reste est en tout cas
où il faut a permis de faire nettoyage
et là qu'on a fait le tour de plaine
joux et j'avais des petites reprises de
ré gras halal il était temps de faire un
carton mais on va s'en sortir et
apparente pas de 10 côtes mais qu'en
fait plusieurs années comme ça de blé
sur blé
vous avez plus de 10 côtes des pudiques
haute donc du coup ça permet de relâcher
et c'est pareil on a implanté des colzas
on n'a pas fait de programmes anti dit
que tu la voulais c'est beaucoup quand
c'est comme ça
non non ce sera une formation j'ai
beaucoup d'agriculteurs qui viennent sur
la ferme sa maman
on a dit recchi des ventes au détail
donc on met toutes en sac et sa part au
fur et à mesure ça fait partie de nos
meilleurs marche de la ferme cela parce
que ça parle beaucoup en semences un
mois après vingt six segments du boulot
était de germination tout ça detry
entrer tous voila mais bon après on
s'occupe là dans les espaces disponibles
il ne reste pas 40 uniquement
quelques-unes disponible donc
féveroles divers pois d'hiver mais on
peut divers ont fait pas grand chose en
terme d'audience avec et sans qu est
plus difficilement le semis direct plus
compliqué on en fait mais c'est plus
compliqué et après après il ya les
graminées on a vu les secours ont fait
des trucs
essentiellement il ya les seigle la
reprise des grosses biomasse moi ce que
je me suis aperçu sur les couverts
relais comme ça j'ai fait a dépassé j'ai
fait de l'orge d'hiver avec da féveroles
super couvert mais en fait je suis très
à l'aise quand on fait des féveroles
d'hiver et je te plante un maïs derrière
ça ça marche bien c'est pas compliqué et
et en fait vous avez la structure
superficiel et vous n'êtes pas embêté
quand vous travaillez les sols même si
les féroces sont grandes vous travaillez
sol ça passe bien ça n'est pas de
bourrage ça roule par contre dès que
vous mettez les graminées dans le
système là vous n'êtes pas le choix faut
aller jusqu'au bout c'est à dire qu'il
faut se met sous couvert autre maïs ou
occulté au printemps et ça on fait des
bandes plaisant ça marche pas dans nos
terres je n'arrive pas à le faire je
n'arrive pas à le faire nos terres sont
froides le maïs cette part mal limaces
c'est compliqué on arrive par an passent
par donc je fais toujours des bancs
d'essai mais je passerai peut-être dans
quelques années mais pour l'instant les
soldes ne passe pas au printemps du coup
nous ferait dans les rangs de nos
logiques je fais un double couvert je
travaille mes salles très
superficiellement et jean claude mailly
et ça ça marche très très bien mais par
contre pour faire ça il faut permettre
de graminées si on met des graminées
c'est compliqué donc on va les conseils
via des graminées mais ce qui me
conseille ça c'est des gens du sud et je
pense que la grameen au système n'est
pas adéquat parce que quand on est passé
je me souviens bien embêté dans le maïs
c'était compliqué soit des graminées en
fait ça vous fait comme quand vous avez
durée gras et vous puissiez ça vous fait
plein de modes qui ressortent c'est le
chantier vous n'arrivez pas sauver la
structure superficiel mais quand vous ce
moment direct mais quand vous serez pas
en direct voulu travailler seul c'est
l'enfer bon voilà c'est ma vision à date
peut-être qu'elle évoluera mais en tout
cas c'est à dire ça nous a mis en
difficulté sur le maïs
si vous n'arrivez pas à voir la terre
qu'on voulait qu'on alors que les 1
auparavant ça marchait très bien offert
le pur
ok oui en fait on fait ça en fait ça
avec les chez nous les colzas c'est un
peu comme mais je pense qu'on était
avant vous on a parfois des gros natif
de parasitisme et du coup on se fait un
peu comme cela c'est qu'on sème le colza
et le couvert
les premières espèces moeurs et le colza
reste en place et du coup seuls les
tours est toujours occupée et vous
faites attention jusqu'au printemps et
nous sommes mariés d'implanter ce si on
voit que ça reprend mal on apporte au
maïs dans les phares travail de sorte
qu'on a pas de combat lisant les colzas
et ça ça marche très très bien et du
coup j'en reviens franchement cette
technique a été intéressante si vous
avez une implantation et des espèces
vous emmène jusqu'au printemps avec une
partie qui meurt et partis qui restent
par contre là faut que tu sèmes
quasiment double aux infos que celles de
lowe's sont couverts pour avoir la
moitié du couvert en pleine dose qui
meurt et la moitié qui prend le relais
et a pas de coût d'implantation et de
surtout par l'implantation qui arrive au
mois d'octobre ou novembre ou tu as
toutes les autres implantations à
réaliser pour moi c'est ça la charge de
travail ça me c'est seul truc qui me
limite là dedans surtout que des années
comme celle ci où on a eu les laps de
temps pourra y aller était court
il faut choisir ces chantiers pas ok bon
allez je passe là parce que je veux
qu'on avance grâce à ces doses dans
mélange avec deux et ça ce que je vous
mets ça c'est un poste intéressant c'est
pour le maïs
quand on est dans des double enfin
couvert relais comme cela je vous ai mis
première colonne c'est le besoin du maïs
besoin du maïs pour cracher un maïs il
vous faut un évanouissement productif il
nous faut deux ans du 108 en azote 50
ans historique de 100 en potasse
d'accord quand vous faites un couvert
court comme on a vu en vidéo là où
tourne à 14 6 ça vous apporte 50 25 80
le couvert relais souvent se trouvait
entre une tonne et demie souvent c'est
la gemmi tonnes cissé mais moyenne
d'avant vous fait 40 10 70 ça fait pour
la zot vous avez couvert 50% du besoin
et c'est pas d'autres d'accord donc là
où habituellement vous apporter 200 vous
apportez que sens et ça suffit amplement
et après potasse vous avez largement
nourri vous avez suffisamment apporté
vous n'avez rien apporté et acide
phosphorique on nous en manque un petit
peu mais pas grand chose ok donc ça veut
dire que quand on rentre dans des
systèmes comme ça on fait des double
couvert un l'appertisation fumure ne
faudrait pas besoin
après si vous ne pouvez pas très basse
et organiques c'est mieux parce que vous
faites vous alimenter le volant donc
faux pas peut pas s'en priver mais on a
on arrive à faire des cultures juste
avec des gros couvert devant mais par
contre pour réussir ces deux couverts ce
que si vous faites de tonnes et 500 kg
ben là vous avez pas faire grand chose
avec ça et du coup vous allez attendre
il faut certes maïs hockey exactement
donc le facteur limitant de tout ça
c'est la zot essais pourront vous
compreniez si vous apportez la zot vous
allez chercher votre les vents et qui
vont être restitués en temps ok pour
produire du carbone faut de la zot au
moins un démarrage et après c'est le
carbone qui va vous apporter les autres
il faut juste comprendre ça mais ça se
fait dans le temps

Partager sur :