Le sol vivant - Jean-Martin FORTIER et François MULET

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher

Thumbnail youtube Psb4NwfyHP4.jpg

Conversation entre Jean-Martin FORTIER et François MULET


Aujourd'hui, on vous propose une conversation entre Jean-Martin FORTIER, le célèbre jardinier-maraîcher québécois et François MULET, le fondateur de Maraîchage Sol Vivant ! On parlera maraîchage et sol vivant :)


Interview réalisée avec Fermes d'Avenir.


Transcriptions

bonjour jean martin bonjour bienvenue en

france donc tu es là pour combien de
temps pour une grosse semaine ouais je
suis venu pour une semaine donc cette
dodo 7,2 c'est mon dernier séjour
mon dernier jour je parle demain mais
comme un retour sur mon revers
il a l'air d'être temps ben ouais c'est
les terrasses à paris salle occupe ça
occupe ça fait du bien

Afficher la suite

et donc c'est ferme ta firme d'avenir

qui t'a fait venir et donc qu'est ce que
tu as vu là pendant ton voyage que si tu
avais une bourre en france qui t'as
inspiré un peu ah ben j'ai été très
inspiré par mon voyage en france
première main la dernière fois que
j'étais venu j'avais pensé boutin
c'était un 2013 2016 mais bon ça a
changé depuis le nouveau mmo j'avais
gêne pour dire la vérité quand j'étais
venu je présentais les solutions mes
idées pour faire autrement
des gens écoutaient mais il y avait
toujours quelqu'un ou plusieurs
personnes dans la salle qui disais ouais
mais oui mais oui mais ça c'est france
et français puis ça marche ça m'avait un
peu saoulé oui j'avais même eu un peu
une image la france comme ça mais là
cette semaine mais ça a été pas ça du
tout toute la semaine partout j'ai été
tout le monde avec qui on a collaboré
c'était toujours solutions solutions
soit on voit qu'il ya quelque chose qui
a changé déficit bon bah c'est bon de
bois toi aussi tu sens que ces dernières
années ouais ça commence à bouger pas
mal ouais bah écoute cette résilience
c'est plutôt le sentiment que j'ai aussi
c'est quand on est en train d'avancer
donc tu as été par des fermes en
particulier non oui j'ai beaucoup nous
avec les noms de ferme france est
toujours compliqué pour moi mais j'ai
visité trois fermes trois belges en
agroécologie
j'ai visité la ferme la ferme d'avenir
la maman des liens entre autres moi je
trouve ça fantastique à quel point les
choses évoluent je continue de penser
qu'il faudrait faire le pont entre les
fermes qui sont soit en conventionnel ou
en bio plus juste pour que les petites
fermes adoptent des techniques un petit
peu plus productives et ça je continue
de penser ça
c'est peut-être des débats qu'on a en
france et alliés productivité agricole
et ouais c'est encore un peu du mal non
mais il faut y arriver il va falloir que
les deux ça aussi on s'est croisé donc
au mois d'octobre un colloque
international des sols vivants les
dingjian comme vous dites
amoria à montréal c'était très sympa on
s'est rencontré et moi c'est vraiment ce
qui m'a ce qui m'a marqué c'est le côté
pragmatique de vous autres outre
atlantique parce que c'est un club qui
duraient deux jours et demi quand même
et on avait très peu de débat comme on a
en france sur wii mais les mages
plastique un mojo les objets les
lalalalalala et enfin moi moitié de
l'autre côté j'ai été extrêmement
surpris parce qu'on y donne et eric
conrad ouais donc quant à lui travaille
plus avec les conventionnels ou a+ avec
des maraîchers bio et les gens qui sont
venus vers nous pour beaucoup je te pose
à notre question là dessus après pour en
voir un peu le sens né à montréal mais
les gens qui sont venus vers nous pour
beaucoup c'était des gros céréaliers qui
faisait du maïs ogm des machins les
grosses machines la chine vis à fond et
il trouve absolument génial notre
travail sur le sol vivant ils sont venus
pour discuter et alors qu'en france
c'est pas du tout le dialogue assez peu
et puis nous on travaille aussi en
france avec des conventionnels mais pas
de problème mais ce que j'étais surpris
c'est à quel point les
toutes les stratégies de la culture de
conservation etc qui avait été très
intéressé par ce que l'on sait en france
avec une logique seules vivant plus
orienté bio quand même je sais que j'ai
trouvé sympa à montréal c'est que
vraiment tout le monde s'est disputée
hier par contre une petite question
c'est donc ne s'est beaucoup ses alliés
qui sont une loi mais au final dans le
colloque qui duré deux jours et demi il
ya quand même très peu de maraîchers
ouais et donc par rapport à ce que tu as
vu en france battu montréal states tout
ça qu'est ce que je dirai que
présentement c'est beaucoup le monde
notait elle qui est utilisé d'abord puis
moi justement à la conférence de
montréal j'expliquais que ces notaires
louis mais ce qu'on veut c'est des sols
vivants mais tu peux faire d'une audi
depuis des semaines on me disent on est
à nu puis fait qu'il n'ya pas encore
cette série le père c'est d'accord j'en
suis un mais unique essaie d'expliquer
que notre oui mais c'est pas suffisant
nous d'accord puis je te dirais même la
planche permanente
je te dirais que c'est plus là où les
gens sont en ce moment donc le début ou
mai
on est encore dans des travaux assez
lomagne pas coûte fois les bons
peut-être en france on est un peu devant
ce moment le débat en france est
beaucoup plus avancé sur aussi toutes
les semences plus mais il ya des choses
comme ça qui me lisent annoncé une loi
parce que montréal et on avait voyez
quelque chose qui m'avait très surpris
c'était justement pour reparler ce débat
glyphosate ogm c'est avec conrad en été
il ya un agriculteur comme une voix qui
voulait pas trop nous dire ce qu'il
faisait au début mais voulait qu'on est
chez les débats oui mais tu nous disais
ce que tu veux pas quitter le club pour
aller sur ta ferme et vire sais pas
pourquoi elle était un peu embêté on
comprenait pas trop
et puis en fait après on a compris c'est
que le gars en fait ils avaient une
ferme de jean françois il s'appelle il
avait une ferme de 800 hectares en maïs
ogm on doit prédit soja c'est toute très
classique d'un bain sauf que
jean-françois c'est un malin et donc lui
fait c'est vraiment du semis direct dans
les règles de l'art et pas que du
nautile il faisait aussi des couverts
végétaux
donc il avait cette logique seules
vivant qui étaient très avancées et ils
avaient l'opportunité de pouvoir acheter
beaucoup de matière organique notamment
des déchets deux usines de papeterie sur
les papiers il en avait mis en séchant
des quantités industrielles et
et tous ces sols est arrivé entre 5 et 9
% de matière organique dont il veut
qu'on aille voir ça on va voir ça et
après on lui demande c'est quoi ton
projet je veux tout passer en bio ah ah
ah non pas 1 sec et nous parler de
christophe widemann et l'oubli ou bien
c'est tout le débat en france
aujourd'hui quand même qui est assez
présent c'est comment on va réussir ses
stratégies nautile sol vivant en
éliminant toute la chimie petit à petit
on a réussi en maraîchage dans les
grandes lignes la vache survivants on
s'attaque loin de culture et donc j'ai
été surpris parce que j'ai vu que le
débat il était quand même présent chez
moi jamais allé plus loin dans cette
histoire là parce quelqu'un lui a
présenté sa présentation powerpoint
il n'y a pas il n'a pas pu se présenter
pendant le colloque c'est pas lui elle
viendrait un autre il n'y avait même pas
fait mention de suite utilisé à eux de
venir lui oui non quand j'ai appris ça
mais ça m'avait un peu troublé mais
alors pour finir l'histoire là qui était
assez drôle bon en plus nous c'était une
des premières fois quand vous voyez si
tu veux te des aussi grosse surface avec
les techniques ou gm et ar donc on n'est
pas en france et puis on a un peu des a
priori sur ce que ça donne sur la vie du
sol et tout ça et puis en fait le bel
atout passer en bio et il avait déjà des
premiers résultats assez intéressant et
notamment comme ces sols avaient des
taux de matières chimiques très
important et qu'en fait il avait
énormément nourrit ses soldats il avait
du ver de terre et plus récemment en
enfer chimie ou de chimie aux jeunes
plants ogm ça pousse à fond et il avait
réussi à produire ses premiers maïs
grain à 50 quintaux dans découvert de
trèfle blanc tlf du trèfle blanc partout
et se mêler maïs dedans et ça faisait à
peu près 50 quintaux c'était beau tu
vois c'était propre à tous et est donc
moi ce que j'avais trouvé assez drôle si
tu veux c'est que le gars 20 ans
deuxième round up ready mets et vins la
chimie par tous les bouts qui au final y
passe en bio il fut son premier maïsoun
54 points et donc trouvé ça assez
intéressante 26e joie quand même que
dans le débat
leur technologie la deuxième erreur si
elle est bien utilisée ou pas trop mal
en tout cas
les mets qui ça les emmène plein sur
cette démarche un cadeau de survivants
edmond labour mais voilà après je suis
d'accord avec toi que le nautile ça
suffit pas il faut aller plus loin dans
la démarche à lyon et nous
malheureusement en france c'est
peut-être ce qui nous manque un peu
c'est des bons outils pour pour arrêter
de travailler sur le combiné est ce
qu'aujourd'hui on n'a pas les ogm ont
accueilli fawcett et puis on va nous le
retirer
mais on va trouver autre chose jaguar e
on va trouver autre chose
oui bon on est beaucoup suivent là
dessus aussi
c'est vraiment la seule de ses corners
pour qu'il allège les planches qui est
tu as croisé d'autres fermes
[Applaudissements]
hamon au canada de ses alliés qui sont
sur cette démarche car il va pousser
jusqu'aux bio ou sait encore vraiment
c'est pas très bon c'est pas ta mon
réseau
oui je n'ai pas beaucoup ça puis je m'y
intéresse de loin d'accord mais c'est
beaucoup de couches et j'ai les engrais
verts
willow qui se mit à l'intérieur beaucoup
de g un arrêt chez car un céréalier qui
m'a bien expliqué que y coucher mais qui
voulait avoir des jeux des rentrées
gauche pour réchauffer les sols parce
que au québec c'est un exercice et que
l'hiver est long le printemps tarde donc
si les sols sont pas nues ils se
réchauffent moins vite donc lui essaie
de coucher et laisser un jeu derrière ça
fait une thermos ventilation pour rien
je vais encore plus vite
actuellement on commence agrément
technique le don je veux pas trop à quoi
ça ressemble way avait pas tenter un
outil pour pouvoir se coucher mais le
cnpa jda n'a qu'un seul petit truc de
très intéressant bon ok mais sinon tu as
fait la firme va bien c'est cool ouais
ouais on continue de faire beaucoup
d'expérimentations si j'ai deux projets
moi j'ai la ferme agri lynette qui est
au péril par ma conjointe elle a fait ça
sans moi aujourd'hui il fait super bien
la ferme est toujours sur moins d'un
hectare continuer à faire des beaux
lendemains
maude hélène fabi vos revenus
dans la simplicité mais en même temps
c'est assez performant je travaille sur
un autre projet de ferme à ferme et 4e
temps là c'est ferme un peu explosé en
agroécologie c'est un gros projet avec
en polyculture avec les vaches des
cochons d un gros jardins maraîchers
pour pouvoir former plus de gens gros
design en permaculture qui ceinture le
jardin maraîcher tu veux faire une école
ou ouais c'est un peu ce que je fais là
chaque année on forme 10 maraîchers
d'accord puis ils sont formés pour faire
la grosse production mais avec des
outils manuels avec des petites surfaces
mais avec les techniques que j'ai pas
mal développée dans le jardinet
maraîchers donc toujours énergique autre
acteur belge pas allergique au tracteur
c'est juste que je t'ai je continue de
trouver que beaucoup d'enfants est mis
sur le tracteur jeunes puis c'est pas
nécessaire de foncer c'est un ingrédient
dans la recette mais le focus est
souvent jugée sur sa puis on parle pas
de la station de lavage la salle de
conditionnement
on parle pas de ces travaux minimes de
sol c'est une question qui elle avait eu
des soucis puisque débouchés vont
toujours mis un second alors que la
marque était le branding
si c'est le cas on vend des légumes
c'est plus que juste le tracteur et puis
non encore le la ferme de quatre tasses
et sur 3 ha puis on a pas tracteur pour
faire les cerclages et travaux sur
général parce qu'on en fait pas beaucoup
puis on aimerait en défense tout les
deux pêcheurs imaginables cette année on
va pour 720 dollars de légumes sur 3 ha
mais ils ont également depuis on est
onze à travailler dans la région mais
c'est vrai que le tracteur jouer avec
nous avec mon frère parce que la ferme
on l'a menée pendant huit ans avec mon
frère on avait deux tracteurs bon il
sortait une fois par semaine pour pour
qui roule pas j'ai rien qu'en quatre
acteurs
je trouve que les tracteurs et peuvent
être très intéressant mais je côtoie
beaucoup souvent des hommes qui pour eux
leur métier et directement conduit un
tracteur
ouais c'est ça qui les branche pc je
trouve aussi compter sur des tracteurs
tu pas la même connexion avec le sol de
nouveau versé si les intrigues et
quelque chose de vote observés rien
observerions eu du sais pas ce qui se
passe maintenant on est d'accord il ne
s'agit pas il ya d'autres gars comme toi
là bas au qui bosse un peu ouais y en
ait eu fait des petits ouais ouais ouais
il y avait un micro ferme qui sont moins
d'un hectare vraiment d'accord il va
voir il y en a une les jardins
d'inverness timothy croteau ferme modèle
ou québec
après trois ans un chiffre d'affaires
qui explose night ce qui a été fait
après celui aux formes et des gens aussi
les funambules les 41 ans il y en a
plusieurs qui ont fait le plus peur que
je connais pas moi je suis content un
peu le d'être un peu en retrait des
points parce qu'il ya beaucoup de
beaucoup de ce qui est associé à mon
travail mais je pense qu'aujourd'hui
c'est devenu beaucoup plus bavard et
et qu'est ce qu'il ya où nous en france
on a une grosse dynamique sur les vidéos
les formations il ya des mouvements un
peu équivalent à ce que nous ont fait
moi j'aimerais lynch en train de
construire ça c'est un cours qui fait
chaque étape de chaque opération va la
ferme c'est édité pour que quand on
regarde comment on fait les betteraves à
voir les betteraves du semis jusqu'à la
récolte précisément je le fais en
anglais parce que il est diffusé des
élèves de 40 pays différents ce moment
qu'il suit lcos donc ça comment qu'on
dit ça ça fait un peu chier les français
vous québec et en france parce que c'est
en anglais puis savent que je me tais je
m'exprime quand même bien le français
mais ces jeux sur le souci d'être le
plus évident est assez universel
possible d'accord donc ça y va quand
même bon pas faudra que j'y donne les
adresses parce que peut-être que cet
automne je retourne à moyens oui ça
serait chouette on a moins bien fait on
aimerait bien faire une petite tournée
là-bas il ya à les montrer des images
pas montré en france ce qui se passe là
bas ça faudrait c'est intéressant et
notamment niveau céréales parce que les
les français ont un peu l'image si tu
veux que qu'en amérique du nord il ya
tout le monde est très avancé sur le sol
vivant parce que c'est vrai que les
samouraïs midi avec sont apparus là bas
mais je pense effectivement qu'on est un
peu bloquée sur la logique nautile et
que peut-être qu'en france qu'on est
peut-être patients atteints moi je suis
pas ça que je pense d'ailleurs je serais
curieux de voir ce que les allemands
enfants oui ça serait vraiment
intéressant cette année qui sera pas du
tout le monde il parle bien l'anglais
tu appelles conrad et puis tu organises
envoyés dans les rues parce que lui par
le dessin animé galon et non venait je
vais vous donner des peines adresse
aussi on a un cégep le cégep de
victoriaville qui conduira un nouveau
pavillon d'accord en agriculture
biologique est inaugurée aujourd'hui
même et ça va être
c'est tout en planches permanente mais
aussi toute une section ce les
céréaliers l'alliance pas des belles
choses car mon avance et ça va bien
et oui parce qu'à montréal moi je te dis
niveau maraîchage s'était pas c'est pas
très représentés moi globalement j'ai
trouvé que
les bio canadien était un peu en retard
sur la logique sol vivant et j'ai
vraiment trouvé une grosse transposition
de ce qu'on avait en france cirque en
france chez nous c'est quand même
beaucoup plus les conventionnels qui ont
démarré sa richesse au levant c'est une
exception parce qu'il faut que ça c'est
vraiment important de comprendre c'est
que c'est au québec notre saison est
très court mais donc les maraîchers
souvent ils vont rentrer dans leurs
chants mimés mai puis c'est faire
découverte saly saly fort ça a vraiment
fallu apprendre à produire parce que
finalement les premiers frissons sur la
mi octobre
donc c'est des saisons courte pige on va
travailler beaucoup et que les aigles
nous planter un équipement qui arrive à
pousser à peu près il a apprécié ces
deux comment travailler les équipements
de donner ma voix rumeurs sur mon htc en
france
dès que tu es au nord de la loire la
saison est longue
tu as déjà tour la ferme de la borne et
hier j'ai beaucoup plus choqué que caen
normandie dans l'eure c'est quand même
aussi on a des saisons très content mais
ce que je veux dire c'est que jouer que
le maraîchage était important mais il ya
plein de jeunes qui sont venus me voir
pour savoir ce qui se passe en france et
me dire que que j allais que c'était bon
les gens écoutent à écouter les podcasts
nous on appelle oui oui parce que sur
youtube dont on sait on sait d'où
viennent les gens et on voit qu'ils ont
à aller un dixième des bus et c'est le
québec moi je suis un des programmes hd
sol maraîchers qui part d'une ferme sa
ferme pour aller travailler sous le nom
de faire donc dans ma voiture je vous
écoute afin de réaliser au cours auquel
un peu de maraîchage en soldes d'hiver
on va travailler alors dans toutes les
vidéos qu'on a fait les quelques ont pu
le plus laid qu'elle va monter le titre
dit la la c'est même beaucoup les
itinéraires de soldats hélico j'étais
justement je viens de recevoir mon blog
crime peur lâche pas comme on l'appelle
en france m en plastique non ce service
est l'espèce de gros rouleaux qui dit
qu'on voulait lang avatar l'ofac and
only way la génération pour un
motoculteur d'ailleurs en fait quand je
reviens montréal lundi il était parti
oui j'ai des bauges des déposants et
d'avoir des règles qui sont deux mètres
de haut
donc là tu es sur ton hitiaa tu fais
quoi tu ce que tu me dit une saison un
peu court donc tu essaies de faire
découvrir l'hiver tube ash ouais tuvache
un petit en cours pour venir de
l'épuiser ouais et puis après tu plantes
dedans mais elle attend un peu sonné
cette semaine je vais avoir je vais
avoir le choix de leur gré variés
vraiment mature t'aimer couches sont
prêtes à gauche dit va donc c'est soit
que je le roule depuis que j'essaie de
parution avec une truelle un peu de
compost me mettre dedans ou gelée teuf
moi je travaille en planches permanente
puis j'utilise la terre des parkings
pour m'éviter suis perpétuellement jeu
mais je mets une bâche par dessus mais
là je quand j'enlève la vache j'ai pu de
couvert végétal fiq jeu tant qu'on
m'apprend dilemme ex à cette année je
vais faire les expériences voir
maintenant qu'est ce qui est mieux est
ce que je laisse un couvert végétal qui
a été roulée
est-ce que chez mieux de le faucher ou
est-ce que je suis mieux de l'incorporer
mais sans détruire ma structure de ça
donc je vais avoir la chance d'avoir des
courges sur les trois ex nérac
après bâle où vous regardez la
température du sol avant tout c'est ça
qui va là c'est ça qui va te mets là ils
sont choyés cependant c'est reparti oui
on est déjà à nadjaf a mis en écoutant
la conférence toujours tu disais aux
jeunes qui veulent s'installer
l'important c'est d'optimiser son
système activement peut-être avant se
mettre des contraintes d'utiliser une
place yg le p3 etc
du coup voilà peut-être cette fois nous
revenir un petit peu web et si je fais
ça fait quand même quinze ans que je
fais du maraîchage puis ses juges ont
même encore après toutes ces années là
c'est un métier pas facile il ya
tellement des défilés changement
changement de température
les défis sont déjà là - ma conviction
c'est que c'est déjà très
révolutionnaire de dire je vais avoir
une ferme
je vais élever ma famille je vais faire
des bons revenus je vais produire des
beaux légumes de façon biologique en
agroécologie g nourrir ma communauté
c'est déjà sur un soir réussir ce projet
là dans l'harmonie c'est ça être dans la
détresse
mais avec l'équilibré ou survivre de
ouais effectivement moi c'est plus sur
mon message et après ça je trouve que
quand tu as tu un seul c'est cool de
dire ok mais moi je suis prêt à dire je
veux éliminer tel truc de monstres comme
nous par exemple on utilise beaucoup du
fumier de volaille au québec qui vient
des poulaillers industriels parce que
c'est pas cher puis l'azoté rapidement
disponible quand un jeune qui démarre
qui dit moi j'en utilise pas il se donne
ou contrainte tandis que moi aujourd'hui
je peux dire je vais essayer d'autres
trucs
je tends rigide en mesure de pouvoir le
faire dans les moyens de faire ouais
j'ai pas la taille de ma tête est sortie
de l'eau etc c'est un peu sur mon
message puis si je trouve que les
plastiques
moi personnellement je trouve qu'en
écriture ils sont très utiles
ce qu'on veut c'est du plastique sont
non jetable
d'après sa tête ça va être dur de faire
la crise aussi en plastique
maintenant on a des produits en france
je mets un peu plus loin dans la
discussion parce que nous on a
aujourd'hui toutes les filières agro
industriel qui commence à se transformer
à réfléchir petit à petit donc on a des
produits par exemple des paillages
organiques à base de chant ou de
différentes tailles qui sont tressés et
c'est qu'ils arrivent on ferait de lui
je ne sais pas si vous avez déjà ces
produits-là qui apparaissent nous on est
toujours en retard sur la relance avec
tout ce qui est pays
le filet voile thermique vous allez
faire moi même aux états unis
c'est ça vient l'innovation vient de
chez nous dit ouais c'est ça les
produits viennent les voiles thermique
22 france qui fuit la grinta de france
là on m'avait on m'avait sollicité pour
trouver des itinéraires pour les très
gros producteurs sous servent donc
l'idée c'était de remplacer les
paillages plastique parce que ça faisait
partie des des idées qu'on essaye de
développer et avec ces pillages
organique là on a trouvé désire vraiment
très très intéressant parce qu'en fait
on on déroule les paillages on pose les
maths dessus ouais on met de la version
ça y va ça arrive à la fin de l'année à
la fin de la saison de paillage il est
pourri on met un coup de broyeurs puis
on dormait un autre et puis c'est
reparti que toi et on a des trucs au
final qui alors le paillage organique
coûte un peu plus cher mais alors sur
l'as de liquide technique tu es
tellement performant que
c'était même par le retirer le plastique
caoutchouc choix que de broyeurs en plus
ça nourrit un peu console parce que tu
es et tu es sûr des paillages d'une
certaine épaisseur un banc à un banc
dans l'américain jeune attaquant mais sa
cote au final aller à l'autre ça coûte
un peu plus cher que le plastique mais
est ce à dire qu'un an mais derrière
c'est à beaucoup d'autres avantages déjà
tard aucun désherbage ça nourrit ton
seul pour le sol c'est très bien ça
laisse bien passer l'eau etc
tu as quand même une activité fongiques
de surface qui est vraiment je fais ça
c'est mieux qu'un géotextile oui oui
parce que ça nourrit ton seule semaine
de l'activité biologique et après sur
les températures garder l'eau est tout
aussi on a des résultats qui sont pas
inintéressants et et puis surtout bon on
sait si tu veux que ces produits là là
c'est un peu le problème c'est qu'on a
des boîtes qui développent ces trucs là
mais on sait que si on n'arrive pas à en
vendre pour 1000 2000 est le premier de
dix mille ha bah va faire faillite parce
qu'on vend des phases de recherche
développement donc on essaie de
développer ces choses là c'est sûr que
les états unis ccc le gros marché 1 30
aux etats unis c'est là c'est dix fois
la france en terme de surface et bat
fort stress alors cet automne viendrait
avec un peu d'anglais praxis english le
père xbos un peu parce que huit en
charge en france pendant les messes à sa
princesse à manger travailler moi je
vais te dire j'ai oublié a parlé d'un
ton mais une autre truc qu'on a quand je
fais beaucoup sur la ferme c'est
travailler sur un compost
j'ai lu le livre de soutenir son récent
je ne suis plus du tout le jardin
central du fouet comme si je trouve qui
explique à bien la mener les idées la
méthode qui nous on le fait beaucoup sur
la ferme
on va simplement faucher mettre un pays
de compost se met sur compass mais à
l'intérieur du compost je calcule même
que les rendements qu'on fait sur une
planche bay largement con mais ça nous
coûte en compost
les films que j'ai vus qui travaillèrent
vraiment notés au bio aux états unis
notamment en californie y font je sors
mais ils se font griller par toute la
communauté agronomique parce que je te
dise tellement de compost à l'électeur
ça et qu'au bout d'un moment ça état des
sols à 20%
sauf que je par exemple quand il voit
sur leur ferme
les soldes sont vraiment beau j'imagine
donc c'est moi cette question là nous en
france et que effectivement l'outil
compost l'outil matières organiques
le problème nous avons en france on a
des ce qu'on appelle des agences de
l'eau c'est des institutions publiques
qui gère l'eau et ils ont très peur des
fuites de nutriments dans l'eau et donc
ne nous regarde de près bon alors ça
nous oblige même à réfléchir un peu
finement à ce qu'on fait et c'est vrai
qu'au bout d'un moment ce genre de
pratiques que nous on a donné un réseau
un jour on viendra nous dire qu'il faut
arrêter parce que ben ça pour être
hétéro 1 ça pas besoin des composts ça
peut être juste des terreaux de sophie
parent minéralisée beaucoup quand même
mais on va finir par en foot dans la
nappe phréatique enfin même temps que
c'est une ferme par ci par là ce que ça
se verra pas mais joue on en fait des
milliers d'hectares faucons mais
peut-être qu'en y réfléchir comment sera
rendue là oui c'est ça c'est moi je le
sais j'ai pour ça qu'aujourd'hui ça
m'inquiète pas plus que ça quand on aura
des milliers d'hectares on refera des
calculs un peu plus près on les a déjà
dans les cartons
et alors une autre question si je te
disais non à l'agro industrie qui bouge
un peu beaucoup de ce mois à celui là ne
va pas pas de faire récupérer par les
compagnies comme monsanto qui vont qui
vont financer votre message pour que non
parce qu'en fait on leur donne notre
message il est gratuit
ouais sincère province plus de noms
parce qu'au final si tu veux
tu as c'est très drôle tu vois conrad
par exemple il est très critiqués parce
que ils bossent avec beaucoup de
conventionnel il bosse avec monsanto et
sa junte a mais au final c'est comme
nous qui développons aujourd'hui le plus
dans les techniques en bio en semis
direct parce que nous on a un
indépendant tu vois et ça ne nous
empêche pas de serrer la paluche et
intelligente en mai mais ça nous empêche
pas d'aller faire du développement du
haut tu vois d'ailleurs tu vois quand
c'est bon ça fait dix ans que je bosse
avec lui et quand même quand on a
commencé à bosser ensemble lui de dans
son milieu à lui il a été extrêmement
critique et tu vois la poser de gros
problèmes de gocek des bio comme nous et
puis moi de mon côté on m'a dit vas-y
brest a écrit et alors alors qu'en fait
nous autres jolies juste sur l'agronomie
et à la fin notre message on en a
convenu c'était ça doit pousser tout
seul tu vois mais à la fin oui
aujourd'hui on a la chimie oui on à du
plastique où on a du machin n'empêche
que aujourd'hui il ya la moitié d iter
technique où il ya besoin de rien
national et plus en céréales on avance
plus on voit qu'on a de moins en moins
besoin de produits demandant un besoin
de crue et au final si tu veux monsanto
je rencontre des gens de monsanto
régulièrement je leur dis ça puis ils
sont un peu embêté quand même mais
question qu'il fasse bas ils vont
s'adapter c'est tout les banques fermées
alors plus j'ai des mises à pied mais
lundi ils ont d'autres problèmes avec
moi avec mon petit maroc et saluons la
garantie qu'ils ont des soucis bien plus
grave que les miens et puis en même
temps dans ces bois tu l'as où tu
rencontres couramment des gens qui te
disent bref on en sortir parce que c'est
bon quoi
sano toute façon ça durera pas par
contre ça serait bien qu'on sorte de
tout ça par le haut tu vois c'est à dire
avec des bonnes techniques marche bien
un nourrissent les gens moi j'aime bien
beaucoup j'aime beaucoup ton côté
pragmatique tu vois de dire faut qu'on
commence par gagner de l'argent et après
on commença à faire les mains un peu en
disant moi j'ai pas de stick moi j'ai
pensé à ce moment agréable en plus ça me
donne et fit et comme okello posternak
un peu plus loin donc non je travaille
beaucoup avec des thés de combat ça la
feuille a4 et un puits parce que l'été
de compost et ayant beaucoup de traction
aux états unis je te dirais beaucoup
plus que les sols vivants à cause des
travaux de linguee donc tout le monde
parle et et composent c'est la grosse
affaire mais nous on veut vraiment
essayer voir parce qu'à écouter et
l'animent
on n'a plus besoin de fil et un tiens
c'est qu'on n'a plus besoin de
fertilisation
on fait juste mais tu étais de pôle
emploi c'est la sphère est parfait je
suis pas sûr que les vers de terre mon
but est de mon poste donc là on est en
train de faire des essais mais chez moi
je trouve ça chouette c'est comme le mât
ferme entre ma maturité je peux prendre
à tester des choses pour les pour
répondre un peu plus loin sa question en
fait au contraire nous on va vers les
grosses bêtes aujourd'hui je prends
place à fait parce que notre notre
message
en quoi tu voudrais qu'ils soient
corrompus tu vois je veux dire ça pousse
tout seul qu'est ce que tu veux dire de
plus
non non j'en à l'heure j'aime beaucoup
ta réponse
ah ouais on ne peut pas dire ça c'était
a fait passer à une expression qui
viennent du québec ce qui est commun de
dire et c'est ça veut dire je te taquine
est encore jeune est acquise ça fait
trois quatre choses que je dis depuis
mon séjour fait pas grave
et voilà ça fait 20 ans fait pas et donc
non on n'a pas vraiment peur de ça au
contraire nous les solutions qu'on
propose je dirais elles sont à la fois
parce qu'en fait on propose plus une
démarche d'évolution avec qui dirait un
azimut un but qui a à peu près cerner tu
vois mais au final le chemin qu'on va
prendre pour y aller chacun prendra le
sien tu vois les conventionnels ils vont
passer par un chemin les bio par l'autre
et ça aly diop a encore un autre etc
et au final on s'est malgré tout si tu
veux qu'on a un gros système de
distribution des filières très longue
qui sont là qui existe c'est vrai qu'on
peut on peut se poser la question est ce
qu'on recrée que des filières locales
petite ferme machin et on élimine les
filiales ont le fêter ses 15 ans navires
sont pas près de disparaître parce qu'en
même temps que les villes disparaissent
pas encore là donc nous clairement on
s'est dit tiens on va les proposer le
projet à toutes les finales on est en
fait aujourd'hui on a ça c'est une
question je voulais savoir si à montréal
ça se passait comme ça c'est que nous en
france aujourd'hui on a beaucoup
beaucoup de distributeurs
donc les grands supermarchés les
transformateurs
tous les gens qui distribuent du frais
tu vois des légumes frais dans les
supermarchés pour ça qu'ils viennent
vers nous en disant on aime bien votre
proposition parce que elle fonctionne
sur les petites surfaces en bio à facile
puis à fonctionne aussi sur des plus
grosses surfaces même si on voit qu'ils
encore du développement fermé est-ce que
vous proposera par exemple d'avoir pas
un label mais une espèce de cahiers de
chars pour dour vais travailler avec des
fermes sont plus en ligne sur ça c est
en train d'être fait en fait sa selle
pour une agriculture du vivant on a
lancé ça ça fait un an qu'on travaille
là-dessus parce qu'on a justement bout
d'un moment on a vu assez d'acteurs
majeurs de l'industrie qui sont arrivés
et qu'ils étaient prêts à financer un
projet collectif qui aurait plus avec
tout le monde qui voulait bien
participer pour justement aller vers ces
stratégies nautile salle vivant et c'est
parce que il voit bien aussi qu'un
moment si les stocks sont trop pourris
ils ont un problème de production et
qu'à la fin il y aura plus rien à vendre
dans les magasins ou des trucs tellement
mauvais que voilà ces problèmes question
de synthé ou c'est une question c'est
intéressant marly l'appui des vitamines
et les minéraux et plus rien n'allait
voilà tout tous ces problèmes
aujourd'hui sont connues et on voit de
plus en plus de partenaires de laval on
appelle ça la valse et les distributeurs
ceux qui sont proches des communes des
consommateurs qui ont conscience de tout
ça et on voit un changement très fort et
donc je voulais savoir si au québec ça
commençait un peu où les manger encore
des friteuses journée je te dirais qu'au
québec c'est les marchés sont beaucoup
plus petits oui on est on est encore un
peu loin de ça
le parallèle que je vois qui est en
train d'arriver c'est que beaucoup une
transition vers le bio des
conventionnels
on devrait les applis chimiques lourds
les conventionnels
mik donc là il ya quelques quelques
regroupements comme ceux qui favorisent
la transition donc ils m'ont donné ils
vont travailler avec les femmes sont en
transition pour créer un marché pour ça
donc ça c'est le modèle d'affaires que
je vois qui pourrait s'appliquer à
dumont qui font du notte d'accord un
seul divan météo c'est le retour des
céréales pendant combien d'années on
acheter des céréales sur les marchés les
gammes bio de l'orge qui est planté
aujourd'hui vous lis byers et on nettoie
une révolution c'est bien mais oui donc
tu penses que ça avance quand même on
aimerait ça avance a avancé jusqu'à moi
c'est un domaine plus bas record oui
mais n'a pas encore vu de la belle sol
vivant à paraître parce que nous on
avait plusieurs initiatives mais les
états unis en est loin
parce que nous on a vu plusieurs
initiatives qui ressemblait fortement
quand même après de notre point de vue
il manquait fortement la notion de sol
vivant et tout ce qui est lié à la
nutrition du fameux il y avait un label
québécois est un label américain qui
sont sortis qui à mon avis sont du
papier pour l'instant c'est à dire
qu'ils n'ont pas comme nous les
partenaires pour le mettre en oeuvre et
créer les finir pour moi aujourd'hui
c'est beaucoup du papier oui puisque
c'est difficile pour moi à toi à travers
l'atlantique de savoir ce qui se passe
vraiment et je
je trouvais que c'était très orienté tu
vois on fait du bio ont fait du
bien-être animal comme on dit on rajoute
quelques critères comme ça mais vraiment
les critères de nutrition du sol toi
s'ils sont encore absents et je trouve
que c'était une espace création pas
mesuré oui d'ailleurs on commence à les
mesurer
seulement je dirais que nous à montréal
on a un groupe qui s'appelle
régénération canada vous eux c'est les
chefs de file
ils vont ils veulent créer un label
d'accord après ça quels outils vont
prendre pour faire les mesures d'une
grille et les chartes cetera
hanigan parce qu'il devrait vous appeler
oui peut-être parce que en fait on est
déjà en train de peut-être de l'exporter
outre atlantique par quelques tuyaux
c'est pas trop la connexion il faut
qu'il se passe
régénération cana pouvoir après je ne
sais pas voilà nous le truc c'est que
notre label il était vraiment pas
orienté bio ou pas bio que c'était
vraiment un survivant et des scellés
puis après après
et empêche de beau-parent dessus c'est
au contraire très bien et donc alors
tout ce qui est vente directe aussi sa
révolution
ça marche bien pour eux et que le nombre
de petites fermes explose les gars les
gens veulent manger local sis au québec
c'est une identité nationale de dire
quand des québécois on est entouré par
200 millions d'anglophones
il faut il faut avoir des armes qu'ils
protègent notre culture oui donc il ya
eu pendant nombreuses années des débats
sur la question linguistique que c'est
réglé
aujourd'hui notre identité nationale
c'est quoi neela qui la différencie
c'est notre gastronomie c'est notre
terroir cesser nos producteurs s'est
vengé qui n'est pas si mal que ça on
mange bien je cherchais qu'ils disent
merci
puis les grands chefs et georges pas 300
euros découverte ils vont charger des
prix raisonnables fait que non on est
entré vivre quelque chose de c'est un
projet de société au québec
l'agriculture de proximité la culture
écologie grèce ont besoin bon bah donc
ça avance par two way et ben saïd en
question du terrain qu'est ce qu'on va
faire 4 la révolution va être fini alors
allons-y donc c'était ça ma question
d'ailleurs c'est
on voit que ça avance tellement
facilement on est d'accord c'est facile
alors de l'afrique tout le boulot donc
tout ça est en train de se développer
toi tu fais des plans de petits à
montréal on a fait plein en france tout
ça ça va mieux on a eu quand une affaire
qui me qui m'a quand même agacé c'est
aux états unis la certification bio
elles ont été usurpées on peut te dirait
jack et oui parce que y ont permis que
il hydroponique soit certifié où ils ont
connu et donc là toutes les ingénieurs
vont se mettre à faire des troponine et
grandes superficies une salade fait dans
des usines donc tout les gens qui
travaillaient pour première promouvoir
le bio se sont plus fait voler le sas et
genre de truc que je trouve qu'il faut
toujours qu'on soit oui parce que trop
fort à une longueur d'avancé
ouais moi je dis qu il la récupère mais
maintenant faut aller plus loin on à lui
seul vivant comme ça ça finit par faire
après pour te dire moi des fois j'ai des
gens qui viennent vers moi pour avoir du
conseil en hydroponie etc
même si c'est pas ma spécialité il me
demande ce que j'en pense bon à mon avis
il ya pire que çà mais mais c'est vrai
que expliqué que qu'on va voir qu'on
veut faire de l'écologie nature
biologique du sol vivant et puis ils
mettent tous dans des bacs un moment il
ya des logiques de telles puces quand
même connaître moi je n'ai pas moins car
il n'y a pas de seuil c'est pas
intéressant c'est bien la garde il est
possible que ça notre moi je la marche
pas pour cela de faire est donc bien a
vu que moi on a quelques petits
problèmes mais on voit que tout avance
bien donc dans dix ans on fait quoi pour
toi alors on était en harmonie ont
établi un autre projet sous le coup de
la colère
moi j'ai envie de continuer à faire ce
que je fais j'aimerais ça je m'en
souvenir en france plus de détails je
commence à avoir un projet ici un
endroit où je peux présenter mes
méthodes jeu plus fort mais je peux
aussi venir juste me poser et apprécié
c'est tellement beau aussi que la
campagne française c'est que bon ça son
gaz j'ai peut-être un petit projet
d'école aussi bon je t'inviterai on
embarque donc dans dix ans
dans dix ans bon bah c'est peut-être un
peu plus lent continu
c'est une bonne question parce que on se
pose la question d'avoir toujours une
jam avance donc qu'est ce qui peut se
passer comment parce que si on réfléchit
on va reconstruire tous les soirs c'est
facile alors née dans les topics ben je
sais pas je pense que tu es le nex la
bulle c'est le nex 0 c'est quoi c'est de
ramener moi je pensais me ramener
beaucoup de gens à la campagne je me
procure un exode urbain où les gens
partent des villes pour retourner les
campagnes parce que ce qui va arriver en
même temps c'est qu'on est toutes vos
données automatisés les transports plus
chauffeur de taxi le chauffeur de camion
tout les emplois de 15,6 tout
disparaître
qu'est-ce qu'on fait que ces gens là
dans dix villes je pense que jean
fourton dans la campagne no - quoi
soutenir le seul à échelle humaine ou où
on veut employer les gens aussi vous
pour faire culture dont parce que c'est
ce qui va arriver par nécessité c'est
pas forcément illogique
on voit que c'est une tendance générale
on essaie de ramener le vivant en ville
ou en france c'est quelque chose de
beaucoup le vent dans le dos et la
permaculture baer l'agriculture urbaine
je sais pas si
au canada c'en est là mais en france
c'est vraiment un sujet qui m'interroge
beaucoup que donc on voit apparaître
dans les coins de rue un bac c'est un
peu nul et les gens voient oui mais il
voit et c'est quelque chose il ya dix
ans c'était inimaginable
ouais quelqu'un aurait mis un bac avec
de la terre et des fleurs mais qu'est ce
que c'est que ces conneries on a
vraiment autre chose à faire que l'on
allait mettre des fleurs au pied du
magasin non mais sérieusement c'est et
aujourd'hui on le fait ça semble logique
pour tout le monde
c'est chouette pour des comptes en tête
au sommet de la ligne sur les murs
sésame plaintes et des armes au milieu
des rues et donc je vois ce mouvement ou
à la fois on essaie de ramener le vivant
en ville qui est vraiment fait en dépit
du bon sens mais ça ça va ça va mûrir
que les gens vont se rendre compte
qu'ils font n'importe quoi et puis on
commence à réfléchir
il ya des architectes très connus
aujourd'hui en france qui réfléchissent
à des nouvelle conception de bâtiments
où le végétal sera le fonds présents
partout dans l'architecturé
ces deux projets très intéressants ou
des fois je n'interviens un petit peu
pour discuter
ça va se développer je pense fortement
dans les années qui viennent donc c'est
vrai qu'on voit le vivant qui va vers le
l'urbain et on voit de plus en plus de
citadins qui sont sur internet à
regarder si je m'achetais un hectare de
terre c'est la belle vie toi tu pense
lui que ça pouvait être une suite
logique
nous pouvons essayer de faire moitié je
trouve que la campagne c'est bon je
trouve que la nature au moins tu es une
démotivation à faire ce que je fais
c'est vraiment parce que je suis
soucieux de comptes détruisent polignan
nature une fois qu'elle est partie c'est
le ça c'est la partie où ces mêmes son
avance en maraîchage pour ce chouette
j'ai eu une prise de conscience a dit un
haut niveau mais je trouve que la nature
est encore facilement bull d'oser
facilement écarté l'été les essayant
aussi les océans s'en viennent vraiment
au beau fixe et la partie où j'étais un
petit peu moins at il dit est vrai tout
cas il faudrait qu'on se mette à révérer
une nature beaucoup plus que ce qu'on
fait aujourd'hui mais c'est possible et
bas dans ce domaine en france au
mouvement nous sur l'agroforesterie ce
que les retours de là puisque dans les
perspectives futures on voit que le
retour de larmes sont probablement
l'étape suivante du sol vivant tu vois
certains moments donnés avec des
céréales avec des salades avec des
branches broyées du compost se
reconstruit mais sol mais remettre
l'argent aujourd'hui nous en france ça
nous semble important parce que chez toi
comme on dit il ya un peu ça ou c'est
encore où on peut y aller pour bosser il
ya du travail
je pourrais pas tu n'es pas bon je vois
pas ce qu'il y'a une association et
canadienne m en foresterie je les
connais pas tu veux l'époque j'étais pas
trop penché sur un corps donc l'arbre
donc nous sommes ensemble est une étape
intermédiaire moment de faire revenir
l'arbre parce que justement tu vois tu
penses tu parles de cette révérence de
la nature l'arbre comme des fous sur le
temps long un moment donné si tu as
décidé de planter un arbre si tu étais
un peu obligé de te réfréner tu peux pas
te dire je me plante et puis trois
semaines après je le couple est que
c'est un investissement à long terme et
donc ça ouvre des perspectives sur le
temps long mais ça fait réfléchir à ça
alors que c'est vrai que pendant un
siècle la culture ça surtout été
du court termisme et tous les trucs
qu'il faut gérer sur le temps mais c'est
pas marrant qu'il y avait une politique
qui faisait le retour des bocages en
france où j'ai pas suivi sa nouvelle
politique allait en place des bocages on
va créer le passage des années 40
bacon et densité starter des chaînes
j'étais d'inventer des trucs pour start
up écolo tu vois on peut faire des
choses mais dans un peu loin de la loi
mais je trouve que je trouve que les
gens s'en remettent beaucoup trop
politique si je trouve qu'ils ont
l'impression qu'ils vont se faire
prendre en main par les politiques
c'est paul que oui traditionnellement
c'est toujours la même histoire il ya
quelqu'un qui veut qui va prendre le
pouvoir mais qui va détruire ce qui a
été construit au p foot les gens et par
la barre et prenant même la communauté
oui bah ça nous l'a compris aujourd'hui
mais c'est vrai que en france on a une
tradition de républicains très forte qui
datent du royalisme d'avant avec les
institutions ou bien de cadres ont été
encadrés au québec où c'est comme ça les
états socialiste on a tendance à s'en
remettre à l'état pour vous faire
avancer les trucs parce qu'on fait
beaucoup d'impôts puis on est investi
dans le gouvernement vous mais je trouve
que quand on donne beaucoup de pouvoirs
à certaines personnes
on s'en remet alors le jugement picard
il manque de jugement mais on est paru
plutôt spécialisés et d'ailleurs au
canada est ce qu'il ya des institutions
bougent un peu sur ces sujets là
non ben en fait moi je suis pas la
meilleure personne un anarchiste un peu
sur mon message d'actifs je m'intéresse
mais je n'investis pas mon mon champ
d'action d'ailleurs je trouve que les
politiques sont souvent la remorque
oui oui bon c'est un peu constat qu'on
fait en france mais j'ai un peu la même
vision toi j'ai déjà attendu personne
pour pour me mettre au travail on puisse
avancer dans un avec une dynamique privé
tu vois d'investissement de construction
de fermes ça mais je vais le dire ce qui
m'a fait un peu changé d'idée c'est
quand j'ai vu notre ancien ministre que
tu as croisé à montréal et stéphane le
foll qui j'ai vu avait bien compris
notre sujet et stéphane ne sait il a
passé beaucoup de temps à les voir
toutes les fermes en france et il
connaît quand même assez bien le sujet
même si ça reste un politique dont il
peut pas y passer sa vie non plus ça m'a
fait un peu changé d'idée et s'il se
fait dégommer demain matin il s'est fait
dégommer déjà donc le travail a perdu
vous parle pas complètement il reste
quelques trucs mais c'est vrai que notre
nouveau ministre
stéphane travert sur nos sujets là il
est un peu comprend plus tôt ce qui se
passe
un peu dans un autre monde mais mais
néanmoins dépense encore un petit peu
d'énergie
allez voir les politiques c'est souvent
eux qui viennent me voir et je trouve
que ils veulent faire les choses ils
savent pas faire franchement ils font
tous en dépit du bon sens mais ils
veulent faire des choses et c'est encore
très nouveau de ya cinq ou dix ans cinq
ou dix ans n'était pas là donc moi là
dessus je suis assez positif mais tu
vois c'est pour ça que j'ai montée vers
de terre production et que j'avais fait
la démarche de faire beaucoup de vidéos
et maraîchers survivants c'est que si on
forme pas tous ces gens sans prétention
tu vois je vais pas les bras mais à
toutes les techniques politique mais au
moins cela l'économiste marc touati des
trucs après ils en font ce qu'ils
veulent mais si on les forme pas après
on peut pas se plaindre si tu veux
qu'ils savent pâture donc il ya encore
tout ce travail là à faire moi je
quitterais sur cette note là d'accord il
faut former les gens c'est le conseil la
série le fermier elle et ça c'est cool
au québec
d'accord il ya une série de 10 épisodes
qui nous suit à la ferme et 4e temps de
commencer mon équipe qui monte au grand
public le travail de maraîchage qu'est
ce que ça implique dans un contexte qui
est très uni où la ferme et travaille en
agroécologie mais on avait vraiment des
moyens pour faire ça de façon très pro
mais c'est une chaîne de télé qui voit
ses tv5 unis unis canada
donc les gens peuvent aller voir le unis
point tv ou puis voir la série des
fermiers mais c'est en train de créer
tout un tabac
quand même au québec parce que les gens
suivent la série oui c'est bon je me
présente à la télé ouais ouais ouais
les gens ils voient ça les interpelle ça
leur salaire ça leur salle et reconnecte
avec les écoles qui jamais très loin
c'est toujours mieux de nous deux
générations derrière il ya une bonne
idée
mais moi je les invite à le regarder
bien sûr ceux ci n'ont martin avec
plaisir la prochaine

Partager sur :