Triple Performance

Implanter des espèces piège à nitrate en mélange avec les cultures d'automne

De Wiki Triple Performance
Cet article est issu de la base GECO[CC BY-NC-SA 3.0]. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo Geco
Icone categorie Pratiques.png Pratique agro-écologique
Image Implanter des esp ces pi ge nitrate en m lange avec les cultures d automne.jpg

1. Présentation



Caractérisation de la technique

Description de la technique :

(image en en-tête : blé et sarrasin)

Lutte contre les courriers indésirables : Pour utiliser ces adresses, remplacer (at) par @

Les céréales à pailles d'automne sont des cultures à faible capacité de piègeage de l'azote à l'automne. L'implantation d'espèces "piège à nitate" gélives et peu concurentielles (sarrasin, moutarde...) en mélange avec les céréales à paille d'automne permet de prélever une partie de l'azote disponible sans limiter le développement de la céréale d'automne (besoins limités à cette période). La plante d'accompagnement gélive disparaitra pendant l'hiver. Le semis du couvert d'accompagnement peut être réalisé simultanément à celui de la culture de vente (semoir à trémies séparées) ou le précéder (semis à la volée de l'espèce piège à nitrates suivi du semis en ligne de la culture de vente). Si le couvert est implanté tôt (avant début septembre), cette technique correspond alors à la mise en place d'une culture intermédiaire avant la céréale d'automne et le semis "en direct" de cette céréale dans le couvert qui sera détruit post semis par le gel  (un roulage en décembre -janvier étant toujours possible pour faciliter cette destruction du couvert).

Exemple de mise en oeuvre :

Semis de moutarde à 4-5 kg/ha en association avec du blé tendre d'hiver Semis de sarrasin à 15 kg/ha en association avec du blé tendre d'hiver Semis de moutarde à 8 kg/ha en septembre et semis du blé tendre sous couvert.



Période de mise en œuvre

Pendant l'interculture Sur culture implantée





Echelle spatiale de mise en œuvre

Parcelle



Application de la technique à...

Neutre

Toutes les cultures :

Généralisation parfois délicate

Cette technique est déjà testée avec le colza d'hiver. Elle semble généralisable à l'ensemble des céréales à pailles d'automne. Le couvert d'accompagnement devra satisfaire certains critères (gélif, compétitivité modéré si implantation en simultanée avec la céréale, développement rapide, ...).



Positif

Tous les types de sols :

Facilement généralisable

Positif

Tous les contextes climatiques :

Facilement généralisable



Si le climat ne permet pas le gel du couvert, il sera détruit, en conventionnel, par un passage d'herbicide en "sortie hiver".



Réglementation



2. Services rendus par la technique



3. Effets sur la durabilité du système de culture



Critères "environnementaux"

Positif

Effet sur la qualité de l'eau :

En augmentation

N.P. : DIMINUTION

pesticides : DIMINUTION

turbidite : DIMINUTION



Neutre

Effet sur la consommation de ressources fossiles :

Variable

consommation d'énergie fossile : VARIABLE

consommation de phosphore : VARIABLE



Neutre

Autre :

Pas d'effet (neutre)

L'implantation d'espèces piège à nitrates en mélange avec les céréales à paille d'automne permet de limiter la quantité d'azote minéral potentiellement lixiviable en période de drainage, donc de limiter le risque de transfert de nitrate vers l'eau.

L'implantation d'espèces piège à nitrates en mélange avec les céréales à paille d'automne peut nécessiter un passage supplémentaire si le semis est décomposé, donc une consommation de carburant plus importante. Les restitutions d'azote au printemps peuvent cependant permettre de réduire les apports de fertilisants minéraux, donc la consommation d'énergie fossile liée à leur fabrication.

L'implantation d'espèces piège à nitrates en mélange avec les céréales à paille d'automne peut nécessiter un passage supplémentaire si le semis est décomposé, donc une consommation de carburant plus importante et une augmentation des émissions de gaz à effet de serre qui y sont liées. Les restitutions d'azote au printemps peuvent cependant permettre de réduire les apports de fertilisants minéraux, donc les émissions de GES liées à leur fabrication.







Critères "agronomiques"

Productivité :

Pas de connaissance sur impact

L'implantation d'espèces piège à nitrate en association avec les céréales à paille d'automne peut avoir un effet concurentiel sur la culture de vente.



Positif

Fertilité du sol :

En augmentation

Amélioration de la structure du sol et limitation éventuelle de la battance (fertilité physique) ; favorable à la vie du sol (densité racinaire plus élevée, fertilité biologique) ; remobilisation d'éléments (fertilité chimique), …





Neutre

Stress hydrique :

Variable

Les années "sèches", la présence d'un couvert peut augmenter la compétitivité vis-à-vis de l'eau et diminuer l'eau disponible pour la céréale d'automne



Positif

Biodiversité fonctionnelle :

En augmentation

La biodiversité intra-parcellaire est augmentée.



Positif

Autres critères agronomiques :

En diminution

Lutte contre les bio-agresseurs d'automne  (pucerons, adventices) : Diminution

La plante d'accompagnement permet de diminuer la présence d'adventices en augmentant la compétitivté. Comme pour le "colza associé", les plantes d'accompagnement peuvent entraïner une diminution de la pression "insectes" à l'automne, voir de certaines maladies des céréales si elles possèdent des propriétés de "bio-fumigation" (voir culture intermédiaire). Ces effets des plantes d'accompagnement sont encore à préciser







Critères "économiques"



Neutre

Charges opérationnelles :

Variable

L'implantation d'espèces piège à nitrates en association avec les céréales à paille d'automne implique des charges supplémentaires pour l'achat de semences. Les restitutions d'azote au printemps, la diminution d'utilisation d'herbicides ou insecticides peuvent cependant permettre de "compenser" le coût occasionné par le couvert.



Neutre

Charges de mécanisation :

Variable

L'implantation d'espèces piège à nitrates en mélange avec les céréales à paille d'automne peut nécessiter un passage supplémentaire si le semis est décomposé, donc une augmentation des charges de mécanisation



Marge :

Variable

Les connaissances actuelles ne permettent pas de statuer sur l'impact de cette technique sur la marge de la culture ou rotation. Le bilan dépendra de l'impact du couvert sur les bio-agresseurs, l'azote et le rendement de la céréale et les coûts de gestion du couvert (semences, mécanisation).



Neutre

Autres critères économiques :

Variable

Consommation de carburant :variable

L'implantation d'espèces piège à nitrates en mélange avec les céréales à paille d'automne peut nécessiter un passage supplémentaire si le semis est décomposé, donc une consommation de carburant plus importante.







Critères "sociaux"



Neutre

Temps de travail :

Variable

L'implantation d'espèces piège à nitrates en mélange avec les céréales à paille d'automne peut nécessiter un passage supplémentaire si le semis est décomposé.



Neutre

Période de pointe :

Variable

L'implantation d'espèces piège à nitrates en mélange avec les céréales à paille d'automne peut nécessiter un passage supplémentaire si le semis est décomposé.



Neutre

Temps d'observation :

Pas d'effet (neutre)

Le temps d'observation est identique à une "conduite conventionnelle".





4. Organismes favorisés ou défavorisés



Bioagresseurs favorisés



Bioagresseurs défavorisés



Auxiliaires favorisés



Auxiliaires défavorisés



Accidents climatiques et physiologiques favorisés



Accidents climatiques et physiologiques défavorisés



5. Pour en savoir plus

6. Mots clés



Méthode de contrôle des bioagresseurs :

Contrôle cultural

Mode d'action :

Atténuation

Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides :

Reconception

Annexes