Le Jardin de Deux'Mains, avec Guillaume Haelewyn

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (30 mars 2020) - Guillaume Haelewyn - Durée : 26 minutes

Thumbnail youtube tHJ5PxpShFA.jpg

Cette semaine, nous vous proposons la rediffusion des Rencontres Maraîchage Sol Vivant de janvier dernier !


Transcriptions

bonjour à tous merci vraiment d'être là

ça fait toujours plaisir de parler
devant des amphis qui sont bien plein et
c'est pour moi un honneur parce qu'il ya
quelques années j'étais de l'autre côté
de mon ordinateur à regarder les live
sur facebook puis maintenant de de
pouvoir vous présenter ce que j'ai fait
en deux ans et demi ça me ça me touche
beaucoup et je vais essayer de le faire

Afficher la suite

avec dynamisme et j'espère que ça va

vous intéresser
le sujet qui m'a été attribué
aujourd'hui si les clés de réussite à
l'installation en marche assure seul
vivant je vais commencer par vous
présenter un peu ma ferme quand même
parce que vous êtes là pour avoir des
exemples puis vous inspirer après je
vais faire un peu de géant après le
deuil sa presque de la philosophie
pour moi c'est vraiment super important
sur l'aspect réussite qu'est ce que la
réussite
et puis ensuite comme je pense que vous
êtes là pour aussi avoir la technique je
vous ai quand même mis des points
techniques de pour moi qui sont des
points clés de la réussite de mon
installation depuis depuis deux ans et
demi donc je suis installé depuis le 1er
juillet 2010 est sur une ferme qui fait
2 ha 85 et là vous avez en gros vous
voyez un externe et demi ici sur lequel
il ya en gros millimètre carré de faire
je sais pas si je mens pointer là il ya
un gros est-ce qu'on peut laisser les
lumières on demande c'est pas gagné on
ne peut pas baisser la lumière car on
est filmé il ya un technicien au qui
nous dit non non non on ne baisse pas la
lumière donc vous allez ouvrir vos
grands dieux donc c'est 1000 m² de
serres en production ici et puis ici
j'ai ma pépinière qui a été à la base
aussi mon magasin de vente donc j'ai
commencé j'ai commencé comme ça et ça
c'est un hectare et demi en buts en buts
permanente en maraîchage sur sol vivant
pur ya zéro travail du sol depuis plus
de deux ans et je vais vous montrer
après il ya eu il ya une surface
un petit hectare au dessus qui est en
travail simplifié qu'on a encore un peu
de travail du sol
donc là j'ai le bonheur de vous
présenter la photo satellite qui est
disponible depuis un mois et on voit mon
jardin au mois de juillet de cette année
ici c'est la partie où je suis encore un
travail du sol pour la bonne ou mauvaise
raison mais pour la raison que j'ai
besoin de produire entre 4 et 5 tonnes
de pommes de terre par an et la pomme de
terre pour pour être rentable c'est
quand même compliqué de le faire sur
paille pour ces quantités là je fais
aussi des poireaux en butée classique
planté à la plante euse parce que dans
mes terres où g 20 % argile g1 g2 2,2 de
3 % de matières organiques mais l'argile
sur le poireau c'est chouette parce que
ça le fait pousser mais par contre pour
l'arracher c'est compliqué la première
année j'ai planté des poireaux en mode
msv dans des trous en faisant des trous
à la campagne hall mais en plantant à la
main sans but et ça marche très bien
mais le problème c'est que je me suis
cassé le dos les arracher le premier
hiver puis jaune pour moi mon corps
c'est quelque chose d'important aussi
aussi important que le solde donc les
poireaux j'ai décidé de continuer à les
faire avec un peu de travail du sol
et puis encore un peu de carottes parce
que mon seul et pas suffisamment vivant
pour que les 40 pouces bien moi je pars
d'un seul qui élaboré depuis 40 ans et
avec un avec quand même un taux de
matière organique est l'un des plus
mauvais du réseau dans mon cas je pense
donc je produis des fruits et légumes
diversifiée c'était juste pour des
jolies photos ou pas jolie d'ailleurs
j'ai 100 poules pondeuses
j'ai construit un poulailler mobile que
je déplace en fonction de la saison tous
plus tous les mois
tous les 3 mois quoi donc ça c'est une
activité importante et j'ai jeu sur la
partie basse que vous avez vues sur la
première photo j'ai un rang d'arbres
fruitiers du m9
en premier poirier principalement avant
tout les 24 m donc je fais de la grosse
l'agroforesterie maraîchères et donc je
vais planter 200 pommiers poiriers sur
toile tissée comme vous le voyez la
première année donc ça c'était en
février 2017
et puis depuis j'en plante entre 100 et
cette année en rentrant là je vais
planter 2 120 arbres en diversifiant un
peu les fruits et et pour essayer de
paysages et avoir un environnement de
travail qui est agréable et en plus
diversifiée la gamme de produits quoi je
suis un kilomètre et demi de la mer je
suis sur les plages du débarquement au
milieu du calvados on est une équipe
maintenant j'ai commencé tout seul j'ai
design et ma ferme pour qu'elle puisse
payer une personne et puis quelqu'un me
rendent heureux au quotidien pour une
personne et puis finalement il l'était
2018 je me suis cassé les deux malléoles
et puis j'ai dû être arrêté pendant
trois mois et florian est arrivé dans ma
vie à ce moment là puis ils étaient
archéologues depuis dix ans qu'il avait
envie de venir maraîchers il a fait mes
bras et mes jambes puis maintenant il
fait un bout de ma tête aussi il est
resté il est resté avec moi donc j'ai un
salarié et est maintenant j'ai un
apprenti depuis septembre victor et puis
il ya des copains qui viennent aider de
temps en temps donc ça c'était pour pour
montrer que bon j'ai commencé tout seul
mais aujourd'hui on est beaucoup à à
être heureux de faire des choses au
jardin ça c'est un chantier avec les
copains de l'école de lézat danger parce
que moi j'ai étudié à angers et et on a
monté nos cerveaux j'ai acheté des
terres neuves mais on les a montés dans
la joie et la bonne humeur et aussi dans
la boue parce qu'une heure gilles
desclaux celle-là vous et pour finir la
présentation rapide de la ferme ça
c'était mon premier magasin c'est une
magasin que pour faire un pour faire un
lieu de vente le moins cher possible je
pense que le tunnel c'est quand même
imbattable
donc j'ai eu beaucoup de plaisir à
accueillir les gens ici pendant un an et
demi et puis enfin un petit peu plus
d'un an et demi et en février j'ai j'ai
fini de retaper un bâtiment dans le
corps de ferme de mes parents
maintenant je jacquet les gens dans des
conditions qui sont quand même vachement
plus chouette parce que le problème
c'est que l'été il fait trop chaud
et du coup bah c'est un peu compliqué
pour les légumes puis c'est quand même
les légumes qui sont le les rois dans
nos jardins donc
donc on est quand même très heureux de
s'être déplacé dans dans des vieilles
pierres
rentrons dans le sujet qui m'a été
donnée donc c'est les clés de réussite à
l'installation vaches seules vivant et
quand j'ai commencé à réfléchir à ce
sujet là je me suis dit vas la réussite
c'est bien mais comment on la mesure
quoi donc il faut réussir à réussir à
trouver des indicateurs de mesure pour
pouvoir vous dire qu'est ce qui pour moi
et il réussit dans mon installation et
est pour moi la réussite tu la subit pas
site a défini des objectifs que tu peux
ensuite de prendre du temps pour pour
regarder les objectifs que tu avais fixé
au démarrage et voir si ce site cité
dans les clous était pas dans les clous
si toi tu te définis pas toi même tes
objectifs au démarrage tu peux rend pas
le temps de le faire il ya d'autres gens
qui vont le faire à ta place puis ça va
te rendre malheureux ça c'est clair
donc il ya plein de gens qui sont prêts
à donner des objectifs ta famille va te
donner des objectifs
le réseau msv va te donner des objectifs
aussi des clients la banque le comptable
la banque elle comptable c'est peut-être
les objectifs qui est le plus dangereux
quoi mais mais ça c'est clair quoi moi
pour exemple je me suis installé sans
faire d'emprunt parce que j'avais de ma
première vie j'ai travaillé un an à
l'extérieur je l'avais un peu d'argent
de côté et tout le monde m'a poussé à
emprunter parce que l'argent n'était pas
cher puis fallait emprunter de l'argent
quoi sauf que moi je voulais je voulais
rester libre au niveau des kpi des
capitaux et j'ai tenu à ce que j'ai tenu
à ça et aujourd'hui c'est ça fait partie
des facteurs de réussite et du fait que
je me paye bien quoi c'est que c'est que
l'argent que je gagne pas assez le mien
donc il faut que je veux le rembourse à
moi-même et je suis libre vis-à-vis de
ça et dans ma tête
les objectifs à se fixer pour moi avant
de commencer cette aventure quand même
qu'est la vie de maraîchers et la vie de
paysan je les ai classées en trois
grands trois grands groupes les
objectifs de vie je vais en parler parce
que pour moi c'est vraiment quelque
chose d'important c'est pour ça que je
suis devenu agriculteur si rapidement
j'ai 28 ans
les objectifs personnels quoi dans ta
famille qu'est ce que qu'est ce que tu
as envie de faire parce que la ferme est
censé être au service de ta vie et c'est
pas ta vie qui est au service de la
ferme quoi et puis les objectifs
professionnels qui sont un peu plus
technique et peut-être qu'ils que vous
attendez un peu plus
moi je me suis installé en maraîchage
pour prendre soin d'un goût de terre ou
les deux hectares et demi là je les loue
à mes parents et j'ai envie de les
rendre à la génération future plus
fertiles que je les ai pris ma
génération d'avant c'est mon papy qu'a
fini d'arracher les arbres là et puis
kaka labouré la prairie pis à l'époque
c'était normal mais moi j'ai envie de
faire un peu là l'évolution vers plus de
fertilité et puis le deuxième objectif
après prendre soin d'un bout de planète
c'était vraiment de rendre les gens
autour de moi heureux parce que je sais
que c'est ces deux facteurs loeb qui
rendent heureux au quotidien que moi et
mon bonheur personnel base c'est pour ça
que j'ai été vers le métier de paysan et
candy dit happiness is what you think
what you say and what you do is in
harmony
donc faut être en phase avec ce que tu
penses ce que tu dis est ce que tu fais
et je trouve que le métier de paysan et
nous laisse quand même beaucoup de
liberté pour réussir à aller vers cette
harmonie au quotidien quoi les objectifs
personnels que moi je me suis fixé en
tant que guillaume quoi c'est de ne pas
travailler le week-end ça c'était
quelque chose d'important de pouvoir
revenir le lundi puis d'avoir envie de
taper dedans envie d'avoir envie de
travailler mais si t'as pas de dimanche
mais ya pas de lundi quoi donc ça pour
moi c'est quelque chose d'important
je voulais me rémunérer au moins un smic
j'ai fait des études d'ingénieur et j'ai
envie de pouvoir continuer à porter des
projets qui font sens dans ma vie et
pour ça il faut un peu d'argent
donc ça c'était quelque chose
d'important pour moi donc l'objectif
minimum smic ça c'était facile à définir
maintenant l'objectif maximum j'ai des
soucis à dire jusqu'où il faut aller
quoi jusqu'où qu'on continue à gagner de
l'argent puis on continue à travailler
puis ça c'est quand même quelque chose
de pour moi que philosophiquement qui
est en grosse réflexion en ce moment
mais c'est cool c'est des problèmes de
riche que c'est chouette
je dis pas que je suis riche qui j'ai
des problèmes de riches
j'ai conscience c'est déjà ça je voulais
garder une flexibilité sur les horaires
on entend souvent les paysans se
plaindre sur leurs conditions de vie
mais on les entend pas dire que ben ils
font une sieste entre eux entre 14h et
15h et puis que en fait ils travaillent
quand ils ont envie et puis quand ils
ont envie d'aller faire du char à voile
et enfin du char à voile bi sas pour moi
c'est quelque chose d'important et et je
voulais continuer à cultiver sa garde et
de la place pour l'imprévu dans ma vie
ça veut dire ne pas être pieds et mains
liés c'est aussi le lien avec le capital
et la banque que je parlais tout à
l'heure quoi aujourd'hui si j'ai envie
de partir un mois en vacances et fermé
le jardin je pars en vacances et je
ferme le jardin ce que j'ai fait cet
hiver là c'était quand même c'est quand
même un luxe et c'est chouette produire
une large part de ma nourriture c'est un
objectif qui est en train de se
développer parce que parce qu'en réalité
je sais ce que je fais donc et puis ça
mousse à me plier vient de le faire est
resté lié passage les sages les déjà dit
professionnellement ça implique et quoi
s'est impliqué pour moi de prendre soin
d'un bout de terre s'était créé une
ferme agroécologiques à échelle humaine
et puis qu'ils puissent mieux rémunérés
ça implique et d'améliorer le seul que
gérer que j'ai récupéré et de produire
des légumes qui ont du coup et qui sont
nutritifs pour que les gens qui viennent
les mangez pas qu'il soit heureux de les
manger mes objectifs professionnels
s'étaient aussi d'essayer de produire
des légumes et de nourrir des gens c'est
vraiment quelque chose de fondamental
pour moi nourrir des gens en utilisant
le moine carburants fossiles dans la
perspective de on aura de moins en moins
de carburant et puis c'est un joli défi
que d'essayer de produire de la
nourriture pas avec dix 10 calories
fossiles mais mais pour dire plus de 2
de carole calories alimentaires que je
que j'utilise de calories fossiles moi
j'utilise pas de culte fin j'ai pas de
culture sur bâche j'ai des bâches pour
l'occultation et pour désherber
mais j'ai pas de culture sur bâche à
part les fraisiers ou jeu sur toile
tissée
j'utilise pas de chimie dont j'utilise
des filets j'utilise jus proactif dans
la ration en essayant de limiter les
risques et les conditions dans
lesquelles les maladies vont se
développer et ça se passe plutôt bien
jusque là après j'ai que deux ans et
demi de recul donc faut toujours
remettre dans la perspective de c'est
mon cas appui pigé que deux ans et demi
quoi et puis le prendre soin de mon
corps je vous en avais parlé en
introduction sur le choix des poireaux
mécanisme mécanisée ça c'est vraiment
quelque chose d'important donc je jeu il
ya des choses que je mécanise je
travaille sur but donc ça permet quand
est accroupi que le soleil soit 30
centimètres plus haut et ça c'est pas
rien du tout j'ai construit un chemin et
je pense que j'ai une diapo après où
vous allez voir mais dès le début où je
veux suisse et carrossée et puis c'est
accessible puis on on se tue pas le la
santé a travaillé dans la boue quoi et
enfin moi mon délire c'est pour ça que
je suis heureux d'être là c'est j'aime
bien innover puis j'aime bien partager
j'aime bien parler avec les gens et et
ça ça me ça me rend vraiment heureux
donc je veux donner de l'espace dans ma
vie professionnelle pour le faire j'ai
accueilli beaucoup de gens à la ferme
suis en train de devenir un peu d'être
un peu débordé là dessus donc j'essaie
de gérer ça au mieux mais c'est vraiment
quelque chose qui vous rend heureux
100% de vendre direct c'était clair je
voulais avoir un est en prise directe
avec les mangeurs de mes légumes et puis
essayer de garder des légumes qui sont
accessibles en termes de tarifs pour des
gens qui ont moins d'argent quoi donc
des gens comme mon argent ils mangeront
pas de la fraise ou du haricot vert chez
moi parce que ça coûte de l'argent puis
c'est difficile à produire au 6 mai mais
parfois il ya des légumes de base qui
seront toujours accessibles pour eux et
les oeufs et pommes de terre les oignons
donc voilà je vais pas vous re prendre
tous les objectifs puis mettre des
barreaux m 2 où est ce que je suis super
heureux parce que je suis moyen heureux
puisque je suis je suis je suis moins
heureux mais mais je vous incite à poser
sur une feuille vous vos objectifs de
vie familiaux et puis professionnel
et puis vraiment de relire sa de temps
en temps quoi tous les ans vous prenez
un temps pendant l'hiver en même temps
que que vous faites vos commandes de
semences pas vous fait un point sur vos
objectifs puis vous voyez si vous êtes
toujours dans la ligne 2 pourquoi vous
êtes paysans et pas se laisser se
laisser dicter ses objets ccg objectifs
par par les gens qui gravitent autour
des fermes qui sont quand même très
nombreux quoi je vais vous présenter je
sais pas combien de temps il reste
pourquoi on est bon c'est cool je vais
vous présenter quelques points
techniques qui pour moi sont des
facteurs clés de réussite et qui si
j'avais à faire ces choix là je referai
les mêmes quoi ça c'est une analyse de
sol faut absolument faire une analyse de
sol avant de commencer quoi que ce soit
c'est clair pour savoir où tu es moi
j'ai un seul avec 7 2% de ph donc c'est
quand même très basique
ça implique des choix techniques qui
sont possibles ou pas possible en
fonction du péage de départ quand même
moi j'utilise notamment pour vous donner
un exemple technique quand même beaucoup
d'herbe de tonte et d'ensilage d'herbe
ferait donc des paillages qui sont
relativement vert est relativement acide
aux gènes quoi mais je pars quand même
de très loin et puis je paillis jamais
deux ans de suite avec le même paillage
sur la même planche donc je sais que je
peux le faire et je vais continuer à
suivre ça pour voir comment ça évolue
mais mais voilà c'est pas des techniques
sont toujours à mettre à la lumière des
conditions de de la ferme après donc
j'ai 20 % d'argile ça pour moi je pense
qu'on marche sur sol vivant c'est quand
même une chance c'est une chance parce
que parce que c'est des sols qui sont
résilients même s'ils ont été matraquées
il ya encore de la vie dans ses soldats
il ya encore de la matière organique
au vu de ce que ce soldat a pris dans la
sur le coin du nez
franchement il est encore en bonne santé
et puis finalement match au sol vivant
on travaille plus le sol donc il ya plus
problème de il faut laisser ressuyé les
sols parce qu'ils sont trempés puis du
coup l'argile les maraîchers ils n'en
veulent pas parce que si tu peux aller
tard dedans avec les tracteurs moi j'ai
des buts permanente puis les passes pied
y porter et je n'ai pas ce souci-là quoi
donc j'ai les avantages de l'argile qui
sont quand même c'est des bonnes des
bonnes des bonnes argile qui sont
fertiles qui tiennent au jury quasiment
pas vous je suis en normandie aussi
c'est pas le même délire qui s'y met
mais mais pour moi en tout cas 7,7 c'est
beaucoup beaucoup beaucoup plus facile
de remettre en vie un sol qui est à la
base plutôt ingénieux que plutôt sableux
quoi ça c'est le chantier de chemin j'ai
commencé par ça donc voilà ça c'était
mon jardin avant avant qu'ils aient quoi
que ce soit donc c'était des céréales
puis on a commencé par décaissés et pire
encaissé avec du caillou et après il ya
eu les serres qui sont dû se monter ici
et ça pour moi c'est un choix technique
vraiment génial comme au démarrage j'ai
comme vous tous eu probablement regardé
beaucoup de vidéos sur youtube puis j'ai
été visité pas mal de ferme avec le
réseau msv puis en dehors du réseau msv
jai vue pas le paysan faire 5 6 7 8 ans
attendent d'avoir de l'argent pour faire
un pour faire un chemin et puis en fait
ils arrêtent avant d'avoir eu le temps
de faire le chemin quoi donc même si
c'est 1000 2000 3000 euros eh ben je
pense que c'est un investissement qui
vaut le coup pour la pour la santé
physique et mentale du maraîcher voilà
le chemin fait ça c'était pour vous
montrer la plantation d'arbres j'en ai
parlé tout à l'heure mais commencé par
planter des arbres pour moi c'est une
belle manière de rentrer dans le métier
après larbaud c'est autre chose que le
maraîchage mais les arbres nains et
demande comme le dit bien laurent welsh
autant de précision et 2 et 2 et d'amour
que les légumes quoi donc je pense que
c'est quand même très compatible avec
notre vie de deux maraîchers moi ça me
rend vraiment heureux de vivre avec des
arbres au quotidien j'ai fait le choix
d'investir dans des tunnels 9 des
tunnels neuf certes ça peut coûter cher
quant à jamais fait ça ta vie moi je
suis issu du monde de la production
animale puis j'avais jamais monté une
serre de ma vie jamais fait pousser un
légume ya il ya de ça trois en quoi donc
je me sentais pas d'aller bricoler des
tunnels puis d'aller les remontées il y
en a qui le font très bien puis ils ont
raison de le faire
moi je préférais partir avec des trucs 9
par contre je suis parti avec des
modèles très simple donc c'est du neuf
mètres 30 par suis assez 18 mètres parce
que c'est c'est la pépinière mais mais
mais sert de production font 36 mètres
et pas d'aération latérales ces délais
que j'ouvre et ses desserts qui sont
voilà moi une serre de 9 mètres 30 par
36 mètres en coûte 3500 euros
en gros donc en neuf donc c'est pas des
cônes ans et déconnant si tu commences à
mettre des multi chapelle des aérations
de ci de là de machin de là ça monte
vite quoi au mètre carré
moi j'ai préféré faire du simple mais du
neuf je pense que c'est un bon choix
aujourd'hui moi mais tu na li tiennent
depuis toujours des collègues qui sont
en train de passer du temps l'hiver à
remettre des tunnels qui sont envolés
quand
ça se discute j'ai fait le choix des
buts j'en parlais tout à l'heure puis ça
vous fait ça vous met quelques photos
pour vous rendre compte ça c'était au
tout début
au début pour le faire vite parce que
j'ai un peu plus de temps que prévu
c'est cool j'avais un sol où il y avait
très peu de matière organique j'ai
balancé sur un hectare et demi 40 tonnes
de broyat grossier et 40 tonnes de
fumier on a intégré sa sur 15 cm des
chômeurs et il se met un énorme engrais
verts de féverole
avoine poids et puis après un petit à
petit on l'a on la détruit donc ça
c'était la première année où du coup on
détruisait à la base comme ça si on a
roulé là vous le voyez l'engrais vert
dont qui il avait poussé bien pousser ça
c'était peut-être au mois de mai et puis
là c'était principalement pour vous
montrer les buts
moi j'ai bricolé sait même pas bricoler
c'est enlever des éléments d'un des
chômeurs au centre et garder juste une
dent et les double disque derrière les
roues et avec ça je monte des buts comme
ça puis j'étais monté qu'une fois avec
l'argile ça fait des choix tient coi
donc j'ai pas besoin d'y revenir tous
les angles j'ai décidé de produire
quasiment tous mes plans j'achète juste
ma première série de tomates poivrons et
aubergines parce que je considère que
j'ai pas les conditions pis
environnementalement parlant ce serait
pas cohérent de chauffer une serre parce
que je suis pas équipé pour aller pas
isolé donc la première série jeu là je
l'achète mais sinon je produis tous mes
autres plans et j'accueille des enfants
si le mercredi matin ont fait des on a
créé une association dont les neuf
bénévoles à accueillir une quinzaine
d'enfants tous les mercredis matin et
est du coup sas pour moi c'est un choix
vraiment stratégique a été payant parce
que tu maîtrises la quantité que tu veux
tu une gamme de deux variétés qui est
beaucoup beaucoup plus large puis moi
j'essaie de choisir les variétés en
fonction de leurs goûts donc ça me
permet d'aller vraiment sur des légumes
qui sont les plus nutritifs je pense est
en tout cas plus gustatif et qui rendent
les gens encore plus heureux donc ça
c'est quelque chose de choix pour moi
qui étais qui était vraiment bénéfique
et je fais 100 % de vente directe il ya
la vente à la ferme le mardi de 16h à
19h30
et puis je vends le vendredi grâce à une
plate forme coopérative en open-source
qui s'appelle open fou de france donc
cet après midi à 16 heures jeux je
parlerai plus de la stratégie de
commercialisation
mais ça c'est vraiment un outil
fantastique qui me permet d'aller livrer
dans des points relais et la balle
équipe au jardin elle est en train de
préparer les paniers parce que c'est le
vendredi matin donc j'ai eu florian de
téléphone qui sont en train de ils sont
en train de faire ça et il ya une entre
30 et 50 paniers toutes les semaines qui
sont des paniers sur mesure les gens
choisissent ce qu'ils veulent dedans et
puis nous on compose les paniers on
récolte et on compose les paniers le
vendredi matin
après je voulais parler rapidement de
quelques choix qui sont pour moi des
compromis la mécanisation j'utilise
énormément cet outil qu'est un côté
déciller que je mets devant un tracteur
et avec ça je décide de leurs deux temps
de l'ensilage d'herbe du compost des
copeaux de la fiente de poule aussi un
petit peu quand j'en ai la fiente de mon
atelier de poule c'est génial parce que
je veux pas eu une planche de 30 mètres
en 5 minutes par rapport aux collègues
qui passe une heure pour pour bourg et
et du compost ou boîte et de la de
l'herbe ou ou du copo sauf que bah ça
reste un tracteur avec un moteur et puis
du carburant dans quoi donc si je
pouvais faire sans ce serait chouette
mais c'était un tel gain de temps et un
tel gain ergonomique
franchement pour l'instant j'ai pas
trouvé pour pour faire mieux
environnementalement parlant pas facile
d'avoir des photos d'irrigation que ce
que j'irais que pas beaucoup mais ça
c'était une inondation et au cera que
j'arrose dans les serres avec de l'eau
de pluie parce que en fait je suis
directement connectée au réseau j'ai un
forage sur la ferme mais il est salée
donc je peux pas arroser avec donc là
c'était juste une photo pour vous
montrer un bout de serre où je suis
aussi un peu il ya des choses qui serait
inspiré la permaculture chez moi puis ça
c'est une modalité qui fonctionne très
bien si je fais deux secondes de
techniques avec des oignons bottes là
qui sont repiqués sur le côté au milieu
ici je fais un rendre à dilhac été
récoltés et puis les petits pois qui
monte en haut et sa sauce
en termes de chiffre d'affaires au mètre
carré c'est fantastique une limite en ce
moment que je suis ok je suis en train
de me confronter c'est la complexité
d'accueillir tous les gens qui me
sollicitent
c'est une joie parce que c'est toujours
un honneur de voir que les gens
s'intéressent à ce que tu fais mais mais
aujourd'hui j'ai pas trouvé l'équilibré
qui va bien pour réussir à écrire tout
le monde dans de bonnes conditions puis
essayer de partager ce que j'ai fait et
voilà c'est c'est un questionnement
la tour dans le terreau c'est toujours
quelque chose qui moi qui me pose
problème environnementalement parlant
donc j'essaie de faire un maximum de
semis direct je fais beaucoup de
familles direct sur compost avec 3 à 4
cm de compost qui que recouvre toute la
planche puis après je vais semé avec
monty ce mois remet honorant à jp un
alter adonis qui me va très bien avec 2
avec les laissons couvreur à disque mais
c'est ma seule manière de diminuer le
terreau puis pour l'instant j'utilisais
encore du terrain ou encore de la tour
pis c'est pas cool de taper dans les
tourbières parce que ça va pas durer
quoi bein je vous ai parlé tout à
l'heure de ma partie où je travaille un
peu le sol donc j'essaie de le faire le
moins possible je fais que gratouillant
surface pour faire mes patates pour
faire mes poireaux
là j'avais encore un petit peu de tout
mais je me rends compte que les choux ça
pousse mieux en soi party avaient
soulevé que sur un parti travailler donc
je vais augmenter le msb pithiviers le
travail et puis ça c'est quand même une
joie de vous dire ça aujourd'hui mais
mais voilà j'essaie de faire le moins
pire possible donc ça c'est un engrais
vert derrière une planche de pommes de
terre puis on essaye de travailler que
les engrais verts puis de travailler le
moins profond possible de le faire dans
le sens dans le bon sens pour que et on
se rémunère et en prennent soin de notre
corps et en même temps en prennent soin
du du sol
ça je ne sais pas si les diapos son
passé c'était je voulais pas passer là
dedans mais mais je voulais le mettre
quand même si jamais des gens qui ont la
chance d'avoir le le diapo après c'est
en gros mais investissement de départ à
l'installation quoi je me suis installé
pour un gros 30000 euros
et là dedans si j'avais un truc art fait
ressortir que je vais pas parler pour
l'instant c'est peut-être ce à quoi le
kangoo maxi électrique c'est absolument
s'allumera chouette quoi c'est vraiment
un bel investissement pour moi de cases
et puis après bah c'est un détail soit
faut pas le faire c'est beaucoup trop
d'argent pour ce que c'est
et puis et puis ça je les faits à la
main j'en reparlerai sur l'atelier que
je vais que je vais animer en début
d'après-midi sur l'entrepreneuriat donc
la débroussailleuse électrique c'est
vraiment beaucoup d'argent - livres
l'objectif c'est de cramer le mois de
carburants fossiles possible après je
pas loin de le centrale de
de l'ags donc mon électricité elle est
relativement nucléaire sur le contrat
allait aller et les renouvelables mais
dans les vallées
dans les faits les nucléaire bref on
fait on fait le moins pire possible
en conclusion je voulais vraiment appuyé
sur le fait que ce que je vous présente
là c'est dans mon contexte avec mes
sensibilités avec avec ce que j'aime
faire au quotidien et ce que j'aime pas
faire donc chaque paysan chaque ferme
puis chaque contexte est différent donc
inspirez-vous de plein de faire mal et
visiter des fermes
j'essaie de prendre le temps de faire
visiter si vous avez la chance de venir
en normandie mais mais surtout inspiré
vous qui faites pas des copier-coller
parce qu'il ya quand même très peu de
chances que ça fonctionne
le deuxième point c'est n'oubliez pas de
de prendre le temps de définir vos
objectifs avant de vous installer puis
même si vous êtes déjà installé c'est
vraiment quelque chose d'important parce
que c'est vraiment un facteur pour moi
majeur du bonheur que tu vas en tirer
quoi à la fin
et enfin je voulais dire que c'était un
métier fantastique puis que j'espère que
vous serez tous maraîchers un jour plus
à tous ceux aussi heureux que moi de
faire ce métier là et j'espère va
pouvoir vous entendre dans les années à
venir raconter d'autres histoires aussi
de devant devant nous bonne journée à
vous tous merci
[Applaudissements]

Partager sur :