Triple Performance
Indicator Aglae Verified.png

Application de sucre pour lutter contre la pyrale du maïs grain - retour d'expérience (Guy Doléac - Aglae)

De Wiki Triple Performance
MI pyrale-adulte 2-min.jpg
Retour d’expérience d’agriculteur, qualifié par un groupe d’expert dans le cadre du projet Aglae porté par la Chambre d’Agriculture d’Occitanie.

Logo Aglae Logo Chambre d'Agriculture Occitanie


Retour d'expérience de Guy Doléac, dans le cadre du projet Aglae. Il nous présente sa technique de lutte contre la pyrale du maïs grain par l'application de sucre.


Motivation

"J’ai entendu au sein du groupe DEPHY, il y a 3 ans, que des applications de sucre (saccharose ou glucose) permettaient d’agir contre les pyrales. En trouvant du sucre sur la parcelle, elles sont moins en recherche de ressources et bougent donc moins de parcelle en parcelle. En plus de cela, la dose importante de sucre ingérée par l’adulte bloque la ponte. Ainsi, même si on observe des adultes après le traitement, cela ne veut pas dire qu’il y aura de forts dégâts sur la culture. J’ai depuis réalisé des applications de sucre en les positionnant en fonction des vols de première et de deuxième génération. Cela m’a permis de remplacer mon traitement au CORAGEN © que je faisais systématiquement auparavant sur le maïs grain. J’ai mis en place cette stratégie sur les premiers maïs grain semés, sur environ 18 ha, pour éviter que les tiges ne cassent avant récolte."


L'exploitation


Chenille de pyrale du maïs

Mise en pratique

Mise en place depuis 2018.

Application de sucre pour lutter contre la pyrale du maïs grain : ma façon de faire

En 2018, j’ai commencé à tester les applications de sucre sur 5 ha sans application d’insecticide. Les résultats étant concluants, j’ai généralisé la pratique sur la totalité de mes cultures de maïs grain (environ 15ha).

Piège chromatique
Piège tipi utilisé en complément des pièges chromatiques

Crédit photo : Valérie Soulère.


Je mets en place des pièges tipis et chromatiques dès la fin juin jusqu’à fin août, je les change toutes les semaines et j’identifie s’il y a des pyrales ou pas.

Trois pièges chromatiques par parcelle, distants chacun d’environ 30 mètres, sont positionnés sur une parcelle de plus de 3 ha. Le piège englué est positionné autour d’une plante à environ 1,5 mètre du sol, face engluée coté extérieur.

Pour compléter mes îlots cette année, j’avais aussi mis en place des pièges tipis à phéromone par manque de pièges chromatiques.


Pulvérisateur

Dès que je comptabilise deux pyrales par piège, je positionne un traitement au sucre, souvent cela se déroule au moment du 1er binage (fin juin). Je repasse un deuxième traitement au sucre environ 20 jours après le premier (mi-juillet). Je ne suis pas équipé d’enjambeur automoteur donc souvent je réalise le 2ème passage un peu trop tôt avant le vol de la 2ème génération de pyrales qui intervient régulièrement fin juillet.


Dose : 2 passages à 10 g/L. En pratique : Je mets dans ma cuve 100L eau et 1kg de sucre.


Nous avons mené un essai en 2019 pour vérifier l’efficacité des traitements au sucre. Quatre modalités ont été testées : Témoin, Référence (Coragen), Sucre et biocontrôle (Dipel DF).



Produit Stade d’application

Cible Pyrale

Témoin Aucun -
Référence Coragen 0,125 L/ha


Pic de vol

Sucre 1 x Saccharose 100 à 200 g/ha

(1g/L, 100 à 200 L de bouillie par ha)

Limite passage tracteur + Pic de vol
Biocontrôle Dipel DF 1Kg/ha Pic de vol


Nous avons pu mesurer les résultats suivants :

30 x 500 m
Modalités Témoin Coragen Sucre Biocontrôle (Dipel)
Pesée 121 q/ha Humidité : 24,9 % 124,94 q/ha Humidité : 25,1 % 122,83 q/ha

Humidité : 25,7%


-

Plantes attaquées 11% 6% 4% 12%


Nous avons pu observer que :

  • Les épis étaient droits sur la partie traitée au Coragen mais pas dans les deux autres cas.
  • Cela n’a pas occasionné de perte lors de cette campagne, par contre cela peut être préjudiciable sur des récoltes plus tardives.
  • Le deuxième passage de sucre et de Dipel n’ont pas pu être positionnés, le maïs étant trop développé.


Guy Doleac ComptageSesamiesPyrales.png

Autres leviers que j'utilise

  • Broyage de résidus systématique après maïs ensilage ce qui permet de détruire les refuges à pyrales.
  • Pas de déchaumage derrière le maïs grain, des récoltes plus tardives ou un sol détrempé.


Au niveau de la réglementation

Le sucre est classé au niveau de la réglementation Européenne dans les substances de base. Son utilisation est autorisée depuis 2015 sous certaines conditions : application foliaire avant 9h du matin à la dose maximale de 100 mg/L (BBCH 12 à 89 pour le maïs doux et BBCH 12 à 51 pour le maïs grain) avec un intervalle d’application de minimum 15 jours.


Mon analyse sur la combinaison de leviers que j'utilise

Intérêts

  • Limiter le recours aux insecticides.
  • Faible coût.


Points de vigilance

  • Temps nécessaire pour l’observation.
  • Positionnement suivant les années un peu trop précoce du fait du non équipement.
Guy Doleac Evolution IFT.png

Mes conseils pour réussir

Guy Doléac
  • Bien positionner les pièges chromatiques (dans l’espace), bien relever les observations.
  • Bien positionner les 2 applications de sucre juste avant le pic de vol et avant le dernier passage tracteur surtout sur les maïs grain qui vont rester plus longtemps au champ.


Mes perspectives

  • Poursuivre la pratique car je suis très satisfait des résultats.
  • Prévoir l’intervention d’un entrepreneur avec un enjambeur pour traiter au pic de vol de la 2ème génération lorsque ceux-ci arrivent tardivement (autour du 10 juillet).


L'avis du comité d'experts

Evaluation selon la grille d'analyse ESR.

Substitution

Mise en œuvre de méthodes de lutte alternatives remplaçant les moyens chimiques.


Evaluation selon la grille d'analyse ESR : Substitution

Annexes et liens


Matériel évoqué dans ce retour d'expérience

Cultures évoquées


Bioagresseurs évoqués dans ce retour d'expérience