Alain CANET - Arbres et Territoires - Indications et Indicateurs - 10/10

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (13 avr. 2018) - Alain Canet - Durée : 33 minutes

Thumbnail youtube jkcDwzYx31c.jpg

10/10 - Alain CANET - Arbres et Territoires - Indications et Indicateurs


Aujourd'hui, disixème et ultime partie d'une formation par Alain CANET sur deux journées avec toutes les clés nécessaires pour une installation en Agroforesterie réussie !


Annexes

Transcriptions

le fameux dispositif à gros mais il

semblerait que tout ce qu'on a pu voir
par ailleurs sur d'autres latitude
longitude et itinéraires culturaux se
ressemblent donc ça semble donc on peut
les présenter le dispositif agro
cellules techniques agronomiques sur 25
départements avec pas mal de partenaires
et vous les verrez et des agricole tu
des agriculteurs comme moteur et

Afficher la suite

locomotives du dispositif tout est basé

sur leur travail
ça empêche pas qu aujourd'hui un très
gros programme de recherche financé
notamment par l' agence de l'eau puisque
l'eau reste le sujet majeur de très gros
programme de recherche porté par
notamment l'inra mais pas que pour
vérifier tout ce qui a été produit par
les agriculteurs
parce que derrière il faut que ça soit
entonné estampillé et recherchait donc
on a mis tout le travaux de tous les
agriculteurs à disposition pour que ce
soit vérifiable et vérifiez vous avez
peut-être déjà vu ses illustrations on
les utilise beaucoup parce que parce
qu'elles sont simples mais souvent
parlant on passe bien d'un territoire où
on produit peu de biomasse et peu de
biodiversité et peu de microclimat donc
une culture par an pour faire simple un
territoire un peu plus agroforestier un
peu plus équipés en végétal un
territoire qui utilisent peu les
ressources naturelles et qui utilise
beaucoup d'intrants avec des produits
peu varié et éventuellement des logos de
pôle emploi
pas si vous le voyez qu'ils créent et
qui excluent du monde puisque
effectivement dans ce modèle là il faut
toujours plus d'hectares pour avoir un
revenu
à peu près à peu près correct ce qui est
un peu ennuyeux toujours plus d'hectares
pour un revenu à peu près correct parce
que dans certains cas il ne l'est plus
sûr revenu correct
dans le cas contraire beaucoup de
ressources naturelles beaucoup
d'optimisation de ses ressources
la diversification à tous les niveaux et
puis on a même mis ici voyez parce qu'en
plus vous l'avez exprimer on aimait me
des promeneurs c'est à dire des gens qui
reviennent vers l'agriculture qui
reviennent sur les chemins ruraux qui
reviennent s'imprégner des paysages
parce qu'il ya une demande sociétale
extrêmement forte
le couple seule plante on le reverra ça
pousse tout seul
encore faut-il se donner les moyens que
ça pousse pousse tout seul c'est une
formule un peu un peu rapide
encore faut-il s'en donner les moyens le
bio couple qui de la plante qui du sol
on doit beaucoup pour planter c'est vrai
que c'est pas encore totalement acter
cette affaire là que la plante va
produire mais elle va avant tout réparer
elle va faire les deux en même temps
cette idée de la réparation et la
production
c'est extrêmement important parce que
sinon on va dire mais là on va condamner
des territoires et on le voit sur
certaines zones de captage en valeur 20
mètres que de l'herbe
oui peut-être mais pour en faire quoi
on va là broyé ah ben ça c'est dit c'est
de l'agriculture ça on va passer notre
temps à entretenir du gazon sur les
zones de captage
alors qu'on peut faire une agriculture
diversifiée dynamique sans substances
nocives et très productive
on va mettre des trognes de sol on va
faire du bois pour chauffer les écoles
sur les zones de captage et là on nous
on use ainsi très fortement à nos justes
m que de l'herbe éventuellement passer
en bio mais ça suffit pas il faut régler
cette question de la porosité des
soldats de l'occupation de ces soldes
toute l'année
donc oui les plantes ça protège et ça
produit
et parfois ça peut être les mêmes
l'efficience de la zot puisqu'il en faut
pour faire pousser des plantes
rapidement avec des taux de matière
organique à 2,5
et puis avec des taux de matière
organique à 6 parce que ça existe
on ne dira jamais assez
comment il dit konrad donne du carbone
at-on sol pour être autonome maintenant
il donne donne du carbone s'agira de la
zot voilà c'est ça sa formule exacte je
n'osais pas le dire mais tu manges du
carbone tu chies de la zot voilà c'est
presque aussi simple que ça mais ne
l'oublions pas et les vers de terre
feront le reste
trois situations vérifier paramétrer
calculer la notion de 4 pour mille avec
2 % 2 5 % de matières organiques et
beaucoup de travail du sol jeu des
stocks et je continue à rentrer dans
cette trappe de la pauvreté 2,5 un peu
de la bourre mais avec un assolement
assez complet quelques couverts végétaux
2,5 toujours zéro travail du sol
découvert dynamique et la boue 10 12 ans
ça monte terriblement jeu des grades ou
jacques grade même type de sol mêmes
conditions même type d'agriculteurs
évidemment le réseau les 150 fermes sur
lesquels on connaît tous ça a été dur
parfois on connaît tous parfois à coups
de madiran
mais on connaît tous
ben oui parce que quand ça marche bien
et quand ça commence à marcher bien je
peux vous affirmer c'est pas toujours sa
dalle est extirpée des chiffres pourtant
c'est des copains
pourtant c'est quand ça marche bien et
quand on réduit la force de traction
quand on réduit la mécanisation quand on
réduit les intrants et que toutes ces
coopérations se met en place et en
oeuvre mais le boulot c'était vraiment
ça d'avoir des fermes représentative de
toutes les formes d'agriculture qu'on
peut trouver sur ces 25 départements
parce que sinon comme je parle de fiches
ferme comme je parle d'indicateurs et
que je parle d'un 10 yade pour les
nommer sinon on n'a jamais de
correspondance vous savez très bien que
la ja plus d'argile il ya plus de limon
là il pleut plus
et là on l'a dit l'herbe est plus verte
donc stop stop stop stop terminée nous
cellule d'accompagnement on se met
d'accord sur ce qu'on peut faire
ensemble on arrête d'avoir 25 son de
cloche est derrière on propose des
itinéraires caractérisée et correctement
étayé tel type d'agriculture sur tel
bassin versant dans telles conditions
eh bien ça tombe bien il est là donc lui
quand il ya une réunion de schémas de
prospective pour savoir ce qui va se
passer et il y en a beaucoup dans la
région donnée sur le climat sur l'eau
quelle ressource en eau je sais pas je
suis pas chez vous mais chez nous on
fait que ça des réunions savoir quelles
ressources en lot on va avoir
quel est le climat qui va se
kiva quelques elle quelles données
climatiques on aura en 2050 qu'elle est
toujours on y va avec les agriculteurs
qui ont fait le boulot dans le secteur
donné comme ça on parle un peu plus un
peu plus normalement comment les
légendes c'est le niveau d'avancement
des fermes et de la diversité entre
uniquement des couverts végétaux de
l'agroforesterie ou les deux l'idée
c'est d'avoir des choses très
représentative les partenaires vous
voyez ici l'association aoc sol vous
voyez ici l'association d'agroforesterie
en aquitaine l'association française
d'agroforesterie arbre et paysage 32 clé
de sol en aveyron enfin quelques les
premiers partenaires parce qu'il a fallu
démarrer les premiers signataires les
premiers partenaires et puis au bout de
trois ans d'autres sont arrivés y
compris en termes de financeurs parce
que toute cette animation je crois qu'on
l'a bien dit il faut du monde et il faut
un peu d'argent pour le faire ou
qu'aujourd'hui il ya des gens de la
viticulture il ya des gens de l'élevage
il ya des chambres d'agriculture il ya
des bureaux d'études j'ai des gab
il n'y a pas de civam parce qu'il ya pas
beaucoup de sivan sur ce territoire il
ya des fédérations de chasse il ya des
syndicats de rivières qui sont rentrés
et on agrège tout ça pour qu'à chaque
fois la cellule ici elle est à tutiac
avec les vignerons de tutiac porté par
ces vignerons là l'idée c'est évidemment
du transfert permanent
il ya un animateur spécialisé dans les
indicateurs sur le réseau agro qui
transfère jusqu'à ce que la personne en
charge du dossier sur tel itinéraire
dans tel secteur soit en mesure de le
faire transfert transfert transfert tout
le temps tout étayé tout est paramétré
l'idée étant de donner à d'autres pour
le faire changer d'échelle puisque la
contractualisation que nous avons elle
dit bien ça du qualitatif mais aussi et
surtout du quantitatif ça marche donc il
faut que ça se voit et qu'on y aille sur
les bassins versants les piliers je
crois qu'on les connaît bien
on a caractérisé dans ses différentes
classes même si on le rend pas toujours
visible des gens qu'on 15 ou 20 ans de
recul en semis direct on peut pas les
faire traverser pas qu'on peut pas les
faire travailler mais ils sont plutôt
les formateurs de la deuxième classe ou
de la troisième il ya des entrants des
moyens et puis des gens pour qui les
systèmes sont très fonctionnels très
équilibré c'est pas qu'il ya pas de
problème et c'est pas qui a pas
d'évolution mais ça marche très bien et
ça marche presque tout seul c'est aussi
les gens de la classe à on les appelle
jamais comme ça on l'a ils sont pas là
les gens de la classe à ils ont besoin
de formation très très pointue et très
poussée aussi parce qu'ils veulent finir
de comprendre le cycle azote n'est ce
pas qu'on n'a toujours pas vraiment bien
totalement défini et encore des petites
incertitudes et on a bien besoin de tout
ça de la grande culture de la
polyculture bovins de la polyculture
ovins et des volailles et un peu de
représentativité puisqu'il est midi
j'accélère ça c'est chez nous sur le
bassin adour garonne ne sait pas sur le
bassin adour garonne on a eu les parce
que trouver des chiffres c'est difficile
ça c'est sur les huit départements de
l'ex midi pyrénées puisque maintenant
nous sommes en occitanie sur les huit
départements l'ex midi-pyrénées donc au
tour de toulouse on a 150 jours de
soleil par an toute agriculture
confondues toutes échelles confondues
on a sorti ce chiffre parce que ce
chiffre il pose
il pose un constat un peu amer ils
étaient posées nulle part il dit la
voyez dans presque la moitié du temps il
se passe rien donc la biologie elle
s'effondre les résultats qui sont à
notre un autre niveau donc il faut pas
les comparer avec le reste de la france
on n'a pas pu le confirmer en soja
encore à l'époque de la publication de
ces résultats c'est à dire c'était avril
2017
depuis on est en train de continuer de
caractériser on n'a rien produit de
nouveau en termes de résultats les
résultats avec des équivalences qu'il
est bien évident que toutes les fermes
qui sont suivis on est on est chez
robert mais on est aussi chez le voisin
tout le temps en mesure découvert les
systèmes agroforestiers est en mesure
des systèmes labour à équivalence de
culture et le sol tout le temps tout le
temps tout le temps
je vois là c'est ce que je compare moi
c'est que là j'ai un champ de maïs en
couvert depuis dix ans à côté j'ai un
champ de maïs en labourd permanent je
compare les deux je regarde les
rendements je regarde les entrées je
regarde les sorties évidemment tu as
raison oui oui mais moi moi je
m'autorise avec quand on a monté ce
programme avec conrad
on a dit il est bien évident qu'on va
faire une agriculture propre vertueuse
dynamique durable qui va produire plus
que ce qu'on produit puisque aujourd'hui
il est avéré que les rendements ils
baissent dans dans presque toutes les
formes d'agriculture on a des rendements
qui baisse aujourd'hui avant disait qui
stagne et maintenant ils commencent à
baisser dont ces résultats 10 juste ses
résultats 10 juste les rendements ne
baisse pas partir du monde à stabiliser
la technique les rendements ne baisse
pas et même ils ont demandé un peu et
c'est important parce qu'y compris pour
l'agriculteur tu as des coûts de
production qui sont moindres
éventuellement va valoriser des produits
dans une gamme agro écologiques
donc on va te mettre un peu plus de
monnaie sur la table je vois marquis
fait ouais je l'avais bien dit le
problème c'est le coût à produire donc
on a des coûts de production moindres on
a des résultats des rendements un peu
supérieure et éventuellement dans
l'assiette on va pouvoir le valoriser un
peu mieux toc qui qui est perdant dans
cette affaire la ccpo c'est pour sortir
de la chaîne de dégradation des sols et
puis à la chaîne de dégradation de la
discussion sur l'acheteur le vendeur
le distributeur non on dit on est
capable de sortir des produits de très
grande valeur dans les conditions
l'efficience npk quand on en remet
encore puisqu'on a mais pas toujours
l'efficience ramené à la tonne de blé
d'un côté moyenne de moyenne il y en a
qui sont bien au dessus mais bon
on prend tout le monde quand on commence
à faire des chiffres en tout cas
l'efficience d'un kg d'azoté est
meilleure dans les systèmes du végétal
les résultats sont là et pareil pour le
reste les tp vous savez ce que c'est
important ça puisque un moment donné on
a parlé d'énergie d'où vient-elle où est
elle où va-t-elle et qu'est ce qu'on
peut en faire
d'un côté un demi hectare pour en
produire eu de l'autre évidemment vous
allez me dire tout ça est évident mais
au moins c'est contrôlé vérifié
de l'autre il nous faut presque moitié
moins de surface pour le faire
ce que l'on produit est ce que l'on
consomme
6,6 8,2 de l'autre côté dans les fermes
qui sont les plus avancées et puis bien
évidemment vous avez déjà vu cette image
et puis de toute façon et elle est assez
universel d'un côté d'un côté en moyenne
parce que c'est parfois beaucoup plus
puisque là c'est les moyennes donc là
dedans sont les soldes alluvions et
cetera et cetera sur lesquels il ya pas
trop de problèmes d'érosion en moyenne
sur ce territoire on déstocke 300 kg de
carbone par hectare et par an quant à
côté les fermes qui ont bouger les
curseurs depuis une dizaine d'années en
stock 600 rendez compte de la différence
entre les deux dans des conditions somme
toute un petit peu inquiétant voilà oui
on peut
oui tu as raison là dessus
là dessus on a minimisé on a minimisé
pour l'instant on l'a fait depuis
puisque ça fait l'objet d'ateliers chez
nous on la minimiser et on a
effectivement pris que les techniques
culturales avec couverts végétaux pour
annoncer ce chiffre aujourd'hui un
système sous nos latitudes système
couvert végétal qui va bien stocks à peu
près une tonne de carbone par hectare et
par an est un système agroforestier
mature stocks aussi une tonne de carbone
par hectare et par an c'est-à-dire qu'on
arrive à 2 tonnes dans des systèmes qui
ont 15 ans d'âge ce qui là commence à
devenir très très intéressant mais on va
pas annoncer ces chiffres parce qu'on
les connaît il faut laisser le temps au
temps il faut pas mettre les curseurs
trop
n'est ce pas un ange on avance comme ça
voilà oui elles sont même en ligne elles
sont même en ligne sur au même titre que
les livrets et l arbre et paysage sur la
page d'accueil vous avez sensibilisation
communication parce que des livres n en
a fait une dizaine nage amené les deux
qui sont encore épuisé si vous tapez
agro à gerbaud strophes a eu vous tombez
sur la page à gros c'est pas super bien
fait parce qu'on n'a pas beaucoup
investi dans l'informatique il n'empêche
que
vous verrez la démarche je sais plus si
c'est les résultats on le regardera
peut-être ensemble mais ce que je vous
présente la de façon synthétique est en
ligne puisque ça a été restitué le 17
avril à nérac devant pas combien de
centaines d'agriculteurs absolument ça
existe voilà donc voilà des agriculteurs
optimiste qui discutent bah tiens ça
c'est dodo vous l'aurez peut-être connu
c'est lucien séguy c'est lucien séguy
chez sarah aussi chez christian abadie
je crois ou chez christian abadie on a
des maïs qui font quatre mètres de haut
les tournesols qui font trois mètres 90
voyez voilà j'en ai fini à 12h14 pour
les images nous avons donc un petit
quart d'heure pour discuter si vous le
souhaitez
[Applaudissements]
est ce que votre travail
vas-y
comment oui
ouais on plante on plante un pied par m
parce qu on part du principe que cela
serait génère que sadr à jon et que
l'écosystème que lucky autour de nous et
celui qu'on va créer va amener toutes
les bonne crème nécessaire et suffisante
donc ça c'est un peu léger au début mai
mais très vite sa s'enrichit c'est un
peu léger mais mais mais l'idée l'idée
de ceux de cette affaire là cette plante
est un nombre d'arbres qui demandent pas
trop trop de travail et qui permet
d'avoir un coût acceptable parce qu'on
est toujours dans l'idée du coût
acceptable pour l'agriculteur si un
agriculteur qui plante 800 m 2 est ça ne
lui coûte que ça ça dépend vraiment des
départements des régions mais en moyens
salut ne lui coûte que 2 euros le m mais
ça lui coûte quand même 2 euros 2 euros
le mètre plus l'investissement temps
plus la protection plus
l'omniprésence des chevreuils
aujourd'hui et parfois des sangliers qui
est un vrai un vrai sujet un vrai
problème et les oiseaux qui démolissent
et apex des arbres parce que on parle de
biodiversité mais du coup elle arrive
très vite
évidemment vous mettez une protection un
piquet est un arbre qui sort mais vous
avez une buse qui va se poser puisque la
bus va venir vous sortir de quelques
rougeurs indésirables sauf que la
buzelle se posent parfois sur le piquet
mais parfois sur l'arbre et du coup le
casse l'apex de l'arbre
alors vas-y viens viens viens où la
place on ne le dira jamais assez
place aux jeunes tiens ta l'embarras des
choix des couleurs de deux couleurs ça
va aller mais ton parti au niveau thèse
les way les trois lignes
enfin il se passer pour des raisons le
guen de machinisme de 55 à mettre
d'accord on avait une blessure de
traverser leur éviter d'avoir 50 c'est
pas gérable et c'est très utile
c est ce que l'idée là ce serait pas
dire on va ici on a une problématique
ici pour le lundi que l'hydro en fille
on va partir sur des espèces publier
plus d'autre que je connais pas oui nous
devons aider à drainer astruc et
absolument donc admettons que je veux
dire c'est dommage
vas-y oui écrit peut-être vas-y abaissé
sa place parfaite alors l'ohl la
particularité de l'aulne c'est qu'il
faut comme en non invasive asie voilà
l'aulne il faut que ce soit hydromorphes
toute l'année wasquehal et la chef c'est
hydromorphes toute l'année où c'est très
sec deux mois d'un bien ce que je disais
pas céder ce que je disais c'est bien ce
que je sous entendais donc l'ol ne
passera pas on peut pas je suis désolé
mais on peut pas travailler comme ça
mais on va continuer quand même donc pas
dole mme saule peupliers quoi l'autre
quelle est la plante qui pousse bien
dans la flotte surtout par ici comment
le cyprès chauve c'est vrai il a même
des techniques spécifiques pour respirer
ouais le chêne des marais parce
qu'attention là il ya la famille la
famille des chaînes est très vaste très
vaste
donc on y on ira voir j'en suis pas du
tout sûr mais on ira voir là le problème
je le redis là on a fait une ébauche de
projet après on ne peut nous le faire
que sur l'autre terrain là on avance un
peu parce que vous êtes sympas mais
après c'est le terrain du terrain du
terrain c'est pas possible de il ya des
gens qui font des projets
d'agroforesterie au bureau mais on voit
souvent de résultats sur le terrain
oui mais en le bon le fait cet après
midi c'est pour ça que suis pas inquiet
cet après midi on aura là ce qui nous
manque c'est d'aller c'est d'aller à 3 4
5 ce qu'ils veulent sur ta parcelles
avec une bêche avec les éléments pour
faire des sondages avec un peu
d'observation avec aller fouiller par là
dans les talus et dans les bois pour
voir ce qu'il y à aller faire des
prélèvements
ne soyez pas ne soyez pas frustré on va
avoir un code rouge et cet après midi on
va faire ça je fais des choses soient
claires parce que moi je te laisse
avancer donc qu'elle est là en du coup
on avance encore un peu quelle est la
plante qui qui qui va bien qui va bien
le sureau oui sur l'eau il y en a une
autre il y en a une autre qui fait un
bois d'oeuvre incroyable même si si ça
dépend de l érable métro dit
hydromorphes y ça peut être un problème
mais il ya une plante qui s'appelle le
frêne n'est ce pas qui pousse comme du
chiendent qui fait un bois d'oeuvre
incroyable qui poussent vite et bien sûr
lequel on va compter simplement
j'insiste lourdement dans le projet tu
nous a bien dit tu nous a bien dit que
ça faisait comme ça ça veut dire qu'ici
j'ai un point bas ou dialysés lido
morphy mais neuf mètres après il y en a
pas donc on est bien d'accord pour ton
porte à gouverner oui oui mais on va moi
quand tu me dis on met un peu prier tous
les sept mètres ce problème c'est que le
peuplier il va tomber là et là donc il
sera peut-être tous les 14 m
le peuplier il faut qu'ils tombent dans
la zone dans laquelle j'ai le l'excès
d'eau 1 c'est pour ça je vous disais
tout à l'heure
moi je veux un projet au mètre près
parce que parce qu'ici je peux avoir un
petit affleurements je peux avoir dit et
la plante qui s'appelle le sol qui
s'appelle le peuplier ou le frêne ne
poussera pas du tout donc on est
d'accord pour réfléchir pour avancer sur
ce projet en particulier avec toutes les
limites d'usagé et c'est pour ça que
cette partie terrain est parfaitement
indispensable parce qu'on va aller voir
le sol on va aller le respire et on va
regarder des analyses s'il y en a et c
on va approfondir un petit peu tout ça
et après sur le principe oui on
travaille
et puis après du coup ben voilà dans
l'est dans les zones entre entre ça on
va regarder qui ducharme qui désirable
qui des familles de chêne qui des
fruitiers que tu voudras peut-être y
compris planté francs au départ pour
pouvoir la greffe est plus tard etc
on va avancer comme ça en fonction des
besoins exprimés qui était assez clair
ça veut dire aussi que dans ce que tu as
dit si tu ne changent pas d'avis puisque
c'est ton projet dans ce que tu as dit
j'ai bien compris qu'il y aurait des
formes particulières et singulière
puisque par ici un têtard par là un
arbre fruitier et peut-être encore ici
un noyé double
fin pour faire à la fois du bois et des
fruits double feinte voyez où
l'optimisation on avance encore le noyer
double feinte peut-être que même sur un
hectare je leur mette deux ou trois qui
sait on va avoir un besoin en noix en
noisettes et en amendes qui est
phénoménal
je voyais donc du coup une zone là même
si forcément elle est très hétérogène
mais mais non non c'est d'augmenter la
peut-être une tendance et chanter la
tendance l'admettons petite ou une bonne
terre où l'ajustement on va dire voilà
on va produire des plus beaux arts où la
voix sur capital mais oui qu'est ce
qu'on va mettre pour le capital aura
chrétiens ouais aller à la loupe
oui bien sûr puisque les achetant des
terres au front je sais pas si c'est une
zone où il ya des terres pour y a pas
pas de cailloux
gravier donc qu'est ce qu'on y met là
donc on y met du noyer quoi d'autre du
merisier de l'olivier
on était à 6 5 un way du cormier
hélas la retraite est parfaitement
assurée voilà il faudra c'est très
important de le dire on est bien sur des
plantations agro forestières optimisé
variés dynamique des classes d'âge 1
l'idée c'est bien d'en donner la valeur
à l'âge de la retraite ou à l'âge de
c'est pas parce qu'on n'aura pas
récolter les arbres qui n'a pas une
valeur importante sur ces parcelles
mais il a acheté des appartements
hamon oui il a dit moi j'ai quarante
hectares de noyer merisier il ya
majoritairement du noyer la dige ça
c'est un bon état ça à 20 ans et
poussant et le banquier a dit oui
effectivement ça ça ça vaut à peu près
de 150000 euros
à l'époque il a dit sa saveur près de
150000 euros donc moi je peux mettre
l'équivalent sur la table c'est ce qui
s'est passé
oui bien sûr a eu le métier d'expert
forestier nous est en train de
développer le métier d'expert agro
forestiers mais déjà sur le projet
évalué les arbres c'est une chose quand
on quand on cherche à développer des
experts agroforestier c'est pour faire
des projets pour faire des projets comme
je le dis je le répèterai jamais assez
pour garantir une décennale sur ses
projets je vous accompagne pendant trois
ans et si vous avez une question à me
poser à une +5 j'y répondrai et si vous
avez besoin de finir à une formation à
une plus neuf
j'y répondrai aussi mais je m'engage
mois experts agroforestier je m'engage à
avoir des plantations à densité finale
en bon état au bout de trois ans protégé
payet tuteuré taille etc et ans est en
bonne vigueur en état de pouce
comment absolument ça c'est évidemment
extrêmement important il faut que qu'on
sache si non il est il et il est
important il est important de redonner
de la valeur aux arbres on parle de la
loupe la loupe les acheter pour rien
parce qu'on dit mulet pourri c'est de la
merde et deux jours après c'est à
l'autre bout de la france et ça vaut une
fortune la ja il ya une dégradation dans
les marchés du bois et surtout les bois
les bois paysans et les bois agro
forestiers ont été sous-estimés oui mais
là il ya des noeuds là enfin vous savez
bien que la poutre la plus jolie c'est
celle qui est pleine de noeux et qui est
indestructible et qu'on va retrouver sur
la façade de la cuisine
donc il est de notre rôle important que
de redonner moi j'ai vu un des acheteurs
dire là c'est quoi fait c'était de la
lisier l'alisier torminal maintenant
mais ça ça vaut rire je viens de
chercher du chêne
comment
non seulement il faut connaître les
bonzes les bons acheteurs mais vous
partie prenante de la faire vous devez
être de pas mauvais botaniste pour
éviter de mettre de la lisier au bois de
chauffage pour éviter de le faire partir
pour rien le coupé avant même qu'ils
soient arrivés à maturité et c'est parce
que parce que ces bois là ils sont bien
plus précieux que que ce lot que ce
qu'on considère comme précieux et qu'on
fait venir de l'autre bout du monde

Partager sur :