Grand débat "Agriculture : l’urgence des indicateurs de résultat"

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher

Thumbnail youtube XnYpJcdM8BM.jpg

Ver de Terre Production s'invite à Paysages in Marciac 2020 ! 😍🍃


Et pour cette nouvelle édition mixée présentiel/visio, on vous propose aujourd’hui un grand débat avec Indiciades (Éric Schmidt), Agro’diag (Pierre-Emmanuel Radigue), Pour une Agriculture du Vivant, Maraîchage Sol Vivant, La Vache Heureuse (Antoine Loppion), Frédéric Zahm.


Avec la collaboration d'Arbre & Paysage 32.


Retrouvez tout le programme par ici 👋 https://paysages-in-marciac.fr/programmation/


Annexes

Transcriptions

de devoir mesurer pour progresser de

devoir non pas avoir une agriculture qui
soit basée sur des moyens des cahiers
des charges mais sur la mesure concrète
des résultats que cela produit à tous
les niveaux au niveau des sols au niveau
de la qualité nutritionnelle au niveau
environnemental au niveau de la
biodiversité et
pour pouvoir explorer cette dimension

Afficher la suite

nous allons demander donc

pour poser un peu le cadre de ce débat
quatre présentations
avec et
donc une présentation de
on va commencer par un 10 yade avec eric
schmidt et qui va être complété par une
présentation de la vache heureuse de
antoine l'opion ensuite une présentation
qui va présenter un outil de diagnostic
de durabilité des fermes qui s'appelle
indices yade présenté donc par frédéric
schmitt et puis une autre approche
une autre approche
autour de la mesure dans une filière
donc le maraîchage et
présentait donc par le réseau maraîchage
avait en normandie avec coline et
et puis donc on va voir ce temps de
présentation qui va duré une petite
heure avec des présentations d'à peu
près 20 minutes et puis ensuite je vais
lancer le débat sur comment mettre en
place concrètement et quels sont les
défis liés à la mesure du résultat de
nos agricultures de nos pratiques
agricoles de cette agroécologie que l'on
appelle évidemment de nos voeux donc
je vais te laisser la parole pour
commencer et
à eric schmidt qui va nous présenter
donc son travail et
avec l'institut de l'agriculture durable
là c'est beaucoup mieux
abbas est parfait voilà merci vincent je
commencerai en vous disant que le titre
de ce débat
est un peu passé c'est amusant puisque
on nous parle d'urgence des indicateurs
de résultats évoqués ainsi les
indicateurs de résultats c'est laissé à
penser qu'ils ne s'est rien passé
jusqu'à aujourd'hui et que nous allons
inventer brutalement cette mesure des
résultats de des fermes de leur
durabilité de leurs progrès etc
c'est une fausse idée et je voudrais
associer à cette fausse idée et corrigé
peut-être un peu ce que ce que vincent
m'a dit je voudrais y associer frédéric
âmes en fait qu'on a parce que tu n'as
pas présente et que tu a confondu avec
un 10 jan breydel exams lui c'est les
indicateurs idea et je suis de dire qui
lui parlera lui aussi du travail qu'il a
effectuée et que ce travail remonte à
déjà beaucoup beaucoup d'années voire
est antérieure au travail qu'a fait
l'institut de l'agriculture durable
on va essayer de passer à la suite voilà
je vais vous raconter cette petite
histoire des indicateurs très brièvement
en 2017
on a déjà des a défini le projet et a
essayé de trouver quels étaient les
indicateurs qui permettait de rendre
compte d'un d'une troisième voie de
l'agriculture qui était naissante à ce
moment là on parlait pas d'agroécologie
à ce moment là aujourd'hui c'est un mot
qui est devenu qui est dans toutes les
bouches que vous connaissez tous
même s'il recouvre des réalités
différentes et c'est d'ailleurs là où
c'est intéressant d'avoir des
indicateurs parce que ça permet de
préciser les résultats de telle ou telle
méthode et et de tel ou tel système
deux ans plus tard leigh ad avait fait
un benchmark alors une étude comparative
internationale en regardant 400
indicateur qui étaient utilisés à
travers le monde que des indicateurs de
résultats et on avait retenu 28
il fallait qu'il soit par l'ons qui soit
simple qui soit lisible qui soit
compréhensible par tout le monde et à
partir de ces 26 indicateurs qui ont été
sélectionnés avec une exigence c'est
qu'à l'époque le débat indicateurs de
résultats n'existait pas
on a choisi de se baser sur des
indicateurs de résultats et c'était
important parce qu'on peut avoir des
méthodes qui peuvent sembler les plus
vertueuses possible eh bien il suffit de
regarder les résultats pour s'apercevoir
b qu'on n'atteint pas les objectifs qui
sont attendus et il ya eu un travail qui
a été effectué un beta testing l'on dit
sur 140 ferme en france donc on a
qualifié tout ça et on a trouvé que ça
fonctionnait pas mal que les
agriculteurs étaient intéressés et donc
on a développé une plateforme internet
qui a été mis en ligne en 2013 c'est à
dire que depuis 2013 n'importe quel
agriculteur voir d'ailleurs ça peut être
des associations qui travaillent dans le
milieu agricole agronomique des écoles
des lycées professionnels agricoles etc
peuvent s'inscrire sur indices yade
point fr et avoir des cas types et
paramétrer les entrées dans leur ferme
pour obtenir des indicateurs de
résultats et tout ça depuis 2013 et
gratuit et c'est toujours le cas
aujourd'hui
en 2015 on a un petit peu changé la
formule à ce qu'on a écouté les
agriculteurs et leur retour ils nous ont
dit votre truc qu'il est bien mais
l'ergonomie
ça correspond pas du tout à note qu'en
dira un autre schéma mental on aimerait
bien que vous fassiez la même chose mais
que vous nous le présenter comme ça eh
bien c'est ce qu'on a fait on a écouté
les agriculteurs parce que indices yade
éco construit avec les agriculteurs
et puis en 2019 on est arrivé à la
version 4
c'est à dire qu'on est passé en mai
tabasse de données donc on a une
capacité de comparer des résultats d'une
ferme avec des groupes de ferme avec des
résultats
régionaux avec tout un tas de de
considérants et puis on continue à
enrichir indicia et surtout enrichir les
services qui sont associés à ce système
de calcul d'indicateurs et là on s'est
dit bon c'est vrai qu'on regarde le
système de la ferme l'écosystème de
façon globale c'est peut-être un peu
trop compliqué on a besoin de quelque
chose de pédagogique d'une porte
d'entrée qui correspond aux besoins
actuels des agriculteurs et donc on
s'est dit on va mettre la capacité de
calcul et son bilan humique de façon
complètement autonome et sans
inscription ni rien donc on en est là
aujourd'hui est également on continue à
développer les questionnaires et indices
yade va s'ouvrir dans deux à trois mois
à la viticulture et à l'agroforesterie
voilà donc vous voyez bien que il y
avait une urgence mais d'urgence lé pas
aujourd'hui c'est pas l'urgence des
indicateurs de résultats étaient déjà en
2000 en 2007 et la réponse on a commencé
à la construire
alors comme je les dis les principes
c'est il faut quelque chose de simple et
accessible de compréhensible
sinon un indicateur ça ne sert à rien si
c'est fait que pour une sphère
d'intellectuels et qui ne peuvent pas
reproduire les résultats ou qui sont
capables de se parler qu'entre un tout
petit réseau ça ne sert à rien donc les
résultats c'est important ça permet
d'être dans le réel ça permet par
rapport aux attentes de la société de
dire ce que l'on fait et de faire ce que
l'on dit et ça c'est une dimension qui
est fondamental aujourd'hui parce que
c'est elle qui va marquer la
crédibilisation du travail des
agriculteurs dans cette troisième voie
qui est aujourd'hui l'agroécologie et
surtout ses résultats il faut pas les
regarder forcément en tant que tel c'est
à dire j'ai résultats sur ma campagne
sur mes récoltes 2018 ou 2019
non ce qui est important c'est de
regarder l'évolution de vos résultats
des indicateurs de résultat d'une année
sur l'autre c'est de dire dans quelle
tendance est ce que je suis est ce que
mon calcul du bilan humique il est exact
de chiffres après la virgule
est ce que c'est si important pas
vraiment ce qui est important c'est de
savoir est-ce que j'augmente mon stock
de matière organique ou est ce que il
diminue en raison de mes pratiques ou
autres voilà c'est ça qui est très
important
et puis ça ça permet de dévaluer pour
évoluer
c'est ça le leitmotiv d'un 10 yade et
l'autre dimension très importante ça
c'est un schéma que vous avez peut-être
probablement vu c'est un peu une un
cercle vertueux qui dit à partir de
pratiques vertueuses je vais stocker du
carbone je vais augmenter ma réserve en
eau utile je vais etc etc
ça c'est juste illisible pour l'instant
mais c'est pour vous dire que des
indicateurs de résultats il ya des
interactions entre contient un
indicateur de résultat qui bouge qui
évolue en bien ou en mal
et bien c'est pas le seul qui va évoluer
les autres vont également changé d'où
l'importance de regarder des indicateurs
de résultat d'une année sur l'autre
alors je vais rapidement
voilà ça c'est donc la page d'ouverture
d'un 10 jan
on voit qu'on peut soit allé sur le
module complet soit calculé son bilan
humique de façon autonome et cd pourquoi
c'est important parce que les
indicateurs c'est pourquoi faire c'est
pas faire pour c'est pas fait pour se
faire plaisir
un agriculteur aujourd'hui il est
confronté à trois défis trois enjeux il
a besoin de produire de l'alimentation
la société lui demande de produire de
l'environnement et aujourd'hui il doit
produire de l'énergie
alors est-ce que l'agriculteur il a le
droit de choisir l'un des trois dans la
société du nom d'aujourd'hui de faire
les trois et ça ça doit se mesurer parce
que c'est un métier qui est pas
forcément nouveau mais qui s'est
complexifiée ramifié et sur lequel
l'agriculteur doit pouvoir avoir un oeil
précis et savoir où il va
on en a entendu parler toute la journée
et paysager de marcillac est consacrée à
ça vous avez vu qu'on parle de
méthanisation aujourd'hui on va parler
de plein de choses le métier
d'agriculteur est devenu de plus en plus
complexes il a besoin de points de
repère
et et avec cette grande question parce
que derrière il ya des enjeux des enjeux
agricoles mais des enjeux sociétaux
comment passer d'une agriculture qui
produit qui émet des gaz à effet de
serre à une agriculture puits de carbone
eh bien il faut pouvoir le regarder il
faut pouvoir le mesurer
et pour ça il faut regarder les
pratiques agronomiques il faut avoir un
regard sur l'efficience des intrants sur
la qualité du sol sur les émissions de
ges c'est à dire qu'est-ce que je
diminue qui est qui et émetteurs de ges
et qu'est-ce que j'améliore qui va
stocker du carbone et qui va encore
compenser un peu plus ses émissions de
ges alors indices yade
in fine et alors ça c'est une vue
d'artiste 1 c c'est un peu moins 3
comment hollywoodien comme présentation
sur le site de l'ia des indices yade
mais ce sont exactement tous les
indicateurs que vous avez sur la
plateforme du ciad où vous voyez on
s'intéresse à l'efficience économique à
la viabilité social l'efficience des
intrants la qualité des sols les
émissions de ge est c'est le bilan
carbone la biodiversité etc
voilà et comme je les dis tous ces
indicateurs sont interconnectés entre
eux et quand y en a un qui bouge bête
tout le monde bouge et c'est ça qui est
intéressant à regarder
hélas il ya deux courbes qui sont
superposés d'une lune dessus l'autre
même si c'est une vue d'artiste je peux
vous dire que ce sont des résultats
réels et c'est un agriculteur courbe
blanche qui était en agriculture
conventionnelle et qui la courbe bleue
c'est après deux ans de transition en
agroécologie alors deux trois choses
pour vous dire à quoi ça sert et qu'est
ce qu'on peut voir des choses qui sont
parfois évidente
alors il ya une étude qui est en cours
qui va être achevée début septembre avec
l'association sol d'armorique ou une
expertise sans agriculteurs et puis on
va regarder quels sont les bilan humique
les stockages carbone la gestion de la
fertilisation l'efficience des produits
phytosanitaires etc etc et
une chose qui est importante avec les
indicateurs de résultats est bien c'est
que les chiffres vont remplacer les mots
et vont remplacer les promesses et ça
c'est fondamental parce que on a beau
vous dire des banalités comme celle qui
est en bas la couverture des sols est un
facteur améliorant le stockage de
carbone
c'est une banalité je sais pas qui dans
cette salle serait capable de me dire le
contraire je pense personne oui mais
vous savez sur les juger des gens qui
sont moins spécialistes que vous tous et
bien avoir une courbe de qui comme ça eh
bien ça permet de montrer que dans des
cas réels dans la vraie vie quand on est
confronté au sol et chez des et
plusieurs agriculteurs et bien on voit
que cette assertion est vrai et
l'assertion suivante
l'intensité du travail du sol discrimine
de stockage de carbone c'est à dire que
ça minéralise de plus en plus et ben
vous avez également cette courbe sur les
yeux qui va vous vous vous le prouver
ça c'est à gauche le questionnaire
d'entrée et à droite c'est la façon dont
les résultats vont être présentés vous
voyez quand même que le radar est
beaucoup moins hollywoodien que celui
que je vous ai présenté tout à l'heure
mais il est tout aussi illustratif et
puis on produit ce type de fiches qui
permet d'avoir de voir un peu l'état de
sa ferme
et ça c'est une fiche qui va parler du
bilan humique et en fait ça c'est la
même ferme à gauche c'est le résultat
des cultures en 2018 et à droite
la ferme a été reprise les itinéraires
techniques les modalités culturales et
c'est en changer et on regarde dans un
cas on a un bilan humique positif et
dans l'autre cas on a un bilan humique
très dégradé et quand je vous disais
qu'il ya beaucoup d'interaction de
regarder
le taux de couverture des sols 97% dans
un cas et puis très dégradé dans l'autre
et puis vous voyez que le risque
environnemental lié à la zot a
considérablement crû en bas c'est le
rapport rift et deux sur les sur les
cultures par rapport à lièpvre et
régionales encore une fois on voit une
dégradation donc on voit bien sûr sur
ses fiches que un résultat va être
associé à plein d'autres résultats et
c'est ça qui est important à regarder
j'ai un message sur l'ordinateur qui
doit bloquer la suite voilà et puis on
ad'autres d'autres fiches qui est qui
permet également d'aller plus loin un
bilan agro écologiques des résultats à
la ferme et puis un bilan associé au
stockage de carbone à la séquestration
de carbone dans les arbres
l'agroforesterie et c'est donc on essaye
de mesurer tout ça et donner des repères
et donné des résultats aux agriculteurs
et une fine et on a développé liadé a
développé un bilan un label qui
s'appelle label carbone vert que l'on
attribue à des fermes qui font beaucoup
d'efforts pour participer à
l'atténuation des changements
climatiques
et c'est pas uniquement avoir un bilan
humique positif
c'est également avoir une compensation
intégrale par le stockage du carbone
dans les sols et dans les arbres par
rapport aux émissions de ges voilà
cesser ces choses là qu'on essaye de
d'accompagner chez des agriculteurs et
d'avoir un impact un impact positif
voilà je vais laisser la parole à
antoine parce que dans ce travail que
fait indices yade
il y a des c'est un lieu d c'est un
réseau de réseaux et quand on a des gens
qui sont très pertinents en matière
d'élevage par exemple qui est pas le
coeur de la grande compétence de l'iodé
et ben ali à des vins s'associer et va
promouvoir le travail avec des gens
comme la vache heureuse comme antoine
l'opion
voilà et ça nous permet de continuer à
travailler d'être efficace tout comme on
travaille avec la belle vie n'est
aujourd'hui pour enrichir justement 10
yade de ce paramétrage sur la sur la
viticulture et je finirai juste par un
dernier mot direction de frédéric parce
que j'ai commencé comme ça j'ai dit que
l'urgence des indicateurs de résultats
elle est passée il ya des gens qui ont
travaillé
frédéric lie à des etc on a fait des
erreurs on n'a pas été bon au début mais
l'idée était là on voit bien d'ailleurs
qu'aujourd'hui douze ans après l'idée
revient mais aujourd'hui je crois qu'on
est en pleine maturité de nos outils et
c'est ça qu'on est venu vous dire et
c'est ça qui est important
merci merci eric pour pour cette
présentation
du coup ce qu'on voulait vous vous
présenter avec les équipes de la vache
heureuse c'était dans les fermes
aujourd'hui au sein de la vache heureuse
ont fait un travail d'accompagnement
technique notamment le gros gros du
travail qui est fait c'est l'autonomie
alimentaire de l'élevage laitier
l'autonomie en protéines notamment mais
pour ça fatalement on a besoin d'avoir
des résultats de pouvoir quantifier et
surtout surtout identifié l'évolution la
progression qui a été fait sur toute une
série d'indicateurs
ils sont à choisir on travaille avec
l'institut de l'agriculture durable sur
ces indicateurs est donc là ce qu'on ce
que je vais vous présenter en fait c'est
simplement l'exemple d'une ferme du sud
ouest en l'occurrence une ferme laitière
où on hameau des lions n'a justement pas
modéliser on a noté on a mesuré pour
identifier la progression les résultats
des cinq six dernières années où on a eu
trois phases en fait de mesurer à
l'époque un système très classique très
conventionnel assez peu d'autonomie
alimentaire et en protéines notamment
valoir juste après
un système travail du sol je vais zoomer
après ces présentations généralistes en
systèmes travail du sol
ensuite une deuxième mesure en phase de
transition et une dernière mesure on
n'est pas en face de routine on n'est
pas tout à fait en vitesse de croisière
aujourd'hui mais sur un système qui
actuellement en 2019 2020 et est très
très bien avancé sur ces débats que sont
l'autonomie en protéines l'autonomie
alimentaire la santé animale la
couverture des sols la fertilité des
sols et in fine et la rentabilité de la
ferme
si on zoome un petit peu donc ce qu'on a
fait en fait on a simplement extrait
d'un dc a dû de l'outil indicia d' des
fiches de résultats qu'on a modélisé
avec la vache heureuse donc ils peuvent
se présenter comme ça nos qualités c'est
premier débat on a besoin à la demande
de l'agriculteur d'avoir une
présentation de la ferme
présentation assez succincte ce qui se
passe sur la ferme ce qui existe
aujourd'hui la situation la localisation
l'historique un petit peu là seulement
évidemment et surtout parce que c'est
quand même salle axe de bataille de la
ferme de l'agriculteur les objectifs de
l'éleveur en l'occurrence en pas les
citer mais le projet qui est menée
aujourd'hui dans les fermes ça reste un
état des lieux fait par indices yade et
surtout le travail technique suit les
objectifs et le projet de l'éleveur de
la ferme de l'agriculteur de l'équipe
qui est présente sur la ferme ce qu'on a
donc on a identifié différentes mesures
là ici on va parler on parle depuis
plusieurs jours maintenant de
l'importance de la fertilité des sols de
rations du sol ceux ci on va pas les
évoquer
c'est simplement les chiffres de rations
du sol qui sont identifiables sur la
ferme pour ça pour avoir ces chiffres là
on est obligé de mesurer les rendements
qui ont été réalisés sur toutes les
cultures sur les trois étapes qu'on a
évoqué tout à l'heure avant le projet
d'autonomie
pendant la transition et une fois le
projet d'autonomie assez bien établi
aujourd'hui donc on a ici mais la ligne
noire finalement c'est c'est le sol si
je me souviens pas voilà et donc on va
avoir la ration du sol qui va apparaître
alors sous différentes couleurs on va
avoir la ration du sol qui restitue au
sol
la ration le la quantité de matière
organique de biomasse qui est exporté
des parcelles agricoles ça simplement
c'est la vente de d'alimentation pour
les animaux pour les hommes et donc ça
quantifier pour chacune des cultures en
fonction du système
cole avec l'évolution voilà ça ça fait
partie des résultats que l'on obtient
grâce à un 10 yade que l'on est capable
de tenir et qui sont liées au travail
technique qui a été réalisé on poursuit
la plutôt sûr d'abord la partie élevage
ce qui est bon à gauche c'est la ration
des animaux le niveau de production
voilà ce qui est intéressant qu'on a pu
réaliser avec un 10 yade c'est le petit
graphique qui est en haut à droite là en
bleu et orange l'autonomie en protéines
l'autonomie en protéines du troupeau on
a simplement en bleu l'autonomie en
protéines et en orange l'autonomie en
énergie de la ferme et les trois
colonnes à gauche c'est avant la
transition
au milieu c'est pendant la transition à
droite c'est aujourd'hui le système
actuel donc on constate que dans les
systèmes d'élevage laitier l'autonomie
en énergie
à l'époque sur un système maïs ensilage
était assez bien calé on parle de 70 %
d'autonomie en énergie de la ferme
relativement correct par contre
l'autonomie en protéines qui en bleu
très très bas on n'est qu'à 30 %
d'autonomie en protéines ce qu'ont
constaté ce qui est très intéressant a
constaté c'est que la phase de
transition qui a au milieu
l'autonomie en protéines on n'est pas
mieux la phase la transition
agroécologiques n'améliore pas forcément
le système qui est intéressant c'est
aujourd'hui une fois que l'objectif est
atteint
et ça il a fallu le mesurer et le
quantifier c'est aujourd'hui on a
quasiment doubler l'autonomie en
protéines de la ferme on est passé de 30
% d'autonomie en protéines à 60%
c'est bien vous me direz l'autonomie en
protéines mais économiquement qu'est ce
que ça veut dire
et là on le voit tout en bas à gauche
bon différentes courbes les trois qui
descendent
or les vert et jaune c'est le chiffre
d'affaires les aides de la ferme puis un
critère les aides sûr sûr sûr le pe
pardon et ce qui est intéressant c'est
qu'on peut constater que le chiffre
d'affaires en vert clair je sais pas si
vous voyez bien a diminué de il est
passé de 100 % à l'époque ça c'est
l'étape de départ a aujourd'hui 50 % en
moins quasiment par contre le bo de la
ferme a augmenté a été multiplié par par
trois on est passé de 100 % à quasiment
350% juste sur un travail technique
hélas cette identification progression
résultats de progression technique elle
le peut être fait
réalisée que par la mesure des résultats
et ces résultats ils sont agricolo
agricole pour ainsi dire on a besoin
d'avoir ses résultats techniques qui
nous permettent de quantifier le mesurer
d'identifier le travail qui a été fait
sur les fermes le travail technique en
l'occurrence
et puis on pourrait finir sur 7 sur 7
sur cette diagonale parce que c'est un
dernière c'est simplement le cycle du
carbone de la ferme
lille peut importe les chiffres on
pourrait les évoquer et passer une
journée complète dessus le débat c'est
de se dire on a dans nos fermes
aujourd'hui en agriculture du stockage
de carbone qui est plus ou moins
performants dans les sols il faut le
quantifier d'année en année savoir si on
a des pratiques agricoles qui améliore
son stockage de carbone ou des pratiques
agricoles qui déprécie ce stockage de
carbone même débat pour les intrants et
la consommation de la ferme
on a besoin aujourd'hui d'identifier ça
avant pendant après quelle est la
quantité de carbone consommé sur la
ferme et dernière étape et pas des
moindres quelle est la quantité de
carbone produites par la ferme produite
avec trois objectifs c'est ce qu'évoque
eric tout à l'heure l'objectif
alimentaire qui est demandé par la
société à l'agriculture l'objectif
environnemental qui est demandé par la
société à l'agriculture et l'objectif de
production d'énergie qui ai demandé à la
société par l'agriculture et pour
identifier pour valoriser tout ce
travail technique qui est réalisé par
les agriculteurs et les agricultrices
des techniciens les techniciennes
présent partout en france et pour une
bonne partie aujourd'hui nous avons
besoin de mesurer les résultats de la
progression technique et indices yade
fait notamment partie des outils qui ont
été développés pour ça je vous remercie
[Applaudissements]
eh bien
donc merci beaucoup pour cette
présentation sur l'élevage qui donne
aussi de belles perspectives
nous allons continuer les présentations
et peut on fera un temps des changes de
questions réponses
à l'issue des trois présentations et
donc on va enchaîner directement avec
les travaux de frédéric âmes et donc de
la méthode idéale voit la montée par
rapport à cette urgence suite est
d'accord que nécessité absolue
d'ailleurs des politiques les petites
qui te demander aujourd'hui 10 de moins
j'ai mis en elle c'est de mettre à
disposition des internautes a donc ce
quator de besoin les consignes en a
besoin mais a suscité des demande si je
vais vous présenter un travail qui m'a
semblé collectif parce que je le
présente
bon je le corps d'homme mais n'y avait
que deux d'un travail de longue haleine
était conduit par un comité scientifique
depuis une quinzaine d'années et qui
sont tous deux les indicateurs de la
vidéaste donc quant à une cession
durabilité des positions dans les
ballons dans sa version 4
si nous sommes aussi dans une continuité
c'est que le travail allait de vie remis
en question sorti en 2000 pour
accompagner studio
c'est donc le des indicateurs pour qui
d'abord pour les ajoulots dessus mais
aussi pour les enseignants
c'était l'objet d'un nouveau leader au
départ et puis maintenant c'était la
fille et les conseillers lequel des deux
conseillers pour accompagner cette
transition alors eh bien en fait il ya
deux méthodes de diagnostic pour analyse
et l école et la fusillade
les analyses à l'aune de la gravité
justement valoir
qu'est ce que la durabilité commencé et
ai pensé juste pour revenir
sauf que c'est que des entraîneurs vont
vous saviez tous mais le rappeler c'est
que ces jeunes 14 en cours d'audition de
l'est devenue la durabilité et à la
durabilité et bien un indicateur ça
correspond on cherche à traduire des
concepteurs de nous dans notre cas c'est
la durabilité qu'est ce que c'est la
durabilité en et maria cruzeiro voilà
qui est donc un indicateur pas sympa si
le jugement sa facilité c'est du ca sert
à prendre les décisions où a été dérobée
et donc et c'est toujours lié notamment
à une interprétation est un indicateur
devrait y avoir généralement une
des repères c'est que sans mauvaise foi
comme le disait eric on est dans les
mains je pouvais vivre moment de danse
ou alors on a un repère qui est fixé
soit par la société soit pas abouti soit
pas donc c'est tout une ds cette
question du référentiel est très
important et elle pose une question
notamment de la construction d'un
construction des médiateurs alors en
2006 vue-là c'est un résumé ce que c'est
que la validation de durabilité
mais c'est aussi au delà d'un d'un cadre
théorique c'est aussi une méthode de
diagnostic et dans sa version 4 la
méthode idéale elle présente cinq se
construit à partir de cinquante trois
indicateurs et qui permet une double
approche d'évaluation qu'on va voir une
approche par les trois dimensions de la
durabilité et nouvelle approche qui est
nouvelle dans cette nouvelle version par
les propriétés de la durabilité
voilà ce que en synthèse ce qu'on
pourrait retenir de cette méthode
alors comme je le disais tout à l'heure
en introduction je ne vais pas
développer tout seul c'était impossible
c'est un travail pluridisciplinaire et
des travaux comme ça ça ne se construit
pas en six mois ça se construit dans la
durée avec des plus des agriculteurs
mais aussi un groupe k qui a évolué dans
le temps et maintenant qui est constitué
d'un certain nombre d'enseignants
chercheurs de chercheurs ou même
d'ingénieurs des des instituts
techniques et avec beaucoup de
participation aussi d'enseignants et
puis on est soutenue par un certain
nombre de on a été soutenue alors le
problème de la durabilité quand on se
pose la question de dévaluer la
durabilité faut déjà définir ce que
c'est que la durabilité et là c'est
toute une discussion puisque certains
disent que c'est un principe normatif
sans norme et que en fait c'est un
construit social et derrière la
durabilité ce sont des valeurs et des
principes sociétaux et que la durabilité
en europe allait pas vu de la même façon
de l'agriculture que celle prévue en
amérique latine ou dans les haies dans
les allées typhoons ya donc on a un
problème quand on parle de durabilité
c'est qu'il faut déjà s'entendre sur un
certain nombre de valeurs et et puis
après c'est ce qui donc dans idea il y a
des valeurs et il y a des qui fondent le
cadre conceptuel et ce cadre conceptuel
ses principes de la durabilité forte
c'est à dire que ça veut dire quoi ça
veut dire qu'on n'a grège rappaz les
tous nos indicateurs pour faire un
indicateur unique
d'abord parce que ça sert à rien pour
comme le pib c'est une agrégation de
tous les indices de d'énormément de de
données mais vous êtes content jeu mais
vous savez pas comment c'est avec le pib
comment l'améliorer ou pas donc déjà
agrégé avoir un indicateur unique ça
sert à rien agriculteurs ça sert
peut-être à la société mais pour
l'action déjà c'est c'est pas utile
par contre le courant de la durabilité
forte c'est aussi un principe c'est
qu'on considère qu' on ne compense pas
une mauvaise durabilité environnement
l'environnement talent par une bonne
durabilité économique et donc
indirectement ça veut dire que
l'agriculteur s'il a une bonne note ou
un bon score sur la durabilité
économique
ça va pas lui compenser sa dégradation
de son environnement donc ça c'est un
principe qui s'appelle le courant de la
durabilité forte le deuxième c'est qu'on
reconnaît les fonctions non marchandes
de l'agriculture et donc c'est courant
de la multifonctionnalité qui sont
portées dans la méthode idéale
troisième principe c'est quand on
considère que la durabilité elle se
pense pas à l'échelle de l'exploitation
et qu'elle se pense à l'échelle du
territoire et des impacts plus globaux
et enfin c'est que la durabilité bien
elle n'est pas construit tout seul
elle contribue à des transformations
sociales de notre société et c'est elle
peut pas se faire tout seul
elle se fait aussi avec le consommateur
et les filières et donc ça c'est ce
qu'on appelle le courant de
l'agroécologie forte donc dans l'idéal
on a embarqué ce cadre conceptuel et
l'agriculture
en fait on la caractérise nos
indicateurs en fait nos indicateurs dont
je vais vous parler ils viennent d'un
choix ils sont pas tombés comme ça d'un
chapeau
ils sortent d'un double raisonnement de
dire que une exploitation agricole
agriculture durable
elle répond à un certain nombre
d'objectifs interne ou externe est aussi
elle est définit par des propriétés qui
caractérise cette durabilité
alors c'est quoi ses objectifs et ses
propriétés on a cinq propriétés et 12
objectifs
les deux objectifs ce sont des objectifs
dits sociaux pour l'agriculteur enfin
des hommes politiques dit pour
l'agriculteur ou les objectifs
autocentré tels que la viabilité
économique c'est le premier objectif
mais sa qualité de vie aussi sa liberté
d'action
donc on a retenu un certain nombre
d'objectifs qui sont ceux ci pour
l'agriculteur et puis il ya des
objectifs qui sont pour la société dont
parlait eric est bien c'est que et bien
évidemment préserver les ressources
naturelles
c'est aussi un objectif quand et un
exploitation agricole durable préserver
ou développer les paysages répond au
défi du changement climatique voilà donc
on a un certain nombre d'objectifs de
nos indicateurs ils doivent caractériser
ces deux objectifs au moins un de ses
objectifs sinon ils ne font pas partie
de la liste et le deuxième chose c'est
que nous nos indicateurs ils ont été
pensés aussi par rapport aux propriétés
de la durabilité qui sont des propriétés
dites émergentes et donc ça veut dire
que en caractérise la durabilité d'une
exploitation agricole à partir de cinq
propriétés l'autonomie mais pas que
l'autonomie alimentaire bien qu'elle ait
été très importante c'est une autonomie
aussi sociale ce que les anglo-saxons
appellent l'empowerment c'est à dire la
capacité par le réalisateur lui-même à
agir donc sa capacité d'action sa
liberté de décision son indépendance aux
oz
donc on regarde l'autonomie dans le haut
d'un plan global on regarde sa capacité
productive dans le temps en bien ou
service on regarde son ancrage
territorial comme ici on peut dire que
l'exploitation est ancrée avec marciac
on regarde sa responsabilité globale
c'est-à-dire cc impact positif ou
négatif
et puis ce sa résilience mais on n'a pas
retenu de mon résilience pour
l'agriculteur parce que ça c'est un
terme encore qui est pas forcément et on
a retenu plus tôt le mot robustesse qui
embarque le concept de flexibilité
d'être habilités et résilience et autour
de ça pour choisir nos indicateurs on a
déroulé la bobine ensemble et qu'est ce
que c'est que la responsabilité globale
qu'est ce que c'est que la robustesse
qu'est ce que c'est que l'ancrage
territorial et on a des bobines et au
plan constitue l ces cinq propriétés et
ça nous a permis au bout on trouve nos
indicateurs on trouve nos cinquante
trois indicateurs et au final
je prends un exemple vous avez la
propriété robustesse vous avez dans le
détail les indicateurs qui caractérise
la propriété robustesse et en les
couleurs ce sont les couleurs qui
donnent à voir
est ce que c'est un indicateur qui
qualifie la dimension agroécologiques le
développement durable est ce que c'est
un indicateur qui qualifie la dimension
économique
ou est ce que c'est un indicateur qui
qualifie qui renvoie à l'encré a plutôt
à la dimension socio territoriales donc
ça ça a été le cadre théorique et même
si on veut maintenant on a nos on a
pensé nos indicateurs mais maintenant
c'est qu'est ce qu'on mesure et comment
le mesure et bien en fait on a articulé
nous 53 indicateurs qui nous permet de
lire une exploitation suivant deux
approches que vous présentez une
approche suivant les trois dimensions
dite classique de l'homme du
développement durable agro écologiques
sociaux territorial et économique et
notre approche suivant les cinq
propriétés alors concrètement ça veut
dire quoi ça
et bien en fait quand on est dans la
proche par les trois dimensions du
développement durable on a nos cinquante
trois indicateurs et on a structuré nos
indicateurs et il y a dans la dimension
agroécologiques cinq composantes la
diversité fonctionnelle on la regarde
avec cinq indicateurs le bouclage des
flux on se pose la question de quel est
le bouclage du flux sur l'exploitation
avec trois indicateurs la sobriété elle
que trois indicateurs et la même chose
pour la performance économique
mais allez sur le long terme et donc on
se pose des questions de
transmissibilité des questions
déficience globale qui prend en compte
la sobriété des intrants et de
l'indépendance de l'exploitation avec à
qui elle vend combien notre fournisseur
est ce qu'elle est indépendance par
rapport aux aides voilà et ça c'est le
cadre de théorique et si on rentre dans
le détail maintenant je vais passer
assez vite mais c'est comment ça
fonctionne et bien pour ça pour la
performance agroécologiques par exemple
c'est une note sur 100 qui est donné
c'est que chaque indicateur est calculé
et puis après il est transformé en un
barème et puis on ça nous permet
d'arriver à une
à une évaluation sur 1 sur une échelle
de 0 à 100 et ça ce qui est intéressant
à voir dans au delà de la note qui peut
faire très scolaire mais en fait elle
est ce qui est très intéressant avec le
système qu'on a à proposer mais qui est
date de depuis l'origine depuis la
première version
c'est qu'en fait il y à des
compensations possible entre composantes
ça veut dire quoi ça veut dire que par
exemple à l'intérieur de la diversité
fonctionnelle vous êtes la faune et à 20
points maximum sur les sens ça veut dire
qu'on reconnaît que la durabilité agrico
logique elle se construit sur avec de la
diversité fonctionnelle avec débouclage
des flux et qu' il ya 20 points qui sont
accordées à la diversité fonctionnelle
donc on ne peut pas avoir le totalité de
la performance agro logique si on n'est
pas d'hiver ce plan fonctionnel mais à
l'intérieur de cette diversité
fonctionnelle il ya cinq indicateurs et
au plan scientifique on est incapable de
dire comment agrégé ces cinq indicateurs
et donc on donne de la flexibilité on
peut avoir 25 points et ça ça permet de
reconnaître qu'il n'ya pas un type
d'agriculture il ya pas une seule
exploitation et donc sa hotte le côté
normatif s'étonne de la compensation
possible puisqu'il ya différentes voies
pour obtenir ses 20 points il ya
différentes poids pour obtenir les la
sobriété et ça c'est la même chose
pardon je vous remets je remette le
c'est la même chose alors remettre
excusez moi donc c'est la même chose
pour la dimension socio territoriale où
on a un système de grille avec 5 4
composantes et de la même façon de la
dimension économique
les cinquante trois indicateurs on
retrouve dans ces cinquante trois
indicateurs 11 indicateurs qui viennent
qualifié ce concept de performance
économique globale
ça c'est la proche par les dimensions
globalement au plan instrumental après
le
pour illustrer sur une ferme et bien on
a la possibilité de sortir une analyse
au niveau de la durabilité globale où
selon les treize composantes et envoie
par exemple le score maximum de la
composante et puis on voit le score
obtenu par l'exploitation enquêter et
donc chaque agriculteur peut lui déjà
voir son diagnostic sont et 0 sa
situation des 0 et quand il va faire le
changement
il aura le résultat deux ans trois ans
après avoir la stabilité de ces
pratiques
dire que évidemment soit on ne veut pas
bouger du jour au lendemain évidemment
l'ensemble de ces indicateurs vont pas
bouger au lendement et c'est pour ça
qu'un diagnostic
ça sert à rien de le faire tous les ans
vaut mieux le faire un pas de temps de 3
4 ans il ya un changement qui est
possible c'est aussi un changement
structurel qui est mis en place et dans
le donc on peut descendre non plus à
l'échelle des composantes mais à
l'échelle de toutes les indicateurs et
vous avez une des sorties
pareil pour les chaque dimension ça
c'est la première lecture et la deuxième
lecture qu'il a des mains l' approche
nouvelle dans la version 4 c'est de dire
eh bien on va faire la même chose mais
on va dire est ce que mon exploitation
elle est ancrée territorialement
est ce qu'elle est responsable
globalement est ce qu'elle est robuste
est ce qu'elle est une capacité de
produire et on a coloré l'écho des
couleurs c'est oui je suçais favorable
ou non c'était pas favorable et ça c'est
une agrégation dit qualitative qui
permet de remonter nos indicateurs
jusqu'à la propriété je donne un exemple
l'autonomie bien là elle se construit à
partir de les indicateurs y en a 3 5 7
yona 10 et laisser des dix indicateurs
ne contribue pas de la même façon à
l'autonomie sur l'exploitation
le orange il a un niveau intermédiaire
cette exploitation alors que le rouge
eh bien on voit que c'est là où
l'exploitation s'il veut gagner en
autonomie
il se pose la question c'est pas la
couleur verte à la fin c'est comment je
fais et ben il a il à cet arbre éclairé
qui lui dit ah tu peux gagner en
autonomie sur tout en améliorant talent
façon dont l'inquiète tu va négocier des
relations commerciales
voilà donc tu as une autonomie qui est
plutôt bonne côté environnemental
mais côté commercial là tu peux tu peux
gagner voilà donc ça c'est comment ce
ces propriétés sont illustrés à partir
d'un arbre éclairé et maintenant pour
faire pour en conclure c'est comment ça
marche
et comment l'utiliser et bien en fait il
ya au départ un calculateur excellent on
va chez les agriculteurs ont rempli
un certain nombre de données c'est entre
deux et trois heures suivant les
systèmes de production 2h06 et système
dit simplifié trois heures si vous êtes
sur une exploitation vous avez beaucoup
de culture et beaucoup d'élevages et
puis vous avez votre calculateur excède
vous sortez tous vos radars que vous ont
été présentés et demain en 2021 c'est ce
qu'on est en train de développer
et bien il y aura là aussi un site web
où vous allez apporter votre calculateur
dans le site web ça tout ça sera mis en
ligne et mis à la disposition de tout le
monde ça sera ouvert et est mis à
disposition gratuitement
puisqu'on est soutenu par le casdar le
mini série culture et puis c'est là
c'est là c'est le principe ddea qu'elles
soient mis à disposition de l'ensemble
des utilisateurs et donc on aura la
possibilité de sortir une analyse
individuelle ou une analyse de groupe
avec 2
l'analyse individuelle et bien c'est
l'ensemble des des figures et des radars
que je vous ai présenté et l'analyse de
groupe au plan statistique
vous aurez un certain nombre déjà de
traitement statistique qui sont prêts
préfet si vous avez une quinzaine
d'exploitations vous est conseillé mais
vous avez plus besoin d'aller sur xl
toutes les statistiques descriptives ça
sera fait automatiquement et vous aurez
aussi un rapport brut de sortie n'ont
commenté
parce qu'on ne naît pas un système
expert on n'est pas la place du
conseiller n'est pas la place de la
culture vous avez le rapport mais on ne
va pas dire ce qu'il faut faire et vous
avez aussi toutes les figures qui vous
seront assorties automatiquement qui
peuvent être utilisés par l'agriculteur
donc ça sera téléchargée automatiquement
et enfin c'est que la méthode idéale
aujourd'hui elle n'est pas disponible
sur le web un téléchargeable parce
qu'elle est encore en phase de test
c'est en 2021 et on a on travaille avec
un certain nombre de partenaires de la
recherche de eaux du bassin rennais 2 et
la société et qui vite équilibre et puis
avec des chants la culture pour
l'accompagnement de j2ee elle a été
immobilisé dans les trophées de
l'agroécologie aussi pour utiliser pour
les
et pour le jury et puis bien sûr le
coeur le coeur initial c'est
l'enseignement technique agricole et
d'enseignement supérieur agronomique il
mobilise beaucoup et avec qui on fait
des tests et qui nous permet d'améliorer
justement et je voulais en terminer là
c'est vraiment j'appuie trop souvent je
crois que j'en ai j'en avais terminé sur
le sur le côté outils et c'était bien
sûr pour d'abord remercier tous les
organisateurs et puis aussi pour vous
remercier à partager et puis à partager
vos réflexions et l'initiative et puis
une petite réflexion c'est de dire que
vous avez vu la messe de dia c'est quand
même un calculateur donc ce qui est
simple comme disait paul valéry c'est
est toujours faut très souvent faux et
ce qui ne l'est pas et inutilisable donc
on essaie d'avoir fait un compromis en
sait quelque chose de trop simples et
quelque chose d'inutile is able et le
fait de passer sur les sites web
enfin l'option téléchargeable ça peut
améliorer justement aussi l' usage mais
je vous remercie beaucoup et bien donc
on va poursuivre avec une dernière
présentation du réseau maraîchage
survivant avec coline qui animatrice de
l'association maraîchage salve en
normandie et qui va présenter une autre
approche de la mesure de la durabilité
pour la filière maraîchage
merci oui donc
bonjour à tous donc je voulais prêts à
commencer par présenter un petit peu
l'association puisque nous on a pas
d'outil on est on n'a pas développé et
on n'est pas un outil de diagnostic de
durabilité
on va essayer
voilà très bien
donc voilà donc nous on est une
association d'une soixantaine de
maraîchers donc répartis sur l'ensemble
de la normandie est un petit peu en ile
de france
donc en fait on a une trentaine de marée
chez nous ça c'est des données 2019 donc
en 2019 à une trentaine de maraîchers
qui était dans le réseau et puis un peu
plus de vingt porteurs de projets donc
aujourd'hui en 2020 on allait porter des
projets qui se sont installés donc on a
de plus en plus de maraîchers et des
nouveaux porteurs de projets qui
arrivent donc en fait le réseau
s'agrandit et pas qu en normandie
parce qu'on a des réseaux msv grand test
qui se crée msv auvergne rhône-alpes qui
arrive aussi à se créer j'en profite
d'ailleurs pour dire que la messe est
grand thèse recrute un animateur donc
avis aux amateurs voilà donc on est deux
on est trois salariés dans cette
association dont deux à plein temps et
une habitants et donc nos actions c'est
là l'organisation de formations
spécifiques sur le maraîchage en sol
vivant mais aussi des visites de fermes
condé dit
enfin qui sont ouvertes à des porteurs
de projets évidemment à des maraîchers
évidemment mais aussi au grand public
parce qu'on fait aussi de la
sensibilisation grand explique donc les
formations si jamais vous êtes
intéressés vous pouvez les retrouver sur
notre site internet donc voilà ça se
présente comme ça et on a la liste de
formations que voilà qui peuvent
intéresser certains porteurs de projet
ont fait également du coup dans nos
actions du suivi de deux fermes et c'est
donc ces collectes de données sur les
fermes nous permettent de faire des de
créer des références
technico-économiques qui se présente
sous la forme de fascicule donc vous
pouvez également la retrouver sur notre
site internet ça fait le portrait de
faire donc ça c'est la première édition
qu'on a réalisé
donc il ya trois ans se tue pas de
bêtise et la deuxième édition donc va
paraître bientôt
et cette édition là elle va convenir les
dianes les récents diagnostic qu'on a
fait avec la collecte de données de
l'année dernière et de ce début d'année
2020 donc pour vous expliquer un petit
peu
nous quand on a voulu faire un
diagnostic de ferme on s'est inspiré de
des outils donc indices yade et il est à
pourquoi on les a pas utilisés parce que
c'était il n'y avait pas forcément tous
les paramétrages pour le maraîchage
inclus dedans donc comme l'a dit eric et
on voulait quelque chose de très très
simple que les maraîchers puisse remplir
enfin un tableau ou une application que
les maraîchers puisse remplir en une
heure maximum une heure et demie et donc
on a voulu synthétiser en fait la
récolte de données
donc ce qui ce qu'on a fait c'est que on
a dû on a créé en fait notre propre
outil qui est un simple tableur excel
donc c'est pas à pas une application
très très complexe mais ça nous a permis
d'avoir exactement les données qu'on
voulait et donc de créer les indicateurs
qui répondait aux objectifs qu'on
voulait montrer
donc en fait les tableurs de données ils
seront remplis par les maraîchers et à
la fin on obtient un diagnostic de ferme
qui ressemble donc à ça c'est donc une
double page de synthèse qu'on a voulu
assez visuel donc on a aussi repris
repris le visuel de des radars que vous
voyez là donc qui seront inspirées d'un
tissage et on en fait on a différentes
catégories de données qui reprennent
quand même beaucoup ce qui a fait 1 10
jan donc comme antoine elle avait
présenté on a ici un une partie de
contexte pédoclimatiques et de
présentation globale de la ferme avec la
surface le nombre du th les personnes
qui travaillent
ensuite on a pensé important d'avoir la
stratégie de donner un petit texte sur
la stratégie qu'avait les maraîchers
donc quelle quelle vision ils ont de
leur ferme parce que si on n'a pas ça on
a du mal à prêt à faire une lecture
constructive de
du de cette fiche diagnostic parce qu'il
ya certains par exemple à certains
maraîchers qui vont très bien qu' on est
très heureux avec 500 euros de salaire
par mois et d'autres pour qui ça va pas
du tout convenir donc si on ne sait pas
dès le départ et qu'on voit qu'il a 500
euros de salaire et que et nous on va se
dire là c'est entre guillemets c'est pas
bien alors que lui ça lui convient très
bien
donc voilà pourquoi on a mis la
stratégie dans la stratégie et les
objectifs dans le diagnostic
ensuite on a des donc les schémas qui
représente tous les données brutes qu'on
a qu'on a récolté donc ici les linges
est le financement donc si l'on fait des
prêts combien ils ont encore à
rembourser des choses comme ça ensuite
vous avez la réparation d'investissement
donc là c'est aussi pour évaluer est ce
qu'ils ont fait un énorme investissement
enfin et non un gros investissement dès
le départ où est-ce qu'ils ont préféré y
aller petit à petit et faire et faire
on va investir de façon graduelle pour
pas aller s'endetter ou faire des choses
comme ça on a tous les données
comptables
évidemment puisque c'est comme ça qu'on
va récupérer des indicateurs économiques
on a aussi accès à une partie de la
fiche sur la commercialisation ce que
nous dans le réseau on est on a suivi
majoritairement donc c'est
majoritairement des micros ferme de
petites surfaces qui font de la vente
directe ultra court et du coup c'est
très important pour eux de réussir la
commercialisation
parce que sans ça pour tout le monde
mais sans une bonne commercialisation on
peut produire tout ce qu'on veut et tout
ce qu'on peut
on n'a pas de chiffre d'affaires si on
vend pas donc c'était important de
l'inclure là dedans on a aussi une
partie sur la gestion des ravageurs et
la gestion de la matière organique dans
les fermes c'est quelque chose qui est
important aussi dans la viabilité de
l'exploitation en maraîchage en apporte
toujours toujours des matières
organiques sur les parcelles
si on en a pas si on n'arrive pas à s'en
procurer ou si elles sont trop chers ça
peut être compliqué donc ça c'est elle
et c'était c'est la représentation des
données brutes et après quand on n'a pas
assez de enfin on n'a pas assez de place
et on veut synthétiser les données qu'on
récolte on fait des indicateurs radars
donc je vais zoomer c'est le truc
voilà donc ça c'est les zones les radars
avec les indicateurs qu'on a choisi de
représenter et donc il y en a il ya
trois types d'indicateurs donc des
indicateurs qui montrent la performance
environnementale
d'autres qui montrent la performance
économique et de qui montre la
performance sociale donc la performance
sociale
on a aussi beaucoup inspiré des idées à
pour créer ces indicateurs de
performance sociale avec des systèmes de
point comme l'a présenté à frédéric est
donc là sur la gauche vous voyez que sur
la droite vous voyez que c'est que des
indicateurs reliés à l'environnement
donc on peut dire ici que le
la zone bleue donc c'est la ferme et la
courbe orange c'est la moyenne des
fermes du groupe qu'on a analysées
donc nous c'est le choix qu'on a fait de
comparer la ferme à la moyenne des gens
qui font un qui pratiquent les mêmes
techniques agricoles et donc cette ferme
là en l'occurrence elle est largement
au-dessus de la moyenne au niveau du
travail du sol
donc voilà elle est aussi très bonne au
niveau couverture du sol il n'ya pas
d'intrants là une bonne diversité sur
nos diversités sur sa ferme et un taux
de matière organique qui est dans la
moyenne
donc en fait on appareils pour les
indicateurs socio économique et donc
quand nous on a choisi par exemple de
mettre le revenu au mètre carré ou alors
le revenu à l'heure qui nous semblaient
être des bons indicateurs en tout cas
représentatifs des fermes qu'on allait
voir
et c'est tout l'enjeu des diagnostics
qu'on l'a réalisé parce que d'en haut
niveau de leurs pratiques
ils peuvent également du coup se
comparer aux autres personnes qui ont
les mêmes pratiques que donc par exemple
s'il se rend compte que sur un des
indicateurs ils sont un petit peu moins
bien que la moyenne il vous dira que
ceux demandés bah tiens pourquoi je suis
pas je suis pas bien ils peuvent aller
voir les collègues données demandées les
informations pour à comment tu as fait
pour ta l'itinéraire pourquoi est-ce que
tu as moins de charges que moi des
choses comme ça donc ça c'est la partie
qui sert à l'agriculteur mais ça sert
aussi notre travail de collecte de
données et de diagnostic à tous les
porteurs de projets qui veulent
s'installer parce qu'en fait c'est
une vision enfin quelque chose qu'on
peut présenter pour montrer que voilà
les fermes en maraîchage solutions elles
sont comme ça elle fonctionne comme ça
il y en a qui réussissent à ce point
d'autres qui réussissent pète un peu
moins ou un peu mieux et ça donne envie
de s'installer en tout cas on espère et
du coup ça leur permet d'affiner leur
projet en se disant aussi aux porteurs
de projet en se disant j'ai j'ai pensé
mon projet comme comme tu es un point t
je vois le diagnostic de quelqu'un à qui
s'est déjà installé depuis trois ans je
vais peut-être améliorer et repenser tel
tel paramètre de mon projet parce que je
me rends compte que c'est très important
et que ça peut faire jouer la balance au
niveau social ou économique ou
environnemental donc ça c'est le
pourquoi on fait cet agnostique et on
s'aperçoit quand même qu'il ya des
limites à ces diagnostics parce que
selon les objectifs qu'on veut montrer
ils vont être différents on a du mal à
être représentatifs par rapport à tous
les fermes convoi il ya des gens qui
font un mythe en maraîchage et d'autres
qui travaillent 70 heures semaine sur le
maraîchage donc ça fait des grosses
différences et ça peut inclure des
billets qu'on a du mal à gérer
parfois c'est difficile aussi de
récolter les données parce que
on a des avis du tort qu'ils vont pas
forcément un suivi hyper précis de leurs
parcelles ou de la quantité d'eau qui
met sur sur leurs micros ferme ou enfin
plein de données qui n'ont pas forcément
parce que ils ne suivent pas donc des
fois c'est compliqué et on a aussi des
fois des incompréhensions dans les
données qu'on demande donc soit il faut
qu'on fasse un fichier qui explique très
bien exactement ce les données qu'on
joue récolter ou alors il faut aller sur
place et le fer avec l'agriculteur lui
demandez donc prendre du temps son temps
à lui mais aussi prendre du de notre
temps à nous et c'est vrai
qu'actuellement on a aussi un manque de
ressources humaines pour faire ce
travail de suivi et de collecte
donc c'est tout l'intérêt des
indicateurs en ligne des outils de
diagnostic en ligne comme un idéal ou
indice yade
et comme me le disait frédéric aussi
l'évaluation elle peut être subjective
en fonction de ba de t&d référence
auquel on compare les indicateurs qu'on
a obtenus donc pour conclure nous on a
quand même réussi avec ses diagnostics a
montré que les maraîchers de notre
réseau ils ont des termes qui sont plus
ou moins c'est toujours à nuancer mais
plus ou moins performantes au niveau
économique au niveau social et au niveau
environnemental et la prochaine étape
qu'on veut montrer notamment au grand
public
c'est de montrer que les légumes en
maraîchage survivants ils sont bons pour
la santé donc on va axer nos recherches
sur la qualité nutritionnelle pour
montrer que voilà le maraîchage
survivants c'est un bon plan si j'ose
dire
voilà merci patron
[Applaudissements]
merci beaucoup merci à tous pour ses
interventions on voit une diversité
d'approchés qui interpellent et qui pose
la question de mais si on veut mieux
suivre les faire mais ce qui a besoin
d'avoir peut-être davantage de cohérence
et de
de l'utiliser plutôt les mêmes outils e
est-ce que je vous invite à réagir
est-ce que selon vous il faudrait
finalement voir normes et la façon dont
pourraient suivre une ferme peut être
prendre des indicateurs normes et que
propose l'europe avec des méthodes à jeu
qu'elle est mais quel est votre ressenti
par rapport à cette nécessité peut-être
d'une immense d'uniformiser le suivi de
résultats des fermes de manière à
pouvoir mieux comparer peut-être les
ferment les unes les autres ou voilà
eric vas-y que je vais commencer
moi dès qu'on me propose d'uniformiser
des méthodes uniformiser la pensée je
commence à avoir peur je me dis quand
même que la richesse elle est dans la
dans l'émulation qui peut y avoir entre
nous dans le respect qu'il peut y avoir
entre nous parce que j'apprécie le
travail qu'a fait colline à son niveau
et puis j'apprécie le dialogue qui est
possible avec frédéric par exemple c'est
ça qui est intéressant parce que ça nous
tire les zones les autres vers le haut
donc moi l'idée d'uniformiser je vais
vous raconter une anecdote en 2015 saha
dans mon souvenir c'est à peu près à
cette période là j'ai participé à un
programme de recherche 1ère mt qui
s'appelait héritage je sais pas si tu as
connu le rmt héritage je suis allé aux
deux premières réunions la première
réunion nous a expliqué qu'on a les
recenser tous les indicateurs qui existe
est bon j'ai mis l'étude comparative
qu'on avait fait étude mondiale et c'est
qu'on avait faits s'étant auparavant on
m'a dit non non on va tout reprendre à
zéro
bon d'accord je garde l'étude et
là où j'ai vraiment vraiment eu peur
c'est quand
et j'ai quitté le rmt ces cantons ils
ont commencé à expliquer qu'ils allaient
faire des indicateurs d'évaluation des
indicateurs de résultats ce jour là je
me suis dit qu'il était devenu
complètement idiot et que sous prétexte
de vouloir uniformiser on n'allait nulle
part et que c'était une machine et j'ai
peur de ces machines qui veulent
uniformiser aujourd'hui ce sont des
machines à perdre ce sont des machines à
nous tirer vers le bas ce sont des
machines qui servent à lisser les choses
plutôt que de favoriser le progrès
je viens merci eric cette question elle
et elle est constante et permanente
c'est-à-dire de notamment dans la
recherche mais pour tout le monde de
savoir quel est le bon outil et c'est
quand il y en a trop on s'y perd moi
j'aurais le même avis c'est à dire que
gros gros danger à vouloir une seule
méthode
pourquoi d'abord pour moi le juge de
paix ce serait l'agriculteur est donc
c'est lui qui au final donc la
difficulté c'est que l'agriculteur
lui-même il va pas se faire 4-4 méthodes
de diagnostic cinq méthodes parce que
déjà il connaît pas forcément mais
néanmoins ses taux c'est au conseiller
développement où c'est à des structures
qui l'accompagnent d'avoir leur propre
avis sur les méthodes et de lui
présenter la méthode la plus adaptée à
sa problématique est donc un électeur il
a des objectifs et les méthodes renvoie
pas toutes au même objectif
donc c'est impossible qu'une méthode
soit pertinente pour tous les objectifs
je prends un exemple
en parlant de ce que je connais mieux
ses idées à idées à vous fait une
analyse globale mais elle va pas vous
permettre de pouvoir après passé de du
constat à l'action parce qu'elle n'est
pas assez fine c'est une approche
globale à l'exploitation donc quand il
va falloir revenir à la parcelle quand
il va falloir se poser la question de
bien finalement comment je fais qu'elles
sont bons effets de levier il va falloir
aller chercher une autre méthode
d'indicateurs qui elle sera
complémentaire on ira chercher le bilan
e.on irak rentrait plus dans le détail
avec des méthodes qui se rendront plus
on est on est on a besoin d'avoir des
échelles d'indicateurs ou des échecs ou
des méthodes qui ont des niveaux
d'analysé du finesse en fonction
justement des objectifs qu'on se donne
la méthode idéale c'est pas donné un
objectif de faire une évaluation à la
parcelle donc la pratique pouvait avoir
des pratiques complètement dégradée sur
une parcelle
alors évidemment on va vous dire balle à
lui sur cette parcelle mais dans la
globalité ça passe c'est cohérent et
donc
donc je dirais que vouloir harmoniser et
prendre une seule méthode qui répondrait
à tous c'est impossible et c'est
dangereux parce que de toute façon ça
serait une méthode corps et pas
cinquante et un indicateur mais quand on
aurait 300 c'est-à-dire à l'échelle de
l'exploitation à l'échelle de la
parcelle pour tous les objectifs et donc
c'est compliqué par contre il ya un
besoin quand même d'avoir des repères et
c'est à dire que chaque méthode elle
doit pouvoir quand on utilise des
indicateurs l'agriculteur comme le
conseiller doit pouvoir savoir quand
c'est le même indicateur
finalement qu'est-ce qui est la bonne
valeur ou la valeur qui n'est pas je
prends un exemple tout m le b e ça on ne
sait pas ce que c'est qu'un bonhomme et
eux aussi
enfin par contre on sait ce que c'est
qu'un pouvoir d'achat on sait ce que
c'est que le smic
et quand on revient comparé le revenu
des agriculteurs un smic s'y dégage pas
un smic on peut se poser la question de
sa viabilité outre de la viabilité de la
culture par rapport aux autres métiers
quoi donc on a besoin d'avoir des
repères et pour chaque indicateur un irt
une valeur de 10 ça veut rien ça veut
rien dire mais ça veut tout dire si on
est 10 en viticulture indices
indicateurs et ftc indicateurs de
fréquence de traitement si on a dix dans
une filière on consomme beaucoup c'est
pas la même chose que si on est en
grandes cultures et donc les ses repères
là pour les indicateurs on a besoin de
les rendre transparents et on a besoin
de les connaître
voilà et bien et puis après à chaque
méthode utiliser ces indicateurs
on le sait une première analyse donc oui
pour maintenir la diversité et en
fonction des objectifs très bien est ce
qu'il ya des questions
dans la salle e
sur le sujet n'hésitez pas à réagir le
maire présentait bien valorisé c'est
quand même difficile j'ai quand même bon
gp aux farines dernier comparé aux
évoqué l'idée de poser vécu pour les
services qu'ils apportaient à
l'environnement et la société
j'approuve votre réaction aux autres
une fois vouloir entrer dans un japon
2000 consentent d'autre part il ya cette
nécessité
furent encore fait trop chaud
qui apparaît de récupérer l'agriculture
le service qu'ils apportent à
l'environnement et la société
et ça c'est bien vrai
le jour précédent carole à 10 ans qui
après celui est donc au prix du mondial
mais par contre l'agriculture
vous serez rémunéré par le sexe importés
et est ce que ce genre de tir assez ma
question pourquoi avoir cet intérêt est
ce que je peux est ce que l'on est en
droit de le souhaiter ou le crâne je
sais je sais pas c'est
voilà c'est une très bonne question je
vais y répondre de manière un peu
compliqué c'est la poule et l'oeuf
parce que pour rémunérer des pse alors
évidemment vous imaginez bien que c'est
la puissance publique qui va dire à
partir de telles dimensions de tels
résultats
le pse enfin va être rémunéré à tel
degré machin etc
sauf qu'il faut les mesurer avancé pse
pour que l'on puisse offrir une vision
de l'agriculture qui offre ses services
écosystémiques
il faut qu'on ait cette vision c'est
quoi un services écosystémiques et
quelles sont les pratiques qui
permettent de rendre ces services
écosystémiques
et bien si vous ne mesurez pas vous
n'allez pas pouvoir définir le niveau de
paiement de vos pse donc c'est pour ça
que je vous dise et la poule et l'oeuf
et je pense qu'il faut mesurer d'abord
on essaye d'avoir une démarche
scientifique est pas une démarche qui
soit politique est basée sur une
idéologie qui dit embêté si vous faites
comme ça alors à ce moment là c'est bien
mais si vous faites comme ça c'est mal
il ya je voulais juste dire quelque
chose par rapport à la présentation de
frédéric pour que vous compreniez de là
une différence quand même assez
fondamentale entre nos travaux
frédéric il a été obligé de passer par
la définition de de la durabilité pas
indiciels indiciels il vous dira bilan
humique vous stocker du carbone vous des
stocker du carbone vous couvrez le sol
at-elle pourcentage vous avez tel type
de résultat vous avez tel bilan azote
voilà parce que c'est basé sur la
recherche scientifique sur des équations
qui sont connus qui sont publiées etc
voilà ça c'est c'est la différence là
dedans eh ben il faut regarder ces
résultats et ensuite corréler les
différents indicateurs pour comprendre
comment se crée un services
écosystémiques et comment on peut le
rémunérer je vais conclure autrement
mais un autre débat qui est presque une
réponse à la question mais avant même de
rémunérer l'environnement il ya un vrai
travail qui est liée à la mesure
notamment des résultats qu'on fait mais
de rémunération de la base du travail
agricole aussi alimentaire on est bien
d'accord là dessus on a
une petite centaine de personnes qui
nous suivent en direct sur youtube et on
a des questions sur le chat est une
question qui va un peu dans ce sens qu i
et ii
de fabien et karine qui est pour
démarrer une transition
une transition écologique est ce qu'il
faudrait pas avoir un niveau 2
identifier un point seuil à partir
duquel on va pouvoir vraiment gagner et
faire la transition est donc identifié 1
le moment où ça va vous la question
voilà quel est le point de rupture pour
que l'éleveur se rend compte du cas à
faire la transition
et donc est ce qui est des espèces de
seuil de du kif à atteindre que l'acteur
pourrait se représenter
on s'est peut-être c'était plutôt sur
l'élevage donc je vais pour apprendre à
fabien et karine connaissent bien ce
débat en l'occurrence je pense
identifier ces chi le le le
comment dire malheureusement aujourd'hui
ce seuil ce seuil en france de se poser
la question de démarrer ou pas la
transition il se pose naturellement pas
pour toutes les fermes mais
malheureusement est dans une situation
agricole aujourd'hui en france ou dans
trop de cas cette situation elle démarre
parce que ça ne va plus du tout
économiquement la plupart du temps je
veux pas dire que c'est la moitié du
travail qu'on fait la vache heureuse et
on en est pas loin je pense ou le seul
il arrive naturellement à cause de ça on
se pose pas la question de changer ou
pas on n'a plus le choix qu'on en est
arrivé là malheureusement je compléterai
avec le regard que peut avoir lieu à des
sur les 1300 agriculteurs qui sont
abonnés gratuitement encore une fois
indices yade
qu'est ce que on observe et ben le
l'élément déclencheur de la transition
alors je parle pas de seuil je préfère
parler d'élément déclencheur
eh bien c'est la crise des sols voilà
vous regardez ce qu'ils vont changer de
pratiques qui vont passer en semis
direct par exemple et qui sont en semis
direct depuis un très court laps de
temps
et bien vous allez voir les taux de
matière organique ils sont désastreuses
tant se dit mais si les ssd ça doit être
bien non quand c'est tout récent la
transition c'est que ils sont rentrés
dans le mur et c'est la crise des sols
qui a eu raison de leurs de leurs
pratiques anciennes
je voulais dire aussi que je pense que
il faut pas forcément se fixer un seuil
parce que tout progrès est bon à prendre
en fait donc plus on fait enfin plus on
s'oriente dans l'évolution vers le mieux
et mieux c'est donc bon effectivement
c'est bien d'avoir un objectif donc un
peu entre guillemets un seuil mais d'un
côté tout progrès est bon à prendre pour
moi la crise économique la crise des
sols et la envie d'y aller est-ce qu'il
ya d'autres questions allez-y
mise à disposition doublement content le
collège ou les orienter dans la bonne
voie
sous forme de vidéos via vers d'autres
productions et maraîchage sol vivant
alors oui bah oui bon effectivement il
ya des vidéos mais ça c'est plutôt pour
savoir vers où aller comment faire mais
les fiches techniques c'est vraiment
pour avoir un exemple concret des fermes
qui qui réussissent en fait part après
tout le monde n'est pas un niveau
exceptionnel mais tout le monde y va et
tout le monde fait des progrès et donc
oui les fiches
elles sont accessibles bas dans le
plastique hull dont j'ai parlé tout à
l'heure
et donc on va continuer ce travail là
pour pouvoir sortir d'autres fascicule
est montré d'autres fermes et montrer
qu'il y en a de plus en plus qui
arrivent et donc pourquoi pas d'autres
et pourquoi pas vous et pourquoi pas
est ce que dans les études d'art là il
ya des mises à disposition
on dit la même chose tous les quatre
c'est que ce ne sont pas des systèmes
experts c'est pas parce qu'on vous a
sorti une fiche avec des résultats qu'on
vous dit voilà il faut faire comme si
comme si comme ci est comme ça non il ya
deux experts l'agriculteur et puis le
conseiller
celui qui va lui apporter une formation
celui qui va l'accompagner celui qui va
le suivre lors ces verres de thé
reproduction cmr maréchal soit de vivant
c'est d'autre voilà parce que pourquoi
c'est pas des systèmes experts parce que
la complexité de l'analyse des résultats
et l
aymeric qu'il faut aller sur le terrain
voir à un moment et on peut pas vous
faire une bibliothèque ce abrupto en
fonction de ce qu'on a vu de votre ferme
en fonction des résultats
ray allen ou jamais
les quelque 60 est reconnaissable des
cotations vous suivez comme d'habitude
jusqu'au bout de vernier ge exploite à
fond les différences je ne peux parler
que pour idea pour idea donc la
difficulté jeu par exemple sur la
version 4 qui est développé dans lequel
on est encore en phase de développement
on a un une connaissance de 250 à 300
exploitations
on en avait à peu près 1000 sur la
version 3 la version 2 mais le problème
c'est qu'on n'a pas aujourd'hui jeudi en
une petite équipe de recherche nos
soutiens sont très faibles vont pour x
raisons c'est pas l'objet du débat
et voilà et donc il n'y a pas eu de
stockage de données et il n'y a pas eu
d'équipé rennes qui a permis à maintenir
si une base de données est donc le vrai
débat et vous le soulever je reprendrai
après c'est comment on mutualisent des
données et on les rend pérenne dans la
durée pour qu'il puisse y avoir des
données environnementales d'indicateurs
parce qu'aujourd'hui les données de
statistique du mystère et culture sont
des données économiques surtout des
données structurelles
il n'y a pas de données repères qui
peuvent permettre de pouvoir avoir des
comparaisons qui donne du sens
je veux dire après régionales ou
nationales et nous une d un des enjeux
c'est de rendre libre ça si tout le
monde se déclare et fait son diagnostic
idéal toutes les données moyennes seront
disponibles mais ça c'est le temps du
temps voilà
salami autres explications qui n'ont
j'avais fait ce travail là qui sont
rejeté le foot façon très aguerris aux
canaux navigables qui tente et que les
chagos natation du tournoi face
aujourd'hui entre l'est pas pour encoder
vous connaissez tous nous connaissons
tous l'extraordinaire diversité du
nominé est écarté en somme des
exploitations françaises
la france est un pays extraordinaire
pour ça et donc galilée des comparaisons
qui sont crasseux parler de la
viticulture parler du maraîchage
l'arboriculture base etc etc
mais c'est presse infinités de type
d'exploitation rang comme poste très
difficile de juger d'apprécier de façon
on n'en dira pertinents la l'ensemble
des critères de durabilité et c'est que
vous avez voté chacun regarde votre
façon mai puis des santé de nos
exportations qui sont aujourd'hui vers
dans la nature si j'ose dire en france
et pour qui la leur aviez vraiment
aujourd'hui
l'avenir est posé c'est sur nous pour
répondre à prendre un précieux indice
yade on est à peu près à 1450 abonnés
voilà il sur la version 4
on a des des statistiques sur à peu près
450 ferme
donc on est à peu près dans les mêmes
eaux qui dérape mais pour répondre à
votre question
alors il ya deux façons d'y répondre une
qui est spontané généreuse je vais dire
écoutez
messieurs et mesdames les agriculteurs
les maraîchers les viticulteurs indices
yade c'est ww points 1,10 yade point fr
écoutez on va peut-être en gagner 10 de
plus avec une un appel comme ça là où ça
changera c'est quand l'europe où le
gouvernement français actuel nous fera
le coût de la taxe carbone parce que ça
je vous rassure c'est écrit c'est écrit
c'est une question d'années on aura la
taxe carbone on passe notre temps à
liadé à dire aux agriculteurs
venez venez calculer votre bilan humique
venez faire un point zéro venez montrer
à tout le monde que vous stockez du
carbone et comme vous montrerez que vous
stockez du carbone vous pourrez
prétendre ensuite non pas au plan de
services écosystémiques
mais à tout le moins de dire vous avez
vous mettez une taxe carbone punitive
alors que moi je stocke du carbone et
donc j'ai pas à payer votre taxe parce
que au contraire c - qui fait le boulot
mais c'est maintenant que les
agriculteurs doivent prendre conscience
de ça après quand on aura la taxe et qui
viendront et qui diront un non plus
regarder les jeux mesure et d'ailleurs
j'ai un outil qui s'appelle indiciels
qui me permet de mesurer que ces
messieurs il sera trop tard
on a besoin aujourd'hui de montrer la
puissance publique si elles décident
d'une taxe carbone qu'il y à des
agriculteurs qui stocke du carbone alors
par pitié venez faire ce calcul
venez le montrer venez nous aider
ensuite apporter votre parole parce que
l'intérêt aussi de ses outils c'est
d'avoir de consolider des métadonnées
des métadonnées voilà c'est ça qui est
intéressant
une question leur temps bien encore mal
la solution avec plaisir
gst
courir a ajouté lee 14 parle encore à la
responsable
en fait la loi
s'allier au regard des lois des décrets
avec les sharks ont remporté deux emmy
2009 sera hélas aujourd'hui
l'opportunité pierre paul renders séparé
fin parce qu'un crédit cas donc là qu'on
va aller vers cet impôt savoir qu'il ya
deux comptabilités une zone bien plus
pleinement
est ce qu'aujourd'hui permirent de la
collecte et les mêmes goûts les rapports
sino portabilité la mondiale sur ces
quartiers là on fait aussi on a la
chance d'avoir avec wasquehal et il ya
des tournages
écoutez on fait ce travail avec toute la
perfection peut-être qu'il suppose mais
je vous ai montré tout à l'heure parmi
des fiches qui sont dans la page des
résultats il ya une fille qui s'appelle
bilan carbone et qui fait de l'analyse
de votre bilan carbone de votre stockage
dans les sols dans les arbres et qui
fait un solde entre les émissions de ges
et ce stockage ou ce déstockage
d'ailleurs de carbone dans les sols
oui ça existe et ses calculs et on
tonnes équivalent co2 il n'y a pas de
problème donc on fait ça maintenant oui
la dynamique en france pour aller vers
une rémunération de la tonne carbone
pour les agriculteurs
dès qu'on arrivera à la trouver on se
consacre au chra cette dynamique et on
apportera toutes nos compétences pour
l'aider et l'encourager
votre question très concret sur idea en
fait nous on n'a pas une honte on
calcule les émissions de carbone bilan
net c'est à dire que l'indicateur
calculé
ils vous donnent les émissions - le
stockage donc c'est un solde vous n'avez
pas le n'avait pas le
le détail il ya le détail possible dans
les formules mais en tout cas c'est un
seul donc les émissions - le stockage
dans les racines ou dans le par le sol
et puis après c'est une valeur en tonnes
équivalent co2 qui est sorti en
émissions ont dit la même chose
je crois qu'on s'est mis dans une
posture où on est prêt à ce débat là il
faut que ce débat là soit portée
maintenant pour qu'on puisse
l'accompagner
6
il ya une question qui me vient à
l'esprit qui est autour de
l'enseignement agricole puisqu'il des as
a été conçue aussi pour la partie
enseignement agricole
quelle est la place des indicateurs de
résultats le durabilité dans
l'enseignement agricole et comment
est-ce que ça va interagir justement
avec le monde agricole avec les
agriculteurs directement alors là en
fait la réponse est très direct et très
clair
la méthode idéale a été conçu la
première version est sortie en 2000 elle
a été demandée par le ministère à la
culture par la direction générale de
l'enseignement et de la recherche
en 96 et c'est une équipe à laquelle
j'ai contribué mais c'était surtout
coordonnée par lionel vilain avec et
c'était de pouvoir être une méthode qui
rend compte de ce que c'est que la
durabilité dans l'enseignement dont sept
au départ elle se voulait pédagogique
elle a été développée pour le conte de
l'enseignement à l'école aujourd'hui
dans sa version 4 est bien dans le monde
projet de recherche action
l'enseignement technique et agricole est
complètement associés
puisqu'il le test de deux façons il
était sur les exploitations agricoles
des lycées il ya une vingtaine d' équipe
de lycée qui l'attestent à la fois sur
les exportations de ses directeurs
d'exploitation écoles et puis c'est des
enseignants des équipes pédagogiques qui
le terreau est est en pluridisciplinaire
c'est à dire il
ils testent la capacité renouvelée avec
la proche par les propriétés a enseigné
la durabilité d'une autre façon que par
les trois dimensions du développement
durable mais de faire sens pour les
agriculteurs pour les pour les pour les
élèves
est ce que on peut enseigner la
durabilité parle parle en laqué d'entrée
l'autonomie par la clé d'entrée de la
responsabilité dont il ya une vraie
aujourd'hui question qui est posée à
l'enseignement agricole en test et on
aura les résultats mais en tout cas
l'objectif du mystère la culture est
très claire il l'a mis dans les
référentiels bts bac pro et bepa 2 b
pardon bepa brevet professionnel
ils sont environ fureur en ciel
homologué du miss agriculture axe et
puis les principaux comme étant une des
méthodes à enseigner ou à mobiliser pour
aller faire le stage en exploitation
voilà mobilisés de façon en plus
interdisciplinaire donc ça c'est ça
continue à être un peu le coeur de la
méthode pour le compte de l'enseignement
technique agricole et après les faire
remonter
finalement pour pouvoir avoir accès
peut-être aux résultats qui ont été
mesurées par les élèves sur le terrain
voilà tout l'objectif bien sûr c'est à
terme c'est de pouvoir avoir cette base
de données nous avec le site web en
dessous est développée c'est de créer
des références qui soit disponible pour
tout le monde et qui pourront pouvoir
enrichir qui s'enrichiront à chaque fois
que 1 1 stagiaire à un agriculteur en
fait un enseignant avec ses élèves
incorpora le diagnostic dans le site qui
sera qui sera cumulatif et ça sera de la
donner partager anonymisées bien sûr
avec tout le processus nous n'avons pas
encore pensé à ce processus il n'est pas
encore ouvert mais il faut qu'on y pense
de rendre complètement anonymes et les
données pour que bien sûr il y ait de la
protection des données individuelles qui
serait qu'ils soient respectés eh bien
merci c'est très clair et encore des
questions
on avait un flicage texte est pas
évident à utiliser principalement sur la
partie de l'ue se rendra chez gucci dans
la comptabilité
bon eh
dans le comtat d'un autre ça change bien
encore les goûts sont différents et ça
voilà c'est pour moi ça change
ce qui est moins évident
pas le sien
je viendrai que sa monture
vous savez où et surtout pas surtout pas
parce que indices yade c'est un système
qui est une plateforme internet
donc on est soumis à l'air gpd à la cnil
etc
on a des contraintes considérables donc
la protection des données personnelles
fait qu' il ya une décorrélation dans
notre système qui est totale entre les
données personnelles
c'est à dire le nom prénom l'adresse le
téléphone le mail etc et les indicateurs
donc il nous est impossible de lancer
des alertes en revanche dans les
indicateurs il ya un indicateur de
dépendance aux aides
voilà c'est la seule chose qu'on peut
offrir après conçoit des lanceurs
d'alerté auprès de la puissance publique
ou des banquiers ou etc
je pense que le banquier lui tombera
dessus avant nous et au niveau de la
comptabilité et la question va peut-être
collègues
je vais juste confirmé qu'en fin
effectivement moi j'ai aussi fait le
travail de diagnostic en fin de collecte
de données et d'essayer de formaliser
les indicateurs de façon correcte et
donc en de se dépatouiller un peu avec
la comptabilité par exemple et je pense
que
c'est une très bonne idée de faire
participer les étudiants à ce dispositif
mais il faut les former en fait
correctement avant avant de voir les
laisser partir faire le diagnostic
je comprends votre aversion à la
comptabilité
parce que mais on y est tous passés et
et à mais c'est récurrent cette façon
c'est récurrent chez tout le monde et
chez les agriculteurs c'est pour ça
qu'ils beaucoup il le confie pour des
questions de temps à un centre de
gestion et donc quand vous allez chez
les agriculteurs
une façon j'ai tous les chiffres déjà le
centre de gestion s'en occupe donc moins
les diagnostics la dimension économique
elle m'intéresse pas trop c'est plutôt
la dimension sociale à la dimension
écologique d'un idéal pour venir on a
deux indicateurs ou aux indicateurs et
en fait on a besoin de maintenant 13
variable pas plus ou 14 cambon analyse
différemment quoi on a calé et les la
difficulté elle vient pas des méthodes
de diagnostic elle vient dé la
comptabilité puisqu'en fait suivant les
centres de gestion
il ne n'ont pas les mêmes méthodes de
lecture de la comptabilité parce que
vous pouvez placer les aides
par exemple dans la valeur ajoutée ou
pad ou dans ou hors valeur ajoutée dont
vous avez des centres de gestion
différents et ce qui quand vous allez
chez un agriculteur il n'a pas le même
document que donc il sait pas normés
donc c'est compliqué quand on est
étudiant de s'y retrouver dans des
comptabilités qui sont différentes parce
que ya pas la comptabilité fiscale n'est
pas la comptabilité des sévères qui
retraite l'information est souvent vous
avez pas vous prenez pas la comptabilité
fiscale parce qu'elle n'est pas assez
détaillée donc enfin je rentre dans les
détails
donc ça c'est et puis en plus je sais la
version 2d étudiante classique à la
comptabilité
et comme tout le monde j suis passé et
par contre cette question de la dépense
en oz nous dans idées à elle existe des
2000 et idée a été un lanceur dallaire
sur certains indicateurs
parce qu en 2000 je veux dire personne
ne pouvait se poser la question de est
ce que les aides vont baisser ou est-ce
que des aides peuvent être supprimés
quand les agriculteurs ont vu li chn
supprimés dans certaines zones du jour
au lendemain vous dire que ça a fait
quand même mal à certains systèmes
l'indemnité compensatoire de handicap
naturel où il y en a conquis l'an
l'huile à quillan lui à nouveau wick et
et qui sont devenus et l'egypte et
d'autres qui est hors une phase de
transition en trois ans ou si vous
n'avez plus droit à ça finalement ça
peut tomber effectivement le fait de ne
plus avoir dead et donc d'avoir un
indicateur
qui a été mis en avant pour lire la
transmissibilité la viabilité économique
plusieurs mais bon pourquoi penser la
viabilité économique avec un indicateur
de dépendance aux aides
l'aide est là elle n'allait pas éternel
et effectivement avec le braille site
là il y avait il ya 20% de budget
communautaire en moins et la pac faut
s'attendre à une réduction forte des
aides
est ce que ça sera le premier pilier le
2e pilier ça c'est de la politique ça en
cours de discussion mais il faut
s'attendre encore à ce que ça
malheureusement la pac soit baisse de
chez les agriculteurs donc la dépense en
oz va être encore plus forte pour les
systèmes aujourd'hui qu'ils n'ont pas
qui ne sont pas diversifié dans leurs
productions qui ne sont pas diversifié
donc ça on le lit dans la dimension
économique idéal c'est à dire que on l'a
on a cette lecture l'a bien et je n'ai
pas d'autres questions dans le chat de
visiblement il y en a pas dans la salle
donc c'est parfait ça va permettre de
clore ce grand débat est ce que vous
avez peut-être une dernière chose à dire
chaque intervenant une phrase clé sur
votre envie je voulais juste rajouter
que par rapport aux aides
nous on a des actes dont je parle pour
le maraîchage parce que c'est de ça que
dont je me suis occupé il ya des
exemples de ferme qui n'ont pas fait
appel aux aides et qui fonctionne très
bien et donc le fait de mettre les
diagnostics à disposition et de montrer
des exemples de ferme pionnière et bah
ça permet de montrer qu'on peut s'en
sortir sans aide et donc que l'on peut
aussi aller vers l'évolution évoluer
vers la réduction de ces aides est
limité cette dépendance je pense
de vrais
oui oui oui non mais totalement tout ne
parle pas du même point de départ et
c'est pour ça tout à l'heure je parlais
de qu'on représente aussi le fait que ba
est ce qu'on a fait est ce que les
marchés ont fait un prêt ou pas c'est un
des indicateurs qui permet de montrer
cette différence au niveau du capital de
départ à dire bah oui moi je pars avec
tu déjà propriétaire de mon terrain
c'est plus facile que quand je dois le
louer ou quand j'achète
voilà d'où l'importance du travail de
progression d'améliorations techniques
de la ferme pour tant qu'il ya encore
des aides
lorsqu'on est choisi de les prendre
quand il choisit de ne pas les prendre
ou plutôt dans le cas où les aides ont
été prises qui est la majorité des
fermes en france aujourd'hui la priorité
reste tout de même le travail de
progression technique en mesurant la
sensibilité à dépendance aux aides et se
rendre compte de l'amélioration qu'on a
été capable de faire pour que le jour où
il ya plus des 10 à moins d' aide ou au
pire s'il ya plus d aide tant mieux mais
j'y crois pas que le jour il y en a plus
et bien on est déjà le plan de bataille
qui souhaitent appli on sache déjà où on
va que le jour y'a plus rien tout est
coupé pour xp y raison d'ailleurs
qu'elle soit politique économique
scientifique peu importe on soit pas
surpris en soit capable de s'en sortir
mais pour ça il faut que ce travail
technique de progression est démesuré
quantifier établi le mot de conclusion
que je voudrais apporter c'est on n'a
très majoritairement parler de la
dimension individuelle de l'évaluation
d'une ferme à travers des indicateurs de
résultats mais moi je vais conclure sur
la dimension collective
on travaille avec des groupes
d'agriculteurs cd j2ee ou quelle que
soit la structure associative
qu'importe mais lorsqu ensemble ils font
ce travail sur indices yade indices yade
est non seulement un outil qui permet
d'avoir des indicateurs de résultat mais
ça devient aussi
un outil de management de groupe et la
dimension et on le voit très bien avec
l'agroécologie la dimension collective
du partage de connaissances c'est une de
ces caricatures aliciens c'est c'est ce
que l'on fait et bien elle est
fondamentale elle est très importante et
a uniquement quand on regarde les uns
les autres par rapport on se compare
avec nos résultats etc
mais c'est aussi quand il renseigne le
questionnaire qu'ils se regardent les
uns les autres en disant ton couvert
végétal d'amis combien d'espèces ou
canalité son roman est ce qu'il a bien
levé est-ce qu'il était beau est-ce que
voilà les questions fusionne le partage
de connaissances s'enrichit et ça c'est
l'autre dimension qui est peut-être
moins attendu des indicateurs de
résultats mais cette dimension
managériale
elle est à la fois importante et elle
apporte beaucoup de convivialité et de
partage entre les agriculteurs
frédéric tu le conclure je peux conclure
d'abord je rejoins complètement eric sur
cette question de l' usage de l'outil il
a autant de sens et
peut-être même plus de sens dans ce
qu'on n'a pas gelé démarche de groupe
parce qu'il ya un vrai échange et que
l'outil faits révélés des questions
effet peut faire poser des questions à
des agriculteurs qui sont dans la qui se
connaissent mais qui se disent ah mais
toi comment tu as réussi à faire ça on
le voit on le voit vraiment c'est les
démarches de groupe avec ces outils là
ça fait parler moi je voudrais juste
pour conclure d'abord remercier encore
remercier mais c'est en toute franchise
pourquoi parce que pour vous dire que
d'abord quand j'ai présenté idéal je
voudrais présenter au nom du collectif
mais c'est surtout c'est que le groupe
idéal il est proche de vos réseaux il a
toujours été proche de ce qu'on appelle
l'agriculture dites non conventionnelles
et d'agriculture tels que vous vous êtes
dans la salle des gens qui pensaient la
façon un peu différente de voir
l'agriculture où son développement et
donc on est complètement prêt ou de à
travailler avec vous après dans quel
sens bien sûr mettre à disposition la
méthode tant qu'elle n'est pas encore
finalisé après vous en ferez ce que vous
voudrez et que nous fassions la paire
tiendra à personne mais c'est que c'est
un on a toujours progressé nous en
allant chercher et ben des groupes qui
se pose est le genre de question et
c'est vous en étant aujourd'hui à
marssac vous vous posez choses en
question et c'est un grand plaisir
d'être là et bien merci beaucoup
bravo et bien ça y est l'heure peut-être
dû poussera pire je ne crois pas ce soir
je sais pas qu'est ce qui était prévu
par l'organisation mais en tout cas ça
va être certainement l'heure d'aller
boire un beau coup après cette journée
très chaude à marciac
un grand merci à tous ceux qui nous
suivent en ligne également
avouez puis une très bonne soirée et
demain je vais vous présenter quand même
avant de quitter le programme avec
matinée
avec une master class qu'il reste encore
quelques places autour du pâturage
tournant dynamique pour les éleveurs des
conférences sur les arbres fourrager par
jérôme goust une conférence sur l'oeuf
agroforestier donc les conférences
commencent demain à 10h30 et une balade
une balade avec marceau bourdarias et
alain canet sur l' architecture des
arbres rendez vous ici même à la ferme
de refaire à 10 heures voilà allez bonne
soirée

Partager sur :