Logo MSV Normandie officiel.png

Ferme des Annélides

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher

ITK Maraîchage Sol Vivant
Julien Lachaise, Anne-Lise Légaré
MSV Normandie Eure (département) Maraîchage

Julien Lachaise.jpgFerme des Annélides - Vue d'ensemble de la ferme.jpg


Julien Lachaise et Anne-Lise Légaré s'installent en 2021 sur la Ferme des Annélides. Ils ont créé une ferme maraîchère biologique en utilisant les principes du maraîchage sur sol vivant et de la permaculture. Leur approche permet de se passer de tout intrant chimique et du travail du sol. A l’image des forêts, le sol est toujours couvert, ainsi ils préservent la biodiversité du sol, son humidité et empêchent son érosion tout en améliorant sa fertilité. L’activité maraîchère se fait sur 2,3 hectares avec 5000m² de cultures de plein champ et 1200m² de serres.


Objectifs à l'installation

Les objectifs à l'installation sont de pouvoir dégager un revenu rapidement au bout de la deuxième année, développer la clientèle et bien s'insérer dans le tissu social local. L'objectif est aussi de réaliser les travaux d'installation type irrigation et montage de serre le plus rapidement possible pour avoir un outil de production confortable.


Perspectives à venir

Les perspectives à venir sont de monter en compétence sur la thématique des engrais verts pour améliorer la structure du sol et éviter de mettre des bâches tout l'hiver ce qui pourrait le tasser. Lorsque l'activité sera bien lancée et que du temps pourra être dégagé, un atelier champignon et endives sera mis en place.


Gestion de la fertilité des sols

Rotations de cultures et rotations de paillages (compost, paille type switch grass, fumier, fientes de poules) et bientôt engrais vert.


Focus technique

Itinéraires techniques détaillés

Carotte.png

Carotte

3,33 kg/m²33,3 t/ha <br />333 qt/ha <br />

Ferme des Annélides

Fruits.png

Poireau

4 kg/m²40 t/ha <br />400 qt/ha <br />

Ferme des Annélides


Résultat économique


Stratégie commerciale

La vente à la ferme est le débouché principal avec environ 70% du total des ventes. Ensuite viennent un restaurant, des épiceries, une Biocoop, une petite AMAP sur Rouen et des livraisons à l'école communale de Saint-Philbert sur Risle.


Analyse environnementale

  • Taux de matière organique : Entre 1,5 et 8% de taux de matière organique.[1]
  • Nombre d'espèces cultivées : 100% au delà de 30 espèces cultivées sur la ferme.
  • Absence de chimie : 100% quand la ferme est en bio.
  • Non travail du sol : % de la SAU qui n'est jamais travaillée.
  • Biodiversité : Pourcentage de la surface d'intérêt écologique sur la SAU.
  • Couverture de sol : 100% quand moins de 10 jours de sols nus dans l'année - 0% au delà de 150 j/an.

Analyse socio-économique

Julien et Anne-Lise sont globalement satisfaits de leur cadre de vie. Ils ont une bonne efficacité de travail comparé à la moyenne car chaque heure travaillée leur rapporte 33 € vs 19 € pour la moyenne.



Capacité d'autoproduction

Julien et Anne-Lise sèment la majorité de leurs cultures ou achètent des plants, ce qui explique la faible autoproduction de plants comparé à la moyenne.



Couverts végétaux


Galerie photos


  1. Dans l'analyse de terre, la matières organiques (MO) est quantifiée à partir du dosage de la teneur en carbone organique (C) son constituant majeur, que l'on multiplie par un coefficient censé refléter la teneur en carbone de la MO, qui peut différer selon les laboratoires Français : 1.72 ou 2. Ce coefficient est toujours précisé sur les bulletins d'analyse. Il est donc nécessaire de vérifier le coefficient utilisé si on change de laboratoire pour éviter une interprétation erronée de l'évolution de la teneur en MO.
Partager sur :