Vendre ses produits dans une AMAP

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Logo Miramap.jpg

Une AMAP est une Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne. L'objectif de ce type d'association est de mettre en lien les agriculteurs et les consommateurs. Ce type d'organisation a différents objectifs :

  • Préserver une agriculture locale, socialement équitable et écologiquement saine,
  • Etablir un commerce équitable entre agriculteurs et consommateurs,
  • Inciter les consommateurs à favoriser une alimentation locale de qualité,
  • Responsabiliser les consommateurs à travers un engagement citoyen et solidaire.


Motivations pour créer une AMAP

Chez les consommateurs

Les deux raisons principales pour lesquelles les consommateurs participent au projet d'AMAP sont :

  • La santé et le bien-être : consommer des produits frais, de saison, bios, diversifiés.
  • Le soutien direct d'agriculteurs locaux et le développement des liens ville-campagne.


Chez les producteurs

Les producteurs s'investissent dans une AMAP pour deux raisons principales :

  • La sécurité financière procurée par l'achat à l'avance des produits par les consommateurs,
  • La valorisation sociale : travailler pour un groupe de personnes que le paysan connaît, et avec qui il peut échanger régulièrement et au-delà de l'aspect commercial.


Création d'une AMAP

Une AMAP est créée à la suite d'une rencontre entre un groupe de consommateurs et d'agriculteurs (ou artisans transformateurs) prêts à entrer dans la démarche. Ils établissent entre eux un contrat pour une durée préalablement définie, selon les modalités suivantes :

  • Ensemble, ils définissent la diversité et la quantité de denrées à produire pour la saison. Ces denrées peuvent être aussi bien des fruits, des légumes, des œufs, du fromage, de la viande... La diversité est très importante car elle permet aux partenaires investis dans l'AMAP de consommer une diversité d'aliments, d'étendre la durée de la saison, et de limiter les risques dus aux aléas climatiques et aux éventuels problèmes sanitaires.
  • Pendant la saison, et de manière périodique (ex. une fois par semaine), les agriculteurs mettent les produits à disposition des partenaires, ce qui constitue leur panier. Le contenu de ce dernier dépend des produits arrivés à maturité.
  • Le groupe de consommateurs et d'agriculteurs se mettent également d'accord sur les méthodes agronomiques à employer. Ces dernières s'inspirent de la charte de l'agriculture paysanne et du cahier des charges de l'agriculture biologique.
  • Le prix du panier est fixé de manière équitable : il permet aux agriculteurs de couvrir les frais de production et de dégager un revenu décent, tout en étant abordable par le consommateur. Afin de permettre la participation de tous à l'AMAP, et notamment des consommateurs à faible revenu, différentes possibilités de règlement existent, par exemple la mensualisation des encaissements des chèques ou la réduction du prix du panier en échange d'une aide à la distribution. En achetant leur part de production à l'avance, les consommateurs garantissent un revenu aux agriculteurs.
  • La distribution peut être réalisée directement à la ferme si les partenaires de l'AMAP vivent dans un périmètre proche de celle-ci, ou dans un point de chute situé en ville (maisons de quartier, magasin d'alimentation spécialisée, cour d'immeuble, salle des fêtes...).
  • L'horaire est fixé de manière à convenir au plus grand nombre.
  • Afin de permettre aux agriculteurs de se concentrer sur la qualité de leur travail, un comité de bénévoles est formé parmi les consommateurs partenaires de l'AMAP. Il comprend en général un coordinateur, un trésorier, un responsable de la communication interne, un responsable animation et un coordinateur bénévole. Les membres du comité sont renouvelables à chaque saison de production.


Combien de personnes à rassembler pour créer une AMAP ?

  • Il n’y a pas de nombre minimal de consommateurs pour démarrer une AMAP. Ce nombre dépendra en fait du producteur : à partir de combien de personnes estime-t-il rentable de se déplacer ?
  • En général, les AMAP démarrent avec 25 personnes, mais certaines ont commencé avec 6 !


Producteurs et consommateurs

  • Il est préférable de commencer par recruter les consommateurs afin qu’ils commencent à s’investir dès le départ du projet. Les AMAP ayant démarré à partir d’un producteur connaissent en général des difficultés pour ensuite faire prendre des responsabilités aux consommateurs.
  • Un groupe de 4-5 consommateurs est suffisant pour étudier et mettre en place le projet.


Les engagements des consommateurs

En adhérant à une AMAP, le consommateur prend des responsabilités :

  • S’engager en payant se part de la récolte à l’avance, en comprenant que cela inclut le partage des risques et des bénéfices avec la ferme, pour la saison à venir.
  • Venir chercher son panier.
  • Communiquer en toute franchise et liberté ses bonnes remarques, ses questions ou ses insatisfactions directement auprès de son paysan et du coordinateur, pour qu’ils puissent examiner ensemble si des explications ou des améliorations sont possibles.
  • Partager ses idées et ses initiatives avec la ferme et les autres partenaires afin d’améliorer le fonctionnement du projet.


Les engagements des paysans

En devenant partenaire d'une AMAP, un agriculteur prend également des responsabilités :

  • Produire une diversité de légumes pour composer des paniers variés.
  • Livrer les produits au jour et à l’heure dits.
  • Aviser ses partenaires en cas de problèmes exceptionnels qui affecteraient la livraison ou toute activité : problème climatique grave, maladie, etc.
  • Être ouvert pour expliquer le travail de la ferme à ses partenaires.
  • Prendre en compte les remarques et les besoins de ses partenaires. Dans le cas où il ne peut satisfaire à une demande, en expliquer les raisons. Effectuer une évaluation à la fin de la saison.


Les aspects réglementaires

Former une structure légale

Avoir une structure légale n’est pas un pré-requis au lancement d’une AMAP. Créer officiellement une association de loi 1901 permet cependant :

  • D’avoir accès à des services municipaux (locaux, panneaux d’affichage, ...),
  • De renforcer l’aspect "fonctionnement démocratique" de l’AMAP en définissant les responsabilités légales et les personnes ayant un certain pouvoir de décision,
  • D'ouvrir un compte bancaire pour encaisser les cotisations et régler les frais divers de gestion de l'association.


La réglementation en matière de vente directe de produits alimentaires

Les textes réglementaires concernés sont les suivants :


Bilan

Les avantages de l’AMAP pour les agriculteurs

  • Meilleure rémunération des agriculteurs : le versement à l’avance des cotisations permet au producteur de bénéficier d’une avance de trésorerie, afin de faire face aux dépenses de son exploitation (pertes liées aux aléas climatiques ou aux problèmes phytosanitaires, achats de semences, salaires à verser…) sans avoir à s’endetter auprès d’une banque. La marge de bénéfices est également plus importante car ce type de vente permet à l'agriculteur de fixer son prix directement avec les adhérents.
  • Avantage commercial : le producteur peut ainsi compter sur un débouché commercial à la fois sûr et gratifiant, lui assurant une rémunération correcte de son travail. C’est là l’avantage de la vente directe : pas d’intermédiaires, tout ce qui est déboursé par le consommateur est empoché par le producteur.


Les avantages pour le consommateur

  • Des produits frais, fruits et légumes de saison, cultivés localement, et répondant aux attentes de qualité définies par les consommateurs.
  • Pour les fruits et surtout les légumes, des variétés anciennes, parfois oubliées, introuvables dans les circuits de distribution classiques.
  • Un rapport qualité-prix imbattable.


Les bénéfices environnementaux

  • Moins de transport des produits.
  • Moins d’emballages.
  • Moins de pollutions liées à la culture des produits végétaux : les AMAP sont souvent bio, ou du moins, en agriculture raisonnée, plus respectueuse de l’environnement (moins d’engrais, moins de pesticides…).


Si cet article vous a plu, n'oubliez pas de l'applaudir en cliquant ci-dessous. Pour rester informé des évolutions qui lui seront apportées, cliquez sur "Suivre". Et si vous voulez partager votre expérience avec la communauté autour de ce sujet, cliquez sur "Je le fais".


Sources

Annexes

La technique est complémentaire des techniques suivantes

En crowdfunding sur
Partager sur :