Triple Performance

Culture de concombre hors-sol en serre chauffée conduite en Protection Biologique Intégrée

De Wiki Triple Performance
Cet article est issu de la base GECO[CC BY-NC-SA 3.0]. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo Geco
CVETMO).  

Cet essai a été conduit chez un producteur à St Denis En Val de 2014 à 2017 dans le cadre du projet DEPHY SERRE. Ce dernier est axé sur production de tomates et concombres sous serre avec l'objectif de tendre vers le zéro intrant phytosanitaire. La Protection Biologique Intégrée (PBI) est largement développée en serre et reste la principale méthode de lutte contre les principaux insectes ravageurs du concombre. Cependant, les problèmes de Pythiacées en culture estivale posent souvent des problèmes à l’implantation des cultures provoquant un affaiblissement de plantes (flétrissement, réduction des entre-noeuds…) pouvant aller jusqu’à la mort des plantes. Le système étudié vise à comprendre quel impact les Pythium peut avoir sur la culture et essaiera de mettre en valeur des solutions alternatives.

Leviers testés

Principaux résultats et enseignements

Dans ce système, la protection contre les maladies a évolué positivement, principalement en mettant en action le levier de la gestion climatique dans la serre (didymela et botrytis). Les attaques d’oïdium sont davantage liées aux années et aux conditions climatiques extérieures, l’utilisation de variétés tolérantes pour limiter la pression est indispensable. Contre les ravageurs, la protection de la culture est influencée par les conditions météorologiques hivernales (maintien ou non des aleurodes et punaises au niveau des abords de serre) et de l’installation de la PBI.

La deuxième culture de concombre est compliquée si la culture précédente n’a pas été maitrisée sanitairement car les ravageurs restent en place entre arrachage et replantation. Malgré des lâchers d’auxiliaires massifs si tôt replantation, les températures chaudes accélèrent le cycle des ravageurs (acariens et aleurodes principalement) et l’équilibre ravageurs/auxiliaires est rapidement fragilisé. La pression acariens en serre basse de concombre est souvent haute entre juin et fin août et pour l’instant peu de produits de biocontrôle sont proposés pour venir aider à contrôler davantage les populations d’acariens en supplément de la PBI.

Les pistes d’améliorations dans la protection contre les ravageurs sous abri passent avant tout par une détection précoce pour une réactivité rapide. Reste la problématique Pythium qui est un problème majeur sur ce site. Des mesures prophylactiques ont permis de limiter les pertes de plantes (changement du réseau d’irrigation et des pains infectés en première culture avant de replanter en juin), mais le problème subsiste.  

-> PLUS D'INFOS DANS LA FICHE SYSTÈME DE CULTURE EXPE

Annexes

OAD évoqués dans ce retour d'expérience


Autres leviers utilisés dans ce système

Bioagresseurs concernés par ce retour d'expérience

Auxiliaires concernés par ce retour d'expérience

Cultures évoquées