Triple Performance

Poser de la glu autour des troncs d'arbres fruitiers

De Wiki Triple Performance
Cet article est issu de la base GECO[CC BY-NC-SA 3.0]. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo Geco
Icone categorie Pratiques.png Pratique agro-écologique
Bande de glu posée sur le tronc d'un pommier - © La Pugère

1. Présentation



Caractérisation de la technique

Description de la technique :

Informations issues initialement du Guide pour la conception de systèmes de production fruitière économes en produits phytopharmaceutiques (2014) / Fiche technique n°22. Pour en savoir plus : Voir lien

Le principe :

L'application de glu sur le tronc des arbres fruitiers est une méthode de biocontrôle dont le mode d'action est de faire une barrière physique pour empêcher les bioagresseurs de grimper dans les arbres. En se collant au passage sur la glu, les ravageurs n’envahiront pas les branches de l’arbre, ne parasitant plus les feuilles ni les fruits.

Exemple de mise en oeuvre :

– Sur abricotier, sur cerisier et sur pêcher, la glu est intéressante pour empêcher la montée des forficules dans les arbres (bandes engluées placées autour des troncs). Lorsque la glu est utilisée, il faut également veiller à enlever les branches qui touchent le sol pour ne pas faire de ponts pour les forficules. – Sur pêcher, la glu est également intéressante contre les charançons phyllophages (application sur les surgreffages). – Sur châtaignier, la glu est intéressante contre le péritèle, s’il y a greffage, ou sur jeunes plantations. – Sur olivier, la glu est intéressante pour limiter la présence de fourmis qui empêchent l'action des auxiliaires de la cochenille noire de l’olivier (mais elle est longue à appliquer et doit être souvent renouvelée : les moyens préventifs sont plus efficaces). Elle est également intéressante contre l’otiorhynque (application sur tronc) qui est surtout un problème sur jeunes plantations (les dégâts sont insignifiants une fois que les charpentières sont installées). – Sur vigne (raisin de table), la glu peut être intéressante contre les escargots. Cette technique n’est pas vraiment utilisable sur de grandes surfaces, mais peut être intéressante en application localisée sur certaines zones de la parcelle plus particulièrement affectées. Une limite de cette technique est, qu’au fur et à mesure, les escargots collés font des ponts pour les suivants et permettent ainsi à ces derniers de progresser vers les organes aériens.

Précision sur la technique :

Différents modes d'application sont possibles : - Pose directe d'un anneau de glu de 5 à 10 cm sur le tronc, à la main, ou après dilution au pistolet ou au pinceau. - Pose de bandes plastiques engluées. A utiliser pour que la glu ne soit pas directement au contact de l'arbe : en agriculture biologique ou sur de jeunes arbres pour éviter les risques de brûlures et de phytotoxicité.



Période de mise en œuvre





Echelle spatiale de mise en œuvre

Parcelle



Application de la technique à...

Positif

Toutes les cultures :

Facilement généralisable

Facilement généralisable

Technique pouvant être appliquée sur diverses espèces fruitières.





Tous les types de sols :

Sans objet

Sans objet



Positif

Tous les contextes climatiques :

Facilement généralisable



Facilement généralisable



Réglementation





2. Services rendus par la technique



3. Effets sur la durabilité du système de culture



Critères "environnementaux"

Positif

Effet sur la qualité de l'air :

En augmentation

émission phytosanitaires : DIMINUTION



Positif

Effet sur la qualité de l'eau :

En augmentation

pesticides : DIMINUTION



Neutre

Autre :

Pas d'effet (neutre)







Critères "agronomiques"



Critères "économiques"



Critères "sociaux"



Négatif

Temps de travail :

En augmentation

Il faut compter 10h/ha pour la pose.





4. Organismes favorisés ou défavorisés



Bioagresseurs favorisés



Bioagresseurs défavorisés



Auxiliaires favorisés



Auxiliaires défavorisés



Accidents climatiques et physiologiques favorisés



Accidents climatiques et physiologiques défavorisés



5. Pour en savoir plus

  • Abricot : privilégier les observations et le biocontrôle pour baisser les IFT
    -Sophie Buléon Ecophyto DEPHY, Brochure technique, 2015 Fiche trajectoire arboriculture. Lien vers la fiche
  • Forficule
    -Chambre régionale d’agriculture Languedoc-Roussillon, 2010 Fiche technique n° 13 : Forficule. Guide de la protection raisonnée et biologique en Languedoc-Roussillon, Fiches techniques, coll. SudArbo. Lien vers la fiche

6. Mots clés



Méthode de contrôle des bioagresseurs :

Lutte biologique

Mode d'action :

Barrière

Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides :

Substitution

Annexes

Cette technique est évoquée les exemples de mise en œuvre suivants :


Voir les cultures suivantes :