Logo MSV Normandie officiel.png

ITK Tomates & Cultures associées

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher

Plusieurs chevauchements de cultures et associations issus de l'Haras'Tatouille sont présentés ci-dessous :

Les chevauchements de cultures et les associations permettent d'avoir une diversité de primeurs disponible à la vente.

Description de la ferme

  • Nom des maraichers : Marie-Pierre Canu
  • Département : Calvados (14)
  • SAU : 10 ha dont 1 cultivés
  • UTH : 2.5

Description du chevauchement pommes de terre puis petit-pois suivis par une association de tomates et basilic

Les pommes de terre précoces sont plantées en mono-rang le 9 février. Il faut compter environ 2 heures pour planter une planche de 34 mètres. Les pommes de terre sont récoltées le 9 mai, tandis que les petit-pois, variété Norli, sont semer en mottes et repiqués le 21 mars dans les pommes de terre. La date de repiquage est tardive car les premiers semis en pépinière ont été un échec. La récolte de pommes de terre ne gêne pas la croissance des petits-pois qui ont permis de récolter 4 fois 15 kg.

Les tomates sont repiquées deux ou trois jours après la récolte des pommes de terre. De plus, il y a une ligne de basilic qui est plantée au pied des tomates. C'est un chevauchement de culture qui fonctionne bien car les tomates vont commencer à prendre de l'ampleur deux/trois semaines après le repiquage, au même moment de la récolte des petits-pois.

Marie-Pierre envisage de planter du fenouil, du persil ou du choux-raves une fois que les tomates ont bien poussées et que les petits-pois sont retirés de la serre.

Il y aura donc six cultures différentes sur une même planche, ce qui permet d'intensifier la surface cultivée sous serres.

Temps de travail

Action Temps de travail
Désherbage 2 h
Paillage 0 h
Plantation & semis 2 h pour les pommes de terres + 2 h pour les petits-pois + 2h pour les tomates + 30 min pour les basilics
Récolte 4 h pour 150 kg de pommes de terre par planche + 4*2 h pour 15 kg de petit-pois + 1 h pour 120 pieds de basilic + 2 h par semaine pour les tomates
Total 23 h 30 (sans la commercialisation)

Rentabilité

* Pour un prix de vente des petit-pois de 10 €/ kg, pommes de terre de 4.2 €/ kg, 1.5 €/ par bouquet de basilic et tomates à 7€/ kg
Indicateurs économiques Valeur
Chiffre d’affaire (HT)* 6720 €
Cout temps de travail 1150€
Charges opérationnelles 400 €
Marge totale 5170 €

Description du chevauchement brocoli puis radis suivis par une association de tomates et persil

Marie-Pierre nous présente deux modalités de chevauchements de cultures sous serres. A la base, Marie-Pierre souhaitait semer des carottes puis des radis suivis par des tomates accompagnées par du persil sur une planche et des carottes, radis et aubergines sur une deuxième planche. L'idée est que les radis sont prélevés pour faire de la place aux tomates et aux aubergines. Sur la planche contenant les tomates, il y avait préalablement des haricots violets puis de la salade et du chou-rave. Il y a eu que très peu de désherbage à effectué car la planche été très propre grâce à l'apport de compost. Il y a eu un petit apport de compost sur la planche car le dernier apport avait déjà bien minéralisé.

Les carottes sont semées fin janvier et les radis 15 jours après. Cependant, lorsque Marie-Pierre s'est rendu compte que le semis de carottes n'avait pas bien levé, des brocolis de printemps ont été repiqués (4 par mètres linéaires) sur les deux planches car il était trop tard pour refaire un semis de carottes.

Les aubergines ont été plantées en même temps que les brocolis. La variété d'aubergine, slim jim, supporte très bien la concurrence à la lumière et reparte très vite dès que les brocolis sont récoltés. Marie-Pierre gagne donc en temps de reprise puisque les aubergines ont la possibilité de bien s'enraciner.

Une récolte de 40 radis par planche peut-etre espérer.

Pour la planche accueillant les aubergines, il y a deux rangs de brocoli, planter en quinconce tandis que la planche avec les tomates n'a qu'une seule rangée de brocoli. Marie-Pierre envisage de refaire la modalité avec une seule rangée de brocolis l'année suivante mais ne souhaite pas refaire la modalité avec deux rangs de brocolis car la concurrence est trop importante.

Densité de plantation du persil : 1 pied tout les 30 cm.

La contrainte sur cette association est le feuillage important du brocoli qui peut augmenter le risque de mildiou. De ce fait, lors de la taille des tomates, une à deux feuilles de brocoli sont retirées puis déposées dans les passes-pieds afin de favoriser une meilleure aération. L'avantage du brocoli est qu'il fait de l'ombre mais pas beaucoup d'humidité. Néanmoins, lors d'une année humide et pluvieuse, il convient de rester particulièrement vigilant !

Temps de travail

Action Temps de travail
Désherbage 0 h
Paillage 1 h
Plantation & semis 3 h pour les brocolis + 1 h 30 pour les tomates + 30 min pour les persils + 15 min pour le semis de radis
Récolte 3h pour les brocolis + 2 h par semaine pour les tomates + 1 h pour les persils + 1 h pour les radis
Total 12 h 45 (sans la commercialisation)

Rentabilité

* Pour un prix de vente du brocoli à 5.5 €/ kg, 1.5 €/ bouquet de persil, radis à 2 €/ botte et tomates à 7€/ kg
Indicateurs économiques Valeur
Chiffre d’affaire (HT)* 3678 €
Cout temps de travail 935€
Charges opérationnelles 300 €
Marge totale 2443 €

Marie-Pierre n'à vendu que la moitié des brocolis car il y a eu une trop grosse récolte d'un seul coup, qu'elle n'as pas pu écouler. Marie-Pierre recommande de récolter les premiers brocolis petits pour échelonner la récolte. Décaler la date de semis n'est probablement pas un levier efficace car Marie-Pierre a observée que les planches ayant des dates de semis de brocoli différents sont arrivés à maturité au meme moment !

Description de l'association ail & tomates

Ail & tomates, une association que Marie-Pierre réalise chaque année depuis son installation.

Du compost de déchets verts ainsi qu'un tapis de feuille sont répandus avant la plantation d'ail en novembre.

En novembre, l'ail est implanté avec une densité classique. L'ail est récolté entre fin mars et début avril. Les tomates précoces sont repiquées début avril dans l'ail. La tige des tomates est couchée puis enfouie sous la terre pour favoriser la croissance de nouvelles racines et réduire le besoin en eau des tomates. L'avantage de cette association est que l'ail vient soutenir la tomate et la contraint à pousser droit.

Le seul inconvénient de cette association est le suivant : les gousses d'ail deviennent plus difficiles à récolter passer juin car il faut faire attention à ne pas déraciner/endommager les tomates. Ce qui n'empêche pas à Marie-Pierre de récolter sans trop de difficultés.

La planche n'est plus irriguée à partir de début juin pour éviter que les bulbes d'ail ne pourrissent et les tomates n'ont plus besoin d'arrosage car les premières tomates sont en cours de formation. Les tomates sont seulement irriguées une fois toutes les deux semaines.

Temps de travail

Action Temps de travail
Désherbage 1 h
Paillage 1h30
Plantation & semis 3h pour planter l'ail avec une densité de 20 gousses par m² + 2 h pour les tomates
Récolte 3 h pour l'ail + 2 h par semaine pour les tomates
Total 10 h 30 + 2 h par semaine pour les tomates (sans la commercialisation)

Rentabilité

* Pour un prix de vente de l'ail à 15 €/ kg et les tomates à 7 €/ kg
Indicateurs économiques Valeur
Chiffre d’affaire (HT)* 3900 €
Cout temps de travail 890€
Charges opérationnelles 100 €
Marge totale 2910 €


Description du chevauchement carottes puis radis suivis par une association de haricots nains & tomates

Un rang de radis au milieu de deux rangs de carottes. Les tomates et les haricots sont repiqués dans les carottes. Les haricots sont semés dans des grosses alvéoles qui sont bien trempés lors du repiquage pour faciliter la plantation.

Il est difficile de voir les haricots et de les récolter sans endommager la tige à cause du feuillage des carottes. Par conséquent, Marie-Pierre pense ne pas refaire cette association ou alors il faut que les carottes soient semées en novembre afin d'etre récolter avant que les haricots arrivent à maturité.

Temps de travail

Action Temps de travail
Désherbage 1 h
Paillage 0 h
Plantation & semis 1 h pour les haricots + 2 h pour les tomates + 1h pour le semis de carottes et de radis
Récolte Pas de données pour l'instant
Total 6 h 30 (sans la commercialisation)

Rentabilité

* Pour un prix de vente de 2 €/ bottes de carottes (500 g), 2.2 €/ bottes de radis, 8 €/ kg pour les haricots
Indicateurs économiques Valeur
Chiffre d’affaire (HT)* Pas de données pour l'instant
Cout temps de travail Pas de données pour l'instant
Charges opérationnelles Pas de données pour l'instant
Marge totale Pas de données pour l'instant


Description de l'association fraises & tomates

Marie-Pierre à planter des fraisiers dans du fumier très humide sans l'avoir convenablement incorporé. De ce fait, une couche séchante et qui ne reprend plus l'humidité s'est formée, tuant la plupart des fraisiers. La planche a été recolonisée petit à petit via du repiquage de stolons et grâce à un arrosage intensif pour accélérer la décomposition.

L'année d'après, des tomates ont été plantées toutes les 70 cm dans deux rangs de fraises sont conduits en plusieurs tiges. Les fraises ne nuisent pas aux tomates mais la fraise à besoin de plus d'eau que la tomate.

Environ 40% des fraises sont perdus à cause des ravageurs suivants : mulots, oiseaux, mouche drosophile et harpalus

Temps de travail

Action Temps de travail
Désherbage 0 h
Paillage 0 h
Plantation & semis 4h
Récolte 10 h pour 100 barquettes de fraises + 2 h par semaine pour les tomates
Total 14 h + 2 h par semaine pour les tomates (sans la commercialisation)

Rentabilité

* Pour un prix de vente des petit-pois de 10 €/ kg, épinards : 7 €/ kg
Indicateurs économiques Valeur
Chiffre d’affaire (HT)* 7150€
Cout temps de travail 960€
Charges opérationnelles 50 €
Marge totale 6140 €
Partager sur :