Triple Performance

Chia

De Wiki Triple Performance
Salvia hispanica


La chia (prononcer le "ch"), Salvia hispanica est une plante herbacée annuelle de la famille des Lamiacées, originaire du Mexique. Cette sauge était cultivée pour ses graines alimentaires à l'époque précolombienne par les Amérindiens. Les graines de chia, qui furent une des bases de l'alimentation de plusieurs anciens peuples du Mexique, servirent aussi à des fins médicinales et comme offrandes aux dieux aztèques.


Après avoir été ignorées pendant des siècles, ces graines ont attiré l'attention des nutritionnistes pour leur haute teneur en lipides (25 à 38 %) comportant une forte teneur en acide alpha-linolénique (du groupe oméga-3). Depuis la fin des années 1990, une culture commerciale s'est développée dans plusieurs régions d'Amérique et d'Australie, pour fournir des graines aux magasins diététiques des pays développés.


Description

Fleurs de chia

Salvia hispanica est une plante annuelle d'environ un mètre de haut composée de tiges quadrangulaires.

  • Les feuilles, portées par un pétiole de 40 mm de long, sont opposées, ovales à oblongues, et couvertes d'une pubescence blanchâtre. Elles font 40-60 × 80-100 mm et ont des marges serretées.
  • L'inflorescence porte sur ses rameaux des verticilles de fleurs blanches ou mauves.
  • Les graines, groupées par quatre, sont lisses, brillantes, d'un aspect grisâtre dû à un fond blanc avec des marbrures brunes plus ou moins importantes. Elles sont petites, allongées (de 2 mm de long sur 1,5 mm de large).

Ecologie

Le centre de diversité génétique de Salvia hispanica se situe dans les montagnes de l'ouest du Mexique. Les populations sauvages attestées dans les herbiers indiquent une présence dans les forêts de pins de l'ouest du Mexique et du Guatemala et dans quelques sites isolés de Mésoamérique.


La chia étant très sensible aux gelées, la culture commerciale ne s'est développée que dans les régions tropicales et subtropicales. On la trouve entre les latitudes 20° 44' N et 25° 05' S, en Argentine, Bolivie, Colombie, Mexique, Pérou, Équateur, Paraguay, Australie, Nicaragua et Guatemala.


Valeur nutritionnelle

Les graines de sauge chia sont riches en flavonols (myricétol, quercétol, kaempférol), en glycosides de flavonols, en acides chlorogéniques et acide caféique (Taga et al.[1]).


Elles sont riches en protéines et en fibres. Avec un taux, certes variable, allant de 16 à 23 % de protéines, elles sont au-dessus du blé (14,7 %) et du maïs (14 %). Elles sont aussi très riches en lipides contenant une forte proportion d'acide oméga-3 (l'acide alpha-linolénique représente 68 % des lipides soit 21 % du total) et un rapport oméga-3 sur oméga-6 favorable tournant autour de 3-4.


Chia (Salvia hispanica), graines sèches
(teneur pour 100g d'aliment comestible, d'après Nutrition Data[2])

Eau : 4.9g Cendres totales : 4.9g Fibres : 37.7g Valeur énergétique : 2052kJ
Protéines : 15.6g Lipides : 30.8g Glucides : nombre6.9g Sucres simples : 14.1g
Oligo-éléments
Potassium : 160mg Phosphore : 948mg Calcium : 631mg Manganèse : 2.2mg
Sodium : 19.0mg Cuivre : 0.2mg Fer : 7.72mg Zinc : 3.5mg
Acides gras (en % des lipides, d'après Ixtaina et al)
Acide α-linolénique : 65,6-69,3 Acide linoléique : 16,6-19,7 Acide palmitique : 5,5-6,2 Acide oléique : 5,3-5,8


Points forts : les graines de chia fournissent une bonne source de calcium et de phosphore et une très bonne source de fibres alimentaires et de manganèse.


La chia possède une bonne activité anti-oxydante fournie par ses polyphénols[3] (acides chlorogéniques, caféique et flavonols). La fraction non huileuse des graines de chia est une bonne source d'anti-oxydants, comparable à la grenade.


Ces diverses caractéristiques les font indiquer comme complément alimentaire pour contribuer à améliorer le transit intestinal, faire baisser la pression artérielle, prévenir l'ostéoporose, mieux assimiler les protéines, etc.[4], allégations toutefois généralement sans preuves.


En 2009, la Commission Européenne a arrêté la présente décision[5] Les graines de Chia (Salvia hispanica) et les graines de Chia broyées, telles qu’elles sont décrites en annexe, peuvent être mises sur le marché communautaire en tant que nouvel ingrédient alimentaire à utiliser dans les produits de la boulangerie, à raison d’une teneur maximale de 5 % de graines de Chia (Salvia hispanica).

Aujourd’hui, la graine de chia est encore très répandue en Amérique latine, mais pas seulement. En effet, elle a fait son apparition, et ce depuis quelques années, en Europe et notamment en France. On la retrouve tantôt dans les rayons santé de nos magasins, aux côtés des compléments alimentaires, tantôt dans le rayon des graines oléagineuses avec le lin, les amandes et les autres noix. La question est bel et bien présente : comment définir aujourd’hui la graine de chia ? On la classe dans la catégorie des superaliments avec d’autres : la spiruline, la chlorelle, la maca, le camu-camu, l’herbe de blé, etc.

Mais elle est également d’une aide précieuse en cuisine, et prend une part de plus en plus importante dans les alimentations végétale et/ou sans gluten.

Etudes pharmacologiques

Les graines de chia, très riches en acides gras polyinsaturés cis sont pratiquement exemptes de tout composé toxique (notamment, absence de ricine et produits similaires) ou phyto-hormonal.

Graines de chia


Selon une étude publiée en 2007 dans Diabetes Care, des chercheurs ont découvert que les patients atteints de diabète de type 2, qui consommaient 37g de chia, de la variété salba (environ 6 c. à soupe) quotidiennement, voyaient leur taux de protéine C réactive (un marqueur de l'inflammation) diminuer de 32 %, une diminution de la pression systolique et diastolique, de même qu'une amélioration de la glycémie[6].

Culture

Cette semence fait partie des « nouvelles » espèces alimentaires, bien que depuis toujours en usage dans les campagnes du Mexique central et du sud ainsi que du Guatemala, où l'on en fait des boissons.

Les semis réclament de l'humidité pour germer mais une fois pris, la plante ne demande qu'une quantité limitée d'eau[7].

Jusqu’à présent, cette sauge n’était cultivée commercialement pour ses graines alimentaires que dans les régions tropicales et subtropicales, en Argentine, Bolivie, Colombie, Mexique, Pérou, Équateur, Paraguay, Australie, Nicaragua et Guatemala. En France, elle est souvent vendue associée à des produits céréaliers comme le boulghour méditerranéen.


Culture en France

Les graines de chia reviennent sur le devant de la scène en France, promues par une filière de production, Chia de France, créée en 2017. Son objectif est d'adapter les variétés de graines (la chia, l’amarante, le maïs violet et la caméline) pour être en capacité de les cultiver localement, sur nos sols français. Pour ce faire, la filière accompagne les agriculteurs et les transformateurs dans la production, le développement produit et la mise sur le marché.

Les agriculteurs cultivent la variété ‘Oruro’ de la plante Salvia hispanica, une obtention française adaptée à nos régions. La démarche est soutenue par la fondation Chia de France, sous l’égide de la Fondation de France.

Perspectives économiques

Le marché des graines de chia est en pleine croissance, il s’agit d’un secteur accessible et rentable en raison de la forte demande. De plus, les superaliments représentent une opportunité importante pour l’import-export des graines de chia à l’échelle internationale.

La graine de chia est devenue le compagnon de nombreux consommateurs dans les pays Européens, elle est très utilisée dans l’industrie alimentaire et les parapharmacies, mais elle fait aussi son entrée dans un secteur très porteur qui bénéficie d’un énorme potentiel : le marché des produits cosmétiques [8].


Sources

  1. M. Silvia Taga, E. E. Miller and D. E. Pratt - Chia seeds as a source of natural lipid antioxidants. Journal of the American Oil Chemists' Society volume 61, n°5, p 928-931, 1984
  2. NutritionData
  3. F.E. González Jiménez, M.C. Beltrán-Orozco, M.G. Vargas Martínez - The antioxidant capacity and phenolic content of chía’s (Salvia hispánica L.). integral seed and oil. Journal of Biotechnology, volume 150, p315, 2010
  4. Passeportsante.net - Les 10 bienfaits des graines de chia
  5. europa
  6. Vladimir Vuksan, Dana Whitham, John L. Sievenpiper, Alexandra L. Jenkins Supplementation of conventional therapy with the novel grain Salba (Salvia hispanica L.) improves major and emerging cardiovascular risk factors in type 2 diabetes: results of a randomized controlled trial|périodique=Diabetes Care
  7. Peter N. Mascia - Plant Biotechnology for Sustainable Production of Energy and Co-Products. Springer. 2010. p458
  8. Graines de Chia Sejum Group