Viticulture grandeur nature, par Alain Canet et Konrad Schreiber

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéos - Ver de Terre production (31 déc. 2021) - Alain Canet Konrad Schreiber - Durée : 53 minutes

Thumbnail youtube yA0P9Lnm3Gw.jpg


Transcriptions

[Applaudissements]

merci beaucoup bonjour je vais vous la
donne et je vais vous la donner très
vite parce qu'on a déjà
tout va bien on n'est pas trop en retard
ça s'entend que marc-andré c'est l'os
n'est pas arrivé on peut juste qu'il est
comment il va mon garçon ça va toujours
aussi beau
impeccable

Afficher la suite

moi je propose je propose qu'on échange

qu'on échange qu'on discute j'ai
quelques petites choses à vous dire je
demanderai peut-être à conrad de revenir
avec moi sur la sur la scène parce qu'il
aime ça il a du mal à s'en passer on
coopère depuis fort longtemps et de
l'importance de ces coopérations dans ce
retour de l'agronomie pas toujours
simple
pas mal d'échecs pas mal d'essais pas
mal de tests aujourd'hui on peut en
parler un petit peu plus librement on
peut en parler un petit peu plus
librement parce que on arrive à 20000
ferme on arrive à 20000 ferme
caractérisé sous indicateurs de
résultats on y reviendra peut-être
résultats parce qu'on peut avoir des
chartes ont pu avoir des labels on peut
d'ailleurs des cahiers des charges mais
on préfère les résultats et les cahiers
des propositions est le premier d'entre
eux a été très bien développé et étayée
par conrad c'est bien le bilan humique
qui donnera le bilan carbone ça c'est le
résultat absolu incontournable si on
veut de l'eau si on veut du sol si on
veut de la biodiversité des microclimats
la productivité du revenu j'ai tenté de
dire même si dans le vin c'est un petit
peu moins facile à apprécier quoi que
marc-andré en parlera peut-être la
densité nutritionnelle n'est ce pas
il faut effectivement des sols vivants
mon modeste métier c'est
l'agroforesterie
c'est juste le second pilier de
l'agroécologie peut être important que
de le repréciser et dans ces assises de
l'agro écologie
de dire aussi parce que c'est important
dans sa définition stricte est exact
l'agroécologie nous permet bien de
produire de protéger et de prévenir et
de sortir de cette dualité sortir de
cette confrontation où on voudrait
continuer à opposer
il n'y a plus besoin d'opposer
l'environnement n'est pas du tout un
problème la biodiversité encore moins en
quoi l'environnement serait un problème
en viticulture c'est la solution il n'y
a aucun doute là dessus donc il fera
peut-être qu'on regarde sur la
réglementation sur tous ces choix qui
fait qu'on s'oppose mais moi un peu de
biodiversité par l'habile fais gaffe a
thief & gas à sa part dont
l'environnement c'est la solution il
faut qu'on regarde un petit peu ce champ
sémantique qu'on se pose et que
peut-être qu'on remettre un peu de svt
dans les écoles
tu as vu je les cases est assez vite
quand même hein
évidemment les plantes parce qu'on lutte
contre on n'est pas prêt de gagner la
course tu as cité des daturas on a vu
ici dernièrement des fois lavoine géant
là cette lutte contre les plantes on la
gagnera jamais se sont aussi mis en
mécanique on ne la gagnera pas donc elle
est très inspirante et la forêt nous
donne un petit peu le pas le pas et la
marche à suivre
pourquoi d'après toi conrad la tortue
est la plus sage
parce qu'on aborde tous les sujets
et pourquoi pas celui de la tortue
pourquoi d'après vous marc-andré toi qui
sait tout et qu écrit des bouquins de
500 pages sur le sol pourquoi la tortue
est la plus sage
parce que la tortue non pour une fois
c'est pas une mauvaise blague parce que
la tortue transporte sa maison un
proverbe malien
il le savait ça le spécialiste de la
tortue un ouais quand même
on dit aussi que la fortune arrive à pas
de tortue et fuit comme une gazelle
assez improbable persan c'est un peu
comme la matière organique parce que la
formule la fortune et le capital c'est à
peu près la même chose un orage de 80 mm
qui plus est par ici ça balaye vite et
bien donc ces efforts que l'on va faire
pendant quelques années il faut les
tenir et les soutenir
alors vous me direz pourquoi tout ça
et quelle place pour l'arbre même si
encore une fois conrad l'a mis en avant
un perspective parce que je n'oublie pas
de rappeler que l'arbre
il fait tout avec eux rien et c'est un
peu le problème et c'est peut-être un
peu la forme et cette force de
l'invisible il fait tout avec rien quand
je regarde le compte quand je le regarde
le compte et que je fais un état des
lieux qui a déjà été posée mais il faut
pas avoir peur de faire cet état des
lieux je crois il est important il est
salutaire il est élémentaire il permet
de passer à autre chose l'état des lieux
nous dit à l'ats belles vignes
qu'on a 28 mo en viticulture 28 mo et
mahut x
on va pas tous les nommer on en a déjà
fait pour ceux avec qui on a coopéré
l'inventaire sur un sur un tableau sur
un paperboard 28 mo
mortalité compaction baisse de rendement
chocs climatiques
j'en passe et des meilleurs 28 on n'a
pas trouvé encore une vigne en ait moins
de 17
quelle que soit la forme de viticulture
sur les 64 charte labels et autres que
l'on va trouver on n'a pas trouvé une
vigne car les moins de 17 et les chocs
climatiques sont à notre et à votre
porte bien évidemment puisque la même
année on peut griller en trois heures et
je les en deux heures
quand je mets l'arbre en perspective
je suis pas en train de dire qu'on va
mettre des arbres partout on va mettre
l'arbre comme outil de production outils
de protection de régulation de
prévention amortisseurs régulateur etc
etc je trouve aussi 28 fonctions pour
l'arbre et quand je les mets en face des
mots de la viticulture gens trouvent 25
on
doit parler d'eau on doit parler de
carbone on doit parler de biodiversité
on doit parler de paysages on doit
parler de productivité on doit parler
d'emploi et on doit parler de fertilité
voire de fécondité des sols cher à notre
ami et collègue hervé covès
mais la fertilité et la fécondité des
sols elle se produit sur place in situ
imaginez une seconde que d'acheter de la
fertilité
ça va être cher et compliqué
qu'on a juste qu'on adapte qu'on ajoute
à un moment donné mais mais
fondamentalement l'inscription dans ce
qui nous importe ce développement
durable et cette belle vignes en bonne
santé
ça va se produire une situent les
couverts végétaux et les arbres remettre
la vigne dans son environnement
parce que cette monoculture elle
fonctionne plus ça a eu payé donc on va
pas faire le procès du passé
on a tous vu des bons coups il faut que
ça il faut que ça puisse durer
donc l'arbre il est à regarder comme ça
c'est un cheminement c'est aussi pour ça
qu'on va vous donner la parole c'est un
cheminement qui est parfaitement
personnel je crois
est-ce qu'il va occuper 2 3 4 5 % de ma
surface
dans quelles conditions à quelles fins
puisqu'il va produire ce sol il va
produire cette énergie il va produire ce
microclimat je vais pas revenir là
dessus parce que je pense que c'est des
sujets que vous connaissez bien
permettre d'avoir une réserve utile en
haut mais pas seulement si vous planter
quelques arbres dans votre vie n'y est
une est en bas de cette même parcelle et
que le sol reste nu soul nu soul foutu
seul couvert sur le prospère évidemment
larmes ne fera pas grand chose c'est un
peu le défaut de certains protocoles on
ne voit que l'agroforesterie ou que les
couverts végétaux que la génétique
l'agroécologie nous dit bien de
travailler ce triptyque on a cité
marceau bourdarias entre autres tout à
l'heure de l'importance de ce triptyque
agroécologiques les arbres salle des
couverts végétaux sol ou la taille dite
douce hull
il faut aller jusqu'au bout vous
connaissez aussi la formule on la répète
puisque lé célèbre depuis un certain
temps en agronomie 2000 décision égale
bordel au carré
qui l'a mis dans tes cours à lennart
menace existe plus si non tu collège de
france doit maintenant encore au collège
cependant faire gaffe à ce qu'on dit
voilà donc le potentiel est là on a
parlé du 4 pour mille c'est une balle je
crois qu'on peut aller on peut aller
bien au delà
ça sera un peu long un peu compliqué
moi j'aime a rappelé que les plantes et
les arbres en particulier entretiennent
la vie et hydrate les milieux secs
nous étions chez claude hier soir il y
en avait une conférence avec l'ird et
sur l'arganeraie maroc systèmes
agroforestiers sur presque un million
d'hectares vous enlevez les armes désert
tout de suite là il ya beaucoup de gens
qui vivent
on y produit du larguant des produits du
miel on y produit de la viande on y
produit parfois des céréales l'arbre
hydrate les milieux secs et entretient
la vie dont marc andré va parler avec
une dextérité foudroyante comme vous le
savez déjà
quel arbre à quel moment
dans la vigne avec l'agroécologie on
aura du rosé assez
mais on aura peut-être aussi des
rosacées
je te prépare le terrain quand même
je compte sur toi
marco
quel arbre à quel moment dans quelles
conditions
2 3 4 % pour éviter on n'a même pas
besoin de regarder les courbes du giec
pour voir qu'on risque de perdre tous
les ans 20 à 25 %
de rendement aujourd'hui les chocs sont
elles les difficultés l'état des sols
font qu'on va perdre beaucoup quelle
place on va donner la l'arbre pour
attirer la biodiversité ces auxiliaires
et ses régulateurs aussi utile pour
attirer l'eau pour faire remettre en
place cette boucle et ses cycles de
l'eau et notamment de la condensation
puisqu'aujourd'hui sur un épisode l'eau
s'en va littéralement et quand je
regarde les photos aériennes de l'eau
qui rentre dans la mer elle est quand
même bourré de carbone est tout autre
chose
l'érosion c'est le mal de la
civilisation
puisque toutes les plantes sont bio
indicatrices je vais citer gérard ducerf
que vous connaissez si vous connaissez
pas il faut il faut s'y mettre
tu dis que l'érosion c'est le prémice de
la désertification
donc regarder regarder l'arbre regardez
le péché de vignes regarde l érable de
montpellier regarder l'érable champêtre
regardez le poirier à feuilles d'amande
regardez l'amandier
regardez toutes ces plantes qui sont
compatibles avec la vigne que les
étrusques que les romains pratiquer avec
beaucoup de dextérité
voyons voyons ce que ça peut faire
comment ça peut alimenter remettre en
communication remettre en projection
remettre en circulation
parce que fondamentalement la vigne qui
est une liane qui a co a évolué avec les
arbres a besoin de cet environnement là
10 20 30 40 cents à l'hectare
on parle de design on parle d'ergonomie
on parle de mécanisation mais on parle
aussi et surtout dans cette affaire
d'agroécologie de productivité
de belles grappes en qualité et en
quantité bien évidemment la productivité
est la première de nos préoccupations
tout ce qu'on était tous constructeurs
tout ce qu'on mesure avec ses fameuses
indicateurs de résultats
montrent que les rendements sont pour
rendez-vous
montrent que la réduction du travail du
sol avec le boulot fait par les vers de
terre et les prix les protections les
régulations faites par les arbres nous
faut faire des économies d'intrants et
de temps de l'importance que de regarder
finement oui on peut produire et
protéger
s'ils ont des zooms c'est bien une
politique du mètre carré est ce que
chaque mètre carré
notre vignes et parcouru par un chant
fongiques par le règne animal le règne
végétal et marc-andré reviendra
évidemment longuement sur ce mètre carré
de sol qu'il faut renseigner protégé est
alimenté en carbone frais
notion de verticalité
nous voient dans les vignes tout de
suite des plantes géantes se met à
pousser même dans des conditions
difficiles donc c'est pour nous un
schéma intéressant à copier mais laissez
poser au sol cette matière qui va
entretenir et nourrir la vie qui nous
est si cher en sac le modèle de la forêt
est intéressant avant même que vous
posez la question
vous posiez pardon la question bien
évidemment cette vigne qui adore avoir
les pieds à l'ombre a besoin d'avoir la
tête au soleil
c'est la condition même de la
fructification
une quantité d'énergie nécessaire et
suffisante sur la vrille et sur le
bourgeon pour qu'elles fructifie
correctement sinon le monde dans la roue
elle fait un peu de raisin pour les
oiseaux et c'est terminé donc le
principe premier de ce second pilier
l'agroécologie qui s'appelle
l'agroforesterie c'est bien les bons
armes au bon moment avec une bonne
gestion et une taille souvent
draconiennes ça tombe bien le produit de
cette taille peut retourner au sol
chaque jour qui passe la forêt fait
tomber des branches fait tomber des
branches ont fait tomber des feuilles au
service de sa fertilité l'arbre
construit les sols on parle d'altération
de la roche mère par d'ascenseur
hydrique et cetera etc mais la taille
élargir et et le et l'arbre le compagnon
de cette vigne régénérer et renouveler
voilà un petit peu il ya pas mal de
projets qui ont été faits dans le coin
il y en a d'autres en cours vous en
faites partie donc si tu veux bien
conrad venir avec moi et puis on va
ouvrir puisque en aparté et à la machine
à café il y avait déjà des questions
donc j'aime autant que par contre comme
d'habitude vous poser des questions
simples sans aucun doute mais ça me veux
bien qu'on ouvre le débat et qu'on
réponde aux questions qu'on essaie en
tout cas merci beaucoup à l'aise
[Applaudissements]
sa note est ce un diapo
c'est pour ça que je les questions
et voilà mais avec question aléas le
micro et à vos dispositions pour ce que
ce que l'on ne peuvent ainsi en
attendant que les questions arrivent
tiana pas c'est pas grave il y en aura
mais de l'importance de l'importance
pour nous de l'importance pour nous d'un
geste simple d'un geste simple conrad
l'a dit en boucle c'est facile c'est
facile c'est utile quelle que soit
l'échelle à laquelle on travaille quelle
que soit la forme d'agriculture et de
viticulture
2 x 2 et 2 x 3 l'activité
photosynthétique à je cite hervé covès
une fois de plus l'art d'apprivoiser le
soleil qui doit jamais jamais touché le
sol multiplier par deux voire par trois
la quantité d'activité photosynthétiques
c'est du carbone donc c'est de l'eau
donc c'est de la biodiversité et de
montrer aussi que cette biomasse cette
biomasse elle donne aussi une très forte
alex à sion parce que si je parle de la
tortue c'est que c'est un sujet
important dans le secteur et qu'on voit
bien que c'est compatible
et ça c'est intéressant de faire cette
projection complémentaires cette
quantité de biomasse elle donne une
quantité de biodiversité tout aussi
importante et d' arrêter d'opposer ces
deux sujets là qui nous paraissent
nécessaires aujourd'hui on vous écoute
monsieur alors moi je peux viticulteurs
je suis pépiniéristes et aussi et j'ai
une question en fait c'est
en tant que cabinet reichen et de
rentrer et sortir des armes quoi c'est
un peu le métier est le plus facile pour
moi malheureusement c'est sûr mais line
2 deux pépinières
pour que je puisse facilement rentrer
mes arbres dans mes lignes jeu je passe
un coup de motoculteurs qui
techniquement ça va retourner un peu la
terre est une question pourquoi est ce
que j'aurai une autre solution qui me
permettrait de quand même assez
facilement pour rentrer mes armes mais
en ne travaillant pas du tout seul enfin
c'est votre présentation quand même fait
pas mal si tu es sûr pas du tout
travaillé tout seul et j'ai beau en
intégrant
laissé en hervé maître de la biomasse
etc si on may line des pépinières je
vois pas comment je peux pas utiliser
mon petit motoculteurs que j'ai
c'est là qu'un physiologiste du végétal
est utile en fait on se rend compte
qu'on ne connaît pas nos plantes
réellement c'est moi je fais ce constat
là c'est quasi affligeant pour un
agronome et donc on apprend à les
connaître et donc les plantes elles ont
des rythmes de croissance
donc toi tu peux très facilement faire
un couvert végétal à forte biomasse
al'inverse du rythme de l'arbre
donc voilà comment poussent un arbre
quand est ce qu il a de gros besoins et
quand on s'intéresse aux arbres se rend
compte que les arbres qui verdissent
d'abord ils sont verts pas le pivert
français puis vraiment à bloc et puis
ensuite ils perdent leurs feuilles donc
que font les arbres ils te disent le
rythme tout simplement ils ont besoin de
beaucoup d'azoté au mois de
mai juin juillet
à ce moment là il faut leur en fournir
et donc dans la forêt ça se fait tout
seul comment ça se fait je mets les
feuilles mortes à l'automne sur le sol
et puis sur le sol il ya trois couches
de feuilles mortes une orchidée composée
quasi une décomposition est une qui
viennent couvrir
la décomposition des feuilles mortes se
noircit dans le noir vous avez captation
daz haute dans l'air par les a's
autobacs terre est temps donc ça se fait
en automne hiver et finalement c'est à
autobacs terre vont être mangés par des
protozoaires et puis par des vers de
terre par d'autres individus
globalement sans doute des champignons
aussi et il va se produire de l'urée
c'est à dire quand je mange de la viande
du fr de l'uriné tout simplement et donc
les plantes elles poussent avec de la
viande mais en charge la zot à l'automne
avec de l'azoté retard de l'urée
et certains autres tard elle est
disponible pour le mois de mai juin
juillet donc ces deux là zot l'urée
c'est soluble dans l'eau non lessivable
dans un système biologique
donc voilà ce que fait la forêt donc
maintenant si je veux en plus couvrir le
sol eh bien je pourrais avoir une plante
qui pousse énormément l'automne qui fait
pompe à nitrates jusqu en fait ce sera
tous que le n'a pas été utilisé par la
forêt donc compagnie trac on sait que
les forêts en hiver elles relâchent des
nitrates pascal zone ont surtout pas
besoin elles ne sont pas équipés à ce
moment là pour le récupérer puisque son
repos donc tu dois avoir une pompe à
nitrates entre les rangs qui s'arrête
au moment où les arbres avoir besoin du
ray
donc on travaille avec ces principes là
on essaye de comprendre quels sont les
besoins des plantes à leurs moments clés
et on sait qu'une plante qui a pompé les
nitrates et qui est en fleur et ne les
utilisent plus à n'utilise plus d'azoté
elle va te faire migrer ses nutriments
azotés ces protéines pour faire du grain
donc finalement il ya des éléments des
moments où elle n'a plus de besoins
cette plante là qui est la plante
compagne donc on essaie d'identifier ses
rythmes pour avoir les bonnes plantes
compagnes et il ya un problème de
mycorhizes qui va se poser
voilà tu pourrais peut-être en dire plus
oui pourquoi pas
ce que ce que je peux dire ce que je
peux dire dans cette affaire l'ied de
l'important c'est que avant même avant
même les mycorhizes c'est c'est aussi le
ser nage des arbres qui nous intéresse
et il ya des travaux à ses intérêts
assez intéressant pour le coup sûr
l'idée de cette couverture de ces cycles
l'inversé un de ces coopérations c'est
samedi aux dires de faire plonger les
arbres l'eau après il faut les arracher
mais met donc mais dans tous les cas de
l'importance de mettre l'arbre de mettre
l'arbre à sa place et sa juste place et
de capitaliser puisque tu viens de lire
enfin sur le pourquoi il ya un prêt mais
kenny choristes de dire non parce que à
un moment donné tu as des végétaux
compatibles ou incompatibles c'est à
dire on a des mycorhizes des arbres bah
c'est mieux qu'on est aussi les mêmes
mais corrige avec des végétaux que tu va
cultiver on voit bien qu'il ya des
incompatibilités d'humeur dans la nature
des mycorhizes donc par exemple sous un
chêne il pousse pas grand-chose lavigne
non plus mais pour la vigne c'est bien
vu que les rosacées améliore la
productivité de la vigne il n'y a pas
d'incompatibilité entre les deux alors
que chen vignes ça marche pas donc voilà
tout ce travail là bas on le découvre
c'est nouveau on ne connaît pas bien les
végétaux c'est notre vrai problème donc
on a commencé de travailler à contre
cycle réellement c'est le premier
travail à une fois que tu as fait à
litière avec par exemple de la moutarde
ou des radis un truc très bête qui n'est
pas mycorhizés d'ailleurs donc comme ça
te prend pas trop de risques eh bien tu
vas avoir une litière sur le sol qui
protège l'été mais pour l'heure les
arbres qui poussent en hauteur ils font
déjà de l'ombre
de l'importance de l'importance de
canton quand on fait ce diagnostic
initial on a beaucoup travaillé ici
quand on fait ce diagnostic initial
puisqu'on parle de pépinières un de
danse est dans cette boucle complète de
vérifier la qualité du matériel végétal
je vais faire court mais il est dit
règles de plantation pour les arbres
pour la vigne qui sont pas toujours au
rendez vous on trouve encore des vignes
peut-être de moins en moins n'est pas
ici puisque ici il n'ya que les gens
parfaits dans la salle mais on trouve
parfois en se promenant dans quelques
régions des vignes plantées trop profond
sur des sols labouré au mois de mai
avec système racinaire qui est pas
toujours très bien formés donc autant
vous dire qu'après on peut mettre en
place tous les couverts on peut mettre
en place tous les arts les connexions
toutes les symbioses on part quand même
avec quelque chose de d'extrêmement
compliqué de l'importance aussi dans les
plantations nouvelles que de reprendre
un petit peu de recul enfin moi je
trouve toujours des vignes plantées trop
profonde ce qu'on croit qu en les
plantant profondément les racines vont
être plus près de plus près du plus près
du sol voyez donc c'est tout un tas de
petits détails comme ça sur lequel il y
aura peut-être pas l'objet que d'en
parler maintenant mais les ajustements à
faire puisque dans les états des lieux
que nous faisons sur la vigne avant de
construire des itinéraires techniques
mais on arrache on arrache des pieds qui
sont morts
d'autres qui vont crever et d'autres qui
sont vivants ce qui a beaucoup de
problèmes de strangulation et ça vous
échappe pas le pivot initial de la vigne
un petit peu disparu par son mode de
production en pépinière extérieur ado je
fais une petite parenthèse en plus des
symbioses compatibles et ou pas il ya
aussi un gros gros travail sur la
plantation des vignes parce que
je vous rappelle que on a aujourd'hui à
12 13 14 ans la mortalité quand une
vigne devrait vivre une bonne centaine
d'années on a déjà la mortalité après 12
ans ce quelque chose d'absolument pas de
mon point de vue peut-être qu'il faut le
mettre dans le débat en tout cas de mon
point de vue quelque chose qui est
absolument pas normal
lavigne pour cent ans c'est un des
prochains ateliers de la belle vie nnent
qu'on va produire ensemble la vigne pour
cent ans
paraît que celle des vieilles vinko fait
des grands vins
il paraît nom n'est pas spécialiste on
est juste deux ans c'est juste un
amateur toi comme moi aux jeunes d'abord
le 20h c'est comme ça qu'on dit
à midi pareil qui d'ailleurs une
dégustation fracassantes il va y en
avoir partout
nous avait pas du tout parler de
concurrence entre les couverts et les
arbres d'une part et les cultures
d'autre part donc concurrence pour l'eau
pour les nutriments peut-être même pour
l'espace racines et est ce que c'est
parce qu'il ya pas de sujet ou excuse
parce qu'ils étaient outils pour gérer
cette concurrence comment raisonne ça et
qu'est ce qu'on peut faire faites la
concurrence c'est une vision d'un monde
artificiel
dans la nature il n'y a pas de
concurrence les plantes elles vont
s'équilibrer et être compagne les unes
des autres donc ça c'est un effort
intellectuel énorme
parce que au début effectivement tu
pourrais l'avoir cette concurrence l'a
donc premier travail quand il va mettre
des couverts végétaux en vigne ou dans
une pépinière ou même dans un champ
agricole on s'est employé à
calibrer cette concurrence est en gros
on arrête des végétaux pour en mettre
d'autres sans jamais de temps mort c'est
à dire on passe par une phase vie mort
alors le glyphosate là c'est royal qui
apprend tout tu veut semer une nouvelle
plante ping tentait une autre pas très
compliqué tu arrêtes la concurrence et
puis finalement on se dit maintenant on
va garder les plantes vivantes quand
même donc aujourd'hui on travaille à
faire des mélanges de plantes qui sont
tout le temps vivante entre elles pour
en récolter une dans le lot donc hélas
on serre est intéressé à la
complémentarité des plantes donc la
concurrence elle est supprimée dès lors
que tu sais comment fonctionne un ph
racinaire
donc qui est ce qu'il ya des notions de
ça
voilà moi je découvre donc on sait que
temps finalement c'est ce que j'ai dit
tout à l'heure les plantes récupère des
nitrates elles font des ph basique
elles peuvent plus rien comprendre
donc elles vont être en concurrence
toutes les unes des autres
une légumineuse elle fabrique de
l'ammoniac danse anosy t elle en voit ça
dans la feuille et elle va faire de
l'ammonium donc finalement il prend lé
réinjecte h donc là il fait du ph acide
et on se rend compte que chaque plante
va avoir un niveaux d'acidification de
la rhizosphère différentes
mais il faut qu'ils aient de l'hydrogène
qui arrive donc la nature de la
fertilisation c'est un facteur pour
supprimer de la concurrence avec les
nitrates suis mort alors comment je fais
des nitrates une fois avec l'anglais et
une fois avec le travail du sol donc je
travaille le sol est jonché de
l'ammonitrate autant dire que c'est mort
de che mort de che mort on n'y arrivera
jamais par contre si tu mets des
légumineuses avec des graminées par
exemple un trèfle blanc avec du blé mais
là tu vas y arriver parce que le blé il
en ph plus tôt à 6
et le trèfle blanc plutôt à quatre ou
cinq donc là ça va marcher et on essaye
d'organiser les étages mans racinaire il
ya un travail extraordinaire et qui a
été produit pendant le xxème siècle
d'une biologiste roumaine qui s'appelle
madame couscous terra qui a produit un
atlas des systèmes racinaires ça
s'appelle le boursin atlas en allemand
il ya des signes est quasi toutes les
racines des plantes européenne qui nous
intéresse et ce dictionnaire racinaire
il est disponible en ligne à
l'université de wageningen ur hollande
donc si vous cherchez vous allez le
trouver et là vous avez une notion des
systèmes racinaires dans leur forme et
maintenant on a besoin de leur fonction
véritable c'est symbiotique
et c'est sur l'acidité que ça se prend
que ça ce qu'on sait que ça se construit
et donc on a commencé ça comme ça
aujourd'hui on est très à l'aise on sait
faire des mélanges de plantes qui ne
sont plus concurrentiel et ensuite pour
l'eau c'est très simple
plus tu as de microbiologie dans le sol
plus tu as de vers de terre plus tu as
de mycorhizes et de champignons plus tu
vas faire des trous dans le sol certains
microscopie et l'eau est stockée dans la
maison porosité alors on va dire la
micro porosité d'origine biologique plus
tu as de biologie plus tu as de réserves
utiles et donc tu va lever la
concurrence alors dans un sol où il ya 0
5% d'humus c'est clair c'est compliqué
et c'est là que les techniques d'un 30
du monde moderne te permettent de passer
à travers ces c'est ceux-là qu'il
faudrait irrigués pour construire
l'humus pour ne plus irrigué demain
d'accord donc à un moment donné quelle
est la place de l'eau c'est pas de l'eau
comme des malades c'est peut-être que
100 mm terminée il ya peut-être que
besoin d'un tout petit peu et c'est donc
on travaille ça dans ce sens là donc en
fait la concurrence c'est une vision
d'un monde dégradée
dans cette danse est encyclopédie
disponibles des systèmes racinaires
vous avez une plante qui est
omniprésente que je crois que j'ai nommé
tout à l'heure il s'appelle la folle
avoine et comme vous regardez la
puissance du système racinaire de cette
plante là contre laquelle on lutte
il est peut être important et
intéressant ça me rappelle une visite
avec stéphan qui tient le pilier au fond
de la salle oué oué oué un couvert non
volontaire de folle avoine découvert au
mois de juillet je sais plus nous avait
donné une structure une structure une
fraîcheur du sol
absolument invraisemblable quand juste à
côté de là dans la parcelle voisine on
avait du mal à semer des couverts
végétaux donc tout ça c'est très
inspirant
si j'ai pas montré trop de photos c'est
aussi pour que je vais vous demander de
fermer les yeux
vous imaginez vous imaginez un mur et
calcaire difficile avec un olivier
où l'on reste pas longtemps et puis vous
voyez une vigne qui est monté dans
l'olivier sur son porte greffes et son
cépage et leur elle envahit complètement
l'olivier dans des situations quasi
désertique
et là on doit pouvoir parler
de connexion là on doit pouvoir parler
de symbiose laon pouvoir on doit pouvoir
parler d'interaction cette vigne on ne
la récolte rappaz mais dans le modèle
agronomique que nous défendons que nous
n'avons pas inventé parce qu'il suffit
de faire le tour du monde des vignes
marié et des vignes associés aux arbres
pour voir ô combien c'est puissant mais
dans cette vigne échappé dans l'olivier
il ya une productivité folle de biomasse
vous la voyez cette image
parce qu'elle est omniprésente par ci
par là
non seulement elle est omniprésente
mais cette vigne n'est jamais malade
on vous écoute madame à manger une
question plus pratique dans le cadre de
la mécanisation de la récolte comment on
gère les arbres on les gère bien on les
gère bien est ce que est ce que vous
savez tout ce qui est un arbre têtard
une trogne une réserve ici en provence
on a vu chez claude hier des
majestueuses l'arbre immortel l'arbre
qui ne crèvera jamais l'arbre des
tablettes est l'image du sol osier dans
les bas fonds donc on va tailler les
arbres on va le gérer on va peut-être
parfois enlever un rang de vigne parce
que c'est plus simple on va peut-être
parfois planté sur le rang
continuez à mécaniser phase par phase et
puis si on est mécanisé pour la récolte
on a trouvé alors ça c'est un truc hmm
hmm hmm au muséum il n'y avait pas pensé
il y avait longtemps un
même au muséum même à l'inra et
s'appelle inra et maintenant ils ont mis
environnement je te le dis vous
souhaitez tout de suite par les trucs tu
sais pas l'actualité même au cnrs et
peut-être qu'à et stambouli avait pensé
donc le rang sur lequel on va mettre des
arbres pour micro climatisés pour
entretenir la vie entretenir la vie dans
les sols viticoles le savez quoi un rang
sur 12 dans valve en danger avec les
copains le samedi et après on va faire
un d'apéro une corvée et un
festin et là on est bien voilà enfin de
tout ça pour dire pour dire que dans les
dents là dans les 150 projets qu'on
réalise dans l'année ça se passe
toujours bien ils sont tous un petit peu
différent c'est une vraie question ils
sont tous un petit peu différent en
principe on trouve les modalités les
moyens parfois on n'a pas besoin d'eux
protection climatique on n'a pas besoin
vous voyez ces coups de soleil de 16h30
qui sont terribles quand on en a pas
besoin on va pouvoir faire des arbres
taillés rogner sur le rang pour ramener
les oiseaux pour ramener les insectes
les pollinisateurs même si on dit que la
vigne n'a pas besoin d'être polliniser
on sait quand elle est dans un sol
vivant les raisins sont plus gros et
qu'en télé quand elle a vu des
pollinisateurs ils sont un peu plus
nombreux donc voilà donc ça franchement
ça se passe plutôt bien et l'idée c'est
effectivement d'adapter l'arbre à toutes
ses modalités mais mais fondamentalement
fondamentalement la moyenne nationale je
la connais pas ici et vous n'attendrez
la moyenne nationale nous dit 70
interventions par an dans les temps une
vigne 70 passage tout compris bien
évidemment
il faut multiplier par 3 l'activité
photosynthétique
c'est cette énergie solaire qui crament
les sols et faut diviser par trois le
nombre de passages aussi
je crois
monsieur oui bonjour bonjour moi je
voulais tout simplement savoir une chose
sur les véhicules qui utilisent disons
tous les viticulteurs les agriculteurs
quelle est l'incidence que ça amène sur
sur leur production au niveau disons de
la de la pollution disons que tous ces
éléments là et qu'est-ce que sa craie
sur le sol de
la vigne ou la prairie
parle je parle de la pollution disons du
véhicule puisque le véhicule oublié
comment ils polluent mais qu'est-ce que
ça créait ce que vous avez une idée ils
ont de ce que ça amène au travers dix
ont de fait de la vigne et des prairies
oui on pourrait répondre assez
facilement je fais 100 mille kilomètres
par an
donc la pollution je connais un peu
c'est pour ça que j'ai une voiture qui
n'émet que 100 grammes de co2 au
kilomètre s'était à l'époque les
meilleurs motorisation qui avait en
diesel
ça reste très peu polluant et quand vous
avez fait ça vous avez émis il faudrait
faire le calcul
0 1 kg x 100 milles
sur les 20,0 donc ça fait dix mille
kilos de co2 que je vais mettre tous les
angles
or dix mille kilos de co2 ces dix tonnes
bon bah vous diviser sa part 4 vous avez
le carbone de l'humus qui va arriver
donc allez 10 / 4 et on va être sympa
2-2 et demi et puis on se rend compte
que finalement un agriculteur qui serait
capable de stocker une tonne du mus par
hectare et par an il va séquestré 500 kg
de carbone en moyenne je divise les mus
par deux que j'ai gagné j'ai le carbone
donc finalement mes deux tonnes et demie
de carbone que je dois séquestré ses 5
hectares si je travaille moyennement
bien si je rajoute des arbres est plus
que trois hectares d'accord ce que
l'arbre il va stocker il ya un stock de
carbone que vous ne soupçonnez pas c'est
à dire au début j'ai pas de vers de
terre
demain gêné au début j'ai pas beaucoup
de champignons demain j'en ai plein au
début j'ai pas de limaces après il y en
a beaucoup et ainsi de suite la
biodiversité reviens parce que la maison
est en bon état avec la nourriture
combien de carbone jeu séquestre dans la
biodiversité que je produis question
voyez est en fait plus vous allez faire
augmenter et tournez votre appareil
végétal plus vous allez avoir de la
récupération carbone dans un monde du
vivant qui boucle est donc plus monde
est important à partir du végétal qui
doit croître plus vous avez soustrait du
carbone dans l'atmosphère
tout simplement donc en fait il faut pas
grand chose
donc voir tracteurs et votre bagnole
dans la vigne vous oubliez c'est pas un
enjeu
ok vous allez compenser tout de suite le
premier hectare bien fait qu'en penser
ce qu'on peut dire
pour compléter même si c'est pas le si
c'est pas l'objet de votre question
c'est que moi on passe mieux on se porte
ça c'est certain
marc-andré reviendra longuement dans les
mots de la viticulture
la battance l'hydro morphy la compaction
donc le développement des parasites des
maladies des attaques les stress etc
trop d'eau un moment donné ça c'est
quelque chose le nombre de passages
alors quand on passe sur un sol couvert
sur un sol vivant avec un matelas de 20
cm de paille qu'on a produite in situ
c'est moins grave mais mais on trouve
beaucoup beaucoup de problèmes liés aux
sur passage ce qu'il faut il faut
traiter vite il faut traiter vite après
un épisode pluvieux et c'est c'est là
qu'il faut réduire fondamentalement le
nombre de passages ça c'est certain et
donc dans votre monde agricole vous
devez le voir dans la boucle complète du
co2 donc les petites émissions que vous
faites avec votre teuf teuf ou avec
votre voiture tout le monde s'en moque
puisque vous avez la capacité de
compenser tout immédiatement dans la
bonne gestion du végétal donc le premier
travail c'est de vous occuper de vous et
ensuite de récupérer les crédits carbone
des autres
donc là à mon avis après je vais faire
les économies qu'ils vont bien mais
c'est pas ma première préoccupation
réellement
n'oubliez pas quelque chose
d'extrêmement important
c'est que boire un canon s'est sauvé un
vigneron
boire deux canons de l'agro écologie
s'est sauvé un vigneron notre estomac et
la planète puisque les canons de
l'agroécologie produisent de la
biodiversité de l'eau des microclimats
du sol des champignons des bactéries des
vers de terre des paysages de l'emploi
et
et des antioxydants merci conrad ça fait
plaisir de m'aider et surtout et surtout
on dit on le dit très librement on le
dit très librement parce que parce qu'il
ya un problème de ce côté on lit
d'autant plus librement que dans les
réseaux dans les cellules que nous
animons un petit peu partout sur toutes
les filières
il ya beaucoup d'optimisme qui revient
grâce à ces pratiques il ya beaucoup
d'optimisme et de coopération est-ce
qu'on a est ce qu'on a une recette à
vous donner certainement pas
quelques pièces du puzzle agronomique
probablement en tout cas de les mettre
les traduire et c'est ce qu'on fait déjà
avec vous traduire ces pièces
agronomique les ajustements les
vérifications
et devoirs parce qu'on parle beaucoup de
beaucoup de symbiose et moi je suis très
heureux depuis quelques années
le temps s'arrête les années passent pas
on vieillit plus donc j'ai du mal à vous
à vous dire exactement ce qui se passe
sur moi qu'un peu de barbe blanche là à
côté mais sinon ce qu'on voit vraiment
un depuis peut-être une douzaine
d'années c'est les agriculteurs c'est la
convergence des viticulture
l'agroécologie fait converger les
viticulture et ça c'est juste génial de
vous voir ensemble m tiens j'ai trouvé
ça moi plutôt ça prends ceci prend ça
regarde l'autre camp et que ces tortues
finalement il nous emmerde pas pardon
tout à fait je vais dire de retrouver du
sens dans encore une fois cet acte de
production donc on parle plus de
productivisme on parle de productivité
dans cet acte de production et de
production et de protection pardon en
même temps un et sortir sortir d'une
viticulture
de la réparation sortir d'une victime
culture de la sanction et c'est ce que
vous êtes en train de faire pour passer
à une viticulture de la proposition
puisque cette biodiversité est juste le
moteur de la productivité où j'ai vu que
marc andré ne voulait pas intervenir
donc on va continuer comme ça jusqu'à
14h vous inquiétez pas on va faire mais
on va faire ça bien nous on va faire ça
impeccable vous avez encore 5 minutes
fait comme nouvel apéro nous moi je
pensais qu'on buvait l'apéro on avait
une table et tout bon on aura essayé en
tout cas
pourquoi ils tourneront et est-ce que
vous pouvez nous proposer pour pour pour
finir alors
pratiquement quelques arbres sur
lesquels on devrait réfléchir là pour à
huy ont bien davines vous pouvez le
donner un petit catalogue alors revenir
là après on va vous donner un catalogue
on va vous donner un catalogue bien
évidemment on va vous donner un
catalogue mais encore une fois jamais de
recettes la recette on la trouvera
toujours ensemble au bourg autour d'un
bon verre de rosé la recette elle se
produit vraiment in situ à la parcelle
avec tout ce que vous pouvez imaginer
surtout pas calquer surtout pas
reproduire dire c'est plutôt 50 arbres à
l'hectare c'est plutôt des érables mais
globalement on a on a un petit peu
insisté les rosacées les arbres
fruitiers
que l'échelle connaissez le péché de
vigne
quand vous avez goûté de la pêche de
vigne
puis c'est absolument ces niveaux une
veille ou quand vous avez goûté la pêche
de vigne vous en souvenez pas forcément
un arbre qui vit très vieux mais comme
il est fixe vous replanter le noyau
mobile puis repousse a donc les rosacées
sont compatibles les arbres fruitiers se
taille pour faire la mise à fruits donc
toujours pareil on va on va gérer
l'angulation si je prends l'exemple du
péché on va travailler une angulation
nécessaire et suffisante pour que cette
lumière indispensable à la
fructification soit là un arbre qu'on
connaît bien et qu'on voit ici et dès
qu'il ya des plaques calcaires c'est la
famille des erales notamment érables
champêtres et rap de montpellier ont dit
de l'érable champêtre qu'il a co évolué
avec la vigne
qu'il a co évolué avec la vigne parce
qu'on l'utilisent depuis des siècles et
des siècles
par contre on va le trône y est souvent
on va le tailler un on va s'en occuper
parce que sinon dessous ça va marcher
pendant quatre cinq ans celui qui va
nous dire je plante des arbres et puis
le boulot est fait sûrement pas si vous
plantez des arbres vous vous en occuper
il ya du suivi à de l'entretien de la
gestion d'un
le frêne est compatible l'orme le
figuier
j'en oublie le mûrier tiens quand on va
quand on va dans la région de venise le
réseau table et sur le mûrier blanc que
qu'on avait ici pour le ver à soie et
qu'on utilise maintenant pour pour le
fourrage pour compléter le fourrage des
animaux sont gardés pour micro climatisé
la prairie c'est toujours c'est toujours
un peu le même sujet rappelons que ces
règles agronomique son éco systémiques
et ses règles agronomique s'applique à
tous les mètres carrés de sol sous
toutes les latitudes toutes les
longitudes et pour toutes les filières
ce qui a été fait par conrad en grandes
cultures sur les couverts végétaux a été
adaptée mais mais c'est les principes
qui ont été adaptées à la viticulture
bien évidemment etc etc donc voilà c'est
quelques quelques arbres il y en a
sûrement d'autres
l'aubépine le prunellier le prunellier
qui nous aident à prévenir de l'art
édité par exemple oui je vois qu'il est
question
oui bonjour moi j'ai déjà des petits
arbres qui poussent au pied de mes
vignes et jusqu alors on m'a toujours
dit il faut les couper faut les couper
et puisqu'ils sont déjà adaptés est ce
que il ya possibilité
ben justement de les laisser monter pour
puisqu'ils sont déjà là oui bien sûr
très certainement très certainement
dans les dents dans la définition de
l'agroforesterie
on va prendre toutes les formations
boisées en lien avec la production de
raisins les bouquets les bosquets les
lisières même si on a parlé de la
difficulté parfois du chêne ou du pain
pas toujours compatibles parfois un peu
trop encombrant donc ça c'est voilà
l'agroforesterie nous permet de gérer de
réguler tout ça c'est là et au milieu de
la vigne c'est la m en bordure et c'est
dans les piliers de cette agroforesterie
on va bien évidemment gérer l'existant
quand il y en a parfois en aidant des
dents des dents des maires de vignes
manque un peu de diversité gérer
l'existant le second sujet c'est
effectivement la régénération naturelle
assistée
la ronce est le berceau du chêne
dufresne et cetera et cetera donc on va
vérifier de la compatibilité qui est pas
de plantes qu'ils puissent être un peu
trop envahissante même si c'est un sujet
plus vaste vaste que ça et il regarde et
de l'intérêt un arbre doit produire la
biodiversité produire de l'eau produire
la protection donc et donc le gérer mais
oui vous avez en vignes beaucoup de
fausses et beaucoup de talent eu
beaucoup de bordures sur lesquels on
peut exprimer donc il faut voir la ronce
tout à fait différemment et puis un
jeune fresnes qui pousse on peut le
tailler en têtard j'ai commencé à parler
de ces trolls c'est tard pour qu'il
fasse toujours km 50 parce qu' on peut
pas aller au delà pour toutes les
raisons pour toutes les raisons du monde
l'acte par dont l'acte de plantation et
je serais tentée dirait le dernier qu'on
va planter parce que le cormier
l'alisier terminal ou d'autres il va pas
pousser là au milieu de la ville là où
on en a besoin mais la régénération fait
partie effectivement intégrante c'est
pour ça qu'on parle de régénération
naturelle assistée lequel dans quelles
conditions à quel moment avec toujours
pareil quelles modalités de gestion pour
que pour que fondamentalement
pourquoi ça marche l'agroforesterie
parce que je taille les arts et que
l'agroforesterie et larmes en
particulier soit votre outil de
production je serais tenté de dire
maillon d'une chaîne élémentaire de
production maillon important c'est pas
le seul mais c'est un maillon
extrêmement important de la chaîne de
production notamment notamment face aux
chocs climatiques
il y avait une autre question par là bas
oui vous nous dites que le modèle idéal
si la forêt et on est bien d'accord
c'est là où il ya le tout la
biodiversité et pourtant ça brûle
on est entouré de forêt qui brûle c'est
rien de le dire il ya toujours un
imbécile qui met le feu en règle
générale 80% des feux sont d'origine
humaine c'est un mégot qui traîne c'est
et donc ça c'est un vrai vrai problème
d'éducation deuxième étape cette forêt
qui brûle
globalement la question qu'on doit se
poser est ce qu'elle est vraiment dans
son bon état si on si on plante des
arbres on se rend compte que les arbres
pionniers ce sont plutôt des fûts qui
vont pousser dans nos vignes des frênes
et des choses comme ça on va en vérifier
la compatibilité avec les mycorhizes et
tout donc on va enlever les arbres qui
vont pas bien ça donc c'est mon travail
de gestionnaire et à un moment donné ma
forêt je dois me poser tout un tas de
questions si elle est mon os spécifique
elle aura de vrais soucis
donc ça c'est mais c'est lié à l'action
de l'homme on a beaucoup de choses qui
sont anthropisés qui ont été plantés et
c'est donc à un moment donné il ya une
gestion forestière qui doit paraître
la gestion forestière c'est pas tout en
même temps au même niveau comme on a
tendance à le faire avec des coupes
rases c'est du prélèvement différencier
ou on fait des clairières qui doivent se
régénérer naturellement
donc ça s'est pas fait donc il ya des
gros débat dans le monde de la forêt sur
la coupe rase youpi youpi et accent qui
sauvera le monde
et d'autres qui veulent faire de la
gestion on va dire sylvicoles
patrimoniale en prélèvement sélectif
permanent donc fait tout ça on se rend
compte que c'est pas fait parce que
arrivé à un certain stade les forêts ben
ils ont tendance à brûler parce qu'elles
ne savent plus gérer la montée en
température qui se produit réellement le
soleil de plus en plus chaud parce que
c'est ça qui se passe en présence
d'oxygène et bien une forêt de conifères
elle brûle à 45 degrés quand sa masse
végétale et 1 45 degrés elle peut
prendre feu instantanément
c'est ce qui se passe notamment en
australie avec les eucalyptus a fait des
essences de térébenthine et ça s'est
auto inflammable et donc le problème de
la forêt c'est pas tellement un problème
du feu donc 80% 90% sont d'origine
humaine quand ça prend au feu tout seul
c'est parce qu'il ya un défaut de
gestion dans cette forêt réellement
c'est à dire elles deviennent trop mono
spécifiques avec des masques qui vont
trois ensemble il faut que sois toujours
différent si ce qu'on peut dire je pense
qu'il faut faire vite la main tenant la
main on va passer maintenant on va
passer comme quand quand je dis le
modèle de la forêt ce qui nous intéresse
c'est le modèle aussi on entend bien
votre question était une question
complexe est dramatique c'est le modèle
de l'activité photosynthétique de cette
énergie solaire qui doit passer par les
plantes ce qui nous préoccupe c'est
aussi 2 profite de votre question pour
dire que ce qui nous préoccupe c'est ce
sont aussi les agro forêt donc
l'agroforesterie ça c'est un vrai sujet
puisque la forêt qui est ici elle va pas
protéger la vigne qui hélas de
l'importance de la dilution et la
dispersion de l'arc dans le territoire
vous êtes dans un département
extrêmement boisé il n'empêche que ce
mètre carré de sol ici dans la vigne
n'est pas protégé par la forêt est à 50
mètres de là je mélange pas tout ajout
dit juste et juste pour conclure entre
parenthèses pour les connaître un petit
peu ces modèles d'agroforesterie
le brûle peu je ne mélange pas je dis
juste que ces modèles gérer entretenu
combiné riche de biodiversité et tu le
disais du bocage le bocage c'est juste
une invention géniale certains dans dans
certaines formations de 10 il paraît que
machin en permaculture à l'autre bout du
monde il a fait si tu le connais bill
machin truc bidule dit pardon en
permaculture en culture permanente le
bocage
j'allais dire normand le bocage breton
c'est juste le truc le plus génial qu'on
n'ait jamais fait si vous voulez un
modèle de permaculture qui fonctionne
qui produit des fruits qui produit du
brf du bois énergie à tout ce que vous
imaginez vous l'avez et ça c'est quelque
chose qui nous importe de de faire
passer la dispersion la dilution de
l'arbre dans le paysage il faut sauver
la forêt il faut sauver tous les arbres
et on parlait de régénération naturelle
sur les bords de cours d'eau sur les
bords de fossés sur les bords de chemin
vous avez des millions d'hectares pas
des millions mais au moins un million
d'hectares disponibles dans l'hexagone
merci pour votre attention merci merci
merci
[Applaudissements]


Partager sur :