Une trogne, des paysages

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher

Thumbnail youtube ahcoQNyQtwU.jpg

Ver de Terre Production s'invite à Paysages in Marciac 2020 ! 😍🍃


Et pour cette nouvelle édition mixée présentiel/visio, on vous propose aujourd’hui une conférence avec Dominique Mansion.


Avec la collaboration d'Arbre & Paysage 32.


Retrouvez tout le programme par ici 👋 https://paysages-in-marciac.fr/programmation/


Transcriptions

salut dominique salut à la bienvenue

mais ici tu tu es chez toi
oui c'est la grande famille la vie
rebelles la ville rebelle souvent c'est
la grande famille des trognes et c'est
la grande journée des trognons va pas se
quitter jusqu'à point d'heure ce soir en
atelier en conférence en direct etc et
ses paysages in marciac
berne est toujours là une balade ce

Afficher la suite

matin une master class avec hervé covès

et puis là tout de suite maintenant pour
une heure une conférence sur les trognes
puisque c'est l'année des trains il
alors elle va se prolonger en 2021
puisque on a eu un peu de confinement
obligatoire mais mais les troyens ont
continué de pousser je crois au lait
trop et ça les a pas gêné ça les a pas
gêné donc on continua à culture et à
discuter a montré et a démontré donc
qu'est ce que je peux dire de plus pas
grand chose je te laisse bienvenue à
vous dans la salle ici n'oublions pas le
dire bienvenue à vous sur youtube vous
étiez un certain nombre déjà à attendre
l'ouverture du canal
donc comme d'habitude que ce soit ici ou
sur youtube vous pouvez agir interagir
et notamment dans le chat nous relevons
vos questions et faisons les suggestions
pardon à dominique à toi les micros sont
ouverts
merci en tout cas merci alain alors le
titre qu'on m'avait proposé pour cette
conférence était une trogne des paysages
et de ce que je vous propose c'est de
faire un peu un tour de france est un
peu du monde aussi de des trognes et en
même temps de regarder les essences
concernés alors c'est loin d'être
exhaustif très très loin c'est
impossible sur le sujet de toute manière
mais ça va déjà donné un petit aperçu de
détrôner j'ai uniquement fait un
diaporama avec des images avec des
photos donc il n'ya pas de chemin ni ni
quoi que ce soit n'hésitez pas non plus
si vous le voulez poser des questions la
première la première image vous présente
d'abord des trognes de sol parce que
pour beaucoup de gens la trouille
c'était d'abord le saule têtard
il ya plein de gens qui n'imaginait pas
qu'on puisse faire des trognes avec du
chêne avec de l'érable avec du platane
avec plein d'autres essences et dans la
tête de plein de gens c'était le seul
qui était
emblématique de la trogne au point
d'ailleurs que les belges ont appelé un
de leurs le livre le soleurois des
têtards un film qui était un livre qui
est édité par l'association sbl en
belgique
le pointeur ne veut pas réagir
ouais bon ça y est c'est parti donc là
je vous emmène à 20000 km d'ici on étend
en et en nouvelle zélande pour dire que
cette tron qui est probablement une
d'abord était la plus développée dans
notre vieille europe
quand les anglais sont allés là-bas
conquérir la nouvelle zélande a occupé
de nouvelle zélande nous dira ce qu'on
veut et bien ils ont apporté cette
pratique de la trogne une pratique liée
à l'élevage comme on le voit sur cette
diapositive avec le le broutage des
saules têtards la jute on va le niveau à
laquelle le bétail à brouter le les
soldes
donc c'est un paysage de nouvelle
zélande y en a pas mais on n'a pas
trouvé j'en ai pas trouvé beaucoup en
nouvelle-zélande mais pas forcément
aller dans les bonnes région mais la
trogne existe là-bas évidemment c'est ce
sont ces salt rogner vous aller les
trouver aussi partout en europe
évidemment là en étant turquie en cas
pas d'autres c'est vous voyez toute la
vallée on en est au premier plan mais
toute la vallée ici est baignée par un
parent par ces sol qui sont vraiment des
espèces à la fois bien sûr à usage de
perches mais aussi à usage fourrager
autres pays d'europe on va rencontrer ce
sol c'est ici la pologne
on va pas faire tous les pays vous
inquiétez pas mais c'est pour dire que
ces présents partout et vous voyez là
cette image est intéressante parce que
on voit bien qu'il ya usage à la fois
rien n'est perdu
c'est à dire le bois de fagots qui va
sans doute servir pour le feu ça
pourrait servir pour plein d'autres
usages et puis le petit bois bûche de
soyouz avec le sol c est un excellent
bois de chauffage est plus performant
que le chêne au niveau production de
biomasse c'est les belges qui ont
travaillé là dessus aussi
alors des paysages emblématiques de
saules têtards il faut les aux pays bas
aux pays bas vous allez voir le sol
le saule blanc mais beaucoup d'hybrides
un seau blanc avec les sols fragiles et
ses messes et des paysages presque
monotone ou est tellement tellement ce
ne sont que des saules c'est un peu le
cas en belgique et là bas les saules
leur population de sol sont renouvelés
puisqu'il ya une taille a même des
associations de bénévoles etc organisé
une grosse association je crois que
c'est 80 mille bénévoles qui
interviennent aux pays bas pour aller
aider les agriculteurs à tailler ses sol
donc ça c'est une bonne exemple de
coopération avec les pays bas c'est 400
habitants km cas il ya une densité de
population colossal mais là les gens
s'investissent aussi auprès des
agriculteurs et je trouve qu'au niveau
du lien social
le sol sert à faire des liens mais au
niveau du lien social
c'est un bel exemple de pratiques qui
relie l'agriculture au monde urbain qui
est celui des pays bas alors un autre
usage aux pays bas de ces soldes bien
sûr c'est le la pratique du fascinage
pour aller protéger les berges de
rivières comme on le trouve alors ici on
n'est pas aux pays bas mais un dans le
nord de la france pour empêcher que le
clapotis des vagues ne viennent miner le
bas des digues et ben c'est ce qu'on
appelle aussi le génie écologique
un bel exemple de pratiques vertueuses
on utilise l'arbre directement qui lui
va par son enracinement ici bien sûr
protéger la berge et en plus de ça serge
et vont servir à
augmenter cette protection plus tout ce
que ça génère au niveau biodiversité
alors paysage de saules têtards en
france on était dans le nord là on est
dans la manche dans
la parc naturel des marais d'opale vous
voyez qu'il ya rien
c'est vraiment l'arbre emblématique est
ce que tu es intéressant là c'est qu'en
aidant d'un parc naturel et non
utilisées aussi au niveau de la maison
du parc pour les aires de pique nique
donc on voit bien alors ici on est à la
ferme de refaire on voit bien comment on
se sent bien à l'ombre de ces arbres ici
à refaire on a des platanes et quelques
fresnes et on voit bien que c'est tarbes
cul qu'on va dont on va opérer une rue
une cueillette apporte aussi une
bienfaisance par sa présence par sa
présence qui n'est pas écrasante et qui
se renouvelle donc et si vous regardez
les arbres les platanes ici de refaire
vous verrez dans chaque platanes vous
avez des plantes épiphytes c'est à dire
qu'en plus ce sont des jardins suspendus
alors un autre paysage ici dans le
perche avec ses sol qui ne sont plus
taillé alors c'est une des
problématiques de des trognes qu'on a
dont on n'a plus eu usage direct et qui
fait que du cedus à l'x fragile hisse au
sens où ils sont fragilisés par le fait
que lou pied devient tellement important
qu'il ya un risque de teint de casse
notamment sur ses trogne à bois blancs
alors parmi le renouvellement de ces
arbres on va trouver des situations
intéressantes puisque aujourd'hui il ya
on a tout un tas de lieux qui peuvent
être
recognise et par l'arbre tous ces
espaces autour des autoroutes des voies
ferrées des réseaux de circulation on
peut mettre des armes est ici c'est ce
qui a été fait à l'entrée de l'autoroute
en normandie
vous voyez sur le têtard qui est qui et
la réutiliser donc cette il ya une bio
de production de biomasse potentiel
considérable plus toujours la cerise sur
le gâteau qui est évidemment le paysage
biodiversité les questions liées au
réchauffement donc la présence de
l'arbre elle peut être amplifiée par
tous et là encore plus avec césar
puisque le fait de les boutures et c'est
tout simple on prend des rejets enfin on
a une solution l'acquis qui est
multiplier à l'envi et on peut dans
quelques années mettre des millions de
trognes rien que par le bouturage
donc ça c'est une formidable leçon aussi
d'économie à l'échelle d'un pays
même exemple ici dans à
saint-jacques-de-la-lande tout près de
rennes c'est la banlieue de rennes il ya
une zone un peu humide à côté et la
commune a eu l'intelligence d'aller
mettre ces sol blanc tout près dans le
quartier on voit bien qu'il ya des
roseaux qui pousse donc ils ont sept
cette zone un peu humide qui a été
préservé au sein de l'organisation et
bien on a mis intelligemment du saule
têtard alors une sous-espèce de ce sol
c'est là du saule blanc c'est la
sous-espèce vite et lina le losier jaune
qui va bien sûr lui servir pour la
vannerie et c'était le cas notamment
dans le vignoble tout la vigne autrefois
était attaché avec de l'osier et ce qui
est intéressant c'est que dans le
vignoble bordelais certains vignobles de
prestige reviennent avec la tâche de la
vigne
avec l'avim ce rameaux d'osier qui va
être 100% biodégradable produits sur
place etc
puisque dans toutes les vignes en avait
d osier qui étaient soit au bout des
rangs soit parallèle au rang soit très
haut soit très bas comme ici enfin
toutes les formes étaient possibles et
sa portée selon les vignobles des noms
différents
c'est rogne dans les vignes
alors un usage domestique aussi dans
toutes les fermes les petites fermes en
tous les cas ça c'était que ça c'est à
bourg c'est près de chez moi et toute
petite ferme et bien la trogne d'osier
autour de la mare pour usage domestique
de la ferme pour faire des liens pour
faire des paniers pour faire des
faisselles pour le fromage etc etc
autre arbre qu'on va pouvoir but du real
on vit aussi c'est le peuplier noir 1
naissance extrêmement importante et
probablement une essence peut-être si
jamais la callas rose venait à décimer
dramatiquement les paysages
extraordinaires de fresnes qu'on a
partout notamment en europe et d'espèces
recours par rapport aux frênes peupliers
qu'on va pouvoir boutures et le publier
comme le sol étant il faut savoir des
espèces dioïque d'un côté on a des pieds
mal de l'autre des pieds femelles
ici on est en espagne dans la région et
le long des ruisseaux on a à la fois des
aliments c'est magnifique
à l'automne parce que ça fait des
serpents jaune le long des rivières est
là il ya un boisement peu de ces
peupliers noirs dont l' usage était à
l'origine un usage pour l'habitat tout
l'habitat ancien les charpentes les
chevrons les poutres les solives c'est
fait on peuplier noir qui est même le
bois est même utilisé tel quel il est et
corse est utilisé tel quel c'est à dire
qu'il ya pas il n'ya pratiquement pas de
sciages c'est à dire qu'il ya un savoir
en plus haut niveau charpente
extraordinaire
pépé lienhard qu'on va retrouver ici
dans la plaine de pô en italie là on est
dans le parc naturel du pot c'est un
parc naturel sur l'ensemble du cours du
pot et on a ce peuplier noir qui est
présent ici au premier plan la au
deuxième plan et puis derrière vous avez
les peupliers de culture là pour faire
de la caisserie du pour le pour les
fromages etc
autre exemple d'alignement de peupliers
noirs ici on est en normandie dans le
parc naturel des boucles de la seine où
ils ont eu c'est encore un parc naturel
qu'a eu des actions autour de la trogne
très importante
alors ça c'est des trognes qui étaient
présentes avant ils en ont fait des
nouvelles des nouveaux bouturage est ce
qu'on peut remarquer aussi sur cette
image ce sont ces publié là qui sont
morts c'est à dire qu'on peut planter de
forte densité au départ et puis après il
ya une sélection qui se fait les avec
élimination des plus faibles mais vous
voyez tout tout l'intérêt de ces troncs
qui reste avec la halle le
vieillissement du tronc et toute la vie
qui va s'y installer
et puis et noirs ici on est en haute
loire toute la vallée de la loire on a
du peuplier noir les pyrénées les alpes
c'est un arbre finalement qui est assez
peu connu c'est assez surprenant mais il
est extrêmement présent et on voit ici
qui est bien sûr qu'il n'est plus il
n'est plus taillé c'est vraiment dommage
parce que là encore comme avec le sol il
ya des risques de casse certains
maine-et-loire l'autre exemple aussi
avec de fortes densités
hélas un peuplier noir énorme sachant
que le peuplier noir c'est un arbre qui
peut vivre plusieurs centaines d'années
les plus gros que j'ai vu c'est en
espagne des peupliers 8 m de
circonférence 9 mètres de haut est
toujours en pleine forme donc des arbres
fabuleux quoi avec un bois extrêmement
intéressant plaint d' usage possible
aujourd'hui encore est ici c'est une
sortie qui a été fait avec marc villard
c'est le spécialiste de l'inra d'orléans
spécialiste du peuplier noir et là le
but en vallée du cher c'était de
retrouver ces peupliers d'avant la
populiculture d'été peupliers
génétiquement pur de façon à faire des
banques de deux gènes enfin de d'arbres
qui soit pas pollué par les arrivées de
notamment des peupliers américain terre
américain
alors là on est toujours dans l'est dans
des zones plutôt humide mon n'est plus
avec veut payer on est avec le frêne
dont je parlais tout à l'heure et le
frêne élevé mais même si on vallée de la
loire on a énormément de fresnes
auxi fille la petite feuille est ici
c'est ce que j'appelle le rôle de cet
arbre l'euro l' arche de noé puisque
lors de crues c'est fresnes qui sont
pratiquement tous creux ben vont servir
de refuge à tous ces animaux qui peuvent
pas s'enfuir avec l'arrivée rapide de la
crue comme des fourmis comme des
insectes comme des taupes comme des
musaraignes qui vont monter dans le
terreau de ces trogne est allé se
réfugier hors de portée de
de la noyade donc ça c'est un bel
exemple aussi du rôle de ces arbres dans
les zones inondables
alors un paysage de fresnes qu'il faut
absolument aller voir vivre emprunté une
barque pour ac le marais poitevin où il
ya une quantité de fresnes considérable
je sais plus a été dénombrés mais c'est
pratiquement indénombrables etc freine
sont là le long des canaux du marais
poitevin
avec aujourd'hui une problématique bien
c'est cette mono spécificités de ces
arbres dont le mât le parc naturel est
en train de penser au renouvellement
avec d'autres essences parce que si
lacalle heures aux arrivées vont voit
bien le drame des monos spécificité
c'est que le jour où il ya un problème
c'est que tout disparaît en même temps
donc là ils sont en train de renouveler
avec 5 ou 6 essence qui sont en train de
de planter sur sur des zones dont ils
ont la maîtrise ou avec des agriculteurs
ou des propriétaires qui sont prêts à
faire les opérations si vous allez sur
le site du marais poitevin vous verrez
les essences employés je veux pas
alourdir la conférence avec ça pour vous
dire aussi que les formes de trang que
l'on peut obtenir que ce soit avec le
frêne ou d'autres essences elles sont de
toutes les auteurs et ça c'est important
de se dire qu' on n'est pas obligé de
faire des tron qui font cinq six mètres
de haut si on n'a pas de girafes ces
sois sûr pas la peine on peut faire des
3000 relativement basses ce qui
simplifie après la pratique de la taille
parce que le seul et le vrai
inconvénient des trognes c'est vraiment
de devoir aller les tailles et hauteur
cya s'il ya un inconvénient c'est bien
celui-là mais si on les taille hauteur
sans avoir besoin de prendre une échelle
où une grue etc
ça devient beaucoup plus facile et ça
n'empêche pas la biodiversité de
s'installer puisque dans le marais
poitevin la rosalie des alpes qui est un
insecte absolument extraordinaire vie
dans les dents les petits dans deux mots
justement dans les mini salt et harkis
sont un peu pourri gâté
donc c'est pas la question de la hauteur
qui fait certain que l'e tron très
hautes sont intéressantes pour les
chauves-souris encore plus mais
l'étrange bas sont aussi tout un intérêt
dans le marais poitevin dans ces mini
trogne de fresnes on a même deux pics
épeiches khenniche à 80 centimètres du
sol
c'est pour dire que les animaux
s'adaptent aussi à la à la morphologie
de l'arbre
voilà un autre paysage ici avec des
chevaux on est en maine et loire en
loire atlantique pardon
et là des frênes aussi en normandie vous
voyez on retrouve cette densité de
l'arbre trogne dans le bocage qu'on peut
obtenir et qu'on aura jamais avec des
arbres qui sont pas payés ça c'est
intéressant il ya même des paysans qui
racontait dans le perche c'est le cas
était sur du c'ur du charme ou quand il
taille et les troyens la cognée ou à la
serpe
il passait de trognes en trombe sans
descendre de l'arbre donc c'était aussi
une manière de se rendre le travail
efficace
une fonction du frêne importante bien
sûr c'est celle d'arbres fourrage et
qu'on va qu'on rencontrait partout dans
tous les pays d'europe
on avait repéré que le frêne c'était une
des feuilles les plus nourrissante pour
les animaux les plus intéressantes aussi
sans doute au niveau médicinales pour
les animaux et c'est pour ça que dans
toutes les régions de montagne et toutes
les régions limites au niveau du temps
de d'herbage on avait cette fonction
fourragère qui était à la fois une
fonction direct en période estivale
quand il n'y avait plus rien dans les
pâtures mais aussi de récolte de fagots
de forage qu'ont donnés aux animaux en
période hivernale comme du foin mais au
lieu de donner du foin d'herbacées ont
donné du foin de ligne notamment avec le
freine mais pas seulement
évidemment
ici dans les hautes-alpes voilà des
frênes qui sont toujours taillés c'est
pour dire que cette pratique elle n'a
pas été oublié si vous allez en lozère
si vous allez dans l'aveyron dans la
haute loire vous verrez qu'avec les
canicules de plus en plus récurrente les
paysans retrouve cette pratique à ce qui
est intéressant c'est une pratique qui
est en train aussi d'être étudiée par
l'inra notamment sur le site de l'inra
lusignan là encore aller sur le site de
lusignan vous verrez aussi tout le
travail qui est mise en oeuvre de
recherche sur ce sujet et puis le fait
de taille et c'est rogne alors on dit
souvent on en combien de fois on entendu
le mot mutilation sa formidable bond
l'anthropomorphisme est récurrent bas on
sait que nos soldats de la guerre 14
tous mutilé il ya rien qu'à repousser un
pas marché mais tous nos armes ça marche
et non seulement ça marche mais ça leur
permet de vivre encore plus longtemps
celui ci avait a été re cp en 2000 2013
de sang après la repousse voilà ce que
ça donne
il est totalement cru ce qui est pas un
problème pour l'arbre et il fait
pratiquement 7 mètres de circonférence
dans sa partie la mettre à mettre à
mettre 20 du sol donc c'est pour dire
que ce n'est probablement qui n'existe
pas en france et en europe de fresnes
montanier qui soit si gros que ça et si
ancien et voilà ce que donne dans la
pratique de la trogne ici on est dans le
bocage
on est dans une haie du bocage
alors j'aime bien montrer cette image
parce que les trois lions les voit pas
et il ya plein d saison on les voit pas
parce que bien souvent elles sont dans
bien des cas dissimulés dans
l'alignement de la haine
donc c'était là l'arbre permanent dans
là et qu'on n'allait pas re cp quand la
haye et rcp mais si ce n'est qu'on leur
cpa hauteur et là on le voit encore
mieux bien sûr en période hivernale où
vous voyez là c'est trogne de chaîne
là encore très rapprochée qui repousse
après un an de taille et derrière un
autre alignement où on voit on retrouve
cette ponctuation des trognes dans le
bocage ici bocage sarthois et on voit
bien que l'objectif est vraiment la
production maximum de biomasse et la
biomasse
à l'époque avant les énergies fossiles
c'était le fagot le petit bois ou le
bois le charbon est pour faire du
charbon de bois
donc on va bien le potentiel de
production extraordinaire de césar
puisque là encore on a étudié
on a fait des comparaisons entre un
arbre qu'on va pas taillé qu'on va
exploiter un moment qui va disparaître
puisque on va le coupé au sol il va pas
pouvoir pousser comme un taillis et la
trogne qui est un arbre qui va produire
comme ça pendant des années et des
siècles donc c'est il ya pas photo il ya
la trogne et à chaque fois le plus grand
potentiel de production
bon après ça veut pas dire qu'il faut
mettre tous les arbres en rogne
ça veut dire qu'il ya des fonctions de
bois d'oeuvre les uns forestier doré
n'est fait pour faire du bois de
déroulage de bois de tranchage ou des
merrains évidemment ça a toute sa valeur
mais l'arbre paysans on voit bien qu'il
a des potentialités extraordinaires
cette image où les mises pour montrer
l'aspect biodiversité intraspécifique
c'est-à-dire coscia au sein même d'une
même essence
ici on est sur du chêne pédonculé eh
bien on voit bien que deux arbres n'ont
pas le même patrimoine génétique il ya
une différence ici vous voyez où niveau
de la feuillaison il y en a qui est déjà
en feuillage d'automne et l'autre à
peine et donc ce sont les deux mêmes
sujets qui sont sûrement en connexion au
niveau du sol mais chacun a son
individualité
on les revoit ici tailler et avec une
pratique qui qui fonctionne si les
cycles de taille ne sont pas trop longs
c'est la pratique du tir sève
mais on sait que sur des pratiques trop
trop longues sur le chaîne entre autres
notamment chêne pédonculé tiercé vous
pas si larmes n'est pas taillé en
général de trop attendre sur les chaînes
c'est
trop souvent hélas la condamnation de
l'arbre
alors par cette image là on voit bien
les on est en bretagne en ille et
vilaine la possibilité de surin une même
essence toujours le chêne pédonculé de
faire différentes hauteurs différentes
formes
et puis dans la r on peut aussi garder
des arbres de haut c'est à dire qu'on
peut sur le même linéaire avoir une
diversité d'usagés de production
complètement incroyable avec bien sûr à
côté les cultures le pâturage et tout ça
c'est ça aussi que permet la haine et la
trogne
avec des paysages emblématiques qui sont
le plus conserver en bretagne dans
notamment dans tout le bassin de rennes
de ces arbres qu'on appelle des ragots
ce localement qui sont des mondes et qui
sont des arbres extraordinaires puisque
alors on comprend bien que la difficulté
c'est d'aller les tailles et sio ce
qu'il y en a qui peuvent bien faire 10
12 mètres de haut mais c'est cette
production
on peut appeler ça l'arbre à fagots ce
sont vraiment des usines à fargo avec
cet intérêt extraordinaire de la
multiplication des noeuds qui vont venir
d'abord faire une figuration magnifique
de ce bois qui aujourd'hui recherché par
certains architectes qui travaillent
dans l'habitat contemporain
ça fait des planches magnifiques des
poutres magnifique ultra solide parce
que en fait la multiplication des ne
fragilise pas là mais le rend encore
plus résistant
donc ça c'est une vraie leçon aussi et
c'est pas pour rien qu'on les utilise
sur le conte les utiliser en tous les
cas sur le sillon de saint malo comme
brise lames en les plantant dans le
sable on a fait ça jersey et guernesey
victor hugo les a même illustré
chêne pédonculé autre forme de ce chêne
pédonculé ici on est au pays basque
alors là on est allé encore plus loin
puisqu'on a fait défaut on en a refait
des forêts sur des milliers d'hectares
ça a démarré sous les 2 de navarre au
16e siècle
l'objectif étant de produire d'abord du
charbon de bois
on comprend bien qu'avant le charbon
minéral le charbon de bois était une
énergie essentielle donc là pour
produire en quantité on avait imposé aux
paysans de faire ces arbres et si vous
allez dans l'est des pyrénées vous
verrez pas césar mais vous verrez que la
forêt y avait disparu par le surpâturage
parce que là tout l'intérêt bien sûr
c'est que les arbres sont toujours hors
de portée de la dent du bétail mais par
contre au niveau du pat evra qui avait
une fonction extraordinaire c'était le
pâturage des fruits des glands c'est à
dire la glandée avec une transhumance
qui est parée du pays basque et qui
allait jusqu'à pampelune et les cochons
s'engraisser au fur et à mesure qu'ils
traversaient ses forêts de chênes
têtards et de hêtres têtards aussi de
trognes de être puisque les cochons se
nourrissait aussi bien de gland des
glands que des fn
alors ce oui là c'est pas les chaînes
cdc des sols mais comme je ma clé restés
à la maison j'ai pas j'ai pigé changer
l'image sur la plaie et on trouve ce
chêne pédonculé au bord des marques
comme on trouve le sol voulait donc le
chêne il est capable aussi de d'être
complètement en zone en zone 1 le voilà
là c'est bien donc la 3e place s'est
couché au bord de la mare et
intelligemment le paysan qu'est-ce qu'il
a fait les deux jets qui ont repoussé le
long sur sur cette grogne et il en a
fait des trognes de trognes donc
finalement là c'est pas une 3e can am et
c3 trogne donc vous voyez la trogne on
peut la multiplier à l'infini aussi
c'est une belle leçon de de plasticité
de l'arbre à leur plasticité aussi ici
on est dans les deux sèvres en gâtine
on est sur des chirons assez des gros
blocs de granit et là il ya un gland
qu'a dû tomber entre la fissure de de
granit
il s'est enracinée au milieu de l'art va
évidemment son tronc il l'a adapté à la
morphologie de la fissure et va qu'est
ce qu'on fait les paysans pays les ont
été tes à hauteur donc voilà un bel
exemple aussi de l'arbre qu'il ya une
une possibilité d'adaptation
complètement extraordinaire
alors autres essences aussi très
plastique vin bien sûr c'est le platane
on va rencontrer ici dans le sud ouest
la en étant gers partout le long des
routes très souvent mais c'est un arbre
aussi
dont les qualités du bois sont
formidables donc et qui est souvent
sous-estimée et dans cette région du
sud-ouest on va le rencontrer
bah comme dans dans les tout simplement
alors qu'on le voit plutôt comme un
arbre urbain est ici vous voyez des
trognes très basse donc c'est un arbre
encore aussi qui est toujours exploité
une grosse production de bois biomasse
c'était un arbre excusez moi
on voit bien simpliste is it et l'ombre
âge déplace les arbres qui vont se
souder entre hauteur par un atom ose
enfin il ya vraiment un usage de ce
platane qui est vraiment très répandue
dans le midi est qui et qui en a qui
aiment bien avoir les pieds dans l'eau à
l'oublier au pays basque les platanes
sont plantés le long des rivières à la
retrouve pas le saule têtard mais on va
trouver le platane têtard
autre arbre très plastique aussi c'est
le charme le charme qu'on qu'on va voir
qui a été préféré souvent d'ailleurs
favorisé dans le bocage parce que c'est
le bois idéal pour faire du fagot c'est
vraiment avec des ramifications le voit
très régulière donc une essence qui
était présente dans les airs et on voit
sur cette image l'aek a disparu on
encore une trace du salut et qu'est-ce
qui reste avec le surpâturage et bien il
reste les trognes et leur production
autre exemple on voit comment les vaches
ici pâture jusqu'à hauteur et là c'est
un paysan je connais bien je lui dis
mais y envoie on voit qu'il ya des
descentes de sim
donc on a commencéà retail et ses
charmes pour éviter qu'il ne disparaisse
une essence qu'on va trouver au bord de
l'eau aussi manière peut-être un peu
plus surprenante c'est le tilleul le
tilleul qui supporte très bien la
présence de l'eau et qui est là encore
aussi une essence extraordinaire avec
des capacités plastique aussi
surprenante
donc je peux faire pratiquement tout ce
qu'on veut avec le tilleul
alors il ya une chose qu'on fait souvent
c'est qu'on s'échine à éliminer les
rejets de la base du tilleul alors il ya
une solution qui est peut-être tout
simplement mises en oeuvre là je parle
plus de plus pour des employés communaux
c'est plutôt de s'échiner à les couper
au ras du sol c'est de les maintenir à
mi-hauteur la très relative baba de
faire pourquoi pas une haie basse en
prolongement si bien qu'on gagne la base
du tilleul ça évite que la base soit
abîmée par des épareuse par des machines
et on apporte de la biodiversité on guen
en fait le bas du tilleul et on
économise du travail en même temps qu'on
apporte une d'une biodiversité
supplémentaires
en tilleul utilisé sous forme de maille
enfin en boisement le my en fait c'est
un boisement urbain tout simplement
et puis c'est aussi un arbre un arbre de
cimetière
et alors pourquoi c'est là ça oui j'ai
pas la dernière version de montagne bon
là c'était pour montrer le rôle de césar
bon bord de l'eau avec l'enracinement
qui va permettre de protéger les berges
d'abriter aussi tout un tas de devis
pour la reproduction notamment des
poissons mais pas seulement et puis on
comprend aussi comment ces arbres de
bord de l'eau si on ne les tailles pas
ils vont grandir grandir mais comme ils
sont enracinés sur seulement une moitié
ils sont beaucoup plus fragiles et ça
évite les embâcles et ça c'est la
nécessité de la gestion des armes de
bord des rivières
elle est beaucoup plus aisé avec des
arbres dont on va maîtriser la hauteur
que des armes dont on va laisser le
développement et qui vont à un moment ou
un autre se coucher de sur la rivière
la cdu freine mais ç'aurait pu être
delaune
comme on l'a vu hier lors de la sortie
avec un enracinement encore plus
spectaculaire qui va jusque dans la
rivière et ça aurait pu être du chêne
pédonculé aussi par exemple ou du
peuplier noir même si en espagne dans en
aragon on voit bien que le sol est plus
près de la rivière et peupliers supporte
des sols un peu plus sec mais j'ai vu en
espagne d enracinement peuplier noir au
bord de rivières c'est phénoménal
vous avez un réseau de racines
complètement inouïe qu'on a qu'on peut
pas même mentalement imaginer il faut
qu'ils aient des arbres arrachés de
l'érosion pour voir cette progrès
facettes c'est un immersion dans le sol
au bord de l'eau alors ces arbres qu'on
va retrouver aussi dans des zones ici on
est dans les marais de bourges c'est à
deux pas de la cathédrale de beaux je
vous avais 12 hectares de marais là
qu'il faut et là dedans vous avez des
trous partout c'est pour dire que
l'arbre tron il peut s'installer dans
toutes les situations
un autre un petit peu aussi se bouture
et celle olivier qui a un art fabuleux
et qui informe les trois mines les plus
vieilles pratiquement d'europe puisque
on va trouver
non ce qui se passe on a perdu l'image
l'olivier qu'on va on va on a des
oliviers en europe notamment en crète
mais il y en a sans doute dans d'autres
régions
de plus 3000 ans trois mille ans c'est
quand même pas mal pour un arbre ma le
voilà le voilà notre olivier de crête
est estimé à 3000 ans alors il se
dispute en crète avec deux halls 2
olivier un qui aurait trois mille deux
cents ans l'autre 3,3 milan et celui-là
servi lors des jeux olympiques d'athènes
on est venu tailler ses rameaux pour
offrir aux vainqueurs de ce peut-être
pas toutes les épreuves met au point des
épreuves de course
donc c'est pour dire que l'arbre taille
et là encore ça restimuler sa vitalité
et simuler aussi ici la production des
fruits
voilà change d'essence on est là avec le
être qu'on n'imagine pas trop sous forme
de trognes si ce n'est en montagne où là
il va aller tâche dû être on va on va le
trouver sous cette forme mais on sait
bien que le être avec l'évolution
climatique et risque d'avoir des
problèmes partout et la difficulté chez
eux être c'est que reprend des vieilles
troy dette c'est quasi impossible les
anglais ont travaillé là dessus
en espagne ils ont travaillé en
angleterre et les vieux est ronde et que
vaut mieux les laisser finir leur vie de
troy de être que d'essayer à tout prix
de les remettre entre heugnes c'est
vraiment ils le sont et qui a attiré
d'un programme life qui a été fait en
avec l'espagne et l'angleterre et six
aides en et en navarre donc c'est dans
le parc naturel de berthe is en navarre
il ya des troubles doit être
complètement incroyable ici vous voyez
ça c'est des démarrages de racine
hauteur surtout la tranche c ideas est
un art voilà on le voit dans cette
section là mais il fait 6 7 m de
circonférence ac c'est un monument
et avec le m voilà on arrive au charme
différence entre charme et être enfin il
ya toujours le charme d'annoncer des
frappes aux halles mais il n'y a pas
besoin de ça pour pour re pour observer
la différence entre les deux ici un
boisement de trognes de charme en
bourgogne en saône et loire
c'est pas la photo est pas et c'est une
erreur ne s'est pas de savières de
rennes lé de monsieur desbrosses qui est
un agent forestier un grand spécialiste
des armes puisqu'il a fait les deux
livres sur les arbres remarquables de
bourgogne et voilà une photo qui m'avait
envoyé de boisement de tron 2 de charme
que j'ai retrouvé j'en ai retrouvé aussi
dans mon coin autres boisement de
trognes mais associant siège charmer et
chaîne c'est ici dans le perche et là on
le voit theillet donc on voit ce
boisement en mélange mais sur les pentes
donc ça c'est des en fait c'est des
reliques de c'était les boisements de
trognes était extrêmement fréquents et
ils ont disparu et on boizet ces zones
de pente qui était plus difficilement
valorisables
il y avait souvent généralement bien sûr
du pâturage puisqu'on était avec des
trognes mais c'est des zones qu'il faut
il faut rechercher ça parce que ça
témoigne vraiment d'une pratique
agroforestières très fréquentes
alors là on va s'échapper un peu de
de la région pour trouver d'autres
trogne ici on est en birmanie jeu dont
je suis incapable de vous dire les
essences
là une essence qu'on connaît bien c'est
le calyptus qui est archi fréquents
partout dans le monde même une naissance
un problème mais qu'on voit que gérer en
trogne on peut imaginer qu'il puisse y
avoir une production avec les pieds qui
restent
buts
alors c'est rognon va aujourd'hui dans
cette région les retrouver en milieu
urbain avec l'extension urbaine
on s'est notamment beaucoup le cas en
bretagne et on va conserver
donc c'est à lui avec ses troy mais
alors la difficulté c'est qu'on
renouvelle pas la pratique de la trogne
parce que souvent les néo ruraux vont
s'offusquer de voir ces arbres taillés
dans tous genres même chose la perte de
connaissance la perte de transmission si
bien qu' il ya un mois je suis intervenu
plusieurs reprises en bretagne pour
faire comprendre que ces armes c'est une
pratique ancestrale qui était pas
comment dire mépris des arbres ça
correspondait à des usages et finalement
ce qu'il faut aujourd'hui si là encore
retrouver des usages et ça c'est
possible avec les filières bois des de
bois déchiqueté afin de pratiquer pour
de proximité parce que si c'est pour
faire des unités colossal on va
massacrer des dépenses forestier s'est
pas c'est pas ça la vraie
fonctionnalités delà de la biomasse
végétale mais là c'est possible après de
trouver des usages qui peuvent même
trouver des usages avec en impliquant
les habitants
ça c'est une image pour vous montrer le
là encore jusqu'où peut aller la trogne
la trogne à outrance la la trogne à
têtes multiples la tête de chagos on a
du tilleul ça c'est bien connu
mais à droite on a un charme c'est dans
une commune des deux sèvres
on voit bien la différence entre la
trogne paysanne dont on a une ou deux ou
deux têtes et la trogne décoratives la
trogne urbaine qui emploie beaucoup de
temps communal mais qui peut être
pourquoi pas un emblème de la commune si
on n'abuse pas du temps de l'employé
communal qui n'a souvent pas beaucoup
et là on est dans les deux sèvres
toujours avec cette grogne qui va être
vraiment lié c'est quand même lit à
l'arbre qui était lié à l'élevage
c'est vraiment une de ces fonctions
principales
comme on le voit aussi sur cette photo
et on voit bien que si aux coupes ces
arbres il ya vraiment au ras du sol avec
le pâturage avec l'élevage l'arbre
disparaît donc la trogne vraiment
l'arbre par excellence le tailler aérien
la forêt suspendue la forêt sur pilotis
enfin tous les noms qu'on peut lui
donner et
avec tous ces rôles également dombes
rage les chevaux vous savez que le
cheval c'est vraiment par rapport à
l'arbre un terrible terrible prédateur
puisqu'il va aller jusqu'à et corsé les
armes s'il est dans des espaces où il ya
maintenant peu une sous alimentation en
plus il a besoin de ce ligneux et
combien d'arbres ont disparu d'afrique
et ou de trognes à cause de deux de ses
chevaux qui sont mis sur des zones trop
petit corps qui zappe pas protégés
voilà on retrouve le cheval dans
l'oliveraie
et là les moutons en dessous étage de
des peupliers noirs en aragon
hélas le freine aussi toujours en zone
d'élevage
voyez comment l'arbre creux même séparés
ça ne m'empêche pas de pousser ça c'est
dans ces dans le gers
avec ses formes inouïe qu'on peut donner
à ces arbres qui peuvent être des
complètement
voilà voilà alors là on est sur deux
êtres qui est un témoin de d'anciens
plessage et finalement ça fait une
trompe laisse donc aux arbres aux formes
complètement étonnante
alors ça c'est des ans né à barcelone en
espagne
c'est ce que francis hallé appelle les
arbres trottoir c'est à dire ces arbres
qui vont recouvrir par les racines on va
bien que la trouille non seulement a
fait du bourrelet hauteur mais elle va
aussi faire de bourrelet au niveau du
système racinaire superficielle donc
avec capable de recouvrir des surfaces
entière avec fils affaissement des
trottoirs en bois complètement
extraordinaire aussi donc ça c'est aussi
une des capacités que peuvent avoir ces
arbres
voilà je vais un peu rapidement parce
que comme c'est pas mon montage original
il ya des choses qui viennent un peu
perturbé ce que j'avais prévu de vous
dire mais c'est pour vous dire qu'au
niveau imaginaire fantasmagorie ces
arbres aussi jouent un rôle important
dans une société où on est assujetti
d'image de toutes sortes là on a des
images qui peuvent faire beaucoup plus
rêver que celle qu'on nous impose sur
les panneaux aux publicités ou sur les
dents dans notre monde télévisuel alors
il faut toujours aussi voir 7,7 trogne
dans un contexte global venir que la
trogne elle est l'associé bien sûr au
bocage aux afriques et aux arbres de
haut j'ai donc important aussi de penser
le paysage toujours à l'as était la
leçon d'un a sorti avec bruno sire 20
hier un l'arbre il est toujours dans un
contexte global et le penser dans une
fonctionnalité la cerise toujours sur le
gâteau de tout ça étant la biodiversité
le bien-être l'aspect climatique et ses
gratte que nous offrent les arbres en
plus en plus des usages qu'on irait plus
matériel qu'on peut avoir deux
une naissance qui a été beaucoup
utilisés et développés notamment sous
l'olivier de serre c'est le mûrier blanc
le mûrier blanc en planter des millions
on a fait de la sériciculture jusque
dans le jardin du roi à versailles mais
là c'était un échec parce que le climat
ne marchait pas et l'orangerie du
l'orangerie avait servi même de
magnanerie et on avait planté du mûrier
blanc là bas bouturez du diamant donc
c'est pour dire que là on voit bien
comment lusage fait qu un arva a tout
d'un coup trouvé un développement
extraordinaire et puis le jour où la
série culte sériciculture a commencé à
décliner avec les soins industriels et
bien les peas ont conservé leur mûriers
parce qu'ils avaient bien compris que ce
mûriers avait une feuille extrêmement
nourrissante
mais pour tous les animaux herbivores de
la ferme ce soit les lapins les cochons
les chèvres
d'ailleurs il ya plein de deux petits
producteurs dans le sud-ouest qui
continue à alimenter leurs chèvres avec
la feuille du mûrier et au niveau de la
production de l'esa et des capacités
étonnantes
donc c'est bien un arbre aussi qui peut
être un arbre recours par rapport aux
frênes par exemple qui lui si la callas
rose s'avère désastreuse peut avoir sa
fonction ici des mûriers dans l'hérault
tout à l'heure on en avait en touraine
on avait témoignages toujours de cette
histoire de la du ver à soie la syrie
ces cultures
bon jeu dans le bourbonnais revoilà il
se passe plein de choses là mais
et puis il faut pas oublier que c'est
rogner bien elles sont partout menacé
par la disparition de l'élevage ça c'est
un drame disparition de l'élevage
alors moi je conseille dans mes
conférences de manger de la bonne viande
qui correspond à des paysages vertueux
bon on peut être un billet vert s'est
végétarien mais manger de la viande
c'est pas désastreux pour le paysage
quand on mange de la viande dont on sait
d'où elle vient et comment elles étaient
produites et ça c'est comme paraît très
important c'est un désastre cette
disparition du bocage de l'élevage et en
même temps du bocage et en même temps de
l'arbre voilà bah ce qui se passait sur
ma commune de bourse et
et puis ça c'est pas loin non plus de
chez moi voilà donc deux cv ça c'est des
paysages qu'on imagine à l'autre bout du
monde mais c'est des paysages qui
existent aussi chez nous
j'ai l'impression que la me disais que
tu encore deux minutes maintenant
j'avais plus de deux secondes puisque
alors ça se termine très mal parce que
c'est pas le j'ai laissé la clé dans tu
l'as déjà dit tu l'a déjà dit mais aussi
on a vu merci dominique on a vu on a vu
de belles photos on a vu de belles
intentions
on a vu on a même dans le commentaire
est dans le chat on a on a des gens qui
trouve ça moche et puis finalement ils
trouvent ça beau cinq minutes après donc
ça veut dire que la culture à sion sur
la trogne est réussi mais puisqu'il nous
rezaï a versé voilà une image de victor
hugo
voilà une ancre de victor hugo de ces
trogne brise-lames c'est pour dire ça
tylane l'image revient ponctuellement
donc on va terminer terminée mais du
coup du coup on a le temps de prendre
une remarque une question une suggestion
on le dira jamais assez
dominique produit des livres dessine
illustre la flore forestière française
des agendas nature et puis une fois de
plus les treuils l'arbre paysans aux
mille usage en plus il dédicace si vous
repartez avec son livre il sera dédicacé
en exclusivité il a déjà dessiné 800000
trogne mais comme elles sont toute
singulière toute belle toute différente
tout utile c'est comme ça qu'on crée des
arbres remarquables
je crois n'est-ce pas tout à fait y at
il une question une suggestion
non ça va comme ça bon ben on va en
rester là et pas si j'ai 6e 15 jours aux
questions
oui alors là la pratique c'est
d'intervenir sur les charpentières et
c'est à dire ne pas revenir surtout pas
au niveau initial de coop régulière de
la trogne d'intervenir relativement haut
sur des charpentières sachant qu'on
n'est pas assuré que ça fonctionne à
100% loin de là mais comme chaque cas
est particulier on ne sait pas comment
chaque chaîne va réagir
c'est ce à quoi on sait que la perte de
vitalité des bourgeons dormant chez le
ch n est plus rapide que certaines aux
essences comme peut l'être le frêne par
exemple qui va beaucoup mieux réagir
après des siècles de taille assez long
chassang sachant qu'un cycle détails
relativement l'on va toute façon faire
des coupes très très très large qui sont
soumises bien sûr à une fragilité plus
grande que des coupes mois - largement
de toute façon on se retrouve à 15
heures on se retrouve à 15 heures dans
cette même salle on se retrouve aussi en
direct sur youtube puisque nous avons un
atelier nous poursuivons et puis un
grand débat et puis une rencontre aussi
autour de l'arbre avec marie-france
barrier en milieu d'après midi notamment
jusque là c'était le pourquoi la trogne
et cet après-midi ce sera le comment
comment on passe à l'acte comment on
continue ses combinaisons gagnantes
entre l'homme et l'arbre permanente et
récurrente puisque vous le voyez vous le
savez les paysans vraiment su traduire
ce geste l'amplifier le perdre à
l'arrivée du pétrole en quelque sorte et
de la mécanisation et est
fondamentalement le retrouver c'était
l'objet des ateliers d'illiez d'hier
pardon l'agroforesterie pour sauver la
planète et il fondamentalement la trogne
et sera elle aussi la clé de voûte de
ses systèmes agroforestiers donc merci
pour vos participations pour vos
attentions
c'est l'heure de l'apéritif aujourd'hui
c'est pousse rapière donc c'est une
bonne journée c'est peut-être parce que
parce que tu es là du jus de trognes à
volonté non avec modération bien sûr
merci à vous bon appétit et à tout à
l'heure 15 heures pour continuer autour
de cette année des trognes merci à tout
à l'heure

Partager sur :