Préférer les intrants à faible teneur en métaux lourds

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
 Crédits photo : CC0 1.0
Cet article est issu de la base GECO. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo Geco

1. Présentation

Caractérisation de la technique

Description de la technique :

Anne Schaub ARAA a.schaub(at)bas-rhin.chambagri.fr Schiltigheim (67)
Isabelle Feix ADEME iseballe.feix(at)ademe.fr Angers (49)
     


Certains intrants sont suceptibles de contenir davantage de métaux lourds ou éléments traces (ETM) que d'autres : cadmium dans les engrais phosphatés, cuivre et zinc dans les lisiers de porcs, divers ETM, notamment cadmium, cuivre, zinc et plomb, dans les engrais et amendements organiques (de types déchet ou produit). Pour ces intrants et/ou dans le cas de sols acides et/ou de cultures accumulatrices d'ETM (légumes-feuilles comme épinards et salades), demander à son fournisseur la composition en ETM des intrants possibles afin de choisir celui qui apporte un flux d'ETM le plus faible, par exemple à l'unité fertilisante recherchée.


Exemple de mise en oeuvre : Une vigilance particulière est à avoir dans le cas des cultures légumières (légumes feuilles accumulateurs) conduites en agriculture biologique, système n'utilisant que des engrais d'origine naturelle dont de nombreux sont riches en ETM : dans ce cas, éviter les phosphates naturels des mines de Russie ou du Nord Ouest des USA par exemple, à forte teneur en cadmium et contenant également du chrome, du zinc, du nickel, du manganèse et du cobalt, et ceci surtout si le sol est acide, car ces ETM sont alors davantage disponibles pour les cultures.


Précision sur la technique :

Les ETM entrent aussi dans la composition de certains produits phytosanitaires (cuivre, aluminium, zinc dans des fongicides). Il est conseillé de sommer l'ensemble des ETM apportés par les intrants (matières fertilisantes bien sûr, y compris effluents d'élevage et produits résiduaires organiques, mais aussi les autres intrants : produits phytosanitaires, voire eau d'irrigation lorsque cela est pertinent) sur chaque parcelle et de comparer aux flux limites réglementaires.


Période de mise en œuvre Pendant l'interculture


Sur culture implantée


La technique est intéressante à appliquer au moment de la planification du plan de fertilisation, quand cela est possible.


Echelle spatiale de mise en œuvre Parcelle


Application de la technique à...

Positif Toutes les cultures : Facilement généralisable


La technique est particulièrement utile lorsque la culture est fortement accumulatrice.


Positif Tous les types de sols : Facilement généralisable


En sol acide, la technique est plus utile qu'en sol basique car les ETM sont davantage disponibles pour les cultures en sol acide.


Positif Tous les contextes climatiques : Facilement généralisable


Réglementation

Influence POSITIVE


Nombreux textes réglementaires pour les épandages de produits résiduaires organiques (sous statut de déchet ou de produit) avec teneurs limites dans les PRO épandus et flux limites sur 10 ans. Textes réglementaires concernant l'homologation des matières fertilisantes




2. Services rendus par la technique



3. Effets sur la durabilité du système de culture

Critères "environnementaux"

Neutre Effet sur la consommation de ressources fossiles : Variable


consommation d'énergie fossile : VARIABLE


Neutre Autre : Pas d'effet (neutre)


En général la consommation d'énergies fossiles est inchangée… mais dans certains cas il peut être nécessaire de traiter les matières fertilisantes et cela a un coût énergétique (ex : engrais phosphatés nécessitant une décadmiation) ou il peut être nécessaire de changer de provenance de matière première ce qui peut avoir un impact sur les coûts énergétiques liés aux transports (en plus ou en moins) (ex : changement de provenance des phosphates naturels utilisés) .


Contamination par ETM des sols et des eaux :

Ecotoxicité et accumulation des ETM dans les chaines trophiques :

Critères "agronomiques"

Neutre Productivité : Variable


Les flux d'ETM apportés par les intrants sont rarement suffisants pour conduire à une diminution de rendement de la culture, sauf à très long terme avec des apports répétés d'intrants particulièrement contaminés (probabilité très faible). A l'inverse, en cas de sol carencé en oligo-élément(s), les apports d'ETM par les intrants peuvent avoir un effet positif sur le rendement de cultures exigeantes pour ces oligo-éléments.


Positif Qualité de la production : En augmentation


Neutre Fertilité du sol : Variable


Pour un sol bien pourvu en oligo-éléments, limiter les apports d'ETM est neutre. Pour un sol carencé, limiter les apports d'ETM par les intrants diminue sa fertilité.


Neutre Biodiversité fonctionnelle : Variable


Pour un sol bien pourvu en oligo-éléments, limiter les apports d'ETM est neutre. Pour un sol carencé, limiter les apports d'ETM par les intrants a un impact plutôt négatif sur les organismes du sol.


Critères "économiques"

Neutre Charges opérationnelles : Variable


Les intrants choisis pour leur faible teneur en ETM peuvent être plus chers. Si ce sont des produits résiduaires organiques gratuits, l'impact est neutre. Pour un polyculteur-éleveur il peut y avoir aussi des coûts d'analyse des effluents d'élevage épandus et pour certains de ceux qui irriguent des coûts d'analyse de l'eau utilisée pour l'irrigation.


Neutre Charges de mécanisation : Pas d'effet (neutre)


Neutre Marge : Variable


Critères "sociaux"

Négatif Temps d'observation : En augmentation


Dans le sens oùil faut du temps pour se renseigner sur les teneurs en ETM auprès de son fournisseur. Pour les déchets organiques, le fournisseur donne les bulletins d'analyse automatiquement. Pour des produits de type engrais, l'information peut être difficile à obtenir. Il faut aussi du temps pour faire analyser les effluents d'élevage ou les eaux utilisées pour l'irrigation.




4. Organismes favorisés ou défavorisés

Bioagresseurs favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions


Bioagresseurs défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions


Auxiliaires favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions


Auxiliaires défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions


Accidents climatiques et physiologiques favorisés

Organisme Impact de la technique Précisions


Accidents climatiques et physiologiques défavorisés

Organisme Impact de la technique Précisions




5. Pour en savoir plus

  • Contamination des sols - Transferts des sols vers les plantes
    -Anne Tremel-Schaub et Isabelle Feix


EDP Sciences et ADEME, Ouvrage, 2005


lien vers l'ouvrage




6. Mots clés

Méthode de contrôle des bioagresseurs :


Mode d'action :


Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides :


Annexes

S'applique aux cultures suivantes

Partager sur :