L'agriculture biodynamique dans le monde

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Biodynamie Monde.jpeg

La Biodynamie en Europe

A l'origine du développement de l'agriculture biologique et de l’agro-écologie en Europe, la Biodynamie a d'abord bénéficié d'un accueil favorable dans les pays de langue allemande et anglaise, notamment en Allemagne, en Autriche, en Suisse et en Australie.

En 1947, Alex Podolinsky, l'un des pionniers de la Biodynamie, a émigré en Australie, pays réputé pour ses obstacles climatiques et la pauvreté de ses sols. Grâce à ses efforts, plus d'un million d'hectares y sont cultivés de cette manière, sur des superficies comprises entre celle de la petite fermette et celle du ranch de 10 000 hectares. En très peu de temps, des terres considérées comme trop pauvres ou "lessivées" par des pratiques culturales ruineuses, ont été transformées en champs et prairies luxuriantes. Aujourd'hui, une partie des céréales produites sur ces sols revitalisés est exportée vers l’Europe et le Japon où elles sont recherchées pour leur excellente qualité.

La Biodynamie en Afrique du Nord

Une autre initiative intéressante liée à l'agriculture biodynamique se trouve en Afrique du Nord. Il s'agit de SEKEM en Egypte, fondée en 1979 par Ibrahim Abouleish, médecin et chimiste égyptien et récipiendaire en 2003 du Prix Nobel Alternatif. Cet engagement unique au monde réunit vie culturelle, organisation sociale, agriculture et économie incluant désormais une coopérative de plus de 800 agriculteurs et de nombreuses entreprises et organisations partenaires. SEKEM a inspiré de nombreux projets de développement innovant à travers le monde et partage librement son expérience et son savoir-faire uniques.

Demeter : marque mondiale des produits issus de l'agriculture biodynamique

Précurseur en matière de certification de produits biologiques, le mouvement biodynamique, pour identifier ses produits auprès du consommateur, a créé en 1928 la marque "Demeter" — du nom de la déesse de la fertilité et des fruits de la terre dans la mythologie grecque.

Son cahier des charges et son programme d'homologation et de contrôles respectent la réglementation bio de la Communauté Européenne, mais vont plus loin en ajoutant notamment des critères liés à l'organisation d'un domaine agricole, au choix des semences, à la conduite des élevages et à l'emploi des préparations biodynamiques. En Allemagne surtout ainsi qu'en Suisse, en Autriche et dans les pays scandinaves, les céréales, fruits et légumes qui portent le sigle "Demeter" bénéficient d'une aura de santé, saveur et qualité alimentaire au point de souvent commander des prix nettement supérieurs à ceux des autres produits bio (10 à 30% pour le blé meunier ou plus de 50 % pour certaines variétés de carottes par exemple).

La Biodynamie en France

En France, où l'agriculture biodynamique est pratiquée sur quelque 1000 domaines, il y a une multitude de structures associatives et privées qui participent à son développement. Considérablement aidée par l’impulsion australienne d’Alex Podolinsky qui a notamment apporté un élargissement des bases agronomiques, une amélioration de la qualité des préparations et du matériel de dynamisation, une bonne auto-fertilité des sols où encore plus de précision et de rigueur dans le travail, son avancée s’est considérablement accélérée depuis la fin des années 90.


Grâce à la contribution qu'elle apporte quant à la régénération des sols et l’équilibre sanitaire des vignes, mais aussi au niveau des arômes, du goût et de l'expression terroir du vin (AOC), la biodynamie a notamment acquis un certain prestige en viticulture où de plus en plus de domaines de grande renommée la pratiquent, soit sur une partie, soit sur l'intégralité de leur vignoble.

Dans un souci de promouvoir des vins "vrais" et "authentiques" liés à un terroir, c'est-à-dire à une réalité géologique et climatique, Nicolas Joly, viticulteur de la Coulée de Serrant et personnage célèbre dans le monde de la Biodynamie et des Grands Vins, a fondé l'association La Renaissance des Appellations qui regroupe désormais quelque 200 vignerons venant du monde entier.


Le maraîchage et notamment le maraîchage de proximité et les AMAPs, sont d'autres domaines où la biodynamie trouve de plus en plus d’adhérents. Dans ce type de contexte, la qualité gustative et alimentaire des produits ainsi que la solidarité et les liens économiques et sociaux sont généralement des facteurs importants. Ces liens s'étendent souvent à des arrangements qui touchent à l'organisation du foncier, des mises à disposition à titre gratuit, des investissements, des prêts, le préfinancement de la production ou encore le partage du risque.


En 2015, l'Association Soin de la Terre dont les racines remontent à 1995, a mis en place un lieu de recherche et d'information dans la région de Cluny. Engagée dans la recherche de terrain en collaboration avec des agriculteurs et des viticulteurs, son objectif est de contribuer au développement de la biodynamie et de construire un pont entre les méthodes analytiques classiques et des approches orientées vers une vision globale d'un système. Parmi ces dernières il s'agit notamment de l'analyse sensorielle (visuelle, olfactive, tactile), de la Bio-électronique Vincent (BEV), du slake test (stabilité structurale du sol), de tests d'infiltration d'eau ainsi que de la morpho-chromatographie. Aussi, Soin de la Terre cherche à montrer à un public plus large, le grand potentiel agronomique, économique et écologique de cette Agriculture du Vivant ainsi que de nouer des liens avec les organismes professionnels et la recherche institutionnelle.

Perspectives

Une vision biologique, voire dynamique et spirituelle du monde est la pierre angulaire de la Biodynamie et nous montre ô combien la nature et l'agriculture sont inséparables de toute activité humaine. Celles-ci sont intimement liées non seulement à la nourriture, aux vêtements, à nos habitations et à l'économie en général, mais encore à la beauté et à la qualité de l'environnement dans lequel nous vivons, à notre équilibre physique et psychique, à la vie sociale et culturelle.

En s'intéressant aussi bien aux questions agronomiques et économiques qu'aux aspects culturels, sociaux et environnementaux, la Biodynamie est parfaitement placée pour contribuer à des solutions concrètes et constructives aux problèmes qui se trouvent aujourd'hui au centre du débat agricole, alimentaire, écologique et social : vie, fertilité et stabilité des sols :

  • choix et sauvegarde de semences et de cultivars
  • équilibre sanitaire des cultures
  • gestion des ravageurs, maladies, carences et adventices
  • respect, santé et bien-être des animaux
  • qualité et conservation des aliments
  • contamination des produits agricoles, de l’eau et de l’air par les pesticides
  • importance du sol pour la qualité de la nourriture, la santé et une vie saine
  • agriculture de proximité
  • malnutrition et faim dans le monde
  • organisation sociale et rôle du paysan dans la production agricole et l’entretien du paysage
  • équilibres économiques et financiers
  • sauvegarde du patrimoine rural
  • recyclage des déchets
  • séquestration de carbone
  • dérèglement climatique
  • sécheresses et inondations
  • gaspillage d'eau, d’énergie et de matières premières
  • épuisement des gisements mondiaux de phosphates
  • protection de l’environnement et des ressources naturelles, notamment de la biodiversité, des terres cultivables, de l'eau et de l'air.


Or, c’est uniquement par une approche globale telle qu'elle est proposée par la Biodynamie qu’on peut espérer trouver des solutions face aux dérapages et aux impasses qui, provoqués par une philosophie d'exploitation à courte vue, ne cessent de se multiplier.


Grâce à sa capacité de régénérer, en peu de temps et avec peu de moyens, des sols dégradés, la biodynamie possède des atouts importants pour contribuer efficacement au perfectionnement et à l'avancement de l'agriculture biologique, voire au développement de l'agriculture et régénérative et durable et écologique de demain. Une Agriculture du Vivant où la promotion de la vie et de la santé priment sur la lutte acharnée contre ravageurs, adventices et maladies. Une agriculture où agronomie, écologie et économie vivent en parfaite harmonie.


« Toute innovation et tout changement d’une importance réelle partent habituellement de toutes petites minorités qui, elles, font véritablement usage de leur liberté créatrice ». E.F. Schumacher, 1911-1977 Auteur de "Small is Beautiful"


Annexes


Sources

Partager sur :