Gestion de la fertilité en arboriculture

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher

NRCSCA06018 - California (981)(NRCS Photo Gallery).jpg Comment remonter le taux de matière organique dans le sol, agroforesterie, etc...

Gestion de la fertilité en arboricultureComment remonter le taux de matière organique dans le sol, agroforesterie, etc...NRCSCA06018 - California (981)(NRCS Photo Gallery).jpg

Comme pour la plupart des productions agricoles, une fertilisation raisonnée est la clef pour concilier production optimale et performances environnementales en arboriculture.

Ce portail présente les généralités de la fertilisation des arbres fruitiers, ainsi que les ensembles de pratiques favorables à la fertilité de leurs sols.

Pilotage de la fertilisation

La fertilisation des arbres fruitiers peut être raisonnée en estimant les besoins de ces derniers.

Les besoins varient en fonction des espèces, du sol, du climat ainsi que leur niveaux de production. À titre d'exemple, le tableau suivant regroupe les besoins de divers arbres fruiter, selon une estimation du bulletin technique arboriculture, PFI PACA[1].

Apports en Kg N / an / ha

pour un rendement de 1 T / ha

Azote

N

Phosphore

P2O5

Potassium

K2O

Magnésium

MgO

Pommier 1,2 à 1,6 1,65 2,0 à 2,5 0,75
Poirier 1,5 à 2,0 1,65 2,0 à 2,5 0,75
Pêcher précoce 1,7 à 2,3 1,65 2,0 à 2,5 0,6
Pêcher tardif 2,5 à 3,0 1,65 2,0 à 2,5 0,6
Prunier 3,0 à 4,0 1,0 4,0 à 5,0 1,25
Abricotier 3,0 à 4,0 1,0 5,0 à 6,0 1,25
Cerisier 4,0 à 5,3 0,75 5,3 à 6,65 1,65

Néanmoins, estimer les valeurs fertilisantes à apporter au verger en fonction du rendement souhaité (ou obtenu) peut s'avérer insuffisant. Ce raisonnement ne fournit qu'un ordre de grandeur et doit idéalement être complété de diverses analyses afin de prendre en compte davantage de facteurs, et ainsi réaliser une fertilisation optimale.

Analyses de sol

En arboriculture, les analyses de sol sont généralement effectuées à intervalles réguliers (tous les 5 à 10 ans) dans les horizons superficiels. Ceci afin de déterminer la teneur en éléments nutritifs (P, K, Mg) et les caractéristiques physico-chimiques (pH, teneur en MO, RedOx, résistivité ...) dans les premiers décimètres du sol, soit la zone principalement explorée par les racines. En revanche, pour des indicateurs plus "structurels" (granulométrie, capacité d'échange cationique etc.) on peut avoir recours à des prélèvements plus en profondeur, notamment avant les plantations[2].

Observations visuelles et analyses foliaires

L'attention portée au verger ainsi que les analyses foliaires ne constituent pas une source d'information suffisante pour déterminer les pratiques de fertilisation à partir d'elles seules, cependant elles peuvent venir complémenter le raisonnement. En effet, l'observation d'éventuels symptômes de carences sur les feuilles (décolorations) ne pourra pas être corrigée sur la campagne en cours, mais fournit une piste d'amélioration pour les campagnes suivantes. De la même façon, les résultats d'analyses foliaires sont peu comparables avec des références adaptées car de nombreux facteurs leurs confèrent une grande variabilité : stade phénologique, climat, variété, saison. Elles doivent donc être répétées sur plusieurs années avant de fournir une information suffisamment précise[2].

Couverture du sol

De manière générale, la fertilité des sols peut être améliorer par la couverture végétale de ces derniers. En effet, l'enherbement ou les engrais verts peuvent offrir au sol une protection contre l'érosion, une amélioration de la structure, une protection contre le lessivage des nitrates, un maintien de la matière organique etc[3].

Qu'il soit implanté ou spontané, un couvert végétal peut être entretenu avec une grande diversité d'outils[4] et de pratiques : c'est le cas par exemple de la méthode sandwich où le sol est travaillé uniquement sur une bande de chaque côté du rang.

Dans le même registre, la mise en place de mulchs ou paillages est une pratique de gestion des adventices avec une incidence positive sur la fertilité du sol.


Articles dans cette thématique

Portraits de ferme et retours d’expérience

Guides pratiques

Vidéos



Références

  1. G. Gazeau et al. Fertilisation en arboriculture, 2012 https://paca.chambres-agriculture.fr/nos-publications/la-publication-en-detail/actualites/agriculture-biologique-fertilisation-en-arboriculture/
  2. 2,0 et 2,1 T. Kuster et al. Agroscope, Fertilisation en arboriculture, 2017. https://www.agrarforschungschweiz.ch/wp-content/uploads/pdf_archive/2017_06_f_2306.pdf
  3. G. Gomez, GRAB, L'enherbement permanent en arboriculture biologique, 2009. https://www.grab.fr/fertilite-et-entretien-des-sols-en-arboriculture-bio/
  4. Vidéo du CIVAM Agrobio 47, gestion de l'herbe en arboriculture, 2014. https://www.youtube.com/watch?v=cKO_qQX9-DA
Partager sur :