Entretien avec Anton SIDLER - La Vache Heureuse pour des Agriculteurs Heureux - 1/2

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (15 déc. 2017) - Anton Sidler - Durée : 25 minutes

Thumbnail youtube gpxPvfIaQz4.jpg

1/2 - Entretien avec Anton SIDLER - La Vache Heureuse pour des Agriculteurs Heureux


Première partie de l’interview d’Anton SIDLER, co-fondateur de La Vache Heureuse (LVH) en collaboration avec Konrad SCHREIBER.


0:12 = Présentation d’Anton SIDLER.

3:35 = Comment changer ses pratiques : en se regroupant ?

5:55 = La double culture en conservation des sols.

7:30 = Vers une autonomie en protéines et en énergie dans les fermes.

10:55 = Comment s’y prendre.

12:40 = La ration des vaches et la ration du sol.

13:55 = Carbone, gaz à effet de serre des vaches, bilan énergétique : des modèles incomplets ?

15:40 = Un bilan carbone positif.

15:55 = Une autre vision du sol.

17:00 = Qu’est-ce que ‘La Vache Heureuse’ (LVH) ?

17:50 = Réponse de LVH sur les critiques concernant la viande et le lait.

19:40 = Conseils et propositions.

20:20 = Démarches à entreprendre pour changer de modèle.

21:45 = Bien s’entourer et changer au bon moment.

23:00 = Vers une économie stable et une alimentation équilibrée pour les vaches.

24:00 = La vache heureuse pour des agriculteurs heureux.


Lien web :

- https://www.lvh-france.com/


Annexes

Transcriptions

et bonjour ma plante ainsi leur

installer ici en normandie 1992 avec mon
épouse et quatre enfants et nous
cultivons aujourd'hui 145 hectares avec
une centaine de vaches et autant suite
oui mon partiront parcours professionnel
j'en ai fait un bts comme beaucoup et en
prêt par contre je m'intéressais très
rapidement sur toutes ces développements
un peu plus naturel à l'époque nous

Afficher la suite

appeler ça comme ça

non pas encore des mots écologie tout ça
c'était naturel est simplifiée surtout
pour nous c'est le dévie dans les années
90 2000 le défi c'était de produire plus
avec la même personne
ça n'a pas que vous rappelez tous vous
même qu est-ce qui ça veut dire si vous
réfléchissez qu'est ce qui dans votre
carrière qu'est ce qu'il y arriver et
nous noie tout de suite pas en cause
d'être feignante mais te dire regardez
le sol par exemple où les élevages sur
la même temps un et comment je peux
faire avec moins travaille mieux et à la
même temps mon souci c'était toujours
comme au jeu peut protéger le sol plus
on a quand même vu toutes ces problèmes
moi j'ai origines suisses
là bas c'est très serré il ya beaucoup
de ponte
il ya beaucoup de lacs les problèmes ça
existe et les années soixante dix déjà
ça veut dire nous le nitrate aux nappes
ca c 40 ans ne connaissait et finalement
bretagne est aussi ça veut dire faut
modifier sa façon de faire mais quoi
faire quoi faut modifier finalement pour
avoir un résultat ça c'était la question
et moi je monterai dormi dans ma
carrière ici avec interrupteur disons
qu'ils ont voulu aller un peu dans mes
manières mais c'est tous des pionniers
c'est un peu des rêveurs à l'époque en
ont rêvé de quelque chose et moi je me
rappelle bien
les premières disant faire le semis
direct avoir plus les lignes de blé les
lignes de maïs dans les champs les
autres à 8 heures ils sont souvent dit
bon aussi un con il va être très mal
dans dix ans nous allons la récupérer
c'est un peu ça mais bon c'est vrai rien
aujourd'hui à l'épreuve
nous sommes encore là non mais
finalement je mets entouré pas mal de
sensations en brasse ou autre que j'ai
trouvé les collègues qui sont réfléchies
dans la même façon et par internet aussi
pourquoi l'étranger aussi pour voir
comment eux ils utilisent les machines
et à quel moment et avec quelles plantes
nous peut faire quoi
c'est ça il le revend réussite après des
reins et les virages ça l'a même temps
pour moi c'était très fort pour les
vaches surtout comme jeune éleveur
d'abord avant aujourd'hui six éleveurs
des basses et éleveurs des vers de terre
mais ça ce que je conseille aujourd'hui
il faut aller voir et quand même
beaucoup beaucoup plus ceux des
associations des structures qui
souhaitait créer et des savoir-faire
mais beaucoup par internet youtube
partout nous rater des groupes ou des
forums peut échanger
ça c'est déjà la base il ya vous taper
quelque chose ça sort tout de suite ça
ils grand avantage après deuxième chose
si nous veut faire quand même à la fin
cette fois liée au réel réalité ce soir
la ferme ça veut dire faut avoir une
solution pour soi même et ça ce qui est
la grande différence vis-à-vis toutes
les autres métiers chaque ferme est
autrement c'est ça qui nous constatons
aujourd'hui après avoir suivi un dizaine
d années des fermes aussi d'autres
fermes et déjà d'abord c'est la personne
c'est ce qu'il a intérêt à ce qu'il aime
bien faire
il ya tellement de façons de bien aimé
faire ce travail là comme si tu aimes
bien ça ce que tu fais il va faire bien
si tu obligé faire quelque chose qui
tient pas trop c'est pas la peine le
résultat va être maman attend ça veut
dire même le lait nous peut produire
dans une manière vous dites bio ou
traditionnelles mais c'est pas ça c'est
je peux faire n'importe quel sens je
peux le faire respectueuse de l'animal
est de l'environnement pour ça je veux
tout outil secours je vais pas faire une
distorsion ou une différence de bio ou
pas bio c'est le même chose la pratique
l'idée reste le même et je pense
aujourd'hui il faut sentir tous ses
savoir faire et chercher tout de suite
ton petit groupe et réflexions avec
petit groupe pour avancer chez soi à la
ferme
à deux nous réfléchissent à 3 on y va
la double culture c'est une jolie mots
c'est vrai ça nous entends beaucoup de
par les niveaux à l'écran culture
laisser rallier la double culture c 'est
la culture intermédiaire entre deux
cultures principales humble et un maïs
humble et un colza ou colza blé la honte
les deux nous peut faire bientôt mort
mais il faut faire quelque chose pour le
principal c'est quand même ça ce qui
nous veut faire avec ça
couvrir le sol tout le temps pour le sol
il est charmant nu au soleil et pas pour
l'instant paris ça veut dire faut
protéger
photo ni un habitat pour ça ce qui
commence à vivre dessous si elle au
plein soleil à 30 40 degrés le sort lui
va chauffer à 40,45 tout et puis est de
7 et sèche très rapide
l'objectif c'est vraiment de couvrir
contre tout ça après nous on élevage
c'est vraiment du mal à l'aise c'est
quelque chose qui a poussé qui venu à m
auteur de la bartère pour les animaux
s'aiment bien aussi manger quelque chose
bon nous les ramasse mais nous essayer à
diversifier pour donner encore d'autres
informations au sol avec les
protéagineux la zot des racines très
profondes et pivot du procès marche tout
ça voilà
oui c'est l'objet
monde où tu m'as tout me thomas démarche
l'autonomie protéines et renard énergie
en alimentation pour les vaches et ça se
présente
ça veut dire la ferme français par la
brasse les dernières trente ans s'est
passé sur le maïs et soja après un peu
d'herbe pâturée on peut danser les mecs
le principal fourrage qui nous raconte
c'est le maïs dont qui n'influent si on
sur le coup pour tout le monde fait
pareil c'est c'est la semence les
traitements et tout ça si les rendements
pas un jour nouveau a du mal à faire le
tour et fo l'équilibré il était très
déséquilibrée ça veut dire sur mon
énergie pas de minéraux rien ça veut
dire faut chercher le soja faut chercher
beaucoup de minéraux faussaires chercher
d'autre chose ça coûte très cher et
c'est un système intensive c'est faut
pas accuser le maïs le maïs mais a
besoin mais c'est le principe qui fait
que tu finisses aux monocultures avec
une ou deux cultures sur toute la ferme
ça ce qui n'est pas bien pour nous c'est
que une bonne rotation sa culture
printemps culture automne diversifiée et
si nous commence à faire les protéines
et l'énergie à la ferme
ça veut dire la protéine ça peut être
des poids des légumineuses les luzernes
d'être f
les graminées des rares grands types on
mélange de tout ça tu es protéagineux
féveroles poivey ce qu importe vos
parties en méteil nous en façade et
méteil plus qu'un foucher récoltés en
plantes entier ou aux grains le relais
jusqu'à la maturité pour avoir le
concentré et l'énergie au travers des
céréales comme le serial ou le maïs en
grains ou miles et pis nous confronte le
maïs est comme ça nous enlève le grand
défaut de maïs classique de la radio
classique nous enlève la tige et c'est
là que j'ai
je venu de très loin de la ferme à
l'époque un moment qui nous a laissé la
can par terre et nous a donné plus ans
les vaches
nous on avait beaucoup beaucoup de
problèmes des problèmes sur les vaches
pâte fécondité reproduction c'est
beaucoup plus elle n'a diminué 3 4 fois
les frais vétérinaires et surtout
beaucoup moins de problèmes niveau suite
suivi de troupeaux et en même temps
c'est là ça commençait à carbonées nous
appeler ça un peu long terme comme ça
commençait à vraiment travailler dans le
sol moment donné autant nourriture temps
une seule année par hectare par ses
cannes de maïs là il commence à vivre
sassi qui nous nous commençait à manquer
c'était juste la zone pour le sol
non on va parler plus tard je pense
comme nous à solutionner ces deux là
finalement c'est
c'est sa vie avec ses fourrages là ça
aussi bon c'est pas nouveau 1,6 nous
réfléchissent comme un non notre compère
il a fait et comment d'autres pays dont
feront au monde
ils travaillent ils prennent aussi ses
fourrages là vous avez regardé en italie
c'est la luzerne avec du maïs grain au
canada nouader tour de silos la halle et
si l'on doit en hauteur là ils mettent
le rallye c'est non sillage le zinc
laminé presque sec avec du concentré
énergie c'est comme nous fait là ça veut
dire faux faux nous arrive notre
objectif c'était arriver un mélange de
fourrage tout les forages confondus par
jour manger à 50% matière sec et comme
ça la vache à lait très très bonne santé
elle peut en ingérer le maximum trop
humide 7 3 6 2 c'est l'ancien ration
elle peut manger - trop sec
c'est vrai c'est bien mais sauf elle
peut manger moins c'est trop on
comprendre là nous peut jouer entre les
deux et c'est idéal pour les vaches
commence à manger c'est la grande
différence aussi pourquoi elle est ornée
plus elles sont donnés plus plus pour
elle mange 3,4 kg plus de fourrage en
tram en technique 24 25 kg matière sec
par jour et ses 4 kg 5 kg plus s'ingérer
que traditionnellement calculé par
l'inra lé 4 kg 7 3 4 kg + teulet et ça
fait une grande différence niveau
l'économie à la fin
à la différence moi c'est les bras chez
son besoin tu fibres et de des valeurs
dedans est le sol il a besoin
beaucoup de fibres pour à ce sera
peut-être une différence il veut dire
comme ça mais la vache est la vache à
lait besoin l'énergie protéines travers
de ces fibres est le sol
il a besoin du carbon nous appelle ça
carbone c'est des fibres et la zone c
les cetc les vers de terre c'est toute
la vie les champignons les ans aime les
bactéries du sol
toute cette monde travaille en harmonie
si nous les laisse tranquilles nous fait
pas des poules versement au sol et elle
nous laisse un habitant couverture toi
pas travailler en harmonie
elle va prendre le protéines et l'azoté
de l'air et 2 et les construire dont
avec les éléments de saute
ah oui ça veut dire un compte
et sauf un pour mon travail c'est sur
faut calculer tout ça le bilan carbone
sauf ça ce qui nous a constaté ces piles
au carbone c'est quoi en gros c'est leur
entrée d'énergie au travers de ce
matériel machine matin de gasoil de
pétrole et tous les achats pour les
vaches et l'autre côté tout ce qui sort
le lait la viande les céréales sauf nous
nous a constaté c'est bien joli ça mais
on te les vaches les animaux elle mange
des végétaux qui n'ont qui nous qui ont
aussi travaillé sur le capteur captage
de co2 ça veut dire les plantes la cinu
fait double culture
elles sont bien cette double culture
elle n'a pas calculé dedans comme elle
est ingérée beaucoup plus de co2 fall
est comptée à part au supplémentaires
aussi comme ce s est pas seulement le
jeu peut dire mille litres de lait par
hectare mais s'il est double culture
sont pas comptés c'est faux et ça veut
dire en gros nous a constaté que
l'éleveur est plus il travaille super
bien come back sur l'exemple de nos de
faire il peut être être positive tant
pis le carbone ça veut dire il est
plutôt très très positif pour le futur
pour l'humain sur le monde ça veut dire
il va plutôt hn1 scenihr tout cet
environnement
ouais aujourd'hui nous sommes
recul à 3 tonnes de co2 par hectare
positive
c'est le résultat réel pour
pour économique pour la ferme pour vivre
c'est ma matière organique augmenter
énormément j'ai commencé les 80 service
est presque trente ans maintenant 25 ans
avec un taux de environs de 8 3 3 2 en
pourcentage de matière organique
aujourd'hui j'arrive à quatre et demi
objectif c'est allait encore bien
au-dessus en 5,6 pour avoir un pouvoir
de stocker les valeurs mp4 au sol et
laisser à mes successeurs insolent avec
un capital beaucoup plus important que
je les récupérais que le contraire c'est
les gens qui continuent en labourd et
bouleversé revenir avec la chimie tous
les instants c'est logique eux il va
dégrader ça vient juste un support bien
plus
on la vache heureuse
structure de trois personnes avec les
idées à l'époque tu bull crise et cette
manière de faire est les décrédibiliser
aussi par des résultats beaucoup plus
plus large que seulement la nôtre est
aujourd'hui c'est vrai il ya des
centaines de fermes qui travaillent dans
mes manières ils sont passés par nous ou
par d'autres mais il ya beaucoup de gens
qui maintenant pris sept relais et ça
fait plaisir à voir consolider cette
manière de faire qui je pense temps 20
ans nous parle plus une vulgarisation
ça va être fait acquis
ma critique
viande une partie il bonne partie sur le
façon de faire traditionnels je suis
d'accord c'est vrai ça existe c'est
comme ça après nous peut aller dans des
thèmes mais aujourd'hui avec cette
manière faire nous c'est si nous plonge
un peu plus large pas seulement dans les
analyses chimiques des produits ou dans
le sol ou dans l'air il ya des
informations en travers de et des
messages au travers de chaque produit et
ça ça vient seulement si vous avez un
sol vivant pas dégradée qui veut qui
peut se développer comme à l'époque dans
une forêt ces informations-là et
traverse elle revient chez vous au
travers de l'est au travers de céréales
en travers de la viande
il ya sûrement par là même un flux sion
pour vous pour la santé par le concert
autre chose santé et bien être et aussi
pour nous pour la future pour l'eau et
l'air ces deux produits
deux choses qui ne peut pas changer
comme ça si on très très long terme est
si nous réfléchissons quand même il ya
les dernières 40 50 ans 50 ans avec la
la chimie qui arrivent et engrais
pesticides nous a dégradé tout temps
note sal est là pour leur faire il faut
minimum ça minimum ça
ma proposition venue chez lvmh
le léger et le vhc informé là pour
attirer certaines certaine façon de
faire et après vous faites votre propre
opinion et vous à personnaliser votre
intéressé votre chose et vous allez voir
il ya plein d'informations pour orly à
aller aussi dans d'autres structures
pour importants ou prenez le chemin ce
parallèle ou avec la vache est heureuse
ouais là je viens plus technique je
pense c'est le premier démarche c'est
toujours nous change rien si nous a pas
suffisamment stocks
je parle maintenant pour l'autonomie et
de tout repos mais aussi pour le sol
avant ne va pas des stocks ne peut pas
changer quelque chose sinon ça coûte
trop cher un changement il ya toujours
un peu de pertes
vous faites toujours des erreurs et ça
nous peut seulement faire sinois un peu
stock c'est pareil le porte monnaie
c'est pas ces moments que vous êtes en
trésorerie
le plus bas faut changer tout où vous
vraiment vraiment bien s'entourer avec
un bon projet et pour le sol
c'est de l'autre chose c'est faux
changeait pas les machines ou fait cei
vous ne peut tout faire
on peut tout faire déjà avec les
machines qui existent mais si vraiment
vous cherchez pour un intervention
spéciale par exemple direct x mis dans
une autre culture
c'est vraiment des machines spéciales
des sources me nous peut toujours faire
appel
un collègue ou un entrepreneur
s'imaginer que 600 tours ça coûte
toujours trois fois moins cher
c'est rien ça ça veut dire faut vraiment
bien réfléchir faut changer faut changer
mais faut toujours comme j'ai dit tout à
l'heure à 2 faut s'entourer avec des
gens en deux nous réfléchissent à trois
nous par jalma partir tout seul restez
jamais tout seul a commencé j'ai vous
entourez vous toujours de son groupe
des échanges houleux par d'autres
collègues ou par la vache heureuse où il
ya plein mais faut s'entourer pour vous
constatez vous même le la plus grande en
communion de toutes ces démarches
vous êtes obligé vous isolez isolé de ce
enfermer un peu tôt les son ancien
partenaire
si vous laissez les approches et chez
vous ou c'est toujours en train de se
poser des questions booth est bien ou
pas bien sur ce chemin si vous voulez
aller faut un moment où l'autre faut
fermer quand même assez bien les portes
et de dire maintenant je m'en tire avec
les nouveaux comme ça je me pose pas
trop de questions et ça va
malena mamie à de le parler en plus
c'est ça faut surtout préparer ça on
avance c'est comme nous quelqu'un qui
veut aller au bio une année à l'autre
ayant peint pas obligé s'est préparée
par la formation par par l'économie un
peu et surtout niveau ces fourrages
ils obligeaient préparer et là c'est
pareil ces fourrages prendre un peu de
confiance avec pourquoi pas faire avec
2,3 hectares
y a pas besoin faire 30 hectares
commencé avec une parcelle et après
lendemain à l'année prochaine ou fait 3
est comme ça nous ça sur nous mêmes je
suis capable chez à savoir faire et je
peux aller par petites étapes
voilà
moi je sens que je vais rajouter
surtout une fois en long c'est
dérangeant ce que je constate beaucoup
avec les acteurs qui nous travaillons
maintenant déjà en précisant les
familles et surtout les personnes mais
toute la famille elles sont venues
beaucoup plus heureux pourquoi ils
trouvent une satisfasse satisfaction
dans leur travail et ils sont tout de
suite
moi je fais quelque chose tu bien et
aussi les gens et comment ça a marché
sur leurs parcelles avec une bêche à
surveiller pas contrôler ça ce qui se
passe dans la nature chez eux et ça
s'ils l'ont jamais fait avant ça veut
dire il revient vraiment les seigneurs
de l'artère

Partager sur :