Triple Performance

Cultiver des espèces adaptées au type de sol

De Wiki Triple Performance
Cet article est issu de la base GECO[CC BY-NC-SA 3.0]. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo Geco
Icone categorie Pratiques.png Pratique agro-écologique

1. Présentation



Caractérisation de la technique

Description de la technique :

Lutte contre les courriers indésirables : Pour utiliser ces adresses, remplacer (at) par @

Implanter des cultures adapté au type de sol et à ses contraintes (réserve utile, hydromorphie, vitesse de réchauffement…).

Exemple de mise en oeuvre :

Eviter d'implanter des cultures sensibles à l'hydromorphie (colza, légumineuses…) sur des sols peu drainants. Eviter l'implantation de cultures à récolte tardive (maïs grain, tournesol…) sur des sols dont la portance est insuffisante à cette période. Eviter d'implanter des cultures exigeantes en eau (maïs...) sur des sols à faible réserve utile. Eviter d'implanter des cultures à cycle court (cultures de printemps...) sur des sols à réchauffement lent (limons...).



Période de mise en œuvre

Sur culture implantée



Echelle spatiale de mise en œuvre

Parcelle



Application de la technique à...

Positif

Toutes les cultures :

Facilement généralisable

Certaines cultures présentent plus de "souplesse" que d'autres par rapport aux types de sol (blé tendre d'hiver…)



Positif

Tous les types de sols :

Facilement généralisable

Certains types de sol sont adaptés à la culture d'une plus grande diversité d'espèces que d'autres (sols profond non hydromorphes…).



Positif

Tous les contextes climatiques :

Facilement généralisable



Le choix de la culture doit aussi tenir compte du climat associé au type de sol (cumuls moyens annuels de pluviométrie, de température, rayonnement…)



Réglementation



2. Services rendus par la technique



3. Effets sur la durabilité du système de culture



Critères "environnementaux"

Positif

Effet sur la qualité de l'eau :

En augmentation

N.P. : DIMINUTION

pesticides : DIMINUTION

turbidite : DIMINUTION



Neutre

Effet sur la consommation de ressources fossiles :

Variable

consommation d'énergie fossile : VARIABLE



Neutre

Autre :

Pas d'effet (neutre)

L'implantation de cultures adaptées au type de sol doit conduire à réduire la nécessité de lutte chimique contre les bio-agresseurs, et à éviter les majorations de doses d'azote destinées à compenser une reprise tardive de la minéralisation. Elle contribue donc à limiter les risques de transfert de produits phytosanitaires et d'azote vers l'eau.

L'impact de cette technique sur la consommation de carburant est fonction de la culture retenue et des cultures moins adaptées qui auraient pu être implantées.







Critères "agronomiques"

Productivité :

Variable

La substitution d'une culture adaptée au type de sol à une culture moins adaptée peut conduire à une diminution du rendement (exemple : substitution de blé au maïs…) mais le rapport rendement réalisé / rendement potentiel doit être maximisé.



Fertilité du sol :

Pas d'effet (neutre)





Positif

Stress hydrique :

En diminution

Si l'adaptation de la culture au type de sol conduit à retenir une culture dont les périodes de besoins en eau coïncident avec les périodes de disponibilité (exemple : cultures d'hiver sur sol superficiel…), alors on peut considérer que la disponibilité en eau pour les cultures est améliorée.



Neutre

Autres critères agronomiques :

Variable

Le choix de cultures adaptées au type de sol peut conduire à limiter la diversité des cultures implantées ; sur sols superficiels pas exemple, cela peut conduire à n'implanter que des cultures d'automne.





Critères "économiques"



Neutre

Charges opérationnelles :

Variable

En fonction de la culture retenue et des cultures moins adaptées au type de sol qui auraient pu être implantées, l'impact dur les charges opérationnelles est variable. Mais par rapport à l'implantation de la même culture sur un type de sol auquel elle est moins adaptée, les charges liées à la protection phytosanitaire doivent être réduite.



Neutre

Charges de mécanisation :

Variable

Dans certains cas, l'implantation de cultures sur des type de sol auxquels elle est peu adaptée peu entrainer une augmentation des charges de mécanisation (équipement en chenilles pour la récolte…).



Marge :

Variable





Neutre

Autres critères économiques :

Variable

Marges sur la rotation :variable

En fonction de la culture retenue et des cultures moins adaptées qui auraient pu être implantées, l'impact sur la rentabilité est variable ; dans certains cas, une culture peu adaptée qui nécessitera des interventions plus nombreuses et coûteuses sera néanmoins plus rentable qu'une culture plus adaptée.







Critères "sociaux"



Neutre

Temps de travail :

Variable

L'impact de cette technique sur le temps de "mécanisation" est fonction de la culture retenue et des cultures moins adaptées qui auraient pu être implantées.



Neutre

Période de pointe :

Variable

L'impact de cette technique sur la charge de travail est fonction de la culture retenue et des cultures moins adaptées qui auraient pu être implantées.



Neutre

Temps d'observation :

Variable

L'impact de cette technique sur le temps d'observation est fonction de la culture retenue et des cultures moins adaptées qui auraient pu être implantées.





4. Organismes favorisés ou défavorisés



Bioagresseurs favorisés



Bioagresseurs défavorisés



Auxiliaires favorisés



Auxiliaires défavorisés



Accidents climatiques et physiologiques favorisés



Accidents climatiques et physiologiques défavorisés



5. Pour en savoir plus

  • Fiche thématique : Choix des sites de cultures
    -AFPP 2011

6. Mots clés



Méthode de contrôle des bioagresseurs :

Contrôle cultural

Mode d'action :

Atténuation

Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides :

Reconception

Annexes

Cette technique est évoquée les exemples de mise en œuvre suivants :