Triple Performance

Associer le colza aux Fabacées sur l'exploitation de Vesoul Agrocampus

De Wiki Triple Performance
Cet article est issu de la base GECO[CC BY-NC-SA 3.0]. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo Geco
Image Associer le colza aux Fabac es sur l exploitation de Vesoul Agrocampus.jpg

Dans le cadre du projet CASDAR Alliance, coordonné par l'UMR Agronomie de l'INRA de Grignon, Vesoul Agrocampus a testé à partir de 2013 la culture du colza en association avec des Fabacées. D'abord axé sur la comparaison des performances agronomiques de différents couverts, l'essai fut orienté à partir de 2015 sur la comparaison d'itinéraires techniques tout en testant deux mélanges de Fabacées. Contexte de l'exploitation, support de l'essai

L’exploitation agricole de Vesoul Agrocampus se situe sur la commune de Port/Saône en Haute-Saône. Comme toute exploitation d’établissement public d’enseignement agricole, elle remplit trois fonctions: produire des biens et des services agricoles, former des jeunes et des adultes, expérimenter et innover. L’exploitation est de type polyculture-élevage diversifiée et emploie 4,25 ETP. La SAU est de 228 Ha dont 141 Ha en prairie et 87 Ha en grandes cultures. Sur cette surface, 15 Ha sont conduits en agriculture biologique. Le contexte pédoclimatique est plutôt favorable avec une majorité de sols favorable à la culture.

L’exploitation est diversifiée dans ses productions : - 50 vaches laitières Montbéliardes permettent la production de 362 000 L de lait transformés en IGP Gruyère avec un cahier des charges interdisant l’utilisation de produits fermentés dans la ration

- 180 brebis permettent la production d’agneaux de bergerie - 300 ruches permettent la production de miel de colza, d’acacia et de fleurs d’été

- 87 Ha de grandes cultures sont support de 7 ou 8 cultures selon les années (blé, orge, maïs, soja, colza, pois d’hiver, tournesol…) avec des couverts entre chaque culture. Sur le système de culture sont privilégiées les techniques sans labour, la couverture des sols, l’allongement de la rotation, l’alternance des familles de cultures et toute autre pratique permettant de réduire l’usage des intrants. L’exploitation conduit chaque année des essais avec de nombreux partenaires. Elle dispose ainsi d’une plate-forme d’expérimentations en agroécologie où sont par exemple testés les systèmes de cultures économes en intrants, la simplification du travail du sol, la gestion de la matière organique en AB, l’utilisation du purin d’ortie ou encore l’effet des précédents protéagineux.

Objectif de l'essai L'objectif de cet essai était d'évaluer l'intérêt des couverts associés à base de Fabacées sur les performances agronomiques et les performances économiques. Pour cela, trois itinéraires techniques ont été mis en place :

- itinéraire technique témoin : colza conduit sans association avec raisonnement des traitements - itinéraire technique bas niveau d'intrants : colza conduit en association avec désherbage en sortie d'hiver en l'absence de gel du couvert et réduction de la fertilisation azotée de 30 unités par hectare selon les recommandations de la réglette azote de Terres Inovia

- itinéraire technique productif : colza conduit en association avec une stratégie de gestion des adventices et de la fertilisation azotée identique à celle de l'itinéraire technique témoin Deux mélanges à base de Fabacées ont été testés pour les itinéraires techniques bas niveau d'intrants et productif.

Principaux enseignements Dans le contexte pédoclimatique de l'expérimentation, la culture du colza en association avec des Fabacées bénéficie de nombreux avantages qu'elle soit conduite en bas niveau d'intrants ou en productif. Le choix des espèces entrant dans la composition du couvert reste un facteur clé de la réussite de cette technique. La compétition induite par les plantes compagnes semble limitée et se trouve largement compensée à la récolte. L'intérêt de cette technique pour l'amélioration de la fertilité du sol et de la marge brute est certain. 

Résultats d'essai

Annexes

Autres leviers utilisés dans ce système

Bioagresseurs concernés par ce retour d'expérience

Cultures évoquées