Santé et fertilisation des plantes - John KEMPF

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (26 avr. 2019) - John Kempf - Durée : 85 minutes
Icone categorie objectif.png Sol et fertilisation

Thumbnail youtube Bn1K6L1VSVA.jpg

Notre Tipeee si vous voulez nous soutenir :

https://www.verdeterreprod.fr/nous-soutenir/

Conférence à la ferme de John Kempf 22/09/2016

chez Nicolas Braibant - Ferme des Noyers - Corroy-le-Grand (Belgique)

invité et réalisé par GreenFarm et Regenacterre, merci à eux pour l'autorisation de remise en ligne

www.green-farm.be - www.regenacterre.be


Transcriptions

juste une petite introduction donc mon

nom et nicola bux cure je suis associé
nicolas bré bord qui nous invite
aujourd'hui également dans la ferme
je voulais partager aujourd'hui avec
vous la présence de john key c'est
quelqu'un avec qui nous collaborons
depuis depuis quelques mois à l'étranger
sur des projets agricoles de fruits et
légumes principalement et dans la

Afficher la suite

recherche que l'on fait ici

en belgique dans notre profession dans
mon dans ma dans mon chemin je vais dire
dans l'aisne dans l'est mon expérience
professionnelle des cinq dix dernières
années j'essaye de 2,2
on essaye à plusieurs ce que j'ai pas
seul de réfléchir à comment comment
changer les choses comment faire avancer
l'agriculture comment comment trouver
des solutions économiques
comment trouver des solutions qui
répondent aux problèmes actuels et
futurs de l'agriculture on est passionné
on est passionné par simple toutes les
équipes régine acteurs l'équipe de green
farm puis les gens avec qui je travaille
à l'étranger également
et lors de cette recherche on a
évidemment construit un réseau de
personnes qui nous intéresse de
personnes qui ont des solutions qui sont
des agriculteurs des scientifiques des
personnes qui avancent souvent à petite
échelle souvent des choses qui sont
moins ouvertes ou connus du grand public
et lors de cette recherche de ces
discussions j'ai eu l'occasion de
rencontrer john chiem grâce à internet
aussi ça ça aide
et il fait partie de voie là d'une des
personnes que j'apprécie
particulièrement dans ce réseau parce
que
il a les pieds sur terre il a également
un background d'aider des idées qui sont
basées sur des éléments très concrets
très scientifique
il a également développé des idées qui
sont des choses qui sont mesurables
bon c'est bien que en agriculture il ya
des grands principes qu'on aimerait
atteindre conserver les seules plus de
vie de plus de biodiversité
toutes les choses avec avec lesquels on
peut on est tous d'accord mais comment
comment comment mettre en pratique ses
idées au jour le jour
comment comment mesurer qu'on est en
train de faire des choses qui vont dans
le bon sens et pas dans le mauvais sens
et je pense que ça en tant que
entrepreneurs agricoles agronome c'est
vraiment une barrière a changé
une barrière au changement on n'a pas
suffisamment d'outils pour moi on n'a
pas suffisamment de preuves parfois pour
pour vraiment aller dans la direction
dans laquelle on aimerait on aimerait
aller et donc je vais m'arrêter là je
pense que je vous encourage à évidemment
bien écouter ce qu'ils racontent
c'est parfois assez technique même ce
qui est intéressant est important de
comprendre c'est le message que qui va
vous transmettre et surtout si le fait
que c'est pas un message qui est lancée
en l'air il va vous expliquer ils ont
ils ont un succès croissant aux
etats-unis sont venus vous dire ils
suivent plusieurs milliers
d'agriculteurs et ils sont aujourd'hui
en train de s'étendre hors frontières de
manière internationale
donc voilà john de florissimo
[Applaudissements]
juste un petit détail technique je vais
traduire je suis pas traducteur du tout
je parle pas bien anglais
excusez moi pour ceux qui comprennent
mieux l'anglais que moi et qui
comprendront parfois qui a des défauts
de traduction je vais essayer de faire
de mon mieux et voilà il ya vraiment des
grosses bavures levé la main pour me
corriger ce forum vous il vous remercie
d'être là
il explique que voilà on a fait un tour
des fermes en en belgique en hollande
ces derniers jours mais si ce n'est ni
oise il aimerait commencer par expliquer
son histoire
et pourquoi est ce qu'il est ici
aujourd'hui mais son histoire commence
dans le nord est de l'ohio dans une
petite ferme europe on est jeune donc
acac eu un parcours assez court à
l'école je ne connais pas le retrait du
changement you stop school sixtine
poutine dont kiel jusqu'à 14 ans et puis
il a tout de suite commencé à travailler
comme sur la ferme familiale qui est une
femme conventionnelle assez intensives
en termes de pesticides à l'époque
et il était donc focalisés justement sur
les applications de pesticides en
certification et pesticides de manière
générale sur la ferme et au début des
années 2000 ils ont eu trois années
excessivement difficile très humide
pendant lesquels ils ont perdu presque
complètement certaines structures ce
week-end
formé en 2004 ils ont
commencé à cultiver une parcelle qui
était composé d'une part 2
d'un champ qui cultivait depuis des
années une manière conventionnelle et
d'autre part d'une parcelle qui n'avait
jamais été cultivé et qui était dédiée
production d'herbe pour un producteur
laitier
ce geste on dit au sort et ils se sont
rendu compte dans cette parcelle donc
été divisée en deux que la parcelle qui
était cultivé et dans laquelle on
appliquait des pesticides régulièrement
et par rapport à la parcelle qui était
nouvelle
qu'ils avaient une infestation de
mildiou côté côté pesticides qui était
extrêmement marqué et que du côté non
traitées j'ai des règles par celle qui
était dédiée à cette prairie il y avait
zéro pour cent de mildiou une parcelle
de melon je pense que dans l'eau et est
que avec la limite était visible et très
clair le point exact donc de cette
observation
john a voulu aller plus loin il a voulu
comprendre pourquoi est-ce que d'un côté
on a des plantes qui sont même variété
semer le même jour et c'est un même mmmm
façons culturales qui sont atteintes de
l'autre côté on n'a pas de l'infestation
et il a commencé à chercher
à travers des mentors des scientifiques
des lectures qu'il a fait pour essayer
de comprendre ce qui se passait ce oui
j'ai oublié quelque chose avait il faut
que tu aies il s'est rendu compte que
les plantes tout comme les humains avait
un système immunitaire système ce qui
est du nord et corée won
donc il fait référence à la santé
humaine en disant qu on comprend
facilement qu'on a tous un système
immunitaire et que certains ont un
système immunitaire qui fonctionne mieux
que que d'autres on a tous l'exemple de
personnes autour de nous qui tombent
plus facilement malade que d'autres et
il explique que ce système immunitaire
est principalement
base est fondée sur la manière dont en
l'occurrence ici le l'humain s'est
nourrie à partir de la naissance
jusqu'au jour d'aujourd'hui est la
plante également ce we 6 donc en
étudiant ce dont ils vous parlais juste
avant ils se sont il s'est rendu compte
qu'on avait la possibilité de rendre des
plantes complètement résistantes aux
insectes et aux maladies à travers la
nutrition en 2000 j'oubliais 2005
ils ont appliqué cesser ces observations
ce que ce qu'ils avaient appris mais ils
ont réduit de 70 % la quantité de
pesticides
sur la ferme et quelques années plus
tard ils ont complètement 2006
complètement arrêté le visage de
fongicides fongicides insecticides sur
le sur la ferme avec plus de symptômes
de maladie et plus de problème de dégâts
d'insectes femme d'expérience hors de
forme dès 2006
oui à la suite de scènes
travaux sur la ferme ils ont fondé une
société qui s'appelle advancing échos
agriculture dont le but est de faire du
conseil aux agriculteurs
aux etats unis ils ont aujourd'hui plus
ou moins 4000 qui suivent plus ou moins
4000 quatre mille agriculteurs avec
l'objectif de rendre les cultures
complètement résistantes aux maladies et
aux insectes
ils ont également commencé à produire
certains produits mais vous expliquera
pourquoi oui oui c'est donc lors de
cette 7e développement de cette société
ils ont découvert deux choses
importantes
la première chose c'est que lorsque l'on
travail sur l'immunité d'une plante pour
la rendre résistantes aux maladies et
aux insectes
ils se sont rendus compte que la
production de cette plante fruits grain
étaient également responsables pouvaient
également être responsables de la deûle
à une meilleure santé des personnes qui
consomment ce produit des 50
fournisseurs
la deuxième chose donc la première chose
c'était ce transfert de d'immunité de la
plante vers le consommateur la deuxième
chose c'est qu'ils se sont rendus compte
que contrairement
ou en parallèle à ce que à ce que l'on
sait c'est à dire que pour produire une
plante en bonne santé il faut un seul en
bonne santé ils se sont rendus compte
que pour rendre un sol en bonne santé
laplante produire une plante en bonne
santé et est capable de rendre le sol en
meilleure santé
ce texte que de dons pendant la
prochaine heure john m'a expliqué
comment se fait cette gestion de de
l'immunité
des plantes et on aura après la
possibilité de discuter d'interagir pour
ceux qui ont des questions des remarques
exprès ce donc la manière d'approcher
l'immunité d'une plante est de
comprendre comment les ravageurs se
nourrissent chaque ravageur que ce soit
un champignon ou un insecte a besoin de
se nourrir et c'est la première étape
dans la réflexion
2 comment rendre une plante résistante
dit il existe une pointe date arnold les
maladies les insectes se nourrissent en
général de d'acides aminés et de
d'hydrates de carbone une plante qui est
en bonne santé ne devrait pas contenir
des concentrations importantes d'acides
aminés et de d'hydrates de carbone libre
ce don qu'il aimerait prendre un exemple
avec un fruit est une maladie apple ce
cap c'est la tavelure je pense vous
confirmez
ils se sont rendus compte que le
développement de la tavelure était
dépendant d'une itt d'un seul de la
présence d'un acide aminé dans la plante
que l'arginine et se sont également
rendus compte que les produits qui
étaient utilisés pour lutter contre la
tavelure étaient tous des inhibiteurs
d'un jénine pour essayer de ne pas
trouver c'est acide aminé libre dans le
dans la plante
donc ils se sont ils se sont rendus
compte que c'est tout ce qui a des
variétés qui sont plus ou moins
sensibles à la tavelure où certaines
certaines maladies en étudiant le en
essayant de comprendre pourquoi les
variétés résistantes étaient résistantes
sont rendu compte que ces variétés
contenaient moins de cet acide aminé
libre dans la plante et en continuant
les recherches
ils se sont rendus compte qu'en fait
c'est acide aminé qui ne devrait pas
être libre dans la plante
si on voulait la rendre résistantes qui
devrait transformer en protéines ils se
sont rendus compte que l'une des raisons
un des facteurs qui influencent la
transformation de l'acide aminé en
protéines c'est un désign à des angevins
des cofacteurs ou à des enzymes donc
c'est que ces transformations dépend
principalement du cobalt et que le fait
d'avoir du cobalt dans la dans la plante
permettait de transformer cette arginine
en protéines et du coup de diminuer la
quantité d'argent nine libre dans la
plante et du coup de stopper les
attaques de tavelure exemple la base
comme il l'a déjà dit c'est de
comprendre comment les insectes et
maladies se nourrissent pour pouvoir
couper cette source de nourriture et
c'est l'excellent c'est la base de leur
raisonnement
so in our work of many different forms
et donc ils se sont rendus compte qu'il
ya plusieurs bases dans la
cette construction de résistance aux
maladies et va vous expliquer les
différentes étapes pour arriver à cette
résistance des deux first stage of today
is one point fort de cette saisine
vérifierez locaux la première étape de
2,7 de cette construction d'immunité
c'est la photosynthèse et la
photosynthèse une plante qui fonctionne
normalement sur un cycle de 24 heures
produit des sucres simples du glucose et
devrait théoriquement après une une
journée avoir synthétisé ces sucres en
sucre plus complexes et du coup qui ne
plus avoir de sucres libres en
circulation dans la sève se s des
biguines forêt noire
fang zhang à péter hyams fait afro
brésilien faisait rien à partir du
moment où la photosynthèse fonctionne
bien
qu'on ne retrouve du coup plus de sucres
libres dans la sève de la plante
on a une plante qui est résistante aux
champignons du sol tels que phytophthora
pythium rhizoctone donc ça c'est une
première base de la construction de
résistance d'une plante des saccades
stage one point ce processus
la deuxième étape c'est de d'éviter la
présence d'acides aminés libre dans le
la sève
c'est à dire que on parlait juste avant
du carbone et des sucres la deuxième
étape c'est l'étape qui concerne la zot
donc la zone qui est absorbé par la
plante est transformé en acide aminé de
nouveau en petites molécules qui sont
censés être transformée rapidement par
la plante en protéines à partir du
moment où on arrive à réaliser cette
transformation rapidement on a beaucoup
moins d'acides aminés donc ces petites
molécules libre dans la sève et des
riches mais le plan de 600 watts se
heurter à un point fixe au troisième
étage qu'on voit ici les lipides démarra
partie moment où la plante est
suffisamment aliments alimenter en
énergie
un petit peu comme le l'organisme humain
une fois qu'elle a suffisamment
d'énergie ou une fois qu'elle a un
surplus d'énergie
elle commence à synthétiser de lipides
des fortes stage comprend donc le 4 la
4e étape une fois que la plante
axa accéder à cette capacité de produire
des lipides la plante commence à
produire ce qu'il appelle les huiles
essentielles qui rendent qui rendent
également la plante résistante
il va vous l'expliquer après à d'autres
à d'autres choses
on parle
fini donc cette quatrième étape est une
fondation de la limite du système
immunitaire delà de la plante
quelque chose s'est également c'est
également une des fondations du
transfert d'immunité de la plante vers
les personnes qui mangent ces plantes se
fait peur et le premier première étape
on en a parlé
on est on optimise la photosynthèse
on élimine les hydrates de carbone on
rend la plante résistante aux pathogènes
du sol
la deuxième étape une fois qu'on accède
à une production protéine déficiente et
donc plus d'acides aminés libre dans le
dans la plante on rend la plante
résistante aux insectes suceurs les
majeures je pense que ces messages
principalement des taxes donc la
troisième étape
production de lipides rend la plante
cireuse donc elle la plante augmente sa
capacité à résister aux pathogènes
provenant de l'air telles que
différentes différents champignons qui
ont pour stratégie d' attaques de
perforer de perforer la laque utile 7,7
s'est couché en rendant la la surface de
la plante plus épaisse avec cette couche
de lipides
on rend la plante résistante à ces
pathogènes et juste pour revenir en
arrière au point de on parlait notamment
il a cité divers différence c'est que je
connais pas bien la traduction en ont
parlé notamment des pucerons dans les
tables numéro 2 6 0
quand on accède au quatrième niveau on
rend la plante
résistante qui peut me dire ce que c'est
bill de scarabées beetle bits alors on
leur rend la plante résistante à des
insectes qui sont plus sophistiqués on
rend également la plante résistante à
des aléas climatiques extrêmes il
expliqué il ya beaucoup de recherches et
de science derrière ce qu'il est en
train d'expliquer et qui pourrait en
parler pendant quatre heures je témoigne
ce de foundation
oui oui oui oui il faut donc le il va
vous parler
des points des points importants d'aix
des points d'action de points importants
et un des points clés sellal à
l'optimisation de la photosynthèse ce
chéri tourné vingt morts
kraft des sceaux donc ils expliquent une
plante cultivée une manière un modèle
conventionnel
aujourd'hui à une capacité de
photosynthèse clicquot qui correspond
plus ou moins à 20 % de sa capacité
réelle et donc la première clé de cette
réflexion c'est d'augmenter cette
capacité de photosynthèse de 20% à 60%
six personnes sur quatre c'est donc la
première clé c'est de comment optimiser
cette
cette photo synthèse c'est la première
étape facile à accéder c'est le seul
essence delà de la démarche
un exemple pour des fields nos essais
qu'ils ont fait dans la luzerne dans
lequel ils ont divisé une parcelle en
trois parcelles dans lesquels n'y avait
pas de l'application une parcelle dans
laquelle il fait une application
foliaire d'angré faut lire et une autre
parcelle dans laquelle il y avait deux
applications foliaire qui se succèdent
entre la première et la deuxième coupe
je pense se disait ému afte donc on a le
résultat visuel pas d'application à
droite une application foliaire au mieux
deux applications foliaire à droite
comme à gauche à l'application à droite
deux applications saut
vive donc entre le rendement entre les
différentes différents essais ici
parlent un trois quart de tonne pour la
première au m 2 secondes
walton une tonne pour le leasing qui est
au mieux un tweet
voilà donc une tonne et demie 1 à droite
ceux des 200 km2
à part le gain financier de cette
application foliaire il m a insisté sur
le fait que la grosse vos avantages à
grosse différence qu'ils ont pu noter
c'est la différence de production de
matières organiques dans le seul qui
était réalisée à travers le
la réinjection d'une partie des produits
de la photosynthèse dans le sol next ici
il aimerait vous expliquer comment est
ce que lui voit la manière de très
rapidement qu'on reconstruire augmenter
la quantité de matière organique dans
les sols si on regarde une plante qui
fonctionne bien qui est en bonne en
bonne santé
la production dessous de sucre qui
proviennent de la photosynthèse se
divisent comme sur la figure ici 50% des
sucres sont utilisés pour les parties
aériennes 50 % de sucre provenant la
fosse de synthèse sont utilisés pour les
parties racines donc sous sol de donc
c'est de répartition entre les sucres
dans les parties aériennes dans les
parties souterraines n'est pas toujours
identiques et ça dépend du moment où la
plante ça dépend du cycle de la plante
il va vous détailler par exemple ici en
lors de la germination la majorité des
sucres son partenon la biomasse aérienne
les spreads between blood stone dans la
plante construit son sa structure en une
répartition égale entre les trois les
trois parties 6 céline à sxsw xxxx xxx
vie donc un parti moment la plante
atteint 6 feuilles jusque là plantes se
concentrer injecté énormément de sucre
investi énormément de sucre produit dans
la photosynthèse dans les racines à
travers les yeux d'un roi ou la pointe
ouest ce match angie
pourquoi est-ce qu'une plante investir
et autant de sa production alors
l'envoyant dans l'est dans les dents les
exodes à racinaire donc la question je
posais juste avant je pense qu'il va
répondre après
on continue et donc une fois que la
plante grandit on voit que là elle se
concentre à utiliser la majeure partie
de la photosynthèse pour remplir les
fruits sont trop indécise wii points
voici la répartition qu'on peut avoir en
moyenne sur toute la saison
uniquement si la plante arrive à photo
synthétiser à 60%
ce qui n'est pas le cas oui on les gave
fifteen en agriculture conventionnelle
ce qu'ils trouvent en général aux états
unis c'est qu'on n'arrive
comme je vous le disais il ya quelques
minutes à 15 20 % déficiences de
photosynthèse et la répartition des
produits de cette photo synthèse se
passe comme ceux ci c'est à dire que la
majeure partie des produits de la
photosynthèse sont envoyés dans la
biomasse de la plante
so far so 2 2 2 font non fondement
important pour construire la matière
organique du sol c'est la photosynthèse
la plante elle-même et la présence de
champignons
dans le soulier vous expliquer comment
ça se passe conex x sur wii sports trois
grands systèmes qui permettent de
construire des matières organiques
séquestrer du carbone
le premier est le
la forêt de conifères le deuxième la
prairie qui est gérée de manière en
repos rotation intelligente on va dire
la 3e troisième système et le production
de maïs se tait des dons qui ont été
capables de construire la matière
organique très rapidement dans certains
sols il va vous expliquer à travers le
diagramme ici comment ça fonctionne
des first stop première étape dont on a
déjà parlé avoir une photosynthèse
maximale et avoir un maximum de
dès que l'une de ses produits de la
photosynthèse qui sont réinjectés dans
le sol
les sucres qui sont réinjectés dans le
sol participe au développement des
bactéries qui sont dans le dans le sol
les bactéries utilisent ces sucres pour
se développer comme énergie et les
bactéries vont aller chercher les mêmes
les éléments minéraux dans le sol
autre que les sucres elles vont aller
les chercher dans le sol pour un pour
croître et se développer d une fois que
les bactéries comme on peut le
comprendre
nes et se développent et meurent les
constituants de ces bactéries qui sont
donc parties de sucre une partie de
d'éléments minéraux que ces bactéries
ont pu capter dans le sol donc les
bactéries se dégrade et en se dégradant
se transforme en cayla tu es en autres
éléments qui sont à ce moment là
disponibles pour les plantes
je pense que juste une parenthèse c'est
ça c'est le pour moi c'est en aidant le
dans les six venant le dans le centre du
sujet en tout cas quelque chose que moi
j'ai réappris et que je comprends mieux
c'est la plante produit du sucre à
travers sa propre sa photosynthèse elle
réinjecte dans le sol sucre qui va
nourrir la communauté bactérienne elle
va pas le faire gratuitement elle va le
faire parce qu'elle sait que les
bactéries elles vont aller chercher des
éléments qui sont essentiels pour la
plante et dont la plante ne s'est pas
avoir accès elle utilise donc ces sucres
pour que les bactéries aille chercher
ces éléments et une fois que les
bactéries moeurs se dégrade
la plante est capable de se nourrir de
ces bactéries et du coup d'avoir accès à
ces éléments minéraux qui n'était pas
yohann prince vinoir donc cesser ces
bactéries qui se dégrade dans le sol se
dégrade comme il l'expliquait ans
qu'elle attend en molécules qui sont
déjà
préfabriqués donc la plante en temps
normal sans activité biologique dans le
sol va prélever des éléments simples à
partie moment où l'activité bactérienne
fonctionne bien et que les bactéries se
dégradent les bactéries dégradé offre à
la plante d
des molécules qui sont ils déjà des
molécules qui sont des éléments déjà pré
fabriqué ce qui va permettre à la plante
par rapport à une plante qui n'est
qu'ils s'alimentent avec des éléments
simples la plante vivace alimentec des
éléments préfabriqués va épargner de
l'énergie parce qu'elle va elle va
pouvoir s'alimenter à moindre coût
énergétique energy efficiency comme la
plante est maintenant dans une position
où elle va épargner de l'énergie parce
que les bactéries ont fait une partie du
travail
la plante va donc être capable de
stocker cette énergie excédentaire
quelque part et en faisant référence aux
diagrammes qu'il a présenté au départ
cette énergie excédentaire elle va la
transformer en lipides veine expliqué m
une fois que la plante produit donc on
est on est dans cette pyramide on est en
train de monter la pyramide qu'on vous
montrer au départ une fois que la plante
est capable de produire des lipides en
suffisance ce qui va se passer c'est
qu'elle va également comme les sucres
elle va réinjecter une partie de ces
lipides elle va les réinvestir dans le
sol les bactéries ne sont pas capables
de digérer les lipides les lipides qui
vont être réinjectés dans le sol ces
lipides qui vont digérer par les
champignons
deiss
d'un geste et donc on est à la fin de la
chaîne car ces lipides qui sont digérés
par les champignons vont se transformer
en matière organique stable en humus
stable sow
steve mickson sortent donc le le le le
but de l'opération ici et donc de
produire grâce aux champignons qui sont
derniers éléments de la chaîne de la
matière organique stable
le nouveau une petite parenthèse
personnellement moi ce que j'ai ce qui
m'intéresse là dedans c'est de se rendre
compte qu'on en a pas encore parlé de
fumier dans n'a pas encore parlé de 2,2
d'apport de matières organiques de
compost route
ici on parle bien de la plante qui
investit une partie de ses produits de
photosynthèse dans le sol pour
construire de la matière organique des
fans donc le les champignons et corrigez
moi si quelqu'un qui aimait mieux
compris ça arrête de produire cette
matière organique à partir d'un certain
niveau et ce niveau c'est de ce top 2
quand on atteint 38 1 42% soit ok quand
les lipides atteignent 2 3 de 30,8 à 42%
de la proportion de la de la matière
organique
les champignons arrête de fonctionner se
vit à malte of organic mary pickford par
hamas et vivent donc ici il explique que
si on veut augmenter sa matière la
matière organique stable dans les sols
c'est sur les lipides qu'il faut se
concentrer en prenant l'exemple d'une
dune d'une culture qui produirait 5
tonnes de matière sèche
ha mais qui contiendrait de deux
cultures qui produirait chacune
mais qui conquit qui produirait chacune
d'elles 5 tonnes de matière sèche
la concentration en lipides de ces
cultures va influencer très fort la
quantité de matière organique stable qui
sera produite qui résultera de l'art de
leur dégradation et donc quand on quand
on parle dans le grès vers le le message
ici c'est de 2,2 d'essayer d'optimiser
dans nos engrais verts
la quantité de lipides de lipides qui
vont être présents parce que c'est cette
quantité de lipides là qui va déterminer
la production de d'humus stable en
définitive pas ceux des deux autres
quand on a un ratio carbone azote qui
est faible la résultante pas que le
favorise donc la
2 le développement de bactéries et on ne
favorise pas la production du muscle
stable fondation next wave ii quand on
parle dans l'inversé extrême et qu'on
travaille avec des résidus culture des
des couverts végétaux qui sont élevées
en carbone à ce moment là on va aller
plus vers de là on va favoriser les
champignons qui vont favoriser la
construction de matières organiques et
explique que donc entre des ratios
carbone azote élevé dans ce cas-ci ou
faible dans le cas précédent on a deux
de deux objectifs différents
avec d'un côté là
le carbone azote faible qui va plutôt
servir à rapidement nourrir la culture
qui suit et de l'autre côté le carbone
azote élevé qui va
construire le sol so we are the world
that are all work and crafts qu'il va
vous parler ici de moments de moments
les points d'intérêt critique le
pointeau finch est donc les moments dans
la vie d'une plante qui sont essentiels
en tout cas plus essentielle que
d'autres pour déterminer la qualité et
la quantité de la le rendement et la
qualité de la production
so on est vérisme infraction la version
non il explique que le les cultures nes
avec un potentiel qui est très important
et duquel on exploite qu'une petite
partie
je suis pas sûr que les quelqu'un est
capable de faire la conversion 1100
bouchonne un hectare boisseau fred tu es
sûr de you talking about my mind donc
donc le potentiel inhérents d'une plante
telles que le maïs à partie moment où
aller mais l'expression % de son
potentiel serait de 75 tonnes ha grains
secs robbins 42 hectares réflexe les
myrtilles 56 tonnes ha ok ce n'est donc
un des points essentiels
dont il veut parler par exemple pour le
pour le maïs c'est qu'on se rend compte
qu'à de neuf à douze jours après 9 après
germination le maïs détermine le nombre
d'épis qu'il va
produire 20 14 21 jours le maïs
détermine le nombre de roses d'orangers
qu'ils pourraient potentiellement avoir
des 42 49 jours le maïs détermine à ce
moment là le nombre de grains par rangée
qu'il peut avoir ce interesting ministre
à ce scrutin
dès lors ce qui est important de
comprendre ici ce qui veux vous
expliquer c'est que dans le
développement du maïs par exemple ici on
a trois périodes clés qui détermine
bonne partie du rendement et ce qui est
important également de comprendre c'est
que c'est là la taille le le le
la fenêtre d'intervention on parle de
trois jours pendant lesquels sont
déterminés certes un certain stade
certaines certaines caractéristiques du
maïs des 50 ce qui est également
intéressant de remarquer c'est que plus
on est haut ici plus la détermination
plus on va on va aller influencer le le
rendement de la de la plante à savoir
qu'ici les éléments qui déterminent fort
le rendement de la plante ça va être le
nombre d'épis et c'est quelque chose qui
se déplie qui ce qu'ils se déterminent
qui se décide très tôt la réalité c'est
que rien que vous n'ayez fait sur vos
femmes aujourd'hui et plus n'a pu
augmenter votre rendement
par exemple tu as des apps sommes
désappointés warwick
ce qui vous est expliqué par rapport à
ce que j'ai dis juste avant c'est que on
part avec un certain potentiel de
rendement et ce potentiel de rendement
de 75 tonnes ha de maïs grains secs
il est érodée des leucémies et après les
premiers jours à travers des événements
climatiques des stress des problèmes de
nutrition
donc c'est pour ça que bon il me faisait
traduire juste avant que vous n'avez et
culte et on n'a jamais réussi à
augmenter le rendement potentiel de
hausse de ces de sa culture il ne fait
que quelque part gérer la diminution du
potentiel au cours de deux là du site le
so when la forme fabrication les actions
du fermier pour lorsqu'il produits ne
sont pas là pour augmenter le rendement
il gère justement j'ai simplement ils
essaient de limiter la chute de
rendement la diminution du potentiel
so we focus nutrition remove prince
trace une des clés pour limiter la
réduction de rendement c'est de
supprimer les stress et notamment et
principalement pendant les périodes
critiques dont on a parlé juste avant
in waiting for des sceaux la manière
dont il sait d'optimiser cette nutrition
ces deux de se focaliser dans un premier
temps aimé mais principalement sur les
éléments nutritifs qui sont impliqués
dans la photosynthèse et leurs
techniques et de pouvoir mesurer
précisément est très régulièrement
ils travaillent dans des
sculptures de fruits et légumes qui ont
parfois des autres haute valeur ajoutée
de mesurer de manière précise et
fréquente la concentration de ces
différents éléments dans la plante
vous avez déjà vu se dire l'avez-vous
mémorisées ça pénalise
oui développe à rorschach action en date
du système de soins donc il ya quatre
ans ils ont commencé à travailler avec
un laboratoire qui est en landes et qui
fait des analyses n'ont pas foliaire des
analyses de sève et ils ont également
développé avec ce laboratoire une
manière d'interpréter correctement ses
analyses de sève de manière plus simple
que ce diagramme complexe ce ils ont
divisé donc sur le diagramme président
en 4 4 e groupe les cations les anions
et les micros aux éléments we have the
woods pointe d ils ont compris que les
cations ont tendance à être antagonistes
entre eux que les agneaux ont également
tendance entre les différents éléments
vous voyez là être antagonistes entre
ceux exprimés ils se sont rendu compte
avec ces deux groupes question à nyon
que le réflexe agronome en général
appartement on manque d'un élément est
de le rajouter l'identifier la
déficience et de rajouter c'est lé
moment quand ce qu' ils aimeraient
expliqué c'est que souvent dans ces deux
groupes l'un le fait d'avoir un élément
déficiences et parce qu'on a un élément
qui est excédentaire comme ils sont
antagonistes mme antagonistes et donc
l'action réalisée en général c'est
d'analyser quel élément est excédentaire
et de diminuer cet élément pour pouvoir
relancer les manques et d'efficience son
devoir a ajouté qu un exemple concret
vous voyez que le calcium ca et cas et
le potassium sont antagonistes
l'un de l'autre on a souvent on observe
souvent des carences en calcium dans les
analyses foliaire et dans l'est dans les
cultures et il s'agit à ce mais c'est
souvent cette carence est lié à un excès
de potassium
le fait d'avoir un excès de potassium
créer un déficit en calcium et autres
donc là proches qu'ils essaient de nous
expliquer ici c'est que en général un
agriculteur un agronome va essayer
d'augmenter et de pousser les rendements
à leur maximum
on connaît bien la quantité d'azoté
potasse et autres qu'il faut appliquer
par tonne de maïs produit et donc notre
réflexe aujourd'hui est d'essayer de
pousser cette ce rendement cette
productivité à son maximum
la démarche que lui prône s'est il sait
qu'il se rend compte qu'en fait ils sont
focalisés sur la qualité sur les essayer
d'augmenter non pas la quantité mais de
se focaliser sur l'a4 qualité est là et
d'essayer d'améliorer et d'optimiser
l'immunité le système immunitaire de la
plante
une fois que on se focalise là-dessus en
fait ils se rendent compte que le
rendement
accompagne l'augmentation du rendement
accompagne cette qualité et ce système
immunitaire et qu'on ne s'aime on ne
s'est plus arrêté
le rendement de grandir de d'augmenter
donc il se focalise pas directement sur
la quantité se focalise sur la qualité
système immunitaire et on se rend compte
qu'en se focalisant là dessus on a
également un rendement associés qui
augmente désolé pour la longueur
ils ont également découvert que la
manière d'optimiser le rendement la
qualité là le système unités d'une
plante c'est de le faire à travers des
pulvérisation foliaire parce qu'à part
du moment où on a tant fait application
russell on a une transformation des
éléments également un manque de
disponibilité des éléments qui passe par
le sol
wen comme il le disait juste avant on a
tendance à se focaliser sur les
déficiences
et ce n'est pas la bonne manière de
travailler
il faut se focaliser sur les excès et
donc gérer étudier comment diminuer les
excédents la plante ça c'est la première
un première priorité en gérant les
éléments comme il l'a expliqué juste
avant mais ça progresse au deuxième
priorité c'est à ce moment là de
s'attaquer aux déficiences de sa mairie
qui veut simplement résumé ici c'est que
parce qu'il peut encore en parler des
heures c'est que il se focalise sur
l'augmentation de la photosynthèse
il prend l'exemple des m2 certains de
ces
agriculteurs qui font même des
applications foliaire sur les engrais
vert pour augmenter cette photo synthèse
bon mais je pense qu'on va voir rester
là je vous invite à applaudir
[Applaudissements]

Partager sur :