Triple Performance

Pratiquer l'éclaircissage mécanique en pommier

De Wiki Triple Performance
Icone categorie Pratiques.png Pratique agro-écologique
Photo d'en-tête : Brosse effleureuse pour éclaircissage mécanique - © Ctifl
Cet article est issu de la base GECO[CC BY-NC-SA 3.0]. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo Geco

1. Présentation

Caractérisation de la technique

Description de la technique :

Informations issues initialement du Guide pour la conception de systèmes de production fruitière économes en produits phytopharmaceutiques (2014) / Fiche technique n°10 - Pour en savoir plus Voir lien


Principe :


L'éclaircissage mécanique est une technique complémentaire aux autres stratégies d'éclaircissage permettant de diminuer les éclaircissants chimiques sur pommier. Les outils utilisés, de type pré-floraux, permettent une destruction totale ou partielle des fleurs à l’aide de fils afin de contrôler la charge en fruits.


Conditions d'efficacité :


Pour attendre une meilleure efficacité, il est conseillé d'ntervenir au maximum jusqu’au stade F (fleur centrale ouverte), sinon risque d’élimination des feuilles de rosette ou de dégâts sur fruits. Plus l’intervention est tardive, plus il y a de risques de blessures sur jeunes fruits.


D'autre part, le verger doit être geré en conduite "haie fruitière", présentant une faible épaisseur et une hauteur limitée (gradient décroissant d’efficacité


de l’extérieur à l’intérieur).


Cependant, pour les vergers qui ont des formes en volume, il est nécessaire d'adapter la taille pour avoir une porosité suffisante et éviter les branches trop grandes qui sont un obstacle pour une bonne intervention.


En outre, les parcelles doivent être faiblement accidentées et relativement plates, les allées doivent être longues et les tournières espacieuses. Les parcelles doivent également avoir une floribontdité élevée et homogène.


Moyens de mise en oeuvre :

Il existe deux outils à fils tractés :


– Un outil adapté au mur fruitier ou en axe central de faible épaisseur. Le réglage de l'outil est capital pour augmenter l'efficacité de la technique : vitesse d'avancement 7km/h, vitesse de rotation 350 tr/min, nombre 270, densité et longueur des fils, ainsi que, l'angle d'attaque.


– Un outil en expérimentation adapté aux formes en volume.


Cette technique nécessite d'un suivi par des observations de la charge après intervention et de la dégradation exercée sur le feuillage.


La surface foliaire supprimée joue un rôle important dans la régulation de la charge (intensité de la chute physiologique des fruits à la nouaison).


Précision sur la technique :

L'efficacité de l’éclaircissage est très liée au réglage des outils et à l’architecture des arbres. La vitesse d’avancement doit rester constante, de même que la distance arbres-outil.


Attention à l’utilisation de la Darwin® en conditions pluvieuses car effet dépressif augmenté sur feuillage mouillé.


Attention au « sur-éclaircissage » lorsque l’outil mécanique est utilisé avec un programme d’éclaircissants chimiques.


Il est conseillé d'éviter l’utilisation de l’outil sur arbre jeune au risque de supprimer l’apex des jeunes pousses.


Période de mise en œuvre


Echelle spatiale de mise en œuvre Parcelle


Application de la technique à...

Neutre Toutes les cultures : Généralisation parfois délicate


Dans le cas du pommier, la technique est appliquée sur la plupart des variétés commerciales.


Positif Tous les contextes climatiques : Facilement généralisable


Facilement généralisable


Interventions indépendantes du climat (sauf sur feuillage mouillé pour la Darwin®)


Réglementation



2. Services rendus par la technique



3. Effets sur la durabilité du système de culture

Critères "environnementaux"

Positif Effet sur la qualité de l'air : En augmentation


émission phytosanitaires : DIMINUTION


Positif Effet sur la qualité de l'eau : En augmentation


pesticides : DIMINUTION


Neutre Autre : Pas d'effet (neutre)


Commentaires :


Diminution des éclaircissants chimiques (doses réduites voire suppression des applications). Possibilité de supprimer tous les éclaircissants chimiques pré-floraux


Critères "agronomiques"

Neutre Productivité : Variable


Variable


Risque lié à la précocité de l’intervention en cas de gelées printanières


Risque de relance trop importante de la vigueur


Hétérogénéité (sauf si mur fruitier) de répartition des fruits (moins avec les outils portatifs car on peut adapter visuellement l’intensité du travail)


Neutre Qualité de la production : Variable


Variable


Pas d’effet sur la rugosité.


L'éclaircissage mécanique peut entraîner des dégâts sur fruits s'il est effectué tardivement par rapport aux stades conseillés.


Les fruits blessés ne pourront qu’être destinés au marché de l’industrie.


Selon les conditions climatiques de l’année, risque de diminution de la coloration des fruits lié à un accroissement du développement végétatif des pousses.


Neutre Biodiversité fonctionnelle : Variable


Variable


Important de veiller à protéger les abeilles. Pour cela, il est conseillé de privilégier l’utilisation de l’outil le matin et proscrire des utilisations trop tardives (pleine floraison) lors de journées ensoleillées.


Critères "économiques"

Neutre Charges de mécanisation : Variable


Coût raisonnable d’investissement et coût faible d’entretien Darwin® ~ 9000 € (utilisable environ sur 30 ha)


Critères "sociaux"

Positif Temps de travail : En diminution


En diminution


Le temps de travail avec l'outil Darwin® est compris entre 1 à 3 h/ha. À noter que dans certaines situations l'éclaircissage manuel des fruits peut atteindre 250 à 300 h/ha en l'absence d'utilisation d'une technique d'éclaircissage sur fleurs ou sur très jeunes fruits.


Cette technique diminue le recours à l’éclaircissage manuel et chimique. Néanmoins, les outils à fils seuls sont insuffisants et nécessitent ainsi un(des) passage(s) complémentaire(s) manuel, mécanique, chimique.




4. Organismes favorisés ou défavorisés

Bioagresseurs favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions
Feu bactérien agent pathogène (bioagresseur) Risque potentiel de transmission de feu bactérien par les blessures provoquées par l’outil. Éviter l’utilisation de l’outil en cas de feu bactérien présent ou déclaré les années précédentes.


Bioagresseurs défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions


Auxiliaires favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions


Auxiliaires défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions


Accidents climatiques et physiologiques favorisés

Organisme Impact de la technique Précisions


Accidents climatiques et physiologiques défavorisés

Organisme Impact de la technique Précisions




5. Pour en savoir plus

  • Conduite du pommier. L’éclaircissage mécanique pour réduire l’utilisation de substances chimiques
    -Roche L., Codarin S., Mathieu V., Saffray C.


Ctifl, Brochure technique, 2010


Infos-Ctifl, 261, 45-49


voir lien

  • L’éclaircissage du pommier
    -Mathieu V., Lavoisier C., Ferré G.


éditions Ctifl, Brochure technique, 2011


Paris, coll. Hortipratic, 221-233.

  • L’éclaircissage mécanique sur pommier et pêcher
    -Vittone G.


2010


Expérimentation 2009-2010. Présentation le 11/06/2010 à La Pugère.

  • éclaircissage mécanique pré-floral du pommier. Points physiologiques et agronomiques
    -Roche L., Codarin S.


Ctifl, Brochure technique, 2014


Infos-Ctifl, 300, 30-36.

  • éclaircissage mécanique à l’aide de la machine Darwin®
    -Fruit Tec, Brochure technique


Voir lien




6. Mots clés

Méthode de contrôle des bioagresseurs : Contrôle cultural


Mode d'action :


Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides : Substitution


Annexes

S'applique aux cultures suivantes

Favorise les bioagresseurs suivants