Triple Performance

Préserver les pollinisateurs

De Wiki Triple Performance
Cet article est issu de la base AgriFind. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo AgriFind
Icone categorie Pratiques.png Pratique agro-écologique


Il est indispensable de réaliser les traitements de pulvérisation en dehors des périodes de butinage des pollinisateurs et des tout particulièrement des abeilles (interdiction réglementaire).

En butinant tout type de fleur, les abeilles participent à la pollinisation des cultures et contribuent à la qualité des récoltes. Par exemple, la présence de ruches à proximité de parcelles de colza permet d’améliorer la pollinisation de la culture et d’augmenter le rendement, selon les conditions météorologiques, d’environ 10 %.

Lors de la période de floraison ( de la première fleur du peuplement à la dernière) et exsudat (sécrétion des pucerons) les pollinisateurs sont particulièrement présents donc vulnérables. Les traitements (sauf dérogation et toujours en absence d’insectes) sont donc interdits.

Pommiers et Poiriers

Hors de la période de floraison de l’espèce principale

Le pommier et le poirier ne libèrent pas intrinsèquement d’exsudats. Pour le pommier et le poirier, c’est donc l’enherbement des inter-rangs et les bordures de vergers qui constituent une source potentielle de risque. L’enherbement est constitué de graminées qui ne sont pas attractives pour l’abeille, mais avec le vieillissement du verger il peut se dégrader et laisser place à d’autres espèces mellifères (pissenlit, trèfle, mauve …). En cas de floraison d’adventices au sein des inter-rangs, il est recommandé de couper l’enherbement juste avant l’application de produits pour éviter les traitements sur les adventices en fleurs. Les haies en bordure des vergers ont un rôle de limitation de la dérive qui évite un transfert de produits vers les zones adjacentes.

Périodes de floraison et de sécrétion d’exsudats

La période de floraison du pommier et du poirier dure environ 3 semaines entre l’ouverture de la première fleur et la chute des pétales de la dernière. En France, cette période de floraison se situe en général entre la fin mars (sud) et la mi-mai (nord). Toutefois, des disparités existent selon les régions. Il faut donc observer vos parcelles et adapter ces recommandations à la réalité du terrain. La durée de cette période varie également selon la variété cultivée et les conditions climatiques. A tire d’exemple, de mauvaises conditions climatiques ralentissent la croissance de l’arbre et donc rallongent sa période de floraison.

Colza

Périodes de floraison et de sécrétion d’exsudats

La floraison du colza a lieu du stade F1 (50% des plantes avec une première fleur ouverte) jusqu’au stade G3 (les 10 premières siliques de la hampe principale mesurent plus de 4 cm). A ce stade, peuvent malgré tout persister quelques fleurs dans le couvert. La floraison du colza a lieu le plus souvent entre le 15 mars et le 15 mai. En général, il n’est pas observé de présence d’exsudats sur colza

Tournesol

Périodes de floraison et de sécrétion d’exsudats

La période de floraison débute courant juin et se termine début août, selon la date de semis. Elle dure de 3 semaines à 1 mois environ. On observe une production d’exsudats en fonction des attaques des pucerons.

Maïs

Périodes de floraison du maïs et du maïs doux

En absence de production de nectar, seule la période d’émission de pollen de maïs et de maïs doux peut être favorable à la présence d’abeilles. Cette période débute depuis l’ouverture des premières anthères et se termine après l’ouverture des dernières anthères. Selon les conditions de cultures, les conditions climatiques et les variétés (de maïs ou de maïs doux), la période de libération du pollen dure environ 8 jours.

Période de sécrétion d’exsudat

Pour le maïs, le principal exsudat à prendre en considération est le miellat, sécrétion sucrée produite par les pucerons en cas de forte infestation. Ces sécrétions peuvent éventuellement être présentes après la période de floraison de la culture. A noter que les situations favorables aux pullulations de pucerons et à la production de miellat sont assez rares sur maïs et sur maïs doux.

Les adventices peuvent également attirer les abeilles

Il faut aussi prendre en considération les adventices présentes dans la parcelle même si la culture n’est pas en période de floraison.

Céréales à paille

Périodes de floraison des céréales à paille

Les céréales à paille ne sont pas fréquentées par les abeilles pendant la période de floraison (absence de nectar, absence de collecte de pollen de céréales à paille par les abeilles).

Périodes de sécrétion d’exsudat

Pour les céréales à paille, le principal exsudat à prendre en considération est le miellat, sécrétion sucrée produite par les pucerons. La quantité de miellat est proportionnelle au niveau de population de pucerons. Le risque à prendre en considération concerne donc uniquement la protection contre les pucerons des épis.

A titre indicatif, la quantité de miellat devient significative lorsque l’infestation dépasse environ 40 pucerons par épi.

Les adventices peuvent également attirer les abeilles

Il faut aussi prendre en considération les adventices en fleur présentes dans la parcelle même si la culture n’est pas attractive pour les abeilles.

Féveroles

Périodes de floraison et de sécrétion d’exsudats

La période de floraison de la féverole d’hiver a lieu au mois de mai et la féverole de printemps au mois de juin. En général, il n’est pas observé de présence d’exsudats sur féverole.

Pois protéagineux

Périodes de floraison et de sécrétion d’exsudats

La floraison du pois d’hiver a lieu au mois de mai et celle du pois de printemps du 15 mai au 15 juin. En général, il n’est pas observé de sécrétion d’exsudats sur pois.

Pomme de terre

Périodes de floraison

En général, la floraison des pommes de terre s’observe dans le courant du mois de juin. La période de floraison est courte et ne dure que quelques jours. A cette même période, bien d’autres espèces, notamment mellifères, sont en fleurs et plus attractives pour les abeilles. La floraison est également une caractéristique variétale forte. En effet, certaines variétés ne produisent pas ou peu de fleurs.

Source principale : https://www.syngenta.fr/agriculture-durable/bonnes-pratiques-agricoles/article/pollinisateurs-et-pulverisation

Et

Les bonnes pratiques de traitement en floraison pour protéger les abeilles / AGPM (2015)